AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You have the sacred fire but I'm the one who shines tonight baby #Marco

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: You have the sacred fire but I'm the one who shines tonight baby #Marco   Mer 14 Mar - 19:00

Carter Barbara
avatar

Messages : 166

Navigation
Doriki:
493/6000  (493/6000)
Fruit du Démon: Oto Oto no mi

You have the sacred fire but I'm the one who shines tonight baby × ft. Marco



La lune brillait déjà depuis longtemps quand le ciel revêtit sa robe de soirée, se drapant de noir et d'étoiles scintillantes. Il se faisait tard sur Grand Line, mais la nuit était encore jeune dans les sinistres quartiers de Jaya. Non contente d'être l'île précédant le légendaire archipel céleste, elle était également réputée pour abriter une belle population de brigands et de pirates en tout genre. De nombreux établissements aux activités plus ou moins légales avaient donc ouvert leur porte afin de profiter de ce lucratif et tumultueux marché.
C'est dans l'un d'eux, le Glamazone, que Barbara avait trouvé un travail.
Cela ne faisait que quelques semaines qu'elle avait rejoint Shiraho et son équipage, et voilà qu'elle commençait déjà à leur fausser compagnie. Elle ne souhaitant en aucun cas les fuir, mais au contraire les aider de son mieux. La vie de pirates était bien plus chère que ce que l'on pourrait croire et avec le nombre croissant de personnes qui rejoignait le Yukifune, leurs économie fondaient comme neige au soleil. C'est pour palier à cela que l'immaculée avait accepté le poste. Pour une jeune femme comme elle il pouvait se montrer particulièrement fructueux.

« En scène dans 5 minutes ! Sissy, je compte sur toi pour tout leur faire lâcher ce soir encore ! »
cria à moitié un petit homme suant à grosses goûtes.

« C'est comme si c'était fait, Monsieur Paul ! »
lui répondit-elle d'une voix enjouée.

Sissy, c'était elle. La guerrière ne tenait pas vraiment à voir son véritable nom s'ébruiter dans le coin. De toute façon, qui travaillait dans un club de striptease sans utiliser de surnom ?
Obtenir le travail ne fut pas bien difficile à partir du moment où vous répondiez aux critères de beauté et que vous aviez un atout charme dans votre décolleté. Dans le cas de "Sissy", c'était encore une fois sa voix qui avait fait la différence. Pousser la chansonnette était devenu une habitude pour elle après ses dernières escapades, et surtout depuis qu'elle avait quitté le Hook Crew.

L'amazone prit le temps de vérifier que sa blanche chevelure était coiffée convenablement -tressée et joliment attachée en l’occurrence-, ajouta un brin de maquillage et redressa le peu de vêtement qu'elle portait. Rapidement chacun gagna sa place et les premières filles commencèrent à mettre l'ambiance dans la salle tamisée et surchauffée.
Elles étaient toutes là pour la même raison: gagner de l'argent, et pourtant aucune ne se ressemblaient. Il y avait une jeune maman, des hors-la-loi, des femmes mûres, et nouveauté depuis quelques temps, des veuves victimes de l'invasion de zombies. Toutes étaient différentes mais elles travaillaient ensemble pour plumer les pirates de passage et autres brigands et marines perdus. Une telle solidarité féminine émouvait Barbara qui appréciait d'autant plus tout cela.

« Et maintenant rien que pour vous, accueillez la toute nouvelle tigresse du Glamazone, la resplendissante Sissy ! » résonna la voix de l'homme de tout à l'heure dans la salle.

L'annonce la faisait sourire. S'il savait qu'elle était vraiment une amazone... La musique se lança alors -sa musique même- alors que s'ouvraient les rideaux, l'exposant au feu des projecteurs et aux regards lubriques. Hissée sur des talons exagérément haut elle s'avança sur la scène. Chacun de ses pas collaient au rythme et animaient sa poitrine de légers rebonds. La jeune femme porta alors le micro qu'on lui avait donné à sa bouche et se mit à chanter les paroles qu'elle avait apprise.

« People talking since the beginning of time !
Unless they paying your bills, pay them bitches no mind !
»

Le secret de la popularité de la surnommée Sissy pouvait être considéré comme de la triche, mais peu importait. A chacun de ses mots, elle utilisait ses pouvoirs pour transmettre et amplifier tout un tas d'émotions aux hommes devant elle, les incitant à la dévorer des yeux et surtout à lâcher leur monnaie.
Sincèrement, Barbara aimait assez bien la scène. C'était certes impressionnant au début, mais il y avait vite quelque chose de spécial qui la rendait addictive.
La stripteaseuse qu'elle était continua à occuper l'espace, n'hésitant pas à s'accrocher aux longues barres en métal qui se trouvaient là pour s'y frotter et y onduler, accentuant les courbures de son corps.
Elle se sentait puissante. Pendant qu'elle jouait à l'aguicheuse, eux dépensaient sans compter en pensant avoir le pouvoir. Pathétique.

L'un d'eux attira alors son attention juste au bout de la piste. Il lui semblait familier, mais elle n'aurait su dire si c'était parce qu'il était connu ou juste un habitué des lieux. Peu lui importait à cet instant, elle allait le harponner.
Avançant pas à pas dans sa direction, elle finit par se mettre à quatre pattes pour combler le reste de la distance qui les séparait, juste à temps pour reprendre sa chanson.

« I'm a femme queen, mother of a house of no shame ! » Elle se redressa alors sur ses genoux avant de faire explicitement onduler son bassin vers le concerné. Elle avait appelé ce mouvement la "poussée de Venus", ravissant non ?
« My pussy's on fire, now kiss the flame ! »
articula-t-elle en désignant son pubis couvert de strass tout en lâchant un clin d’œil.

Les hommes aux alentours eurent une montée de sang et se mirent à lâcher de grosses poignées de pièces en or pour la faire approcher dans leur direction.
Oui c'est vrai que cette partie de la chanson était toujours très bien reçue par le public, c'était une valeur sûre.
Rien que pour eux, elle s'allongea sur le devant de la scène, secouant ses longs cheveux dont la coiffure n'avait pas tenue et exposant ses meilleurs atouts.

Après cela elle se redressa de façon aussi sexy qui le lui permettaient ses talons et regagna l'arrière de la scène où les autres filles l'attendaient déjà. Elle se mit à la point de V qu'elles avaient formé et acheva sa chanson avec les dernières paroles.

« Now Sissy that walk ! »

Toutes ensembles, elles s'avancèrent d'un même pas sur la piste, défilant sur les dernières notes face à la foule de mâles en rut.

Le show se poursuivit encore après cela, mais Barbara n'était plus sur scène. Après sa performance elle s'occupait du service dans la salle, voguant d'une table à un fauteuil et d'un homme marié au mafieux gominé. C'est sûrement là qu'on se faisait le plus de pourboire, après quelques verres ils étaient assez mûrs pour être cueillis.
Tandis qu'elle faisait sa tournée dans une tenue un peu plus habillée que tout à l'heure -mais pas trop, bien entendu-, Barbara reconnu celui devant lequel elle s'était déhanchée. Il devait être bon à ferrer désormais !
D'un pas voluptueux, elle gagna le fauteuil où il était assis avant de venir s'asseoir sur ses genoux en battant des cils.

« Quelque chose vous ferait-il plaisir, Monsieur ? »
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You have the sacred fire but I'm the one who shines tonight baby #Marco   Jeu 15 Mar - 15:36

MarcoPirate du Moby Dick
Pirate du Moby Dick
avatar

Messages : 470

Navigation
Doriki:
4900/6000  (4900/6000)
Fruit du Démon: Tori Tori no mi

Jaya était parfaite pour les pirates qui voulaient oublier toutes sortes de choses, parfaite pour moi.
J'étais venu sur cette île pour profiter de sa réputation d'abriter un bon nombre de criminels en tous genres pour passer inaperçu sans trop d'efforts. Même si le nombre de poursuivants avaient diminués ces derniers temps, on était jamais trop prudent, surtout quand on est l'ancien Capitaine...
Je ne sais pas vraiment si je changeait régulièrement d'île pour éviter mes opposants ou parce que je me lassais trop vite de tout. En plus j'avais bien assez d'or pour aller où je le souhaitais, et puis je m'en fichais pas mal de savoir combien il me restait dans ma poche !
Je comptais d'abord aller dépenser un peu de mes richesses au casino mais je suis tombé sur un bar plutôt chaleureux si vous voyez ce que je veux dire...
Et entre dépenser mon argent pour des directeurs qui se mouchent dans leur liasses de billets et des jolies femmes qui sont dans le besoin, il ne me fallût que peu de temps pour me décider à rejoindre la gente féminine !
Je venais à peine de rentrer qu'un homme qui était assis au bord de la scène se fît sortir par le videur. Je suis certain qu'il a dû mettre sa main où il ne fallait pas ...
Je ne me fît pas prier et je profita de l'occasion pour prendre sa place. Une petite beauté s'est chargé de m'apporter ma commande, un bon verre d'alcool pour parvenir à rire sans se forcer et éviter de penser au passé.
Quelques femmes faisaient leurs shows, toutes aussi belles les unes que les autres. Un clin d’œil par ci, un sourire par là... Elles connaissaient leur boulot ! Mais j'en avais tellement vu qu'il fallait hausser la barre si elles voulaient parvenir à me provoquer... Je lâchais quelques billets de 10 ou de 20 pour le mal qu'elles se donnaient mais sans plus comparer à tous les lourdingues à côté de moi.
Ils sont complètement accros yoi! On dirait moi à leur âge ...


« Et maintenant rien que pour vous, accueillez la toute nouvelle tigresse du Glamazone, la resplendissante Sissy ! »

La voix du présentateur du show attira mon attention sur la scène que j'avais arrêter de regarder depuis quelques minutes déjà. De longs cheveux blancs, des yeux bleus et des formes .... que je ne décrirais pas ici...
Elle n'était pas forcément plus belle que les autres, elles se valaient toutes sur ce point, mais elle savait y faire avec les hommes, ah ça oui ! Sa manière de danser, de chanter et elle avait un regard pénétrant. Elle se dirigea de notre côté de la scène pour venir se mettre à quatre pattes en face de moi.
*ça commence à devenir intéressant !*

Je répondis à sa provocation en me rapprochant d'elle sans toutefois la toucher. Je pouvais sentir son parfum qui ne faisait que renforcer mon intérêt pour cette Vénus pour le moins particulière.

*voyons voir ce que t'as dans le ventre Vénus...*

Elle sembla accepter le « défi » que je lui avais lancé dans mon regard, et je ne fus pas déçu par ce qui suivit. Ses mouvements de bassin étaient certes aguicheurs mais c'est son geste indécent qui me convint qu'elle était réellement une tigresse. Je lui souris en retour pour m'incliner devant son audace. Il faut reconnaître qu'elle était la plus excitante parmi toutes les autres sur scène.
Je fouilla dans ma poche, pour voir ce que j'allais pouvoir lui donner. J'avais des billets de 10, 20, 50, 100 et un de 1000. Je lui glissa le billet de 50 entre les doigts, sans chercher à cacher les autres, au contraire.
Je ne la quitta pas des yeux tandis que je rangeais ce qui me restait d'argent dans ma poche, voulant voir jusqu’où elle était capable d'aller. J'étais prêt à le lui donner si elle le « méritait », en d'autres termes si elle veut ce billet il faudra venir le chercher ! J'aurais bien dit « il faudra me passer sur le corps » mais je me retins de le penser quand j’aperçus une Mandarine dans le panier de fruit en face de moi. Allez savoir...

La Vénus avait finit son show, laissant la place à d'autres ma foi pas si mal ! Une vingtaine de minutes et 5 verres plus tard, je me retrouva en charmante compagnie. Elle le voulait bien ce billet finalement...
Je n'eus même pas le temps de dire un mot ni même de la provoquer qu'elle s'assit sur mes genoux.
Et moi qui pensais avoir repris le dessus par l'appât du gain, je me retrouvais à sa merci, son corps sur mes genoux et ses yeux enjôleurs... J'avoue qu'elle ne me laissait pas indifférent.

« - Quelque chose vous ferait-il plaisir, Monsieur ? »

-J'ai une ou deux choses en tête oui, mais qu'est-ce que vous pouvez me proposez ?

Je pouvais apercevoir les regards envieux de mes voisins, désireux d'avoir une pareille beauté sur leur genoux. Elle était plus douée que les autres, mais à quel point ? Voilà une réponse qui me tardait de découvrir.

*Montres nous que tu es Vénus !*

_________________


Mon DC::
 


Dernière édition par Marco le Ven 30 Mar - 16:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You have the sacred fire but I'm the one who shines tonight baby #Marco   Sam 24 Mar - 22:54

Carter Barbara
avatar

Messages : 166

Navigation
Doriki:
493/6000  (493/6000)
Fruit du Démon: Oto Oto no mi

You have the sacred fire but I'm the one who shines tonight baby × ft. Marco

Confortablement assise sur les genoux de son hôte, Barbara l'inspecta rapidement de ses beaux yeux bleus. Elle fit courir deux de ses doigts sur son torse, en profitant pour écarter un peu plus les pans de sa chemise déjà ouverte, et c'est là qu'elle la remarqua. La marque de Barbe Blanche.

Elle se tenait donc aux côtés d'un ancien pirate de l'homme le plus fort du monde, et en plus de cela il avait de l'argent et ne s'en cachait pas. Très intéressant... Il lui demanda alors ce qu'elle avait à lui proposer. Sans doute voulait-il voir ce qu'elle avait encore en réserve après son numéro de tout à l'heure. L'Amazone avait déjà une idée bien précise de ce qui pourrait faire l'affaire.

« Et bien nous avons tout un tas de formules, allant du show privé à ma compagnie pleine et entière pour la soirée, tout en passant par des choses un peu plus spéc... Oui ? »

Le dénommée Sissy pour la nuit tourna alors la tête, fouettant l'air de sa chevelure immaculée et rependant son parfum sur le pirate sur lequel elle était assise. Est-ce qu'on venait de l'appeler ? Absolument pas, mais ça ne l'empêcha pas de se lever et de repartir zigzaguer dans la foule. Pour ferrer un poisson comme lui, il fallait l'appâter subtilement. Quoi de mieux dans un club comme celui-ci que de jouer la femme inaccessible ? Il avait bien dû se rendre compte qu'elle avait fait cela seulement pour attiser sa curiosité, mais elle aimait jouer au chat et à la souris. Qu'il vienne donc l'attraper s'il la voulait !

Tandis qu'elle traversait la salle, une de ses collègues -une certaine Cheryl, très belle rouquine- l'appela à la volée et lui demanda de venir un instant. Apparemment son client voulait un "Tutti Fruti", l'une des formules un peu spéciales de la maison. La blanche vint donc rejoindre sa collègue en s'asseyant sur l'autre cuisse de l'homme, avant de venir embrasser langoureusement la dénommé Cheryl. D'abord gentiment, puis peu à peu le baiser devint plus fougueux.
Étrangement, ce genre de contact la dérangeait beaucoup quand il s'agissait d'une femme que d'un homme. En connaissait les individus du genre en même temps...
En tout cas, celui qui se trouvait sous elles semblait ravit de son investissement, et les gratifia d'une belle somme chacune -ainsi qu'un levé de drapeau-.

Une fois son travail terminé et les gains empochés, la pirate mit aussitôt les voiles. Elle retournait dans la direction où elle avait laissé mijoter sa poule aux œufs d'or, mais une altercation à l'entrée du club attira son attention. Apparemment un homme avait franchit les portes de force et réclamait son dû. Le type en question était un habitué des lieux qui avait fait de "Sissy" sa préférée. En la voyant il fendit la foule et se jeta sur elle, l'attrapant par le bras et la tirant pour l'emmener avec lui. Venait-il d'évoquer le mariage ? Quelle plaie. Il regretterait son geste. Doucement et calmement, elle se contenta de poser la paume de sa main sur son torse alors qu'il essayait de franchir à nouveau le tumulte du club, puis libéra son pouvoir. Une vague d'ondes inaudibles traversèrent instantanément son corps et ses viscères, allant jusqu'à perforer certains d'entre eux. Quelques instants après elle était libre et lui crachait des gerbes de sang.

« Ne t'y trompe pas: ici, se sont les femmes qui ont le pouvoir, chéri. La prochaine fois que tu essayes de traiter une femme comme tu viens de le faire avec moi, tu te souviendras de ce jour
et tu t’abstiendras.
»
lui glissa-t-elle tandis qu'on le dégageait déjà dehors.

Où en était-elle avant tout ça ? Ah oui. Le pirate de Barbe Blanche.
Alors qu'elle essuyait les taches de sang qui souillaient sa poitrine, Barbara se rendit compte que celui-ci avait observé la scène depuis son fauteuil. Elle espérait que cet incident n'avait pas entacher sa valeur à ses yeux, ça serait vraiment dommage.
Elle retourna donc jusqu'à lui, avant de reprendre place sur ses genoux comme tout à l'heure et de lui demander d'un air détaché:

« Excusez-moi, j'ai été un peu prise. Où en étions-nous déjà ? »

Elle feignait toujours la jeune femme innocente, mais personne n'était dupe: c'était de la séduction.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You have the sacred fire but I'm the one who shines tonight baby #Marco   Ven 30 Mar - 16:24

MarcoPirate du Moby Dick
Pirate du Moby Dick
avatar

Messages : 470

Navigation
Doriki:
4900/6000  (4900/6000)
Fruit du Démon: Tori Tori no mi

Je me trouvais dans une situation des plus confortables, une jolie femme sur mes genoux, un cocktail rafraichissant dans ma main et de la bonne musique comme fond sonore....
On avait du mal à croire que j'étais l'un des hommes les plus malheureux encore vivants !
Elle semblait m'observer dans les moindres détails, je la laissa faire n'ayant pas honte de mon corps surtout à mon âge, même si j'étais « légèrement » avantagé par mon fruit du démon. Et puis même si c'était le cas je ne pouvais rien y changer dans l'immédiat alors autant laisser ma nouvelle rencontre regarder tout ce qu'elle voulait ! Enfin pas tout quand même.... Pas tout de suite.
Mais voilà qu'elle regardait la marque sur mon torse. La fameuse marque de Barbe Blanche, dieu ait son âme. Et à moins d'être sotte ou totalement désintéressée du monde (ce qui me paraissait peu probable vu son caractère) elle devait savoir ce qu'elle signifiait. Je n'étais pourtant pas aussi sûre qu'elle sache vraiment qui j'étais, je préfèrais ne rien dire pour lui laisser le bénéfice du doute.
Elle répondit ensuite à ma question au sujet de ce qu'elle pouvait « m'offrir » :

« Et bien nous avons tout un tas de formules, allant du show privé à ma compagnie pleine et entière pour la soirée, tout en passant par des choses un peu plus spéc... Oui ? »


Je l'écoutais avec attention un peu hésitant vu le nombre de formules qui existaient, jusqu'au moment ou elle se fît interrompre par je ne sais qui dans la foule. Elle n'hésita pas une seconde pour se rendre disponible, me laissant assis là à boire sur le bord de la scène.
Je la suivais des yeux, ne pouvant rien faire d'autre que d'admirer son corps se mouvoir un peu partout dans la salle. L'une de ses collègues aux cheveux roux qui ma foi n'était pas repoussante, lui demanda de la rejoindre sur les genoux d'un client pour... sérieusement ?
Ahah le petit chanceux ! Elle ne manquait pas d'audace, me provoquer si ouvertement après m'avoir laissé poiroter là.
Et moi qui pensais avoir passé l'âge d'être attiré par ce genre de choses ... Je suis un mec après tout, vieux ou pas !
Après avoir reçu une belle récompense pour sa « prouesse » elle se redirigeait vers moi, mais un évènement inattendu se produit.
Un homme disait vouloir épouser Sissi, ce n'est pas si grave vous me direz, juste un homme fou ou soule au choix ! Elle pouvait trouver cela flatteur ou pas d'ailleurs mais sans plus. Jusqu'au moment ou il décida de la retenir par le bras, j'étais sur le point de me lever au cas ou mais notre chère Vénus l'envoya valser avec force par un simple toucher !

*impressionnant ...*

Décidemment elle me faisait aller de surprise en surprise ce soir ! Voilà que la tigresse à la crinière blanche avait un fruit du démon et vu son discours au malvenu elle ne devait pas beacoup aimé les hommes.
Pendant que je pensais encore à ce qui venait de se passer, elle s'était rapproché de moi, reprenant place sur mes genoux :

« Excusez-moi, j'ai été un peu prise. Où en étions-nous déjà ? »

Je souriais en réponse à son comportement qui se voulait innocent.

- Vous êtes vraiment une tigresse finalement ! Mieux vaut éviter de trop vous chercher ... Même si vous semblez aimer jouer à cache-cache !

Je la voyais d'un autre oeil à présent, elle me plaisait toujours autant, il n'y aucun doute là-dessus ! Mais je prenais bien en compte qu'elle était une femme avec un fort caractère sûrement dûe à une histoire remplit d'obstacles.
Je caressa sa joue du dos de l'un de mes doigt seulement, ne voulant pas l'importuner mais seulement toucher ce visage si attendrissant et imposant à la fois.

- Nous en étions à savoir ce qui me ferait plaisir, mais je voudrais savoir ce qui vous ferait plaisir ...

_________________


Mon DC::
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You have the sacred fire but I'm the one who shines tonight baby #Marco   Sam 7 Avr - 22:33

Carter Barbara
avatar

Messages : 166

Navigation
Doriki:
493/6000  (493/6000)
Fruit du Démon: Oto Oto no mi

You have the sacred fire but I'm the one who shines tonight baby × ft. Marco

La blanche était revenue s'asseoir sur les genoux de son hôte comme si de rien, et tel était le cas non ? Un homme seul et déprimé trouvant du réconfort dans la boisson et qui se fausse d'illusions avec une jeune strip-teaseuse, ce n'avait rien de nouveau dans les bas fonds de Jaya.

Son comportement semblait amuser le pirate de feux Barbe Blanche qui la compara à une tigresse, précisant qu'il valait mieux pas se la mettre à dos. Il avait pourtant raison sur ce point car la jeune femme était une personne fière et avare de sa liberté qu'il était préférable de ne pas entraver.
Le voilà ensuite qui se mit à doucement effleurer sa joue, aller savoir pourquoi, avant de la regarder dans les yeux et de simplement lui dire:

« Nous en étions à savoir ce qui me ferait plaisir, mais je voudrais savoir ce qui vous ferait plaisir ... »

Venant de la bouche d'un homme qui avait pousser les portes d'un club d'ambiance dans une ville mal famée, il y avait de quoi sourire. Mais en attendant, il avait une somme impressionnante de billets avec lui, et Barbara comptait bien montrer aux autres Yukiryuu qu'elle serait la gagnante de leur concours farfelu.
Elle se contenta donc de lui sourire dans un premier temps, avant d'attraper la main qui s'attardait sur sa joue et d'y refermer la sienne.

« Je suis humaine, énormément de choses me feraient plaisir. » dit-elle en descendant leurs mains entrelacées le long de sa gorge.
« De l'argent, la gloire, une couronne... »

Des choses extrêmement banales, mais qui dans son cas avaient une part de vérité. Depuis qu'elle avait appris ce qu'était devenue Hancock et la situation dans laquelle se trouvaient ses sœurs amazones, la pirate n'avait plus qu'un objectif en tête: devenir suffisamment forte pour récupérer le trône et accéder au titre de Shichibukai pour toutes les mettre à l'abri. Elle n'était qu'au début de son périple mais ça viendrait.
Sa main atteint finalement le bord supérieur de sa poitrine sur lequel elle laissa les doigts du blondin s'attarder. Elle le fixa de ses yeux bleu un instant, puis guida sa main vers les tâches de sang qui parsemaient encore son décolleté. Doucement et soigneusement, elle les essuya une à une avec l'aide de l'homme jusqu'à ce qu'enfin sa peau retrouve sa teinte de porcelaine. La surnommée Sissy lui sourit alors avant de venir déposer un rapide baiser sur sa joue mal rasée.

Le serpent était décrit dans bien des civilisations comme un animal vicieux et fourbe, symbole de mensonges et de tromperies tout comme d'audace. Mais il existait une multitude d'espèces au comportement sensiblement différents, alors sur laquelle se baser ? Quel genre de serpent était ce soir Barbara ?
Elle décroisa lentement ses jambes nues et se décida à changer de position. Oh elle resterait assise sur lui, évidemment, mais dans un autre style. L'immaculée se leva une seconde avant de se rasseoir à califourchon sur les cuisses de son hôte, le chevauchant entièrement. Elle fit ensuite passer ses bras derrière son cou, rapprochant son visage du sien et s'avançant un peu plus sur son bassin.

« Mais ce qui me ferait vraiment plaisir c'est que vous profitiez de votre soirée et que vous repartiez satisfait, Maître. » continua-t-elle. Puis en se collant toujours un peu plus contre lui, ses lèvres finirent pas arriver à proximité de l'oreille de son client
qu'elles frôlèrent maladroitement.
« A moins que ça ne se soit moi qui donne les ordres ? »

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You have the sacred fire but I'm the one who shines tonight baby #Marco   Lun 16 Avr - 12:57

MarcoPirate du Moby Dick
Pirate du Moby Dick
avatar

Messages : 470

Navigation
Doriki:
4900/6000  (4900/6000)
Fruit du Démon: Tori Tori no mi

Attention âme sensible s'abstenir ! (Regardes pas Nana xD ):
 

Cette femme paraissait si pure et manipulatrice à la fois, elle me laissait une impression étrange que j'avais du mal à identifier.
Elle avait saisit ma main avec douceur avant de répondre à ma question, à savoir ce qui lui ferait plaisir :

« Je suis humaine, énormément de choses me feraient plaisir. »

Elle prit le contrôle de ma main en emmêlant délicatement nos doigts ensemble, avant de les descendre le long de sa gorge. Je me laissais faire n'étant ni timide, ni pervers, mais juste vieux. La vérité de ne pas se fier aux apparences m'allait plus que n'importe qui à cause de mon fruit du démon !

« De l'argent, la gloire, une couronne... »

Je souriais à sa réponse et à son savoir-faire. Combien d'hommes auraient déjà craqués s'ils se trouvaient à ma place ? Voilà une question impossible à résoudre par des mathématiciens... Beaucoup en tout cas, et sûrement le double encore avec ce qui suivait.
Elle m'avait guidé jusqu'au bord de sa poitrine et se servait de ma main toujours sous son emprise pour effacer les traces de son côté « sauvage » survenu quelques minutes plus tôt.
Sissy, je ne pense pas oublier ce nom de si tôt, elle commençait à châtouiller légèrement mon calme, c'est dire si elle avait du savoir-faire.
Quel sourire... révélant des dents aussi blanches que ses cheveux que je ne pus admirer plus longtemps car elle vint embrasser ma joue d'homme trop mûre pour ce genre de choses. Je pouvais sentir son parfum venir châtouiller mes narines avec douceur.
Je parvenais à me convaincre que cette demoiselle était plus attendrissante qu'excitante, ne voulant pas « exploiter » son besoin de berrys de cette façon là. Mais comme si elle l'avait sentit, Sissy se leva délicatement de mes genoux, je soupira de « soulagement » qu'elle puisse me laisser souffler un peu afin de regagner totalement ma sérennité que son savoir-faire avait commencé à bousculer. Quel naif ! Si j'avais sû pourquoi elle s'était levée...

- Je n'ai que l'un d'entre eux en ma possession malheureusement ...

Son but était de reprendre place sur moi mais dans une position toute différente. Voilà que la Tigresse avait décidé de commencer à sortir ses griffes, s'asseyant à cheval sur moi. Il commençait à faire chaud dans cette salle, mais je savais pertinemment qu'il était inutile d'ouvrir les fenêtres car la seule responsable de ce soudain changement de température était à présent assise sur moi...
Je sentis ses bras de part et d'autres de mon cou, pour finalement venir se pencher vers moi et ajouter :

« Mais ce qui me ferait vraiment plaisir c'est que vous profitiez de votre soirée et que vous repartiez satisfait, Maître. »

Je souriais tandis que le « Maitre » résonnait dans ma tête, elle était douée !
Je respirais profondément, essayant tant bien que mal de ne pas lui céder trop de terrain dans ce jeu qu'elle avait lancé. Elle se collait davantage, le haut comme le bas du corps, jusqu'à atteindre mon oreille ce qui n'était pas sans me rendre la tâche difficile ...

« A moins que ça ne se soit moi qui donne les ordres ? »

- J'ai déjà passé trop de temps à donner des ordres.

Je ne voulais pas me remémorer les évènements survenues sous mon commandement, aussi je lui laisserais le soin de prendre cette place.
Lorsque ses lèvres caressèrent mon oreille je me rendis compte que ma respiration s'était légèrement accélérée. Je compris que je ne la trouvais plus attendrissante du tout ! Elle était excitante et ça, c'était pas bon pour moi qui ne voulais pas céder.
J'avais chaud, très chaud. Je regardais mon verre vide, il ne me serait donc d'aucun secours.
Bon, il fallait absolument que je bouge pour me trouver un rafraîchissement mais je ne pouvais tout simplement pas l'écarter de moi. Je pris une inspiration :

- Juste une minute si vous le permettez....

Je me leva tout en portant la blanche de sorte qu'elle n'ait rien besoin de faire d'autre que de se laisser faire. Très mauvaise idée... Je n'avais pas pensé au fait que mes mains se retrouveraient sur ses cuisses pour la tenir ! Je me tapais intérieurement pour ma stupidité et je me hâtais vers mon objectif qui était une hôtesse passant autour des tables avec un plateau sur lequel se trouvait la source de ma convoitise, un verre !
Mes mains étaient... occupées à tenir la demoiselle, ce n'était pas un problème ! Ayant bien assez de force pour la tenir d'une main, j'attrapa un verre au passage, sans oublier de remercier la serveuse.
J'étais sur le point de boire cul-sec mais je me ravisa, peu importe le contexte il faut être bien élevé :

- Madame aurait elle soif ?

_________________


Mon DC::
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You have the sacred fire but I'm the one who shines tonight baby #Marco   Sam 21 Avr - 22:52

Carter Barbara
avatar

Messages : 166

Navigation
Doriki:
493/6000  (493/6000)
Fruit du Démon: Oto Oto no mi

You have the sacred fire but I'm the one who shines tonight baby × ft. Marco


Confortablement installée sur les cuisses de son client, Barbara laissait son souffle chaud caresser la peau moite qui lui était présentée. En général les hommes qui entraient ici ne tenaient pas si longtemps. Au contraire ils étaient plutôt du genre à dépenser leur argent en deux claquements de doigt, mais celui-ci était différent. Lui résistait-il pour la pousser à aller plus loin ou bien par pur principe ? La réponse serait intéressante à trouver...

« Juste une minute si vous le permettez.... »

La blanche le sentit alors remuer puis se lever purement et simplement, prenant soin au passage de la soulever en posant ses mains sur ses hanches dévêtues. Elle fut surprise un instant, ne s'attendant pas à un tel de la part d'un homme si distant jusque là mais constata rapidement que ce n'était nullement pour elle qu'il avait fait ça, mais pour se trouver de quoi s'humidifier la gorge. Lui donnait-elle chaud ? Elle l'espérait bien.
Quand il se mit à la soulever avec un seul bras, elle enroula ses bras plus fortement autour de son cou pour ne pas tomber. Elle n'avait pourtant rien à craindre puisqu'il assumait parfaitement sa charge comme si de rien n'était. Ce pirate était plus fort qu'il en avait l'air. Il ne devait pas être un simple mousse de Barbe Blanche, mais ça elle s'en était déjà doutée. Peu importait qui il était ce soir, l'amazone n'en avait que faire. Elle-même n'était personne pour cette soirée, juste Sissy, la starlette du Glamazone.

Après avoir attrapé le premier verre qui lui passait sous la main, le blond hésita un instant avant de le lui tendre et de lui proposer une gorgée. Il voulait se montrer poli et c'était tout à son honneur, mais on dirait bien qu'il avait oublié leur petit jeu...

« Pas de "Madame" entre nous, appelle-moi Sissy. Et je ne me souviens pas t'avoir donné l'autorisation de boire quoi que ce soit... » lui dit-elle en lui prenant le verre des mains.

L'immaculée inspecta rapidement le liquide qui s'y tenait et conclut à un martini. Tout à fait son genre d'alcool, parfait. Elle le fit glisser jusqu'à ses lèvres et commença à le descendre. Il ne luit fallut pas longtemps pour le terminer, laissant une partie de la boisson couler du coin de ses lèvres puis le long de son cou avant de venir se perdre dans la rondeur de son sein. Barbara reposa le verre sur le bar tout près d'eux, et en profita au passage pour s'y asseoir. La jeune femme attrapa les bords de la chemise ouverte de ce gentleman et le tira à lui en se mettant à la fixer droit dans les yeux.

« Si tu as soif, il faudra venir chercher ce qu'il en reste. »
murmura-t-elle en désignant la trace de l'alcool qui avait roulé sur sa blanche peau.

Pas le choix, il lui faudrait venir la lécher. Les hommes assis au bar autour d'eux la dévorait du regard mais elle n'y prêta guère d'attention. Avec ce poisson-là elle pourrait se faire plus d'argent qu'avec tous les débris de cette boîte surchauffée. Aucun intérêt.
Elle attrapa son visage entre ses mains et le rapprocha d'elle. Assise comme elle l'était, il était dans le parfait alignement de sa poitrine et elle ne comptait pas le laisser fuir. Elle passa l'une de ses jambes autour de son bassin de sorte à l'attirer plus fort vers elle. Il était quasiment collé de nouveau à elle quand un bruit sourd retentit à l'entrée du bar d'ambiance. Barbara pensa au début à une nouvelle bataille de soûlards, mais elle changea d'avis quand des cris et des hurlements commencèrent à se faire entendre. Apparemment des zombies avaient décidé de s'accorder une soirée de festivité dans les rues de Jaya justement le jour où la pirate recevait un invité de marque.

« Tch des trouble-fêtes. » soupira-t-elle.

On dirait que ses espoirs partaient en fumée. Dommage, elle commençait à bien s'amuser.
La dénommée Sissy laissa un rapide baiser sur la joue mal rasée de son cher ami puis descendit de son perchoir pour regagner les coulisses. Elle lui adressa un dernier signe de main ainsi qu'une poignée de mots avant de disparaître derrière le rideau.

« A bientôt j'espère, très cher étranger. »
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You have the sacred fire but I'm the one who shines tonight baby #Marco   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

You have the sacred fire but I'm the one who shines tonight baby #Marco

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Soluce] Fire Emblem 7 Rekka no Ken
» Recherche open : Fire & Shadow
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]
» MILLA ♣ set fire to the rain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Jaya-