AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gakuun Sugawara[Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Gakuun Sugawara[Fini]   Lun 11 Juin - 22:46

Sugawara Gakuun
avatar

Messages : 11

Navigation
Doriki:
0/0  (0/0)
Fruit du Démon: -


Sugawara Gakuun


  • Nom :Sugawara
  • Prénom :Gakuun
  • Surnom :Gaku
  • Âge ;17 ans (L'année de Marinford) 19 ans actuellement.
  • Taille ;1 mètre 75
  • Sexe ; Masculin
  • Famille ; Gakuun Sugawara est le fils de Zenji Sugawara, un capitaine de la marine victime de la guerre de MarineFord.
  • Originaire de : Il est originaire d'East blue.
  • Rang : Il aspire à devenir un soldat de la Marine.
  • Equipage : La Marine.
  • But : Il veut créer un monde où la justice devient régente d'un idéal pur.
  • Aime : La justice, la marine, la nature et le curry.
  • Déteste : Les pirates et la corruption.
  • Haki : Pour l'instant, Gakuun est au début de sa nouvelle vie et il ne possède pas de Haki .
  • Sabre (12,21,50) :Il ne possède pas de sabre. En revanche, il se bat à l'aide d'un simple bâton dont les bouts sont en fer.
  • Fruit du démon :

    Saru Saru no mi: Du type Zoan, ce fruit du démon permet à son possesseur de s'attacher les formes et les capacités d'un singe. Physiquement, le possesseur voit ses poils envahir son corps et une queue de singe poussée. Conséquence de cette métamorphose, le possesseur gagne en agilité et réflexe. Ce fruit possède plusieurs transformations . Il y a une version hybride et une version animale.






DESCRIPTIONS
Détails du physique


Ni trop grand, ni trop petit, du haut de ses 175 centimètres, Gaku possède une corpulence svelte lui permettant d'être agile. Gakuun Sugawara est pourtant un jeune homme parfaitement normal. De ses yeux marrons clairs, il est émerveillé par les choses les plus simples. Par ailleurs, ses cheveux d'un brun éclairci restent en accord avec la couleur de son regard perçant la nuit et brillant le jour. Peut-être est-il fan de la bronzette ou issu d'une famille exotique, Gaku possède un timbre de peau brun clair qui lui donne un certain charme. Au milieu de son dos, Gaku possède une tache de naissance en forme de lune semblable à celle de son père défunt.
Il est aussi doté d'une musculature assez développée par le travail à la boulangerie familiale. Il est, en effet, toujours présent pour aider sa mère à porter les sacs de farine pour la confession de délicieux pains au chocolat et de pain croustillant. Quand il n'est pas en train d'aider sa mère, il développe son agilité et sa force pour monter sur les hauteurs des plus grands arbres de la forêt.

Psychologique

Deux personnalités différences séparent l'avant et après la mort de son modèle. En effet, la mort de son père est un véritable tournant dans la manière de pensée et d'être du jeune homme.
Avant ce tragique événement, Gaku était un petit plaisantant qui passait ses journées à faire des farces aux habitants de son village. Sa mère, caractérielle, réussissait à lui poser des limites et à lui faire la leçon quand c'était nécessaire. Sa mère disait souvent que s'il mettait autant d'effort à apprendre qu'à faire des farces, il serait un véritable génie. Un véritable fléau pour ces villageois, il était aussi d'une certaine manière, le soleil de son village, car il souriait toujours. Aucun villageois n'avait  vu le petit garçon malheureux. Il faut dire que l'âge moyen du village n'était pas très jeune. Gaku était littéralement le seul enfant au sein d'un village d'une cinquantaine d'habitants. Il était toujours d'humeur joviale et impatient. Ah oui ! Il était toujours en mouvement, sautant, courant et grimpant dans tous les recoins du village. Un véritable contraste avec ce village remplit de personne ayant bien vécu. On le considère, un peu comme une pile électrique. L'un de ces péchés mignons, c'était le fameux pain au curry, célébrité culinaire du village, que sa mère préparait avec amour et savoir-faire. La saveur de ce mets pouvait procurer un plaisir infini chez Gaku. En contrario, son état psychologique avait radicalement changé à la mort de son modèle, Zenji Sugawara, capitaine de la marine victime de le grand affrontement de MarineFord. Il ne riait presque plus et ne souriait jamais. Il était devenu d'un sérieux presque ennuyeux. Sa mère était impuissante face à ce changement radical. Pour elle, quelque chose venait de se casser en lui. Il apprit à haïr le monde de la piraterie à un tel point que c'était maladif chez lui. La simple évocation du mots "pirate" provoquait chez lui, une envie d'exploser. En revanche, il était réaliste sur ses capacités. Il avait décidé de s’entraîner au maniement du bâton afin de pouvoir suivre son objectif.
« Éradiquer la piraterie de ce monde ».




HISTOIRE
Histoire du personnage

«Un jour, je serai amiral, Papa ! »

Cette phrase, Gaku avait l'habitude de la dire fièrement à son père, Zenji Sugawara, la bouche encore obstruée par son pain au chocolat. Son père lui répondait par un éclat de rire à la vue du dilemme de son fils entre exprimer son admiration envers son père et son pain au chocolat. Comment dire que la mort de son modèle était un jour noir pour notre protagoniste. Hein ?! Qui est Zenji Sugawara ?! Juste un membre de la Marine pour certains, une fierté pour le petit village d'Aven dont il est originaire. En effet, pour la cinquantaine de villageois représentant la population totale de ce patelin, Zenji était une grande fierté. Il démontrait qu'il était possible d'évoluer au sein de la marine par le biais d'un travail intensif et d'une ténacité à toute épreuve. Ce dernier laissa un profond vide dans l'âme de son fils qui développa une haine envers la piraterie. Pour comprendre ce changement, il est indispensable que je vous parle de l'histoire de ce jeune garçon avant ce tragique événement.


Sa naissance était pour les Sugawara, une véritable bénédiction notamment à cause des difficultés de ce couple pour avoir un enfant. Entre une mère boulangère et un père soldat de la Marine, Gaku grandissait dans un village connu pour sa spécialité culinaire, le pain au curry. Il était coutumier de sentir l'effluve de l'odeur de ce pain sortant du four à plus de cinq kilomètres à la ronde. Les fans de ce pain se comptaient par milliers dont l'un d'eux était notre personnage principal. La douceur du pain mélangé à l'exotisme de la saveur du curry était un véritable délice pour les papilles. C'était dans ce cadre de vie que Gaku s'épanouissait auprès de sa mère. Cependant, il n'était pas rare d'apercevoir un villageois à la recherche du seul enfant du village pour lui faire la morale. Gaku n'en manquait pas une ! C'était un véritable chenapan comme l'aimer le qualifier l'ensemble du village. Il trouvait ça amusant de faire des farces à chaque instant. Mais croyez-moi ! C'était beaucoup moins amusant pour lui quand sa mère, munie de son rouleau à pâtisserie, l'attrapait pour lui faire passer un mauvais quart d'heure. En revanche, tous les habitants l'aimaient dans le village, car étant le seul enfant du village, il était un peu le fils à tout le monde. À ses heures perdues, Gaku aimait pénétrer dans la forêt voisine pour grimper en haut du plus haut arbre de la forêt. Du haut de cet arbre, il admirait la vue sur l'immensité de l'océan, métaphore de son envie de parcourir le monde. Il guettait aussi l'arrivée des navires en nourrissant l'espoir que l'un d'eux transportait son père. Un matin, il aperçut un navire de la marine accostant sur l'île. Gaku était fou de joie, car il savait qu'il était possible que son père soit à bord. Il descendit de son arbre pour l’annoncer aux villageois et sa mère. Le sourire aussi grand que Grand Line, il courut dans la ville en annonçant à tous, ce qu'il avait vu. En revanche, ce n'était pas son père qui se dirigeait vers la maison familiale, mais un simple soldat inconnu avec une bien triste nouvelle.

«Bonjour, madame, je suis lieutenant de la Marine, et je le regret de vous dire votre mari est mort au combat, il y a une dizaine de jours, durant la grande guerre de MarineFord.

-Non... Ce n'est pas possible...Zenji...

-Je suis désolé madame. Hé petit ?! Où vas-tu ?

-Gakuun !».


C'était un véritable choc pour l'ensemble du village, mais surtout pour le jeune homme. Gaku se précipita dans la forêt, s'enfonçant, le regard noir, les poings serrés. Tout à coup, il s'arrêta devant un arbre qu'il martela de coup. Les poings en sang, il se laissa tomber sur le sol.

« Papa... Pourquoi ?!... »
Ce jour-là, quelque chose avait changé en lui. En même temps que ces farces, il avait arrêté de sourire. Il passait ses journées devant les fourneaux pour remplacer sa mère affaiblie par la nouvelle, mais aussi pour occuper ses journées afin d'éviter de succomber à la tristesse. Il était vrai qu'aucune personne du village avait eu l’occasion de voir les larmes coulantes le long des joues de Gaku. Même face à la tombe de son père où l'ensemble du village s'était réuni pour pleurer la mort du héros du village, il était là, au-devant de l’événement, à développer une haine inconditionnelle envers la piraterie, plus particulièrement envers l'équipage de Mugiwara. En effet, il tenait Monkey.D.Luffy comme responsable de la mort de son père. Cette haine commençait à inquiéter sa mère qui était impuissante. Elle ne savait pas comment elle pouvait aider son fils à surmonter la mort de père. En réalité, elle n'en était pas capable. Elle était tellement affaiblie, qu'elle devait laisser à son fils, la lourde charge de s'occuper du business familial. Les journées de Gaku étaient rythmées par son entraînement au maniement du bâton et son activité de boulanger. Cependant, la vie n'avait pas réservé à notre protagoniste, toutes ses mauvaises nouvelles.

«Gaku! Viens vite ! C'est ta mère ! »

Il ne fallait pas plus de trois secondes pour le jeune homme pour se précipiter auprès de sa mère. À son arrivée devant la maison des Sugawara, les villageois présents n'osaient pas lui annoncer le drame. Il décida de rentrer et d'être témoin du spectacle lui-même. Le docteur, au chevet de la malade, se tourna vers Gaku.

« Gaku ?! Je suis désolé mon garçon, mais ta mère est décédée des suites de sa maladie.

-Pauvre garçon...

-Si jeune face à la mort de ses parents...

-Mon garçon, toutes mes condoléances. Ta mère m'a remis cette lettre pour toi avant de mourir. »

Le regard noir, il s’assit à même le sol pour lire les dernières volontés de sa mère.

« Gaku,

si tu lis cette lettre, c'est que je ne suis plus de ce monde. La maladie a eu raison de moi et je suis désolé de te laisser. Je suis désolé de n'avoir pas trouvé les mots pour te permettre de surmonter la perte de ton père. Tu étais parfaitement comme ton père. Le sourire au bout des lèvres, tu étais mon petit soleil à moi. Maintenant que je suis partie, je n'ai plus de raison d'être égoïste.  Sois le soleil de chacun et souris mon fils à la vie. Sois le héros de ce village et du monde.

Je t'aime mon petit singe. Maman.
»

Les villageois amassés autour de Gaku n'en croyaient pas leurs yeux. Gaku fondait en larmes en serrant ce vulgaire bout de papier représentant les derniers mots de sa défunte mère. Oh ! Attendez ! Ce n'étaient pas les larmes de Gaku qui surprit les villageois, mais ce sourire, si grand, qu'il était difficile de penser que le jeune homme venait de perdre sa mère. Il se leva pour s'exprimer.
«Je serai amiral de la marine ! Je protégerais chaque civil du fléau de notre monde... La piraterie ! Maman, je serai le héros de ce village et du monde».

Après ces paroles, il se dirigea vers un coffre, seul héritage de son père. Le coffre était pourtant cadenassé, mais ce n'était pas cette vulgaire sécurité qui résisterait à la volonté brûlante de Gaku. Il prit son bâton et il assainit un coup assez violent pour détruire le cadenas. À l'intérieur de ce coffre, il y avait un véritable trésor pour d'une grande majorité des pirates. Transmis de génération en génération chez les Sugawara, le coffre contenait le fruit du démon connu sous le nom du « Saru Saru no mi ». Pourtant, aucun membre de la famille avait osé ingurgiter ce fruit. En mangeant le fruit du démon, Gaku brisa un héritage d'une dizaine de générations. Une semaine plus tard, muni de son balluchon, il quitta son village natal en direction du centre de recrutement de la Marine.


Et  toi ?


  • Ton pseudo : ????
  • Ton âge :22 ans
  • Comment as-tu connu le forum ? Je me promenais sur les différents sites et je suis tombé sur le vôtre par hasard. Plus sérieusement, j'ai envie de me lancer dans le Rôle Play pour diverses raisons que je serai ravi de vous communiquer si vous voulez.
  • Ta présence sur le forum : 7,314159265/10
  • Code règlement : Validée Nami ♥️
  • Nom du personnage et manga de l'avatar : Gakuun Sugawara



Dernière édition par Sugawara Gakuun le Dim 17 Juin - 13:24, édité 29 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Gakuun Sugawara[Fini]   Lun 11 Juin - 22:54

NamiNavigatrice des Mugiwara
Navigatrice des Mugiwara
avatar

Messages : 4548

Navigation
Doriki:
2714/6000  (2714/6000)
Fruit du Démon: -

Bienvenue et bon courage pour la présentation ♥️

Si tu as des questions n'hésite pas

je suis curieuse de savoir tes raisons à RP

_________________
Il y a des liens qui peuvent être plus fort que ceux du sang

by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MessageSujet: Re: Gakuun Sugawara[Fini]   Lun 11 Juin - 23:53

Sugawara Gakuun
avatar

Messages : 11

Navigation
Doriki:
0/0  (0/0)
Fruit du Démon: -

Bonsoir,

Tout d'abord, merci pour ton accueil, je compte donner le meilleur de moi-même pour vous divertir !

Mes motivations ? ¨

- J'ai envie de m'habituer à écrire pour pouvoir développer mon sens de la rédaction et de la maîtrise du français. Il est plus marrant d'arriver à cet objectif en s'amusant non ?!
- J'ai envie de laisser libre mon imagination au travers d'histoire palpitante.
- J'aime l'univers de One piece.
-Par la suite, si j'arrive à me prendre au jeu, j'aimerai prendre le rôle d'un personnage existant dans l'animé. J'ai quelques idées, mais je le garde pour moi.

J'ai une petite question !

Mon personnage vient d'un petit village (une cinquantaine d'habitants) d'East Blue proche de la ville de Shell. Il est possible de développer ce point en donnant une identité à ce lieu d'origine semi-inventé ?


Dernière édition par Gakuun Sugawara le Mar 12 Juin - 0:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Gakuun Sugawara[Fini]   Mar 12 Juin - 0:06

Northwood FinnianLe Lion du Nord ♆ CP3
Le Lion du Nord ♆ CP3
avatar

Messages : 397

Navigation
Doriki:
1036/6000  (1036/6000)
Fruit du Démon: Kilo Kilo no mi

Bienvenue Sugawara ! (J'adore ton prénom, sache-le)

Un deuxième singe chez les marines, ça promet !
Bon courage pour la suite de ta présentation et bienvenue dans l'univers du RP au passage !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Gakuun Sugawara[Fini]   Mar 12 Juin - 11:28

Sugawara Gakuun
avatar

Messages : 11

Navigation
Doriki:
0/0  (0/0)
Fruit du Démon: -

Bonjour,

Merci pour tes encouragements Northwood Finnian!
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Gakuun Sugawara[Fini]   Mar 12 Juin - 11:31

Rin KiraPirate des Yukiryuu
Pirate des Yukiryuu
avatar

Messages : 543

Navigation
Doriki:
595/6000  (595/6000)
Fruit du Démon: Hane Hane no mi

Bienvenue à toi ! Ton personnage est trop mignon **
Dommage que ce soit un marine hihi xD
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Gakuun Sugawara[Fini]   Mar 12 Juin - 12:26

Sugawara Gakuun
avatar

Messages : 11

Navigation
Doriki:
0/0  (0/0)
Fruit du Démon: -

Bonjour,

Merci pour tes encouragements et peut-être à bientôt sur les mers pour ton arrestation hihihi
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Gakuun Sugawara[Fini]   Mar 12 Juin - 15:54

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3450

Navigation
Doriki:
2940/6000  (2940/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

Alors, pour le zoan du singe j'ai rien à redire, mais les formes je ne suis pas pour. Un zoan, de base, ça a trois formes : humain, hybride, animal. Y a pas de "animal force" "animal agilité" ou que sais-je. Chopper a des formes spécifiques d'abord grâce à des médocs, puis par des études approfondies sur ces médicaments et tout. Donc pour l'instant, il faudra te contenter des formes de base.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Gakuun Sugawara[Fini]   Mar 12 Juin - 16:01

Marshall D. Teach☼ The King of Darkness ☼
☼ The King of Darkness ☼
avatar

Messages : 5151

Navigation
Doriki:
5243/6000  (5243/6000)
Fruit du Démon: Yami Yami & Gura Gura no mi

Bienvenue à toi !

J'espère que tu te plairas parmi nous, du coup

Concernant la présentation, je n'ai pas grand chose à dire, si ce n'est qu'il y a deux-trois fautes d'inattention. J'ai aussi été surpris par le décès de la mère, ça sortait de nulle part ~~

Pour le fruit, faudra voir avec Shira !

_________________
Doubles Comptes:
 

The Blackbeard Crew:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Réponse   Mar 12 Juin - 17:19

Sugawara Gakuun
avatar

Messages : 11

Navigation
Doriki:
0/0  (0/0)
Fruit du Démon: -

Bonjour,

Kokaku Shiraho a écrit:
Alors, pour le zoan du singe j'ai rien à redire, mais les formes je ne suis pas pour. Un zoan, de base, ça a trois formes : humain, hybride, animal. Y a pas de "animal force" "animal agilité" ou que sais-je. Chopper a des formes spécifiques d'abord grâce à des médocs, puis par des études approfondies sur ces médicaments et tout. Donc pour l'instant, il faudra te contenter des formes de base.

Après quelques minutes de recul, je ne peux qu'être d'accord avec votre commentaire. En restant en accord avec vos remarques, je vous propose la chose suivante.
Attention : le fruit du démon de mon personnage possède une différence avec celui du commandant Kong. En effet, l'apparence et les traits de caractère de mon personnage se rapprochent plus du chimpanzé.

-Forme humaine:


-Forme animal:

-Forme Hybride:


Marshall D. Teach a écrit:
J'ai aussi été surpris par le décès de la mère, ça sortait de nulle part

Je ne suis pas content de la manière dont j'ai emmené la mort de sa mère, mais en 1500 mots, j'ai eu des difficultés pour travailler cet aspect de l'histoire de mon personnage.

( si je suis accepté, j'aimerais pouvoir améliorer son histoire durant mes sessions RP)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Gakuun Sugawara[Fini]   Mar 12 Juin - 17:24

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 2108

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope

Bienvenue sur le fow !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Gakuun Sugawara[Fini]   Mar 12 Juin - 17:27

StainlessVice-Amiral / Le moustachu
Vice-Amiral / Le moustachu
avatar

Messages : 55

Navigation
Doriki:
3800/6000  (3800/6000)
Fruit du Démon: -

Bienvenu, jeune mousse ^^
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Gakuun Sugawara[Fini]   Mar 12 Juin - 22:08

Sugawara Gakuun
avatar

Messages : 11

Navigation
Doriki:
0/0  (0/0)
Fruit du Démon: -

Bonjour,

roronoa zoro a écrit:
Bienvenue sur le fow !

Merci tête de cactus !

Stainless a écrit:
Bienvenu, jeune mousse ^^

Ah merci à toi, Boss... Euh mon Vice-Amiral !

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Gakuun Sugawara[Fini]   Mer 13 Juin - 23:51

NamiNavigatrice des Mugiwara
Navigatrice des Mugiwara
avatar

Messages : 4548

Navigation
Doriki:
2714/6000  (2714/6000)
Fruit du Démon: -

Pour le FDD je laisse voir ça avec Shiraho :)

Il faudra inverser le nom et prénom car ça n'a pas été dit et pourtant c'est important ^^

Ton personnage est très jeune, donc il ne pourra pas beaucoup augmenté en âge, on est après le bon de deux ans, ce qui fait que la majorité des personnages on largement dépassé les 20 ans, vu que dans la série la moyenne d'age est entre 25/40 ans. Même niveau force, ça sera donc en dessous :o car moins d'expérience de vie.

Physique : RAS

Mental : Attention aux petites fautes " vu le petit garçon malheur. " Sinon c'est bon. J'espère que tu joueras vraiment le marine qui n'aime pas les pirates, on a que des gentils marines ici qui veulent faire ami ami avec eux

Histoire : Cette semaine je mange un pain au curry en pensant fort à toi ♥️ Tu m'as trop donné envie d'en manger ><" J'adore que le fait que tu intègres parfaitement un événement important de la série, MF à l'histoire de ton personnage, c'est parfait, et rare. J'apprécie. Mais du coup... Ne devrais tu pas en vouloir à l'équipage de BB plutôt que Luffy ? Autant que tu en veuille à Luffy c'est normal, mais son équipage n'était pas là Tu pourrais même faire partie de ceux qui traquent et massacre les survivants de l'équipage de BB !!! !!! ♥️ Bien amener la mort de la mère, on se demande presque si elle se laisse pas mourir de chagrin et d'impuissance, on s'y attend d'une certaine façon.

Test RP en 75 lignes :
Raconte nous ta première mission entant que Marine où tu peux enfin... tuer un pirate 8D

_________________
Il y a des liens qui peuvent être plus fort que ceux du sang

by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MessageSujet: Suite   Ven 15 Juin - 5:51

Sugawara Gakuun
avatar

Messages : 11

Navigation
Doriki:
0/0  (0/0)
Fruit du Démon: -

Bonjour,

Je tiens à clarifier une petite chose!

Nami a écrit:
Mais du coup... Ne devrais tu pas en vouloir à l'équipage de BB plutôt que Luffy ? Autant que tu en veuille à Luffy c'est normal, mais son équipage n'était pas là  Tu pourrais même faire partie de ceux qui traquent et massacre les survivants de l'équipage de BB !!!  !!!


Il faut voir les moyens d'information que dispose mon personnage dans son village! S'il attend le retour de son père sans s'attendre à quelque chose, ça veut dire que les moyens d'information sont réduit ! Donc seul moyen à sa disposition... les journaux! Et qui on peut voir surtout dans les journaux ? Une deuxième fois dans les gros titres !

LUFFY :
 

Voilà pourquoi mon personnage à en horreur, surtout, luffy et son équipage (Il ne fait pas la distinction)! Même si, Gaku veut arrêter l'ensemble des pirates  dont Barbe Noir et bien d'autres !

PS: Je suis à 6,2 Pages (open office) pour mon test RP !

Bonne lecture à tous !  





«Un jour, je serai amiral, Papa ! »



TEST RP: Raconte nous ta première mission entant que Marine où tu peux enfin... tuer un pirate.



Trois mois sont passés depuis l'engagement de Gaku au sein de la marine. Trois mois où notre protagoniste était de corvée de ménage. Quand Gaku n'était pas en train d'astiquer le plancher, il était en cuisine. Il faut dire qu'il possédait quelques connaissances dans ce domaine grâce à son passé de boulanger. Il s'était forgé une réputation grâce à la confection de délicieux pain au curry. Cependant, ce n'était pas l'idée de la marine qu'il avait en tête à la signature du contrat. Mais pour lui, c'était un passage obligé. Heureusement que ça n'était pas l'unique occupation que l'on donnait aux recrues. En effet, l'autre partie de son temps était réservé à l’entraînement. Durant ces sessions, il arrivait à se démarquer. De ce fait, la hiérarchie avait pris la décision de l'introduire dans une escouade en partance de l'île de Washi afin d'accomplir une mission de protection de la population locale. Il était désormais temps pour Gaku de s'illustrer lors de sa première mission.

« Vous êtes envoyé sur l'île de Washi pour soutenir la population à s'installer malgré la présence de bandits. »




Enfin ! Je peux enfin partir pour une vraie mission ! Il faut dire que depuis mon engagement auprès de la marine, je ne possédais aucun fait palpitant. Astiquer, nettoyer, cirer et balayer... Voilà donc ce que l'on réserve au petit nouveau de la marine. En revanche, cette mission était d'un ordre calibre et réservait pour des soldats méritants. Je ne mens pas ! C'est écrit sur l'ordre de mission ! Par ailleurs, je pris l'ordre de mission pour la millième fois pour une lecture savoureuse de ce simple bout de papier. De fierté, je tournoie sur moi-même, le sourire aux lèvres. Je m’illustre dans une danse atypique auprès d'autres soldats ricanants n'ayant pas les mêmes attendus par rapport à cette mission. C'est formidable ! Mes supérieurs ont repéré mon talent naturel et mon génie évident! Et oui ! Je ne suis pas un homme de ménage, mais un futur amiral de la marine, voyons donc !  Hein ?! qu'est qu'il veut de nouveau lui ?! Le colonel s'approchait de moi.
« Soldat ! Vous n'êtes pas sur mon navire pour nous divertir avec vos singeries! Cirez-moi ces planchers !


-Oui, mon Colonel... »

Trahison ! Disgrâce ! Il continue de me prendre pour l'homme de ménage ! Quel chien ! Moi, qui pensais déjà anéantir une dizaine de ces déchets des mers. Me voilà encore en train de tronquer mon fidèle bâton pour un simple balai. D'un air abattu, les bras ballants, je pris le seau et un chiffon pour m'atteler à ma tâche. Les planchers de ce navire sont tellement sales ! J'espère qu'ils ne m'ont pas attendu pour le nettoyer, car je ne vais pas faire ça toute ma carrière, voyons donc ! Quel génie gâché...
«  Gaku, je vais t'aider

-Ah merci, Hisao »

Ah mon bon vieux Hisao ! Il est sans cesse là pour me soutenir. Lui et moi, nous sommes rentré dans la marine en même temps. Pourtant, ce n'était pas gagné, mais avec le temps, on a appris à se connaître. Il disait souvent qu'il s'occupait de moi comme il le fessait pour son petit frère. Je ne vois pas ce qu'il veut dire par là, on a le même âge pourtant. Mais bon, on est devenu presque inséparable. Il porte constamment un pendentif en forme de banane, même si on n'est pas d'accord sur ce que ça représente. Lui, affirme que c'est un dauphin... Je n'en suis pas tellement convaincu. Autre particularité du personnage, il n'a pas un poil sur le caillou ! Si jeune et déjà victime de la calvitie, je le plains. D'une manière relative, lui et moi, on est complémentaire. C'est-à-dire qu'il représente plutôt le soldat qui va respecter à lettre le code de la marine tandis que moi... Bah… On va dire que je l'adapte à ma sauce.
Une heure est passée et nous sommes toujours en train d'être traité comme de simple esclave. Tout à coup, la sonnette d'alarme annonçant l'arrivée future sur terre retentit. Enfin ! Nous allons débuter notre vraie mission, une mission à la hauteur de nos capacités. En un instant, Je lâche mon chiffon pour me précipiter sur les abords du navire. Les yeux remplis d'étoile, je découvris pour la première fois, une autre île que celle dont je suis originaire. Puis grimpant en haut du mât, sous les rires de certains et les hurlements d'un colonel, je contemple l’immensité du paysage proposé. Sur cet archipel, j'aperçois un village en construction entouré d'une forêt verdoyante. Le port de cette bourgade naissante était modeste. À vrai dire, il n'y a qu'un seul petit navire de pêche. Un contraste flagrant avec l'immensité du vaisseau de la marine. Nous débarquons sur les plaines herbeuses, accueillis par un comité d'accueil. Le maire du village s’avance en boitant pour faire son discours de bienvenue, enfin, je crois, je n'ai rien écouté à vrai dire. Tellement barbant ! En revanche, Hisao a écouté et en marchant, il m'explique que ce village est récent et issu d'un projet gouvernemental. Autrefois, cette île rocheuse demeurait le bastion de déchets... Euh pirates. Il y avait encore des soupçons sur l'existence d'un repaire de pirates à quelques mètres du village. Voilà donc, la raison majeure de notre venue. Ces sales rats s'installent vraiment partout !
Après deux heures interminables de visite, notre colonel nous donnait le droit de nous balader pour, je cite « nous familiariser avec les lieux ». Après mûre réflexion, je décide de me familiariser avec la taverne de la ville, même si Hisao n'en a pas trop envie. Le village n'est pas si grand que ça. Il y a qu'une seule voie principale où les différentes résidences et commerce de la ville s'établissent. Par ailleurs, La mairie du village trône au fond de cette grande route. Et juste à côté, le lieu de tous les plaisirs, où, les rêves deviennent réalités... La boulangerie ! Si je dois attribuer une note à leur pain au curry, je peux aisément donner un six sur dix. Ils ne valent pas ceux de ma mère, mais bon, l'important est de participer. Puis, la boulangerie est située juste à côté de la taverne ...donc un petit détour, ça ne fait pas de mal. Devant l'entrée du bistrot, Hisao et moi entendons un étrange rire.

« Bouya Bouya Bouya »






Malgré tout, nous rentrons dans l'établissement, à la recherche du propriétaire du rire atypique. La taverne se compose de plusieurs tables occupées par diverses personnes dont le maire qui ne pouvait pas s'empêcher de balancer des remarques désobligeantes envers nous, la marine. Mais quel ingrat ! De surcroît, il a encore un bout de viande sur le coin de la bouche ! Quel porc ! Notre venue a au moins le mérite de lui fermer son clapet à celui-là. Hisao est plutôt gêné de rentrer dans un tel endroit. Le pauvre, il n'a pas l'habitude. En revanche, pour ma personne, il n'y a aucun problème, aucune pression, je suis dans mon habitat naturel. Il faut dire que depuis mon engagement dans les rangs de la marine, j'écumais les tavernes. En retour, les barmans me connaissaient tous et m'offraient toujours une petite pour la route avant de partir. Ben oui ! C'est dans ces endroits que l'on peut s'amuser. Nous nous asseyons en même temps au comptoir. Là, en face à nous, un gigantesque personnage se présente devant nous.

« Bonjour messieurs, vous êtes de la marine . Vous venez ici pour vous en mettre une petite à peine arriver . BouyaBouyaBouya ! Ricane-t-il en nous postillonnant dessus. Alors les marins?! qu'est que je vous sers ?



-De l'eau s'il vous plaît monsieur, dit Hisao d'un air réservé.

-Une bière pour moi ! »

L'illustre barman s’exécute et nous procure nos boissons. À partir de cet instant, une discussion commence entre le barman et nous. Il a parlé de plein de choses comme de ses enfants et de la création de ce lieu. En retour, on lui a parlé de notre rencontre et de nos raisons de notre engagement au sein de la marine. Dans le fond, il n'est pas si méchant que ça. Et je ne dis pas ça, parce qu'il nous a offert une consommation ! Une double consommation ! Hisao n'est pas vraiment un fan de l’alcool. Peu après le maire se joint à notre discussion pour s'excuser. En guise de réponse, Hisao s'en tient à lui dire que ce n'est pas grave et qu'il n'y a aucun problème. Moi, une petite bière m'a convaincu en guise de cadeau de pardon. Ah non ! Il ne faut pas me juger ! Je ne suis pas facilement corruptible, mais... une petite bière... Un pain au curry... Tout va très vite dans la vie… Puis je n'ai pas à me justifier, je suis quand même un futur amiral, voyons donc ! Le temps passe, et le nombre de verres s'accumule sur le comptoir. Tout à coup, les portes de la taverne claquent violemment. Un homme, barbu, rentre et s'installe dans l'établissement suivi de près par trois autres hommes. Cet homme est vêtu d'une longue veste noire surplombée par des ceintures remplies de munitions. Pourquoi avait-il besoin d'autant de munitions ? En tout cas, son arme est coincée dans sa botte droite. Ses compagnons sont habillés de vêtements sales et commençant à partir en lambeaux. L'un d'eux, exige que l'on lui serve une bière pour lui et ses camarades. Dès lors, l'atmosphère change en quelques instants, le barman ne rit plus et le maire commence à transpirer. Comment je le sais ? L'odeur ! Malgré mon état, je sens qu'il y a un problème et ses obscurs individus en sont la cause. La serveuse commence à poser les boissons sur leur table quand l'un d'eux, décide de lui caresser les fesses. Elle lui demande à plusieurs reprises d'arrêter. Des personnes comme lui, j'en ai vu des milliers, ils sont de la pire espèce. Je décide d'intervenir malgré les gestes persistants d'Hisao me demandant d'éviter d'intervenir. Une véritable chochotte ! S'il devait avoir un autre défaut, c'est bien sa lâcheté devant les situations problématiques. Refusant d'obéir, je me lève et dis.

« Hey ! Toi ! Je crois que la da...da...dame ne veut pas que tu la tou...tou...touches »

Ah ! Les deux ou dix verres ne m'aident pas à m'exprimer, mais l'essentiel du message est dit, c'est le principal. Bon, il est peut-être vrai que j'ai du mal à tenir sur mes jambes, mais ce n'est qu'un petit détail. En revanche, il faut vraiment que j'arrête de boire autant ! Les lendemains sont toujours difficiles. L'homme vexé, se lève, et se positionne devant moi. Il pue vraiment de la bouche ! Pourquoi les misérables comme lui ne prennent pas soin de leur hygiène dentaire ! De plus, il n'y a pas seulement son odeur buccale qui me gêne... Son odeur en général ou sa face, au choix. Il commence à s'adresser moi.
« Et petit rigolo ! Tu viens de parler à l'instant. Tu devrais avoir peur ! Nous sommes quand même des Pira... »



En un instant, je lui assène un coup de bâton. Je n'ai pas besoin d'entendre la fin de sa phrase pour savoir ce qu'il allait dire. Le changement de personnalité est radical pour moi quand j’entends ce mot. Ils sont les fléaux de ce monde et sont les responsables de la mort de mes parents. Sans eux, le monde ne s'en porterait que mieux. En tout cas, les effets de l'alcool se sont dissipés en un instant à l'écoute de ce simple terme. À l'instant, je désire la mort de cet individu. Mon regard change pour laisser la place à la noirceur. À côté de moi, Hisao est tétanisé. Il a sorti son sabre pour les apparences, mais ses tremblements ne mentent pas ! Il a peur. En revanche, la question la plus difficile à répondre, est de savoir s'il a peur de ces déchets ou de cette nouvelle facette de moi qu'il découvre malgré lui. Les deux autres, commencent à se diriger vers moi, le sabre à la main. Le premier coup de celui de gauche est esquivé. Puis la seconde tentative de celui droite est un échec. Je recule d'une seule pirouette pour mieux me propulser sur eux. Un coup chacun m'a suffi pour les terrasser. Le choc est terrible pour eux. L'un a sûrement deux ou trois côtes cassées tandis que l'autre se retrouve le nez en sang et cassé. Tout à coup, un coup de fusil retentit. Le plus grand des quatre a tiré sur moi. Je réussis à esquiver la balle de justesse en me baissant. En m'appuyant sur mes mains, je balaye avec mes jambes ce déchet qui se retrouve à terre. Parfaitement à sa place ! Puis je me propulse en hauteur pour mieux lui donner l'ultime coup en plein milieu de l'abdomen. Le coup est tellement fort que la victime commence à cracher du sang. Hisao se précipite vers moi pour me retenir. Il est convaincu. Je ne suis pas en train de les capturer ou de les arrêter, mais de les tuer. À l'instant, mon visage était sinistre. La froideur de mon regard était à couper le souffle du marin le plus aguerrir. Je veux tuer, assassiner, égorger, briser... Je veux simplement détruire ces individus pour leur choix de vie. Peut-être que je n'avais pas vu la porte du bar s'ouvrir une nouvelle fois où peut-être que Hisao avait assez de force pour me retenir, je ne sais pas ! En revanche, la lame qui se dirigeait vers moi est bien réelle. Le choc est violent. Je pousse Hisao pour lui éviter d'être blessé. Par contre, je ne donne pas cher pour ma peau. Le coup réussit à m'atteindre pour me propulser à l'autre bout de la pièce. Poussant les décombres, je me lève pour voir qui est mon futur adversaire.
« Hey morveux ! De quel droit tu oses frapper mon second !

-Non... Ce n'est pas possible... C'est Banpei le cruel... Sa prime s'élève à cinq millions de Berry.»




C'était donc un pirate ! Il doit donc mourir, lui aussi ! En revanche, il a l'air plus coriace que les quatre guignols gisant à terre. J'ai besoin d'utiliser le pouvoir de mon fruit. Aussitôt dit, aussitôt fait. Les poils de mon corps commencent à pousser. Mes pieds changent pour devenir plus gros et plus maniable pour gagner en agilité. Autre effet, de la transformation, une queue pousse en bas de mon dos. Il prit la décision d'attaquer le premier, mais je  réussis à me décaler d'un pouce pour l'esquiver. Pirate zéro Marine un ! Promptement, je réponds à son assaut par un coup de bâton derrière la nuque tandis que ma queue désarme ce déchet. Cependant, il réussit de justesse à rattraper son arme pour me propulser hors de la taverne. Comment ? Il a réussi à me toucher ! Peut-être l'alcool ou le fait de prendre un coup assez violent pour me provoquer une côte cassée sont la cause de cette mésaventure...Seule la suite du combat peut le dire. Mais à l'instant, le résultat est que je ne suis plus capable de me lever. En effet, je n'arrive plus à tenir sur mes jambes à cause de l'alcool. Blessure zéro alcool un ! Hisao est tétanisé et incapable de m'aider. La peur est bien trop forte pour lui. Ah Hisao ! Heureusement que je suis là ! Même si je suis dans une situation délicate actuellement. Argh ! Ce n'est pas le moment de rêvasser ! Le roi des déchets se dirige vers moi. Par contre, je ne peux plus bouger ! Ah non ! Je ne vais pas mourir ici ! Sans aucune pitié, sa lance se dirige vers mon corps paralysé par l'alcool quand soudain, une lame parvient à arrêt le coup. Il arrive au bon moment lui !
« Soldat, tu t'es bien battu, je prends le relais ».


Le colonel ne prit pas dix ans à battre mon assaillant. Il enduit son arme de son haki de l'armement pour détruire son arme en même temps que le mettre à terre. Je n'y crois pas ! Il l'a battu à un seul coup ! Moi qui croyais qu'il était juste bon à m'ordonner de nettoyer et me hurler dessus. Bon après, je suis sûr que j'étais capable de le battre, mais à vrai dire, l'alcool n'aide pas trop pour ce genre de situation. Après avoir clarifié la situation auprès de notre colonel, il me regarde avec des yeux écarquillés et me hurle dessus. Qu'est que je disais! C'était juste un coup de chance peut-être ! Ne t'enflamme pas ! Quel chien ! C'est donc comme ça que tu parles à un futur amiral, voyons donc. Retour à la réalité, les pirates sont arrêtés puis transférés à la prison la plus proche Tandis, que moi, j'ai gagné le respect de certains de mes camarades pour avoir battu mes premiers pirates. En revanche, le colonel n'a pas trop apprécié le fait que je n'étais pas en état de combattre. Il est peut-être vieux jeu... Mais en attendant... Qui se retrouve encore avec un balai à la main ? Moi, encore ! Trahison ! Disgrâce !





Dernière édition par Sugawara Gakuun le Lun 18 Juin - 18:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Gakuun Sugawara[Fini]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Gakuun Sugawara[Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: Debut de l'aventure :: Votre présentation-