AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le procès du fautif fauve [Teach & Hunter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Le procès du fautif fauve [Teach & Hunter]   Ven 17 Mar - 19:29

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1104

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Tout avait commencé par une nuit quelconque dans une chambre de Marijoie, dans le département du CP0. Cela faisait longtemps que Rob Lucci n'avait pas dormi autant en paix : entre l'éloignement de ces dangereux conspirateurs fous du Tartaros, les Mugiwara qui ne faisaient plus parler d'eux et son projet personnel et bien enterré dans un coin secret de sa tête qui avait de beaux espoir après sa rencontre avec un certain pirate...
Il rêvait paisiblement, Hattori ronflait dans le lit voisin (un minuscule lit, adapté à sa taille d'oiseau, avec couvertures et baldaquins comme l'exact réplique de celle de son compagnon à deux pattes). Il rêvait de quelques délicieuses batailles et autres épiques combat, ou de sang coulant sur des carreaux et de fleurs roses et bleues... Tout était paisible.

Mais connaissez vous l'histoire des loukoums à la pistache ? Vous vous renseignerez : c'est quand tout est au meilleur que le pire arrive (et inversement, mais ici cela n'avait aucune importance). Même dans son sommeil, un agent ne perd jamais totalement sa garde. Et le notre ouvrit un oeil dés qu'il senti une présence indésirable. Il cru entrevoir pendant une seconde une silhouette étrange, un homme dans l'ombre avec des boucles d'oreilles, un chapeau et une canne... Cela lui disait quelque chose. Mais une seconde de plus et cet homme était disparu. Était-ce une hallucination ?
La réponse viendrait moins d'une minute plus tard. C'est pas moins d'un mur entier qui fut arraché à côté de l'oreille de Lucci. Hé ? Le vide, sous un rempart de Marijoa niché en haut d'une falaise, était particulièrement vaste entre sa position et l'océan. Surtout que l'agent était en robe de chambre et en bonnet, donc il n'était pas particulièrement le plus classe pour de l'action ou une catastrophe écologique. Le premier réflexe de notre homme fut donc de se jeter sur son placard, d'en tirer un uniforme et un chapeau pendant que Hattori roucoulait de surprise. Mais à peine les tenait-il dans sa main que quelque chose d'autre l'attira à l'encontre de sa volonté, une puissance gravitationnelle irrésistible... Une longue volute noire était montée jusque à lui, et le légendaire assassin fut arraché hors de sa chambre. Si vite et fort qu'il franchit rapidement la centaine de mètres, voir bien plus. Pour se retrouver sur un rocher près de la mer, collé contre des poings rudes et solides, donc le contact lui évoquait quelque chose de familier Avec lui, son lustre, son lit, son étagère, mais pas Hattori, avaient été emportées et s'abimaient dans les vagues.

A partir de là, plus aucun souvenir, si ce n'est une douleur sourde sur la nuque. Lorsque Lucci se réveilla, il était déjà loin de son île, il faisait encore nuit noir. Il était assis quelque part dans une place qui ressemblait aux chaudrons de l'enfer. Une surface plongée dans l'ombre par les voiles démesurées qui la surmontaient, éclairée à divers endroits par des torches rougeoyantes qui projetaient dans tous les sens les ombres monstrueusement déformée d'une troupe de personnages non moins monstrueux, des pirates laids et/ou louches aux rires bruyants, des officiers semblables à des bêtes relâchées des profondeurs de cerbère... Et au milieu de tout ça, la masse de graisse et de noirceur du 4ème Empereur en personne, Marshall D. Teach, encadré d'une subordonnée que l'agent n'avait pas oublié, et de son complice Laffite. C'était ce dernier qui s'était infiltré dans le palais jusqu'à trouver les quartiers du CP0 et jusqu'à la chambre d'un agent précis. Se jeter dans la gueule du loup, un plan digne de personnages aussi maléfiques et grotesques. Mais l'heure ne serait pas au rire, car les ennemis étaient bien trop nombreux et les issues incertaines pour espérer une quelconque fuite...

-Bien, je suppose que vous avez des choses à me dire. Mais avant tout, vous m'autoriserez à m'habiller ?


Laffite répondit en lui jetant à la face sa tenue coutumière avec cravatte, son pantalon et son chapeau. Au moins ces pirates avaient assez de compassion pour lui laisser de la dignité. A moins qu'il ne s'agisse d'être bien habillé pour un procès...



Dernière édition par Rob Rucci le Lun 20 Mar - 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le procès du fautif fauve [Teach & Hunter]   Lun 20 Mar - 18:39

Marshall D. Teach☼ The King of Darkness ☼
☼ The King of Darkness ☼
avatar

Messages : 4526

Navigation
Doriki:
5235/6000  (5235/6000)
Fruit du Démon: Yami Yami & Gura Gura no mi


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le procès du fautif fauve

Tout était déjà prévu à l'avance... Ce plan ne pouvait que se dérouler sans accros, Teach en avait prévu les moindres détails... Au final le plus compliqué serait d'agir suffisamment vite pour que la cible ne puisse rien comprendre ou, à défaut, ne puisse pas riposter. Mais qui était donc la cible de ce plan, pourrait-on se demander ? Si vous étiez un membre de l'équipage de Barbe Noire ou bien un agent du gouvernement, vous devriez le savoir ! Tout cela provient de deux événements : une attaque sur la personne même de l'affreux capitaine et une autre se concentrant exclusivement sur l'un des membres de l'équipage, la tireuse d'élite Hunter Vesperine. C'est surtout la seconde qui mit en branle les rouages de la vendetta que le Yonkou s'apprêtait maintenant à réaliser.

C'était l'occasion rêvée de se débarasser du gêneur en question ! Rob Rucci avait-il sciemment provoqué le pire équipage voguant sur les mers ou bien ne se rendait-il simplement pas compte que ses actes allaient entrainer des consequences qu'il risquait de ne pas trop apprécier? Toujours est-il qu'en cette soirée plutôt calme, l'obèse allait commettre un kidnapping qui resterait dans les annales ! En effet, comment pouvait-on porter la main sur des agents du Cipher Pol dont on ignorait les déplacements? Rien de plus logique : frapper le seul endroit où l'on savait qu'ils séjournaient ! Marijoa, oui, Marijoa !! L'ex-capitaine corsaire savait pertinement ce qu'il faisait, il s'y était déjà rendu, il n'avait plus qu'à trouver où pouvait bien se cacher ce fauve dans l'enceinte du batiment !

Ils profiteraient donc de la nuit. Lafitte jouerait le parfait petit éclaireur, il s'était déjà infiltré là-bas une fois alors le faire une seconde fois ne lui poserait pas le moindre problème ! Il avait un don incroyable pour se faufiler n'importe où, ses compétences pour l'hypnose se révélant d'une utilité incroyable pour corrompre n'importe qu'elle volonté ! La stratégie était donc la suivante : investir discrètement les lieux, se renseigner directement de la bouche de marines pour parvenir aux appartements de l'homme-léopard et ensuite supprimer tout ce qui se dresserait entre lui et la main noire du Capitaine ! Pendant ce temps, le barbu attendrait patiemment dans un endroit lui permettant d'avoir une vue imprenable sur ce fastueux édifice, suffisamment loin pour passer inaperçu, suffisamment près pour que son effrayant pouvoir agisse.

Un soir, toute la clique se mit en route : Lafitte usa de son fruit pour voler jusqu'à une fenêtre et s'introduisit dans le bâtiment. Quelques minutes plus tard, il joignit le reste de la bande par den den mushi pour leur indiquer où se trouvait la chambre de Rob Rucci, pour qu'ils puissent se positionner. Cela fait, il gravit des volées marches, passa plusieurs couloirs et lorsqu'il atteint son objectif, il se positionna un peu plus loin et découpa d'un seul coup le mur immaculé qui séparait la chambre du vide. Tout se déroula très vite. Teach fit naitre un trou noir dans sa main et l'attraction absolue fit son oeuvre. L'instant suivant, le chasseur devenu proie rencontra son destin (et un coup de poing bien placé pour qu'il se tienne tranquille). Ils n'avaient plus qu'à retourner dans l'ombre pour pouvoir s'occuper de lui...

Et c'est ce qu'ils firent ! Sur le Radeau, aucune échappatoire ! L'invité se réveilla bien vite et ne put que le constater : son procès allait pouvoir commencer. On lui donna des vêtements alors que le juge de cette affaire, Barbe Noire lui même, se préparait. Nulle perruque ou marteau ce soir, ce tribunal n'était qu'une farce, une scène n'ayant pour seul but que l'amusement et la condamnation sommaire de l'agent qui fourrait trop son nez dans les affaires de l'Empereur. Disposés tout autour, son équipage observait la scène, hilare. "L'Amiral" s'était assis dans un fauteil déplacé là pour l'occasion, Vesperine à ses côtés. En face, le coupable. L'édenté prit alors la parole, à la suite de la question posée par l'animal acculé. Il somma le silence puis s'adressa directement à l'intéressé.


"- Fermez-là ! On va pouvoir commencer ! Zehahahaha... Rob Rucci, agent du CP0 ! Bienvenue parmi nous ! Puisque pendant longtemps tu faisais partie du CP9, je trouve qu'il n'est que "Justice" de te faire un procès comme ceux auquels tu assistais à Enies Lobby ! Zehahahahahaha ! Je vais donc laisser l'honneur à la plaignante de nous rappeler ce pourquoi tu es là aujourd'hui !"





HRP : N'oublie pas de modifier ton post précédent sur ce qu'on avait dit sur skype

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Doubles Comptes:
 

The Blackbeard Crew:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le procès du fautif fauve [Teach & Hunter]   Mar 21 Mar - 19:43

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1193

Navigation
Doriki:
1882/6000  (1882/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Le procès du fautif fauve

feat. Vesperine, Teach & Lucci
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Depuis quelques jours, il y avait quelque chose qui se tramait. Ce n'est pas parce qu'on est des pirates qu'on ne sait pas monter des plans parfaitement tramé. Et pour cause, le Capitaine, aidé de quelque un de mes nakamas préparait un enlèvement. Oui oui, vous avez bien lu ! Il faut croire que l'équipage de Barbe-Noire est aussi capable d'une telle chose et pas que de foncer bêtement dans le tas. Alors je suivais les préparatifs de cet enlèvement, épiant les conversations en tendant l'oreille. Il faut dire que cela me concernait et pas qu'un peu ! C'était celui de Rob Lucci, l'agent du Cipher Pol. C'est sûr qu'après avoir réussi à porter un coup à Teach et aussi (surtout?) parce qu'il s'en était prit à moi, me laissant pour morte, on s'attire les foudre du Capitaine.

Alors, oui, j'écoutais très attentivement comment Teach et les autres se préparaient pour réussir à kidnapper l'homme-léopard et l'emmener jusqu'au bateau. Durant quelques minutes même je me disais qu'ils n'y arriveraient, que c'était tout bonnement impossible ! Je me disais que même des menottes en granite marin ne suffiraient pas à le retenir contre son gré. Bon, par contre c'est vrai que contre tout l'équipage il ne fait pas le poids, même juste contre Teach ! Mais quant à moi, c'est sûr que je ne pourrais toujours rien faire contre lui, même en ayant gagné en force et en ayant développé de nouvelles techniques. Par contre, j'étais curieuse de savoir quel effet ces techniques pourraient avoir sur lui, peut-être que j'aurais l'occasion de le savoir...

A force de laisser traîner mes oreilles, j'avais fini pas apprendre qu'ils comptaient s'en prendre à l'agent lorsqu'il séjournerait à Mariejoie, durant la nuit. Lafitte s'infiltrerait afin de savoir où Lucci dort, avant qu'il ne fasse une entaille dans le mur pour pénétrer dans la chambre. Lorsque la petite équipe partait enfin, je me trouvais sur le pont, à les regarder aller accomplir cette mission. Je n'y participais pas, car j'aurais été parfaitement inutile, plus un poids mort qu'autre chose et puis on ne me l'avait tout simplement pas proposé. Je les regardais donc partir avec la boule au ventre. C'était à Mariejoa qu'ils se rendaient tout de même ! Et en plus ils comptaient s'en prendre à Rob Lucci ! Je me rongeais les sangs sur le bateau en attendant leur retour. En faisant les quatre cents pas sur le pont, j'avais l'impression que j'étais la seule à me rendre compte de ce qu'ils risquaient si tout ne se passait pas comme prévu, bien qu'ayant une confiance aveugle en Teach.

Finalement, alors que le jour tardait à poindre le bout de son nez, la petite équipe fut de retour. Je me précipitais vers eux, impatiente de revoir Lucci après tout ce temps. Je le découvrais alors dans un pyjama, ce qui me fit pouffer de rire. Heureusement que j'étais cachée par mes nakamas, tous plus grand que moi, eux aussi impatient de voir le félin dans nos griffes. Visiblement il avait sérieusement été assommé par le Capitaine au passage. D'ailleurs je reprenais rapidement ma place dans son sombre, le suivant jusqu'à ce que le procès du gros chat débute enfin. Teach s'était installé dans un fauteuil à sa taille alors que je me tenais comme toujours à côté de lui, en tant que plaignante dans cette histoire.

D'ailleurs le Capitaine ne tardait pas à demander le silence, déclarant qu'il était normal pour Lucci d'avoir un « procès » après avoir fait partit du Cipher Pol 9. Il ajoutait que c'était à moi de lui rappeler pourquoi il était là. Je regardais un peu l'assemblée, Teach et puis Lucci. Après m'être éclaircie la voie, je m'approchais du Lucci avec un regard sombre. J'avais tourné le truc des centaines de fois dans ma tête... Bien que je savais que ça n'allait pas franchement marcher, je ne pouvais me retenir de lui lancer un mal de crane.


-Cette pourriture est ici car il a osé s'en prendre plusieurs fois à nous ! Une première fois au Capitaine, le blésant, puis une seconde fois, à moi, manquant de peu de me tuer.

J'entendais déjà quelques murmures monter de nouveau de l'assemblée qui nous entourait. Un frisson me parcourait l'échine alors que je retournais à ma place, tournant le dos au félin alors que j'avais revêtis son manteau, comme pour le narguer.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
made by guerlain for [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le procès du fautif fauve [Teach & Hunter]   Sam 25 Mar - 19:18

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1104

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

A peine commencé, et l'éminent espion capturé voyait bien à quel genre de farce il avait à faire. Si par miracle il survivait à ce procès truqué, il faudrait un nouveau miracle pour qu'on le laisse sortir en vie. L'inimité entre les pirates et le Cipher Pole était bien moindre qu'entre eux et les marines, mais le Yonkô n'était pas fou, il se savait bien surveillé par le Gouvernement Mondial depuis qu'il avait promis une nouvelle ère fracassante. Donc, ce soir c'était le plongeon assuré dans la mort ou l'emprisonnement à perpétuité ? Pas besoin de regarder une seconde pour comprendre que sous cette surveillance plus que massive inutile d'espérer s'échapper de cette fête (dans le meilleur des cas il arriverait ) plonger la tête la première dans la mer, piètre alternative). Comment se sentait donc Robu Rucchi ? Et bien il évitait de penser à son destin, il ne pensait qu'à l'instant présent tel l'âme du guerrier : il observait les obstacles et attaques qui s'offraient à lui et comment les affronter et déjouer au mieux de ses capacités.
Accusations ? Bien, il ferait sa défense. Il ne laisserait pas cette espèce de tribunal populaire l'écraser, jeu ou pas.

Après l'annonce du rieur Teach, on commençait avec la plaignante Vesperine Hunter. Il avait beau être fier, Lucci devait admettre qu'il avait fait une erreur en la laissant en vie... Non, il avait fait une erreur en s'en prenant à elle pour des raisons personnelles. Tout cela parce qu'il s'était retenu de passer sa psychoses violente sur une autre pirate, qui elle était censée être traquée par lui. Puis il s'en était pris gratuitement à une membre d'un des équipages les plus recherchés au monde, quel manque de professionnalisme... Il aurait du deviner qu'il paierait un jour ou l'autre cette erreur. S'il s'était contenté d'attaquer Teach dans le passé, sans doute celui-ci aurait il fini par oublier.

Lucci leva un bras, puisque personne ne lui indiquait de parler pour prendre sa défense.

-En l'absence d'un avocat, je devrais répondre aux accusations seul. Ce dont on m'accuse est très sommaire, et néglige plusieurs éléments importants. Je vais d'abord répondre à propos de la blessure sur Marshall D. Teach.

L'agent du CP0 retira son chapeau, se rappelant que c'était de vigueur dans le tribunal de Ennies Lobby, et le posa donc sur ses genoux.

" Ce jour là mon seul objectif était la sécurité de la pirate du Moby Dick Strange Nana. Le capitaine, Nazario Taizone et d'autres présents pourront confirmer qu'avant que je sois arrivé Marshall Teach livrait un duel à Dracule Mihawk. Duel qui provoquait de nombreux dégâts collatéraux aux alentours et des victimes. Je n'ai pas été l'allié de Mihawk, je cherchais à éloigner Nana du terrain, ce qu'elle refusait. A ce moment, j'ignore si quelqu'un a vu Mihawk s'interrompre quelques instants pour me parler. C'est lui qui a souhaité que je m'attaque à Teach, ce que j'ai en premier lieu refuser, jusqu'à ce qu'il monte d'un ton.

J'étais à cette époque traquée par la Marine, comme l'on sait, et Mihawk aurait pu me neutraliser juste après s'il avait fait son travail, tandis que ma priorité restait de sauver Nana. Je n'ai donc pu qu'obéir et infliger une attaque à Teach. Après quoi j'ai immédiatement arrêté le combat au lieu de persévérer.. Ce n'est pas l'attitude de quelqu'un qui cherche à éliminer l'adversaire. Pour ceux qui auraient des doutes quand à mes rapports avec Mihawk, j'insiste ils ont toujours été tumultueux, il m'a déjà quasiment tué en me traquant et infligé de lourdes blessures. Je porte encore les cicatrices de son épée et je n'ai qu'à ouvrir ma chemise si vous voulez confirmation.
En conclusion, je ne m'en suis pris à Teach que dans le feu de l'action et sous contrainte d'objectif et pression d'un ennemi."



Pour ça c'était déjà fait. Si le gros paranoïaque pensait avoir été sa cible (du moins à cette époque) il serait au moins un peu moins convaincu. Son égo s'en porterait mieux et le sort final de Lucci risquait d'être moins atroce. En théorie.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le procès du fautif fauve [Teach & Hunter]   Lun 27 Mar - 17:11

Marshall D. Teach☼ The King of Darkness ☼
☼ The King of Darkness ☼
avatar

Messages : 4526

Navigation
Doriki:
5235/6000  (5235/6000)
Fruit du Démon: Yami Yami & Gura Gura no mi


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Euphorie et colère

Un flot de murmures montèrent des gradins derrière la scène préparée du tribunal au moment où Vesperine faisait part des chefs d’inculpation du fauve. Ce fut ensuite un large silence qui accueillit sa défense même si des cris et des rires s’élevèrent au fur et à mesure qu’il prenait la parole. A la base, le condamné n’avait pas le droit à la parole. Personne ne la lui avait donnée et seul Barbe Noire était habilité à l’autoriser, quoi que ses membres d’équipages en pensent. Sous la lueur conjuguée des flambeaux et de la lune, le capitaine était resté d’ailleurs étrangement immobile. Il ne fallait pourtant pas s’y tromper, sous sourire s’élargissait à vue d’œil. Sans le vouloir, l’agent du gouvernement venait d’aggraver son cas ! Vouloir se justifier et citer des noms n’allait rien faire que de rendre sa souffrance plus longue avant qu’on mette définitivement fin à sa vie.

D’autant plus lorsqu’il évoqua Nana. Quelle erreur de se déclarer comme ayant dû prendre parti pour les pauvres restes de l’équipage de feu Barbe Blanche ! L’édenté n’y trouva là qu’une raison supplémentaire à la longue liste des supplices qu’il comptait faire subir à son tout nouveau prisonnier ! Au-delà de ça, sa défense faisait peine à entendre, lui qui avait pourtant affirmer être victime d’accusations sommaires ! Lorsqu’il eut fini de conclure son propos, le Yonkou le stoppa enfin, trop content de ne plus devoir retenir son hilarité. Ses cordes vocales firent ainsi vibrer une nouvelle fois dans l’air son rire si singulier, empêchant Rucci de reprendre la parole. Le maitre de cérémonie se leva ensuite, quittant son siège confortable et alla se planter devant le coupable, tout en lui répondant. Il était temps que cet homme apprenne quelle était sa vraie place !


"- Zehahaha ! Zehahahahahahahaha ! T’es du genre courageux, Rob Rucci ! Il me semble que personne ne t’avait donné la parole ! Mais… J’ai bien fait d’te laisser causer ! Tu m’fais bien rire ! Zehahahaha ! Alors comme ça, on obéit aux ordres ? A l’époque t’étais un criminel, plus un chien du gouvernement ! Ça ne change rien de toute façon ! Obéir aux ordres c’est collaborer ! Mais ça m’étonne pas, même Mihawk a besoin d’aide lorsqu’il se bat contre moi ! Je le savais ! Zehahahaha ! J’étais là aussi, après tout !"

Jubilant, la mine du pirate changea en un instant du tout au tout. Il ne s’était pas déplacé pour rien après tout ! Il avait une très bonne raison de s’être rapproché du félin. Sans prévenir il leva l’un de ses poings et l’écrasa dans le visage de l’homme qui tentait de lui faire face. Dommage qu’il soit sur son navire, il aurait bien voulu pouvoir user de ses secousses pour infliger encore d’avantage de douleur au fauve, qu’il savait résistant. Il continua ensuite de parler, toujours sur sa lancée.

"- Et l’pire… Le pire ! C’est que c’était pour assurer la sécurité de la pauv’ petite Nana ! Essaye pas de me faire croire que toi, le plus violent des agents du CP9 ai pu t’amuser à vouloir la sécurité d’une pirate ! Pirate qui, en plus, fait partie du plus faible équipage au monde et qui m’a empêché de prendre directement le fruit du Vieux ! T’as d’la chance d’être au beau milieu de l’océan sinon j't'aurais déjà creusé ta tombe !"

L’ex-shichibukai se calma graduellement, retournant à son fauteil. Une fois assis, son sourire réapparu et enjoignit même le pauvre fou de continuer sa défense, s’il l’osait ! Peut-être apprendrait-on encore de nouvelles choses puisque jusqu’alors il n’avait évoqué que l’altercation qui s’était produite avec Mihawk ! Qui sait ?! Peut-être qu’il avait une raison pour laquelle il aurait presque tué la tireuse d’élite aux cheveux bleus, autre que celle, toute naturelle, de vouloir tuer du pirate étant donné son appartenance au Gouvernement Mondial. Etait-ce pour passer un message ? Protéger quelqu’un d’autre ?! Il fallait s’attendre à tout si ce léopard était capable de protéger des membres du Moby Dick ! De nouveaux rires gras résonnaient pendant ce temps mais tous cessèrent lorsqu’ils entendirent le défendant se racler la gorge, signe qu’il allait à nouveau parler. Qu’il surveille ses paroles cette fois car, bien sûr, tout ce qu’il dira pourra être retenu contre lui !




_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Doubles Comptes:
 

The Blackbeard Crew:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le procès du fautif fauve [Teach & Hunter]   Ven 7 Avr - 22:04

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1193

Navigation
Doriki:
1882/6000  (1882/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Le procès du fautif fauve

feat. Vesperine, Teach & Lucci
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Mon moment de stress était enfin passé, je m'étais rongé presque tous les ongles au sang en attendant le retour du Capitaine et des autres. Il faut dire qu'aller chercher un agent à même le sein du Gouvernement Mondial, ça à de quoi me stresser... Alors dès que Teach fût de retour, je retournais immédiatement dans son ombre, ma place favorite. Et oui, bande de fourbes ! Je ne cherche pas à me mettre en avant comme certains, je me trouve mieux dans l'ombre du plus grand, comme au sens propre que figuré. Enfin, refermons cette parenthèse... J'avais quand même pris le temps de jeter un coup d'œil sur notre nouveau prisonnier qui n'était autre que Rob Lucci. Mais un Lucci en pyjama et bonnet de nuit, ça fait tout de suite moins crédible qu'en costume cravate comme la première fois que je l'avais rencontré. J'étais contente qu'il soit dans les vapes lorsque je pouffais de rire en le voyant.

Son pseudo procès avait rapidement débuté, le Capitaine c'était assis sur un fauteuil à sa taille et moi à côté de lui. Il m'avait rapidement demandé de rappeler à l'accusé pourquoi il était là. Je m'étais alors rapprochée de lui, lui lançant un mal de crane pendant mes quelques mots avant de retourner à ma place. Lucci avait alors commencé à se défendre, chose normal puisqu'il n'avait personne d'autre pour le faire à sa place. Quoi, prendre partie et se porter garant de la sécurité d'une pirate ?! C'était le monde à l'envers, je n'en croyais pas mes oreilles. Il continuait en disant que c'était Mihawak qui l'avait forcé à se battre contre Teach. Je sentais la colère monter de plus en plus en moi... S'en prendre à moi était une chose, je n'étais pas particulièrement rancunière, mais parler d'un air aussi désinvolte de comment il s'en était prit au Capitaine, c'était un acte impardonnable, même pour moi. Je serrais les points et la mâchoire alors que le Capitaine se levait pour aller se mettre devant l'accusé.

Il riait, comme d'habitude, mais nous constatâmes rapidement que lui aussi semblait quelque peu énervé par le félin, malgré son apparent sourire, lui faisant tout d'abord qu'il ne lui avait même pas donné la parole. Avec le temps j'avais appris à savoir si le Capitaine était réellement joyeu ou non, même s'il souriait. Il lui faisait remarquer que même si à l'époque il était aussi un criminel, cela ne changeait rien. C'est alors qu'il perdit son sourire. Ah ! Je vous l'avais bien dis ! Et oui, je le connais mon Capitaine adoré moi ! Il reprochait à Lucci d'avoir cherché à protéger ladite Nana, qui faisait partie de cet équipage de bras-cassé dont l'ancien capitaine n'était autre que le vieux Barbe-Blanche. Des restes de cet équipage je n'avais eu l'occasion de ne rencontrer qu'Ace, avec qui j'avais passé un bon moment, forcé, car je n'avais pas trop envie qu'il se rende compte que je faisais partie de l'équipage de Barbe-Noire, je n'avais pas spécialement envie de finir cramer il faut dire... Teach fini par regagner sa place, visiblement moins énervé, mais ce n'était pas mon cas, je bouillonnais intérieurement de colère.

Je voulais venger le Capitaine, faire payer à l'agent le terrible affront qu'il avait osé me faire en s'en prenant à Teach. Il avait beau s'en être aussi prit à moi, manquant de peu de me tuer, cela me parrainait tellement caduc maintenant qu'il avait avoué de lui même avoir levé la main sur mon Capitaine. Il fallait que je lui face payer, sinon je ne pourrais plus me regarder en face de ne pas avoir chercher à défendre la personne à qui j'avais prêté allégeance. Je me rapprochais de Lucci, le visage tiraillé par la colère, je respirais vite, portée par l'adrénaline. Je voulais le faire souffrir, vraiment. Il y avait quelque temps que je n'avais pas ressenti pareille colère, pas depuis que je m'étais disputée avec mes parents ? Au passage je choppais une bouteille de saké qu'un de mes camarade était en train de boire au goulot, renversant un peu de l'alcool sur le plancher du bateau. Arrivée en face du fauve, je lui brisais la bouteille sur le crane avant de sortir une allumette de la poche arrière de mon short.


-Sale enfoiré, tu va payer pour t'en être pris au Capitaine.

Alors que j'étais à deux doigts de lui jeter l'allumette que je venais de craquer sur Lucci, Teach grondait de m'arrêter. Je me tournais d'un demi-tours, tournant le dos à Lucci qui dégoulinait d'alcool. Je fixais le Capitaine, toujours énervée, mais aussi déçue qu'il m'empêche d'immoler l'agent. Un grondement montait de ma gorge alors que je jetais l'allumette par-dessus bord, me retournant vers Lucci pour lui murmurer qu'il allait quand même le payer, tôt au tard...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
made by guerlain for [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le procès du fautif fauve [Teach & Hunter]   Dim 9 Avr - 15:57

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1104

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Il fallait admettre ses erreurs parfois, et sur le coup notre agent au chapeau avait démarré par une grosse erreur tactique. En parlant sans y être invité, oubliant que ce procès là était "spécial", face à Rob Lucci ou pas. Le coup de poing de Marshall Teach n'avait pas été le plus dur à encaisser qu'il ai connu, mais avait une forte charge symbolique : débats toi de ton mieux mais n'oublie pas qu'ici tu vas être ridiculisé et rôti à petit feu. Contradiction à souhait.

Le "criminel" n'ayant rien d'autre à faire, il disséquait chaque phrase prononcé par le Yonkô-juge. Il lui était reproché d'avoir attaqué Teach, mais les circonstances atténuantes énoncées par l'accusé ne semblaient -quelle surprise !- nullement adoucir les pirates. Autre élément stupide : "Ça ne change rien de toute façon ! Obéir aux ordres c’est collaborer !" avait déclaré l'obèse. En conclusion, Lucci ayant obéit au Gouvernement Mondial toute sa carrière, ennemi des pirates, il serait toujours condamné en fin de compte. A quoi cela rimait-il de déclarer le punir pour avoir attaqué deux membres (pardon, un membre et un chef) du Radeau, si dans tous les cas on déclarerait qu'il était déjà coupable d'être un ennemi, le pire des crimes, et le condamnerait en conséquence. En fait cela ressemblait en effet quelque peu aux procès de Ennies Lobby, où des pirates, être déjà méprisés et condamnés par loi des droits commun à une peine infamante, jugés pour quelques motifs faussement précis, et qui quelle que soit leur défense seraient condamnés au final pour avoir été les ennemis de la société. Certes, il suffisait d'avoir un cerveau pour le deviner, mais il fallait jouer le jeu dans les procès truqués. Teach ne s'en donnait même pas la peine.

La colère de Vesperine semblait bien parler pour lui. Elle entrait dans une sorte de folie, souhaitant le brûler vif pour cette ridicule blessure portée à son capitaine. Peu importe ses raisons, elle ne semblait vouloir le pardonner à aucun prix, avec une telle mentalité Lucci pouvait douter légitimement de l'intérêt d'assurer sa propre défense. Finalement, était-ce une bonne stratégie pour adoucir l'ire des Barbe Noire ou cela l'empirait-il ? La schtroumfette le recouvrait d'alcool, dans une mise en scène feignant de vouloir l’immoler... On aurait cru une fanatique dévouée à son Dieu, elle oubliait que c'était elle qui avait souffert le martyr et non son Teach.
L'alcool qui dégoulinait sur ses cheveux n'avait pas une mauvaise odeur étrangement, l'agent tira la langue un peu pour en attraper une goutte. Les goûts de cet équipage n'était pas aussi grotesque que l'équipage lui même semblait-il, même s'il y avait encore des progrès à faire. Lucci, se concentrant de nouveau sur la scène et quittant ses réflexions, observa Vesperine et murmura :

" Tu en fais un peu trop. "

Il n'avait rien sous-entendu, simplement le comportement de la jeune femme était disproportionné et peu crédible. Au point que son capitaine la rappela à l'ordre. Que cherchait-elle à faire en s'acharnant autant sur son ancien bourreau ? Le mieux pour elle était de le laisser pourrir doucement en jouissant, au lieu de se mettre en scène.

Bien, le silence était revenu dans l'assemblée des détestables pirates, un silence sarcastique et impatient. On guettait à coup sûr la réponse de l'accusé, même s'il venait de se prendre une correction pour avoir parlé. Dans ce cas là, on reprendrait avec la chevelure dégoulinante de saké...


- Oui, j'étais allié avec une membre du Moby Dick. Mais c'était opportuniste et provisoire, l'objectif était de marchande un repaire, une ile appartenant à Strange Nana, qui me servirait de refuge. Pendant la négociation prévue le combat entre Mihawk et Teach a éclaté, je devais au moins tirer de là en vie la Rouge, cette île m'était vitale. Je ne recevais plus aucun ordre de personne, c'est vrai, mais j'avais décidé de poursuivre la voie du GM, avec l'éducation de nouveaux agents indépendants luttant contre la subversion : il m'était impossible de laisser mourir une précieuse personnage pouvant m'aider.
Je précise aussi que Strange Nana a été mon alliée mais pas le Moby Dick, l'équipage m'a d'ailleurs mit au fer quelques heures après cette bataille. Aujourd'hui elle est une pirate que j'éliminerai si je la croisais.
C'étaient toutes mes objections à ce sujet. "


Heureusement que seul Taizone dans l'assemblée pouvait savoir que c'était un gros mensonge, que la dernière phrase. Du reste, l'homme-acide ne parlerait probablement pas de ce détail banal, ils avaient des intérêts commun autour de l'infirmière.

Maintenant il restait à s'exprimer sur l'affaire Vesperine. Définitivement prouver que ça n'avait pas été un affront . Sans aller jusqu'à la vérité, car cela ne l'aiderait en rien de raconter sa vie et expliquer qu'il avait agit en psychopathe cherchant à tout prix de quoi calmer son adrénaline au maximum, prenant directement ce qu'il trouvait.

" Si je suis autorisé à m'expliquer aussi pour Vesperine Hunter... Je ne l'ai pas attaqué parce qu'elle était membre de votre équipage, ce n'était pas un affront. Je n'avais pas de plan en ce qui la concernait. Et je n'avais même pas prévu que tout se déroule ainsi, c'est un malentendu découlant de la rencontre hasardeuse entre deux ennemis : nous nous sommes affrontés après nous être vus. Les blessures "excessives" qu'elle a subit après n'étaient même pas non plus prévues, elle m'a encouragé à les commettre. "

C'était sûr qu'il y en avait une qui allait crier après avoir entendu ça ! Il était même possible que l'équipage le lynche collectivement par réflexe avant la réponse de Teach. Cette phrase en vérité n'était pas anodine, pas un mauvais calcul.
Lucci cherchait en fait à ce qu'on l'oblige à se justifier pour cette accusation incongrue et imprudente envers un de ses propres juges -comme souvent vous voyez, ceux qui nous insultent et qu'on tape pour leur faire retirer leurs mots. De cette manière, il pourrait continuer à parler. C'était ça son objectif, parler et se faire écouter avant qu'on ne lui coupe la parole, le tue ou se lasse. La lutte verbale était la seule arme dont il disposait et il s'en servait comme tout agent se sert d'une arme : avec la meilleure efficacité et les meilleurs résultats possible
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le procès du fautif fauve [Teach & Hunter]   Dim 9 Avr - 20:13

Marshall D. Teach☼ The King of Darkness ☼
☼ The King of Darkness ☼
avatar

Messages : 4526

Navigation
Doriki:
5235/6000  (5235/6000)
Fruit du Démon: Yami Yami & Gura Gura no mi


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Scène fictive & infos effectives

Ce début de soirée s’annonçait chaotique ! Depuis l’arrivée du fauve, le public n’avait cessé de jongler entre les émotions ! Railleries, colère, dégout, joie sadique… Ces individus peu fréquentables qui constituaient le cœur du Radeau exprimaient leurs sentiments comme un seul homme ! Devant leurs yeux, trois personnes s’affrontaient en un contre deux, tel deux lions à la poursuite d’un gladiateur. Pour autant, cette comparaison n’était pas valable, le combattant était désavantagé, pied et poings liés. L’un des deux lions incarnait quant à lui l’empereur et le prédateur. Depuis le départ, ce tribunal n’avait comme but que de reproduire celui du Gouvernement Mondial. Une farce, organisée. Mais une farce malgré tout. A l’égal d’Enies Lobby, le condamné ici n’avait nul espoir de s’en sortir. Le jugement n’avait vocation qu’à imprimer dans l’esprit et le cœur du sujet qu’il n’en réchapperait pas.

Le tout pour Barbe Noire, qui s’amusait énormément s’il on peut dire, était de rendre ce spectacle amusant et distrayant ! Plus encore que contre deux personnes, l’agent se battait contre une foule qui de toute façon serait toujours contre lui ! Il fallait faire durer le plaisir et pour ça il suffisait de laisser parler le léopard. Jusqu’ici le capitaine avait d’ores et déjà désapprouvé tous ses arguments. Devrait-il continuer ? Le jugement serait-il toujours aussi drôle si le condamné cessait de se prendre au jeu ? Certainement. Le membre du CP0 devait déjà le savoir. N’importe quel idiot l’aurait compris également. Confortablement installé dans son fauteuil, le Yonkou réfléchissait à une façon magistrale de poursuivre. C’est alors que Vesperine reprit d’elle-même le devant de la scène. Il ne savait pourquoi mais elle prenait vraiment à cœur ce procès, comme si l’honneur de son « Amiral » lui tenait plus à cœur que toute autre chose au monde.

C’était tout à son honneur, le barbu sourit d’ailleurs, fier de voir autant de dévotion se manifester devant lui. Jusqu’alors, ses lieutenants provenant d’Impel Down avaient toujours été défiants avec lui. Cette petite flattait son égo, il adorait ça. Pourtant, il la stoppa tout de même dans son élan. Il n’avait nullement peur pour Rob Rucci, qu’il savait capable de venir à bout d’une simple tentative d’immolation mais il n’avait pas envie que sa bleutée mette fin au fun. Lui aussi avait encore envie de s’amuser et l’homme au pigeon trouvait lui aussi que la tireuse en faisait trop. L’obèse la stoppa donc dans son élan, attendant qu’elle revienne pour lui expliquer de ne pas s’enflammer autant. Après tout, l’illustre Marshall D. Teach n’avait aucun honneur à défendre. Cela n’avait aucune valeur pour lui. A la place du zoan, il aurait fait pareil ! Non, l’honneur n’était pour lui qu’un concept désuet qui ne faisait que limiter chacun à aller de l’avant.

Bien sûr il n’en laisserait rien paraitre. Pour l’amusement de tous d’une part et pour son propre objectif d’autre part. Sans qu’il ne lève le petit doigt, l’assassin du Gouvernement en venait lui-même à déblatérer tout un tas de bêtises mais depuis tout à l’heure, il livrait aussi certains détails encore inconnus à l’esprit du pirate ! Qu’il continue de prendre la parole, lui tenterait maintenant de faire sortir le plus d’informations possibles de sa bouche, sans qu’il ne fasse trop attention ! C’était un pari risqué, cet homme connaissait lui-même les ficelles du renseignement mais ça valait la peine d’être tenté ! De toute façon, à l’instant ou cette comédie ne lui plairait plus, il y mettra fin et s’occupera réellement du cas de cet animal. Le tout maintenant était de donner le change… Vesperine arrivant finalement prêt de lui, le regard frustré mais toujours en colère, l’édenté lui souffla quelques mots à l’oreille.


- Inutile de mettre le feu tout de suite ! Reste calme et pense à ce que tu pourras lui faire subir plus tard. C’est pas encore le moment ! On en est toujours à l’humiliation ! Zehahaha…

Replaçant finalement ses yeux globuleux en direction du félin tacheté, le sourire aux lèvres, il fit signe à l’assistance de se taire, certains avaient commencés à élever la voix, se demandant pourquoi on avait stoppé la jeune femme dans son élan. Une fois qu’ils eurent compris et qu’ils fermèrent enfin leur clapet, l’invité du jour continua. Il expliqua qu’en fait cette alliance incongrue résultait d’un opportunisme provisoire. Qu’il comptait négocier avec la fameuse Strange D. Nana pour se réfugier sur… Son île ?! On en apprenait tous les jours ! Notre ami avait eu raison : un tas d’infos très intéressantes sortaient de la bouche de ce triste chaton ! La suite par contre s’avéra plus dangereuse. Aborder le cas de sa tireuse d’élite n’allait probablement pas laisser l’intéressée de marbre, même avec la remarque que lui avait faite son capitaine. L’accusation qu’il venait de formuler était d’autant plus grave ! Comme si Vesperine avait voulu se retrouver entre la vie et la mort !

Même l’Empereur n’y croyait pas une seconde ! Instantanément, la foule autour d’eux rugit un flot d’insultes et de menaces, commençant à lancer les verres qu’ils tenaient en main. Le prisonnier n’allait pas sécher tout de suite ! Teach n’avait donc pas eu droit de réponse et il savait qu’il ne l’aurait pas directement, sa subordonnée ayant son mot à dire dans cette histoire. Il savait qu’il était inutile de l’enjoindre à parler, elle le ferait d’elle-même ! Malgré tout, il gardait précieusement en tête les quelques renseignements qu’il avait entendu, se promettant d’y revenir une fois qu’il le pourrait. Si cette insolente gonzesse avait une île, il fallait qu’il sache où. Au final, il se rendait compte qu’il n’avait même pas eu besoin d’intervenir pour entretenir le spectacle ! Tout se passait mieux qu’il ne l’espérait, ce qui le fit pousser un long rire gras, comme pour se moquer des paroles de son vis-à-vis et témoigner de son amusement.





_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Doubles Comptes:
 

The Blackbeard Crew:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le procès du fautif fauve [Teach & Hunter]   Mar 2 Mai - 14:41

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1479

N'oubliez pas de répondre. Bientôt 1 mois

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le procès du fautif fauve [Teach & Hunter]   Mer 3 Mai - 20:13

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1104

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Cet équipage était comme une meute de molosses, ils aboyaient quand il se taisait et montraient les crocs dés qu'il parlait. Comme chien et chat, comme on dit. Pour autant, quand le silence est aussi dangereux que la parole, que choisir ?

Il arrivait à Lucci de douter du bien fondé de son "plan" improvisé. C'est pourquoi on ne s'étonnerait pas de le voir la ramener de moins en moins -seuls les imbéciles ne changent pas d'avis. Mais il devait achever ce qu'il avait commencé, en ce moment même les verres et la gnôle pleuvaient sur lui comme si on comptait inventer pour lui une nouvelle méthode de lapidation. Il poursuivit donc courageusement, faisant étrangement basculer la scène d'injures et de quolibets à un silence pesant. De toute évidence Marshall Teach devait tenir à écouter le moindre mot sortant de sa bouche, c'est pourquoi il restait encore une once de sérieux dans ce procès-comédie.



" Oui, laissez-moi m'expliquer si ce n'est pas trop ; je ne voulais pas dire que j'ai été encouragé dans le sens que vous pensez. J'ai infligé des supplices corporels à votre amie avec un semi-consentement, parce que je lui ai laissé le choix. Je lui avais déclaré que si elle voulait que je cesse, elle devait me supplier d'arrêter, c'était tout ; Renoncer à un peu de dignité, mais Vesperine n'a rien fait de cela. Je ne rejette pas la culpabilité sur elle, mais je lui ai laissé la possibilité d'échapper à ce que je lui ai infligé, lui ai même répété : aucune réponse, rien, c'était m'autoriser à continuer. Qui plus est, elle a fini par me demander de... l'achever. C'était pour moi fort étrange, jamais je n'avais vu une victime à qui je laissais le choix de vivre, me demander de la tuer, et dans ma carrière j'en ai beaucoup vu.
Je n'ai jamais eu de victime qui se laissait autant faire, montrait aussi peu de signe de protestation que cette nuit là. "


Il n'avait pas ajouté une phrase ambigue que lui avait balancé la pirate... Elle devait en ce moment, cela se trouvait, avoir peur qu'il n'ai pas oublié et raconte à tout moment. Enfin de toute manière il n'en était même pas sûr, qu'elle lui ai sous-entendu une "proposition"... Il espérait que ce soit le cas, parce que peut être que son petit capitaine chéri n'en serait pas très heureux.
Notez que la femme aux cheveux bleus avait tout l'air de sa chouchoute. Vous l'auriez cru, le gros Barbe Noire ressembler à un papounet ?

" J'ajoute que je lui ai fait comprendre que je ne souhaitais pas la peau de Vesperine. J'ai en horreur en vérité du tuer un ennemi sans user de méthode loyale, si on ne m'a pas ordonné. Je lui ai laissé ma veste afin qu'elle ne meurt pas de ses blessures. Elle doit encore posséder cette "preuve", l'agent Ryusaki m'a rapporté l'avoir vu en sa possession après l'avoir rencontré. "



En fait il aurait aussi bien pu dire qu'elle avait couché avec son collègue, c'eut été plus simple pour balancer une boule puante sur la plaignante. Mais cette méthode méprisante ne ferait que rendre plus haineux ses juges-exécuteurs et était hautement déconseillée, c'est pourquoi il n'en révéla rien. Il espérait quand même faire quelques suées froides à la pirate, bien que sait on jamais, les siens lui pardonneraient d'être une baiseuse d'agents de manière fortuite.

" J'imagine que ce que ce que je raconte n'a aucune valeur. Il suffit que ma victime prétende le contraire, sa parole contre la mienne et vous ferez toute suite la distinction. Mais nous sommes deux êtres humains et pouvons aussi bien mentir l'un que l'autre, de manière réaliste notre parole à tous deux est égale. Je le soutiens donc, ce que je raconte est la stricte vérité. "


Tant qu'à être condamné dans tous les cas, autant jouer parfaitement le jeu jusqu'au bout. A Ennies Lobby, la majorité des jugés tentaient jusqu'au bout d'assurer leur défense : c'était qu'ils voulaient toujours voir une lueur dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le procès du fautif fauve [Teach & Hunter]   Sam 6 Mai - 11:37

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1193

Navigation
Doriki:
1882/6000  (1882/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Le procès du fautif fauve

feat. Vesperine, Teach & Lucci
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




J'étais retournée près du Capitaine alors que j'avais l'impression que quelque chose me nouait l'estomac. Pourquoi ? C'était pas comme si j'en avais quelque chose à foutre de ce qu'il pouvait bien lui arriver ! Ou peut-être bien que si… Je n'en savais rien. Ce n'était vraiment pas mon genre de m'inquiéter pour les autres, ou alors tellement rarement. Et puis j'avais toujours autant envie de le faire souffrir, de le frapper de mes propres poings jusqu'à ce qu'ils finissent en sang. J'avais même l'impression que le revoir avait rouvert les blessures qu'il m'avait fait, bien que mes os c'étaient ressoudés et que mes plaies étaient cicatrisées. Mon cerveau me jouait des tours, encore plus que d'habitude. Je grognais en serrant les poings, plantant mes propres ongles dans la paume de ma main jusqu'à ce que de petites gouttelettes de sang coulent le long avant de finir par s'étaler sur le plancher. J'avais envie de tirer sur quelque chose, de faire sauter des trucs, d'exploser des bidules et d'y foutre le feu juste après.

Les quelques mots que le Capitaine m'avait glissés à l'oreille eurent le don de me calmer. Ma respiration était plus posée qu'il y a quelques secondes. C'est alors que Lucci s'exprimait sur ce qu'il m'avait fait, laissant de côté sa tentative de se dédouaner en parlant d'une certaine Nana que visiblement le Capitaine ne semblait pas porter dans son cœur. Forcement, si elle faisait partie de l'équipage de feu Barbe-Blanche, ça n'arrangerait pas les choses. Il disait qu'il ne s'en était pas prit à moi car j'étais une pirate de Teach, mais simplement, car nous étions tombés l'un sur l'autre. Enfin, dis comme ça on aurait pu croire à un simple hasard, pourtant en essayant de me rappeler ce qu'il s'était passé, j'étais sûre d'avoir entendu quelque chose, ou plutôt quelqu'un me suivre. Les accusations qu'il portait à mon encontre firent rugir mes nakamas qui entouraient le léopard alors qu'eux aussi lançaient leur verre à son visage.

Lucci reprenait alors, disant qu'il m'avait fait souffrir avec mon consentement, car il m'avait laissé le choix. Quoi ?! Laissé le choix ?! Il se foutait très clairement de ma gueule car je savais bien qu'il ne m'aurait pas laissé m'en tirer aussi simplement qu'en « perdant un peu de dignité » comme il venait de dire. Je le fixais sans bouger, comme si mes yeux étaient devenus mes armes. Sans vraiment m'en rendre compte j'usais alors de mon pouvoir, fixant sa gorge que j'avais envie de serrer de toutes mes force entre mes mains, de lui couper la respiration jusqu'à ce qu'il suffoque douloureusement. J'adorais cette technique que je venais de développer, couper la respiration rien qu'en faisant mal, c'était… Extrêmement jouissif.


-Lucci…. J'ai l'impression que tu cherches à tourner l'attention plus sur mes travers que sur tes fautes. N'oublie pas que c'est TON procès, pas le mien. Chercher à me salir auprès de mes camarades et de mon Capitaine ne fera qu'alourdir ta peine. De toute façon ils savent déjà que la souffrance est ma grande amie et que je préférais mourir plutôt que de salir mon honneur. La mort ne me fait pas peur, on la côtoie tous, nous qui parcourons les mers. Alors, ni la mort, ni la souffrance, ni toi ne me faites peur… Que réponds-tu à ça… Oh pardon, tu ne peux pas respirer c'est vrai… Désolée….



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
made by guerlain for [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le procès du fautif fauve [Teach & Hunter]   Mar 9 Mai - 12:30

Marshall D. Teach☼ The King of Darkness ☼
☼ The King of Darkness ☼
avatar

Messages : 4526

Navigation
Doriki:
5235/6000  (5235/6000)
Fruit du Démon: Yami Yami & Gura Gura no mi


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Assez ri

De son trône, l’empereur regardait fixement Lucci d’un air amusé. Jusqu’ici, rien de ce qui ne fut dit ou fait ne l’avait énervé. Il nageait tout simplement dans le bonheur à observer ce fauve devenir un timide chaton face à la foule et à la mise en scène qui avait été préparée. Voir son équipage lancer sa boisson le fit ricaner, le voir tenter de se justifier en faisant passer la faute sur Vesperine ne fit qu’agrandir son rictus et enfin sa petite tirade sur le fait de ne pas aimer tuer finit pas l’achever. Son rire gras si typique fit irruption dans sa gorge et sa tête partit en arrière sous le choc de tout ce qu’il venait d’entendre et de voir. Son diaphragme sembla partir en vrille tellement ses poumons devaient vite se remplir à cause de son hilarité qui les vidaient. Ses côtes commencèrent même à lui faire mal ! Chose plutôt rare ces temps-ci ! Pour la peine il n’avait rien écouté de ce qu’avait dit ensuite le fauve, qui ne s’était pas démonté malgré qu’il lui rit au nez. Ce fut ensuite évidemment au tour de la bleutée de s’exprimer.

Ce qu’avait dit le prisonnier la concernait après tout ! Et puis Teach savoura une nouvelle fois les paroles qui résonnaient sur le navire. Sa subordonnée avait eu les mots justes et puis voir Lucci subitement incapable de parler était un ravissement très plaisant ! Une fois qu’elle libéra son étreinte, Barbe Noire en profita pour reprendre les devants. Il laissa rire son public, quitta son siège et s’approcha de sa future victime. Il était temps qu’il puisse lui aussi en placer une ! Ça tombe bien, il avait tout un tas de choses à dire, lui aussi ! Affichant toujours son immonde sourire, il se planta devant l’agent, le dominant en hauteur comme en largueur. Il s’accroupit ensuite de sorte à avoir sa tête au même niveau que lui. Il aimait imposer aux autres sa puissance et dans ce cas-ci, il avait bien l’intention de récolter des réponses. Ce tribunal allait se métamorphoser en interrogatoire, enfin pas avant que notre ami se foute encore une fois de la belle gueule face à lui !


- Zehahahaha… J’devrais t’capturer plus souvent ! Personne m’a jamais autant fait rire que toi ! C’est ça qu’t’appelle « te défendre » ?! Zehahaha ! Vesperine a agi comme je demande que tout le monde agisse ici ! Dans un puissant équipage, on s’doit d’affronter la mort ! J’veux pas de lâche qui fuient ou implore un gugusse comme toi qui de toute façon va les tuer ! Zehahahahahaha !

Tuer ! Rob Lucci qui rechigne à tuer ! J’aurais tout entendu ! C’est de toi que vient la légende du gosse qui aurait tué 500 civils pour ensuite s’occuper des pirates qui les avaient pris en otage, non ?! Quelle blague ! J’aurais bien voulu t’écouter jacasser encore un peu mais va falloir que tu répondes un peu plus sérieusement maintenant ! J’ai cru comprendre que la fameuse Strange D. Nana avait une île ? Va-y vide ton sac ! De toute façon tu n’aurais jamais pu être autre chose qu’un coupable ! Peut-être que moi aussi, quand j’en aurais fini avec toi j’te laisserais presque mort… Dans les deux cas le gouvernement flippera !


Qu’allait donc maintenant faire ce pauvre bougre ? Coopérer ? Rester fidèle à ses idéaux et à un organisme qui l’avait déjà trahi ?! De toute façon, il n’avait aucune échappatoire ! De prédateur félin il n’était devenu qu’un rongeur, qu’une proie face à l’horrible barbu toujours posté à quelques centimètres de son visage. Les yeux globuleux empreints de folie, le maitre de cérémonie fit naitre à ses pieds des ténèbres qui se rependirent uniquement en dessous de Lucci. Voilà ce qui l’attendrait s’il ne satisfaisait pas aux attentes de « l’amiral » de cette troupe de pirates. Sombrer dans les ténèbres ou peut-être… ? Teach ne s’était lui-même pas encore décidé sur les supplices qu’il allait lui faire subir ! Cependant, derrière lui, certains dans la foule l’encourageait à mettre en pièces le triste sire. Non, il faudrait le faire souffrir et pour ça, quoi de mieux que de le faire via celle qu’il avait laissé en vie ? L’ex-corsaire se contenta de faire un signe de la main derrière lui, invitant Vesperine à se joindre à lui.




_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Doubles Comptes:
 

The Blackbeard Crew:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le procès du fautif fauve [Teach & Hunter]   Ven 12 Mai - 22:40

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1104

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Il y a des fois où l'improvisation tombe mal. Ici en l’occurrence, Lucci avait été mauvais, il n'y avait pas de quoi s'étonner s'il provoquait le rire de l'assemblée. En revanche Teach (dont le rire était imité par nombre comme des courtisans pathétiques cherchant à flatter leur roi) ne s'esclaffait pas pour les bonnes raisons. Il était caricatural que les monceaux de morts causés par Lucci étaient pour son plaisir : il n'avait bien sûr aucun remord quand à leur sort ni aucun mal à tuer, et c'était à cette banalité que l'on devait tous ces cadavres ; en revanche ce n'était pas là ce qu'il préférait, dans le sens qu'un ennemi mort est beaucoup moins amusant qu'un ennemi en vie.
Quand à Vesperine, son petit jeu tournait au ridicule : s'il comprenait bien elle prétendait se moquer de ce qu'il lui avait infligé et ne lui en vouloir que pour une ridicule blessure à son capitaine qui en avait vu bien d'autre. Quelle mauvaise foi, il bien évident qu'elle lui en voulait pour cette petite nuit ! Ou alors il se trompait... L'agent n'était vraiment pas convaincu de quoi que ce soit au final, mais il avait la forte impression que son ancienne victime la pirate bleue jouait un rôle, et il ne pouvait croire qu'elle fut une réelle fanatique du gros Yonkô.
C'est donc à elle même qu'il s'adressa, d'une voix résolument froide... Ah non, avant ça il se fit étrangler par son pouvoir. Oh, elle avait progressé la petite. Néanmoins, si elle croyait que c'était suffisant pour lui être insoutenable elle s'égarait, elle qui se prétendait compagne de la douleur était encore loin de son niveau. On va avouer quand même que ce n'était pas agréable, il attendit qu'elle le lâche pour parler donc... Ah non, cette fois ci Teach s'amena.

Et nous en arrivons là où nous en étions : Barbe Noire, le dominant de toute sa hauteur (et sa largeur), menaçant comme une montagne prête à se changer en volcan. Toutefois, cela venait après qu'il l'ai interrogé... Même dans cette situation des moins confortable la légende du Cipher Pol n'ignorait pas qu'il y avait du bluff dans cette attitude. Et d'ailleurs, rien qu'en tant que précieux otage, la capture de Rob Lucci était qu'un atout qu'il serait tout à fait stupide de balancer aux requins, sans parler qu'il connaissait nombre d'information confidentielles précieuses (qu'il n'avait aucune intention de révéler). Si le sinistre Teach avait mené ce raid éclair sur Marijoie, la gueule du loup, ce n'était certainement pas pour un simple procès quand il avait bien d'autres rancunes à gérer dans les océans.

" Parfaitement,je ne parle pas de ce que je fais mais ce que j'aime faire, les chats préfèrent jouer avec les souris que les tuer, je suis semblable. C'est peut être trop raffiné à comprendre pour certains. Si j'avais voulu tuer Vesperine elle serait morte, j'avais un geste à faire. Enfin, si donc mes actes ne font que contribuer à votre fierté, si vous cherchez vous même à être achevé et torturé par votre fierté sans regret, de quoi suis-je accusé ? A vous entendre j'ai l'impression que mon crime est d'avoir fait des piqures d'insectes et même d'avoir été plus compatissant que ne le souhaitait Vesperine, puisque celle-ci souhaitait être achevée. J'abandonne ma défense. "


Il avait refusé d'écourter sa défense comme le souhaitait le gros, même une parodie de procès était censée ne pas passer de procès à interrogatoire soudainement. Et puis c'était Lucci qui réclamait que les deux soient séparés en quelques sortes, il ne se conformerait qu'à ce qui respectait les institutions légales (même s'il n'avait pas été jusqu'à demander un avocat comme la norme l'exigeait). Néanmoins, il estimait en avoir assez dit comme ça, et ne souhaitait pas non plus oublier que provoquer ne l'aiderait en rien. Il répondit donc à la question du Yonkô... à sa manière.

" Je pense que cette île n'est pas importante, c'était une île dans laquelle elle avait grandit, elle ne m'a rien dit de plus. Si votre souhait est dans tous les cas de m'exécuter au nom de la piraterie, il n'y a aucun intérêt à ce que je collabore avec vous. Achevez moi donc.
"

Peu importe le risque que représentait cette phrase, à moins d'être si impulsif qu'il n'en serait pas arrivé au point où il était, Marshall D. Teach ne pouvait que suivre cette causalité : s'il souhaitait dés le début Lucci, il le tuerait, s'il ne souhaitait pas le tuer il le laisserait en vie. Dans l'un ou l'autre des cas, il était quasiment impossible qu'un acte de l'agent puisse influencer l'issue. En conséquence il était libre de ne pas collaborer, car il n'avait aucune idée de si ce deal représenterait un bon échange. Sa vie était précieuse pour son gouvernement, mais si on souhaitait le tuer dans tous les cas il ne chercherait pas à la marchander contre des informations ou autre, ses maitres seraient doublement perdant. Mieux, s'il ne collaborait pas il allongeait son espérance de vie, il avait une bonne carotte pour ce.

Les ténèbres s'étaient formés sous lui. Cette intimidation ne prendrait pas. Même devant le pire monstre marin au monde, jamais Rob Lucci ne pourrait plus se regarder en face s'il se prosternait.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le procès du fautif fauve [Teach & Hunter]   Jeu 8 Juin - 1:10

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1193

Navigation
Doriki:
1882/6000  (1882/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Le procès du fautif fauve

feat. Vesperine, Teach & Lucci
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Décidément, on ne s'ennuyait pas ici ! Même si je devais bien avouer que de voir Rob Lucci sur le pont du bateau me procurait un étrange sentiment. Un mélange de peur et d'excitation. D'ailleurs tout le monde autour de moi semblait être pris du même sentiment, l'air était plus qu'électrique au moment où le Capitaine avait ramené l'agent du Cipher Pol. Son procès prenait de plus en plus une tournure comique, en tout cas pour le Capitaine, qui n'arrêtait pas de rire. Par contre, pour l'homme-léopard, c'était une toute autre histoire. Pourtant, tout le monde écoutait attentivement ses paroles, tout particulièrement Teach. J'étais retournée derrière lui, histoire de me calmer un peu après avoir essayé de lui mettre feu. Je sentais mon cœur tambouriner dans ma poitrine, comme si mon corps produisait plus d'adrénaline qu'à la normale.

Et puis Lucci s'attaquait de nouveau à moi, enfin, de manière plus détaillée cette fois. Il avait essayé de rejeter sa faute sur moi, cependant ma défense avait été imparable (et je n'en étais pas peu fière, je devais bien l'avouer). J'avais même essayé une de mes dernières techniques sur lui. Comme je m'y attendais, je sentais bien que cela ne marchait pas autant que sur des personnes faibles, mais je sentais aussi que j'avais progressé, que mon pouvoir était plus puissant, que la douleur que j'infligeais était plus forte et ça aussi ça m'excitait. Le sentir avoir du mal à respirer alors que je lui coupais la respiration par la simple force de ma volonté était incroyablement jouissif.

Après que je l'ai enfin relâché, Teach se levait pour aller dans sa direction, se mettant à sa hauteur, bien que restant toujours beaucoup plus imposant que l'agent. Au final le Capitaine lui-même fit remarquer à Lucci que j'avais agis parfaitement comme il l'attendais de tous ses membres d'équipage, car nous devions affronter la mort, sans jamais la craindre, nous étions trop puissants pour ça. Alors que je m'étais adossée contre le bateau, le Capitaine changeait de sujet de conversation, ou plus exactement de monologue pour le moment. Il critiquait Lucci, lui disant qu'il avait perdu de sa splendeur, lui qui n'avait pas hésité à tuer 500 civils alors qu'il n'était encore qu'un adolescent. Ce n'était plus qu'un gros chat d'intérieur à sa mémère, pantouflard et pendu à ses croquettes, il n'avait plus rien à voir avec le terrible prédateur dont parlait Teach. Tout ce que racontait Lucci me passait complètement au-dessus de la tête, je savais que je n'avais strictement rien à me reprocher, le Capitaine

Pour finir, le Youkou semblait en vouloir plus sur cette Nana, voulant savoir où se trouvait son île. Mais l'agent n'était pas en mesure de satisfaire la curiosité du Capitaine qui voulait en savoir plus, sans doute pour épancher une envie de vengeance, cela ne m'étonnait guère à vrai dire. Il usait même de ses ténèbres pour l'attirer vers lui, avant de me faire un signe de la main. Je n'avais pas besoin de mot pour savoir ce qu'il voulait me dire. Il voulait que je le fasse souffrir et je n'allais pas me faire prier pour ça, j'avais une autre de mes nouvelles techniques à tester sur lui... Je m'approchais des deux hommes. Mon cerveau carburait à plein régime, j'hésitais entre tellement de choses, tellement de moyen de le faire souffrir. Cependant, c'était loin d'être une affaire facile avec quelqu'un de sa trempe. Le personnage était facile à cerner, la douleur avait un effet amoindri sur lui, un défi à relever alors que Teach m'avait désigné sa tortionnaire, du moins pour le moment.

J'étais maintenant en face lui, si proche que je pouvais sentir son souffle. Je souriais toujours, dévoilant à peine mes dents alors que je vins lui caresser délicatement la joue. Un homme comme lui devait détester tout contacte de ce genre, ajouté à la gène d'être observé par tant de paire d'yeux... Allais-je partir sur une torture psychologique, ou physique. La première serait sans doute plus rapide et efficace pour le briser, mais je ne me voyais pas me livrer à ça ici.... Je demandais alors au Capitaine de le mettre à la verticale, avant de remonter un sceau remplie d'eau de mer. Je revenais vers lui, déposant ma veste en coton sur son visage. Je ne pouvais détacher mes yeux de ma proie, les rôles avaient été inversé, mon bref rôle de prédateur extasiait. Je finis par verser doucement le contenu du sceau d'eau de mer sur lui, l'empêchant de respirer, comme s'il se noyait...


-Alors, qu'est-ce que ça fait lorsque les rôles sont échangés, on tremble ? Est-ce que tu espères que je vais me montrer aussi clémente que tu l'as été avec moi ? Dis-je tout bas, en espérant que cela ne compromette pas mes plans...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
made by guerlain for [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le procès du fautif fauve [Teach & Hunter]   Ven 9 Juin - 12:08

Marshall D. Teach☼ The King of Darkness ☼
☼ The King of Darkness ☼
avatar

Messages : 4526

Navigation
Doriki:
5235/6000  (5235/6000)
Fruit du Démon: Yami Yami & Gura Gura no mi


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Bienvenue en enfer !!

Le yonkou adorait être en position de force. C’était d’ailleurs plutôt facile, il était, à de rares exceptions près, toujours plus fort que les personnes qu’il croisait. Dans la marine, faire face à un amiral ne le dérangeait pas, le danger c’était de devoir en gérer plusieurs. Chez les pirates s’était les autres empereurs et certains shichibukai. Etrangement, la seule faction qu’il ne redoutait absolument pas était celle des révolutionnaires. Alors, face à un agent renommé du CP9, même s’il avait été seul il se sentirait toujours plus fort ! C’est normal, il est le plus puissant pirate que cette terre a porté ! Puisque maintenant il en avait marre de simuler le procès, il en est directement venu au fait avec son prisonnier. Il n’était pas ici pour se défendre, il était ici pour parler et il avait plutôt intérêt ! Tout son blabla sur ce qu’il aimait faire, avant d’abandonner sa défense ne fit que rire l’obèse, qui s’enorgueillit d’avoir bien joué la comédie. Quelle importance que ces deux hommes parlent de la mort alors que tout deux empilaient les cadavres derrière eux ?

Et puis de toute façon, ce n’était pas en grande partie à cause de Vesperine qu’il avait pris en chasse Rucci mais surtout parce que c’était ce sale matou qui ne cessait d’apparaitre prêt de lui d’une façon ou d’une autre. A quand remontait la dernière fois ? Bien sûr, le journal ! On déifiait les personnes qui avaient mis fin à la tempête « Tartaros » ! Il fallait bien faire redescendre ces cons, avec ce qu’il avait fait ce soir, la popularité du chaton mais aussi la renommée de Marijoa et du CP0 allait en prendre un coup ! En seconde position, pouvoir capturer un tel homme ferait peur aux décérébrés qu’on nommait tenryuubitos. Sans compter que pareil agent serait une source d’information intéressante, du moins s’il daignait parler. Barbe Noire n’était pas naïf, non, mais il aimait les défis. La mésaventure de Vesperine avait accéléré le mouvement. On ajoutait une raison sur la liste et l’équipage était plus enclin à prendre des risques ! C’était une stratégie parfaitement menée ! Qui pourrait bien le sauver maintenant ?


- Que vas-tu penser là ? Il y a plein de questions qu’un pirate tel que moi pourrait poser à un agent comme toi… Le CP0 n’est pas la branche secrète du renseignement pour rien j’espère ? Zehahahaha !

Teach allait donc gentiment commencer, d’abord avec Nana puisqu’il avait toujours une dent contre cette gonzesse, puis ensuite on aborderait d’autres sujets. Il se faisait déjà une joie de s’occuper du léopard ! Il lui montra ce qu’il risquait s’il ne répondait pas, mais bien sûr pour un agent tel que lui, la mort n’était pas effrayante ! Alors il appela Vesperine. Il fallait bien commencer par quelque chose et puis comme ça elle pourrait se venger autrement qu’en immolant son ancien bourreau. Elle tenta alors une nouvelle approche, d’abord en tentant de le déstabiliser en se montrant douce avant d’aller prendre un seau d’eau et de demander à son capitaine de le tenir par les pieds. Elle posa ensuite sa veste sur son visage avant de verser, petit à petit, le seau sur la tête du fauve. C’était une torture qui simulait la noyade… Pourquoi pas après tout ! Dommage que le visage de l’intéressé était caché, on ne savait pas quelle expression il pouvait bien aborder mais pour l’instant aucun son n’était encore sorti de sa bouche.

Vesperine sembla à nouveau vouloir jouer les douce en susurrant à l’oreille du condamné mais le barbu n’y prêta pas vraiment attention ! Non ! Ce qui le fit rire c’est de finalement entendre que Lucci semblait au moins un peu souffrir de sa position ! C’est à ce moment qu’il se rendit compte qu’ils étaient toujours sur le pont, l’équipage entier savourant aussi l’instant. Pour torturer correctement cependant, il allait falloir faire ça dans une salle dédiée du Radeau. La fête allait donc devoir se terminer pour les spectateurs, qui avaient d’ailleurs un imposant navire à diriger ! L’édenté laissa le détenu tomber et il annonça la nouvelle en rigolant, toujours excessivement amusé par ce qu’il comptait faire subir à son invité. Certains dans l’assistance râlèrent un peu mais les lieutenants présents rappelèrent à l’ordre toute la clique. Parfait. Puisque la bleutée semblait aussi prendre son pied, l’obèse allait donc la garder avec lui, ordonnant maintenant au félin d’avancer, sans même retirer le vêtement de son visage.

Pour notre ami, cela importait peu. C’était la dernière fois qu’il verrait le ciel ! Vesperine ouvrit donc la marche alors que Barbe Noire prenait littéralement son pied pour en donner des coups au prisonnier qui marchait à tâtons avant que finalement le vêtement ne tombe de son visage. En imaginant ce qu’il allait lui faire subir, il se disait que c’en était presque dommage qu’il dispose de pouvoirs aussi puissants ! Pour la peine il aurait voulu être moins fort pour ne pas devoir user de techniques sophistiquées pour le faire parler. Après quelques minutes ils étaient finalement arrivés à destination ! Ils avaient maintenant l’embarras du choix pour s’amuser !


- Zehahahahaha… Te tuer trop vite servirait à rien ! Et puisque t’as l’air décidé alors on va prendre tout notre temps !

Sans crier gare, l’hideux capitaine donna un grand coup de poing dans le dos du léopard qui lui fit manger le sol avant de se remettre à rire et d’ordonner à sa subordonnée de continuer sur la lancée ! Après tout, elle semblait avoir de la suite dans les idées et puis, inverser les rôles devait certainement lui plaire ! Teach lui, se contenterait de regarder en posant les questions !






HRP : Si jamais ça ne vous va pas, dites-le !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Doubles Comptes:
 

The Blackbeard Crew:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le procès du fautif fauve [Teach & Hunter]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Le procès du fautif fauve [Teach & Hunter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Combat 4: Annie Villeneuve vs Rachel Hunter
» Ouverture du procès de Jacob Zuma en Afrique du Sud
» A hunter ... a bear
» [déroulement des procès]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: Partout en mers :: Les navires :: Radeau-