AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bataille Royale [ Libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Bataille Royale [ Libre ]   Sam 1 Juil - 19:29

Senju Hakuryuu
avatar

Messages : 107

Navigation
Doriki:
350/6000  (350/6000)
Fruit du Démon: -Mori Mori no mi

Je venais d’arriver sur une île mystérieuse, elle n’étais faites que de vastes plaines. Seulement, il me semblait voir au loin une sorte de structure. J’étais quelqu’un de très curieux, c’est pourquoi je décida de me diriger vers la construction en question. Il semblait qu’un chemin étais dessiné sur le sol, sans trop réfléchir, je le pris. À mon avis il servais surement à guider les arrivants vers ce qui semblait être la construction de l’île.

Continuant d’avancer, je pouvais apercevoir de nombreux panneaux sur le bord de la rue. N’étant pas vraiment pris par le temps, je m’arrêtais afin de lire chaque panneau sur lesquelles était écrit comme des règles. D’après ce que j’avais lu pour l’instant, la structure était une arène. Comme dans toute arène, il s’y passait des combats, apparemment pas à mort. Un combattant était éliminé s’il était dans l’incapacité de continuer le combat ou s’il abandonnait. Une fois la totalité des participants éliminés à l’exception d’un, la bataille est terminé. Le gagnant remporte la somme d’un demi-million de berrys.

Ayant suffisamment d’informations pour savoir que tout ceci m’intéresser, je pressa le pas afin d’atteindre ma destination plus rapidement. Une telle situation était pour moi un rêve, lors d’un tel combat, je pourrais gagner en expérience ainsi que cette somme. Faut dire qu’en ce moment je n’avais plus trop d’argent sur moi, j’allais bientôt être à sec.

Enfin arrivé à destination, la structure face à moi, je pouvais maintenant voir à quel point elle était grande. Elle était si grande qu’elle pourrait bien accueillir des géants s’il le fallait. Sans trop d’hésitations, j’entra dans cette arène. Une fois à l’intérieur, il y avait une telle ambiance, une foule de spectateurs étaient là en train de m’acclamer. Je regardais tout autour de moi, de façon à voir chaque recoin du stade. Il y avait cependant quelque chose qui me dérangeais, j’étais le seul dans l’arène alors qu’il y avait de nombreuses entrées.

Quelques temps après j’entendis alors une voix, comme celle d’un organisateur ou quelque chose comme ça, il se mit alors à hurler du plus fort qu’il put pour que tout le Colysée l’entende :

« ET VOILÀ NOTRE PREMIER PARTICIPANT !!! LES AUTRES NE DEVRAIENT PAS TARDER À ARRIVER, D’AILLEURS LES VOILÀ !!! »

Me voilà rassuré, je n’allais pas attendre trop longtemps avant de me battre. Tout le stade semblait à fond dans le futur combat, cela semblait être un divertissement très apprécié dans la zone. Une fois toute mes pensées misent de côté, je me concentre sur l’arrivé de chacun de mes futurs adversaires. Le combat allait être une bataille royale à en croire le nombre de participants. Avant que le bordel ne commence, je me prépara mentalement et surtout physiquement en activant mon fidèle Mori Mori no dragon. J’allais d’abord analysé chacun de mes adversaires au lieu de bêtement foncer dans le tas. Je n’avais activé mon dragon uniquement en cas d’attaque surprise pendant que j’étais occupé à observer mes adversaires. Il y avait peu de chances que ça arrive car je n’avais toujours pas avançé, j’étais toujours très prés de la porte d’entrée, peu de chance qu’il me remarque donc en premier. J’avais maintenant vraiment hâte qu’ils s’affrontent les un sur les autres pendant que je les observerais rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bataille Royale [ Libre ]   Dim 2 Juil - 15:46

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2549

Navigation
Doriki:
3240/6000  (3240/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

La route avait été laborieuse pour venir à ce tournoi. L’ennui avait provoqué le destin. Je n’avais pas eu la moindre broutille pour me rendre sur cette ridicule île depuis que j’avais quitté l’équipage le temps de petites aventures en solitaire telles que j’en avais l’accoutumance. Je n’avais pourtant plus l’habitude de la solitude des mers. J’étais, normalement, toujours poursuivi par le gouvernement mondial et ses sbires, cependant pas là ou plus là. Je devais avoir perdu de mon charme, n’avoir plus rien d’attirant et sentir le vieux poisson comme la majorité des vieux marins que j’ai eu l’honneur de croiser. Possible. Je n’en serais guère étonné. Il fallait bien que ça m’arrive à un moment ; j’étais un fait de mode qui touchait sûrement à sa fin. Affreuse réalité que j’affichais de tout son long. Insalubre période à vivre. Les traumatismes refaisaient surface des profondeurs. Peu à peu, tour à tour, un à un. Tous revenaient à leur rythme en prenant une vive attention à me marquer l’esprit d’une délirante et défiante nostalgie. Je m’en sortais affaiblis. Mon corps me le signifiait de sa voix d’un calme sans pareil. Irritant de l’admettre, je n’avais pas le choix. Je me devais de suivre les grandes lignes. Mon histoire était loin d’avoir atteint sa finalité, mais elle était différente de ce que j’avais pu prédire dans ma foutue jeunesse. Légère désillusion qui me prenait la tête à chaque fois que j’avais la fâcheuse envie d’y penser.

Avant de fouler la terre de cette île, je ne savais pas qu’il y aurait un tournoi. Le hasard m’avait emmené en cet endroit, et voilà que je me dirigeais vers cette compétition. Un énorme besoin de me défouler envahissait mon corps. Plus je m’approchais, plus il prenait de l’ampleur et se mettait à son aise. Je voyais l’occasion de me divertir qui me séduisait de sa somptueuse tenue. L’arène était apparu dans mon champ de vision. L’excitation montait. Les battements de mon cœur était rapide. Mon sang bouillonnait presque dans mes veines. Je chauffais intérieurement. Mes armes avait soif de sang. L’acide avait faim de chaire. Nous étions tous ardent d’en découdre. Mes pas étaient agités. Je m’étais alors rendu aussi vite que possible à l’arène. Une somme importante d’argent était en jeu, pas de quoi me motiver, néanmoins intéressante. Un demi million de berrys. Cinq cent mille berrys exactement. Cette somme semblait aguichante. Une population sans égale souhaitait l’obtenir. Nombreux étaient ceux qui espéraient pouvoir mettre la main dessus. Les pauvres inconscients, les chétifs foutriquets, les malheureux animaux réunis en ces lieux par la fortune allaient devenir, au contraire d’un vainqueur, des victimes de ma folie.

Une bataille était sur le point de débuter. Tous les participants étaient priés de se rendre dans l’arène. Je suivis donc tous ceux qui avaient l’air de croire en leur maudite bonne étoile. La foule était présente dans les tribunes. Je n’avais encore jamais participé à un tournoi de la sorte, et j’en étais assez content même si je ne m’attendais pas à y perdre la vie. Ce sort se trouvait réservé pour l’ensemble de mes adversaires. Je ne faisais pas attention aux têtes qui étaient autour de ma personne. J’attendais que ça commence officiellement pour lancer les hostilités. En attendant, je me préparais mentalement. Mon fluide serait sans aucun doute efficace, comme à chaque combat, pour éviter un maximum de coups, et bien sur également pour envoyer de puissantes attaques. J’avais franchis un cap depuis maintenant quelques mois. J’étais en mesure d’utiliser à ma guise les deux types communs de fluide. Je n’allais pas m’en priver. Préparant des réserves d’acides pour la suite, je me tenais avec un air passif près d’un groupe de larges hommes qui se voyaient déjà remporter la victoire. Quel humour. J’avais hâte de les détruire.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bataille Royale [ Libre ]   Dim 2 Juil - 20:54

Capitaine Kuro
avatar

Messages : 37

Navigation
Doriki:
1750/6000  (1750/6000)
Fruit du Démon: -

Bataille Royale




"Capitaine !"

Les vagues cognent contre le bateau, elles sont de plus en plus fortes. Cette mer n'est pas comme East Blue, la mer de tous les périls n'a rien à voir avec la mer la plus calme du monde.

"Capitaine !"

Je suis en ce moment dans ma cabine sombre et lugubre, je sirote un verre de vin dans un crâne en cristal. J'entends un "Capitaine" je ne bouge pas, je continue de boire mon verre en observant cette mer agitée, puis un autre "Capitaine" vient déranger mes pensées. Un homme rentre dans ma cabine, il ouvre la porte à toute vitesse, il tombe à terre à genoux la lumière pénètre dans les ténèbres. Je reste dans un coin sombre, le type est essoufflé comme s'il avait couru 100 mètres. Il n'a plus de salive pour parler, je lui lance ma bouteille de vin qui se brise devant son visage. Il lèche le sol, il lèche le vin jusqu'à la dernière goutte, il reprend ses paroles.

"Capitaine Kuro ! C'est un miracle ! "

Je bois mon vin d'un seul coup, je pose le verre sur la table qui me sert à regarder les cartes du monde.

"Un miracle ? Sur Grande Line... Cette mer qui met même les pirates les plus avertis en déroute, comment une mer aussi rude pourrait nous apporter un miracle."

Le type reprend son monologue.

"Je vous jure capitaine...Une terre m'est apparu quand je fessais tranquillement la surveillance au nid-de-pie."


Je me lève ma chaise grince sous mon poids, je sors à l'extérieur, je vois mes hommes qui sont en train de faire la fête. Ils me regardent tous avec peur, j'arrive à la tête de proue du navire. Je mets le pied droit sur la tête du chat noir, un sous-fifre me donne une longue vue. Je scrute l'horizon, effectivement il y a une terre devant nous. Je me retourne, puis je lâche la longue-vue, mes hommes sont armés, ils n'attendent que seul mot de moi pour se divertir. Je lève le bras droit en l'air, je ferme les yeux puis ils se mettent à hurler de plaisir. Je donne l'ordre d'accoster sur l'île, mes pirates se dépêchent de manœuvrer jusqu'au port de l'île.

Quelques minutes plus tard :

Nous débarquons en ville, je laisse une dizaine d'hommes sur le navire. Avec moi il y a les deux frères Nyaban, nous arrivons dans une ville de cow-boy. Nous marchons à travers la ville des hommes tiennent leurs armes à leurs ceintures, je m'arrête en plein milieu de la ville. J'ouvre les deux bras en grand, je laisse se déchaîner mes hommes. C'est une boucherie, des coups de feu retentissent dans tous les sens, des coups de sabre me percent les oreilles. Je me sens si bien, que je souris pour la première fois que je suis sur cette mer. Je remarque qu'il y a un papier assez peu commun accrocher au mur du shérif, c'est un avis de recherche pas un Wanted mais plus un défi pour les pirates. Je regarde le papier de plus près, un tournoi entre pirates en l'honneur de l'anniversaire de Davy Jones. Je décide de me rendre à ce tournoi avec les frères Nyaban, je veux me mesurer au meilleur parmi les meilleurs de cette mer.

Tournoi :

J'arrive au tournoi avec les frères Nyaban, je m'inscris avec les deux frères. Je remarque qu'il n'y a pas que des pirates, il y a aussi des chasseurs de primes et autres bandits des mers. Nous avons reçu chacun un numéro, qui correspond à un tirage dans un ordre précis.

"Numéro 325 !"

C'est mon tour, j'entre avec les frères Nyaban sur le terrain, ils ont les numéros qui me précédent. Je me retrouve face à une montagne de muscle, il frappe le sol de toutes ses forces. Il brise une partie du ring, je disparais devant lui. Tout le monde me cherche, je tranche le ventre du colosse avec mes griffes de chat. Il meurt dans la seconde, le challenger est mort d'un seul coup, bandes de faible ! Les frères Nyaban viennent de finir leurs adversaires, je lèche le sang sur mes griffes la foule et en délire. D'autre participant arrive à leur tour, je remarque qu'il n'y a que des gamins comme ce foutu chapeau de paille.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bataille Royale [ Libre ]   Lun 3 Juil - 21:48

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1352/6000  (1352/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Bataille Royale


(Not a saint) ▽ A ghost in the night. Memories looking glim. Heavy eyes from a night of tries attempts at making trends. A life full of trust, compassion, and hope. The drugs just can't ease the pain. If you truly believe in the way of your life, then please, come meet your demise! I am not a saint and I don't claim to be!
Les temps étaient durs, entre l’apocalypse de zombies et les voyages que tu faisais pour trouver des ressources, ou des lieux plutôt sécuritaires. Il y avait aussi tes voyages en solitaire pour mettre la main sur des produits médicaux. Cette invasion des défunts revenu d’entre les morts avait cela de bien; les villes se vidaient et donc les hôpitaux et autres centres de soin aussi. L’endroit parfait pour ainsi trouver tout ce que tu cherchais sans avoir à rien payer! Mais bon, tu n’étais bien sûr pas le seul à chercher les trésors abandonnés dans les villes et villages et ces expéditions conservaient certains risques.

Pour te détendre, tu aurais facilement pu aller à Holiday, de nouveau, mais tu avais envie d’un peu de challenge et pour faire changement. Parce qu’aller dans un hôtel et risquer de se faire choper par un mort-vivant durant son sommeil, ça ne le ferait pas. Tu avais finalement entendu parler d’un événement; de ce tournois sur une île. Qu’est-ce que ça pouvait être amusant! Se confronter à des inconnus et peut-être même croiser des têtes connues. Tu aimerais bien revoir certaines personnes d’ailleurs! Peut-être que Shiraho serait là ou Vesperine. Tu doutais cependant que Crocodile y soit.

Ton capitaine n’était pas vraiment le genre à venir à ce genre de confrontation. Dans ton cas, tu voulais juste t’amuser et voir ce que ça donnerait. Peut-être est-ce que tu gagnerais quelque chose ? Tu en doutais, car peut-être que tu ne resterais même pas jusqu’à la fin du tournois. Tout dépendrait de qui serait présent. Ton voyage jusqu’à l’île dudit tournois ne fut pas des plus longs; tu te trouvais presque coller dessus à ta surprise! Tu avais séjourné une île à moitié déserte et avant de repartir, avait croisé un autre homme qui t’en avait parlé. Curiosité piquée, te voilà maintenant en terrain inconnu.

Ton regard d’encre et de sang balaya la zone. Quelle minable petite île. Qu’il serait des plus amusant d’y faire pleuvoir les boulets de canons, de voir la poussière et les morceaux de terre voler dans tous les sens, voir certains même percuter des corps. Ils ne laisseraient derrière eux qu’une trainer de sang, éparpillant les tripes et les os, même les membres s’ils s’arrachaient. Dommage que tu n’en aies pas sur ton embarcation, tu te serais amusé comme un fou. Au moins l’ennui serait passé à vive allure avant de revenir comme une claque en pleine face.

Finalement, tes yeux à la couleur unique se posèrent sur quelque chose des plus attirants; une sorte de bâtiment qui criait à tous ceux qui voulait l’entendre sa nature et ce qui s’y déroulaient. Un doux frisson parcouru ton échine, tel un doigt caressant ta colonne vertébrale. Là, voilà l’endroit où tu devais te rendre. L’impatience coula dans tes veines, faisant apparaître durant un instant un éclat d’excitation dans tes prunelles et tel un aimant, tu te mis à avancer vers lui. Plus tu t’approchais, plus tu sentais ton sang se réchauffer dans tes veines.

Tu pénétras finalement dans l’arène et ton regard se posa sur la horde de petite merde qui s’y trouvait. Des cotons tiges, des personnes que tu parviendrais à mettre à Terre sans aucune difficulté. D’un Sea of Smog tu les aveuglerais avant de les faire respirer ta mer blanche et ainsi user d’Asphyxia. Tu roulas des yeux, les entendant parler de la récompense. Des Berry, rien d’intéressant pour l’heure. Tu décidas de déambuler, observant les visages que tu croisais, espérant voir une tête connue au moins. Il semblerait d’ailleurs que la confrontation commencerait bientôt! Tu te préparais mentalement, tout en marchant jusqu’à voir une personne que tu n’avais vu qu’une fois…

Nazario Taizone.

Eh bien, les choses devenaient intéressantes! Tu marchas jusqu’à lui, d’un pas discret et t’arrêtas à ses côtés, un léger sourire aux lèvres.

- « Bonjour, ça fait un long moment depuis l’île aux Corbeaux. Tu es venu pour la récompense ou pour tuer l’ennui? » Tu regardas autour de toi. « Ça fait plaisir de voir qu’il n’y aura pas que des insectes à ce tournois. » tu plongeas les mains dans tes poches, décontracté pour trahir ta concentration. « Vesperine n’est pas venu d’ailleurs? Je suis sûr qu’elle se serait amusée à cribler de balles les spectateurs. »

Tu levas la tête, attendant que ton tour vienne. Tu ne manquais cependant pas d'observer les autres, voir qui pourrait représenter une véritable menace. Mais, mise à part le jeune homme à tes côtés, tu n'en voyais vraiment pas d'autres.
(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bataille Royale [ Libre ]   Mar 4 Juil - 21:18

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2549

Navigation
Doriki:
3240/6000  (3240/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

329. Voilà le numéro que je portais durant cette compétition. J’espérais qu’il ne puisse me porter malheur. Comment pourrait-il d’ailleurs ne pas m’aider à viser la victoire ? Je n’en avais absolument rien à faire de l’emporter sur la concurrence. Telle était la raison. Je n’allais toutefois guère me laisser faire. L’inaction était un risque que je ne voulais pas prendre. Si je refusais d’agir, je pourrais mourir, et j’avais envie de tuer. Juste de tuer. Pas de mourir. J’allais alors faire de mon mieux. En attendant, je profitais du temps qu’il me restait avant de monter sur le ring de l’arène pour observer ceux qui sortaient du lot. Je prenais soin de constituer de risibles stratégies afin de les éliminer le plus rapidement et le plus efficacement possible sans avoir à trop dépenser d’énergie. Je ne savais combien de participants se trouvaient ameuté autour de l’arène donc je devais être concis dans mes œuvres à venir. Personne ne se distinguait de la masse. Je cherchais avec sérieux, cependant, à moins que certains s’économisent, le niveau ne s’élevait pas très haut à mon grand regret. Agacé par cette analyse, j’avais une envie pressante de massacrer tous ces faibles qui se présentaient dans mon champ de vision. Une rage puissante s’installait petit à petit au sein de mon esprit. Brûlant ardemment comme le soleil qui éclairait cette joyeuse journée.

Je fus ensuite coupé dans mes haineuses pensées par une connaissance. Caligo. Il était là. Quelle coïncidence. Je trouvais cela fort amusant qu’il soit placé par le destin sur ma route. Le combattre était à voir venir à des kilomètres. En était-il conscient ? Je le croyais oui. S’approcher de moi pour me parler alors que nous étions dans une bataille royale était la preuve qu’il tenait dans un coin de sa tête que me combattre était une issue plus que probable s’il souhait gagner la récompense. Il en fallait du courage pour choisir de son propre gré de se battre contre ma personne, ou de la folie, mais cela ne permettait pas vraiment de me vaincre. La solution était de m’être supérieur. Impensable que je puisse perdre contre des faibles. Jamais. J’avais une réputation et j’allais lui faire honneur. Mon insouciant sourire débarqua sur mon visage. Je lui montrais toutes mes jolies dents blanches. Je voulais qu’il puisse les admirer avant qu’elles ne virent subitement au rouge sang.

« Hello mister Caligo ! Qui aurait cru que je te rencontrerais sur cette île ! Ahahah Sinon pour être franc avec toi, je ne suis pas venu pour empocher la récompense ou tuer le temps ; j’ai juste envie de faire du mal à des gens ! »

Je le regardais ainsi droit dans les yeux comme pour lui faire comprendre qu’il faisait partie de ces gens à qui je voulais faire du mal. Pas que j’éprouve une signifiante envie de lui en faire, il était un de mes adversaires alors je devais l’inclure dans mes potentielles proies.

« Nan elle se trouve ailleurs. Pas ici si c’est ce que tu veux savoir. Je suis le seul représentant de mon équipage. Je suis en solitaire en ce moment ! »

J’entendais ensuite mon numéro être appelé d’une voix forte. Étant déjà préparé depuis le début, je pouvais m’en aller sur le ring de l’arène. Mon tour était venu. Enfin. Je me léchais les babines d’un vif mouvement de langues et je pris mon envol pour me jeter dans la mêlée. Je partais à la chasse. Je ne me battais qu’avec deux sabres. Je prenais mon temps afin d’assurer le plaisir. Je n’avais pas besoin de me presser. Je gardais mon nectar divin pour la suite. Mes lames suffisaient amplement pour trancher d’un coup net les créatures qui se trouvaient autour de moi. Tuer était si simple. Nous étions nombreux sur le ring. J’avais de quoi m’occuper quelques minutes. D’autres participants arrivaient, j’allais avoir encore plus de quoi m’occuper pour les minutes qui suivraient. La foule qui était en délire ne s’arrêtait pas de crier. Dans un sens ça m’encourageait à être atroce, et dans un autre ça me provoquait à le devenir encore davantage.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bataille Royale [ Libre ]   Mer 16 Aoû - 13:19

Senju Hakuryuu
avatar

Messages : 107

Navigation
Doriki:
350/6000  (350/6000)
Fruit du Démon: -Mori Mori no mi

Cela faisait un moment que j'attendais qu'un participant arrive dans l'arène mais toujours rien, c'était assez ennuyeux d'ailleurs. Je sortis alors de l'arène pour aller dans les "coulisses", tout en faisant un signe comme quoi je serais bientôt de retour. Une fois sorti de l'arène, je vis enfin des participants rentrer une petite vingtaine je dirais, comme par hasards quand je sors hein. Je fis alors demi-tour et changea subitement d'avis, j'allais faire un massacre. Alors que le gong sonna, tous se ruèrent au centre come des imbéciles, à croire que l'existence des attaques de zone leur était inconnu. Sans trop cacher ma déception, j'envoya une bonne grosse rafale de pieux en direction du troupeaux d'idiots.

Voilà c'était fini, j'avais déjà gagné, c'était encore plus facile que je le pensais, ils étaient vraiment faibles mais pourtant parlaient tant.. Alors que je me redirigea verts la sortie, le juge m'interpella puis me fit signe de rester. Dans la foulée, il appela plusieurs numéros, si j'vais bien compris il en avait appelé cinq. J'espérais pouvoir m'amuser cette fois, car le combat d'avant était juste pathétique, rien de plus, rien de moins.

Alors que plusieurs combattants rentraient dans l'arène, je remarqua tout de suite à quel point ils étaient tous différents des précédents participants auxquels j'ai eu affaire, eux n'allaient pas rigoler. Je me mis en garde, préparant mon dragon afin de mieux me protéger. Le combat n'avait pas commencé et donc je pus scruté l'horizon à la recherche du plus fort, afin de savoir lequel devrais-je esquivé en premier. Je vis alors un homme complètement revêtu de noir qui me semblait très mystérieux. Je ne pouvais pas savoir si c'était lui ou un autre mais par précaution, je n'allais pas engager le combat et observer un peu.

A nouveau le gong retentit, le combat allait commencé et les assauts se multiplier. Ce combat n'allait pas être quelque chose de facile a gagné. En y repensant, je devais absolument m'améliorer, ce combat allait m'être utile à condition que j'attaque. Je bondis alors vers un groupe de trois adversaires ressemblants chacun à un chat. J'allais finalement commençait les hostilités avec une rafle de pieux en direction du boys band des félins. Au même moment, toute l'arène se mit à hurler d'excitation suite au début du combat, de quoi bien me motiver.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bataille Royale [ Libre ]   Mer 23 Aoû - 23:37

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1352/6000  (1352/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


   


 Rencontre inattendue.


Ce tournoi sonnait comme une véritable mascarade dès le début. L’on vous donnait simplement un numéro et up on vous appelait. Naturellement, cet événement n’était pas équilibré; des puissants de ce monde se mêlaient aux loques idiotes et irréfléchies qui finiraient mortes ou hors combat en moins d’une minute. Désespérant et navrant, voir ennuyant. Il ne semblait pas y avoir la moindre menace en vue à tes yeux, mise à part une tête des plus familières.

Cela avait été une surprise de voir Taizone ici, tu ne t’attendais pas à ce qu’un membre de l’équipage du Yonkou soit intéressé par ce tournois. Même si tu aurais dû le craindre en toute logique, tu ne pouvais pas. Pas que tu fus suicidaire ou stupide, juste qu’il en fallait beaucoup pour te faire connaître ce sentiment. Bien sûr, tu respectais ce pirate puissant, juste ne le craignais pas.

Tu ne pus retenir un sourire lorsque ton cadet t’appela Mister Caligo. Cela faisait bien longtemps que quelqu’un avait pris la peine de t’appeler monsieur ou docteur, surtout le second même si ton rend de médecin se faisait souvent oublier à l’extérieur de l’équipage.

Naturellement, tu savais qu’il te faudrait certainement le combattre, mais tu possédais un certain avantage; tu avais eu un excellent aperçu de ses techniques sur l’Île aux Corbeaux, là où lui ignorait toute l’avancée que tu avais faite. Bien sûr, tu ne gagnerais certainement pas; il était clair qu’il possédait le haki de l’armement et donc qu’il pourrait te toucher s’il le désirait. Un adversaire à combattre à distance; parfaitement dans tes cordes.

- « C'est aussi une surprise, une agréable surprise, de te voir ici. Au moins je sais qu'il n'y a pas que des clowns à affronter. » Tu ne le quittas pas des yeux, ne perdant pas ton léger sourire. « Tu as l’avantage du choix, des personnes à perte de vu. »

Bien sûr, tu compris à son regard qu’il te considérait certainement comme une cible, peut-être même comme une proie de choix. Cela ne te dérangeait pas, mais s’il décidait de t’attaquer alors tu ne lui faciliterais certainement pas la tâche!

Tu hochas la tête lorsqu’il te répondit que Vesperine n’était pas ici ni sur l’île, dommage. Il faudrait que tu trouves une autre occasion pour la voir! Tu doutais que ça serait bienvenu de te pointer sur le navire du capitaine pour la voir… peut-être lui envoyer une lettre?

Tu entendis le numéro de Taizone être appeler et tu le regardas, restant néanmoins attentif sur ton entourage. Ne sait-on jamais s’il n’y aurait pas un tricheur dans le coin.

Finalement ce fût à ton tour d’être appelé et tu décidas de ne pas permettre à tes futurs adversaires de voir ton combat. Tu plongeas ainsi ta zone dans le brouillard et, par chance, aucun adversaire pouvant te toucher. Une fois qu’ils furent à terre, tu réabsorbas ton brouillard et retournas à ta place, attendant de voir comment les choses évolueraient.
© Frimelda, sur une proposition de © Blork

_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bataille Royale [ Libre ]   Ven 8 Sep - 20:45

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2549

Navigation
Doriki:
3240/6000  (3240/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Caligo avait raison. Il y avait des adversaires tout autour de moi, je n'avais qu'à choisir ceux qui m’intéresseraient pour les tuer. Rien de très compliqué à première vue. Mes sabres gouttaient au sang, pendant que je sirotais de la violence pure et dure. Je me sentais libre. Personne ne parvenait à se mettre sur mon chemin. Je tranchais tous les bougres qui tentaient de s'en prendre à ma personne ou de me fuir. L'arène, du moins le coin que j'occupais était devenu rouge. Quelques corps s'entassaient. Je ne cherchais pas à savoir si certains étaient encore en vie, j'avais plus important à faire, m'amuser. Je prenais plaisir à me laisser aller sans trop me contraindre. Lorsque j'étais attaqué, avec l'apport de mon haki de l'observation, je n'avais qu'à esquiver d'instinct pour mieux contre attaquer. Les combats étaient alors simples. Je me laissais guider, et je gagnais sans problème.

Je n'avais pas besoin de me servir de l'acide, pas pour le moment. Je gardais cette capacité pour la suite au cas où ça pourrait devenir sérieux. Je me resservais. J'étais en mode économie d'énergie, mais cela ne m'empêchait pas de me battre. Certains, se croyant intelligents et dignes de me vaincre, s'associaient en vain. Deux ou trois contre ma personne ne suffisaient pas. Je ne voyais pas de concurrence possible. J'usais de quelques futiles parades pour prendre le dessus, un ou deux pas dans les airs pour le style avant d'adresser de vilains coups de lames et cela était assez pour les mettre hors d'état de me nuire. J'étais serein. Je pouvais remporter ce tournoi, peut-être même les mains dans les poches, cependant je ne voulais que m'amuser.

Le fluide me couvrait des attaques physiques de plus faible que moi. Je me concentrais donc sur le reste comme par exemple l'attaque. J'avançais pas à pas quand je n'avais plus d'adversaires pour me vider. Je ne m'approchais pas de l'ami de Vesperine pour l'instant, je le laissais pour plus tard en gage d'une certaine forme de courtoisie. Il semblait passer du bon temps dans ce tournoi.

Je regardais fuir des candidats. Des idiots qui pensaient avoir une quelconque chance. Je voulais éradiquer leur existence. Je souhaitais agir par sadisme, pourtant je ne fis rien de plus que de les observer courir dans tous les sens inutilement. D'autres s'en occupaient à ma place. Bonne nouvelle pour le monde qui ne s'en portera que meilleur. Les faibles ne méritent pas de compassion dès qu'ils commencent à se sentir fort au milieu de plus fort qu'eux. J'aurais pu faire cette erreur si je ne me remettais pas en question tous les jours. Dommage pour eux, qui ne connaîtront sans doute pas de nouveaux jours, puisqu'ils ne pourront pas se remettre en question et devenir de plus en plus fort.

Je ne comptais pas les minutes défilés. Je ne savais pas depuis combien de temps nous combattions. Les adversaires étaient désormais peu dans l'arène. Les spectateurs étaient comblés de bonheur avec tous ces combats à quelques mètres de leurs yeux. Ils criaient de vives voix, et n'étaient pas les seuls. Les faibles, rampant sur le sol, désemparés, haussaient également le ton pour demander de l'aide.

Ils me causaient des maux de tête. Je n'aimais pas les pleurnichards. La solution était donc aussi efficace que cruelle pour les faire taire. De l'acide quitta mon corps dans un même mouvement de vague, et s'étendit pour couvrir les hurlements. Ce fut rapide. Leur silence arriva aussi vite que leur mort. Je me sentais vivant.

« Ahahah c'est tout de suite mieux ! »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bataille Royale [ Libre ]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Bataille Royale [ Libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alpha et la bataille royale
» No Place For Losers IV
» Bataille royale sur l'île au trésor
» Bataille. Rivière/ Tonnerre [ EVENT 2013 libre à tous ]
» BATAILLE DE BOUFFE !! - | que c'est mal, sujet libre !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-