AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'ère des chatiments [Juju et Teach]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: L'ère des chatiments [Juju et Teach]   Mar 11 Juil - 13:42

Nico RobinBandit
avatar

Messages : 3187

Navigation
Doriki:
1906/6000  (1906/6000)
Fruit du Démon: Hana-Hana no Mi





Il est temps de payer ses crimes





Le monde venait de cesser de tourner pour l’ancienne archéologue des Mugiwara. Les poids de son péché ainsi que de sa honte étaient devenues bien trop lourd pour ses épaules et la brune venait de s’effondrer sous le poids des remords qui lui emplissaient le cœur depuis sa dernière rencontre avec Nami. C’est d’ailleurs à l’issu de cette dernière que Robin avait prit la décision difficile de se rendre elle-même à la Marine pour en finir avec cette souffrance qui la rongeait petit à petit. Sans même un dernier regard envers son amie rousse, la brune savait que la navigatrice était présente, elle se laissait emmener par les hommes en blanc vers ce qui se destinait être la fin de son aventure.

Etroitement surveillée et liée par des menottes en granit marin, la dernière survivante d’Ohara avait les yeux perdu dans le vide au beau milieu de sa cellule. Cela devait bien faire trois jours que Robin était captive de son plein gré. Ou peut-être plus, elle l’ignorait. Son isolement lui avait fait perdre toute notion du temps. Mais ce qui la rendait si amère était, sans nul doute, sa profonde solitude. Pourquoi, grand dieu, Nami refusait de comprendre, ou du moins elle refusait d’essayer, pourquoi elle avait agit ainsi ? La brune admettait volontiers avoir perdu confiance en Luffy pendant quelques instants en voyant l’écrasante puissance de Marde et de ses troupes, mais jamais elle n’avait exprimé l’envie de trahir ceux qu’elle voyait, avant d’être rejetée, comme ses compagnons de route.

La captive fut arrachée de ses pensés par un garde qui lui amenait sa maigre pitance quotidienne que Robin n’eut même pas le cœur à manger. Plus rien n’avait de saveur. La cuisine de Sanji lui manquait tout comme l’ambiance si particulière au sein du Thousand Sunny. Prenant malgré tout sur elle, l’archéologue dégustait la soupe immonde et verdâtre de son assiette en murmurant pour elle-même.


- Ils sont sans doute bien plus heureux sans moi désormais. Ce n’est peut-être pas un mal s’il ne pense plus à moi. Oui, je ne dois plus penser à eux. Ils vivront bien mieux sans moi.

Après avoir terminé son frugal repas, Robin s’allongeait sur son lit tout en ressassant ses pensés les plus sombres avant de s’en aller vers le sommeil. Cependant, elle fut réveillée par quelque chose d’inhabituelle : le silence absolu. Certes, les hauts gradés avaient reçu pour ordre de partir sans plus attendre suite à une demande de renfort car des morts semblaient revenir à la vie, ce qui surprenait Robin, mais la base ne devait pas être aussi calme. C’était tout simplement impossible. C’est alors que, dans le clair de lune, elle vit un homme devant sa cellule. Un homme aux cheveux aussi noir que le charbon et aux yeux aussi rouge que le feu. Un profond soupire s’échappait de la bouche de Robin en voyant ce visiteur impromptue.

- Judal ? Si je m’attendais à te revoir un jour. Angela est dans le coin aussi je suppose. On raconte que vous êtes toujours en duo depuis la fin de l’organisation. Enfin bref, qu’est-ce que tu fais ici ? Tu viens pour te moquer de moi ?
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'ère des chatiments [Juju et Teach]   Jeu 20 Juil - 15:23

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2046

Navigation
Doriki:
3583/6000  (3583/6000)
Fruit du Démon: -



   
L'ère des chatiments ▬ PV Robin & Teach


Quand on n'a plus d'ordre de mission bien précis, on se fait rapidement chier et c'était parfaitement mon cas. Au moins quand on avait quelque chose à faire c'était bien, on avait une raison de les faire, que là, terroriser un village, massacrer des gens... A quoi bon ? Autant faire chier une ou deux personnes qu'on croise, bon c'était normal, mais niveau emploie du temps, ça remplissait pas l'agenda quoi... C'était un peu l'équivalent de l'apéro, reste le repas derrière, et c'était ça qui me manquait.

A un moment il y avait bien tous ses zombies qui envahissaient le monde, et qui continuent de le faire, grossissant leur rang tel un fléau inébranlable, qui servaient à passer le temps, mais vu que quoiqu'on leur fasse, ça ne changeait strictement rien, c'était devenu lassant. Bien content d'avoir mon tapis volant pour ne pas subir leur attaque moi et les éviter. Je pourrai faire passeur tien, pour les gens qui veulent se rendre à des endroits sans subir les ravages de tous ses zombies agressifs.

Mais aujourd'hui je sentais que je n'allais pas m'emmerder ! Bien au contraire ! Voilà que sur l'île où je venais de me poser pour dépouiller une ou deux personnes de leur bien pour m'acheter du jus de papaye et des fruits, j'entendis que Nico Robin elle-même s'était rendu à la marine ! Rob Rucci devait surement en être vert de dégout tant il avait prit cher pour l'avoir capturé, le pauvre chaton... C'était vraiment trop con ! Et ridicule en même temps...

Je décidais donc de lui rendre une petite visite, bon j'allais pas me pointé devant la base de la marine en disant que je venais voir une ancienne collègue désormais enfermée pour me foutre de sa gueule, déjà que j'avais un avis de recherche à mon nom, j'étais pas con non plus. D'un coup les plus hauts gradés de la base partirent précipitament, de ce que j'entendais, on aurait dit qu'ici ils n'étaient pas encore au courant des morts vivants qui envahissaient le monde. Non sérieux, depuis les jours et les jours que ça duraient, ils n'étaient pas encore au courant eux ? Quelle bande de branquignole !

Mais bon ça me laissait le champs libre, j'avais plus qu'à m'y pointé comme une fleur. C'était pas vraiment ce que je voulais, moi j'avais envie de la voir grâce à mon tapis volant par les barreaux de sa cellulles. Je n'avais pas envie de beaucoup me fouler, ainsi j'étouffais juste se qu'il fallait les quelques gardes qui restaient avec mes pétals de roses noires collés à leur nez et leur bouche pour les faire sombrer dans les pommes sans pour autant les tuer. Puis je me pointais là où se trouvait Nico Robin qui mit beaucoup de temps avant de me remarqué, si j'étais pas si gourmand, j'aurai jeter mon jus de papaye sur sa tronche pour la faire réagir.



▬ Ah bah enfin Blanche Neige se décide à se réveiller ! Angela ? Je sais pas où elle est, on c'est perdu de vu il y a peu. Peut-être qu'elle s'est fait bouffée par les morts-vivants, capturés par la Marine ou je ne sais quoi ! Va savoir !




Faudrait peut-être que je pense à la retrouver un jour moi quand même... Quoique d'un côté ça me faisait des vacances, et on était moins repérable, il fallait bien l'avouer... Bon par contre si je la retrouve un jour, mes conquêtes ne risquaient pas de lui plaire.



▬ Tu comprends vite ! Non sérieux, quand je pense que le CP9 c'était donné du mal pour te capturer et voilà que tu te livre toi-même à la marine. Non mais vraiment ça tourne pas rond dans ta tête hein ? Tu pense qu'ainsi on pourrait pardonner la trahisson que tu as faite à tes camarades ?





© By Halloween sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'ère des chatiments [Juju et Teach]   Hier à 9:45

Nico RobinBandit
avatar

Messages : 3187

Navigation
Doriki:
1906/6000  (1906/6000)
Fruit du Démon: Hana-Hana no Mi





La vérité fait toujours mal





Les yeux bleus de la magnifique brune fixaient ceux, toujours aussi rouge et luisant, de son ancien collègue. Cet homme était, sous un certain angle, plus terrifiant encore que Marde. Car, là où Marde gardait son calme et dévoilait ses cruelles intentions sans chercher à mentir, Judal lui était fourbe. Personne ne pouvait imaginer ce qu’il avait réellement en tête. C’était un trait de personnalité chez lui qui était assez effrayant. Mais Robin savait également qu’il avait, plus ou moins, changer depuis la dissolution du groupe. Les massacres à travers le monde se firent beaucoup moins nombreux et ça, c’était une bonne chose.

Lorsqu’il parlait d’Angela, la brune ne pouvait s’empêcher de sourire délicatement. L’idée même qu’Angela puisse se faire attraper par la Marine était une idée qu’elle réfutait immédiatement. De même, cette histoire de zombie devait, au contraire, l’amuser au plus haut point. C’est vrai, une sadique comme elle devrait prendre son pied jusqu’à l’orgasme lorsqu’elle croisait un revenant. Un être ne pouvant pas mourir et pouvant être découpé à l’infini. Seul bémol, il ne criait pas. Enfin, à l’heure actuelle, on ignorait encore si les morts avaient encore la capacité de ressentir la douleur.

Mais son sourire disparu rapidement lorsque le brun à la longue tresse, la ramenait à la réalité d’une manière brutale. C’est vrai qu’elle était là dans l’espoir que tout le monde lui accorde un pardon qu’elle n’aurait, sans doute, jamais. Mais là était le véritable problème. Ce pardon, elle le voulait au plus haut point. Et le simple fait de savoir que jamais il n’arrivera, lui ôtait toute envie de vivre.


- On peut dire ça oui. Mais je ne suis pas non plus idiote. Jamais je ne serais pardonnée. Je suppose que c’est le prix à payer pour avoir désiré protéger les personnes que j’aimais le plus au monde. Etre rejetée de tous, une fois encore. Il semblerait que ma place n’était pas avec eux finalement. Mais, dans ce cas, où est ma véritable place ? Inévitablement, on me rejette dès que je pense avoir trouvé un endroit pour vivre. Alors je le demande Judal, est-ce que ma place ne se trouve pas dans la mort ? Au moins, je sais que je ne serais pas balayé par un simple revers de la main.

La brune se recroquevilla contre ses genoux, sa poitrine s’écrasant sans peine, et ses yeux se perdaient dans l’obscurité. A quoi bon continuer à vivre pour chercher sa place si, au final, personnes ne l’accepte ? Après un moment de silence, la brune reprenait la parole.

- D’ailleurs, tant que tu es là, tu n’aurais pas d’autres informations sur les morts qui reviennent à la vie ? J’ai entendu que c’était un certains Elvis qui se trouvait derrière tout cela, mais dans quel but ? J’ai l’impression que ce monde tourne de moins en moins rond. La Marine est clairement dépassée par tout ça. D’ici quelques temps, elle se retrouvera affaiblie devant la piraterie et ça sera le prélude à une grande bataille.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'ère des chatiments [Juju et Teach]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

L'ère des chatiments [Juju et Teach]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I'll teach you the art of being a doll ♥ [Finiiiiie :D]
» Haïti passe sous l'ère Natcom
» [UPTOBOX] Underworld : Nouvelle ère [DVDRiP]
» Juju Grenier dans tout ses états.
» Mission de rang D : Préparation d'une nouvelle ère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-