AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qui a besoin d'un médecin? [Vesperine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Qui a besoin d'un médecin? [Vesperine]   Mar 14 Mar - 3:14

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1359/6000  (1359/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi

Qui a besoin d'un médecin?
Caligo ft. Vesperine

La neige immaculée t'aveuglait presque sous sa blancheur et l'éclat du soleil s'y réfléchissant. Tes pauvres pupilles violées te faisaient presque mal, mais tu n'y prêtais pas attention. Ce ne serait pas un peu de neige qui te rendrait aveugle de sitôt! De toute façon, tu commençais à t'y habituer petit à petit depuis quelques temps. Tu te demandais encore pourquoi par tous les dieux tu avais décidé de venir passer un peu de temps sur Drum. L'île hivernale était peut-être connue pour la renommée de ses médecins, mais aussi pour la guerre civile qu'elle avait essuyée.

Tu en voyais encore les conséquences, mais encore tu n'en avais que faire. Où était le mal dans cette rébellion? Les habitants semblaient aller bien et s'ils avaient besoin de soin tu t'y attellerais, tant qu'ils payaient. Il ne faut pas non plus confondre gentillesse avec stupidité. Ce ne serait pas demain que tu arpenterais Grand Line en soignant à tout va tout ce qui bouge sans rétribution. Il fallait tout de même que tu manges.

Cela faisait quelques jours maintenant que tu profitais des conditions de l'île. Tu étais venu principalement pour parler un peu avec quelques médecins, apprendre des connaissances d'ici si certains d'entre eux étaient enclins à te parler, mais aussi pour faire un petit stock d'herbes médicinales de la région. Tu te disais qu'en avoir d'un peu partout ne pouvait qu'être profitable pour toi; nomade, tu pouvais rencontrer n'importe quel pirate ayant n'importe quels maux. À quoi ressemblerais-tu si tu ne pouvais lui prodiguer les soins nécessaires?

Mais aussi pour entraîner un peu ton fruit, le tester dans un environnement aussi extrême que Drum. Le brouillard ne faisant pas très bon ménage avec l'hiver et tu voulais voir jusqu'où tu pouvais aller sous de telles températures.

Sous tes pieds, la neige craquait, témoin bruyante de la froideur dans laquelle tu te trouvais. Un coup de vent vint gifler ton visage, faisant rougir d'avantage tes joues. Tu sentais tes lèvres se gercer, tu devrais mettre du baume pour éviter qu'elles ne se fendent. Tu avais aussi le sentiment que tu couvrais un rhume. Sous de telle température cela ne te surprendrait même pas.

Tu n’avais jamais vraiment traversé de telles températures; ni chaleur extrême ni froid extrême. Tu ignorais encore si tu aimais cela ou si tu haïssais ça, ou si tu t’en foutais royalement. Dans le cas de la chaleur, tu songeais peut-être à aller à Alabasta pour le savoir. Mais tu resterais encore quelques jours. Tu comptais d’ailleurs t’essayer à patiner sur la glace! Tu n’avais encore jamais essayé et cela semblait être quelque chose d’amusant. Glisser avec grâce sur de l’eau gelée sans couler à pic, un rêve! Ou peut-être qu’il y aurait une source d'eau chaude quelque part?

Tu oublias momentanément le froid, songeant à tout ce qui te restait à découvrir encore sur cette île. Tu voulais monter à son plus haut sommet pour admirer la vue, récolter toi-même les herbes… Mais au vu de la grandeur de l’île tu devais te préparer pour ces excursions sinon tu risquais fort bien de mourir gelé. Naturellement, ce n’était pas le genre de fin que tu désirais pour ta part. Il y avait aussi la restauration, tu voulais mémoriser quelques plats pour ton plaisir personnel même si tu n’arriverais certainement pas à les reproduire.

Ou encore t’amuser dans la neige tel l’enfant que tu n’avais jamais vraiment été. Pourquoi ne pas faire un bonhomme de neige? Si un imbécile tentait de te faire du mal, tu pourrais le ligoter et l’envelopper de neige pour le changer en bonhomme d’hiver. Ça serait amusant, puisque personne ne le trouverait avant longtemps! Et où serait le mal? Tu ne te serais que protégé ou éliminé le crétin qui se serait mis dans tes pattes. De toute façon, qui le saurait?

C’est perdu dans tes pensées que tu t’approchas du port. Ton regard d’ébène et de sang se perdit sur les navires à quai, tanguant sous les petites vagues d’eau glacée. Tu n’imaginais pas à quel point une personne serait mal si elle tombait dedans. Hypothermie naturellement, mais pire pour un possesseur de fruit de démon; il coulerait à pic dans cette eau qui le gèlerait jusqu’aux os.

Curieux de savoir quels navires étaient présents, tu t’approchas calmement, ton regard inexpressif pour les admirer eux et leur équipages. Quelques hommes déchargeaient des marchandises, d’autres tremblaient de froid parce qu’ils venaient d’arriver et ne possédaient pas les habits adéquats. Quels idiots. Venir sur une île connue pour son froid et n’avoir rien de chaud! Tu continuas de te promener, curieux de sur quoi ou qui tu pourrais tomber. Peut-être une connaissance ou un nouveau patient?
made by black arrow

_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qui a besoin d'un médecin? [Vesperine]   Jeu 23 Mar - 19:26

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1194

Navigation
Doriki:
2000/6000  (2000/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Qui a besoin d'un médecin?

feat. Vesperine & Caligo



Enfin! Ce tournoi était enfin terminé! Personnellement je dis que ça devrait être les ours blancs les vainqueurs de ce deuxième round... Cette petite pimbêche aux cheveux blancs et aux visses plantées dans le corps n'avait absolument rien fait dans ce combat. Je me demandais même comment et pourquoi elle s'était retrouvée ici. Pour moi elle n'avait rien à foutre dans ce genre de compétition! Il ne faut pas y participer si on n'a pas les épaules pour les assumer. Même moi qui commençais à devenir une meilleure combattante (je ne dis pas ça pour me venger, car je sais que je peux encore très facilement me faire laminer).

Alors lorsque cette bande d'une dizaine d'ours m'a foncé dessus, j'avais eu beaucoup de mal contre eux. Surtout qu'avec le froid, lorsqu'ils sont tous arrivés sur moi (non parce que l'autre pimbêche était encore plus lâche que moi, elle avait prit la fuite en les voyant arriver), je n'avais pas pu faire grand chose. Surtout que de n'avoir quasiment pas bougé depuis que j'étais arrivée, le froid m'avait très largement engourdie, malgré le manteau de Lucci que j'avais sur le dos. Alors que je n'avais pus en tuer plus de deux en une rafale de droite à gauche avec mon mini-gun. S'en suivit alors un véritable massacre de Vesperine.

Je ne savais même pas comment j'avais fait pour m'en sortir en presque un seul morceau, mais vivante! J'avais regagné avec peine le petit bateau qui m'avait conduit jusqu'ici, laissant des gouttes de sang maculer la glace et la neige. Une fois au chaud, je m'étalais sur le sol en grognant, en mode étoile de mer. En échange d'un bon paquet de Berrys, je demandais au navigateur de me reconduire sur Grand Line, sur la première île qu'il trouverait. À ce moment-là j'avais tellement envie de dormir, mais je savais qu'avant ça je devais obligatoirement penser un minimum mes blessures, afin d'éviter de perdre trop de sang. Je déchirais un dès rideaux du bateau afin de faire des points de compression sur les plaies les plus profondes.

J'en profitais aussi pour faire le compte des griffures et des morsures. Une large trace de patte avant m'avait lacérée le dos sur presque toute la hauteur, des trous de crocs aussi épais qu'un doigt sur le bras gauche, dont l'épaule était d'ailleurs démise. D'autres morsure sur les cuisses aussi. Après avoir fait de mon mieux pour me soigner, je m'étalais de tout mon long, usant de mon pouvoir pour ne plus ressentir la douleur et ainsi sombrer quasiment instantanément dans un profond sommeil. En ouvrant les yeux, je sentais que le bateau était à l'arrêt. Je me relevais difficilement, étant ankylosée jusqu'aux doigts de pieds. En ouvrant la porte du bateau j'avais l'impression de rêver.


-Putain, encore une île hivernale... Oh, au fait, eau de seltz et citron pour les tâches de sang...

Je grognais, tout mon corps me faisait atrocement souffrir, mais je ne voulais pas user de nouveau de mon pouvoir, je savais que ça pouvait être extrêmement dangereux. Ma priorité immédiate était de trouver un médecin pas trop regardant sur sa patientèle si possible. En me frayant difficilement un chemin entre les marchandise en boitant, je tombais sur un jeune homme aux yeux étranges, rouge et noir et aux cheveux avec un sympathique side-cut. Je le regardais et lui demandais d'une voix que je n'aurais pas pensé aussi faible.

-Hey toi, tu ne saurais pas où je peux trouver un bon médecin capable de me réparer?


made by guerlain for epicode

_________________

Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qui a besoin d'un médecin? [Vesperine]   Lun 27 Mar - 4:13

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1359/6000  (1359/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Qui a besoin d'un médecin?


(I need a doctor) ▽ I need a doctor, call me a doctor. I need a doctor, doctor to bring me back to life. Bring me back to life.
Drum était un endroit réputé pour la qualité de ses médecins. Tout le monde, ou presque, dans Grand Line le savait. Il n'était donc pas rare que des malades ou des blesser fasse le déplacement jusqu'ici dans le but d'être soigné comme tu avais pu le remarquer à quelques reprises. Malgré que tu n’aies pas encore été de ceux qui avait apporté les soins à ces patients venus de loin pour ces soins. C'est sans doute pour cela que tu fus étonnés lorsque tu vis cette demoiselle à la chevelure azure, d'un bleu aussi clair que le ciel hivernal lorsque les nuages s'éloignait.

Clairement, la pauvre avait été dans un combat duquel tu ignorais l'issu. Peut-être avait-elle perdue et avait ainsi dû fuir, venant ici spécialement pour les médecins ou alors l'île se trouvait à être la plus proche ou sur sa voie. Dans l'autre cas, elle avait vaincu son adversaire, mais devait maintenant avoir des soins. Une victoire qui lui aurait coûtée extrêmement cher. Elle semblait plus mourante que vivante à ce que tu pus voir au premier regard, tu remarquas aussi immédiatement ce qui ressemblait clairement à des traces de de sang au-travers un bandage rudimentaire (tu crus remarqué qu'ils avaient été fait dans des rideaux). Au vu de sa pâleur, la pauvre avait certainement dû perdre bien du sang.

Il faut dire que lorsque tu l'avais vu, déambulant entre les marchandises, tu avais bien cru à un revenant. Lorsqu'elle te parla d'une voix faible, tu sus qu'elle avait réellement besoin de soin et au plus vite. C'est d'ailleurs ce qu'elle demanda alors qu'elle voulut savoir si tu savais où trouver un bon médecin. Tu lui souris et t'approchas d'elle, avant de lui dire d'une voix rassurante;

- "Je suis médecin, je suis habitué de soigner les pirates et autres bandits. Viens, je vais t'emmenez où je loge. Laisses-moi dont te porter, j'ai l'impression que tu vas perdre connaissance d'une seconde à l'autre."

Tu la pris aussi délicatement que possible dans tes bras, craignant presque de la briser par ce geste, comme si elle tomberait en morceau au moindre contact. Cela ne t'étonnerais même pas au vu du nombre de pansements fait avec ses moyens du bords. Bien que cela resterait étonnant. Un corps humain ne tombe pas en pièce détacher ainsi, et ses membres ne peuvent encore moins être rattachés avec ce qui ressemblait à des rideaux. Cela ne t'empêcha tout de même pas de faire attention à ne pas empirer la douleur dans laquelle elle semblait être.

Une fois qu'elle fut dans tes bras, tu pris le chemin jusqu'à l'endroit où tu logeais actuellement. Tu n'aurais qu'à payer les dédommagements si ton hôte se plaignait, quoi qu'il serait surprenant vu la réputation de l'île et que tu n'avais pas cacher le métier que tu faisais. Bien que tu ne criais pas ta pratique illégale du métier. Soigner au noir ne devrait certainement pas plaire à tes comparses exerçant ici dans la légalité. Mais tu n'en avais que faire, ne faisant de toute façon rien de mal, ne faisant qu'appliquer ce que l'on t'avait appris.

Lorsque tu arrivas, ton hôte eu la décence de réagir de la bonne façon; ne pas poser de question et t'ouvrir la porte de la chambre que tu occupais, disant qu'il apporterait de l'eau et des serviettes. Sans doute avait-il l'habitude? Quoi qu'il en soit, tu déposas ton léger fardeau sur ton lit avant de sortir de ton sac le nécessaire pour la soigner. Tu avais aussi fait l'acquisition de certaines choses qui te seraient certainement plus que pratique! Tu tiras une chaise à côté d'elle et lui souris.

- "Commençons par voir l'état de ces blessures, pour savoir si elles nécessitent des points de sutures. Dis le moi si je te fais mal, ce n'est pas mon habitude de faire souffrir d'avantage mes patients.".

Tu commenças à défaire un bandage, prenant soin de ne pas lui faire mal, bien que cela puisse être imprévisible.
(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qui a besoin d'un médecin? [Vesperine]   Mer 5 Avr - 20:43

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1194

Navigation
Doriki:
2000/6000  (2000/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Qui a besoin d'un médecin?

feat. Vesperine & Caligo



Je regardais la neige tomber d'un air plus que dépité, pourquoi est-ce que l'île la plus proche était-elle hivernale, comme celle que je venais tout juste de quitter ? Vous voyez quand je vous dis que ne n'ai vraiment pas de chance dans mes aventures. Je pourrais même écrire un livre intitulé « Les désastreuses aventures de l'orpheline Hunter ». Ben oui, je sais que ma mère biologique est morte, quant à mon père biologique, je ne sais même pas qui il est... Bon, par contre c'est vrai que j'ai des parents adoptifs, mais chut, sinon je ne peux pas écrire mon livre... Enfin bref, quoi qu'il en soit, j'avais quitté l'embarcation qui m'avait déposée ici d'un pas chancelant. Je zigzaguais du mieux que je pouvais entre les caisses de marchandises qui encombraient le pont. Après quelques pas je tombais face à un jeune homme aux cheveux noirs de jais et aux yeux rouge. D'une voix quasi inaudible je lui demandais s'il savait où je pouvais trouver un médecin.

Finalement, il faut croire que pour quelques actes malheureux, la chance finie toujours par tourner au bout d'un moment. Le jeune homme me souriait, se rapprochant encore un peu de moi avant de me dire d'une voix rassurante qu'il était médecin. Oh dieu soit loué, surtout que je n'aurais sans doute pas eu la force d'aller en chercher un à l'intérieur de l'île, surtout avec ce froid qui me glaçait d'autant plus que j'avais perdu beaucoup de sang. Il me demandait aussi de me laisser porter par lui, car il avait l'impression que j'allais m'évanouir d'un moment à l'autre. J'étais bien trop faible pour répliquer quoi que ce soit, alors lorsqu'il me prenait dans ses bras, je me laissais faire sans dire un mot. Oui je sais, c'est surprenant que je laisse un inconnu me toucher de la sorte, mais vu dans l'état où je me trouvais, il aurait pu faire de moi ce qu'il voulait (Non pas ça ! Bande de pervers ! Raaah, vous êtes sales dans vos esprits lubriques!).

Il était vraiment très doux, même si un petit grognement s'échappait malgré tout de ma gorge, j'avais l'impression d'être un animal blessé qui affrontait ses peurs en allant demander de l'aide à des humains. D'habitude je me soigne seule, ou alors par Doc. Q, enfin, vraiment que quand je suis obligée, j'ai toujours peur de ressentir encore plus malade après être passé entre ses mains.... Le pauvre médecin sur lequel je venais de tomber, je n'avais même pas la force de lui répondre. Je m'assoupissais même le temps qu'il m'emmène dans une chambre, ne me réveillant que lorsqu'il me posait sur un lit. Ooooh, j'avais l'impression qu'il venait de me poser sur un nuage tellement c'était confortable...

Malgré ma vision un peu floutée, je le voyais prendre une chaise et s'asseoir dessus, à côté de moi. Il me disait vouloir regarder l'état de mes blessures, pour savoir s'il devait faire des points de sutures. Je n'avais pas besoin d'être médecin pour savoir que la majorité en nécessitaient, oui. En même temps les ours ça ne fait pas vraiment dans la dentelle. Il me dit même de lui signaler s'il me faisait mal. Cela me fit sourire un peu, (enfin je doute que ça se voyait sur mon visage) alors que je lui répondais.


-T'inquiète pas pour ça, j'ai mangé le fruit de la souffrance, je suis une dose de morphine ambulante... Et si jamais tu te demandes ce qui m'a fait ça et bien c'est.... (C'est quoi déjà ?....) Ah oui, des ours blancs.

Je le laissais retirer mes bandages sans rien dire. Oui j'avais mal et oui j'aurais pu utiliser mon pouvoir pour ne plus rien sentir comme je venais de lui dire, mais j'étais en réalité trop faible pour ça. Et puis depuis le temps la douleur était devenue comme une vieille amie et puis c'est seulement quand elle nous quitte qu'on se rend compte qu'elle est quand même importante. Alors, je me contentais de souffrir en silence, comme j'avais si bien appris à le faire.


made by guerlain for epicode

_________________

Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qui a besoin d'un médecin? [Vesperine]   Dim 9 Avr - 19:29

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1359/6000  (1359/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Qui a besoin d'un médecin?


(I need a doctor) ▽ I need a doctor, call me a doctor. I need a doctor, doctor to bring me back to life. Bring me back to life.
Tu avais été surprit, et même plus, en voyant la jeune femme à la chevelure bleutée dans un tel état. Tu t’étonnais qu’elle ne soit pas morte au bout de son sang, qu’elle eut su faire le voyage jusqu’ici sans rendre son dernier souffle. La chance devait être avec elle et aucune de ses artères ou veines importantes n’avaient été touchées. Sinon tu ne l’aurais jamais rencontré. Sa peau, de la pâleur de la neige, te signifiait bien à quel point elle manquait de sang. Tu ignorais ce qui avait pu lui arriver, mais lorsqu’elle te demanda pour un médecin tu ne pus refuser la tâche de la soigner.

De toute façon, tel était ton métier et mieux valait tomber sur un médecin qui sait poser les bonnes questions qu’un autre trop curieux sur les circonstances des blessures. Tu étais bien placé pour savoir qu’un pirate ou un bandit préfère garder certaines choses pour lui et déteste les questions intrusives et inutiles. De toute façon, tu n’avais jamais été payé pour jouer les marines envers un patient et malgré ta curiosité maladive tu savais quand ne pas la pousser trop loin et quand l’ignorer surtout. Après tout, la curiosité finie par tuer le chat.

Lorsque tu la pris dans tes bras, tu l’entendis émettre un son de douleur. Tu n’aimais pas faire souffrir tes patients, ils connaissaient déjà assez la douleur sur le moment alors il ne fallait pas en plus que tu leur en rajoutes! Tu lui offris un sourire désolé avant de te diriger vers l’endroit où tu logeais. Là-bas au moins serait-elle au chaud. Tu fus surpris lorsque, en la regardant, tu réalisas que ta nouvelle patiente dormait dans tes bras. Morphée l’avait embrassé ou elle avait perdu connaissance, tu hésitais quelque peu entre les deux possibilités.

Elle s’éveilla une fois que tu l’eus déposé sur ton lit. Tant pis si son sang souillait tes draps et ton matelas, ces choses se remplaçaient et ça ne serait pas la première fois que ça arrivait. Tu souris à l’endormie qui reprenait enfin conscience.

- « Bien dormi? J’espère que me bras étaient confortable. »

Une petite plaisanterie au réveil, ça fait toujours plaisir. Tu pris place à ses côtés, sur une chaise, prêt à prendre soin de ses blessures. Défaisant ses bandages de fortune, tu examinas ses blessures. Elles n’étaient pas des plus belles, même pourrais-tu dire qu’elles ne semblaient pas le moindrement jolie.

La jeune femme te répondit d’ailleurs, suite à ta demande de lui signaler si tu lui faisais mal, qu’elle possédait le fruit de la souffrance. Tien! Un fruit des plus intéressant à entendre parler et sans doute des plus utiles dans certaines circonstances; pour ne pas dire lors de tortures. Bien que tu préfères dans ces cas user de tes propres connaissances de l’anatomie humaine et de tes mains pour provoquer toi-même la douleur qui ferait parler ta victime. Bien plus amusant que d’utiliser une tierce personne et être témoin passif de la scène.

Tu fus des plus étonné lorsque la bleuté mentionna l’origine de ses blessures; des ours blancs, juste ça! Tu la regardas, le regard exprimant ta surprise. Non, parce que comment en était-elle venu à faire face à des ours blancs? Ces créatures solitaires n’attaquaient que si l’on menaçait leur territoire, si l’on se montrait agressif et, s’il s’agissait d’une femelle, que l’on était trop proche des petits. Plus, avec son fruit elle aurait dû pouvoir mettre hors d’état de nuire un seul ours, ce qui signifiait qu’il devait y en voir plus qu’un.

- « Des ours blancs? Tu as de la chance d’être toujours en vie alors. »

Tu attrapas un linge propre et du désinfectant avant de la regarder.

- « Je vais devoir désinfecter, puis je ferai des points de sutures. Ça va chauffer et picoter, mais c’est normal. »

Tu commenças à désinfecter ses blessures, y allant doucement pour éviter au possible de lui faire mal malgré son fruit; tu ne voulais pas non plus qu’elle perde conscience par épuisement.


(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qui a besoin d'un médecin? [Vesperine]   Dim 23 Avr - 11:35

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1194

Navigation
Doriki:
2000/6000  (2000/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Qui a besoin d'un médecin?

feat. Vesperine & Caligo



Décidément, j'avais pour une fois eu beaucoup plus de chance qu'à mon habitude. En arrivant sur cette île (qui soit dit en passant était aussi une île hivernale, comme celle que je venais de quitter) j'étais directement tombée sur un médecin. Et comment vous dire que c'était pile poil ce dont j'avais besoin en ce moment précis. Forcement en étant passé sous un troupeau? Une meute? Une horde? Un clan? Enfin bref, je ne sais pas comment on appelle un attroupement d'ours puisque normalement les ours ne se regroupe pas... Pourtant, là c'était bel et bien ce qu'il s'était passé, peut-être à cause de tout le grabuge que j'avais fait sur cette île... J'avais vraiment eu de la chance de m'en remettre.

Donc, j'étais tombée sur un type et après lui avoir demandé s'il connaissait un médecin, il m'avait répondu qu'il en était lui-même un. Je n'en revenais toujours pas que j'ai autant de chance pour une fois. Il me prit alors dans ses bras, ayant peur que je ne perde connaissance sur le chemin sinon. Ce n'était pas plus mal, je n'avais pas franchement l'impression que mes jambes auraient étés capables de me porter encore bien longtemps avec tout le sang que j'avais perdu. D'ailleurs je m'étais même assoupie alors que j'étais dans ses bras et qu'il me conduisait. Je me réveillais seulement lorsqu'il me déposait doucement sur un lit, dans une petite chambre. Il me demandait en souriant si ses bras avaient été confortable, sa petite plaisanterie me fit sourire, mais je savais qu'il valait mieux que j'évite de rire.

Mon médecin d'infortune c'était assis sur une chaise à côté de moi, il commençait à retirer les bandages que je m'étais fais à la va-vite avec les rideaux du bateau qui m'avait emmené jusqu'ici. J'en profitais pour lui dire qu'il n'avait pas spécialement à faire attention à me faire mal ou non en me soignant, puisque la douleur ça me connaissait plutôt bien, étant donné que j'avais mangé le fruit de la souffrance. Et puis j'anticipais le fait qu'il me demande ce qu'il m'avait causé ça, en lui disant que c'était des ours blancs. Le médecin dont j'ignorais toujours le nom semblait plutôt surprit de la cause de mes blessures et il y avait de quoi je supposais. Ça ne doit pas être tous les jours qu'il doit soigner quelqu'un qui s'est fait attaquer par cet animal.

Il me répondait alors que j'avais eu de la chance d'être toujours en vie. Sur ce point je ne pouvais qu'être d'accord avec lui ! Et puis c'est quand même une mort plutôt conne, non ? Imaginez la prochaine gazette «La célébré tireuse d'élite de Barbe-Noire tuée par des ours polaires». Oh non, c'est vraiment nul comme mort... Enfin bref, le plus important c'est que je n'y sois pas passé !

Je regardais fixement le plafond alors que du coin de l'œil le remarquais qu'il attrapait du tissus propre et une petite bouteille, j'en déduisais que c'était de l'alcool, ou tout du moins du désinfectant. Moi je dis, le saké ça désinfecte très bien et je parle en connaissance de cause. Et puis forcement, sur un bateau de pirate, on ne trouve pas grand-chose d'autres, surtout quand le médecin de bord vous fait plus flippé qu'autre chose... C'est alors que je sentais une douleur me piquer la peau alors qu'il commençait à nettoyer mes blessures.


-Au fait, moi c'est Vesperine, et toi ?

Vous voyez, des fois je peux être sympa ! Bon ok, c'est peut-être parce qu'il a un peu ma vie entre les mains en ce moment. Je préfère qu'il me soigne plutôt qu'il ne me charcute, ça aussi c'est une mort moche....


made by guerlain for epicode

_________________

Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qui a besoin d'un médecin? [Vesperine]   Jeu 4 Mai - 21:43

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1359/6000  (1359/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Qui a besoin d'un médecin?


(I need a doctor) ▽ I need a doctor, call me a doctor. I need a doctor, doctor to bring me back to life. Bring me back to life.
Mine de rien, une chance que tu n'avais jamais eu la phobie du sang parce que, mon dieu que tu n'aurais jamais été capable de continuer ton métier que tu aimais tant. Parce que les blessures de la demoiselle n'étaient pas des plus jolies à regarder. En même temps, la bleutée avait fait face à des ours blancs. Pas des petits oursons, non, juste les plus gros ours en taille. Elle avait de la chance qu'aucune artère n’ait été touchée sinon elle ne serait pas là pour être soignée. Tu ne l’aurais même sans doute jamais croisé dans un tel scénario.

Linge propre et désinfectant en main tu commenças à nettoyer ses blessures, t’assurant qu’il n’y avait rien à l’intérieur. Des plans pour qu’elle se retrouve avec une infection sérieuse si tu aillais une petite roche, de la terre ou même de la poussière. Sans parler de ce qui était à l’origine des blessures; rien de moins hygiénique que des griffes et qui savait ce que ces créatures pouvaient transmettre? Sans doute pas une MST, mais quand même. Tu faisais attention, ne voulant pas non plus lui faire plus mal qu’elle ne devait le ressentir déjà. Tu levas la tête lorsqu’elle se présenta et souris.

- « Enchanté Vesperine, je m’appelle Caligo. »

Armé d'un fil et d'une aiguille, tu commenças à la recoudre comme ta mère t’avait appris. Bien que tu aies appris une autre façon de faire à l'école de médecine, tu préférais de loin celle de ta génitrice; s'était-elle après que ta mère utilisait lorsque tu en avais de besoin. Une façon pour toi de perpétuer son héritage ou pour la garder vivante à tes côtés? Quoi qu'il en soit, les points de sutures que tu faisais paressaient à peine, mais serait solide. Après si ta patiente se mettait à se battre de nouveau contre des ours, naturellement ça ne tiendrait pas.

- « D’ailleurs, comment en es-tu venus à te battre contre des ours polaires d’ailleurs? Normalement ce sont des créatures solitaires, l’on en croise rarement plus qu’un à la fois. » demandas-tu avec curiosité.

Elle avait eu de la chance de tomber immédiatement sur un médecin. Qui savait dans quel état elle serait sinon? Avec le froid extérieur, elle serait sans doute en hypothermie, sans parler de ce qu'elle aurait pu couvrir après. Bronchite, grippe, pneumonie? Il y avait tant de saloperie que l'on pouvait attraper à cause du froid que tu n'en ferais même pas la liste mentalement. Tu lui donnerais des antibiotiques si jamais elle semblait tomber malade et tu songeais aussi à lui donner des antidouleurs malgré son fruit; l’utiliser finirait par l’épuiser non? Tu n’avais pas envie qu’elle perde connaissance juste parce que tu ne lui aurais pas donné des antidouleurs.

Tu appliquas un baume sur chacun des blessures une fois que tu les eus recousus avant de les panser. Il aiderait à la cicatrisation et à prévenir les cicatrices. Si tu pouvais lui éviter de ressembler à une femme recousue de partout, tu le ferais sans aucune hésitation. Et puis ça ne te coûtait rien de lui en mettre. Ce n’était pas comme si tu en manquais de baumes ou d’autres produits médicaux; tu te trouvais tout de même sur Drum et t’approvisionner ne serait pas difficile.

- « J’ai un escargophone avec moi, est-ce que tu veux prévenir quelqu’un de ta présence ici ou de ton état? » demandas-tu par courtoisie, car après tout peut-être qu’un proche la chercherait?
(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qui a besoin d'un médecin? [Vesperine]   Sam 3 Juin - 14:24

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1194

Navigation
Doriki:
2000/6000  (2000/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Qui a besoin d'un médecin?

feat. Vesperine & Caligo



La chaleur de la chambre réchauffait peut à peu mes membres largement refroidis par la perte de sang que j'avais subi. Mais j'avais connu pire, je savais que j'allais m'en remettre, surtout maintenant que j'étais entre les mains d'un médecin, visiblement plus… qualifié que Doc Q. Au moins avec lui je n'avais pas peur de sortir plus malade qu'en entrant et ça je peux vous dire que c'est vraiment un sentiment agréable. Faudrait peut-être que Teach se trouve un médecin digne de ce nom… Non mais parce que regardez les Hearth, eux ils ont un super médecin et capitaine en plus ! Et par-dessus le marché, il est super canon ! Que demander de plus moi j'ai envie de vous dire !

Pendant que mon médecin (ou devrais-je plutôt dire mon sauveur ? Mon ange gardien ?) était en train de nettoyer méticuleusement chacune de mes plaies, je me présentais. Il me répondait alors avec un sourire fort sympathique qu'il s'appelait Caligo. Caligo…. C'est plutôt joli comme nom, vous ne trouvez pas ? Quelques instants après il commençait à préparer son matériel pour commencer à me recoudre. Je regardais chacun de ses mouvements quand je le pouvais. J'ai cette fâcheuse habitude de toujours vouloir regarder quand l'on me soigne, même quand on me dit l'inverse. Je ne sais pas pourquoi, mais je suis plus rassurée quand on me fait ce genre de choses. Et peut-être un brin de fascination morbide qui sait ? Je voyais l'aiguille s'approcher de ma peau et étant trop faible pour utiliser mon pouvoir, je sentais le bout de métal percer ma peau délicate.


-Patate ! Pardon, j'ai besoin extérioriser ma douleur...


Il tirait sur le fil, avant de planter de nouveau son aiguille.

-Escalope ! Orchidée ! Péripatéticienne ! Huître ! Tongue ! ...


A chaque fois que Caligo faisait un point de suture, je sortais un nouveau mot qui n'avait absolument aucun sens. Je n'avais pas du tout l'air fine dit donc... Il me demandait alors comment j'avais fait pour me battre contres des ours, ce à quoi je lui répondais d'une voix un peu évasive (pas parce que j'en avais rien à faire, juste parce que je n'avais pas encore la force de me lancer dans les grandes explications) que je m'étais retrouvée sur une île remplie de ces créatures qui visiblement n'avaient pas du tout aimé mes armes à feu. Après avoir fini de me recoudre, il appliquait sur mes blessures un baume, sans doute pour m'aider à mieux cicatriser.

Il me proposait alors un escargophone si jamais je voulais prévenir quelqu'un. J'acceptais donc sa proposition, me disant que ce n'était pas une mauvaise idée de prévenir Teach, bien qu'il sache quel casse-cou j'étais, si je mettais trop de temps à revenir vers lui, il allait quand même bien finir par se poser des questions au bout d'un moment.



made by guerlain for epicode

_________________

Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qui a besoin d'un médecin? [Vesperine]   Mar 6 Juin - 21:46

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1359/6000  (1359/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Qui a besoin d'un médecin?


(I need a doctor) ▽ I need a doctor, call me a doctor. I need a doctor, doctor to bring me back to life. Bring me back to life.
Allongée sur ton lit, une jeune femme qui avait de la chance de t’avoir croisée et qui possédait des blessures plutôt intéressante et à l’histoire qui le semblait tout autant. Tu avais désinfectés et pansées celles qui ne nécessitaient pas de points de coutures, mais allais bientôt devoir t’y mettre. La bleutée, de son côté, semblait se réchauffer. Il est sûr qu’entre la température et celle de ta chambre, elle devait plus apprécier cette dernière. Tu demanderas d’avantage de couverture lorsque tu auras fini de la soigner, lui cédant ton lit. De toute façon tu étais habitué de dormir un peu n’importe où.

Tu sentais les yeux de Vesperine sur toi, suivant chacun de tes gestes alors que tu préparais ton nécessaire pour la recoudre; aiguille et fil et tu savais déjà comment tu t’y prendrais. Bien sûr, chaque médecin, ou presque, fini par avoir sa propre patte dirons-nous pour recoudre. Tout dépendait de sa qualité et d’où il avait étudié, ou elle, mais toi tu tenais de ta mère. Ta façon préférée. Mais quelle ne fut pas ta surprise lorsque Vesperine cria Patate. Consterné, tu stoppas ton geste, l’aiguille encore dans sa peau pour la regarder. Est-ce qu’elle avait tenté de t’insulter en t’appelant comme un légume? Tu ne savais pas, mais haussa un sourcil à son explication, l’acceptant néanmoins.

S’était bien la première fois que tu entendais quelqu’un extériorisé sa douleur d’une telle façon. Habituellement il en allait de quelques cris, des gémissements ou des pleurs et parfois tu devais assommer ton patient pour pouvoir travailler en paix et en silence. Mais tu ne comptais pas faire cela avec la jeune femme qui était ta patiente. Tu tiras sur ton fil, continuant ainsi de la recoudre alors que s’enchaîner ces mots qui sortait de nulle part et que ne faisait aucun sens. Tu regardas autour de toi, te demandant si la blessée ne citerait pas des objets dans ta chambre, mais décidément tu n’avais pas de péripatéticienne dans ta chambre, sinon tu l’aurais su!

Mais bon, tu ne jugerais pas sa façon d’extérioriser sa douleur. Au moins elle ne te frappait pas et ne bougeait pas son membre loin de ta personne, cela aurait été une véritable catastrophe! Mais ainsi s’enchaînèrent les plaies que tu refermais, armé d’une aiguille et de fil alors que suivaient ses mots sans queue ni tête. Tu avais fini par les ignorer, n’y faisant pas attention, ou plutôt ayant arrêté d’y faire attention. Avant de panser les blessures recousues, tu pris un petit pot et l’ouvrit avant de le montrer à la jeune femme;

- « C’est un onguent, ça aidera à prévenir les infections et réduire les cicatrices. »

Tu la laissas sentir si elle le voulait avant de commencer à en mettre sur ses palies fraîchement refermées, doucement pour ne pas la blesser d’avantage. Tu levas les yeux sur Vesperine et lui souris.

- « J'ai presque fini, après je peux changer les draps et te laisser te reposer, tu en as bien de besoin. »
(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qui a besoin d'un médecin? [Vesperine]   Dim 11 Juin - 9:09

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1194

Navigation
Doriki:
2000/6000  (2000/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Qui a besoin d'un médecin?

feat. Vesperine & Caligo



Bon, voilà une bonne chose de faite ! Je savais maintenant que j'étais tirée d'affaire et que ce n'était pas aujourd'hui que j'allais rendre mon dernier souffle ! C'est sûr que j'avais bien morflé, mais j'avais vu pire, comme quand j'avais rencontré Lucci sur cette petite île, lors d'une escale. Mais il faut dire que j'avais eu beaucoup de chance, j'avais atterris sur Drum, une île réputée pour y accueillir de nombreux médecins. De plus, à peine avais-je posé le pied sur le ponton qu'un avait accepté de me prendre en charge. Il avait été particulièrement doux et attentionné à mon égard. Mais bon, quand votre vie et entre les mains de quelqu'un d'autre, on fait rarement la fine bouche quant à la douceur dudit médecin. Visiblement la loose m'avait lâchée la grappe durant quelques temps, comme si m'être fait attaquer par des ours blancs avait renversé mon karma. J'avais donc décidé de hisser Caligo, mon médecin sauveur au rang d'ange gardien. Un ange gardien à un side-cut, mais un ange gardien quand même !

Après avoir désinfecté et nettoyé méticuleusement chacune de mes plaies, il avait ensuite commencé à les recoudre. Sauf qu'épuisé et affaiblis par tout le sang que j'avais perdu, j'étais incapable d'utiliser mon pouvoir pour ne pas ressentir la douleur que causait l'aiguille qui se plantait dans ma peau. Alors, pour extérioriser ma douleur sans compliquer le travail du médecin, je n'avais trouvé aucun autre moyen que de lancer des mots qui n'avaient aucun rapport les un avec les autres. Heureusement pour moi, Caligo ne se moquait pas de moi, il devait peut-être préférer ça à un patient qui l'insulte ou qui remue dans tous les sens et qui lui complique le travail. Je prenais mon mal en patience du mieux que je pouvais, restant calme et sans bouger alors qu'il plantait l'aiguille et tirait sur le fil de nombreuse fois.

Finalement, après de longues minutes, Caligo eut enfin fini de me recoudre. En me regardant j'avais l'impression d'être une poupée de chiffon qu'on aurait rapiécer de nombreuse fois. Mais mon médecin avait fait un travail particulièrement délicat, tous ses points étaient beaux et propre. J'avais rarement vu un travail aussi bien exécuter. Et pour cause, j'étais à deux doigts de lui demander s'il ne souhaitait pas rejoindre Barbe-Noire en tant que médecin largement plus compétant et beaucoup moins flippant que Doc. Q.

Mais il m'interrompait dans mes pensées pour me montrer un petit pot remplit d'une crème. Il me disait que c'était un onguent qui était censé prévenir les infections et m'aider à guérir, sauf en penchant le nez dessus, l'odeur du produit était tellement infect que j’eus un terrible haut le cœur. Oh non, non ! J'ai pas envie de vomir ! Mais l'odeur était tellement forte que même en mettant reculé, j'avais toujours l'impression de l'avoir sous le nez. Je plaquais ma main droite devant ma bouche alors que de l'autre j'attrapais la poubelle où Caligo avait jeté les compresses dont il c'était servit pour me désinfecter, avant de rendre le peu de nourriture que j'avais dans l'estomac. Beurk... Je détestais ça... Je me sentais tellement honteuse après... Je regardais Caligo tel une enfant qui venait de faire une bêtise.


-Pardon... Mais ton truc sent vraiment pas bon... T'es sûr qu'il est pas périmé ? Lui demandais-je tout bas.


made by guerlain for epicode

_________________

Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qui a besoin d'un médecin? [Vesperine]   Lun 12 Juin - 20:50

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1359/6000  (1359/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Qui a besoin d'un médecin?


(I need a doctor) ▽ I need a doctor, call me a doctor. I need a doctor, doctor to bring me back to life. Bring me back to life.
Il y avait des personnes qui, vraiment, n’avaient pas de chance dans la vie. Tu ignorais encore si tu pouvais mettre Vesperine dans cette catégorie, car après tout maintenant elle était hors de danger grâce à tes soins. Naturellement, il faudrait s’assurer que ses blessures ne s’infectent pas, car non traitée, une infection se propage rapidement, pouvant atteindre le sang et dans ces cas-là, le patient risque de mourir. Bien sûr, tu faisais confiance à tes connaissances pour éviter une telle solution, prévoyant les onguents pour aider sur ça, et le désinfectant. Tu espérais surtout que Vesperine n’irait pas faire de folie, rouvrir les plaies permettraient aux maladies de rentrer.

Mais oui, maintenant elle était hors de danger et tu avais fini de la recoudre. D’ailleurs, la jeune femme avait une façon plutôt unique d’exprimer sa douleur, disant des mots que ne faisaient aucun sens et qui, au début, te perturbèrent au plus haut point. Tu avais torturé des hommes et des femmes, tu savais qu’il arrivait que ces derniers et dernières se mettent à délirer, mais dans ce cas-ci le contexte était différent. Est-ce qu’elle commençait à couvrir une fièvre? Ou peut-être était-ce réellement sa façon d’exprimer sa douleur. Mais bon, qui étais-tu pour la juger sur ce point? Au moins n’avait-elle pas tenté de te frapper, de se débattre ou de se dérober à tes coutures.

Mais voilà, il te restait un petit truc à faire, tout innocent; lui mettre l’onguent que tu avais sorti et qui aiderait à atténuer les possibles cicatrices qu’elle pourrait avoir. Ainsi que prévenir l’infection. Naturel, fait par tes soins, avec des plantes médicales, tu savais qu’il serait efficace. Tu espérais cependant qu’elle n’avait aucune allergie, parce que dans un tel cas, tu ignorais avec quelle intensité elle réagirait à ton onguent. Mais tu restais confiant; peu de personnes étaient allergique à tes produits après tout, ou aux plantes médicales en général. Tu décidas d’ailleurs de lui faire sentir le pot.

Alors qu’elle ne fut pas ta surprise lorsque ta patiente ne sembla pas, mais absolument pas, apprécier l’odeur de ton produit. En effet, la belle bleutée sembla d’abord avoir un sérieux haut le cœur, ce qui t’inquiéta mine de rien. Tu la regardas attraper ta poubelle et, consterné, la vie vomir ses tripes. Tu sentis ton produit, n’y voyant pourtant aucune mauvaise odeur. Mais ton nez ne comptait pas réellement; après tout tu étais habitué à l’odeur d’antiseptique, de désinfectant, de celles que le corps produit à l’intérieur et d’autres joyeusetés du genre. Alors tu ne pouvais être considéré comme un bon juge en matière d’odeurs nauséabondes.

Tu levas les yeux sur Vesperine, entendant sa voix te tirer de ton test senteur. Oui, tu étais sûr qu’il n’était pas périmé.

- « J’en suis sûr, je l’ai fait il n’y a pas longtemps pourtant. Désolé pour la mauvaise odeur, je dois en avoir un qui sent meilleur. »

Tu te levas, cherchant dans tes produits pour en sortir un nouveau, de couleur mauvâtres, espérant que cette fois il ne ferait pas vomir ta patiente. Tu lui tendis pour lui faire sentir.

- « Et celui-ci? Je suis habitué à ses odeurs, alors je n’arrive plus trop à dire s’ils sentent bons ou mauvais. Navré que mon onguent t’es fait vomir. »

(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qui a besoin d'un médecin? [Vesperine]   Sam 17 Juin - 11:45

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1194

Navigation
Doriki:
2000/6000  (2000/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Qui a besoin d'un médecin?

feat. Vesperine & Caligo



De mieux en mieux Vesp... Il faut toujours que quelque chose de mal -enfin là j'exagère un petit peu quand même- finisse par m'arriver après que j'ai eu un peu de chance. Bon, heureusement pour moi que Caligo n'avait pas trop semblé être perturber par mon moyen plus qu'inhabituel d'extérioriser ma douleur. C'est sûr qu'il devait préférer que je sorte des mots qui n'ont aucun rapport les un avec les autres plutôt que je remue dans tous les sens alors qu'il essaye de me recouvre, ou encore que j'essaie de le frapper ! Et puis, la douleur était quand même plus supportable qu'il y a encore quelques heures, alors que je quittais difficilement l'île hivernale.

Enfin, il ne mit pas bien longtemps pour recoudre toutes mes plaies qui en avaient besoin il faut dire qu'il semblait plus qu'expérimenter en point de suture. Franchement, je devais bien avouer que c'était vraiment agréable de passer entre ses mains. Pourtant, je venais à peine de le rencontrer, mais j'avais l'impression que je pouvais lui faire toute confiance, juste fermer les yeux et me laisser soigner par lui. Moi qui suis d'habitude assez méfiante -sauf quand je suis d'humeur joueuse- envers les autres, surtout les médecins, là, je m'étais laissée faire les yeux fermés.

Finalement, tout c'était passé pour le mieux, j'étais même impressionnée par la qualité des points de sutures qu'il m'avait fait, je n'en avais jamais vu d'aussi bien réalisé ! Il voulait alors m'appliquer un onguent afin d'aider à la cicatrisation et de prévenir les infections, cependant, en me faisant sentir le pot, l'odeur du produit me donnait une violente nausée au point de devoir agripper vivement la poubelle avant que je ne vomisse dedans...

Je reposais mon front sur le matelas avant de m'excuser, toute honteuse et gênée, lui demandant même si son produit n'était pas périmé vu l'odeur qu'il dégageait. Caligo se mit à sentir longent, qui n'avait visiblement pas le même effet sur lui que sur moi. D'ailleurs il me répondait qu'il était sûr qu'il était encore bon car il l'avait fait il y a encore peu de temps. Il s'excusait même pour la mauvaise odeur avant de me dire qu'il devait en avoir un qui sentait meilleurs. Je le regardais se lever alors que j'avais l'impression que ma tête commençait à tourner bien que je me trouvais pourtant allongée. Caligo revient quelques secondes plus tard vers moi avec un nouveau pot. Je me sentais de plus en plus étrange et puis j'avais tellement chaud...


-Sefra ?.... C'est toi petit-frère ?... Tes cheveux ont vachement poussés...

Mais qu'est-ce qu'il faisait ici ?... Je me retournais sur le dos, ma respiration se faisait de plus en plus difficile, ma vue se troublait. Je... J'étais malade ?

-Est-ce que je vais... Mourir ? Je veux pas mourir hein... Je suis trop jeune pour ça... Je sentais quelque chose de chaud couler sur mes joues, comme si je pleurais. Je veux ma peluche requin, où elle est ?...


made by guerlain for epicode

_________________

Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qui a besoin d'un médecin? [Vesperine]   Dim 25 Juin - 5:49

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1359/6000  (1359/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Qui a besoin d'un médecin?


(I need a doctor) ▽ I need a doctor, call me a doctor. I need a doctor, doctor to bring me back to life. Bring me back to life.
La situation semblait quelque peu t’échapper petit à petit sans que tu ne puisses rien y faire et tu ne comprenais pas comment ni quand ce dérapage avait commencé. Était-ce en offrant ton pot d’onguent pour être sentit, était-ce en ne donnant pas d’anesthésiant à ta patiente? Bien que tu répétais dans ta tête le début de votre rencontre au moment où la jeune femme se retrouvait la tête dans une poubelle, tu ne parvenais pas à situer le moment de la déchéance ni où reposait la responsabilité de cet événement. Bien sûr, tu avais rencontré d’autres situations plus étranges ou horribles que celle-ci ou encore qui tournaient à la catastrophe.

Cependant, tout ceci ne te rassurait pas. Le vomissement pouvait signifier que son corps rejetait quelque chose, aidé par l’odeur de ta concoction, mais quoi? Elle n’avait absolument rien ingérée depuis que tu l’eus déposé sur ton lit. Mais peut-être aussi que tu t’inquiétais pour rien, bien que gardant ton calme avec perfection. Un médecin perdant son sang-froid n’aurait rien été de professionnel ou digne de ladite profession. Mais voilà, il restait que la vérité restait que tu commençais à t’inquiéter sérieusement pour ta patiente. Pourquoi est-ce que la situation ne pouvait pas aller en s’améliorant?

Ton regard de sang et d’encre posé sur elle, tu l’observais, la détaillais de la tête aux pieds. Elle ne semblait pas bien, tout d’un coup, réalisais-tu. Parce que tu lui tendis le petit pot de crème et qu’elle semblait légèrement tremblante de fièvre. Le plus surprenant, se fut qu’elle se mit à t’appeler par le nom de quelqu’un d’autre! Tu haussas un sourcil, surprit, lorsque ce nom fut accompagné par un titre; petit-frère. Ainsi, la bleutée possédait une famille, dont un petit frère. Seraient-ils aussi de la piraterie? Tu l’ignorais et la jeune femme ne semblait absolument pas en état pour te répondre. Tu ne pus retenir un rire lorsqu’elle mentionna la longueur de tes cheveux.

- « C’est comme les poils, ça pousse vite. »

Tu posas ton poignet sur son front, confirmant ta théorie sur sa température. Peut-être l’onguent qui commençait à faire effet, peut-être son système immunitaire combattant quelque chose… Tu te redressas, allant chercher quelque chose pour faire redescendre sa fièvre. Tu pourrais lui faire une infusion à respirer, bien que cela soit plus utile pour la grippe et les autres virus du genre. Une tisane ou un thé, mais s’était la même chose. Tu réfléchissais encore quand sa voix te parvint de nouveau, plus lamenteuse te semblait-il. Tu tournas la tête pour la regarder, un sourire désolé sur les lèvres.

- « Ne t’inquiète pas, tout ira mieux d’ici peu de temps… »

Trouver le bon remède, un somnifère naturelle qui ne réagirait pas avec celui-ci et repos! Tu finis par mettre la main sur un médicament de type sirop qui conviendrait parfaitement. Il emmenait un effet de somnolence, donc cela devrait l’aider à se reposer. Tu pris une cuillère et en versa une avant de la faire boire à la jeune femme.

- « Voilà Vesperine, tout ira bien maintenant. Dors, demain tout ira mieux. »


(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qui a besoin d'un médecin? [Vesperine]   Mar 11 Juil - 13:16

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1194

Navigation
Doriki:
2000/6000  (2000/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

Qui a besoin d'un médecin?

feat. Vesperine & Caligo


J'avais chaud, terriblement chaud, comme si mon sang était en train de bouillir dans mes veines. On m'avait mise dans une marmite sur le feu pour que j'ai chaud comme ça ? Quelqu'un voulait me manger ? Oh non, je ne suis pas comestible hein ! En plus je n'ai que la peau sur les os, je ne ferais pas du tout en bon repas, passez votre chemin ! Et puis j'avais aussi l'impression que mes muscles s'étaient transformés en coton, j'avais tellement de mal à bouger un temps soit peu n'importe lequel de mes membre que je renonçais vite à cette idée.

En regardant tant bien que mal autour de moi malgré ma vision floutée, je ne reconnaissais pas l'endroit dans lequel je me trouvais. Pire encore, je ne savais plus comment j'étais arrivée ici. Pourtant une petite voie tout au fond de ma tête me disait que tout allait bien et que je ne risquais rien ici, que j'étais en sécurité. Alors je me laissais aller. Si mon instinct me disait qu'il n'y avait aucun danger ici, je le croyais, je lui ai toujours fait confiance, si je suis toujours en vie jusqu'ici c'est en bonne partie grâce à lui.

Il y avait quelqu'un qui se rapprochait de moi, c'était mon petit-frère ? Mais avec des cheveux beaucoup plus longs alors. Quand je lui dis, il me répondait que c'était comme les poils, que ça poussait vite, ce qui eut pour effet de me faire sourire. Enfin, à mon avis ça ne devait pas franchement ressembler à un vrai sourire, plus à une grimace, mais comme je ne pouvais pas me voir je n'en ai aucune fichue idée. Il posait sa main sur mon front, comme le faisait maman quand j'étais malade étant plus petite. J'étais malade ? C'est pour ça que je me sentais toute bizarre depuis tout à l'heure, ça expliquait tout alors... J'espérais que j'allais m'en sortir...

L'autre personne semblait allait chercher quelque chose non loin pendant quelques secondes, quand j'essayais de le regarder j'avais l'impression que le sol tournait, alors je restais sagement allongée sur le dos en attendant qu'il revienne vers moi, un petit flacon à la main. Il en versait dans une cuillère avant de me faire boire. Pas une seule seconde je me suis dis que cela pouvait être dangereux pour moi, non, j'avais entièrement confiance en lui alors que je ne savais même pas qui il était. C'est étrange non ? Il me dit aussi que tout allait bien aller et que je devais dormir, que j'irais mieux demain.

C'est vrai que j'avais envie de dormir, je sentais que mes paupières étaient de plus en plus lourdes, comme si des bras invisibles étaient en train d'essayer de me tirer vers le fond. Mais c'était un endroit apaisant, confortable et accueillant, où j'avais envie de me retrouver....

Quand j'ouvris les yeux, la luminosité de la pièce avait changé.


-Je pète la forme ce matin !


M'écriais-je avant d'essayer de bouger. Outch ! Ah non... Tout mon corps était douloureux, comme si je m'étais faite écrasée par un éléphant la veille. La veille... Je commençais doucement à me rappeler ce qu'il c'était passé, j'avais fais de la fièvre, mais j'avais l'air d'aller mieux maintenant. Enfin, pas tout à fait pour me lever pour le moment.

-Heeeeey, je suis réveillée, il y a quelqu'un ?


made by guerlain for epicode

_________________

Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qui a besoin d'un médecin? [Vesperine]   Lun 17 Juil - 21:13

Yamakiro CaligoBandit
avatar

Messages : 448

Navigation
Doriki:
1359/6000  (1359/6000)
Fruit du Démon: Kiri kiri no Mi


Qui a besoin d'un médecin?


(I need a doctor) ▽ I need a doctor, call me a doctor. I need a doctor, doctor to bring me back to life. Bring me back to life.
Ta patiente délirait et pour l'heure, la seule chose que tu pouvais faire était de lui donner quelque chose contre la fièvre et qui l'aiderait à tomber dans les bras de Morphée. La fièvre, une vraie saloperie quand l'on n'en prenait pas soin. Elle pouvait faire de sacrés dégâts et la plus part des gens l'ignoraient, mais pas les médecins. Ce qui n'empêchait pas cependant que la situation devenait des plus hilarantes tout de même. Vesperine te prenait pour son frère alors que tu doutais vraiment qu'il y ait la moindre ressemblance physique. Après lui avoir fait ingérer ce que tu voulais, tu restas à ses côtés, la gardant à l'œil.

Il y a de ces moments où l'on remet en question tout ce que l'on a fait de sa vie, des chemins que l'on a emprunté à toux les choix qui en on suivit. Il t'arrivait rarement de te remettre en question, voir jamais. Peut-être parce que tu ne connaissais plus le remord, peut-être parce que tu étais incapable d'en ressentir un tant soit peu ou alors tout simplement parce que tu t'en fichais royalement? Sans doute un mélange de toutes ces possibilités.

Or, alors que ta patiente s'endormait enfin après avoir commencée à délirer, tu te demandais ce qui lui serait arrivé si tu n'avais pas été médecin, si tu n'avais pas suivit ta voie actuelle. Que serait-il arrivé si tu avais capturé ton frère au lieu de le tuer et d'embrasser la vie de bandit? Serais-tu resté un banal petit médecin? Sans doute et peut-être même que ton esprit ne serait pas aussi en miette qu'aujourd'hui.

C'est sur ces pensées qui tu t'endormis à ton tour dans ta chaise, ta joue appuyée contre ton poing. Ça allait laisser une marque, mais endormi, tu n'en avais absolument rien à foutre. De toute façon, tu quitterais certainement que très peu ta chambre, donc rien à craindre que de tierces personnes puissent le voir et réaliser dans quelle position tu t'étais endormit. Dans le meilleur des cas, les gens penseraient que tu travaillais fort et longtemps sur de la paperasse et au pire ils croiraient qu'on t'avait collé une droite.

Tu fus le premier à te réveiller et t'étira avant de jeter un coup d'œil à ta patiente. Au vu te sa poitrine se soulevant lentement avant de retomber, elle vivant toujours et se trouvait encore dans son sommeil. Tu en profitas pour te lever et aller prendre une douche rapide. Attrapant tes habits au passage, tu t'absentas seulement une dizaine de minutes avant d'entendre sa voix. Au moins, à l'entendre, elle ne semblait plus délirantes!

N'enfilant que sous-vêtements et jogging, tu retournas dans ta chambre tout en essuyant ses cheveux, ne te préoccupant point de la vue que tu laissais à ta patiente sur ton corps grandement tatouer, de tes bras et même d'une partie de ton torse.

- « Bon réveil Vesperine, comment tu te sens? »

Tu posas ta serviette humide autour de ton coup, posant ton regard de sang et d'encre sur ta patiente.

- « Tu dois être affamé, tout comme moi je présume? Je vais commandé à déjeuner.

Tu lui souris, pris de la monnaie avant d'ouvrir ta porte et appeler quelqu'un pour commander à déjeuner. Tu lui donnas la monnaie en guise de pourboire avant de refermer la porte et venir vers ta patiente.

- « Tu as eu une sacrée fièvre hier qui t'a fait délirer, au point où tu m'a appelé Sefra. »

Tu lui souris, amusé.
(c) AMIANTE


_________________

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Qui a besoin d'un médecin? [Vesperine]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Qui a besoin d'un médecin? [Vesperine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan
» Besoin en nourriture d'une monture.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Drum-