AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Braquage à l'anglaise [Pv Croco]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Braquage à l'anglaise [Pv Croco]   Mar 23 Mai - 2:01

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1352/6000  (1352/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Braquage à l'anglaise


(Partners in crime) ▽ I brush to a gun to paint these states green and red. Everybody freeze, nobody move, put the money in the bag or we will shoot. Empty out the vault and me and my doll will be on our way,.
Durant plusieurs jours tu avais été envoyé en mission par Crocodile. En bon solitaire, tu t’entendais à ce que l’ancien corsaire t’envoie seul t’enquérir des informations recherchés quant à cet endroit qui pouvait s’avérer être le royaume parfait pour ton Capitaine. Mais non. Ton aîné avait décidé de t’envoyer t’en acquérir, mais accompagner. Comment dire que, non, tu préférais être seul dans ces cas-là? Mais tu n’avais pas bronché, acceptant la compagnie de la prostituée et ancienne teneuse de bordelle. Après tout, ce n’était pas une mission d’espionnage, donc Ruzo ne pouvait pas être un véritable boulet, n’est-ce pas?

Tu avais été méfiant dès le départ. Comment est-ce que l’on pouvait donner du crédit à cet homme ? Tu l’ignorais, mais y allas sans rechigner, tête haute et ta méfiance s’avéra juste. Les informations ne concordaient pas, étaient fausses. Tu ne pus te retenir d’éliminer le rat qui vous avait fait perdre du temps, prenant bien ton temps pour lui apprendre sa leçon avant de laisser la mort venir le cueillir après une interminable agonie. Encore une chance que tu avais sur toi des essences de spécimens floraux de tes cultures, du genre à causer bien des souffrances ainsi que la mort.

Mais tel était le passé, car maintenant tu te trouvais de nouveau sur le navire du corsaire. Ton lit t’avait manqué, l’odeur de la mer, la sensation du navire bercer par les vagues et simplement paresser sur le pont en savourant les rayons de l’astre du jour sur ta peau, aussi t’avaient manqués. Tu ignorais ce que Ruzo foutait et ne voulait pas savoir. Pas de nouvelles, bonnes nouvelles et qu’elle garde ses activités personnelles pour elle au passage. Cependant, il fallait dire que tu n’avais aucune raison de t’ennuyer, même si dernièrement tes talents de médecins n’étaient pas demandés.

Mais s’était tant mieux. Tu t’occupais, nettoyant le pont ou faisant autre chose. Après tout, sur un navire, il y avait toujours quelque chose à faire. Mais aujourd’hui, vous étiez à quai et tu ignorais complétement ce qui allait se passer. Certes, vous étiez à quai, mais assez loin de l’île; sur toutes les îles où vous étiez allé vous aviez croisé du zombie. Et si s’était drôle au début de regarder Bones trancher des rondelles de zombies et Crocodile les coincer dans les sables mouvants, ça devenait vite chiant cette routine.

Appuyé contre le dos contre la rambarde du navire, tes bras posés dessus, tu regardais par-dessus ton épaule en direction de l’île, te demandant ce que vous veniez faire ici. Après vos faces à faces avec les marines, les zombies-marines et les zombies tout court, qu’est-ce que vous veniez faire ici? Des réserves d’eau potable? Peut-être. Lorsque tu aperçus finalement le capitaine, tu levas le regard vers lui, curieux, attendant ses ordres.
(c) AMIANTE



_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Braquage à l'anglaise [Pv Croco]   Mar 23 Mai - 16:31

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi



Braquage à l'anglaise
Feat Caligo



Que de grabuge. Le pire c'est qu'il allait il y en avoir encore, c'était loin d'être fini. Il y avait un énorme point positif à cette nouvelle invasion de zombies : Cela permettait aux plans du Sir de se mettre en œuvre plus facilement. Et ce, peut importe la manière dont il procéderait :

Si il y avait besoin de prendre le royaume de force, l'invasion de morts-vivants aiderait beaucoup. L'île serait affaiblie à cause de la horde qui frappe sans cesse, il suffirait donc de venir mettre le coup de grâce, de s'emparer du pouvoir, et de virer les hordes de monstres.

Et si, au contraire, il y a besoin de subtilité, de stratégie et de doigté, il suffirait simplement de virer les hordes, et de s'imposer comme maître des lieux pour pouvoir protéger le peuple. Rien de bien compliqué. Si les gens sont sans espoir, et qu'un héros et tout son équipage vient les aider, il y a de fortes chances qu'ils veulent d'eux même que le Sir devienne l'unique souverain.

Cependant, cette invasion pose aussi des problèmes. Un équipage, ça s’entretient. Il faut des vivres, de l'eau potable, du rhum aussi, pour le moral. Du matériel médical pour Petit, et enfin des munitions. La majorité de l'équipage n'est pas maudit par les fruits, ils avaient donc besoin de balles pour leurs pistolets à silex, ainsi que de boulets pour les canons.

La bonne chose, c'est que Daz avait entendu parler d'une île perdu de Grand Line, où il y aurait toutes sortes de vivres. Absolument tout ce qu'il fallait. Réuni au même endroit. Les villageois, inaptes au combat, s'était réfugiés dans une grand banque, qui possédait des portes blindés. Ils y avaient récupérés des vivres et s'était enfermé la-bas. Ils étaient sûrement de moins en moins nombreux, vu les conditions de vie.

Crocodile sortait de sa cabine, suivi de son bras droit, et faisait face à son équipage.

«  Vous voyez cette île derrière vous ? Dans une banque, en plein centre ville, il y a tout ce qu'il nous faut. De l'eau, de la nourriture, et probablement quelques munitions. Ruzo, tu prends cinq hommes avec toi, et vous irez fouiller le port. Il y a peut être des boulets, de la poudre, voir même des vivres. Les autres, vous venez avec moi à la banque. Il faudra évitez les zombis, et tuer les villageois. Montrez vous digne d'appartenir à l'équipage de Crocodile ! »

Les hommes amarraient le bateau, et le groupe de Ruzo partait directement fouiller le port. Crocodile s'adressait alors à son second, et à son médecin.

« Petit, tu viens avec moi aussi. Daz, tu sais ce que tu as à faire. »

Daz avait une mission bien particulière. Il devait chercher des groupes qui se trouvaient en dehors de la banque, principalement dans les bars. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'un groupe de pirates submergé par une horde de zombie, resterait cloîtré dans un bar pour se défendre. Alors il irait les recruter, ou les tuer pour récupérer leurs vivres, si jamais ils ne veulent pas venir. Chose peu probable quand on offre un espoir de survie.

En tout cas, c'était l'heure de se défouler sur les morts-vivants immortels.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Braquage à l'anglaise [Pv Croco]   Mer 24 Mai - 1:53

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1352/6000  (1352/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Braquage à l'anglaise


(Partners in crime) ▽ I brush to a gun to paint these states green and red. Everybody freeze, nobody move, put the money in the bag or we will shoot. Empty out the vault and me and my doll will be on our way,.
Tes yeux sur le capitaine, tu tapotais doucement la rambarde du bout des doigts en écoutant attentivement ce que l'homme disait. En même temps, dans ton champ de vision, tu voyais clairement Daz à ses côtés. L'homme ne quittait que rarement le sillage du Sir, sans surprise pour toi, tu étais habitué de toujours voir les deux ensembles. Si Crocodile était là, Daz n'était pas loin derrière. Tu penchas cependant la tête de côté, tes cheveux venant caresser ton épaule dénudée dans le même mouvement. Il restait donc des habitants sur l'île? En même temps, rien de surprenant d'un côté, mais s'enfermer dans une banque? Est-ce qu'ils allaient bien dans leur tête ces habitants ou est-ce que l'argent leur importait plus? Parce qu'il suffisait de prendre un navire et fuir l'île, mais bon, passons.

Tu tournas la tête pour observer de nouveau l'île. Il était vrai qu'elle semblait extrêmement calme et les seuls mouvements que tu percevais ne semblaient pas provenir d'êtres humains. Tout du moins, la démarche n'y ressemblait pas, ou alors tout le monde se trouvait à être ivre mort. Pire chose à faire en ces temps d'apocalypse zombie. D'une oreille discrète tu entendis le Sir ordonner à Ruzo de prendre cinq hommes avec elle alors que tu observais le déplacement des quelques zombies visibles. Il devait y en avoir plus, mais tu ne les voyais pas pour l'heure.

Tu tournas finalement le regard sur Crocodile, l'entendant mentionner qu'il faudrait tuer les villageois. Tu n'en avait rien à faire et le ferait sans rechigner. Cela leur éviterait de mourir lentement, tués par les morts ou par la faim. Un humain de taille normal pouvait survivre trois semaines environs sans nourriture, une sans eau, mais à plusieurs? Ils seraient fini si un seul d'entre eux mourraient à l'intérieur de la banque. Tu levas les yeux sur Crocodile en entendant ton surnom et hochas la tête. Le Sir n'avait pas à demander ou ordonner, tu le suivais tout le temps de toute manière.

Tu te redressas, glissant tes mains dans tes poches, attendant simplement le signale de départ. Lentement, tu changeas tes orteils puis tes pieds en brouillard, ainsi que tes chevilles pour ne plus qu'être un corps flottant, ton brouillard entourant tes molles en ondulant telles des flammes fantomatiques. Finalement, lorsque le Sir donna le signal pour aller vers l'île, tu n'attendis pas et flottas tranquillement jusqu'à la berge, cherchant votre cible du regard.
(c) AMIANTE



_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Braquage à l'anglaise [Pv Croco]   Mer 24 Mai - 11:34

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi



Braquage à l'anglaise
Feat Caligo



Les ordres étaient donnés. Ruzo et son groupe partaient immédiatement fouiller le port, de façon la plus méthodique possible. Aussi bien pour la fouille, que pour combattre. L'équipage avait déjà eu à faire à ses monstres lorsque Crocodile avait sauvé la vie de Nana. Ils savaient parfaitement comment s'y prendre. Un coup de coutelas en pleine tête, assez fort pour les faire tomber, et continuer la route. Juste dégager le chemin temporairement, en somme.

Nana … Bien étrange, cette petite. Le destin lui offrait quand même un cadeau empoisonné. Elle avait été sauvée par deux fois par l'équipage du Hook Crew. Une fois par le jeune médecin, et une fois par le capitaine en personne. Certes, le cadeau était de garder la vie, mais au final, elle avait une dette envers Crocodile.

En tout cas, l'heure n'était pas à la récupération de dette, mais à celle de vivres. Daz était d'ailleurs déjà partie de son côté. Il ne restait plus que la troupe du Sir, et son officier, Caligo. L'équipage semblait bien plus serein avec leur capitaine, à juste titre.

Petit commençait à flotter pour repérer la cible, pendant que Crocodile et l'équipage posaient le pied au sol. Le Sir créait alors une petite tornade de sable au creux de sa main, pour dégager le chemin à son équipage.

« Sables ! »

Une vingtaines de morts-vivants volaient de toute part, laissant un passage net pour les hommes, qui ne tardaient pas à s'engouffrer un peu plus dans la ville pour atteindre la banque. Ces villageois, ils n'étaient pas bêtes, finalement. Une banque est toujours bien protégée, comme la logique le veut. La bas, ils avaient plus de chance de tenir l'assaut de la horde en respect.

« Petit, pars devant jusqu'à la banque. Dégage le chemin pour que les hommes puissent rentrer sans accrocs. »

L'équipage déblayait le chemin devant Crocodile, qui avait juste à s'avancer, sans beaucoup combattre. Quelques coups de crochet, pour repousser les quelques zombis qui arrivaient à l'atteindre. Mais ses hommes faisaient tout le travail, et étaient même sur-motivés.

Certains membres de l'équipage mourrait, se faisant submerger par les morts, mais au final, le Sir estimait que si il ne parvenait pas à vaincre, c'est qu'ils ne méritaient pas de faire partie de son équipage. D'autant plus que l'équipage changerait d'ici peu. Une race bien plus fortes avait piqué la curiosité de Crocoboy, qui avait prit la décision de former un équipage composé uniquement de cette fameuse race. Mis à part ses officiers, bien entendu.

Mais pour le moment, il fallait faire avec ses pirates de bas étages, pour combler les rangs. Mais il fallait reconnaître que pour l'instant, ses hommes faisaient bien leur travail. La fine équipage était déjà arrivé devant la grande porte de la banque, où Caligo était en train de se battre.

«  Repoussez les, on va entrer. »



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Braquage à l'anglaise [Pv Croco]   Mar 30 Mai - 22:20

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1352/6000  (1352/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Braquage à l'anglaise


(Partners in crime) ▽ I brush to a gun to paint these states green and red. Everybody freeze, nobody move, put the money in the bag or we will shoot. Empty out the vault and me and my doll will be on our way,.
Les ordres avaient été donnés, il ne restait plus qu'à les appliquer. Et se rendre sur la berge, naturellement, chose qui n'était pas difficile pour ta part puisque tu pouvais flotter jusqu'à celle-ci. Si tu n'avais pas auparavant combattu ces saloperies lors de leur première apparition, tu aurais très clairement tenter de les aveugler avec ton brouillard. Or, tu savais déjà que ce point serait entièrement inutile et qu'il vous mettrait vous en danger. Tu pourrais cependant aisément dégager le chemin avec Giant hand et balancer ces saloperies aussi loin que possible de la route que vous prendriez. Néanmoins, tu devrais constamment garder à l'œil tes arrières; ces saloperies allaient revenir qu'importe ce que tu ferais.

Posant le pied sur le sable, tu observas les alentours, scannant du regard le terrain sur lequel vous alliez évoluer jusqu'à la banque. Tu observas les bâtiments, puis les zombies ainsi que le relief et les alentours de la ville. Le chemin le plus sur serait par la hauteur, mais vous n'étiez pas tous des logias; il fallait donc réellement dégager la voie. À moins de faire sauter de toit en toit les autres membres de l'équipage, au risque de les voir traverser les dits toits ou d'en tomber. Le ridicule de la scène te fit refuser cette éventualité. Autant éviter d'agrandir le nombre de ces saloperies après tout!

Derrière toit les autres commencèrent à arriver. Tu les entendais au son, inutile de regarder derrière toi, alors tu décidas d'avancer un peu. Encrant tes pieds au sol pour de la stabilité et de l'équilibre, tu changeas ton bras et ta main droite en brouillard, augmentant sa densité. Tu balayas devant toi d'un coup, envoyant voltiger dans les airs les zombies sur le chemin de ton membre géant. Tu avanças, continuant de balayer ainsi devant toi à chaque fois que ces saloperies s'approchaient. Tu gardais un œil sur tes arrières, devant parfois tourner sur toi-même en 360 pour chasser ceux qui tentaient de te prendre par derrière.

Tu attendis que les autres te rejoigne pour continuer de dégager le chemin pour eux jusqu'à la banque. Une fois là, tu veillas sur les arrières des pirates, et de Crocodile, alors qu'ils tentaient de forcer l'entrer. Tu balayas derrière vous une dernière fois avant de finalement te retourner pour les aider à forcer l'entrer. Quelle ne fut pas ta surprise lorsque de l'eau te tomba dessus. Tu fermas les yeux, ouvrant la bouche dans un cri silencieux. Putain; s'était froid et salé. Salé.... Oh putain, tu étais couvert d'eau salé!

Tu crachas au sol l'eau dans ta bouche en t'éloignant, évitant de te secouer pour ne pas prendre le risque d'arroser l'ancien corsaire, connaissant sa faiblesse à l'eau. Tu passas une main sur ton visage, tentant ainsi de dégager ta vue. Tu te sentais plutôt faible et, naturellement, n'arrivais plus à produire de brouillard! Oh putain.

- « Faites attentions, ils ont foutu de l'eau de mer. »

Tu ouvris un œil, le sentant te brûler alors qu'une goutte d'eau de mer tombait dedans, mais ignoras la sensation. Tu retiras ta veste puis ta camisole, les jetant pas trop loin. Au moins, si tu parvenais à sécher ton torse et tes bras plus rapidement, tu parviendrais de nouveau à produire de là. Mais tu ne pourrais pas voler jusqu'à ce que ton pantalon soit sec lui aussi. Quant aux souliers, tu les retiras tout simplement avec tes bas. Tant pis!

Tu levas finalement le regard sur Crocodile, voulant savoir si le capitaine avait aussi été touché.
(c) AMIANTE



_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Braquage à l'anglaise [Pv Croco]   Mer 31 Mai - 23:48

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi



Braquage à l'anglaise
Feat Caligo



L'équipage traversait sans trop de peine la horde de zombie, laissant derrière eux de multiples cadavres, qui se relevaient ensuite. Mais la dream team était déjà trop avancer pour que les revenants les attrapent.

Certains des hommes mourraient, surchargés par les morts. Répétons : Si ils meurent, c'est qu'ils ne sont pas dignes de porter les couleurs de l'équipage de Crocodile. Pire encore, on leur facilité la tache ! Crocodile n'était pas encore dans l'optique de demander à un homme plus que ce qu'il était capable de faire. Il en était de même pour tout le groupe. Il ne demanderait pas de traverser des milliers de zombies, en étant seulement une dizaine. Bien que pour lui, Petit, et même Ruzo, cela ne semblait pas poser plus de problème que ça. En particulier pour les deux logias.

Mais toujours est-il que les deux logias, justement, ouvraient le chemin devant eux, et gardaient l'arrière. Ils n'avaient qu'à repousser ceux qui venait des côtés. La plus part d'entre eux y arrivaient bien. Mais d'autres tombaient. C'était les aléas de la vie. Mais la fine équipe était finalement arrivé devant la grande porte blindée de la banque.

Les pirates formaient un arc de cercle, laissant une zone de sécurité entre la porte et la horde, la repoussant par de grands coups de coutelas. Ces hommes étaient déchaînés, de véritables chiens enragés. Là, ils représentaient bien la future armée du royaume idéal.

Crocodile venait poser sa main sur la porte, prêt à l'assécher, Cal posté juste à côté de lui. Mais une surprise les attendait. Les habitants n'étaient pas si stupides que ça, à vrai dire. Ils avaient eu l'intelligence de déduire que les morts venaient d'une malédiction de fruit. C'était déjà pas mal. Mais en plus de ça, ils avaient penser à utiliser des défenses avec de l'eau de mer. Astucieux, bien qu'inutile.

Le Sir avait eu le temps de voir l'eau tomber, et avait éviter le jet en se transformant en sable, tranchant en deux, pendant son esquive, plusieurs revenants. Il fallait bien que cela serve à quelque chose. Histoire de pouvoir laisser de l'air à ses hommes, le Capitaine au crochet décidait ensuite d'envoyer une immense tempête de sable dans les premières lignes de la horde.

Cela fait, il regardait Caligo, l'air un peu moqueur. Le Petit n'avait pas eu le temps d'esquiver la flotte. Le soucis, c'est qu'il serait incapable d'utiliser son pouvoir tant qu'il serait mouillé. Enfin, à l'intérieur, il serait sûrement en sécurité. Crocodile ouvrait la porte (sans l'assécher, juste par un puissant coup de pied) et laissait ses hommes entrer devant, ainsi que Petit. 

« Chercher tout ce qui pourra s'avérer utile, et ne laissait personne vous en empêcher. »





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Braquage à l'anglaise [Pv Croco]   Ven 2 Juin - 22:11

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1352/6000  (1352/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Braquage à l'anglaise


(Partners in crime) ▽ I brush to a gun to paint these states green and red. Everybody freeze, nobody move, put the money in the bag or we will shoot. Empty out the vault and me and my doll will be on our way,.
L'eau coulait sur ta peau, perlant en suivant le contour de tes muscles ou de tes veines, les courbes naturelles de ton corps. Un faible frisson parcouru ton corps alors qu'une brise caressa ta peau trempée, te donnant froid. Ayant retiré ta veste, ta camisole et tes souliers -ainsi que les bas- tu les avais mis ensemble certes, mais tu laissais aussi ton corps face à la température. Tant pis, tu prendrais un bon thé chaud en rentrant sur le navire, au citron et te changerais. Mais pour l'eau, tes cheveux trempés laissaient l'eau salé coulé aussi sur ton corps et tant qu'ils ne seraient pas secs, ton corps ne sécherait pas non plus...

Mais au moins, Crocodile ne semblait pas avoir été touché par la substance maudite qui était votre faiblesse. Parce qu'il l'avait vu? Peut-être. Dans ce cas il aurait pu te prévenir ou te pousser. Oh, tu ne lui en tenais pas rigueur, tu t'en sortirais bien; de toute façon une fois à l'intérieur vous seriez en sécurité non? Non...? Tu espérais que ces cons de villageois étaient toujours vivants, parce que sinon, oui, tu étais bien dans la merde.

Cependant, tu détestais la situation. Cette sensation de faiblesse qui t'envahissait, accompagnée par ton incapacité à user de ton fruit. Comme des liens qui te retenaient de l'user. Saloperie d'eau de mer! Et d'où ils pensaient à ça? L'eau de mer n'est efficace que sur l'UTILISATEUR, pas sur QUOI il utilise son fruit. Bande de crétin dégénéré...

Oui, tu étais un peu énervé. Juste un peu puisque tu ne fis ni craqué ton index, ni ton dos, mais soupira en regardant les autres. Au diable ton état, il fallait entrer et vite. Tu commençais à sérieusement te les geler! Et tu rêvais surtout d'une douche chaude pour chasser les restes de sels qu'il y aurait une fois que l'eau se serait évaporée. Il allait d'ailleurs falloir te laver les cheveux, alors que tu l'avais fait la veille.

Tu avais bien sentit le regard moqueur de Crocodile, et l'avais vu du coin de l'œil, mais bon. Tant pis, tu n'étais pas parfait et tu l'assumais. Tu regardas le capitaine défoncer la porte d’un coup de pied. S’il se fracturait le talon, il faudrait que tu te retiennes de rire… Mais la porte céda et tu passas devant lui avec les autres, frissonnant légèrement. Est-ce qu’il ferait plus chaud à l’intérieur?
Sauf que tu te figeas en entrant.
Oh putain les cons.

Des zombies. Les villageois, tous devenus des saloperies de morts-vivants. Tu soupiras et voulus utiliser ton fruit avant de réaliser et te souvenir que, eh bien, tu ne pouvais pas! Tu les observas s’approcher de vous de leur démarche si caractéristique et soupiras.

- « Dans macabre! »

De ta démarche dansante tu passas entre les zombies, les évitant avec aisances, en profitant d’ailleurs pour en attraper un de temps à autre et l’envoyer valser sur d’autres pour les faire tomber au sol. Empêtrer les uns sur les autres, ils se relèveraient plus lentement. Tu finis par passer derrière le groupe de morts-vivants et lanças un regard derrière toi pour voir où en étaient les autres. Si certains crétins de l’équipage de regardaient consterner par cette « attaque », d’autres semblaient amusés. Eh bien quoi? Cela aidait bien à éviter les attaques.

Te détournant d’eux, tu te dépêchas néanmoins de faire ce que Crocodile avait demandé; prendre ce que tu pouvais pour le ramener sur le bateau. Tu attrapas un sac semblant contenir des aliments. En espérant que ça ne serait pas périmé! Malgré tout tu gardais un œil sur les morts-vivants, juste au cas qu’un d’eux tenteraient de t’avoir.
(c) AMIANTE



_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Braquage à l'anglaise [Pv Croco]   Dim 4 Juin - 12:34

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi



Braquage à l'anglaise
Feat Caligo



L'équipage rentrait en ligne dans la banque, pendant que le Sir refermait les portes, repoussant les derniers cadavres ambulants qui tentaient d'entrer. En se retournant, c'était presque la surprise. Après la douche salé de Caligo, voilà que les survivants, n'en étaient plus. Ils étaient tous mort, et bien entendu, revenus à la vie.

Il y avait deux solutions qui s'offraient à Crocodile. La première était toute simple : Ordonner à ses hommes d'aller chercher des vivres, pendant que lui repoussait les morts. La seconde était plus difficile à mettre en œuvre : Mettre les zombis dehors, au risque d'en faire rentrer d'autre.
Bon, soyons honnête, la première solution offrait moins de pertes. Il fallait partir sur cette idée là.

Le temps que Crocodile réfléchissait, il repoussait quelques morts, avant d'apercevoir Petit, en train de danser entre les revenants. Le Sir haussait un sourcil. Décidément, il était bien particulier, ce garçon. Mais il restait intéressant de voir que même sans son fruit, il savait au moins esquiver les coups, peut importe la manière dont il le faisait.

Pendant ce temps là, les matelots avaient déjà tranchés les zombies en deux, et se postaient devant eux, afin de réitérer l'opération à partir du moment où les morts se relèveraient à nouveau. Leurs Capitaine venait se placer au centre de la pièce, en leurs ordonnant de partir aider Caligo à récupérer un maximum de nourriture et d'eau. C'était les deux vivres qu'il fallait récupérer en priorité. L'équipage se dispersait alors aux quatre coins de la banque, fouillant les endroits où étaient caché les ressources. Le premier qui trouverait le stock préviendrait les autres, afin d'en emmener le plus possible.

Le Sir, toujours posté au centre de la pièce, dominant de sa hauteur les quelques revenants qui commençaient déjà à s'approcher de lui, activait son Armatura. Cette « armure » de sable était vraiment pratique dans ce genre de situation. Le moindre impact transformait l'endroit touché en une petite zone de sables mouvants. Par conséquent, chaque mort qui venait lui porter un coup, rester coincé à l'intérieur de son corps. Ils n'étaient plus capable d'aller déranger l'équipage, tous prit à l'intérieur de l'ancien grand corsaire, qui était presque devenu un sable mouvant lui même.

Bien, les morts-vivants sont bloqués, du moins ceux présent dans cette pièce, et Caligo semblait avoir déjà trouvé des provisions. Finalement, après quelques imprévus, ça se passait plutôt bien.





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Braquage à l'anglaise [Pv Croco]   Lun 5 Juin - 20:48

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1352/6000  (1352/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Braquage à l'anglaise


(Partners in crime) ▽ I brush to a gun to paint these states green and red. Everybody freeze, nobody move, put the money in the bag or we will shoot. Empty out the vault and me and my doll will be on our way,.
Ne pouvant user des capacités de ton fruit, tu avais dû te tourner vers une autre façon de faire face aux villageois décédés. Tu ignorais comment ces crétins avaient tous péris, même si un coup d’œil sur leur dépouille faussement vivante te permettrait de le savoir, et tu t’en fichais éperdument. De toute façon, leur vie ne valait rien et vous les auriez sans doute tué de toute façon, alors d’une façon le travail avait déjà été fait. Une chose de moins à faire! Entre eux tu passas, dansant sur une musique silencieuse. Danse Macabre était l’une de tes premières attaques, écho de ton amour pour la danse. Cela faisait un moment d’ailleurs que tu ne t’étais pas adonné à ton activité préférée…

Passant entre les dépouilles réanimées d’un pas dansant, tu savais pertinemment que cette technique ne plairait pas à tout le monde, mais s’était parce qu’ils ne savaient pas, ne t’avaient pas vu l’utiliser en vrai combat. Une coupure ici, une autre là, un autre avec le ventre ouvert et le suivant riant à gorge ouverte. Bien que ta Danse Macabre te servait aussi à esquiver certaines attaques au corps à corps. Mais qu’importe ce que les autres penseraient, toi au moins tu parvins rapidement de l’autre côté des zombies, commençant ainsi à récolter ce qui vous avait été demandé.

Levant ton regard de sang et d’encre, tu le posas sur Crocodile. L’homme se tenait au centre de la pièce, point affecté par les zombies qui l’attaquaient et qui semblaient ainsi prisonnier de son corps. Une technique intéressante, selon toi. Ton capitaine parvenait toujours à te surprendre, même lorsque tu pensais qu’il ne le pouvait. S’était une bonne chose, tu aimais bien ce genre de surprise. Mais une autre vint rapidement s’ajouter, plus consternante que la précédente.

Sous tes yeux, les zombies commencèrent tout simplement à danser. D’abord, tu en localisas un qui bougeait anormalement avant de comprendre qu’il… dansait? Puis les uns après les autres, ils firent tous pareil. Mais bon sang, qu’est-ce qui se passait! Les yeux écarquillés de surprise, tu ne pouvais qu’assister à la scène sans rien comprendre à celle-ci, car les morts continuaient d’attaquer, mais en dansant. Est-ce qu’ils t’imitaient? Était-ce seulement possible?

Armé de ton sac, tu décidas de passer et voir ce qui arriverait. Encore avec danse Macabre, tu tentas de passer, mais dû user cette technique pour esquiver d’avantage, avançant plus lentement que la première fois. Mais avec ton sac, tu frappais les zombies dansant sur la même musique silencieuse que toi. Tu dû, à un moment, lâcher ton sac et réceptionner un des morts-vivants t’attaquant, faisant quelques pas de tango avec lui avant de simplement l’envoyer contre d’autres zombies. À ta surprise, les zombies adoptèrent aussi un style de Tango.

- « Mais qu’est-ce que… »

Attrapant ton sac, tu t’en servis comme arme. Ta peau toujours humide – ton pantalon était bien pire – tu ne pouvais pas encore user de ton fruit. Tu tournas le regard vers Crocodile.

- « Une idée de c’est quoi ce bordel capitaine? »

Même ceux prisonniers du corps de Crocodile dansaient, réalisas-tu, choqué. Mais bon sang! Qu’est-ce qu’il se passait?

(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Braquage à l'anglaise [Pv Croco]   Jeu 8 Juin - 12:09

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi



Braquage à l'anglaise
Feat Caligo



Après quelques imprévus, ça se passait plutôt bien … Voilà comment le Sir résumait la situation mentalement. Mais que dire lorsque les imprévus refont surfaces à peine la situation calmée ? C'était outrant. Maintenant, les zombis dansaient avec « Petit », comme si la « Danse Macabre » avait eu en eux un effet entraînant, hypnotisant. Crocodile était bien conscient, en vu de la réaction de Caligo, que ce n'était pas quelque chose de voulu.

Le Sir restait planté là quelques instants, cherchant à comprendre comment tout cela pouvait bien être possible. Ca devenait de plus en plus irréaliste. Que les morts reviennent à la vie, était déjà bien surprenant en soi, mais maintenant, ils dansaient ! Qui osait ce jouer du grand Crocodile ?! Vermines, sales loques ! C'est tout ce qui résonnait dans le tête du Roi du Désert. D'un mouvement colérique, il abattait son énorme crochet sur les revenants coincés à l'intérieur de son corps, les propulsant dans les murs de la banque.

« Je n'en sais rien. Mais ça commence à bien faire. »

Les revenants qui tentaient d'attaquer, toujours en dansant, était accueillis, tantôt par le crochet de Crocodile, tantôt par ses lames de sable. Le fait est que ça devenait tellement humoristique, que notre ami au crochet d'or préférait retourner voir ses hommes, qui étaient parti plus profond dans la banque. Le petit médecin pourrait se débrouiller tout seul, même sans son fruit. Il n'avait qu'à le rejoindre dans le pire des cas.

Arrivé devant ses hommes, le capitaine crochet faisait l'inventaire de ce qu'ils avaient déjà récupérés. C'était pas mal du tout. De la nourriture en assez bonne quantité, un peu d'eau, et quelques linges. Le linges pouvait servir à plein de chose, mine de rien, pour les bandages, ce genre de chose … Et même de vêtements ! Du moins pour Cal, qui avait l'air d'avoir la bonne taille. Les autres n'étaient pas vraiment du genre à ce changer

Bon, ça devrait être suffisant pour quelques temps, mais autant chercher un peu plus, il y a peut être des pépites.

« C'est pas trop mal. Continuez de chercher encore un peu.  Petit, viens voir par ici. »

Le Sir était tombé sur un grand ventilateur, servant sûrement à aérer le bâtiment lors de fortes chaleurs. Et le bougre fonctionnait encore !

« Sert toi de ça pour sécher. Une fois que c'est fait, retourne au bateau avec les provisions, puis revient. Ca sera plus simple de faire plusieurs trajets en volant, que de marcher et de se battre les mains pleines. »



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Braquage à l'anglaise [Pv Croco]   Jeu 8 Juin - 21:43

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1352/6000  (1352/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Braquage à l'anglaise


(Partners in crime) ▽ I brush to a gun to paint these states green and red. Everybody freeze, nobody move, put the money in the bag or we will shoot. Empty out the vault and me and my doll will be on our way,.
Le choc d’abord et l’incompréhension après, mais malgré que tous deux commençaient à te quitter, tu n’arrivais toujours pas à croire ce que tes yeux voyaient pourtant clairement. Les Morts-Vivants dansants une dernière valse avec la vie juste après ta Danse Macabre. Pour l’heure, ton attaque portait plus que bien son nom, car la danse à laquelle tu assistais était belle et bien macabre. Un frisson parcouru ton échine, même si tu étais à côté de Crocodile. L’ancien corsaire faisait lui-même face au désagrément causé par ta danse, ayant en lui des membres des zombies. Tu ne te sentais pas désolé; ça ne lui faisait ni bien ni mal ET ce n’était pas ta faute. Cependant tu t’inquiétais. Si ces saloperies commençaient à imiter, jusqu’où vous imiteraient-elles? Telle était la question que tu te posais.

Tu levas ton regard d’encre et de sang sur le pirate lorsque ce dernier te répondit qu’il n’en savait rien. Bon, ça ne te surprenait pas; l’homme ne pouvait savoir toutes les choses de la vie, et dans ce cas-ci, toutes les choses concernant les Zombies. Le mystère les entourant ne faisait que s’épaissir et tu détestais ça. L’incompréhension, l’absence de connaissance sur ce sujet précis commençait à t’irriter sérieusement. Ne pas savoir comme combattre efficacement cette menace, encore plus! Mais comme disait Crocodile, ça commençait à bien faire! Ce bordel n’en finissait plus. D’abord l’eau de mer, puis maintenant ça?!

Un soupir de lassitude traversa tes lèvres alors que l’ancien corsaire envoyer valser les Zombies coincés dans son corps contre le mur dans un bruit fracassant et d’os brisés. Vivants, ces trucs en auraient plus que souffert, mais morts, ils n’en avaient rien à branler. Crocodile partit, alors que toi tu décidais d’entraîner à l’extérieur autant de Zombie que possible et le plus loin aussi. Les laisser au pas de la porte ne ferait aucun sens. Ils te suivirent, dansant toujours sur ce rythme qu’eux seuls semblaient pouvoir entendre. Ils avaient ce petit quelque chose de malaisant lorsqu’on les regardait et tu n’aimais pas ça.

Peut? Absolument pas. Cependant, tu ne pouvais qu’avouer que la situation te dépassait largement. Incapable d’user de ton fruit, tu ne pouvais que rester sur tes réflexes et ce que tu savais du combat au corps à corps. Armé de ton sac, tu avais au moins quelque chose d’efficace pour les envoyer valser plus loin et les mettre à terre. De retour à l’intérieur, tu commenças à souffler. Non pas que tu n’avais pas l’habitude des efforts physiques, mais disons que tu n’avais pas celle de courir partout à heure ou durant un long moment.

Tu haussas un sourcil en entendant Crocodile t’appeler, curieux de ce que l’ancien Corsaire voudrait bien te montrer. Quelle surprise eus-tu en apercevant l’immense ventilateur, bien que tu te demandais en quoi ça te concernait. Est-ce que Crocodile pensait que tu pouvais le réparer? À quoi ça vous servirait? Tu regardas ton capitaine, légèrement consterné quand il te dit de te sécher avec ça, mais sourit. Bah, au moins ça serait plus rapide.

- « Merci. Dès que je suis sec je me charge de ça. En effet, ça sera beaucoup plus simple. »

Tu te mis devant le ventilo et le fit démarré, surprit par la puissance du vent. Oh oui, ça serait rapide! Tu frémis de froid. Torse nu, pantalon mouillé, il n’y avait rien de surprenant. Il ne fallut que quelques minutes de plus pour que tu sois sec, devant souvent tourner sur toi-même pour sécher de partout. Une fois pouvant voler de nouveau, tu commenças à faire les voyages pour porter les provisions et autres choses à porter.

(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Braquage à l'anglaise [Pv Croco]   Lun 12 Juin - 22:17

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi



Braquage à l'anglaise
Feat Caligo



Petit se séchait tranquillement, pendant que le reste de l'équipage fouillait la zone, à la recherche d'autre vivre. Le Sir quant à lui, se charger de repousser les morts, encore et encore, usant généralement de sa nouvelle technique : Sabbiare. Une technique mortelle, délicate et qui plaisait énormément à Crocoboy. Ce jet de sable, asséchant tout sur son passage, était utilisé dans ce cas si comme une lance à incendie. Le Roi du désert devenait le Roi des momies, en bougeant simplement son bras pour arroser les revenants de sables, les faisant tomber comme des mouches.

Cette technique était à l'Encerrio et au Barchan, ce qu'était le Desert La Spada au Desert Spada. Le Desert Spada, lame de sable simple, était ensuite plus puissante en Desert la Spada, qui était quatre lames de sables extrêmement tranchante, pour ensuite devenir ultime en Desert Grande Spada, où le Sir devenait lui même une lame de sable, capable de presque tout trancher.

Pour l'assèchement, l'Encerrio devait être utilisé en touchant la cible. Venait ensuite le Barchan, qui était usé au corps à corps. Pour finir, il y avait le Sabbiare, l'assèchement à distance. Et encore, il y avait le Ground Death, bien plus puissant encore, mais bien plus lent également.

En tout cas, les morts tombaient encore et encore, alors qu'un matelot appelait son Capitaine, ayant trouver la salle des coffres, qui semblait contenir tout les vivres nécessaires pour repartir sereinement. Nous parlions de l'Encerrio ? Et bien Crocodile l'utilisait pour transformer en sable les portes des coffres fort, sans le moindre mal, ordonnant à ses hommes de déplacer les sacs de vivres et les tonneaux d'eaux et de rhum vers l'entrée, pour que Caligo puisse les transporter directement à son retour. Crocodile allait lui même mettre la main à la patte, le jeune médecin mettrait trop de temps à faire autant d'aller retour tout seul.

C'est ainsi qu'il prenait un tonneau d'eau sous chaque bras, et partait en volant en direction du bateau, faisant les mêmes aller-retours que son « bras gauche », comme il commençait à le considérer. En le croisant, il lui expliquait ce qu'il avait à faire.

C'était une sacrée contrainte, de travailler à la chaîne comme cela, mais il fallait bien nourrir les hommes. En tout cas, lorsqu'ils avaient vu les fûts de rhum, ils avaient retrouvés le sourire à l'instant même. C'était bien des pirates. Et ils se montraient de plus en plus digne de faire partie de l'équipage du Hook Crew. Ils repoussaient les morts, obéissaient au doigt et à l’œil, et plus encore : Ils étaient tous fiers d'être sous les ordres du Roi du désert.

C'était ce que Crocoboy cherchait. Des hommes dévoués jusqu'à la mort. Et il les avait.





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Braquage à l'anglaise [Pv Croco]   Mer 14 Juin - 23:55

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1352/6000  (1352/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Braquage à l'anglaise


(Partners in crime) ▽ I brush to a gun to paint these states green and red. Everybody freeze, nobody move, put the money in the bag or we will shoot. Empty out the vault and me and my doll will be on our way,.
Le vent puissant du ventilateur était froid, à ton avis, contre ta peau. Surtout au niveau de tes jambes en réalité. Cela te rappelait ton séjour sur Drum où le vent mordait la peau tel un chien affamé mordrait dans un gigot d’agneau. Mais dans le cas présent, tout s’expliquait par le fait que tes pantalons se trouvaient à être gorgé d’eau. L’air ne pouvait que te sembler froide. Mais tu ignorais cette sensation pourtant bienvenu, rafraichissante même. Il fallait juste que tu fasses attention à ne pas tomber malade. Le médecin bord, enrhumé, ça ne ferait certainement pas sérieux…

Après avoir tourné sur toi-même durant un moment, t’assurant de sécher de tous les côtés, tu sentis enfin l’eau s’assécher sur ton corps. Même si le plus rapide aurait certainement été que ton capitaine t’assèche, puis que tu te réhydrates toi-même grâce à ton fruit, mais ne disons rien. Parfois le silence est plus précieux que la parole, surtout quand il évite de se prendre un coup de crochet sur la tête en guise de punition. Puis, au moins il avait eu la gentillesse de trouver le ventilateur et de te le faire savoir. Maintenant que tu étais de nouveau sec, tu pouvais enfin faire ce qui t’avait été demandé!

Une fois que tu sentis que tu pouvais de nouveau user pleinement de tes capacités, tu attrapas des sacs et repartis vers le navire. Tu n’avais jamais été un homme de sport, ou tout du moins, du genre à soulever des poids. Ainsi, pouvais-tu aisément sentir tes muscles inexpérimentés s’étirer, se chauffer sous l’effort inhabituel que tu leur demandais. Pourtant, tu ne lâchais rien, te concentrant sur ce point alors que tu sentais tes mains devenir moite. Le pire restait que ce ne serait ni le seul voyage ni le dernier. Pourtant, tu ne te décourageas pas et continuas à voyager, volant au-dessus des morts-vivants, évitant ainsi d’avoir à te battre contre eux.

Alors que tu revenais, tu aperçus Crocodile avec deux tonneaux sous les bras. Tu haussas un sourcil. S’était certain, jamais toi tu n’y arriverais. Principalement parce que tu avais les bras trop court, mais aussi parce que tu n’étais pas du genre physique. L’on pouvait même te comparer à une asperge d’un côté, mais tu étais bien avec ton physique, bien dans ta peau. Or, le fait que Crocodile eut ces tonneaux signifiait que lui et l’équipage avaient trouvé le jackpot. D’ailleurs, l’homme de sable –lorsque tu le croisas- t’expliqua ce que tu avais à faire et lui offrit un simple hochement de tête. Pourquoi parler inutilement quand vous pouviez cous comprendre sans un mot?

Arrivé dans le coffre-fort, tu attrapas d’autres sacs et retournas aussi vers le navire. Cette chaîne, ces allers-retours, te permettaient de découvrir des muscles que tu ne connaissais absolument pas. Tout du moins, en pratique et théorie oui, mais tu ne les avais jamais ressenti auparavant! Maintenant, oui. Pourtant, tu ne dis rien, supportant le supplice des muscles chauffants et douloureux, la tête haute.


(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Braquage à l'anglaise [Pv Croco]   Mer 21 Juin - 11:10

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi



Braquage à l'anglaise
Feat Petit



Alors que le Capitaine et un de ses seconds, Caligo, faisait d'interminables aller-retours pour ramener toute les provisions récupérées par l'équipage, Caligo se chargeait du dernier aller.
Le Sir faisait face à son équipage, transpirant à grosses gouttes, étant épuisés par le transport des provisions et leurs combat infini avec les morts.

Mais voilà, le plus gros du travail était fait, il ne restait plus qu'à rentrer au bateau et partir. Les deux grands efforts qu'il restait à faire, était de se battre pour arriver jusqu'au bateau, et faire un dernier effort pour le faire partir. Et encore, le Sir était là pour balayer la route jusqu'au lieu sûr.

Alors d'un pas nonchalant, le Sir se postait devant l'énorme porte de la banque, et cette fois, il n'était pas obligé de faire en sorte quelle tienne encore sur ses gonds lorsqu'il serait passé. Donc sans hésiter outre mesure, Crocodile assécha l'immense porte, la transformant en sable, comme lorsqu'il s'évadait d'impel down, avant de faire face à l'armada de revenants qui se tenait prêt à en découdre. Mais ça ne se passera pas comme ça.

« Rua ah ah ah … SABLES ! »

Et la tornade du désert fût. Les morts-vivants volaient dans tout les sens, laissant une entrée au milieu de la vague, tel Moïse avec la mer à son époque. L'équipage ne tardait donc pas à s'engouffrer un peu plus dans la marrée humaines (si l'on peut dire), et à découper et repousser toute cette foule.

Le Sir devait tout de même intervenir pour permettre à son équipage de rester en vie. Ils avaient fait du très bon travail jusque là, et ils méritaient que leurs capitaine ne les laisse pas mourir en disant : Si vous êtes mort, c'est que vous êtes faible. Alors Crocodile envoyait des barchans par-ci par-là, asséchant tout ce qui se trouvait à sa portée.

Arrivant finalement au port en un seul morceau, pour la plus part des membres de l'équipage, Crocodile laissait ses hommes monter à bord, pendant qu'il voyait arriver, dans un timing parfait, Mister One et Ruzo. La petite prostituée avait trouvée quelques provisions, et Daz Bones avait rempli sa mission à la lettre : Il ramenait des membres pour l'équipage, une petite dizaine. Voilà qui était parfait.

On pouvait le dire, cette petite escale était productive, et avait servi à bien des choses. Outre le fait de récupérer beaucoup de provisions, et même des hommes, ça avait permit à tout l'équipage de voir de leurs propre yeux l'efficacité de leurs supérieurs, et pas que Croco.

Après tout, ils obéissent au Sir, mais ils sont aussi sous le commandement de Caligo et de Mister One. Ils avaient pu voir la force de ces derniers, qui était pourtant loin d'être à son maximum, et donc ils avaient gagner encore plus en respect pour eux. Et puis, ils avaient ramener de l'alcool, et ils étaient fier d'avoir traverser une horde entière de morts et d'en être revenu. La fête serait sûrement de rigueur ce soir, sur le pont !

« Matelots, vous avez bien mérité de vous reposer un peu. Ce soir, on fêtera votre réussite ! Rua ah ah ah ! »




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Braquage à l'anglaise [Pv Croco]   Dim 25 Juin - 22:08

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1352/6000  (1352/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Braquage à l'anglaise


(Partners in crime) ▽ I brush to a gun to paint these states green and red. Everybody freeze, nobody move, put the money in the bag or we will shoot. Empty out the vault and me and my doll will be on our way,.
Les choses semblaient se calmer, ou tout du moins se normaliser petit à petit. Bien que les zombies à l’intérieur de la banque gardent un certain air dansant. D’ailleurs tu ne te l’expliquais toujours pas. Pourquoi ces morts-vivants avaient décidé de t’imiter en se mettant eux-mêmes à danser? Étant plus que décédé, ils ne devraient plus y avoir d’activité cérébrale et donc cela devrait leur être impossible de reconnaître ton comportement puis de l’imiter… À moins que le cerveau préhistorique ne fonctionne encore, ce qui pourrait expliquer le comportement actuel des morts-vivants. Sauf qu’il t’était impossible d’accéder au dit cerveau et donc de voir son état. Quel dommage!

De toute façon, occupé que tu étais à transporter les provisions trouvées et dérobés aux défunts revenus à la vie, tu n’aurais pas eus le temps de disséquer un cerveau et encore moins de trouver un moyen d’empêcher le dessus du crâne de se régénérer. Ton regard se posait sur eux alors que tu passais au-dessus de ces cadavres ramener à la vie contre leur volonté. Il n’y avait rien à faire pour eux. Avec le dernier chargement en main, tu te dirigeas vers le navire. Une chance qu’il s’agissait de ton dernier déplacement, parce que tu ignorais si tu aurais eu la force nécessaire pour un autre.

Tu déposas finalement tes sacs, te laissant choir à ces côtés, respirant rapidement. Tes muscles chauffaient douloureusement sous l’exercice inhabituel que tu leur avais demandé. Tu soupiras, t’appuyant le dos contre la première surface venu, te disant qu’il faudrait bien que tu fasses plus d’exercice, de sport au cas qu’une telle situation se représenterait de nouveau. Mais il n’y avait pas de doute; cette situation se reproduirait de nouveau lorsque les vivres seront presque épuisés sur le bateau. Mais bien sûr, il y avait d’autres façons de contourner le problème.

Par exemple faire sécher la nourriture; les fruits, la viande et le poisson. Les aliments se conservent plus longtemps, bien que la viande salée soit en soi moins bonne pour la santé. Avoir des pierres aux reins n’étant pas le truc le plus joyeux à subir. Même s’il y avait pire; sirose du foie. Tu rouvris les yeux, que tu n’avais pas réalisé avoir fermé, et les posas sur ton capitaine lorsque tu l’entendis rire. Eh bien, au moins il y en avait un qui s’amusait comme un joyeux luron. Tu secouas doucement la tête avant de sourire en le regardant, attaquant tu ne savais quoi. Au moins vous en aviez fini avec cette île et tu espérais sincèrement que la situation ne se répéterait pas. Tu fermas les yeux, décidant de faire une petite sieste.
(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Braquage à l'anglaise [Pv Croco]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Braquage à l'anglaise [Pv Croco]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Braquage à l'anglaise [Pv Croco]
» Une Anglaise dotée de deux utérus accouche de jumeaux...
» Braquage entre gentlemen [Pv Haron][Terminé]
» [Philadelphie, Colonie anglaise des Amériques] Faut que çà crâme!!!
» Partie anglaise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-