AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Event] #2 Zombimania

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Message
MessageSujet: Re: [Event] #2 Zombimania   Mer 29 Nov - 15:59

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18131

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Event #2 Zombimania


« Et bien on est deux... »

Je me sentais moins seule à rien comprendre à cette situation, c'était assez rassurant, sauf que ça ne nous apprenait pas pourquoi nous étions enfermé et attaché ici... Dommage. Shiraho ? Décidément avec les zombies je le croisais souvent, à la voix j'avais compris que la personne que j'avais percuté été une femme. Un membre de son équipage sans doute, c'étaient-ils tous fait avoir par cette armée de mort-vivant ? Mais est-ce qu'au moins lui-même était là ? En tout cas, elle ne semblait pas dérangé, tant mieux. Où est-ce qu'on était ? Nous étions au moins trois pour le moment, deux femmes et un géant, étrange, les mort-vivants cherchaient à nous tuer pas nous capturer...

« Et la maladroite elle a un nom : Nana ! »

J'appris par la même occasion que la femme s'appelait Kira et qu'ils avaient donc l'air de se connaître. J'essayais de réfléchir, mais pas facile, de plus on n'arrivait pas bien à voir si des morts étaient dans notre cellule, déjà qu'on arrivait pas à voir nos compagnons vivant de cellule... En plus comme les mort-vivants étaient semblable aux vivants, juste plus pâles... Pas facile à distinguer, seulement grâce à leurs bruits de gorges sinistre. Je m'assis alors, non loin de là où j'avais percuté la femme de l'équipage de Shiraho, ou du moins une connaissance à lui, après avoir tout de même vérifier que des bas de mort-vivants ne pouvaient m'atteindre. Pas envie qu'on me croque un morceau de chair.

Une nouvelle voix, Shiraho était là lui aussi, à l'entendre il était seul de son côté. De plus en plus bizarre... J'écoutais silencieusement ce qui se disait, ainsi donc le géant s'appelait Grigory ? Donc plusieurs membres de l'équipage de Shiraho étaient ici, enfin deux et le capitaine, bizarre, pourquoi est-ce que j'étais avec ceux-là moi ? Je n'avais pas grand chose à voir avec le dragon, cela faisait longtemps que nous nous étions vu, mais visiblement cette vague de mort revenue d'outre tombe nous faisait croiser nos routes assez souvent, même si là nous étions séparé par un mur que le géant n'avait pu détruire, le pauvre avait visiblement dû se faire très mal.

Mais soudain mon cœur s'arrêta : une nouvelle voix. Lui. Il était là, lui aussi, dans cette cellule avec nous. Pourquoi ? Pourquoi est-ce qu'il avait fallut que lui aussi soit ici parmi nous ?! Une douleur indescriptible prit d'assaut ma poitrine, ma respiration se fit saccadée. La haine, tant de haine que je ne pouvais contenir. La dernière fois aussi il avait été là. Est-ce que les survivants de la confrontation sur l'île aux corbeaux avaient tous été capturé ici ? Nous étions déjà trois, mais les deux autres n'y avaient pas été. Erreur dans le calcule des ennemis ? Quoiqu'il en soit il fallait qu'il meurt ! QU'IL CREVE !!!

« TAIZONE !!!!!!!!!! »

Je sentais l'autre en moi se déchainer, elle voulait prendre le dessus, faire un massacre, mais les menottes en granite marin dévorait toute mon énergie, à lutter contre la perte de contrôle, j'étais encore plus faible que je ne le devrais, je n'avais même pas la force d'aller jusqu'à lui pour tenter de le dévorer de mes crocs ! Ce salaud avait bien de la chance qu'on ait ses menottes. J'avais tellement envie de le voir mort, plus que n'importe qui je crois bien.

« Je te donnerai en pâture aux morts ! Si seulement tu avais pu y rester sur l'île aux corbeaux ! »

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] #2 Zombimania   Mer 29 Nov - 16:35

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1487




















Event #2 Zombimania






Soudain on pouvait entendre des bruits de pas, les grognements lugubres de morts se turent enfin, et les lumières des torches vacillaient de plus en plus, se faisant également de plus en plus nombreuses : quelqu'un arrivait. Quelqu'un de suffisamment important pour que tout se calme. Finalement ils furent deux à arriver, deux hommes à la chevelure rouge. L'un plus pâle que l'autre, mais aussi plus jeune. Ils nous toisaient un instant du regard.

« Tu es sûr du choix ?
- Pas vraiment, mais nous verrons bien ce qu'ils donnent.
- Hum... J'espère qu'ils seront efficaces... Enfin remarque, même s'ils ne le sont pas, ils feront grossir nos rangs !
- Exactement, c'est l'avantage de notre stratégie. »

Au moins grâce à eux, la luminosité était telle qu'on voyait parfaitement nos deux cellules, ils avaient fait allumer tous les torches aux murs. Les deux hommes restaient là à nous contempler en silence, discutant entre eux à chaque fois qu'ils détaillaient l'un d'entre nous, ce qui était assez gênant peut-être. Mais au moins les mort-vivants étaient calmes. Il y en avait d'ailleurs un accroché au mur par le cou dans la cellule de Shiraho, tandis que dans l'autre, il y en avait un par les pieds qui, s'il se tenait bien, pouvait chatouiller les pieds de Grigory, et un autre qui avait les bras accroché en hauteur au mur.

Mais que voulaient ces personnes à la fin ?

© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] #2 Zombimania   Mer 29 Nov - 20:25

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3352

Navigation
Doriki:
2622/6000  (2622/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Y avait vraiment l’air d’avoir de l’ambiance de l’autre côté. J’entendais à peu près tout ce qui se racontait. Notamment Taizone et Kira qui fricotaient allègrement malgré le fait qu’on soit emprisonnés et entourés de zombies. Comme quoi, le sentiment d’urgence est très relatif. Heureusement qu’il y en avait au moins un qui m’écoutait en la personne de Grigory. Malheureusement, sa tentative de nous offrir un peu plus de place (enfin de leur offrir plus de place parce que moi je suis tranquille avec mon poto Robert attaché par le cou) ne fut pas couronnée d’un grand succès. J’entendis un bruit sourd, signifiant qu’il avait essayé, mais à part faire tomber quelques poussières, le mur n’avait presque rien senti. Je soufflais longuement, non pas pour le traiter d’incompétent mais plutôt par désespoir. C’était la première fois que je me retrouvais enfermé, et j’en avais déjà marre. Et avec l’autre gugus qui essayait de me bouffer la tête, ça n’aidait pas. Et puis, voilà que Nana se mit à gueuler après Taizone. Alors, je ne sais toujours pas ce qui se passait entre eux, bien que je savais déjà qu’ils étaient pas trop trop copains, mais était-ce vraiment le moment de s’inquiéter de ça ?

    « Nana, du calme. Tu te fatigues pour rien. Vaudrait mieux qu’on trouve un truc pour sortir. Et sans pouvoirs si possible, je suppose que vous aussi vous avez eu droit au granite marin. »

    Je le prendrais quand même relativement mal si moi on m’avait privé de mes pouvoirs et pas les autres. Surtout Taizone, qui avait clairement les capacités pour nous frayer un chemin de sortie. Il devrait sûrement pouvoir nous creuser un tunnel s’il avait accès à ses pouvoirs. Le connaissant, il y aurait déjà pensé, faut trouver autre chose.

    Et puis finalement, tous les morts se calmèrent aux bruits de pas qui se rapprochaient. Même Robert, mon voisin de cellule, arrêtait d’essayer de m’attraper. Finalement, les torches s’allumèrent enfin, nous permettant une vue d’ensemble un peu plus correcte. Et les instigateurs de cette illumination : deux rouquins dont l’un était nettement plus jeune que l’autre. Je pourrais peut-être tirer des plans sur la comète, me dire qu’ils sont père et fils ou je ne sais quoi, mais honnêtement, je n’avais absolument pas l’envie de m’intéresser à eux. Il était évident que c’étaient nos geôliers, et ils parlaient de nous comme si on n’était pas là, ce qui avait le don de m’irriter quelque peu. Ils parlaient de stratégie, de grossir les rangs, de choix. Que des trucs que je comprenais pas vraiment. Et ça n’aidait pas à ce que j’apprécie leur acte et leur présence.

    « Ouais, elle est super votre stratégie, on pourrait savoir c’est quoi ? Qu’on sache ce qu’on fout là ? Et pourquoi vous avez un sens de la logistique aussi déplorable ? »

    Nan parce que derrière ils doivent être bien entassés avec un géant dans la cellule. Et puis j’espère toujours attraper la clé pour me libérer, et c’était les deux rouquins qui l’avaient, à coup sûr. Peut-être que si j’arrivais à les provoquer un peu, je pourrais en choper un par le col. J’étais pas au maximum de ma force, j’avais pas mon zoan dans la manche, mais j’ai encore de quoi faire. Grâce à Elvis d’ailleurs, le comble. Je ne suis plus désarmé dans ce genre de situation.

    « Et au fait, on vous a jamais parlé d’intimité ? Nan parce que je finirais presque par croire que vous êtes en kif sur moi, à force de me mater de la sorte… »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] #2 Zombimania   Mer 29 Nov - 22:08

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2606

Navigation
Doriki:
3603/6000  (3603/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Sa réaction ne se fit pas attendre. Dès qu'elle me vit dans mon coin, elle eu un sacré mal à se contenir. Je sentais sa rage. Sa soif de vengeance n'était pas assouvie. Nana allait sans doute tenter de prendre ma vie dès que l'opportunité ce présentera. J'allais devoir faire attention, et rester prudent car elle représentait une dangereuse menace. Toutefois, la voir sans son pouvoir, me faisait voir une autre image que celle que j'avais la majorité du temps lorsque nous nous affrontions à chacune de nos rencontres. Là, elle semblait n'être qu'un vulgaire obstacle sur ma route. Loin du monstre furieux qui d'habitude arrivait à me tenir tête, je ne voyais pas le moindre danger à l'horizon. Je la regardais sans réagir d'une manière assez hautaine pendant qu'elle s'énervait à ma simple vue.

Tout cela car j’appréciais le fait de lui provoquer de la souffrance au quotidien. J'avais tellement oser pour y parvenir, cependant j'avais encore beaucoup de sang à faire couler avant qu'elle ne chute pour de bon comme je le préparais depuis longtemps. Lui faire du mal me procurait de charmantes sensations dans tout mon corps. Je me trouvais vivant. J'avais envie de vivre quand je parvenais à la dégoutter de sa propre vie. Dommage que ces plaisantes activités commençaient à ne plus me satisfaire. La maturité devait m'avoir été accordé par un pur hasard, ou plus sérieusement, je devrais m'être lassé de nos petites et ridicules escarmouches.

Le hasard, pourtant, semblait vouloir que nous ne nous perdions pas d'un centimètre au fil des mois. Nous ne faisions que nous croiser. Je la croisais ainsi davantage que certains membres de l'équipage dont je faisais partie. Quel honneur c'était que de pouvoir nous voir autant, mais cela l'était moins de n'avoir le droit qu'à la furie, et non à Nana quand nous avions cette chance de nous voir.

J'avais, tout comme elle, cette brûlante envie d'en finir, néanmoins le moment n'était pas venu. Il lui fallait être sage et patiente car un tel cadeau ne pouvait que se mériter et ce n'était toujours pas le cas. Elle m'avoua vouloir me donner en pâtures aux morts, moi, qui ne cherchait que le bon jour pour les rejoindre pour ne plus avoir d'ennuis en ce bas monde. Cette fille aux cheveux rouges ne pourrait décidément jamais me comprendre.

Ensuite, dans une même tirade, elle me lança que j'aurais du rester sur l'île des Piques. Si elle savait ce que, depuis, était préparé dans l'ombre, mais rien ne lui sera dit. Je baissais alors les yeux en me levant pour lui faire face. Dès que je fus debout, mon regard plongé dans le sien à le soutenir, je lui offris un court sourire avant de prendre la parole.

« Tu voudrais me tuer ? Regardes toi, tu es faible... Je vais sans doute te peiner avec ce qui va suivre, cependant je dois te dire que je n'ai pas que ça à faire que de m'occuper de toi, tu n'es pas le centre de mon monde ! Je veux tuer ces gens là ! Les tuer ! Tu comprends ?  » dis-je en pointant les deux nouveaux arrivants qui entraient dans la pièce.

Mes yeux scintillaient tandis que je n'avais en tête que de tuer les deux hommes qui venaient d'entrer en scène. Il y avait un jeune et un plus âgé. Deux roux que je ne n'avais pas croisé auparavant. Étaient-ils de la famille de Nana ? Je m’interrogeais rapidement là-dessus en me rappelant que lors de notre dernière rencontre, celle-ci avait revu sa défunte mère et son père cherchait à la récupérer. Je n'oubliais pas. Il fut une époque où ma mémoire me jouait des tours, c'était terminé. Je comptais ainsi prendre un maximum d'information.

Shiraho demanda à Nana de se calmer sachant que nous n'avions pas nos pouvoirs. Il avait raison. Il était important de les retrouver si nous voulions sortir de cet endroit en un morceau.

Les deux hommes nous épiais hors de nos cellules. Ils avaient l'air de parler de nous tranquillement. Je remarquais alors que des torches éclairaient les froides cellules. Elles nous permettaient d'avoir une bonne vision d'ensemble sur ce qu'il y avait autour. Je pus distingué la cellule de Shiraho, et quelques morts dans nos cellules respectives.

Le dragon se mit, en les coupant dans leur curieuses discussions, à les provoquer ouvertement. Je ne savais pas ce qu'il préparait à jouer de la sorte avec nos tortionnaires, mais je trouvais cela fort amusant et j’espérais que les provoquer serait un moyen d'obtenir cette occasion de renverser la situation.

Me tournant vers la rousse de notre cellule, je lui accordais quelques jolis mots.

« Je sais que cela te dérange, mais nous devrions travailler en équipe si on veut survivre. Tu sais ce que ça veut dire ou je dois te l'expliquer ? Tu ne vas quand même pas encore en faire qu'à ta tête en détruisant les chances de tous nos compagnons juste pour satisfaire l'égo stupide de ton monstre ? On continuera de s'entre tué une fois dehors ! »


Dernière édition par Nazario Taizone le Mer 29 Nov - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] #2 Zombimania   Mer 29 Nov - 22:26

Rin KiraPirate des Yukiryuu
Pirate des Yukiryuu
avatar

Messages : 129

La jeune femme aux cheveux rouges qui m'avait bousculé se mit à parler. Mais malheureusement ce n'était pas une illumination pour nous sortir d'ici...
J'inspectais tous les recoins de cette foutue geôle si par par hasard il y avait une possibilité de sortie mais je n'y croyais pas trop.
Soudain, quelque chose de familier me sortie de mes pensées...

*Nana?! Sérieusement ? Elle a le même prénom que je donnais à ma mère!*

J'étais tellement stupéfaite que je n'eus pas vraiment le temps de réaliser ce qu'elle avait dit ensuite, puis je compris, avec quelques secondes de retard:

-Taizone? Attends tu veux dire Nazario Taizone?!

C'est une blague ou quoi? Mais qu'est-ce qu'un type pareil ferait avec nous? Je ricana nerveusement. Et dire que je viens de fricoter avec un membre de l'équipage de Barbe Noir, et pas des moindres en plus!
C'est tout de même bizarre non? Il aurait pu me manger, m'acidifier, me coller un pain ou même une pichenette mais il n'avait rien fait de tout ça, au contraire il était rester assez poli !
Il changea totalement lorsqu'il s'adressa à Nana avec un sourire qui donnait des frissons dans le dos. Mais aussi curieux que cela puisse paraître je n'arrivais pas à le haïr, il semblait plus désespéré qu'autre chose en faite. Je fus surprise et gênée de ressentir de la pitié pour un tel personnage!
Mais je devrais ressonger à son cas plus tard car deux personnes arrivèrent pour nous observer.

*Qu'est-ce que c'est que ça encore... Ils ont rien d'autre à foutre que de rester planter là comme des radis ? Bon on va tenter une autre tactique que celle de les provoquer ou de dire ouvertement vouloir les tuer, même si je suis sûre que ça ne vas pas marcher, on sait jamais sur un malentendu...*

Je me leva en direction des deux observateurs malgré le granit marin et je me colla aux barreaux juste en face d'eux,regardant le plus jeune avec insistance:

-Salut bel étranger... Tu voudrais pas me faire sortir de là? S'il-te plait?

Il n'y avait aucune chance qu'un plan aussi nul ne marche. Mais au moins je pourrais mieux l'analyser en regardant sa réaction... Sa première erreur sera de me sous-estimer ! Un petit clin d’œil pour accompagné le tout et pour être sure qu'il réagisse.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] #2 Zombimania   Jeu 30 Nov - 22:07

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18131

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Event #2 Zombimania


Une chance qu'on avait des menottes en granite marin, sinon il y aurait eut un massacre, Taizone et moi aurions en plus fait de pauvre victime, car avec son acide, Grigory et Rin n'auraient pas fait long feu s'il pouvait l'utiliser. Quant à moi, la furie aurait tenté de les mettre en charpie méconnaissable. Oui ils avaient de la chance, tout comme se monstre cannibale, j'aurai tellement eu envie de laisser la démence prendre place et le coller contre les barreaux pour le lapider de coup de fouet sanglant pendant que par derrière il se ferait dévorer vivant par les zombies, lui trop faible par le granite pour utiliser son pouvoir et se défendre de toute sa puissance.

« Tu n'es pas mieux avec tes granites marins, tu ne pourrai même pas me vaincre et en finir une bonne fois pour toute ! »

Puis je regardais les deux nouveaux arrivant. À leur arrivé je ne leur avait même pas prêté la moindre attention, pour tout dire, je n'avais même pas réaliser qu'ils arrivaient, ni même qu'on avait désormais plus de lumière, pourtant c'était grâce à leur venu que je pouvais mieux fusiller Taizone du regard. J'essaie de me défaire de mes menottes mais rien à faire, ça m'épuisait, mais la rancœur ne disparaissait pas de mon regard noir que je lançais à ce monstre sans le lâcher des yeux.

« Que je me calme ?! Comment veux-tu que je me calme ! Il fait partie de l'équipage de Barbe Noire avec qui je suis ennemie, et IL A TUER MA SOEUR ! »

Il avait assassiné ma sœur, comment pourrai-je être calme en étant face à lui ? Il était drôle ! Avait-il seulement idée de la haine que je pouvais avoir face à lui ? Elle était bien plus grande que celle que je pouvais avoir envers son capitaine et le reste de son équipage. Il fallait qu'il meurt, il était un danger pour le monde, pour mes amis, je l'avais déjà vu tuer quelqu'un, et je n'osais imaginer la souffrance que Vitanie avait du ressentir au moment de trépasser. L'avait-il manger en plus après ? Mieux valait ne pas savoir, c'était déjà bien suffisant de savoir qu'il était responsable de sa disparition.

Rin essaya de leur faire de leur faire du charme, peu de chance que cela puisse marcher, vu qu'ils avaient visiblement l'intention de nous utiliser pour quelque chose, mais quoi ? Tout comme ils le faisaient avec nous, je les détaillais du regard, que nous cherchaient-ils ? Ce n'était malheureusement pas en les regardant que j'obtiendrais une réponse à ma question. Puis l'homme acide s'adressa à moi, recevant ainsi de ma part un regard plein de dédain.

« Qu'on s'allie ? JAMAIS ! N'y compte pas ! Tu peux mourir ! Je préfère encore rester avec nos deux nouveaux ravisseurs plutôt que faire équipe avec toi ! Comme si je pouvais m’associer avec le meurtrier de ma sœur ! »

Je crachais non lui de lui, bien trop polie pour lui cracher en pleine figure, ma bonté me perdra. Mon attention se porta de nouveau sur les deux nouveaux venus, tant de question me passait par la tête, mais avec la haine et les visions de massacre que j'avais à l'esprit, difficile de faire le trie. Mais il y en avait tout de même une qui sortait du lot. Est-ce qu'ils allaient me répondre ? Aucune idée, mais qui ne tente rien n'a rien, j'espérais au fond de moi qu'ils avaient une explication à me fournir.

« Pourquoi ramener tous ses morts ? Il y a quelqu'un au dessus de vous, vous n'êtes que des sous-fifre ? Mais pourquoi certain mort ne reste pas sur l'île où ils ont été enterré, pourquoi ce déplacent-ils ? Mais surtout ce que je veux savoir... Pourquoi est-ce qu'il y en a qui peuvent récupérer leur conscience un instant ? Hein ? QU'AVEZ VOUS FAIT A MA MERE ?! Pourquoi pendant un instant elle était redevenue comme avant ?! »

Et je ne parlais pas physiquement, car les morts vivants n'étaient pas en état de décomposition, leur corps étaient aussi beau que de leur vivant, juste les pupilles sans vie et le teint pâle, ainsi que la cicatrice de leur mort s'ils n'étaient pas mort naturellement, bien entendu. Les larmes avaient presque envie de sortir aux souvenirs douloureux de ce moment sur l'île des corbeaux, elle avait été là, comme autre fois, la même douceur dans la voix... Jusqu'à ce qu'elle perde la raison et soit comme les autres zombies. Les fixant avec colère, j'attendais une réponse de leur part.

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] #2 Zombimania   Sam 2 Déc - 8:20

Reed Grigory~ Aussi grand que curieux ~
~ Aussi grand que curieux ~
avatar

Messages : 384

Navigation
Doriki:
787/6000  (787/6000)
Fruit du Démon: Golem Golem no mi


Zombimania



Putain, que ça faisait mal ! De ma main libre, je me massais doucement le coude pour faire passer la douleur mais j’avais surtout l’impression que la raviver à chaque fois. J’étais focalisé sur mon bras jusqu’à ce qu’un cri – différent de ceux poussés par ces foutus morts-vivants – me fasse sursauter et manque de me faire perdre l’équilibre. J’affalais mon côté droit sur les barreaux pour ne pas tomber, ce qui fit bouger mes pieds et qui écrasa un zombie accroché par les pieds au mur d’en face. Quelle tristesse ! RIP in peace, petit ange parti trop tôt ! Enfin, il se reconstituerait bien vite, j’imagine. J’allais me préparer à engueuler la rousse maladroite (si elle m’avait dit son nom, je ne l’avais pas enregistré) mais deux types firent une entrée des plus théâtrale.

Bon, ben au moins, avec toute cette cérémonie, même le plus idiot comprenait qu’ils possédaient un rang élevé dans cette organisation zombie. Ça m’avait d’ailleurs surpris, jusqu’à présent dans les journaux on n’avait jamais lu que le nom d’Elvis… Bizarre que ces deux gugusses n’apparaissent que maintenant. Grace à eux on y voyait mieux maintenant, m’enfin à quel prix. J’avais pas vraiment envie de voir leurs têtes. Les deux mecs semblaient juste trop imbus d’eux-mêmes, ça me rappelait ma captivité chez les marines, tiens. Encore des types qui vous prenaient pour une sous-merde sous prétexte que des barreaux ou des menaces le garantissaient ton obéissance. Je vous jure que si on arrive à se libérer, je me ferais un plaisir de les écrabouiller !

Sur le moment, j’avais pas remarqué mais sans doute grâce à mon énervement, la douleur à mon coude s’éclipsa aussi vite qu’elle était arrivée ! Au moins une bonne nouvelle ! J’allais commencer à insulter les rouquins mais le capitaine ouvra d’abord le bal. Par politesse, je gardais donc le silence. Au final, ça me permettrait de réfléchir à un truc bien sale à leur lancer ! C’est alors que j’entendais aussi les voix des autres se lever. Le type aux cheveux blancs voulait que la fille arrête de crier et qu’on travaille en équipe, jusque-là, j’étais d’accord. Puis c’était au tour de Kira, qui, elle, répéta le nom de l’albinos. Je sais pas pourquoi mais ça me disait vaguement quelque chose… J’allais demander à la nouvelle de s’expliquer mais elle décida plutôt de tenter la technique de la séduction avec nos gardiens de prison.

J’sais pas pourquoi mais je crois pas que ça allait être aussi facile. Soit, ils étaient gays, soit ils méprisaient tout le monde sauf ceux qui étaient « mieux nés » (‘me demandez pas, j’ai cru comprendre que les humains se différenciaient par la naissance, incroyable), ou les deux ! La rousse enchainée avec nous me sorti de mes pensées. Elle était toujours vachement remontée et maintenant je comprenais mieux pourquoi : ce mec avait tué sa sœur et… Il fait partie de l’équipage de Barbe Noire ! Bordel de merde ! Pas étonnant qu’il me disait quelque chose ! Par réflexe je ramenais un peu mes jambes près de moi. Celui à qui je devais tout, celui qui avait brisé mes chaines quand j’étais sous les ordres de la marine m’en avait parlé !

« Nazario Taizone… Barbe Noire… C’est vous qui avez ravagés l’équipage de Ace ! Comme si j’allais aider ceux qui ont failli tuer celui qui m’a sauvé ! »

Fallait pas déconner, non plus ! Au plus on restait ici, au plus j’avais l’impression que les grilles se rapprochaient de nous ! D’abord les zombies puis ça ! Impossible de faire confiance à ce genre de type ! Il fallait encore qu’on parvienne à s’échapper, en plus ! J’essayais de comprendre ce que disait l’humaine aux cheveux rouges aux deux mecs qui nous narguaient mais j’avais du mal à comprendre… Y a des zombies qui gardent conscience ? Y a un truc avec sa mère ? Elle aurait des connexions avec eux alors ? J’savais plus quoi penser, moi ! Ho et puis merde, je suivrais ce que dit Shiraho, peu de chance que ça me donne la migraine, sauf s’il me demande d’utiliser mon crâne pour péter le mur !

« J’sais pas qui vous êtes, vous deux, mais vous pouvez aller vous faire foutre. Ouhahahahaha ! On peut dire que vous êtes mal tombés, si y a bien un truc qui marche jamais quand les Yukiryuus sont dans le coin, ce sont justement les plans et les stratégies montés par des guignols comme vous ! Même quand, nous, on prévoit des trucs ça part en couilles presque tout le temps ! Ouhahaha ! »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] #2 Zombimania   Sam 2 Déc - 12:03

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1487




















Event #2 Zombimania






Ce qu'on pouvait dire c'est que c'était vivant au moins dans cette prison. L'un avait beau être tout seul, et les autres à étouffer avec le manque de place à cause d'un géant, ils avaient l'air d'avoir le moral, enfin pas tous, il y en avait une très énerver contre un des autres prisonniers. Intéressant, les geôliers auraient presque regretter de leur avoir mis des menottes en granite marin pour les voir s'entre-tuer et découvrir qui serait le survivant du massacre. Mais cela aurait été contre productif, quoique, pas tant que cela... Finalement l'idée n'était pas mauvaise, ainsi ils pourraient découvrir lequel valait vraiment la peine de rejoindre leur rang par sa puissance.

Sans sourcilier ni répondre tout de suite, les deux hommes continuaient de juger les pauvres âmes infortunés, coincé derrière des barreaux, devaient-ils laisser tomber les menottes en granite marin et voir si du géant, du dragon, ou de l'homme acide, lequel massacrerait ses camarades de cellule ? Dit comme ça, sans entrave, ils leurs semblaient probable que le grand vainqueur soit le membre de l'équipage de Barbe Noire. Les deux femmes, avec le sang et des plumes, ne leurs semblaient pas du grande efficacité. Pourquoi étaient-elles là déjà ? Ah oui, l'une avait aussi été sur l'île des corbeaux, mais l'autre ? On ne peut jamais bien se fier aux morts lors de capture il fallait croire.

« Je veux bien reconnaître que les morts qui se sont occupés de vous capturer et de vous mettre en cellule n'ont pas été bien réfléchis, en même temps ce n'est pas ce qu'on leur demande, on veut principalement qu'ils obéissent. Mais c'est aussi pour cette raison que vous êtes là. »

A eux de comprendre ce qu'il voulait dire par là. Les deux continuaient de les fixer, surtout le plus jeune, l'autre passaient plus rapidement d'un prisonnier à l'autre, s'attardant moins sur chaque.

« Intimité ? Vous êtes des prisonniers vous n'en avez pas besoin, et puis toi, penses-tu seulement avoir les moyens de nous vaincre ? »

Lâcha-t-il à l'homme acide. Puis l'une des rousses, c'était amusant, deux roux dehors, deux rousses dedans, quelle amusante coïncidence qui fit sourire le plus vieux des deux, s'amusa donc à provoquer le plus jeune qui resta de marbre, ne semblant pas comprendre ce qui était en train de passer.

« Pourquoi te sortirai-je ?
- Allons allons, ne vois-tu pas que tu lui plaît ? Tu pourrai être plus ouvert ! Dit-il en lui tapotant l'épaule avec un grand sourire amusé.
- Mais pourquoi ferai-je ça? Nous ne sommes pas là pour ça.
- Tu en sais pas profiter de ta jeunesse toi... »

Il lâcha un grand soupire... Le petit était trop terre à terre il fallait croire. Puis ce fut le tour de l'autre de s'exprimer, aie aie aie, trop de question qui fusaient d'un coup, les prisonniers ne savaient-ils donc pas se tenir tranquille ?

« Effectivement il y a bien quelqu'un au dessus de nous, est-ce si évident ? Les morts obéissent c'est tout... Et puis il est impossible qu'un mort ait pu le faire, seul les... »

Il s'arrêta soudain, les deux se regardèrent un moment perplexe, quelque chose les travaillaient, quelque chose n'allait pas,

« Est que tu crois que....
- Je ne sais pas, mais la question se pose si cela s'avère vrai. »

Les deux désormais perturbés s'interrogeaient intérieurement, mais voilà que grâce au géant, ils purent penser à autre chose de moins problématique, quel soulagement pour eux. Ou pas, le plus jeune soupira, l'autre encore perdu dans ses idées.

« Je crois que le choix des prisonniers est très mauvais, même s'ils sont revenus vivant de l'île des corbeaux. Regarde ça, ils ne sont bon qu'à provoquer des ennuis.
- Oui oui.... Tu as raison, de toute façon nous verrions bien, allons nous en, il faut vérifier quelque chose. Garde, abaisse le levier lorsque nous serons partie. Si ce n'est pas assez efficace, abaisse le suivant.
- Tu es sur de toi ?
- Oui, non, de toute façon, nous devons déjà commencer à voir ce qu'ils donnerons, et puis cela nous permettra de vérifier par la même occasion. »

Et ils partirent aussitôt, descendant les marches d'un escalier, celui par lequel ils étaient venus, et le mort vivant abaissa le levier....


© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] #2 Zombimania   Dim 3 Déc - 15:43

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3352

Navigation
Doriki:
2622/6000  (2622/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    C’est qu’ils sont pas drôles ces deux-là. Ils sont trop calmes, ils ne réagissaient même pas à ma provocation, et à peine à celle de Taizone qui ne leur était même pas adressée. C’était un poil frustrant, je leur aurais bien croqué un bout de mollet s’ils avaient daigné s’approcher, même sans avoir le pouvoir de mon fruit. A ma connaissance, le granite marin ne bloquait pas les hakis, j’avais donc de quoi faire encore. Mais non, ils préféraient tenter de se caser avec Kira, répondre aux questions de Nana, ou simplement nous insulter suite à la réflexion de Grigory qu’à mon grand désarroi je ne pouvais pas nier. Si les embrouilles nous tombaient pas dessus, c’était nous qui les provoquions. Mais bon, c’est plus facile d’en créer quand on n’est pas enchaînés. Là, on n’était pas vraiment dans la meilleure position pour leur faire comprendre qu’on était des générateurs de problèmes pour quiconque tentait de s’en prendre à nous. Dommage, mais j’avais pas dit mon dernier mot, il fallait que je tente encore quelque chose si je voulais qu’on se sorte de là. Il fallait que je récupère leurs clés. C’est pas possible qu’ils aient pas de clé.

    « Hey, je sais pas pour lui, mais moi j’pense que j’ai les moyens de vous vaincre, vous voulez pas venir essayer ? Au pire, ça nous calmera non ? »

    Bon, j’espérais que pour ce coup-là, la maxime "nos plans ils foirent tout le temps" énoncée par Grigory ne se valide pas… Mais en un clin d’œil la vie prouvait la véracité de cette phrase. Ils décidèrent de se barrer, laissant au garde mort faire quelque chose sans que je comprenne vraiment ce que ça devait faire. En tout cas, je suis pas vraiment content que notre porte de sortie se casse comme ça.

    « Hé dis donc les poules mouillées, revenez par ici ! »

    Et puis rien. Un clic mécanique. Comme une menotte qui s’ouvre. Je tourne la tête vers mon pote Robert, et lui aussi me regardait. Il était encore bien attaché, ce qui ne l’empêcha pas de tenter de me bouffer le nez. Un coup de boule bien placé le dissuada une bonne fois pour toutes et j’essayais plutôt de regarder à travers le trou dans le mur, pour voir ce qui se passait de l’autre côté, si c’était chez eux qu’il y avait eu un déclic.

    « Hey là derrière, ça va ? Z’avez entendu le bruit quand il a baissé le levier ? Vous pensez que c’était quoi ? »

    Je voyais pas grand-chose d’ici. Déjà parce que la moitié du trou est bouché par le cul de Grigory, ça aide pas de base. Tout ce que je voyais, c’était Kira se dandiner vers les barreaux. Autant dire qu’ils n’avaient pas l’air trop trop dans la merde… Je me rassis donc dos au mur jusqu’à ce qu’un cri ne se fasse entendre, très peu de temps après que j’aie fini de guigner. Je me relevais donc pour voir ce qui se passait, et d’un coup il y avait plus d’action…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] #2 Zombimania   Dim 3 Déc - 23:45

Rin KiraPirate des Yukiryuu
Pirate des Yukiryuu
avatar

Messages : 129

Les deux inconnus aux cheveux rouges nous répondaient à tour de rôles, en prenant tout leur temps, traduisant une grande confiance en soi. Cette conclusion se confirma lorsque le plus jeune répondit à Taizone: pour le provoquer ouvertement il fallait être bien sûre de ses capacités, surtout face à cet homme ! Ce qui ne laissait présager rien de bon car ça aurait pu passer comme le côté prétentieux de la jeunesse mais l'autre ne semblait pas en désaccord avec ces dires ... ils devaient être assez puissants !
Puis lorsque leur attention se porta sur moi, j'eus tout le loisir de les observer de près.
Bon il semble que le jeune sépare bien le travail du plaisir, je ne pourrais donc pas jouer sur cette faiblesse. L'autre était plus "expérimenté", comme s'il avait "tout vu, tout vécu" contre lequel toutes mes supercheries ne pourraient sûrement pas grand chose ... Ce n'est pas très glorieux comme constat ! Mais pas de panique, si la séduction était ma seule arme je ne serais sûrement pas là...
Celui que je redoutais le plus était le plus âgé, lui il me donnera du fil à retordre, je le sens ! Il doit être le plus rusé des deux, et le plus clairvoyant. Ce n'est pas sans me plaire bien sûre ! Les rusés aiment se battre contre d'autres rusés tout comme les forts aiment se battre contre les forts, afin de progresser!
La remarque de Grigory ne semblait pas leur plaire ... le Capitaine essaya en vain de les retenir et bientôt les revoilà partis. Comme demandé par le plus âgé, le levier fût abaissé par l'un des morts vivants présents dans la pièce. Un léger bruit se fit entendre à sa suite, que s'était il passé?
Je ne tarda pas à le savoir ...
J'eus à peine le temps de réfléchir à quoi faire ensuite qu'un des zombies de notre cellule s'était mis à courir vers moi, étant la plus visible vu que j'étais rester debout. Je l'esquivais sans trop de difficultés car je savais qu'il serait inutile de me battre vu qu'ils étaient "immortels" et que j'étais enchaînée ! Mais je sentais peu à peu l'effet du granit marin sur ma rapidité qui ne cessait de diminuer. Par l'une de mes acrobaties je finis par atterrir sur son dos et le maîtriser en bloquant ses poignets dans la chaîne de mes menottes afin qu'il ne m'embête plus.
Malheureusement il remuait comme un asticot et je commençais à me fatiguer à cause de ces foutues menottes ...
C'est à ce moment que je vis un deuxième de ces monstres courir vers moi à toute allure... je savais déjà que je serais incapable de le contrer et qu'il était trop tard pour l'esquiver! Mon énergie étant comme absorber par le granit, je n'arrivais pas à échafauder un plan de secours comme à mon habitude et me fit projeter à plusieurs mètres pour atterrir le dos contre le mur laissant échapper un cri de douleur et finalement tomber sur le sol en dessous de moi.

*Quelle sote! Je me suis faite avoir comme une débutante ! *

La choc m'avait légèrement sonné mais pas assez pour m'empêcher de pester contre ma stupidité et mon manque de concentration ....
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] #2 Zombimania   Mar 5 Déc - 0:48

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2606

Navigation
Doriki:
3603/6000  (3603/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Je venais de déclarer mes plus franches pensées à la rousse pour tenter de la faire réagir sur notre actuelle situation, et je me dressais face à un mur infranchissable qui ne voulait entendre aucune de mes paroles quelles qu'elles soient tant qu'elles provenaient de ma bouche. Cette fille était prête à sacrifier tous nos camarades du jour pour m'atteindre et j'étais certain que tous ceux présents dans cet endroit seraient capables de me jeter aux loups pour la satisfaire. Elle était devenue le type de personne égoïste par excellence que je détestais à un point que peu connaissait. J'étais également de ce genre puisque dès que je passais du côté obscur, que cela soit mon choix ou non, je n'étais plus en mesure de peser les pours et les contres de mes actes. Dans cet état, je me sentais beaucoup plus fort, cependant en contrepartie j'agissais sans réfléchir. Celui-ci correspondait à ce que Nana est lorsqu'elle devient sa bête, à la différence que je pouvais, normalement, la faire venir et partir selon mes bons vœux. Je n'étais plus esclave de ce monstre intérieur. Je l'avais dompté en la laissant s'exprimer au quotidien sur tout ce qui bougeait. De nombreuses familles ont perdu des proches par ma faute. Je n'en étais pas fier, mais je ne regrettais rien.

La rousse croyait que ces menottes, même si elles puisaient dans mon énergie vitale, avaient le mystérieux pouvoir de me contraindre à ne pas lui faire de mal et à en finir avec son cas. Provocation totale ou pas, je m'en fichais. Je comptais bien le lui faire comprendre que le temps de la plaisanterie était révolu. Mes yeux scrutaient les menottes quelques instants comme pour chercher un moyen quelconque de les retirer. Il n'y en avait malheureusement pas. J’allais devoir continuer à les porter, ce qui me dérangeait et m'amusait car je ne me sentais pas moins dangereux.

« Tu penses que ces frêles menottes pourraient m’empêcher de te tuer ? Ton sens de l'humour n'est pas terrible... Je n'ai besoin que de ma mâchoire pour arracher te mettre à mort en arrachant telle une bête ta chaire encore fraîche ! Ahahah »

Je n'avais pas à hésité quant à la tuer car j'en éprouvais l'envie si ardemment en moi que je me voyais dans l'obligation de mettre un terme à sa vie dans un avenir proche. Elle ne voulait pas comprendre que dans ce genre de situation, il était nécessaire de s'associer pour survivre. J'étais une menace, certes, mais ceux qui nous retenaient l'étaient encore davantage. Je n'aimais pas le reconnaître, c'était toutefois la vérité dans sa plus belle tenue, que je ne devais nier sous peine de perdre la face.

La rousse perdait son calme. Un calme que je n'avais jamais vu, mis à part peut être sur l'ile de Jaya lors de notre première rencontre. J'étais à l'époque le capitaine d'un équipage pirate, puis après cette fameuse rencontre, ma vie a commencé à se chambouler jusqu'à ce que je devienne membre et ensuite lieutenant de l'un des équipages les plus puissants des mers. La rousse me voyait sans doute toujours comme l'ancien capitaine trop sur de lui que j'étais par le passé à mes débuts ; désolé pour elle, j'avais changé pour être bien pire. Je savais au moins garder mon calme et ne pas paniquer. Sa bête était aussi intenable que cette fille était fragile. J'avais brisé sa coquille en tuant sa sœur. J'étais motivé à détruire sa famille pour lui ôter sa vie.

Elle refusait de s'allier avec moi. Nana sortait alors pour répondre à tous mes généreuses propositions, que son égo surdimensionné l'empêchait de mettre ses émotions négatives de côtés pour nous aider à nous en sortir. Nous pouvions régler nos différents une fois dehors, néanmoins mademoiselle comptait défendre bec et ongle sa volonté de me tuer. Je trouvais cela fort déplaisant et stupide, même si assez courageux de sa part.

Les deux inconnus de notre cellule, la fille et le géant, qui si j'avais bien compris les échanges avec Shiraho, étaient de son équipage, furent perturbés en apprenant mon nom et cela ne put m'empêcher de rire pendant quelques secondes. Le géant nous en voulait notamment pour avoir ravagé l'équipage de Ace, donc de la rousse, et refusait une possible alliance. Quel échec pour sa pauvre personne. J'étais donc seul contre tous dans cette cellule. Il ne me restait qu'à passer un bon moment. J'avais quelques idées en têtes qui me charmaient. Les paroles des deux hommes à l’extérieur me passèrent d'une oreille à l'autre, je ne les avais pas calculé alors qu'il s'adressait à ma personne. Je continuais de rire tout seul encore un peu avant de m'adresser à vois basse au géant.

« Si je pouvais tuer tous les membres de son équipage, je le ferais avec plaisir ! Tu sais pourquoi ? Je suis un monstre ! Vous voulez être tous contre moi car j'aime tuer ? D'accord, c'est vous qui l'aurez voulu et ce sera de votre faute »

Les deux hommes finirent de discuter entre eux au sujet de la fille de l'équipage de Shiraho sur je ne sais quelle raison et la rousse se jeta au barreau dans l'instant qui suivi. Elle leur posa un certain nombre de questions plus ou moins pertinentes. Je fis surtout attention aux réponses données par la suite. Les deux étaient bel et bien de vulgaires sous-fifres sans intérêts à première vue. Ce qui fut bon à savoir, vint ensuite, au sujet de la mère de Nana. Sur l'île au Corbeau, celle-ci avait eu un sursaut de conscience dans son trépas. La rousse en avait été marquée mentalement et cela l'affectait en ce moment même. Je pourrais en tenir profit. Le dragon avait envoyé de petites provocations qui n'avaient eu d'effet. Il avait essayé.

Ils parlèrent rapidement entre eux, puis s'en allèrent en ordonnant à un garde ramené des morts d'abaissé un levier. Dès que ce fut fait, deux morts arrivèrent dans notre cellule jouer les emmerdeurs. Le premier ne fut guère un problème pour la fille de l'équipage de Shiraho qui m'était tombée dessus auparavant. Elle le maîtrisa grâce à ses menottes, cependant le second mort fonça sur elle sans la moindre compassion. Le bougre la projeta au sol. Je n'en avais rien à faire. Mon corps se couvrit de haki de l'armement. Lui tournant le dos, je me mis à étrangler la rousse en mettant le lien des menottes autour de son cou. Je la bloquais contre la grille de la cellule en soulevant légèrement le lien de derrière pour faire pression sur sa gorge. Je me mis à lui susurrer quelques mots à l'oreille. Elle pouvait sentir mon souffle sur sa peau. J’espérais qu'elle passe un horrible moment.

« Je ne peux pas te tuer ? Tu le penses vraiment ? Vitanie pensait également que je ne pouvais pas et tu sais où ça la conduit ? Je l'ai combattu à mort puis égorgée ! J'ai ensuite défilé sur l'île avec son cadavre dans les bras avant de le donner à la marine ! Je me ferais un malin plaisir de faire pareil avec toi ! »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] #2 Zombimania   Mar 5 Déc - 11:31

Reed Grigory~ Aussi grand que curieux ~
~ Aussi grand que curieux ~
avatar

Messages : 384

Navigation
Doriki:
787/6000  (787/6000)
Fruit du Démon: Golem Golem no mi


Zombimania



J’avais même pas envie d’user mes cordes vocales à les supplier de revenir, ceux-là. On avait juste l’impression qu’ils planaient, comme si ce qu’on disait n’avait aucune importance de toute façon. Pas grave, quand on détruira les murs de leur prison, ils nous prendront un peu plus sérieusement, tiens ! Enfin, je dis ça mais ça ne nous ferait pas sortir plus vite d’ici… J’attendais donc de pied ferme quel serait leur prochain tour, ils avaient parlé d’un levier alors lorsque le bruit de cliquetis retenti, je donnai un coup d’œil circulaire dans la pièce et me rendit compte que c’était les deux zombies accrochés en face qui furent libérés ! Merde ! Si ça avait été moi, j’aurais pu littéralement utiliser le sol et le mur de séparation pour créer des golems !

J’aurais puisé dans les briques et donc j’aurais ouvert un passage suffisant ! Mais non… Comme si y avait pas assez de zombies autour de nous, tiens ! Ils fonçaient d’ailleurs tous les deux sur Kira… Ils avaient été charmés par son numéro de toute à l’heure ? Je me suis dis que j’allais l’aider mais le premier était trop près d’elle et le second, je l’avais raté d’un cheveu avec mon pied : résultat, il fondit sur elle et la repoussa, la faisant crier et la projetant à côté de moi, sur le mur. Bon, c’était fini les conneries, oui ?! J’allais pas rester là à les regarder, non plus ! Maintenant que le champ était libre, j’attrapais le plus agressif et je fracassais sa tête contre les barreaux en granit. Le métal résonna et de la poussière tomba en flocons.

« Ils ont libéré les deux zombies dans notre cellule, capitaine ! J’ai calmé le plus chaud des deux en lui faisant gouter aux barreaux. Qu’il recompose son visage, seulement ! Coincé comme il l’est, y fera plus chier personne ! Ouhahaha ! Ça va, Kira ? »

Jusqu’à présent, je ne m’étais plus vraiment inquiété des deux autres mais l’albinos chelou se rappela à mon bon souvenir. Voilà qu’il menaçait à son tour de la tuer ! Bordel si seulement on avait pu être dans des cellules séparées… Ace m’avait prévenu mais je pensais pas que l’équipage de Barbe Noire faisait vraiment flipper à ce point ! Sa dégaine inspirait déjà pas confiance mais ce qu’il proférait n’était pas très réjouissant… Je me demandais toujours si je devais dire quelque chose. Les rappeler à l’ordre ? Leur dire qu’on était tous dans la même merde et que tuer quelqu’un ne servirait à rien puisqu’il reviendrait sans doute à la vie ? Ou alors faire comme s’ils n’existaient pas ? Faudrait que je demande à Shira, tiens !

C’est alors que, comme s’il venait d’entendre ce que je pensais de lui, Taizone s’approcha de moi. J’en oubliais même le premier mort-vivant qui était resté planté là après avoir vu son pote se faire encadrer. Je suivais l’albinos des yeux, un type pareil, impossible de prévoir ce qu’il allait faire alors je restais vigilant ! Mais, il ne fit pas le moindre mouvement, il préféra me parler à voix basse et ce qu’il dit me glaça le sang. Il était vraiment atteint ! Pire, même ! Un vrai psychopathe, ce modèle réduit ! En plus ce qu’il disait n’avait aucun sens ! Il voulait quoi, me donner encore plus de raison de l’éviter et de me méfier de lui ?! Pas de soucis, j’ai un minimum d’instinct de survie, je le remercie, j’avais deviné ! Malgré tout, un long frisson me parcouru l’échine en déglutissant.

Je n’avais pas compris qu’il parlait de l’équipage de Ace. Personne ne m’ayant dit, la rouquine comprise, que Nana et lui font tous les deux parties du même équipage. J’aurais peut-être essayé de le frapper avant même qu’il ne reporte son attention sur celle qui était toujours près des barreaux. Toujours est-il que je ne remarquais que trop tard son petit manège. Ce salopard essayait de l’étrangler, maintenant ! J’essayais de m’interposer en lui faisant perdre l’équilibre mais tout ne se passa pas comme prévu.

« Hey ! Arrête ça ! AÏE ! … C’est quoi ce bordel ?! Pourquoi c’est moi qui ait mal ?! »

En frappant du pied, au lieu de rencontrer son corps j’ai eu l’impression d’avoir eu à faire avec un mur ! Il n’avait littéralement pas bougé d’un pouce, le bougre ! Avec ses habits noirs, impossible de savoir ce qu’il cachait dessous ! Quelque chose de suffisamment solide pour résister à un géant… Quel équipage de fou…


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] #2 Zombimania   Mer 6 Déc - 22:37

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18131

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Event #2 Zombimania


C'est vrai que ce n'était pas avec ses menottes qu'il deviendrait inoffensif, avec ou sans fruit du démon il était dangereux. Mais je ne pouvais pas le laisser agir impunément ! Déjà sur l'île des corbeaux je n'avais pas pu le tuer, serais-je donc incapable de le faire ? Le destin refusait-il de me faire cette faveur ? Pourquoi ? Pourquoi s'en tirait-il tranquillement avec tout le mal qu'il avait fait ? C'était injuste ! Terriblement injuste ! Je ne comprenais pas, ça me frustrait de savoir que nos routes allaient encore se croiser sans que je puisse venger la mort de ma sœur.

M'associer à un type pareille, plutôt mourir, si les autres avaient envie de faire une alliance avec les hommes de Barbe Noire, grand bien leur face ! Moi c'était absolument hors de question ! Quitte à faire cavalier seule ou même rester avec les deux rouquins, tout m'irait plutôt que m'allier à se monstre, même si ma survie en dépendrait, je pense que Ace, Marco, Zoro, Mihawk et les autres comprendrais. Mes poignets me faisaient terriblement souffrir à force de me débattre pour les arracher, j'étais prête à me briser quelque os de la main si seulement ensuite je pouvais les retirer et étrangler cet homme.

Ma haine se calma quelque peu lorsqu'on pu parler avec les deux inconnus, même si je désirai ardemment qu'ils répondent à mes questions ! J'étais nerveuse, il me fallait des réponses ! Comment ça c'était impossible ? Ils se foutaient de moi ? Je savais ce que j'avais vu ! Ma mère avait repris conscience ! Durant quelques minutes, elle avait été la même qu'autrefois ! Je m'énervais en leur hurlant de revenir ! Comment ça ils nous laissaient en plan sans nous en expliquer d'avantage ?! Les salauds ! Pourquoi tant de mystère ? Je voulais qu'on me réponde ! Il s'agissait de ma mère ! Elle était morte dans le nouveau monde, il n'y avait aucune raison qu'elle se retrouve ici sur Grand Line !

Un des gardes mort-vivant abaissa un levier dans un bruit strident, qu'importe, moi ce que je voulais, c'est qu'ils reviennent me dire tout ce qu'ils savaient ! Mais visiblement c'était trop beau pour que cela arrive malheureusement... Les chaînes qui retenaient les deux morts de notre cellule aux murs furent détaché... Et merde, nous n'avions que peu de place ici avec un géant, pas pratique pour esquiver, surtout avec nos forces diminué à cause du granite marin ! La fille de l'équipage de Shiraho fut rapidement prise en chasse par les deux mort-vivants en liberté, je partie essayé de l'aider mais voilà que quelque chose m'attrapa à la gorge, mes forces diminuèrent encore plus avec tout se granite marin qui me recouvrait, écrasée contre la grille elle-même en granite. J'avais du mal à respiré, et mon regard de haine essaya de se tourner vers mon agresseur. Même sans le voir correctement je savais à qui j'avais à faire.

« Tu... n'... es... qu'...un... monstre... tu... »

Non ça ne servait à rien d'essayer de parler, mais ce qu'il me dit me glaça le sang, imaginer Vie... Son corps mort exhibé à la vue de tous, la pauvre... Ma sœur... Si seulement je n'avais pas quitté le Moby Dick... Le géant sembla tenté quelque chose contre Taizone, mais rien, ce dernier avait du user de son Haki de l'armement... avait-il seulement la force de s'en servir longtemps avec du granite marin qui lui liait les mains ? Sa maîtrise était forcément moins parfaite que s'il n'en avait pas, et moi je continuais à tenter d'arracher mes menotte, mais ce qu'il m'avait dit... Les images que j'avais en tête... Non c'était trop !

Dans un râle bestial, l'autre venait de prendre ma place, la haine avait été telle que j'avais perdu le contrôle pour son plus grand plaisir. Même si la pression sur ma gorge était forte, elle souriait, usant de ses pieds, elle s'arracha les menottes, les mains recouvertes de sang, les lambeaux de chair ayant été arrachées vifs sans aucune hésitation, les pouces marcheraient moins bien pendant un moment... Mais qu'importe... Sauf que la cicatrisation ne pouvait se faire tout de suite, il fallait se dégager du granite marin qui empêchait mon fruit du démon de marcher convenablement. Une queue de sang jaillie pour aller se fourrer dans la bouche du cannibale, après tout, il aimait le goût du sang non ? Allant profondément dans sa gorge pour l'étouffer, tandis qu'avec le sang qui coulait de mes mains, la furie en profita pour glisser grâce à la flaque et s'extirper de son emprise moins puissance.

La bête faisait face à son adversaire, un sourire sadique au lèvre, certes pas au meilleur de sa forme, mais qu'importe ? Elle voulait jouer, et elle se jeta sur lui, tombant sur le sol, le frappant encore et encore, ses mains souffraient le martyre, mais tant pis. Maintenant libre, une deuxième queue de sang apparut, et comme ses mains, se mirent à le frapper comme des fouets, elle rigolait de se jeu qui pourrait durer éternellement, jusqu'à ce que l'un d'eux finisse par mourir.

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] #2 Zombimania   Mer 6 Déc - 23:16

Rin KiraPirate des Yukiryuu
Pirate des Yukiryuu
avatar

Messages : 129

Je me relevais péniblement du choc que je venais de recevoir dans mon dos. J'entendis Grigory qui s'inquiétait pour moi, je lui répondis avec un léger sourire, la main sur mon dos :

- ca va aller ne t'inquiète pas ... c'est de ma faute, j'aurais dû le voir arriver !

C'est alors que je vis les deux inconnus se battre dans un coin de la cellule.

*Non mais je rêve ! On est pas assez dans la merde ou quoi ?!*

Je me dirigea en courant vers eux, pas très vite à cause du granit et de ma chute.

-Arrêtez ça!

La fille avait réussi à s'arracher les menottes au prix de ses mains et semblait posséder un drôle de pouvoir. La surprise face à ses queues de sang se dissipa bien vite lorsqu'elle se retrouva sur Taizone.

-Arrêtes ! Tu vas le tuer !

Je m'écria en l'éjectant de là de toutes mes forces, ou plutôt ce qu'ils en restaient! Mais ce fût tout de même suffisant pour la faire tomber à quelques mètres de là...
Je tomba à genoux à côté de l'autre psychopathe, trop épuisée par l'énergie que j'avais déployée depuis que j'étais réveillée. Il me fallait absolument quelques minutes de repos, mais ce n'étais pas près d'arriver apparement. Tout en reprenant mon souffle, je continua:

- Je sais que je n'ai sûrement pas le droit de te dire ce que tu dois faire, mais saches que dans chaque choix que tu feras tant que tu seras dans cette cellule, il faudra que tu prennes en compte que nos vies sont en jeu également ! Il a beau être ce qu'il est il n'a pas tort ... on a besoin de faire équipe !

Je n'y croyais pas moi même. Me voilà à défendre Nazario Taizone. Cette journée était vraiment particulière et quelque chose me disait que ce n'était pas terminée ... Évidemment je comprenais sa rage, il avait tué sa petite sœur ! Mais la vie des membres de mon équipage sont également en danger et je ne peux pas me permettre de mourrir aussi bêtement quand même ...

C'est alors que l'un des zombies voulut continuer de me pourchasser !

* Alors là, tu rêves mon pote ! Une fois mais pas deux ...*

Je me baissa et esquiva ses coups. Satisfaite je le narguais du regard, comme pour dire : " je t'ai bien eu !"
Mais lorsque son coup partit dans le vide, il perdit l'équilibre et tomba sur mon pied droit, me faisant tomber avec lui.

*p••••• ! J'en ai marre ! *

Mais le pire était à venir ... dans sa chute son espèce de gourde, si on peut appeler ça comme ça, s'ouvrit et moi qui étais déjà à bout de souffle vous pensez bien que je n'avais pas la bouche fermée ! Enfin bon je vous laisse imaginer la suite, vous l'aurez compris je me retrouve avec de la gnole de zombie dans l'estomac...
Je toussais, à moitié étouffée par cet horrible liquide.

-la vache c'est du lourd ! Ca brûle bordel !

Ce goût ne laissait rien présager de bon sur ses futurs effets ....
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] #2 Zombimania   Ven 8 Déc - 14:18

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3352

Navigation
Doriki:
2622/6000  (2622/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Bon, ben ils avaient de quoi s’occuper là-derrière. C’était Kira qui avait crié, attaquée par un zombie précédemment enchaîné et désormais libéré. Et elle, prise par surprise, se fit attaquer sans vraiment réussir à se défendre. Elle avait tellement échoué dans sa défense que le zombie réussit à lui fourrer une gourde dans la bouche, la forçant à en boire le contenu. Perplexe, je regardais la scène depuis mon petit trou de mur. C’était pas un peu… Ridicule comme combat ? A côté, Taizone qui tentait d’étrangler Nana, c’était un peu plus classique comme combat… Attends quoi ? Putain c’est pas le moment de s’étrangler mutuellement là ! Je sais que c’est dur de mettre ses différends de côté, mais quand même. J’avais réussi à le faire en m’alliant un peu avec Teach lors de la chute du Tartaros. Alors si même moi, rageux de première, j’arrivais à faire la part des choses, ils devraient bien y arriver aussi, non ? D’accord apparemment Nana a perdu une sœur, mais j’en ai perdu aussi des proches. Et là, on n’est pas vraiment en situation pour régler ce genre de compte. Qu’ils fassent ça une fois dehors, à la rigueur je m’en fiche, mais je ne tiens pas à avoir un cadavre relevé de Taizone et/ou Nana dans les pattes.

    Et en plus, Grigory s’y mettait, tentant un coup de pied sur Taizone. Malheureusement pour lui, le bougre maîtrise le haki, et bien que la perte d’énergie due aux menottes l’affectait sûrement, c’était amplement suffisant pour tenir le coup. Par contre, effet secondaire, dans son geste un peu brusque, Grigory rentra un peu trop violemment dans le mur. A tel point qu’il réussit ce que son coude n’avait pas réussi : détruire le mur. J’eus un mouvement de recul rapide tandis que je voyais Robert se prendre une brique dans la tête, paix à ton âme déjà partie il y a longtemps, pour éviter la chute. Après qu’un nuage de poussière ait volé, ne restait plus qu’un monticule de pierres facilement franchissable. Bon, maintenant on était tous ensemble, il était temps que je tente de faire quelque chose pour les deux gugus qui pensaient qu’à se faire la peau mutuellement. J’enjambais le monticule pour rejoindre l’autre groupe, et me hâtait de rejoindre la rouquine et l’homme-acide. S’il était en train d’utiliser du haki, pas dit que j’arrive à les séparer, mais peut-être que quelques paroles les aiderait ?

    « Bordel, arrêtez ça vous deux ! Vous êtes en train de jouer leur jeu ! » Un instant d’illumination. « Vous croyez que c’est pourquoi que j’étais isolé ? Parce que je suis le seul à n’avoir aucun problème avec vous. Grigory en veut à Taizone pour avoir attaqué Ace, Taizone et Nana s’en veulent, et Kira… Bon, elle je sais pas trop, mais en tout cas, ils veulent que vous vous battiez. Vous êtes simplement en train de jouer leur jeu, rien de plus. »

    Depuis le début je me demandais pourquoi j’étais le seul à être isolé, mais finalement tout était logique. J’étais peut-être le seul à pouvoir les empêcher de se foutre sur la gueule. Ou au moins à essayer. Grigory s’engageait dans la bataille, et Kira ne tiendrait pas, pas sans ses pouvoirs.

    « Alors vous allez me faire le plaisir d’arrêter vos conneries et de vous entretuer quand on sera deh… »

    Et je n’eus pas le temps de finir ma phrase que Nana tourna la tête vers moi et m’aspergea de sang. Putain sérieusement ? On en était arrivé là ? Elle m’attaquait moi ? Et d’abord, d’où elle a ses pouvoirs ? Et moi alors ? Mais bon, il fallait que je me calme. Il fallait que je reste calme pour tout le monde, puisque personne ne l’était.

    « Putain t’es sérieuse là ? Si tu veux changer de cible, attaque dont plutôt le zombie libéré, celui qui va te bouffer dans le dos pendant que tu te battras ! Parce que lui, à moins que tu aies eu une épiphanie, je sais toujours pas comment le mettre à terre de façon définitive ! »

    Pas dit que ça fonctionne, je ne reconnaissais pas la Nana qui m’a appris le maniement de la lance. Mais il fallait quand même y croire, et il fallait que ça marche si on voulait réussir à sortir d’ici.

_________________


Dernière édition par Kokaku Shiraho le Sam 9 Déc - 10:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Event] #2 Zombimania   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] #2 Zombimania

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Halloween event !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-