AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Message
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Jeu 13 Avr - 21:01

Jewelry Bonney
avatar

Messages : 72

Navigation
Doriki:
2178/6000  (2178/6000)
Fruit du Démon: -

Le spectacle devenait de plus en plus agité, alors que Bonney avait donné des forces aux humains présents, surtout à Shira. Il avait visiblement repris du poil de la bête, qu'il n'avait jamais cessé d'être d'ailleurs. Il donnait l'impression de lui préparer une place au chaud, et Bonney devait bien avouer que ça lui tentait de refaire un petit tour sur son dos comme au bon vieux temps quand ils étaient encore ensemble. C'était quelque chose de tout à fait particulier et elle se sentait vraiment spéciale de pouvoir voler sur un zoan, ce n'était quand même pas tous les jours qu'elle avait la possibilité de s'élever plus haut que la terre sans devoir retomber avec fracas.

Mais alors que Bonney continuait d'observer le spectacle malgré que peu s'aperçoivent de leur bref vieillissement, un sombre individu pointa le bout de son nez. Il s'agissait non pas du principal instigateur de cette fête ratée bien que défoulante deux minutes, mais du roi des pirates. Elle avait du mal à croire que c'était bien lui, alors qu'il était mort à East Blue soit pas du tout sur Grandline, à des miles et des miles de leur position. En plus elle n'était pas là lors de son exécution, elle avait eu autre chose à faire ce jour-là. Dans tous les cas elle avait entendu parler de sa mort, c'était ce qui comptait au final. L'ennui était qu'il correspondait bien aux descriptions qu'on faisait de lui, que ce soit sa moustache ou son accoutrement impérial digne de sa réputation. Le brumisateur pensait pouvoir l'affronter, et il avait des chances de le retarder, comme il ne pouvait pas envoyer son fluide combatif en tant que mort.

C'était à ce moment que Bonney décrochait en général, qu'elle préférait s'enfuir pour laisser les autres se débrouiller avec les grands comme à Shabondy deux ans auparavant. Que ce soit un amiral ou le roi des pirates, ça sentait mauvais si il se mettait à attaquer. Après, il y avait fort à parier qu'avec son corps fragile et avec l'âge, il ne fasse pas beaucoup plus de dégâts qu'un Shanks sans fluide, mais il restait tout de même trop dangereux pour tenter le coup. En plus la demoiselle voyait ses compagnons tenter de fuir en descendant du géant pour se jeter dans la gueule du loup. Ils ne firent pas le poids évidemment, ce qui leur valut une mort prématurée mais prévisible. La demoiselle ne pouvait pas contenir sa colère contre ses compagnons qui lui avaient fait confiance, jusqu'à ce qu'une force inexpliquée les pousse à se lancer contre Roger alors qu'ils étaient en sécurité. Heureusement de son côté elle restait bel et bien là en attendant que Shira se débarrasse de son poursuivant légendaire.


-Je suis prête, Shira, dès que tu es libre je saute, t'auras qu'à me rattraper en vol et on se tirera loin de ce plan foireux.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Jeu 13 Avr - 21:42

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 419

Navigation
Doriki:
1352/6000  (1352/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Event d'introduction

Gol D. Roger


(It's terror time again) ▽ You hear the screeching of an owl. You hear the wind begin to howl. You know there's zombies on the prowl and its terror time again. They've got you running through the night. Its terror time again and you just might die of fright; it's a terrifying time! You hear the beating of your heart, you know the screaming's gonna start. Here comes the really scary part: And its terror time again.
Les choses ne cessaient d’empirer encore et encore. D’abord il y avait eu de simples zombies que tu avais tenté de ralentir avec ton brouillard en leur masquant la vue, ayant quelque peu oublié de tenir compte des autres. Le résultat avait pourtant été le même; les morts vivants n’avaient pas été affecté par ta distraction, semblant s’appuyer alors sur leur ouïe pour vous trouver. Le pire restant que peu importe vos attaques, ils se relevaient. Même si tu perçais leurs organes vitaux, ils ne sentaient rien. En même temps, on ne peut pas tuer ce qui est déjà mort. Mais même lorsque leur moelle épinière était touchée, ils finissaient par se relever. Tu ignorais pour l’heure combien de temps cela prenait pour qu’ils se régénèrent, n’ayant pour le moment encore rien testé du genre ni fait de décompte.

Il y avait eu cette femme à la chevelure de pomme - ou d'herbe comme vous préférez - qui semblait parler avec la jeune femme aux cheveux rouges. Tu avais d'ailleurs été surpris que les zombies les évitent, ne les attaquent pas. Mais tu avais vite compris que la femme ne vivait plus; les marques sur son corps en furent la preuve incontestable. Donc, elle ne pouvait être celle contrôlant les morts-vivants puisqu'elle faisait partie de cette armée.

Puis, il y avait eu les géants revenu de leur repos éternel. Le choc passé, tu avais tout de même remercié ta rencontre avec Grigory pour ne pas rester sur le cul. Avec cette rencontre tu avais ainsi pus avoir quelques renseignements utiles en tête, bien que les nouveaux arrivants ne pouvaient pas réellement grand-chose contre un logia comme toi. La chance était de ton côté à ce niveau-là, bien que tu avais dû faire face seul à un géant. Si tu ne craignais pas ses coups, alors que Taizone – le compagnon de Vesperine – lui avait fait un vol plané, tu savais aussi que les autres seraient alors touchés.

Tu avais ainsi préféré la fuite en forêt, entraînant ton stalker avec toi en espérant le ralentir. Ce n’était qu’au bout d’une longue course poursuite que tu avais fini par l’aveugler de ton brouillard avant de revenir vers la plage. Bien sûr, tu ne te doutais pas que le pire restait encore à venir.

Le pire en la personne de Gol D. Roger. L’ancien roi des pirates ayant été exécuté plus de vingt ans auparavant. Tu étais né à ce moment-là, mais tu n’avais aucun réel souvenir de celui qui avait popularisé la piraterie avec son trésor. Le One Piece. Personne ne savait ce que s’était, et pourtant beaucoup le cherchait. Tu ne comprenais pas que l’on puisse chercher quelque chose dont on ne connait ni l’emplacement exacte avec certitude ni l’apparence.

Mais voilà, tu ne comptais pas partir à sa recherche de toute façon, préférant ta petite vie tranquille de médecin au noir/bandit à celle de grand vilain pirate. Or, il restait que ta vie tranquille s’était, en une nuit, changée en horreur. Certes, ton frère n’était nullement visible pour l’heure et une chance, mais il restait que tu devais faire face à l’un des plus puissant pirate que Grand Line avait connus!

Les navires ayant été détruits, sauf celui du père de Vesperine à ce que tu pus voir, vous aviez peu de chance de pouvoir fuir par la mer et donc vous deviez confronter ces créatures autant que possible. Même le défunt roi des pirates. Ce dernier faisait d’ailleurs face à Shiraho, ciblant le capitaine au fruit Zoan mythique. Tu t’étais porté à son secourt, malgré que tu sentais que tu ne tiendrais pas longtemps avec ce qui te restais d’énergie pour ton fruit.

Certes, cela faisait longtemps que tu le possédais, que tu avais entraîné tes réflexes et son utilité défensif, sauf que l’énergie ne se renouvelait pas aussi vite et que tu n’avais pas l’habitude des combats du genre. Shiraho te cria d’ailleurs quelque chose qui te fis sentir stupide; et si Roger avait le haki? Ô merde… Tu n’y avais absolument pas pensé! Le pauvre avait tout de même pris une sacrée raclée.

Derrière vous, tu entendis une voix féminine crier après quelqu’un. Du coin de l’œil tu jetas un rapide coup d’œil pour voir Taizone avec ce qui étais pour toi une sorte de barrière d’acide, comme pour garder à distance la zombie aux cheveux verts de la jeune femme aux cheveux rouges. Celle-ci ne semblait pas contente, bien qu’elle fût attaquée par la zombie calme plus si calme. Ne pouvant rien pour elle, tu te concentras sur Roger, décidant d’attaquer; profitant qu’il te restait de l’énergie pour rester intangible autant que possible, tu fonças sur Roger ton scalpel en main.

D’un mouvement précis, tu lui ouvris le bas du ventre. Ton geste fut difficile à cause des habits, mais tu y parvins tout de même. Roger balaya l’air de son bras, tentant de te frapper vraisemblablement et tu dus te concentrer autant que possible pour garder ton réflexe; le membre te passa au travers en même temps que tu plongeais ta main dans la plaie fraîchement faite, attrapant les intestins.

Un homme de taille moyenne possédait en moyenne 7m d’intestins; un organe assez résistant dont tu voulais te servir pour attacher les jambes de Roger. Attaché avec ses propres tripes, peut-être qu’il serait immobilisé assez longtemps? Alors que tu allais littéralement lui mettre les tripes à l’air, tu entendis un cri strident qui te fis te retourner et la scène qui s’offrit à toi se résumait ainsi; zombie aux cheveux vert à terre, fille aux cheveux rouges criant jusqu’à ce qu’un changement s’opère, comme si elle se calmait d’un coup.

Déconcentré, tu n’avais donc plus l’esprit sur ton réflexe de logia et le coup de poing qui te frappa, il te percuta de plein fouet dans le ventre. Le souffle coupé, tu sentis tes pieds quitté le sol, quitté le sable sur lequel tu te trouvais. Comme au ralenti, tu vis le poing de Roger dans ton ventre avant d’être envoyé dans les airs.

Tu avais l’habitude de voler, de planer ou de flotter avec ton fruit, voir léviter d’après certaines personnes, mais jamais ne l’avais tu fais à reculons. L’air, le vent, siffla à tes oreilles et avant que tu ne comprennes ce qui t’arrivais, ton flanc droit percuta la plage de plein fouet. Comme sur de la glace ou sur une pente enneigée, tu sentis ton corps glisser et le sable brûler ta peau par friction.

Le souffle encore coupé, tu peinais à respirer. Ton souffle s’entrecoupait entre chaque inspiration et la douleur explosa dans ton ventre dès la première tentative de respiration. Tu pouvais sentir distinctement les doigts, les articulations et jointures du pirate dans ta chaire, dans ton ventre même si son poing n’était plus là. Quelque chose d’humide vint toucher ton dos, légèrement, comme une caresse du bout des doigts.

Or, tu sentis tes habits s’imbiber d’eau. Ce ne fut qu’à la seconde fois, haletant, que tu compris de quoi il s’agissait; Gol t’avais littéralement envoyé presque dans la mer! Les vagues venaient lécher ton dos et tu sentais tes dernières forces te quitter. Tu réalisas alors que dans ta main, tu tenais un morceau des intestins du mort-vivant; sous le coup de poing tu avais tu saisir l'organes et ne l'avais pas lâché en étant projeté.

Tu te relevas péniblement, regardant les zombies s’avancer vers toi avec l’intention de t’achever; chose que tu ne voulais absolument pas! Du coin de l’œil, tu aperçu un reflet bleuté t’annonçant que Vesperine était de nouveau sur la plage. Sérieusement? Pourquoi avait-elle quitté la sûreté du navire! Certes, elle était dans un excellent état pour se battre – bien meilleur que le tien actuellement – mais ses balles n’affectaient pas les zombies! Tout du moins, que très peu. Elle aurait été mieux sur le navire, hors de leur portée non?

Une main sur ton ventre, crachant le sang que tu avais en bouche sur le sable, tu bougeas, te déplaças pour ne pas permettre aux zombies de t’avoirs. À l’écoute de ton corps, tu sentis une douleur dans ton flanc, sous ta peau, t’annonçant une fracture plus que probable d’au moins deux côtes. Il ne fallait surtout pas que tu prennes un coup de ce côté-là, sinon ces dernières pourraient facilement percer ton poumon! Tu n’avais pas l’intention de mourir noyé dans ton sang.

Tu respiras lentement, profondément, pour tenter de retrouver un souffle normal. Les brûlures de ton corps se faisaient sentir; des gouttes de liquides écarlates coulaient sur ta peau, te faisant frissonner légèrement. Tu lâchas le morceau d’intestin que tu tenais de ton autre main, te dirigeant aussi rapidement que possible vers Vesperine. Au moins pourrais-tu veiller sur ses arrières. Ton souffle encore difficile, tu ne pus l’appeler, n’ayant pas assez de confiance en ta voix pour qu’elle porte jusqu’à la tireuse.

Arrivé près d’elle tu tombas, un genou à terre et à bout de souffle. Sérieusement, Roger avait une sacrée force!

- « Vesp… Ne combat pas Roger… » tu soufflas, grimaçant en ayant toujours ta main sur ton ventre et un filet de sang au bord des lèvres. « Il a une force de géant. »

Tu te relevas, tanguant sur tes jambes comme un faon nouveau-né. Encore sonné par le coup de poing, tu commençais à peine à t’en remettre; après tout, votre adversaire n’était pas n’importe qui! Tu la regardas, essuyant le sang de ta bouche.

- « Je couvre tes arrières… »

(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Ven 14 Avr - 11:52

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17947

Navigation
Doriki:
3582/6000  (3582/6000)
Fruit du Démon: Sang




Sauvagerie








Nana n'était plus, la bête avait prit place, l'émotion avait été trop dure à supporter, son esprit avait lâché, après tout c'était cette scène il y a douze ans qui avait créer la furie dans son esprit pour supporter le choque émotionnel, normal que cela recommence, et pour une fois ce n'était pas la vision du sang qui avait provoqué se changement soudain de propriétaire. Le pirate de Bonney ne fit pas long feu, pour le coup Taizone passa totalement au second plan, ce fut celui qui avait osé touché sa mère qui fut prit en chasse, transformer rapidement en charpie. La bête s'était lâchée en monstre sauvage, lacérant d'abord, dépeçant, éviscérant, à croire qu'elle avait envie de le dévorer à pleine dent. Non arraché des lambeaux de chaire petit à petit pour les lancer en confettis dans les airs puis les intestins comme si c'était des joyeux serpentins pour balance partout autour de soit comme un enfant au carnaval, c'était bien plus divertissant. De toute façon l'autre n'était pas cannibale, elle voulait juste jouer.

Figaro avait depuis longtemps fuit dans les hauteurs, lui n'avait rien à se mettre sous la dent, après avoir tuer des cadavres, leurs gouts ne l'avait nullement satisfait, et puis les voir revenir comme si de rien n'était l'avait plus que frustré. Le fauve était de nature difficile et capricieuse, de plus voir sa maitresse dans cet état ne lui donnait pas envie de s'approcher, il savait qu'il finirait en vêtement pour la démence qui n'aurait aucune pitié à se vêtir de sa peau. Le félin y tenait à sa fourrure, il laissait aux autres le soin de se faire massacrer sans état d'âme. La furie n'avait d'ailleurs pas perdu de temps, elle s'était jeter directement ensuite sur la personne suivante, avec sans doute plus de ferveur, normal il s'agissait de Taizone, quand bien même l'histoire de vengeance lui passait au dessus de la tête, le fait que toutes les deux elles cherchaient à le tuer l'excitait sans doute d'avantage.

Dire que le cri pousser juste avant la transformation avait faillit causer la mort d'une des personnes présentes, si la bête savait ça, elle serait pour une fois satisfaite de la bêtise de l'originale, cette dernière en revanche s'en voudrait surement. Mais qu'importe, pour l'heure, il n'y avait que Taizone qui comptait, elle se jeta sur lui et lui mordit le coup, tentant de l'arracher, hélas, l'acidité n'était pas son met préféré. La furie recula, la démence n'était pas folle, elle voulait s'amuser avant de finir ronger de partout, alors aussitôt elle se recouvrit de sang comme une protection, une armure pour la protéger des attaques, elle ne maitrisait pas encore parfaitement le haki de l'armement, et pour l'observation c'était l'autre qui le possédait, son côté bestiale faisait qu'elle s'en remettait seulement à son instinct le plus primaire. La concentration ? Rien à faire.

Elle continuait ses attaques encore et encore contre son partenaire, utilisant ses queues sanglantes pour l'attaquer à distance, repoussant également tous les morts qui désormais ce jetait sur elle. Avec deux queues elle s'amusait à les arracher en deux, jetant chacun des morceaux à l'opposé de l'autre, pourtant ils finissaient par revenir inlassablement, ils ne l'amusaient pas, son œuvre d'art finale lui faisait toujours faux bond pour redevenir une feuille blanche. Et puis Taizone avait bien plus de répondant, elle avait des blessures, mais s'en moquait pas mal, ça n'avait pas grande importance à ses yeux. Par chance les autres étaient assez loin d'elle pour ne pas qu'elle s'en prenne à eux, mais si un nouveau jouet comptait s'approcher de son périmètre de chasse, alors la bête n'hésiterait pas à tenter de le dépecer rapidement comme ce pirate.

D'ailleurs la bête regarda un moment Roger, tout le monde semblait s'intéresser à lui, et il semblait puissant, elle voulait jouer avec, mais de l'autre il y avait son adversaire, son Némésis de toujours, que faire ? La démence ne savait plus où donner de la tête : elle voulait les deux en même temps ! Dans son impatience, elle se rongeait la main, salivant dessus, et laissant le sang couler, des morts en avaient profiter pour s'approcher d'elle, et son corps avaient produits des piques de grande taille sur lesquels ils s'étaient tous empalés. Elle ressemblait à un hérisson rouge sur lequel on aurait planté des insectes. Certains bougeaient encore, s'enfonçant plus profondément pour tenter de l'atteindre, elle fit disparaître alors sa protection pour leur fausser compagnie et revenir à sa proie principale sur laquelle elle se jeta toute griffe en avant, et toutes ses queues pointés vers lui comme des lances. Il y aurait bien quelque chose qui finiraient par l'atteindre.

Mais soudain tout se figea. Une main froide l'attrapa, la furie se retourna pour arracher le visage de se mort qui voulait la couper sans son jeu macabre, mais voilà que ce fut le visage de sa mère. Tétanisée, la voilà incapable de la moindre attaque. Certes ce n'était qu'une bête, mais elle savait reconnaître l'image funeste qui lui avait donné vie, pour elle aussi, l'émotion était dure à gérer, elle ne pouvait attaquer cette vision, et elle se laissa alors faire par cette morte-vivantes qui tentaient de la tuer. Que faire d'autre ? Riposter ? Non, ça détruirait totalement le mental des deux, bien qu'elle-même en était plutôt dépourvu, mais les deux disparaitraient à jamais, ne laissant qu'une coquille vide à jamais. Sa protection serait peut-être assez pour ne pas mourir sous les coups, son esprit s'en allant en catatonie sous le choc de voir sa propre mère l'attaquer.




©Strange.D.Nana


_________________


Dernière édition par Strange D. Nana le Ven 14 Avr - 19:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Ven 14 Avr - 15:08

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2542

Navigation
Doriki:
3240/6000  (3240/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Décidément, cette journée était très amusante. La rousse ne pouvait se passer de ma présence, elle en demandait encore et encore, éternelle insatisfaite. J'avais tenté de la raisonner. Essayer de l'aider, cependant cela n'avait servi à rien, mis à part à l’énerver. J'avais l'habitude. Je n'allais pas cacher que pour une fois, en toute sincérité, j'aurais préféré qu'elle choisisse de se battre à mes côtés contre tous ces morts qui nous entouraient sans interruption que de se jeter de nouveau dans un combat qui n'allait mener nulle part. Tout ce que cet affrontement finirait par m'offrir, ce ne sera que des blessures à guérir. Je risquais ma vie sur cette foutue île, alors que mon heure était loin d'être écoulée. Il fallait être fin. Se la jouer intelligent.pour éviter de subir trop de dégâts. Je ne trouvais pas ça fort dérangeant, mais si je voulais tenir un maximum de temps, il me fallait être dans un état acceptable. Je l'avais été avant de m'engager dans un nouvel épisode de Taizone versus Nana.

Cette demoiselle, après avoir ralé car je la protégeais de sa défunte mère dont j'apprenais tout juste l'existence, semblait ne pas comprendre pourquoi je la séparais de celle qui lui avait donné la vie. Celle-ci était loin de sentir l'odeur de la bonté, car oui j'avais la capacité pour le remarquer alors je pouvais le savoir. Une barrière d'acide nous séparait de son cadavre. J'en avais construit une belle pour l'occasion. J'avais flairé le mauvais coup. Elle n'avait rien voulu entendre. Nana tenait à ce que la barrière disparaisse pour la rejoindre. Elle croyait tout savoir. D'accord, j'allais la laisser vivre. Je n'allais plus tenter de m'opposer à ceux qui voulaient sa tête. J'avais fais cette barrière pour son bien. Je voulais la protéger. Je lui avais fais confiance, et elle n'avait pas voulu me croire. Je commençais à m'énerver. La folie me gagnait petit à petit. La mère, lorsque la rousse s'en approcha, l'étrangla sans la moindre compassion. Je l'avais prévenus. Je n'allais pas l'aider. Je n'étais plus sur cette île pour cette raison. L'idée était stupide depuis le début. J'étais en phase avec l'autre afin de ne plus m'en soucier. Nous devions simplement nous battre. Les pulsions étaient là. Je les entendaient de plus en plus sourdement.

Je pouvais sombrer dans la folie. J'allais le faire, puis je vis un homme, un pirate de Jewerly Bonney, planté son innocente lame dans la mère de Nana, ce qui lui permit de se métamorphoser. La bête avait prit le dessus sur son humanité. Le pauvre homme fut, quant à lui, déchiqueté de toute part par la furie de la rousse. Je voyais des morceaux de chaire passée sous mes yeux. J'en attrapais un de volée que je mordis à pleine dent. La viande était succulente. Manger cru ne me dérangeait pas, j'avais l'habitude à cause de mes moments de faiblesse où cette délicieuse viande manquait à mon palais. J'avais l'impression que cela me requinquait agréablement. Je croyais devenir subitement plus puissant, comme si rien n'allait pouvoir me stopper. Évidemment, ce n'était qu'une illusion. La bête affamée de vengeance, lorsqu'elle eu fini avec le pirate, se jeta donc sur moi pour une nouvelle danse avec une certaine fougue.

Je la voyais arriver. Je sentais les mouvements choisis, cependant je n'avais pas envie d'user de l'observation. Je voulais me battre pareil. Laisser ma folie affronter sa folie dans un match à mort. Je trouvais ça très amusant. Alléchant. Terriblement séduisant comme programme. J'offrais ainsi les commandes à mon autre personnalité, celle qui était moi, sans l'être véritablement. S'installant tranquillement, je perdais la raison. Je n'étais plus lucide. Plus capable de me contenir. Je ne pouvais que mettre un terme à son jeu lorsque je le souhaiterai, mais guère tout de suite. Les quelques secondes qu'il me fallu pour changer, permirent à Nana de lancer, une nouvelle fois, les hostilités en essayant de mordre mon cou. Les premiers coups furent ensuite les siens sur mon corps d'acide, puis les échanges plurent dans tous les sens. Il y avait une réelle animosité entre nous, c'était incroyable, presque palpable. J'arrivais grâce à mon côté bestial à ne plus rien ressentir physiquement, et cela devait être également son cas. Nous étions si similaire. Deux bêtes affamées de violences.

Les coups de la rousse était tout de même puissant, je le sentais certes pas, mais mon corps, malgré l'armure de fluide et d'acide, allait rapidement se trouver marquer de traces de ces derniers au fur et à mesure du combat. La situation devait être pareille du côté de Nana, mes coups devaient finir par faire quelques belles empreintes sur son corps. Mes ailes luttaient tant bien que mal contre les immortels. Je souriais par moments. Je rigolais par d'autres. J'étais excité par l'idée de la faire souffrir. J'adorais ce petit jeu, néanmoins lorsque la rousse se désintéressa de moi quelques instants pour observer quelque chose au loin, et pour affronter les morts, cela enragea la bête. La bête était furieuse. Une colère des plus intenses l'animait en la poussant à détruire la rousse. Étrangement, le destin lui offrit l'opportunité. Une main se posa sur elle, et quand elle vit que celle-ci appartenait à sa mère, Nana était comme devenue de marbre. Paralysée. J'avais la sensation de me tenir face à une statue. La mère n'hésita pas à attaquer sa fille. Sans chercher à jouer le rôle du chevalier protecteur, je ne voulais plus la protéger. Je chargea donc dans le tas. Frappant d'un coup sec la rousse dans la gorge afin de l'empêcher d'attaquer directement, je décocha un souffle d'acide qui projeta la mère de Nana un peu plus loin avant de me jeter sur la rousse. Je riais à m'en décrocher la mâchoire. Je prenais du plaisir. Ne plus me contrôler était plaisant. Je n'aurais jamais pu frapper par moi-même sa mère, là je l'avais fais et j'en étais assez fier. J'avais envie de tuer Nana. L'acide coulait de ma personne. Je ne contrôlais plus rien. Je n'arrivais même plus à contenir la production d'acide. L'acide coulait encore et encore. Dégoulinant de mon corps, je ressemblais maintenant plus à un monstre qu'à une bête, et j'avais hâte de détruire la rousse.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Sam 15 Avr - 14:45

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17947

Navigation
Doriki:
3582/6000  (3582/6000)
Fruit du Démon: Sang




No ghost in the shell








Les deux avaient déjà dû être en guerre dans une vie antérieur, car leur animosité était parfois sans égale, pourtant elle avait bien faillit se calmer avec Luce, si seulement cette dernière n'était pas redevenu qu'un cadavre animé sans raison, dont le seul but était d'attaquer. Oui, Nana avait faillit oublier sa vengeance, sa haine envers Taizone, toute sa colère, toute sa rage c'était évanouie à l'instant même où elle avait revu le doux visage pâle de sa mère. Si seulement ce moment avait pu durer plus longtemps, jusqu'au départ de son Némésis, alors il n'y aurait pas eu de sauvagerie. Bien sûr la rouge avait compris que quelque chose n'allait pas lorsque sa mère ne fut plus en état de parler avec un raisonnement logique, mais elle ne pouvait pas laisser Taizone faire ce qu'il voulait, elle voulait essayer d'avoir des réponses. Hélas le membre de l'équipage de Bonney avait fait une chose qu'il n'aurait pas dû : la tuer de nouveau. Certes ça ne servirait à rien puisqu'elle reviendrait de nouveau, et il l'avait inutilement payer de sa vie. Au moins il aura servit de repas et divertie la furie.

Ainsi son désire de violence refis surface, enfin le sien pas vraiment, c'était celui de l'autre, celle qui prenait sa place quand la réalité lui rappelait un souvenir trop douloureux, un monstre sans âme. Tant mieux, cela se mariait bien avec l'homme d'acide qui avait la même chose qu'elle, une autre partie de lui sauvage, il lui ressemblait sur se point, beaucoup même, bien que ce n'était surement pas pour un traumatisme d'enfance qu'il devenait soudainement bestial. Allez savoir. En tout cas ils avaient tous les deux l'air de s'amuser, s'il utilisait ses ailes, alors elle aussi s'en faisait pour l'imiter, lui montrer que ça lui était bien égale, elle pouvait faire pareille, bien sûr lui dégoulinait d'acide et elle de sang, mais elle s'amusait parfois à mimer ce qu'il faisait. Une enfant. Juste plus sadique que la moyenne. Beaucoup plus. Les coups pleuvaient, tandis que les autres affrontaient le cadavre animé du roi des pirates, le père de Ace. Elle avait eut envie à un moment de se joindre à la fête, de tester ce nouveau jouet, il dégageait une puissance qu'elle voulait tester, après tout la démence n'en avait que faire de se prendre des coups, la preuve, elle avait été touché plusieurs fois par Taizone et ça ne lui provoquait que large sourire ou rire. Mais non, elle préférait rester sur son acquisition, ça lui éviterait d'attaquer tous les autres qui auraient envie de s'amuser eux aussi avec Roger.

Sauf que leur jeux macabre fini par prendre fin, il ne s'était même pas aperçu qu'elle ne répondait plus aux coups, ni même à rien du tout d'ailleurs. Son esprit s'était éteint. Sa mère était revenue, mais c'était pour mieux tenter de la tuer, le choc était trop grand et recouverte de sang comme une seconde peau plus dure pour se protéger des attaques de sa génitrice, son corps inerte subissait les coups. Elle ne ressentait déjà pas les attaques de Taizone, son corps étant quelque plus fort que le sien, alors celle de sa mère non plus, mais mentalement l'image avait été bien plus douloureuse. L'homme d'acide repartit à la charge, mais rien ne changea, elle restait de marbre face à ses coups insignifiant, son corps se défendait naturellement de lui-même pour ne subir aucun dégât, mais il n'y avait aucun répondant de sa part. Frapper un cadavre aurait eut le même effet. Peut-être allait-elle finir par réagir au bout d'un moment.



©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Sam 15 Avr - 15:24

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3258

Navigation
Doriki:
2417/6000  (2417/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Putain, putain, putain. C’était à peu près tout ce qui passait dans ma tête actuellement. Enfin, dans la catégorie "avec des mots". A côté de ça se mélangeaient la peur, l’admiration (ouais, c’est quand même une star), et l’instinct pur de survie. Si j’avais voulu jouer aux héros jusque-là, à revenir aider les autres, ma priorité avait changé avec l’apparition de Roger et sa fixette sur moi. Je ne me battais plus juste pour que les autres puissent fuir, ni même pour rejoindre les autres sur mon navire, puisse-t-il être indemne. Je me battais pour vivre. Je me battais pour moi. Ce qui se passait à côté de moi, j’en avais à peine conscience à l’heure actuelle. Je ne remarquais même pas que Vesperine était sur le champ de bataille. Je n’avais aucune idée de ce qui se passait pour Taizone et Nana. Je ne savais pas combien de temps il fallait pour que Draculo nous rejoigne. Seul Caligo et sa proposition de faire diversion arrivait à me tirer de ma concentration, pour lui annoncer qu’il risquait autant que les autres face à lui, probablement. Et pourtant, il venait, il tentait des choses, ouvrant littéralement le bide du roi des pirates, mais sans que ce dernier ne soit gêné. Il frappait toujours autant, toujours aussi fort. A côté, Bonney se contentait d’attendre que je finisse. Elle a cru que j’étais un Airbus ou quoi ? Bon, j’avoue, je sais pas ce que c’est, mais ça sonnait bien.

    Pour le coup, je l’ignorais royalement quand je vis Caligo voler sous un coup de Roger. L’espace d’un instant, j’observais sa trajectoire avec une angoisse croissante dans le regard. Il avait vraiment le haki, pour avoir pu taper un logia ? Ca va commencer à sentir le roussi, comme si ça ne le sentait pas déjà suffisamment comme ça. Mais quoiqu’il en soit, je continuais le combat, les parades, les tentatives d’attaques. Sans vraiment m’en rendre compte, je sentais que je ne ressentais plus la douleur. Mon corps commençait à lâcher ou bien ? Qu’importe. C’était le genre de combat pour lequel il fallait aller jusqu’à ce que l’on ne puisse plus rien faire, et malgré le manque de douleur, j’arrivais encore à me battre. Ce serait bien que quelqu’un trouve un moyen de les ré-enterrer par contre, au niveau de l’endurance, pour une fois, j’avais trouvé quelqu’un de meilleur que moi. Au moins, maintenant que la douleur s’était dissipée, je pouvais reprendre du poil de la bête, même si le combat était de toute façon désavantagé.

    Un coup à droite, un coup à gauche. Un lance-flamme inefficace. Une parade. Tout s’enchaînait aléatoirement, à une vitesse trop élevée pour vraiment savoir ce que je faisais. Le seul truc dont j’avais conscience, c’était de planter les griffes de mes pieds dans le sol pour qu’il ne me repousse pas trop, à défaut de pouvoir m’envoler. Je pourrais tenter de m’envoler avec lui, le jeter tête la première au sol. Mais c’était trop tard pour ça. Dans mon état, je n’irai pas assez haut en le portant, d’autant plus s’il gigotait. Ma bouche restait ouverte pour respirer, j’avais besoin du maximum d’arrivée d’oxygène pour tenir le plus longtemps possible. Et je le vis profiter de cette ouverture pour me planter son sabre dans la gueule.

    Mais je réussis à esquiver.
    Qu’est-ce qu’il se passe ?
    J’arrivais même à savoir approximativement où était tout le monde.
    Depuis quand je savais faire ça ?
    Depuis quand j’arrivais à prédire les mouvements des gens ?

    Qu’importe, il faut que j’en profite.

    Le combat devint soudain un peu plus équilibré. J’arrivais à esquiver, certes pas tout, mais une partie des attaques de Roger. Je ne savais même pas vraiment comment je faisais. J’arrivais simplement à savoir un peu en avance ce qu’il allait faire. S’il n’était pas totalement insensible à ce que je pouvais lui faire, je pourrais prendre un peu le dessus. Je pense. Et tout à coup, une idée. Profitant d’une esquive, je le fauchais d’un coup de queue. Il tomba en arrière, mais déjà prêt à se redresser, ses bras se plaçant en arrière d’une façon anatomiquement approximative. Cela étant, je ne comptais pas le laisser chuter. A la suite, j’attrapais ses jambes et je m’envolais, pas bien haut, seulement quelques mètres. Il commençait déjà à gigoter, mais avec mes nouveaux réflexes, j’arrivais à faire ce que je voulais quand même. Une fois à cette hauteur, je fis une roulade arrière en plein ciel, tenant toujours Roger, pour lui écraser la tête au sol. Un German Shira Supplex, si vous voulez. Je retombais au sol après l’avoir lâché, me retournant rapidement au cas où mais prenant un peu de temps pour souffler. Je haletais en observant le résultat, il avait la tête enfoncée dans le sol. C’était fini ? Non. Ses jambes s’animèrent pour me frapper, ce qui fut inefficace puisque je l’esquivais relativement facilement. Mais ça lui donna le temps de se sortir de son trou, et de reprendre le combat dans la foulée.
    C’était donc un cauchemar sans fin, même avec la lueur d’espoir de mes réflexes ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Lun 17 Avr - 23:11

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2542

Navigation
Doriki:
3240/6000  (3240/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Le combat semblait prendre une direction qui n'allait guère me plaire. Mes coups ne semblaient plus avoir autant de puissance que lorsque nous venions de le commencer, alors que je frappais de plus en plus fort afin de lui faire autant de mal que possible. J'étais assez frustré que cela ne puisse m'offrir un spectacle digne de que j’espérais. La rousse n'était pas si intéressante que je le pensais, et je ne pouvais accepter cette terrible désillusion. Elle faisait comme si j'étais faible, je ne supportais pas cet affront. J'avais envie de la tuer. La voir morte. Je voulais que le sang qui coule de son corps soit celui d'une pauvre mourante. J'étais énervé de ce manque de considération. Qui était-elle pour se foutre de ma gueule de la sorte ? Cela ne se faisait pas. Je suis censé être son ennemi. Un de ses meilleurs, et elle osait ne pas me prendre au sérieux. Je retenais tout dans un coin de mon esprit. Je n'allais pas oublier. J'allais m'en souvenir, et lui offrir un juste retour du bâton qui, je l’espérais, sera destructeur.

Insultant. Voilà comment je considérais l'instant présent. J'avais une envie de lui en coller une en pleine face, cependant même la bête en avait marre d'affronter un tel adversaire. Je ne trouvais pas d’intérêt. J'avais été déçu, et cela n'était pas rattrapable. Nana ne pouvait le changer, elle m'avait ennuyé, et je comptais bien faire comme si elle n'avait jamais existé sur cette misérable terre. Je l'avais frappé, et pas de réaction. La seule réaction de sa part fut de mimer certaines de mes techniques, puis le néant, le choc, la rupture avec la vision que j'avais d'elle à l'esprit. Je m'étais trompé sur son compte. Dommage. Je n'avais ainsi plus rien à faire à ses côtés. Prenant soin de veiller à ce qu'elle ne m'attaque pas dans le dos avec le haki de l'observation, je pris de nouveau un élan pour décoller du sol vers une autre destination. Le champ de bataille m’appelait d'une douce voix.

Un incroyable affrontement se déroulait sous mes yeux. Il opposait les invités de cette funeste fête au seul et unique Roi des Pirates, Gol D. Roger en personne. Impensable. Il était réellement là. Je ne rêvais pas. Je n'aurais jamais pensé le voir. Je me posais alors près de Shiraho, et lui faisant un léger mouvement de la main, je me mis à courir en direction de celui qui portait la couronne. Au sein de mon armure d'acide, je m’apprêtais à le combattre, et j'attendais de voir le dragon m'aider. Nous avions un duel au sommet. Mes poings allèrent se poser avec violence sur le torse de Roger, puis lorsqu'il débuta une contre attaque, sentent la puissance qui émanait de sa présence, je pris du recul en bondissant de nouveau pour passer au dessus de lui afin d'arriver dans son dos, laissant le dragon l'attaquer en face pendant que je préparais une offensive.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Mar 18 Avr - 7:52

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1466





Fuite miraculeuse





La violence des combats opposant les pirates aux revenants dura toute la nuit. L'espoir qui les animait semblait être presque réduit au néant alors que les premiers rayons du soleil commençait à percer le ciel noir et déprimant qui surplombait l'île maudite. C'est alors que, comme un miracle, vous découvrez un navire dont la provenance vous est inconnue accosté bien à l'abri des regards. Après réflexion, il s'avère être celui utilisé par les morts pour venir jusqu'ici.

Sans même réfléchir vous savez ce qu'il vous reste à faire. Lutter encore un peu jusqu'à arriver au navire, tout en priant pour que les zombies ne le réduise pas à néant. Ceci est votre dernière chance pour vous enfuir de cet enfer.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Mar 18 Avr - 17:59

Jewelry Bonney
avatar

Messages : 72

Navigation
Doriki:
2178/6000  (2178/6000)
Fruit du Démon: -

Entre Roger et les pirates divers, le combat s'éternisait de plus en plus, alors que Bonney restait perchée pour éviter de se frotter aux géants qui n'attendaient qu'à ce qu'elle descende pour la transformer en crêpe. Non pas qu'elle ait peur des géants, mais sans son équipage elle ne se sentait plus aussi sûre, elle avait déjà eu la preuve en voyant ses compagnons mourir en voulant s'en prendre à Roger et à Luce. Elle savait bien que ces morts-vivants étaient invincibles, Shira se battait pour rien et elle aussi si jamais elle descendait de son lieu sûr. Roger ne pouvait pas décrocher de ses combats, donc il ne pouvait pas s'en prendre à elle. Au moins Bonney espérait qu'avec la décennie ajoutée dans le lot les pirates aient au moins assez de forces pour survivre.

Comme le voulait la mère de la fille aux cheveux rouges, les combattants essayaient de rester en vie et dans leur propre camp jusqu'à l'aube. La nuit était ainsi longue, il était impossible pour Bonney de dormir, mais au moins elle était en sécurité. De toute façon les combats n'étaient pas son fort, surtout contre des géants. Contre un, peut-être, mais plusieurs, c'était perdu d'avance, mieux valait jouer la sûreté quitte à paraître lâche. Pour le coup elle avait sous-estimé les forces de la mort, et comme à son habitude elle évitait de s'impliquer dans de trop gros ennuis, que ce soit avec des amiraux ou des rois des pirates, voire des géants en plus. Elle était bien tentée d'utiliser ses pouvoirs sur eux, mais elle n'avait pas la certitude que ce serait efficace sur ces morts-vivants. Après tout ils étaient certes morts, mais vivants aussi, il était toujours possible qu'il y ait une bricole qui les empêche de disparaître. Par chance elle avait renforcé beaucoup avec son fruit de l'âge, ça les avait certainement aidés de la même façon.

Alors que l'aube pointait le bout de son nez, Bonney remarquait de plus en plus avec les rayons du soleil que quelque chose brillait au loin. Dès qu'elle rejoignait l'épaule du géant elle pouvait voir qu'il s'agissait d'un navire à l'apparence ordinaire, certainement celui qui avait permis aux renforts d'arriver sur l'île. Elle se disait aussi que Gol D. Roger était mort à Loguetown, pas dans un bled paumé, il méritait un enterrement dans le lieu de son exécution et de sa naissance. Ainsi il pouvait s'agir d'un plan pour s'enfuir au plus vite, il fallait en informer Shira, si jamais il était encore un peu d'attaque.


-Shira ! Si tu peux encore voler, emmène-nous vers le port, y a une embarcation valide, on peut y arriver rapidement par la voie des airs !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Mar 18 Avr - 18:33

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 419

Navigation
Doriki:
1352/6000  (1352/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Event d'introduction

Gol D. Roger


(''Who Taught You How To Hate'' ) ▽ What did I do? Why do I deserve this? So Indifferent. Why do I deserve to die now? Give me a raison, why? Then il all goes a blur. Let the instinct take flight, find my hands on his throat, yet hear myself say; ''Tell me now! Who Taught You How To Hate. 'Cause it isn't in your blood, not a part of what you're made.''
Tu ne pouvais pas y croire malgré que toutes les preuves se trouvaient en face de toi. Vous combattiez des morts revenus à la vie, des êtres défiants les lois de la vie et de la logique, des créatures déjà morte et que vous ne pouviez renvoyer d'où elles venaient. Le pire restait que Roger se trouvait là, revenu de l'Enfer pour vous affronter. Comme s'il n'avait su résister à l'appel d'un ultime combat dans le monde des vivants. Peut-être désirait-il vous entraîner avec lui dans les tréfonds puants de son dernier lieu de repos, ou alors était-il contrôlé par une tierce personne.

Tu commençais à te dire que toute cette histoire sentait à la fois mauvaise et aussi un Fruit du Démon. Tu ignorais lequel s'était, mais pour qu'un mort d'une vingtaine d'année ressemble trait pour trait au moment de son exécution, cela ne pouvait qu'être la réalité. Cela signifiait-il que son possesseur se trouvait sur l'île? Après tout, il fallait tout de même être à porter pour utiliser son fruit non? Dans tous les cas, le possesseur n'était ni Logia ni Zoan; un Paramécia du genre puissant et à ne surtout pas sous estimer. S'il avait su ramener Roger, tu te dis qu'il ramènerait certainement d'autres noms connus et craints. Dans ton esprit il n'y avait aucun doute que le redoutable Barbe Blanche allait revenir. Où, quand, tu l'ignorais et tu espérais ne pas être là lorsqu'il pointerait le bout de sa barbe.

Blessé par Roger, tu sentais encore clairement l'emprunte de sa main et de ses bagues dans ta chair, dans tes entrailles. L'immortel revenant avait la même force que lorsque son cœur battait encore dans sa poitrine. Le tien palpitait rapidement, alimenté par l'adrénaline et la peur. Oui, décidément tu commençais à avoir peur pour tes jours et ceux des êtres présents. Pas que décidément vous étiez en infériorité numérique, mais les géants étaient toujours présent sur la plage et un coup d'œil vers la forêt t'apprit que le tient avait décidé de revenir à la petite fête. Qu'il soit maudit ce salaud! Tu n'avais plus ni la force d'user de ton fruit, pas même garder le réflexe de Logia, ni celle de courir dans la forêt jusqu'à le ramener où tu l'avais laissé.

Pendant ce temps, Shiraho affrontait encore et toujours Roger. Cette fois cependant, il semblait parvenir assez bien à esquiver ses coups, presque comme si il parvenait à les prédire. Peut-être avait-il éveillé un fluide? Cela ne t'étonnerait même pas vu la situation dans laquelle vous vous trouviez, cependant tu étais inutile. Sans ton fruit, tu ne pouvais espérer combattre le roi des pirates. Au corps à corps tu avais des années à rattraper! Oui, sans ton fruit tu étais aussi faible qu'un civil lambda, ce qui ne te plaisait pas en cet instant puisqu'à tout moment votre vie pouvait prendre fin et vous rejoindriez les zombies vous entourant. Pas une fin très joyeuse et envieuse.

Mais voilà que Taizone arrivait, semblant s’échapper de la confrontation qu’il avait avec cette jeune femme responsable –sans qu’elle ne le sache – du coup de poing que tu t’étais pris de la part de Roger. Tu ne fus pas surpris de voir le possesseur du fruit de l’acide s’attaquer au défunt roi des pirates. Entre vous tous, il était sans doute le seule à pouvoir le mettre à terre pour quelques instants. Te détournant de la scène, regardant au loin, tu aperçus un navire et ton sang ne fis qu’un tour dans tes veines avant que tu n’élèves la voix pour que les autres entendent;

- « Je vois un navire! C’est peut-être notre seule chance de nous échapper, venez! Taizone, Shiraho, ne gaspillez pas vos forces vous ne pouvez pas le tuer! Pourriez-vous dégager la voie pour les autres? » La pirate qui faisait de l'escalade sur géant s'était adressée à Shiraho, lui disant aussi pour le navire, mais tu l'ignoras. Shiraho n'aurais jamais assez de force pour vous tous voyons!. Tu attrapas Vesperine, la jetant sur ton épaule pour lui permettre de tirer encore. « Faites attentions aux géants restant! Le mien est aussi de retour!.» Ce n'était pas bon. «Tout le monde, évitez les confrontations inutiles; tout porte à croire qu'ils sont sous l'emprise d'un Fruit du Démon. Tant qu'ils seront sous cette emprise nous arriverons à rien! Courrez plutôt vers le navire, je soignerai les blessé une fois là-bas!»

Tu partis à la course vers le navire. Avec la lenteur de vos adversaires, tu ne craignais pas réellement d’attaque surprise, mais tu restais néanmoins à l’affût au cas où. Sans la regarder, tu t’adressas à Vesperine;

- « Tire derrière moi, ne t’occupe pas de devant et dégages-leur la voie si jamais ils sont bloqué.. »

Pour le moment tu étais devant, mais tu serais sans doute bientôt dépasser par un autre.

(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Mar 18 Avr - 21:29

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1153

Navigation
Doriki:
1882/6000  (1882/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Event d'introduction

feat. plein de monde





J'avais quitté le bateau de mon père, sans regret puisque je le savais en sécurité sur son embarcation. Peut-être que moi aussi j'aurais dû y rester, mais voir deux êtres à qui je tiens aussi sur cette île, combattant pour leur survie alors que moi j'étais déjà sur mer était un sentiment étrange, douloureux, surtout vis-à-vis de Taizone. Je ne pourrais plus regarder Teach en face si je lui dis que je l'ai abandonné à son sort sur cette île cauchemardesque. Et puis j'avais aussi le sentiment que s'il venait à disparaître, je le regrettais, c'est étrange non ? Alors j'avais sauté dans une barque du Golden Revenge, laissant derrière moi mon père qui avait le dos tourné. Je regagnais avec difficulté l'île, avant de me jeter de mon plein gré cette fois dans le combat.

Il y avait sur le champ de bataille un nouveau participant pour lequel les autres lui avaient fait une haie d'honneur à la va vite, comme pour lui indiquer les autres pirates. J'avais alors rapidement constaté qu'il s’agissait de Gold Roger, lui aussi revenu d'entre les morts, faisant face à Shiraho. Malgré le différent (plus pour ma part que la sienne à vrai dire) je courais vers lui pour lui prêter main forte, arrivant juste à ne lui faire ressentir aucune douleur, espérant que cela l'aide à tenir le coup contre Roger, même si je savais que cela pouvait être à double tranchant...

C'est alors que Taizone nous rejoint, tout comme Caligo. Les trois hommes créèrent alors une alliance de fortune pour essayer de venir à bout de l'ancien roi des pirates. Cependant, Caligo s'était fait envoyer valser au loin tandis que de nouveaux morts-vivants n'arrêtaient toujours pas de nous arriver dessus, comme une marée incessante. Il y avait aussi l'autre bouffeuse de pizza qui semblait prendre Shiraho pour son taxi personnel alors que je voyais bien que ce dernier était à deux doigts de nous clamser dans les mains à force d'encaisser les coups pour les autres. Je lâchais un juron alors que Caligo revint miraculeusement vers nous.

Il lançait à Taizone et Shira de ne pas gaspiller nos forces, mais plutôt de retourner vers la côte, car un autre bateau semblait être venu. Mon père ? Teach ? Je n'en savais rien, mais je faisais confiance dans ce que me disait Caligo. D'ailleurs ce dernier me jetait sur son épaule sans me demander mon avis au préalable, avant de nous prévenir de faire attention aux géants. Caligo se mit alors en route vers la côte me disant de tirer derrière lui afin d'aider Taizone et Shiraho à nous suivre, utilisant mes armes pour leur dégager un chemin. Je me mettais immédiatement à la tâche, tirant dans les genoux des morts-vivants pour les faire tomber et tenter de les ralentir un maximum, espérant que les deux autres puissent nous suivre sans encombre...


made by guerlain for epicode

_________________

Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Mer 19 Avr - 19:46

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3258

Navigation
Doriki:
2417/6000  (2417/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Des coups, des coups, des coups, et encore des coups. Il n’y avait plus grand-chose d’autre. J’avais toujours cette impression de savoir où était tout le monde, mais à part ça, tout devenait machinal, bestial. Droite, gauche, gauche, droite, gauche. Même en sachant d’où venaient les coups, les esquiver étaient une autre histoire. Certes, quand je m’en prenais, je ne sentais rien, mais ça n’empêchait que mon corps était à deux doigts de me lâcher. D’abandonner le seul combat que je ne pouvais pas abandonner. Heureusement, j’avais un peu d’aide, Taizone, comme pendant la fin du Tartaros. Je l’avais senti venir à l’avance et je m’écartais pour lui laisser caler quelques coups. Moi, j’en profitais pour souffler l’espace d’un instant, mais le répit ne fut pas bien long. D’une façon ou d’une autre, Taizone avait compris le danger et s’était reculé. A moi d’y retourner. De toute façon, le roi des pirates semblait plus intéressé par moi que par lui. Devais-je être flatté ou simplement apeuré ? J’y réfléchirai plus tard. Pour l’instant la lutte finale reprenait. Une lutte désespérée, certes, mais je ne pouvais pas la lâcher. Il ne me le permettrait de toute façon pas. Alors le choix n’était peut-être pas le bon, mais le seul que je pouvais faire.

    Apparemment, une embarcation arrivait, vide. Une possibilité de fuite ? Faudrait-il encore que Roger me laisse partir. Il était assez rapide pour m’empêcher de voler. Et je n’avais plus assez de force pour détaler assez vite pour le doubler. Je restais concentré sur mon combat, j’avais besoin de trouver un moyen de l’immobiliser un temps. Pendant ce temps, Bonney me demandait encore de la porter. Elle devait avoir de la sueur dans les yeux pour ne pas se rendre compte de ce qu’il se passait. Honnêtement, la seule réponse qui me passait par l’esprit ne serait pas à son goût, la connaissant, et reposait sur le fait qu’il serait mieux qu’elle se taise. Mais même parler, je n’en étais plus capable. Ou bien ne le voulais-je plus pour économiser un maximum de ma force ? Et pourtant, même sans parler, ma gorge était sèche. C’était comme si toute l’eau de mon corps était partie en transpiration. A son tour, Caligo nous annonça notre porte de sortie. Mais le problème restait le même. Sans un moyen de l’immobiliser, il m’empêcherait de fuir. Je pourrais l’empaler avec ma lance et planter celle-ci dans le sol pour l’handicaper. Enfin, j’aurais pu. Plus maintenant.

    Et avec tout ça, je perdis un instant ma concentration, et c’était pas le moment pour que ça arrive. Je ne vis pas le coup venir. Un simple direct du droit, en plein dans mon visage. Rien de bien dangereux, normalement. Mais là, si. C’était l’onde de choc de trop, j’en pouvais plus. Ma tête partit en arrière et presque au ralenti, ma forme hybride s’évanouissait. Mes griffes plantées dans le sol me permirent de ne pas voler en arrière, mais je tombais un genou à terre, reprenant une forme humaine. J’étais arrivé au point de rupture, au point ou plus rien ne voulait répondre. Roger, lui, n’attendit pas plus longtemps pour saisir l’occasion. Son sabre se dressait déjà en annonciateur d’une exécution. Taizone n’était pas loin, mais je doutais fort qu’il soit assez rapide. Ca y est, c’est la fin. C’est comme ça que mon voyage se termine ? Tout ça pour ça ? Je n’avais, au final, rien accompli… Et pourtant, j’allais mourir des mains d’un roi des pirates ressuscité par je ne sais quel miracle. Mon corps ne pouvait plus bouger.

    Le sabre, lui, commençait à descendre.
    Une pensée me disait que je retrouverai mes camarades disparus.
    Un faible sourire se dessina, mes yeux se fermèrent, comme une acceptation de ce destin funeste.

    Le sabre continuait, il était à mi-chemin.
    Une pensée me disait que j’abandonnais Al et Akuma.
    Désolé les gars, vous devrez vous en sortir sans moi.

    Le sabre était presque arrivé à mon cou.
    Une dernière pensait me disait, plus fort que les autres, que ça ne se finirait pas comme ça.
    Que je n’étais, au fond, pas résolu à partir maintenant, ni ici.

    BLONG

    Comment ça, "blong" ? Mes yeux se rouvrirent, qui avait pu être assez rapide pour stopper ça ? Personne, en fait. Le sabre était bien arrivé au niveau de mon cou. Roger forçait même encore un peu dessus. Mais il ne traversait pas. Il était comme bloqué par quelque chose de dur. Un regard sur le côté et je voyais une partie de mon épaule recouverte de noire. Qu’est-ce que c’est que ça ? Enfin, qu’importe. Ca venait de me sauver la vie. Mais maintenant quoi ? Quoique ce soit, ça ne tiendra pas longtemps. Il faut quelque chose.

    « Taiz’… Dissous… Ses jambes… »

    Il était suffisamment intelligent pour comprendre ce plan improvisé. Handicaper le roi des pirates suffisamment longtemps pour nous permettre de fuir. J’espère juste qu’il a un acide suffisamment puissant pour ça. Et qu’il comprenne qu’il faudrait m’embarquer dans la foulée. J’avais un étrange regain d’énergie, mais j’étais encore bien trop faible pour me déplacer seul. Au mieux, je pourrai seulement éviter de n’être qu’un poids mort sur ses épaules.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Jeu 20 Avr - 2:02

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2542

Navigation
Doriki:
3240/6000  (3240/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Combattre aux côtés de Shiraho était le nouveau plan en attendant d'en trouver un meilleur. Il me convenait toutefois parfaitement, je n'avais rien à y redire puisque nous affrontions l'un des personnages les plus puissants de l'histoire. J'allais donner le maximum. Montrer ma force. Prouver que j'étais un élément plein de surprise. Je n'avais pas atteint mes limites et j'étais loin d'y arriver. Les coups que la rousse m'avaient portés furent certes importants pour un humain, cependant j'étais devenu un monstre grâce au fluide, ainsi ma défense avait encaissé la majorité des dégâts et j'étais en mesure de tenir encore un long moment. Quelle folie m'habitait de vouloir faire face à cette légende ? Je ne pouvais définir ce que je ressentais lorsque je le regardais de mes propres yeux ; c'était incroyable au point d'être indescriptible. Je ne trouvais pas les mots pour expliquer mon état d'esprit. J'étais fier et excité de l'avoir comme adversaire. Mon corps tremblait de satisfaction, mais je ne pouvais que lutter contre lui car nous n'étions pas les seuls dans les enivrions. Les immortels étaient toujours autour à guetter la moindre ouverture pour s'y engouffrer, et je tentais de déjouer leurs tentatives. Je luttais tant bien que mal pour les repousser au loin en utilisant de grands jets d'acide. J'étais concentré sur eux. Je laissais le met principal à mon camarade cracheur de feu. Ces créatures me faisaient perdre un temps précieux que j'aurais pu consacrer à combattre le fameux Roi des Pirates.

Lorsque je fus parvenu à les repousser, j'appris qu'une mystérieuses embarcation venait d’apparaître près des côtés de l'île. Notre porte de sortie apparaissait enfin pour nous sauver. Nous avions de la chance. La fatigue semblait envahir les invités de la fête. Le navire serait alors un moyen d'échapper aux immortels et de quitter ce maudit endroit qui était polluer de créatures carrément exaspérantes. Je me tourna ensuite vers le dragon, à qui j'offrais mon dos pour veiller à ce que le sien ne subisse guère d'attaques sournoises. Je fus pour le moins choqué quand je vis la lame de Gol D. Roger se diriger en un éclair en direction du cou de Shiraho. Je craignais pour sa vie pendant un instant, puis je ne pus m'empêcher de sourire en le voyant utiliser le haki de l’armement pour se défendre. Il avait recouvert la zone du choc pour ne pas être blessé. Elle était devenue noire. Il venait donc de le débloquer. Il venait de devenir un véritable pirate. Je le voyais différemment maintenant qu'il possédait cet atout ; il pourrait s'avérer dangereux pour ma personne, néanmoins il était dans cet affrontement un redoutable allié. M'offrant ensuite quelques brèves paroles, il me conseilla de dissoudre ses jambes. J'avais l'impression qu'il avait des difficultés à s'exprimer. L'énergie devait lui manquer, et je comptais l'aider à sortir vivant de cette farouche île.

Ne cherchant pas à lui répondre directement, je m’empressai d'abord de frapper avec une certaine fougue dans le visage de Roger pour le faire reculer. Il fit quelques pas en arrière. Assez pour permettre au dragon de partir sans attendre. L'acide devenait extrêmement corosif.

« J'ai compris le plan. Pars avec tout le monde. Je me charge de les garder à distance. Ne t'inquiètes pas pour moi, je ne suis qu'un méchant pirate ! Ahahah »

J'espérais qu'il s'en aille retrouver les siens. J'avais hâte de me mesurer à celui qui avait régné sur les mers. J'attendis alors qu'il se jette sur moi pour lancer une offensive. Je dirigeais des vagues d'acide en continue sur ses jambes avec le liquide qui s'échappait de mon corps tandis que j'essayais de trouver un moyen de l'arrêter. Les coups pleuvaient sans interruption. Il avait des poings qui faisaient sacrément mal. Je devais éviter de m'en prendre trop au risque de perdre connaissance. Je savais que je n'aurais jamais pu lutter contre le véritable Gol D. Roger, cependant celui-ci était tout de même fort. Il n'avait malheureusement ou heureusement que sa force brute comme arme. Je ne comptais pas son sabre qu'il avait fait l'erreur de lâcher après le coup qui avait permit à Shiraho de partir s'il avait suivi mon conseil. Les immortels étaient repoussés par mes ailes qui se donnaient à fond selon ma volonté. Je faisais mon possible pour réussir à être le centre d'attention pour permettre la réussite de la fuite.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Jeu 20 Avr - 17:45

Hunter JusteChasseur de Prime
avatar

Messages : 31

Navigation
Doriki:
375/6000  (375/6000)
Fruit du Démon: Kuron Kuron No Mi

[hrp] Je suis désolé de ne pas avoir prévenu que je serais absent durant le weekend de Pâques. My bad, j'en assumerai les conséquences.[/hrp]






- VESPERIIIIIIIIIIIIINE !

Telle avait été ta réaction lorsque tu vis ta fille au loin avec une des barques de ton propre navire. Tu t’étais jeté sur le bord du pont, les lèvres parcourues de soubresauts, le bras tendu vers l’avant, tremblant alors qu’elle retournait vers le front. Tu ne l’avais même pas entendu prendre la mer, trop occupé à gérer tes clones et aussi un peu à l’ignorer. C’était de ta faute. Rien que de ta faute. Père indigne que tu étais. Si jamais il arrivait une crasse à Vesperine sur l’île des Morts, jamais tu ne pourrais ni retourner sur ton île, ni même partir à la recherche de Sefra. En un instant, tu te vis prendre le cadavre de ta fille dans tes bras, et tu ressentis déjà la déchirure que cela pourrait provoquer, un manque insurmontable, une douleur infinie.

L’île fut de nouveau visible, et par ta longue vue, tu vis l’horreur qui vous attendait tous sur l’île. Gol D. Roger. Le Roi des Pirates. Celui qui affirmerait ne pas le reconnaitre serait un fieffé menteur, ou un gosse de deux mois. Il n’était pourtant qu’un homme, mort de surcroit, mais même parmi les hommes, zombies ou pirates encore vivants, il paraissait gigantesque par l’aura qu’il dégageait malgré son trépas il y a pourtant bien des années. Et encore, tu étais sur la mer, arrivant à peine sur la côte, et d’ici, il te donnait cette impression. Qu’en était-il de Kokaku et Yamakiro qui l’avaient pris à parti ? Comment se sentaient-ils face à celui qui leur avait surement donné raison d’être ? Et Vesperine qui retournait vers ça. Il fallait te dépêcher. En toute zenitude car la perte de ton calme entraînerait des dépenses d’énergies bien trop grandes pour ce qu’il te restait. Le combat sur l’île faisait rage. Yamakiro semblait avoir été vaincu par Roger. Courage ! Bientôt tu arriverais et tout le monde pourra s’enfuir. Cette pensée te fit sourire amèrement. Pourquoi accordais-tu autant de crédit à un groupe de pirates ? Etait-ce la présence de Vespie qui calmait tes ardeurs de justicier ? Ou bien étais-ce la peur d’y rester et l’affrontement commun qui avait développé en toi une solidarité avec tes compagnons d’infortune ? Tu ne savais pas trop, et il n’était absolument pas temps de réfléchir à ça. Car les emmerdes allaient commencer.

Alors que tu t’approchais de plus en plus des côtes, à la limite de l’abordage, un flot de zombies s’attaqua au navire. D’où sortaient-ils ? Tu ne les avais pas trop vus venir. Ils grimpaient, un par un, sur le bateau, à la force de leurs mains putréfiées. Tu respiras un grand coup. Tu rappelas tes clones à toi. L’heure était au combat. Et celui-ci devait être rapide. Vesperine t’attendait sur l’île.

- KURON !

Tu créas deux clones de toi, en sacrifiant ta fatigue et ton poids. Vous dégainâtes tous trois vos épées, et foncèrent dans le tas. Slash ! Un zombie perdait ses jambes. Swoosh ! Un autre perdait la tête. Mais ce n’était jamais assez. Ils se relevaient. Tout le temps. Incessamment. Une tête coupée te fut lancée, et ses dents s’enfoncèrent dans ton bras. Tu crias. De douleur en premier temps, puis de rage quand tu arrachas la tête de ton bras au prix d’une bonne partie de la peau de ce dernier. Le sang en coulait à flots. La masse de zombies noyait ce que tu voyais des évènements sur l’île. Et plus tu perdais la vue, et donc de ce qui pouvait éventuellement arriver à Vespie, ton calme se perdait au profit d’une rage sanguinaire. Tu sentais tes clones non plus en toi comme un sens supplémentaire, mais autour de toi, comme s’ils étaient devenus étrangers. Ils continuaient de se battre, mais leurs coups étaient moins forts et moins précis au fur et à mesure que tu perdais le contrôle. Tu expurgeais toute ta rage par des cris gutturaux. Ton bras meurtri devenait de plus en plus douloureux à bouger et bientôt tu dus te rendre à l’évidence. Tu étais submergé par les zombies. Ils étaient trop nombreux et vous désorganisés pour faire une brèche efficace et pouvoir sauter hors du navire en espérant atteindre la terre ferme. Non, là, il ne te restait qu’à combattre jusqu’à ton dernier souffle, en espérant que le flot de zombies détournés sur ton bateau permettraient aux autres et surtout à Vesperine de trouver un autre moyen de fuir.

Tu te battais corps et âme, quand soudainement, le bateau fut pris d’une violente secousse. Vous perdirent l’équilibre et les zombies aussi, tombèrent. Haletant, tu en profitas pour reprendre ton calme en te relevant. Tu constatas ce qui s’était passé. Le bateau lancé avait continué son chemin et avait percuté la côte. Tu pris une profonde inspiration et t’efforça de faire le blanc dans ton esprit.

-CLEAR MIND !

Tout disparut autour de toi. Tu ne sentais plus que tes clones qui revinrent à tes côtés. Votre conscience ne faisait plus qu’un, tu avais le contrôle de tout. Tu repris conscience de ce qui t’entourait, les zombies revenaient vers toi. D’un coup d’œil, tu repéras un endroit du pont ou tu pourrais t’échapper. Vous entremêlâtes vos bras pour former un petit cercle. Epées brandies, vous commençâtes à tourner en rond, rapidement. De plus en plus vite. D’une seule et même voix, vous criâtes tout trois.

-CLEAR MIND BEYBALDE !

Vous fonçâtes vers l’endroit visé en tourbillonnant. Au contact de votre tempête de lames, les zombies se firent déchiqueter et repousser. La faille se creusait petit à petit. Vous n’eurent aucun mal à atteindre le bord du pont et vous sautâtes. Toujours en tourbillon. Tu rappelas tes clones à toi dans les airs. La tête te tournait, mais au moins tu avais réussi à t’échapper du bateau. Ton cher Golden Revenge n’était plus qu’un nid de morts-vivants. Tu ratas ton atterrissage, merci au tournis. Rien de bien grave, juste une baisse soudaine de charisme. En attendant de reprendre totalement tes esprits, tu jetas un coup d’œil autour de toi pour voir comment les choses avaient évoluées. Le groupe semblait s‘être resserré vers un autre coin de la plage. Un mystérieux navire avait fait son apparition dans la balance et tout le monde s’y dirigeait. Ton bras te faisais mal. Même Taizone qui avait repris les rênes du combat contre Roger avait reculé vers l’embarcation. Les zombies commençaient à sauter derrière toi. Vesperine était là-bas, Yamakiro sur les épaules. Tu entendais leurs grognements derrière toi. Kokaku gisait pas loin de Taizone. Tu fermas les yeux et pour une enième fois, tu pris une grande bouffée d’air en fermant les yeux. Les pas… ils se rapprochaient dangereusement. Tu ouvris grand les yeux. Il était temps pour toi de revenir auprès de tes camarades d’infortune.

- FUSION BURSTO !

En divisant ton poids et ta fatigue, tu créas un clone que tu rappelas aussitôt. La fusion entre toi et ton clone à peine formé provoqua une onde de choc autour de toi. Tu te sentis grandir, te renforcer. Une énergie fantastique parcourait ton corps. Une énergie tellement colossale que de la fumée s’échappait de ton corps. Pas de temps à perdre, tu ne pouvais pas maintenir cette forme longtemps.

Tu fonças droit vers Kokaku à qui tu lui en devais une malgré tout ce qui peut vous séparer. Ta vitesse était impressionnante. La vapeur émanant de toi était de plus en plus dense, et tu sentais l’énergie quitter ton corps. Tu redevenais petit à petit normal. Mais tu atteins Kokaku avant que ton état ne cesse. Le pauvre était dans un sale état, mais il était encore vivant. Tu suais à grosse gouttes quand tu redevins normal. Tu pris le Capitaine Dragon sur tes épaules et tu haletas :

- Fusion… Bursto…

Même manège que précédemment. Sauf que l’état durerait encore moins longtemps. Il te fallait rejoindre le navire au plus vite, sous peine de tomber dans les vapes en ayant même pas pu te rendre utile. Tu pris un élan certain, et tu sautas. Le plus haut possible. Le plus loin possible. Dans un cri mêlant à la foi douleur, espoir et rage. Ta conscience partait à moitié, tu avais l’impression de ne faire plus qu’un avec l’air qui te caressait le visage. Même Kokaku ne semblait plus être un poids pour ton corps. Ils étaient toujours là hein, tu ne les avais pas lâchés, et pourtant…

Tu atterris dans un grand fracas. Les zombies présents furent balayés par la puissance dégagée par ton ultime effort. Certains furent purement et simplement écrasés sous toi. Vous n’étiez qu’à quelques dizaines de mètres seulement du navire, mais tes jambes ne semblaient plus pouvoir faire le moindre pas. Tu étais complètement vidé. Tu déposas Kokaku par terre et tu te laissas tomber sur les genoux, les mains sur le sable. L’eau s’écoulait lourdement de tout ton corps. Les zombies n’allaient pas tarder à se relever. Tu t’adressas à Kokaku, pour préciser quelque chose qui semblait indispensable pour toi.

- Kokaku… on est pas potes… je t’en devais juste une… Je… t’arrêterai… un jour…

Puis tu crachas du sang. Ton cœur se comprima dans ta poitrine dans une douleur atroce. Ta respiration se fit difficile d’un coup. Les zombies. Kokaku. Les autres… Vespie. A sa pensée, tu sentis une tristesse te gagner. Elle fut de courte durée, car tu perdis le fil de ce qui se passait. Un voile blanc s’en venait recouvrir l’environnement, les personnes autour de toi. Tu agrippas ton cœur qui battait trop irrégulièrement. Dans un spasme, tu sentis tes muscles se relâcher complètement, et tu sombras dans les limbes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Dim 23 Avr - 17:46

Jewelry Bonney
avatar

Messages : 72

Navigation
Doriki:
2178/6000  (2178/6000)
Fruit du Démon: -

Alors que Bonney restait en sûreté dans le dos du géant dépourvu de nerf pour s'en rendre compte, Shira passait un mauvais quart d'heure. Il affrontait Roger depuis des heures, et malgré son tonus régénéré avec dix ans rajoutés à son âge, il n'arrivait pas à rivaliser. Il devait être vraiment incroyable le roi des pirates, ce n'était pas juste un malin qui avait volé beaucoup d'or furtivement et qui s'était autoproclamé roi des pirates parce qu'il en fallait bien un. Il était vraiment redoutable, et il ne donnait même pas l'impression de se battre sérieusement malgré tout. Il avait beau être un mort vivant affaibli par sa mort et probablement à l'état de squelette, il avait un sacré crochet et Shira le sentait passer. Bonney avait envie de l'aider, mais d'une part elle ne pensait pas vraiment pouvoir le vaincre si de simples zombies se relevaient tout le temps, et d'autre part il n'avait pas envie de savoir sa petite amie en danger.

Par chance, de plus en plus une retraite s'organisait vers le navire des morts vivants, alors que Shira était mal en point. Heureusement il semblait s'être fait des amis au cours de cette bataille, voire même depuis bien avant, car on commençait déjà à l'évacuer. Elle ne connaissait aucun de tous ces gugusses, mais ils devaient être de bons amis pour l'aider ainsi. Pendant ce temps Bonney occupait les géants en leur faisant de nouveau des signes pour qu'ils s'attaquent l'un l'autre en croyant frapper l'humaine, comme ça ils avaient le loisir de passer sans se faire bombarder de coups de poing. Quand ils furent assez loin, la supernova en profité pour apparaître sur la tête du géant afin que le coup de l'opposant en pleine figure le fasse tomber à la renverse. Elle sauta alors du mort vivant en question quand il s'apprêta à toucher le sol, la poussière de l'impact dissimulant sa fuite temporairement.

Le dernier à transporter Shira l'avait lâché, décidément ils ne devaient pas être très forts malgré qu'elle leur ait donné dix ans pour ceux qui avaient été affectés par son rayon. Il fallait encore tout faire elle-même, comme Shira était au mauvaise posture et que Roger ne comptait pas rester sur sa faim avec un combat inachevé. Par chance d'autres s'arrangeaient pour distraire l'ex-roi des pirates afin de permettre au dragon de fuir, comme c'était le plus arrangé. Bonney qui était en pleine forme prit le jeune homme sur l'épaule, rassurée qu'il ait récupéré sa forme humaine pour ne pas crouler sous son poids. Malgré tout il était quand même lourd, mais Bonney en avait vu d'autres, ça ne la dérangeait pas tant que ça de le porter, et dans le pire des cas elle le mettrait sur ses deux épaules.

Lorsqu'elle mit un pied sur le navire, elle poussa un soupir de soulagement, allant asseoir Shira contre une paroi pour qu'il puisse se reposer. Elle n'était pas médecin, elle préférait donc ne pas l'ausculter de peur d'aggraver son cas, mais peut-être que si personne n'était apte à le soigner elle irait prendre la boîte de premiers soins afin de le sauver. Par chance la vue de sa petite amie semblait agir comme de la morphine sur lui, sans doute était-il content d'être ensemble. Les moments tragiques et les situations désespérées avaient toujours eu le don d'encourager les sentiments. Bonney s'assit alors à côté de lui pour lui faire don de sa présence plus proche cette fois.


-Dure journée hein ? Quand tout sera fini, on fera une fête rien qu'à deux, et y aura pas de mort-vivant pour nous emmerder, promis.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» ϟ MENS SANA IN CORPORE SANO ϟ EVENT VI ϟ Groupe IV
» ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe VI
» ϟ IGNIS PROBAT AURUM ϟ EVENT VII ϟ GROUPE V
» ϟ MENS SANA IN CORPORE SANO ϟ EVENT VI ϟ Groupe VII
» EVENT Tempête : Groupe 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-