AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je ne pensais pas te revoir un jour... [FT. Taizone]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Je ne pensais pas te revoir un jour... [FT. Taizone]   Ven 1 Déc - 1:00

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1233

Navigation
Doriki:
2000/6000  (2000/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Je ne pensais pas te revoir un jour...

feat. Vesperine & Taizone
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



La fête avait prit fin il y à quelques heures à présent. Retrouver la chaleur et le confort d'un équipage était plus qu'agréable et puis quel équipage ! Celui de Barbe-Noire ! Je n'aurais jamais pensé qu'un jour je puisse faire partie de cet équipage, heureusement que parfois le hasard fait bien les choses... J'avais encore un peu de mal à retenir les prénoms de certain de mes nakamas, sauf bien sûr les plus connus comme Burgers, oui bien Katarina, sa seule autre femme de l'équipage. Mais je sentais dès maintenant que j'allais me plaire ici, tout le monde -ou en tout cas une très grosse majorité- avait la même mentalité que moi, je n'allais certainement pas m'en plaindre. Moi qui avais eu quelques problèmes d'intégration dans mon précédemment équipage... C'est quand même malheureux qu'ils soient tous subitement mort et que je sois la seule survivante... C'est étrange quand même, vous ne trouvez pas ? Quoi qu'il en soit, je sentais que la vie m'ouvrait de nouveau grand ses bras.

J'étais donc sur le pont du Radeau qui perçait doucement les flots calmes de cette magnifique nuit étoilée. Je me trouvais assise contre le mat, la tête en l'air et les bras croisés sur la poitrine. Les images de la soirée qui venait de se dérouler défilaient devant mes yeux : le feu géant que j'avais eu la chance d'allumer, les tonneaux de saké qui défilaient les un après les autres et puis ce trouble fête, l'île qui avait faillit brûler avant que le Capitaine n'use de ses ténèbres pour régler cette histoire. Et puis lui...

Je n'aurais jamais pensé le recroiser un jour et encore moins dans cet équipage/ C'était le seul point qui me faisait regretter de les avoir rejoint. Moi, rancunière ? Non, mais je gardais seulement un très mauvais souvenir de notre première rencontre. Sa folie m'avait dans un premier temps séduite, puis elle m'avait surprise, avant de me faire fuir. Je penchais la tête pour regarder mes mains dont les paumes gardaient encore les cicatrices de notre rencontre, même plusieurs années après. Faire remonter ces souvenirs à la surface me donnait un pincement au cœur. J'étais quelques peu inquiète de la façon dont j'allais réagir si jamais je le croisais seul à seul, ou pire, comment lui allait réagir. Entouré des autres j'avais réussi à me contrôler, mais je ne savais pas s'il en serait toujours ainsi...

Je relevais le nez en l'air pour retourner regarder les milliers d'astres brillants en soupirant. Voila, maintenant je me sentais mal, comme prise au piège d'une cage invisible, qui se refermait doucement mais sûrement sur moi. Quelle horrible sentiment... Le vent venait faire bouger mes cheveux qui me chatouillaient alors, ce qui qui m'agaçais. Je les replaçais derrière mes oreilles d'un geste rapide de la main en soupirant. Un grognement montait de ma gorge alors que je me levais pour regagner ma cabine...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
made by guerlain for [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je ne pensais pas te revoir un jour... [FT. Taizone]   Sam 2 Déc - 2:08

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2668

Navigation
Doriki:
3623/6000  (3623/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Que dire de cette soirée organisée pour célébrer ma soudaine promotion au sein de l'un des plus redoutables équipages du monde ? Pour commencer, j'y avais passer un agréable moment. L'île sur laquelle nous étions fut pleine de surprises. Tout au long de cette soirée, l'inattendue fut au rendez-vous et cela me fit plaisir. Tout se passait d'abord pour le mieux, sans la moindre gène à l'horizon, nous nous amusions alors en relâchant la pression du quotidien. La consommation d'alcool était sans limite. Nous mangions bien sous les étoiles. La nuit était douce. Une ambiance sympathique régnait. Tout le monde profitait de la fête. La bonne humeur présente était sur tous les visages jusqu'à ce qu'un type étrange ne décide de se mêler de nos affaires. Personne ne l'avait invité et il s'était permit de venir. Cet homme était un irréductible idiot. Il s'en était prit ouvertement au capitaine et à son équipage sous prétexte que nous dérangions son île.

Je l'avais donc remis à sa place devant tous les membres de l'équipage. Montrant par ce geste que je n'étais pas un faible dirigeant sous les ordres de notre cher empereur au milieu d'un tas de démons. Je voulais que tous me respectent autant que me craignent. Dans un équipage où les lieutenants sont essentiellement des gens de très grande taille, ne mesurer que la taille moyenne pour un homme n'est pas vraiment recommandé pour se faire autant respecter et craint que les autres. Cependant, pour ma défense, j'avais une certaine prédisposition naturelle pour y parvenir. J'avais un talent que le monde connaissait depuis mes débuts dans la piraterie, une incroyable folie. Aucune n'était comme la mienne. Je n'aurais aimé n'en avoir aucune autre que celle-ci, j'en étais fier malgré son problème de constance.

Un jour sur deux ma folie causait de surprenant dégâts autour de moi et je n'y pouvais rien. Seul la mort était capable de l'arrêter lorsque l'épuisement n'y parvenais guère. Heureusement, en apprenant à la contrôler durant d'éprouvants entraînements, j'arrivais à la mettre en avant lors de situations dangereuses afin de m'en sortir en un seul morceau. La tentation était souvent des plus tortueuses de ne pas se contenir. La bête avait constamment soif de sang. Quand je la laissait hors de sa prison mentale, elle commettait d'affreuses choses en mon nom. Cela ne me dérangeait aucunement puisque cela faisait partie intégrante de moi, j'étais cette bête.

Une bête qui avait eu besoin de repos. Un qui serait aussi réparateur que calme ; je ne souhaitais que ça en rejoignant le navire. La fatigue avait su m'emporter d'un coup après cette soirée. Je m'étais couché directement dans le lit de ma cabine sans perdre de temps. Quelques membres de l'équipage, quant à eux, décidèrent de continuer la fête à bord du navire. Le bruit ne me dérangea pas. Je n'avais pas eu l'énergie pour les accompagner, et encore moins pour leur dire de se taire. J'avais ensuite eu l'impression, en me levant de mon pied dominant, d'avoir dormi fort longtemps. Ce n'était pas le cas. Juste assez pour être en forme. J'aurais voulu encore dormir, mais maintenant que j'étais levé, j'allais trouver que faire sans attendre.

Le sommeil m'avait donné faim. J'avais trouvé comment m'occuper. Mon ventre me lavait fait savoir de sa plus belle voix. Je ne pouvais que l'écouter. Il me conseilla de me rendre immédiatement dans la cuisine afin de dévorer un premier repas, immense de préférence, pour obtenir l'énergie nécessaire afin de tenir toute la journée. Je fis cela. Je mis un t-shirt et un pantalon, les deux de couleur noire, avant de quitter ma cabine.

Sur le chemin, je croisais des camarades de beuveries que j'avais aperçu la vieille qui parlaient de la soirée et qui se jetèrent presque à mes pieds pour me saluer. Ceux-là devaient être des petits nouveaux qui aimeraient avoir ma faveur en tant que lieutenant Je ne les avais jamais vu dans les parages auparavant. Je les saluais brièvement. L'un se mit à me poser tout un tas de questions sur le fonctionnement de l'équipage, sur comment s’intégrer, je lui offris alors de précieux conseils et je les laissa dans leurs discussions.

Ma route fut de nouveau interrompue lorsqu'une jeune fille aux cheveux bleus la croisa. Elle avait été là lors de la soirée. La voir m'avait rappelé que je la connaissais, ou que je croyais la connaître. Le problème était que je ne m'en rappelais pas. Ma mémoire, à propos du passé, me jouait pas mal de tours et s'amusait à faire disparaître des éléments. La connaissais-je réellement ? Telle était la question.

« Hey la bleue, on se connaît nan ? Enfin je veux dire, on s'est pas déjà rencontré ? Parce que tu me dis un truc, mais j'arrive pas à me souvenir exactement ! »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je ne pensais pas te revoir un jour... [FT. Taizone]   Ven 29 Déc - 12:29

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1233

Navigation
Doriki:
2000/6000  (2000/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Je ne pensais pas te revoir un jour...

feat. Vesperine & Taizone
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




J'appréciais fortement le calme de cette fin de soirée, enfin, nous étions plus au beau milieu de la nuit d'après la position des étoiles dans le ciel. J'entendais certain de mes nakamas qui tout comme moi n'avaient pas encore réussi à trouver le sommeil. Quoi de plus étonnant après l'excitation de cette soirée ? Quelques bribes de mots me parvenaient aux oreilles, suffisamment pour que je puisse imaginer la conversation qu'ils étaient en train d'avoir. Merde…

Ils étaient en train de parler de la promotion de vieil ami, et sans doute avec lui. Je me stoppais dans mon élan, ne voulant pas à avoir à le croiser. Je forçais le pas dans une autre direction que celle d’où venaient les voix, me disant que je pourrais passer près des cuisines pour regagner ma cabine. Seulement une fois assez loin à mon goût je ralentis, prenant quelques secondes pour reprendre mon souffle. Je me rendis alors compte que mon sens de l’orientation était encore plus pitoyable que ce que je pensais. Forcement je n’avais pas encore bien appris à me repérer sur cet immense navire…

Je m’apprêtais alors à faire demi-tour quand surgit la silhouette de la personne que je souhaitais éviter. Je murmurais un juron alors que j’essayais de me rendre invisible, mais ça ne marchait pas. Il me hélait pour me demander si nous nous connaissions, ou si nous nous étions déjà croisé. Ses mots me glacèrent le sang alors que je me tournais lentement vers lui. Sans même m’en rendre compte je lui avais donné un mal de crâne, certes léger, mais suffisamment pour être dérangeant. J’avais pris cette habitude quand je me retrouvais en face de personne avec qui je n’avais pas spécialement envie de parler ou que je n’appréciais pas.

Je ne bougeais pas de là où j’étais, légèrement appuyer contre une table. Je ne savais pas quoi dire, ni même par où commencer. Tout se mélangeait dans ma tête. Des souvenirs, des impressions que j’avais eues, des sensations aussi. Mais tout ce qui ressortait de cette journée ce n’était que mauvais…

-Oui on c’est déjà rencontré… Dis-je faiblement, je n’étais même pas sûre que ma voix portait jusqu’à lui. C’était il y a quelques années… On avait passé un bon moment jusqu’à ce que tu essaye de me tuer, sans aucune raison.

J’étais complètement tétanisée à cet instant, paralysée par la peur de me sentir au piège, sans aucune échappatoire…


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
made by guerlain for [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je ne pensais pas te revoir un jour... [FT. Taizone]   Mer 10 Jan - 23:19

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2668

Navigation
Doriki:
3623/6000  (3623/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Étant donné que j'avais du mal à obtenir de ma mémoire des informations sur cette jeune fille aux cheveux bleus, la meilleure solution était sans doute de lui demander directement de répondre à mes questions. Il n'y avait, à première vue, rien de plus simple. Je n'avais qu'à lui demander, sur un ton calme et détendu, de quelle manière nous nous étions auparavant rencontré, elle et moi, dans l'une des îles ou mers de ce monde. Je cherchais alors dans ce qui me servait de souvenirs d'où j'étais convaincu de l'avoir déjà vu. J'essayais de trouver une jeune demoiselle avec une telle chevelure, mais cela ne m'aidait guère, rien de me venait en tête à son sujet.

Je pouvais me tromper. Il était donc possible que je sois en train de confondre avec une autre personne qui lui ressemblerait plus ou moins, que cela soit autant par le physique que par le mental. Nous connaissant, moi et ma mémoire, je ne pensais pas me tromper quand je disais l'avoir vu, mais je n'arrivais pas à me souvenir de notre rencontre. Les circonstances de celle-ci, jusqu'à tout ce que j'aurais pu lui dire, c'était comme si j'avais tout oublié. Vraiment tout oublié. C'était tel que pour moi, avant qu'elle ne se mette à me raconter les moindres détails de notre rencontre, elle n'avait jamais existé. Si je ne l'avais revu dans cet équipage, qui était désormais le nôtre à tous les deux, sa personne physique voire mentale, n'aurait plus rien été pour moi.

Je l'avais toutefois revu. Elle était là. Son visage me disait vraiment quelque chose, il n'était pas du genre banal, cependant il n'était pas non plus si original. Je la regardais droit dans les yeux pour tenter de rentrer dans son esprit afin de trouver ce que je cherchais, en vain, encore.

Sans comprendre ce qui était en train de se passer, mon crâne commença à me faire souffrir. Certes légèrement, néanmoins je le sentais tout de même et c'en était agaçant. Il fut bref. Aussi vite arrivé qu'il me quitta. Il ne s'excusa pas pour la gêne occasionnée. Venir me déranger lorsque j'étais en pleine quête d'information semblait ne pas l'avoir embêter et cela m'avait légèrement énervé. Heureusement pas assez pour se voir sur mon visage, j'avais toujours cette habituelle expression de confiance.

Mes yeux se continuaient dans les siens. Je ne la lâchais pas.

Elle me répondit ensuite. Nous nous étions effectivement déjà rencontré. Sa voix était faible. Presque inaudible. Je faisais quelques efforts pour décrypter ses paroles. Elle devait se sentir mal pour une raison qui m'était inconnue sur le moment et que je compris par la suite quand elle m'expliqua qu'après un bon moment en ma compagnie, j'avais attenté à sa vie. Je ne voyais pas ce qu'elle voulait dire par passer un bon moment, nous avions peut être fait des folies et je m'en souvenais pas. J'en étais assez déçu. Le fait que j'avais essayé de la tuer m'amusa. Je n'avais pas changé depuis longtemps là dessus ; tuer était toujours une de mes passions.

« Tu es certaine que j'ai voulu te tuer sans raison ? Je ne dis pas que ce n'est pas possible, j'en suis capable, mais ça m'étonne ! Ahahah »

Une fois terminé de rire un coup, je poursuivis.

« Raconte moi ce que nous faisions, si tu t'en souviens. On pourra trouver des réponses ensemble à cette question ! »

Je lui envoyais un léger sourire et j'attendis son tour de parole.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je ne pensais pas te revoir un jour... [FT. Taizone]   Mar 27 Mar - 22:08

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1233

Navigation
Doriki:
2000/6000  (2000/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Je ne pensais pas te revoir un jour...

feat. Vesperine & Taizone
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Je n'aimais pas la situation dans laquelle je m'étais retrouvée. À quelques minutes d'intervalle nous ne nous serions peut-être pas rencontré. Enfin, cela n'aurait duré qu'un temps, le navire n'est pas infini, nous aurions bien fini par nous tomber dessus, c'était inévitable je crois bien. Alors est-ce que c'était le moment d'affronter mes cauchemars, ou celui de fuir ? En regardant par son épaule je constatais que la fuite n'était de toute manière pas une option réalisable puisqu'il était devant l'unique sortie. C'est que le moment de lui faire face était arrivé alors. Je prenais une inspiration un peu plus grande que les autres, comme si ça pouvait me donner un tant soit peu de courage. Ça ne marchait pas franchement, j'étais toujours autant terrorisée, même si d'un point de vue extérieure, la situation dans laquelle je me trouvais n'avait rien de dangereux ou quoi que ce soit. Juste deux personnes qui parlaient calmement dans la cuisine d'un bateau. J'essayais de me raccrocher à cette image pour garder mon calme. Une conversation des plus banales. Je ne risquais rien. En théorie du moins...

Ses yeux étaient plantés dans les miens tel deux couteaux. Je n'arrivais pas à détourner les miens, sans que je sache d'ailleurs pourquoi. On ne dit pas qu'il ne faut pas regarder un animal dangereux dans les yeux, sous peine de se faire attaquer, ou bien c'est l'inverse ? De ne pas le lâcher du regard ? Arf, c'est moi qui en avais mal au crâne à présent. Il avait l'air amusé quand j'avais fini par lui dire qu'il avait essayé de me tuer. Ça ne lui revenait toujours pas ? Il me demandait si j'étais sûre qu'il n'y avait pas de raison à cette agression, car bien qu'il en était capable, cela l'étonnait. Il riait un peu avant de reprendre, demandant à ce que je lui raconte ce que nous faisions avant de me sourire.

Une partie de moi trouvait ce sourire adorable, l’autre partie le trouvait effrayant à souhait. C’était quoi mon problème à être attirée par ce genre de garçon, dangereux comme pas possible, capable de me tuer sans la moindre difficulté. Je serrais les poings, les yeux toujours rivés dans les siens alors que j’essayais tant bien que mal de trouver les bons mots. Après quelques secondes d’hésitation je fini par lui répondre :


-On... C'est rencontré sur une petite île des mers bleues je crois, j'en suis plus vraiment sûre de là où c'était, mais ce n'est pas ce qui compte. On avait la même folie, la même soif de sang, du moins c'est ce que je croyais. On avait décimé quasiment l'intégralité d'un village, avant de nous rapprocher... Physiquement dirais-je. Juste un baiser, rien de plus rassure-toi. C'est juste après que tu t'es mis à être étrange, comme si tu voyais des fantômes autour de nous... Tu t'es mis à te frapper avec les poings couverts d'acide, j'ai essayé de t'arrêter, j'en ai gardé des cicatrices...

Murmurais-je, préférant m'arrêter là pour le moment et lui laisser le temps d'intégrer tout ce que je venais de dire.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
made by guerlain for [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je ne pensais pas te revoir un jour... [FT. Taizone]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Je ne pensais pas te revoir un jour... [FT. Taizone]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je ne pensais pas te revoir un jour... [FT. Taizone]
» Il fallait bien la revoir un jour... [PV Beauty]
» Je ne pensais pas te revoir ici
» C'est dur de dire au revoir....quand on sait qu'on les reverra un jour
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: Partout en mers :: Les navires :: Radeau-