AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le grand vide [PV : Gazo Atsuto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Le grand vide [PV : Gazo Atsuto]   Sam 18 Fév - 22:45

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 213

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Comme lieu de rencontre, l'archipel des Shabondy était un bon choix. Shina devait rencontrer un officier de la marine dans le cadre de son nouveau travail. En effet elle avait jugé utile de bosser comme indicatrice pour la justice afin de se faire de l'argent facile. Elle avait raison de croire que c'était lucratif car la marine la remerciait beaucoup à chaque fois avant de lui donner une bourse de berrys dont la grosseur dépendait de l'importance de son information. Il allait sans dire que donner de fausses indications pouvait être puni alors il valait mieux ne pas mentir ou vérifier que les pirates étaient bien à l'endroit décrit ou pas loin. Shina avait une fois de plus rendez-vous dans un endroit public pour échanger son information avec l'intermédiaire. On lui avait offert un joli lot d'avis de recherche afin qu'elle sache qui repérer, quand et où. Shabondy était justement un lieu réputé pour ses criminels cachés, car c'était la jonction entre la route de tous les périls et le nouveau monde. Beaucoup de pirates voulaient tenter leur chance dans la seconde moitié de Grandline et donc c'était l'occasion de les serrer une bonne fois pour toute.

La fontaine était le fameux lieu de réunion avec l'officier de la marine, ou le soldat, en tout cas la personne qui devait fournir les informations à son supérieur. La personne avait reçu de la demoiselle le lieu et l'heure de sa rencontre, ce qui facilitait les choses. Cette fois il s'agissait non seulement de capturer un équipage primé à plus de cent millions de berrys tous membres réunis, mais aussi de récupérer le trésor qu'il avait dérobé à la marine. Il s'agissait aussi de pas mal de millions de berrys, ce qui était une somme impressionnante. Shina était sûre d'être couverte d'or après cette informations, d'autant plus qu'elle était entrée en contact avec le capitaine de l'équipage "par hasard" comme d'habitude. Il n'y avait plus qu'à rencontrer l'homme en question qui se trouvait être lui aussi un marine, donc motivé à récupérer ce butin.

Après quelques minutes de retard, l'individu se montra alors en s'asseyant à côté de la demoiselle. Fort intrigué par son apparence, il ne manquait pas de la dévisager de la tête aux pieds. Après Shina avait l'habitude qu'on ait cette réaction en la voyant, c'était le prix qu'elle avait dû payer pour garder la vie et ce pouvoir. La demoiselle lui donna alors les informations qu'il désirait, à savoir l'emplacement de leur navire, de chacun de leurs membres sur l'archipel, ainsi que de leur butin qu'ils avaient caché quelque part pour éviter qu'on ne le leur vole. Ils avaient gardé une part pour leurs dépenses personnelles, mais cachaient le plus gros sous terre, ce qui pouvait être une bonne idée. Dommage que Shina ait un bon sens de l'observation, elle ne comptait pas simplement se balader. L'homme s'en alla alors sans vraiment cacher son enthousiasme quant à la récupération du magot, à moins que ce soit pour la capture de l'équipage.

Sur ces derniers mots, la demoiselle aux cheveux d'argent se leva pour retourner se promener, sans oublier de vérifier la présence des pirates aux endroits indiqués. Elle voulait justement suivre discrètement de loin l'officier pour voir à quoi ressemblait celui à qui elle faisait ses confidences indirectement. Le souci était que le jeune homme ne se dirigeait pas vers la bonne direction, au lieu de regagner le port il entrait dans une taverne en se découvrant de sa casquette. Il y avait certainement du louche dans tout ça, car il n'y avait que lui qui était habillé comme un marine. Mais Shina évita de se mêler de ses affaires, s'éloignant doucement pour ne pas faire de mauvaise rencontre. Elle avait donné son information, elle avait rempli sa part du marché, la marine lui donnerait bien son argent si elle restait dans les parages. Ainsi elle retourna près de la fontaine pour accueillir le troisième individu qui devait être le plus gradé, ou au moins la personne chargée de lui donner son argent.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le grand vide [PV : Gazo Atsuto]   Lun 20 Fév - 17:25

Gazo AtsutoLieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 288

Navigation
Doriki:
1310/6000  (1310/6000)
Fruit du Démon: foto foto no mi

Il n'y a pas à dire, j'adore cette île... Enfin archipel. On peut y faire de belles photos, on a des info plus que juteuses. En plus, on rencontre de tous, du criminel au marine ultra justicier en passant par des civils sans histoire. Mais tous ce beau monde qui se côtoient avec chacun ses espoirs ses attentes et les autres qui parfois les brise. C'est souvent la marines qui le fait. Mais c'est bien normal. La justice doit être appliquée. Et puis avec une base marine installée dans l'archipel s'est risqué pour les pirates de s'aventurer ici... Quoi ils n'ont pas le choix pour aller dans le nouveau monde.... Ben, j'y peux rien. Mais pour aujourd'hui ce n'est pas le goût des arrestations qui me faire sourire. C'est d'avoir des informations de première qualité. Les pirates peuvent bien attendre ou être capturé par d'autre, je m'en moque complètement. J'ai enfin réussi à me mettre en contact avec une personne qui d'après mes autres sources est plus que fiable. N vrai don pour dénicher les infos que personne ne connaît. C'est une femme, jeune, de ce que je sais, c'est une civile du moins ce n'est pas une criminelle. Cela aidera pour les négociations. Ce n'est pas si simple de discuter avec des pirates. Ils veulent souvent beaucoup. C'est dans leur nature après tout.
Et cela sera faciliter par le fait que c'est un camarade marine qui m'a mis en contact avec elle. Il m'a dit qu'il ferait intermédiaire entre nous deux. Car d'après lui je pourrai «  lui faire peur ». je vois pas pourquoi je suis tout ce qu'il y a de plus cl..... Un castor !! je le prend en photo. En plus il ronge un petit bout de bois. Il est trop kawai !!! qu'est-ce que je disais avant déjà ? Pas bien grave.

Mon collègue devait rejoindre la demoiselle sur la place il y a peu de temps, mais ce dernier doit encore essayer de séduire la demoiselle. C'est bien son genre. Halalala. Faut que je me dépêche alors. Il va se prendre un nouveau râteau monumental et je ne veux pas manquer ça, ni mon appareil photo. Cette « mission » à beau être sous le sceau de la marine, c'est bien moi qui aurais ces informations et personnes d'autre. L marine en sera impliqué que s'il y a nécessite. Je suis donc comme à mon habitude en civil, capuche sur la tête. Mais quand j'arrive vers la fontaine, je ne vois pas d'habit de marine. Je lui avais dit de bien se montrer au départ ! Faut donner confiance à notre source d'info. On est les gentils !Mais bref, je commence à chercher de partout.... Mais je ne vois pas mon collègue... Bon, je vais chercher la demoiselle. Elle doit être encore là. Il a dû partir après son vent… Que j'ai raté zut. Mes yeux commencent à regarder tout le monde sur la place afin de trouver toute femme pouvant ressembler au peu d'info que j'ai. Par chance sur la place, il y a beaucoup de civils donc peu de méfiant au final. Ma source, si je suppose, bien, doit être un peu alerte, après tout, c'est toujours risqué de donner des infos. Que les infos soient vendues à la marine ou aux criminelles ce n'est pas de tout repos.

Mes yeux tombent sur une demoiselle au cheveu gris. Qui semble attendre quelqu'un. Après tout, elle ne fait pas les boutiques, elle ne discute avec personne. Mes yeux tombent sur une demoiselle au cheveu gris. Je me rapproche de la personne comme si de rien n'était, m'adossant à la fontaine a quelque mètres de la personnes. Je vais essayer de dire son nom doucement voir si elle réagit. Mais c'est quoi son nom déjà ? Shinshin... Non ce n'est pas ça...chienshila.... Non plus.... Haaaaaa, je n'aime pas avoir des trous de mémoire pareils. Ha, je n'aime pas avoir des trous de mémoire pareils.
Ça commence par « Sh » ensuite le reste…. Mon album, j'ai dû prendre une photo de son nom à tous les coups. Je fouille dedans rapidement et bingo, je trouve son prénom sur une photo que j'avais prise sur différent nom d'informateur qui pouvait m'intéresser.

« Shina ! » Dis-je un peu fort.

Atsuto Gazo... Tu n'es parfois pas bien brillant il n'y a pas à dire. Discrètement, tu connais ?
Je regarde alors du coin de l'œil la demoiselle qui, je suppose est ma source tant convoitée. Et si ce n'est pas elle... Ben au pire, il t'arrive quoi, un gros vent point final.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le grand vide [PV : Gazo Atsuto]   Jeu 23 Fév - 19:04

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 213

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Posée près de la fontaine rafraîchissante, Shina attendait que l'officier de la marine qui devait recevoir les informations arrive. Selon ce u'elle voyait dans l'avenir, il devrait se rendre compte rapidement de l'absence de l'intermédiaire qui préférait sans doute se bourrer plutôt que d'aller accomplir sa mission. Elle ne pouvait pas lire dans l'avenir des autres, juste dans le sien et ceux avec qui elle entre en contact, mais elle imaginait au moins qu'il ne soit pas en retard avec son chèque. C'était lui aussi devait apporter son argent en plus des informations à l'officier, mais pour une étrange raison il n'était jamais venu. L'officier se montra alors en l'appelant, bien que le timbre de sa voix suggère plutôt autre chose qu'un abordage de loin. Shina tourna alors la tête vers lui en lui souriant légèrement, se levant pour aller à sa rencontre. Elle pouvait facilement imaginer qu'il n'avait pas ce qu'il voulait à l'absence de satisfaction sur son visage. C'était d'ailleurs la première fois qu'elle voyait le tiers et il fallait avouer que pour un marine il était beau garçon.

-Je ne vois pas votre intermédiaire, il n'a pas l'air d'avoir répondu à l'appel de son devoir. Je propose d'aller chercher de ce côté et de ce côté, mais séparément, pour le retrouver plus vite.

Sur ces mots, Shina partit vers la taverne sans savoir si l'officier allait accepter. Elle voulait à tout prix son argent et aussi savoir ce qui allait se produire dans son propre avenir. En effet elle avait vu une zone de vide dans ses prédictions, ce qui l'inquiétait. Non pas qu'elle n'ait jamais ressenti ça, bien au contraire, chaque nuit elle voyait du vide entre le soir et le matin, mais cette fois le vide dépassait la limite maximale de ses visions. Ce genre d'imprévisibilités pouvait signifier plusieurs possibilités, soit la privation de son pouvoir, soit la mort. Parfois il lui arrivait de risquer son pouvoir dans des sources thermales ou juste dans la mer quand elle a pied. Mais qu'est-ce qui pouvait justifier qu'elle fasse trempette plus de vingt-quatre heures ? Elle n'en avait aucune idée, mais pour ça elle devait accomplir son destin jusqu'à ce moment.

Ainsi elle retourna dans la taverne assurément, voyant le soi-disant intermédiaire s'amuser avec des civils. Impossible que ça puisse être des pirates, il appartenait à la marine, ce serait très mal vu. En revanche si c'était tout à fait permis, l'individu ne semblait pas du tout content de la voir entrer et le prendre sur le fait. Il faillait à son engagement en s'abstenant de divulguer ces informations à son supérieur, ce qui allait poser problème si l'informatrice la dénonçait. Même ses compagnons lui conseillaient de se débarrasser d'elle avant qu'elle ne vende la mèche à l'officier. Il était désormais évident que c'était un imposteur, mais il lui était impossible de fuir maintenant. Il ne tarda pas à l'attraper par le bras pour l'entraîner hors de la taverne sans la moindre douceur. Le doute n'était plus présent désormais, en voyant ses souvenirs elle voyait clairement que c'était un révolutionnaire. C'était évident en y réfléchissant, personne d'autre ne pouvait s'attaquer à la marine délibérément que la révolution.

Mais avant qu'elle ait pu le faire chanter pour avoir son chèque de l'officier et le capturer, il sortit des menottes en granit marin pour les enfiler aux poignets de la civile, la privant de ses pouvoirs. Visiblement ils n'étaient pas inconnus au révolutionnaire déguisé, il avait bien conscience que ce n'était pas juste de la simple clairvoyance, elle donnait les informations avec tant de précision que c'était infaisable pour un humain même avec des talents extrasensoriels. Il l'entraîna alors dans une ruelle à l'abri des regards sans lui laisser le choix, avant de sortir son arme et lui tirer dessus à bout portant. Shina sentit le projectile entrer dans sa peau ainsi que du sang tacher sa tenue au niveau du ventre, ainsi qu'un deuxième un troisième. Son corps ne put tenir debout et elle tomba en crachant du sang, s'effondrant contre le mur sans pouvoir appeler à l'aide. Elle commençait à regretter de ne pas avoir attiré l'officier avec elle, sans doute parce qu'elle voulait s'arranger à l'amiable au début. Malgré tout des civils avaient entendu les coups de feu, même si personne ne se préoccupait de la supposée pirate qui avait pris la balle. Le marine était toujours indemne, c'était tout ce qui comptait, et pour lui tout ce qui comptait était de remplir les poches de la révolution.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le grand vide [PV : Gazo Atsuto]   Jeu 2 Mar - 22:45

Gazo AtsutoLieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 288

Navigation
Doriki:
1310/6000  (1310/6000)
Fruit du Démon: foto foto no mi

Alors que je regarde la demoiselle après avoir dit son nom, de manière pas du tout directe, cette dernière me regarde en retour et me sourit avant de s'approcher de moi. Bon premier point, je ne me suis pas trompé. Deuxièmement, j'aime bien sa coupe de cheveux. Je veux la prendre en photo. Mais je me retiens. Je ne vais pas lui faire peur, bon ça ne serait pas la première. Mais là, il faut être pro. Elle prend alors la parole et de me parle de l'absence de mon intermédiaire. C'est vraiment étrange de sa part. Lui qui a le sang qui bouillonne quand il voit juste les joues d'une femme. Mais où a-t-il put aller et imbécile.
Ma future informatrice ne me laisse même pas le temps d'en placer une. Elle part et choisit une des directions qu'elle m'a indiquée. J'aurais bien voulu qu'on ne sépare pas. Ainsi, nous aurions pu discuter plus longuement des renseignements qu'elle possède. Enfin rien n'est encore sûr. Les plus belles arnaques sont souvent très belles d'apparence.... Et je ne dis pas ça pour la demoiselle !

Mais bref. Je commence à m'éloigner de la fontaine pour faire traîner mes oreilles sur diverses conversation sur la marine. Après tout, quand les gens voient un marine cela les marques forcément un peu. Il en parle un peu après, cela reste dans les esprits quelque minutes. Il faut donc en profiter. C'est ainsi que j'apprends au détour de deux trois conversations, qu'un marine à l'air patibulaire, discute avec des civils dans un bar tout buvant. Cela ne peut être mon collègue. Il n'en boit pas, cela le rend tout triste et il le sait. Mais ce marine peut sans doute m'aider pour trouver celui que recherche. Et puis il le doit. Je suis sûrement son supérieur et je n'ai pas de temps à perdre.

Mes jambes me font changer de direction de recherche pour aller vers la taverne dont les gens parlent. Mes oreilles, elles entendent un raffut émanant, d'une taverne qui ressemble plus à repaire de bandit qu'a vraiment un établissement de qualité. Alors que je m'approche du lieu. Je vois vers une rue la casquette d'un marine ainsi qu'une demoiselle traîner par lui... Mais c'est mon informatrice ! Mais pourquoi un marine la traite et traîne ainsi ?! Est-ce une criminelle ? Il est vrai que je n'ai pas pu user de mon fruit pour le savoir. 

Je commence à marcher plus rapidement pour rattraper les deux personnes. Mais le bruit d'un, puis deux et enfin trois coup de feu. Me freine dans ma précipitation le temps d'une seconde. Qu'est-ce qui sait passer. Je commence alors à courir vers leur direction et je vois alors ce marine avancer avec un sourire malicieux, rangeant quelque chose dans sa poche. Je n'ai pas le temps de l'arrêter pour lui demander ce qui se passe. Je le bouscule sans aucune gêne. Ce qui l'énerve vu les jurons qu'il me sort. J'avais un doute, mais là, c'est plus que sur ce n'est pas un marine, pour parler ainsi, sans empêcher un « civil » d'approcher d'une zone ou des coups de feu, on retentit. Je suis pratiquement sûr que c'est lui qui attirer.Je me retourne en positionnant mes doigts pour utiliser mon fruit.

« Flash ! »

Dis-je pour aveugler le prétendu marine, en lui envoyant un puissant flash lumineux directement dans les yeux, ça devrait le calmer quelque seconde. Puis j'en profite pour commencer à le scanner.

« Kensaku  »

Au bout de trois secondes, à fixer son visage, je vois qu'il est recherché. Pas besoins d'en savoir plus. L'effet de mon flash va prendre bientôt fin. Je dois en profiter. Vu son sourire satisfait et les trois de coup de feu qui on fait mouche, je n'ai pas le temps de rester ici dans un combat long et épuisant. Je vais être radical. Je sors une photo d'un boulet de canon prêt à exploser et j'en vois la photo au pied de l'homme recherchée. Puis je me retourne et marche en direction des coups de feu alors que la photo devient réelle et le boulet de canon explose au pied de l'homme sans défense. Cela m'épuise d'utiliser une photo aussi intense, mais je n'ai pas le.....Ho non.

Je vois alors mon informatrice au sol avec son haut rempli de rouge, le même rouge qui sort de sa bouche. Sans chercher à comprendre, je prends mon escargot phone blanc et je téléphone au quartier général le plus porche et averti qu'une civil à été touché par trois balles et qu'il me faut rapidement de l'aide.

Après cet appel, je me précipite vers la demoiselle et vois qu'elle porte des menottes en granite marin. Elle possède un fruit du démon et son agresseur le savait. Je ne peux même pas la liberté. Je fais bien un piètre marine par moment !Sans chercher à comprendre, je lui déchire un peu de ses vêtements et j'appuie à l'endroit ou les balles ont perforé sa peau. Je fais en sorte qu'hémorragie ne soit limitée.

« Reste avec moi ! Les secours arrivent. Ça va aller. On a des bons médecins... Non des excellents médecins dans la marine. »

J'ai l'air d'être paniqué ? C'est normal, je le suis. J'ai perdu des camarades pendant des batailles, mais c'est notre métier et le risque qu'il y a. Mais là, il s'agit d'une civil. Elle doit donc être protégée par des gens comme moi. Et là, j'ai plus que faillit à ma tâche.

« Moi c'est Gazo Atsuto.... Quand tu iras mieux tu pourras te plaindre à me supérieur. Mais en échange, je pourrais prendre une photo de toi ? »

Fallait que je pose la question même dans ce contexte… il n'y a pas à dire. Qu'est-ce que je suis con moi par moment.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le grand vide [PV : Gazo Atsuto]   Jeu 9 Mar - 21:47

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 213

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Alors que le révolutionnaire déguisé en marine s'enfuyait, Shina se laissait retomber sur le mur, le peignant de rouge. Ses vêtements eux aussi se teintaient de la même couleur, ce qui lui arrivait pour la première fois, elle qui avait une parfaite esquive. Elle n'avait pas ressenti une telle douleur depuis longtemps à cet endroit du corps, ce qui l'inquiétait beaucoup. De toute son existence de détentrice de pouvoir elle n'avait jamais ressenti autant de vide, incapable de savoir si elle allait vivre ou mourir comme elle était redevenue normale à cause des menottes.

De la ruelle où elle se trouvait, elle pouvait voir le criminel attaqué par ce qui semblait être le vrai officier censé s'occuper de la payer. Il avait des pouvoirs étranges, sans doute un utilisateur lui aussi, même si Shina se préoccupait plus de sa santé qu'autre chose à ce moment. Il avait fait exploser un boulet de canon sous les pieds du révolutionnaire après l'avoir pris en photo, vraiment étrange. Il ne tarda pas à se rendre compte que les coups de feu entendus n'avaient pas battu le vent, à une distance pareille il avait été impossible pour elle d'esquiver, même si elle l'avait voulu. L'ennui était que sans pouvoir elle ne pouvait plus voir l'avenir, même actif il ne pouvait pas sonder les événements qui la privaient de son pouvoir durant toute leur durée. L'officier déchira alors sa tenue devant les plaies pour appuyer fortement, faisant crier Shina de douleur au passage.

Son heure allait peut-être venir, mais pour le moment il fallait se concentrer à fond pour ne pas s'emballer, pour garder son corps entier stable et sans complication. Les éternuements, les hoquets, les soubresauts, rien ne devait l'empêcher de vivre. Malheureusement le jeune homme ne semblait pas avoir les mêmes priorités qu'elle vu qu'il préférait lui demander une photo. Il l'avait au moins rassurée, même si ça n'avait pas beaucoup d'effets, connaissant bien l'efficacité de la médecine de ces jours. Mais la demoiselle commençait à ne plus avoir d'énergie pour résister, répondant bientôt à sa question par un évanouissement prématuré. Elle retomba alors dans ses bras, respirant faiblement mais respirant quand même. Son sang coulait moins fort, mais il coulait toujours, le tout était de savoir si elle serait prise en charge avant de perdre trop, surtout que le corps humain n'en avait pas des dizaines de litres.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le grand vide [PV : Gazo Atsuto]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Le grand vide [PV : Gazo Atsuto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve
» comment un nain se retrouva lié à une elfe, à son grand dam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Sabaody-