AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le feu aux poudres [FT Sefra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Le feu aux poudres [FT Sefra]   Mer 26 Avr - 13:02

Akaï Hana Blue Fire
  Blue Fire
avatar

Messages : 96

Navigation
Doriki:
680/6000  (680/6000)
Fruit du Démon: Fruit du plasma

Le feu aux poudres

feat. Hana & Sefra



J'étais sur la piste d'un duo d'agent du Cipher Pol depuis à présent quelques semaines et je devais bien avouer que cela commençait à devenir assez long.... Depuis quelques temps c'était devenu un peu comme un jeu pour moi, chasser les agents du Gouvernent Mondial, c'était terriblement excitant. J'avais besoin de me confronter à eux, tester mes pouvoirs et aussi leur faire payer ce qu'ils m'avaient fait endurer durant plusieurs années. Même si grâce à cela j'étais devenue plus forte, je ne pouvais pas me départir de cette rancœur que j'avais en moi depuis tant de temps. Enfin, j'avais réussi à suivre la piste de deux agents du CP8, et ils m'avaient guidée jusqu'ici, Boyn.

Je savais que cette île était dangereuse à cause de sa végétation, mais cela ne devrait pas me poser de problème. Le bateau avant doucement alors que l'île se dressait peu à peu face à nous. Je regardais une petite flamme bleutée danser au creux de ma droite, avant de la refermer, privant cette flamme brûlante d'oxygène. Je remarquais alors qu'il y avait une autre petite embarcation accostée près de l'île. Elle me disait vaguement quelque chose. D'autres révolutionnaires ici ? C'était bien possible, de toute façon j'en aurais le cœur net en arrivant sur place.

Quelques minutes plus tard, j'accostais sur l'île. Je me retournais pour dire aux autres qui étaient venus avec moi de rester sur le bateau et de le surveiller. De toute façon je n'en aurais pas pour longtemps. J'avais appris à connaître les adversaires contres lequel j'allais me mesurer, et je savais que j'avais toutes mes chances contre eux, alors ce n'était pas la peine de mettre la vie de mes subordonnés en jeu.

Je n'avais pas spécialement envie de me la jouer discrète, alors dès qu'une de ses fichus plantes essayaient de me bouffer, elle finissait immédiatement en cendre. J'avançais d'un pas déterminé et comme je m'y attendais, si le Cipher Pol était passé par là, ils n'avaient pas laissé de trace. En continuant d'avancer dans l'île, je remarquais quelque chose d'étrange... Là il y avait des traces, des feuilles piétinée et des gouttes de sang qui constellaient l'herbe. Et puis il y avait un corps, allongé par terre. Encore quelques pas pour me rapprocher. Outch ! Il était vraiment dans un sale état... Je m'agenouillais pour prendre le pouls du jeune homme. Il était extrêmement faible, tout comme sa respiration. D'ailleurs il était inconscient.

En me retournant pour observer ce qui ressemblait à un champ de bataille, je remarquais alors un deuxième corps. Mais je n'avais pas besoin d'aller prendre son pouls pour constater qu'il était mort. Forcement en étant complément éventré, c'était dur de rester en vie. Je me rapprochais quand même et en voyant le visage du mort, je grognais. C'était l'agent du Ciper Pol que je chassais... Ça devait sans doute être l'autre qui l'avait tué. Je retournais vers ce dernier, l'attrapant par les bras avant de le tirer en direction du bateau. Sur le chemin je dû faire face à quelques plantes récalcitrantes qui cherchaient à me croquer, mais elles non plus ne firent pas long feu face à moi.

Lorsque mes nakamas me virent revenir avec le poids mort que je tirais derrière moi, ils sautèrent à terre pour m'aider à le monter à bord et l'installer sur un de nos lits afin de pouvoir le soigner. Je laissais cette étape à quelqu'un de plus qualifier que moi, je n'ai pas vraiment la patience pour faire des points de sutures convenables. Finalement, je m'installais dans une chaise à côté de lui, attendant qu'il reprenne connaissance pour m'expliquer ce qu'il s'était passé....



made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le feu aux poudres [FT Sefra]   Lun 8 Mai - 17:41

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Le feu aux poudres»



Pour rappeler les évènements passés, j’étais parti en reconnaissance sur une île quelconque et j’avais fait la rencontre d’une femme, membre du Cipher Pool, elle avait les cheveux rouges et voulait à tout prix ma mort suite aux nombreux combat qu’elle avait entendu parlé entre Ryusaki et moi-même, le combat était assez serré jusqu’à l’apparition du collègue de la jeune femme, il s’était sacrifié pour elle et je l’avais donc tué sans le vouloir, suite à cela je me sentais vidé et la jeune femme prise d’une rage énorme se transforma en une espèce d’ours polaire et se déchaina sur ma personne, il ne me restait plus aucune volonté de vivre de mon côté donc je ne pouvais riposté puis elle me laissa pour mort contre un arbre à côté de ce qui semblait être son amant mort.

Revenons au présent, je ne savais pas ce qui se passais autour de moi, j’étais dans un coma profond, j’allais peut-être mourir, ce n’étais pas plus mal en soit car l’action précédente m’avais démontré mon côté faible face aux personnes qui s’aimaient, j’avais coupé ce lien de mes mains…

Et sur ces idées je me voyais, seul, dans les ténèbres les plus sombre de ma personne, j’apercevais une personne au loin, je décidais donc de me rapprocher et je voyais une femme tenant la main d’un jeune homme, ce jeune homme c’était moi et la jeune femme était Rose, mon amour perdu, je les voyais se sourire mutuellement puis s’embrassé passionnément, évidemment en voyant cette scène je ne pouvais que sourire et pleurer en même temps, puis Rose disparut dans ses fameuses pétales du même nom, le jeune homme se mettait ensuite à terre et décidait de mettre fin à sa vie à l’aide d’un de ses os.

L’image précédente coupé je me retournais en pleurant et voyais encore une fois au loin, une autre jeune femme avec des longs cheveux bleus, il s’agissait de ma chère sœur et je courrais dans sa direction en l’appelant de toute mes forces puis elle se retourna en souriant et me disant ces simples mots « Je suis désolé » puis elle s’éloignait de plus en plus malgré ma course vers elle, je m’arrêtai net puis me mettais à genoux en me demandant ce qui se passait réellement.

Suite à cela je me retournais une dernière fois et je voyais le jeune couple que j’avais brisé précédemment, ils se tenaient la main puis allait tenter de me tuer, en séchant mes dernières larmes je lâchais un profond sourire et fermais les yeux avant de me réveiller.

Vous l’avez deviné il s’agissait d’un rêve enfin plus précisément d’un cauchemar, puis, lorsque j’ouvrais les yeux, je me rendais compte qu’une autre jeune femme aux cheveux rouges qui m’était inconnue me regardait, je nettoyais mes larmes et dis seulement un nom ...

- Rose .. ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le feu aux poudres [FT Sefra]   Dim 4 Juin - 19:10

Akaï Hana Blue Fire
  Blue Fire
avatar

Messages : 96

Navigation
Doriki:
680/6000  (680/6000)
Fruit du Démon: Fruit du plasma

Le feu aux poudres

feat. Hana & Sefra



Tout mon plan ne s'était pas du tout passé comme prévu. Et je n'aime pas quand les choses ne passent pas comme je l'aurais voulu. Je suis quelqu'un de très organisée, de carrée, de prévoyante, alors quand quelque chose -ou quelqu'un- d'imprévu s'immisce dans mon plan tel un grain de sable dans un engrenage. Là, mon grain de sable était un jeune homme, en plus lui aussi était un révolutionnaire. Des fois je déplorais le manque de communication que nous pouvions avoir, à moins que lui, contrairement à moi, ne soit pas à la recherche de ce duo d'agent du Cipher Pol.

Pourtant, lorsque j'avais accosté sur Boyn, je n'avais pas mis longtemps à tomber sur un véritable champ de bataille en plein milieu de cette forêt vivante. Il y avait deux corps non loin l'un de l'autre, deux hommes. Le premier était complètement éventré, en un rapide coup d'œil je l'identifiais comme étant Anto, un de deux agents dont j'étais sur la trace. En m'approchant de l'autre, je remarquais qu'il était encore vivant malgré les graves blessures qu'il avait subi.

Je l'avais donc ramené sur le bateau, c'est dans ce genre de situation que j'étais heureuse d'être quand même un minimum musclée, car sinon traîner le corps d'un jeune homme en pleine force de l'âge aurait été un peu plus compliqué. En me voyant revenir avec lui, mes compagnons se précipitèrent pour venir m'aider à le hisser à bord ainsi qu'à préparer l'infirmerie pour lui. Malheureusement, malgré mes multiples aptitudes, les soins n'en faisaient pas partie, alors je ne pus que rester simple spectatrice alors qu'on soignait ses nombreuses blessures. Il fût ensuite conduit dans une chambre au calme, je m'installais sur une chaise à côté de lui, rédigeant mon rapport en attendant patiemment qu'il se réveille.

Je dus cependant attendre plusieurs heures avant que son état ne s'améliore au point qu'il puisse enfin ouvrir les yeux. Il semblait cependant encore très faible, ce qui n'était pas du tout étonnant au vu de tout ce qu'il avait subi. Je savais d'ores et déjà qu'il fraudait que je mette mes questions de côté pendant quelques temps, car il n'avait pas l'air d'avoir les idées claires, malheureusement pour moi. Je le fixais d'un visage complément neutre, alors qu'il dit un simple mot : rose. Il parle de la fleur ou le prénom. Sans doute plus la deuxième option. À cause des antidouleurs qu'on lui avait administré il m'avait peut-être confondu avec une connaissance à lui.


-Non, je ne suis pas... Rose. Moi c'est Akaï Hana. (Alors oui littéralement ça veut dire fleure rouge, mais de là à faire l'amalgame avec une rose...). Tu es bien Hunter Sefra ? J'aurais quelques questions à te poser une fois que tu t'en sentira la force, repose toi pour le moment, tu as été sérieusement blessé.

Je me reposais sur le dossier de la chaise, en me forçant à lui faire un sourire, histoire de le rassurer un peu. Les autres ont tendance à me dire que je suis trop froide à ne jamais sourire, mais là, si je ne le mettais pas en confiance, je pouvais attendre un certain temps mes réponses....


made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le feu aux poudres [FT Sefra]   Mar 6 Juin - 14:25

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Le feu aux poudres»



La demoiselle en face de moi, me répondait aussitôt qu’elle n’était pas Rose, suite à cela le flou s’estompait et je pouvais voir la véritable silhouette, une magnifique jeune femme aux cheveux rouges, comme Rose, et une poitrine assez … enfin là n’est pas la question, elle me demandait si j’étais bien Hunter Sefra.

-Oui c’est bien moi, simple combattant de la section avant-poste au sein de la révolution. Dis-je avec une main sur le crâne.

Elle me disait ensuite qu’elle avait quelques questions à me poser lorsque j’irais mieux, malgré le gros mal de tête actuelle et quelques os qui ne se sont pas encore remis en place j’allais bien, enfin pour un mec qui ne pouvais presque pas bouger, et puis son sourire semblait si vrai et si gentil que je ne pouvais laisser cette jeune femme, nommé Hana, sans réponses.

-C’est bon ça ira que veux-tu savoir ma chère Hana et je te remercie également pour m’avoir soigné, je ne sais comment te remercier …

Sur mes paroles j’attendais avec impatience ses questions, si j’étais ici c’était sans doute des questions sur ma personne ou alors sur les évènements récents contre ce couple du Cipher Pool que j’avais tués précédemment, rien que d’y repenser mes yeux brillaient pour me mettre à pleurer une nouvelle fois, comme dans mon rêve, ou plutôt cauchemar …

-Puis-je te demander d’où tu viens ? Et pourquoi m’avoir sauvé d’ailleurs ?

Sur ces dernières questions je voulais évidemment tout savoir sur la personne qui m’avait sans doute sauvé la vie, car si j’étais resté là-bas peut-être que d’autres agent du Cipher Pool allait venir finir ce qu’ils avaient commencés ou alors tout simplement toutes ces plantes agressives que l'on croisait pendant notre combat ou simplement sur le chemin, quelle île dangereuse ...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le feu aux poudres [FT Sefra]   Lun 12 Juin - 9:57

Akaï Hana Blue Fire
  Blue Fire
avatar

Messages : 96

Navigation
Doriki:
680/6000  (680/6000)
Fruit du Démon: Fruit du plasma

Le feu aux poudres

feat. Hana & Sefra



Je lisais attentivement le journal que nous avions reçu par mouette il y a quelques jours, c'était important de se tenir au courant des événements qui se passent dans le monde. Encore faut-il que les informations soient vraies, d'ici à ce que certain journaliste soit prêt à écrire tout et n'importe quoi pour se faire publier, il n'y avait pas des milles et des cents. Cependant, certain truc était bien trop gros, ou trop inintéressant pour avoir été inventé par quelqu'un.

Mais bon, je n'allais pas arrêter de lire le journal pour autant, surtout quand j'avais du temps à perdre au chevet d'un jeune homme qui était aux portes de la mort. Entre chaque page que je tournais, je levais les yeux brièvement vers lui, pour vérifier s'il y avait du changement dans son état. C'est alors que j'arrivais à la dernière page et que je pensais quitter la chambre qu'il se réveillait en m'appelant Rose.

Je posais mon journal sur la table basse avant de lui dire comment je m'appelais et de lui demander s'il était bien Hunter Sefra. Je me forçais à lui faire un sourire amical, mes compagnons m'ayant déjà trop souvent répété que j'avais tendance à être beaucoup trop froide avec les autres et d'autant plus si je ne le connaissais pas. Après quelques secondes, il me répondait que c'était bien lui, qu'il n'était qu'un simple combattant de la section avant-poste. Ainsi donc, cela faisait de moi sa supérieure et s'il lui arrivait quelque chose, j'en serais pour responsable car c'était moi qui l'avais retrouvé sur Boyn. Il n'avait pas intérêt à mourir le temps que je le ramène à son supérieur ! Mais bon, il avait l'air de s'en remettre plutôt bien.

Après lui avoir dit que j'avais quelques questions à lui poser, mais que cela pouvait attendre qu'il soit un peu mieux, il me dit que c'était bon avant de me remercier de l'avoir sauvé. Je souriais un peu en coin avant de lui répondre que malheureusement ce n'était pas moi qui l'avais soignée, car n'ayant aucune compétence en médecine et que c'était mes compagnons qui avaient fait du très bon travail.


-Moi je t'ai juste retrouvé au milieu de l'île et t'ai ramené au bateau, désolée de te décevoir. Je lui laissais quelques secondes avant de lui poser mes questions. J'aimerais savoir ce qu'il s'est passé sur l'île, j'ai vu le cadavre de l'homme, mais aucun signe de la fille au Zoan de l'ours polaire. Est-ce que tu sais où elle est passée ?

Je gardais l'espérance qu'elle soit toujours en vie, histoire que je puisse moi-même finir le travail. Mais au lieu de ça, le convalescent me demandait d'où je venais et pourquoi est-ce que je l'avais sauvé. Curieux le petit dis-donc... Mais bon, si ça peut m'aider à obtenir mes réponses, je pouvais bien parler un peu de moi.

-Je viens du pays de Wa, dans le nouveau monde. Et si je t'ai secouru, ce n'est qu'une simple coïncidence à vrai dire, j'étais sur la trace de la fille, et visiblement je suis arrivée à un peu trop tard...


made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le feu aux poudres [FT Sefra]   Dim 18 Juin - 15:21

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Le feu aux poudres»



Je repensais sans cesse à ce rêve tout en essayant de parler à cette magnifique jeune femme aux cheveux couleurs sang, sa chevelure est sans doute ce qui me bloquait le plus sur elle, mais revenons aux évènements présents, je me sentais un peu mieux alors que je sentais mes os se reformer avec lenteur pour une fois, il faut dire que cette femme du Cipher Pool n’y était pas aller de main morte avec moi, surtout après avoir tué son amant …

Hana m’expliquait ensuite qu’elle m’avait récupéré puis emmener au bateau sans doute s’inquiétait-elle qu’un jeune homme comme moi reste comme cela mort sans qu’elle ne fasse rien, elle me posait ensuite la première question de savoir où était passé la jeune femme qui m’avais mis dans un tel état, je ne pouvais malheureusement pas lui répondre car je n’en savais rien, j’étais inconscient alors qu’elle jouait sans doute avec mon corps inanimé.

-Je suis désolé de te décevoir mais je n’en sais rien … j’étais inconscient lorsqu’elle jouait sans doute avec mon corps en essayant de me terminer … mais pour le reste je peux te dire que c’est moi qui est tué l’homme car au moment où j’allais porter me coup fatal à la jeune femme il s’était interposé avec son propre corps, un sacrifice d’amour en soit.

Elle répondait ensuite à mes questions, elle venait du pays de Wa, dans le nouveau monde, si je ne dis pas de bêtise il s’agissait d’une espèce de village qui formait des sabreurs par excellence, mais alors que faisait elle si loin de chez elle et pourquoi rejoindre la révolution, tant de questions se posaient dans ma tête mais c’était son interrogatoire, je ne voulais pas l’embêter davantage surtout si elle est à la recherche d’information.

-J‘ai encore d’autres questions mais je ne vais pas inverser les rôles car c’est toi qui cherche des renseignements, de plus tu dois être ma supérieure hiérarchique au vu de ton statut donc je ferais tout ce que tu m’ordonnes.

Sur ces mots je la dévisageais du mieux que je pouvais car sa beauté était exceptionnelle, outre ses ressemblances avec Rose, elle semblait bien différente et aussi plus mignonne si son sourire n’était pas forcé …
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le feu aux poudres [FT Sefra]   Lun 3 Juil - 12:02

Akaï Hana Blue Fire
  Blue Fire
avatar

Messages : 96

Navigation
Doriki:
680/6000  (680/6000)
Fruit du Démon: Fruit du plasma

Le feu aux poudres

feat. Hana & Sefra



Je n'aurais jamais imaginé qu'en venant sur cette île, j'allais découvrir un autre jeune révolutionnaire. Au vu de ces très nombreuses blessures et de leur gravité, il avait eu extrêmement de chance de s'en sortir, un miraculé même je dirais. Il faut dire aussi que si nous n'avions pas eu un médecin très compétant à bord, il y serait peut-être resté, car ce n'était pas mes compétences en médecine qui l'aurait sauvé. J'avais patiemment attendu son réveil en me plongeant dans la lecture du journal que nous avions reçu le matin même.

Alors que je venais de terminer la dernière page et que je m'apprêtais à partir, je remarquais qu'il se réveillait enfin. Je lui avais alors expliqué ce qu'il s'était passé les heures qui précédaient et comment il était arrivé jusqu'ici. Bon, je devais bien avouer que si je l'avais sauvé, c'était en partie à cause du fait que j'avais peur que l'on me reproche sa mort pour n'avoir rien fait. Autant vous dire que j'étais là à me dire « T'a pas intérêt à me claquer entre les doigts mon gars ! Si tu meurs je te tue de toute façon ! » Mais bon, plus je parlais avec lui, plus je me disais qu'il était à présent sorti d'affaire -bien que nous surveillons son rétablissement de très près-.

Malgré le fait que je me doutais de sa réponse, je lui avais quand même posée une question, car on ne sait jamais. Je voulais savoir s'il savait où était passé la fille qu'il avait rencontré, celle qui l'avait à moitié tué, mais il n'en avait aucune idée , normal, puisqu'il était inconscient quand elle parti de l'île. C'est sûr que c'était une raison plutôt bonne...

Cependant, la suite de ce qu'il avait à me raconter était plutôt intéressant. Il m'expliquait que c'était lui qui avait tué le jeune homme dont j'avais découvert le cadavre. Il disait que l'agent masculin c'était interposé entre lui et la femme-ours pour la sauver, se sacrifiant pour celle qu'il aimait. Je voyais parfaitement le topo, pourtant cela ne me faisait ni chaud ni froid. « L'amour ». Quelque chose qui m'était complètement abstrait.

Et pour cause, ce n'est pas à des enfants sans famille et que l'on entraîne à devenir des tueurs que l'on allait apprendre à aimer, les choses de la vie qui semblent venir si naturellement chez les autres. Mais cela ne me manquait à aucun moment. Comment être en manque de quelque chose que l'on n'a jamais goûté ? Ce n'est pas possible. À la limite de l'envie peut naître, mais certainement pas du manque. Et en voyant ce qu'il s'était passé, pour le moment l'amour ne me donnait pas envie envie. Le jeune révolutionnaire me demandait alors d'où est-ce que je venais.

J'étais quelque peu étonnée de sa question, mais bon. Je lui disais que je venais du pays de Wa. Il reprit en m'avouant qu'il avait d'autres questions à me poser, mais qu'il ne voulait pas inverser les rôles, car c'était moi qui étais à la recherche d'information. Il terminait en me disant que puisque j'étais sa supérieure, il ferait tout ce que je lui demandais.

Je me contentais de lui sourire pendant quelques secondes avant de lui dire que je lui ordonnais alors de se reposer, car de toute façon la nuit n'allait pas tarder à tomber, que nous continuerons cette discussion le lendemain matin. Je sortais alors de la chambre pour le laisser dormir, il avait besoin de reprendre des forces rapidement. Je regagnais aussi ma cabine pour la nuit.


made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le feu aux poudres [FT Sefra]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Le feu aux poudres [FT Sefra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Compote de pommes aux amandes
» [pigment] méthode ????
» Le feu aux poudres - Avec Silver O. McBright
» Deuil des pirates et des révolutionnaires [Sefra]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Boyn-