AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Graveyard Island, l'île des récupérateurs d'épaves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Message
MessageSujet: Graveyard Island, l'île des récupérateurs d'épaves   Sam 14 Mai - 0:17

InvitéInvité
avatar


Nono ne savait plus avec exactitude depuis combien de temps elle avait échouée sur cette île, tout juste se souvenait-elle qu'il faisait beau ce jour-là.
Par contre, elle avait immédiatement trouvée un intérêt de plus en plus grandissant pour cet endroit, et tout particulièrement depuis qu'elle avait vu cet incroyable cimetière d'épaves. Depuis, elle y passait tout son temps, fouillant chaque recoins, chaque amoncellement de débris à la recherche de tout ce qui pourrait l'aider à construire un bateau.
C'était sa passion la construction de navire, et ce depuis toute petite. Il fallait dire qu'être originaire de Water Seven, l'île des charpentiers navales, prédestinait quelque part à devenir soi-même bâtisseur d'embarcation et d'autant plus, lorsque ses propres parents travaillaient dans le milieu.

Nono, haute comme trois pommes à genoux, avait sut attirer les regards vers elle. Même s'il était courant de voir les enfants du coin s'amuser dans la décharge, on n'avait jusqu'à jamais vu une fillette récupérer des tas de pièces et avec grande précision dans ses choix, dans le but de construire un bateau.
D'ailleurs, c'était tellement étonnant que cela avait même attiré la curiosité d'un chien errant. Ce petit carlin semblait s'être très attaché à Nono et ne la quittait plus depuis des jours. Même si la jeune file ne prêtait guère plus attention à l'animal, elle s'était quand même résignée à le nourrir régulièrement. Et puis ce chien avait quelque chose d'incroyablement humain dans le regard, qui vous rendait coupable de ne pas vous occuper de lui.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Graveyard Island, l'île des récupérateurs d'épaves   Sam 14 Mai - 0:29

InvitéInvité
avatar


Rakki, le chien doté du sens de l'orientation le plus aléatoire de la planète, voir même de l'univers entier, vous connaissez ? Non ? Hé bien, laissez-moi vous conter comment celui-ci est partie de Alabasta pour se retrouver sur Graveyard Island, alors qu'il souhaitait se rendre sur Sabaody.

Tout commença un sombre soir pluvieux... heu non, il pleut jamais à Albasta ! Bon, je recommence : tout commença un sombre soir d'été lorsque dans une taverne de Nanohana, Rakki le carlin se fit tout mignon tout câlin, dans le but de séduire une jolie demoiselle pirate qui avait un bateau vraiment impressionnant.
Rakki avait tout d'abord écouté attentivement la conversation que cette femme eut avec son équipage, à savoir qu'ils comptaient se rendre sur le Nouveau Monde et que par conséquent, leur voyage les ferait passer par l'archipel des Sabaody. C'était parfait pour le chien-toubib qui s'arma donc de ton son talent canin pour faire fondre en pâmoison la demoiselle.
Hélas, si Rakki atteignit son but sans trop de difficulté, trouver le navire des pirates fut bien plus difficile. Grâce à son sens de l'orientation sans faille, notre fier animal n'embarqua pas sur le bon navire et se retrouva sur un cargo de ravitaillement à destination de Graveyard Island.

Et voilà comment Rakki se retrouva perdu au milieu d'un cimetière de navires, a chercher son chemin en vain jusqu'à tombé nez à nez avec une gamine crasseuse qui farfouillait dans les détritus. La gosse ne fit d'abord guère attention à lui, puis finit par se décider à partager ses repas avec lui. Bon gré mal gré, Rakki se dit que plutôt que de se fatiguer à tourner en rond à la recherche de son chemin et d'un moyen de subsister dans ce patelin pourris, la meilleure solution consistait à rester rivé aux basques de la p'tiote pendant quelques temps. Au moins il avait de la bouffe à l’œil et un toit pour dormir, ce qui n'était compte tenue de la situation pas si mal que ça !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Graveyard Island, l'île des récupérateurs d'épaves   Ven 20 Mai - 21:29

InvitéInvité
avatar


Les Troublemakers avaient quittés le Cap des Jumeaux depuis maintenant une semaine, empruntant l'une des sept routes possibles de Grandline, suivant en cela les indications de leur log pose.
A la différence d'un certain Monkey D. Luffy, eux ne feraient pas escales à Whisky Peak, mais sur l'île de Graveyard Island ! Ce serait donc leur première destination sur la Route de tous les périls et c'est justement le bout de terre qui pointait à présent à l'horizon.
Avant cela, les pirates avaient dû affronter l'attaque d'un cochon des mers, monstre marin de Calm Belt probablement égaré, une tempête de vagues serpentines et une pluie battante de... flocons d'avoine ?!; Heureusement, il y eut également des évènements un peu plus tranquilles, comme par exemple la possibilité d'admirer un superbe cercle en ciel ou encore, le spectacle féérique d'un show de dauphins-chorégraphes.

Le problème majeure de Graveyard Island, était que l'île était entouré de courants marins contraires particulièrement violents, et manœuvrer dans cette soupe s'avérait des plus ardus. Hélas pour les Troublemakrs, qui n'étaient pas au courant de cette particularité, cela se solda par la perte de contrôle de la goélette qui alla se fracasser contre tout un tas de débris dans le cimetière de bateaux de l'île.

"Personne n'est blessé ? Bon et bien, nous voilà dans de beaux draps !"

John avait en effet raison : le navire avait la coq déchiquetée à la proue, perforée par une pièce ressemblant à un mat.
En jetant un regard alentour, le capitaine vit un gigantesque champs de débris, épaves de navires et autres immondices inidentifiables.

"La vache ! C'est un gigantesque cimetière de bateaux !" s'exclama John, dont le visage exprimait la stupeur. "Par contre, le notre je crois qu'il est bon pour la casse. Bon bah, je crois qu'on a plus qu'a descendre ici et rejoindre la ville qu'on voit là-bas !"

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Graveyard Island, l'île des récupérateurs d'épaves   Sam 21 Mai - 14:24

InvitéInvité
avatar


Voilà près d'une semaine que la petite embarcation avait quitté le cap des Jumeau, pour naviguer sur les flots tumultueux de Grand Line. Bien que tous les livres parcourus ainsi que les indications que Crocus lui avaient fournis avaient prévenu Delloka sur la dangerosité de cette mer, lui-même devait bien finir par admettre qu'il avait quand même été surprit de toutes ses surprises. C'était comme si les saisons n'existaient pas, à Grand Line, et s'il faisait un beau soleil, rien ne pouvait leur prédit que ce dit-soleil allait s'en aller une seconde plus tard pour laisser place à une tempête de neige. Tout ceci était un peu déconcertant pour le jeune navigateur, mais il ne s'en laissait pas abattre, bien au contraire ! Pour lui, cette mer surprenante ne pouvait que le rendre encore meilleur dans son rôle de navigateur, et il était bien près à relever tous les risques la tête haute et le sourire au lèvres !

Malheureusement, lorsque l'équipage fut prit dans les grands courants de leur première destination, Graveyard Island, même le plus expérimenté des navigateurs n'aurait pas suffit à protéger le navire, car ce dernier était apparemment bien trop léger en comparaison des vagues violentes auxquelles il avait dû faire face.

Ainsi, bien vite, les Troublemakers perdirent le contrôle de cette pauvre goélette qui finalisa sa course en se pulvérisant contre tout plein d'anciens cadavres de bateaux...

« Personne n'est blessé ? S'enquit dès lors John. Bon et bien, nous voilà dans de beaux draps ! »

Ce fut es paroles de son capitaine qui ramenèrent Dell à la réalité. Se redressant difficilement, c'est assez amèrement qu'il constata qu'il était atterrit sur de vieilles planches mal fixées où sortaient encore les clous qui mirent dès lors son corps endolori à dur épreuve.

« Hey, Cookie, souffla-t-il alors. Encore vivante ? »

A son plus grand soulagement, il reçut bien vite la réponse de son amie, qui, emmitouflée dans les vêtements de Jun, n'avait rien eu à craindre de tout ce remue-ménage. Le Borgne se leva alors complètement, non sans une certaine difficulté, avant de s'étirer dans une grimace et de s'approcher du la rambarde du pont, alors que Coxon s'exclama

« La vache ! C'est un gigantesque cimetière de bateaux ! Par contre, le notre je crois qu'il est bon pour la casse. Bon bah, je crois qu'on a plus qu'a descendre ici et rejoindre la ville qu'on voit là-bas ! »

Jun porta alors son attention sur les nombreux débris qui se trouvaient sur cette plage. En effet, ça, pour du cimetière navale, s'en était bel et bien !

« En un sens, ce cimetière est plutôt un bon présage, répondit alors Dell. Peut-être est-il là car de nombreux charpentiers se trouvent sur cette île... Ah, mince ! » s'exclama-t-il alors soudainement.

Delloka fit alors rapidement demi-tour pour se diriger avec hâte vers le tonneau où il avait prit l'habitude de cacher son plus grand bien. Il enleva alors le couvercle du gros baril pour plonger sa main à l'intérieur, le coeur battant. Le borgne en sortit alors un gros manuscrit ; celui dans lequel il retranscrivait toute sa vie depuis bientôt deux ans. Ses mémoires, son futur rêve accompli. A première vue, le livre semblait bien mal en point, le tonneau aillant très certainement prit l'eau. Mais par chance, Dell parvint tout de même à feuilleter les pages de ses écrits, et pu même constater non sans grand soulagement que les pages étaient encore lisible.

« IIIIk iiik iik ik iik ik ik ik ! Lui fit alors sa meilleure amie.
- C'est sûr que je l'aurais préféré en meilleur état, répondit le rouquin, mais au moins, il est encore là. Je crois que j'aurais tapé la plus grande colère de toute ma vie s'il aurait été foutu ! »


Micro-sourire apaisé aux lèvres, Dell rangea son bouquin dans la poche intérieur de sa veste, là où Cookie se cachait habituellement. Il fit alors de nouveau demi-tour pour fixer la ville qu'on pouvait encore voir au loin. Même de là, il pouvait sentir que cette île n'allait pas laisser l'équipage de marbre...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Graveyard Island, l'île des récupérateurs d'épaves   Dim 22 Mai - 0:55

InvitéInvité
avatar


Tout le monde réunis donc ses affaires et se résigna à abandonner la goélette qui les avait fièrement transportée jusqu'ici.
Les pirates traversèrent le cimetière d'épaves, croisant quelques récupérateurs qui leurs indiquèrent le chemin le plus court pour atteindre la ville.
Graveyard City était une agglomération relativement importante, avec sa grand-place sur laquelle s'étalait un imposant marché aux puces, ses nombreux immeubles et villas, son grand hôtel de ville, ses commerces en tous genres et surtout, ses deux gros chantiers navales.
En passant non loin du port, Touya remarqua un navire de la Galley-La Company. Visiblement, Water Seven venait ici se fournir en pièces détachées pour bateau.

John décida de faire une halte dans une auberge, considérant qu'ils leur faudrait probablement du temps avant de se procurer une nouvelle embarcation.
Chacun prit une chambre individuelle dont le prix fut, grâce à la présence de Zoya, placé sur la note de la famille Riddle. Pour sur que c'était bien pratique d'avoir une princesse dans l'équipage.
Après avoir déposés leurs affaires, les pirates se réunirent ensuite dans la salle de restauration afin de partager un copieux repas.

"Je vais aller traîner un peu du côté du cimetière d'épaves" déclara John. "Avec un peu de chance, je trouverai peut-être un vieux rafiot à retaper."

Touya se son côté préféra aller se reposer directement dans sa chambre, puis irait ensuite sans doute faire les boutiques histoire de trouver un peu de matériel utile pour l'équipage.

Le repas terminé, chacun parti vaquer à ses occupations, après avoir reçu pour instruction de la part de leur capitaine, de se réunir tous à l'auberge pour l'heure du dîner.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Graveyard Island, l'île des récupérateurs d'épaves   Dim 22 Mai - 21:06

InvitéInvité
avatar


Le spectacle du bateau en miette fit rire Zoya, intérieurement bien sûr… L’île sur laquelle ils avaient échoué ne lui était pas inconnue, bien qu’elle ne l’ai pas visité depuis de nombreuses années.
Les pirates de Riddle par contre avaient bonne réputation ici, ce qui n’était pas toujours le cas sur GrandLine, aussi la princesse en profita pour faire passer leur note sur les frais de son ancien équipage.
La gérante de l’auberge où ils resteraient n’arrêtait pas de s’émerveiller sur la belle jeune femme qu’elle était devenu, apparemment elle avait bien connu ses parents, mais tout ce babillage ennuyait profondément la princesse qui aurait plutôt préféré demeurer incognito.
D’un geste de la main, elle fit comprendre à Kaze qu’il pouvait monter à l’étage déposer toutes les affaires de la princesse qu’ils avaient réussit à sauver du carnage.
-« Je ne sais pas comment tu arrive à rendre tes hommes aussi dociles, c’est toujours aussi effrayant de te voir commander une bande de pirates malgré ton jeune âge ! » S’émerveillait la vieille femme quand Kaze eut disparu. Zoya se contenta de sourire, que pouvait-elle répondre ?
*J’ai perdu mes deux parents tellement jeune que je n’ai pas eu vraiment le choix ?* Non, elle ne pouvait pas utiliser une marque d’ironie aussi basse avec son statut.
-« Dites lui que je suis sorti. » Se contenta-elle de demander, avant de s’éloigner rapidement de cette situation qui la rendait mal à l’aise. Qu’on la voit en compagnie des Troublemakers la dérangeait visiblement.

Une fois dans la rue, la princesse avait l’impression de revivre. Elle s’engagea dans une rue assez chargée pour se perdre parmi la foule de gens qui se livraient à leur vie quotidienne, les observant avec curiosité. Finalement cette escale serait peut-être intéressante. Malgré le fait qu’elle se sentait suivie depuis qu’elle avait quitté l’auberge, la présence de son sabre suffisait à la rassurer. Mais quand une main d’homme agrippa son épaule, la forçant à faire volte face, elle manqua de défaillir de surprise en reconnaissant la voix de son agresseur.
-« Et bien, qui voilà ? Quelle heureuse coïncidence… »

Mais Zoya avait beau dévisager l’homme aux cheveux sombres qui la reluquait sans vergogne, elle n’avait plus trace de son visage dans ses souvenirs. Pourtant sa voix, elle l’avait déjà entendu, elle en était certaine. L’homme portait une longue cape noire qui dissimulait la quasi-totalité de son corps et les armes qu’ils pouvaient portées. Etais-ce un allié ou un ennemi ? Elle devait se dépêcher de se rappeler où elle avait entendue cette voix avant qu’il ne soit trop tard. L’homme en question avait légèrement entraîné la princesse à l’écart, vers une ruelle sombre et sordide dans laquelle ils seraient plus à l’aise pour ce qu’il avait en tête.
Heureusement Kaze arrivait déjà, et bien qu’elle aurait pu se défendre seule contre un vagabond solitaire, Zoya estima que son garde du corps se chargerait de cette tâche à sa place.

-« Écoute Zoya, il faut que je te parle d’une chose importante… » Souffla l’homme près de son oreille. Son souffle chaud et humide écoeura la jeune femme qui le repoussa violement contre le mur le plus proche. Légèrement offusqué de cette réaction de la part de sa princesse, l’homme s’inquiéta qu’elle ne l’ai pas reconnu et sorti ses sabres pour le lui rappeler par la force. Mais à cet instant Zoya claqua des doigts en direction de Kaze avant de lui indiquer son mystérieux agresseur.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Graveyard Island, l'île des récupérateurs d'épaves   Dim 22 Mai - 22:32

InvitéInvité
avatar


Après avoir laissé ses camarades à l'auberge, puis traverser la ville en sens inverse, John se retrouva aux abords du cimetière d'épaves.
Il fit un panoramique droite gauche des lieux du regard, avant de s'engager dans une allée qui menait vers une série de vieux rafiots échoués.
Passant à côté d'une gamine portant un chapeau bizarre et qui était en train de fouiller dans les débris, le pirate s'approcha des navires en ruines et constata, hélas, qu'il ne s'agissait que de coquilles vides qui avaient été totalement désossées.
Soupirant, John reprit son exploration.

C'est dans un coin reculé du cimetière, à l’abri des regards et très certainement oublié de la majorité des gens, que Coxon vint se perdre totalement par hasard.

"Mince, je suis où là ?" se demanda le pirate à voix haute. "Ça va être galère pour retrouver mon chemin !"

Mais c'est lorsqu'il s'apprêta à faire demi-tour, que ses yeux se posèrent sur la perle rare. Là, gisait au milieu d'un tas de débris impossible à identifier, ce qui ressemblait à une caravelle. Bien que recouverte d'algues et de terre, elle semblait en un état de conservation remarquable. Il était inconcevable qu'un tel vaisseau n'est pas été remarqué par qui que se soit.
John resta figé un long instant devant sa trouvaille, puis se mit à sourire à pleine dent. Il venait de trouver ce qu'il cherchait !

"Elle est magnifique n'est-ce pas ?" fit alors une petite voix d'enfant qui fit sursauter John.

En se retournant, le pirate vit la petite fille au drôle de chapeau qu'il avait croisé quelques instants auparavant au milieu des débris.

"Tu t'y connais en bateau ?" questionna le blond en examinant les yeux affutés de la fillette.

"Un peu" répondit l'enfant d'une voix sans émotion.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Graveyard Island, l'île des récupérateurs d'épaves   Dim 22 Mai - 22:59

InvitéInvité
avatar


Graveyard Island, voilà l’endroit où les Troublemakers arrivèrent en ayant explosé leur goélette sur les épaves des navires tout autour de l’île. Le bateau était fichu, complètement inutilisable pour la navigation. Il ne leur resté plus qu’une solution, rejoindre la ville qu’ils voyaient devant eux. Rejoignant cette dernière comme ils le pouvaient, ils avaient réussi à arriver sans encombre. Maintenant la question était : « Que faire maintenant que nous n’avons plus de bateau et aucun moyen de le réparer ? » Personne ne trouva d’idée dans la minute alors, l’équipage décida de se rendre dans une auberge de la ville pour y passé la nuit, pour se remettre de leur mésaventure.

Arrivant dans l’auberge, la propriétaire fut stupéfaite à la seule vue de Zoya. Cette dernière étant une princesse, ce n’était pas étonnant pour Kaze que la jeune femme soit tout de suite remarqué. Elle devait surement être déjà venue par le passé et la gérante avait reconnu le joli minois de la princesse. C’était l’explication la plus crédible pour l’homme-griffon qui portait les affaires de la princesse, qu’il avait pu sauver du bateau avant qu’il ne soit détruit. Zoya échangea quelques mots avec l’aubergiste puis, elle fit signe à Kaze de monter ses affaires dans une des chambres du haut, comme si Kaze était son homme à tout faire. Il était d’accord pour le rôle de garde du corps mais, pas pour celui d’homme à tout faire. Ronchonnant intérieurement, Kaze obéi à Zoya et monta à l’étage pour y déposer leur affaires. Choisissant n’importe laquelle des chambres, Kaze entra dans la chambre du milieu et il y déposa les affaires de Zoya.


* Maintenant je suis son homme à tout faire. Elle va un petit peu trop loin la princesse. Je veux bien la protéger mais si elle me donne des corvées, je ne pourrais pas la protéger correctement. * ce dit alors Kaze en sortant tranquillement de la chambre en la fermant à clé derrière lui.

Puis, le garçon au bandeau bleu sur la tête redescendit dans la salle de réception où était le reste de l’équipage à l’exception de John et Zoya qui eux n’étaient plus présent.


« Où sont John et Zoya ? » demanda Kaze à ses compagnons restant.

« John et Zoya sont parti faire un tour chacun de leur côté. » lui répondit Touya en montant se reposer dans sa chambre.

Kaze lui commença à s’inquiéter pour Zoya. Ne connaissant pas cet endroit, il ne savait pas quel genre de type pouvait traîner dans les rues à cette heure. Pour John ce n’était pas un souci vu qu’il savait se défendre avec Beethoven. Mais Zoya même si elle était une très bonne combattante au sabre, elle n’en restait pas moins une femme. Et si elle se faisant encercler par un groupe d’inconnu, avec des intentions plus que douteuses. Que pouvait-il lui arriver ? Kaze commença à se faire tout un tas de films et parti sans hésiter à la recherche de Zoya. En sortant de l’auberge, Kaze commença à chercher au hasard dans la ville pour tenter de retrouver la princesse qu’il avait perdue. De plus, la foule qui était présente dans les rues n’était pas là pour faciliter la tâche de Kaze. De sa position, le jeune pirate ne pouvait pas retrouver Zoya au milieu de toute cette agitation, alors, il décida de sortir ses ailes de griffon et il se plaça sur un toit de la ville au-dessus de la foule de gens qui marchait sous ses pieds.

* C’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Je ne pourrai pas la retrouver dans tout ce grabuge.* pensa alors Kaze en tournant la tête dans tous les sens essayant de localiser Zoya.

Le jeune garçon ailé commença à perdre espoir de trouver sa princesse avant qu’il ne lui arrive quelque chose, même si ce n’était pas sûr que cela arrive. Mais il valait mieux prévenir que guérir comme on dit alors il n’avait pas le choix, il devait la retrouve coûte que coûte. Puis tout à coup, Kaze vit un peu plus loin de sa position Zoya se faire emmener dans une ruelle sombre. Ce que redoutait Kaze était arrivé, quelqu’un avait l’intention de s’en prendre à la jeune princesse. Plus un instant à perdre, il fallait agir maintenant sans plus tarder. Kaze s’envola rapidement vers la ruelle à toute vitesse pour porter secours à Zoya. Arrivant devant la ruelle, il atterri devant cette dernière et entra en courant afin de rejoindre rapidement Zoya qui semblait être en difficulté.

En entrant, Kaze vit la jeune femme repoussait l’homme aux cheveux sombres vêtu d’une longue cape noire qui ce dernier fut projeté contre un des murs de la ruelle. Certainement énerver par l’acte de Zoya envers lui, l’inconnu sorti à ce moment deux sabres de sous sa cape en regardant méchamment Zoya. Kaze ne put laisser faire cela plus longtemps, Il courut en direction de l’agresseur puis en arrivant à sa hauteur, il l’attrapa par le col et en même temps, lui fit un croche patte pour le faire basculer et le faire tomber en arrière sur le sol tapant le dos en premier. Kaze lâcha l’homme et vint se mettre entre lui et Zoya en sortant son épée à la lame rougeâtre.


« Je ne sais pas qui tu es ni ce que tu comptes faire à Zoya, mais sache une chose. Si tu la touche ne serais-ce qu’un seul de ses cheveux, ma lame sera la dernière chose que tu verras sur cette terre. » Lui dit alors Kaze avec le regard le plus sombre qui pouvait exister dans ce monde.

L’homme aux deux sabres se releva en posant une de ses mains sur la tête pour se remettre de sa rencontre avec le sol plutôt violente. Une fois de nouveau sur ses deux pieds et ses deux sabres à nouveau en main, il regarda avec surprise Kaze en se demandant d’où il pouvait sortir.

« Hé le gringalet, dégage ! Cela ne regarde que Zoya et moi compris ! Et ce que je veux faire avec elle, ne te regarde absolument pas le mioche ! » Lui répondit l’homme avec un regard de pervers.

Mioche, gringalet et pourquoi pas minus s’il le voulait ! La seule chose qu’il ne fallait pas faire avec Kaze, c’était de le traité de ces noms-là. La colère commença à monter en Kaze qui se mit à trembler en tenant son sabre.

« Ah Ah Ah !! Tu as peur le morveux ! Tu as bien raison de trembler. Tu as fini par te rendre compte que tu n’étais pas de taille face à moi microbe. » Ajouta l’agresseur en ricanant pour se moquer de Kaze.

« Morveux…. Microbe…. Mioche… gringalet… C’est bien tout ce dont tu viens de me traiter je n’ai pas rêvé ? » Lui dit alors Kaze en fermant les yeux.

« Et alors ? Cela te pose un problème l’avorton ? »

C’était le mot de trop, Kaze ouvrit les yeux et il en échapper une colère aussi noir et intense que le charbon. Kaze se précipita alors sur son adversaire à une vitesse folle. Il ne se contrôler plus du tout, la haine brûlait dans son regard. Même Zoya ne reconnut pas son garde du corps. Elle ne l’avait jamais vu comme cela auparavant. Kaze commença par trancher les deux épaules de son adversaire. Puis, ce fut le tour du torse de se faire tailladé par la lame du jeune pirate. Pour finir, ce fut les jambes de sa cible qu’il lacéra avant que ce dernier ne tombe à terre devant Kaze. Il s’en prit alors à son dos qu’il tailla à deux reprises pour l’achever. Le corps de l’homme ne donna plus aucun signe de vie et Kaze s’arrêta de bouger devant les yeux de Zoya qui resta sans rien dire. Il regarda l’homme allongé sur le ventre face contre terre sans dire un mot. Il venait de faire sa deuxième victime depuis le début de son aventure. Puis, Kaze assez essoufflé se tourna vers Zoya pour voir si elle n’avait rien. Mais au moment où il s’apprêta à la rejoindre, l’agresseur de Zoya recommença à bouger et d’en un dernier élan attrapa une de ses épées et donna un grand coup de sabre dans le dos de Kaze qui tomba à terre aux pieds de Zoya.

« hé hé hé…. Je ne mourais pas seul aujourd’hui on dirait…. » dit alors l’inconnu en rendant son dernier soupir.

Kaze était maintenant allongé sur le ventre inconscient avec une plaie béante dans le dos qui saigné beaucoup.


Dernière édition par Kaze le Dim 22 Mai - 23:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Graveyard Island, l'île des récupérateurs d'épaves   Dim 22 Mai - 23:05

InvitéInvité
avatar


Nono avait suivit l'homme en prenant garde de laisser une certaine distance entre elle et lui. Pourquoi son attention s'étant subitement portée sur lui ? Probablement parce qu'il ressemblait à un pirate célèbre dont elle avait vu la photo dans un livre d'Histoire. Elle ne se souvenait plus de son nom, mais la ressemblance avec cet homme-là était frappante : même regard de jade, même fière allure et sourire identique.

Après avoir parcourut une bonne partie du cimetière d'épave, il avait fini par s'engager dans un secteur que même Nono ne connaissait pas et ce, malgré ses longues dernières semaines passées à explorer les lieux.
L'homme était brusquement resté en pâmoison devant ce qui ressemblait à une caravelle; non, il s'agissait bel et bien d'une caravelle, Nono en avait la certitude !
Ce qui était surprenant par contre, était l'état de conservation remarquable dans lequel elle était restée. Le cœur de la jeune femme miniature se mit à battre la chamade en imaginant ce qu'elle pourrait faire d'un tel bâtiment.

"Elle est magnifique n'est-ce pas ?" fit alors Noichigo de sa petite voix enfantine.

Cela eut pour effet de faire sursauter l'homme, ce qui amusa la demoiselle au corps de fillette.

"Tu t'y connais en bateau ?" questionna l'homme en se retournant.

"Un peu" répondit Nono d'une voix morne et sans entrain.

Nono s'approcha du pirate de manière à se placer à sa gauche. Elle observa la caravelle sans dire un mot pendant un instant, passant au peigne fin chaque recoin visible de sa coque.

"Avec un peu de travaux, elle pourrait parfaitement naviguer" diagnostiqua-t-elle. "Par contre, il faudra remplacer ses deux mats et son gouvernail et parer à la faiblesse de sa coque au niveau arrière droit... En apportant quelques modifications, il sera facile de gagner en vitesse et..."

"Combien de temps te faudrait-il pour la remettre en état ?" interrompit soudainement l'homme.

"Tout dépend le prix que vous voulez y mettre" apporta pour réponse la fillette.

Mais l'adulte laissa entendre que l'argent n'était pas un problème pour lui et il réitéra sa question.

"Dans ce cas, laissez-moi un mois tout au plus et je vous ferai le plus beau navire de Grandline !" fit Nono sans chercher à se vanter de quelque façon que ce fut.

"Je ne veux pas de beau navire" sembla s'énerver l'homme. "Je veux un vaisseau unique en son genre !"

Nono fut impressionnée par tant de détermination et de certitude dans la voix de cet homme. Il avait un regard de jade qui ne laissait planer aucun doute quand à ce qu'il désirait, et Nono ressentit brusquement l'envie de lui construire un navire qui le laisserait véritablement sans voix.

"Laissez-moi un mois et vous aurez un navire inégalable, mais je pose toutefois une condition !"

"Et laquelle-donc ?"

"Incorporez-moi dans votre équipage !"

L'homme sembla hésiter un instant, jaugeant du regard cette gamine effrontée qui osait à présent le défier du regard, puis lança avec un petit sourire :

"Si ton bateau me plait, tu pourras te considérer comme un membre à part entière des Troublemakers !"

Tournant des talons, il posa sa main sur le chapeau à oreilles de panda de Nono, puis s'en alla en faisant :

"A dans un mois fillette !"

Noichigo resta là, interdit, réalisant brusquement qu'on venait de lui confier son premier vrai travail de charpentière navale. Et du résultat de ce travail allait dépendre son avenir !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Graveyard Island, l'île des récupérateurs d'épaves   Dim 22 Mai - 23:35

InvitéInvité
avatar


Rakki en avait eu plus que ras la truffe de devoir patauger dans la gadoue dans ce satané cimetière de bateaux. Laissant la gamine bizarre à ses pâtés de sable, il gagna la ville dans le but de se rincer la gosier. N'ayant évidemment pas un rond sur lui, il se mit en quête d'une jolie frimousse à apprivoiser dans le but de se faire payer à boire.

Il tomba subitement sur une nouvelle tête : une jolie rouquine qui avait un air innocent idéal.
La suivant un instant à bonne distance, attendant le moment propice pour faire son approche, Rakki la vit soudainement disparaître dans une ruelle avec un homme qui n'avait pas l'air commode. Hé zut, c'était bien sa veine !
Il décida de rester dans le secteur tout de même lorsqu'il entendit des éclats de voix en provenance de la ruelle en question. Bientôt, ce fut un homme ailé qui rejoignit la scène et s'en suivit des bruits de lames s'entrechoquant. Enfin ce fut un, puis deux râles qui se firent entendre.
Nul doute qu'il venait d'y avoir du grabuge dans cette ruelle et Rakki n'avait pas envi d'être mêlé à ça.
Il commença à faire quelques pas dans la direction opposée, puis se ravisa.

"Hé merde, mon bon cœur me perdra !" s'exclama-t-il en courant en direction de l'allée.

Là, il vit deux corps à terre et sa demoiselle rousse adossée contre un mur, le regard perdu dans le vide. Jaugeant rapidement la situation, Rakki prit le pouls de chacune des deux victimes : l'une était morte, l'autre vivante !
Se dressant sur ses pattes arrières, il fouilla dans les poches de son gilet et en sorti une seringue ainsi qu'une petite fiole contenant un sédatif, qu'il inocula immédiatement au gars ailé qui n'avait désormais plus d'ailes.
Il fouilla dans une autre poche et sorti des compresses qu'il appliqua contre la plaie.

"Hé gamine !" s'exclama Rakki en jetant un œil furtif en direction de la rouquine. "Restes pas planté là et aides-moi plutôt à transporter ton pote jusqu'à mon auberge. Je ne pourrai pas le soigner sans avoir mes instruments à disposition !"

Mais devant le regard hébété de la femme, Rakki réalisa soudain qu'il avait oublié sa condition de chien.

"Ouais bon ok, je suis un chien qui parle mais je t'expliquerai ça plus tard ! Pour le moment t'as juste besoin de savoir que je suis aussi médecin, alors aides-moi à le transporter !"

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Graveyard Island, l'île des récupérateurs d'épaves   Dim 22 Mai - 23:51

InvitéInvité
avatar


Un bruit sourd vint troubler le calme de la plage, puis un deuxième et puis soudain...
-« Aie, aie, aie… » La petite voix de Read s’éleva au milieu des débris qui jonchaient la plage. Dissimulée sous une grosse planche de bois, elle avait fait une petite sieste impromptue suite à une légère blessure à la tête. Mais au court de son sommeil agité, son pied avait heurté une poutre qui s’était alors affaissée, faisant s’effondrer son abri temporaire directement sur elle.
Après bien des efforts et des gémissements, la petite réussit à s’extirper de sa cachette et contempla l’endroit où ils avaient atterri. Cette île ne lui disait rien, et toutes ces épaves éparpillée un peu partout lui laissait présager un destin tragique à ses compagnons. Cherchant à se souvenir d’un tel épisode dans la vie de son grand père, elle serra son crâne dans ses mains jusqu’à s’en faire mal.
*ahlala c’est terrible, s’ils sont tous mort l’histoire de papi ne sera jamais écrite !!! Comment je vais expliquer ça à papa moi ?*
Read commençait à courir partout, à la recherche d’un survivant quand elle entendit une voix qu’elle connaissait bien, celle de Cookie !

Rassurée pour son amie, Read prit le temps d’épousseter sa robe avant de partir à sa rencontre. Mais une fois qu'elle eut retrouvé ses compagnons, elle remarqua que chacun était perdu dans ses pensées, même John semblait sérieux pour une fois !
Ils venaient tous de perdre leur bateau il faut dire, comment aurait-ils pu s’émerveiller de la voir arriver saine et sauve ? Mais cela elle ne pouvait pas le comprendre, et elle prit le parti de bouder dans son coin, suivant les pirates en traînant des pieds jusqu’à une auberge. John et Zoya ne tardèrent pas à s’éclipser sans prévenir, et Kaze qui ne s’occupait décidément jamais d’elle en fit de même. Elle le suivit discrètement jusqu’à le voir s’envoler, et rageant de ne pas pouvoir en faire autant, finit par se perdre au hasard des rues.
-« Bien ! Si personne ne s’occupe de moi je peux aussi bien m’en sortir sans leur aide ! »

Réalisant soudain qu’elle avait perdu son trésor le plus précieux, Read voulu rejoindre la plage mais ce n’est pas évident de se diriger dans une ville dont on ignore tout, surtout quant à la base on ne sait pas du tout où l’on est. Mais les gens de la ville étaient vraiment charmants, et l’aidèrent avec beaucoup de générosité à rejoindre la rive. Mais ce n’était pas du tout comme dans son souvenir, il y avait bien des épaves mais aucune n’étaient celle de leur navire. Pourtant au milieu de tout ce bazar, il y eut une silhouette qu’elle reconnut. Elle allait se mettre à courir vers elle, quand une chose complètement imprévue se produisit. La fillette sentit son cœur se soulever alors que des larmes perlaient déjà aux coins de ses yeux. Sans un mot, elle avança lentement vers la scène qui la mettait dans un état aussi pitoyable, mais avant qu’elle arrive là où elle se rendait, la silhouette blonde s’en éloignait. Read hésita.
*Et puis zut, qu’il aille au diable !*
Elle était furieuse. Approchant de la gamine qui venait de recevoir une marque d’affection de SON grand père, Read la toisa méchamment. Ses petits poings sur les hanches, la tête haute et le regard meurtrier, cette petite pirate était persuadée d’avoir l’allure effrayante de sa mère quand elle se fâchait contre son pauvre papa après qu’il ait encore fait une bêtise.

Tout le monde l’ignorait, John s’était même déjà trouvée une gamine de remplacement, elle ne pouvait pas rester sans rien faire.
-« T’es qui toi d’abord ? » Demanda-t’elle du haut de ses 1m25.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Graveyard Island, l'île des récupérateurs d'épaves   Lun 23 Mai - 21:49

InvitéInvité
avatar


Il ne fallu pas bien longtemps à l'équipage pour arriver à cette fameuse île qu'ils pouvaient voir depuis le cimetière d'épaves, et encore moins pour tomber sur une auberge. Une nouvelle fois, Zoya fit grande impression parmi la vieille aubergiste qui elle aussi semblait la connaître. Jun aurait-il manqué un épisode ? Il fallait croire que oui. D'abord Crocus, ensuite cette aubergiste..; Bah. Ce n'était pas tellement cela le plus important, il s'en fichait bien, après tout, de la renommé de cette fille, ça n'allait certainement pas influencer l'opinion qu'il avait sur elle.

Enfin. Ce fut donc Zoya qui paya des chambres, et ce, pour chacun des membres des Troublemakers. A présent, Delloka se trouva donc assit en tailleurs sur ce grand lit , son manuscrit posé devant lui. Le fixant avec une grande intensité, sourcils froncés et petite moue concentrée au visage, Dell ne semblait pas vouloir détourner les yeux, et ce, quoi qu'il se passerait par la suite ! Intriguée, et légèrement impatiente, Cookie, qui était jusque là affalée sur le dessus de la tête rousse de son ami, se mit à se relever soudainement, tout en s'exclament :

« IIIk ! Iiiik iik ik ik iiiik ?!!
- Comment ça, ça se voit pas, c'que j'fais ?!
- Iiik iiik ik !
- Bah c'est simple. J'me disais que si je fixais le livre tout en lui ordonnant d'être à nouveau neuf, il allait l'être...
- IIIK-IK !! s'écria alors Cookie en assenant à Jun un grand coup d'aile.
- C'est toi l'idiote ! Ca va pas, d'me frapper, crétine ?! »


A présent irrité, c'est dans un grand soupir sec que Jun se leva soudainement du lit en un bon, avant de se diriger vers la sortie, bientôt suivit par Cookie.

« Iik iik iik ?
- Non.
- Iik iik iik iik !
- Je viens de te dire que non, t'es sourde ?!
- Iiik iik iik iik iik ik ik !
- Puisque je te dis que je suis pas vexé, arrête, un peu, bon sang !!! » s'écria alors le jeune navigateur contre son amie, la faisant virevolter en arrière de surprise.


Nouveau soupir sec. Encore plus irrité du fait d'avoir été traité d'idiot fini, Dell, sourcil froncée et moue boudeuse, accéléra la marche et sortit de l'auberge, espérant que l'air frai allait lui rendre sa bonne humeur. Il pensa alors au fait que d'avoir enfin quitté l'équipage de l'autre affreux pour rejoindre celui de Coxon l'ayant rendu extrêmement jovial, l'équipage ne connaissait toujours pas sa grande susceptibilité ainsi que sa capacité à se vexer et à se mettre en colère rapidement. Il fallait dire qu'il avait été tellement heureux des derniers événement qu'il semblait sur un petit nuage, souriant de chose qui le faisait habituellement rentrer dans de grandes colères. Jusque là, étant pris dans les événements, il ne s'en était pas vraiment rendu compte, mais à présent, l'équipage allait avoir une toute autre vision du navigateur borgne portant le nom de Jun Delloka...

Enfin. Tant pis pour eux si cela allait leur déplaire. En partant du principe qu'ils n'allaient pas apprécier la surprise. En supposant que cela sera une surprise. Qui vivra verra, en somme, voilà ce que pensait le rouquin.

Lorsqu'il fut dehors, Delloka erra tout d'abord dans les ruelles, ne savant pas tellement quoi faire. Il se souvint alors qu'il n'avait trouvé que son carnet, dans le tonneau, les vagues ayant donc emportés avec elle son attirail d'écriture. Il fallait donc qu'il s'en rachète.

L'adolescent passa donc son temps à vaquer de magasin en magasins, s'achetant plumes sur plumes, stylos sur stylo et même carnets sur carnets. Il n'y aurait pas pensé de prime abord, mais cette ville était vraiment remplie d'étalages intéressants ! Jun discutait d'ailleurs assez posément de cela avec son amie de toujours lorsque soudainement, il n'eut plus aucune réponse de sa part. S'en rendant compte, le rouquin s'arrêta dans sa course, puis regarda en arrière. Apparemment, la boule de poils avait trouvé quelque chose d'intéressant au détour de cette ruelle devant laquelle ils venaient de passer. Curieux et, avouons-le, un mauvais présentiment en poche, le jeune homme recula donc de quelques grands pas pour arriver à la hauteur de cette fameuse ruelle pour y voir...

« Kaze ! »

Oui, Kaze. Son ami le pilote, garçon avec lequel il s'entendait très bien, paraissait grandement blessé, à la suite apparemment d'un combat plus ou moins acharné, vu le cadavre inconnu qui se trouvait là. Delloka remarqua ensuite Zoya en compagnie d'un petit chien qui, semble-t-il... Savait parler. Bah, il parlais bien à Cookie, lui, ce n'était pas si incroyable. Enfin, en un sens. Voyant que la jeune femme tentait de porter Kaze avec un peu de mal, sûrement encore choquée de ce qui venait de se passer, Jun se précipita vers elle, tout en balançant ses sac à Cookie qui les réceptionna de sa gueule avec beaucoup de mal, baissant même d'un seul coup sous le poids des objets.

« Attends, je vais t'aider. »

Joignant le geste à la parole, Jun souleva Kaze en passant le bras du blessé autour de son cou, pour ensuite placer son propre bras autour de sa taille. Une fois sûr que le jeune homme n'allait pas se rétamer à terre, Jun tourna les yeux vers Zoya.

« Qu'est-ce qu'il c'est passé ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Graveyard Island, l'île des récupérateurs d'épaves   Lun 23 Mai - 22:31

InvitéInvité
avatar


Zoya regardait le corps de l’homme sans vie, étendu à ses pieds en se mordant la lèvre inférieure. Elle cherchait toujours à se rappeler où elle avait déjà pu le croiser, ignorant le pauvre Kaze agonisant. Heureusement, un étrange chien était sorti de nulle part et lui avait prodigué les premiers soins, sans lesquels le jeune homme aurait tout aussi bien pu mourir devant cette princesse indécise.
Sans faire un seul geste pour aider le brave médecin, Zoya continuait de scruter le cadavre sombre de son agresseur, se demandant si elle pourrait trouver quelque chose d’intéressant dans ses affaires. Ce n’est que lorsque Rakki lui aboya une série de revendication qu’elle parut se réveiller de sa torpeur. Depuis quand les gens autour d’elle avaient commencé à se croire permis de lui donner des ordres ?
Réalisant soudain la gravité de la blessure de Kaze, et son indifférence pour cet homme qui venait de voler à son secours, la princesse éprouva un sentiment fugace de remord. Il avait fait son devoir de garde du corps, et devait en être heureux non ? Mais depuis qu’elle avait rejoint l’équipage de John, elle commençait à comprendre l’importance d’une vie humaine.

Sans un mot, Zoya se pencha vers l’homme griffon qui n’avait pas hésité à suivre ses commandements égoïstes. En passant une main sur les cheveux de Kaze, elle lui souffla à l’oreille un bref « Merci » avant de le soulever délicatement pour le conduire où Raki le lui demanderait.
Encore sous le choc de ce qui venait de se passer sous ses yeux, la jeune femme n’avait pas encore les ressources cognitives pour réaliser pleinement l’étrangeté de ce compagnon providentiel. Elle ne faisait d’ailleurs pas vraiment attention à tout ce qui se passait autour d’elle, et n’avait pas vraiment pris le temps d’observer de qui provenait la voix qui lui imposait de porter Kaze, elle faisait juste ce qu’on lui demandait.
« Oui bon je suis un chien qui parle… » Mêmes les explications douteuses du clébard ne parvinrent pas à la faire totalement réaliser l’étrangeté de sa situation. Elle devait rêver sans aucun doute, et rien n’est jamais cohérent dans un rêve.

Un instant, la princesse hésita à abandonner son ami à plume pour retourner auprès de celui qui était la cause de tout ceci, mais elle ne pouvait se résoudre à laisser un de ses hommes, blessé de surcroît.
C’est avec soulagement qu’elle entendit la voix de Jun, et qu’elle lui confia Kaze, mimant à la perfection la fatigue de porter une personne aussi imposante. Malgré son apparente fragilité, la princesse pouvait supporter bien pire, d’ailleurs elle aurait tout aussi bien pu vaincre son adversaire seule, mais elle n’avait pas voulu se salir les mains. Et par malheur, son subordonné avait mis fin aux jours de cet homme qu’elle connaissait mais dont elle avait tout oublié à l’exception de… Sa voix !! Ça y est, elle se souvenait où elle l’avait déjà entendu !

-« Je t’expliquerais plus tard. Porte le où te dira le médecin, je dois encore vérifier quelque chose. » Dit-elle à celui qui venait d’arriver. Le navigateur tombait à pic si l’on pouvait dire, Zoya lui aurait bien sauté au cou si cela avait été dans ses habitudes. Une fois certaine qu’il l’ait bien entendu, elle se précipita à nouveau dans la ruelle et fit voler la cape noire de son assaillant. L’emblème de Riddle brillait sur sa poitrine, il avait le sceau de l’empire révolu serti dans un collier qui révélait son rang.
*Pardon Dick, j’ai réagi comme une idiote…*
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Graveyard Island, l'île des récupérateurs d'épaves   Lun 23 Mai - 22:59

InvitéInvité
avatar


Nono dévisagea un instant la gamine inconnue qui venait de littéralement l'agresser verbalement. Elle avait les cheveux aussi blonds que celui de John Coxon, ainsi que la même expression de défiance dans les yeux bien que ceux-ci étaient bleus.

"Je suis la charpentière navale qui a été engagée par l'homme qui vient de partir, afin de lui construire un bateau"

La réponse de Nono avait été on ne peut plus claire et précise, et si cela ne convenait pas à la gamine, elle ne comptait pas apporter davantage de précision.

"Si tu n'as rien de mieux à faire, tu n'as qu'à m'aider" proposa la jeune charpentière. "Il faut nettoyer la caravelle de toute les algues qui la recouvre"

Devant le regard outré de la petite, qui visiblement n'avait pas l'air d'apprécier d'être recrutée de la sorte par une complète inconnue plus petite qu'elle de taille qui plus est, Noichigo crut bon d'ajouter :

"Tu crois que tu te sens capable d'accomplir un tel travail, ou tu es trop faible pour ça ?"

Il fallait toujours frapper les enfants là où ça faisait mal, autrement dit à leur fierté. Noichigo avait toujours été très douée pour cela, elle que tous les enfants de Water Seven raillaient au sujet de sa petite taille.

Mais sans attendre une quelconque réaction de la fillette blonde, Nono quitta les lieux en déclarant qu'elle se rendait en ville pour engager de la main d’œuvre et acheter du matériel. C'est qu'elle avait un bateau à construire et il fallait qu'elle s'y mettre dès à présent, si elle voulait avoir terminée sa besogne dans un mois.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Graveyard Island, l'île des récupérateurs d'épaves   Lun 23 Mai - 23:39

InvitéInvité
avatar


Bon, c'est pas que Rakki était vexé d'avoir été aussi superbement ignoré par cette satanée gamine, mais ce qui le chiffonnait était le fait qu'elle ne sembla pas surprise outre mesure d'avoir eut affaire à un chien qui parle. M'enfin, elle paraissait prompte à déléguer ses taches à ses subalternes sans le moindre remords. Rakki en conclut qu'il devait s'agir de la chef de la bande, tout simplement.

Quoiqu'il en soit, il reçut avec plaisir l'aide du dénommé Jun et les deux hommes où plutôt, l'homme et le chien, transportèrent le corps inerte du blessé jusqu'à une auberge, tandis que la rouquine partait faire dieu sait quoi dieu sait où.
Comme de par hasard, l'auberge où séjournaient Nono et Rakki était également celle où avaient débarqués tantôt les Troublemakers. Comme quoi, le hasard faisait bien les choses parfois !

Jun allongea Kaze sur le lit de la chambre. Pendant ce temps, Rakki s'était saisit de son matériel médical. Il prit une paire de ciseaux et découpa la chemise de Kaze tout autour de la plaie, qu'il désinfecta ensuite après avoir retiré les compresses.

"C'est une entaille nette et propre, un vrai travail de pro" observa le chien toubib.

Sortant un bocal de sa trousse de soin, Rakki badigeonna la blessure avec l’onguent cicatrisant qu'elle contenait. Il prit ensuite un fil et une aiguille et recousue la plaie avec la plus vive attention.

"Il a perdu beaucoup de sang mais c'est un gaillard solide, il faut juste qu'il se repose pendant deux ou trois jours"

Rakki jeta la chemise de Kaze ainsi que les compresses ensanglantées dans la poubelle de la chambre, rangea son matériel médical puis alla se laver les pattes dans le lavabo de la salle de bains.
Il revint ensuite dans la chambre, sauta sur la table qui se trouvait devant la fenêtre, fouilla dans les poches de son gilet pour en sortir une boite de cigares et des allumettes.

"Moi c'est Rakki, je suis médecin et ancien pirate" se présenta le carlin. "Pour mon corps de chien, c'est une longue histoire à raconter. Au fait, t'en veux un ?"

Rakki proposa un cigare à Jun.

"Faudra que ton pote évite de faire trop d'effort tant que sa blessure ne sera pas cicatrisée !"
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Graveyard Island, l'île des récupérateurs d'épaves   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Graveyard Island, l'île des récupérateurs d'épaves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les récupérateurs
» GHOST ISLAND
» [Misty Moutain Island] Sauvetage en haute montagne. [Quête]
» The island: Motu Iti
» Mousquet et Tomahawk : 27 aout 1776 - Bataille de Long Island

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-