AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vous avez dit inhospitalier? [Caligo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Message
MessageSujet: Re: Vous avez dit inhospitalier? [Caligo]   Sam 8 Juil - 17:12

Reed Grigory~ Aussi grand que curieux ~
avatar

Messages : 359

Navigation
Doriki:
682/6000  (682/6000)
Fruit du Démon: Golem Golem no mi


Astuce de



pêcheur




J’avais du mal à me rendre compte que je vivais bien cette journée. En général ça ne se passait pas si bien en fait. La Marine arrivait tôt ou tard ou bien mes maladresses me forçaient à me tenir tranquille. C’était rare que je m’amuse autant ! Surtout avec un humain que je venais à peine de rencontrer quand j’y pensais. D’un autre côté je me disais aussi que le monde n’était peuplé que de personnes imbues d’elles-mêmes ou avec une vision des choses plutôt détestable. Cette rencontre me rendait d’autant plus heureux : ce monde valait la peine d’être vu, ça le savait mais ses habitants aussi valaient la peine d’être connus ! C’est vrai qu’au final, à nous deux on s’était bien marré !

Ça me donnait encore plus envie de rencontrer un équipage qui veuille bien de moi et aussi qui possède les mêmes rêves que moi. Je ne courais ni après la gloire ou le profit, je voulais juste vivre, voir, gouter, trouver du plaisir dans ma liberté ! Il fallait que j’en profite ! Je ne savais combien de temps encore je serais en compagnie de mon nouvel ami ! Jusqu’ici il avait été gentil et m’avait toujours suivi mais il avait sans doute d’autres choses à faire, je ne voulais pas déjà penser au moment où l’on devrait reprendre nos routes respectives… Pour me changer les idées je me focalisais donc un peu plus sur ce qui m’entourait, observant comment vivaient les pirates dans cette ville.

La majeure partie d’entre eux étaient saouls à cette heure-ci, le soleil étant passé du jaune cuisant à l’orange chaleureux. Les fêtes commençaient donc si tôt ici ?! Je croisais d’anciennes connaissances puis finalement c’est Caligo lui-même que j’apercevais ! Je lui posa une question et voilà déjà qu’il me répondait, tout sourire lui aussi ! Alors comme ça il n’avait que l’accompagnement sans avoir ni boissons, ni poissons ? Incroyable ! Inadmissible !

« Qu-QUOI ?! Mais va vite pêcher alors ! T’as pas la dalle, toi ?! Moi je meurs de faim ! Ça prend du temps de pêcher du poisson avec vos cannes ! Au moins que… J’ai ma propre technique, si tu veux je te montre ! C’est pas plus mal que tu sois médecin en fait ! Ouahahaha ! T’inquiète tu comprendras ! Et pour la bière ben, je pensais que tu passerais aux adresses dont tu m’avais parlé, moi j’suis allé partout sauf là quoi… Bon, va sur mon épaule, on va accélérer le mouvement sinon je vais finir par provoquer un tremblement de terre à cause de mon ventre qui gargouille ! »

D’habitude j’étais pas autant l’estomac-sur-patte-de-service mais là, j’avais vraiment la dalle ! Je prenais donc de plus grandes enjambées et je nous amenais le long de la berge, un peu à l’écart du port. J’expliquais ensuite ce qu’il allait se passer. Je ne sais pas pourquoi mais mon doigt était un appât qui attirait toujours des poissons suffisamment gros pour être capable de le mordre. Ça m’attirait des emmerdes parfois quand j’étais en mer mais à part ça, ça m’assurait toujours de pouvoir manger ! J’aurais donc besoin de lui si jamais la mâchoire qui se refermerait sur mon pauvre bout de chair était un peu trop forte. Sans attendre, je m’exécutais, plongeant mon index dans la mer.

Rien qu’avec ça, je sentais que ma malédiction faisait effet. Ça m’enlevait un peu de force mais je parvenais à rester maitre de mes mouvements ! Il ne fallut pas plus de 5 minutes pour qu’enfin une créature marine me prenne pour son dessert. Sous la douleur, je partais en arrière et manquais de me prendre la tête dans un arbre. Par réflexe, je frappais la satanée poiscaille mais pour la peine, elle ne lâchait rien ! Sans mon compagnon pour m’aider à ouvrir la gueule de ce truc, j’aurais peut-être perdu mon doigt ! Heureusement, après s’être occupé du diner, on s’occupa de ma blessure en quelques minutes (paraissant un peu longues pour moi).

Le pouce bandé, je demandais alors à Caligo s’il voulait passer ou non aux endroits qu’il avait dit, parce que bon, j’avais quand même pris de la bière, déjà alors peut-être qu’on en aurait assez comme ça ! Surtout que bon, impossible qu’il mange entièrement un poisson qui faisait deux fois sa taille ! Tout humain qu’il était, son appétit ne pouvait être aussi grand ! N’attendant pas sa réponse, je créais un golem qui s’occuperait d’aller récolter du bois pour le feu. J’avais assez donné de ma personne pour aujourd’hui, na !



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vous avez dit inhospitalier? [Caligo]   Sam 12 Aoû - 1:53

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1352/6000  (1352/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


   


 Vous avez dit inhospitalier?

Cette journée semblait à la fois passer à une vitesse folle et en même temps ne pas avoir de fin. En même temps, qui voudrait voir la fin d’une si bonne journée? Pas de marines à des milles à la ronde et mise à part quelques escarmouches, rien de négatif à noter.

Beaucoup de rire, de détente et d’amusement, ces quelques petits mauvais événements n’étaient donc rien à tes yeux. Malgré tout, avec tout, la faim commençait à se faire présente de façon compréhensive. Cependant, bien qu’il y ait de la viande à volonté, il te fallait autre chose sous la dent.

Tu avais prévus de prendre une branche au bout pointu en guise de lance et de piquer les poissons avec, comme tu pouvais flotter par-dessus la mer ça ne serait pas bien difficile pour toi d’en attraper un ou deux pendant que le riz allait cuir. Le poisson cuisait aussi plutôt rapidement à ton goût, tu n’attendrais donc pas trop longtemps avant de manger à ton tour.

Tu avais toujours aimé cela de ton mode de vie; ne pas avoir nécessairement besoin d’acheter la nourriture, juste la pêcher ou la cueillir tout simplement.

Tu ne pus retenir un immense sourire lorsque le géant s’exclama un immense « Quoi » quand tu mentionnas pêcher et pouffa légèrement quand il te demanda si tu n’avais pas la dalle, ce à quoi tu répondis que oui. Il t’était cependant inutile de dire que tu avais plus de patience avec ta faim, ne désirant pas de dépêcher de manger.

Des plans pour te sentir sur le point d’exploser ou de mal cuir quelque chose. Tu lui expliquas cependant que tu songeais plutôt utiliser un bâton /lance pour attraper ta poiscaille, un ou deux. Tu penchas la tête sur le côté, curieux quand il mentionna sa technique, suivit du fait que s’était bien que tu sois médecin…. Où est-ce qu’il s’en allait avec cette technique?

- « Pour la bière j’étais en chemin, on est juste à côté d’un des bars justement. » Tu le montras du menton en souriant. « Puis il aurait été difficile de me déplacer avec plusieurs tonneaux à l’intérieurs des boutiques. »

Tu te posas sur son épaule, guidant le géant vers les bars que tu connaissais, gardant un œil sur les alentours. Ne sait-on jamais ce qui peut nous atterrir sur le bord de la gueule en une seconde d’inattention. Tu remarquas facilement que le géant prenait de plus grandes enjambés, sans doute était-il bien plus affamé que toi et depuis plus longtemps? Il n’en reste que ça t’arracha un léger sourire.

Alors que vous dépassiez le port, tu ne pus t’empêcher de regarder la mer. Depuis toujours elle avait été dans ta vie, comme de tous ceux vivants sur une île ou naviguant par elle. Son odeur porté par le vent t’apaisa et te détendit d’avantage. Il n’y avait rien de plus doux que le chant des vagues et l’odeur du sel marin après tout! Sauf peut-être les cris, les pleurs et l’odeur du sang de ceux qui osaient se mettre sur ton chemin.

Tu fus sortit de tes pensées par Grigory que tu écoutas alors qu’il t’expliquait finalement en quoi consistait sa technique. Tu n’aimais pas trop l’idée d’une côté car il suffirait qu’un poisson est les dents assez aiguisées pour lui trancher le doigt sans difficulté. Tu le regardas néanmoins plonger son doigt dans la mer, te doutant qu’il en ressentirait les répercussions immédiatement.

S’était sans doute ton seul regret, ne plus pouvoir nager dans la mer comme lorsque tu n’étais qu’un jeune gamin encore intouché par une malédiction.

Tu ne grimaças même pas lorsque finalement le géant eut une prise, ayant connu toi-même pire qu’une morsure au doigt, tu pouvais néanmoins imaginer que ça devait faire mal pour lui. Tu quittas son épaule lorsque, par réflexe, il se recula et frappa la poiscaille qui décidément était en amour avec son doigt. Faisant naître deux bras et mains dans ton dos tu l’aidas à lui ouvrir la gueule pour relâcher son doigt.

Tu lui pansas finalement le doigt, faisant attention à ne pas lui faire d’avantage mal avant d’hocher la tête.

- « Je t’ai déjà montré les places en venant ici, alors ça ne sera pas bien long de toutes les faires. Change ton pansement au couché et au levé, et lave le à chaque fois. Ça préviendra l’infection. Merci pour le poisson en passant

Tu lui souris gentiment.

© Frimelda, sur une proposition de © Blork

_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vous avez dit inhospitalier? [Caligo]   Dim 13 Aoû - 11:43

Reed Grigory~ Aussi grand que curieux ~
avatar

Messages : 359

Navigation
Doriki:
682/6000  (682/6000)
Fruit du Démon: Golem Golem no mi


Le feu ou



la boisson ?




J’étais ravi de savoir que malgré la faim, mon ami semblait parfaitement calme et serein mais s’était pas mon cas ! Moi, à force de me trimballer avec mon sac de viande, je commençais vraiment à avoir les crocs, d’ailleurs je devais même avaler plus souvent ma salive, sous peine que je ne commence à baver. Sûr que j’aurais l’air d’un parfait crétin, ou bien d’un mangeur d’humains ! Inutile de choisir, j’avais aucune envie qu’on me prenne pour l’un ou l’autre ! Mentalement sur le cul, j’écoutais donc Caligo, m’expliquer qu’il lui aurait été impossible de se balader avec plusieurs tonneaux dans les mains. Mouais, c’est vrai qu’il n’avait pas ma taille, pour certaines choses, je devais admettre que c’était bien d’être plus grand que la moyenne mondiale !

Après s’être expliqué, il embarqua rapidement sur mon épaule, alors qu’on rejoignait la rive, il me montra au passage de quels bars il m’avait parlé. Parfait tout ça ! J’aurais plus très longtemps à attendre ! Il était plus que temps que je me mette quelque chose sous la dent ! J’étais aux anges en m’imaginant cette viande cuite à souhait, ce jus dégoulinant et… Merde putain ma salive ! J’avalais rapidement en espérant que l’observateur sur ma clavicule ne remarque rien et puis finalement on arrivait dans un coin tranquille où j’eus tout le loisir de me faire charcuter le doigt. Une fois pansé, je remerciais d’ailleurs le médecin pour ses précieux conseil, tout en me disant que je devrais investir dans les bandages.

Je lui rendais également son sourire lorsqu’il me remercia pour le poisson. Il est vrai que je ne me laissai pas mordre le doigt pour n’importe qui. On pouvait dire que c’était dans le détail qu’on repérait les marques d’amitié mais quel horrible type je serais si je n’offrais pas un peu de ma personne pour quelqu’un qui m’avait supporté toute la journée et avec qui j’allais partager un repas ! Bon, et bien, il ne restait plus qu’à aller aux derniers bars ! Je pensais m’occuper du feu mais j’allais m’occuper moi-même de la boisson, je suis sûr que là, je pouvais battre mon compagnon à la loyale niveau vitesse, tellement je crevais d’envie de manger ! J’me répète mais, bordel, les crocs putain !

« De rien, dis ! Je pensais m’occuper du feu mais je peux te laisser la besogne ? Je fonce chercher quelques tonneaux aux lieux que tu m’as dit et je reviens ! Et fais gaffe, si le feu est pas prêt quand je reviens, j’entame ton riz ! Ouahahaha ! »

Sur ce, je me relevais, désactivais le golem que je venais à peine de créer et fonçais une nouvelle fois (et la dernière pour aujourd’hui, j’espère) vers la ville ! Un, deux, trois, quatre établissements et autant voir un peu plus de tonneaux, dans les mains, je me redirigeais vers la forêt où mon compère m’attendait. Manquant de peu de me fouler la cheville à cause du petit trou que j’avais créé plus tôt dans la journée en donnant une bonne leçon au pirate, j’arrivais finalement en un seul morceau et les tonneaux intacts, quoiqu’un peu secoués sans doute. Mes doutes se confirmèrent quand je tendais le premier à Caligo, qu’il l’ouvrait et que le bouchon sauta si fort qu’il lui traversa la tête pour se perdre dans les arbres !

« Ouahahahahaha ! Désolé, j’suis désolé ! J’ai failli me péter la gueule dans la ville, j’ai dû un peu les secouer sans faire exprès ! Bon, et ce feu ? Je te pique du riz ou bien ?… »

Toujours souriant de toutes mes dents, je me posais finalement, appréciant décidément l’arbre que j’utilisais comme dossier. J’attrapais moi aussi un tonneau et l’ouvrait avec précaution. J’avais pas tellement peur du bouchon, mais avec mes énormes doigts en comparaison du petit morceau de liège, j’aurais pu casser le bois sans m’en rendre compte ! Après quelques minutes, on débuta notre petit banquet, pour mon plus grand plaisir. Etais-ce à cause de la faim ou grace à la compagnie ? Tout me semblait meilleur aujourd’hui… Qu’est-ce qu’on était bien autour d’un bon petit feu ! Finissant de suçoter un os, j’en revenais à mes questions. J’étais sûr que ça n'avait pas dû lui manquer, tiens !

« Et donc, c’est quoi la suite du programme ? Tu vas continuer à voyager en solitaire ? Moi, j’espère me trouver rapidement un équipage… Ça sera tellement mieux que mes plans foireux au jour le jour ! Ouhahaha ! »



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vous avez dit inhospitalier? [Caligo]   Jeu 24 Aoû - 5:34

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1352/6000  (1352/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


   


 Vous avez dit inhospitalier?


Jaya était une île des plus intéressantes, à ton sens. Un lieu pratique pour éviter la Marine, se planquer un moment et même festoyer quand on s’ennuyait. Bien que tu ne sois pas le genre à faire le premier, tu ne pouvais qu’avouer l’utilité de l’île pour les deux premiers. Tu en pris note dans un coin de ta tête. Au vus de ton métier il t’était souvent nécessaire d’avoir une planque où te cacher quand les choses devenaient un peu trop chaudes.

Puis qui sait? Peut-être que durant ton séjour il y aurait des occasions de travail qui s’offriraient à toi? Dans un tel endroit elles ne devaient pas manquer, bien que pour l’heure tu ne risques pas de t’adonner à un examen de routine ou une opération. Bien qu’au vu de comment cette journée semble vouloir vous rendre fou, cela pourrait être une possibilité.

Après toutes les péripéties que Grigory avait traversé, tu espérais ne pas connaître les mêmes. Ayant été épargné une première fois, peut-être n’aurais-tu pas autant de chance par la suite? Mais qu’importe, une fois que cela serait passer tu ne pourrais certainement qu’en rire, voir que tu le ferais sur le coup.

Tu ignorais encore combien de temps tu passerais avec Grigory, puisque tu ne te lassais pas de sa compagnie pour le moment. Pourtant, vous saviez tous les deux que ça arriverait et tu ignorais encore ce que tu ferais par la suite. Resterais-tu encore un moment pour te faire un peu d’argent sur les âmes infortunées et blessées ou reprendrais-tu immédiatement la mer après avoir voler le navire d’un équipage bourré?

La question se posait sérieusement.

Mais ce n’était pas le moment; tu venais de soigner le doigt du géant et le remercier du poisson et celui-ci te dit qu’il allait s’occuper de la boisson, toi du feu. Tu hochas la tête, acceptant la tâche et rigolas à sa supposer menace.

- « Le feu sera prêt, ne t’inquiète pas! »

Après que le géant fut parti tu te mis au travail pour allumer le feu, à l’ancienne. Plus long, mais tu étais un habitué de cette technique. Bientôt une petite flamme apparu et tu lui mis des feuilles mortes pour l’aider à prendre d’avantage. Assis en tailleur sur le sol, tu t’évertuas donc à nourrir le feu jusqu’à ce que les flammes soient assez hautes à ton goût.

Si concentré sur ton feu, tu n’entendis même pas le géant revenir et faillis sursauter lorsque tu le captas du coin des yeux. Encore une chance que tu avais le parfait contrôle de tes expressions et de ton corps! Tu le saluas de la main en te relevant, ne prenant même pas la peine de secouer la poussière de ton arrière train et t’approchas de lui.

- « La tournée des bars a été bonne à ce que je peux voir! »

Tu souris lorsqu’il te donna le premier tonneau que tu débouchas, te retrouvant avec un trou dans la tête lorsque le bouchon la traversa. Estomaqué, tu restas un moment sans réagir avec d’éclater de rire et de regarder le géant qui t’expliqua la situation. C’est sûr qu’après une telle mésaventure, le bouchon ne pouvait que réagir de cette façon! Encore heureux que tu fus un Logia, sinon bonjour l’ecchymose au front…

- « Le feu est prêt, j’allais mettre mon riz, le poisson et la viande à cuir. »

Aidant le géant avec les bouchons, tu gardas cependant à l'œil les bouchons. Bien qu'intangible, tu n'aimais pas avoir des trous dans la tête. En même temps, tu avais mit la nourriture sur le feu grâce à Thousand Hand.

Buffet commencé, il fallait avouer que s'était plus qu'excellent! La joie de cuisiner par soi-même avec des éléments pris dans la nature - sauf tes fines herbes.

Tu redressas la tête lorsque Grigory commença à te poser des questions, notamment sur la suite du programme et ce que tu allais faire par la suite. Tu pris un moment pour réfléchir, restant indécis.

- « Je l'ignore. Je crois rester un moment, dans ce genre d'endroit on fini toujours par avoir besoin d'un médecin. Ça me permettra de me faire de l'argent et de me poser un moment. Au moins ici je suis sûr que la marine ne débarquera pas sans la fanfare qui va avec. » Tu lui souris « Je suis sûr que tu te trouveras un équipage. Peut-être qu'un jour j'en rejoindrais un, je ne sais pas encore. J'aime bien cette liberté, même si j'avoue que j'aimerais bien avoir un endroit où appartenir. » Tu pris une gorgée de bière avant de regarder le ciel. « Pour la suite du programme, je l'ignore aussi. Peut-être que le temps nous réserve encore des surprises? »
© Frimelda, sur une proposition de © Blork

_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vous avez dit inhospitalier? [Caligo]   Mar 29 Aoû - 17:52

Reed Grigory~ Aussi grand que curieux ~
avatar

Messages : 359

Navigation
Doriki:
682/6000  (682/6000)
Fruit du Démon: Golem Golem no mi


Autour du



feu




Ce feu nous tendait enfin les bras ! ‘Pas trop tôt ! Après m’être excusé et avoir ri de ce qui s’était passé avec le premier tonneau, je prenais place, tout comme Caligo, autour de notre barbecue artisanal. Grace à ses pouvoirs, le petit humain avait posé la viande à griller en un temps record, il ne nous restait donc plus qu’à baver en attendant de prendre le morceau qui nous plairait. Moi j’aimais la viande, peu importe qu’elle soit saignante ou non alors je décidais d’ouvrir les hostilités avant de poser une nouvelle question à mon partenaire. On avait passé la journée ensemble mais ça m’avait paru si court… Alors tout ce que je trouvais à demander concernait la suite de son aventure. Après tout, il semblait apprécier son train de vie actuel.

« C’est clair qu’ici tu seras tranquille ! Surtout qu’on a dû foutre la trouille à toute la forêt ! Ouhahaha ! Merci, c’est gentil ! Si tu veux, si j’en trouve un avant toi, j’essayerais de te retrouver ou te contacter pour t’y inviter ! Ça serait génial ! »

Il souriait et perdait son regard dans les étoiles. Après une journée entière, je le connaissais un peu mieux mais il me faudrait sans doute un peu plus de temps pour me faire à son physique. C’était bien la première fois que je voyais un modèle réduit avec autant de tatouages et des yeux noirs. Il était repérable mais ça lui donnait un look un peu méchant au premier abord. Inutile de dire qu’une fois qu’on creusait, on se rendait vite compte que sa dégaine se rapprochait plus d’une carapace que d’une façon d’exprimer son style. J’y pensais mais… S’il ne m’était jamais rentré dans le bras, peut-être ne nous serions nous jamais parlé en fait ? Peut-être que si j’étais venu un jour plus tôt je ne l’aurais jamais rencontré !

C’est fou comme le hasard faisait bien les choses parfois ! Ça se jouait à peu de choses quand on y réfléchissait… Il prit une gorgée de bière, je l’imitais avec un tonneau et voilà que maintenant il me parlait de surprises. Ha non. Non, non, non ! J’ai assez donné, moi ! J’ai limite pas arrêté de faire des gaffes ou bien de m’attirer des problèmes ! Et lui se demandait si on allait avoir d’autres surprises ?! Il était vachement relax ! Un peu trop, même ! Lui, il a facile, il est plus petit et en plus c’est un logia ! Moi avec ma taille, j’étais plutôt content quand on me laissait tranquille !

« Quoi ?! J’espère que non ! T’as pas eu assez de surprises aujourd’hui ? Moi, oui ! Alors si tu en veux, soit mais ne m’inclus pas dedans, merci ! C’est un coup à nous attirer des emmerdes ça ! Ouhahahahaha ! »

Souriant aussi, je reprenais un morceau de viande bien juteux près du feu et remerciais intérieurement tous ces animaux qui avaient cru bon de se mesurer à nous. D’une bouchée j’arrachais ensuite la viande de l’os et mastiquait avec plaisir ce trophée. Ce que mon compagnon venait de dire me tournait dans la tête. Même si je ne voulais pas de surprises, je trouverais quand même dommage que nos routes se séparent alors j’espérais au moins que cette soirée durerait longtemps… Sans doute devrait-il repartir ? Moi aussi de toute façon. Je voulais découvrir le monde alors je ne resterais pas un mois sur la même île ! Rien n’empêchait qu’on garde le contact, de toute façon !

En tout cas, les bars qu’il m’avait conseillés valaient le coup ! L’alcool accompagnait parfaitement la viande et je me régalais. A la place des gargouillements je sentais mon estomac qui se préparait à faire remonter un énorme rot par contre ! Impossible de le retenir, le gaz remonta mon œsophage et…

« BRÔÔÔOOOOH ! Wow, il était puissant celui-là ! Ouhahaha ! »



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vous avez dit inhospitalier? [Caligo]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Vous avez dit inhospitalier? [Caligo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» [Inutile] Qu'est ce que vous avez fait hier ?
» Si vous avez du temps à perdre :)
» Vous avez dit couleurs primaires ?
» Vous avez lu l'histoire de Jessie James? - Clyde's links

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Jaya-