AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De charmante retrouvailles [PV Nami Chérie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Message
MessageSujet: Re: De charmante retrouvailles [PV Nami Chérie]   Mar 21 Déc - 0:06

InvitéInvité
avatar


    N'importe quelle femme aurait douter des sentiments d'un homme si ce dernier n'était d'autre qu'un draguer invétéré et cela avait été le cas pour Nami envers son jeune ami qu'il ne penser qu'à sauter sur toutes les femmes qui lui passé sous le nez. Sanji aimait les femmes, cela était dans son caractère, mais les draguer toute pour le plaisir, cela est une autre histoire. Durant ces deux dernières années, il avait eu le temps de réfléchir à tout cela et en était arrivé à une conclusion. Cela lui avait également permis de faire le point sur ce qu'il ressentait pour sa Nami chérie, sa Robin d'amour et pour toutes les autres femmes. Il avait compris qu'une seule compter réellement pour lui, sa navigatrice.

    Deux ans plus tard, Sanji avait énormément changé et faisait preuve de douceur et de tendresse à l'égard de la navigatrice avec laquelle il était justement entrain de faire une délicieuse promenade qui aurait pût se terminé comme un conte de fée, mais malheureusement ce ne fut pas le cas. Dire que tous les deux voulaient là même chose, mais avait bien du mal à se faire comprendre!

    A cause de sa maladresse, la jeune femme s'était replié sur elle même, ayant le coeur brisé pour plusieurs raison. Il lui avait évoquer son projet avenir une fois que Luffy sera devenu le seigneur des pirates, il avait essayé de là rendre jalouse en lui disant qu'il été amoureux d'une femme et enfin en froid à cause d'une incompréhension, il lui avait clairement dit qu'il quitté l'équipage après l'avoir raccompagné au Sunny qui fut la goute d'eau qui fit débordé le vase, réduisant en morceau le coeur de la jeune femme qui pour la première fois ce laissé aller et parler ouvertement de ce qu'elle ressentait en lui disant qu'elle ne voulait pas qu'il parte, elle ne voulait pas être séparé de lui. A cette évocation, le coeur de Sanji avait fait un bond dans sa poitrine, heureux qu'elle soit aussi importante pour lui.

    Dos contre la jeune femme, toujours torse nu, le jeune homme avait finit par lui faire face et là avant entendu des sanglots étouffés elle pleurait ce qui lui fit mal au coeur. Doucement, il eu de nouveau recours à des geste tendre afin qu'elle se calme. Il savait combien la jeune femme avait souffert durant son enfance, assistant au meurtre de sa mère et devenant l'esclave d'un homme poisson, elle mérité de connaître le bonheur maintenant et il espérait bien lui offrir.

    Malgré le fait qu'il lui caressait tendrement la joue, elle garder son visage enfouis entre ces genoux, emprisonnant le bras du jeune homme refusant qu'il s'éloigne de nouveau, mais lé réalité était tout autre, elle souffrait, comme jamais elle avait souffert et cela, Sanji ne le savait pas. Doucement, sans la brusquer, il lui demanda si elle avait des souvenirs de ce qui s'était passé à Thriller Bark et là réponse qu'il eu ne le surprit pas. Alors il se mit à lui raconté, non sans avoir oublié de mentionné combien elle était magnifique dans cette robe de marié, chose qui était vrai. Il avait cru voir une déesse lorsqu'il l'avait sauvé.

    Il finit par lui raconté l'histoire dans les moindre détails, sa disparition sous les yeux de Ussop et Chopper, la séparation en plusieurs groupes, mais avant d'entré dans le vif du sujet les concernant tous les deux, il l'embrassa de nouveau sur le front et s'éloigna d'elle profitant de l'air marin fouetter sur son visage et finit par lui avoué que c'est lui qu'il l'avait sauvé, des griffes de Absalom, mais une fois encore il se tût, ne finissant pas sa phrase, la laissant faire le rapprochement, avec ce qu'il lui avait raconté tout à l'heure concernant sa blessure.

    Le silence s'installait entre eux, Sanji attendait une réaction de la part de la jeune femme concernant ce qu'il venait de lui expliqué et là seule chose auquel il eu le droit, c'est une réponse ironique de sa part comme quoi il avait gâcher son premier mariage. Un sourire se dessina sur les lèvres du jeune homme qui fut néanmoins attristé par sa réponse, mais ne voulait pas le lui montrer dans son intonation de voix.


    "Désolé, je ne pensais pas que ce type était ton type d'homme. En réalité, j'ai plutôt vengé ta fierté, car lorsqu'il ta vue nue, je suppose que tu n'as pas apprécié!"

    Sanji l'avait déjà vue nu à Alabasta, mais cela l'avait tellement choqué qu'il n'arrivait pas à se rappeler l'image du corps nue de sa Navigatrice Lorsque Sanji se retourna, il vit qu'elle était dans la même position que tout à l'heure, elle avait l'air d'être vraiment anéantit. Comment aurait-il pût imaginé qu'elle était brisé sentimentalement? Il finit par soupirer et s'approcha d'elle sachant quoi faire pour qu'elle oubli tout cela. Se mettant à genoux derrière elle, rapprochant son torse nu de son dos il passa ses mains dans sa chevelure rousse caressant sa nuque et finit par poser ses mains sur ces frêles épaules. Rapprochant sa bouche de son oreille, il lui murmura:

    "Un bon massage te fera du bien Nami chérie, alors détend toi! Laisse moi prendre soins de toi, comme je l'ai toujours fait jusqu'à présent."

    Etait-ce un révélation de la part du jeune homme où une simple affirmation au fait qu'il avait toujours été au petit soins avec elle, a Nami d'interprété cette phrase comme elle le voulait. Caressant d'abord doucement le haut de ces bras de ses mains, il les abandonna afin de lui malaxait ces épaules fortement sans lui faire mal afin de lui prodiguer un massage qui avait pour but de la détendre. Lorsqu'il commença, il sentit que ces muscle étaient contractés, elle avait besoin de se détendre et de faire le vide dans son esprit..

    "Tu verra après, tu te sentira beaucoup mieux et l'on pourra parler plus sérieusement ma Nami chérie."

    Sanji continuait son petit massage comme un véritable pro. Le plus important pour le moment n'était pas de savoir s'il aimait telle où telle femme où s'il avait l'intention de quitter l'équipage, non pour le moment le plus important pour lui était d'être en compagnie de la jeune femme et de lui faire passer un agréable moment de détente. Il était loin de se douter qu'une bande de loubard les observer depuis un petit moment.

    Après un long moment, Sanji retira ses mains des épaules de la jeune femme ayant fini son massage qui avait certainement dû lui faire le plus grand bien et apaisé son esprit. Sanji lui fit de nouveau face et s'apprêter à lui demandé si elle allait mieux lorsqu'un forte voix masculine se fit entendre avec des rires qui ne disait rien de bon au jeune cuisinier.


    - Dis dont ma jolie, que dirais-tu de passer un petit moment avec nous plutôt qu'avec ce blondinet? On va s'amuser tu vas voir, je vais te faire goutter aux joies de la vie!

    Ces trois autres compères rigoler de plus belle. Immédiatement, Sanji se tourna vers eux, le regard noir se mettant devant Nami pour la protéger.

    - Qu'est-ce que tu veux le blondinet, va voir ailleurs si j'y suis, sinon tu risques d'avoir bobo!

    "Moi vivant, vous ne lèverait jamais la main sur cette demoiselle!"

    - C'est qu'il veut jouer au chevalier le blondinet, allez les gars, débarrasser moi de lui, pendant que je donne une leçon de vie à cette déesse qui doit être bonne.

    Le type au cheveux de couleur noir, se passer la langue sur ces lèvres, Sanji comprit où il voulait en venir. Nami n'avait pas besoin d'une épreuve supplémentaire, elle avait assez souffert comme cela il y a quelques années, pas là peine d'en rajouter une louche en laissant ce type abuser d'elle. Rapidement, il enfilait ses chaussures et n'eu aucun mal à mettre KO ces trois adversaires avec son attaque Flanchet Kick. Il revint rapidement sur ces pas pour faire face au chef de la bande qui s'approcher dangereusement de sa Nami chérie.

    "Je crois que tes amis auront besoin de se défoncer lors du prochains entraînement mec."

    - Je vais te régler ton compte blondinet et après je m'occuperais de ta copine.

    Sanji eu un sourire qui disait long, ce type n'avait aucune chance contre lui que se soit à main nue où même avec son arme blanche. Sans aucune difficulté, Sanji réussit à esquiver toute ces attaques minables, mais en détournant les yeux pour voir si l'un de ces précédent adversaires ne s'était pas relevé pour s'en prendre à sa Nami chérie, il ne pût esquiver la dernière attaque de ce fou furieux qui avait foncé sur lui et qui lui avait entaillé le ventre avec son espèce de dague. Sanji ne pût se retenir de poussé un cri de douleur, alors que son adversaire retiré l'arme de son ventre en léchant la lame.

    "Ahhhhhhh"

    Le fait qu'il soit torse nu n'avait pas arrangé les choses, d'un coup d'oeil, il jugea que ce ne devait pas être trop grave, mais perdait quand même beaucoup de sang. Voulant mettre un terme à cette bagarre, Sanji fonça sur lui et enchaîna ses coups.

    "Collier, Épaule, Côtelette, Selle, Poitrine, Gigot, Mouton Shoot!"

    Le colosse se prit des coups sur divers endroit du corps n'ayant pas le temps de riposter et Sanji conclue sur l'enchainement de ces précédent coups.

    "Mouton Shoot"

    Son adversaire après avoir prit cette attaque de face ne se releva pas, ces camarades vinrent l'aider et ils partit sans demandé leur reste. Essoufflé et perdant pas mal de sang de sa blessure, Sanji se tourna vers Nami avec le sourire aux lèvres.

    "Tout va bien ma Nami chérie, tu n'es pas blessé?"
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De charmante retrouvailles [PV Nami Chérie]   Mar 21 Déc - 18:47

InvitéInvité
avatar



Nami était bouleversée par tout ce qui venait de se produire, et elle restait là à l'écouter raconter ce qui était vraiment arrivé à Thriller Bark, enffouant son visage, totalement recroqueviller sur elle même par la douleur qu'elle ressentait intérieurement. C'était en la sauvant qu'il avait du se faire l'immense cicatrise qui défigurait son dos, elle se sentait mal vis à vis de ce qu'il avait enduré pour elle. Il avait toujours été là pour elle, et même s'il en aimait une autre elle aimerait que sa continue car elle le voulait lui, elle voulait continuer à croire en lui et à compter sur lui. Par contre elle n'aimait pas l'idée qu'il soit autant blessé pour elle, se sentant mal par rapport à tout cela et ne sachant pas quoi dire elle lui sortit une phrase ironique qui n'avait pas pour but de lui faire de la peine, et elle n'avait pas imaginé que cela aurait pu lui en faire. Elle écouta alors sa réponse, c'était adorable qu'il veuille venger sa fierté et elle sourit, même s'il ne pouvait pas le voir, et elle voulait l'embêter encore un peu sur le fait de savoir qui était son type d'homme, car il n'y en avait qu'un et c'était lui.

" Tu es loin d'imaginer mon type d'homme je pense, et puis … Il m'a moi même fallut deux ans pour le découvrir … Mais je te remercie, car même si me montrer nue n'est pas un problème pour moi, la manière dont il est venue me voir n'était pas des plus agréables en effet. "

C'est vrai elle aurait mit près de deux ans et plus pour s'apercevoir que l'homme de sa vie n'était autre que Sanji, elle se l'avouait elle même à haute voix tristement pensant que cela ne servirait à rien de lui dire que c'était lui. Et puis aucune chance qu'Absalom soit son type, surtout vue ses manières brutale de choisir une femme et de la reluquer dans sa plus grande intimité. Elle n'osait même pas imaginer ce qu'il avait pu lui faire pendant qu'elle dormait et qu'il l'avait enlevé, rien que d'y penser ça l'effrayait, déjà qu'Arlong avait essayé et qu'elle avait eu bien du mal à s'en sortir mais là, elle n'avait eu aucun moyen de se défendre s'il avait fait quoique se soit à son corps.

Pensant à des choses des plus désagréable qu'il soit, elle sentit Sanji se rapprocher d'elle, son corps se rapprochant du sien, ça la troubla plus que jamais, sentant ses mains sur sa nuque et descendant sur ses épaules, lui donnant des frissons qui la parcourait. Elle se demandait ce qu'il allait faire, elle n'avait pas peur, elle savait qu'il ne lui ferait jamais de mal, mais sentir son souffle se rapprocher de son coup et l'entendre murmurer à son oreille, manqua de la faire sursauté de surprise. Finalement il voulait juste lui faire un massage, tant qu'il était près d'elle c'était le plus important, car le sentir si près d'elle était le plus grand bonheur qu'elle pouvait avoir pour le moment. Mais la phrase qu'il lui dit l'inquiéta, elle ne savait pas comment la prendre, il avait toujours été au petit soin pour elle c'était indéniable, mais voulait-il continuer malgré cette autre femme, elle ne savait pas, et puis peut importe pour le moment elle avait juste envie de profiter de se moment.

Les mains de Sanji était si douce, si chaude, elle aimerait les garder sur son corps le plus longtemps possible, elles étaient si rassurantes et que jamais elles ne lui ferait le moindre mal. Il avait eu raison, elle commençait à se sentir beaucoup mieux, se détendant complétement et relâchant ses muscle qui étaient tous totalement contractés, peut à peut elle relever la tête et regardait le paysage qui se présentait devant son champs de vision. Son visage était passé de triste à neutre et maintenant elle abordait un air paisible sur celui-ci. Elle vidait son esprit et ne pensait qu'à ce moment qu'elle aurait le voir durer longtemps, mais malheureusement il venait de prendre fin, retirant ses mains de ses épaules et allant lui faire face, elle allait lui adressé un sourire, mais quelque chose attira son attention.

Si Sanji était quelqu'un de très classe et d'adorable, la bande de garçon qui les regardait en riant n'était surement pas pareille, voir tout le contraire. Toujours assise elle se tourna pour mieux les voir, quatre homme peu séduisant et ayant des instinct visiblement très primaire envers elle se rapprochaient d'eux. À la première phrase que l'un d'eux prononça elle se releva perdant toute envie de sourire, ils la mirent en colère, elle n'aimait vraiment pas se langage, et puis savoir qu'ils voulaient lui faire gouter les joies de la vie était écœurant, ils se prenaient pas pour de la merde alors qu'ils en était et au moment où elle allait leur répondre Sanji se plaça devant elle. Ça lui fit plaisir, mais elle était assez grande pour se défendre toute seule, surtout maintenant avec ses deux ans d'expérience, enfin il c'était visiblement plus enflammé qu'elle face à ses abrutis.

Consciente que ça ne servirait à rien d'arrêter Sanji elle resta en retrait pour en pas le gêner, et puis les manières de ses types la dégoutait fortement, dire que des hommes comme ça existe, enfin elle en avait l'habitude, beaucoup de pirate qu'elle avait dupé était pareille et si elle n'avait pas fait bien attention à elle en les séduisants il aurait pu lui arriver de grand malheur. Elle le regardait se battre, il était toujours aussi fort, et il n'eut aucun mal à vaincre les trois premiers qui avaient eu l'audace de vouloir l'affronter. Elle regarda celui qui semblait être le chef s'avancer vers elle, mais elle resta là impassible, elle avait une totale confiance en Sanji et elle savait qu'il allait lui régler son compte, elle n'avait donc pas besoin d'agir.

Elle le regarda affronter alors le dernier boulet pensant que le combat ne durerait pas longtemps, mais lorsqu'elle vit qu'il sortit une dague pour planté Sanji elle paniqua, voyant le sang de Sanji couler elle laissa un cri s'échapper de sa voie, le nom de Sanji, elle avait envie de courir le rejoindre pour l'aider mais ça ne ferait que le gêner encore plus, se sentant presque inutile elle le regarda espérant que ce n'était pas une blessure trop grave et que le combat se finirait vite. En effet le combat ne dura pas plus longtemps car Sanji l'abrégea de manière radicale en enchainant plusieurs coup violent, finalement la bande partit au plus vite voyant qu'ils n'avaient de toute façon aucune chance.

Une fois la pagaille finit, il se tourna vers elle le sourire au lèvre, lui demandant si elle n'était pas blesser, elle fronça les sourcils, se mettant en colère, mais en même temps la tristesse se lisait dans ses yeux lorsque son regard se posait sur le sang qui coulait de son corps. Elle se rapprocha de lui le visage dure, et une fois face à lui elle lui en cola une, elle avait eu peur en voyant qu'il s'était fait poignarder, et puis c'était la deuxième fois qu'il recevait une telle blessure et pour elle en plus.

" Espèce d'idiot ! T'es vraiment stupide t'as vu comment tu es blesser ? Pourquoi il faut que tu en face trop, je ne veux pas que tu te blesse pour moi ! Je veux pas te voir blesser moi ! "

Sa voix tremblait et les larmes lui montait aux yeux, son regard sévère qu'elle lui lançait ne pouvait plus durer plus longtemps et elle le serra contre elle, elle ne voulait pas le perdre, elle ne voulait pas qu'il souffre et encore moins pour elle. Bien sûr elle était contente qu'il la défende mais pas si en échange il devait prendre autant de risque, elle enfouit sa tête contre son épaule.

" A cause de moi tu es toujours blessé et là tu vas encore avoir une cicatrise par ma faute ... "

Elle se décala de lui n'osant pas croisé son regard, et posa sa main sur sa plaie pour empêcher le sang de couler plus, elle sortit de sa petite sacoche un foulard qu'elle lui enroula autour du ventre après y avoir déposer une compresse, elle n'était pas médecin mais c'est tout ce qu'elle pouvait faire pour éviter qu'il ne souffre plus, et puis elle se sentait responsable de cette blessure, tout comme son autre cicatrise.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De charmante retrouvailles [PV Nami Chérie]   Mar 21 Déc - 20:50

InvitéInvité
avatar


    En lui racontant ce qu'il s'était passé à Thriller Bark après qu'Absalom ait user de son fruit de l'invisibilité pour l'enlever et faire d'elle sa femme, Sanji avait bien entendu l'attention qu'elle fasse le rapprochement entre la manière dont ce qu'il lui avait raconté concernant cicatrice qu'il avait dans le dos. Cette cicatrice était l'oeuvre de cet homme-animal qui avait eu aucun scrupule pour le poignarder dans le dos, heureusement il s'en était tiré, grâce à l'intervention de Chopper, mais garder quand même une importante cicatrice. Sanji fut quelque peu blessé par ce que lui dit Nami concernant le mariage qu'il avait lui même annulé ne supportant pas que l'on prenne pour épouse l'élue de son coeur, même si à cette époque, elle se fichait pas mal de ce que ressentait le jeune homme pour elle. Toujours dans la même position, elle lui fit savoir qu'il était loin de savoir qui était son type d'homme et qu'il lui avait fallut deux ans pour le découvrir.

    Ce qu'elle lui dit le troublait. Qu'entendait-elle par le fait qu'il lui avait fallut deux ans pour le découvrir? Faisait-elle allusion à lui, non impossible, après tout elle lui avait clairement dit qu'elle s'était pas mal fichue de la lettre qui lui avait écrit et qu'elle ne savait même pas où elle se trouver d'ailleurs. Le coeur du jeune homme se brisé de nouveau pensant que sa Nami avait trouvé l'homme de ces rêves. Une fois encore une incompréhension s'installé entre eux et écoutait néanmoins la suite sans relevé. Si ce montrer nue n'était pas un problème pour elle avec le corps qu'elle avait, l'homme qu'elle aimait sera probablement heureux de s'affichait avec une jeune femme si séduisante.

    Perdu dans ses pensées tristes, il ne savait pas que la jeune femme repensait à ce qu'elle avait vécue lorsqu'elle était au service d'Arlong, d'ailleurs, Sanji ignorait bien des choses sur cette histoire, mais quoi qu'il se passe entre eux, ces douloureux souvenir appartenaient à la jeune femme. Pensant que l'amour qu'il ressentait pour elle était bel et bien à sens unique, il voulait néanmoins encore sentir la chaleur de son corps, mais elle pouvait avoir confiance en lui, il ne lui ferait jamais rien contre son gré et ne lui ferait jamais le moindre mal, il l'aimait trop pour la faire souffrir.

    Alors tout doucement il se mit à genoux derrière elle, frôlant presque son dos dénudé contre son torse chaud, passant délicatement sa main sur sa nuque, laissant ses mains descendre au niveau de ces épaules et lui murmura à l'oreille de se détendre, qu'il allait prendre soins d'elle comme il l'avait toujours fait et commença à lui prodiguer un massage afin de décontracté ces muscles et pour qu'elle se détende, oubliant leur dispute et tous le reste.

    Sanji prenait plaisir à ce qu'il faisait, la jeune femme avait la peau si douche, d'ailleurs, ce n'était pas la première fois qu'il toucher sa peau nue, non la première fois remonté à tellement loin, Robin et Chopper ne faisaientt pas encore partie de leur équipage. A ce moment là, l'équipage avait prit quelque jours de vacances sur une île paradisiaque et Sanji s'était porté volontaire pour mettre de la crème solaire sur le dos de la jeune femme. Ce moment était resté gravé dans sa mémoire. Au fur et à mesure qu'il malaxait ces épaules, il sentit ces muscle se décontracté, preuve que cela lui faisait du bien, la détendit. Pourtant toute les bonne chose ont une fin et Sanji à contre coeur retira ses mains des épaules de la jeune femme et se releva, la contournant afin de lui faire face pour savoir comment elle se sentait, mais quatre types pas fréquentable s'approchaient du couple. Lorsque celui qui devait être le chef de la bande s'adressa à Nami en lui disant qu'il allait lui faire connaître les joie de la vie, Sanji vu rouge et se mit devant la jeune femme pour la protéger ne voulant pas qu'elle se salisse les mains pour des types comme eux. Il avait surtout peur que l'un d'eux là kidnappe et là viol. Cette fois, elle ne disparaîtra pas, il là protégerait de sa vie si nécessaire.

    Le chef de la bande ordonnait aux trois autres de s'occuper de Sanji, mais ce fut plutôt lui qui s'occuper d'eux en les mettant rapidement KO, vue qu'ils ne faisait pas le poids face à lui et revint rapidement s'interposé face au chef qui était déjà trop prés de Nami à son gout et la bagarre débuta. Seulement, Sanji fit une chose qu'il n'aurait pas dû faire ce qu'il lui fut fatale, vue que son agresseur lui poignardait le ventre avec une dague laissant le sang s'écoulait de sa blessure et fit crier Nami par là même occasion. Malgré sa blessure, Sanji enchainait plusieurs coup mettant fin au combat et une fois tranquille s'approcha de la jeune femme en souriant lui demandant si elle n'était pas blessé et là une chose surprenante se produisit. Nami s'approchait de lui le visage dure et lui colla une gifle de toute ces forces que Sanji en resta bouche bée ne s'était pas attendu à en recevoir une. Il posait sa main sur sa joue rouge, alors que Nami le traitait d'idiot comme avant, en lui disant qu'il fallait toujours qu'il en fasse trop et qu'elle ne voulait pas qu'il se blesse pour elle. Il la vit tremblé et en larme et fut surprise lorsqu'elle se jeta dans ses bras, le serrant tout contre elle et enfouie sa tête contre son épaule. Sanji ne résista pas en passant ses bras autour de sa fine taille, là serrant contre lui et tout en pleurant elle se blâmait qu'à cause d'elle, il allait encore avoir une cicatrice. Sanji remontant ses mains, caressait sa chevelure rousse et déposa un chaste baiser dans son cou avant de lui murmurait à l'oreille.


    "Allons ne dis pas cela, tu sais très bien que je donnerais ma vie pour toi si nécessaire, je refuse que l'on te fasse de mal. Tu as assez souffert comme cela et je refuse de voir la femme que …"

    Sanji se rendit compte de ce qu'il allait dire alors il se tut de nouveau. Il resserrait son étreinte autour de la taille de la jeune femme et lui murmurait très faiblement à son oreille.

    "Je ne veux pas te perdre ma Nami chérie."

    A contre coeur, elle la sentit s'éloigner de lui évitant de croiser son regard et posa sa main sur sa plaie le faisant frissonner de sentit là main de la jeune femme sur son ventre. Doucement elle apposait une compresse et lui fit un bandage de fortune avec un foulard. Il savait à sa réaction qu'elle se sentait responsable de sa blessure, alors pour éviter de là voir si abattu, chose qu'il l'attristait, il passait ses mains autour de sa taille et là serra contre son torse nu se fichant pas mal de sa blessure, il voulait là sentir contre lui et c'était là première fois qu'ils étaient aussi proche l'un de l'autre. Sanji n'avait pût se retenir de frissonner lorsqu'il avait sentit la peau nue de la jeune femme contre lui, vue qu'elle ne portait qu'un simple haut de maillot de bain qui cachait sa poitrine et que lui avait toujours le torse nu. Tout doucement il caressait la peau nu de son dos, pensant que ce moment ne se renouvellerai jamais.

    "Nami chérie tu ... tu comptes tant pour moi que je refuse te te perdre quoi qu'il arrive. Sache que je serais toujours là pour te protéger, même si tu as un homme dans ta vie, tu pourras toujours compter sur ton Sanji."

    Sanji ne lui avait pas ouvertement dit qu'elle était la femme qu'il aimait lui, mais lui avait fait comprendre qu'il tenait à elle. Respirant son délicieux parfum il se laissa aller à baiser une nouvelle fois son cou en y déposant un doux mais tendre baiser.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De charmante retrouvailles [PV Nami Chérie]   Mer 22 Déc - 0:52

InvitéInvité
avatar



Dire qu'elle était responsable d'une tel cicatrice sur le corps de Sanji et qu'elle ne le savait même pas, elle s'en voulait profondément, savoir qu'il soit autant blessé ne lui plaisait pas du tout, elle ne voulait pas qu'il souffre. Mais en même temps elle lui était reconnaissante, car sans lui elle serait aujourd'hui marié à quelqu'un qui ne lui plaisait absolument pas, dire que c'est l'homme qu'elle aime qui avait gâcher son premier mariage, même si à l'époque elle ne réalisait pas qu'elle l'aimait. Mais maintenant qu'elle était sûr de ses sentiments elle voulait lui et personne d'autre, d'ailleurs elle lui expliqua qu'elle mit deux ans avant de s'en rendre compte de ce qu'elle ressentait, mais elle ne dit pas de qui il s'agissait, ne voyant pas l'intérêt, pour elle c'était déjà peine perdu.

Pour lui retirer toutes ses mauvaises pensé et la décrisper, Sanji eu la magnifique idée de lui faire un massage, il posa alors ses mains sur elle pour lui procurer un bien fou en lui détendant les muscles. Elle était si apaiser par se massage qu'elle ne pensais à rien d'autre que profiter de se moment, elle aimait sentir les mains de Sanji sur son corps et ne voulait pas qu'elles partent, ce qui fut malheureusement le cas lorsqu'il finit la séance de massage. Alors qu'il arrivait devant elle, des rires se firent entendre et une phrase peut agréable envers Nami fut prononcer par une bande de quatre garçons qui étaient visiblement attirer par le corps de la jeune femme, se qui déplut littéralement à Sanji qui se plaça immédiatement devant elle.

N'ayant pas besoin d'agir dans la confrontation qui opposait Sanji à la bande de voyous primaire, elle resta à regarder la scène espérant qu'il n'arriverait rien à celui qu'elle aimait et tout cela allait vite se terminer. Déjà qu'un quiproquo avait cacher leur tendre balade, maintenant qu'une bande de quatre garçons des plus déplaisants mettaient leur grain de sel. Rien ne se passe jamais comme on le voudrait et là encore plus que d'autre fois. Malheureusement si au début tout se passait bien et que Sanji en avait mit trois hors d'état de nuire, le chef était beaucoup plus vicieux, pas seulement pour les avances malsaines qu'il avait adressé à Nami, mais pour profiter d'un moment d'inattention de la part du jeune homme pour le poignarder dans le ventre. Elle paniqua, le voir perdre du sang ne la rassurait pas, elle détestait voir ce qu'elle aimait être blessé, encore moins pour elle. Une fois qu'il réussit à mettre ce loubard KO elle s'approcha de lui voir comment il allait.

Pour exprimer son inquiétude face au comportement de Sanji qui prenait de trop gros risque pour elle, faisant ainsi couler son sang lors d'un combat elle lui colla une droite de cowboy sur la joue, elle avait toujours eu un côté violent lorsqu'elle s'inquiétait, mais là c'était pire que tout, car c'était l'homme qu'elle aimait qui était blessé. Elle avait eu tellement peur qu'elle se serra fort contre lui, le serrant comme jamais pour sentir bien sa présence et se rassurer elle même, peut lui importait qu'il ne l'aimait pas, elle voulait le sentir contre elle, sentir la chaleur de son corps, lorsqu'il y déposa un léger baiser elle le serra un peu plus, elle n'y était pas indifférente, mais trop sous les effets de l'émotion pour y réagir vraiment. Elle l'écouta parler la tête toujours contre l'épaule de Sanji, ça lui faisait tellement plaisir mais elle se demandait ce qu'il allait bien pouvoir dire à la fin de sa phrase, mais ce qu'il lui murmura doucement à l'oreille fit chavirer le cœur de la navigatrice qui faisait tout pour pas le montrer.

" ... Moi non plus je ne veux pas te perdre Sanji, c'est pour ça que je ne veux pas que tu quitte l'équipage … Mais je refuse que tu souffre pour moi, je ne veux plus te voir blesser ... "

Se reculant ensuite pour soigner comme elle le pouvait les blessures de Sanji avec les moyens du bord, et s'en voulant de lui causer tant de tord et de cicatrise au point de ne plus réussir à le regarder dans les yeux. Une fois qu'elle avait fini de nouer son foulard autour du ventre du jeune homme elle sentit qu'il la prenait pas la taille pour la ramener contre lui, sans rien dire elle se laissa faire rougissant légèrement, elle venait de remarquer qu'ils étaient doux deux à moitiés nue, tout à l'heure elle était si inquiète pour lui qu'elle n'y avait pas prêter la moindre attention mais là … Elle frissonna à chacune de ses caresses sur son dos, c'était si agréable, un moment à la fois tendre et sensuel qu'elle finit par l'enlacer tendrement se collant un peu plus contre son corps, pendant qu'elle l'écouter parler, ce qu'il dit la fit sourire, il y avait peu de chance qu'il y ait un homme dans sa vie, car celui qu'elle voulait c'était lui et elle pensait que ce n'était pas réciproque.

" Merci Sanji, mais je ne veux pas que tu te force ou que tu en fasse de trop … de toute façon … je ne pense pas qu'il y aura un homme de ma vie … je pense qu'il à déjà quelqu'un dans son cœur … enfin ce n'est pas important ... "

Elle éprouvait une grande tristesse en parlant de ça, car il s'agissait belle et bien de lui, elle ne voulait pas d'un autre. Mais là le plus important pour elle était de profiter de moment présent, et de voir que malgré tout, même s'il avait comme elle le pensait quelqu'un d'autre en vue, elle comptait pour lui. Le souffle de Sanji dans sa nuque manquait de la mettre dans tout ses états et la faisait frissonner, et lorsqu'il y déposa ses lèvres pour un tendre baiser elle serrera un peu plus son emprise, à deux doigts d'enfoncer ses ongles dans son dos, elle enfoui son visage dans l'épaule du cuisiner, elle avait une folle envie de l'embrasser mais elle savait qu'elle ne pouvait pas, ça ne servirait à rien il en aimait une autre.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De charmante retrouvailles [PV Nami Chérie]   Mer 22 Déc - 15:37

InvitéInvité
avatar


    Comment Sanji aurait-il pût imaginé que le fait qu'il se blesse gravement pour elle, attristait là navigatrice en là blessant profondément. D'un côté, il voulait tout faire pour la protéger quitte à risquer sa vie et de l'autre Nami refusait qu'il soit blesser en là protégeant. Sans le vouloir, ce qu'elle lui dit concernant le fait qu'il avait gâcher son mariage le blessa, mais ne voulait pas lui faire voir, de toute manière, à quoi bon vue qu'elle avait quelqu'un dans sa vie.

    Afin de la détendre et d'apaiser son esprit, Sanji lui fit un massage au niveau des épaules, voulant la sentir proche de lui encore pendant un moment car qui sait ce que leur réservé l'avenir, surtout que Sanji était toujours indécis concernant sa décision de quitter l'équipage. Il ignorait que la jeune femme ne voulait pas que ce moment s'arrête, aimant sentir les mains de Sanji sur son corps, mais ne voulant pas abusé de ce délicieux moment, il retira ses mains de ces épaules et alors qu'il arrivait face à elle, une bande de quatre garçons qui les observaient depuis un moment vint près d'eux, attirait par le corps de la jeune navigatrice avec dans l'idée de lui faire gouter aux joies de la vie. Le fait que l'un d'eux ose dire cela à Nami, déplut à Sanji qui n'avait aucune envie qu'ils posent leur sales pattes sur le corps de la jeune femme. Dans un soupir, Sanji se demandait pourquoi cette promenade romantique qui avait été gâcher par un simple quiproquo devait être gâcher de nouveau par cette bande de dégénérés.

    Toujours aussi fort qu'avant et même bien plus, il n'eu aucun de mal à se débarrassé des sbires, dont celui qui devait être le chef de la bande leur avait demandait de s'occupait du blond, pendant que lui s'occuper de la beauté qui l'accompagné. Pas question pour Sanji de s'éloigner de Nami, car même si elle savait se défendre, il ne préféré pas là laisser trop longtemps sans protection. Il ne lui fallut que quelques minutes pour envoyer ces adversaires au tapis et se mit entre Nami et ce perverse de chef. Vicieux, ce dernier profita d'un moment d'inattention de Sanji pour lui planter sa dague dans le ventre inquiétant Nami en voyant que le jeune homme se fit blessé une fois de plus à cause d'elle. Comme un animal blessé, Sanji vit rouge et en finit rapidement avec sa spécialité. Une fois tranquille sans se préoccuper de sa blessure, le sourire aux lèvres il s'approcha de la jeune femme en lui demandant si elle allait bien et pour toute réponse, il reçu une gifle qui le laissa bouche bée. Sa réaction le surprit mais pas la violence, ayant l'habitude de son caractère, mais il fut surprit lorsqu'elle se serra contre lui. Ayant envie de sentir la chaleur de son corps contre le sien, Sanji ne résista pas à là serrer lui aussi contre lui et enfouis son visage dans son cou afin de respirer ce parfum qui émanait de la jeune femme qu'il aimait tant. Doucement sans la brusquer, il déposa ses lèvres dans son cou et tout en là gardant contre lui, commencer à lui parler, mais ne finit pas sa phrase, ne voulant pas se faire rejeter où qu'elle se moque de lui. Au lieu de lui dire qu'il l'aimait et il lui murmura doucement à son oreille qu'il ne voulait pas là perdre faisant chavirer le coeur de la jeune femme qu'il avait dans ses bras ignorant que ce qu'il venait de lui dire ne là laissait pas indifférente. A son tour, juste avant de s'écarter de lui, ce qu'elle le lui dit lui fit énormément plaisir et le pire, c'est qu'il avait de moins en moins envie de quitter l'équipage, voulant rester auprès d'elle même si elle ne l'aimait pas. Tous deux tendre l'un envers l'autre ignorait qu'ils ressentaient là même chose l'un pour l'autre.


    "Ce qui m'effraie le plus, c'est que si je pars, qui te protégera?"

    A contre coeur, il laissa la jeune femme s'éloigner de lui et là laissa faire lorsqu'elle le soignait avec les moyens à bord tout en fuyant le regard du jeune homme qui comptait tant à ces yeux. De nouveau Sanji ayant envie de sentir son corps chaud contre le sien la serra contre lui et malgré que tous deux été à moitié nus, cela ne le déranger pas, bien au contraire il avait si souvent rêver de sentir la peau nue de sa Nami contre son torse nu il préférait profitait de cet instant qui se ne renouvellera peux être jamais. Se montrant tendre et sensuel à la fois, il laissait ses mains caressait doucement la peau nue de son dos et à sa grande surprise, elle l'enlaça à son tour se collant un peu plus contre lui. Il n'en fallu pas plus au jeune homme pour resserrer son étreinte, voulant que le temps s'arrête afin de la garder toujours ainsi près de lui en lui disant que quoi qu'il arrive elle pourrait toujours compter sur lui. A ce moment là, ce qu'elle lui dit l'attrista et dans son intonation de voix, il comprit qu'elle éprouvait une certaine tristesse. Il espérait rencontré celui qu'elle aimait pour lui refaire le portrait, car quel type d'homme était-il pour rester indifférent aux charmes de la jeune femme, elle qui était si séduisante, dire que l'homme qu'elle venait d'évoquer n'était d'autre que lui, mais il l'ignorait. Doucement, alors que sa tête était enfoui dans son cou, il y déposait un doux baiser sentant que sa Nami resserrait son emprise autour de son cou.

    Sanji laissait ses mains caressait le dos de la jeune femme descendant jusqu'à la chute de ces reins n'allant pas plus loin, même si ce n'était pas l'envie qu'il lui manquait, vue qu'à cet instant précis il là désirait comme jamais, se souvenant d'un rêve qu'il avait fait quelques jours avant de quitter l'île Momoiro du royaume Kamabakka, il avait rêver que lui et sa Nami chérie passé une nuit câline et remplie d'amour le jour de leur retrouvailles. Ce rêve avait été si réel qu'il s'était réveiller en sueur, mais n'y avait plus pensé depuis, alors pourquoi lui revenait-il en mémoire en ce moment précis? Ce qui était sûre c'est le fait d'être collé ainsi contre elle, réveillait en lui une étrange sensation qu'il n'avait encore jamais ressentie auparavant. Resserrant son étreinte autour de sa taille et laissa son souffle chaud caressait son cou, il lui murmurait:


    "Nami chérie je …. Je …."

    Pourquoi est-ce que c'était aussi dure de lui dire c'est quelques mots qu'il avait sur le coeur, lui qui n'était pourtant pas timide n'arrivait pas à dire à je t'aime à la femme qu'il aimait plus que tout. S'écartant un peu d'elle pour voir son doux visage, il gardait tout de même ses mains autour de sa taille n'ayant pas le coeur de s'éloigner d'elle. Plongeant son regard dans le sien, il eu une envie soudaine de l'embrasser et n'avait aucune envie de se retenir cette fois-ci, quitte à se prendre une autre gifle par la jeune femme.

    "Nami chérie, pardonne moi mon geste!"

    Tout en continuant de la regarder tendrement, il laissait une de ses mains remonter le long de la colonne vertébrale de la jeune femme arrêtant sa course au niveau de sa nuque qui était cacher par sa chevelure rousse et approcha son visage du sien. Voyant que la jeune femme ne fit rien pour l'arrêter pensant qu'il allait probablement embrasser son front comme tout à l'heure, il comprit qu'il pouvait continuer et alors que ses lèvres s'approchaient de celle de là jeune femme, il fermait les yeux et mit à fin à la distance qui les séparés et posa enfin ses lèvres sur les siennes sans pour cela approfondir le baiser, ne sachant pas s'il Nami accepterait son geste. Profitant de la douceur de ces lèvres sur les siennes il resserrait un peu plus son étreinte.

    Le baiser qu'il lui offrit n'était ni fougueux, ni sensuel non, il s'agissait que d'un simple et doux baiser. Il avait juste poser ses lèvres sur celle de la jeune femme, n'osant pas passer sa langue sur ces lèvres afin de l'approfondir et de le rendre plus fougueux, car il ne savait pas comment réagirait la jeune femme. Doucement il écartait son visage du sien afin de voir sa réaction et à la vue de son silence, il s'excusa auprès d'elle.


    "Nami chérie, je suis désolé, je ne sais pas ce qui m'a prit excuse moi."

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De charmante retrouvailles [PV Nami Chérie]   Mer 22 Déc - 17:42

InvitéInvité
avatar



Qu'est ce que se massage fit du bien à Nami, pas seulement parce qu'il l'avait détendu, mais parce qu'elle l'avait sentit près d'elle, elle avait tellement peur qu'il quitte l'équipage, tout ce qu'elle voulait s'était le sentir à ses côtés faute d'avoir son amour. Si elle pouvait faire quoique se soit pour le retenir, elle le ferait la présence de Sanji était tout aussi importante que son rêve de dessiner la carte du monde. Plus ils restaient ensemble et plus elle réalisait à quel point elle l'aimait, mais en même temps plus ils étaient semble et plus elle souffrait car elle était persuadé qu'il n'en avait rien à faire de ses sentiments, qu'il connaissait pas d'ailleurs.

Si de base la navigatrice ne s'intéressait pas aux hommes était parce qu'il y avait des hommes comme ceux qui venaient les déranger pendant un tendre moment. Depuis toujours elle n'avait croiser que ce genre d'homme en majorité, mais tout avait changer depuis son arrivé dans l'équipage de Luffy, même si au début le caractère coureur de jupon de Sanji la dérangeait un peu. Sauf qu'aujourd'hui Sanji était si différent qu'elle pouvait enfin s'avouer ce qu'elle ressentait pour lui sans peur, sauf que voilà elle n'osait pas pensant qu'il était déjà prit. Mais prit ou pas elle savait qu'elle pouvait compter sur lui et il lui prouva une fois encore en allant refaire le portrait de cette bande de bon à rien mal polie. Le fait qu'il se mette autant en colère pour les paroles déplacer que l'un d'eux eut envers elle lui fit extrêmement plaisir et elle avait l'impression de compter un peu pour lui, sans savoir qu'elle occuper bien plus qu'une petite place.

Il ne fallut pas longtemps à Sanji pour mettre hors circuit la plus grosse partie de la bande, seul le chef de celle-ci lui demanda plus de mal et de souffrance, poignardé dans le ventre pendant une seconde d'inattention. Même avec une blessure il réussit à le vaincre facilement, mais le fait qu'il soit torse nue donnait une vue magnifique sur la plaie qui se vidait de son sang. Ne supportant pas le fait qu'il prenne autant de risque l'énerva au point de lui décoller une tarte comme elle savait les faire, mais son inquiétude la poussa à le prendre dans ses bras. Sentir son corps si près du sien était une sensation des plus agréables, elle voulait continué à être envelopper par la chaleur de son corps, se sentant en sécurité dans ses bras. Elle était néanmoins triste en imaginant qu'une autre femme en profiterait tout le temps s'il venait à partir, mais quel bonheur de sentir les lèvres du jeune homme contre sa peau douce, tout se qu'il disait faisait vibrer le cœur de la navigatrice qui n'y connaissait pas grand chose à l'amour mais suffisamment pour savoir qu'elle l'aimait et qu'elle souffrait. Elle écouta ce qu'il lui dit, elle sourit, il se voyait comme son chevalier servant, il n'avait pas changer sur se point, et puis il n'avait pas à changer ce point d'ailleurs car elle aimait ça mine de rien.

" ... Je pense que je pourrais quand même compter sur les autres, mais … Je ne veux pas que tu parte même si quelqu'un d'autre en est capable ... "

Nami voulait que se soit lui, elle savait que les autres membres de l'équipage étaient assez fort pour la protéger en cas de problème mais ça n'avait pas la même valeur pour elle que si c'était Sanji qui s'en occupait, et puis elle avait plus l'habitude que se soit lui. Pendant qu'elle lui faisait les premier soit elle se demandait si elle devait lui dire ou pas ce qu'elle avait sur le cœur, mais elle avait peur que cela ne serve à rien et qu'elle souffre de la déception. Mais elle eu à peine le temps de se poser plus de question pendant qu'elle venait de finir le bandage qu'il la serra fort contre elle, ce geste la fit douter, se demandant si ce geste n'était qu'une preuve d'une grand amitié ou quelque chose de bien plus fort, car on vit rarement des moments si tendre et sensuel avec un simple ami. Car si avec les autres elle avait aussi une relation amicale, elle ne se serait surement pas permit d'avoir une étreinte aussi serrer et de laisser leur main caresser son dos ni les siennes parcourir le leur comme elle le faisait avec le dos tout chaud de Sanji.

Pour la première fois elle eut envie de ses lèvres comme jamais, que ses mains restes poser sur son corps, pouvoir arrêter le temps était un pouvoir qu'elle voulait là maintenant pour que ce moment dure éternellement. Elle était loin de penser que lui aussi voulait que se moment dure encore et encore, et lorsqu'il lui murmura quelque mot elle eut l'espoir qu'il dise je t'aime mais il ne finit pas sa phrase, la perturbant, qu'allait-il dire ? Son cœur battait de plus en plus, ses mains ne voulait pas se retirer du corps de Sanji, elle se sentait étrange, elle ne savait plus quoi penser de tout ça.

Lorsqu'il se décolla légèrement d'elle, elle le regarda avec des yeux brillants et passionner, elle était amoureuse et ça se voyait, il n'y avait que lui à l'intérieur. Ce qu'il dit l'étonna, ne comprenant pas elle lui jeta un regard troubler et le laissa agir sans rien dire. Elle voulait savoir pourquoi il s'excusait d'avance, quel geste allait-il avoir pour qu'il dise ça, mais elle comprit rapidement que ces serait un geste qu'il n'avait encore jamais eu envers elle, et que ce serait bien plus qu'un simple baiser sur le front. Lorsqu'elle vit son visage prêt du sien son cœur manqua d'exploser, elle n'avait même pas la force d'agir, et ferma juste les yeux pour profiter de ce moment, elle en avait tellement eut envie mais n'avait pas osé faire le premier pas. Elle était toute rouge, et sans s'en rendre contre elle le serra un peu plus pour le rapprocher de son corps.

Lorsque le tendre baiser s'arrêta et qu'il s'excusa, elle était encore toute chambouler cherchant comment elle devait interpréter de geste, une impulsion soudaine ou une expression de sentiments sincère elle avait envie de savoir. Elle hésitait à lui demander, laissant un moment de silence, mais elle se rappela qu'il avait dit qu'il était amoureux de quelqu'un, triste elle détourna le regard et lui posa la question maladroite.

" Sanji pourquoi est ce que … Enfin je croyais que tu étais amoureux d'une femme ... "

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De charmante retrouvailles [PV Nami Chérie]   Mer 22 Déc - 18:52

InvitéInvité
avatar


    Dans son massage, Sanji y mit tout son coeur voulant absolument faire passé un moment des plus agréable à la jeune femme et surtout l'avoir près de lui le plus longtemps possible, lui qui avait décidé de quitter l'équipages après avoir compris que la jeune femme le détesté et pourtant, cette décision qu'il avait prise plus où moins à la va vite, il avait de moins en moins envie de la réaliser, surtout après ce que sa Nami lui avait dit. Le problème, c'est que passé du temps avec elle le faisait souffrir surtout depuis qu'il savait qu'elle était amoureuse de quelqu'un.

    Il est vrai que même si restant avant tout un gentleman, il avait toujours été un coureur du jupon, sautant et draguant toutes les filles qui lui tomber sous la main, sans jamais pensé une seule seconde ce que pouvait ressentit là jeune femme. Mais aujourd'hui, tout cela était du passé, car il était réellement amoureux et c'est pour Nami qu'il avait autant changé, il voulait là séduire et lui prouvait quel type d'homme il était réellement, et voulait lui montrer quelle place elle occupait dans son coeur.

    Ne supportant pas que l'on parle d'elle comme si c'était un simple objet, la colère prit immédiatement le contrôle de Sanji et s'occupa bien vite de cette bande de minable et même si leur chef lui donna du fil à retordre en le blessant au ventre avec sa dague, il n'eu pas de mal à l'envoyer au tapis lui aussi. Néanmoins, folle d'inquiétude qu'il se soit encore blessé en là protégeant, Sanji reçu une gifle de la part de la jeune femme avant que celle-ci ne se jette dans ses bras ce qui surprit le jeune homme qu'il enveloppa la corps de la jeune femme dans ses bras la serrant contre son torse. Ayant sa tête enfoui dans son cou qu'il baisa et que la jeune femme avait sa tête contre son épaule, il ne pût voir qu'elle était triste de savoir que la femme dont il lui avait parlé profiterait de son corps. Pourquoi est-ce que c'était si compliqué entre eux, alors qu'ils ressentaient là même chose l'un pour l'autre! Sanji ne manquait pas pourtant de faire preuve de tendresse à son égard et les baisers qu'il lui offrait, elle seule en bénéficierait et aucune autres femmes.


    "Même si j'ai confiance en Luffy et en cette tête de cactus pour te protéger, on n'es jamais si bien servit que par soit même tu ne crois pas?"

    Malgré qu'ils ne supportaient pas vraiment, Sanji avait confiance à Zoro et avait déjà prouver plus d'une fois qu'il savait protéger quiconque, mais dans le cas de Nami, il préférait faire cavalier seul. Alors qu'elle le soigner, il en profitait pour regarder son si doux visage qu'il avait si souvent observer en cachette. Il pût remarquer combien elle avait changé, elle était vraiment très belle et encore plus séduisante qu'avant. Voulant la sentir encore près de lui, à peine eu telle finit son bandage qu'il là serra de nouveau dans ses bras, bien sur ce geste n'avait rien à voir avec une simple relation amical bien entendu, mais c'était bien plus que cela, car il ne serrerait pas n'importe quelle femme ainsi dans ses bras surtout torse nu. Et puis il ne caresserait pas non le plus le dos de n'importe qu'elle femme et n'aurait pas non plus recours à ce genre de geste avec Robin qu'il adorait pourtant, mais pas de la même manière. La peau de sa Nami était si douce que cela était un moment les plus agréable qu'il avait passé jusqu'à présent en compagnie de la jeune femme. D'ailleurs il fut surprit lorsque la jeune femme lui rendit son étreinte parcourant elle aussi le dos nu du jeune homme. D'ailleurs, tout en caressant son dos, descendant jusqu'à là chute de ces reins, il posait une fois de plus ses lèvres dans le cou de la jeune femme. Même si avait mal réagit tout à l'heure à ce qu'il lui avait dit, il voulait absolument lui prouver que la femme qu'il aimait était en ce moment dans ses bras. De toute façon, même si elle le rejetait, il n'y aurait jamais d'autre femme dans son coeur. Une fois encore il tenta de lui dire ouvertement je t'aime, mais sa timidité l'en empêcha.

    Doucement, il s'écartait d'elle tout en là gardant néanmoins dans ses bras et là regardant tendrement, à cet instant il vit quelque chose dans son regard, ces yeux était brillant et passionné comme ci ... A cet instant précis il regardait ces lèvres et n'avait qu'un envie de les capturer et de lui offrir un fougueux baiser, mais comment réagirait-elle à ce geste, surtout si pour elle il n'était qu'un simple ami? Pourtant il avait une envie irrésistible de sentir ces lèvres sur les siennes, alors il s'excusa par avance de son geste et décidait pour une fois d'écouter son coeur et tant pis si elle le repoussait. Il vit le regard troubler de la jeune femme qui devait se demandait pourquoi il s'était excuser! Doucement il approcha son visage du sien prés à lui offrir une chose qu'il ne lui avait encore jamais offert et tout en rapprochant son visage du sien, il ne cessait de quitter des yeux le regard de la jeune femme en attendant un simple geste de sa part, geste qui ne vint pas pour le plus grand bonheur de Sanji qui fermait les yeux qui posa délicatement ses lèvres sur cette de l'élue de son coeur, sentant que la jeune femme se serrant encore un peu plus contre lui, pour le rapprocher de son corps.

    Le baiser qu'il lui offrit fût doux, mais n'avait rien de fougueux, ni de sensuel, il avait simplement poser ses lèvres sur les siennes rien de plus et lorsqu'il mit fin au baiser, il regardait la jeune femme en souriant, mais son silence ne lui disait rien de bon et pensant qu'elle lui en voulait, il s'excusa. Alors qu'il ne s'y attendait pas, Nami lui posa là question qui devait lui brulait les lèvres depuis un petit bout de temps maintenant. Pourquoi avait-il fit cela alors qu'il était amoureux d'une femme, voilà là question de la jeune femme qui le fit sourire. Enfin, oui enfin elle avait le courage de lui poser cette question qu'il attendait depuis quelque temps lui aussi. Il lui caressa alors là joue et déposa de nouveau un baiser sur ces lèvres douce.


    "Nami chérie je n'en attendait pas moins de toi, je savais que cette question viendrait. J'ignore si tu l'as lue où non, mais sache que dans la lettre d'amour que je t'avais écrit à Water Seven lorsque j'ai pris le train des mers, ce qui était écrit était vrai et cela est toujours d'actualité!"

    La serrant de nouveau dans ses bras et lui fit de nouveau face. Le moment était enfin arrivé.

    "Je m'excuse tout à l'heure de t'avoir blessé ainsi, ce n'était pas mon intention, loin de là, surtout que je tiens à toi, chose que tu sais déjà. Quand je t'ai dis que je quitter l'équipage, c'est parce que j'étais en colère, je le reconnais mais j'ai compris à quel point cela t'avais attristé et pour cela je m'excuse Nami chérie. Concernant la femme dont je te parlais tout à l'heure, cette femme que j'aime et pour qui j'ai changé afin d'être digne d'elle, cette femme pour qui je n'hésiterais pas à risquer ma vie, celle pour qui je voulais quitter l'équipage et bien cette femme c'est ..."

    Il resserrant son étreinte autour d'elle et enfouis son visage dans son cou laissant son souffle chaud caressait sa peau délicieusement parfumé et lui murmura:

    "Cette femme c'est toi ma Nami chérie, oui c'est toi que j'aime"
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De charmante retrouvailles [PV Nami Chérie]   Mer 22 Déc - 20:25

InvitéInvité
avatar



Dire que la décision de quitter l'équipage était en réalité de la faute de Nami et que ça l'avait détruite, tout ça pour une mauvaise interprétation des choses. Ils se blessaient mutuellement involontairement alors qu'ils éprouvaient la même chose l'un pour l'autre. Il est vrai que Nami avait beaucoup de mal à comprendre, surtout qu'elle n'avait qu'une envie l'entendre dire qu'il l'aimait, mais visiblement lorsqu'il le faisait en insinuation elle ne comprenait pas. En se battant contre une bande de voyou et en recevant un coup qui aurait pu être mortel il montrait clairement à quel point il tenait à elle. Elle en revanche lui avait bien fait comprendre à quel point ça l'avait inquiété. La discussion sur le fait qu'il voulait partir la rendait triste, et elle l'écouta, sa réponse lui fit plaisir, elle avait envie de lui dire de rester parce qu'elle l'aimait mais n'y arrivait pas, elle ne dit alors qu'une réponse simple sur un ton triste pour lui faire comprendre qu'elle n'en avait pas envie.

" C'est vrai, tu as alors quand même quitter l'équipage ? ... "

Nami avait confiance en tout les membres de l'équipage, mais il est vrai que le travail fait soi même est toujours mieux fait, c'est pour cela qu'elle à toujours travaillé en solitaire, sa sœur c'était déjà proposé pour l'aider, mais elle avait toujours refusé pour diverse raison, que se soit parce qu'elle ne voulait pas qu'elle aussi risque sa vie et parce qu'elle si connaissait mieux qu'elle pour réaliser ce qu'il y avait à faire. En soignant Sanji elle pu voir à quel point son corps était devenu celui d'un homme, et niveau musculature il rattrapait bien ce cher Zoro. Le torse du jeune homme appeler la main, mais elle n'osait pas encore y répondre, car son cœur ne battait pas pour elle, enfin c'est ce qu'elle pensait. Et la pilosité faciale du garçon qui s'était développer ne la dérangeait pas, elle lui trouvait un côté plus mature, de son côté elle avait changer aussi mais ne se rendait pas bien compte de la différence si ce n'est la longueur des cheveux. Son désir d'être contre lui fut exaucer par lui lorsqu'il la serra dans ses bras, cette étreinte, ses caresses, ses lèvres faisaient chavirer son cœur comme jamais au paravent.

Mais cette douce étreinte plus une tournure un peu plus explicite sur les sentiments de chacun, enfin surtout ceux de Sanji puisque c'était lui qui allait s'exprimer par un geste très simple. Un simple baiser tendre et romantique, quel plus beau cadeau pouvait-elle recevoir de sa part si ce n'est ce geste qu'elle désirait tant ? Elle en avait eu tellement envie qu'elle n'avait pas envie de le repousser au contraire elle voulait qu'il dure le plus possible. Qu'il soit amoureux d'elle ou pas pour le coup n'avait pas d'importance elle voulait juste en profiter, surtout s'il devait partir après, c'était peut être la dernière fois qu'elle échangerait avec lui quelque chose de si doux et tendre.

Peut importe que le baiser ne soit qu'un simple baiser, le simple fait de sentir les lèvres sur les siennes la remplissait de bonheur et d'impulsion soudaine comme de le serrer plus contre son corps. Une fois qu'il fut finit le temps de la compréhension était arrivé, enfin elle saurait vraiment ce qu'il ressentait, et peut être qu'elle pourrait enfin lui dire aussi ce qu'elle éprouvait pour lui. Elle lui posa donc tristement la question, elle avait peur de connaître la vérité et en même temps elle en brulait d'envie, elle n'osait pas croiser trop longtemps son regard, et lorsqu'il reposa ses lèvres sur les siennes, bien que cela lui faisait plaisir elle le regardait avec une certaine mélancolie dans le regard, inquiète pour la réponse qu'il allait lui fournir et qu'elle écoutait avec attention. La lettre qu'il lui avait écrite était donc sincère, dire que durant deux ans elle l'avait lu en espérant qu'elle le soit, et finalement elle l'était, elle ne pouvait s'empêcher de sourire et d'avoir l'air soulagé.

Il la reprit dans ses bras et elle plongea son regard radieux dans le sien, elle n'osait pas encore répondre, en vérité elle était trop heureuse pour s'exprimer clairement, et préférer écouter la suite de son explication. Son cœur se serra, pourquoi avait-il était en colère au point de vouloir quitter l'équipage, qui était cette femme dont il parlait, tant que question qui remplissait son esprit en même temps que l'espoir qu'il avoue que se soit elle. Cette attente était insoutenable, une véritable torture pour son cœur qui battait pour la première fois pour quelqu'un.

Quand il enfouit son visage dans son épaule elle avait tant de sentiments et de sensation différente qu'elle manquait d'exploser et le serra fort, très fort, la réponse allait arrivé. La phrase qu'il murmura doucement fut la plus belle qu'elle n'ait jamais entendu, elle l'avait espérer dans son être intérieur sans oser vraiment y croire, mais là c'était un faite elle il l'aimait, et elle aussi. Elle était surement la plus heureuse des femmes, dire qu'ils auraient pu se le dire plutôt s'ils avaient réussit à se comprendre.

À son tour elle avait bien envie de faire comprendre à l'homme de sa vie ce qu'elle ressentait pour lui, elle se décolla de lui, suffisamment pour admirer son visage et lui adresser le plus beau des sourires pendant que d'une main elle lui caressait ses cheveux blonds si magnifique au soleil. Et sans perdre une seconde elle l'embrassa fougueusement, elle en avait trop envie pour se retenir et elle avait bien envie de lui exprimer tout ce qu'elle ressentait pour lui, toute sa passion, tout son amour. Une fois qu'elle mit fait à se baiser plein de passion elle se serra fort contre lui, l'enlaçant tendrement pour lui expliquer tout ce qu'elle avait à dire.

" Sanji … J'aurais peut être te le dire plutôt, mais comme je pensais que tu aimais une autre je n'ai pas juger intéressant de te faire part de ce que je ressentais, et puis … Pour la lettre j'ai mentis, je la garde précieusement ♥ "

Elle avait le sourire aux lèvres, mais elle avait bien envie de faire payer à Sanji toute la tristesse et l'inquiétude qu'il lui avait causer, bien sûr lui aussi avait souffert de cette incompréhension, mais elle voulait quand même l'embêter, après tout c'était Nami. Elle regarda donc Sanji avec un grand sourire malicieux et elle lui fit un clin d'œil en même temps qu'elle lui dit :

" Mes baisers coutent 100.000. Berry ♥ "
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De charmante retrouvailles [PV Nami Chérie]   Mer 22 Déc - 22:31

InvitéInvité
avatar


    Lorsque Sanji avait prit la décision de quitter l'équipage, c'est parce qu'il souffrait de l'indifférence de Nami. Lui qui l'aimait comme un fou, venait d'apprendre par la jeune femme qu'elle se fichait pas mal de la lettre d'amour qu'il lui avait écrit, qu'elle n'avait pas eu le temps de là lire et que de toute manière elle ne savait plus où elle se trouver. Cela avait été dure à avaler. néanmoins, lorsqu'il lui avait dit qu'il quitter l'équipage, il avait bien vue que cela avait fait beaucoup de peine à la jeune femme. Restant quand même tendre avec elle, il lui offrir un massage qui là détendit et là défendit lorsque ces idiots de type s'approchait d'eux. Une fois encore il avait faillit mourir en là protégeant, recevant un coup qui aurait put lui être mortel. Sans savoir vraiment pourquoi il avait de moins en moins envie de quitter l'équipage du chapeau de paille et en particulier là jeune femme qui était attristé par son départ. Pourtant bien qu'ayant confiance aux autres, il préféré protéger Nami lui même et elle lui demandait s'il allait vraiment quitté l'équipage. Il ne répondit pas tout de suite, mais vit un triste sourire se dessiné sur son si doux visage.

    "Je … Je ne sais plus trop, je dois y réfléchir plus sérieusement."

    S'il partait, elle allait lui manquait énormément, elle qui était son rayon de soleil. mais vivre sur le même bateau tout en sachant que la femme sont vous êtes fou ne vous aime pas, c'est dure parfois. Alors qu'il l'observait pendant qu'elle le soignait, obsédé par la jeune femme, il ne remarqua pas que elle même le détaillé, en remarquant que son corps avait changé et était devenu celui d'un homme. Au niveau musculature, Sanji n'avait jamais était costaud, enfin un peu quand même, mais pas comme Zoro, alors que là, après ce qu'il avait vécut pendant ces deux années sur cette île de fou, sa musculature c'était développé. Comme s'il avait entendu son voeux, il là serra de nouveau contre lui, laissant une nouvelle fois ses lèvres dans son cou, alors que la jeune femme répondit enfin à son étreinte caressant de ces mains le dos nu du jeune homme.

    Cette douce étreinte n'avait rien à voir avec une simple étreinte amicale, non il y avait bien plus, surtout que chacun caressait presque sensuellement le dos de l'autre. Sanji été bien décidé à expliqué par de geste simple à la navigatrice que la femme qu'il aimait, c'était elle et personne d'autre, mais à cause du fait qu'il avait voulue là rendre jalouse tout à l'heure, elle croyait que son coeur appartenait à une autre.

    Pour lui prouver qu'il tenait réellement à elle, Sanji décida de faire le premier pas et pour la première fois il déposa un doux baiser sur les lèvres de la jeune femme, sentant le corps de Nami se pressait un peu plus contre le siens, ne le repoussant pas pour le plus grand bonheur du jeune homme qui aurait tant désiré lui offrir un baiser plus langoureux, mais avait eu peur de la réaction de la navigatrice, surtout qu'elle était elle aussi censé avoir quelqu'un dans son coeur, mais cela l'importer peu, il avait eu envie de partager un moment unique avec elle même si cela ne devait arrivé qu'une seule et unique fois, il aurait eu le privilège de lui voler un baiser.

    Lorsqu'il mit fin au baiser, surprise la jeune femme laissant le silence s'installer et lui posa là question qu'il attendait depuis quelques minutes, avant de lui répondre, il lui offrit un autre baiser sur la bouche. Pour lui, l'heure des révélations été enfin arrivé. La garda dans ses bras et contre son torse, il lui parla à coeur ouvert lui parlant d'abord de la lettre de Water Seven et s'excusa de son comportement de tous à l'heure et enfin, il s'apprêter à dire celle qui compter tant pour lui. Pour Nami cette attente était insoutenable, elle avait peur surtout et cela, le jeune homme le sentit vue qu'ils étaient enlacé. c'est à ce moment là qu'il enfouis le visage dans son cou et lui dévoila enfin de nom de celle qu'il aimait, c'est à dire elle, sa navigatrice adoré.

    Lorsqu'elle s'écarta de lui, Sanji se demandait ce qui allait se passer maintenant et quel allait être là réaction de la jeune femme. A son grand étonnement elle lui offrit un magnifique sourire et passant la main dans ses cheveux caressant se chevelure blond et il n'eu pas le temps de dire quoi que se soit, qu'elle avait collé ces lèvres sur les siennes. Il sentit la langue de la jeune femme sur ses lèvres et lui libéra le passage afin de s'embrasser fougueusement et laissait ainsi leur langue se caresser. Sanji se pressa plus contre le corps de la jeune femme resserrant encore plus son étreinte et lui rendit son baiser, qui fût plus langoureux. Enfin ils se laissé aller en exprimant tout ce qu'ils ressentait dans ce baiser qu'ils échangèrent avec passion.

    C'est à court de souffle qu'ils durent se séparé, mais Nami resta enlacé contre le corps de celui qu'elle aimait, car maintenant Sanji en été sur, ce baiser qu'ils avaient partagé avait scellé leur amour réciproque. Il comprit pourquoi elle ne lui avait pas non plus révélé ces sentiments plus tôt et que pensant qu'il en aimait une autre et lui fit savoir, autre chose qui le surprit, c'est que sa lettre, elle l'avait garder précieusement et qu'elle lui avait mentit.


    "Après tout la tendresse dont j'ai fait preuve à ton égard depuis nos retrouvailles comment as-tu pût réellement croire que j'étais amoureux de quelqu'un d'autre que toi, alors que j'ai eu le coup de foudre lors de notre première rencontre. Nami je …"

    Caressant tendrement sa joue, il se penchait vers elle et captura de nouveau ses lèvres en lui offrant cette fois-ci un vrai baiser.

    "Je t'ai toujours aimé ma Nami chérie, c'est pour cela que toi seul bénéficiait de l'adjectif chérie après son prénom, car toi seule était importante à mes yeux. Robin et les autres femmes n'était qu'un simple flirte et encore, je voulais juste te rendre jalouse, mais à cette époque tu te fichais pas mal de moi, néanmoins, je faisais tout pour te faire plaisir ma douce et tendre Nami chérie."

    Il vit un sourire malicieux se dessinait sur son visage et lui fit un clin d'oeil avant de lui dire que chacune de ces baisers coutaient 100.000 Berry. A cette affirmation, Sanji éclata de rire.

    "Tu ne changera jamais, toujours aussi amoureuse de l'argent, je risque d'être jaloux moi."

    Il approcha son visage qu'il enfouis de nouveau dans son cou et lui murmura à l'oreille de manière sensuelle cette fois et d'une voix suave.

    "Je t'offre tout ce que désirera en plus de mon coeur et mon corps qui n'appartienne qu'à toi, car tu est celle que j'aimerais toujours ma Nami."

    Il embrassa une nouvelle fois son cou ne pouvant se passer de sa peau si douce et il savait que de toute manière cela ne déranger pas la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De charmante retrouvailles [PV Nami Chérie]   Jeu 23 Déc - 0:52

InvitéInvité
avatar



Nami avait toujours été indifférente aux multiples avances que Sanji lui avait fait depuis qu'il s'était rencontré, avant elle n'était pas encore tomber réellement sous le charme du jeune homme comme aujourd'hui et surtout il allait voir tout ce qui bougeait, mais même s'il était parfois déçut il s'en était toujours remit. Mais là, l'indifférence dont elle avait fait preuve pour se protéger l'avait véritablement abattu au point de vouloir quitter l'équipage, jusqu'à présent il n'avait jamais prit une telle décision face au refus de la navigatrice. Mais se fut au tour de Nami de souffrir de plus belle, car déjà qu'elle souffrait de penser qu'il était éprit d'une autre, mais savoir qu'il voulait quitter l'équipage, ça elle c'était en trop. Ça l'avait anéantit, pourtant il continuait de prendre soin d'elle, que se soit avec un massage ou en la protégeant d'une bande de minable, en prenant des risques en plus. Ne voulant pas le voir partir elle lui demanda confirmation sur son départ, le temps qu'il mit avant de répondre ne la rassura pas mais la réponse lui laissa une lueur d'espoir, s'il partait elle en souffrirait plus qu'il ne devait l'imaginer. Elle lui adressa un sourire doux en guise de réponse, priant pour qu'il reste toujours près d'elle.

À chaque fois qu'il la serrait contre lui elle ne savait pas ce qu'elle devait penser, s'il éprouvait quelque chose pour elle ou non, si c'était juste son côté dragueur invétéré qui ressortait, c'était dur pour elle, car elle en mourrait d'envie mais le doute la rongeait. Pourtant elle avait l'impression que ça n'avait rien de quelque chose d'amicale, que c'était plus fort que ça, mais elle avait peur d'y croire et de trop espérer, la retomber serait trop dure, déjà que savoir qu'il hésitait à partir loin d'elle la torturait plus que de raison, elle n'avait pas besoin de se rajouter des souffrances en plus avec de faux espoir. Même si elle jouait les fortes, elle était quand même fragile à l'intérieur.

Le doute fut à moitié levé grâce à l'action du jeune garçon en lui donnant un baiser, elle était aux anges, son cœur battant, sentant le corps chaud et à demi nue de Sanji contre le sien pas plus couver. Il avait beau être des plus simple il l'avait rendu plus heureuse qu'elle ne l'avait jamais été, au moins maintenant elle pouvait se dire qu'elle avait eu un baiser de l'homme qu'elle aime, et ça ça valait bien plus que tout les Berry qu'elle pourrait récolter durant toute sa vie sa vie. Elle se demandait si beaucoup d'autres femmes avaient eut cette chance, c'était pas vraiment important puisqu'elle aussi profitait des douces lèvres de Sanji, mais elle n'était pas encore sûr que ce baiser soit sincère même si au fond d'elle, elle le souhaitait.

La lettre qu'il lui avait écrite à Water Seven avait beaucoup de fois été énoncer durant leur retrouvailles, bien que la première fois qu'ils en avaient discuté cela c'était plutôt mal passé, car au lieux de dire ce que la lettre été réellement devenue, elle lui répondit froidement qu'elle n'en avait jamais rien eu à faire, ce qui l'avait profondément blessé. Cette lettre qui avait permit de se souvenir chaque jour de Sanji en la lisant durant ses deux longues années de séparation avait manqué de les séparer à jamais, mais il fallait qu'elle pense à lui avouer cette vérité tôt ou tard, mais avant elle avait besoin de lui dire autre chose de plus important. Le cœur maintenant serein, n'ayant plus de doute ni de peur, elle put lui déclarer ce qu'elle ressentait pour lui de manière surprenante.

En effet elle se jeta sur ses lèvres pour lui décrocher un baiser des plus passionnés des plus fougueux, tout son amour y était. En plus de profiter de ses lèvres maintenant elle pouvait aussi s'amuser avec sa langue, et de se serrer de plus en plus contre lui. Elle était très entreprenante quand elle le voulait, et là elle avait trouver qu'un baiser aussi enflammer était beaucoup plus explicite sur ce qu'elle ressentait qu'un simple je t'aime. Les meilleures choses ayant une fin, même si elle n'en avait pas plus envie que ça, il fallait bien qu'elle reprenne son souffle et qu'elle en profite pour enfin lui dire la vérité sur cette fameuse lettre.

Ce qu'il lui dit en retour lui fit extrêmement plaisir et elle se rendit compte à quelle point elle avait été bête de ne pas comprendre que tous ses gestes si tendres qui était nouveaux lui été adressé à elle et elle seule. Et en plus il était amoureux d'elle depuis leur première rencontre, dire qu'elle ne l'avait jamais prit au sérieux avant, elle éprouvait quelque remord vis à vis de tout ça et de la peine qu'elle avait du lui faire à chaque fois qu'elle avait répondu violemment à ses avances. Il marqua une pause dans son explication et en profita pour lui voler un autre baiser, mais un vrai cette fois.

" Et dire que j'avais peur de n'avoir aucune chance d'occuper une place dans ton cœur, j'osais même pas voir ce que je ressentais pour toi durant tout ce temps … Et quand tu as dis que tu voulais partir j'ai cru que je m'en remettrais jamais, j'aurais été prête à tout pour te faire rester. "

Elle était un peu gênée, si elle avouer plutôt ce qu'elle ressentait il n'y aurait sans doute jamais eu tout cette mauvaise passe, bon sauf les quatre garçons inutiles, ça qu'ils s'avouent leur sentiment ou non ils seraient quand même passer à côtés d'eux leur gâcher leur tendre moment. Enfin elle savait que c'était aussi de sa faute à Sanji si elle n'avait pas oser s'exprimer plutôt, pas facile avec quelqu'un qui ne vous fait pas clairement comprendre ses sentiments, et elle comptait bien se venger en lui rappelant que rien n'était gratuit avec elle. Il l'avait visiblement bien prit puisqu'il explosa de rire avant de répondre à ce qu'elle lui avait dit, et elle continua de lui lancer un regard malicieux.

" Tu n'as pas à être jaloux, je te promet que si un jours on me proposait de t'échanger contre des Berry il en faudrait beaucoup ♥ "

Elle lui tira la langue avant de le laisser enfouir sa tête dans son cou avant de lui susurrer à l'oreille avec une voix qui manqua de la faire défaillir, si elle pouvait tomber encore plus amoureuse de lui qu'elle ne l'était déjà alors elle le serait, sauf qu'elle l'était au maximum et ça n'était pas prêt de s'arrêter.

" J'espère bien car je comptais bien t'offrir la même chose, tu es le seul que je désire et que j'aime. "

Le contact des lèvres de Sanji sur la peau si sensible de son cou lui fit accélérer les battement de son cœur et par la même occasion le rythme de sa respiration, la forçant à serrer très fort l'homme qu'elle aime contre elle.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De charmante retrouvailles [PV Nami Chérie]   Jeu 23 Déc - 15:12

InvitéInvité
avatar


    A l'époque, Sanji n'était pas vraiment attristé que Nami reste indifférentes à ses multiples avances, car il espérait un jour qu'elle tomberait dans ses bras, pourtant il avait continuer à draguer touts les femmes dans un seul but là rendre jalouse tout en restant le gentleman qu'il était. Mais là, le fait qu'elle reste indifférent à tout cette tendresse dont il faisait preuve à son égard le blessait profondément, car elle seule comptait réellement à ses yeux, c'est aussi pour cela qu'il avait changé. Ce qu'il lui brisa le coeur ce fut l'affaire de la lettre d'amour qu'il lui avait écrit, comprenant qu'il n'y avait aucun aucun avenir entre eux, il avait prit la plus grave décision de toute sa vie, celle de quitter l'équipage. Le fait qu'il lui annonce cette nouvelle avait tellement anéantit là jeune femme, que les choses prirent une tournure bien différente et peu à peu, ils se rapprochaient. Malgré la tristesse qu'il ressentait au plus profond de son âme, Sanji n'en restait pas moins tendre avec elle, lui offrant un massage et là protégeait d'une bande de minable qui était intéressé par son corps. Une fois de plus elle lui demanda s'il comptait réellement partir et il vit dans le regard de la jeune navigatrice que sa réponse lui rendit le sourire.

    Avant de prendre son ultime décision, Sanji tentait une fois encore une approche avec tendresse, la serrant contre lui où en lui embrassa sensuellement son cou de manière à lui montrait l'affection qu'il éprouvait à son égard, bien sûr, tout cela n'avait rien d'amical vue qu'elle était bien plus qu'une simple amie aux yeux de Sanji. Néanmoins, il savait que même si à l'extérieur, c'était une forte tête, de l'intérieur, elle restait une jeune femme fragile et cela, il l'avait comprit lorsqu'elle lui avait dit qu'elle ne voulait pas qu'il parte.

    Lorsqu'elle répondit à sa douce étreinte, Sanji ne pût se retenir de poser ses lèvres sur celle de la jeune femme, sentant le chaleur du corps contre le sien à demi nu. Sanji n'avait jamais embrassé une autre femme de sa vie, à croire qu'il s'était réservé pour l'élue de son coeur et même s'il ne lui avait pas dit ouvertement je t'aime ce simple baiser qu'il lui offrit fut sincère, ce n'était pas son côté draguer qui ressortez. Si Sanji était devenu si doux, si tendre et si amoureux, c'est parce que durant ces deux années, il pensait ne plus jamais la revoir, mais si cela aurait été le cas, il n'aurait pas hésité à parcourir les mers les plus dangereuse pour la revoir. Après la question de la jeune femme, Sanji lui déclara enfin que la femme qu'il aimait c'était elle et lorsque sa Nami se jeta sur ces lèvres lui offrant un baiser des plus passionnés et fougueux, Sanji l'enlaça encore plus répondant à son baiser, un peu surprit de là voir si entreprenante. Le baiser qu'ils échangèrent était à la fois langoureux et enflammer, Sanji sentit la langue de la jeune femme caressait la sienne répondant à cette douceur sans crainte d'être repoussé cette fois-ci. Ce baiser était plus explicite que quelques mots échangé tous deux savaient maintenant qu'ils éprouvaient la même chose l'un pour l'autre, un amour passionnel les unissaient. Après lui avoir expliqué que elle seule avait toujours comptait à ces yeux, il lui vola un autre baiser qui était plus langoureux que le premier qu'il lui avait offert et sourit à ces dires. Ainsi elle avait eu peur de ne pas avoir de place dans son coeur, qu'elle ne se serait jamais remise s'il l'avait quitté et qu'elle été prête à tout pour qu'il reste. Il ne pût s'empêcher de lui sourire tendrement, caressant sa joue n'arrivant pas à se passer d'être si tendre avec elle.


    "Ainsi tu était bel et bien jalouse de la femme dont je t'avais parlé, qui l'aurait crue que la navigatrice de l'équipage du chapeau de paille qui ne montre jamais ces sentiments et qui est si forte, soit jalouse que son cuisinier préféré est une femme dans sa vie." Lui dit-il en lui faisant un clin d'oeil malicieux "J'ai bien remarqué que tu avais était terriblement troublé par le fait que je dise que je quittais l'équipage, j'ai alors comprit que tu n'étais pas indifférente à tout la tendresse dont j'avais fait preuve à ton égard. Mais rassure toi, je n'ai pas l'intention de partir, pas maintenant que je sais que l'on nous ressentons là même chose l'un pour l'autre ma Nami chérie."

    Il lit dans ces yeux qu'elle était un peu gêné de lui avoué tout cela, pour qu'elle oublie cette gêne, il laissa ses mains caressait son dos nu, sa peau était si douce et si chaude, qu'il adorait sentir ses mains dessus et d'avoir son corps contre le sien. Lorsqu'elle lui dit que rien n'était gratuit, il explosa de rire, décidément, elle ne changera jamais et avec un regard remplie de malice elle lui dit qu'il faudrait beaucoup de Berry si un jour on lui proposait un échange.

    "Non mais dit dont, je ne suis pas de la marchandise moi!" Fit-il faussement vexer "Moi je ne t'échangerais pas, même pour tous les trésor du monde, car pour moi tu es un trésor unique et d'une valeur inestimable."

    Il enfouis sa tête dans son cou et d'une voix suave et sensuelle il lui fit savoir qu'il était à elle tout entier et qu'il l'aimerais toujours faisant accélérer sa respiration et son rythme cardiaque, surtout lorsqu'il posa ses lèvres sur la peau de son cou, sentant qu'elle se serrait encore plus contre lui alors qu'il buvait ces paroles qu'il ne pensait jamais entendre de la bouche de la jeune femme. Il sentit lui aussi son coeur battre la chamade à sa déclaration le rendant plus heureux que jamais. Il là prit par la taille, la soulevant de terre là faisant tournoyer dans les airs, avant de la reposer sur le sable fin capturant ses lèvres, lui offrant un baiser remplis de douceur, de tendresse et d'amour.

    "Sache ma Nami chérie que tu es aussi là seule que je désire et que tu sera là première."

    Pas besoin de lui faire un dessin, elle avait certainement compris que si un jour ils feraient l'amour, elle serait la première à avoir son corps. Il enfouit de nouveau sa tête dans son cou et lui murmura avec tendresse.

    "Tu es là seule que j'aime dans ce monde et surtout là femme là plus séduisante que je n'ai jamais rencontré. Sache que malgré que j'étais à l'époque un coureur de jupon, jamais aucune femme n'a été aussi proche de moi et n'a poser ces mains sur mon dos comme toi tu le fais. Tu es là première auquel j'offre un baiser aussi passionné."

    Il s'écarta un peu afin de voir son visage et lui sourit tendrement.

    "Je suppose que cela doit t'étonné que je te dise cela que tu es la première femme à bénéficier de tous ces honneurs, mais je suis te suis resté fidèle depuis notre première rencontre. Pour t'avouer la vérité, je ne voulais pas d'une autre femme que toi dans ma vie, toi qui était si spéciale à mes yeux."

    Il laissait sa main dans son dos là laissant descendre jusqu'à la chute de ces reins remontant ensuite le long de sa colonne vertébrale là faisant frissonner, il le sentait vue que son corps peu couvert était contre le sien. Il lui donna un chaste baiser sur les lèvres et s'éloigna d'elle à regret allant prés du bord de l'eau.

    "De toute façon, même si tu aurais continué de repousser mes avances, sache qu'il n'y aurait jamais eu d'autre femme dans ma vie, je n'avais pas envie d'une autre femme que toi de toute façon! Au faite, ce projet d'avenir dont je t'avais parlé, c'est avec toi que je pensais le réaliser, enfin si tu veux encore de moi dans les années à venir!"

    Sanji sourit dans le vide en se souvenant à quel point elle ressemblait à une déesse dans sa robe de marié à Thriller Bark et espérait que lors de leur mariage s'il avait lieu un jour qu'elle soit aussi belle qu'à ce moment là quand il l'avait sauvé.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De charmante retrouvailles [PV Nami Chérie]   Jeu 23 Déc - 22:19

InvitéInvité
avatar



Nami n'aurait jamais pensé qu'en draguant tout ce qui bougeait, bon en se limitant quand même aux êtres féminins, Sanji avait pour but de la rendre jalouse, elle avait toujours penser que pour lui une femme était pareille à une autre et que du moment qu'il en avait une c'était parfais. C'est sur qu'avec un tel point de vue elle ne risquait pas d'avoir envie de s'intéresser plus à lui que ça, mais maintenant qu'il avait changé elle pensait qu'enfin elle pouvait y voir un avenir commun, mais lorsqu'il lui dit qu'il était amoureux d'une femme, immédiatement elle s'emporta pensant sans même prendre la peine de réfléchir que ça ne serait pas elle et qu'elle n'avait plus aucune chance. Vexé et blesser dans son amour propre, car elle avait espérer avoir une chance d'avoir une place dans son cœur, elle se ferma hermétiquement, elle était devenue froide et presque blessante dans ses réponses notamment avec la lettre, il l'avait écrite pour elle, il avait prit le temps de l'écrire dans un moment important quitte à perdre du temps juste pour lui dire ce qu'il ressentait pour elle, et elle ne trouva qu'a lui dire qu'elle n'y avait même pas prêter attention, alors que c'était faux. Jamais au grand jamais elle n'avait souhaité le voir partir, même s'il en aimait une autre elle voulait le garder près d'elle, s'il n'était plus là la vie serait plus fade à son goût, mais pourtant ce fut la décision qu'il prit, si elle avait su tout de suite que c'était à cause de cette lettre, elle lui aurait dit sans attendre qu'elle avait mentit, mais elle ne savait pas, et cette nouvelle l'anéantit. D'un certain côté heureusement que cela se produit, car si elle n'avait pas été anéantit la suite n'aurait sans doute jamais eu lieux. Car elle n'aurait jamais pu lui dire qu'elle voulait qu'il reste, il ne lui aurait peut être pas fait un aussi bon massage, ou plus tard, il l'aurait quand même protéger, mais ils ne se seraient pas autant rapprochés.

La navigatrice n'avait fait part de ce qu'elle ressentait vraiment que deux fois, la première fois elle c'était ouverte à Luffy lui avouant qu'elle avait besoin de son aide, et là avec Sanji en lui avouant qu'elle voulait qu'il reste dans l'équipage. Elle n'aurait jamais pensé réussir à s'ouvrir à quelqu'un, depuis toute petite elle avait toujours joué les fortes tête, encore plus lorsqu'elle était esclave, déjà elle n'avait pensé qu'un jour elle réussirait à se faire des amis sur qui compter ni même pensé qu'elle ferait partit d'un équipage et surtout pas d'un équipage de pirate ! Comme quoi la vie réservait bien des surprises, comme quand il la prit dans ses bras et lui déposa un baiser dans son cou la faisant frissonner, si en rencontrant Sanji on lui avait dit comment finirait leur relation, elle n'y aurait sans doute pas cru, et à l'époque ça pouvait se comprendre.

Finalement ils en arrivèrent aux premiers baiser de leur vie à tous les deux, Nami avait beau avoir séduit plus d'un pirate pour avoir ce quel voulait, soit leur trésor, elle n'avait jamais prit la peine de les embrasser, il fut donc le premier, sans savoir qu'elle aussi était la première à gouter au lèvre du séduisant cuisinier de l'équipage. Maintenant qu'elle avait enfin comprit que la femme qui occupait la place dans le cœur de Sanji était elle et personne d'autre elle pu sans peur lui faire sa déclaration d'amour par un baiser enflammé par la passion, elle se sentait si heureuse qu'elle n'avait pas envie de perdre du temps en parole et préférait lui exprimer par ce geste ce qu'elle ressentait. Sans crainte de n'être qu'une femme parmi tant d'autre aux yeux de Sanji elle put jouer avec sa langue et la sienne. C'était officiel, les deux éprouvaient l'un pour l'autre exactement la même chose, ils eurent du mal à se le dire, mais finalement tout c'était bien arrangé, plus que bien même, car ils pouvaient s'embrasser encore et encore sans jamais s'arrêter. Elle en profita également pour lui dire ce qu'elle ressentait au fond d'elle, lui avouant ce qu'elle avait ressentit lorsqu'il annonça qu'il voulait partir, profitant en même temps de la tendresse dont il faisait preuve avec elle. Ensuite la discussion passa au faite qu'elle avait été jalouse de la femme dont il lui avait parler alors qu'il s'agissait tout bêtement d'elle. Lui rappelant qu'elle ne montrait jamais ses sentiments elle rougit honteuse de les avoir montrer et tourna la fête en faisant mine qu'elle boudait, alors qu'il n'était rien, juste pour le taquiner.

" Et bien la prochaine fois je ne dirais rien, je me conterais de te haïr. Enfin heureusement que maintenant tu ne pars plus, et qu'on peut partager notre amour ♥ "

C'est vrai que ça la gênait beaucoup de dire ce qu'elle ressentait et de s'ouvrir comme ça, elle n'en avait pas l'habitude et ce n'était pas dans son caractère. Mais pour oublier ça elle se laissa bercer par les douces caresses de Sanji sur son dos, fermant un moment les yeux pour mieux en profiter avant de trouver comment encore plus l'embêter. Elle lui rappela alors que son amour pour les Berry n'était pas mort, ce qui l'amusa, et elle alla même plus loin en lui disant pour rire qu'elle était prête à l'échanger contre un bon paquet de Berry, le sourire sur les lèvres.

" Si tu peux me rapporter plein de Berry tu le deviendra :p " Elle lui fit un bisous sur la joue et lui sourit. " Mais moi c'est normal, comme tu l'as dis, je vaux plus que les trésors, sinon je serais obliger de me vendre pour avoir des Berry ♥ "

Le souffle du jeune homme sur la peau nue de son cou ne la laissait pas indifférente et venait à ressentir du désir envers le jeune homme, ce qui la perturba quelque peu, elle n'avait jamais eu ce genre d'envie envers quelqu'un avant. Au summum du bonheur, il la prit par la taille et la souleva dans les aires, elle était aux anges et ça se lisait sur son visage, lorsqu'elle retoucha le sol fait de sable fin et chaud elle répondit au somptueux baiser qu'il était entrain de lui offrir. Et ce qu'il lui dit la fit rougir, après tout pour elle aussi, il serait le premier, à moins qu'Absalom et Arlong ne soient aller plus loin avec Nami dans leur manière de rustre. Elle lui fit un magnifique sourire avant qu'il n'enfouit une nouvelle fois sa tête dans son cou, lui murmurant encore des choses magnifique.

" J'en suis flatté, j'avais peur de n'être qu'une parmi tant d'autre alors que toi tu es le seul et l'unique homme de ma vie, aucun autre homme ne m'a jamais intéressé. "

Elle sentit la main de Sanji parcourir son dos, elle en frissonnait de plaisir, courbant par la même occasion son dos au rythme de la main de Sanji. Il lui donna après un doux baiser chaste avant de s'éloigner vers le bord de l'eau. Elle ne comprit pas vraiment, et elle l'écouta alors parler, elle sourit à ses dires et se rapprocha silencieusement de lui avant de se coller contre son dos et de passer ses bras autour de sa taille remontant ses mains sur son torse dénué de vêtement.

" Sanji … Ton rêve si dans quelque année tu n'en a pas changé je serais heureuse de le réalisé à tes côtés. "
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De charmante retrouvailles [PV Nami Chérie]   Ven 24 Déc - 0:44

InvitéInvité
avatar


    Personne de l'équipage du chapeau de paille et surement pas Nami n'aurait pût savoir qu'en réalité Sanji draguait toutes la gente féminine dans un seul but, la rendre jalouse et qu'elle prenne conscience de ce qu'elle ressentait pour lui. Il lui fallut deux longue années pour revoir un Sanji métamorphosé et pour comprendre ce qu'ils ressentaient réellement l'un pour l'autre. Malheureusement, Sanji qui avait voulue voir sa réaction en là rendant jalouse avait bien faillit anéantir tout ce qu'il avait fait depuis leur retrouvailles, car la jeune femme pensant qu'il s'était joué d'elle depuis le début se ferma comme une huitre et devint froide et blessante dans ces réponses sans se préoccuper des conséquences que cela aller engendré. Même lorsqu'il lui parla de la lettre qu'il lui avait écrit perdant un temps précieux alors que Robin était emmené par le CP9, la jeune femme l'envoya promenait sur les grandes largeurs. Anéantit Sanji se montrait froid avec elle aussi et finit par s'éloigné pour aller nager un peu et c'est à ce moment là qu'il prit la décision de quitter l'équipage afin de s'éloigner de sa navigatrice préférée. Seulement voilà, lorsqu'il lui part de sa douloureuse décision, les choses devinrent tout à fait différentes entre eux deux comme si leur petites disputes n'avait jamais eu lieu. Immédiatement, la jeune femme réagit et lui fit savoir avec une pointe de tristesse dans son intonation de voix qu'elle ne voulait pas qu'il s'en aille, ne voulant pas être séparé de lui. Aux paroles de la navigatrice, Sanji se mit à réfléchir longuement se demandant si c'était la bonne décision du compte fait. la tendresse auquel Sanji avait eu recours pour montrer son affection à la jeune femme refit surface et après lui avoir caressait doucement sa nuque il lui fit un doux massage afin qu'elle se détende et bien plus tard comme à son habitude, il là protéger d'une bande de voyou qui ne s'intéressait qu'à son corps.

    Contrairement à Sanji qui lui montrait ses sentiments, ce n'était pas le cas de Nami qui n'était pas du genre à exprimer ces sentiments, cela ne faisait pas partit de son caractère et pourtant sur Kokoyashi, elle avait demandé en pleur à Luffy de l'aider à battre Arlong ne s'était pas retenue de dire que ça allait barder pour la poiscaille et lui avait confié son trésor: son chapeau de paille avant d'aller régler son compte à cet homme poisson. Et voilà qu'elle osait avouait au cuisinier qu'elle ne voulait pas qu'il s'en aille. La jeune femme était une forte tête mais aussi une femme fragile de l'intérieur.

    Sanji continuait de se montrer tendre avec elle en là serrant contre lui et en l'embrassa dans le cou afin de lui faire comprendre que elle seule comptait à ses yeux et finalement, il décida de faire le premier pas en posant délicatement ses lèvres sur celle de Nami qui était une première pour Sanji qui malgré le fait qu'il draguer ouvertement toutes les filles n'en avait encore jamais embrassé une et la seule qu'il avec laquelle il avait envie de partager ce moment unique était en ce moment même dans ses bras, Nami fut donc la première à gouter au lèvres du cuisinier de l'équipage. L'heure des révélations arrivèrent enfin et à son tour, Nami lui fit savoir qu'elle l'aimait lui aussi mais pas par des mots, non en lui offrant un baiser enflammer, laissant leur langue se caresser dans un ballet sensuel. Ainsi tous les deux pouvaient sans crainte faire par de son amour à l'autre sans se faire repoussé. Manquant de souffle, ils durent se séparé et tout en restant tendrement enlacé, ils se mirent à discuter de la jalousie de la jeune femme et ne pût s'empêcher de la taquiner un peu. prenant un air boudeuse, elle détourna là tête et le début de sa phrase le fit rire. Passant sa main sur sa joue là forçant ainsi à le regarder, il passait un doigt sur ces lèvres les caressant doucement.


    "Je n'aurais plus le coeur à t'abandonner ma princesse."

    Il savait pour pour Nami, parler à coeur ouvert là gêné, vue que ce n'était pas dans ces habitude de dire ce qu'elle ressentait, surtout envers lui. Sanji lui de son côté laissait ses mains vagabonder sur le corps de sa navigatrice et cette petite coquine lui rappela son amour pour l'argent en lui disant que s'il lui ferait remporter beaucoup de Berry il deviendrait un objet en lui faisant un délicat baiser sur la joue tout en lui souriant.

    "Tu sais comme moi qu'un trésor ne se vends pas, surtout un trésor comme toi ma douce."

    Il lui avait dit cela là tête enfouis dans son cou, laissant son souffle chaud caressant sa peau nue, là faisant vibrer à chaque fois et lui fit ressentir un désir et une certaine envie que jamais elle n'avait encore ressentit pour personne, chose qu'il ignorait bien entendu. Fou de joie suite à la déclaration de la jeune femme, il là fit tournoyer dans les airs et vit sur son visage qu'elle était heureuse. Lorsqu'il là reposait sur le sable, il captura ses lèvres en lui offrant un somptueux baiser remplis d'amour aucun elle répondit et vit qu'elle rougissait à ces dires ayant sans doute compris où il voulait en venir. Il espérait lui aussi être le premier pour la jeune femme qu'il aimait tant et auprès de laquelle il connaissait enfin le bonheur. Une fois de plus il enfouis sa tête dans son cou et lui murmurant des choses qu'il voulait qu'elle sache. Si elle était flattée, lui aussi l'était de savoir qu'il était le seul et unique homme de sa vie.

    "Jamais je ne t'aurais traité comme toutes les autres, vue que tu es différentes des autres, tu es là seule et unique dans mon coeur Nami. Je sais que les autres hommes ne t'ont jamais intéressé, car il y a deux ans, lorsque l'on faisait équipe tous les deux pour aller en ville, je ne te voyais jamais regarder aucun homme. Le fait que tu me dise que je suis l'unique homme de ta vie, fais de moi l'homme le plus heureux de Grande Line."

    Doucement mais sensuellement, les mains de Sanji parcourait le dos de Nami de la chute de ces reins jusqu'à sa nuque et une fois arrivé en haut, faisait le sens inverse, la faisant frissonner et sentait qu'elle courber son dos par là même occasion au rythme de la main du jeune homme. Il finit par lui donnait un chaste baiser et s'éloignait d'elle à contre coeur pour aller vers le bord de l'eau et lui fit savoir que son projet d'avenir c'est avec elle qu'il voulait le voir se réaliser. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle vienne se coller à lui, sentant sa poitrine caché par son haut de maillot de bain contre son dos, ces douces mains autour de sa taille. Il ressentit un certain désir monté en lui lorsque les mains de sa Nami chérie remontait le long de son torse dénudé le faisant frémir comme jamais. A cet instant précis, il avait envie d'elle, mais il venait juste de ce mettre ensemble et cela n'était pas convenable. Il fermait donc les yeux et essayait de ne pas penser à la délicieuse sensation que ces mains avait sur son torse. Ce qu'elle lui dit lui fit énormément plaisir. Il posait l'une de ses mains sur l'une des hanche de la jeune navigatrice et lui dit à son tour.

    "Nami … quelque soit mon rêve et l'avenir que j'envisage, le plus important pour moi c'est que tu sois à mes côtés, le reste m'importe peu."

    Les yeux toujours clos, il profitait de cette intimité avec l'élue de son coeur, car une fois de retour sur le Thousand Sunny, ces moment seront rares. Impossible d'être tranquille avec un goinfre qui leur servait de capitaine qui réclamé toujours à manger ayant probablement un estomac à la place du cerveau. Sanji se demandé d'ailleurs comment il ferait s'il avait envie de passer un moment seul avec là jeune femme. A part les dortoirs il n'y a aucun endroits tranquille et encore, Luffy passé parfois là nuit à ronfler tout comme Zoro qui été un vrai ours.

    "Dit moi Nami chérie, que va t'on dire au autre? Allons nous leur dire que l'on est ensemble où est-ce que l'on va garder cela secret pour nous pendant quelques temps? Ce qui m'inquiète le plus c'est comment allons-nous procédé lorsque nous auront envie d'avoir un peu d'intimité, à part là nuit, la journée ça risque d'être dur. A moins que ma brillante navigatrice à une idée."
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De charmante retrouvailles [PV Nami Chérie]   Ven 24 Déc - 2:47

InvitéInvité
avatar



La lettre que Sanji lui avait écrite à Water Seven venait de gagner en valeur, et Nami n'était pas prête de la perdre ou de l'oublier, elle faisait maintenant partie de ses trésors. Si elle accordait autant de valeur à cette lettre écrite il y a longtemps, c'est que tout d'abord c'est une lettre d'amour qui lui est adressé, et que même si la première lecture ne lui avait fait ni chaud ni froid, durant la période de séparation elle avait été le meilleur moyen qu'elle avait trouvé pour se rappeler l'homme qui l'avait écrite. En la lisant chaque soir avant de s'endormir elle pouvait le voir, et réaliser à quel point il lui manquait, et là en ce jours de retrouvailles, bien que la lettre en question ait manqué de détruire leur relation à jamais, elle permit à Nami de dire à Sanji qu'elle voulais le voir rester dans l'équipage à ses côtés, leur permettant ainsi de s'avouer petit à petit leur véritable sentiments. Et finalement grâce à cette lettre ils peuvent tout deux maintenant vivre leur amour et s'embrasser comme jamais. Cette lettre était donc devenue un trésor des plus précieux pour la jeune fille.

La navigatrice n'avait jamais penser qu'un jour un homme réussirait à prendre une place dans son cœur, le seul qui y avait le droit était celui qu'elle considérait comme un père et à part lui elle n'avait jamais envisager laisser quelqu'un prendre une place plus importe ou une place tout court d'ailleurs. Pourtant Sanji avait réussit, pas s'en mal il faut l'avouer et avec beaucoup de temps, de patience et de de tendresse, pour doucement creusé un chemin pour s'y glisser et occuper la plus grande place possible dans le cœur de la jeune femme. Embrasser un garçon était une chose auquel elle n'avait jamais pensé sérieusement, et si elle aurait du le faire ça aurait été plus pour s'amuser ou obtenir quelque chose en perturbant la personne qui aurait reçut ce cher baiser, sauf que là son premier baiser lui fut voler par l'homme qu'elle aime, c'était plutôt une bonne chose, et ça la rendait si heureuse. Sauf qu'il était d'humeur à la taquiner avec sa jalousie, qui était la première jalousie envers une femme qu'elle ressentit, mais elle n'était pas en reste et décida de l'embêter aussi le faisant rire, mais la main qu'il posa sur sa joue lui fit tourner la tête pour replonger son regard dans le sien avec ses yeux remplis d'amour, laissant son doigt doucement parcourir ses lèvres tout en écoutant la réponse qui lui fit plus que plaisir.

" Il y a intérêt je te le ferais payé si tu m'abandonne car j'en ai aucune envie, je tiens trop à se que tu reste à mes côtés et pouvoir t'avoir dans mes bras. "

Cela faisait étrange à la navigatrice de dire ce qu'elle pensait véritablement, elle qui se donnait tellement de mal à ne rien dire, elle ne s'exprimait vraiment que pour son amour du Berry. Et elle ne manqua pas de lui rappeler tendrement, profitant même pour de l'occasion pour lui faire un bisous sur la joue. Elle n'eut pas le cœur de lui répondre, sa tête de son amoureux était tranquillement posé contre son cou, et sentant son souffle chaud elle préféra profiter de ce moment. À force d'être coller contre Sanji, peau nue contre peau nue, elle finit par ressentir des choses à l'intérieur d'elle qu'elle n'avait encore jamais ressentit et qui la perturbait, mais elle éviter de trop y penser, et profiter du moment présent, des caresses et des embrassades plus que langoureuse et pleine d'amour passionné. Il lui expliqua après de nombreux jeux de langue et d'échange de salive qu'elle était la seule femme dans sa vie et qu'elle le resterait, ça la rendait si heureuse d'entendre ça, qu'elle pourrait en pleurait de joie, mais pour s'empêcher encore un débordement de ses sentiments elle le regarda amoureusement avec un grand sourire.

" Je n'avais pas besoin de regarder les autres hommes puisque tu été à mes côtés, mais tu es le plus heureux de seulement Grand Line ? Je suis déçut … je ne te vendrais peut être pas aussi cher que je ne l'avais espérer. "

Faisant durant quelque seconde une mine déçut, elle redressa sa tête pour le regarder en rigolant de sa bêtise et l'embrassa comme une passionnée, ce qu'elle était, avant de reposer sa tête contre son torse chaud. Si elle le pouvait elle ferait en sorte que les mains de Sanji ne s'arrête jamais et continue encore et encore à parcourir la longueur de son dos, sauf qu'il en décida autrement et qu'il s'éloigna d'elle. Elle l'écouta parler avec attention et heureuse de cette nouvelle qu'il lui fit part, elle le serra fort contre elle pressant sa poitrine contre son dos, elle n'imaginait pas que ses mains parcourant son torse lui avait fait ressentir un certain désir, qui était surement le même que lorsqu'il la caressait. Elle sentit par la suite une de main de Sanji se poser sur sa hanche, et elle la regarda en collant sa tête contre son dos avant de répondre à ce qu'il venait de lui dire.

" Pour moi aussi le plus important est d'être à tes côtés, mais l'avenir dont tu m'as parler j'aimerais beaucoup le vivre avec toi. "

Son cœur battait de plus en plus en imaginant vivre plus tard avec lui et qui sait avoir des enfants, bien sûr cela n'était pas pour tout de suite, là elle voulait juste que le temps s'arrête et rester coller contre lui sans personne pour les déranger, chose qui, une fois revenue sur le navire serait des plus impossible vu l'équipage qui s'y trouvait. Elle écarquilla les yeux à la remarque qu'il fit, elle n'y avait même pas pensé et pourtant il avait tellement raison, elle était toute rouge de confusion.

" Je n'avais pas encore réfléchis à ça, je pense que pour le début le mieux serait de garder ça secret, car avec tout ce qu'ils auront vécus durant deux ans il ne faut pas trop les brusquer, et puis ça rend notre amour encore plus excitant ♥ Mais ce que tu dis m'inquiète aussi, et encore même la nuit selon qui est de garde ça va être compliqué, mais je suis sur que le moment venu on trouvera une solution.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De charmante retrouvailles [PV Nami Chérie]   Ven 24 Déc - 17:48

InvitéInvité
avatar


    La lettre que Sanji lui avait écrit dans la gare de Water Seven avant de s'embarquer comme passager clandestin sur le Train des Mers avait une importance capitale à ses yeux, car pour la première fois de sa vie et depuis qu'il connaissait sa Nami chérie, il eu enfin le courage de lui écrire ce qu'il ressentait réellement pour elle, c'est à dire un amour passionné. Malheureusement pour la plus grande tristesse du jeune homme, la jeune navigatrice à la première lecture, ce qui lui avait écrit ne lui avait fait ni chaud ni froid et après les événements Enies Lobby, ni l'un, ni l'autre n'en n'avait jamais reparlé. Néanmoins, la lettre d'amour qui lui avait écrit n'était pas la seule chose qu'il avait fait pour elle à Water Seven, non en plus de cela, le temps que Franky construise le bateau de ces rêves qui leur offrait, il avait eu le temps de parcourir là ville et lui avait acheter un cadeau qu'il trouvait digne d'elle. En réalité, ce cadeau il lui avait acheté pour lui offrir à son anniversaire mais n'avait pas eu le temps vue que deux longues années les avaient séparés. Contrairement à Nami qui avait gardé cette lettre avec elle et qui là lisait chaque soir afin de se faire comme ci l'auteur était avec elle, lui n'avait rien qu'il lui permettait de faire comme-ci sa navigatrice était à ses côtés, la seule chose qu'il avait, c'était un souvenir d'elle et n'avait qu'une envie durant ces deux longues années, là revoir et lui dire combien il l'aimait.

    Bien que cette lettre avait faillit les séparé pour toujours, elle avait permit à Nami de dire à Sanji qu'elle voulait qu'il reste et peu à peu il s'étaient avoué les sentiments qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre et de s'embrasser avec passion. Qui aurait pût imaginé qu'un jour, ce draguer invétéré qu'était Sanji et la magnifique navigatrice qu'était Nami partageraient les même sentiments d'amour. Petit à petit, en faisant preuve de tendresse et de douceur, Sanji avait réussit à gagner une place importante dans le coeur de la jeune femme qu'il l'avait fait craqué dés leur première rencontre au Baraties. Sanji n'aurait jamais imaginé un jour que son rêve le plus fou se réaliserait enfin, à savoir embrasser Nami, la seule qu'il n'avait jamais aimer avec passion. Jouant avec la langue de la jeune femme et après avoir eu recours à un échange de salive, ils ne purent s'empêcher de se taquiner. Posant délicatement sa main sur la joue de là jeune femme, il caressait ces douces lèvres du doigts et écoutait sa réponse avec un sourire aux lèvres.


    "Quel genre d'homme serrais-je, si j'abandonner la femme qui m'est chère! J'ai eu tant de mal à conquérir ton coeur, que je n'oserais pas le briser. Je t'ai fais souffrir, je le sais mais cela n'arrivera plus car tu es celle que j'aimerais jusqu'à la fin de ma vie."

    Sa Nami chérie et les Berrys avaient toujours été une grande histoire d'amour et elle ne manquait pas de le lui rappeler avec une voix tendre qui le faisait chavirer, mais le baiser qu'elle lui offrir sur la joue y était aussi pour quelque chose. Sa tête enfouis dans le cou de sa douce, elle ne répondit pas à ses dires, se serrant simplement plus contre lui profitant simplement ce tendre moment passé en sa compagnie. Sanji lui fit savoir que désormais, elle seule comptait dans sa vie et qu'elle était l'unique femme de sa vie tout en laissant ses mains sur sa peau nue sans ce douter une seule minute que le fait d'être si proche l'un de l'autre, peau nue contre peau nue fit ressentit à la jeune femme un désir à l'intérieur de son corps. Il fut surprit de ces dires, ne pensant pas à l'époque que le fait qu'il était là, ne lui éprouver pas le besoin de regarder des autres hommes. Alors il lui rendit son sourire, là regardant plus amoureux que jamais.

    "J'ignorais que tu avais succomber à mon charme irrésistible il y a longtemps, si j'avais su je t'aurais séduit bien avant. Mais sache qu'avec mon charme qui fait tomber toutes les femmes à mes pieds tu n'auras pas de mal à empocher une grosse quantité d'argent." Il lui fit un clin d'oeil et lui murmura avec tendresse à l'oreille. "T'avoir à mes côtés mon amour fait de moi l'homme le plus heureux du monde."

    Voyant sa mine faussement déçu pendant quelques secondes, lorsqu'elle le regardait de nouveau il sentit ces lèvres capturer les siennes dans un baiser passionné et laissait sa tête reposer contre le torse chaud de son amoureux. Là Sanji, laissait ses mains parcourir le dos de la jeune femme, lui offrant une séries de douces caresses sur sa peau si douce et après un doux baiser, il s'éloignait du corps de sa compagne afin d'aller au bord de l'eau car le fait de l'avoir dans ses bras et vue qu'il était à peine vêtu lui fit ressentir un certain désir et ne voulais pas précipité les choses de peur de mettre fin à ce qui les unissaient. Car même si Nami ne lui refuserait certainement pas ce que Absalom avait faillit lui faire, ce qui ne l'avait certainement pas réjouie il ne voulait pas là forcer et il ignorait que Arlong n'avait pas été tendre non plus avec cette femme qui était si merveilleuse et unique à yeux de Sanji.

    Quel fut sa surprise lorsque Nami vint se coller à lui, sa poitrine contre son dos et ces mains enserrant sa taille les laissant remonter le long de son torse le faisant frémir et sentit un certain désir grimper en flèche en lui, mais fit tout pour ne pas y prêter attention. Dire que sans le savoir ils se désirés mutuellement. Sanji posait une main sur sa hanche alors qu'elle collait sa tête contre son dos en lui disant qu'elle aimerait vivre cet avenir avec lui. A ces dires, Sanji s'imaginé quelques années après se mariant avec la jeune femme qu'il aimait, le ventre rond portant leur enfant. Elle avait dû s'en apercevoir il avait toujours su s'il prendre avec les enfants, car non seulement il adorait les enfants, mais espérait un jours prochain en avoir avec la femme de sa vie.


    "Ma douce Nami chérie, sache que quelque soit le destin que nous réserve l'avenir, le plus important pour moi en ce moment, c'est que mon rêve le plus cher s'est réaliser, celui de vivre pleinement mon amour avec celle que j'ai toujours aimé, c'est à dire, toi Nami."

    Sanji et Nami profitaient pleinement de cette intimité profitant d'être seul et avec personne pour les déranger, chose qui serait difficile lorsqu'ils seront de retour sur le Sunny et lorsque tout l'équipage sera au grand complet. Ce qui inquiéter le plus Sanji c'est là manière dont ils devront procéder lorsqu'ils auront envie d'être seul tous les deux. Connaissant Luffy qui demandé toujours après lui pour manger à tout moment, cela risquer d'être difficile de jour comme de nuit d'ailleurs. Des moments comme ils étaient entrain de passer, Sanji n'avait aucunement envie que ce soit le premier et le dernier, c'est aussi pour cela qu'il questionnait la jeune Navigatrice afin de savoir s'ils devaient en informé leur amis sur le fait qu'ils soient ensemble. Il l'écoutait avec le sourire aux lèvres, surtout lorsqu'elle lui dit de garder cela secret rendrait leur amour encore plus excitant et elle avait raison comme toujours. Il posait ses mains sur les siennes qui était sur son torse nu et caressant doucement sa main avec son pouce.

    "Tu sais que tu es mignonne Nami chérie quand tu as raison. C'est vrai, se voir en secret donnera un côté excitant à notre amour. Ne t'inquiète pas pour ce que j'ai dis, comme tu dis, nous trouverons bien une solution à ce problème et puis cela ne nous empêchera pas de nous aimer. En y repensant, l'endroit le plus tranquille sera ton bureau et là salle d'entrainement de cette tête de cactus lorsqu'il dormira et puis rien ni personne ne nous empêchera de nous aimer"

    Laissant ses mains caressaient les siennes puis ces poignets, il les retiraient ainsi que les siennes à regret de son torse afin de lui faire face de nouveau, là regardant tendrement. Doucement il lui prit les mains afin de les poser sur son torse chaud, au même endroit où elles se trouver avant qu'il les retire. Doucement il laissait ses mains caressait les joues de la jeune femme sa nuque, puis son cou, les laissaient descendre sur ces épaules et continuaient leur courses sur ces avants bras.

    "Nami chérie je t'aime tellement."

    Sanji posa l'une de ses mains dans son dos rapprochant la jeune femme de lui, posant l'autre sur sa nuque cachait par sa chevelure rousse afin d'approcher son visage du sien. Là il fermait les yeux avant de poser ses lèvre sur les siennes en lui offrant d'abord un doux baiser, qui devint bien vite plus fougueux et plus sensuel, caressant la langue de la jeune femme avec la sienne. Dans ce baiser qui était plus explicite que ses paroles, il y faisant passé tout l'amour qu'il ressentait pour sa navigatrice préférée.

    Une fois que le baiser prit fin, il là regardait amoureusement et lui sourit tendrement. Sa main qui était au niveau de sa nuque atterrit sur sa joue qu'il caressa du revers de la main.


    "Je ne sais pas pour toi Nami chérie, mais moi je n'ai pas envie de retourner sur le Sunny pour l'instant, car une fois là bas on va devoir agir comme avant et cela va être dure pour moi de ne pouvoir te prendre dans mes bras chaque fois que j'en aurait envie ni même me montrer tendre à ton égard. Pourtant, il va bien falloir y retourner sinon les autres risque de s'inquiéter s'ils ne nous voit pas revenir."

    Le fait de pensait à cela fit mal au coeur à Sanji qui resserrait son étreinte autour de la taille de la jeune femme, mettant sa seconde main qui caressait sa joue dans son dos et enfouis là tête dans son cou comme si cela était là dernier fois qu'il respirait son doux parfum.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De charmante retrouvailles [PV Nami Chérie]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

De charmante retrouvailles [PV Nami Chérie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» De charmante retrouvailles [PV Nami Chérie]
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Sabaody-