AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Confusion à Water Seven [Ft. Taizone]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Confusion à Water Seven [Ft. Taizone]   Mar 9 Jan - 22:54

Whirlwind LexyLieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 986

Navigation
Doriki:
1000/6000  (1000/6000)
Fruit du Démon: Pawaa Pawaa no mi

Confusion à Water Seven

ft. Nazario Taizone

Je ressemble
à un
pirate ?

Le navire avait vogué pendant plusieurs jours déjà. La fatigue s’accumulait sur le bateau et les officiers semblaient s’ennuyer de la terre ferme. Cependant, ce qui avait épuiser les matelots fut la tempête. Trois jours plus tôt, un orage violent s’abattit sur le navire. Plusieurs ont dû visiter l’infirmière pour diverse raison. Au moins, personne n’avait tombé par-dessus bord. Puis, un officier entra dans la pièce. Le capitaine ne leva même pas les yeux. Seule Lexy semblait porter attention à l’homme qui venait d’entrer. Paresseusement, elle leva la tête et les yeux avant de plonger son regard bleuté dans celui du marin.

« Nous approchons de Water Seven. Nous devrions arriver dans approximativement 2 heures. »

Un sentiment de joie et de soulagement envahie Lexy. Cela faisait si longtemps qu’elle n’avait pas vu d’île, de plus, elle savait que les autres aussi avait hâte de pouvoir marcher sur un sol stable. Pendant deux heures, tout le monde semblait excité. Le navire allait pouvoir se faire réparer, ce qui voulait dire que pendant ce temps, tout le monde pourrait avoir un moment pour soi.

« Lieutenant Whirlwind, je vais devoir aller à la base rencontrer quelqu’un. Tu seras responsable de la patrouille lorsque nous arriverons. »

Un moment de silence passa. Lui aussi il était soulagé d’être arrivé sur une île. Avec un sourire, elle le salua et quitta la cabine Enfin, le navire s’était arrêté sur Water Seven. Malheureusement pour ceux qui pensaient qu’ils pourraient avoir un congé des devoirs de marine, ils furent bien déçus. Ces derniers temps, le taux de criminalité avait augmenter et les marines sur l’île ne refuseraient pas un petit coup de main pour arrêter les turbulences dans les rues.

« Pour couvrir plus de terrain, nous allons nous séparer en groupe de deux. »

Tout le monde fut donner une carte où était noté les endroits où les crimes étaient plus fréquents, puis les groupes se sont dispersés. La jeune rose partie avec la nouvelle recrue, officier Orion, afin de pouvoir lui montrer les alentours. Il n’était pas très bavard, mais il était si craquant. Elle pouvait se perdre dans son regard sombre. Il était comme un mystère qui n’attendait que d’être découvert. Et ses cheveux avaient un reflet bleuté. Et quoi dire de son corps d’Appolon. Bien sculpter et des muscles assez visibles, mais pas trop. On pouvait voir qu’il s’entrainait beaucoup. Lexy était tellement concentré sur le corps « parfait » d’Orion qu’elle ne remarqua pas la bataille qui se déroulait dans un magasin à quelques mètres d’elle.

« Lieutenant ? Vous m’écoutez ? Voulez-vous que je m’en occupe ? »

Elle ne dit rien. Elle ne fit que hocher la tête. Bien sûre qu’elle voulait qu’il s’en occupe. Elle allait enfin pouvoir voir ce corps en action. Mais soudainement, quelque chose attira son attention. Elle pouvait presque sentir le regard intense sur elle. La jeune femme se tourna et regarda la personne. Que lui voulait-il ? Les deux personnes se fixèrent jusqu’à ce qu’une cloche sonne dans la tête de Lexy. Un pirate de Barbe-Noire. Nazario Taïzone ! Elle posa une main sur sa rapière, prête à toute éventualité, mais pour le moment, elle allait devoir découvrir ses intentions.

« Hey ! Toi ! Nazario Taizone ! Pourquoi es-tu là ? »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confusion à Water Seven [Ft. Taizone]   Mer 17 Jan - 0:23

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2676

Navigation
Doriki:
3623/6000  (3623/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Water Seven. Une de mes îles préférées de toutes celles de Grand Line par son indescriptible et incomparable beauté, presque indigne du personnage que j'étais, apparaissait sous mes yeux emplis d'émotions. A chacune de mes venues, j'en étais comme charmé davantage, toujours plus qu'à ma précédente. Je pourrais aisément m’imaginer me poser dans une de ses habitations pour faire mes vieux jours. J'en serais heureux. Pour le moment, cela faisait longtemps que je ne m'étais pas arrêté des jours sur cette si jolie île. Quelques semaines. Peut-être quelques mois. Je ne savais plus. Le temps passait trop vite à mon goût. J'avais arrêté d'épuiser mon énergie à le compter. Après tout, j'en avais besoin pour m’entraîner et me battre au quotidien. Être l’ennemi de bien trop de monde parmi tous ceux encore en vie, je ne comptais pas les nombreux morts qui devait souhaiter la mienne, ne laissait que peu de repos pour que mon corps fasse de nouveau assez d'énergie.

Il fallait se montrer patient. Attendre en gardant le reste d'énergie bien au chaud dans un coin. Faire le vide dans son esprit afin de profiter au mieux de l'île tout en évitant de le gaspiller de manière inutile dans des futilités. J'étais capable de céder, de perdre le contrôle, cependant je ne devais pas et c'était important que je m'y tienne. Comment tenir alors ? Bonne question à se poser. Ma pensée, pour y répondre franchement, était de rester loin des ennuis. Cela représentait sans aucun doute le choix le plus simple à faire et surtout le meilleur. Face à un ennui, dressé de tout son être sur ma route, je ne saurais rester calme. Je me connaissais donc j'en étais convaincu.

Lorsque je fus arrivé, pieds à terre, je suivis ma première intention qui était évidemment de me balader dans les rues en quête d'un endroit où apprécier le temps du jour. Le plan me semblait sans brèche. Il en contenait une que j'avais complètement oublié. Énorme erreur. Je me disais souvent stratège, et juste car j'étais sur cette île, je commettais des erreurs qui pourraient s'avérer fatales. Des soldats de la marine, dont j'étais une de leur cible, étaient également présents. J'en fis la découverte en croisant deux membre de cette organisation dans une rue. Un homme et une femme me tournaient le dos. Des gens se battaient dans un magasin, l'un des deux, l'homme, s'en alla dans la direction des affrontements.

Je cherchais un moyen de la contourner afin de passer inaperçu, mais je ne fis rien de tel. Au contraire. Cette femme, même de dos, me rappelait une personne que j'avais tué et que j'aurais aimé garder loin de la mort. Cela m'attira près d'elle. Je voulais être certain d'avoir tord ou raison. Je voulais savoir. Je ne pouvais ignorer mon envie de découvrir pourquoi elle me rappelait tant cette personne. Ses cheveux ? Peut-être. Son aura ? Peut-être aussi. Je n’hallucinais pas.

Mon corps s'approcha d'elle. Je gardais toutefois mes distances afin de ne pas me faire repérer. Je fus choquer par cette vision. Vitanie était là. Je la voyais en chaire et en os. Je me souvenais avoir mis fin à son existence, lui avoir trancher la gorge pour m'assurer que sa capacité à soigner ne soit plus d'actualité, et elle était là. Mon regard n'arrivait plus à se décoller d'elle. Il était autant perturbé que je ne l'étais. Nous étions pétrifié par l'incompréhension. Je voyais Vitanie. Exactement la même qu'à l'époque. La seule différence était sa tenue de la marine. Avant, c'était une fière pirate membre de l'équipage de Barbe Blanche et amie proche de Strange D. Nana, et désormais elle représentait la marine.

Sentant mes yeux sur elle, sûrement à cause de l'intensité de ces derniers, la femme se tourna ainsi vers moi et me fixa comme je la fixais. Elle devait se demander ce qui me passait par la tête pour que la regarde d'une si étrange façon, et je ne saurais pas le lui expliquer.

Posant ses mains sur son arme, une rapière, elle me parla ensuite, m'appelant par mon nom et prénom puis en me tutoyant pour me demander ce que je faisais là, je n'arrivais plus à prononcer le moindre mot. Ma bouche était bloquée. Moins d'une minute heureusement, néanmoins le temps sembla passer longuement pendant que je forçais pour passer outre mon incompréhension. Une fois que cela fut réussi. Je pris la parole pour lui répondre.

« Vitanie ? Tu devrais être morte ! Qu'est ce que toi tu fais là ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confusion à Water Seven [Ft. Taizone]   Lun 22 Jan - 23:47

Whirlwind LexyLieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 986

Navigation
Doriki:
1000/6000  (1000/6000)
Fruit du Démon: Pawaa Pawaa no mi

Confusion à Water Seven

ft. Nazario Taizone

Je ressemble
à un
pirate ?

Le combat continue dans le magasin, mais tu n’y portais plus attention. Et puis, ce n’est pas comme si Orion avait besoin d’aide… Enfin, tu l’espérais, car présentement connaître les intentions du pirate de Barbe-Noire était maintenant ta priorité. Alors tu brises la glace et tu lui demande directement. Probablement pas la meilleure stratégie, puisque tu doutes qu’il te réponde franchement, mais dans la vie on peut parfois être surpris. Toutefois, il te répond par une question qui te laisse perplexe. Tes fins sourcils se froncent et ton regard bleuté comme le ciel brille avec confusion. Vitanie? Tu ne connais personne sous ce nom. Et ce n’est pas ton nom non plus.

- Pardon… ?

La scène qui se déroulait devant toi te semblait comique, car visiblement Nazario Taizone te confondait avec une défunte, rien de moins. Alors, tu décides de jouer le jeu. Peut-être aurais-tu des réponses. De façon aussi naturel qu’il soit, tu laisses ta main quitté la garde de ta rapière et avance lentement vers le pirate perdu. Alors il croit que tu es cette… Vitanie. Qui est-ce ? Une personne importante ? Peu importe, tu sais qu’elle est morte et qu’elle te ressemble.

- Ah, tu sais… Je ne fais que revenir des morts et hanter les vivants. Je t’ai manqué ?

Tu ne sais pas si c’est le fait de dire une telle idiotie ou l’expression du pirate, mais tu ne peux t’empêcher de rire. Dans la rue plutôt étroite, ton rire résonne pendant quelques secondes supplémentaires avant que le silence revienne. Ah, Orion avait terminé avec les faiseurs de trouble. Tu l’entends l’appeler par ton titre, ce qui te fais sourire. Le pirate ne connait pas ton nom. Alors, tu tournes légèrement la tête et lui ordonne d’emmener ces bandits à la base. Il semble voir que tu parles avec quelqu’un, mais ne semble pas voir qui. Alors il part sans s’inquiété. Ton attention revient sur le pirate et pour un moment, tu te demande si tu as fait la bonne chose. Peut-être était-ce plus sage d’avoir quelqu’un d’autre avec toi. Mais tu es confiante. Tu peux trouver des informations sans l’aide de personne. Tout ce dont tu as besoin est d’éviter la bataille jusqu’à ce que d’autre marines passent dans les parages.

- Voyons, les morts ne reviennent pas à la vie juste comme ça ! Je suis vivante et je n’ai jamais été morte.

Alors là, tu semblais l’avoir surpris. Mais, ce n’était pas ta faute si tu n’étais pas celle dont il parlait. Et puis, ce n’est pas comme si tu avais menti. Tu n’as jamais été morte non plus.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confusion à Water Seven [Ft. Taizone]   Mer 7 Fév - 0:22

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2676

Navigation
Doriki:
3623/6000  (3623/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

J'étais complètement abasourdi par cette vision. J'avais ainsi du mal à y croire car j'étais bel et bien certain de l'avoir tué, et par cela, empêcher d'user de son pouvoir de guérison. Lorsque son corps fut remis à des soldats de la marine, il était sans la moindre étincelle de vie, je me souvenais parfaitement de la sensation de son corps froid dans les bras. Impossible de l'oublier, même après de longs mois, j'avais tout en mémoire, ce qui était rare, mais compréhensible étant donné que j'aurais aimé apprendre à la connaître au lieu de la tuer. Pourtant je l'avais traqué à travers les mers afin de la tuer. Elle ne pouvait être vivante. Non. Rien ni personne n'était en mesure d'y parvenir. Les morts ne peuvent revenir à la vie de cette manière. L'armée de morts d'Elvis était composée de gens décédés incapable d'avoir leur propre volonté et de vivre une existence particulière qui pourrait leur plaire.

Vitanie était morte comme une pirate de Barbe Blanche, mais elle était de retour parmi les vivants et dans le camp de la Marine, son ennemi d'autrefois. Je ne comprenais pas comment cela était explicable. Je cherchais une quelconque logique qui serait capable de satisfaire mes attentes, je n'en trouvais d'abord aucune tandis que je tentais de savoir de quelle manière cette chère Vitanie aurait pu échapper à la mort que je lui avais assigné de force. De biens complexes analyses, au sein de mon fidèle et fourbe esprit, se faisaient dans un chaos absolu de pensées, cependant elles ne m'apportaient rien de très concluant.

En observant le problème différemment, sous un autre angle, je fis une remarque plus que intéressante qui pourrait expliquer enfin ce fameux mystère. Cette Vitanie que je voyais juste sous mes yeux était membre de la Marine et j'avais laissé son corps à des soldats de la Marine. Il était tout à fait plausible que son corps ait été ramené à la vie par des scientifiques de la marine, elle l'ancienne pirate, pour l'avoir sous leur contrôle. Cette théorie du complot était un moyen de me dire qu'elle avait réussi à tromper la mort, et moi, par la même occasion. Je pourrais en être frustré, j'en étais fier.

Cette fierté fut de courte durée. Lorsque j'en vins à l'appeler par son prénom, à lui dire qu'elle ne devrait plus être des nôtres et à lui demander ce qu'elle faisait dans les parages, sa réaction brisa toutes mes attentes, mes croyances en son retour. Je pris donc conscience que ce n'était pas Vitanie. Elle était son sosie. Je pouvais parfaitement la voir en elel comme-ci celle que j'avais tué s'était réincarnée en cette personne. J'en étais toujours perturbé.

Lâchant qu'elle ne faisait que revenir d'entre les morts pour hanter les vivants avant de me poser une question, si elle m'avait manqué, puis elle se mit à rire quelques secondes sans que je comprenne ce qui était en train de se passer. Cela me parut encore une éternité. Je ne savais comment réagir désormais. J'avais compris qu'elle n'était pas celle que j’espérais, mais elle lui ressemblait plus que physiquement et elle jouait le jeu de la Vitanie que je connaissais, que j'aurais apprécié revoir réellement d'entre les morts en vie car oui, elle me manquait. Je le sentais souvent ce manque, accompagné parfois de regret.

Un homme l'appela, elle sourit. Je voyais la Rose sourire à travers le sien, c'en était presque étrange alors que nous ne nous étions vu que peu tous les deux avant que je ne la tue. Quel charmant sourire.

Elle lui ordonna d'emmener des bandits à leur base, ils étaient sûrement ceux qui causaient des soucis plus tôt et l'homme partit ensuite avec les bandits. Il devait être sous ses ordres. Nous étions alors de nouveaux ensemble.

Je n'avais pas encore répondu à ses paroles.

Elle relança en disant qu'elle n'avait jamais été morte. D'après ces dires, elle avait toujours été vivante puisque les morts ne revenaient pas de la sorte. Elle marquait un point. Je voyais dès lors mieux cette demoiselle. Vitanie était morte. Toutes deux, même si quasiment similaire étaient différentes. Une était sous mes yeux, l'autre reposait dans le Royaume des Morts, et je souhaitais que Elvis ne la ramène pas en face de moi de peur ne perdre le contrôle une nouvelle fois telle la dernière fois devant Alissa.

« Viens avec moi, nous allons nous poser dans cette taverne. »

Je lui tournais le dos, commençant à marcher, quelques pas en direction de la taverne, puis m'arrêtant subitement, je lui dis sur un ton amical :

« Je ne suis pas idiot. Tu n'es pas Vitanie. Je vais t'expliquer pour quelles raisons tu ne peux être cette chère personne même si j'aurais adoré que tu puisses l'être mademoiselle le Lieutenant de la Marine. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confusion à Water Seven [Ft. Taizone]   Lun 26 Fév - 15:09

Whirlwind LexyLieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 986

Navigation
Doriki:
1000/6000  (1000/6000)
Fruit du Démon: Pawaa Pawaa no mi

Confusion à Water Seven

ft. Nazario Taizone

Je ressemble
à un
pirate ?

Vitanie. Tu dois avouer que ceci était un beau nom. Et si… Et si, par le grand hasard des choses, tes parents t’avaient appelé ainsi ? Whirlwind Vitanie… Nah, ça ne sonne pas très bien. Pourtant, tu aimais bien le nom. Puis, tu sens la curiosité grandir de plus en plus. Comment est-ce avoir un sosie ? Et si tu l’avais rencontré avant qu’elle meurt. Comment est-ce avoir une jumelle ? Avait-elle un caractère comme le tien ? Visiblement, tes questions allaient avoir des réponses.

- Viens avec moi, nous allons nous poser dans cette taverne.

Ceci était surprenant. Mais, en même temps, pas tant. Tu avais eu la chance, ou la malchance, de rencontrer beaucoup de pirate. Tu sais qu’ils sont tous différent. Certains sont des bêtes qui ne pensent qu’avec leurs muscles et qui croient que la violence et la force brute vont les emmener à leur but. Quels idiots. Mais tu sait que certains ont une tête sur les épaules et ils savent s’en servir. Devant toi, tu avais un mélange des deux. Un homme très puissant et violent, mais avec une tête bien fonctionnelle. Il savait quand prendre les armes et quand éviter les ennuis. Et toi ? Eh bien, tu semblais les chercher. Non, mais, qui suit un pirate aussi dangereux que lui dans un bar juste pour le plaisir de prendre un verre et parler d’une femme morte qui ressemble à toi.

- Je ne suis pas idiot. Tu n'es pas Vitanie. Je vais t'expliquer pour quelles raisons tu ne peux être cette chère personne même si j'aurais adoré que tu puisses l'être mademoiselle le Lieutenant de la Marine.

La bonne nouvelle, c’est que maintenant, il n’avait plus la tête dans les nuages. Il avait compris que les morts ne reviennent pas à la vie… Enfin, parfois la vie à un drôle d’humour. Alors, sans trop réfléchir aux conséquences de tes actes, tu le suis derrière. Tu n’es pas très loin, mais pas trop proche non plus. Tu connaissais son pouvoir. L’acide. Et tu n’avais pas envie de fondre jusqu’à ce qu’il ne reste même plus tes os à enterrer. Les murs projetaient une ombre sur toi et Nazario Taizone. Cela semblait presque trop facile de simplement te rapprocher rapidement et silencieusement et simplement écraser son crâne. Ou simplement sortir ton épée sans faire de bruit et transpercer son cœur. Personne ne pourrait te voir et la récompense était alléchante. Après tout, ce n’est pas à tous les jours qu’une prime aussi grande que la sienne vienne valser devant toi presque complètement à découvert. Mais, tu avais des instincts de survie. De bon instinct. Ce qui différence les vivants des morts. Bien que cela semble une bonne idée de tuer le pirate, tu sais que pour le moment, tu ne serais pas capable de le battre. Et puis, s’il est là, peut-être que le reste de l’équipage y est. Tu prends note de lui demander une fois dans la taverne.

Cette dernière est plutôt vide. Tu n’es pas surprise, le soleil n’est pas prêt de se coucher. Les gens ne sont pas prêt à être en état d’ébriété si tôt en journée… Enfin, si tu ne comptes pas les 7 personnes éparpillées dans le bar. Tu prends place dans un coin éloigner de la pièce et prend soin d’enlever tout ce qui pourrait te liée avec la marine, soit ta veste et ta casquette. Tu ne voulais pas que la curiosité tue le chat. Une serveuse vient vous voir une fois assis.

- De l’eau s’il vous plaît.

Tu n’as pas besoin qu’un officier dise que tu es saoule en plus d’être avec un pirate. Alors, tu déposes ton coude sur la table et pose ta joue contre ta main en fixant le pirate. Il n’est pas si laid…

- Alors, qui donc est cette Vitanie ? Une ancienne flamme ? Une sœur ? Une ennemie ?


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confusion à Water Seven [Ft. Taizone]   Jeu 15 Mar - 0:14

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2676

Navigation
Doriki:
3623/6000  (3623/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Après lui avoir clairement fait savoir que je savais qu'elle ne pouvait pas être Vitanie, je lui avais de nouveau tourner le dos pour me diriger vers une taverne qui était non loin de nous pour pouvoir lui expliquer le fond de ma pensée comme je venais de le lui proposer sur un ton amical. La demoiselle me suivit sans rechigner. Elle ne semblait pas avoir peur de ma personne. Je ne savais pas si cela était à prendre comme une bonne nouvelle, ou pas, mais cela me rappelait le souvenir de celle que j'avais tué encore et encore, toutes les deux avaient tant de points communs que j'en étais sans cesse choqué à chacune de mes découvertes. Je les gardais toutes dans un coin de mon esprit sur un tableau noir sur lequel j'écrivais à la craie, les unes après les autres, ces découvertes concernant leur point commun. Elles étaient si proches et si éloignées, c'était particulier ce que cela créait en moi, dans mon corps, qui ne savait plus quoi dire jusqu'à ce que nous entrions dans la taverne.

Il n'y avait pas grand monde, plutôt vide. Seulement quelques gens étaient éparpillés dans tout l'espace que cet endroit offrait, je laissais entrer par galanterie celle qui était Lieutenant de la Marine, puis m'immisçant à sa suite, je pris place à la table où elle se mit. En s'y installant, elle retira ses habits de travail en tant que membre de la marine, c'est à dire sa veste et son couvre chef aux symboles de son camp. Je me posais en face d'elle, m'asseyant sans me presser, pour pouvoir la regarder droit dans les yeux quand j'aurais à lui adresser de nouveau la parole. J'étais détendu et confiant. Cela était palpable dans l'air, visible dans ma gestuelle et dans mon comportement. Je ne craignais pas cette jolie femme. J'étais en mesure de la combattre et de la vaincre sans trop de problème si je n'en venais pas à céder à ma folie. Pour le moment je n'avais pas à m'en soucier, ma folie était sous silence, muette, elle n'avait pas son mot à dire dans cette conversation entre le reflet de Vitanie et moi.

Une serveuse vint à notre rencontre pour prendre nos commandes. J'entendis la fille aux cheveux rosés demander un verre d'eau. Ce choix était sans doute fait car elle n'avait pas terminé sa journée de travail, elle ne pouvait donc boire de l'alcool. Elle devait se tenir tranquille au risque d'être réprimander. Pour ma part, je demanda à la serveuse trois bouteilles de cola, et lui tendit assez de billets pour payer l'ensemble de nos commandes respectives.

La demoiselle posa son coude sur la table, sa joue collée à sa main et me fixa avec attention avant de me poser de multiples questions à la chaîne pour que je lui explique enfin qui était cette Vitanie qui était presque sa jumelle.

« Vitanie était mon ennemie, elle était membre de l'équipage de Barbe Blanche, mais j'avais quelques sentiments à son égard et.. »

La serveuse vint me couper en apportant les bouteilles de cola et le verre d'eau qu'elle posa avec soin sur la table. Elle s'en alla ensuite reprendre possession du comptoir où un vieil homme de petite taille essayait de prendre un verre rempli de saké qui traînait sans surveillance. Elle le balaya d'un violent coup de pied, lui, était désormais sur le sol poussiéreux de la taverne en train de se plaindre et je continuais alors de parler au sujet de Vitanie.

« Je l'avais rencontré sur une île du nouveau monde alors que je devais capturé un possesseur de fruit du démon, j'ai eu à l'affronter dans un combat qu'elle a fini par fuir puis je l'ai traqué, combattu et tué sur une île de GrandLine. J'ai cherché à la chasser pour éviter que de trop puissants sentiments naissent pour elle, la mort était le seul remède. »

Attrapant une des bouteilles à pleine main, j'en bus quelques gorgées et je repris pour conclure.

« Oui, je suis un monstre comme vous devez le savoir, mais étrangement, elle aurait pu me rendre humain. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confusion à Water Seven [Ft. Taizone]   Ven 16 Mar - 16:35

Whirlwind LexyLieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 986

Navigation
Doriki:
1000/6000  (1000/6000)
Fruit du Démon: Pawaa Pawaa no mi

Confusion à Water Seven

ft. Nazario Taizone

Je ressemble
à un
pirate ?

- Vitanie était mon ennemie, elle était membre de l'équipage de Barbe Blanche, mais j'avais quelques sentiments à son égard et…

Cela allait être une histoire intéressante. Un pirate de Barbe-Noire et un pirate de Barbe-Blanche. Deux équipages très puissants et ennemis. Alors entendre que ces deux personnes auraient pu tomber en amour, cela aurait fait scandale. Pourtant, malgré que tu n’aimes pas particulièrement les pirates, tu aimais les histoires d’amour. Tu ne vis que pour trouver l’amour après tout. Que la personne soit un pirate, un marine ou même révolutionnaire, tout le monde a le droit de tomber en amour. Et puis, on ne choisit pas qui l’on aime. Ces personnes s’incrustent dans nos vie sans même que l’on s’en rende compte. Comme des ninjas. Et pouf ! Sans même le vouloir, l’amour frappe à nos portes. Curieuse et excitée à l’idée d’entendre une histoire d’amour, tout ton attention fut porté vers le pirate qui se fit malheureusement couper par la serveuse. Tes yeux pétillaient tel un enfant qui voit des sucreries ou des jouets. L’amour… L’amour est si beau. Et les amours interdits sont des histoires si délicieuses et déchirantes. Mais, la suite te fit froncer tes sourcils.

- J'ai cherché à la chasser pour éviter que de trop puissants sentiments naissent pour elle, la mort était le seul remède.

Tu avais compris qu’elle était morte, après tout, Taizone croyait que tu étais la défunte. De plus, tu avais vu dans les journaux, en plus d’en avoir entendu parler dans la base militaire, que le corps d’un pirate de Barbe-Blanche avait été livré. Tu n’avais toutefois pas écouté assez pour savoir de qui il s’agissait. Mais, ce qui te surprenais étais les raisons pour lesquelles il l’avait tué. Il l’avait tué pour ne pas avoir trop de sentiments pour elle. Cela n’avait aucun sens. Pourquoi ? Pourquoi ? L’amour est ce qu’il y a de plus beau et de plus pure et parfait. Tu ne vivais que pour l’amour. Ta confusion se reflétait sur ton visage avec tes lèvres pincées et ton regard perdu.

- Oui, je suis un monstre comme vous devez le savoir, mais étrangement, elle aurait pu me rendre humain.
- Mais… Mais…

Les mots t’échappaient. Tu ne trouvais rien à lui dire. Alors tu lui parlas avec ton poing à son visage. Ton mouvement se fit si rapidement, que lorsque tu te levas, la table tomba renversant ton verre d’eau et les bouteilles de cola. Félicitation… Tu étais censée aider les marines à diminuer le taux de criminalité et réglé les conflits et te voilà, en train de frapper un pirate de Barbe-Noire. Félicitation. Tu n'avais pas peur, et cela ce voyait. Après tout, peu de gens oseraient frapper un pirate aussi puissant que Nazario Taizone. Pourtant, tu l'avais fait.

- J'arrive pas à croire que tu l'ai tué ! L'amour est quelque chose de magnifique que tout le monde devrait avoir ! Et toi tu as tué l'amour de ta vie !

Enfin, l'amour de sa vie. C'était exagéré, mais... Lorsqu'il s'agit de l'amour tu exagères tout le temps. Il te rendait furieuse. Non seulement il avait tué celle qu'il aimait, mais en plus il a gâché ce qui aurait pu être une histoire d'amour passionnante! Tu commençais déjà à avoir une image qui se formait lorsqu'il avait commencer son histoire. Mais, il a tout détruit ! Personne ne détruit des histoires d'amour. Personne. Même pas un pirate de Barbe-Noire.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confusion à Water Seven [Ft. Taizone]   Mar 3 Avr - 19:25

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2676

Navigation
Doriki:
3623/6000  (3623/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Une fois que j'eusse commencer mon histoire, je pus voir ses yeux pétillants et rêveurs devenir lourds de colère par rapport à cette attitude égoïste qui avait amené Vitanie à la Mort. J'avais sans doute fais une énorme faute, impardonnable, qui ne pourrait jamais être corriger.

L'amour était quelque chose de magnifique selon elle, et je savais depuis un certain épisode de ma vie que cela était vrai, cependant j'avais chassé à mort cette pauvre demoiselle à travers les mers pour réduire tous ces possibles sentiments naissants à son égard à néant. J'avais pourtant accompli ma tâche à contre-coeur, puisque même si j'avais du mal à l'avouer, j'aurais aimé ne pas avoir à la tuer et à apprendre à la connaître. Mon cœur n'avait pas été de l'avis de cette raison qui m'avait poussé à faire cet odieux choix sanglant. La vie était parfois horrible. J'en étais une des causes. Je méritais pleinement ce coup de poing que je n'avais pas tenté d'esquiver grâce à mon haki de l'observation. Mon corps n'avait pas bougé d'un centimètre ; j'étais resté passif car tout à fait d'accord avec ce qu'elle pouvait dire. J'avais peut être tué l'amour de ma vie. Oui, et je le regrettais souvent.

L'acide, quant à lui, ne m'avait pas attendu pour réagir dès que le coup toucha mon visage et que la table ainsi que tout ce qui avait dessus tomba au sol, brisant le verre des bouteilles et du verre, laissant les liquides et les morceaux de verres se répandre. L'acide me recouvrit d'une traite pour composer ma fameuse armure d'acide, mais je lui fis comprendre de se retirer ensuite puisque je n'en avais pas besoin lors de cette chaleureuse discussion forte en émotion. La chaise fut cependant assez attaqué par son pouvoir corrosif que j'en pris une autre à une table voisine de la nôtre, même si cette dernière était désormais plus au sol qu'à nous. Je m'assis sur la chaise, ne disant rien tout d'abord, j'étais pensif.

Le premier amour de ma vie était mort par ma faute, le second également. Quel monstre j'étais en ce bas monde, j'en avais mal à mes restes d'humanité. Dommage que ma métamorphose en bête ne soit pas complète, que je n'ai toujours pas accepté d'en devenir une dans sa totalité, et que j'étais encore en partie humain. Je sentais de nouveau ce vide en moi, ce vide qui me déchirait de l’intérieur. Elle venait de l'ouvrir et j'en souffrais sévèrement. Je ne le montrais pas de l'extérieur, affichant juste une expression vide de sens, ce qui était alors tout le contraire de ce qu'il se tramait depuis l’intérieur.

« Les gens que j'ai aimé, apprécié, finissent tous par mourir si vite. La Mort doit prendre un certain plaisir à les emmener dans son Royaume. Je dois avoir eu peur de la perdre de ses froides mains pour la tuer des miennes, car oui, plus je perds de mon humanité, plus je perds de mes souvenirs et.... »


La bouteille de cola que je tenais encore, la seule qui n'était pas tombé au sol, je la mis à ma bouche pour en prendre quelques gorgées puis je repris la parole.

« … Je suis faible face à l'amour. Je ne suis pas comme toi, je n'ai qu'un douloureux vide à la place du cœur. C'est un genre de vide qui ne peut pas être combler, enfin, je crois... »

Les gens de la taverne nous fixait tous sans exception comme si elle et moi nous tenions sur une scène dans un théâtre devant notre public. La demoiselle et moi étions donc devenu le centre d'attention de toutes les pensées qui pouvaient émergées de ces gens. Leur yeux ne nous quittaient donc pas comme le silence qui régnait dorénavant autour de notre discussion. Je ne leur portais pas d’intérêt et j'étais presque certain que l'autre qui me faisait face n'en avait pas grand chose à faire ; nous étions au sein d'une conversation d'où les sentiments prenaient le dessus sur nos raisons, ce qu'il pouvait se passer dans les environs n'étaient rien en comparaison. L'abominable pirate de Barbe Noire que j'étais, s'ouvrais à un membre de la marine, pour le meilleur, et surtout pour le pire.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confusion à Water Seven [Ft. Taizone]   Mer 4 Avr - 20:19

Whirlwind LexyLieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 986

Navigation
Doriki:
1000/6000  (1000/6000)
Fruit du Démon: Pawaa Pawaa no mi

Confusion à Water Seven

ft. Nazario Taizone

Je ressemble
à un
pirate ?

Tu ne sais pas ce qui fut le plus surprenant. Le fait que tu l’ai frappé ou le fait qu’il n’a même pas essayer de se défendre. Pourtant, éviter le coup aurait été facile pour lui, un commandant de l’équipage de Barbe Noire. Alors, tu le fixe. Comme si une deuxième tête lui avait pousser sur l’épaule. Non seulement il n’avait rien fait pour éviter le coup, mais il n’avait même pas essayer de répliquer. L’acide ne t’avais même pas toucher. Pas que tu t’en plain… Pauvre chaise. Pourtant il avait la parfaite excuse pour te noyer dans un bain d’acide. Tu étais une marine et tu avais commencer l’altercation. Tu le regarda prendre une chaise. Le bar était silencieux. Même les mouches n’osaient pas faire le moindre bruit, peut-être de peur de déclencher ton tempérament plutôt explosif. Tu attendit, debout les bras croiser. Avec un regard réprobateur, comme un parent qui réprimande son enfant. Mais, « l’enfant » n’avait aucune excuse. Du moins, pour toi, ce n’était pas une bonne excuse. Les lèvres serrer, tu repris place et replaça la table en murmurant des excuses à la jeune serveuse qui s’empressait de tout ramasser. Son regard évitait le tien et son corps était tendu. Félicitation Lexy, maintenant les civils ont peur de toi ! Tu peux déjà entendre ton capitaine te réprimander pendant des heures. Arrrrhg, c’est de la faute de ce maudit pirate. Si seulement il n’était pas si idiot.

-Ils ne perdraient pas leur vie aussi rapidement si tu ne les tuais pas ! Tu peux empêcher leur mort ! Rien ne t’oblige à être un monstre. L’amour peut te rendre un peu plus humain!

Plus tu parlais, plus le ton montait. Tu sentais ton sang bouillir à l’intérieur de toi. Quel frustration. Tu ne pu t’empêcher de relâcher ta colère dans ton poing une seconde fois. Par contre, cette fois-ci, ton poing fracassa la table. Puis, lorsque tu remarqua ce que tu avais encore fait, tu soupira et laissa tomber ta tête dans ta main.

-Tu me donne mal à la tête…

Le silence était encore plus lourd et semblait vouloir t’écraser. Tu n’avais pas besoin de lever les yeux que tu savais que tout le monde vous regardais. Tu avais envie de leur dire de regarder ailleurs, mais rendu au point où tu étais, cela n’en valait pas la peine. Alors tu sorti simplement ton portefeuille et remis assez d’argent à la serveuse pour une nouvelle table et une nouvelle chaise. Un silence s’était infiltré entre toi et le pirate. Tu étais encore indécise si cela était confortable ou non. Pendant un instant, tu avait presque oublié que tu étais censée faire une patrouille. Quoi faire ? Retourner faire ton boulot ou faire la leçon au pirate ?

-Je ne t’aime pas beaucoup. Mais, je crois que tout le monde à le droit d’avoir de l’amour et être heureux. Alors je vais te donner un conseil. Ne tues pas les gens qui te sont proches ! Et ! Si tu ne peux pas redevenir humain, trouve quelqu’un qui peut être un monstre avec toi. Sinon, tu vois ce poing ? Eh bien je vais te frapper jusqu’à ce que l’amour te rentre dedans.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confusion à Water Seven [Ft. Taizone]   Ven 27 Avr - 15:47

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2676

Navigation
Doriki:
3623/6000  (3623/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Cette demoiselle ne comprenait donc pas ce que j'essayais de lui dire. Je n'étais pas celui qui les tuais, ce n'était pas forcément de ma main que leur vie prenait fin, mais de la Mort elle-même qui s'en amusait. Je n'étais qu'un de ses jouets. Je subissais tous les maux du monde dès que mon cœur se mettait à battre pour une personne. Il me fallait éviter ce genre de problème au maximum. Je me devais de les fuir pour ne pas voir mourir encore celle que je pourrais éventuellement aimer. Mon humanité avait tant perdu de son bel éclat. Ma monstruosité était devenue ma nouvelle nature. J'étais ainsi devenu plus sanguinaire que le pouvoir de Strange D. Nana. Je me trouvais couvert du sang de tellement d’innocents que je n'osais compter. Je me suis nombre de fois réjouis d'en être ainsi couvert. Je ne méritais pas d'avoir de nouveau des sentiments, encore moins pour finir avec son sang sur le corps et son décès entre les mains.

Elle avait l'air sérieuse quand elle disait que l'amour avait le pouvoir de me rendre plus humain, cependant est-ce que je le voulais ? Est-ce que je tenais à redevenir humain et à perdre ma monstruosité ? Cela signifierait la fin de ma carrière de prédateur dans la piraterie, et surtout l'arrêt de mes coups de folies au sein de l'équipage de l'un des Empereurs du Nouveau Monde. Si je me mettais à vivre tel un humain, je ne pourrais plus me considérer comme une formidable bête indomptable et imprévisible.

Je gardais mon calme et me taisais devant le lieutenant qui ne semblait pas pouvoir contenir son énervement. Je l'agaçais avec mes propos. Je sentais son besoin de me frapper croître, voire se décupler, à chacune de mes paroles, ou peut-être même des siennes ; je ne pouvais le deviner à moins d'entrer dans son esprit. Toutefois, j'avais eu raison sur le fait qu'elle avait du mal à se contrôler. L'un de ses poings s'en alla détruire la table. Elle avait de la force. J'aurais pu m'en amuser, mais cette discussion me poussait à ne pas en faire de trop. Le silence se fit de suite plus pesant qu'auparavant il n'avait pu s'y résoudre.

La demoiselle, encore elle, pour s’excuser notamment d'avoir brisé la table, offrit quelques billets à la serveuse. Elle avait bon cœur. Je n'aurais pas fais pareil. Mon instinct premier m'aurait poussé à tuer tous ces gens qui nous entourait, cependant à ses côtés, pour le moment, je préférais ne pas me lancer dans un génocide ou un de ces bains d'acides meurtrier dont j'avais le secret. Je ne la quittais pas des yeux, elle prit ensuite la parole, une nouvelle fois pour me faire la morale.

Elle disait dans celui-ci, pour faire simple et court, ne pas beaucoup m'aimer, que je méritais autant que n'importe qui d'être heureux et d'avoir de l'amour, de ne pas tuer ceux qui me sont proches, de me trouver un monstre comme moi si je persistais à vouloir en être un, car sinon elle me frapperait pour faire entrer de l'amour en mon être. J'aurais pu en sourire, en rire, m'en moquer, néanmoins je n'arrivais pas tant que je me sentais mal par rapport à ce qu'elle venait de dire. Mes yeux se baissèrent enfin vers le sol dans un instant de totale introspection. Je regardais à l’intérieur de moi, m'analysant ; j'étais vraiment un imbécile fini.

« Tu pourrais me frapper pour essayer, mais cette fois, l'acide te tuera, toi, comme tous ces pauvres gens, donc garde ton calme s'il te plaît. Je ne comprend pas pourquoi je mériterais d'avoir de l'amour et d'être heureux. C'est à cause de cela que nous sommes devenus des monstres. C'est cela qui m'a fait perdre mon humanité, mais tu as raison sur un point, c'est aussi ça qui pourrait me la donner de nouveau. La vie est bien étrange dans son fonctionnement... »

Levant les yeux pour me plonger dans les siens, je bus quelques gorgées de cola de ma bouteille avant d'en dire davantage depuis ma chaise. J'allais ainsi poursuivre quand une toux me prit subitement et me fit cracher une certaine quantité de sang sur le sol. Mes yeux, qui n'eurent le choix de suivre en direct le sang sortant de ma bouche pour aller s'étaler sur le sol, reprirent leur position initiale pour faire face à ceux de la demoiselle.

« La vie me punit de mes méfaits, tu te rends compte ? Comment pourrais penser à aimer alors qu'elle souhaite ma mort ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Confusion à Water Seven [Ft. Taizone]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Confusion à Water Seven [Ft. Taizone]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Water Seven-