AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 À manger et à boire [PV : Reed Grigory]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: À manger et à boire [PV : Reed Grigory]   Dim 1 Jan - 0:00

Jewelry Bonney
avatar

Messages : 72

Navigation
Doriki:
2178/6000  (2178/6000)
Fruit du Démon: -

Avec son équipage, Bonney naviguait toujours plus loin sur Grandline pour découvrir de nouvelles contrées et accessoirement mettre la main sur le One Piece si jamais elle passait par Rough Tell un jour. Son but n’était pas vraiment comme les autres supernovae, obtenir le titre de roi des pirates, ou reine pour elle. Avant tout elle voulait retrouver ses parents, dans son but sur le long terme, et profiter de chaque seconde passée hors des griffes de la marine et de l’amiral en chef Akainu. Elle avait débarqué sur une île fort sympathique où de la musique étrangère à base de trompettes résonnait un peu partout. C’était déjà fort accueillant dès le début, et Bonney ne pouvait pas retenir son flair en sentant autant de bonnes odeurs. Les épices semblaient faire la loi dans la cuisine locale, car tout ce qu’elle sentait était très fort en goût, ce qui ne pouvait pas être mal. Après tout Bonney n’avait pas le palais fragile, elle supportait toutes sortes de saveurs.

Sans plus attendre, la demoiselle se mit en marche avec ses compagnons tous heureux de faire la fête sur une île où c’était la principale activité. Malgré sa réputation très mauvaise en sein de la population civile et de la marine, personne ne semblait accorder d’importance aux différences de camp. C’était une bien belle communauté, tout le monde était le bienvenu, la marine comme les pirates, tant que les gens payaient leur consommation bien sûr. Ce n’était pas le paradis sur terre, mais ça y ressemblait, car tout le monde dans son équipage commençaient à sentir son ventre gargouiller en sentant autant de bonnes odeurs. La demoiselle et sa bande de personnages non jouables, euh de précieux compagnons, s’invita dans un restaurant parmi les nombreux de la ruelle principale. Tout le monde avait l’air d’accord pour manger au même endroit, ce qui tombait bien.

Un pas après l’autre, Bonney se dirigea vers un endroit du restaurant où il pouvait y avoir une grande table de libre, ou plusieurs côte à côte. Malheureusement il n’y avait rien de disponible car tout le monde était présent, et tout l’équipage ne pouvait pas se placer, même en empruntant des chaises ailleurs. D’un long soupir, Bonney prit pour cible un couple qui monopolisait une grande table, les empoignant par le col, avant de les rajeunir tous les deux d’une vingtaine d’années. Tout se passait comme d’habitude sans chahut, l’équipage de Bonney faisait obstacle pour éviter de voir son pouvoir en action. On pouvait deviner qu’il y avait un couple de la quarantaine qui mangeait, mais tout ce que la population pouvait voir, au final, c’était deux gamins apeurés par la bande qui s’en prenait à eux.


-Ces deux garnements n’ont pas de quoi payer autant d’assiettes, leurs parents sont sûrement morts d’inquiétude à leur sujet, il vaudrait mieux les reconduire dehors et chercher ceux qui s’occupent d’eux, pas vrai ?

Le serveur, visiblement partagé entre la gêne et l’incompréhension, reconduisit les deux enfants dehors, ne prenant pas vraiment soin de chercher leurs parents comme l’avait conseillé la demoiselle. Il était très pris par les plats à servir et s’était contenté de lancer un avertissement vers les deux enfants aux vêtements trop grands pour eux avant de les laisser dehors. La moue au visage, le couple s’éloigna l’un dans les bras de l’autre, se demandant pourquoi on les prenait pour des enfants alors qu’ils étaient adultes la dernière fois qu’ils s’étaient regardés dans la glace. Ils se demandaient aussi pourquoi la ville entière leur paraissait plus grande, ce qui les déstabilisait, mais Bonney n’en avait que faire. De toute façon ils auront vite retrouvé leur état adulte d’avant, une fois vingt-quatre heures passées, ce n’était pas un problème.

Une fois les gênants éjectés du restaurant, la capitaine et ses sbires purent commander ce qu’ils voulaient sur la carte, ne donnant pas au serveur une minute de répit. L’ambiance avait pris quelques décibels depuis leur arrivée, mais personne ne s’en plaignait, surtout si Bonney était une supernova, personne ne voudrait d’elle comme ennemie. Et puis chacun avait sa petite bourse de berrys, son petit budget pour la journée, comme d’habitude. Elle avait beau être pirate, elle savait comment préserver la fidélité de ses compagnons, non seulement parce qu’ils étaient dans l’équipage avant elle, mais aussi parce que tout le monde aimait l’argent. Leur verser un salaire lui avait paru la meilleure idée, surtout qu’elle gardait évidemment un gros pourcentage comme c’était la capitaine.

Il ne restait plus qu’à savourer le repas tranquillement en commençant par l’entrée, preuve que ce restaurant était respectable malgré son côté rustique. Bonney de son côté avait commandé un plat de viande tout ce qu’il y avait de plus commun, et beaucoup dans son équipage avait choisi la même chose. Ce n’était pas le traditionnel menu spécial pirate, sans doute pour ne pas inviter ces derniers à venir, mais il y avait tout de même bien beaucoup de viande et c’était un régal pour tous. La chair se laissait détacher et le jus de viande couleur sur les feuilles de laitue, alors que des pintes de rhum étaient servies sur les tables. C’était une journée qui promettait d’être agréable pour tout l’équipage, tant que personne ne dérangeait la capitaine durant son repas.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: À manger et à boire [PV : Reed Grigory]   Mar 3 Jan - 9:08

Reed Grigory~ Aussi grand que curieux ~
avatar

Messages : 348

Navigation
Doriki:
632/6000  (632/6000)
Fruit du Démon: Golem Golem no mi


A boire et



à manger




Voilà deux jours que nous étions parti de l’île où Ace m’avait poussé à me libérer. Le voyage s’était bien passé jusqu’à maintenant ! Ho bien sûr, on avait dû essuyer des changements de météo mais le Moby Dick avait tenu bon. Je ne me faisais toujours pas à la grandeur de ce navire, d’ailleurs ! Moi qui avait toujours eu des soucis à cause de ma taille lorsque j’étais aux ordres de la Marine, pouvoir m’étendre de tout mon long, même en pleine mer, avait de quoi me rendre heureux. Ça semblait idiot comme ça, mais il fallait être dans la peau d’un géant pour s’en rendre compte : le monde tenu par les petits hommes n’était pas adapté pour ceux qui dépassaient la norme. Au-delà de ça et des quelques rigolades avec mon ami enflammé, j’avais pu en apprendre davantage sur le monde.

Un premier accrochage avec la Marine pendant ce périple m’avait fait me rendre compte que j’étais réellement sur un navire détenu par un équipage de pirates puissants mais qui, étrangement, m’avaient paru plus sympathique que ceux qui prétendaient défendre la Justice. Bon, j’imagine que ma pseudo-détention y avait joué pour quelque chose mais j’espérais encore qu’au fond de moi tous ceux qui se prétendaient les défenseurs de la population n’étaient pas comme ceux qui m’avaient capturé sinon je plaignais ces gens qui comme moi n’avait pas vraiment fait de crimes ! Cet événement mis à part, j’avais aussi pris le temps de réfléchir sur mes futurs plans, à savoir si ou non je resterais avec ces gens qui m’avaient accueilli ou bien si je partirais de mon côté.

Ce fut un choix difficile à prendre mais j’en avais parlé avec Ace et malgré qu’il soit triste, il comprenait que je veuille tracer ma propre route. Je lui avais expliqué que je préférais cette option pour le moment, n’étant pas vraiment impliqué dans leurs affaires avec les autres pirates et la Marine. Si je restais plus longtemps, on aurait forcément commencé à m’associer avec eux et même si cette association est correcte, (je leur serai toujours redevable et je connais le moyen de les contacter), je préférais repartir « de zéro » pour me prouver que je pouvais me débrouiller. Je n’avais pas oublié les paroles qu’il m’avait dites, je chercherai donc des personnes avec qui je m’entendrai bien pour ponctuer mon aventure.

C’est dans ces conditions que je débarquais sur une île, faisant mes adieux à ces personnes qui avaient déjà pris une place dans ma vie. Frottant mes yeux humides, je mettais mes lunettes de soleil pour éviter qu’on le remarque et je me mettais en route. J’avais quelques berrys en poche, il fallait que je me remplume et… Je me stoppai net. Une odeur flottait dans l’air. J’avais l’impression d’avoir des épices sous le nez et de la viande qui rôtissait à côté de moi. J’en salivais d’avance alors que mon ventre gargouillait ! Attiré par cet effluve, je fis un peu plus attention à ce qui m’entourait. Je devais être proche d’une ville, j’entendais de la musique. Je me dirigeais donc dans cette direction sonore approximative avant de tomber effectivement sur des habitations.

Ici aussi, les gens avaient l’air d’être sympa. On aurait dit que c’était une période de fête ! L’odeur se fit plus insistante, je compris qu’il fallait absolument que j’aille dans un des restaurants pour gouter à ces plats que je ne connaissais pas ! Déambulant dans la foule, j’étais maintenant plus observé que les musiciens ! Je fis donc un bref détour, redoutant qu’on ne m’associe à un avis de recherche et j’arrivais par l’arrière d’un restaurant qui possédait d’ailleurs une baie vitrée. Je m’accroupis puis parvint à attraper une branche d’arbre plutôt fine dans mes doigts mais qui suffirait à attirer l’attention des serveurs si je la tapais contre l’une des fenêtres. Ni une, ni deux, je m’exécutais mais malheureusement, avec ma force je détruisis l’un des carrés de verre en mille morceaux !

Bon et bien, impossible qu’on ne me remarque pas comme ça… Lorsqu’un type vint vers moi je devinais par ses manies qu’il faisait partie de l’établissement, je lui proposais donc de rembourser les dégâts et surtout qu’il m’apporte à manger ! J’ai faim ! Et tout ça sous l’œil hagard des humains qui mangeaient là…





HRP : J'espère que ça te conviendra !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: À manger et à boire [PV : Reed Grigory]   Mer 4 Jan - 17:33

Jewelry Bonney
avatar

Messages : 72

Navigation
Doriki:
2178/6000  (2178/6000)
Fruit du Démon: -

Un plat à la fois, Bonney mangeait encore et encore en rigolant avec ses compagnons qui racontaient des blagues pourries entre les pirates et les marines, avec parfois la révolution en invitée dans certaines. On aimait bien se moquer quand on était libre, c'était ça l'avantage, aucune dictature ne les obligeait à se taire, si il s avaient envie de cracher sur la marine ou sur des dragons célestes, ils le faisaient sans le moindre souci. Qui plus est, ça mettait la bonne ambiance dans le restaurant, même si il y en avait une avant leur arrivée, mais en plus timide. Sans compter que Bonney ne créait aucun ennui, donc elle n'était pas maltraitée par les serveurs. La seule chose qu'on pouvait lui reprocher, c'était de donner trop de travail aux serveurs, mais c'était leur travail donc ils ne devaient surtout pas se plaindre, car c'était bien la clientèle qui leur payait un salaire, le client était roi.

Mais alors que tout le monde festoyait agréablement, un bruit de vitre brisée se fit entendre, sans doute venant de l'extérieur vu que tout le monde semblait étonné dans le restaurant. C'était une bien belle façon de se faire remarquer, même si le bonhomme ne semblait pas l'avoir fait exprès, proposant au serveur de payer la casse. En effet il avait plutôt intérêt à rembourser le carreau cassé, sinon non seulement il allait avoir des ennuis, mais aussi il allait freiner le serveur dans son service. Bonney se leva alors, se dirigeant vers l'individu à grande taille avant de prendre un air mécontent, les poings sur ses hanches.


-Dépêche-toi de payer les dégâts, y a des gens qui mangent ici, on a pas envie de tomber en rade de nourriture !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: À manger et à boire [PV : Reed Grigory]   Jeu 5 Jan - 11:03

Reed Grigory~ Aussi grand que curieux ~
avatar

Messages : 348

Navigation
Doriki:
632/6000  (632/6000)
Fruit du Démon: Golem Golem no mi


C'est qui



celle là?!




Alors que je me sentais un peu mal d’avoir cassé un carreau sans faire exprès, un autre modèle réduit s’avança dans ma direction. Je venais à peine de m’arranger avec le serveur mais il lui en fallait visiblement plus. Elle commença à m’engueuler, s’approchant dangereusement de ma tête mais ses poings restant sur ses hanches, comme si c’était ma mère qui me grondait. Et tout ça pourquoi ? Parce qu’elle avait peur de tomber en rade de nourriture ?! Quoi les humains qui s’occupaient des restaurants ici ils n’avaient pas de réserves suffisantes pour les autres maintenant ?! A la limite pour satisfaire mon appétit, je veux bien mais là c’était qu’une frêle jeune femme, de quoi elle se plaignait ?! En plus, ma taille ne semblait pas la gêner le moins du monde pour me passer un savon…

« Wow, wow, wow ! J’suis déjà sympa de bien vouloir rembourser alors vient pas m’emmerder, toi ! J’me doute bien que vous mangez mais c’est pas en me parlant comme ça que je vais être cool et vous laisser terminer votre menu avant de prendre ma part ! Pas b’soin de t’inquiéter pour ça, au pire tu peux même aller dans un autre resto, pour la peine ! »

J’étais bien loin de me douter de la vraie raison de sa colère, dû au fait que, comme moi, cette femme mange énormément de nourriture. En tout cas, j’allais pas en rester là, puisqu’elle me tapait sur le système et que je ne comprenais pas pourquoi elle m’en voulait autant alors que tous les autres gens attablés n’avaient pas bougé d’un pouce. C’est alors que je remarquai que tous les hommes de la plus grande table s’étaient tournés vers nous et tentaient de faire des signes à cette gonzesse. La première idée qui me vint à l’esprit fut qu’elle devait être une pirate. Ben tiens ! Ça m’étonnerais même pas tiens ! Y a bien que l’équipage de Marco que j’ai trouvé sympa, c’était bien l’exception qui confirme la règle !

« Ho… Je comprends, t’es une pirate, c’est ça ? C’est pour ça que t’es vénère comme ça ?! J’suis pas v’nu faire du grabuge mais j’te conseille de pas m’sous-estimer ! Si tu t’calme et que tu t’excuse on pourra en rester là ! »

Non mais c’est vrai ça, pour qui elle se prenait ? D’après la dégaine de ses potes, impossible qu’elle fasse partie d’une quelconque royauté ou de la noblesse en tout cas ! Si elle se croyait tout permis, elle allait vite déchanter en tout cas ! En général je faisais que riposter du coup, si elle tentait quoi que ce soit, elle ne pourrait s’en prendre qu’à elle-même ! Si je peux même plus m’incruster quelque part maintenant, c’est que le monde des p’tits humains était devenu bien hostile… D’ailleurs, pour éviter de me faire prendre par surprise, je me redressais un peu, de sorte à pouvoir la regarder de haut en évitant qu’elle ne m’attaque directement au visage. Les genoux à terre et prenant appui sur mes mains, ma tête se situait du coup à 4 mètres au-dessus d’elle. Qu’allait-elle décider ?



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: À manger et à boire [PV : Reed Grigory]   Ven 6 Jan - 23:09

Jewelry Bonney
avatar

Messages : 72

Navigation
Doriki:
2178/6000  (2178/6000)
Fruit du Démon: -

Malgré les avertissements de Bonney, le géant ne semblait pas avoir envie de partir ni de payer les dégâts de la vitre brisée. Au contraire le bonhomme s'était fâché et lui reprochait de ne pas lui donner envie de s'exécuter. C'était vraiment dommage, Bonney n'avait pas trop envie d'utiliser son pouvoir contre des énergumènes comme lui, mais elle allait y être contrainte si il devenait agressif. Un petit séjour à l'état de nourrisson lui ferait le plus grand bien, même si il devrait encore rester très grand. Après elle hésitait un peu entre lui donner le privilège de connaître le changement d'âge, il n'en valait peut-être pas la peine. Mais d'un autre côté, le fait qu'il était géant et qu'il ne se gênait pas de répondre à ses provocations par des plus intenses montrait qu'il méritait une bonne correction. Ce ne serait peut-être pas pour tout de suite, mais au moins elle avait l'occasion de le renvoyer de là où il venait, même si elle n'en avait aucune idée en soi.

-Moi ? Changer de resto ? C'est plutôt qui devrais te tirer de là avant de provoquer un glissement de terrain ! Si on te laisse te servir ici, plus personne pourra manger avant le lendemain minimum ! Il veut se servir, l'autre, y est pas marqué "portions monstres" sur la devanture.

C'état tout de même fort qu'un géant se pointe dans un restaurant pour humains en disant vouloir se servir sa part. Si il pouvait se contenter de payer la casse, personne n'aurait rien à redire et pourrait continuer de manger à sa faim. Mais au lieu de ça il continuait de se la ramener, remarquant que c'était une pirate. Cela dit ce n'était pas pour ça qu'elle avait mauvais caractère, c'était naturel, surtout pour ceux qui retardaient les serveurs avec leurs bêtises. De plus il voulait des excuses de sa part, il était définitivement malade de la tête ce grand bougre. Il n'avait pas la moindre idée de qui elle était, c'était une supernova et elle n'avait pas l'intention de se laisser marcher sur les pieds par un géant, même si ses pompes étaient bien plus grandes que les siennes. Il se redressa alors un peu, sans doute pour pouvoir la regarder de haut comme la plupart des géants. Bonney de son côté avait de moins en moins envie de rester avec lui, préférant terminer ses plats plutôt que de les laisser refroidir.

-M'excuser ? C'est pas moi qui ai cassé la vitre ici, c'est plutôt à toi de t'excuser au serveur et de le dédommager ! Y en a qui manquent pas de culot ici, me mettre leurs erreurs sur le dos comme ça.

Sur ces mots la demoiselle lui tourna le dos et rentra dans le restaurant s'asseoir à sa table pour terminer de manger son plat de viande. Par chance il avait un peu refroidi, il était moins bouillant qu'à l'arrivée, ce qui lui permettait de manger plus aisément. Bien sûr elle n'irait pas jusqu'à le remercier de l'avoir occupée le temps que ce soit mangeable, elle n'était pas complètement idiote non plus. Bonney savait bien que c'était lui le fautif, il avait même la capacité de faire bien du grabuge comme il disait ne pas le vouloir plus tôt. Si c'était lui qui donnait le premier coup, il risquait de le regretter si le serveur appelait la marine. Surtout si Bonney n'avait pas confirmé son appartenance à la piraterie, le doute était encore permis tant qu'on ne la reconnaissait pas. Mais avec lui, aucune chance, si il n'avait même pas conscience de sa puissance, il ne pouvait pas avoir la moindre idée de son affiliation.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: À manger et à boire [PV : Reed Grigory]   Sam 7 Jan - 12:45

Reed Grigory~ Aussi grand que curieux ~
avatar

Messages : 348

Navigation
Doriki:
632/6000  (632/6000)
Fruit du Démon: Golem Golem no mi


Colère et



dégoût




Plus j’écoutais cette femme minuscule, plus elle m’énervait ! Quel magnifique accueil ! Alors c’est de ça que les gens ont peur, que je leur vole leur bouffe ?! C’est pas comme si c’était une période de famine non plus ! Rien que dans la rue principale y avait au moins quatre restaurants ! Y allaient pas manquer de bouffe tout de suite, même si je m’ajoutais ! Et puis de où elle décidait ?! Si j’avais envie de manger ici, elle n’avait rien à dire ! Après tout, c’était au restaurateur de décider s’il me donnait à manger ! En tout cas, celle-là, j’avais bien compris qu’elle, elle n’aimait pas les géants, c’était clair comme de l’eau de roche ! Et voilà que maintenant elle repartait à l’intérieur ! Elle avait pas peur de s’en prendre une décidément !

« C’est pas à toi de décider si on me sert ou pas ! Aux dernières nouvelles, t’es pas à la tête de ce resto ! Faut le dire sinon, j’me casse direct si c’est l’cas ! Mais de toute façon, t’as l’air sourde, ça servirait à rien que j’continue d’argumenter avec toi ! »

Je baissais une nouvelle fois ma tête pour pouvoir la regarder. C’est pas parce qu’elle se réfugiait dans le bâtiment qu’elle allait être à l’abri ! Puisqu’elle m’avait bien couru sur le système, j’étais pas prêt de la lâcher ! Pour la peine, je la dévisageait froidement en attendant des nouvelles du serveur. Bizarre qu’il ne soit toujours pas revenu d’ailleurs. J’avais de quoi le payer, c’était pas le problème, je l’aurais déjà fait si cette pimbêche ne m’avait pas agressé ! Je la voyais manger son plat rempli de viande, là… Bordel ça sentait bon… J’avais hâte de gouter à cette carte ! Je reportais mon attention sur la femme et je le remarquais seulement à cet instant mais… Elle mangeait comme une truie ma parole ! Elle s’en foutait partout et elle mâchait à peine les aliments !

Quelle idiote ! C’était pas comme ça qu’on pouvait savourer quoi que ce soit ! Comment voulait-elle gouter le mélange des différents épices, apprécier la cuisson de la viande ?! Quand on en a l’occasion, il fallait pouvoir manger des choses plus raffinées ! C’était tellement rare lorsqu’on voyageait sur les mers pendant des jours. Ça me donnait envie de gerber quand je voyais le sort qui était réservé à ces bons petits plats… Au final je préférais encore me casser plutôt que de subir cette vision d’horreur ! J’appelais donc le serveur une nouvelle fois, histoire de vite résoudre le problème de la vitre que je venais de briser mais ça n’allait pas se passer aussi bien. J’entendais du bruit dehors ! Je me redressais alors subitement et je voyais arriver des dizaines de marines, l’arme au poing.

« Et merde… Alors là c’est la meilleure ! Qu’est-ce que j’ai fais pour mériter ça ?! J’allais payer, bordel ! C’est à cause de l’autre espèce de morfale, là… »

Comme pour répondre à ma question, j’entendais l’un des marines, sans doute leur chef, me crier…

« Reed Grigory ! Vous êtes en état d’arrestation pour désertion, trahison et association probable avec les pirates de Barbe Blanche ! »

Putain, la journée commençait bien ! Voilà que c’était la marine qui m’emmerdait maintenant ! On me balançait tout un tas d’accusations qui n’avaient pas lieu d’être ! Il y avait plus de mensonges et de transformation de la réalité dans ses paroles que dans un spectacle de magie !

« J’ai jamais été des vôtres ! Vous m’avez capturé ! Traité comme un chien ! Allez vous faire foutre ! »



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: À manger et à boire [PV : Reed Grigory]   Jeu 12 Jan - 23:38

Jewelry Bonney
avatar

Messages : 72

Navigation
Doriki:
2178/6000  (2178/6000)
Fruit du Démon: -

De plus en plus Bonney sentait son envie de continuer de parler avec le géant s'envoler alors qu'elle entendait et écoutait vaguement les dernières paroles de l'individu clairement infantile malgré sa taille énorme. Il fallait dire qu'il était têtu, bien plus que la demoiselle qui de toute façon n'était pas venue débattre avec lui. Sa nourriture refroidissait et elle n'avait pas envie de perdre son temps, un simple avertissement suffisait amplement pour elle. Bien sûr lui continuait de la ramener en évoquant qu'elle n'avait pas le pouvoir de le faire partir, n'étant pas la gérante du restaurant. Il était vrai que le géant n'avait pas tort dans tout ce qu'il disait, mais le fait est que si il se permettait de manger à satiété dans ce restaurant, il n'aurait pas que son équipage sur le dos. En effet, tous les clients risquaient de pousser une gueulante vers lui, elle estimait ainsi agir pour le bien de l'estomac de tous. Il pouvait aussi renchérir en disant qu'il n'y avait pas que leur estomac dans la vie, mais si il le disait il n'avait pas de raison de vouloir rester manger là.

Alors que la demoiselle recommençait à manger, son équipage se taisait, reprenant leur repas en même temps qu'elle. C'était non seulement une preuve de respect d'attendre le dernier pour manger enfin, mais c'était aussi parce qu'ils étaient concentrés sur la petite dispute. Ils n'étaient pas le moins du monde inquiets pour elle, ils voulaient juste profiter un peu de l'action, car il était rare que leur capitaine se lève en plein repas pour "régler son compte" à l'importun en question. Par chance elle n'avait pas fait de son intrusion une affaire personnelle, Bonney le prévenait juste que le serveur n'avait pas que ça à faire et qu'il avait intérêt à se magner pour le retarder le moins possible. Personne n'avait dit qu'un capitaine d'équipage ne pouvait pas être égoïste, la demoiselle pouvait l'être très fortement par moments.

C'est alors que la marine arriva, manquant de figer les battements du coeur de Bonney pendant une seconde facilement. Mais elle remarqua à la même seconde que la marine n'était pas là pour l'arrêter elle mais pour l'arrêter lui. Personne ne rentrait dans le restaurant après tout, ils étaient tous dehors, les soldats venus l'arrêter lui lisaient même ses droits. Du moins c'est ce que Bonney imaginait, en réalité c'était simplement l'énoncer des chefs d'accusation, c'était au choix en général, d'abord l'un ou d'abord l'autre. La demoiselle ne put refréner un rire bruyant la bouche grande ouverte en le voyant arrêté alors qu'elle pensait avoir assez de millions sur sa tête pour attirer l'attention de tous ceux qui avaient retenu la tête des onze supernovae présentes il y a deux ans sur l'archipel. Apparemment elle était passée inaperçue durant cette ellipse, ce pourquoi on semblait déjà l'avoir oublié.


-Attention capitaine, la marine pourrait vous entendre, essayez de rire moins fort !

-On a pas fini notre plat et on a pas envie de se battre en pleine digestion.

-Désolée, c'était plus fort que moi, voir ce gros nigaud prendre perpète à ma place, c'est à mourir de rire. Comme quoi y a une justice dans ce monde.

-Ouais enfin la marine peut encore nous remarquer, on sait jamais...

-T'en fais pas, si ils avaient su qui on était, ça ferait longtemps qu'ils auraient ignoré le briseur de vitre à la con. Ils doivent sûrement l'arrêter pour trouble de l'ordre public, des trucs du genre. Si on fait pas de vague personne ne nous remarquera et on aura le temps de digérer.

C'était tout de même important de bien manger, s'agiter avec le ventre encore très plein n'était pas très bon pour la santé. Bonney ne plaisantait pas avec la digestion, se battre comme ça dès la sortie du repas n'était pas indiqué, et elle n'avait pas du tout envie d'être ballonnée par la suite. On pouvait croire que la demoiselle agissait comme une princesse, et il y avait de ça, mais en réalité elle était surtout insouciante car son pouvoir lui permettait ni plus ni moins que d'anéantir la moindre embrouille qui la concernait. La plupart des empêcheurs de tourner en rond trouvaient rapidement une autre priorité que l'arrêter, surtout si ils se voyaient transportés dans un âge avancé ou reculé. Par exemple les nourrissons ou les enfants de bas âge préféreraient plutôt penser à leurs besoins primaires comme manger ou faire leurs besoins, tandis que les personnes âges préféreraient râler pour tout et n'importe quoi, leur corps en priorité.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: À manger et à boire [PV : Reed Grigory]   Sam 14 Jan - 11:31

Reed Grigory~ Aussi grand que curieux ~
avatar

Messages : 348

Navigation
Doriki:
632/6000  (632/6000)
Fruit du Démon: Golem Golem no mi


Distraction



Alors que je me trouvais toujours dans le jardin derrière le restaurant, je voyais de plus en plus de marines se rassembler devant moi. Bien sûr, après l’insolence injuste de cette mini-gonzesse il fallait que le serveur comprenne tout de travers et appelle la Marine à la rescousse… C’était bien mon jour de chance ! Fais chier ! Et en plus ils ne prenaient même pas la peine de s’inquiéter d’où venait les rires que même moi j’avais entendu ! C’est le monde à l’envers tient ! Mais si cette pimbêche pensait être sortie d’affaire, elle allait bientôt déchanter. Y avait pas de raison que je me tape tous les problèmes alors qu’elle s’était foutu de ma gueule de bout en bout ! Surtout que si je me rappelle bien, elle n’a jamais démenti être une pirate…

Avec un peu de chance, elle aussi était connue et avait une prime sur sa tête ! Il fallait que je tente le coup, au moins pour détourner l’attention de tous ces humains et pouvoir me défendre sans risquer qu’ils commencent tous à me tirer de dessus. Et puis j’imaginais déjà d’ici la tête déconfite que la fille aux cheveux roses allait faire ! Je levais donc innocemment mes mains devant moi, un petit sourire en coin. J’inventais ensuite un petit truc qui allait faire son effet…

« Bon, impossible que je m’échappe avec ma taille mais au moins comme ça ma capitaine dans le restaurant aura le temps de fuir ! »

Pour mon plus grand plaisir, le chef des Marines se retourna vivement et ordonna qu’on fouille le bâtiment. La moitié des soldats fit volteface et investi la place et il ne fallut pas longtemps avant d’entendre du grabuge. C’était pour moi comme un signal. Je tentais d’écraser le maximum de gêneurs possible en écrasant au sol mes deux poings. Sans perdre une seconde, je transformais ensuite le sol pour mon propre usage. J’avais le pouvoir de créer des golems mais étant donné la situation et mon exposition il valait mieux que je puisse me défendre. Heureusement j’avais un autre atout dans la manche. Je pouvais m’appliquer la matière que j’utilisais plutôt que d’en faire des golems !

Mes mains furent les premières à bénéficier d’une couche de terre, puis se furent mes bras, mon torse, ma tête, mes jambes. Puisque je devais me dépêcher, cette couche ne serait pas bien épaisse mais elle pourrait limiter la puissance des projectiles, parfait ! Certains marines étaient restés bouche bée pendant ma « transformation » mais d’autres commençaient déjà à me tirer dessus. Pour me débarrasser du reste, je donnais un grand coup horizontal, fauchant les pauvres bougres et les envoyant voler plus loin. Une bonne chose de faite ! Je n’avais pas eu le temps de voir comment s’était débrouillée la fille mais maintenant que j’avais réglé les choses de mon côté, je baissais ma tête, au niveau de la baie vitrée du restaurant.

Inutile de dire que j’étais assez surpris de voir une meute de vieux et de gosses avec des habits de la marine… C’était quoi ce bordel ?! C’était elle qui avait fait ça ?! J’savais pas que les fruits du démon pouvaient faire rajeunir ou vieillir les gens ! J’avais balancé ça comme ça plutôt mais… En fait elle devait vraiment être une capitaine connue et primée ! Et en plus je lui avais joué un sale tour ! Elle avait déjà l’air vénère de base alors là ! En fait c’était d’elle que j’aurais dû fuir ! Impossible que je puisse faire quelque chose pour éviter ses pouvoirs. Bon, ben il ne me restait plus qu’à prier pour qu’elle ne modifie pas mon âge ! Ho, tiens, quel timing, elle revenait une nouvelle fois devant moi. Du coup, j’essayais de meubler maladroitement pour éviter qu’elle ne m’en veuille plus…

« Heu… Héhé ! J’espère que tu ne m’en veux pas ! Il me fallait une petite distraction pour que je puisse m’en sortir… »

Ça n’avait pas l’air de marcher... Bon elle avait l’air d’aimer la bouffe alors j’allais lui proposer quelque chose pour qu’elle passe plus facilement l’éponge !

« Je… Je m’excuse ! Sincèrement ! Je veux bien te rendre service pour me rattraper alors ne change pas mon âge, je suis très bien comme je suis ! Je te paye même à manger si tu veux ! »

Et voilà que j’attendais sa réponse en déglutissant. J’étais nerveux, j’avais aucune idée du fonctionnement de son pouvoir ! Si ça tombe, je deviendrais un gamin et j’oublierais le périple que j’avais déjà accompli ! Ou pire encore, je deviendrais vieux et mon rêve ne se réaliserait jamais ! Cette pensée me terrifiait…



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: À manger et à boire [PV : Reed Grigory]   Jeu 19 Jan - 22:44

Jewelry Bonney
avatar

Messages : 72

Navigation
Doriki:
2178/6000  (2178/6000)
Fruit du Démon: -

Le risque existait toujours, celui que la marine se charge de traquer Bonney qui se trouvait dans le restaurant. Certes c'était l'une des moins primée parmi les supernovae de l'époque et encore maintenant, mais elle n'était pas pour autant une petite proie. C'était bien sa veine que cet abruti de grand dadais ait appelé malgré lui la marine, maintenant elle devait se préparer à combattre dès que la marine entrerait. Par chance elle semblait plutôt se charger du plus grand en taille des deux pirates, ce qui arrangeait Bonney et lui permettait de terminer tranquillement son repas. Ses compagnons avaient cessé de se préoccuper de l'arrestation, paraissant déjà plus naturels qu'avant, ce qui était vraiment bien. Après tout ils n'étaient pas censés être des pirates primés, enfin ils ne l'étaient pas, seulement Bonney, mais en tant que pirates ils étaient déjà sujets aux arrestations.

Par chance quand la marine finit par se rendre compte de ce qu'il se tramait, tout le monde avait terminé son assiette et l'heure approchait pour payer l'addition. Ainsi Bonney vit avec exaspération que le géant lui avait refilé la patate chaude malgré tout. C'était sa vengeance sans doute, mais il n'était pas parvenu à ses fins puisque tout le monde avait fini son assiette. En revanche la demoiselle n'avait pas très envie d'utiliser ses pouvoirs, mais ça devenait de plus en plus nécessaire. Bonney se leva alors quand les marines se présentèrent pour prendre son identité, prenant un air calme et dégagé pour ne pas affoler les soldats. Sans plus attendre, elle afficha un sourire en leur adressant la parole de la manière la plus simple possible.


-Je vous la donne dans un instant, laissez-nous d'abord payer l'addition, sinon le gérant risque de vous donner la facture, et ça vous ferait une sacrée somme à payer.

-D'accord, mais faites vite, et pas de geste brusque, nous ne voudrions pas vous tirer dessus par inadvertance.

Une fois l'accord de la marine donné, Bonney bondit en avant pour surprendre les soldats. Elle posa ses mains sur eux de manière sommaire, ceux à gauche étaient changés en gamins et ceux de droite en vieillards arthritiques, alors que la demoiselle atteignait le comptoir. Elle avait tout de même l'intention de payer sa consommation, et tous ses compagnons aussi. Eux qui avaient l'habitude de ses pouvoirs, c'était tout à fait normal pour eux, ils ne se préoccupaient même pas de leur sort, l'argent était leur priorité. Tout le monde après la capitaine sortit alors la somme due pour mettre le tout sur le comptoir, ramassé avec les bras par le réceptionniste pour être placé plus soigneusement dans sa caisse.

Pendant ce temps, le géant s'excusait de l'avoir utilisée comme diversion, et il avait raison car elle n'avait vraiment pas envie de s'agiter le ventre à peine rempli, c'était le meilleur moyen de créer des complications digestives. De son côté elle croisait les bras en le regardant levant la tête d'un air sévère. Il voulait se rattraper pour l'avoir balancée comme ça et l'avoir poussée à utiliser son pouvoir. C'était même une très bonne idée de changer son âge, comme il disait ne pas le vouloir. Après tout ce n'était pas parce qu'ils étaient pirates qu'ils devaient s'entraider, chacun voulait le One Piece, il ne pouvait pas y avoir deux capitaines à ce titre, tout le monde était forcé de se battre pour ça, même alliés.


-C'est bon, je te pardonne parce que j'ai pu finir mon plat et mes compagnons. Mais recommence plus jamais ça, je ne te promets pas de t'épargner la prochaine fois. Contente-toi de payer la vitre brisée, c'est pas la peine de t'abaisser comme ça. Tu peux même aller te servir si tu veux, on a plus rien à faire dans ce resto de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: À manger et à boire [PV : Reed Grigory]   Lun 23 Jan - 14:08

Reed Grigory~ Aussi grand que curieux ~
avatar

Messages : 348

Navigation
Doriki:
632/6000  (632/6000)
Fruit du Démon: Golem Golem no mi


Jeu de piste



Tout avait évolué très vite au final. Je ne m’en rendais compte que maintenant mais ces marines n’avaient pas été très difficiles à battre. Marco m’avait dit de me méfier mais au final la présence de l’autre pirate avait solutionné le problème. Ouf ! Mais ces pouvoirs que cette petite humaine avait… C’était terrifiant. Comment pouvait-on se dresser contre elle ? D’un simple mouvement de main elle avait rendu toute cette meute de soldats inoffensive… Y a pas des marines que je dois me méfier. Après tout, avant de rencontrer Ace, je pensais que les pirates étaient tous avares et idiots. Au final mon aventure n’aurait jamais pu se réaliser si je n’avais pas commencé à m’intéresser à la vie des modèles réduits.

Voilà pourquoi je m’étais limite agenouillé. Je préférais encore mettre mon orgueil au placard plutôt que d’être une nouvelle fois stoppé. J’avais passé tant d’années à me préparer, j’avais déjà l’impression d’être vieux pourtant je n’atteignais que la centaine alors que les plus âgés de mon village vivaient plus ou moins 300 ans. Heureusement cette fille aux cheveux roses me laissa filer. J’avais une fenêtre à rembourser mais quelque chose me disait que le serveur n’allait sans doute pas me donner un gramme de nourriture s’il avait appelé la Marine. Tant pis, y fallait que j’essaye ! Je remerciais la jeune femme et tentant d’apercevoir où se trouvait le restaurateur. On pourrait croire que c’était facile quand on était en hauteur par rapport aux autres mais pas du tout !

Finalement, je trouvais le petit malin, sa tête dépassait du comptoir, il avait l’air affolé. C’est ma veine. Il croyait quoi, que j’étais un ogre ? Si j’essayais de l’attraper j’allais encore casser des trucs alors je préférais lui lancer une bourse remplie de berry. Je lui disais que c’était pour sa vitre et je lui demandais s’il pouvait me donner de quoi remplir un peu l’estomac. Voyant finalement que j’étais un géant civilisé, il s’exécuta. J’attendis quelques minutes mais je m’impatientais. Je ne savais pas combien de temps ceux que j’avais assommé allaient dormir ni la durée des effets du pouvoir de la pirate rose. De toute façon, ils n’auraient aucune chance, j’étais sur mes gardes ! Tiens c’est vrai ça, au final elle était vite partie, la morfale…

Une fois l’effet de surprise passé, ma curiosité reprenait le dessus. Je ne connaissais même pas son nom. Je me demande ce qu’elle faisait ici… Elle était juste venue manger ou bien autre chose ? Et puis il fallait bien que j’en apprenne plus sur elle pour éviter de la contrarier à nouveau ! Mon sourire carnassier revenu, je trépignais jusqu’à ce que le petit bonhomme refasse son apparition avec un sac qui faisait deux fois sa taille. Parfait ! Je le remerciais, malgré ce qu’il s’était passé puis je me remettais en route. Enfin, j’essayais de savoir où avaient bien pu se rendre cette capitaine pirate. Je l’avais perdue de vue, je m’amusais du coup à passer devant de grands enseignes pour voir si elle s’y trouvait. Je finirais bien par la retrouver !






HRP : J'espère que ça t'ira
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: À manger et à boire [PV : Reed Grigory]   Ven 27 Jan - 21:32

Jewelry Bonney
avatar

Messages : 72

Navigation
Doriki:
2178/6000  (2178/6000)
Fruit du Démon: -

Maintenant que sa rencontre avec le géant s'était terminée, Bonney pouvait continuer son petit tour de l'île bien plus loin qu'un simple restaurant. En effet, plus loin il y avait des attractions qui attiraient déjà la foule, proposées par des commerçants qui voulaient promouvoir leur boutique à travers divers jeux. Il y avait notamment un stand de tir au pistolet sur des cibles à effigie humaine prenant des poses différentes chacune. C'était dans ce genre de cas que Bonney désirait avoir un tireur d'élite dans son équipage, à croire que c'était le jour des espoirs. La demoiselle ne se souvenait pas quelqu'un tire un minimum bien dans son équipage, même pas elle, les armes à feu ce n'était pas du tout son genre. Le commerçant vendait évidemment des armes à base de poudre, des longues, des courtes, des énormes ou des discrètes, à projectile léger ou lourd.

Sans plus attendre, la demoiselle se laissa emporter par le défi, se présentant alors dans la file d'attente. Elle ne savait pas si elle allait réussir à toucher les cibles dans tous les cas, mais au moins elle comptait essayer, ce serait toujours bien pour connaître son niveau avec une arme à feu. Ses compagnons eux aussi se sentaient en forme pour cette attraction amusante, heureusement qu'ils n'étaient pas très nombreux. Tous l'un derrière l'autre, ils attendaient que le précédent termine pour laisser place au suivant. Leur capitaine était bien sûr le premier à passer, privilège du grade, et en plus ça permettait d'établir une valeur de base. Bonney prit alors le pistolet en main, testant un peu son poids avant de viser plusieurs fois dans la vide pour vérifier. Il ne présentait aucun défaut, il était vraiment tout neuf, bien qu'utilisé par des tas de paires de mains depuis quelques minutes. Il n'y avait donc pas de triche possible, les résultats ne pouvaient pas être faussés.

Un coup dans la tête, un dans le ventre, et deux dans les épaules, la capitaine s'en sortait plutôt bien pour un premier essai. Bien sûr pour ne pas faire attendre tout le monde, elle ne prenait pas la peine de retenter un essai. Ses compagnons purent alors essayer à leur tour de viser les cibles afin de voir si ils y arrivaient mieux que leur capitaine. Après tout ses balles étaient visibles, le gérant venait tout juste de remplacer les cibles pour sa venue, il n'y avait plus qu'à voir qui réalisait le meilleur score. Pour une fois, perdre contre ses compagnons ne saurait pas entacher sa fierté, l'arme c'était elle-même, pas besoin d'en porter. Bien sûr elle pourrait en utiliser, mais ça ne servait pas à grand chose. Une fois vieilli ou rajeuni à l'extrême, tout le monde devenait vulnérable à un bon coup de pied dans la figure. Il y avait même des chances pour qu'il se brise quelques os en subissant n'importe quel coup, le genre de choses qui aurait du mal à disparaître avec le changement d'âge.

La petite attraction était désormais terminée pour les pirates de Bonney, ils avaient eu leur propre petite évaluation, et ça s'était montré productif pour la plupart d'entre eux. Même si la capitaine n'avait pas été numéro un pour une fois, elle ne regrettait pas d'avoir testé ses compétences en tir. Quant aux autres armes de petit et moyen calibre, il faudrait attendre un autre jour. Pour le fusil par exemple, c'était le lendemain, ensuite ce serait le fusil à pompe, puis le fusil de précision, tout pour les amateurs de tuerie. Les pirates étaient bien sûr les clients qui payaient le mieux parmi tous ceux que le gérant rencontraient dans une journée, ce pourquoi ils n'avaient pas pris la peine d'appeler la marine en voyant les pirates de Bonney arriver. Mais c'est alors que le géant refit son apparition, bien qu'il ait toujours voilé l'horizon avec sa grande taille. Bonney sourit en coin en le voyant revenir, ne pensant pas le revoir aussi vite.


-Et un obstacle de dix mètres de haut, est-ce que je pourrais le manquer à votre avis ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: À manger et à boire [PV : Reed Grigory]   Sam 28 Jan - 11:39

Reed Grigory~ Aussi grand que curieux ~
avatar

Messages : 348

Navigation
Doriki:
632/6000  (632/6000)
Fruit du Démon: Golem Golem no mi


Le stand



de tir




Ça faisait quelques minutes que j’épiais les façades de divers bâtiments. Pour bien voir, je mettais toujours mon œil au niveau des fenêtres, ce qui, parfois déclenchait la surprise et l’effroi chez des gens qui ne s’attendaient pas à voir un globe oculaire d’aussi près. Au fur et à mesure, je trouvais ça de plus en plus amusant, les voir ouvrir la bouche, entendre leurs cris à moitié étouffé par l’isolation de la fenêtre, les voir reculer ou s’enfuir toute jambes… J’m’en lassais pas ! Mon rire rendait du coup encore un peu plus repérable et, l’étonnement passé, ces personnes revenaient bien souvent à la fenêtre et me passaient un savon. Haaaaa désolé mais c’est trop marrant ! Une fois mon dernier fou rire dissipé, un bruit attira mon attention.

Au début je pensais que c’était une porte qu’on claquait violemment mais la répétition me fit penser ensuite au plus probable : le bruit d’une arme à feu. Depuis le temps, j’avais appris à la reconnaitre, cette détonation toute particulière ! Les modèles réduits étaient parvenu à inventer des armes pour combattre à distance et même les géants comme moi n’étaient plus à l’abri de rien. Bien sûr, c’était pas une balle qui allait me faire grand mal, ma peau semblait plus dure que la leur mais je n’avais jamais eu l’envie de vouloir tester ma résistance sur, disons, « une période de stimulation prolongée ». J’étais pas suicidaire non plus. Ce bruit qui résonnait dans les arbres m’intriguait et me rendait tout à coup plus vigilant avec mon entourage.

Je reculais donc de quelques mètres et avançait à pas feutrés vers la source du vacarme. Je ne dû pas marcher longtemps pour constater qu’en fait ce devait être une sorte de jeu, des forains avaient monté un stand où des gens tiraient sur des cibles, ressemblant à sommairement à des hommes. J’arquais un sourcil, me demandant pour la peine à quoi servait une telle attraction à part de savoir si vous pouviez blesser quelqu’un. Les petits hommes semblaient aimer leurs joujoux, les enfants étant même admis. M’étant arrêté net, j’avais presque oublié qu’on pouvait me voir et donc que les gens devant l’attraction venaient tous d’arrêter ce qu’ils faisaient pour me regarder. Chouette. Pourvu qu’ils n’aient pas l’idée saugrenue de me tirer dessus !

A peine y avais-je pensé qu’une voix familière émis cette idée dans l’assistance. Pas du tout emballé par l’idée, je penchais ma tête dans la direction de la voix, m’arrêtant pile sur la femme aux cheveux roses que je cherchais justement ! Je ne sais plus si j’avais vraiment envie d’assouvir ma curiosité maintenant… Elle avait toujours une répartie un brin irritante et je ne savais pas si ça tenait plus de la blague ou du défi. Je ne me priverais pas de lui répondre ! Par précaution je lui proposais une autre cible.

« Ho c’est toi ! ‘Pas étonnant que je te retrouve ici en fait ! Mais j’te déconseille l’idée, contrairement à ces sacs de sables, j’suis une cible mouvante et je pourrais riposter ! Mais si tu tiens tant à t’essayer à un nouveau genre de cible, pourquoi pas celle-là ?! »

Je posais ma main sur l’écorce d’un arbre épais à ma droite, modifiant sa structure pour en faire un golem, d’une taille sans doute déjà impressionnante pour les humains. Il devait faire deux fois leur taille et il avançait maintenant dans leur direction. Je lui donnais l’aspect que j’aimais leur donner, ressemblant à l’un des monstres mythiques dont on me contait l’histoire quand j’étais enfant. Puisqu’elle avait envie de tirer, pourquoi ne pas le faire sur une cible consentante ? Et puis comme ça elle m’oublierait un peu, c’était pas plus mal ! Je me décalais pour éviter toute balle perdue et je laissais faire ma création, que je baladais de droite à gauche. Tout sourire, je la rassurais quand même un peu en ajoutant :

« T’inquiète, ‘y te fera pas de mal ! Va-y essaye de le toucher avant qu'il n'arrive jusqu'à toi ! »





HRP : le golem ressemble à ça : clique le lien ! Bien sûr, d'une couleur plutôt brune, puisque fait à partir d'un arbre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: À manger et à boire [PV : Reed Grigory]   Jeu 2 Fév - 16:38

Jewelry Bonney
avatar

Messages : 72

Navigation
Doriki:
2178/6000  (2178/6000)
Fruit du Démon: -

Fière de sa petite plaisanterie, Bonney regardait le géant avec le sourire en coin, se demandant comment il allait réagir à cette provocation bon enfant. Comme elle l'avait attendu, le géant lui déconseillait d'essayer sur lui, sans doute parce qu'une balle de pistolet était aussi douloureuse avec son gabarit. Après, la demoiselle doute que ce soit le côté mouvant qui l'empêche de tirer sur lui, elle ne s'arrêtait pas à ce genre de détails. Et puis si elle ne se donnait pas du défi, ça n'avait pas autant d'intérêt, mais par chance elle n'aurait pas à le viser. En effet le grand dadais avait une idée pour lui donner une cible déjà un peu plus petite pour qu'elle ne le plombe pas. Il commença alors à modifier un arbre présent pour en sortir un bonhomme en bois, sans doute la cible attendue. En revanche un petit quelque chose empêchait Bonney de le canarder : la présence d'une arme dans ses mains. Après tout elle avait déjà lâché le pistolet d'entraînement pour laisser au reste de la queue l'occasion de l'essayer, et de toute façon le gérant n'accepterait pas qu'on s'en serve en-dehors de son stand.

-Par contre tu m'excuseras, faut d'abord que j'aille m'acheter une arme et des munitions, sinon ça risque d'être difficile de le plomber.

Sur ces mots la demoiselle partit dans le magasin adjacent pour s'acheter un pistolet à silex à plusieurs coups ainsi que des plombs adaptés à l'arme, revenant après seulement une minute pour viser le mannequin de bois qui marchait vers elle. Bonney visa alors du mieux qu'elle pouvait, tirant en direction de sa tête et de son coeur dans le même élan. Bien sûr elle voulait tester aussi si il avait la fonction "esquiver" dans sa tête, après tout c'était le géant qui le contrôlait, il pouvait faire ce dont il avait envie. Il serait bien assez capable de faire de son bonhomme de bois une vraie cible, voire une vraie version rapetissée de lui. Malheureusement les civils paniquaient un peu en voyant que je ne tirait pas loin d'eux, se retournant pour voir qui faisait ça. Bonney fut prise d'un bref fou rire en les voyant réagir et avoir peu pour leur vie.

-Désolée, ma faute ! Vous n'avez rien à craindre,.......arf je sèche sur le coup.

-Oui, c'est généralement là qu'on dit "je suis champion de tir"...

-D'accord, craignez mon inexpérience alors. Bizarre quand même, c'est pas la première fois que je prends le manche en main.

-Vous vous êtes servi d'un pistolet y a à peine dix minutes, c'est pas assez pour rassurer les gens.

Malgré tout elle se décala un peu pour ne pas encore plus paniquer les civils, des fois qu'ils appelleraient la marine. Elle n'avait pas envie d'utiliser son pouvoir, surtout après qu'elle vienne de le faire dans le restaurant plus loin. Au passage ce commerce avait du pain sur la planche avec tous ces vieux croulants et ces nourrissons sur les bras, ils n'avaient pas le temps de s'occuper des clients. Ils devaient escorter les vieux marines avec des nouveaux nés en main afin de les redonner. Bonney riait encore dans sa tête rien qu'à l'idée de voir le personnel du restaurant et certains clients obligés de se dévouer en laissant leur plat refroidir. Elle avait créé une belle pagaille pendant l'assaut des marines, heureusement ils pourraient peut-être retrouver leur âge d'origine en touchant du granit marin, à vrai dire la supernova n'avait jamais essayé, elle ne pouvait pas l'affirmer.

Sans plus attendre, elle se remit à canarder le pantin de bois qui continuait d'avancer à son rythme, essayant tant bien que mal de lui loger des balles dans le corps. Bien sûr elle ne savait toujours pas si le bonhomme était capable d'esquiver, ce serait la surprise finale de ce petit entraînement. Pendant ce temps la file d'attente pour le stand s'était elle aussi un peu décalée pour ne pas recevoir une balle perdue, mais elle continuait toujours. Le gérant ne pouvait pas décemment demander à Bonney d'arrêter de tirer, elle avait fait marcher les affaires de son commerce en achetant arme et munitions. Au contraire il pouvait carrément lui donner des cibles gratuites pour qu'elle s'entraîne dessus, mais il ne le fit pas. Il ne restait plus qu'à savoir de quel bois ce mannequin était fait.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: À manger et à boire [PV : Reed Grigory]   Lun 6 Fév - 9:13

Reed Grigory~ Aussi grand que curieux ~
avatar

Messages : 348

Navigation
Doriki:
632/6000  (632/6000)
Fruit du Démon: Golem Golem no mi


Le géant,



la tireuse et



le golem




Contrairement à ce qu’il s’était passé dans le bar, j’étais un peu plus en confiance au stand de tir et ce grâce à un petit détail qui avait toute son importance : l’humeur de la jeune femme. Alors qu’avant elle n’avait cessé de me toiser et de m’engueuler, elle semblait ici avec le sourire en coin et ça m’avait permis de savoir qu’elle était dans un autre état d’esprit. Je sais même pas pourquoi en fait. C’était plutôt un espèce d’instinct, un genre de supposition qui m’était venu sans réel argument pour confirmer mes soupçons. Le sourire ne signifiait pas qu’une seule chose, il pouvait être sadique, compatissant, heureux, machiavélique ! Au final c’est avec ses actions que je pourrais en avoir le cœur net. Et elle ne tarda pas à me répondre d’ailleurs !

Partante pour ce petit défi, elle me lança qu’elle avait d’abord besoin d’une arme. J’avais pas vraiment regardé ses mains donc j’avais un peu été pris de cours. Mon golem était déjà fait mais maintenant je la voyait foncer à côté pour s’acheter un pistolet. N’allez pas me faire dis ce que j’n’ai pas dit : j’étais content qu’elle accepte, qu’on reparte sur de nouvelles bases, mais j’avoue que me laisser en plan, là, comme ça, même pour une minute, ça la foutait mal… Une fois qu’elle était entrée dans le magasin, une bonne partie des gens du stand me fixaient, ne sachant comment réagir. Ils hésitaient sans doute entre la peur et l’envie d’observer ce qui se passerait mais ma taille et l’aspect de mon œuvre les rebutaient sans doute un peu.

Un peu gêné, je passais ma main derrière mon crâne, le grattant négligemment. J’avais beau eu fanfaronner en disant que la pirate ne risquait rien, ils attendaient sans doute que je dise la même chose pour eux. Je tentais donc de baragouiner quelques mots.

« N-Ne… Heu... Ne vous en faites pas ! On est juste là pour égayer le stand ! »

Je ne sais pas si ça les avaient convaincus mais au moins une partie du public semblait soulager. Le gérant, lui, se frottait les mains et avait des étoiles dans les yeux. Evidemment, lui il avait vite compris le potentiel de notre défi ! Finalement, la femme aux cheveux roses réapparu, le sourire aux lèvres. Sans plus perdre de temps, elle commença à tirer. De mon côté, je faisais faire des zigzags à mon golem, d’abord aussi rapidement que je le pouvais et puis plus lentement à chaque coup qu’elle mettait à côté. Plus elle tirait, plus je commençais à avoir peur pour ma peau et pour celle des modèles réduits qui s’étaient agglutinés autour d’elle. C’était effectivement la première fois qu’elle touchait ce genre d’arme, des plombs partaient dans toutes les directions !

Certains commençaient à, de nouveau, avoir peur parce des éclats les frôlaient de très près ! Je diminuais donc aussi la largeur des zigzags… J’avais l’impression que mon golem avançait de plus en plus lentement et qu’il ne tournait plus beaucoup et là encore elle le ratait ! Est-ce-qu’il servait seulement à quelque chose ?! J’avais tout fait pour l’aider ! Ce n’est qu’une fois qu’il était à moins de dix mètres d’elle qu’elle commença enfin à le toucher, et encore ! Elle n’arrivait pas à viser la tête et éraflait uniquement les flancs de mon pantin de bois… Pour certaines choses, elle était nulle, ça c’était certain ! J’aurais pu en rire mais j’étais encore un peu trop intimidé par elle pour me le permettre. Je finissais donc par lui dire quelques mots, sans oublier une petite note gentiment moqueuse.

« Wow… Tu mentais pas en tout cas, y a que des débutants qui arrivent à tirer sur des gens alors qu’ils visent des cibles ! »

Sauf qu’un nouvel élément perturbateur fit son apparition. Alors même qu’elle était sur le point d’en finir, soit parce que mon golem allait la toucher, soit parce qu’elle allait placer son dernier tir, un homme se fit un chemin dans la foule, je l’avais repéré trop tard pour prévenir la petite tireuse mais il se dirigeait justement vers elle ! On avait pas fini d’attirer les ennuis visiblement…



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: À manger et à boire [PV : Reed Grigory]   Lun 6 Fév - 23:52

Jewelry Bonney
avatar

Messages : 72

Navigation
Doriki:
2178/6000  (2178/6000)
Fruit du Démon: -

Maintenant que Bonney avait fait le plein de munitions, elle allait enfin pouvoir montrer ce dont elle était capable sur une cible mouvante, même si elle n'était pas très confiante. De toute façon elle pensait sans cesse qu'il était inutile de savoir tirer avec un pouvoir comme le sien, à moins de vouloir tirer des balles de pouvoir. Malgré tout, la demoiselle continuait quand même de tirer vers le mannequin en bois qui slalomait tout seul, sûrement sur les ordres de son créateur évidemment. Bonney s'énervait de plus en plus en tirant de plus en plus de coups de feu, pressant le manche de son pistolet de plus en plus en serrant les dents. Il fallait dire que le tir n'avait jamais été son truc, elle passait plus de temps à s'entraîner au corps à corps qu'au tir, et pourtant même cet entraînement était rare. En plus le géant ne l'aidait pas le moins du monde, il se contentait de contrôler son golem idiot tout en se retenant de se bidonner au même prix que les autres personnes qui regardaient. C'est qu'il était loin quand même, les cibles immobiles du stand étaient à seulement dix mètres, et lui se trouvait au moins au double de la distance. Même si il avançait plus lentement à chaque essai, Bonney n'arrivait pas à bien viser avec ce pistolet.

C'est alors qu'un individu s'approcha d'elle pour l'aborder à l'épaule, sans doute pour lui dire d'abandonner. L'air énervé, Bonney se retournant en lui demandant ce qu'il voulait, et par chance il ne semblait pas vouloir chercher des embrouilles. En tant que supernova elle n'avait même pas besoin de son pouvoir pour rosser des civils, surtout ceux qui prenaient trop de libertés avec elle et qui la prenaient par-dessus l'épaule. Elle était fille de deux pirates renommés dans le monde entier, ce n'était pas un vulgaire civil qui allait l'embêter et la faire s'arrêter. Seule l'absence de munitions était capable de ça, et encore l'arme en elle-même était un projectile en un sens, ça lui laissait toujours une "balle" en réserve en cas de panne sèche. L'homme était d'une apparence plutôt classieuse, et bien qu'il se délectait bien du ratage de la supernova, il se devait d'intervenir pour ce qu'il pensait être son bien à elle.


-Je dois vous dire que l'odeur de poudre ne vous sied guère, je préférerais que vous cessiez de tirer à tout va si ça ne vous dérange pas.

-D'où tu sors toi ? Tu viens me déranger pour me dire ça ?

-Je pense simplement que les armes à feu ne devraient pas être vendues à la gente féminine, les femmes devraient représenter des choses plus importantes comme l'élégance, la politesse, le respect d'autrui, la gentillesse. Autant de choses que je ne vois pas en vous actuellement.

-Hein ? C'est quand même pas toi qui vas me dire comment vivre, t'as cru !

-Ne vous fâchez pas, je dis juste que ce serait plus agréable pour vous de choisir des passe-temps moins violents.

-Bon tu me gênes, va emmerder quelqu'un d'autre avec tes clichés pourris !

Sur le coup, la demoiselle se retourna brusquement et abattit la crosse de son pistolet sur la tête de l'homme, l'envoyant sur les fesses en tenant sa blessure douloureuse. Bonney était déjà bien agacée par ses échecs répétitifs, elle n'avait pas envie qu'un pseudo gentleman vienne lui faire la morale en lui disant que les armes à feu n'étaient pas pour elle. Bien sûr que c'était vrai, mais pas parce que c'était une femme, parce que c'était Bonney, avec le fruit de l'âge. Il était évident que l'individu l'avait cherché sa bosse, et il ne pouvait que s'en mordre les doigts à présent. Ce n'était tout de même pas un vulgaire civil qui ne connaissait rien à la dureté de la vie qui allait lui dire comment vivre, elle se bagarrait même souvent avec ses soeurs pour tenter de modifier la hiérarchie de force entre elles. Elle n'était pas faite pour une vie de civil comme la sienne, mais comme une vie de pirate comme ses parents. Même si elle avait des manières de garçon, un langage de garçon, et une attitude de garçon, ça ne l'empêchait pas de rester une femme et de l'assumer.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: À manger et à boire [PV : Reed Grigory]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

À manger et à boire [PV : Reed Grigory]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Expo : Le boire et le manger à Lutèce...
» Ce que vous venez de manger ou de boire
» Manger et boire restent un luxe pour la grande majorite!
» LOVE IS ALL YOU NEED ! (manger boire et dormir aussi, sinon tu meurs et en plus on est pas des hippies !)
» Il ne faut pas boire de sang.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-