AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Its all about respect and curiosity [Ft Croco boy] [recrutement]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Its all about respect and curiosity [Ft Croco boy] [recrutement]   Ven 21 Avr - 0:39

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 355

Navigation
Doriki:
840/0  (840/0)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Its all about

respect and curiosity


(''Bad moon'' ) ▽ I see bad moon rising. I see trouble on the way. I see eartquakes and lightnin'. I see bad times today. Don't go 'round tonight, well, it's bound to take your life. There's a bad moon on the rise.
Parfois, tu te disais que quelque chose avait changé, que le vent avait tourné pour toi. Jamais auparavant t’étais-tu autant trouvé sous ce que tu pourrais appelé les projecteurs. Quelques affiches de recherches à ton nom dans le Nord de Grand Line, plus particulière dans le coin d’où tu venais, ainsi que dans le coin où tu avais assassiné ton frère. Sans doute maintenant dans North Blue depuis ta confrontation musclé avec cet homme que tu soupçonnais être de la Marine ou d’une de leurs branches. Or, actuellement, tu tenais l’une de ces affiches avec ton visage dessus et la somme de ta prime. 30.000.000 putain de Berry.

Certes, cela restait peu face à certains pirates, mais pour un simple médecin au noir comme toi tu avais l’impression d’avoir une cible dans le dos. Un frisson parcouru ton échine alors que tu replaçais le capuchon de ton sweat sur ton visage. Tu n’avais pas peur, ayant déjà berné une fois un agent de la Marine en te travestissant en femme. Tu pourrais certainement recommencer sans aucune difficulté, usant de plus de maquillage pour changer la teinte de ta peau et faire disparaître toute trace de tatouages. Or, pas actuellement pour une bonne raison.

Tu n’avais absolument pas croisé de magasin vendant ce genre de produits et tu ne faisais pas assez confiances aux gens du coin pour prendre une chambre, te travestir et quitter sans qu’ils ne tentent d’alerter un agent de la Marine en voulant la prime. Méfiance et vigilance étaient plus que de mise en ce moment. Si cela se trouvait, en fait il y avait une base de cette foutue Marine dans le coin, ce qui expliquait les avis de recherches. Tu soupiras, continuant de marcher, te demandant encore pourquoi t’être arrêté ici. Tu ne connaissais ni l’endroit ni son nom, t’en foutant particulièrement bien.

Muscles tendus, tu relevas le regard en direction du soleil couchant à l’horizon. La nuit tombait, une légère brume se levait sans être le fruit de ta volonté. Malgré tout, il restait encore bien du monde dans les rues. Tu n’étais pas le seul habillé plus chaudement, même si leurs habits semblaient plus normaux. Ton sweat était trop large pour toi, tombant au milieu ton fessier et te faisant sembler bien plus large du tronc que tu ne l’étais réellement. Ton jeans noir était d’une taille plus adaptée même s’il te fallait une ceinture. Tes cheveux dépassaient du capuchon, reposant presque sur ton torse. Il faudrait les couper dès que possible…

Ou pas.

Alors que tu t’engageais sur le chemin menant à un motel simple, ta route fut coupée par des marines sortant de nulle part. Tu n’eus que le temps d’entrapercevoir un éclat de surprise et d’attente dans le regard de l’un d’eux – attendant clairement que tu les percutes – juste avant qu’ils ne te passent au travers, toi continuant ton chemin sans avoir le temps de t’arrêter. Tu te figeas, derrière eux. Réflexe de Logia, rien ne touche sauf si tu le désires et tu n’avais eu aucune envie de leur rentrer dedans.

Ton regard se fit mauvais en te retournant alors que les hommes te pointèrent de leurs armes, t’ordonnant de te rendre. Il n’existait qu’un possesseur du Kiri Kiri No Mi, soit toi. Un rire moqueur traversa tes lèvres alors que d’une main tu rejetas en arrière ton capuchon, les laissant ainsi voir tes traits en personne et non pas qu’en images. Tu avais devant toi des idiots oubliant qu’ils avaient un logia en face d’eux, ou alors ils ne savaient pas qu’ils ne pouvaient pas te toucher, car une détonation suivit ton simple mouvement. Ton œil droit ainsi que ta pommette laissèrent place à un trou qui se referma bien vite en même temps que tu penchais la tête sur le côté.

Sans leur donner une chance de comprendre leur erreur, tu relâchas une quantité de brouillard pour former une bulle autour de vous. Contrairement à Sea of Smog, cette fois tu voulais une plus petite zone; évitant ainsi d’attirer trop l’attention des autres. Disparaissant à l’intérieur aussi bien que les quelques marines, tu te glissas derrière l’un d’eux et d’un coup de scalpel lui tranchas à la fois la gorge et la trachée, le laissant s’étouffer dans son sang. Le bourgue trouva tout de même le moyen de tituber à l’extérieur, tombant au sol agonisant, ses mains autour de la gorge dans le vint espoir d’arrêter le saignement.

Ne te préoccupant plus de lui, tu te tournas vers les autres perdus, n’osant plus trop bouger. Tes pupilles se contractèrent alors que tu utilisais ton attaque Kiri Kiri No Ghost, laissant des silhouettes d’ombres plus épaisses attirer leur attention. Immédiatement, leur réaction fut de tirer sans réfléchir, t’amusant plus qu’autre chose. Avec Poltergeist tu tranchas les tendons des jambes de l’un qui tomba au sol dans un cri de douleur, alertant son partenaire qui l’appela. D’un Eight Vitals Points, tu perças les poumons du dernier debout. Réabsorbant le brouillard relâché, tu regardas le carnage. Deux morts et un au sol incapable d’user de ses jambes. D’un regard ennuyé tu le regardas ramper, tentant de t’échapper. Lascivement, tu t’emparas d’une des armes à feux, visas sa tête et appuyas sur la gâchette. Le recule te surpris néanmoins, bien que cela ne te blessa pas.

Tu ne tardas pas sur les lieux du crime, lâchant l’arme avant de foutre le camp, rabattant le capuchon sur ton visage. Sans attendre, tu utilisas Sea of Smog pour te cacher, pour ralentir les renforts que tu entendais arriver derrière toi. Tout du moins, croyais-tu qu’il s’agissait de renfort. D’un pas aussi silencieux que possible, ayant en face de toi près de deux mètres de visibilité, tu déambulas dans les rues, zigzagant dans les allées jusqu’à t’arrêter finalement dans un coin tranquille, laissant ton brouillard se dissiper jusqu’à ne laisser qu’une brume plus épaisse que plutôt.

T’appuyant contre un mur tu soupiras doucement. Super, une chasse à l’homme allait peut-être être lancée et tu n’en avais aucune envie! Au matin tu partirais certainement pour éviter la confrontation avec plus fort que toi. Mieux valait se la jouer prudent.
(c) AMIANTE


_________________



Dernière édition par Yamakiro Caligo le Ven 21 Avr - 22:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Its all about respect and curiosity [Ft Croco boy] [recrutement]   Ven 21 Avr - 1:14

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 440

Navigation
Doriki:
3600/6000  (3600/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi



Its all about respect and curiosity
Feat Caligo



L'homme de sable revenait du Nouveau Monde. Lassé par ce qu'il avait traversé la-bas, il décidait, accompagné de son fidèle Daz Bones, de faire escale dans le nord de Grand Line, sur une petite île perdue au milieu des autres, afin de faire le point.

Non, il ne perdait pas de vu son but ultime, celui de régner sur le royaume parfait en tant que seul et unique souverain. Il méritait un trône, ceux prétendant le contraire ne sont que d'infâmes blasphémateurs ! Mais pour le moment, il y avait quelque chose de plus important à faire : Rassembler des hommes.

Baroque Works était dissous, et dans le nouveau monde, il lui fallait un équipage pour faire face aux diverses menaces. Non pas qu'il n'était pas assez puissant pour le faire seul, loin de là de telles sottises ! Mais soyons honnête, pour mettre à bien ses plans, il fallait que l'ancien Corsaire ai des hommes sous ses ordres.

Peut être trouverait-il ici bas des gens assez talentueux pour prétendre pouvoir le servir. Nous verrons bien, le destin aime jouer avec sa grande roue, et Crocodile le savait bien. Il adorait par dessous tout la puissance militaire. Pouvoir débarquer quelque part, sourire au lèvre, cigare entre les dents, en imposant par la seule présence de ses effectifs, le respect absolue.

En attendant, le Capitaine Crochet avançait, suivi de l'ancien Mister 1, dans les rues de cette ville pittoresque. Mais, comme nous le disions, le destin jouait encore avec sa roue, laissant parvenir aux oreilles de Crocoboy des coups de feu.

D'un pas assuré, la curiosité de notre ami le menait devant la scène où se déroulait les délicieuses festivités. Un marine sortait d'un épais brouillard, non naturel (croit-on pouvoir se jouer d'un homme de la trempe de Crocodile, en créant un brouillard bien plus épais que dans le reste de la ville, dans une zone si restreinte?), la gorge tranchée, s'étouffant dans ses propres hémoglobines.

Notre ami regardait son compagnon, le sourire aux lèvres.

«  Un logia … Voilà qui attise ma curiosité. »

Cependant, inutile d'avancer dans le nuage pour voir la scène, les deux protagonistes était très bien là où ils étaient, c'est à dire à plusieurs mètres du « combat ». Lorsque l'homme-brouillard aurait fini son affaire, il aurait tout le temps de le voir, et de le suivre.

Une discussion s'imposait. Cet homme, traqué par la marine, qui ne semblait pas avoir peur de faire couler le sang, se verrait forcément trouver une utilité.

Le brouillard cessait enfin, et on pouvait maintenant apercevoir le visage du criminel. Un jeune homme brun, aux yeux rouges. Ca aussi, ça pouvait avoir son utilité. Le physique compte dans la négociation, ou encore dans l'intimidation. Un peu maigrichon, mais ça pouvait faire l'affaire.

Crocodile souriait, sentant que ce jeune homme pourrait lui convenir. Evidement, il fallait d'abord mesurer réellement sa force, et lui poser quelques questions. Et puis, si il ne convient pas, il n'aura qu'à le tuer.

L'albinos, s'il en était, fuyait après avoir abattu le dernier marine avec sa propre arme. Il n'y avait plus de respect.

« Rua ah ah ah ! Viens. »

Après quelques centaines de mètres parcouru, on retrouvait le coupable de meurtre (pas de présomption d'innocence possible avec deux témoins), adossé contre un mur.
Crocodile s'approcha, laissant son visage apparaître à la lueur de la lune, arborant un énorme sourire.

«  C'est quoi ton nom, meurtrier ? »




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Its all about respect and curiosity [Ft Croco boy] [recrutement]   Ven 21 Avr - 1:48

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 355

Navigation
Doriki:
840/0  (840/0)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Its all about

respect and curiosity


(''Bad moon'' ) ▽ I see bad moon rising. I see trouble on the way. I see eartquakes and lightnin'. I see bad times today. Don't go 'round tonight, well, it's bound to take your life. There's a bad moon on the rise.
Tu savais parfaitement que la Marine te recherchait et maintenant encore plus. Avec trois morts encore chauds baignants dans leur propre sang et l’un avec sa cervelle étalé sur le sol ils chercheraient certainement encore plus à te mettre le grappin dessus. Tu n’en doutais pas, ayant remarqué l’étrange solidarité que les Marines pouvaient montrer entre eux, défendant leurs semblables comme un troupeau ou une meute pourrait le faire. Toucher à un et vous aurez les autres qui montreront des crocs. Bien que tu ne comprennes pas parfaitement ce comportement, plus particulièrement parce que cela ne t’intéressait pas, tu savais ce qu’il entraînait.

Tu savais qu’il serait inutile de te planquer dans un motel, ou un hôtel, et qu’il valait mieux changer de ville. Si l’on suivait la logique, lorsque les corps seront trouvés il y aura du porte à porte pour avoir la déposition des témoins et ta description sortira certainement ainsi que la mention de ton fruit. Il n’en faudra pas plus pour savoir qu’il s’agissait de toi et bien que tu ne connaisses pas bien la ville, tu savais qu’il n’y avait nulle part d’assez safe. Principalement parce que tu ignorais où trouver ce genre d’endroit où tu pourrais payer les bonnes personnes. Par chance, tu n’avais aucune trace de sang sur le corps.

Physiquement innocent de tout crime, tu pourrais simplement tenter de te procurer de nouveaux habits, même si tu doutais que la supercherie fonctionne. Appuyé contre le mur, tu réfléchissais rapidement, faisant fonctionner ce cerveau si habile en stratégie normalement. D’une main distraite, tu retiras encore ton capuchon, en profitant pour laisser tes doigts glisser dans tes cheveux. Calme, comme à ton habitude, tu listais dans ta tête les options qui t’étaient disponibles. Comme ton corps ne portait pas les traces des meurtres fraichement commis, tu pourrais facilement payer un capitaine pour qu’il te laisse monter.

Pour ça il fallait déjà qu’un navire soit en partance, mais la nuit venait de naître et tu doutais qu’un capitaine avisé laisse son navigateur quitter le port dans le noir.

Alors que tu notais ce fait, des pas te firent entrouvrirent les yeux ainsi qu’une voix grave qui te tira de tes pensées. Ton regard de sang et d’encre se posa sur une silhouette haute, imposante, voire intimidante diraient certains. Une cicatrice passait sur son visage, plus particulièrement au milieu du nez et s’étirant sur le haut des joues. Des cheveux que tu devinais noirs, comme les yeux et un cigare au bec. Tu ne le reconnaissais pas, donc clairement pas un ancien patient.

Aucune façon tu aurais pu oublier cet énorme crochet à sa main qui devait lui manquer. Tu laissas tes yeux se poser sur un homme qui le suivait. Une armoire à glace, visage sans expression comme le tien. Il ne t’en fallait pas beaucoup pour savoir qu’ils avaient dû te suivre, peut-être avaient-ils été attirés par les coups de feu. Leur apparence cependant te convainquit qu’ils n’étaient pas de la marine. Un point pour eux.

Tu haussas néanmoins un sourcil lorsque l’homme au cigare t’appela meurtrier. Tu n’étais pas offusqué ou insulté, juste que tu comprenais qu’ils avaient certainement vu la majorité de la scène, ou tout du moins fait le lien entre les cadavres et toi partant rapidement. Donc ils savaient que tu étais un logia, recherché par la Marine. Deux possibilités; Pirate/bandit ou chasseur de prime. La raison de leur présence; possiblement la prime, ou une raison que tu ignorais.

- « Yamakiro Caligo, et ils n’avaient qu’à ne pas se mettre sur mon chemin s’ils désiraient vivre. Vu leur niveau d’intelligence, je doute qu’ils auraient vécu longtemps. » Tu plongeas ton regard dans le sien, curieux. « Je vous retourne la question et si je puis me permettre, pourquoi m’avoir suivi? »

(c) AMIANTE


_________________



Dernière édition par Yamakiro Caligo le Ven 21 Avr - 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Its all about respect and curiosity [Ft Croco boy] [recrutement]   Ven 21 Avr - 11:56

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 440

Navigation
Doriki:
3600/6000  (3600/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi



Its all about respect and curiosity
Feat Caligo



Voila qui devenait des plus intéressant. Débarquer sur une île en espérant y trouver des aptitudes sympathique, et trouver le trésor à peine les pieds posés sur la terre ferme.
Fallait-il encore trouver le terrain d'entente nécessaire pour que ce jeune voyou rejoindre les rangs du futur Roi du royaume parfait.

Mais Crocodile est un homme d'affaire. Aucun problème à la négociation.
Cependant, la probabilité de devoir convaincre ce jeune homme était plus mince que celle de le voir demander à venir de lui même.

En effet, il parle de façon respectueuse, n'a pas peur de faire couler le sang. Il se plairait dans les rangs de Crocodile.
En tout cas, c'est ce que notre ami pensait.

« Caligo … Ruahahah ! Je suis Crocodile, ravis de faire ta connaissance. Voici Daz Bones, mon bras droit. »

Ce nom ne pouvait que lui être connu après le bordel de Marineford. Crocodile, malgré son incroyable discrétion, aussi bien pour sa vie de pirate qu'au sein de Baroque Works, avait fini par se faire remarquer.

Bon, ceux qui ne prenait pas le temps de lire les journaux ou de s'intéresser au monde extérieur, pouvait le sous-estimer en regardant sa prime : 81,000,000 de berrys. C'était loin d'être la récompense logique pour sa capture. Mais sa lui convenait, pas besoin de grosse prime, de l'honneur ou encore d'inspirer la crainte. Son ego se suffisait à lui même.

On entendait déjà les bruits de pas groupés des marines, qui cherchaient dans les alentours. On devinait facilement qu'ils étaient armés de fusils et que leurs épées étaient dans les fourreaux. Scène pittoresque que proposait la marine à chaque fois.

Crocodile fit signe à son bras droit de surveiller la ruelle. Ce n'est pas comme si les marines pouvait le toucher, ou encore son interlocuteur, mais, il n'aimait pas être dérangé dans ses conversations.

«  Petit, pourquoi es-tu recherché ? »

Cela pouvait être forcément intéressant : Ce type pouvait être tout et n'importe quoi. Médecin, charpentier, navigateur peut être. Si il pouvait combiné son pouvoir par une compétence utile sur le navire, et dans son futur Royaume, ça ne pouvait qu'être un plaisant bonus.

Crocodile lui tournait alors le dos, prêt à partir.

« Ruahah … Pourrais tu devenir … Pirate ? »





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Its all about respect and curiosity [Ft Croco boy] [recrutement]   Ven 21 Avr - 19:01

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 355

Navigation
Doriki:
840/0  (840/0)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Its all about

respect and curiosity


(''Bad moon'' ) ▽ I see bad moon rising. I see trouble on the way. I see eartquakes and lightnin'. I see bad times today. Don't go 'round tonight, well, it's bound to take your life. There's a bad moon on the rise.
Méfiance et curiosité se mélangeaient dans ton esprit endommagé alors que tu répondais à la question de l’homme au cigare. Qui qu’ils étaient, lui et son acolyte, tu ne pouvais qu’être méfiant. Ils n’avaient pas eu peur de suivre un Logia, savaient que tu étais un « meurtrier » et surtout, quel fruit était le tient. Là où eux possédaient des informations stratégiquement importantes, tu ne savais rien d’eux. Leurs visages ne te disant rien pour le coup, tu ignorais donc leur identité et leurs capacités. Mais par leur présence, ils devaient savoir rivaliser avec un logia ou alors au moins l’un d’eux en était un. À vue d’œil tu ne pouvais pas te prononcer car ça ne serait qu’en tentant de frapper que tu le saurais. Et disons que tu préférais éviter et connaître les raisons de leur présence.

Ce qui menait à ta curiosité insatiable; pourquoi suivre un mec qui vient juste de commettre un triple meurtre? Non, sérieusement, mise à part toi tu ne connaissais personne qui soit saint d’esprit et qui fait ça. Normalement l’être humain à un instinct de conservation et ne fonce pas vers une personne qu’ils ont vu commettre un crime aussi « atroce ».

Mais aussi, pourquoi toi? Qu’avais-tu qui puisse l’attirer, le faire te rechercher pour te parler. Tu n’avais rien d’intéressant de ton point de vue. En quoi un médecin au noir pourrait l’intéressé? Il ne semblait même pas savoir ton nom, donc il devait ignorer ton métier clandestin. Tu en déduisais qu’il ne cherchait donc pas un médecin pour des soins immédiats – à voir cet homme il te l’aurait certainement demandé plutôt – ou alors cela ne pressait pas. Ton regard ne quittait pas cet inconnu, le détaillant au millimètre près. Tu devinais son arrogance et égo, mais de ça tu t’en foutais.

Aujourd’hui, qui n’avait pas d’égo ou d’arrogance? Même toi il t’arrivait d’en avoir même si la plupart du temps tes « connaissances » te trouvaient plus humble et psychopathe qu’autre chose.

En face de toi, l’homme répéta ton prénom avant de rire – un rire peu commun que tu lui devinais unique – avant de se présenté. Crocodile, Crocodile… Il te semblait avoir en effet vu sa fiche de recherche, 81.000.000 Berry, mais à le regarder une petite voix te murmura dans ta tête que la prime ne disait absolument rien. Il ne faut pas juger un « criminel » sur sa prime. Question de prudence. Il te semblait aussi l’avoir entendu auparavant, peut-être une année ou deux auparavant, tu n’en étais plus trop sure. Il te présenta ensuite son bras droit, Daz Bones. Tu enregistras visages et nom.

- « Enchanté aussi de faire votre rencontre. »

Même si en réalité ça serait plutôt « Curieux de faire votre rencontre ». Un jour ta curiosité causera ta perte tu en étais sûr. Tu tournas la tête en entendant les bruits de pas, plus distinctement les épées dans leur fourreau tapant contre la jambe de leur propriétaire certainement armés de fusils. Il n’avait pas fallu longtemps pour qu’ils découvrent les dépouilles, mais avec les coups de feu cela ne t’étonnait pas plus. Même qu’ils semblaient avoir pris leur temps pour partir à ta recherche, mais qu’importe. Des yeux tu suivis le nommé Daz lorsque Crocodile lui fit un signe, sans doute pour lui demander de surveiller les alentours. Les deux devaient se connaître depuis un moment s’ils arrivaient à communiquer sans un mot.

Tu souris légèrement lorsque Crocodile te demanda pourquoi tu étais recherché, rigolant légèrement. Pas moqueur, juste amusé tout simplement parce que personne ne te demandait normalement.

- « Pratique de la médecine au noir; je soigne pirates, bandits, ceux avec un avis de recherche contre rétribution. Meurtre de mon frère, je n’ai pas compté le nombre de personne que j’ai tué. Affiliation avec le marché noir aussi et bien d’autres crimes. »

Tu haussas les épaules. Tu étais un criminel au noir, bien sûr que tu étais en contact avec le marché noir. Trafic d’organes, étant médecin tu pouvais les prélever sans problème et professionnellement. Autres crimes, disons que tu travaillais parfois pour ceux qui savaient mettre le prix. Tu haussas un sourcil lorsque l’homme te tourna le dos, demandant si tu pouvais être pirate. Tu te souvenais avoir dit à cet homme que tu ne le serais jamais, mais voilà une porte de sortie à cette île. De toute façon, ça ne changerait pas des avis de recherches sur toi.

Rapidement, tu évaluas le pour et contre.

Pour, protection d’un équipage, en étant plus seul moins de chance de se faire faire la peu, un navire donc plus à voler au-dessus de l’eau, la force d’un groupe et, surtout, une stabilité dans ta vie.

Contre, plus de risque, augmentation de la prime, plus de confrontation avec la Marine, risque de confronter d’autres pirates.

Tu haussas finalement les épaules.

- « Je ne m’imaginais pas dans la piraterie, mais oui je le pourrais. Ça ne changerait pas de mon actuel train de vie. Plutôt y mettre de la stabilité. »

Tu le regardas, curieux. Pourquoi il te demandait ça?

Des cris attirèrent ton attention, te faisant hausser un sourcil. Quelques minutes plus tard, venant d'un autre chemin, les trois marines que tu avais tué s'approchaient de vous. Un frisson parcouru ton échine alors que tu pestais dans ta barbe inexistante.

- "Mais c'est pas vrai, pas ici aussi! Il n'y a rien qui les arrête définitivement, il vaux mieux partir. Même quand j'ai éventré Roger, il continuait d'attaquer comme si de rien était."
(c) AMIANTE


_________________



Dernière édition par Yamakiro Caligo le Jeu 4 Mai - 22:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Its all about respect and curiosity [Ft Croco boy] [recrutement]   Ven 21 Avr - 20:55

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 440

Navigation
Doriki:
3600/6000  (3600/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi



Its all about respect and curiosity
Feat Caligo



Médecin au noir ? Décidément, Caligo, comme il s'était annoncé, était un jeune garçon plein de surprises. De bonnes surprises. Un médecin avait toujours du travail à faire sur un bateau naviguant dans l'impitoyable nouveau monde.

Et puis, soyons honnête, il faudrait bien un médecin dans le royaume. Ce petit, il avait réussi à susciter la curiosité de Crocodile. Et la suite de son discours, offrait même une petite part de respect.

Tuer son propre frère, voilà qui ne fait aucun sens, si ce n'est la psychopathie du tueur. Cependant, au mystérieux contraire, il semblait bien saint d'esprit. Un homme prêt à faire couler le sang de n'importe qui, donc. Répétons une dernière fois : Ce petit valait la peine qu'on s'intéresse un peu plus à lui.

Crocodile pourrait en faire un médecin d'équipage, et même un assassin hors pair. Le pouvoir de son fruit du démon rendant les choses assez facilement discrète.

Qu'aille au Diable la confrontation que Crocodile avait prévu avec le criminel. Il rejoindrait ses rangs. L'occasion d'un test n'est pas si rare.
Mais, homme d'affaire qu'il était, notre capitaine se sentait presque forcé de lui montrer que ce jeune homme devait le respecter.

Où a t-on vu des matelots qui ne respectaient pas leur capitaine ? Allons allons, il fallait tout de suite imposer la hiérarchie sur la navire. C'est ce qui faisait que les rouages ne rouillait pas. Un chef, respecté, avec des hommes respectés, chacun ayant cependant sa place, et son commentaire à dire.

Rappelons toute de même la philosophie Crocodile : Les faibles ne peuvent pas prétendre à des théories sur le fonctionnement des choses, puisqu'ils sont, justement, faibles. Ils obéissent au loi des forts. Ainsi va la vie.

En attendant, l'attroupement supposé de marines, approchait à grand pas de nos trois camarades. Crocodile, dos au médecin, voyait son bras droit lui faire un signe de la tête, justifiant que les bruits de pas étaient bien ceux de marines.

Parfait, le roi du désert pourrait montrer l'étendu de sa puissance.
Il sortait de la ruelle, faisant face à la bien maigre troupe, d'une dizaine d'homme. Erreur numéro une : Ils étaient tous entassés.

Crocodile envoyait son fameux «  Desert Grande Spada », se changeant entièrement en sable, et coupant en deux la quasi-totalité des marines. Il reprenait sa forme initiale, souriant, en saisissant par la gorge le seul marine qui avait eu le privilège de ne pas subir la lame de sable humaine.

Quelques secondes plus tard, le marine privilégié tombait au sol, complètement dépourvu de la moindre goutte d'eau dans le corps. Cette technique, le « Ground Encerrio », est délicieuse, subtile, et extrêmement efficace, non ?

Enfin, la hiérarchie était ainsi instaurée. Le jeune savait maintenant à qui il venait de prêter allégeance.

Toujours est-il que le ménage était fait, il était temps de partir. Le second meurtrier de la soirée fît signe au premier de le suivre.

Mais une fois n'est pas coutume, direz-vous. Les trois marines froidement assassinés se tenaient devant le trio, aussi "frais" que possible. Si l'on veut.

"Les rumeurs sont donc vraies ..."

Ce petit disait pouvoir être un pirate. Cela mettrait même de la stabilité dans sa vie. Alors ... Ainsi soit-il. Voyons comment il fait face à ses monstres inhumains.








Dernière édition par Sir Crocodile le Jeu 4 Mai - 22:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Its all about respect and curiosity [Ft Croco boy] [recrutement]   Ven 21 Avr - 22:13

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 355

Navigation
Doriki:
840/0  (840/0)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Its all about

respect and curiosity


(''Bad moon'' ) ▽ I see bad moon rising. I see trouble on the way. I see eartquakes and lightnin'. I see bad times today. Don't go 'round tonight, well, it's bound to take your life. There's a bad moon on the rise.
Décidément, ces derniers temps tu croisais des individus curieux à ton sujet. Toi qui avais l’habitude de passer inaperçu, tu commençais à sérieusement te demander si quelqu’un t’avait collé un papier dans le dos disant « remarquez-moi! ». Même si tu en doutais sérieusement, sinon tu l’aurais naturellement remarqué, mais tout de même. Fallait-il que tu commences à t’habituer à ce que les gens te demandent ton passé à chaque fois que tu les rencontrerais? Parce que tout de même, après Grigory et Ryuzaki, voilà que cet homme aussi te posait des questions. Pas que cela te dérangeait, juste étrange. Étrange d’être remarqué comme cela, toi qui avais plus l’habitude d’être rabaissé et ignoré, de passer inaperçus comme un courant d’air.

Tu restais néanmoins curieux vis-à-vis de cet homme au cigare, Crocodile, qu’avait-il vu en toi? Certes, tu étais multitâche comme certains disaient, polyvalent selon d’autres, t’adaptant aisément à ton environnement et à ce que l’on te demandait. Peut-être à cause de ta curiosité, de ta manie d’apprendre tout ce qui la piquait. La connaissance, selon toi, était une arme aussi redoutable que le plus puissant des fruits du démon, mais avait aussi ses faiblesses. Tu étais au fait de tes forces, de tes faiblesses aussi et tu avais décidé de remédier à certaines d’entre elle.

Le souvenir de ton combat contre le supposé chasseur de prime te revint. Si tu avais entraîné ton fruit pour qu’il soit plus offensif, cela ne serait sans doute jamais arrivé. Mais tu avais commencé à l’exercer, doucement. Tu avais déjà découvert les avantages de jouer sur la densité de ton brouillard, maintenant restait plus qu’à voir comment t’en servir stratégiquement. Peut-être pourrais-tu aussi apprendre à te servir de d’autres armes? Ou alors améliorer tes capacités au maniement du couteau, car ton scalpel n’était pas fait pour ce genre d’attaque.

Tu regardais Crocodile, ou plutôt son dos, te demandant de un pourquoi il te tournait le dos et de deux pourquoi décidément il t’avait posé ces questions. Est-ce que tes réponses avaient été celles qu’il voulait entendre ou serait-il déçu? La question se posait pour toi. Pas uniquement à cause de la curiosité, mais parce qu’il devait bien avoir une raison derrière ces dernières. Tu penchas la tête, entendant les pas se rapprocher. Naturellement, tu rabattis ton capuchon sur ton visage, tournant le regard dans cette direction, prêt à relâcher ton brouillard pour tuer rapidement.

Mais voilà que Crocodile décidait, semblait-il, de s’en occuper lui-même. Curieux, tu suivis derrière, ne craignant nullement la marine – mais au vus que parfois il te semblait manquer d’instinct de survie s’était sans doute normal – et ce qu’elle pouvait tenter de te faire. De toute façon ils ne pourraient certainement pas te toucher. Là tu le regardas attaquer les Marines, se changeant en sable pour les tranches en deux. Suna Suna no Mi, le fruit du sable. Normal qu’ils t’aient suivit sans crainte, cet homme pouvait te tuer d’un simple mouvement de la main. Un farineux, la faiblesse de ton fruit.

Tu regardas le corps du dernier Marine tomber au sol, aussi desséché qu’une momie dans le désert. Sa capacité à absorber l’eau d’un corps ne te surprenait pas, mais tu en déduisais aussi que, comme la plage, son point faible était l’eau. Il suffirait de l’arroser d’un liquide pour l’empêcher d’user de son fruit. Eau, sang… L’ironie et le paradoxe de son fruit. Capable d’absorber l’eau, mais aussi faible face à lui. Une faiblesse dont il devait se méfier et prendre en compte quotidiennement sans aucun doute. Tu levas les yeux vers lui, ressentant du respect pour cet homme que tu venais pourtant à peine de rencontrer. Une vie de piraterie, tu étais curieux de voir où cela te mènerait.

Or voilà que tes marines morts s'approchaient de vous. Scalpel en main, tu les fixais s'approcher inexorablement de vous. Tu te souvenais de Roger, ta main dans son ventre, tenant ses tripes et cela ne l'avait même pas affecté. Du coins de l'œil, tu vis les morts de Crocodile revenir à la vie. Ceux tranchés le resteraient encore quelques minutes, mais uniquement quelques minutes. Tu te doutais qu'ils se régénéraient, comme les autres. Cette île était foutu, te dis-tu en regardant le dernier mort de l'ancien corsaire se relever.

- " Kiri Kiri no Hand of Mist! "

Ta main et ton bras se changèrent en brouillard alors que la première fonçait vers le nouveau zombie. Tu la refermas sur lui, jouant sur la densité pour pouvoir le saisir. Tu le soulevas dans les airs avant de le lancer à la mer, aussi loin que tu le pus. Bien sûr, il nagerait, mais le temps qu'il coule et revienne vous seriez partit.

Tu te tournas vers ton nouveau capitaine pour voir comment il se débrouillait.

- " Il vaut mieux partir, ils reviendront qu'importe ce que nous feront. Ce sont de véritable saloperie. Un seul ça ne fait rien, mais plus ils sont nombreux plus ils sont dangereux."

Pour avoir affronter un géant, une armée et Roger, tu savais de quoi tu parlais.
(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Its all about respect and curiosity [Ft Croco boy] [recrutement]   Jeu 4 Mai - 23:25

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 440

Navigation
Doriki:
3600/6000  (3600/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi



Its all about curiosity and respect
Feat « Petit »



Trois zombis, voilà qui tenait du mauvais film américain. Bien sur que Crocodile avait eu vent des rumeurs à ce sujet, et également de l'humiliation que la marine avait subit face à eux. Ce qui avait d'ailleurs susciter un énorme rire de la part du Sir. Comprenez, haissant la marine, il ne pouvait que rire de leurs malheurs. Mais toujours est-il qu'avant de croire les journaux, il voulait le voir de ses propres yeux.

Enfin, l'important, c'était de voir comment le gamin aller se sortir de cette galère. Et il ne tardait pas à montrer l'étendu de ses pouvoirs. Un zombi terrestre, devenant un zombi volant, grâce un main de brouillard. C'était intéressant. Pas de là à impressionner le Sir, mais ça allait.

En parlant du Sir, il approchait donc calmement des monstres du malin, et plantait son immense crocher dans le menton de l'un d'entre eux, le décollant du sol par la même occasion.
La chose de débattait, pendu par le crâne à de l'or.

«  Hum ... »

Le second, Daz l'avait déjà coupé en deux, évidement. Il attendait les ordres de Crocodile.
Il n'y avait pas d'ordre à donner, les marines que le Sir avait tué revenaient déjà à la vie, et ne tarder par à se régénérer.

Ni une, ni deux, Crocodile utilisa le « Desert Girasole » pour former un cratère de sables mouvants (sur une zone assez faibles) pour que les morts-vivants se retrouvent piéger comme les minables qu'ils étaient.
Il jeta ensuite le zombi pendu à son crochet dans les sables mouvants.

«  Vous me dégouttez  ... »

Le Sir tournait les talons, et rejoignait rapidement son navire, accompagné de son bras droit et de nouvel acolyte. Et il fallait qu'il laisse aller ce qui le tracassait depuis tout à l'heure.

«  Petit, tu dis avoir entaillé Roger, hein ? RUA AH AH AH AH AH !!! Ne penses pas pouvoir ne serait-ce qu'effleurer le roi, si il était bien vivant. Ces choses ne sont que de vulgaires insectes. RUA AH AH AH ! Entailler Gold Roger ... »

Il reprit sa respiration, et se posta face à la mer.

« On y va. »




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Its all about respect and curiosity [Ft Croco boy] [recrutement]   Mer 10 Mai - 21:14

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 355

Navigation
Doriki:
840/0  (840/0)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Its all about

respect and curiosity


(''Bad moon'' ) ▽ I see bad moon rising. I see trouble on the way. I see eartquakes and lightnin'. I see bad times today. Don't go 'round tonight, well, it's bound to take your life. There's a bad moon on the rise.
Ton propre zombie à la flotte, tu tournas ton regard d'encre et de sang sur les trois autres s'approchant de vous. Un frisson parcouru ton échine alors que les souvenirs de l'Île aux Corbeaux te revenaient. Ces choses n'avaient aucun points faibles, peu importait ce que tu leur faisais, ils se régénéraient. Que leur cerveau soit touché, que la moelle épinière soit tranchée, ils continuaient de marcher inlassablement, d'attaquer sans s'épuiser. Et lorsqu'une personne mourrait, elle rejoignait leurs rangs. Ils conservaient leur puissance, mais pas leur fruit naturellement. L'image de Roger s'imprima dans ta tête alors que tu posais naturellement ta main sur ton flanc, là où tu avais eu tes côtes fracturées.

Néanmoins, ton nouveau capitaine semblait avoir entendu parlé de la rumeur. Rumeur, quel stupidité quand l'on avait fait face à l'événement clef, à la naissance même d'une partie de l'armée des morts-vivants. Tu avais naturellement entendu parlé du retour de Barbe Blanche et après avoir vu le défunt roi des pirates - et avoir eu ta main dans ses tripes - tu ne doutais absolument pas de la véracité de ces dires. Cependant, les deux hommes ne semblaient pas encore comprendre l'étendue de la menace, restant tout comme toi inébranlable dans leur calme. Bien sûr, vous étiez sur une île, en possession d'un navire, donc rien à craindre jusqu'à ce que vous soyez sans navire sur une putain d'île pleine de ces saloperies!

Non, tu ne paniquais pas, mais il fallait dire que voir l'innocence de ton nouveau patron et de l'autre homme face à ces monstres te sidérait d'une certaine façon. Tu ne t'attendais pas à ce qu'ils aient peur - tu n'avais pas peur non plus - mais qu'ils prennent au moins la menace au sérieux. Parce que si ces saloperies étaient ici, cela signifiait qu'aucune île ne serait sécuritaire. Shit, faire les provision, acheter le nécessaire et cultiver tes plantes seraient un enfer maintenant! Et qui d'ailleurs les contrôlaient? Parce qu'il était clair maintenant que ces choses étaient contrôlés par un possesseur de Fruit du Démon. Paramecia naturellement.

Tu regardas Daz tranché un zombie, Crocodile embroché la mâchoire d'un autre pour le garder dans les airs. Inutile, tellement inutile. Mais ils apprendraient, avec le temps. Tu ne pouvais que les laisser tester leurs capacités, leurs forces contre les morts-vivants et réaliser juste comment ils dépensaient des forces inutilement. Cela vous avait prit du temps à vous aussi. Juste était mort par crise cardiaque et tu n'avais rien pu faire pour l'aider, malheureusement. Au moins avais-tu eu un patient en moins sur ce navire. Tu regardas Crocodile former un cratère de sable, piégeant pour le moment les morts et retint un soupire. Il aurait été plus avantageux de les envoyer à la flotte, ils semblaient au moins plus ralentit.

En compagnie des deux hommes tu rejoignis le navire alors que derrière vous les zombies revenaient déjà. Celui tranché par Daz marchait déjà de nouveau, le tient devait être en train de marché sur le sol marin. Tu tournas ton regard vers le capitaine, l'écoutant rire. Tu eux un léger sourire.

Oui, entaillé, si bien entaillé que tu avais eu en main ses entrailles que tu avais arraché quand il t'avait frappé. Des insectes qui conservaient leur force physique.

- « Ils ne sont pas à prendre à la légère. Ils conservent leur force physique et sont inépuisable. Ils se régénèrent quasiment instantanément qu'importe la blessure faite. Il vaut mieux les fuirent que les combattre car qu'importe nos capacités ou notre puissance, ils finiront par avoir la victoire. »

Tu avais eu le regard dans le vide, revoyant les géants arrivés, revoyant Taizone faire un vole plané, mais aussi les zombies que Vesperine avait tirés dans les jambes et qui se relevaient, ceux que Shira avait brûlé et qui continuaient d'exister comme si de rien était.

- « C'est un possesseur de Fruit du Démon qui les contrôles, pour les vaincre c'est lui qu'il faudrait tuer. Tant qu'il vivra, les morts reviendront pour nous attaquer »

Tu tournas ton regard vers les grognements d'un zombie. Celui-ci était trempé, marchant sur le ponton vers vous suivis de d'autres. Un soupir de lassitude franchit tes lèvres. Il n'y avait aucune île sécuritaire maintenant.

(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Its all about respect and curiosity [Ft Croco boy] [recrutement]   Jeu 11 Mai - 22:15

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 440

Navigation
Doriki:
3600/6000  (3600/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi



Its all about curiosity and respect
Feat Caligo



Arrivé sur le pont du bateau, le Sir constatait qu'au loin, les morts vivants essayaient de se sortir du cratère de sable. En vain, pour le moment. Plus ils bougent, plus ils s'enfoncent. Ca risque de ne pas durer, mais c'est au moins ça de gagner, en terme de temps.

Écoutant les paroles de sa jeune recrue, Crocodile admirait la scène. Les monstres avaient fini par se sortir de là, et avançaient vers le trio d'un pas lent, mais assuré.
Donc, ils sont purement et simplement inarrêtable. C'était intéressant.

Il fallait peut être mener quelques expériences, afin de savoir ce qu'il en était réellement. En prendre un à part, il ne serait pas difficile de le tuer sans cesse, afin d'examiner en profondeur ce qu'il en était. Et puis, une fois fini, il suffit de le jeter par dessus bord.

C'est comme ça que le Sir envoya un magnifique « Desert la Spada », créant ainsi quatre lames de sable, semblables à des haches, tranchant en deux quatre zombis d'un coup. Le but n'était pas de les ralentir, mais d'en isoler un, le temps que les autres derrières arrivent.

Ainsi, il envoya son crochet dans la tête du zombi isolé (transformant son bras en sable pour y parvenir de loin), et ramena le poisson péché à bord du bateau.

«  Daz, on part. »

Le second de Crocoboy partait vers la barre, glissant quelques morts à l'oreille du médecin, sans que le Sir ne puisse entendre. Pendant que le bateau quittait le port, il jeta le cadavre vivant aux pieds du jeune médecin.

« Tu sais mieux que nous comment ils fonctionnent, non ?  Alors on va expérimenter pour en savoir plus. »

Le Sir tournait les talons, et allait se poser dans sa cabine, réfléchissant maintenant au déroulement de son plan.
Plan, assez simple, on en conviendra, mais il fallait maintenant prendre en compte que les morts devenaient à la vie.

Il voulait se faire passer, lui et son groupe, pour les gentils, en aidant une île afin d'en devenir le souverain. Mais les morts aller poser problème... Quoi que. Et si c'était ça, la clé ?
Ils sont immortels, à première vue, certes. Sauf si on tue le connard qui s'amuse à les faire renaître. Mais, on peut toujours les évacuer. Les prendre un par un, et les envoyer plus loin. Loin de l'île convoitée.

Avec un groupe suffisamment puissant , ce qui était déjà prévu dans le plan initiale, il serait facile de le faire.
Il n'y plus qu'à rassembler les personnes nécessaires, et trouver le royaume idéal du Sir.




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Its all about respect and curiosity [Ft Croco boy] [recrutement]   Ven 12 Mai - 1:27

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 355

Navigation
Doriki:
840/0  (840/0)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Its all about

respect and curiosity


(''Bad moon'' ) ▽ I see bad moon rising. I see trouble on the way. I see eartquakes and lightnin'. I see bad times today. Don't go 'round tonight, well, it's bound to take your life. There's a bad moon on the rise.
Malgré que vous fûtes sur le pont du navire, tu ne t'y sentais absolument pas plus en sécurité. Plus acculé qu'autre chose stratégiquement parlant et tu n'aimais pas être acculé, bien que tu savais que vous ne risquiez techniquement rien; deux logia et un autre qui pouvait tout tranché, aucune crainte donc. Face à eux tu étais partiellement inutile, te rappelant à quel point ton brouillard avait été inefficace face aux morts-vivants. Tu en avais déduis qu'ils devaient s'orienter au son et à la vue; le géant que tu avais entraîné dans la forêt était revenu vers vous sans doute parce qu'il avait put vous voir. Mais du pont, tu pus poser ton regard sur les zombies prisonniers du cratère de sable. Tu comptais dans ta tête - mentalement - le temps qu'ils y passaient. Toutes les informations à leur sujet étaient importantes, voir vitale au point où vous en étiez.

Le Sir écoutait tes paroles, les informations que tu lui offrais sur un plateau d'argent en te remémorant l'île aux corbeaux. Qu'importe ce qui se passerait, tu refusais d'y retourner; l'armée se trouvait peut-être encore là, Roger aussi peut-être et tu ne voulais pas risquer une nouvelle confrontation avec l'ancien roi pirate. Un vole plané, des brûlures à cause du sable et deux côtes fracturées étaient suffisent merci bien. Mais tu craignais quelque chose de pire; les géants. Malgré qu'ils furent dépourvu d'intelligence, de leur âme, ces zombies étaient sans doute les pires que tu avais croisé; force physique coupler à la difficulté de les mettre à terre, de les semer.

Tu chassas ses pensées alors que sous tes yeux tu observas les zombies sortirent du cratère, arrêtant le décompte et le notant dans ta tête pour plus tard. Qui sais si vous auriez à affronter un grand nombre? Alors que tu songeas à cela, l'ancien corsaire capta ton attention alors qu'il attaquait les zombies que tu avais remarqué avec lassitude - sérieusement, est-ce que vous pouviez mettre pied à terre sans marcher sur eux? Tu regardas le sable tranché les défunts revenu à la vie, puis le crochet attraper le dernier debout.

Tu ne pus qu'hausser un sourcil, curieux, lorsque le bandit ramena sa prise du jours sur le pont. Il recrutait les morts maintenant? À moins qu'il voulait quelque chose en particulier avec le cadavre ambulant. Tu posas ton regard de sang et d'encre sur lui avant de suivre Daz des yeux après qu'il t'eut murmurer "T'en fais pas, il prend ça très au sérieux, il va réfléchir à pas mal de choses maintenant". D'un côté, cela te rassurait de savoir que ces trucs étaient pris au sérieux dès le départ et non pas après avoir face à une centaine d'entre eux. Ton regard se braqua sur l'homme au cigare quand il s'adressa à toi et hocha simplement la tête.

- « Autant ouvrir et voir ce qu'ils ont dans le ventre. »

Tu te tournas vers le macchabé pas si mort, utilisant Thousand Hand pour former tes cinq mains de brouillard, venant attraper la prise de l'ancien corsaire. Rattachées dans ton dos, elles semblaient être attachées à des tentacules blancs sortant de ton dos, mais tu t'en foutais éperdument des apparences.

- « Ils ne saignent pas donc il n'y aura pas grand nettoyage à faire après. »

Juste une odeur désagréable, mais rien d'étonnant provenant de cadavres vivants. Plaquant ta prise au sol tu posas ton sac au sol et l'ouvrit pour sortir des écarteurs; cela empêcherait au mieux quelques minutes le zombie de se régénérer en lui écartant la peau et les muscles. Tu t'attelas alors à l'ouvrir de ton scalper, gardant l'incision bien ouverte avec les écarteurs; il fallait être chronométré au vu de la rapidité de la régénération.

Une fois ouvert tu n'hésitas pas à te mettre la main à l'intérieur et eu un frisson; plus froid que la mort en personne! Pourtant, la peau, les muscles, il n'y avait aucune rigidité cadavérique et comme la première fois, ce fait te perturbait. Tu lui retiras les tripes et les posas à côté de toi; tu les ouvrirais par curiosité après. Les mains dans son corps, tu finis par toucher son cœur et fronça les sourcils; il ne battait plus.

- « Décidément, on va de surprise en surprise et d'anomalie en anomalie » soupiras-tu en retirant tes mains et soupirant. « T'es une véritable saloperie toi hein? »

En réponse le truc te grognas dessus; ses tripes avaient déjà repoussés.
(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Its all about respect and curiosity [Ft Croco boy] [recrutement]   Sam 13 Mai - 22:09

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 440

Navigation
Doriki:
3600/6000  (3600/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi



Its all about curiosity and respect
Feat Caligo



Dans sa cabine, Sir Crocodile faisait fumer ses méninges. L'idée était là, et applicable qui plus est.
Quel genre de zombis pouvait faire peur au Sir ? Vous avez deviné : Absolument aucun . Même des terreurs comme Gold Roger, le seul et unique Roi des Pirates, ne pouvait lui faire peur. Ce mort n'était, au yeux de Crocoboy, qu'une pale copie. Si le jeune médecin avait pu lui enfoncer la main dans les tripes, comme il le prétendait, imaginez ce qu'il pourrait lui faire, lui, un ancien Grand Corsaire.

Mais là n'était pas vraiment le but. Il faudrait tuer le nécromancien. Mais pouvait-on croire que le gouvernement se laisserait marcher dessus ? Non, bien sur que non. Le Cipher Pol devait déjà être sur l'affaire, les plus haut gradés de la marine également. Il n'y avait donc pas à ce soucier de ce génie du crime, pas si génie que ça.

Au final, tout ce que ce type faisait, c'était permettre au Sir, le vrai, l'unique, de mettre ses plans en route, sans accrocs. Il allait pouvoir se servir des zombis pour se faire passer pour un héros, un gentleman, et bien plus encore. Prendre les commandes du Royaume en expliquant simplement que si un homme tel que lui ne dirige pas, ce dit royaume est fini. Comment survivre avec un souverain incapable de protéger ses terres ?

Pour ça, il fallait recruter plus. Des tireurs, des bretteurs, un charpentier, un éclaireur, des informateurs … Tout un bel équipage, un beau groupe. Des tueurs, des guerriers, des stratèges … L'élite. Il fallait l'élite.

Le Sir sortait de sa cabine, regardant sa recrue avec insistance, afin de récolter les informations qu'il avait pu extraire de cette courte mais nécessaire expérience.
Il fallait retenir chaque détails. Le moindre d'entre eux pouvait s'avérer vitale, ou au contraire, létal. Cela dépendait pour qui.

«  Bien, dans ce cas là ... »

Il envoyait son crochet dans le mollet du mort-vivant en transformant son avant bras en sable.

«  Jetons les déchets à la mer maudite. »

Crocoboy envoyait ainsi le zombis dans l'eau, en se servant de son bras de sable comme d'un fouet.

«  Petit, on va changer d'île, si tu as des contacts qui pourraient servir, contacte les. Daz te rapportera un escargophone. Choisi la cabine que tu veux et installe toi. »

Le bateau prenait donc le large pour aller tenter de trouver de nouvelle recrue intéressante pour mettre en marche les plans du Sir.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Its all about respect and curiosity [Ft Croco boy] [recrutement]   Lun 15 Mai - 3:53

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 355

Navigation
Doriki:
840/0  (840/0)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Its all about

respect and curiosity


(''Bad moon'' ) ▽ I see bad moon rising. I see trouble on the way. I see eartquakes and lightnin'. I see bad times today. Don't go 'round tonight, well, it's bound to take your life. There's a bad moon on the rise.
Tu avais maintenant un zombie à porter de main, tu pouvais maintenant faire de lui ce que tout voulais. Ou presque. Parce que la saloperie de revenant ne cessait de se régénérer, ses blessures sur refermant, ses organes se régénérant à chaque fois que tu les retirais de sa cage thoracique et ce presque instantanément. Tu pouvais les voir se reformer. Un spectacle à la fois fascinant, magnifique et morbide. Comment est-ce que cela pouvait être possible? Comment est-ce que le possesseur de ce fruit pouvait offrir une telle capacité à ces revenants? Tu avais de la peine pour le cadavre vivant sous ta lame. Il n'avait jamais demandé à devenir un rat de laboratoire, jamais demandé à revenir à la vie.

Mais il n'y avait pas de place pour la compassion. Ce sentiment n'avait, en effet, aucune place pour le moment. Cette chose ne vivait plus, son âme, sa conscience n'était plus là et ça ne ressentait aucune douleur. La preuve résidant dans l'incapacité de Vesperine à user de son fruit contre eux; donc aucune possibilité de souffre donc ce que tu lui faisais il ressentait rien. Toute façon, tu ne voyais pas le mal que cela aurait fait si l'être anciennement vivant avait tout de même ressentit la douleur. Si sa souffrance te permettait d'en apprendre plus, alors grand bien cela ferait et ça ne serait pas inutile.

De ta lame, tu continuas pourtant de trancher, de retirer et d'ouvrir, d'écarteler, d'examiner et d'analyser avant de jeter les organes à la mer pour éviter de les accumuler à tes côtés. Tes mains poisseuses de fluides - auxquels tu ne préférais pas penser pour le moment - les rendaient glissantes et tu devais les essuyer par moment. Tu avais l'impression de manipuler de la glace, ou d'avoir les mains dans la neige au bout d'un moment. Leur froideur prenait la chaleur de tes mains et cela n'avait rien d'agréable.

Tu finis néanmoins par retirer tes écarteurs, regardant l'abdomen de ton sujet d'expérimentation se refermer plus que rapidement, comme si les deux bouts détachés venaient de se recoller naturellement ou qu'ils étaient aimantés. Fascinant et écœurant. Tu le poignardas, retiras la lame et regardas la plaie se refermer avant de recommencer quelques fois, agrandissant la plaie avant de soupirer. Presque aucun changement dans le temps.

Tu levas la tête en entendant les pas de l'ancien corsaire s'approcher. Nettoyant tes mains tu te relavas, gardant ta prise au sol avec tes mains de brouillards alors qu'il vous grognait tous les deux tel un chien enragé. Il n'y avait que le cerveau que tu n'avais pas pu observer; impossible de l'atteindre à cause de la régénération. Lorsque l'imposant homme s'arrêta tu levas le regard sur lui.

- « Régénération extrêmement rapide, en moins d'une seconde n'importe quelle plaie est refermée. Les organes se régénèrent quasiment aussi vite, dépendant de leur masse, grosseur, vous avez comprit quoi. Impossible d'examiner le cerveau; il se régénère trop vite pour moi. Ils sont extrêmement froid, mais ils ne possèdent aucune rigidité cadavérique ce qui est plus qu'étrange vu qu'ils sont... des cadavres. Les organes ne fonctionnent plus, le sang ne n'irrigue plus les muscles c'est illogique qu'ils puissent bouger un seul doigt. Ils ne ressentent pas la douleur, bien que ce truc n'arrête pas de me grogner comme un chien fou et qu'il essaye de me mordre. Je n'ai rien trouvé qui semble l'affecter, l'arrêter ou le mettre en souffrance. »

Ils étaient invincibles sur tous les points merde! Sans tes écarteurs tu n'aurais jamais été capable de le garder ouvert assez longtemps pour lui voir la couleur des tripes.

Tu soupiras, un peu fatigué. Depuis combien de temps travaillais-tu sur ce zombie sous le soleil? Tu ne saurais le dire, mais tu ne dirais clairement pas non à un verre d'eau. Tu le regardas accrocher la débouille à son crochet et relâchas le mort, laissant tes mains de brouillard disparaître. Tu regardas le zombie tomber à l'eau dans un gros Plouf. Pauvre machin quand même, tu ne voyais aucune île aux alentours. Il allait certainement se faire dévorer à quelques reprises.

Tu hochas la tête quand le Capitaine te dis de choisir une cabine.

- « J'ai quelques noms en tête. »

Tu pris congé pour aller choisir une cabine et t'y installa confortablement, plaçant tes affaires personnelles. Peut-être qu'au vu que tu possédais maintenant une chambre tu pourrais t'acheter plus de vêtements... Lorsque Daz arriva avec l'escargophone tu le remercia et passa ton premier appel, bercer par le navire tanguant sur les vagues.
(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Its all about respect and curiosity [Ft Croco boy] [recrutement]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Its all about respect and curiosity [Ft Croco boy] [recrutement]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vers le respect des droits economiques et sociaux des citoyens haitiens
» Un Peu Plus de Respect Pour les Bienfaits Reçus !
» Le mal d'Haiti: le non-respect de ses semblables
» [Non Respect JDH] Kissiou (28/03/1458) (coupable)
» ForumHaiti : Une modération qui rime avec le respect mutuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-