AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [FB] Le départ du fils feat Juste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: [FB] Le départ du fils feat Juste   Ven 31 Mar - 11:15

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1768/6000  (1768/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«FB : Le depart du fils.»



Vous voulez vraiment que je me remémore mon départ du domaine familial, vous êtes des sadiques en fait, enfin si c’est ce que vous voulez. Vous vous souvenez tous de ma ballade dans la forêt avec ma chère et tendre Rose, mon premier amour de jeunesse, ma sublime Rose *soupir* que de souvenir, bref suite à notre dispute ce n’était pas vraiment une ballade de plaisir, je voulais la retrouver pour m’expliquer avec elle, car je ne voulais pas la perdre bien évidemment, cependant c’est lorsque je voulais arrêter les recherches dans cette forêt que j’entendais le cri d’une jeune fille, je courais donc en direction de ce cri et c’est ainsi que mon cauchemar avait commencé.

Je voyais, gisante sur le sol, ma chère Rose, ensanglantée, sa robe blanche était devenue aussi rouge que son sang et je tenais fermement sa main car je savais que c’était nos derniers instants, et évidemment ces derniers instants était une dispute entre nous avant de nous retrouvés comme cela, les soldats de la marine autour de nous étaient lourdement armés mais ils n’étaient pas beaucoup, je voyais après la mort de Rose le soldat avec une épée recouverte de sang, j’en déduisais donc que c’était lui qui avait tué mon amour, et suite à cela je me relevais et courrais vers eux pour les tuer un par un grâce au pouvoir que j’avais acquis il y a un an de cela, celui des os.

Suite à ce massacre et me retournant vers le corps inanimée de Rose, je laissais coulé toutes les larmes de mon corps, et je vous assure que même maintenant je n’ai jamais pleuré comme cela, après ces pleurs je portais le corps de Rose jusqu’à notre village.

C’est revenant à la maison que je commençais à faire l’enterrement de mon amour perdue, subitement je restais calme pendant un long moment tout en fixant le sol, je me demandais à quoi pouvait bien servir ma vie sans elle, puis mon père, qui était un soldat de la marine, apparut devant moi et je lui disais :

« Pourquoi, pourquoi vous prétendez servir la justice et sauver les citoyens si ce n’est pour les tuer à cause d’une simple frayeur ou d’un simple vol ? Vous ne server à rien dans ce monde, vous êtes inutile, vous êtes des monstres ! »

Je lui parlais comme si j’étais une enfant malgré mes 17 ans, je lui en voulais de faire parti de ces criminels qui se prétendent soldat de la justice, je n’avais qu’une chose en tête, partir aussi loin que possible et essayer d’oublier tout ce qui s’était passé précédemment ainsi que mes parents, je voulais également retrouver ma sœur adorée Vesperine car elle me manquait et je voulais tout lui expliquer.

Je n’attendais évidemment aucune réponse de mon père suite à ma gueulante.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Le départ du fils feat Juste   Mar 4 Avr - 15:06

Hunter JusteChasseur de Prime
avatar

Messages : 31

Navigation
Doriki:
375/0  (375/0)
Fruit du Démon: Kuron Kuron No Mi

Ca faisait quelques mois que tu n’avais plus posé les pieds sur l’île où tu habitais. Tu avais été gratifié d’une mission importante loin d’ici, et elle n’avait pas été de tout repos. Une chasse à l’homme qui avait tenu en haleine tes supérieurs comme tes hommes. Mais elle s’était soldée par une victoire sans une victime du côté de la justice. Un énorme soulagement après une course poursuite pareille. Ta hiérarchie voulait te récompenser, mais tu avais insisté pour prendre quelques jours et revoir ta famille. Dieu qu’elle te manquait. Et à chaque fois que tu revenais ici, tu avais l’espoir vain que ta fille soit revenue d’elle-même à la maison. Encore une fois aujourd’hui, tu étais sûr que tu allais être déçu.

Toi et ton équipage abordâtes la côte de ton île et vous pûtes enfin mettre pied à terre. Qu’il était bon de rentrer chez soi. Tu accordas congé à tous tes hommes. Mais pas avant d’en avoir gardé quatre avec toi. Tu avais une mission spéciale à leur confier. Et cette mission était la suivante. Garder avec eux un fruit du démon que vous aviez trouvé durant votre expédition. Un fruit pas très puissant sur papier certes, mais il pourrait servir de récompense pour un soldat qui brillerait un jour. Tu ne choisis pas tes quatre hommes au hasard. C’étaient les quatre soldats récemment affectés à ton équipage. Cette mission témoignait envers eux la confiance qu’ils avaient su t’inspirer. Honorés, ils acceptèrent avant de s’éclipser avec le fruit enfermé dans une boite. C’était risqué de laisser quatre rookies s’occuper de ça, mais sur ton île, la paix régnait. Impossible qu’un incident se produise.

Tu pris la direction de ton foyer, fatigué certes, et pourtant regonflé par le bonheur qui t’habitait. Tu poussas la porte d’entrée de ta maison et tu retiras tes chaussures.

- Je suis rentré !

Aussitôt, des pas précipités se firent entendre, et une femme, ta femme, débarqua dans l’entrée dans son tablier de cuisine et un fouet couvert de pâte à la main.

- Chéri ? Dit-elle, incrédule.

Tu ouvris les bras, souriant. Le fouet glissa de sa main pour venir salir le sol. Elle se précipita dans tes bras. Tu l’étreignis, elle fit de même. Vos lèvres vinrent se trouver pour une longue et émouvante embrassade. Vous soupirâtes tous deux. La parole n’était pas nécessaire pour vous dire à quel point vous étiez heureux d’enfin vous retrouver. Tu sentis ses larmes couler le long de vos joues. Tu lui caressais le dos, tu tâtais ses flancs, coquin. Quand vos lèvres purent enfin se séparer, vous vous regardâtes. Elle était toujours aussi belle, rien n’avait changé pendant ces longs mois. Toujours aussi jeune, pleine de vie. Elle était encore à croquer après tant d’années de vie commune, enfin si on pouvait le dire ainsi.

- Où est le Petit Monstre ? Demandais-tu.

Elle gloussa quelque peu, l’œil pétillant.

- Il est avec Rose.

Tu avais peur de ma comprendre. Tu tapotais les deux extrémités de tes index ensemble.

- Rose… ? La petite Rose ? Tu veux dire que… ? Notre Sefra et elle ? Noooooon !

Elle acquiesça de la tête, grand sourire. Tu tombais des nues. Tu restais planté là, bouche bée. Tu étais ridicule et ta chère et tendre te le faisait comprendre. Sefra qui avait trouvé l’amour. Quelle nouvelle ! Tu toussas et repris un air plus sérieux. Tu regardas ta femme droit dans les yeux. Elle faisait de même. Elle fit non de la tête. Tu fis la moue avant de répondre également non de la tête. Cette échange, rituel de chaque permission que tu avais, signifiait respectivement « Non, Vesperine n’est pas rentrée. » et « Non, je ne l’ai pas encore retrouvée. ».

Un dernier petit bisou puis la maitresse de maison retourna à ses occupations tandis que toi tu allas déballer tes affaires dans la chambre avant de t’allonger sur le lit, décidé à siester un coup. L’odeur de cookies embauma bientôt la maison, et ton estomac cria famine. La sieste attendrait. Tu avais hâte de déguster les délicieux gâteaux de ton épouse. Cette dernière semblait inquiète, regardant par la fenêtre. Tu l’interrogeas. Elle t’indiqua que Sefra et Rose devraient déjà être revenus de leur balade et qu’ils devaient être là pour le gouter. Tu tentas de la rassurer, qu’il n’y avait aucun danger sur cette île, que Sefra et Rose étaient jeunes et fougueux et qu’ils étaient peut-être occupés quelque part dans les bois, à l’abri des regards. Elle rit en te gratifiant d'un "T'es con".

Un boucan se fit dans l’entrée et un soldat débarqua dans votre cuisine.

- Chef ! Chef ! *hum* Bonjour Mme Hunter *hum* On a un souci. Nos hommes ont été attaqués ! Ceux qui avaient le fruit ! On a pas les détails, le contact escargophone a été coupé. Et…

- Je vous suis, coupas-tu en sortant de la pièce.

Tu préférais épargner les détails à ta femme. Le visage de ton subordonné en disait long sur l’état des quatre rookies attaqués. Les yeux écarquillés, le visage en sueur. Rien de bien bon. Le Marine t’accompagna silencieusement jusqu’au lieu de l’attaque, une clairière au milieu de la forêt de l’île. Une table était renversée, des cartes éparpillées partout. Certaines étaient totalement couvertes de sang. Du sang des rookies massacrés. Massacrés avec une sauvagerie que tu ne pourrais qualifier. Le ou les assaillants s’étaient acharnés avec une telle rage… Un de tes hommes avaient vu la peau de son visage arrachées à force de prendre des coups. Un autre avait vu son torse ouvert en croix, et ses organes internes s’étaient déposés sur le sol. Le troisième avait été démembré et décapité. Le torse avait été retrouvé que plus tard, profondément planté dans une branche au-dessus de vos têtes. Le dernier était juste brisé, comme si il avait été cogné à divers endroit. Les projections de sang allaient dans ce sens. En bref, ce fut un bain de sang, et tes hommes n’avaient apparemment pas pu faire grand-chose. Le détail étrange, c’est que le fruit était toujours là. Il avait été écrasé un peu plus loin, mais il était là. Avais t’on eu affaire à un vol du coup? La violence de la scène te laissait plus penser à une vendetta. Mais auriez-vous été suivis par des pirates revanchards ? Impossible, vous aviez surveillé vos arrières. Tu demandais à tes hommes de faire le nécessaire pour ramener les corps sur le bateau. Toi, tu retournais chez toi. Tes pensées divaguaient sur les causes de cette attaque, et sur les possibilités. La colère montait en toi. Ces rookies étaient de jeunes et braves soldats, plein d’avenir. Tu ne pus t’empêcher de verser une larme pour eux. Celui ou ceux qui allaient faire ça allaient payer. Cher.

Ta femme t’attendait visiblement, inquiète. Alors que tu allais pour la rassurer, elle te parla de Sefra. Apparemment il était revenu à la maison, en sang, avec Rose inanimée dans ses bras. Il semblait bouleversé et il était parti dans le jardin sans lui dire un mot.

Un scénario improbable se dessinait dans ton esprit, et la colère emmagasinée s’était soudainement transformée en panique. Si ce que tu craignais était vrai, la situation allait dégénérer. Tu te précipitas dehors, bousculant sans le vouloir ta pauvre épouse. Tu arrivas derrière ton fils, effondré sur un amas de terre. En t’entendant arriver, il se retourna, le visage rouge et bouffi par les larmes qu’il avait lâché. Il te gueula dessus comme jamais il ne l’avait fait. Tes doutes se confirmèrent. Tes mains commencèrent à trembler. D’une voix anormalement rauque que tu voulais garder calme et posée, tu répondis en secouant doucement la tête.

- Ainsi donc, c’est bien toi qui as assassiné mes hommes dans la forêt...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Le départ du fils feat Juste   Jeu 6 Avr - 8:43

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1768/6000  (1768/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«FB : Le depart du fils.»



Suite à ma crise de colère, le vieux se confirmait à lui-même que j’avais tué ses hommes, j’en avait aucune idée et pour être honnête je m’en fichais complètement car il n’avait pas à faire ce qu’ils avaient fais, c'est-à-dire tuer une jeune femme sans défense pour une simple histoire de vol, ce n’est pas une raison valable pour faire leur bon vouloir et imaginons que je ne soit pas arrivés à temps … peut-être aurait-il put abuser d’elle en étant mourante, ils en seraient bien capable visiblement.

-Oui, c’est bien moi car tes hommes se prennent pour des rois, tuer n’importe qui pour une simple histoire de vol, tu te fou de moi ? Et qui plus est tu reviens seulement à ce moment là ? Tu aurais dut rester à ta base faire des missions inutile comme tu le faisais si souvent ! A ton avis pour quel autre raison Vesperine est parti outre le fait qu’elle soit adoptée ?

Je n’avais jamais piqué une colère pareil et si ce n’était pas mon père et bien élevé par ma mère je lui aurait également refais sa face, je n’avais plus aucune émotion pour personne, sauf pour ma sœur que je voulais à tout prix voir car il n’y avait qu’elle pour me comprendre, entre ma mère qui s’occupait de moi mais je n’étais pas souvent à la maison et Vesperine qui me soutenait tout le temps et s’occupait de moi comme la meilleure des sœur, et ne parlons pas de ce père ingrat qui ose revenir un jour banale et laisse ses hommes faire ce qu’il veut.

-Tu ne sers vraiment à rien ! Vous vous servez de votre abus de pouvoir pour réduire au silence n’importe quelle personne qui vous gênerait un minimum ! Ce monde est pourri par votre faute !


Sur mes paroles je n’avais qu’une seule idée en tête, partir le plus loin possible de cette vie qui était dorénavant inutile avec pour but d’essayer de retrouver ma sœur.

Quelle fut ma surprise lorsque je l’avais revu il y a quelques mois de cela et qu’elle m’apprenait qu’elle était dans l’équipage du pire pirate de ce monde inutile, mais passons ce n’est pas le sujet du jour.

Je m’apprêtais à partir aussitôt sans aucune intention de le laisser parler !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Le départ du fils feat Juste   Mar 11 Avr - 10:57

Hunter JusteChasseur de Prime
avatar

Messages : 31

Navigation
Doriki:
375/0  (375/0)
Fruit du Démon: Kuron Kuron No Mi

Sefra… la scène faisait peine à voir. Ton fils, face à la dure réalité de la vie. Face à ce que tout homme craignait. Sefra venait de perdre à jamais celle que son cœur avait choisie et ce dernier l’en faisait souffrir à tel point que la raison se perdait. Et tu en étais en parti responsable. En ton fort intérieur, tu te sentais coupable de voir ton fils décomposé de la sorte, animé d’une haine qui ne lui ressemblait pas. Tu tremblais presque imperceptiblement. Ton cœur semblait vouloir exploser dans ta cage thoracique.

Que devais-tu faire ? Les paroles de Sefra, bien qu’emplies d’une rage aveugle, étaient blessantes. Blessantes car il avait raison dans certains de ses propos. Blessantes car elles s’attaquaient à toi directement dans ta condition de père. Si ton visage ne laissait passer aucune émotion, mis à part ta mâchoire qui tremblait, tu ne restais pas moins affecté par ce qu’il se disait. Il osait parler de Vesperine, alors que son nom avait été banni des discussions familiales, et associer ta soit disant incompétence à sa fugue datant de quelques années déjà. Quand tu savais quel père elle avait retrouvé…

Abus de pouvoir… La mort de rose était un regrettable accident directement lié à tes décisions. Si tu n’avais pas confié à tes rookies un peu trop motivés la garde du fruit du démon en leur ayant bien précisé que ce fruit était précieux et qu’il fallait à tout prix qu’il fut protégé, l’incident n’aurais peut-être pas eu lieu. Tu imaginais la scène comme un coup de feu paniqué de tes rookies après le larcin opéré sous leurs yeux. Un coup de feu qui ne se serait pas forcément voulu comme létal. Le respect de la vie était une des bases de ton enseignement sur ton vaisseau.

Bien que tu comprenais la profonde colère de ton fils, doublé de sa tristesse infinie, ce qui devait arriver face à une telle situation arriva. Ce n’est pas sans larmes coulant sur tes propres joues que dans un mouvement rapide, tu arrêtas net la fuite de Sefra de la scène de la dispute naissante d’une claque bien sentie. Une baffe d’une telle force que Sefra en fut projeté à terre. Ce fut la première fois, en 18 ans de paternité que tu avais dû recourir à un tel extrême envers tes enfants. Même Vesperine, pourtant bien moins calme que Sefra, n’avait jamais eu le droit à la fessée.

- Sefra… Mon fils… mais qu’as-tu donc fait ?

La réponse était floue même pour toi. Comment traiter l’être qui se trouvait devant toi ? Comment traiter Sefra, fils de ton union avec ta femme, mais aussi meurtrier de tes hommes ? Comment traiter un être qui t’étais cher, que tu voulais protéger, alors que tu devais présentement l’arrêter. Car à l’instant où Sefra avait ôté la vie du premier rookie, il était devenu un criminel.

Tu regardais ton fils encore à terre, la vue partiellement brouillée par le flot de larmes qui sortait de tes yeux. Sefra ne comprenait rien. Il ne voyait en toi qu’un père absent. Il ne voyait pas le père qui faisait tout pour que chaque repas, l’assiette de son fils ne soit remplie, et qu’il puisse se resservir si sa faim n’avait pas été rassasiée. Que son père sacrifiait sa vie dans le travail pour que son fils ne vive convenablement. Qui dans cette scène était le plus ingrat ? Hein, Sefra ? Celui qui ne regardait que son propre nombril, déplorant ce qu’il n’allait pas dans sa vie sans se soucier de celles des autres ? Ou celui qui se donnait les moyens d’offrir ? Tu espérais que cette baffe lui remettrait les idées en place.

- Abruti… Ne vois-tu pas tout ce que je fais pour toi ? Ce que j’endure chaque jour pour que tu puisses manger à ta fin ? Ça te dépasse, hein fils ? Oui mes hommes ont tué Rose, et cela m’attriste de bien des manières. Mais t’es-tu demandé simplement pourquoi ta petite amie avait volé un fruit sous la protection d’hommes de la Marine ? Tu me l’expliques cet acte ? Et ce que tu as fait pour l’en empêcher ? Hein ? Réponds moi !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Le départ du fils feat Juste   Ven 14 Avr - 9:30

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1768/6000  (1768/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«FB : Le depart du fils.»



J’exprimais toute ma rage accumulé aux manques de présence de mon père, je ne lui laissais pas le temps d’en place une, je n’avais jamais été aussi en colère contre quelqu’un même avec ma mère et surtout même avec Rose, tout revenait à mon père qui semblait n’avoir rien fais, et pourtant malgré tout cela il ne trouva pas de meilleur solution que de me baffer un grand coup, la première de toute ma vie, en à peu près 18 ans d’existence et pas des plus douces, elle me faisait assez mal pour laisser une grosse marque rouge sur ma joue et également me laisser à terre.

Sur le coup j’étais surpris de sa réaction mais également me faisait un peu de bien, le colère ne partait pas complètement néanmoins mon sang-froid revenait un peu, mais le simple fait de l’avoir entendu une nouvelle fois en disant simplement « qu’as-tu donc fait ? » me remettait sur mon chemin colérique, je le voyais mal me calmer en me défonçant simplement ou en me giflant une nouvelle fois, puis vint un moment ou le père prenait enfin son courage à deux mains puis m’expliquait plusieurs choses.

Il m’expliquait vaguement tout ce qu’il faisait pendant qu’il n’était pas là, un travail ingrat d’après lui, certes, et il en rajoutait sur le fait que c’était grâce à lui que nous pouvions mangés ce que l’on voulait et quand on le voulait, en attendant qui d’autres pouvait le faire, Vesp et moi n’avions pas l’âge de travailler et notre mère préférait s’occuper pleinement de nous en l’absence de ce dit père …
Il abordait ensuite le moment choquant de cette dispute, la mort de Rose … Il m’avait quand même fais remarquer une chose que je ne saurai expliquer, pourquoi avait-elle fais cela ? En revanche le reste je pouvais y répondre avec aisance :

-Je ne sais pas pourquoi elle a fait cela mais en tout cas je ne pouvais l’en empêcher car nous nous étions disputés plus tôt, j’étais partit à sa recherche et c’est seulement lorsque j’entendais ses cris que j’ai accourus vers elle et je la voyais mourante ! Et même si sa mort était dût au vol, explique moi la raison pour laquelle tes sbires avaient le sourire aux lèvres alors qu’elle était mourante et en supplément, ils se rapprochaient d’elle, explique moi ces conneries !!

Ma colère était remonter de plus belle, rien que le fait d’imaginer ce qui se serait passé si je n’avais pas courus dans tout les sens dans cette forêt, on nous disait tout le temps que les soldats étaient parfait pendant notre enfance, et bien maman sache que tu te rompes royalement, si mon père n’était pas un soldat respecté, je n’ose imaginé ce qu’ils auraient put te faire …
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Le départ du fils feat Juste   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Le départ du fils feat Juste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Rp mission Avec Elsa Scarlet] Et dire qu'au départ c'était juste pour amuser la galerie.... Jerenn vs Elsa
» Push it back down, blackout, blood in your eyes... (part 2) • Feat Matthew & Serah
» Tentative désespérée - Départ [Rang C] feat. Nako, Akane & Aemon
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-