AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]   Sam 10 Juin - 2:11

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1104

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

1   UN PETIT AIR DE MAISON HANTÉE

Sur l'ile modeste de Sainte Bouiboui, il n'y a plus une âme qui vive depuis quelques années. Pas un cyclone ni une catastrophe, parce que dans la ville les maisons sont toutes intactes, quoiqu'un peu poussiéreuses ; peut être une épidémie, une famine, un massacre, une raison en tout cas inconnue a poussé à partir tous les habitants des lieux Le Nouveau Monde est un monde où de toute manière, chaque communauté sait qu'elle ne peut vivre sans un bon protecteur, et parfois même un bon protecteur ne suffit.
Désormais, aucune âme n'est dérangée par les escales et visite de qui que ce soit, mais cette terre peu fertile et vidée de ses trésors et ses vivres n'a d'intérêt que le temps de se reposer et de jeter à nouveau l'ancre.

Dans une colline bordant le village, se dresse une maison élégante qui servait autrefois de repaire à une ermite illustre. Elle a tout à la fois une vu de choix sur la plaine couverte de sa communauté de maisons et sur la mer à l’étendue infinie, qui se dresse du côté inverse, séparée seulement par une large falaises aux parois lisses.
Regardons plus en en dedans : La salle de séjour ou salon si vous souhaitez, est suffisamment vaste pour que des épéistes doués parviennent à y livrer un entrainement ; il ne contient que quelques peintures, un divan en peaux animales, quelques fauteuils et un vieux tourne-disque poussiéreux avec lequel on peut néanmoins faire tourner quelques vinyles. Juste à coté, une petite salle à manger dans laquelle peuvent se sustenter quelques invités, séparée par une porte à la peinture blanche à peine écaillée menant à une cuisine.
Et l'étage supérieur vous avez plusieurs chambre, une chambre à coucher du propriétaire avec un énorme lit pour un, une chambre d'invité, même une chambre de bambin avec un berceau qui n'a pas servi depuis des générations. Et un miroir devant lequel Rob Lucci se changeait, ajustait son costume.

* Elle ne devrait plus tarder. *

Il ne fallait pas avoir peur du cliché pour dire que cette soirée serait pareil à nulle autre. L'agent serra sa cravate et modifia une dernière mèche. Hattori avait lui aussi achevé de peigner ses plumes et son compagnon à deux pattes lui mit quelques gouttes de parfum à lui aussi. Il n'y avait que deux invités ce soir. Deux pirates. Pour la première, même s'il ne lui avait pas dit de se préparer pour un évènement important, il n'avait pas de doute sur l'élégance qu'elle arborait comme à son habitude, en revanche pour le second -un rebus venus des sinistres vermines- il lui tardait de voir à quoi il ressemblerait, quel look, quel parfum et quelles autres futilités.

La cuisine n'était pas encore commencé. Il fallait du temps pour la préparer, et il serait utile, car il permettrait à l'agent d'étirer plus longtemps encore la durée du jeu.
Strange D. Nana comme Taizone avaient chacun reçu une lettre (transmise par le meilleur Martin possible qui avait su retrouver leur trace aussi aisément qu'une cigogne). Bien évidemment, on ne venait pas comme ça dans le Nouveau Monde. Mais quand on était un commandant de Barbe Noire ou une petite protégée de Mihawk on était capable de retrouver les lieux -d'autant que l'hôte avait donné une cartographie précise de l'ile à ses invités, ils ne pouvaient s'égarer du moment qu'ils avaient une quelconque embarcation. Bref, il n'y avait qu'à espérer qu'une tempête, un monstre marin ou un équipage de passage n'engloutissent pas les deux invités au passage (ils n'avaient qu'un quart de chance d'être retardé au final).

La pendule affichait 21 h 16 lorsque notre homme entendit frapper à la porte. Hattori voleta immédiatement sur son épaule. La maison était marqué par un énorme signe (un rocher sur lequel était peint un oiseau en peinture bleue) qui avait permit de la retrouver d'autant plus facilement. Lucci ouvrit aussitôt, pour avoir la satisfaction de voir une jeune femme qui n'avait semble-t-il pas croisé l'autre invité, censé venir une heure plus tard.

-Quel plaisir de te revoir Strange Nana, cela ne faisait pas si longtemps mais le temps passe si vite. Oh désolé, j'oublie encore de t'appeler Nana simplement. Entre donc...

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]   Sam 10 Juin - 16:28

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18008

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Le Diner des Trois Macabres


De retour sur les mers du Nouveau Monde... J'aimais pas trop y aller, mon île natale s'y trouvait après tout, c'était cette mer qui m'avait vu naitre... Mais à bien y réfléchir, en ce moment sur la première partie de Grand Line c'était le chaos, puisque nous y avions perdu pas mal de camarade, enfin... L'histoire avec le Tartaros nous avait pas mal bouleversé, et ce n'était pas vraiment la joie, changer d'air ne pouvait surement faire que du bien. Même si j'avais déjà pris pas mal d'air en me rendant chez Mihawk après avoir lâché honteusement mon équipage un moment.

Au moins j'avais pu m'entrainer, me vider l'esprit et me concentrer sur ce que j'allais faire de l'avenir. Enfin sur ce dernier point c'était déjà beaucoup plus compliqué à vrai dire. Que faire ? J'en savais foutrement rien ! Toute cette histoire... Et je parlais pas des morts-vivants... On était aller justement dans le nouveau monde voir les dégâts, et c'était pareil ici aussi, à croire que quelque soit la mer, les morts les infestaient. En plus c'était un cercle vicieux, car en tuant, les morts créer eux-même de nouveau morts-vivant, grossissant ainsi leur rang de jour en jour... Le monde plongeait dans le chaos. Au moins avec Marde on savait qu'on pouvait les sauver, là... On ne pouvait pas les ramener à la vie...

« Qu'est-ce qu'il peut bien me vouloir dans un endroit aussi désert ? »

Enfin désert... C'était sans compter les quelques morts que j'avais croiser avec Figaro qui remontait la falaise. Rucci avait essayer de faire du nettoyage ? Bon je doute en revanche que c'était de son fait que tous les habitants de l'île aient disparut. C'était étrange une île fantôme. Bon j'avais l'habitude chez Mihawk, mais là je ne savais pas pourquoi, l'ambiance était différente. Par sa faute en plus j'avais eu l'air maline à devoir justifier mon absence, déposer au large sans me faire accompagné -ce qui avait été une véritable difficulté.

Une maison se dressait sur le haut d'une colline, ainsi donc c'était là que je devais me rendre ? C'était vraiment étrange... Pourquoi tant de mystère ? Une telle mise en scène... Que devait-elle cacher ? La nuit commença à pointé le bout de son nez lorsque je fis devant la porte, habillé correctement, du moins je l'espérais. La principale motivation à ma venue était que j'espérais qu'entant qu'Agent du Gouvernement Mondial, il ait quelque information concernant l'identité de celui qui avait fait revenir les morts à la vie, notamment ma mère. Car à ce que m'avait dit Crocodile, l'homme-léopard avait été présent lors de l'attaque d'un des Quartiers Généraux de la Marine.

« Avec tous les évènements récents, le temps est passé plus vite qu'on ne peut le croire pourtant. Merci, que vaut l'honneur de cette invitation pour le moins inhabituel. Toi qui invite une pirate pour une fête, cela ressemble fort à un traquenard. »

Car en quoi Rucci pourrait m'inviter sur une île vide de toute âme vivante, du moins réellement, pour une fête ? C'était vraiment suspect, surtout que comme il était redevenu agent, cela pourrait être dangereux pour moi, mais la curiosité et la soif d'information avaient été plus fort que la raison. Je ne savais pas pourquoi mais j'avais peur de le regretter, toute cette ambiance était vraiment trop étrange.

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MessageSujet: Re: Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]   Dim 18 Juin - 2:45

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1104

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Il fallait s'attendre à ce que l'invitée soit quelque peu méfiante ; vous vous imaginez ? Invitée seule au beau milieu de nul part, avec un personnages des plus louches et du camp d'en face lui même -même si elle se prétendait amie. Néanmoins on pouvait aussi s'attendre à de la stature, du sang-froid. Hors ici se dressait une Strange D. Nana plus solide que la dernière fois que les deux s'étaient vus, à la fois moralement et physiquement, mais aussi plus en alerte.

- Ça ne peut qu'y ressembler, en effet. Je voulais simplement ne plus reproduire la dernière fois, où on discutait tranquillement au milieu de tout le monde, quand ces choses se répètent plus d'une fois on risque de me reprocher mon manque de rigueur. Il fallait donc se voir à l'écart. Si ça te rassure, tu ne seras pas seule avec moi.


Il lui manquait évidemment, la réponse la plus fondamentale : pourquoi donc était-elle invitée ici ? Lucci aurait pu simplement répliquer par "Pourquoi es tu venue ici alors ?" mais ce n'était pas un échange de punchline. Ce serait une soirée cordiale. Il se dirigea donc vers la sale de séjour après avoir indiqué où se déchausser. Elle serait déjà surprise qu'un appéritif était prêt.

" Il a quelques retards, on peut donc commencer en attendant l'absent. Pourquoi je t'invite ici ? Tu aurais quelques mal à me croire. Mon 31ème anniversaire approche, et je n'en ai toujours pas fêté avec de vrais amis en une vie. Il est un peu tard pour le voir, mais je me suis fait deux amis récemment. Je reprend le travail dés demain, c'est pourquoi je le fête ici en avance. Avec la situation actuelle, je n'aurais plus de congé tant que le monde ne sera pas sauvé. "


L'agent se versa un fond de whisky dans un large verre à glaçons. Il y avait plusieurs choix de boisson et il laissa à la Rouge le soin de lui montrer laquelle elle voulait, si elle en souhaitait -ou n'osait pas refuser l'offre polie de trinquer avec lui.
Pour le moment l'atmosphère était quelque peu froide. Mais le parler allant, on ne pouvait douter qu'elle se réchaufferait. Il y avait aussi une question fondamentale qui se posait : Nana pouvait-elle accorder toute sa confiance à cet ennemi avec lequel elle avait toujours su s'entendre ?

Oh, il y avait aussi un autre petit couac, c'était sa tenue vestimentaire. Pas qu'elle était celle d'une gueuse, pas qu'elle était laide, mais elle était trop courte et manquait de cérémonie. Le célèbre assassin gouvernemental avait cependant envisagé déjà ce problème, car, cette soirée se devait d'être cérémonieuse.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]   Jeu 6 Juil - 16:21

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18008

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Le Diner des Trois Macabres


Vraiment c'était suspect tout ça, la mise en scène était trop exagérer, enfin à vrai dire je ne savais trop quoi en penser de tout ça... De plus, j'étais partagée entre être contente de le revoir, il m'avait grandement aidé lorsque j'allais au plus mal après avoir quitté mon équipage, et la perplexité. Que signifiait tout ceci ? Vraiment je me posais tout un tas de question, et j'avais beau le dévisager, ainsi que les lieux, aucune réponse n'apparaissait. Sans compter que ce qu'il me disait n'augurait rien de bon ! J'arquais un sourcil sous ses dires. Cela devenait de plus en plus suspect...

« Je peux comprendre que tu n'ai pas envie d'être vu en ma compagnie devant plusieurs témoin, après tout cela fait tâche pour un agent du Gouvernement tel que toi, mais là ce n'est pas un peu exagéré ? Et puis... Comment ça je ne serai pas seule ? »

Je n'aimais pas ça, mais alors pas ça du tout, ça sentait beaucoup trop le traquenard. Pourquoi est-ce qu'il y aurait quelqu'un avec nous, lui qui, justement, ne voulait pas qu'on voit vu ensemble devant témoin ? C'était beaucoup trop louche pour que je ne méfie pas. En plus il n'avait pas répondu à ma principale question, je le fixais encore plus, comme si cela allait me permettre de percé ce mystère. Il ne fallait pas rêver mais bon, savait-on jamais...

En plus après m'être déchaussée, bon si jamais quelque chose devait arriver, ce n'était pas d'avoir ou non quelque chose aux pieds qui ferait la différence, je pu voir qu'un apéritif était déjà prêt, même Figaro semblait alléché par l'odeur. Tant d'effort et de préparatif pour moi et donc un autre invité. Non rien à faire, toute cette ambiance n'était pas normal, il y avait quelque chose, ça sentait pas bon du tout.

« J'ai vraiment du mal à comprendre pourquoi tu fais tout ça, la curiosité m'a poussé à venir, ce n'est pas tous les jours que j'aurai une telle invitation de ta part, mais je comprends toujours pas pourquoi tu m'as invité. »

Pourtant il devait bien y avoir une raison, il n'agissait pas sur des coups de tête irréfléchi quand même ! Est-ce que cela avait un rapport avec l'invité mystère ? Très probablement, et mon instinct me disait de me méfier. Qui cela pourrait-il être ? J'en avais aucune idée, qui pouvait-il connaître pour avoir envie de l'invité en même temps que moi ? J'écarquillais grand les yeux. Hein ?!

« Tu... C'est vraiment pour fêter ton anniversaire que tu m'as invité moi et le mystérieux absent ? »

Alors si je m'étais attendu à ça... Non ça ne pouvait pas être vrai... Si ? J'étais perdue, je ne savais quoi penser de ce qu'il venait de me révélé. Il aurait pu fêter ça avec ses anciens collègues non ? Bizarre. Comment savoir s'il était sincère ou non ? J'aimerai avoir un détecteur de mensonge ! Puis je lui désignais la bouteille de rhum après qu'il se soit prit un whisky. Zoro m'avait bien trop habituer à cette boisson, et puis le vin serait en mangeant, pour l'apéritif autant prendre autre chose d'un peu plus fort pour ouvrir l'appétit comme certain dirait.

« Qu'est-ce qu'il y a ? Il y a un problème avec ma tenue ? »

Il faut dire que sur le navire, souvent lorsqu'on allait acheter des vêtements lors d'un arrêt, ce n'était pas moi qui choisissait mes propres tenues, occupée à d'autre courses, et c'était donc un des membres de l'équipage qui s'en chargeait. Parfois j'avais des surprises.

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MessageSujet: Re: Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]   Mer 12 Juil - 2:44

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1104

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Seul un fou ne se serait pas attendu à ce que la Rouge (ni qui que ce soit) ai des soupçons. Néanmoins, il était amusant de constater comme elle s'accrochait fermement à sa résolution de lui tirer les vers du nez. Elle n'était plus la gamine déprimée de l’hôtel... elle avait retrouvé toute sa forme et même au delà, c'était quasiment une Strange Nana 2.0 qui s'était rendue à l'invitation. Celle-ci était ferme, déterminée, courageuse : Rob Lucci ne suffisait pas par son nom à lui faire surveiller sa langue.

- Exagéré. Exagéré ? Je ne trouve rien d'exagéré. Seul un faible trouverait exagéré ma façon d'organiser les choses. Je ne penses pas que tu le sois alors garde la tête froide.

Mais les mots les plus authentiques du monde n'auraient su suffire, la pirate ne voulait pas oublier quelques secondes ; oublier qu'elle était dans un piège, dans lequel elle s'était rendue elle même de son plein gré. Ses yeux flamboyants ne quittaient plus l'agent... C'en devenait presque stressant. Ce que souhaitait Lucci jusqu'à l'arrivée du second "invité" attendu -et le début du Jeu- c'était échanger en tout calme toute détente devant un bon verre. La méfiance exacerbée de l'infirmière prenait trop de place.

La nouvelle de "l'anniversaire" sembla la ralentir un peu dans son élan. Ce qu'elle avait encore d'amitié l'interpella visiblement, elle avait l'air touchée autant que surprise. Elle se retrouvait muette, à désigner une bouteille de rhum. Notre homme s'exécuta lentement, lui versant un fond dans un grand verre à glace, avant de le lui tendre.



-Oui j'ai décidé de changer très légèrement, puisque j'entre dans la trentaine et ce monde dans une nouvelle ère. Je refusais de "fêter" mon anniversaire jusque là... En parlant de fêter, ça sera plutôt une cérémonie au calme. J'ai juste prévu un petit jeu pour tenir jusqu'à l'aube. Et oui, il n'y a que toi et un autre. J'ai du me rappeler ce que m'avait dit Kalifa il y a longtemps : "les amis sont ceux qu'on apprécie en dehors du cadre de notre travail." Il n'existe que deux personnes de ce genre sur terre et mer, précisément, vous serez rassemblés.

Trinquons ?

Pendant ce temps là, une série d'amuse-gueule sur la table n'attendaient que le troisième personnage. Rien n'avait été oublié : Hattori picorait ses propres amuses-gueule, et Lucci sorti même -d'une main- d'un placard un pâté d'excellente qualité qui plairait sans doute à l'énorme bête de la Rouge -ce Figaro massif.
Il ne manquait qu'une petite chose. Elle l'avait remarqué en guettant ses coups d'oeil. Et oui, elle était habillée correctement mais il manquait quelque chose pour cette soirée.



-Bien vu. Je me suis dit qu'une robe de soirée serais du meilleur goût. J'en ai fait préparer une pour toi, comme ma mémoire excelle je suis sûr que les mensurations sont les bonnes.


Il lui tendait maintenant un large paquet qui avait discrètement trôné dans son coin jusque là. Lucci était très amusé, il fallait dire, à l'idée que cette jeune femme avec un esprit de vrai dame, devrait se résoudre à porter quelque chose d'aussi féminin et cérémonieux. C'était une robe couleur pourpre, avec une paire de talons et un large décolleté, qui tombait jusque sous les chevilles.
C'est à ce moment que des coups retentirent sur la porte. L'agent du CP0 leva un sourcil, se demandant si Taizone était arrivé en avance... Lorsqu'il ouvrit avec précaution la porte, il vit qu'il s'agissait de zombis. Les créatures avaient remarqué ou senti leur présence et les avait suivi jusque là.



" Bon et bien, quelques indésirables qui ne figuraient pas sur la liste d'invitation veulent se mêler à notre fête. Profite du temps que j'emploie pour me débarasser d'eux, pour t'habiller. A immédiatement. "

Une demi douzaine de zombis, d'un niveau plutôt médiocre... Ils ne saliraient même pas la tenue de Lucci. En l'espace de quelques instants ils furent jetés dans la falaise dont le bord se situait très près du manoir. Ils firent une longue chute avant de s'enfoncer dans les eaux sombres. La falaise lisse et coupante était quasiment impossible à escalader et le détour était bien longs, ils ne reviendraient pas avant au moins une heure, s'ils étaient assez stupides pour vouloir s'opposer de nouveau à un adversaire qui les écrasait à coup sûr.
Le meurtrier légendaire frappa à la porte, pour s'assurer que Nana était prête, puis entra de nouveau.


-Voilà, nous sommes tranquilles. Où en étions nous... Bien, détends toi maintenant, si tu manquais tant de confiance tu n'aurais pas fait tout ce chemin. Comporte toi ici comme si tu étais chez toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]   Lun 31 Juil - 19:23

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18008

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Le Diner des Trois Macabres


Parce que pour lui tout cela n'était pas exagéré ? Est-ce qu'il avait bien connaissance de la définition du mot ? Non car là, c'était vraiment à se demander... Et puis garder la tête froide il en avait de bonne lui ! C'était intriguant tout ça, c'était pas tous les jours qu'un agent du gouvernement mondial vous invitait à diner tranquillement sur une île où il n'y avait pas âme qui vive ! C'est que je me posais des questions moi ! Et pas qu'un peu en plus !

" Et bien disons alors que je ne m'attendais pas à tant de préparation et de mise en scène pour un simple diner, surtout avec une pirate. D'autant qu'avec tous ses cadavres qui sortent de leur tombe frais comme des gardons, tu dois être occupé... "

Non mais vraiment, c'était suspect ! Il avait normalement mieux à faire que me préparer toute une demeur pour un repas. Ou sinon le Gouvernement Mondial n'en avait rien à faire de cette invasion d'être d'outre tombe qui viennent grossir leur rang en attaquant les vivants ! A force, les morts allaient dominer la terre... Tien d'ailleurs avec tous les esclaves morts... ça devait pas mal être la merde à Marijoa !

Mais il s'était tout de même pas pris des vacances pour son anniversaire... ? Si je m'attendais... Je secouais la tête, c'était vraiment trop bizarre, mais... Si c'était vrai ? Le grand Rob Rucci s'inquiéter pour son anniversaire... Très déroutant. Je pris le verre qu'il me tendit et l'observa longtemps perplexe devant tant d'intrigue.

" De toute façon je ne te voyais pas faire une fête bruyante, avec des conféties qui pleuvent de partout et des serpentins qu'on se jete partout. Un petit jeu... ? Hum c'est assez triste, cela veut dire que tu ne peux pas avoir d'ami au sein de ton travail... Mais je suis flattée d'être une de ses deux personnes, je suis curieuse de découvrir la deuxième. "

Je trinquais ensuite avec lui, avec encore plus de question en tête, c'était horrible ! Je sentais que j'allais me prendre longtemps la tête, il fallait que cet autre mystérieux invité arrive vite avant que ça n'en devienne insuportable ! Le léopard n'avait pas l'air de se rendre compte comme c'était cruel ! Ou peut-être que si, et justement c'était son but, il n'en restait pas moins un homme du gouvernement après tout... Pourquoi j'avais accepté franchement ?! Figaro lui au moins semblait s'y plaire avec Hattori... Chacun mangeant son amuse bouche dans le plus grand des calmes, alors que moi je devais changer de tenue...

" En même temps dans un équipage pirate, et uniquement composé d'homme, difficile d'avoir une occasion de porter une robe de soirée digne de se nom. Du coup je n'en ai pas vraiment de mieux que celle là... Mais vu que tu es si prévoyant... "

Je me demandais si ça n'avait pas un petit côté vexant qu'il sache à l'avance que ma tenue ne serait pas assez bien. D'ailleurs c'était tout aussi perturbant qu'il ait si bien mémorisé mes mensurations... Là c'était plutôt gênant. Mais voilà que quelqu'un se mit à frapper à la porte ! Serai-ce enfin le nouvel invité ? Me voilà toute curieuse, m'approchant de mon hôte pour observer à qui il ouvrait la porte. Sauf que non... Ce n'était rien d'autre que des zombies qui voulaient se joindre à la fête... Soupire...

" Et zut, moi qui espérait tellement voir ce nouvel invité... "

Mais soit, j'enfilais alors la robe qui était magnifique soit dit en passant, ainsi était les gouts de l'agent du Gouvernement ? Bah ça me faisait porter une jolie robe, je n'allais pas m'en plaindre. Rapidement il revient et frappa, au moins cette fois il faisait preuve de pudeur.

" C'est mieux ainsi ? "

Je jetais des coups d'oeil à Rucci mais également à Figaro qui opina du chef. Puis je bu de nouveau de mon verre avant de prendre un amuse bouche pour patienter, ce qui était particulièrement difficile. A force, j'allais finir par tout dévorer...

" C'est gentil de ta part, mais l'attente de cet autre invité devient difficile ! "

©Strange.D.Nana



_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MessageSujet: Re: Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]   Mar 8 Aoû - 21:50

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1104

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Impatience, impatience. De toute manière notre CPiste d'honneur s'était attendu à ce qu'elle soit méfiante, voir à user de méthodes pénibles pour qu'elle reste ici assez longtemps. Il était juste inutile d'enfoncer le clou, autant être courtois suffisamment longtemps... et puis il n'était pas non plus nécessaire d'ajouter de la cruauté, la cruauté c'était bien, quand c'était gratuit c'était inutile et mal dosé.

-Ça n'a rien de triste, allons. Et puis une connaissance me disait que les amis sont plus à chercher du côté des rivaux et ennemis. C'est le bon moment d'y penser puisque je n'aurais plus jamais aucune vacance, avec ce qui arrive... Je n'en avais déjà quasiment pas. Dans quelques heures je redeviendrais celui que j'ai toujours été alors profites-en.

C'était après tout elle même qui avait insisté pour qu'il change dans ce sens. Ironiquement, il lui faisait le cadeau d'un petit changement pour cette même soirée. Cette soirée.
Les indésirables zombis avaient été rapidement balayés, pas plus dangereux que des souris agressives pour les monstres qui peuplaient ce lieu. Il ne devait rester plus que quelques minutes avant l'arrivée de Taizone, qui aurait pu surprendre Lucci pendant son nettoyage, mais mieux valait être à l'intérieur pour sa venue, accompagner Nana -et la soutenir dans son épreuve.

-Oui, c'est parfait. Personnellement, je n'exige jamais grand chose, mais figure toi que j'ai choisit un thème pour cette soirée. Etre habillés d'une certaine manière nous permettra de nous plonger au meilleur dans l'atmosphère.

Il allait justement en dire plus quand Nana montra son impatience. C'était normal, elle avait été peu tenue au courant, était nerveuse, ne tolérait plus d'attendre le chainon manquant de la soirée. Plus besoin de lui faire des mystères.

-Oh excuse moi, il est là dans quelques minutes. A propos, c'est une connaissance commune, toi aussi le connais. Je pense même que nous nous sommes vus tous les trois une fois. Je voulais réserver la surprise mais ce n'est pas mon genre.

Et là la suite n'était pas difficile à imaginer. Sauf qu'elle pourrait se mettre en colère, paniquer, cela n'interdirai rien.

-Ne le prends pas comme une trahison d'ailleurs, tu sais que je ne fonctionne pas comme les personnes habituelles. Tiens, profite de la minute restante pour piller le reste du buffet, notre ami est dans le genre glouton et je vais prendre un certain temps pour préparer le diner.

Et l'invité arriva très ponctuellement, comme on pouvait s'y attendre de sa part. Il avait de la classe, trop de classe pour un pirate. Quand il usa de la sonnerie, au lieu de frapper comme un vulgaire béotien, Lucci su que c'était lui.

" Viens si tu veux, je vais lui ouvrir. "


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]   Mar 15 Aoû - 17:39

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2551

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Le temps était venu. Le message avait été clair. Il fallait se rendre sur une île du nom de Saint Bouiboui. J'avais alors fais de mon mieux pour y parvenir en un seul morceau ; le voyage avait été quelque peu mouvementé par une attaque d'un navire de la marine. La petite embarcation que j'avais gentillement emprunté à un marchand s'était vite retrouvé sous la vaste étendue d'eau tandis que je m'étais envolé, habillé d'une satisfaisante armure d'acide en direction de ce navire qui continuait de me viser. Bien trop rapide pour ces mécréants, je pus aisément éviter les tirs de canons, puis faire face aux tirs de fusils en insérant du fluide dans mon incroyable armure. Il ne me resta plus qu'à envoyer un puissant jet d'acide en plein dans le pont pour que celui-ci soit bientôt immergé. Quel intense plaisir de voir tous ces soldats perdant de vue l'ennemi qui les observait depuis les airs pour trouver un moyen de survivre. Presque tous ne cherchaient qu'à éviter la mort, mais j'étais un de ses émissaires. Je me mis à dévaster les vies qui tentaient de m'éliminer tout en envoyant mon nectar divin sur le corps du navire qui laissait de plus en plus place à incrustante eau. Le spectacle était réjouissant. Je m'en lécha les babines avec appétence. J'avais faim. Tous me provoquaient cette déchirante passion. Je me battais à l'intérieur de ma tête pour ne pas craquer. Il fallait tenir. Je devais toujours me rendre sur l'île choisie par l'agent pour un drôle de jeu où les participants pariaient leur existence. J'avais hâte d'en finir. Tout était prévu pour que la fin soit terrible. Inattendue. Les grandes lignes de la pièce avaient été préparé à l'avance. J'avais été le principal compositeur de cette ultime symphonie. J'étais en phase de ponctuer une folle histoire.

Une barque tomba sur les flots. Des soldats à bord. Pas pour longtemps. Dommage pour eux, je veillais à ce que personne ne s'échappe, et je faisais ainsi un travail plutôt parfait d'extermination de masse. Les quelques qui pensaient que prendre la barque était une excellente idée furent exécutés à coups de lame. Je n'avais rien de mieux à leur proposer pour ne pas salir ce mode de transport qui allait m'aider à rejoindre l'île tant désirée. Je suivais le chemin à la lettre pour ne pas me tromper car cela serait complètement idiot de louper une telle occasion. La route fut assez longue et épuisante. Lorsque je vis enfin la terre depuis ma position, et que celle-ci ne me paraissait guère trop éloignée, je pris mes jambes et je me déplaça dans les airs pour y faire mes premiers pas. Je m’entraînais aussi souvent que possible pour ces attrayants déplacements, je faisais donc des progrès constamment. Je n'étais pas un prodige pou rien. Je méritais cette curieuse appellation. Après tout j'étais devenu un des lieutenants de l'un des Quatre Empereurs à seulement dix neuf ans et j'étais un des plus puissants de son équipage. Un bon curriculum vitae déjà à mon jeune âge, ce n'était pas mal du tout, et j'en étais très fier.

A peine arrivé que je décidais de me poser un temps pour prendre des forces après avoir trouvé un espace d'eau douce pour me laver. La fatigue avait eu raison de ma personne. Faire du mal en était pas la cause. Tout était la faute au trajet interminable jusqu'à cet endroit. J'avais hâte d'en voir le terminus, il était désormais là sous mes yeux. Le vent était calme. Les morts se pavanaient tranquillement en quête d'un individu à traquer. Je m'étais, pour éviter que l'un d'eux ne m'attaque pendant mon sommeil, perché sur le toit d'une haute maison en pierre. Je retirai le sac que je portai sur le dos, et ensuite mes armes que je posai à mes cotés. Quelques heures réparatrices furent accueillies à bras ouverts. J'étais à fond. Gonflé à bloc. J'ouvris alors mon sac pour y sortir un costume rouge foncée avec des têtes de morts noires dessus sur tout son long. Je l'avais fait faire sur mesure. J'étais impatient de le montrer. Je le trouvais particulièrement amusant, et je me demandais si j'allais être le seul à l'apprécier de la même façon. Je pris mes armes et m'en alla. Mes trois sabres, mes deux dagues et mon couteau, j'avais tout amené pour cette fête, et bien entendu un fameux mélange qui allait faire battre mon cœur comme jamais il avait battu.

Je me rendis près d'une colline. Une maison y était. Le paysage semblait magnifique depuis ce lieux. Des morts se promenaient dans les parrages. Je les évitais pour éviter de salir mon costume et de l'un de mes subliles doigts, je fis pression sur la sonnette. Je me tenais droit. J'avais une foutue classe. Une belle allure. Je ne sentais pas la mort pour une fois. Me dents étaient toutes blanches. Mes cheveux étaient propres, lisses et le peu de vent qu'il y avait jouait avec. Dès que la porte souvrit, je fis une improbable réverence avant de prendre la parole sur un ton doux.

« Bonsoir très chers amis. Je suis très heureux de m'entretenir avec vous ce soir. J'espère que vous serez également content de me voir. »

Lorsque je finissais ma phrase, je levais la tête en me relevant avec une certaine élégance. Mes yeux furent tout d'abord diriger vers mon hôte, l'agent, puis vers la rousse qui me detestait. Je sentais la rage dans son regard. Le mien était empli de joie. Je la fixais en souriant quelques secondes avant de tourner de nouveau la tête vers l'agent.

« Je ne sais pas pour vous, mais j'ai une faim de géant ! Ahahah »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]   Mer 11 Oct - 19:28

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18008

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Le Diner des Trois Macabres


[Pardon du retard, ma vie a été pas mal chamboulé en Septembre]

Effectivement avec l'invasion des morts-vivants, le Gouvernement Mondial va avoir beaucoup de travail, même si jusqu'à présent, on n'avait pas vu beaucoup la marine agir. Peut-être étaient-ils tous occupés à un endroit où on ne pouvait rien savoir ? Il devait bien y avoir une raison derrière tous ses morts, qui tirait toutes les ficelles ? Pourquoi ne se faisait-il pas plus remarquer ? C'était vraiment étrange. Il était bien trop discret...

« Tu en sais beaucoup toi sur cette histoire de mort-vivant ? »

Pourquoi ma mère avait récupéré la raison durant un moment alors qu'elle était morte ? Un mort peut-il retrouver son âme et caractère d'avant si on le ramène d'outre tombe ? C'était étrange... Enfin est-ce que c'était plus étrange que le comportement de Rucci en cette soirée ? Car vraiment il y avait de quoi se poser des questions puisqu'il allait jusqu'à me prévoir une robe de soirée !

« Un thème ? Et quel est le thème de la soirée pour qu'on soit bien habillé ? »

Il y avait vraiment trop de mystère autour de cette soirée... J'aimerai vraiment en savoir plus, mais je sentais que cela allait être compliqué... Surtout en ce qui concernait le dernier invité... Une connaissance commune... Une personne avait qui on avait déjà combatut ? Hum... La seule fois où nous étions nombreux ensemble il y avait eut l'équipage de Barbe Noire... Ainsi que Mihawk... Non ça ne pouvait tout de même pas être se dernier ? Non... Impossible... Alors quelqu'un de l'équipage de Barbe Noire ? Il n'aurait tout de même pas osé... Nous étions ennemis... Il avait beau dire que je ne devais pas voir cela comme une trahison, certes il n'agissait pas comme le reste du monde, mais il pouvait tout de même faire preuve de tact à défaut d'humanité. Me voilà de plus en plus méfiante, un ennemi allait bientôt arriver... D'ailleurs il fut rapidement à la porte, et je sentais la tension monter en moi...

Et j'avais raison, en plus de voir qu'à moi on avait imposé une tenue de grande classe, voilà un costume aux gouts douteux qui jurait avec le reste. Mais le pire c'était qu'il avait invité Taizone !!! Cet homme voulait donc ma mort ? Il disait ne pas être un ennemi, que ce n'était pas une trahison, mais... L'assassin de ma sœur ?! En ma présence ? Mon cœur loupa des battements, je suis sûr que celui qui l'avait en sa possession ne devait pas comprendre le changement cardiaque qui venait de se produire, peut-être allait-il croire que j'étais morte. Il n'aurait pas forcément tord, puisque mon esprit céda place à l'autre. Tous ses efforts pour la faire la dompter, la dresser, la faire disparaître, tout cela pour rien... Mon Faucon serait bien triste de moi...

Sans perdre un instant, la furie c'était jeté sur lui dans un cri de rage, reste de mon esprit plein de haine et de colère, car elle... Elle s'amusait, enfin un copain de jeux avec qui échanger des coups à n'en plus finir ! Quelle chance ! Directe elle l'avait griffé au visage en l'entrainant dans sa chute, le mordant avant de lâché prise dès que l'acide pointait son nez. Bien qu'elle n'en avait rien à faire d'être blessée, elle voulait tout de même resté assez en entier pour s'amuser le plus possible. La belle robe n'allait pas tenir très longtemps...

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MessageSujet: Re: Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]   Dim 15 Oct - 1:14

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1104

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Le plan tenait sur un équilibre complexe, un mince fil, sur lequel notre agent pensait être capable de se maintenir néanmoins : il était après tout habitué aux acrobaties. Mais les malchances s’accumulaient. Nana pour commencer, était moins joueuse, plus méfiante. Avait-elle apprise de leur dernière rencontre ?
Il n’avait pas su calmer sa nervosité, la mettre en confiance, bien que Lucci déploya d’inhabituels efforts de conversation : il s’essayait moins secret, plus complice, au point que ses collègues Cpistes auraient fait une crise d’apoplexie tant ils ne l’auraient pas reconnu. Peut être était ce justement une raison de plus pour la Rouge de se sentir inquiète, en terrain peu familier… Tout cela était une possibilité envisagée, mais d’autres petites contrariétés succédèrent. Elle devina trop rapidement quel serait l’invité, en imaginant un scénario pessimiste que la majorité des humains auraient repoussé, si logique qu’il soit (Taizone pouvait avoir la tête parfaite de l’emploi, mais croire réellement que votre hôte, la crème du Cipher Pol, ait amené un pirate parmi les plus haissables pour sa fête d’anniversaire, ne pouvait venir que d’un cerveau bien dérangé !) ; il y avait enfin le look de Taizone : ce n’était pas qu’on pouvait s’attendre à un smoking mais… l’habillage en révélait un peu trop sur le thème à venir de la soirée, qu’ignorait l’autre invitée, et surtout il ne pouvait que la rendre plus furieuse encore. Enfin il y avait ce fait, lié à un détail qui ne vous est révélé qu’à cet instant : le verre qu’avait servit Lucci à Nana était drogué. Une poudre imperceptible, une dissolution si faible qu’on ne la remarquait pas… un des meilleurs produits des assassins gouvernementaux avait été essayé. Ce n’était pas un empoisonnement, ni un somnifère, c’était une drogue qui paralysait partiellement les muscles lorsqu’on se lançait dans un gros effort ou avait une forte émotion, l’accélération du flux sanguin opérait alors un rapide transfert de la matière vicieuse dans les muscles et lançait l’effet. Cela se serait du moins produit si Nana avait paniqué dés les premières secondes… mais en place de cela ce n’était pas elle. C’était cette créature, ce berserker bien plus puissant et résistant qui avait prit place dans son être. L’effet de la drogue était donc supportable.. Du moins pour le moment.

Ainsi tout ce qui faisait que selon la première phase du plan Nana pourrait être maitrisée et amenée au dialogue et aux explications, avait été gâtée par une suite de malchance menant à cette transformation précoce. Mais avant cela revenons un peu en arrière dans le passé.

-J’en sais autant que quelqu’un a qui on a confié l’affaire dés que le premier bourgeon a éclot. Pas grand-chose, au final, mais j’ai pu voir le visage de celui qui est derrière tout ça et évaluer la portée de sa puissance. Je pense que si tu n’as pas pour plan de te sacrifier, le mieux à faire serait de fuir le plus vite possible et le plus loin. Mais nous ne sommes pas là pour parler des sujets qui fâchent.

Cette évocation, plus proche des délires de Lucci que le reste, n’avait en fait rien d’un « sujet qui fâche », c’était au contraire sa passion -son métier- et le restait dans les pires heures. Mais il ne fallait pas dériver du thème de la soirée, qui ne connaîtrait aucune nouvelle occasion.

-Un thème amusant. Un jeu avec des récompenses à la clé.

Là dessus le silence s’était creusé. Il était déjà inhabituel de voir l’Infirmière moins bavarde que lui. Et voilà que l’homme-acide de Marshall D. Teach était entré comme un prince : olah gentes dames, voici votre dévoué Nazario Taizone ! Le pire était qu’il se comportait à peine ironiquement, il y avait un gouffre réel entre ses manières et celles de Nana : lui ne la haissait pas du tout, quand elle voyait en lui sa Némésis rien de moins.

Lucci se contenta de répondre au pirate par un geste approbateur de la tête : cela signifiait de manière parfaitement traductible « pas de problème, entre et prends tes aises. Nous allons tranquillement nous présenter ». Mais la maudite Rouge ne lui laissa pas le temps… Il aurait espéré entretenir plus longtemps la tension, la rendre plus savoureuse avant de rencontrer le démon. Mais celui se montra, se déploya. Le fameux démon de Nana… La Chose qu’il avait convoité, sans savoir, puis en sachant… Qu’il avait voulu découvrir, puis apprenant son existence, voulu voir et intéragir avec… Mais c’était trop tôt ! Il ne fallait pas… succomber au délice de la fascination et de l’émotion qu’il ressentait fortement en voyant pour la première fois cette version horrible et terrifiante de la pirate… Car il avait un concurrent en la personne de Taizone, et c’était le pourquoi du jeu, le pourquoi de la fête de la soirée… Entre eux trois uniquement.

Il fallait donc arrêter la « Chose ». Si on la chassait du corps de Nana, celle-ci se retrouverait alors sous les effets de la drogue, capable de discuter et faire des gestes de base, mais incapable de se battre et courir. Elle serait forcé d’entrer dans leur jeu. Mais elle devait rester le moins amochée possible. Et Taizone non plus. Ce dernier n’égalait peut être même pas cette Nana en furie. Mais avec l’aide de Lucci c’était une autre affaire, on devait être capable de la maîtriser.

-Taizone, elle agit prématurément. N’ai crainte, cet imprévu peut être réglé si nous la maitrisons sans lui faire de mal.

Il venait de se faire mordre méchamment mais il était assez expérimenté et maitre de lui pour comprendre. La Furie venait de reculer après avoir attaqué l’homme-acide, mais elle tournait le dos du sir Rob. C’était agir en traitre, mais en agissant de la sorte sans lui autoriser un mot d’explication elle l’y avait forcé : il se jeta vers la Rouge, atterrissant juste derrière son dos ; il lui saisit les bras par surprise et les bloqua dans son dos. Avec une clé qui mobilisait chaque once de force de ses deux bras, ainsi maintint-il la nouvelle Nana invalide, incapable d’attaquer sa cible avec les bras. Elle était capable de l’entailler en se débattant avec ses membres-armes, mais il ne comptait pas lâcher prise. Il fallait tâcher aussi de l’empêcher d’user de ses autres méthodes de combat… Il chuchota à l’oreille de la « créature »

-Tu ne peux gagner, démon. C’est un combat perdu d’avance alors raisonne et rends lui son contrôle … Tu n’aimerais pas que nous usions des moyens forts. Je te promets que si par ta faute la soirée est gâchée nous nous vengerons de notre déceptions en t’arrachant jusqu’au dernier morceau ! ...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Le Diner des Trois Macabres [Nana - Taizone]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Trois Mousquetaires
» Taizone Nazario [FINI]
» La Geste des Trois Amants
» Duo Nana Mouskouri ,Charles Aznavour
» Et un, et deux, et trois ! C'est l'histoire du pirate de l'îleuuuuuuuuuuuh ♫

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Shin Sekai-