AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tu me paye un verre, Croco? [FT. Crocodile]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Tu me paye un verre, Croco? [FT. Crocodile]   Jeu 4 Mai - 12:43

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1157

Navigation
Doriki:
1882/6000  (1882/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Tu me paye un verre, Croco?

feat. Vesperine & Crocodile



Water Seven. La dernière fois que j'étais venue sur cette île, j'avais croisé par hasard mon petit frère, après deux ans sans le voir. Tant de choses c'était passé depuis… La fin du Tartaros et puis surtout cette pseudo fête sur une île remplie de corbeaux, la mort qui reviennent à la vie par centaines, dont Gol D. Roger. Et puis j'avais aussi retrouvé mon père sur cette île. Visiblement il n'était plus Marine, mais un chasseur de prime. Je ne sais pas vraiment ce qui est le pire… Il avait faillit y laisser sa peau, mais heureusement qu'il y avait Caligo, qui avait prit soin de lui. Taizone et moi pûmes retourner sur notre bateau sans encombre, fatigués, mais en un seul morceau. Contrairement à lui, je ne m'étais pas vraiment amusée contre les zombies. Moi ce que j'aime c'est faire souffrir et tuer et je ne pouvais faire aucun des deux sur ces morts-vivants, alors ils n'avaient rien de drôle à mes yeux. Et je sentais que ça allait être de pire en pire… Heureusement qu'on était tranquille en mer, faudrait jeter nos morts par-dessus bord, histoires qu'ils ne reviennent pas nous faire chier…

En arrivant sur l'île, la rumeur semblait c'était déjà bien répondu. Ici aussi les morts revenaient à la vie. J'avais envie de me reposer, prendre quelques jours pour moi, dans un endroit où je ne risquerais rien et où d'autres pourrons empêcher les zombies de venir me poser des problèmes. Un hôtel ? Un bon hôtel alors, de luxe, avec un bon service de sécurité. Un léger vent de panique c'était emparé de l'île alors que je croisais déjà quelques revenants. Une vieille mamie essayais de me barrer la route alors je l'envoyais valser dans un des nombreux canaux de la ville, je n'avais pas envie de perdre mon temps avec eux. Je me faufilais furtivement, je n'avais pas envie de prendre un yagara, alors je longeais les murs des maigres trottoirs de la ville, allant jusqu'à un établissement que j'avais déjà croisé la première fois.

La nuit commençait à tomber alors que je m’engouffrais dans un immense casino. Au moins ici, avec un peu de chance je pourrais être tranquille et reprendre des forces. La réceptionniste me regardais d’un air effaré, comme si elle cherchait à savoir si j’étais morte ou vivante. C’est sur qu’avec un teint de peau comme la mienne ça n’aidait pas… Je me dirigeais vers elle en soupirant, lui demandais une chambre, une belle chambre, j’avais de quoi ma la payer. Je voulais être le plus discrète possible, le temps de me reposer, alors je lui payais à l’avance deux nuits ici.

Je pouvais enfin souffler, visiblement le lieu était plutôt tranquille. Je me dirigeais alors vers le restaurant du casino. C'était un endroit plutôt chic et moi je faisais tâche là-dedans, avec mes vêtements pleins de terre et de sang. Je m'affalais sur une chaise en cuire en attendant que quelqu'un daigne venir prendre ma commande.




made by guerlain for epicode


_________________

Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tu me paye un verre, Croco? [FT. Crocodile]   Mar 9 Mai - 13:16

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3802/6000  (3802/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi



Non, je te paye pas de verre
Feat Vesperine



Depuis quelques temps, les problèmes ne s'arrêtaient pas. Mais il fallait bien falloir. Bien qu'ils ne s'arrêtaient pas, ils semblaient tout de même se calmer quelque peu. En effet, après des ennuis constants avec la marine, c'était maintenant un membre de l'équipage de Barbe Noire, Izaya, comme il s'était présenté, qui avait voulu lui causer du tord.

Pas sûr que le gros barbu apprécie que ses membres se permettent de lui mettre à dos le Sir. Non pas que Teach en ait peur, mais quel intérêt avait-il à ça ? Aucun des deux ne gagnerait à se tirer dans les pattes, leurs buts respectifs étant bien différents.

Puis de grâce, quelle idée avait eu le coyote ! Simplement dire à un paysan sortir de nul part, que Crocoboy était fébrile face à un peu d'eau ? C'était pitoyable, avouons-le. Ce pauvre bougre était même mort à l'heure qu'il est. C'est tout ce que l'aristocrate avait gagné.

Enfin, maintenant que le Sir et son bras droit, Daz Bones, avaient quitter le bar qu'ils avait été contraint de prendre en otage (à cause d'Izaya, bien entendu), ils décidèrent de se rendre dans un lieu plus chic, plus classe, et surtout, où ils se feraient moins emmerder.

Ils avaient mérités un peu de repos, de réconfort, en attendant que Caligo et Ruzo contactent leur capitaine pour lui faire un rapport.
C'est donc direction le casino, que notre duo allait fièrement.

Qui a parlé de tranquillité ? La tranquillité n'est pas quelque chose qu'un homme comme Crocodile pouvait demandé, visiblement. Il fallait que les fameux morts-vivants lui barrent la route du casino. Le comble, à seulement quelques mètres de l'entrée du bâtiment !

Soupirant simplement, Daz Bones en avait déjà tranché plus de la moitié. Si Crocodile en croyait Caligo, ça ne suffirait pas. Il avait déjà rencontré ses aberrations dans un île perdu de Grand Line, mais il ne s'était pas assez attardé pour voir si ils se relèveraient de ses coups.
Donc ces choses allaient se relever, et venir le déranger pendant qu'il mangerait dans le casino. Allons allons, ce n'était pas concevable.

Le Sir prenait alors simplement la décision d'envoyer assez loin les zombis pour être tranquille par la suite. Ce qu'il fit sans le moindre problème.
Ouf, enfin tranquille. Ils pouvaient entrer dans le restaurant du casino.

Une fois assis, les serveurs s'empressaient de prendre sa commande, de peur des représailles peut être. Maintenant que les commandes étaient passés, il ne restait plus qu'à attendre.
C'est alors que Mister One repéra le probable divertissement de la soirée : Hunter Vesperine.

« Patron, c'est pas une membre de l'équipage de Teach ? »

L'ancien grand corsaire affichait un large sourire, en allumant son cigare.

«  Décidément ... »



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tu me paye un verre, Croco? [FT. Crocodile]   Dim 4 Juin - 19:43

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1157

Navigation
Doriki:
1882/6000  (1882/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Aller, s'il te plaîs!

feat. Vesperine & Crocodile



J'avais encore du mal à mettre de l'ordre dans mes pensées. Ce qu'il venait de se passer sur l'île aux corbeaux (ou aux zombies, au choix) m'avait complètement chamboulée. Je n'avais pas envie de me remémorer ses moments, c'était encore trop frais. J'avais besoin de temps, plus que ce qu'il venait de s'écouler. Et puis il y avait toujours ces putains de morts-vivants qui n'arrêtaient pas de sortir de nulle part. J'espérais pouvoir prendre quelques jours pour moi, histoire de digérer tout ça sans que l'on me fasse chier. C'est pour ça que j'avais choisie de venir dans ce casino. J'espérais que leur sécurité empercherait quelconque zombies d'arriver jusqu'à moi. Je n'avais pas le courage d'en voir pour le moment.

La réceptionniste m'avait regardé d'un drôle d'air quand j'étais venue lui demander une chambre pour quelques jours et le plus haut possible. Mais tant que je paye, elle ne pouvait rien me dire et même qu'elle devait se montrer agréable avec moi la bougresse. Je n'avais pas vraiment envie de monter directement dans ma chambre, j'avais un peu faim. Ou alors c'était plutôt ce nœud dans l'estomac qui me donnait l'impression que j'avais envie de manger. Je me dirigeais vers le restaurant du casino d'un pas las, avant de m'installer sur la première table vide venu.

Un serveur habillé en pingouin vint me demander ce que je voulais. Je soupirais avant de lui passer commande d'une bouteille de saké pour commencer. Oui oui, une bouteille carrément. J'avais besoin de noyer mon chagrin dans l'alcool et les put… Oups pardon. J'ai pas le droit de dire ça, de toute façon je suis une fille hétéro, alors je vais pas aller voir des péripatéticiennes.

Je commençais à vider doucement le contenu de la bouteille alors que des images vraiment pas joueuses défilaient devant mes yeux. L'alcool me brûlait la gorge, me ramenant à la réalité. Les pirates ont tendance à noyer leur chagrin dans l'alcool, moi y compris. Forcement en faisant partie de l'équipage de Barbe-Noire, on avait plus que des facilités à lever le coude. Cependant, autre chose attirait mon attention devant moi. Un ancien grand corsaire : Crocodile. Je souriais alors que nos regards se croisaient. J'avais envie de jouer d'un coup. Mais pas dans cette tenue là... Il venait d'arriver alors j'avais sans doute le temps d'aller me faire toute belle pour m'amuser.

Je remontais dans ma chambre, filant sous la douche afin de me débarrasser des traces de sang et de terre qui maculait ma peau blanche. J'avais quelques légères coupure, ou des griffures, mais elles avaient déjà commencée à cicatriser. Cependant, même une fois propre, il restait certaines marques, des bleus, plus ou moins grands et plus ou moins foncés. Je m'enveloppais dans une serviette propre est chaude, c'était étonnamment réconfortant. Je m'asseyais sur le lit avant d'utiliser l'escargophone pour demander qu'un groom m'apporte une sélection des plus belles robes qu'ils vendaient dans leur boutique.

Après quelques minutes je le faisais entrer dans ma chambre, faisant très rapidement mon choix. J'avais jeté mon dévolue sur une robe fuseau, bustier au décolleté plongeant et fente remontant jusqu'à l'aine. Elle était faite de sequin noir et oh mon Dieu, le groom m'avait apporté une paire magnifique d'escarpin, eux aussi noir. Je laissais mes longs cheveux libre avant de redescendre au restaurant. Crocodile était toujours là, accompagné d'un autre homme. Sans en demander la permission, je m'asseyais à sa table, un sourire radieux aux lèvres avant de dire un simple « Bonsoir Sir. »




made by guerlain for epicode


_________________

Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tu me paye un verre, Croco? [FT. Crocodile]   Mar 6 Juin - 21:40

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3802/6000  (3802/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi



Ok, je te le paye, ton verre
Feat Vesp'



Décidément, l'équipage de Barbe Noire était collé à Crocodile, comme un chewing-gum à une chaussure. Mais ce n'était bien grave, étant donné la nouvelle nature de la relation entre les deux équipages. Probablement même que cette gamine aux cheveux bleus, et aux formes à moitiés l'air ne le savait même pas. Le Sir était venu ici, juste après avoir rencontrer l'obèse et le coyote. Et la petite était là avant lui. Difficile de croire qu'elle est eu le temps de prendre ce genre d'information auprès de son capitaine dans un si court laps de temps. C'était peut être le moment de la mettre au courant.

Quoi que … Non, Crocodile préférait rester là, à profiter de son verre, de son cigare, et du repas qu'il commanderait par la suite. Par ailleurs, la petite l'avait remarqué, semblait-il. Si elle avait le cran, ou encore la simple envie de venir le voir, elle le ferait d'elle même. Le Sir appelait donc une nouvelle fois le serveur, afin de commander son repas. Daz Bones faisait de même. Attendant leurs assiettes, les deux acolytes voyaient la jeune bleutée repartir du casino. Bien, elle n'a donc pas eu le cran ni l'envie de venir parler au Sir. Elle se distinguait en cela du reste de son équipage. Du moins, des membres que Crocodile avait pu voir jusqu'à présent.

Mais le destin faisait bien les choses, la bleutée redescendait, dans une robe des plus provocatrice, et les cheveux à l'air libres, encore humide. Le Sir levait un sourcil. Bien que les femmes ne l'intéressait pas le moins du monde, il était capable de reconnaître un beau spécimen quand il en voyait un. C'était le cas ce soir là. Cette gamine était très sexy, si on lui demandait son avis. Nul doute que l'avis de Crocodile était partagé, à en voir les regards des autres hommes présent.
Cependant, l'action de la petite venait surprendre tout les baveurs, qui détournaient instantanément le regard lorsqu'ils virent Vesperine s'asseoir à la table du Sir, sans aucune gène. Peut être pensait-il que c'était sa femme ? Fille ? Il n'en était rien, mais il était tout de même plus prudent pour un homme lambda de tourner le regard de la femme qui s'approchait de Crocodile. Dans le doute. Si c'était sa femme, évidement qu'il ne valait mieux pas relooker. Mais bon, les réactions des autres importaient peu. C'était le regard froid de Mister One qui faisait sourire Crocodile. Toujours aussi inexpressif celui là. S'attendait-il déjà à une trahison de l'empereur. Allons, il n'aurait pas envoyé une petite brebis dans la tanière du loup.

Le Sir affichait un large sourire, plongeant son regard dans celui de la jeune femme, très poli à son égard. S'accoudant à la table, il prit son petit menton entre sa main énorme, et approchait son visage de la demoiselle. Les deux têtes n'étaient plus qu'à quelques centimètres.

« Ton capitaine m'envoie déjà un cadeau pour fêter notre toute nouvelle alliance …

Crocodile chuchotait la fin de sa phrase à l'oreille de la jeune femme, de façon charmeuse :

… Vesperine ? »



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tu me paye un verre, Croco? [FT. Crocodile]   Lun 12 Juin - 11:15

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1157

Navigation
Doriki:
1882/6000  (1882/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Un beau cadeau pour fêter ça?

feat. Vesperine & Crocodile



J'avais bien fais de venir à Water Seven après tous les événements que je venais d'endurer... La sécurité du Casino sur lequel j'avais jeté mon dévolu était suffisamment haute pour que je n'ai pas à m'inquiéter de ces morts-vivants agressif qui apparaissent partout. Mais je ne me doutais pas qu'en resservant une chambre ici, j'allais faire une rencontre qui m'aurait enjouée à ce point. Mon karma aurait-il finalement décidé de me faire un tant soit peu plaisir ? Je n'allais pas m'en plaindre.

Un client parmi tant d'autre du restaurant avait attiré mon regard de par sa présence : Crocodile, l'ancien grand Corsaire. Mais je n'étais pas dans un état convenable pour me présenter à un homme de sa pointure, j'avais moi-même l'air d'un zombie. Forcement, après les événements de l'île aux corbeaux, la perte de mon père, devoir l'enterrer, puis rencontrer celui qui avait causé sa mort avait été plus qu'éprouvant pour moi. Pourtant, j'en avais connu des épreuves, mais jamais aussi dure en si peu de temps...

J'étais donc montée rapidement dans ma chambre pour prendre une douche bien mérité. Je regardais la terre et le sang séché qui me recouvrait jusque là partir dans le fond de la douche, révélant de nouveau la pâleur de ma peau. Le Casino ayant compris que je semblais avoir à ma disposition une certaine somme d'argent acceptait de me faire parvenir une sélection de robe du soir. J'en choisissais une dans le lot qui m'allait à ravir avant de redescendre au restaurant, fraîche et sublime. Je riais intérieurement en me disant que certain de mes nakamas auraient du mal à me reconnaître dans une tenue pareille ! C'est sûr que ça me changeait, mais j'aimais bien et puis il fallait au moins ça pour faire bonne impression au Sir.

En entrant dans le restaurant une nouvelle fois, je sentais de nombreux regards posés sur moi et mes courbes, bien plus que précédemment en tout cas ! Un mince sourire étirait mes lèvres alors que je gagnais la table de Crocodile d'un pas chaloupé. Au moment où je m'asseyais sans que l'on m'ait invité à le faire, tous ceux qui me regardaient jusqu'à présent détournaient rapidement la tête. C'est sûr qu'en s'approchant du Sir, il était facile de s'imaginer que j'étais affiliée à lui. Les pauvres, s'ils savent qu'en vérité je faisais partie de l'équipage du pirate le plus puissant que la terre ait porté. Mais Crocodile lui avait cette aura qui inspirait à n'importe qui le respect d'un simple coup d'œil, Teach inspirait plus la peur, les deux se valaient à mes yeux pour les considérer comme des hommes plus que puissant.

Lorsque je m'asseyais à sa table, le Sir souriait, contrairement à son acolyte qui me regardait avec un regard glacial, mais je n'en avais rien à faire, ce n'était pas lui qui m'intéressait. Je saluais respectueusement Crocodile alors que nous avions le regard plongé l'un dans l'autre. Il se penchait pour venir prendre mon menton dans sa large main avant de me demander si c'était mon Capitaine qui m'avait envoyé à lui pour fêter leur nouvelle alliance, se rapprochant encore un peu plus chuchoter mon prénom à mon oreille. Je sentais mes joues rosirent un peu alors que je prenais la main de Crocodile dans la mienne, qui semblait d'un coup minuscule.


-Désolée, mais je suis suffisamment grande pour m'envoyer comme cadeau toute seule... Lui dis-je avec un sourire en coin. D'ailleurs je n'étais même pas au courant de votre alliance, mais cela me réjouis d'avoir un allier de votre taille à nos côtés, avec ce qu'il se passe dans le monde, il est parfois bon de pouvoir... Se reposer sur d'autres, disons... Minaudais-je face à lui.

Quoi ? Moi, lui faire du rentre-dedans ? Ce n'est pas du tout mon genre, voyons ! Mais du tout ! Ou pas...




made by guerlain for epicode

_________________

Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tu me paye un verre, Croco? [FT. Crocodile]   Lun 12 Juin - 22:40

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3802/6000  (3802/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi



Un cadeau à déballer, ou à emballer ?
Feat Vesp



Le Sir avait le menton de la bleuté dans la main, essayant, avec succès, de lui faire tourner la tête. Crocodile n'était pas un homme à femme. A vrai dire, ça lui importait peu. Il se fichait de savoir si elle allait le draguer, ou lui casser les pieds. Le fait était qu'elle aimait les hommes puissants, et qu'elle était servi avec Crocodile.

Alors pourquoi ne pas en jouer un peu ? Le Sir n'irait pas plus loin que ce que certain appelle un « flirt ». Mais c'était aussi, et surtout, stratégique. A vrai dire, une femme charmée était probablement bien plus bavarde qu'une femme indifférente. Notre ami n'avait aucune raison de croire à une trahison ou un complot contre lui venant de l'équipage de l'obèse, malgré tout, le jeune coyote avait dépassé les bornes, et de loin, alors autant « rendre la pareille » en quelques sortes.

Aucun coup bas n'était à prévoir tant que le fameux Elvis était en vie. Crocodile et Barbe Noire était bien d'accord sur un point : Il fallait le tuer, ce type. Il causait trop de problème, et volait la vedette de l'édenté. Crocodile lui, ne voulait pas les projecteurs, il voulait son royaume. Teach le savait, et n'avait à première vue rien contre. Mais admettons que le Sir possède son propre royaume, et Barbe Noire le reste du monde, ce dernier voudrait certainement la terre qu'il n'aurait pas. Un peu comme le village d'Astérix et les Romains.

La confrontation viendrait sûrement un jour ou l'autre, surtout qu'à l'heure actuelle, l'équipage de Teach est le plus fort au monde, et celui de Crocoboy est juste en seconde position. C'était comme si un homme était le champion, et voulait se débarrasser de son challenger. C'était inévitable, il fallait en arriver là. Mais pas tout de suite. Il est vrai qu'il serait dommage de venir à combattre Teach, alors que le but de Crocodile ne gênait en rien le barbu. D'autant que les pertes seraient nombreuses des deux côtés.

Mais pour le moment, voilà que la bleuté rougissait, probablement intimidé et gênait de subir de telles avances de la part d'un homme tel que Crocodile. Mais c'était bien, et cela faisait sourire le Sir. Elle était venu s'offrir d'elle même au Desert King ? Intéressant. Le mot offrir est très important, ça montrait clairement les intentions de la jeune femme. Elle s'offrait à lui, c'était aussi simple que cela.

Crocodile reposait son dos sur le dossier de la chaise, et faisait un signe au serveur pour qu'il apporte plusieurs bouteilles de saké.

« Alors comme ça, tu viens t'offrir à moi ? Rua ah ah ah ah ! Aller, prend cette bouteille, fêtons notre alliance ! Rua ah ah ah ! »



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tu me paye un verre, Croco? [FT. Crocodile]   Lun 26 Juin - 23:33

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1157

Navigation
Doriki:
1882/6000  (1882/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Un beau cadeau pour fêter ça?

feat. Vesperine & Crocodile



J'adorais ça, tous les regards des hommes présents dans le restaurant accrochés à mes fesses parfaitement moulées dans cette robe de soirée -qui m'avait coûté un bras- et sur mon décolleté parfait. Oui je sais, je suis du genre vantarde, mais quand on voit les bouches pendantes des autres clients, on sait que je ne suis pas la seule à penser ça. Je ne vais pas dire que j'ai l'habitude que les hommes me regardent avec désir, c'est déjà arrivé bien des fois, mais la plupart du temps c'est de la peur ou de la souffrance que je lisais dans leurs yeux. Par contre, je ne savais pas lequel de ces deux regards je préférais le plus et qui m'excitait le plus aussi, accessoirement.

En tout cas je n'allais pas nier le fait que se retrouver au centre de l'attention durant quelques secondes était plutôt flatteur, jusqu'à ce que j'arrive à la table de Crocodile. Instantanément ils détournèrent tous le regard, comme s'ils risquaient de perdre la vie pour le simple fait d'avoir osé poser les yeux sur moi. Dans un sens cette réaction n'était pas complètement insensée, je pouvais très bien être affiliée au Sir vu comment je m'installais à sa table sans aucune gène alors que l'on ne m'avait pourtant pas le moins du monde conviée. Il faut savoir y aller au culot parfois dans la vie et là je ne venais pas d'en manquer.

Je m'étais assise à côté de Crocodile le plus naturellement du monde, comme si cela avait été ma place depuis le début et que le Sir était un vielle ami à moi. Est-ce que c'était un geste téméraire ou suicidaire que d'approcher sans gêne cet homme ? Mais je savais que je commençais à faire de plus en plus de bruit sur Grand-Line, même si j'étais encore loin de la réputation sanguinaire de Taizone. Alors je me doutais que l’ancien grand Corsaire avait prit le temps de se renseigner un minimum sur les pirates qui sillonnaient les mers depuis qu'il était sortit d'Impel Down.

En voyant un sourire étirer ses lèvres lorsque je m'asseyais à sa table me rassurait, d'ailleurs à mon tour je souriais, peut-être un peu trop angéliquement en comparaisons du sourire carnassier et sadique que j'avais tant l'habitude d'afficher au cours de ces dernières années. Je n'étais pas prête d'arrêter d'afficher ce sourire quand il me saluait par mon prénom. Vous voyez quand je vous dis que je suis de plus en plus célèbre ! C'est pas comme ça que mes chevilles allaient retrouver leurs tailles normales... Et puis le Sir me dit quelque chose qui m'étonnait...

Il me demandait si c'était mon Capitaine qui m'avait envoyée auprès de lui pour fêter leur nouvelle alliance. À vrai dire, cela ne m'étonnait pas vraiment que Teach ait passé une telle alliance, avec ce type au pouvoir qui permettait de faire revenir les morts à la vie, le Capitaine devait assurer sa suprématie sur tous les océans, donc un petit coup de mains serait le bienvenue, tant que Crocodile y trouvait son compte aussi.

Je lui avais alors répondu, toujours avec un ravisant sourire que j'étais assez grande pour m’envoyer en cadeau toute seule, bien qu'en vérité je venais seulement d'être mise au courant pour cette alliance. Je sentais que j'allais bien m’amuser ce soir, tant mieux, j'étais venue ici pour me changer les idées et reprendre un peu de force. Crocodile réagit sur le fait que je semblais être venue m'offrir à lui, ce qui visiblement lui était plaisant puisqu'il me proposait de prendre une bouteille de saké pour fêter cette alliance.

Je n’allais pas me faire prier pour noyer cette fichue douleur, cette tristesse qui me rongeait de l’intérieur et qui me nouait l'estomac. Alors cette bouteille de saké allait m'aider à me sentir mieux, quelques heures tout du moins, car elle finirait toujours pas revenir, jusqu'à ce que le temps fasse son œuvre ? Je prenais alors la bouteille, buvant ce breuvage qui me brûlait la gorge et les entrailles.


-Je me doute que vous avez conclu cette alliance avec mon Capitaine dans le but de venir à bout de ce taré de nécromancien. Je dois bien avouer que ça ne me déplais pas, j'ai... quelques comptes personnels à régler avec lui disons. Au fait, est-ce que vous savez que votre ancienne acolyte à rejoins notre équipage durant un certain temps ?

Pour le coup, j'étais remontée que cette brune c'était faite kidnappée, je l'aurais bien vendu au Sir sinon...



made by guerlain for epicode

_________________

Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tu me paye un verre, Croco? [FT. Crocodile]   Jeu 29 Juin - 20:33

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3802/6000  (3802/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi



L'alliance trahi par la même personne ?
Feat Vesperine



L'équipage de ce cher Teach ne manquait pas de surprendre jour après jour notre ami au crochet.
Le plus ironique, c'est que cela avait commencé par « hasard ». En tout cas, c'est qu'on aurait pu penser, si Izaya n'avait pas orchestré le tout. Il fallait le dire, ce petit Coyote était un bon éclaireur. Il avait dû suivre le Sir pendant quelques temps, pour savoir qu'il allait se rendre dans ce bar. Et pour autant, Crocodile n'avait rien vu. Bien surprenant pour quelqu'un d'aussi expérimenté que lui. Ou alors, c'était parce que la menace était tellement faible, qu'il n'y avait pas porté plus d'attention que ça. Allez savoir.

En tout cas, ce gamin au Q.I d’huître avait foutu un sacré bordel. Tout d'abord, il avait causé la mort prématuré d'une vieillard qui n'avait rien demandé à personne, puis il avait fait exploser le bâtiment, tout en n'oubliant pas d'humilier publiquement son capitaine, et devant le Sir, qui plus est.
Non mais vraiment, quelle idée ? Comme si un paysan armée d'un sceau d'eau pourrait se vanter d'avoir tuer le Sir ? Un homme comme lui était fort physiquement, rapide, expérimenté et un œil vif. Nul besoin de fruit du démon pour des faibles qui ne valent pas la peine de vivre. C'est pourquoi ce paysan arrogant était mort rapidement, sans intérêt.

Le pire, c'est peut être que le matelot de Teach pensait pouvoir tuer Crocodile dans une explosion. Le Sir était très bien renseigné en matière de fruit du démon, mais il semblait que ce n'était pas le cas d'Izaya. Un logia est intangible tant qu'il ne rencontre pas son élément contraire, du granit ou encore du fluide. Ce n'est pas des bombes qui allait venir au bout de la personne qui capable de faire du monde un immense désert. Pitoyable.

Et dans tout ça, il avait fait cramer son capitaine, encore plus ridicule. Heureusement, ce gamin avait été vite remit à sa place. C'était une bonne chose.

Mais maintenant, c'était bien plus intéressant que le coyote, bien qu'un peu moins réjouissant que la récente alliance. La bleuté aux courbes généreuses, venait s'offrir au Sir. Un traînée, si on lui demandait son avis. Mais après tout, il avait lui même recruté une pute, une vraie cette fois, donc il n'allait pas jugeait. De toute façon, peu lui importait la vie sexuelle de la donzelle. Elle semblait succomber à son charme, et c'est tout ce qui importait, ça rendait les choses bien plus intéressantes.

Quoi que … Il y avait dans sa dernière réplique, quelque chose d'encore plus intéressant que l'effet que le Sir lui faisait. Ainsi, cette garce de Nico Robin avait rejoint l'équipage de Barbe Noire pendant quelques temps ? Alors ça, c'était une sacrée nouvelle ! Si elle n'y était plus, c'était pour quelle raison ? Elle avait encore trahi quelqu'un ? Déjà qu'elle avait fait la plus grande erreur sa vie en trahissant le Desert King, mais alors si elle en plus elle plante le dos du King of Darkness … Bien folle et suicidaire, cette gamine.

« Rua ah ah ah ah ah !!! Et pourquoi elle a rejoint votre équipage ? Mais surtout … Pourquoi n'y est-elle plus ? Ruah ah ah ! »

Voyez par vous même, une femme séduite parle beaucoup plus qu'une femme indifférente.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tu me paye un verre, Croco? [FT. Crocodile]   Lun 14 Aoû - 11:14

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1157

Navigation
Doriki:
1882/6000  (1882/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Un beau cadeau pour fêter ça?

feat. Vesperine & Crocodile



Décidément, le hasard faisait très bien les choses. En apprenant que Teach et le reste de l'équipage se trouvaient sur Water Seven, je m'étais quasiment immédiatement mise en route, après avoir enterré mon père et rencontré celui que je considérais comme le responsable de sa mort. Alors, cette petite interlude paisible et divertissante était plus que bienvenue. J'étais décidée à profiter durant quelques jours des joies du Casino dans lequel j'avais pris une chambre.

Surtout qu'en me trouvant au restaurant, j'avais fais une très bonne découverte. Le Sir : Crocodile. Et oui ! Ça tombait plutôt bien, je devais le reconnaître. Pour moi qui avait envie de me changer les idées en m'amusant, c'était pile poil ce qu'il me fallait, j'en étais ravie. Je m'étais alors installée à la table qu'il occupait avec celui qui devait sans doute être son second. Oui, comme ça, au culot ! J'allais pas non plus lui tourner autour en restant à ma table comme un vautour autour d'une carcasse. Non moi je valais mieux que ça, j'allais directement droit au but !

Je sentais toujours quelques regards planer autour de nous, nous épiant quelques peu. Nous avions alors échangé quelques mots, rendant notre conversation... Amusante, dirais-je. Après tout j'étais venue pour ça, non ? Heureusement pour moi, le Sir semblait tolérer ma présence puisqu'il demandait même au serveur de nous apporter de quoi boire afin de fêter l'alliance qu'il venait de passer avec mon Capitaine. Mais nous n'allions pas parler en sous-entendu toute la soirée, c'est pour ça que je lui avais alors fournit une information que je savais qu'il trouverait intéressante.

Le fait que son ancienne ''compagne'' (pas dans le sens amoureux, quoi que je n'en savait rien, il aurait très bien put se la taper, ou elle passer sous le bureau pour être sa seconde...) avait rejoints notre équipage quelques temps. Comme je m'y attendais, j'avais piqué sa curiosité à vif. Crocodile se mit alors à rire, de son rire si particulier, avant de me demander pourquoi elle avait rejoint note équipage et surtout pourquoi elle en était partie. Je souriais en coin, portant l'alcool à mes lèvres avant de lui répondre.


-À vrai dire, je n'en ai aucune idée. Je dois bien avouer que je n'étais pas du tout ravi de la voir débarquer dans l'équipage, surtout flanquée d'Aokiji...

Je continuais en lui disant que je ne l'ai jamais sentie, d'abord elle avait quitté le Sir, pour pouvoir rejoindre l'équipage du chapeau de paille, qu'elle a quitté pour suivre Marde, mais l'a aussi trahie pour finalement nous rejoindre avant de se faire kidnapper.

-N’empêche, il faut en tenir une couche pour se faire kidnapper... Murmurais-je dans ma barbe.

Quoi ? Moi ? Ne pas l'aimer cette fille ? Non, c'est complètement faux, je ne vois pas du tout pourquoi vous dites ça... Bon c'est vrai qu'en disant cela à Crocodile, j’espérais bien qu'il allait chercher à se venger d'elle, histoire de lui faire payer d'être venu nous.


made by guerlain for epicode

_________________

Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tu me paye un verre, Croco? [FT. Crocodile]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Tu me paye un verre, Croco? [FT. Crocodile]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Ca te dis que je te paye un verre? Il ne va pas tarder à pleuvoir."
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» Verre canette coca cola
» Un verre ça va , 3 verres bonjour les dégats ^^
» Quand un simple verre tourne à l'humiliation - Ashton ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Water Seven-