AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bury the hatchet [Ryusaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Bury the hatchet [Ryusaki]   Dim 9 Avr - 0:30

Yamakiro Caligo § The Mad Doctor §
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1359/6000  (1359/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Bury the hatchet


(The Night) ▽ What has come over me? What madness taken hold of my heart? To run away, the only answer! Pulling me away, yo fall upon the night! The source of my recovery! Sweet shadow taking hold of the light, another day, has been devoured! Calling me away, bringing a question why!
Cela faisait maintenant plusieurs jours, vous quelques semaines même, que tu avais confronté cet homme sur cette île de North Blue. Tu ne connaissais ni son nom à lui, ni celle de l’île, mais tu n’en avais cure pour l’heure. Tu avais survécu à ce face à face des plus violents ; tu avais tout de même pris 4 balles dans les jambes et des morceaux de bombes. Tu avais dû en retirer à la pince et recoudre les plaies. Tes tatouages aux jambes en avaient pris un sacré coup, te forçant d’ailleurs à attendre la cicatrisation de tes plaies avant de pouvoir les faire refaire.

Tu détestais que l’on abime tes tatouages. Pas parce qu’ils ne ressemblaient plus à rien après, mais parce que tu ne voulais plus revoir les cicatrices qui se cachaient en-dessous, porteuses de souvenirs que tu voulais oublier. Tu ne voulais plus te souvenir de cet os sortant de ta jambe lorsque ton frère te l’avait cassé, ni la langue de sang s’enroulant autour de ton tibia après qu’il t’eut gravé des dessins dans la chair pour le plaisir. Mais maintenant, avec ces plaies aux jambes tu n’avais pu que te souvenir de la douleur, de l’apparence de ton corps avant les tatouages.

Tu avais aussi essuyé une légère infection, mais rien que tu n’avais pas su gérer efficacement. La douleur, tu avais su la gérer comme d’habitude, bien que tu aies été forcé au repos, ne pouvant te permettre de risquer de rouvrir les blessures ou de les infecter d’avantage. Il n’y avait rien de plus chiant à soigner qu’une infection qui ne cesse de se propager dans le corps. Des infections, celle du sang t’étais ironiquement la plus facile à soigner, mais encore une chance pour toi, tu n’avais pas eu à subir celle-ci.

Mais maintenant tu allais bien mieux. Tes blessures soignées, tu avais pu ravoir tes tatouages, même que tu avais dû les adapter à cause des nouvelles blessures. Les balles auraient laissées une belle cicatrice dans ta chair s’il n’y avait pas de l’encre pour les cacher. Un souvenir de cette rencontre plus qu’intéressante, mais depuis tu avais commencé à expérimenter ton fruit sur un plan plus offensif. Mais tu ne comptais pas le confronter prochainement, ou tout du moins éviter le plus possible. Tu n’avais aucune envie de devoir avoir de nouveaux ou refaire des tatouages à cause de lui.

Pour prendre d'avantage de repos, tu avais décidé de te reposer sur Holiday. L'île était connue pour sa villégiature après tout! Tu devais avouer que tu aimais bien l’endroit et l’atmosphère qui l’enrobait. L’on se sentait en vacance en y mettant qu’un seul pied, alors que techniquement tu n’avais pas réellement de travail. Tout du moins, pas à temps plein! Muni de lunette de soleil, d’habits foncés plus normaux que ceux dont tu étais habitué, tu déambulais ainsi dans les rues après avoir pris une chambre dans un charmant hôtel pas trop luxueux, toi qui n’en avais pas l’habitude tu ne savais pas réellement te comporter dans ces endroits.

Tu t'arrêtas finalement à une fontaine et t'assis sur le bord, regardant les jets d'eau retomber dans un bruit qui te reposa, te faisant aussi perdre la notion du temps.
(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bury the hatchet [Ryusaki]   Dim 9 Avr - 20:41

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi



Bury the Hatchet
Feat Caligo



Convocation chez mes supérieurs, à propos du combat qui s'est déroulé dans mon village, à North Blue, avec ce fameux logia de la brume.

J'avais fait mon rapport, et on avait pu en savoir un peu plus sur lui. Selon nos sources, il serait un médecin criminel. Oui, on en sait pas plus.

Arrivé devant la porte du bureau de mon supérieur, je lançais mon habituel regard de tueur, avant qu'il m'ouvre la porte, signalant ma présence au patron.

« Ryusaki … J'ai lu ton rapport. J'avoue que tu me surprends de plus en plus .

 Merci, monsieur. 

  Mettre en fuite un logia, je ne t'en pensais pas capable. Mais c'est une bonne chose, je suppose que tu ne vois donc pas d’inconvénients à retourner voir ce médecin ?

Non, monsieur. Je le tuerais.

Oh non, non ! Je ne veux pas que tu le tues. Pas pour le moment en tout cas. Je veux que tu récupères un maximum d'informations à son sujet. Débrouilles toi pour la façon dont tu récolteras ces informations.

Bien monsieur. »

C'est une blague ? Je comprend pas pourquoi je dois laisser ce mec en vie. Mais les ordres sont les ordres. Les hautes sphères doivent avoir une bonne raison de me demander ça.
Des informations … Son nom serait déjà une bonne chose. Ses relations, ça peut être bien. Peut être qu'il appartient à un équipage.

Comment je vais m'y prendre pour récolter des informations , sans rire. Je peux pas juste le suivre de loin : De ce que j'ai pu voir à North Blue, ce type se balade comme ça, sans avoir vraiment de but. Ca ne reste qu'une première impression, mais j'ai pas envie de le suivre pendant 3ans, avant d'avoir ce que je veux.

Je dois forcément lui parler. Mais si je l'approche, il va penser que je viens finir le travail.
Remarque, il ne sait pas que je suis du Cipher Pol. C'est peut être la dessus qu'il faudra jouer, après tout.
Je prenais mon bateau de service, et partait en direction d'Holiday. C'est le dernier endroit où on l'a vu. Mes recherches pour le retrouver partiront de là.

Une fois à bon port, le bateau bien caché, pour éviter que le criminel au logia fuit si il est toujours dans les parages, je commençais à partir en ville.

Une fois en plein milieu du centre ville, je m'enfonçais discrètement dans une ruelle, et utilisais le geppou pour monter sur le toit d'un bâtiment.

Usant de mon pouvoir, je trouvais facilement l'individu : Il était assis sur un fontaine.
C'est une chance, il est encore là.

Je descendais discrètement du bâtiment , et partait pour le rejoindre.
Arrivait devant lui, je levais les mains en l'air en signe de « paix », si je puis dire.

«  Tu te souviens de moi ? Je t'ai vu par hasard en passant. Je viens m'excuser. »

C'est un peu gros, je sais, mais je vais devoir utiliser une partie mon passé, qui représentera la partie de vérité dans le mensonge qui va suivre.

«  Je peux ? »

Je m’asseyais donc à côté de lui, et commençais mes expliquations :

«  Pour que tu comprennes ma réaction, et celle des autres villageois, je pense que je te dois quelques explications. Notre village a été détruit il y a des années par des pirates. Depuis, les gens on peur des inconnus. Quant à moi, je me suis beaucoup entraîné pour protéger ce village, après sa reconstruction. Je voulais pas te blesser, mais tu comprends, je n'avais pas le choix. Je dois protéger mon village. J'espère que tu me pardonneras. »

Un sourire d'enfant traumatisé et gêné en supplément, et maintenant, plus qu'à prier pour que mon histoire lui suffise. Je l'ai réellement attaqué pour ses raisons là, mais mon instant d'assassin du gouvernement était bien là, lui aussi.

J'attendais donc patiemment qu'il me réponse, en espérant pouvoir ensuite lui payer un verre, afin qu'on discute, et que je récupère les informations dont le gouvernement à besoin.






Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bury the hatchet [Ryusaki]   Lun 10 Avr - 2:32

Yamakiro Caligo § The Mad Doctor §
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1359/6000  (1359/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Bury the hatchet


(The Night) ▽ What has come over me? What madness taken hold of my heart? To run away, the only answer! Pulling me away, yo fall upon the night! The source of my recovery! Sweet shadow taking hold of the light, another day, has been devoured! Calling me away, bringing a question why!
Tu ne pouvais pas mentir, ces fausses vacances allaient te faire du bien. Profiter de pouvoir nager dans de l’eau douce sans mourir noyé à cause de ton fruit, reposer tes jambes blessées et pourquoi pas trouver une librairie pour acheter des livres sur des plantes ou sur la médecine? Ça pourrait toujours te faire de la lecture pendant que tu profiterais du soleil et de la plage. Ou alors le soir avant de dormir. Mais pour l’heure, tu devais rester attentif à tes nouveaux tatouages; ils restaient nouveaux et tu ne voulais pas risquer une nouvelle infection. Tu détesterais ça.

Alors que tu étais tranquillement assit à une fontaine, écoutant les clapotis que les jets produisaient tombant dans l’eau, tu entendis quelqu’un s’approcher de toi. Sans y porter attention, après tout peut-être qu’une autre personne voulait regarder la fontaine – c’est toujours fascinant une fontaine, tu restas concentré sur les arcs d’eau. Tendant une main tu laissas le liquide translucide mouiller ta main. N’étant pas le possesseur d’un fruit de type farineux, être mouillé ne te dérangeait absolument pas. Tu souris légère, aimant cette sensation de l’eau coulant sur ta peau, laissant des sillons mouillé derrière elle.

Or, quelle ne fut pas ta surprise que d’entendre une voix familière, mais qui n’emmenait pas réellement de bons souvenirs? Tu tournas ta tête vivement, sur tes gardes. Ton regard de sang et d’encre s’encra sur le possesseur de cette voix imprimée dans ton esprit comme ses tirs étaient imprimés sur ton corps. Cet inconnu de l’autre île dont tu ne connaissais ni le nom, ni la profession. Avec ses cheveux de neige et ses yeux uniques, tu n’en revenais pas qu’il était là, te faisant face et te parlant. Comment avait-il fait pour te retrouver? Dans ta tête, tu commençais à analyser la situation.

Mais tu devais répondre…

- « Difficile d’oublier l’homme qui m’a troué les jambes de 4 balles et qui m’a planté des morceaux de grenades la chair. J’ai dû faire refaire mes tatouages de mes jambes... » Tu luis fis signe qu’il pouvait s’asseoir à côté de toi, malgré que tu restais sur tes gardes. Pour l’heure, tu ne craignais grâce à ton fruit, mais ne sait-on jamais avec celui-là. « Je suis tout ouïe. »

Et toute ouïe tu l’étais par ta curiosité, bien que tu restes méfiant. Tu ne croyais pas au hasard. Le hasard n’existait pas et les probabilités que vous vous croisiez si peu de temps après votre première rencontre faisait sonner une alarme dans ta tête. Cela semblait beaucoup trop gros et improbable, à moins qu’il te cherche. Là, ça sonnait mauvais pour toi car autant que tu le saches tu n’avais pour l’heure aucun pirate ou bandit contre toi, seul le gouvernement voulait ta tête – qui ne valait pas grand-chose. Néanmoins tu l’écoutas attentivement, tout de même curieux de ce qu’il pourrait dire pour sa défense. Après tout, il devait bien avoir une raison pour t’avoir ainsi attaqué alors que tu n’avais rien fait.

Son explication te semblas des plus logiques, tout comme l’histoire. Tu savais que les pirates attaquaient souvent ce genre de petite île, en prenaient même souvent le contrôle. Leur île avait eu de la chance que ce ne soit pas le cas ou qu’ils aient tous été exterminé. Tu pouvais comprendre qu’il lui soit arrivé bien des choses et que cet endroit était tout ce qui lui restait d’humanité. Tu comprenais très bien pourquoi il t’avait attaqué, même si cela ne changeait en rien le fait qu’il t’eut chasser ainsi alors que tu n’avais rien fait d’offensif ou de menaçant.

Il t’offrit un sourire que tu ne sus réellement déchiffrer, mais lui rendit un sourire gentil en retour, plus par habitude que compréhension du sien.

- « Je comprends pourquoi tu as agis ainsi. Je ne t’en veux pas. »

Plus ou moins un mensonge, tu comprenais ses gestes, mais pardonner restait autre chose. Tu ne lui faisais cependant absolument pas confiance. Quelque chose te disais qu’il te manquait une information crucial à son sujet et il valait mieux que tu surveilles tes dires.

(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bury the hatchet [Ryusaki]   Mar 11 Avr - 12:59

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi



Bury the hatchet
Feat Caligo



Tout deux assis sur la fontaine, comme de simple amis, on pouvait cependant sentir la tension dans l'air. Ou plutôt la méfiance.

Je savais très que j'avais réussi à le blesser, même sans haki, mais c'était surtout grâce aux circonstances. De ce que j'ai pu voir, il ne peut pas non plus faire grand chose contre moi, il n'a clairement pas le niveau. Il a seulement la chance, si on peut appeler cela de la chance, d'avoir mangé un logia.
Il ne fait pas le poids contre un agent du Cipher Pol. Mais dans cet environnement, ce serait un combat sans fin. Il n'arriverait pas à me tuer, mais j'en serais moi même incapable à son égard.

Forcément, ça pose question. Je n'avais pas du être très convainquant malgré que l'histoire que je lui ai raconté est vraie. Et il peut s'estimer heureux, même Lucci ne la connaît pas. Du moins, pas de ma bouche.

En tout cas, sa réponse n'était pas convaincante non plus. Il avait l'air, en effet, de comprendre ma réaction, qui de plus, est logique. Mais il ne semblait pas me pardonner pour autant.
De toute façon, je m'en fou de son pardon, ou de son amitié. Je veux juste des informations.

«  Je m'appelle Ryusaki. »

Je lui tendais la main, sourire aux lèvres, en essayant de garder un regard innocent, malgré mes yeux assassins.
Simple formalité, certes. Mais ce détail, de donner son nom, attendant en retour le sien, et lui serrer la main, au delà du fait que ça me répugne (même si j'ai fait pire avec des pirates...), est capitale. C'est une façon de demander de repartir à zéro. Du moins, dans les codes sociaux, même si j'avoue ne pas y comprendre grand chose.

Les derniers marines que j'avais avec moi pour une mission m'avait qualifié de sociopathe. Mais bon, je connais les codes sociaux, et malgré que je n'y comprend rien, cela avait toujours marché jusqu'ici.

«  Je peux me permettre de t'inviter boire un verre ? J'aimerais vraiment qu'on reparte à zéro. »

C'est comme ça qu'on finissait dans un bar modeste, en centre-ville. Un bon verre de bourbon entre les mains pour ma part.
La dernière fois que j'ai fini dans un bar avec une pirate, ça avait prit une tournure des plus étranges. Ca me fait bizarre de boire en compagnie d'un criminel. Même si cette fois, je sais à qui j'ai à faire.

«  Donc, tu sais d'où je viens. Mais tu viens d'où toi ? »

Je m'adossais à ma chaise, sirotant mon alcool, écoutant les moindres mots de Caligo, pour pouvoir f aire un dossier bien complet au QG.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bury the hatchet [Ryusaki]   Mer 12 Avr - 22:44

Yamakiro Caligo § The Mad Doctor §
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1359/6000  (1359/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Bury the hatchet


(The Night) ▽ What has come over me? What madness taken hold of my heart? To run away, the only answer! Pulling me away, yo fall upon the night! The source of my recovery! Sweet shadow taking hold of the light, another day, has been devoured! Calling me away, bringing a question why!
Assis là, juste à côté de l’homme responsable de tes précédentes blessures te laissait partagé entre différentes émotions. Naturellement, il y avait la méfiance; tu ne pouvais pas avoir la moindre confiance en cette personne car il pouvait tenter de t’avoir si tu laissais tomber ta garde. Malchance pour lui car tu ne la laisserais pas tomber en sa présence maintenant que tu le savais ici. Ensuite il y avait la confusion; pourquoi et comment en était-il arrivé à te retrouver aussi rapidement? Quelque chose te tracassait à ce sujet et tu n’aimais pas cela. Ensuite il y avait l’amertume; après tout il avait tenté de te tuer le salaud! Certes, il n’y était pas parvenu, mais tout de même tu n’oublierais pas ça malgré ses excuses.

Bien qu’il se fût expliqué, tu pouvais comprendre son comportement, mais cela ne changerait rien qu’il avait tenté de prendre ta vie alors que tu ne lui avais rien fait. Il y avait de quoi être méfiant et en colère n’est-ce pas? Il n’y avait aucun mal à ne pas pardonner; ça ne se faisait pas en un seul instant et si cet inconnu voulait ton pardon alors il devrait viser plus haut que les mots.

Au final, il finit par te dire son prénom et tu l’enregistras avec son visage. Maintenant tu pouvais l’identifié et peut-être pourrais-tu trouver une connaissance qui pourrait t’en dire plus sur lui. Parce que tu doutais qu’il soit quelqu’un de banal. Cependant, tu ignorais tout de lui et cela piquait tout de même ta curiosité. Ce n’était pas bon d’être aussi curieux que tu l’étais, tu en étais conscient.

- « Je m’appelle Caligo »

Autant donner aussi ton prénom vu qu’il avait fait de même. Inutile de lui offrir ton nom, il le trouverait facilement s’il cherchait un peu. Il te tendit d’ailleurs la main et tu la serras, lui offrant un sourire gentil. Tu n’étais pas habitué à suivre les normes sociales, tu n’y prêtais plus attention depuis bien longtemps, mais tu savais que lorsqu’on tendait la main, il fallait la serrer. Question de respect. Mais ce que ça signifiait? Ce n’était pas important.

Il te proposa d’aller prendre un verre, ce qui te surprit légèrement; tu n’avais pas réellement l’habitude de te faire offrir un verre pas un type ayant tenté de te faire la peau. Cependant, tu n’allais tout de même pas dire non à un verre gratuit! Il n’y avait pas de mal à cela à tes yeux. C’est ainsi que vous finassâtes dans un bar modeste, mais qui t’inspirait tout de même confiance. Alors que ton homologue avait pris un verre de bourbon, tu avais pris un verre d’un cocktail maison, ta curiosité l’ayant une fois de plus remporté à la vus du nom ce celui-ci.

Sa question te fit hausser un sourcil, mais tu souris en coin.

- « Je ne connais pas le nom de ton île natale. Pour ma part je viens d’une île banale dans le Nord de Grand-Line. Pas la plus passionnante des îles, mais le climat est bon et on est tranquille. Pas d’attaque pirate à ma connaissance. »

Tu n’avais pas envie de dire le nom, ne voulant pas attirer le malheur sur les connaissances que tu avais durant ton enfance.

(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bury the hatchet [Ryusaki]   Ven 14 Avr - 0:47

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi



Bury the Hatchet
Feat Caligo



Caligo, natif d'une ile du nord de Grand Line. Très bien. C'est déjà une bonne chose.

Je sirotais mon bourbon, regardant les avis de recherche présent dans le bar, voir si on ne trouverait pas déjà sa tête. Même si le rapport est récent, et qu'on ne connaissait rien de lui. Sait-on jamais.
Mais rien, des petites frappes, quelques « grosses » primes. Rien qui ne vaut le déplacement d'un agent du Cipher Pol au final.

Je levais le doigt pour faire signe au serveur de me remettre la même chose. Ainsi qu'à Caligo, par la même occasion. C'est pas comme si je me préoccupais de l'argent. Puis je suis bien payé.

Maintenant, reste à savoir, le plus important, ce qu'il fait dans la vie. Criminel solitaire ? Pirate ? Révolutionnaire peut être ?
Il ne pouvait pas nier qu'il avait l'air bizarre, avec ses tatouages et ses yeux rouges. Je sais bien que moi, vêtue tout en noir, hiver comme été, avec les yeux violet, c'est pas courant non plus, mais tout de même, je passais plus inaperçu que cet énergumène.
Normal, pour un agent des services secrets après tout.

« Et sinon, tu fais quoi dans la vie ? Admets que tu as pas l'air d'un simple marchand. Pirate peut être ? »

Je sais qu'il va me retourner la question, mais je sais pas vraiment ce que pourrais lui répondre. Dire pirate, ça m’écœure, et puis même, ce n'est pas crédible, vu que je lui ai raconté mon histoire.
Chasseur de prime ? Il va vouloir partir en courant.

Ah moins que … Poker.

«  Je suis chasseur de prime. Ne t'en fais pas, je ne compte pas t'attraper. De toute façon, à cause de ton fruit, je ne pourrais pas le faire ici. Alors, buvons nos verres, et ensuite, on repart chacun de notre coté, ça te va ? »

Je déteste ce genre de mission, où je dois jouer la comédie comme ça. Rien que de devoir parler autant, c'est pas dans mes habitudes. Ils devraient m'intégrer au CP9. Je suis un tireur d'élite, je peux tuer n'importe quelle cible sur plusieurs kilomètres.
Et je me retrouve à faire l'innocent dans un bar, avec un type louche que j'ai envie de tuer sur place. Et le pire, c'est que je ne peux même pas.

Je ne suis pas du genre à me plaindre de mon travail. Je le fais, sans broncher. Mais je dois admettre que là, c'est une corvée.




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bury the hatchet [Ryusaki]   Sam 15 Avr - 2:05

Yamakiro Caligo § The Mad Doctor §
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1359/6000  (1359/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Bury the hatchet


(The Night) ▽ What has come over me? What madness taken hold of my heart? To run away, the only answer! Pulling me away, yo fall upon the night! The source of my recovery! Sweet shadow taking hold of the light, another day, has been devoured! Calling me away, bringing a question why!
Ignorant tout de ton homologue, tu décidais qu'il valait mieux être aussi évasif que possible sur ta personne et tes origines. Tu l'étais déjà de base, sauf lorsque cela ne te dérangeais pas. Ce qui, en soit, se produisait plutôt rarement et seulement lorsque tu étais d'humeur. Après tout, ces souvenirs tu ne les partagerais certainement pas avec le premier venu, encore moins avec un homme ayant tenté de te faire la peau. Oui, tu ne l'oubliais certainement pas! Quoi qu'il en soit, tu désirais surtout rester évasif sur ton île natale pour éviter que les habitants ne se retrouvent face à la Marine et aux questions indiscrètes. Le meurtre de tes parents devaient encore être frai dans les mémoires; leur décès n'ayant pas été douloureux uniquement pour toi.

Mais voilà, la curiosité t'avait entraînée dans ce bar où tu savourais un cocktail maison en compagnie de ton ancien adversaire. Tu le regardais, enregistrais ses traits dans ta tête, sa voix aussi pour pouvoir la reconnaître sans le voir. Tu ne fus même pas surprit lorsqu'il te demanda ton métier. Tu souris en coin et acheva ton cocktail en l'écoutant avant d'éclater de rire lorsqu'il te demanda si tu étais pirate.

Toi? Un pirate? Est-ce que réellement tu avais la tronche d'un mec voguant sur les mers pour piller les villes, villages et autres îles? Certes, tu aimais plus que tout l'air marin, voler avec ton fruit au-dessus de la mer avec les oiseaux, mais de là à être pirate? Absolument pas! Tu le remercias pour le second verre, toujours un rire dans la voix face à sa question.

Tu haussas un sourcil lorsqu'il avoua être un chasseur de prime. Réellement? Tu n'en avais rien à faire, car comme il l'avait dit, ici il n'avait aucune chance contre toi. Meilleure chance sur une autre île!

- " Absolument pas. Je suis médecin en fait. tu souris et pris une gorgée. Il ne faut pas se fier aux apparences; j'ai suivis la voie de mes parents. Je voyage d'île en île en récoltant des plantes médicinale, soigner ceux qui en ont de besoin - contre rémunération bien sûr - et apprendre auprès de d'autres médecins. Il ne faut pas se fier aux apparences. Les yeux sont naturels et quand aux tatouages disons juste que je suis un accroc de l'aiguille et de l'encre depuis mon premier.

Aucun mensonge, mise à part par homition, mais ça ce n'était pas un crime! Quoi que si tu faisais face à un membre de la Marine, tu faisais mieux de rester sur cette voie. Ne rien divulguer qui risquerait de te mettre dans de beaux draps, voir ce qu'il savait sur toi et rester là-dessus. Moins le gouvernement en saurait sur toi, mieux tu te porterais puisqu'ils ne connaîtraient pas tes faibles. Bien que mise à part les farineux, l'électricité et les hakis, ainsi que l'eau de mer, tu n'en avais pas tant que cela.

Tu regardas ton homologue et lui souris.

- "Je ne suis pas la plus grosse prise de l'île de toute façon, il n'y a pas grand chose d'intéressant à savoir de moi.
(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bury the hatchet [Ryusaki]   Sam 15 Avr - 15:45

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi



Bury the Hatchet
Feat Caligo



Donc, si on résume : Caligo, médecin, natif du Nord de Grand Line. C'est tout ce dont j'avais besoin.
Pas la peine d'en demander plus. Mais il se justifiait. Effectivement, à en regarder les wanteds, il était loin d'être le plus primé du coin.

«  Je ne suis pas venu pour toi, je suis venu pour lui. »

Je pointais mon pouce en direction de l'avis de recherche du type le plus primé sur le mur du bar. Je suis censé être chasseur de prime, donc ça semble logique. Et puis, il connaît mon niveau maintenant, il sait que je peux facilement me faire le plus primé de ce bled paumé. Tout ça est logique au final.
Ca me servira même d'excuse pour partir. J'ai toutes les informations qu'il me fallait pour compléter mon dossier.

Je terminais mon bourbon, avant de mettre un terme à la conversation :

« Bon, sur ceux, j'ai un pirate à attraper. »

Mais c'était sans compter sur l'intervention soudaine des trois pirates, qui venait foutre le bordel dans le bar. Et moi qui devait rester discret.
J'approchais du comptoir, et lâchait les berrys nécessaires pour payer les quatre verres que l'on avait prit.

Le barman, un peu stressé du remue-ménage causé par les pirates, prenait les berrys en me remerciant.

Je tournais le dos au gérant du bar, et envoyait mon poing dans la face du premier des trois pirates qui se croyaient chez eux.
Les deux autres me regardaient, pistolet en main, donnant le classique : Tu joues les héros, toi ?

Pff, allez en enfer. Je marchais vers eux, doucement, et ils n'osaient pas tirer. Comme d'habitude, ça a de la gueule, mais ça n'agit pas au final.

Je prenais le canon de leurs armes dans mes mains.

« Tirez vous. »

Abasourdi, les pirates fuyaient, emmenant leur coéquipier à terre.
Je plongeais une dernière fois mon regard dans celui de Caligo.

« A la prochaine. »

Je sortais du bar, et retournait sur mon navire, donnant l'ordre aux marines de retourner au Quartier Général. Sur le chemin, je complétais mon dossier. Maintenant, reste il aura une belle affiche faite par le GM.

Ce type … Il reste tout de même assez étrange.




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bury the hatchet [Ryusaki]   Sam 15 Avr - 17:16

Yamakiro Caligo § The Mad Doctor §
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1359/6000  (1359/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Bury the hatchet


(The Night) ▽ What has come over me? What madness taken hold of my heart? To run away, the only answer! Pulling me away, yo fall upon the night! The source of my recovery! Sweet shadow taking hold of the light, another day, has been devoured! Calling me away, bringing a question why!
Que s'était étrange d'être au centre même d'une conversation. Parce que ne s'aveuglons pas; cette discussion tournait vraisemblablement qu'autour de toi puisque ton homologue ne posait des questions que sur ta personne. Certes, tu en savais plus sur lui, mais tout de même. Il ne semblait même pas caché qu'il cherchait des informations sur toi au final, tout du moins de ton point de vue. S'il était vraiment chasseur de prime, rôle qui lui irait bien d'ailleurs vu son allure, tu ne doutais pas de se faire. Chercher à en savoir plus sur une potentielle cible, trouver ses faiblesses, la faille dans son armure et frapper fort là. Décidément, votre combat ne devait pas avoir révélé toute tes faiblesses à ses yeux.

Cependant, lorsque tu te justifias, ton homologue pointa le mur des Wanted - plus particulièrement le plus primé de la bande, ce qui te fit sourire en coin. Bien sûr, un autre poisson à attraper... Tu hochas la tête, amusé.

- " Bien sûr, je comprend. Je ne voudrais te faire risquer de manquer ta prise du jours ou que quelqu'un l'attrape sous ton nez."

Tu comprenais bien la vie des Chasseurs de Primes; toujours attraper le gros poisson et qu'importe les risques. Mais, il restait toujours celui de tomber sur plus fort que soit. Pas que tu t'inquiétais pour ce Ryusaki; il semblait assez fort pour se débrouiller comme un grand garçon face aux méchants primés, mais tu n'avais pas envie de recroiser le fer avec lui.

Peut-être sur ton terrain tu accepterais, mais ça n'aurait pas le même risque du danger, l'adrénaline n'aurait pas le même goût.

Or, alors que le soi-disant chasseur allait partir, une bande de pirates étaient entrés et semblaient décidé à foutre la merde. Mais ils en avaient pris une bonne de bière ou quoi? S'était sans doute pour ça aussi que tu ne t'intéressais pas à la piraterie; les projecteurs sur ta personne très peu pour toi.

Agir dans l'ombre, dans la discrétion, il n'y avait rien de mieux. Médecin au noir, tu savais comment te déplacer dans cet univers auquel ils n'appartenaient; celui où le marché noir côtoie parfois tes services, où une dette de vie vos plus que des berrys et où il faut tout de même se méfier de tout le monde.

Après tout, un médecin comme toi, on ne l'appel pas à l'escargophone aussi aisément, à moins de le connaître personnellement comme s'était le cas avec certaines personne. Même si tu ne cachais pas entièrement ton métier.

Tu regardas Ryusaki payer vos verres puis se retourner pour foutre une droite au premier des trois pirates proche de lui. Tu haussas un sourcil et secouas la tête. Eh bien, si se battre lui tentait, tu n'allait pas l'aider!

Bien qu'au final, les deux autres le pointèrent de leurs armes sans même faire feu alors qu'il avançait vers eux. Et ça se disait pirate alors que ça n'avait pas les couilles de tirer? Ils n'avaient décidément pas choisit le bon métier.

Au final, ils fuirent après que ton homologue leur eu dit de se casser. Tu souris et levas ton verre pour le saluer lorsqu'il te dit à la prochaine. Lorsqu'il fut partit tu soupiras et fini ton vers cul sec, te disant que décidément, celui-là tu risquais peut-être de le recroiser prochainement...
(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bury the hatchet [Ryusaki]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Bury the hatchet [Ryusaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Motocross de Moircy puis un très très long hiver ...
» « Don't bury me, don't let me down. » | Jeroen && Caitlyn
» ❝ EASTWOOD Nick ▬ « If I die young, bury me in satin. »
» Don't bury me ... (terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Holiday-