AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande   L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande EmptySam 13 Oct - 19:48

Neway AlanPirate des Yukiryuu
Pirate des Yukiryuu
Neway Alan

Messages : 210

Navigation
Doriki:
L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande Left_bar_bleue526/6000L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande Empty_bar_bleue  (526/6000)
Fruit du Démon: Kamifubuki Kamifubuki no Mi

L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande Empty

L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande

Rin Kira, Sugawara Gakuun & Ogden Marco

L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande 7cbc6ef2

             Gné ? J'observe un espèce de dalmatien d'une dizaine de mètres de long qui marche devant moi, comme un chien qui s'écrase pour ne pas se faire caresser. Sauf que lui, il veut vraiment pas se faire caresser. Déjà, est-ce qu'on peut vraiment caresser un truc pareil ?? L'île est connue pour se composer d'îlets qui s'organisent en un cercle d'une perfection quasi-mathématique. Et surtout, on raconte qu'il est possible de très rares fois d'observer la marée basse, qui découvre alors un véritable anneau de terre qui relie chaque îlot. Bref, ce truc est wataî*. Déjà avant d'accoster, on pouvait voir les énormes cyprès, enfin cela dit ils sont proportionnés au gabarit des animaux...
Je ne sais pas encore qui vient du reste de l'équipage, mais je commence à me balader dans l'immense plaine qui se dévoile sous mes yeux. On aimerait en avoir d'aussi énormes que ceux des bêtes de cette terre pour pouvoir admirer toute son étendue. Étrangement, je sens que le vent aujourd'hui est chargé d'une tension particulière. Presque chaque fois qu'on débarque sur un île, y s'passe un truc. J'ai plus confiance, maintenant... Un peu nerveux, je décide de couper une fougère aux dimensions incroyables avec un jet de confettis coupants. Mais je réalise que c'est pas trop le moment de couper le gazon. À la base, on est venu ici pour récupérer des informations supplémentaires sur Grand Line, et moi je comptais bien voir si ici aussi personne ne se souvient de mon île natale. Ça fait des années que rien ne se fait, qu’aucun ne sait, et que tout le monde se tait. Comment est-ce qu’un royaume a pu disparaître sans laisser aucune trace ni physique ni psychique ? On dirait qu’y a que moi qu’a une mémoire ici… Et puis AAAAAAH Je me retrouve à terre en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire : pendant que je pensais j’avais pas noté la crotte devant moi. Une crotte bizarrement allongée, ce qui n’est pas tellement bizarre en fait vu le corps de l’animal qui a dû se soulager. Ils font tous dix mètres de long, tu m’étonnes que le reste soit proportionnel… C’EST DÉGOÛTANT BORDEL ! Je me retourne et constate que j’ai bien marché dans la chose. Je me mets alors à essuyer mon pied frénétiquement sur l’herbe pour enlever tout ça de ma godasse. Et j’aperçois un sanglier qui apparaît en face de moi. Euh… Je frotte mon pied plus rapidement contre le sol afin de me dépêcher et de pouvoir déguerpir au plus vite. Pourquoi il part pas ? Mes mouvements brusques, ça devrait le faire flipper… Tiens, c’est marrant, on dirait qu’il m’imite ! Je regarde le sanglier qui râcle lui aussi la terre avec son sabot et me mets à rigoler devant ce spectacle mimétique. Mais c’est moi qui irai plus vite que toi euh ! J’accélère le mouvement pour qu’il se décourage et abandonne. Enfin, si un sanglier peut faire ça… Mais loin de s’arrêter, il ne décolère pas et commence à devenir frénétique. Bah qu’est-ce qui lui prend ? Le sanglier se met tout à coup à foncer sur moi comme s’il voulait me charger ! Mais il est taré ou quoi ??? Je me retourne et cours du plus vite que mes jambes le peuvent (en remarchant dans la crotte au passage), sans savoir trop où aller au milieu de tout cet espace. Bordel, il est où ?! À peine fais-je volte-face que je me prends son museau en plein torse et vole par terre. Il pousse alors un énorme grommellement et s’enfuit dans la direction opposée.

              Je crois que cela fait un moment que je suis endormi, et que je me réveille après quelques temps. Mes yeux sont encore collés, mais à travers la lumière qui traverse mes paupières je crois voir une ombre, une silhouette. Ou peut-être deux, je ne sais pas. C’est qui ça, encore…

---
*vraiment étrange, dans son patois
         

   

_________________
Vous me parlez en #000033, je vous réponds en #ff6600 !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande   L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande EmptySam 3 Nov - 12:53

Ogden MarcoThe Monkey Justice
The Monkey Justice
Ogden Marco

Messages : 135

Navigation
Doriki:
L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande Left_bar_bleue1550/6000L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande Empty_bar_bleue  (1550/6000)
Fruit du Démon: -

L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande Empty
Depuis divers nuits, sur son large navire le soldat de la justice Marco Ogden était proie à divers cauchemars très effrayants. Des petits flashs qui lui revenaient depuis trois mois. C’était des rêves assez étranges, lui même ignorait d’où il venait et se souvenait que son père disait qu’il l’avait trouvé au bord d’un fleuve comme un petit orphelin. Mais ils se souvenaient de cette étrange organisation qui avaient prit d’assaut son île en tenant des propos étranges sur lui.

Mais le souvenir, aussi vague qu’il était mais pourtant revenait souvent, c’était celui d’une femme attachée qui respirait lourdement. Elle pouvait à peine bouger ses bras et semblait caresser avec une douceur presque maternelle la chevelure de Marco enfant. Avec tout les efforts du monde, Marco était totalement incapable de se souvenir du visage de cette femme qui lui offrait cette incroyable et réchauffante douceur. Les jours passaient, Marco se questionnait sur l’identité de cette fameuse femme et chaque jours il passait énormément de temps à réfléchir pour tenter de se souvenir du visage de cette dernière. Inquiet les nuits du singe était assez courtes depuis ces fameux trois mois. D’ailleurs, il mettait le maux sur le compte du fait qu’il n’avait pas vu sa femme et sa fille depuis un certains temps. Il pensait que c’était lié d’une manière ou d’une autre à cela. C’est vrai qu’avec la multiplication des attaques de mort vivant, Marco n’avait plus le temps. Il avait toujours des missions ou il devait traverser la mer pour aller régler divers problèmes lié à cela.


Mais pour l’île ou vivait sa femme et sa fille, il s’inquiétait quand même avec cette histoire sinistre. Pourtant il savait très bien que Katalina était capable de se débrouiller seule, elle serait théoriquement même capable de mettre Marco au sol pour bien le ridiculiser. C’était la personne à ne pas provoquer Katalina, bien qu’elle savait également éprouver la douceur maternelle et s’occuper de Meï comme il le fallait… D’ailleurs parlons de Meï, elle possédait majoritairement les gênes de Marco et avait également une queue de singe. C’était une boule d’anergie qui ne cherche qu’a s’amuser. Le marin se demandait comment ça allait à la maison. Bien qu’il ne doutait pas du fait que Katalina pouvait très bien gérer le coté sauvage de Meï et s’assurer de très bien l’éduquer pour qu’elle vive une vie normale pour un enfant de son âge.


« Marco… On est arrivé ! »
Détalait calmement un soldat.


« Eh bien, posons nous tranquillement ici ! Hé hé ! Je vais faire un tour, je crois que j’ai besoin de ça. Profitez en pour ravitailler le navire. »
Ordonna doucement le Lieutenant, avant de très lentement quitter le navire. Le soldat de la justice profitait tranquille du calme et de la pression des missions qui devenaient maintenant absente pour tranquille se reposer. C’était l’un des rares moments ou Marco pouvait souffler en cette sombre période. Traversant tranquillement divers bars et autres magasins dans l’espoir de trouver un souvenir à ramener de sa longue absence pour son adorable Meï. Mais rien qui pouvait lui convenir.

Un faible soupire ennuyé prenait doucement Marco qui redressait faiblement ‘’coupe-tout’’ depuis son fourreau histoire de mieux le garder contre lui. Probablement qu’il s’attendait à une situation improbable ou il allait devoir faire du sport.

En parlant de sport, Marco avait totalement retrouvé l’usage de son bras droit après que Barbe Noir est brutalement brisé ce dernier dans la plus grande des violences. Quand Katalina avait apprit que Marco avait osé tenir tête à Barbe Noir, le primate avait eu droit à divers lettres toutes différentes. D’abord il avait la lettre qui exprimait la colère de Katalina sur le fait qu’il n’avait pas tenu sa promesse ; Promesse qui parlait du fait que si Marco rencontrait un adversaire monstrueux comme Teach, il devait fuir. Bien que la fierté et l’orgueil du singe ne puisse pas lui permettre de faire ça.
Puis une nouvelle lettre ou sa femme voulait absolument qu’il rentre et laisse tout tomber. Elle préférait qu’il quitte le groupe des mouettes, pour pouvoir entièrement se focaliser sur sa vie de père et rester en vie.


D’ailleurs, une autre lettre l’avait particulièrement ému. C’était une lettre de Meï qui avait dessiné un barbe noir bien affreux qui puait, avec divers mouches et d’autres traits grossiers avec son talent de dessin… assez faible, rendant quand même le cadeau touchant. Sur la lettre, Marco pouvait voir une représentation, du moins ce qu’il pensait être lui affronter Teach et vaincre, avec comme légende : ‘’Tu l’aura la prochaine fois papa ! Je t’aime !’’ Accompagnée d’une dernière lettre de Katalina qui lui dévoilait son amour. C’était ce genre de moment qui poussait Marco à toujours faire plus, tenter de devenir puissant pour pouvoir atteindre son objectif. Fonder un monde de paix pour sa famille, pour Meï.


Plongé dans ses songes, Marco n’avait même pas remarqué qu’il s’était bien éloigné de sa position initiale. Et se retrouvait donc dans un coin assez isolé… et devant lui allongé un corps encore vivant vu les ronflements… D’ailleurs avec les sens développés qu’il avait, une odeur assez affreuse venait lui chatouiller les narines… Visiblement le type avant de s’endormir avait marché dans une bonne grosse bouse.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande   L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande EmptyJeu 8 Nov - 15:20

Rin KiraPirate des Yukiryuu
Pirate des Yukiryuu
Rin Kira

Messages : 637

Navigation
Doriki:
L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande Left_bar_bleue2156/6000L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande Empty_bar_bleue  (2156/6000)
Fruit du Démon: Hane Hane no mi

L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande Empty
Nous étions enfin arrivés à une île que je voulais visiter depuis un petit moment déjà : Long Ring Long Land ! Plusieurs de mes connaissances m'avaient parlé au sujet de cette île pour le moins particulière à cause de ses habitants anormalement allongés. Nous discutions tranquillement dans la cuisine en discutant pour savoir ce que chacun voulait faire. Qui resterait sur le navire, qui visiterait l'île ... etc

Chacun essayait de se donner une bonne raison de ne pas rester bien entendu, si bien qu'on était tous d'accord pour désigner notre cher navigateur pour garder le Yukifune une nouvelle fois. C'est à cet instant que nous remarquions son absence dans la pièce, du navire même ! On avait beau l’appeler et regarder dans tous les recoins de ce foutu rafiot, on ne trouvait pas le moindre signe de vie de la part du roux, il fallait se rendre à l'évidence : il s'était fait la malle !

Ça donnait une bonne raison au capitaine pour encore râler sur nous et après quelques minutes il fallait désigner quelqu'un mais cette fois pour partir à la recherche de notre navigateur. Je me porta volontaire, étant la plus rapide de l'équipage et ayant la capacité de voler, je le retrouverai plus vite.
J'attrapais un peu de nourriture que je glissa dans mon sac et je partis en quête du roux perdu.
Je me dirigeais là où se trouvait des habitants de l'île afin de peut être avoir une piste si par chance quelqu'un l'avait croisé par hasard...

_________________
L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande Blue_l10

Mon DC::
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Des vacances ?!   L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande EmptyJeu 27 Déc - 15:39

Sugawara GakuunMarine
Marine
Sugawara Gakuun

Messages : 122

Navigation
Doriki:
L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande Left_bar_bleue1540/6000L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande Empty_bar_bleue  (1540/6000)
Fruit du Démon: Saru Saru no mi

L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande Empty


L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande Sugaga10
L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande Mfookw12

«Un jour, je serai amiral, Papa ! »

Des vacances ?!


Quelle plaie ! Je n’en peux plus de cette île... Pourtant, sur la brochure de voyage, j’avais bien lu la description “d’une île paradisiaque dont la faune et la flore étayant l’intérêt des plus curieux”. Un véritable mensonge ! Un ours de 4 mètres de haut reste un ours, il n’y a rien d’exceptionnel ! Voyons donc ! Je viens de perdre mes quelques jours de vacances pour rien ! Miséricorde ! Damnation ! Je savais que je ne devais pas prendre de vacance. C’est de la faute du colonel… Quel chien ! Si je dois reprendre ces mots :

«Soldat ! J’ai besoin de vacances loin de vous ! C’est pour ça que j’ai pris la décision de vous donner une permission d’une semaine. Partez ! Loin de moi ! Je n’en peux plus de vos singeries !»


Mes singeries ! Pfff… Il sait que je suis son meilleur élément et il ose m’envoyer en vacance ! Bon... Il est vrai... Que... peut-être... Éventuellement... Parfois...Je peux être un véritable calvaire. J’ai beau remplir mes missions, les dégâts collatéraux sont les seules choses que ce chien prend en compte. Ce n’est pas de ma faute que le fameux arbre centenaire de l’île de Toroa se trouvait, ce jour-là, à une heure précise, sur mon chemin.... Je ne pouvais pas me laisser le luxe de laisser partir ces déchets. Et puis zut alors ! Je fais seulement mon boulot ! C’est une raison noble et recevable ! Mais... Seulement à mes yeux. Ouech ! On peut dire que j’ai passé un sale quart d’heure.
Les veines du colonel sortaient, son visage rougissait de colère et ses poils étaient hérissés. Il me transmettait le savon monumental qu’il avait reçu avant, par ces supérieurs. M’enfin, je suis bientôt arrivé à terme de cette mesure d’éloignement. Je dois rejoindre l’équipage d’un certain Marco. Je ne l’ai jamais vu et je ne l’ai jamais rencontré. M’enfin ! Je ne peux pas continuer à rêvasser, je dois partir à sa rencontre. Je me lève et j’y vais. Sur plusieurs mètres, je fais mes adieux à ce paysage étrange et magnifique à la fois. Les chiens aussi long qu’un navire de guerre, les ours blanc poilu et de la taille des plus grands arbres de ce monde, les habitants fuyant les énorme sanglier...Euh ! Hein !! Un sanglier attaque ! Enfin un peu d’action ! En tant que soldat de la Marine, je me dois d’arrêter l’attaque de ce mammifère. Je suis quand même un futur amiral de la marine, voyons donc! Je dois me propulser vers le sanglier pour sauver le jeune fuyard. Mais il est trop tard. Le sanglier a réussi à atteindre sa cible et se prépare à un deuxième assaut. Quel sadique ! Je vais me placer entre le jeune homme et le sanglier, prêt à arrêter le massacre de ce cochon cornu. D’un seul coup de mon fidèle, je parviens à faire fuir le sanglier. Je me retourne vers le garçon. Il s’est endormi... Face au danger ! L’insouciance de la jeunesse Je me positionne au-dessus de lui pour essayer de le réveiller. Une gifle puis une autre tarte pour l'aider à reprendre ses esprits.


«Petit! Petit ! réveille toi ! Ce n’est pas l’heure de t’endormir !»


Ah enfin ! Belle au bois dormant a décidé de se réveiller.



[/color]

_________________
L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande Signat12
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande   L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande EmptyDim 3 Mar - 17:57

Neway AlanPirate des Yukiryuu
Pirate des Yukiryuu
Neway Alan

Messages : 210

Navigation
Doriki:
L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande Left_bar_bleue526/6000L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande Empty_bar_bleue  (526/6000)
Fruit du Démon: Kamifubuki Kamifubuki no Mi

L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande Empty

L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande

Rin Kira, Sugawara Gakuun & Ogden Marco

L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande 7cbc6ef2
[HRP : S O R R Y / G O M E N A S A I / D E S O L E / L O S I E N T O pour le retard, mais avec les vacances + les partiels c'était un sacré rythme @_@]

              En face de moi j’aperçois d’abord un jeune homme assez svelte qui semble finir d’articuler quelques mots. Je me relève doucement, ma vue est encore trouble. En me frottant les yeux, je sens que ma tête tourne encore un peu. J’ai dû tomber dans les pommes, puis faire un p’tit somme… Tiens, ça rime ça ! Je projette mon regard plus loin, pour discerner un deuxième homme, plus mature, couvert de tatouages et avec un drôle d’air sérieux. Autant de gens pour moi, c’est gentil.

« Euh… Yo ? »

              Je tends ma main afin qu’on m’aide à me relever. Comme j’ai dû dormir n’importe comment, j’ai quelques courbatures. Mais j’en ai vu d’autres. Y a personne de l’équipage… Qu’est-ce qu’ils foutent encore ?! Jamais là quand on a besoin d’eux. En plus, on peut pas dire qu’ils avaient pas le temps d’intervenir.

« Désolé de vous avoir dérangé, je crois que je me suis fait charger par une sale bête… »

              Je fixe le jeune homme comme pour deviner sa réaction. Puis je sens une sorte de… fumet. Regardant sous mes chaussures, je redécouvre la marque odorante d’un animal. C’est peut-être pour ça que l’autre tire cette tête… Du coup, j’ai un peu honte. Je tâche de faire bonne figure malgré tout.

              Sans savoir pourquoi, je ressens une drôle de sensation en la présence des deux gars. Je me dis que c’est sûrement l’habitude du danger et des ennuis. J’espère que les autres ne vont pas tarder à arriver…


_________________
Vous me parlez en #000033, je vous réponds en #ff6600 !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande   L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande Empty

Contenu sponsorisé


L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

L'herbe n'est pas plus verte ailleurs, elle est juste plus grande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Resine verte
» couché dans l'herbe ...
» Herbe sur les decors?
» Pour Steph et les autres guitaristes en herbe
» Recherche type herbe niv 25 mini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Longring Longland-