AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Message
MessageSujet: Re: Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]   Dim 8 Avr - 14:32

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1122

Navigation
Doriki:
4628/6000  (4628/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Fidèle à lui même, Taizone s'était dévêtu comme s'il se préparait à plonger faire trempette. Ce n'était pas si inapproprié : il allait faire trempette avec le mal absolu. C'était cela qu'il avait senti en la Rouge, c'était cela qui avait créée cette sorte d'obsession. Tout comme la folie de Vitanie l'avait stimulé. En cela, Taizone et lui avaient tous les deux ressenti la même chose... Quoique pas tout à fait la même chose, Taizone était nettement plus explicite et oserait-on dire, humain, dans ses sentiments : il avait une attirance réelle, une sorte d'amour pour les deux femmes. Lucci avait un appétit bestial, le désir de violence, de voir se déformer dans la souffrance la pire les deux femmes, avait une forme d'érotisme. S'il s'était retenu avec Strange D. Nana la dernière fois, nous étions à une époque où il n'y avait plus le temps pour les enfantillages : il apporterait sa conclusion définitive à l'affaire CE SOIR.

Mais à tel évènement les préparatifs adéquats : un repas dantesque, un banquet des trois créatures les plus proches de la Mort de toutes les mers (ou de plusieurs mers du moins).
Découper les oignons, couper en carré les champignons, broyer les tomates... Il fallait que l'acolyte de Barbe Noire fasse tenir la Bête au moins le temps que l'agent finisse en toute précipitation. Voilà, peut-être le pirate n'avait-il jamais cuisiné de sa vie, ce qui pour un pirate n'aurait rien d'étonnant, le rustre barbare étant l'opposé du sophistiqué civilisé, c'est pourquoi Lucci s'accorda quelques secondes de précaution : il remplit la casserole d'eau et mit le feu. La première étape était achevée, il osait suggérer que l'homme-acide n'était pas un médiocre qui avait déjà périt. Il était son atout majeur de la soirée, son appât. Très bien, imitons-le, après tout il ne fallait pas abimer son beau costume, au moins le haut. Lucci dénoua sa cravate et retira son haut, sa peau se hérissa de poils bruns et il se retrouva sous sa forme hybride léopard. Il sauta sans ménagement par la fenêtre qu'il avait au préalable brisée, créant une ouverture plus pratique.

Le voilà dans une scène passionnante. C'était dommage que d'interrompre un tel combat de monstruosités. Parfois, il fallait hélas laisser ses instincts primaires céder à des nécessités prioritaires. Il se précipita entre les deux cachalots, espérant ne pas subir l'attaque d'un des deux.

" Stop changement de rôle. Taizone, tu as parfaitement fait ton travail, félicitation, c'est mon tour. Va t'occuper des pattes. Tu n'as rien d'autre à faire que les mettre dans l'eau et surveiller leur cuisson. Si tu ne sais pas en faire, tu n'as qu'à en goutter une toutes les trente secondes, jusqu'à ce qu'elles aient le goût idéal. Ensuite va dans la cave, il y a des sacs qui contiennent de la viande. A ce moment revient me prévenir. Merci garçon. "


Qu'il était rassurant de voir les deux en vie et assez bon état. Ah, et il allait pouvoir se défouler lui. Bien entendu, la Bête ne s'était pas mise en mode pause pendant qu'il parlait comme dans un anime, il avait du se défendre.

Et maintenant ? Se battre sans blesser la Nana bestiale n'était pas un gage quand celui d'en face ne promettait pas d'en faire autant. Quelle face absolument bestiale, quel sourire de pure folie, déformant tous les ligaments du visage. Il n'avait vu ce visage qu'une fois, chez la chasseuse de prime complètement barrée qui collaborait avec eux, Ludniel Shinobu, lorsqu'elle avait massacré un ennemi après un combat particulièrement terrible dans une frénésie bestiale. Mais aux pseudo petites filles il préférait amplement cette pure créature de beauté mortelle, ce démon dont il comprenait l'admiration de Taizone. Cependant, ce n'était pas avec ça qu'il voulait discuter, c'était avec Nana, l'infirmière du Moby Dick.

" Nous sommes tous les deux et je ne me bats qu'à contre-coeur, crois-le ou pas. J'aimerai te voir te calmer, même si j'ai été maladroit en amenant ton petit ami le pirate sans te prévenir. Et déjà je n'aime pas abimer cette robe ! Tu devrais avoir la décence de la retirer pour éviter les dégâts. "



[désolé aussi, pourquoi on a tous des ennuis au mauvais moment :'( ]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]   Ven 27 Avr - 14:37

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2683

Navigation
Doriki:
3878/6000  (3878/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Face à la rousse, j'étais confiant quant au plan de l'agent. Je devais éviter de la tuer, il ne fallait pas, le moment n'était pas encore venu. J'en éprouvais toutefois l'envie en la voyant, là, sous mes yeux. Je pourrais en faire mon goûter, dire à l'agent que je me suis laissé emporté par mes émotions, que sa mort était un pauvre accident, mais j'étais certain qu'il n'allait pas me croire à cause de nos brutaux antécédents. Nous avions tant combattu ensemble depuis nos débuts dans la piraterie. Nous étions devenu des rivaux, puis des ennemis mortels. Maintenant, il était question d'y mettre un terme, une fois pour toute, un de nous deux devait perdre la vie dans ce fameux jeu concocté par l'agent. Je sentais une fin s'approcher pas à pas. La fin d'une rivalité pleine d'horreur. La fin pour une des bêtes sauvages les plus redoutables de ce monde. Mon esprit en était assuré. Il fallait être complètement aliéné pour ne pas voir cette vérité, qu'étais-je alors si j'y parvenais ?

Nana s'attaqua, dès qu'elle me vit, à moi dans un déchaînement de violences. Enfin, heureusement, ses attaques portaient plus sur mon armure d'acide que sur moi, mais j'arrivais à sentir toutefois la puissance de ses coups sur mon corps. Je n'en étais pas blessé grâce au fluide qui me protégeait, cependant je ne devais pas traîner. Perdre du temps à encaisser sans rien faire n'était pas un plan. Faire cela, bêtement, allait juste me vider de mon haki de l'armement. Il me fallait changer la tendance. Elle dominait devant mon inaction. Je décidais de suivre un plan tout neuf, presque brillant de génie tellement ce n'était pas idiot.

Elle m'attaquait de ses queues de sang, j'allais répliquer d'une manière similaire. C'était aussi simple qu'efficace. De mon armure d'acide, des sortes de lianes épaisses furent créées pour frapper ces queues qui tentaient de me faire du mal. Il y avait autant de lianes que d'adversaires de sang, c'est à dire un peu moins de dix et cela continuerais de s'adapter en conséquences. Je m'amusais fortement. J'aurais aimé lâcher la bête également pour montrer ma supériorité sur ce terrain, mais je ne pouvais, il me fallait attendre pour le bon déroulement du jeu.

Je me limitais en techniques pour mon propre plaisir. Je pourrais faire des folies, la réduire à néant, il était important de lutter pour ne pas céder à cette pulsion. Douce pulsion qui tentait de me séduire. Je continuais de résister. Je ne devais pas la tuer. Je me répétais cela dans ma tête pour ne pas l'oublier. Pour l'instant, ça fonctionnait à merveille tandis que je parais le mieux que je pouvais ses attaques.

L'agent fit ensuite son grand retour en passant par la fenêtre brisée. Il avait enlevé des éléments de sa tenue pour être plus à l'aise. C'était désormais à son tour de se battre avec la rousse, ou plutôt de se battre avec ce qu'il y avait en elle, contre ce monstre. Il me fit savoir que j'avais parfaitement tenu mon rôle et m'expliqua ce que je devais faire à partir de maintenant jusqu'à notre prochain roulement dans lequel je devrais encore affronter Nana.

« C'est noté. Amuse toi bien avec elle. »

L'acide et le fluide se retirèrent alors conjointement pendant que je quittais le champ de bataille pour entrer dans le manoir. Je me dirigeas vers la cuisine,je me lavais les mains dans le lavabo par respect des règles d'hygiènes et il fut venu le temps de suivre les instructions de l'agent.

Une casserole remplie d'eau était sur le feu. J'en conclu instinctivement que je devais y mettre les pattes, comme il m'avait demandé de le faire d'ailleurs. J'ouvris le paquet de pattes, en attrapa assez pour quatre personne pour qu'on puisse se servir de nouveau, et je les mis dans la casserole. Je n'avais pas l'habitude d'en préparer, mais je savais évidemment en faire. Je me posais alors sur une chaise à attendre que cela soit cuit. Je profitais donc de l'occasion pour reprendre des forces.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]   Jeu 17 Mai - 23:08

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18443

Navigation
Doriki:
4454/6000  (4454/6000)
Fruit du Démon: Sang



Le Diner des Trois Macabres


Finalement la bête ne fut pas vaincu, et elle ne sera sans doute jamais vaincu, tout ces entraînements du Faucon pour la faire disparaître furent inutiles, cela n'avait fait qu'ajouter des chaînes à la furie pour la retenir un peu plus fermement, mais celle-ci n'en demeurait pas moins toujours présente quelque part dans l'esprit brisé de la rousse. La vision de la mort et ses attributs semblaient lui apporter toute sa puissance, la nourrir,et Taizone représentait trop bien celle-ci, de façon si personnel, que la puissance de la démence semblait être à son paroxysme à sa simple présence. Rien que l'évocation de son nom pourrait faire frémir la rousse sous la pression qu'aurait la furie de ce flux d'énergie que cela lui provoquerait.

La bête semblait n'être que joie et gaîté tant elle riait et s'amusait de se combat de monstre. Une enfant qui jouait sans se rendre compte de l'horreur de la situation ni de sa cruauté. Non, rien, elle était absorbé dans son fantasme du divertissement extrême, oubliant sa propre douleur, on pourrait déchiqueter son corps, le dévorer vivant morceau par morceau qu'elle continuerait de rire et s'amuser sans y prêter la moindre attention jusqu'à ce qu'il n'y ait plus que la tête. Et là encore, la furie continuerait de mordre sans se rendre compte de son état physique. Jusqu'à ce que la mort l'emporte définitivement dans l'autre monde.

Les deux monstres s'affrontaient, jouant le mimétisme dans leurs actions, l'un utilisait des queues ? L'autre ferait des lianes. L'action réaction s’enchaînait se reprendre son souffle, l'asphyxie semblait de toute façon être le cadet de leurs préoccupation en ce moment même. La bouffée d'air fut l'arrivé du fauve, comme s'ils n'y avaient pas assez de carnassier ici, et pour son intrusion, il fut baptisé avec le sang, recouvert comme s'il s'était prit une pluie épaisse déferlante de couleur carmin. Mais la furie s'arrêta, il ne sembla pas réagir tout de suite, il n'attaquait pas, son adversaire non plus, et même ses queues qui fouettaient de toutes leurs puissances le sol dans un claquement sourd ne les motivaient visiblement pas à continuer le jeu.

Tant pis, elle jouerait seule, continuant d'attaqué désormais son nouveau jouet, ce dernier ne semblait pas vouloir qu'elle continue de jouer avec l'ancien, mais continuait de parler. Mais l'autre partie, désespéré, elle voulu se lancé à sa poursuite, projetant une queue de sang pour l'attraper, le tenir, continuer à s'amuser, réussir à malmener son corps, l'envie d'en faire de la bouillit et faire l'ange dedans ! Mais non, son projet fut avorter par le félin qu'elle regarda avec colère avant de se jeter à sa gorge. Se recouvrant totalement de sang dans une forme animal, elle se glissait plus facilement pour échapper aux attaques physique. Il parlait, mais la bête était dénué de raison, elle-ci l'avait quitté depuis longtemps, seul les jeux macabres avaient son attention. Et puis la robe qu'en avait-elle à faire ? Avec ou sang, la démence continuerait de se mouvoir, il faudrait lui retirer de force pour ne pas la souiller d’avantage.

La folie qu'elle était devenue se rua sur lui, dans un mi rire, mi rugissement bestiale d'excitation, redoublant de violence dans le moindre de ses coups, détruisant tout ce qui avait le malheur d'entrer en contacte avec ses appendices sanglants. Lui faire reprendre raison était tout simplement impossible, seul les yeux du Faucon semblaient avoir ce pouvoir, seul un choc violent pour lui faire perdre connaissance pouvait faire taire la bête. Mais l'atteindre n'était pas si facile, elle griffait, mordait, frappait de tous ses membres, se mouvait comme une anguille. Non, la démence avait le contrôle et faisait tout son possible pour le garder le plus longtemps possible, voir définitivement.

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]   Mer 23 Mai - 14:33

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1122

Navigation
Doriki:
4628/6000  (4628/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Communiquer avec cette chose était impossible, qui plus est elle aspergeait totalement sa belle robe de sang. Bien... Il serait un peu tard pour la nettoyer, peut-être serait il possible de la faire chauffer au feu pour que le rouge soit sa nouvelle teinte ? Non... Enfin il fallait admettre que la tête de Nana déchirée par un sourire dément de bête complètement perdue dans la jouissance du massacre, était splendide. C'était donc ça dont tu étais capable, Nana ? La gentille infirmière qui sympathisait avec les agents était un monstre au delà, bien au delà encore de ce qu'il avait imaginé d'après les descriptions de Taizone.

La fatiguer n'était pas une bonne stratégie pour la calmer, elle semblait inlassable et ce n'était pas comme si la partie humaine tentait de profiter de la moindre faille pour reprendre le contrôle. Taizone n'arrangeait sûrement pas les choses, il les aggravait seulement, tu l'avais rapidement comprit (mais quelle autre solution pour que le repas soit bien achevé sans que l'un d'entre risque de finir grièvement blessé ?). Malheureusement, éloigner Taizone n'avait pas plus d'effet. En fait le combat lui aussi semblait rendre folle de joie l'horreur qui aspergeait l'agent de sang, tâchait ses poils de fauve et chatouillait ses moustaches. Ennivrée par le combat et la mort ? Il ne pouvait que la comprendre sur ce point. Cette monstre aurait très bien pu être la part ténébreuse de Robu Rucchi. Ah Nana, c'était donc cette beauté affreuse que tu cachais ?
Quoi qu'il en soit, tu avais fait le tour des moyens de la calmer. L'enchainer semblait impossible et trop risqué. Une idée te vint toutefois. Comme tu n'avais pas manqué de prévisions, il y avait un lance grappin (oui) et sa très longue corde dans une petite caisse contre la maison. Les zombis n'étaient pas encore remonté, et ce n'étaient que des caniches royales qui essayaient de mordre les chaussures des puissants visiteurs de l'ile. Evitant de son mieux les tentacules de sang, ou plutôt les pics souples de la Bête, le brun au pelage de panthère s'approcha de cette caisse, jusqu'à trouver une corde à enrouler autour de son torse. Il disposait d'un arsenal sans fin pour contrer les attaques rapides : le Kami, le Soru, le Tekkai (en dernière instance), ses propres coup de pieds, et pour tenir à distance la créature plusieurs combines d'Index Gun, des projectiles à distance de toute sortes visant plus à la pousser à les contrer qu'à la blesser, n'excluant pas ses splendides nuages de flammes, comme si sa main crachait des missiles.

Quand le champion des CPiste eu enfin une corde solidement enroulé autour de son torse, il entama une réelle offensive. Il bondit, tentant de se placer au dessus de la Chose en évitant ses attaques. S'il encaissait quelques dégats au passage ce n'était pas grave, il avait déjà récupéré plusieurs entailles superficielles jusque là, de ce nid de hérisson de lames d'hémoglobine à l'état solide : son seul but était d'éviter une blessure sérieuse et il espérait y arrivait maintenant qu'il entrait dans la phase... La plus risquée.
Arrivé derrière la créature, Lucci glissant sur le sol en lui envoyant un double coup de pied visant un mollet. Il était maintenant si près des lames de sang qu'un retard pouvait lui coûter cher. Maintenant privé d'une partie de la gravité avec sa jambe déviée, le monstre perdait son assiette ; le maitre du Rokushiki s'empara de son autre cheville pour la faire dégringoler. Il actionna son tekkai au maximum afin d'éviter que des lames parviennent à l'empaler en cours de chute. Puis une fois au sol il se releva et fit tournoyer à pleine vitesse Nana-Fake, tenue par sa seule cheville. Enfin, il la lâcha, l'envoyant valdinguer... dans la falaise, tomber en direction de l'eau. Voilà ce qui la calmerait. Lucci balança son grappin contre le bois de la maison et sauta immédiatement après son adversaire, en chute libre et décontractée comme un plongeur. Si jamais elle tentait de s'accrocher à la falaise, il la faucherait de ses pieds au passage pour la jeter à l'eau.
Une fois en train de s'enfoncer à la mer, elle perdrait tout des pouvoirs dangereux de son fruit et l'agent n'aurait plus qu'à la cueillir, avec sa force supérieur (l'assommer s'il le fallait). Pas avant de l'avoir laissé couler un petit moment, calmer un peu son sang palpitant et maudit... Ensuite, même fatigué par l'eau, il saurait trouver l'énergie pour la tirer jusqu'à la corde et la ramener en haut de la falaise. Tel était le plan.

Pourvu que Taizone s'occupe bien du repas pendant tout ce temps.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]   Sam 13 Oct - 16:58

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18443

Navigation
Doriki:
4454/6000  (4454/6000)
Fruit du Démon: Sang




Le Diner des Trois Macabres



Quelle folie. Mais quelle folie que tout ceci ! Lui faire perde la raison, la conduire dans une piège pour quelle dévoile son côté monstrueux quelle cherchait tant à cacher. Qu'allait-il se passer maintenant pour elle, puisque l'agent du gouvernement savait de quoi elle était capable ? Lui qui détestait les pirates et qui la tolérait pour une étrange raison. Était-elle désormais condamné ? Ou serait-il content de voir quelqu'un d'une horreur semblable à la sienne et dont il aurait envie d'avoir pour adversaire ?

En tout cas, la bête, elle, était ravie. Deux compagnons de jeux aux caractères et façon de combattre si différente ! Oui, elle était heureuse ! Elle s'amusait, il n'y avait pas à dire. En plus, les deux encaissaient parfaitement bien ! Elle aussi d'ailleurs, mais même si elle n'y arrivait pas, la furie se battrait jusqu'à la mort sans le moindre problème, son corps pouvait tomber en lambeau qu'elle continuerait encore à mordre, comme les serpents zombies qui infligeaient une dernière morsure en sautant sur leur victime même une fois décapité.

Le léopard jouait drôlement bien, et souvent, même si elle s'amusait, elle était frustrée de le raté d'un cheveux, comme lorsqu'il passa sous elle, la déséquilibrant en lui frappant l'arrière des jambes. Ce n'était pas drôle ça de vouloir la faire tomber ! Non finalement ça restait amusant, et même nouveau ! Voilà qu'on faisait dans l'originalité, elle riait presque à être ainsi tournoyé ! Mais elle grognant en voyant qu'il avait rendu son corps dure, le fauve trichait, la démence ne pouvait la transpercer. Puis la chute, direction la mer, elle pouvait y voir les morts vivants qui tentaient de montés la falaise sans y parvenir...

Elle lança ses queues de sang contre les parois de la falaise pour arrêter sa chute et pouvoir remonter telle une araignée affamé, prête à se jeter sur la pauvre bête coincé dans ses toiles. Malheureusement, Rucci avait prévu le coup et faucha ses pattes pour la renvoyé vers le fond. La furie hurlait de rage, tentait de le percer de partout, de déchiqueter son corps, mais rien à faire, l'eau allait bientôt l'atteindre... Et elle disparaitrait.

Le vide, le silence, le calme. Tout était serein maintenant. Ni Nana, ni même la furie n'avait conscience, l'eau de mer fatiguait trop leur corps et leur esprit. Impossible de se rendre compte que le félin était venu à son secours, ou presque vu qu'il était responsable de sa chute, mais il ne fallait pas la laisser trop longtemps, sinon son fruit ne marcherait vraiment plus, et son cœur s'arrêterait de battre définitivement sans savoir le temps d'être noyé... Sans lui, elle était morte...

Lorsque je repris conscience, j'étais encore sous les effets de l'eau de mer, l'esprit vague, sans tout comprendre, me voilà maintenant assise à table, ça sentait bon... Mais lorsque j'ouvris les yeux : Rucci et Taizone y étaient aussi. Non, lui encore là... D'un coup je tentais de me jeter sur ce dernier, mais les forces n'étaient pas encore revenu, et mon esprit toujours brumeux. Ma robe et mes cheveux étaient encore trempés...

« Pourquoi est-ce qu'il est encore là... Tu sais bien que... Il faut qu'il meurt... »

Visiblement les deux n'en avaient rien à faire, et voilà que l'agent du gouvernement m'expliquait qu'ils voulaient faire un jeu, un jeu où on devait se dire nos secrets les plus secrets, super j'en avais aucun de honteux... Là je réalisais qu'on avait une machine relier à nos cœurs... Mon seul secret que j'avouais sans problème était mon autre côté, maintenant qu'il l'avait vu tous les deux, c'était le seul secret que j'avais avec Mihawk, mais là encore, ils étaient au courant. J'en riais.

« Votre jeu est ridicule, je n'en ai pas d'autre, vous savez tout, et le reste n'est nullement des secrets... Vous perdez votre temps !»

En revanche moi j'avais pu apprendre des choses sur eux, et plus le temps passait, plus je séchais, avec toute les horreurs qu'ils disaient, la raison me quittait de nouveau petit à petit, l'autre voulait revenir... Et j'avais peine à l'en empêché, car j'avais difficilement l'envie de ne pas me jeter à sa gorge... Jusqu'à ce qu'elle arrive totalement. Impossible de la contenir face à Taizone, ce qu'il disait... Non insoutenable, et voilà que je me jetais de nouveau sur lui, arrachant la machine relier à moi, et voilà qu'il répondait à mon envie de combat. Pauvre Rucci, le jeu n'avait pas vraiment eut de gagnant. Tant mieux, sinon qui sait ce qui serait arrivé...

La furie et le cannibale saccageaient tout, les restes de repas finissaient au sol, d'ailleurs elle n'avait touché à rien. Impossible de manger en de pareil condition. Bientôt le château ne ressemblerait plus à rien, immaculé de sang de toute part, transformant presque la salle en une piscine macabre de rouge carmin, et de tâche d'acide, réduisant tout ce qui se retrouvait aspergé à un tas innommable liquéfié sans plus rien à voir avec ce que c'était de base. Tout devenait chaos, destruction, l'apocalypse dans une seule pièce, et encore, à la force elle tombait en miette et ils se retrouvaient dans d'autre pièce, parce qu'elles leur tombaient dessus, ou parce qu'ils se frappaient si fort qu'ils finissaient dans une autre.

Tout s'enchainait, tout s'accélérait avec force et carnage, leur corps commençait à tomber en lambeau, l'agent spectateur du spectacle macabre, théâtre tragique où la finalité serait la mort inéluctable d'un des acteurs, plongé dans une folie infinie dont rien ne semblait pouvoir les en sortir, si ce n'était le touché libérateur de la grande faucheuse... Cela arriva, d'un coup, sans qu'aucun ne s'en rende compte... Ma furie avait vaincue, elle-même au bord de la mort, voilà qu'enfin, elle avait dépecé son ennemie, son jouet n'était plus qu'un tas d'entrailles dont elle extirpé de ses tripes, à se demandait si elle voulait vérifier qu'il en avait bien, riant de démence. La furie riait, rongé par la folie, ne sachant plus quoi faire, son ennemie de toujours n'était plus, et se retrouvait là, sans raison d'être. Et Nana, intérieurement sentait le crime, ne sachant comment réagir... Se bloquant dans se cocon de déraison.

©️Strange.D.Nana


_________________


Dernière édition par Strange D. Nana le Lun 15 Oct - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]   Sam 13 Oct - 17:03

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1529




















Event #2 Zombimania



Johnny avait fini par suivre la trace de sa petite sœur. Cela avait été difficile, elle avait changer d'équipage pour ensuite partir seule dans le nouveau monde, mais il avait réussit. Là, sûr l'île où Rob Rucci l'avait invité pour une soirée sordide. Intérieurement il espérait qu'elle soit morte au vu de l'état de la demeure. Mais cependant il ne fut pas totalement déçu en voyant son état d'aliénation avancé. Il en riait même, cherchant de nouveau plan pour l'utiliser dans cet état, qu'elle soit utile à ses projets sans lui faire de l'ombre aux yeux de de leur père.

Il s'approcha d'elle, et elle se jeta sur lui, voulant lui mordre la gorge. Qu'elle était amusante, recouverte de son sang et celui de son ennemi. Hélas pour elle, son corps ne tiendrait pas un autre combat, et il la serra fort contre lui, l'entravant dans ses mouvements. La furie n'avait presque plus de force, mais elle se débattait encore avec une certaine ardeur qui mettait sa propre force et son corps à rude épreuve. Puis il jeta un regard en direction de l'agent du gouvernement mondial.

« Je te l'empreinte mon bon ami, visiblement tu m'as l'air d'avoir bien profiter de l'animation, à mon tour de profiter un peu, de plus j'ai plus de droit sur elle que toi. De plus, je ne sais pas ce qu'un agent du CP0 voulait à une pirate... »

Puis il disparut, lui te la bête hurlant dans ses bras, le mordant avec tout le peu de force qu'il lui restait. Maintenant il lui fallait rejoindre sa mère et mettre leur plan en action... Tout n'était qu'une question de temps... Son père avait déjà des projets...

© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Les Trois Mousquetaires
» Taizone Nazario [FINI]
» La Geste des Trois Amants
» Duo Nana Mouskouri ,Charles Aznavour
» Et un, et deux, et trois ! C'est l'histoire du pirate de l'îleuuuuuuuuuuuh ♫

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Shin Sekai-