AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Message
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Mar 4 Avr - 23:51

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3277

Navigation
Doriki:
2517/6000  (2517/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    C’était une invasion ! Ou bien était-ce nous qui étions sur leur territoire. La question méritait réflexion à voir le nombre de gugus qui voulaient pas rester par terre qui nous agressaient. Ils étaient une légion, et on n’étaient même pas 10. Et ils avaient Caligo de leur côté. Ouais parce que pourrir notre vision, j’appelle ça aider l’ennemi. M’enfin. On se débrouillait comme on pouvait, on envoyait valser un certain zombie pour faire le tour du monde… Enfin je crois, je savais même plus où il était tellement j’y voyais rien. Et dans ce bordel, voilà que Bonney me lançait un défi. Non pas que ça me dérange, jusque-là ces "zombies" étaient plus chiants que vraiment flippants. Ils m’empêchaient un peu de passer (quoique la voie des airs était encore relativement libre), mais ils ne pouvaient rien me faire de vraiment méchant. C’était plutôt comme être entouré de gosses un peu trop collants. Mais pour en revenir au sujet de cette réflexion, elle osait insulter mon ego là.

    « Dis donc, tu me connais mieux que ça, j’aime bien jouer un peu avant de m’y mettre sérieusement ! »

    Sauf quand j’ai pas le choix. Mais là j’ai totalement le choix, donc on se ménage un peu. Enfin, soit. On va bien voir qui en aligne le plus. Dans le brouhaha général généré aussi bien par les attaques des zombies que par les attaques des invités, et leurs noms d’attaques douteuses, et leurs plaintes que j’avais déjà faites (oui Draculo, c’est de toi que je parle là), je m’élançais, lance en avant. Et j’en empalais un. Puis un autre. Et encore un autre. Heureusement que ce n’étaient pas des zombies obèses, sinon en deux d’eux il y aurait plus de place sur ma lance. Là, ça va, j’arrivais à faire une brochette de 5 ou 6 zombies. Bon, je tenais ma lance à un bout, ce qui n’était pas des plus pratiques, mais maintenant je redressais ma lance vers le haut, soulevant les zombies, avant de m’envoler pendant que Caligo décidait, enfin, de retirer sa brume. Une fois à une bonne hauteur, je penchais ma lance vers le bas et je me mettais à tourner sur moi-même comme une toupie. Les zombies, sous la force centrifuge, se détachèrent un à un pour aller s’écraser au sol. Une bonne pluie de zombie, merci Caligo pour l’idée. Avec un peu de chance, je ferai un peu de bowling avec d’autres zombies dans la foulée. Je ré-atterrissais devant Bonney, un large sourire à la gueule.

    « Alors, tu penses que t’arriveras à faire mieux que ça ? »

    Mais pas le temps d’écouter la réponse, voilà que Caligo demandait mon aide. Et celle de Vesperine, mais on s’en fout. Il continuait la pluie de zombies. Très bien. Bon, en fait lui il les tenait, mais il faudrait bien qu’il les fasse tomber à un moment ou un autre. Bref, on allait se serrer les coudes pour ce coup.

    « J’espère que vous aimez le rôti ! »

    Et le feu de l’enfer se déversa de ma bouche pour atteindre les zombies. Ca pouvait sembler très poétique et théâtral comme façon de le dire, mais c’était vrai. J’ai rarement craché aussi fort. Ca aussi, c’était une phrase qui pouvait prêter à confusion. Mais bon, ces zombies tenaient bon, donc il fallait s’y mettre à fond, tandis que Vesperine, elle, se mangeait mon zombie volant. Comment il s’était retrouvé là ? Bonne question. Mais je m’efforçais de rester concentré sur mon barbecue, jusqu’à ce que je n’aie plus de souffle. Le temps que je le reprenne, la bataille commençait à sentir le roussi. Et ce n’était pas ma faute, pour le coup. Je relevais les yeux pour voir une troupe énorme autour de Vesperine, Draculo et moi. Mais plus que ça, quatre géants s’étaient invités à la fête. Alors déjà s’ils sont increvables on est dans la merde, mais si en plus y a des géants…

    « Yare yare daze, j’aurais pas dû me lever ce matin. »

    Le combat se lance, on se défend comme on peut. En soi, ils ne sont toujours pas bien dangereux, mais clairement trop nombreux. Les coups pleuvaient de toutes parts. J’entendais les tirs de Vesp, Draculo je sais pas ce qu’il foutait, moi je faisais le moulin à vent avec ma lance pour bloquer les attaques. Mais rien de vraiment durable. Il fallait trouver un truc, les faire tomber. On pourrait, ou du moins je pourrais facilement me barrer par les airs, mais, si j’en avais rien à fiche de Vesp, je comptais pas laisser Nana ou Bonney dans le mal. Hé, en parlant de Vesp, elle a pas un lance-roquettes ? Un truc qui explose et pourrait les disperser un peu. Bon, à courte portée, c’est pas bon mais… Je rangeais ma lance dans mon dos, encaissant quelques attaques mais sans effets, avant de me retourner vers mes deux comparses de fortunes.

    « Je vous préviens, ça va secouer. »

    Et je les attrapais tous les deux par la taille, m’envolant à la verticale en m’assurant que Vesp ait le regard vers le bas, tant pis si elle avait le vertige.

    « Sors ton lance-roquette ! Il faut les disperser un maximum, on y arrivera jamais en bloc ! »

    Ouais, je faisais équipe avec elle. Comme j’avais dû le faire avec son capitaine pendant les évènements de la fin du Tartaros. Comme quoi, le danger ça rassemblait. Maintenant, à elle de montrer qu’elle était une fine tireuse, après tout je lui offrais là un champ de tir parfait. Et si on arrivait à les disperser, ou même à les démotiver, on pourrait aller prêter main forte à ceux qui affrontaient les géants.

    Quant à l’autre, aucune idée de ce qu’il pourrait faire. Je pouvais juste pas le laisser au milieu de la cible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Mer 5 Avr - 9:21

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18008

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang




Qu'est-ce qui se passe maman ?


Le reste du monde pouvait bien tourner tout seul un moment non ? Shiraho était un Dragon, avec ses flammes et ses écailles ça ne devait pas être un problème important de se battre contre des morts-vivants. Les zombies c'étaient pas la première fois qu'ils y en avaient qui se baladaient sur une île, ça n'avait rien d'impressionnant. Bon d'accord j'avais absolument pas fait attention au fait qu'ils reprennaient leur apparence première dès qu'on les tuait, et qu'ainsi, ils étaient invincible. L'autre non plus d'ailleurs, mais faut dire que la furie en avait rien à faire de ce genre de détaille sans importance, seule son petit plaisir comptait, alors un jouet qui ne pouvait se casser... Quel bonheur non ? Enfin moi mon bonheur c'était retrouver la douceur de ma mère, certes elle était froide comme l'outre tombe, mais qu'importe, elle était là, aussi belle qu'autre-fois, juste plus pâle. Pourquoi le temps n'avait eut aucune action sur elle ? Est-ce que cela voulait dire que ce n'était qu'un rêve ? D'ailleurs les autres cadavres n'étaient pas en état de décomposition, juste pâle aux yeux vitreux comme à l'instant de leur trépas. Je regrettais presque de m'être couper les cheveux pour le coup...

Mais soudain sa mère se retira, le doux moment de bonheur s'arrêta, et en la regardant, un pincement dans mon coeur se fit des plus douloureux, car face à moi je ne pouvais me plonger dans un doux rêve, la marque sur sa gorge et son cou comme un colier me rappelait se terrible drame, j'avais mal à la tête... Si mal. Je pouvais sentir l'autre en moi se déchainé de douleur également. Pourtant malgré sa pâleur cadavérique, son regard s'illumina un instant. Puis elle se mit à parler à ma grande surprise, elle semblait avoir du mal à libérer ses mots, les raclants de sa gorge tranchée, j'eus bien cru que j'allais m'évanouir en revoyant sa tête rouler sur le sol. Mais le son étouffer de sa voix qui me tira les larmes des yeux me ramena à la réalité passagère.

HRPG : j'ai pas pu prendre en compte le "nous" car je t'avais rappeler que ça n'était pas possible.

« Tu m'as retrouvé ? Depuis combien de temps tu me cherche ? Que se passe-t-il ? Quand es-tu revenue ? »

J'avais bien compris qu'en étant à ses côtés je ne risquais rien, mais pourquoi ? Parce qu'elle aussi était morte ? Ou parce que je n'avais pas de coeur ? Mais pourquoi est-ce qu'ils nous attaquaient ? Qui les avait ramené à la vie ? Et qui avait pu ramener ma mère à la vie ? J'avais vu sa tombe avec Mihawk, et personne ne pouvait se rendre à mon île natale sans un éternal pose, et ils étaient en nombre plus que limité, puisqu'ils avaient été créer par les marchants de notre île pour aller vendre nos denrées sur d'autres. Toute cette affaire était suspecte, et je ne tolérais pas qu'on joue avec la vie de ma mère qui me mettait l'esprit sur le fil de la folie. Résister était dure, mais je ferai des efforts pour ne pas l'inquiéter. D'un coup des explositions venant de la plage... Les navires auraient-ils tous sautés ? Des geants ? Mais que venait faire tous ses morts ici ? Et pourquoi les morts malgré toutes les attaques qui leurs étaient portés continuaient de se réparer ?

HRPG : là encore j'ai du modifier le dialogue car Luce ne peut tenir de tel propos, déjà qu'elle est contre toute violence quelquelle soit et qu'une telle vision de ce qui se passe sur l'île la dérangerait et qu'en retrouvant son esprit un instant, elle stopperait le combat. Ainsi elle dirait pas de les abandonner juste de la suivre, et pas de la combattre vu que de toute façon, le personnage mettrait fin elle-même au combat durant ses moments de lucidité, pour coller avec son caractère, ainsi elle parlerait même pas de survivre ni de les laisser mourir.

« Oui je viens, mais que va-t-il se passer ? Et où veux-tu m'emmener ? Pourquoi attaque t-on ses gens ? J'ai un ami là-bas. »

Même si je doutais que Shiraho et Bonney puissent avoir des difficultés pour survivre jusque là, mais je m'inquiétais tout de même pour le dragon, je ne souhaitais pas qu'il lui arrive quelque chose, quand aux autres je ne les connaissais pas, certes c'étaient pas une raison pour les laisser mourir, mais... Il y avait Taizone, et bien que je préférerais le tuer de mes propres mains, je ne désirais pas que ma défunt mère puisse voir la bête à l'intérieur de moi prendre le contrôle de mon esprit. Pour elle je voulais bien mettre ma vengeance de côté un instant, même si ça me coutait beaucoup... Je suivis alors ma mère tout en écoutant ses réponses, lorsque d'un coup elle semblait ne plus parler, la mort l'avait possédé de nouveau, pourquoi d'un coup comme ça ?

« Maman ? Maman ? MAMAN !!! »

Je paniquais, je ne voulais pas la perdre une deuxième fois, non, j'avais trop mal, je ne savais pas quoi faire, mais j'avais beau hurler, cette fois-ci elle ne répondait plus... De l'aide s'il vous plait !




©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Mer 5 Avr - 23:45

Hunter JusteChasseur de Prime
avatar

Messages : 31

Navigation
Doriki:
375/6000  (375/6000)
Fruit du Démon: Kuron Kuron No Mi

Les évènements ne s’enchaînaient que top vite. A peine le brouillard s’était levé et que tu pouvais revoir ta fille saine et sauve – Yamakiro ne perdait rien pour attendre quand même. Ce petit fumier semblait en plus traîner avec Vespie, ce qui était inconcevable – que de nouvelles emmerdes surgirent. De un, les bateaux les plus proches de la côte partirent tous en fumée, balayés par des explosions simultanées. Ta magnifique barque se fit couler avec bien d’autres. Le brasier fit la lumière sur l’armée infinie qui se dressait encore devant vous. C’en était presque désespérant à longue. Pourquoi ces morts ne restaient-ils simplement pas morts après s’être fait tabasser à mort une dizaine de fois ? Mais le pire c’est ce que les flammes géantes éclairaient. Des géants zombies. Il ne manquait plus que ça. Si de simples zombies étaient faciles à faire tomber et sans grande dangerosité, ces colosses de tu-ne-savais pas combien de mètres de hauteur et à la force surement démesurée allaient être d’un tout autre niveau.

Dans ta chance, si tu pouvais le dire ainsi, ils ne s’attaquèrent ni à toi, ni à ta fille. Néanmoins, vous n’étiez pas tirés d’affaire pour autant. Une horde de zombies vous avait encerclés, toi, ta fille et Kokaku, et resserrait petit à petit l’étau sur vous. Il fallait agir et vite.

Dans une envolée lyrique que tu n’aurais jamais soupçonnée chez ta fille, cette dernière soumit une idée au groupe pur une défense temporaire. Idée qui dans l’absolu, pourrait faire gagner assez de temps pour trouver une solution meilleure. Tu te divisas en dix, et vous formates un cercle autour des deux autres compagnons. Vous vous mîtes tous en joue.

- Et c’est parti on les encu…

Mais la fin de ta phrase fut étouffée par la dizaine de détonations provenant des fusils de toi et tes clones. Les zombies tombaient donc par pure dizaine, malgré l’effort combiné de toi et ta fille, et de l’autre aussi, mais il ne t’importait peu, les morts-vivants étaient à peine ralentis. Ceux qui s’approchaient de trop étaient gratifiés de coups de sabres, mais le débordement était inexorable. Des plans farfelus pour sauver le petit boule de Vespie commençaient à traverser ton esprit. Peu étaient réalisables, les autres dangereux. Enfin, ça se tentait, comme dit précédemment mourir ici n’était pas une option. Alors que tu rappelais tes clones pour en relancer de nouveau et mettre tes plans à exécution, tu fus saisi par la taille. Tes pieds se soulevèrent du sol et ce dernier s’éloigna de plus en plus. Le fameux capitaine dragon vous avait pris dans ses serres et il s’était envolé. Putain. C’est vrai qu’il y avait encore cette option-là. En même temps, toi-même tu n’allais rien demander à un pirate, sauf Vespie, par manque totale de confiance. Et même là, il pouvait encore vous lâcher dans le zoo des morts au-dessous. Mais il semblait, à ton plus grand étonnement, qu’il y avait une certaine solidarité inter pirate qui s’engageait, et tu avais tout intérêt à en faire partie, car Kokaku représentait ton seul moyen pour l’instant de quitter l’île maudite.

Le capitaine dragon donna ses directives. D’ici, toi, tu ne pouvais pas faire grand-chose. Tu pouvais tirer à la limite, mais l’impact serait quasiment nul. Vespie, elle, faisait du bon taff. Les zombies volaient au contact de ses roquettes, c’était rigodrôle. S’en suivit une idée.

- Dis-moi Kokaku, tu pourrais me transporter jusqu’à mon bateau ? De là-haut je ne suis pas utile, mais si j’arrive à approcher le Golden Revenge – Mon navire- Assez prêt, j’ai 3-4 canons qui pourraient ouvrir une brèche parmi les zombies sur la plage et vous permettre à tous d’évacuer.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Sam 8 Avr - 11:43

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1193

Navigation
Doriki:
1882/6000  (1882/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Event d'introduction

feat. plein de monde





Il y avait de plus en plus de morts-vivant qui nous entouraient, surtout qu'ils n'avaient cesse de se relever au bout d'un moment, rendant toutes nos attaques parfaitement inutile. Ça à de quoi vous mettre un sacré coup sur le moral de se dire que tout ce qu'on fait ne sert à rien et je sais de quoi je parle. Surtout quand, comme dans mon cas, mon fruit du démon n'avait aucune fichu utilité contres des... choses qui ne peuvent pas ressentirent la souffrance. D'ailleurs, tous ses morts qui reviennent à la vie, ça vient d'où ? Un sorcier vaudou hyper méga puissant ? Ou c'était la capacité d'un fruit du démon ? Avec quelqu'un capable de réveiller les morts de partout, je pense qu'on détient le (digne?) successeur de Marde... Je commençais à déprimer un peu dans mon esprit, à l'idée qu'un foutu type à l'ego très probablement démesure face de nouveau des siennes...

J'allais encore plus déprimer quand je voyais pas moins de quatre géants se diriger sur nous, leurs pas faisaient trembler la tête autour de nous. Il y avait aussi une zombie aux long cheveux verts pommes qui semblait vouloir quelque chose à la jeune fille aux cheveux rouge, la fameuse Nana. Mais de là où j'étais je ne pouvais pas entendre ce qu'elle se disait, surtout que mes armes faisaient un bruit qui couvrait une bonne partie des conversations que l'on pouvait avoir autour de moi. De toute façon cela ne me regardait pas, je ne comptais pas l'aidée, surtout au vu des différents qu'elle semblait entretenir avec Taizone...

Deux des géants qui venaient d'arriver s'en étaient pris à la bouffeuse de pizza, elle aussi j'en avais rien à faire de ce qu'il pouvait bien lui arriver. Dans le lot, je ne m'inquiétais que pour trois personnes : mon père, Taizone et Caligo. Mais je connaissais suffisamment les deux derniers pour savoir qu'avec leur fruit ils ne risquaient pas grands choses face aux zombies, même géants... D'ailleurs mon nakama avait été envoyé au loin par un géant et Caligo, quant à lui, faisait courir le dernier géant derrière lui, cherchant visiblement à l'éloigner du reste du groupe. Oh, c'est vraiment un bon petit ça ! Enfin, je dis petit, mais il est quand même bien plus vieux que moi !

De ce fait, il ne restait plus que Shiraho, mon père et moi, entourés d'un raz-de-marée de morts-vivants. Je visais leur genoux, afin de les empêcher d'avancer sur leurs pieds jusqu'à nous, bien qu'ils continuaient de ramper, se faisant aussi piétiner par les autres. Mon père avait utilisé son pouvoir pour créer des clones de lui-même, essayant de dresser une barrière entre eux et nous. J'essayais de faire de mon mieux pour les empêcher de nous arriver dessus, quand soudain je sentais mes pieds quitter le sol. Une patte griffue c'était emparé de ma taille alors que je m'éloignais de plus en plus du sol alors que les zombies envahissaient l'endroit où nous nous trouvions quelques secondes plus tôt. Shiraho... Il va me tuer, ça y est, c'est la fin... Ah, ah non... Quoi, sortir mon lance-roquette ? Na, mais depuis quand il me donne des ordres lui ?! Personne ne me donne des ordres, sauf Teach !

Je sortais quand même mon arme, puisque je l'aurais fait de toute façon ! Je n'avais plus que neuf roquettes, il fallait que je vise intelligemment pour les disperser. Mes roquettes allaient s'écraser au sol, créant de belle explosion accompagnée de quelques gerbe de feu. Ooooh, j'aime quand ça brûle, j'aimais voir ces zombies prendre feu, mais si c'était moins drôle que des êtres vivants, eux ils crient et court dans tous les sens lorsqu'on leur met feu, là c'est le summum de l'amusement pour moi ! Mais en mettant feu à quelqu'un généralement il meurt assez vite, là c'est moins drôle du coup... Alors que j'étais perdue dans mes pensées, mon père demandait à Shira s'il pouvait nous déposer sur son bateau, ainsi il pourrait utiliser les canons de son navire pour frayer un chemin et ainsi permettre aux autres de nous échapper. Je criais alors pour couvrir le bruit de mes explosions et que Shira puisse m'entendre.


-Shira, je sais que t'a une dent contre moi, mais mon père a raison, c'est peut-être la seule option pour permettre à tous le monde de nous échapper !

made by guerlain for epicode

_________________

Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Sam 8 Avr - 21:19

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1352/6000  (1352/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Event d'introduction


(It's terror time again) ▽ You hear the screeching of an owl. You hear the wind begin to howl. You know there's zombies on the prowl and its terror time again. They've got you running through the night. Its terror time again and you just might die of fright; it's a terrifying time! You hear the beating of your heart, you know the screaming's gonna start. Here comes the really scary part: And its terror time again.
Derrière toi, les arbres tombaient telles des mouches avant d’être écrasés comme de vulgaires insectes. Malgré ton idée de tenter de ralentir ton poursuivant dans la forêt, ton poursuivant ne semblait absolument pas affecté par les arbres et les rochers sur votre chemin. Tu commençais à t’inquiéter sérieusement sur la possibilité que tu n’arrives pas à le bloquer, à l’arrêter même pour quelques temps. L’air frai de la nuit pénétrait tes vêtements, collait à ta peau comme l’eau de mer en séchant, mais te gardait aussi plus éveillé, plus alerte. Tu savais que Taizone était le coin pour l’avoir entendu.

C’est pour cela aussi que tu faisais attention où tu allais, ne souhaitant pas risquer que le nakama de Vesperine fasse face de nouveau à un géant, risquant un nouveau voyage dans les airs. Tu préférais éviter cela, car il pouvait cette fois atterrir dans la mer et ça en serait certainement fini de lui. Pas que tu te préoccupais de lui, tu ne voyais pas quel mal sa mort pourrait faire – ou le bien – au monde, sauf que tu te disais que Vesperine serait sans doute triste et tu n’avais pas envie de la voir triste. Ou devoir expliquer pourquoi il avait fait un vol plané dans la mer à cette dernière.

Mais pour l’heure, où étaient les autres ne t’intéressait pas. Même que l’on pourrait dire que tu t’en foutais royalement puisque ton géant ne cessait de se rapprocher inexorablement de ta personne. Tu sentais ses pas faire trembler la terre, te faisant légèrement perdre l’équilibre à chaque fois. Tu devais rester concentré sur les obstacles devant toi pour éviter de t’y prendre les pieds et tomber, risquant ainsi de te blesser sérieusement. Mais plus le géant mort s’approchait, plus il te devenait difficile de ne pas perdre pied.

Bien que le danger fût réel, tu gardais néanmoins ton calme inébranlable. À quoi cela reviendrait-il si tu commençais à paniquer? À rien, mise à part à embrouiller ton esprit, tes pensées et ainsi te mettre d’avantage en danger de mort. La peur ne faisant pas non plus partie des sentiments qui d’habitaient. Tu savais à quoi tu avais affaire, tu savais plus ou moins comment tu pourrais le gérer. Trembler de peur ne ferait que te faire agir sans réflexion, seul l’instinct de survie te guiderait et te mènerait certainement à la mort. C’est pour cela que tu gardais ton calme d’ailleurs.


Tes poumons commençaient à te faire sérieusement mal dans ta poitrine, brûlant comme un feu de camp que l’on aurait allumé à l’intérieur. Ton cœur palpitait tel celui d’un condamné qui sait que les lames le perceront d’une seconde à l’autre, la sueur coulait sur ta peau chaude provoquant chez toi tes frissons face au contraste avec le froid de la nuit et la brise qui soufflait. Tes muscles commençaient aussi à protester. Tu n’avais pas l’habitude de fuir ainsi pour ta vie, de courir un marathon. Décidant que tu avais assez épuisé tes membres, tu changeas le bas de ton corps en brouillard, restant tout de même au niveau du sol. Tu espérais que les autres s’en sortaient de leur côté.
(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Dim 9 Avr - 1:43

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2551

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

J'avais mal supporté le fait d'être éjecté du devant de la scène, et l'autre comptait bien prendre le contrôle pour me venger. Il en était capable. Je n'osais le remettre en question puisque je le connaissais comme s'il était moi, et que moi j'étais lui ; peut-être étions ainsi les mêmes personnes et pas deux entités à part, mais cela je n'osais le commenter de peur de ne faire plus qu'un avec moi-même. Je risquais de devenir dangereux, bien trop dangereux pour mon entourage car intenable, alors mieux valait faire le maximum pour continuer de croire que l'autre était mon envahissante seconde personnalité. Au fond de mon être, je savais pourtant que tous deux ne faisions qu'un, cependant il n'était pas encore temps de le reconnaître publiquement et ouvertement au monde. Je n'étais pas préparé aux possibles conséquences, et je craignais de changer à ne plus pouvoir me tenir. Imaginez le monstre que je serais si je ne me forçais pas à avoir certaines limites, je serais terrible et tellement menaçant, que je risquerais de faire du mal à tous ceux qui oseront par malheur croiser ma route, cela sans la moindre distinction.

Sur cette île, je pouvais aisément laisser celui qui n'était pas officiellement moi sans avoir à me prendre la tête. Les ennemis étaient, en plus d'être bien plus nombreux que nous l'étions, tenaces au point de surmonter la mort. Cette faculté les rendait tristement puissants. J'étais assez jaloux pour cette raison, et cela rendait mon envie de me battre encore plus douce. Elle me semblait des plus agréables, cependant, devais-je la suivre ? Évidemment. Je n'étais pas venu pour me perdre en de troubles pensées. Le moment d'agir était venu. Je savais que j'avais pas moyen de mettre un terme à l'existence nouvelle de ces créatures mortes mais vivantes, néanmoins j'avais de l'énergie à dépenser. Je comptais bien l'utiliser. Je voulais me divertir. Mon acide avait faim de corps. Mon âme avait soif de batailles. Mes poings avaient besoin quant à eux de défouloir, et j'allais leur en offrir. La bête me motivait à combattre. Elle n'attendait que ça pour agir. Nous attentions que cela, nous partagions cette déchirante envie. Oui. Je sentais ma puissance croître. Mon sang bouillonnait à l'intérieur de mes veines. J'étais tellement excité que je rirais sans faire attention. Malgré que la bête s'approchait, je riais toujours. Presque inaudible. Faiblement. Je ne voulais pas être entendu. Je ne tenais pas à ce que mes camarades de jeu puissent comprendre que j'avais hâte de céder à ses douces approches.

Sous ma divine apparence, je me jeta encore dans les airs pour me diriger vers une nouvelle direction. Je me dirigea pas à pas vers celle qui voulait me tuer. Je savais ce que je risquais, cependant j'avais une intuition. Les géants étaient occupés. Tant mieux. J'allais profiter de cela pour me dépêcher de la rejoindre. Je n'étais pas spécialement loin, mais j'avais tout de même du chemin à parcourir. Lorsque je fus arrivé, je la vis tenant un cadavre à la chevelure couleur verte dans les bras. Je me demandais qui pouvait être cette personne. J’espérais parvenir à obtenir une réponse, ainsi descendant du ciel, battant des ailes pour l'allure, je me posa à ses côtés. Je savais qu'elle pourrait m'attaquer, mais je ne craignais pas sa rage. En la voyant, j'avais la nette impression qu'elle était complètement perdue à ne plus savoir que faire. Elle ne faisait donc rien, et les créatures en profitaient pour s'approcher. Je décida alors de jouer la carte de la défense. L'acide était à l'ordre du jour. Je ne savais pas ce que lui réservais l'avenir, cependant je ne voulais pas la savoir morte. Créant alors une barrière d'acide mêlée au fluide autour d'elle et de mon incroyable personne, j'essayais de tenir à l'écart les ennemis du moment. J'étais le sien, et elle était le mien, mais sa vie était importante.

« Ressaisis toi Nana ! On est dans une bataille contre des êtres immortels ! On a pas le temps de pleurer les morts ! Puis c'est qui celle là ? Pourquoi tu sembles triste ? Me dis pas que c'est encore ma faute ! Reprends tes esprits ! »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Dim 9 Avr - 16:16

Jewelry Bonney
avatar

Messages : 72

Navigation
Doriki:
2178/6000  (2178/6000)
Fruit du Démon: -

De haut de son perchoir presque humain, Bonney observait avec attention les scènes de combat. Les différents invités semblaient un peu plus stimulés, même si ils ne faisaient pas grand chose à part discuter. Certains pourraient trouver ce spectacle d'un ennui mortel, sans mauvais jeu de mots, mais Bonney savait attendre le plat principal en dégustant l'entrée. Ici l'entrée c'était simplement la discussion des gens, notamment Shira qui tentait de rallier les troupes et à qui on proposait de revenir au navire d'un des invités pour choper des canons. Elle aurait juré que les embarcations avaient été détruites par l'explosion, les canons donc coulés depuis longtemps, mais il fallait croire que les déflagrations n'avaient pas tout détruit.

Parfois les morts-vivants qui attaquaient l'équipage de Bonney se montraient un peu plus futés que d'habitude. Ils commençaient à tourner le dos pour que l'autre puisse frapper les intrus, mais c'était sans compter leur lenteur et la rapidité des déplacements de l'équipage. Chacun essayait d'apparaître aux épaules pour que chaque opposant frappe l'autre comme au chasse-taupe, mais il fallait avouer qu'ils avaient un peu de ressources dans le peu de cerveau qu'il leur restait. Mais même avec ça, ils ne faisaient que déplacer le problème dans le dos, ce qui ne semblait rien leur faire. Un humain normal s'agacerait, sauf qu'eux ils étaient morts, manipulés tels de vulgaires pantins pour servir les désirs de terreur d'un individu caché.

Avec tout ça, d'autres groupes discutaient aussi entre eux, notamment une fille aux cheveux rouges et une dame aux cheveux verts. Bien qu'elle ne connaisse ni l'une ni l'autre, elle se demandait si la situation allait changer avec sa venue. Il se pouvait même que ce soit la responsable de tout cet ameutement de morts-vivants sur une île insignifiante comme celle-ci. Il y avait comme ça des duos qui se formaient de plus en plus, non seulement Feu rouge et Feu vert ainsi que Shira et elle-même. Il y avait aussi un père bien vulgaire et sa fille, tandis que le gamin en noir se rapprochait plus de la fille en rouge alors qu'il la provoquait il y a quelques secondes à peine, alors qu'elle ne semblait même pas ailleurs.

Tout ça était à la fois étrange mais amusant, Bonney avait l'impression d'être spectatrice d'une émission avec beaucoup d'intrigue et pas beaucoup d'action. Bien sûr ça tapait parfois, sommairement dans la plupart des cas, mais ça parlait pas mal aussi. Non pas qu'ils sortent des monologues à n'en plus finir, c'étaient les dialogues qui n'en finissaient pas, chacun préférait se répondre entre eux au lieu de passer à l'action. Bonney réprimait un bâillement du haut de son zombie, continuant inlassablement d'apparaître pour que l'opposant frappe son collègue en croyant toucher sa cible. Ses compagnons aussi trouvaient le temps long, même si bien sûr ils restaient actifs en imitant les autres pour que les deux géants continuent de se frapper entre eux à tour de rôle. Leur situation était peut-être stable pour le moment, mais il était tout à fait possible qu'à un moment ils tombent et se fassent méchamment piétiner.

Ce qui était le plus drôle dans tout ça, c'était l'idée de s'amuser quand un vilain pas beau essayait de faire peur aux gens. Elle ne trouvait pas la situation fort dramatique, Bonney n'avait pas besoin d'user de son pouvoir contre eux, alors que pourtant ils étaient de taille pour l'affronter. Elle était tentée de se dire que c'était au moins le signe qu'on la prenait au sérieux, mais les morts-vivants n'avaient pas une intelligence hors du commun. Au final il valait peut-être mieux manipuler des vivants, mais il parait que celui qui occupait ce rôle a disparu depuis sa dernière apparition. Même si elle n'avait pas rencontré ce grand méchant précédent, elle avait comme l'impression que celui-ci n'allait pas "faire le café" aussi bien que lui jadis. Enfin ce n'était que la première rencontre, bien sûr, mais elle s'était sentie plus en danger dans bien d'autres situations que celle-ci, pour elle ce n'étaient là que des pantins qui avaient à peine le dixième des capacités d'un humain vivant.


-En tout cas quel joli spectacle, j'ai l'impression d'être une reine qui observe ses combattants s'affronter dans une épreuve de survie dans le colisée ! Mais c'est un peu mou pour le moment, j'ai envie d'action moi.

Sur ces mots, Bonney tendit la main au loin vers le champ de bataille, projetant un large rayon dont la taille s'accentuait avec la distance. Il n'avait pas pour but de transformer les zombies en bébés et leur shooter dedans impitoyablement, ils ne valaient clairement pas la peine qu'elle s'en serve. C'était plutôt sur les combattants qu'elle avait l'intention de s'en servir, et non pour les transformer en bambins inutiles, mais en adultes puissants et impitoyables. Ainsi elle envoya son large rayon pour rajouter dix ans à leur âge afin qu'ils prennent un avantage conséquent. L'effet serait évidemment temporaire, vingt-quatre heures dans la peau d'un adulte, mais d'ici là au moins ils auraient l'occasion de faire éclater leur puissance sans se retenir. Même si le rayon avait des chances de ne pas toucher tout le monde dans le tas, Bonney devait avouer qu'elle espérait qu'il touche Shira pour le voir avec dix ans de plus.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Dim 9 Avr - 20:43

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3277

Navigation
Doriki:
2517/6000  (2517/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Bon, au moins dans les airs, on est tranquilles quelques instants. En soi, j’aurais bien laissé Vesperine en bas, ça m’aurait fait moins à porter, et donc moins de fatigue à accumuler. Parce que ça commençait à être long cette histoire. Je présume que, parmi les avantages d’un zoan, j’avais une certaine endurance, mais ça ne suffirait pas éternellement. Et c’est bien pour ça que j’avais été obligé de faire des concessions en l’embarquant, ainsi que le fameux compte Draculo qui devait regretter son costume un peu trop serré. Et le costume aussi regrettait d’être venu, vu toutes les déchirures qu’il avait. Bon, pour lui, c’était surtout que, ne connaissant pas son alignement (même maintenant qu’il n’avait plus son horreur de masque je ne voyais pas un visage familier), je voulais pas trop le laisser en bas. Sait-on jamais qu’il nous soit utile. Quant à la sous-fifre de Barbe Noire, ses armes pourraient clairement nous aider à faire un peu le ménage. Et c’est bien ce dont on avait besoin actuellement. De toute façon, là, si elle me refaisait un coup comme quand j’étais contre son capitaine, elle faisait une chute qui, à défaut d’être mortelle, la placera au milieu de la horde. Elle a donc plutôt intérêt de coopérer.

    Et effectivement, elle s’exécuta. Je crois avoir entre-aperçu une grimace de sa part mais bon, elle savait encore ce qui était mieux pour elle. Les roquettes s’écrasaient lourdement au sol, générant un mouvement de retrait à défaut de les abattre. Cela étant, ça restait très temporaire, on pouvait les tenir à distance, mais ça ne suffira pas longtemps. Sans compter les munitions elles-mêmes qui s’amenuisaient bien trop vite. Il nous fallait un plan de secours plus durable. Et celui-ci vint, heureusement, de Draculo. Utiliser les canons des navires pour ouvrir une brèche plus importante pour permettre la fuite, voilà un truc plus efficace. Finalement, j’ai bien fait de l’embarquer aussi. Vesperine confirmait ses dires, ce qui n’était pas forcément gage de sureté, mais bon, on n’en était plus au point où l’on pouvait se poser des questions de confiance ou de trahison. Tout ce qui pouvait, ne serait-ce qu’hypothétiquement, nous sortir de là était bon à prendre. J’acquiesçais sans un mot et je filais rapidement du côté de l’océan. Pas de temps à perdre, la fatigue commençait à me gagner un peu trop. Et si je les lâchais dans l’eau, ça n’allait pas trop le faire.

    Après quelques secondes de vol, et des indications sur la position du navire, nous nous posions enfin sur le pont du fameux Golden Revenge. Et arrivé là, je repris forme humaine pour souffler un coup. D’habitude, voler avec des passagers c’était pas si dur. Mais le combat qui avait précédé m’avait flingué, j’avais du mal. Mais finalement, les premières paroles qui sortirent de ma bouche, ce fut.

    « Attends, c’est ton père ?! »

    Ouais, bon, j’ai eu un peu de mal à process, désolé. Y a tout qui se passe beaucoup trop vite pour que j’arrive à suivre. Et puis, Hunter Draculo, ça sonne vachement mal. Mais bon, pas trop le temps de s’occuper de ça. Il faut que j’y retourne. Même si on ouvre la voie, il leur faudra de l’aide pour les combats, pour le transport peut-être même. Et puis pour les géants, pas sûr que les tirs suffisent. Mais dans mon état, il est possible que ce dernier vol ne soit plus qu’un aller simple. Heureusement, une vague d’énergie, pour ainsi dire, nous traversa. Je la connaissais cette énergie, j’avais déjà eu l’occasion de l’approcher. C’était Bonney qui usait de son pouvoir. Et ses effets furent rapides, pour avoir l’habitude de changer un peu de taille avec mon propre pouvoir, je savais que je venais de gagner un peu. Mais le changement le plus important, c’était pas la taille. C’était, évidemment l’âge, mais surtout l’énergie qui venait avec et la force. La fatigue était toujours présente, mais je savais que je pouvais en faire plus que prévu. Je sais pas précisément ce qu’elle a fait, mais une chose est sûre, ça allait nous aider à tenir pour fuir, puisque c’était là notre seule option.

    « Bon, je vous laisse vous occuper du chemin de sortie, moi j’vais aller leur prêter main forte. »

    Et sans attendre, je repartais en volant vers l’île aux zombies (ouais, vu la population de corbeaux et de zombies, on peut la renommer cette île). A toute allure, tant qu’à faire on va en profiter pour faire d’une pierre deux coups. Une fois arrivé à portée, je repérais le géant contre qui Bonney semblait faire de l’escalade, et je lui rentrais purement et simplement dedans. Certes, vu sa taille, pas sûr que je lui fasse bien mal, mais au moins je pourrai le déstabiliser, et qui sait, le faire tomber (bien que pas de façon permanente, mais ça on commence à en avoir l’habitude).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Dim 9 Avr - 23:50

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1479





La légende renait





La faible lueur de vie qui avait animée Luce venait de disparaitre comme si de rien n’était. En plein milieu du carnage se dressait cette poupée sans vie qui se trouvait être en compagnie de sa fille. Plus rien ne s’échappait de sa bouche comme si les mots qu’elle avait prononcés n’étaient qu’une simple illusion. Il n’y avait plus rien hormis la soif de sang et les pulsions meurtrières. Son regard sans vie fixait la jeune rouquine aux pouvoirs sanglants pendant un bref instant avant de lever une main qu’elle glissait le long de la joue de Nana. Sa main était d’une froideur incomparable et offrait des frissons à la jeune demoiselle.

Petit à petit, Luce descendait sa main vers la gorge de sa fille et se mit à la serrer comme une forcenée. La puissance de son geste n’était pas naturelle et sa prise était sans commune mesure. Tel un robot, Luce étranglait sa propre progéniture sans exprimer le moindre regret. Plus rien ne s’échappait de son corps sans vie. Pourtant, le salut fut offert à Nana lorsqu’un des pirates de Bonney venait la transpercer avec un long sabre bien tranchant. La femme aux cheveux verts ouvrait grand la bouche, mais aucun son ne sortait.

L’acier qui transperçait le corps de Luce brillait à la lumière de la lune. Pas une goutte de sang ne tombait ni ne souillait la lame parfaitement aiguisée. Dans un dernier regard, la mère de Nana s’écroulait sur le sol, une lame plantée au travers de son corps désormais inerte.

La bataille tournait au véritable carnage. Les pirates de Bonney furent tous exterminés par l’armée de morts-vivants qui, de fait, venaient gonfler celle de l’ennemie en rejoignant les immortels soldats. Pour ne rien arranger à ce massacre morbide, une silhouette dessinait parmi la multitude de soldats décharnés. Un homme qui, selon la légende, était devenue le roi des pirates. Gol D. Roger, en personne, s’avançait sur le terrain. Il était différent des autres, car sa puissance physique était sans communes mesures. Avec force, il exterminait ses opposants avant de s’en prendre à Shiraho.

Le combat devenait critique. Il n’y avait plus personnes hormis la famille Hunter, Bonney, Shiraho, Taizone, Caligo et Nana. Ils étaient les seuls survivants à cette sauterie funèbres. En face d’eux se dressait l’armée imprenable des morts ainsi que le tout-puissant Gol D. Roger. Le dernier round pour la survie allait se jouer ici et maintenant alors que divers morts venaient de couper tous les moyens de retraites possibles et imaginables.

Délicatement, au milieu de cet enfer, Luce revenait à la vie. Pour une raison qu’elle ignorait, la mère de Nana ne pouvait se soustraire à l’envi de massacrer sa fille. Plus personne sur le champ de bataille ne l’intéressait. Tout ce qu’elle faisait avait pour simple but de tuer sa progéniture. C’est donc ainsi qu’une lutte à mort, si c’était possible de dire une chose pareille, allait se dérouler entre une mère sans vie et son propre enfant qui était parfaitement capable de ressentir des émotions.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Lun 10 Avr - 4:22

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1352/6000  (1352/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Event d'introduction

Gol D. Roger


(It's terror time again) ▽ You hear the screeching of an owl. You hear the wind begin to howl. You know there's zombies on the prowl and its terror time again. They've got you running through the night. Its terror time again and you just might die of fright; it's a terrifying time! You hear the beating of your heart, you know the screaming's gonna start. Here comes the really scary part: And its terror time again.
Décidément, ton adversaire, ton poursuivant, ne se lassait pas de te suivre. Un stalker inépuisable te collait au train sans que tu ne puisses rien y faire. D’un côté, tu avais fuis de ta propre initiative pour éloigner au possible ton géant. Tu espérais que les autres s’en sortaient, parce que pour l’heure tu n’avais absolument aucun moyen de savoir s’il y avait des morts ou des blessés parmi tes connaissances – se résumant vaguement à Vesperine et Shiraho pour le coup – ou si les autres avaient subis les attaques des zombies et avaient été touchés. Tu songeas à la jeune femme à la chevelure de sang.

Peut-être que la femme à la chevelure de pomme avait finalement attaquée cette dernière? Peut-être que le charme les protégeant des morts-vivants ne faisait plus effet? Ô que la curiosité te rongeait de l’intérieur en cet instant. Tu ne désirais qu’une seule et unique chose; retourner aux côtés de la tireuse de Barbe Noire pour l’épauler elle et les autres. Être utile au lieu de papillonner comme un débile dans la forêt pendant qu’un être humain à la taille démesurée tentait de faire de toi son quart d’heure ou de t’envoyer valser dans la mer.

Deux options que tu désirais plus que tout éviter le plus naturellement du monde. Tu n’avais ni envie de finir dans l’estomac de cet être et encore moins de faire un vol planer dans la mer – bien que la dernière option n’était probable que si tu t’épuisais trop – mais il commençait à être lourd à te suivre comme ça. Mais alors que tu continuais de fuir, il te vint ainsi une brillante idée; pour ce faire tu devais te rendre le plus loin que tu le pourrais et ensuite tu masquerais la vue du mort-vivant avec ton brouillard.

Cela te permettrait ainsi de fuir, de revenir sur la plage pour porter main forte aux autres. Tu pourrais aussi savoir si Taizone avait été blessé dans son atterrissage en catastrophe, bien qu’à son premier rire il semblait aller des plus biens à ton avis. Physiquement bien entendu. T’en tenant à ton plan, tu continuas de flotter encore un moment jusqu’à arriver assez loin dans l’île. Là, tu attendis patiemment que ta cible s’approche encore et encore de toi, jusqu’à n’être qu’à quelques mètres. Lorsque tu pus lui voir le blanc des yeux, tu tendis les mains devant toi, produisant juste assez de brouillard pour envelopper ses yeux.

Sa vue prisonnière de ton brouillard, tu décidas alors de fuir de nouveau, mais cette fois-ci en revenant sur tes pas. Direction la plage que tu avais quitté. Le regard neutre, ton cœur ayant repris des battements normaux, tu laissais ton regard de sang et d’encre rivé devant toi. Assez loin maintenant du géant, tu avais fait disparaître ton brouillard lui cachant la vue, masquant ta présence en plongeant dans la forêt. De cette façon, il ne saurait te retrouver, il ne penserait pas à revenir vers la plage n’est-ce pas? Tout du moins tu l’espérais.

Tu arrivas bientôt à la bordure de la forêt. T’en approchant, tu posas pied à terre, écoutant attentivement ce qui se passait. Au travers ce silence de mort, tout semblait si bruyant que ça en était perturbant pour toi. Tu n’avais jamais été témoin d’un silence aussi lourd, malsain, brisé par les sons de la nature et de la bagarre. Un frisson parcouru ton échine alors que tu te planquais derrière un arbre, admirant la scène devant toi. Il te semblait qu’il y avait encore plus de mort vivant et il restait toujours 3 géants.

Malheureusement pour tes compagnons de fortune, tu n’aurais jamais la force nécessaire pour répéter le même manège. Certes, cela faisait près de 17 ans que tu possédais ton fruit, tu pouvais encore aisément tenir en combat, mais restait une chose importante; tu n’étais un putain de guerrier! Tu te servais de ton fruit pour faire diversion, pour fuir et non pas pour attaquer. Cela faisait que depuis peu que tu te tentais à l’offensif avec lui et cela te demandait donc plus de force, plus de concentration. En définitive, plus d’énergie. De l’énergie que tu dépensais clairement dans le vide puisque vos adversaires ne cessaient de se relever inlassablement.

Ton sang se glaça de nouveau dans tes veines quand ton regard se posa sur une silhouette que tu n’aurais jamais cru voir. Bien que tu ne l’eu jamais vu, tu pouvais aisément reconnaître sa silhouette, ses traits décris tant de fois par tant de personnes, vu sur des affiches de recherches si vieilles que c’était un miracle qu’elles perdurent toujours. Avec son manteau rouge sang et ses moustaches caractéristiques, et ce sourire à pleine dents il n’y avait aucun doute. Mes ses yeux, comme ceux des autres morts-vivants, brillaient par l’absence de vie.

Tu vis l’ancien roi pirate s’attaquer à Shiraho. Tu faisais confiance à ce dernier pour se protéger le temps que tu regardes la plage à la recherche des autres. Tu aperçus Taizone non loin de la fille aux cheveux rouges, donc il y allait bien, une pirate faisait de l’escalade sur un géant et tu te questionnas sur sa santé mentale avant de continuer de chercher pour Vesperine et son père. Tu ne les aperçus pas. Tu ne paniquas pas, espérant qu’ils allaient bien. Tu finis par entrevoir deux silhouettes sur un navire et soupiras de soulagement; ils allaient bien.

Tu sortis finalement d’entre les arbres, venant porter main forte à Shiraho en tentant d’attirer l’attention de l’ancien roi des pirates.

- « Je m’occuper de Roger! Il ne peut pas me toucher, alors je vais attirer son attention. Je vous laisse l’attaquer! »

Tu ne t’adressais pas qu’à Shiraho, mais aux autres aussi. Ton regard unique se posait sur le défunt, les traces de son exécutions encore visible. Tu faisais attention à ne pas être attraper, te concentrant sur ton fruit pour n’être aucunement touchable par le puissant pirate; tu ne voulais pas risquer de prendre un coup et te retrouver hors combat.

(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Lun 10 Avr - 10:35

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18008

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang




Qu'est-ce qui se passe maman ?








Est-ce que je faisais bien de vouloir retourner sur le Moby Dick après tout ? J'en étais partie, et ça n'avait pas était si horrible que prévu. Bon chez Mihawk la vie pouvait être difficilement horrible puisque depuis toute petite je rêvais de vivre à ses côtés, donc forcément... Et puis Zoro était arrivé, que demander de plus ? Cette nuit sous la lune ne s'oubliera jamais, au grand désarrois de Figaro dont la jalousie ne faisait que grandir. Après deux ans sans l'avoir vu, le fauve voulait toujours dévorer le bretteur, est-ce qu'au moins un jour ils finiraient par s'entendre tous les deux ? Le problème venait surtout du fauve, il refusait d'écouter quoique se soit malgré tous les efforts que pouvait fournir son concurrent. Et puis pourquoi le voyait-il comme un rival ? Encore Rob Rucci j'aurai pu comprendre, entre félin... Mais là non, il avait l'air d'apprécier ce dernier s'il me faisait rien. Rien c'était relatif, il m'avait lavé de force ! TOUTE NUE ! J'aurai du le dire à Mihawk tien... Quoique... Il m'aurait prise pour une fille de petite vertu, entre son disciple qui veut lui couper la tête qui m'arrachait mon haut juste devant ses yeux, et un agent du gouvernement mondiale qui me lave... Rien que de le dire dans ma tête ça semblait bizarre à moi aussi... Et je parlais même pas de ce qui avait bien pu se passer sur le Moby Dick ! Encore que là c'était pas de ma faute si Marco avait un côté nudiste insoupçonné. Je m'étais pas attendue à voir un homme si rapidement, et encore moins à ce qu'il le reste sans être gêné, continuant la conversation comme si de rien n'était. Certes il fait chaud dans les saunas, mais tout de même ! J'avais pas envie de voir ça de mon capitaine ! Adieux douce innocence...

Comment ça se passait sur les autres équipages hein ? D'ailleurs les choses avaient-elles changé depuis mon départ ? Tout était revenu à la normal maintenant qu'on savait que Luffy et Sabo n'étaient pas mort et que Ace était revenu des mains de Marde ? Zoro m'avait dit que Ace avait été à bord du Sunny un moment, et il ne savait pas s'il y était toujours ou s'il avait retrouver son navire, car il était tombé à la mer quand il était encore là. Il n'y avait bien qu'à lui que ce genre de chose pouvait arriver. C'était assez effrayant d'ailleurs, mais je n'allais pas m'en plaindre grâce à cela je l'avais retrouvé, car au Tartaros ça n'avait pas été vraiment ça, même s'il avait été incapable de m'attaqué. Et puis il avait une chance incroyable de faire un naufrage en pleine tempête et d'en ressortir vivant, et surtout à Kuraigana ! Le destin ? Allez savoir ! En tout cas comme disait Perhona, il y avait de quoi se poser des questions, c'était troublant, enfin la pauvre avait cogiter sur la question des jours durant. On pouvait ressentir à quel point elle s'ennuyait sur l'île. La pauvre, la vie ici pour elle ne devait pas être facile avec les Mandrills pour seule compagnie, car le Shichibukaï n'était pas l'homme le plus apte à lui fournir une discussion qui puisse la divertir. En plus il l'exploitait assez souvent pour divers tâches... Finalement j'avais peut-être eu de la chance à ne pas vivre avec lui...




©Strange.D.Nana


_________________


Dernière édition par Strange D. Nana le Mar 11 Avr - 9:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Lun 10 Avr - 18:26

Hunter JusteChasseur de Prime
avatar

Messages : 31

Navigation
Doriki:
375/6000  (375/6000)
Fruit du Démon: Kuron Kuron No Mi

All goes according to plan. Kokaku avait suivi tes instructions et vous avait, toi et Vesperine, déposé sur le Golden Revenge. Il semblait épuisé. Et pourtant, des changements physiques s’opéraient devant tes yeux. Les traits du visage de Kokaku semblaient changer à vue d’œil. Il murissait. Son corps grandit quelques peu. Un sentiment de fraîcheur t’envahissait aussi. Tu sentais la peau de ton visage se tirer, tes cheveux se rétracter un peu. Une chaleur montait en toi. Un regain d’énergie soudain. Tu regardais tes mains. Les blessures que le temps avait forgées se rétractaient sans complexe. Tu ne rêvais pas, tu rajeunissais bien. Tu te tournais vers Vesperine. Elle aussi avait subi des changements. Elle semblait avoir pris quelques années, mais restait avant tout une très jolie jeune femme… Mais ton esprit divaguait là. Jewerly semblait être passée à l’action.

Kokaku vous fit ses adieux avant de retourner sur le champ de bataille, vous laissant toi et ta fille seuls sur le pont du Golden Revenge. L’énergie de la jeunesse te permit de créer encore une bonne dizaine de clones. Certains allèrent s’occuper de la navigation du bateau tandis que les autres allèrent sortir les quatre canons de la cale. Toi, l’original, tu préparais mentalement le chemin à travers les décombres enflammées des pauvres vaisseaux qui avaient succombé au piège des morts-vivants à l’aide d’une longue vue. Le rideau de flamme t’empêchait de voir l’île, mais il suffisait d’un petit détour pour accoster l’île et le tour était joué. Le Golden Revenge se mit en route afin de sauver tes compagnons d’infortune pirate. Décidemment, cette fête était pleine de surprise, et ce ne serait surement pas la dernière.

Pendant que tes clones s’affairaient à leurs tâches, tu approchas Vesperine. Tu lui mis une main sur l’épaule et tu tentas de la réconforter d’un sourire. Tu avais moult questions à lui poser, dont des très importantes qui chambouleraient l’issue de cette mascarade. Car maintenant que tu avais retrouvé ta fille, il fallait que tu regagnes sa confiance pour qu’elle puisse t’accompagner et abandonner sa vie de pirate. Mais quelque chose t’empêchait d’aborder des sujets comme les raisons de ta venue vers elle, du décès de ta mère ou encore la promesse macabre faite à Sefra que tu irais directement chercher une fois Vesperine à tes côtés. L’étreinte de ta main sur son épaule se resserra tant ce que tu voulais dire se bousculait pour ne pas sortir. Finalement, tu réussis à parler.

- Ce Yamakiro… tu… tu le fréquentes ?

Mais… ce n’était pas du tout ce que tu voulais dire ! Te rendant compte de la connerie monumentale que tu venais de dire, tu relâchas précipitamment ta fille et retourna sur le bord du pont scruter l’horizon. Des perles de sueur suintaient sur ton front. Le contournement des flammes était presque fini et mentalement, tu sentis que tes clones étaient prêts à faire feu pour dégager la voie aux pirates encore bloqués sur l’île. Il faisait une chaleur à en crever près des flammes, et tu priais pour pas qu’une étincelle ne vienne faire prendre feu à une de tes voiles. Encore un peu et l’île serait visible. Malgré les crépitements du feu, tu entendais encore des cris de l’autre côté, signifiant que les pirates ne s’étaient pas encore fait tous exterminés.

Tu attendais patiemment, dos à Vesperine, sans un mot, que l’île soit visible. Ton malaise envers elle semblait s’étendre infiniment.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Mar 11 Avr - 22:39

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3277

Navigation
Doriki:
2517/6000  (2517/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Bon, le géant avait un peu vacillé, mais c’était pas encore ça. De toute façon, c’est pas comme si j’aurais pu le mettre à terre définitivement. Donc on se contentera de ça. Le vrai problème, c’est que plus ça allait, et plus il y avait de zombies, et donc moins on pouvait gérer tout ça. Je me posais au sol pour libérer un peu de la place pour que Bonney descende de son perchoir, profitant des effets qu’elle m’avait elle-même prodigués. Tout allait bien. Après tout, le moment où je serai vraiment en danger, c’est quand je serai trop faible pour maintenir mon pouvoir. Et dieu sait que maintenir ma forme hybride si longtemps était une épreuve en soi. Mais elle avait repoussé un peu ce sursis, il fallait que ça compte. Il fallait faire en sorte qu’on puisse fuir, même si ceux qui ne pouvaient pas voler étaient bloqués avec les barques et certains navires qui avaient coulé. Et même avec le boost qu’on avait reçu, je pourrai pas faire beaucoup d’allers-retours. Et je présume qu’il en est de même pour Caligo (quoique, un logia ça peut porter quelqu’un ?). Il n’y a vraiment rien que l’on puisse faire pour se sortir de ce faux pas ?

    Apparemment non.

    D’un coup, les zombies face à moi s’écartèrent, comme pour laisser passer quelqu’un d’important. Etrange, jusque-là ils se contentaient d’attaquer plus ou moins bêtement pour nous submerger. Qu’est-ce qui pourrait bien créer un tel mouvement ? Au milieu de ce vide, une silhouette seule se dessinait. Sur le coup, je ne la reconnaissais pas, la fatigue sûrement. Mais elle se rapprochait, définitivement décidée à venir vers moi, repoussant sans aucun mal quiconque était sur son chemin. Au fur et à mesure qu’il se rapprochait, je commençais doucement à reconnaître un visage qui a presque littéralement façonné le monde. Plus il se rapprochait, plus je comprenais, et plus je devenais livide (sauf que vous le voyez pas grâce à mes écailles, yohoho, dragon joke !). Ce n’était pas juste quelqu’un d’important. Ni même juste quelqu’un de fort. C’était carrément celui qui avait popularisé la piraterie. Qui avait donné à tous les pirates leur but. C’était le roi des pirates lui-même, Gold Roger. Sa légende le précédait, s’il avait atteint la dernière île, ce n’était pas pour rien. Il était même le capitaine du désormais yonkou Shanks le Roux. Nul doute que sa force serait à la hauteur de son aura. Est-ce que j’ai une chance contre lui ? Certainement pas.

    Je tentais de m’envoler, pour fuir sous le coup d’une soudaine peur. Si lui aussi était impossible à tomber, je ne ferai que me manger des coups jusqu’à ce que je ne puisse plus maintenir mes défenses. Seulement, il ne l’entendait pas de cette oreille. A peine mes pieds avaient-ils quitté le sol que Roger franchit bien plus rapidement que prévu la distance qui nous séparait encore pour m’infliger un coup au diaphragme avec le manche de son sabre. Je retombais au sol, tenant debout par miracle, le souffle coupé, le peu d’air de mes poumons s’échappant encore en laissant quelques flammèches s’échapper de ma gueule. Heureusement que j’avais mes écailles, ce coup aurait pu être autrement plus douloureux. Et il aurait pu user de la lame de son sabre, et là, je n’aurais pas donné bien cher de ma propre peau. Il ne me laissera pas partir. Je vais devoir l’affronter et trouver un moyen de le vaincre. Même Barbe Noire était un pari plus gagnable que ça.

    Le combat s’engagea. Il attaquait, je parais. Difficilement. De temps en temps, je tentais de lui souffler du feu au visage, mais ça ne semblait même pas l’aveugler. Ses coups restaient toujours aussi précis et forts. Parfois, je tentais même de l’attraper pour m’envoler avec lui et le jeter au sol, mais il était suffisamment rapide pour m’attaquer où il fallait pour que je lâche prise, et pour que je reste au sol. Les échos de sa force résonnaient en moi à chaque coup qu’il arrivait à me mettre. Qu’est-ce que je peux faire ? Caligo débarqua, proposant de s’occuper de Roger car il était intangible, le temps qu’on l’attaque. C’était une hypothèse recevable. Mais il y en avait une autre également.

    « Et tu fais quoi s’il maîtrise le haki ? Un mec comme ça, c’est pas à prendre à la légère ! »

    Ca pouvait ressembler à une leçon, mais au final c’était plutôt un conseil, pas qu’il ne se croit trop intouchable. Moi aussi, je me pensais intouchable, et le roi des pirates avait su me faire redescendre sur terre. Littéralement. Je continuais donc à lutter, puisque de toute façon même s’il n’avait pas le haki, je ne comptais pas laisser Caligo se battre seul contre lui. Malgré les sentiments contradictoires que ça pouvait produire, je ne comptais pas laisser tomber un nouvel utilisateur du fruit de la brume. Même si je tombais moi-même au combat. Ce qui était possible… Non, je ne devais pas penser comme ça. On va s’en sortir, d’une façon ou d’une autre !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Mer 12 Avr - 14:27

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1193

Navigation
Doriki:
1882/6000  (1882/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Event d'introduction

feat. plein de monde





Je ne pensais pas qu'en venant sur cette île j'allais finir par faire un trou de dragon au-dessus d'une marée de zombie. Pourtant, c'était bien le cas, alors que nous étions de plus en plus encerclé par ces morts-vivants, Shiraho c'était envolé, nous transportant mon père et moi dans ses pattes. Il m'avait alors dit de tirer mes roquettes dans les tas, histoires de pouvoir les disperser du mieux que je pouvais. Malgré le fait que je n'avais plus que neuf de mes plus précieuses munitions, je n'hésitais pas à les faire exploser sur le sol, dans un vacarme à réveiller les morts. Ahah, la bonne blague, qu'est-ce que je suis drôle moi quand je m'y mets !

Mon père avait fini par demander à Shira qu'il nous dépose sur son bateau, afin de pouvoir utiliser les canons pour permettre de créer une brèche à travers la multitude de zombies pour que ceux qui étaient toujours restés sur l'île puisse rejoindre la côte et s'échapper. Enfin... Toutes les barques ont été détruites, alors je ne vois pas comment est-ce qu'ils auraient pu nous rejoindre, si ce n'est par la voie des airs. Dans ce cas-là, Taizone, Caligo et Shiraho n'avaient pas de soucis à se faire, mais pour les autres, ce n'était pas la même histoire. Mais qu'est-ce que j'en avais à foutre de toute façon ?! Tant que mon nakama et mon ami s'en sortent, c'est le principal et mon père aussi, mais lui ne joue pas dans la même catégorie. Les autres je n'en ai rien à faire s'ils meurent.

Alors que Shira venait tout juste de nous déposer sur le Golden Revenge, il me demandait d'un air éberlué si c'était mon père. Sa réaction me fit sourire alors que je mettais mon lance roquette à présent vide dans mon dos.


-Oui, c'est bien mon père, mais pas mon géniteur. Enfin, je ne pense pas que tu veuille les détails.

Juste après ça, il partit, me laissant seule avec mon père après nous avoir dit de nous occuper de frayer un chemin aux autres pendant qu'il allait leur donner un coup de main. Je le regardais décoller, jugeant la distance qui nous éloignait de l'île. Elle était plutôt élevée, c'est sans doute ce qui avait permis au quelques bateaux au large de ne pas se faire détruire. Celui qui risquait le moins de choses était celui de Shira, c'était lui qui était le plus au large, puis venait notre bateau, enfin celui de Teach. Quant aux autres je ne savais pas, peut-être même qu'ils s'étaient amarrés de l'autre côté de l'île qui sait ?....

C'est alors que quelque chose d'étrange se produisait, j'eus l'impression de vieillir de plusieurs années en quelques secondes... Comment cela était-ce possible ? Un des participant de la fête qui n'en était plus du tout une avait le pouvoir de vieillir les autres ? Je suppliais le ciel pour que cela ne soit pas définitif, perdre des années de ma vie sans rien avoir demandé ce n'est pas vraiment mon kif...

Des centaines de questions me venaient à l'esprit, je ne pouvais pas laisser mes amis sur cette île sans rien faire pour les aider... C'est à ce moment-là que la main de mon père se posait sur mon épaule. Ce contacte me faisait bizarre, comme s'il était tout droit sorti d'une autre époque, ou même d'un autre monde carrément. Il me demandait alors si je sortais avec « ce Yamakiro ». Alors là... Je m'attendais à tout sauf ça, décidément, lui et Shira avaient le don de me faire rire. Je lui souriais franchement en secouant négativement de la tête.


-Non pas du tout, c'est juste un ami avec qui j'aime plaisanter depuis qu'il m'a sauvé la vie ! Et puis de toute façon, je n'ai plus quatre ans, j'ai bien le droit de sortir avec qui je veux, non ? Mais là, on a plus important à faire que de parler de mes fréquentations, tu ne crois pas ?

Sans que je ne comprenne pourquoi, il me tournait le dos, comme s'il était gêné. J'étais désolée pour lui, mais il était en sécurité sur son navire. Je profitais du fait qu'il ne me regarde pas pour jeter une de ses barques à l'eau avant de sauter dedans, rejoignant la rive à la rame. À peine eus-je mis le pied sur l'île que des morts-vivants s'en prirent à mon embarcation comme si c'était la chose la plus dangereuse sur terre et qu'il fallait la détruire immédiatement.

J'essayais alors de rejoindre les autres, trouvant alors un chemin étrangement dégagé parmi les zombies, jusqu'à ce que je vois une silhouette devant moi, faisant face à Shiraho. Il s'en prit alors violemment à lui, lui portant plusieurs coups, je me rapprochais en courant, esquivant du mieux que je pouvais les attaques des autres zombies. Arrivée vers le capitaine dragon, je constatais que Caligo l'avait lui aussi rejoint, et qu'il lui avait proposé d'occuper... Roger ?! Attendez ! J'ai mal compris... Non c'est pas possible ! Et pourtant si ! Gold Roger était lui aussi revenu d'entre les morts. C'était cuit. On n'allait pas pouvoir s'en sortir vivant....

Mais je n'avais pourtant pas envie d'abandonner, pas avant d'avoir tout essayé. J'utilisais mon pouvoir sur Shira, lui permettant de ne rien ressentir, en espérant qu'il ne soit suffisamment intelligent pour comprendre tout de même ce que cela engendrait. Je cherchais du regard Taizone, mais parmi toute cette foule et Roger qui nous faisait face, je n'arrivais pas à le voir, j'espérais juste qu'il s'en sortait mieux que nous ici...


made by guerlain for epicode

_________________

Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   Jeu 13 Avr - 10:00

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18008

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang




Qu'est-ce qui se passe maman ?


[HRPG : Bon Taizone j'ai essayer de mixer ta réponse et celle du MJ mais comme elles collaient pas ensemble, bah j'ai du un peu vous utilisez, dit moi si ça te va pas je changerai]

Un rêve ? Ma mère était là ça devait en être un, mais son état cadavérique me rappelait que non. Elle était encore si belle, malgré sa pâleur et sa cicatrice. Elle était comme autre fois, si seulement elle pouvait dégager la même chaleur qu'il y a douze ans... Au moins elle m'avait reconnue c'était déjà ça. Qu'est-ce qu'elle m'avait manqué, et par chance elle pouvait m'entendre parler, pas comme ce terrible jour où tout avait été détruit.  Mais je voulais quand même savoir... Qui l'avait sortit de sa tombe ? Pourquoi elle et pas quelqu'un d'autre de l'île ? Quoique peut-être si je regardais je verrai des anciens habitants, même si là ce n'était pas ma principale préoccupation. Seul les deux Minks vivants sur mon île natale auraient été rapidement repérable parmi tous ses morts.
 
Mon envie de meurtre c'était arrêté, je préférais les douces caresses maternelles sur mes cheveux courts plutôt que laisser l'autre dévorer tout le monde pour tuer Taizone et mourir en même temps, ronger par l'acide. Était-ce la providence ? Ainsi je ne mourrai pas, elle était venue me sauver ? Mais qu'advenait alors ma vengeance ? Je ne serai pas à la hauteur de Ace, me pardonnera-t-il puisqu'il s'agissait de ma mère en travers de ma route ? Déjà il fallait qu'il me pardonne ma fugue, lui comme tout le reste de l'équipage. Zoro m'avait dit qu'ils me cherchaient, qu'ils seraient heureux de me revoir, je devais lui faire confiance. Sauf que... Comment retourner les voir maintenant que ma défunte mère était là ?

Je la suivais donc, elle m'expliquait qu'elle voulait qu'on reste toutes les deux de nouveaux, comme autrefois, mais soudain alors qu'elle me parlait de ce qui se passaient ici, que les morts étaient revenu à la vie au moment précis de leur mort, ce qui expliquait le manque de putréfaction, voilà que son discours devient incohérent. Elle n'eut pas le temps de me dire qui était le responsable de toute cette histoire. Qu'est-ce qui se passait ? Pourquoi d'un coup elle disait n'importe quoi, je n'avais plus sept ans et nous n'étions pas sur notre île natale ! Nous étions désormais éloigné du groupe, mais elle s'était brusquement arrêté sans raison, moi qui voulait justement savoir où elle voulait m'emmener, c'était forcément l'endroit pour quitter l'île, si elle voulait qu'on reste ensemble. De plus nous étions toujours pas attaqué par les morts vivants, faut dire que là où nous étions, il y en avait pratiquement pas, ils se dirigeaient vers les autres, j'espérais quand même que Shiraho s'en sortait avec ses immortels et les géants.

« Maman ? Qu'est-ce qui se passe ? Tu délire voyons... L'île n'est que ruine maintenant... Et regarde je ne suis plus petite... Allez maman, continue ce que tu allais me dire... »

J'étais entrain de la secouer un peu, paniquée de perdre ma mère une seconde fois, son regard était vide, il n'y avait plus cette petite lueur qu'elle avait eut juste avant... Pourquoi ? Maman revient... Sa main froide parcourus ma joue, j'en avais l'habitude maintenant, ça ne me faisait rien. Puis d'un coup, nous voilà séparer elle et moi par une barrière d'acide. Hein ? Je me retournais et vit Taizone, mon sang ne fit qu'un tour ! La rage revenait en moi au galop, et je me jetais sur lui telle une furie, tombant tous les deux sur le sol.

« J'ai les esprits très claire ! Laisse ma mère tranquille, retire cette barrière ! Ne te mêle pas de ce qui ne te regarde pas ! Sois content que je ne te tue pas sur le champs ! »

Je le fixais de mon regard noir avant que ma mère ne nous rejoigne, la barrière ayant disparut, mais elle m'attrapa soudainement la gorge tandis que mes yeux s'ouvraient grands d'effrois. Pourquoi ? Pourquoi faisait-elle ça d'un seul coup ? Qui ? Qui poussait ma mère à agir ainsi ?

« Ma... Maman ? »

J'avais du mal à parler, et j'étais bien trop surprise pour pouvoir me défendre, de plus comment attaquer ma mère ? Sans savoir quoi reste je restais tel un pantin à qui on aurait couper tous les fils, jusqu'à ce qu'un sabre me réveil : il transperça ma mère. De nouveau je vis ma mère s'effondrer au sol. Mon sang se glaça, et par dessus ce que j'étais entrain de voir, je revoyais cette scène où la tête de ma mère roulait au sol, son sang dégoulinant sur moi. Là il n'y avait pas de sang mais je n'y prêtais pas vraiment attention, l'image était bien trop horrible. Je laissais s'échapper un cri strident, la tête entre mes mains pour effacer cette image cauchemardesque de mon esprit. Cela ne fut pas long, l'autre vient à mon secours, prenant la place dans mon esprit... Elle voulait s'amuser, s'amuser pour oublier, pour se calmer, mais aussi juste pour jouer, un sourire aux lèvres...




©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Event d'introduction [Groupe Pirates & Co]
» ϟ MENS SANA IN CORPORE SANO ϟ EVENT VI ϟ Groupe IV
» ϟ LIBERATE ME EX INFERIS ϟ EVENT V ϟ Groupe VI
» ϟ IGNIS PROBAT AURUM ϟ EVENT VII ϟ GROUPE V
» ϟ MENS SANA IN CORPORE SANO ϟ EVENT VI ϟ Groupe VII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-