AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Event Majeur Tartaros n°4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Message
MessageSujet: Re: Event Majeur Tartaros n°4   Mar 29 Nov - 18:50

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3277

Navigation
Doriki:
2517/6000  (2517/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Les coups continuaient de pleuvoir et le combat semblait s’éterniser. Il fallait que je trouve un truc pour en finir. Et vite. Je prenais plus de dégâts que lui, je ne pouvais pas le laisser prendre le dessus ainsi. Pas ici, pas maintenant. Je décidais donc de créer un écran de flammes devant moi, pour l’aveugler, le surprendre, et me permettre de reculer de quelques pas. Il ne sembla pas apprécier cette initiative, commençant à parler de mon abandon de notre combat, et plaçant ses bras devant lui, me visant avec ses doigts en cercle. Je ne savais plus trop si c’était Franky ou sa manipulation qui parlait, mais une chose était sûre : il fallait que je fasse gaffe. Je me mis donc à tourner autour de lui, lui ne bougeant pas. Quand je repassais devant lui, il annonça le nom de son attaque : Radical Beam. Et un laser fila, ne m’atteignant heureusement qu’à la queue. Evidemment je ne sentis pas la brûlure, mais tout de même, ça faisait mal. Il était plus dangereux encore que je ne le pensais déjà.
    Et qui dit dangereux, dit que moi aussi je dois déployer tout ce que je peux.

    Juste après son attaque je me dirigeais donc vers lui, sans lui laisser le temps de réagir. Je l’attrapais par les bras, du moins la partie de ses bras qui n’était pas surdimensionnée, et je prenais mon envol. Il pesait son poids le bougre, et la position que je devais tenir pour maintenir ses bras à bonne distance l’un de l’autre rendaient le vol compliqué, mais je ne tenais pas à ce qu’il recommence avec ses lasers, surtout pas à courte portée. Ca semblait partir de ses mains, il fallait juste qu’elles ne se rejoignent pas. Je pris donc toujours plus de hauteur, et quand j’estimais celle-ci suffisante pour obtenir le résultat escompté sans trop me fatiguer non plus, je débutais la seconde partie : la chute. Je nous retournais, tête en bas, tandis que Franky tentait, comme à l’ascension, de me désarçonner à coups de tête. Mais je restais imperturbable dans notre chute, que j’accélérais de mes ailes. Au dernier moment, à quelques mètres du sol, je relâchais les bras de Franky. On allait de toute façon trop vite pour qu’il puisse faire quoi que ce soit. Je freinais ma propre course tandis que celle de Franky finissait à moitié enfoncée dans le sol. Bien, il devrait avoir du mal à se sortir de là avant un petit moment.

    Mais la victoire fut de (très) courte durée. A peine je me posais au sol pour me reposer un peu de mon vol, et Marde reprenait la parole. Je ne sais pas qui a lancé l’idée d’un tournoi, on n’était pas là pour ça, mais ça semblait lui plaire. Alors qu’il passait à proximité de moi, je voulais en profiter pour lui asséner une attaque et… Rien. Mon bras ne me répondait plus. Mon corps ne me répondait plus. Enfin plus que ça. J’essayais de le bouger, et une force inconnue le retenait. C’était une sensation assez désagréable. C’était ça, sa manipulation ? Non, ça devait être autre chose, mon esprit était encore mien. Et puis, il semblait appeler les gens comme moi les « infectés ». Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais ça m’énervait. Je tentais de gigoter dans tous les sens mais rien n’y faisait, je ne bougeais pas. Il annonça les combats, me plaçant avec je ne sais qui face à Lucci. Sérieusement ? J’étais certes venu ici pour me battre, mais pas contre lui. Ce n’était pas lui mon ennemi aujourd’hui, et à l’instar de Teach, je préférais qu’il soit temporairement de mon côté. Mais mon corps, de nouveau prenant les devants, en décida autrement et me guida vers Lucci tandis que je me plaignais ouvertement.

    « Un tournoi, mon cul. Là, c’est juste un spectacle de marionnettes. »

    Et j’en avais vu des tournois, je savais ce que c’était. Toutes les parties étaient consentantes. Toutes. Là, la moitié n’était pas d’accord et subissait cette force inconnue qui nous traînait en combat. Une fois face à mon adversaire, et aux côtés de mes « alliés », le combat commença sans tarder. Mon corps hybride s’élança pour donner un coup d’épée à Lucci. Comme une preuve de bonne foi, j’arrivais au moins à lâcher mon épée qui tomba lourdement au sol avant d’atteindre sa cible. Le contrôle que Marde avait sur mon corps n’était pas aussi complet que ça, mais encore bien trop handicapant. J’espérais que Lucci comprenne la situation dans mon geste, bien que je restais en forme hybride, au cas où. Dans un combat, moi aussi je risquais de prendre des coups, sans mes écailles je ne donnerais pas cher de ma peau. Tant pis s’il se prenait des coups de griffe.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event Majeur Tartaros n°4   Mar 29 Nov - 20:25

Ookamino MusumeRévolutionnaire
avatar

Messages : 565

Navigation
Doriki:
657/6000  (657/6000)
Fruit du Démon: Kaji kaji no mi, le fruit du forgeron

Petit à petit, l’oiseau fait son nid





… Musume resta un moment bouchebé. Sa boule… Sa magnifique boule chérie venait de se faire découper comme du beurre. Heureusement qu’elle avait de bon réflexes. La louve réussi de justesse à éviter la vague d’acide. L’acide, son ennemis naturel… Il osait m’appeler « chose » cet humain ridicule, bien que puissant et il parlait de « dévorer ». Petite créature, moustique insignifiant… Il suffisait à son acier d’être plus vif que son acide et ce serait finit. Elle souriait de toutes ses dents et d’un mouvement souple, elle leva son fouet et l’a…
[color:b2d7=#black]« Vous voulez réellement que Marde Guille organise un vulgaire tournoi ? … »
Hein ? Qui ? Quoi ? Pardon ? Un tournoi ? Que ? Musume était tellement perdu dans ses interrogations qu’elle n’entendit pas la fin de la phrase.
Mais plus que ça ce fut l’homme qui parla, qui intrigua la jeune louve. [color=#663366]« C’est lui Marde ? » Murmura-t-elle. Attend elle avait bien entendu, il parlait de lui à la seconde personne et citant son nom Et prénom. [b]« Il est bizarre ce type. » Fit-elle pour elle-même.
Et c’est quoi cette histoire d’infecté. Ca s’entait pas très bon cette histoire… Dans quoi c’était-elle fourrée, encore ?
Infecté… attendez.. deux seconde… Pourquoi ces jambes bougeaient toutes seul ? Infecté… Infect…. « Ok. Ca, tu va me le payer. » Etrangement, elle n’explosa pas de colère comme à son habitude et elle n’essaya pas de se débattre très longtemps. La louve sentait bien cette colère, comme quelque chose de froid qui alimentait ses veines et son cerveau. Elle se voyait courir vers des inconnu et se battre contre sa volonté. Elle se voyait crier, paniquer, mais ce n’était pas elle. Les loups sont fière, arrogant. Libre. Qui, qui venait de lui enlever son identité ? « Marde. » Le non était à peine esquissé, perdu dans le vent.

Bon, voyons le bon coté des chases, elle n’étais pas entouré de ses camarades et les gens qu’elle affrontait ne lui étaient connu ni d’Eve, ni d’Adam. En plus, c’était des humains. Restait qu’a espérer qu’on ne l’oblige pas à se battre contre le dragon ou conte ce fameux Taizone. Ca l’embêterais un peut, elle préférait les combats à la loyale (enfin loyale, c’est vite dit…).

Le Marde, continua son discourt, partageant les adversaire. Attendez, comment il connaissait son nom, ce petit… Ok, on se calme. Shiraho ? C’est qui lui. Et heu… Lucci ? Aucune idée. Mais Marde semblait avoir tout prévu et ses pas la menèrent à côté du dragon. Ha… lui.
Le combat commença. Elle vit du coin de l’oeil Shiraho lâcher son arme. Un message, pourquoi ne pouvait-il pas le dire à voix haute ? Ils n’était pas privé de la parole pourtant. Elle réussit à éviter quelques coups de griffes. Il n’y à pas à dire celui qui contrôlait son corps savait s’y prendre. Et il allait payer pour ça. Elle aussi avait un message à passer. Mais avant tout tester. C’est ce que disait toujours son Comandant : connaitre l’adversaire.
Aussi loin qu’elle s’en souvienne, la louve n’avait jamais été aussi calme et réfléchit. Cette colère, cette peur et ce désir de vengeance étaient le bienvenu. Elle se baignerais dedans et les utiliserait pour mettre ses plant à exécution.
D’abord, elle essaya son pouvoir. Son fouet entre deux claques se fit soudain plus fin. Parfait.
Ensuite ses mouvements. La louve se battait comme si ça vie n’importait peut. Et après tout, c’était le cas aux yeux de son future-ex-maitre. C’était tout au corps à corps, près de la sueur et du sang. Frappant comme s’il n’y avait pas de lendemain comme si ses muscles plus habitué aux sauts et aux attaques à distances, étaient près à amortir tout ces chocs.
Très bien, elle ne pouvait véritablement rien contrôler. Ni résister, ni essayer de frapper encore plus fort. Très bien. Se concentrer. C’était l’essentiel. Ca, et rester le plus longtemps possible au même endroit.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event Majeur Tartaros n°4   Mar 29 Nov - 20:59

Kuraidesu IzayaPirate de Barbe Noire
Pirate de Barbe Noire
avatar

Messages : 835

Navigation
Doriki:
829/6000  (829/6000)
Fruit du Démon: Inu Inu no Mi version coyote


L'adversaire ▬

Les combats étaient rudes même si le brun n’affrontaient pas de ‘’vrai’’ ennemis. Il ne put empêché de laisser paraitre sur son visage une mine fatigué. Il passait son temps a esquivé et attaqué. Il n’était pas comme tout le monde super entrainé pour la baston ou héritant d’un fruit du démon destructeur ou encore très puissant. Non rien de tout cela et rajoutait cela a un corps frêle est fragile.
Le brun fut dans un bref instant heureux. Durant leur ‘’baston’’ chacun de leur coté, une sorte de pause car tout leur yeux étaient posés sur Marde Guille qui venait de parlé. Certains voulurent se jeter sur lui mais furent stoppé et attaquèrent leur camarade de leur propre camp.
Izaya voyait enfin de ces propres yeux l’étrange pouvoir du seigneur du Tartaros. Ils pouvaient tout contrôlés intéressant. Il laissa passer un léger sourire. Si Barbe Noir avait ce genre de fruit combiné avec ses autres fruits du démons ils seraient sans contexte invincible.
Mais bon, évitons de parlé d’une éventuel victoire car rien n’étais encore joué surtout parce que venait dire Marde Guille. Il annonçait un tournois oui…un tournois ou tous s’entre-déchirons et se battrons devant le seigneur du Tartaros qui les observera.
Le brun haussa le sourcil droit. Et espéra ne pas participé a ce genre de tournois ou encore qu’on l’oublie…ce qui serai bien d’ailleurs après tout il ne s'étais pas fais du tout remarqué dans la petite cérémonie. La baston c’étais pas son truc et pas question de se faire démolir. Il espera dans sa tete qu'on l'oublie mais Marde Guille prononce son nom en premier. L’enfoiré il l’avait pas oublié. Il maugra une injure et foudroya de ses yeux rouges le mégalomane qui annonçait d’une voix plate son adversaire…ce cher Nazario Taizone. Son lieutenant !
Le brun aurai voulu a ce moment là partir très loin ou encore disparaitre. Il allait ce faire massacré…affronté un lieutenant au pouvoir destructeur d’acide. Il ne maîtrisait pas le haki ou autre il va se faire démolir haché menu, il sera foutu. Et inutile d’espéré une éventuel camaraderie de Taizone ou encore qu’il retienne ses coups. Il l’avait vu combattre et l’idée de l’affronté le faisait peur. Non il le craignait il n’avait pas peur. Il adorait ce type de personnage un peu fou un coté assez monstrueux car c’étais eux les plus passionnant avec qui on s’ennuiyait jamais. Mais c’est aussi le genre de personnage qu’on voudrai évité d'affronté. Il avait déjà en tête le rire du lieutenant allant l’achever…




© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event Majeur Tartaros n°4   Mer 30 Nov - 0:32

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1104

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Tardivement, Marde avait fini par admettre la proposition de Lucci. Cela arrivait alors même que l'espoir reprenait. C'était la seconde fois qu'une situation où l'espoir s'était instaurée retombait dans le déséquilibre. Alors que les pantins de Marde Guille piétinaient, que Franky et Robin étaient en difficulté, Crocodile ne faisait pas le poids, Teach était riche en mauvaise surprise... A présent, la plupart des ennemis du Tartaros n'étaient plus libres de leurs mouvements et la situation se résumait en un combat de gladiateur, voir au lâcher des lions. Il fallait bien admettre cette fois, que si leur ennemi l'avait souhaité, tous les alliés auraient été annihilés (à l'exception de Teach peut être) dés le début de la partie si le Mal y avait mit tous ses efforts.

Néanmoins, lorsqu'on parle de perte d'espoir, ce n'était pas exactement le cas pour l'agent du Cipher Pole. Son appartenance ferme en un camp ne pouvait aller contre sa nature : il aimait le sang et la force avant toute chose, et la mort ne l'effrayait pas. Ce qui se passerait ici pouvait-il le déranger ? Il vivrait un duel extrêmement serré, avec des chances de survie réduites voir inconnues, il n'aurait jamais connu de situation aussi excitante depuis son sauvetage de Nana entre Mihawk et Teach ou sa fuite contre une véritable armée de la marine... C'était sans doute même la meilleure situation de sa vie, puisqu'il mourrait assurément (ou ne vaudrait guère mieux) aujourd'hui même, à moins d'un miracle : c'était le plus grand théâtre de sa vie. La préparation de sa mort. Show Must go on. Le cœur de Lucci battait au plus fort, revigorant son corps d'oxygène, emplissant son sang de vitalité et de joie.

OST acceptation de la fatalité:
 

Maintenant, il se retrouvait face à un supernova et une femme (nommée Musume par Marde) qu'il ne connaissait étrangement pas, soutenus par ce qui semblait être l'esclave personnelle de Marde. Ceux-ci n'étaient visiblement pas en contrôle de leurs gestes (cela n'était pas un secret, sinon jamais ils n'auraient joué le jeu de l'Ennemi). Mais plus que cela, ils semblaient vouloir y résister. Etait-ce l'hypnotisme de Marde ? Non, ce que le dragon lui annonça démontrait qu'il était bel et bien contraint dans ses mouvements par une force à laquelle s'opposait sa volonté. De plus il venait de lâcher son épée. On aurait juré avoir affaire à des marionnettes de Doflamingo... Se pouvait-il ? Quoiqu'il en soit les adversaires de l'agent agissaient ainsi, ils ne l'attaquaient qu'avec leurs membres, mais n'usaient point d'attaque élaborée ou de pouvoir particulier. Ce manque de motivation s'il persévérait, lui donnerait la victoire assurée sur ces pantins...

Cela ne dura pas. Alors que Shiraho, en se résumant à des coups de griffe et de queue était assez hésitant, il vit la femme, plus raisonnable, se battre de toute ses forces. Avec elle, il n'y aurait donc point de merci.
Lucci modifia sa forme, adoptant celle de léopard hybride. Il restait à peine supérieur à sa taille humaine, préférant conserver la rapidité plutôt que renforcer sa solidité au coups. De cette manière, il pu se glisser entre les coups de fouets de Musume. Shiraho se pressait dans ses pas, mais comme il ne se donnait pas à fond elle avait toujours une longueur d'avance et Lucci n'avait donc pas de mal à éviter le dragon hybride toujours un peu en retard. Comme la femme ne le lâchait pas, l'agent décida de passer à l'action : à l'aide du Geppou, il s'élança en arrière, se soulevant dans les airs progressivement. Après avoir mit une distance entre lui et ses adversaires, il remit pied au sol aux limites de leur périmètre de combat.

-Soit, puisque ton désir est de combattre à fond, ma petite, je vais t'accorder ce plaisir. Je te présente l'art du Rokushiki à son stade le plus avancé.


Soru. Lucci se téléporta plusieurs mètres derrière la femme sans qu'elle ai pu le voir. Plutôt que de perdre du temps à l'atteindre directement, il fit un shigan à distance. Il envoya plusieurs balles à air comprimé dans le dos de Musume, la faisant se plier de surprise et de douleur. Cela lui accordait tout juste le temps. Il fondit vers Shiraho : le pirate disposait de techniques de corps à corps mais n'usait ni de son envol ni de ses armes qui semblaient définir sa spécialité. L'art martial de Lucci, le Rokushiki, le rendait donc supérieur sans difficulté. Il envoya un formidable coup de pied horizontal dans la tête du Supernova : les écailles, solides, amortirent le choc, mais il vit son adversaire se retourner et tomber au sol. La créature se releva aussitôt sous ses fils de pantin, un peu sonnée.

-Tu me pardonneras, mais si tu es assommé tu ne seras plus une grande menace et je n'aurais pas besoin de te tuer.


Dernière édition par Rob Rucci le Mer 30 Nov - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event Majeur Tartaros n°4   Mer 30 Nov - 10:03

Marshall D. Teach☼ The King of Darkness ☼
☼ The King of Darkness ☼
avatar

Messages : 4528

Navigation
Doriki:
5235/6000  (5235/6000)
Fruit du Démon: Yami Yami & Gura Gura no mi





Quand vient la nuit, les ténèbres règnent !!

Après autant de temps, le jeune mari noir pris enfin la parole. A la manière d’une assemblée accueillant son président, les différents participants stoppèrent leurs actions pour mieux pouvoir entendre ce qu’avait à révéler cet orgueilleux de première. Teach lui-même, trop impatient de voir ce qu’aurait à lui répondre son ennemi stoppa son attraction, libérant de ce fait Crocodile et cet énigmatique homme en costume. Souriant, il s’attendait à une réplique cinglante du maitre des lieux mais il attendu son tour pour rien. Sadiquement, il venait d’annoncer différents combats, ayant tous pour but de s’entretuer. Cet aveu indirect de l’impuissance du Tartaros le fit bien rire ! Plutôt que de prouver leur force, voilà un subterfuge de plus visant à tenter de se débarrasser du problème sans bouger le petit doit. Barbe Noire allait finir par croire que Marde avait visiblement l’état d’esprit d’un jeune préado qui pensait encore que le monde se plierait à lui, quelle blague !

"- Zehahahahahaha ! Zehahahahahahahaha ! "

Complètement dément, le Yonkou n’en revenait plus d’autant d’idiotie ! Cet homme était complètement fou, plus dingue encore que lui ! Il se prétendait stratège mais avait d’abord laissé sa confiance dans son armée pittoresque qui venait de subir un lourd coup ! Il aurait dû faire ce petit tournoi dès le départ pour s’assurer la victoire ! Prit d’un fou rire incontrôlé, l’obèse se demandait également comment ce gringalet allait s’y prendre pour les faire se battre entre eux. Avec son pouvoir, il devrait toucher tous ceux qui se dresseraient face à lui mais de ce qu’il avait vu, certains ne se laisseraient pas faire ! Tous les sous-fifres étaient maintenant hors-jeu. Seuls subsistaient les différents « commandants » du Tartaros mais Teach pouvait aisément retourner la supériorité numérique à son avantage. C’est alors qu’il fit un peu plus attention à ce qu’il venait de se dire. D’abord il avait mentionné Lucci. Cet alors que le lien se fit dans le cerveau du capitaine pirate… Le costard, c’était lui !

Avant de lever son bras en direction de l’agent, il se demandait aussi pourquoi avait-il utilisé l’adjectif « infecté » ? Son hypnose n’était pas une infection mais un contrôle total ! Mais on répondit directement à son question. Des membres de son équipage, de fiers pirates portant sa bannière aux trois cranes se jetèrent sur lui, complètement désemparés. Plus loin déjà, il entendait Shiraho parler de marionnettes… Mais c’est bien sûr ! Doflamingo était aussi présent ! D’un simple geste, le barbu abattit son poing sismique sur ceux qui tentèrent de l’approcher. Déclenchant une nouvelle détonation suivie de stries dans la terre, la soulevant par endroit, notre ami souriait d’autant plus. Ce gamin ne savait donc rien faire de lui-même s’en était triste ! Au final la vraie bataille se déroulait maintenant, sous ses yeux. L’ennemi n’était pas Marde. Lui n’était qu’un faible. Le plus étonnant était ses alliés. Une fois que le possesseur des ténèbres et des tremblements aurait triomphé de tous ces alliés il aurait gagné, sans même toucher au « seigneur noir ».

Quelle blague ! C’était bien lui le maitre des ténèbres ! L’autre n’en portait que le nom ! Ce pauvre type perpétuellement assis ! Pendant ce temps le diaphragme de l’empereur continuait de se soulever. Marchant d’un pas décidé non pas vers le mari mais vers l’un de ses commandants, celui le plus proche de lui. Le premier qui se dressait face à lui se trouvait être Crocodile justement. Il dressa sa main, enclenchant un trou noir alors que du sable volant sur son visage. Sa tempête proprement aspirée, le balafré réagit au quart de tour en brandissant son crochet gris, transpirant un liquide probablement empoisonné. Odieusement calme, Barbe Noire intercepta cette arme en agrippant le renflement doré et rond au bout du moignon du shichibukai. Laissant à son ennemi le soin d’observer sa dentition, il agrippa ensuite son cou en modifiant sa main, passant des ténèbres au blanc luisant.

L’entrainant à terre grace à sa force, il déchargea ensuite ses secousses à bout portant, l’enfonçant à moitié dans le sol, l’observant sadiquement de toute sa hauteur en riant. Un de moins. Au suivant. Il entendit une décharge électrique émaner de son flanc gauche, il tendit une nouvelle fois le bras, absorbant irrémédiablement un rayon électrique qui manquait de discrétion. Il allait se moquer de son adversaire, au logia puissant mais au flegme égal à celui de l’hypnotiseur mais en un clin d’œil, il se fit envoyer valser à coup de pied lumineux. Rencontrant à nouveau la cîme des arbres, l’ex-corsaire cracha du sang et se convulsa de douleur. Il allait redresser la tête, haletant, mais cette fois se fut Vista qui vint lui loger l’une de ses épées dans le bras, le faisant à nouveau se tordre de douleur et l’empêchant de se relever. C’est à ce moment qu’il se rendit compte qu’il était entouré de tous les commandants restants. Ener, Kizaru, Moria, Vista, Magellan.

Il y avait aussi Brook et une gradée de la marine qu’il ne connaissait pas, avec des lunettes et les cheveux rabattus en une queue de cheval c’était un beau brin de fille… Mais il n’eut pas plus de temps pour s’appesantir sur ce point. La douleur et la souffrance se rappelèrent à lui lorsque Vista planta sa deuxième lame dans son abdomen. Eructant son mal être, la voix rauque de Teach résonna dans la forêt. C’est alors que Joz fit son apparition, toujours à la poursuite de son ami hypnotisé. Sans réfléchir, il fonça droit sur Vista pour le prendre à part. Ce faisant, il catapulta l’enquiquineur qui eut la bonne idée d’entrainer ses sabres avec lui, déchiquetant à vif la chair du barbu. Déchantant momentanément, l’édenté s’attendait d’une seconde à l’autre à subir des attaques combinées mais Moria eut d’abord l’idée saugrenue de l’enfermer dans sa boite noire… Quelques dixièmes de secondes s’écoulèrent avant les premières salves des attaques de tous les commandants.

La boite se fit écraser avec force, puis parcourue d’une surcharge électrique supérieure à la normale, tranchée, découpée, trouée et finalement dissoute avec du poison. Des restes de ce cube, seul un nuage noir était visible. Sur le sol, la noirceur se répandit à la manière d’un liquide. Au fur et à mesure que le poison détruisait les murs d’ombre, il se faisait également aspiré, tout comme l’ombre qui aurait dû servir de tombeau au réel porteur du nom « seigneur noir ». Il faisait nuit mais la lune refléta l’éclat des dents restantes du pirate, au sourire toujours plus large, fendant son visage poilu et poisseux. Outre cet aplomb retrouvé, son corps ne portant maintenant plus aucun stigmate, malgré l'effet qu'auraient dû avoir les attaques portées à son encontre. Enfermer des ténèbres dans une boite sombre ? Quelle idée !


"- Zehahahahahahaha… J’devrais te r’mercier, Moria… Et pour ça j’vais vous faire comprendre que celui à qui vous auriez dû tous obéir depuis le début, celui qui détruira ce monde, c’est moi ! Barbe Noire ! Zehahahahahaha ! "



_________________
Doubles Comptes:
 

The Blackbeard Crew:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event Majeur Tartaros n°4   Sam 3 Déc - 9:42

Marshall D. Teach☼ The King of Darkness ☼
☼ The King of Darkness ☼
avatar

Messages : 4528

Navigation
Doriki:
5235/6000  (5235/6000)
Fruit du Démon: Yami Yami & Gura Gura no mi





Sur tout les fronts

Six personnes soutenaient encore le regard du Yonkou. Sans doute gonflés d’orgueil par leur supériorité numérique, aucun d’entre eux ne montrait de signe d’hésitation ni de peur. Tous étaient incroyablement calmes. Tous sauf Moria qui ne supportait pas d’avoir aidé indirectement le barbu. Pour son propre amusement, Teach avait donc décidé de s’en prendre à ce seul homme plus grand que lui en dernier. Ce coup de main inopiné ce devait d’être célébré après tout ! Après avoir fini sa tirade, tous se remirent en route. Autour du capitaine pirate, de la lumière, des éclairs, du poison, un froid glacial et la jeune femme allaient joindre leurs attaques pour venir à bout de la monstruosité qu’était le pirate. Ce qu’ils oubliaient c’était qu’à cette distance ils étaient tous dans son rayon d’action. Pour marquer le coup, plutôt que de perdre un temps précieux à devoir tendre son bras puis l’écraser vers eux, notre ami préféra user de ses ténèbres. Après tout, il avait aspiré beaucoup de choses…

Souriant toujours, il ne fit que crier sa technique, dirigeant vers eux une colonne de noirceur qui laissa s’échapper une partie des nombreux types victimes de son Black Hole précédent ainsi que des rayons électriques et lumineux qu’il avait pu capter. Face à tant de projectiles, y compris pour certains de leur propre matière, tous durent effectuer un mouvement de recul. Kizaru se téléporta, Ener se suréleva mais les quatre autres durent supporter parfois durement ce qui fut projeté sur eux. La femme marine ne put se maintenir et se fit projeté vers l’arrière puis ensevelir tandis que le squelette, Magellan et Moria parvinrent à rester debout, même s’ils avaient reculé. Maintenant que Barbe Noire avait plus de temps pour réagir, il ne laissa pas retomber la pression et attira à lui Brook pour enchainer directement avec une attaque sismique dès que ses pieds furent décollés du sol. L’air brisé produisit une détonation puis un vent terrible qui ne laissa pas de grandes chances pour que le musicien du Chapeau de Paille esquive.

Quoi qu’il en soit, ce fut la seconde personne à quitter les environs directs du combat de l’Empereur, au moins momentanément. La zone d’effet de la secousse sismique avait empêché à Magellan de pouvoir lancer une attaque précise et son premier Hydra s’échoua à moins d’un mètre du gros lard tandis que Moria pestait tout haut, ordonnant aux autres d’attaquer cet ennemi qui lui faisait de plus en plus peur à chaque minute qui passait. Les deux logias, eux, n’eurent aucune difficulté à se remettre à l’assaut. Présents sur chaque flanc de l’édenté, ils commencèrent à le harceler, tentant de lui infliger suffisamment de douleur pour l’handicaper une nouvelle fois. Sauf qu’il serait idiot de penser qu’il se laisserait faire bien gentiment une seconde fois. Ne demandant pas son reste, il tenta tant bien que mal d’éviter les éclairs tandis que sa main restée libre absorbait les rayons lumineux. Sachant pertinemment qu’il ne serait pas assez rapide pour soutenir ce rythme, l’ex-shichibukai tenta un pari risqué.

Il tenta de se servir des rayons lumineux qu’il absorbait pour les renvoyer directement de son autre main. Ne disait-on pas que la meilleure défense était l’attaque ? Sans crier gare, il tenta donc de viser Ener avec les projectiles de Kizaru. Ne s’y étant pas attendu, le visiteur lunaire se fit trouer une partie de l’épaule ainsi que le flanc. Surpris, il observa le sang couler en dehors de son corps et entra dans une colère noire. Il regroupa ses éclairs et voilà maintenant qu’il se transformait en une sorte de géant Dieu du Tonnerre, accompagné d’un trident crépitant qui ne présageait rien de bon. Cette tactique n’avait finalement rien donné et il en était retourné au même point : quatre ennemis l’encerclait et s’apprêtaient à l’attaquer simultanément.




_________________
Doubles Comptes:
 

The Blackbeard Crew:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event Majeur Tartaros n°4   Sam 3 Déc - 12:36

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1104

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Si le dragon était contrôlé par le bon désir de Marde ou d'un allié et l'espèce de femme étrange agressive, le premier s'essayait coopératif et la seconde semblait encore s'abstenir d'user d'attaques maximales, puisqu'elle semblait user d'un système primitif elle aussi.
Il y avait sans doute un moyen d'en tirer un bon parti, seul un idiot ne l'aurait pas fait. Lucci jetait un coup d'oeil autour de lui, vérifier si les autres "équipes" étaient pourvues de la même anomalie, mais Teach semblait prendre trop de place dans le champ de bataille et les dégâts collatéraux de son combat voiler une partie du terrain, empêchant de trouver quoique ce soit de concluant.
L'agent ne pouvait compter que sur lui même pour trouver une réponse. Pour le moment Seira semblait peu encline à agir, ce qui le laissait donc face à deux adversaires chacun visiblement inférieurs et peu motivés. Selon l'action de l'esclave du chef du Tartaros, et si elle s'apercevait du problème, il pouvait compter remporter ce combat. Il ne resterait plus que cette femme qui elle n'était pas contrôlée. Alors que Marde lui avait offert un combat largement désavantageux pour ne lui laisser qu'un ridicule espoir et se moquer de lui, les choses se passaient plutôt bien pour le moment. Il fallait espérer que Teach résiste à son flot d'ennemis, et qui sait si Lucci pourrait libérer les autres participants du tournois. Il n'y avait guère le choix, c'était ça ou mourir tous ensemble à moins de devenir pire, les pantins du Tartaros.

Lucci poursuivit son combat, après Shiraho il était repassé à Ookami, alternant ainsi pour ne jamais être pris en tenaille. Si cette femme étrange était plus faible que le Supernova, elle était agile comme une bête et bénéficiait des seulement quelques secondes dont le serviteur du gouvernement disposait avant que Shiraho ne l'attaque de nouveau. Esquivant son fouet, il parvint à infliger cette fois à Musume un shigan, lui infligeant une blessure légère au doigt en y enfonçant un index surmonté d'une griffe effilée comme un couteau. Shiraho se retrouva derrière son dos et lui donna un coup de griffe, déchirant son uniforme et lui infligeant des entailles dans le pelage du dos. Lucci avait pu s'expédier avant qu'elles n'entrent profondément.

Voyons, ce zoan mythique ou préhistorique évitant de combattre de tout son potentiel, il n'était dangereux que de près, lorsque ses mouvements étaient manipulés. Il ne pourrait donc pas cracher de feu comme l'homme-léopard avait cru le voir faire. Il fallait l'affaiblir par des attaques à distance, pour arriver à mieux l'assommer plus tard. Lucci tournoya autour de lui même et envoya sur lui un Rankyaaku, la vague tranchante d'air. Il espérait que ce véritable rasoir géant entame les écailles du zoan, car Lucci ne disposait pas d'attaque tranchante en dehors de celle-ci et du Shigan, et les écailles formaient une bonne résistance contre ses coups écrasants. En matière de pugilat, ce Shiraho pouvait se vanter de former un adversaire bien doté contre ses attaques.
Ookami n'avait peut être pas encore usé de son vrai pouvoir, et Seira pourrait passer à l'action à tout instant, rien n'était encore gagné malgré ce début prometteur.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event Majeur Tartaros n°4   Sam 3 Déc - 15:31

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3277

Navigation
Doriki:
2517/6000  (2517/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    On avait beau être à trois face à Rucci, seule Seira se prenait réellement au jeu. Evidemment, elle était du Tartaros et donc libre de ses mouvements. Si elle le souhaitait, elle pouvait se retourner contre nous, elle. Alors que Musume et moi nous nous faisions traîner au combat sans choisir de camp. Cette dernière semblait un peu moins embêtée par la situation, acceptant l’affrontement sans hésiter. Pas envie de mourir je suppose. J’avais sûrement plus de résistances qu’elle, même si je ne savais pas ce que ça donnerait face à cet adversaire. Je ne comptais pas mourir non plus, mais il devait y avoir un moyen de se sortir de ce combat sans qu’une part meure. Je n’allais pas offrir ça à Marde qui nous imposait sa volonté. Quoiqu’il en soit, puisque mon corps bougeait de lui-même pour porter des attaques, bien qu’en retard à cause de mon manque de volonté, mon esprit pouvait partir ailleurs. Il devait bien y avoir un moyen de se sortir de ça ? Mais pour ça il faudrait que je sache ce qui me contrôlait. Je n’avais vu personne dans la salle capable de cela, excepté Marde lui-même, mais je ne serais pas conscient de la situation si c’était son œuvre. Quelque chose clochait.

    Parmi les esquives de Rucci et son attaque sur Musume, il prit le temps de venir me frapper à la tête. Et malgré mes écailles, le coup se répercuta dans mon crâne, me sonnant quelques instants. Mais mon corps continuait de bouger comme si de rien n’était. Et voilà qu’il s’excusait. Seulement, si dans d’autres circonstances j’aurais pu être d’accord avec son affirmation, ici, il y avait un problème, et il le voyait très bien. Non pas que je n’apprécie pas qu’il ne veuille pas me tuer, mais ça allait être plus compliqué que ça. Une fois mes esprits retrouvés, je lui rappelais donc la situation avec un ton assez acerbe.

    « Je sais pas ce qui me manipule, mais mon corps bouge tout seul. Même si tu m’assommes, mon corps continuera de t’attaquer. »

    Je serais certainement bien moins dangereux dans cette situation, puisque je reprendrais ma forme humaine, mais je serais toujours une gêne. Et je n’aurais plus de quoi me protéger de dommages collatéraux. Il fallait qu’on trouve une solution plus efficace. Je ne tiens pas à me prendre une attaque gratuite qui me coûterait la vie juste parce que Monsieur avait pensé bon de m’assommer.

    Mais pas de répit, je continuais d’attaquer maladroitement sans jamais toucher mes « partenaires ». J’avais beau bander mes muscles, mon corps ne réagissait absolument pas à ce que je lui disais de faire. C’était un vrai calvaire. Tout en subissant les attaques du membre du gouvernement, dont une lame d'air qui n'eut aucun effet, j’essayais toujours plus de me libérer de cette emprise. Cela rendait mes gestes malhabiles. Contrairement à ce qu’il disait, me laisser réveiller était peut-être le meilleur moyen pour que je ne pose pas trop de problèmes, en luttant contre le contrôle que je subissais. Mais ça ne durerait pas longtemps.

    « Bordel, mais qu’est-ce qui se passe ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event Majeur Tartaros n°4   Sam 3 Déc - 20:55

Ookamino MusumeRévolutionnaire
avatar

Messages : 565

Navigation
Doriki:
657/6000  (657/6000)
Fruit du Démon: Kaji kaji no mi, le fruit du forgeron

Il avait l’intention de se battre à fond contre elle ? … et bien, c’est pas comme si elle pouvait se retenir… Ou éviter les attaques qui lui arrivait dans le dos aussi vite. Et la célèbre règle qui veux qu’on attaque pas son ennemis dans le dos, on en fait quoi ?! Bon, d’accore, elle l’avait peut-être déjà fait aussi… Non, elle l’avait fait il y à quelques minutes…. Mais c’était pas une raison ! La louve se plia de douleur. Cependant, on la releva avant même qu’elle ai finit d’encaisser le coup. Bien sur ! Si elle tombait dans le vapes, cela ne changerait rien pour celui qui la contrôlait ! Est ce que se pouvoir marcherait toujours si elle mourrait ? Sans doute. Elle jura. Elle qui voulait profiter de son temps au sol, voila qui pourrait-être problématique.
Alors que son corps fonçait de nouveau vers le dénommé Lucci, la louve profita pour regarder autour d’elle. Vu qu’elle ne pouvait pas tourner la tête, elle ne voyait pas grand chose. Elle vit du coin de l’oeil l’Humain se battre contre plusieurs personne. Et il semblait, faire trembler la terre ? C’était une donnée à prendre en compte.
Musume, n’eut pas le temps d’en voir plus, déjà, elle arrivait sur son adversaire et sa nom concentration lui avait déjà valu ces éclaires de douleurs dans le dos. Combien de temps son corps tiendrait-il ?
La jeune fille arriva juste pour entendre la dernière phrase de Lucci. Plus une menace ? Elle serait libéré s’il l’assommait?
C’est le dragon qui répondit à sa question : non.
Son corps se contracta, comme un loup, avant de bondir sur l’humain. Son épée frôla l’épaule de son adversaire. Entrainé par son élan, elle fit une roulade avant de se ruer de nouveau vers Lucci. Il ne semblait pas se fatiguer le bougre. La louve se pris plusieurs fois l’attaque de tout à l’heure. Qui était cet homme ou qu’elle était son fruit ? Non, parce que pour lancer de telles attaques, il fallait un fruit du démon, non ?
Son fouet à elle claquait dans les airs, et son épée n’étaient pas en reste. Les deux associé étaient redoutable, tranchant toute peau, à leur porté. Enfin, la porté, c’était vite dit, vu que son adversaire était plus rapide qu’elle.
C’était plus fort qu’elle, elle n’arrivait pas vraiment à se concentrer sur le combat. Il y avait quelque chose, un truc qu’elle avait vu ou entendu, qui la dérangeait. Mais impossible de mettre le doigt dessus. Quelque chose d’important.
Bordel, mais qu’est-ce qui se passe ! »
Important…
*… « mon corps bouge tout seul. »… « Même si tu m’assommes, mon corps continuera de t’attaquer. »… attaquer… *
Soudain, le poing de Musume s’écrasa contre la joue de lucci. Le poids en moins lui avait fait gagné un peut de rapidité, ce qui avait du surprendre l’adversaire, au début.
« Pardon. » fit-elle en regardant la flaque de métal qu’elle avait produit en faisant ‘fondre’ ses armes.
Elle essaya de nouveau de résister au Contrôle, mais n’y parvint pas.
« Je sais pas combien de temps ce corps va tenir, et si je perd connaissance, je ne pourrais plus rien faire. Alors, j’aurais besoin de toi. »
Un autre coup, d’elle, de lui ? Peut-importe.
« Tu peux me projeter sur ma flaque ? Je te promet que si je réussi, je ne t’embêterais plus. »
Bien sur son discourt n’était pas aussi fluide. Et la louve espérait que l’autre avait compris ce qu’elle disait entre deux halètement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event Majeur Tartaros n°4   Dim 4 Déc - 18:36

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2551

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Marde avait la manie de détruire l'ambiance. Faisait-il exprès pour que nous le détestions ? Je pensais que oui, il faisait toujours de son mieux pour jouer le rôle du maître de la bêtise . J'avais envie de le torturer à mort, mais mon corps refusait de bouger pour m'évader dans un nouvel élan de violence alors que je pensais m'offrir un nouveau combat contre cette demoiselle qui venait de faire son apparition avec une boule colossale de métal, j'aurais aimé la dissoudre, et au lieu de cela, l'emmerdeur qu'était le Dragon Céleste, décida de mettre en place un tournoi. Sans notre accord, et à partir de je ne sais quelle idée saugrenue qui venait d'entrer dans son esprit machiavélique. Nous n'avions guère le choix, et étions dans l'obligation de participer. Le piège était parfait. D'ailleurs je pu sentir que quelque chose venait de pénétrer dans mon armure d'acide, recouvrant mes membres d'un élément quasiment invisible. Je n'aimais pas cette sensation, surtout que je ne savais pas ce que cela pouvait être, mystère que j’espérais percer avec mon esprit brillant, même si je n'étais plus aux commandes. Fuir était désormais impossible pour nos pauvres êtres. Les combats étaient planifiés, comme les membres qui allaient devoir s'affronter. Il pensait définitivement à tout, n'était presque jamais prit au dépourvu, cela en était presque terrifiant. Heureusement que Teach avait un certain talent pour réduire à néant les plans des gens trop sur d'eux, il était le seul à pouvoir anéantir cet ennemi.

Nous ? Nous allions devoir combattre, jusqu'à la mort s'abatte pour nous emmener au royaume des morts. Nos alliés commençaient à se battre entre eux, s'entretuant en hurlant ne plus contrôler leur corps. Étrange retournement de situation. Infectés contre ceux qui ne l'étaient pas. C'était les mots de Marde, je n'inventais rien. Intéressante révélation. Il y avait donc des infectés. Il me semblait, par simple supposition, que ces derniers étaient ces mêmes qui ne contrôlaient pas leurs mouvements. Cela avait du sens. Je ne connaissais qu'une personne capable de telle prouesse. Donquixote
Doflamingo. Un pirate connu pour son rôle dans la pègre, et son affiliation avec l'un des Empereurs, Kaidou. Il faisait parti des premiers alliés de Marde, comme Teach avant que l'alliance sombre soit briser. Il était sûrement encore là, à ses côtés, à manipuler tous les ennemis à l'aide de son fruit du démon. Nous étions presque ainsi presque tous sous un contrôle extérieur, ce n'était pas l'hypnose, mais un contrôle total du corps, et cela ne pouvait être que par la capacité de Doflamingo.

Dans le tournoi, j'allais devoir affronter un des membres de l'équipage, un des nouveaux qui faisait ses preuves, Izaya. J'étais son lieutenant, et son adversaire, vraiment amusant. J'avais normalement des responsabilités vis à vis de mes subalternes, et je devais veiller à ne pas les tuer pour le plaisir, là je n'avais pas le choix. Je pouvais prendre un sacré plaisir à lui faire du mal. Je n'allais pas m'en vouloir, sachant que je ne pouvais lutter. Le Dragon Céleste avait de l'humour pour préparer ce genre de combats entre camarades Mon corps s'élança dans sa direction dès que Marde eut fini de nous narguer., et je lui envoya une vague d'acide Je ne me contrôlais pas. Déjà que j'avais cédé mon esprit à la bête, Doflamingo venait de s'approprier ce qu'il me restait, mais j'avais toujours mon acide, la vague d'acide venait de ma part. Ce qui suivit, par contre, venait du marionnettiste. Ma lame d'acide de la main droite, attaqua Angela qui n'eut pas de difficulté à esquiver. Quel lâche. J'aurais préféré affronté le marionnettiste ou le fainéant de l'ombre, au moins j'aurais passer un bon moment. On ne pouvait décidément pas se battre équitablement contre les forces de Marde, c'était assez dommage, car il y avait, il y a quelques minutes, une chance de victoire pour notre camp anti-Tartaros. Moi qui voulait m'amuser, j'étais manipulé. Triste sort. J'allais me battre à fond, et si Doflamingo pourrait essayer de limiter mes mouvements, j'avais l'acide pour inverser l'effet. Mon nectar divin, qui m'entourait, prenait donc un apparat corrosif, comme celui que j'avais envoyé sur le métal de la demoiselle avant de le faire disparaître, mais là, afin de tester les limites de son contrôle. Je n'allais pas me laisser manipuler longtemps. Je pouvais le garantir. Mon liquide était démoniaque, et je comptais bien exploiter la beauté de son pouvoir afin d'être de nouveau libre. Je croyais en lui, et les ficelles du marionnettiste seraient dans peu de temps, de l'histoire ancienne.

"Ahahah amusons nous ! Izaya ! Angela ! Jouons ensemble !"
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event Majeur Tartaros n°4   Dim 4 Déc - 23:46

Lane MélinaLieutenant colonel
Lieutenant colonel
avatar

Messages : 128

Navigation
Doriki:
1661/6000  (1661/6000)
Fruit du Démon: -

Accompagnée de la femme-poisson encore immobile et muette pour le moment, Mélina faisait de son mieux pour assurer tout comme Lucci était en train de le faire. Il n'hésitait pas à rentrer dans la bataille alors que pourtant il combattait d'éventuels alliés contre Tartaros. Le pouvoir de Marde était vraiment troublant, si c'était bien lui le responsable de ce changement de camp soudain et apparemment involontaire à en croire Shiraho. Par chance de son côté elle n'avait pas été affectée, sans doute parce qu'elle avait déjà fort à faire avec deux d'entre ses sbires, et pas deux des plus faciles à vivre. Dans le coin gauche il y avait la vice-amirale capable d'affecter la mémoire des gens autour d'elle pour effacer sa présence, et dans le coin droit Hancock auto-proclamée la plus belle femme du monde qui avait pourtant le pouvoir de convaincre le monde entier avec son pouvoir. Toutes deux n'étaient pas à prendre à la légère, d'autant plus si elles maîtrisaient le fluide, ça risquait d'être une bataille d'une difficulté extrême.

Maintenant que le combat avait débuté, Mélina pouvait voir l'étendue de la puissance des deux demoiselles en temps réel, plus en simulation. Si elle n'avait pas de quoi s'opposer à un vice-amiral, elle comptait bien jouer son rôle jusqu'au bout, à savoir donner une image forte de la marine, se battre jusqu'à ce que son corps cède sous son propre poids. Ainsi le terrain était posé, épineux et électrifié, il ne restait plus qu'à voir ce qu'allaient faire les deux princesses. De son côté, Braiya semblait rester en retrait, comme si elle attendait de voir si Mélina pouvait vaincre un grand corsaire. Si tel était le cas, elle gagnerait alors le droit de l'affronter, ce qui était un peu orgueilleux mais typique de l'entourage de Marde, lui-même venait de faire la même chose. Apparemment la demoiselle de mauve vêtue était indignée profondément par la façon de combattre de l'adjudante-chef, peut-être trouvait-elle les filets moches et l'électricité dangereuse pour ses cheveux. L'ennui c'était que là il s'agissait d'un combat, Mélina se moquait bien d'être la plus belle ou avec le plus beau pouvoir qui soit. Vaincre était sa seule priorité, ou au moins bien amocher, avec l'aide de la femme-poisson, si jamais elle était encore présente dans le vrai monde.

Sans plus attendre, Hancock de vengea en tirant plusieurs "pistol kiss" avec son index, le pouce relevé comme pour mimer un pistolet. Par chance la demoiselle était imperméable aux projectiles, elle les laissa simplement passer à travers son propre corps devenu filet aux seuls endroits concernés par les flèches de coeur. Elle pouvait bien essayer de s'approcher, mais ce serait bien peu judicieux de se jeter ainsi dans la gueule du loup alors qu'elle ne savait rien de ses compétences au corps à corps. Certes son pouvoir ne lui avait pas échappé et elle avait à peu près tout découvert par cette attaque de haut niveau, mais il restait encore à la vaincre. Pendant ce temps, Mélina continuait de projeter des filets du même genre que celui au sol afin d'emprisonner l'impératrice serpent, même si elle maîtrisait le fluide. Heureusement elle ne semblait pas lui causer le moindre souci, même si elle avait fait évoluer sa technique en "pistol gatling" sans doute pour tester la limite de ses contres. Cependant ce fut également un échec, même pour la femme-poisson qui par chance ne se trouvait pas derrière l'adjudante-chef.

Ce n'était apparemment pas nécessaire pour la mettre en difficulté, mais Hancock décida tout de même de tenter le coup en s'approchant. Après tout on lui avait déjà rapporté qu'elle avait pétrifié des soldats avec ses jambes rien qu'en les touchant. Le fait d'être une femme ne l'immunisait pas forcément à la pétrification, son pouvoir devait être assez évolué pour séduire tout le monde capable de voir et d'entendre. De son côté, l'officier essayait tant bien que mal de saisir ses jambes en prolongeant les mailles de son filet terrestre dans la troisième dimension en hauteur, mais son agilité l'empêchait d'être prise. Elle sautait aussi régulièrement, ce qui l'empêchait de l'agripper rapidement, ce qui allait poser un problème. Hancock ne désespérait pas et tentait même une approche directe, abattant sa longue jambe vers la tête de la demoiselle. Par chance elle eut le réflexe de se protéger avec un filet autour de son bras, malgré qu'il ne soit pas immunisé aux épines comme pour l'électricité. Curieusement sa jambe n'avait pas souffert beaucoup, sans doute à cause du fluide offensif qui renforçait sa défense. De son côté, elle était privée de défense car son filet de protection de dernier recours était parti en miettes au lieu que ce soit son bras directement. Elle n'était pas facile à encaisser la corsaire.

Malgré tout Mélina n'abandonnait pas, elle profitait de chacun de ses coups pour se protéger avec les deux bras par un filet appelé à la dernière minute. À chaque arrêt de Hancock, des mailles de filet essayaient de l'arrêter par les pieds, ce qui la faisait sauter en retrait pour éviter de se faire avoir. Il en allait de même si elle s'arrêtait pour lancer son "mero mero beam", elle tomberait en arrière et se raterait. De plus elle pouvait commander à ses filets d'agripper l'impératrice par autre chose que les jambes, le cou ou les bras pouvaient être touchés. Cependant alors qu'elle était dans une position statique, elle se mit à changer de stratégie, priant Mélina de l'épargner en rougissant, regroupant ses mains au niveau de son menton. L'adjudante eut une soudaine hésitation et fit reculer ses maillons, sentant son coeur battre plus fort. C'était vraiment un pouvoir effrayant, n'importe qui succombait à ses charmes, même une femme qui pourtant n'avait jamais éprouvé de sentiments pour une du même sexe. Par chance elle savait comment contrer le désir qui tenaillait son coeur, Momonga avait eu la même expérience. La demoiselle fit alors un pas en arrière, laissant la base de son pied se faire percer par une épine en métal, ce qui chassa pour de bon ce désir.

Il avait fort à parier que le combat allait trouver son dénouement très rapidement, car le moindre instant d'inattention pouvait mener à une victoire totale. Si Mélina se laissait distraire, elle pouvait subir une pétrification intégrale, et si Hancock stoppait plus d'une seconde de bouger, elle se faisait attraper et ce serait la fin pour elle également. C'était ce qui poussait l'officier de la marine à achever ce combat à chaque fois que l'impératrice se lançait au corps à corps. Malheureusement dans la pratique, c'était toujours plus difficile que dans la théorie, et la demoiselle éprouvait beaucoup de mal à la toucher tellement elle était agile même dans les airs, alors que pourtant elle ne volait pas. La seule solution était de se sacrifier pour pouvoir l'atteindre sans qu'elle batte en retraite. Ainsi Mélina attendit que Hancock lance une nouvelle attaque tout aussi brève que la précédente, encaissant volontairement un coup de jambe au prix des siennes qui n'allaient pas tarder à flancher à cause de son offensives puissantes. Mais alors que l'impératrice récupérait de son propre élan, Mélina lui saisit le sol de sa robe pour venir l'enlacer. Elle en profita pour ramener ses bras en arrière afin de décider de sa position finale.

Maintenant qu'elle était à sa merci, la corsaire pouvait sentir un filet de la taille de l'adjudante-chef s'emparer de son corps rapidement, tandis que la demoiselle la dépassait sans relâcher son étreinte, jusqu'à se désolidariser du filet qu'elle venait d'incarner avec son propre corps. Une fois cela fait, Mélina serra le filet assez fort pour que les épines électrifiées se plantent dans sa peau et sa robe, assez pour qu'elle ne puisse plus faire le moindre mouvement. Elle essaya tout de même de l'attendrir en la suppliant de nouveau, mais ça ne fonctionnait pas car la douleur ne cessait pas de parcourir son corps. Ses pieds étaient une fois de plus poignardés par ses propres épines, et son bras avait commencé à s'effriter, même si elle ne sentait rien sur le moment, à part le durcissement. Elle ne prit cependant pas l'initiative de l'étrangler pour la faire s'évanouir, de peur de subir la grave blessure dans un moment où il valait mieux ne pas flancher. Une hémorragie était bien la dernière chose qu'elle voulait, même si elle n'osait plus se servir de son bras blessé de peur qu'il se brise comme la pierre qu'il était partiellement devenu. Il ne restait plus que Braiya à vaincre désormais, mais l'espoir se faisait rare après avoir autant encaissé de la part de Hancock.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event Majeur Tartaros n°4   Lun 5 Déc - 21:49

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1104

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

L'optimisme du début de combat s'effritait légèrement à la phrase de Shiraho. Pas que Lucci était trop stupide pour le comprendre seul, mais il se concentrait davantage à la lutte tandis que le Supernova, lui même emprisonné et plus pressé d'annuler le combat que de le mener, avait été dans une meilleure position pour le remarquer.
Oui, même assommé Shiraho pouvait encore servir de pantin, tout comme Ookami. Ce ne serait pas des pantins extrêmement dangereux, tout bon à griffer et frapper selon la vitesse du manipulateur caché. Mais suffisamment importunants pour empêcher Lucci de se concentrer sur Seira. Il fallait réfléchir...

Pour le moment, le champion du CP fonça droit sur le zoan. La peau de celui-ci était insensible aux attaques à distance, c'était une sacrée armure... Cependant, ce ne serait pas un barrage suffisant. Un saut plus loin, Lucci saisit chacun des bras de Shiraho, les empêchant de le griffer en serrant chaque avant bras d'une de ses mains tâchetées, et poussa en avant pour le faire reculer. Cela ressemblait au combat de deux sumos, l'obésité au moins et l'animalité en plus. L'homme dragon disposait de moins de force cependant, et reculait doucement face à la pression des deux bras de l'homme léopard. Celui profita de leur proximité pour s'exprimer entre ses crocs à un faible débit, que ne percevrait ni Seira ni un autre.

-Tu as raison, il semble que ce ne soit pas innocent. Il est possible que la seule issue pour les ennemis des pantins est de réduire ceux-ci en bouillie. Avec ça, les pantins n'auront pas le choix de lutter de toute leur force pour leur survie.


Il ne pouvait cependant tout à la fois engager la conversation et se battre avec tout le monde, et un soudain coup de fouet lacéra son bras. La femme au nom de loup venait de lui faire une entaille. Avec un léger grognement de douleur, l'agent s'expédia avec le Soru. Puis il revint à l'assaut contre Ookami : il la saisit sans mal à l'aide de sa nette supériorité au combat. Mais elle semblait dopée par la vitesse de celui qui la contrôlait, ce qui lui permit d'envoyer un petit coup de poing à la tête de Lucci. Un peu douloureux, mais encore dérisoire, il en faudrait bien plus pour l'assommer. Cependant, la louve semblait finalement vouloir négocier elle aussi. Néanmoins elle s'excusait de l'attaquer, ce n'était pas sans humour, alors qu'elle l'avait un peu plus tôt attaquée avec la ferme intention de l'atteindre. Pourtant, même si elle ne prenait pas le temps d'expliquer pourquoi elle voulait être projetée sur cette flaque, elle offrait de ne plus l'attaquer volontairement. Était-ce un piège ? On avait bien peu de temps pour réfléchir dans l'action.

-Au vu des circonstances, je te laisse une chance. Fais ce que tu souhaites pour cette fois.


Et il balança Musume là où elle lui demandait, avant d'esquiver une nouvelle attaque de Shiraho. Se battre sur deux fronts demandait une concentration énorme et éreintante à la longue, mais l'espoir revenait, la situation allait peut être se déblo...

Un énorme coup de poing en plein torse le ramena à la réalité du ring. Seira ! La membre du Tartaros avait un de ces crochets... Lucci n'aurait jamais attendu une telle quantité de force venant de cette femme, celle-ci aurait suffit à changer une pierre en poudre. Il sentait sa gorge s'enflammer et le goût de rouille du sang que sa bouche crachait. Il resta cependant debout, toujours fidèle à son endurance. Le prochain crochet de Seira effleura la crinière de cheveux engoncés dans son poil de léopard. Mais pas le temps de reculer, cette fois un coup de griffe de Shiraho déchira sa chair au niveau de l'omoplate. Cela s'annonçait mal.

Ignorant la douleur Lucci se précipita en arrière à l'aide du Soru, pour voir courir vers lui à pleine élan l'espèce de boxeuse. Il attendit qu'elle soit assez proche pour actionner son Tekkai à pleine résistance. Elle lui décrocha un coup à pleine puissance sur sa cage thoracique. Le sol trembla, un trou se forma sous leurs pieds. Lucci sentit trembler chaque millimètre de son corps. Mais il parvint à tenir bon face à l'attaque, sans dommage. Entre le meilleur Tekkai du meilleur agent gouvernemental et la plus énergique attaque d'une des personnages clés du Tartaros, le premier avait remporté le round. Mais la guerre n'avait que commencée...


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event Majeur Tartaros n°4   Mar 6 Déc - 18:31

Marshall D. Teach☼ The King of Darkness ☼
☼ The King of Darkness ☼
avatar

Messages : 4528

Navigation
Doriki:
5235/6000  (5235/6000)
Fruit du Démon: Yami Yami & Gura Gura no mi





La fin est proche...

Du sang et de la sueur. Depuis le début voilà ce qui rythmait cette bataille. Sans oublier le destin. Cette force stupéfiante, omnipotente, rangée définitivement de son côté. A chaque fois, Teach échappait de peu à une bourde autrement mortelle pour qui que ce soit. Certains appellent cela de la chance, lui n’y voyait que l’action d’une main mystique, de quelque chose dépassant toute compréhension mais dont la protection ne faisait pas l’ombre d’un doute. Aujourd’hui encore, les ténèbres allaient l’emporter, grignotant encore un peu plus de terrain. Du terrain sur qui ? Sur quoi ? Sur tout, sans distinction. Barbe Noire luttait contre la Marine « lumière » protégeant le monde, mais aussi contre le mal tapis dans l’ombre. Il se considérait comme étant au-dessus de tout cela. Lui représentait le mal à la racine, ce mal archaïque, la nuit, l’ombre. L’ennemi des ennemis.

Lui seul règnerait sur ce monde. C’est ce qu’il se disait. C’est ce qu’il s’était toujours dit. En cette admirable soirée, il était convaincu qu’il le prouverait encore. A chaque pas qu’il faisait il voulait que le monde en tremble. Trop longtemps, tous n’avaient fait qu’ignorer son existence. En devenant pirate il avait toujours cru qu’il pourrait prendre cette vengeance. Montrer au monde entier ce que lui avait ressenti. Marde Guille n’était qu’un obstacle supplémentaire, nécessaire à cette irrémédiable ascension. L’histoire retiendrait ce nom, pas comme ayant été une menace mais comme ayant été une proie des ténèbres. Cela n’ajouterait qu’à son égo et à la terreur que représentait son équipage. Voilà pourquoi, alors même que l’ignoble gros lard était en proie à des ennemis rivalisant avec lui, il gardait le sourire. Ce n’est qu’une fois vaincus que lui pourrait asseoir d’autant plus sa puissance.

Devenir le meilleur sans affronter d’ennemi n’apportait aucune renommée. Au final ce n’était pas d’un homme que l’on avait peur mais des exploits qu’il avait réalisés. Le Yonkou le savait et c’était là sa motivation première. Quoi qu’il lui en coûte, il vaincrait, il survivrait, il rirait ! Ener, kizaru, Moria et Magellan, eux, n’en n’avaient pas l’envie. Les deux hypnotisés ainsi que l’homme-éclairs fondirent sur lui. Ne pouvant se protéger intégralement et attaquer simultanément, le barbu opta pour user une nouvelle fois de ses poings sismiques, fendant la terre et certaines attaques, jusqu’à même fendre un lourd nuage noir. Jusqu’alors il n’en menait pas large, sur face à la rapidité et à la létalité de l’amiral. Troué de toute part, suintant, haletant, son dernier assaut avait fait plier le genou à l’être démoniaque venu d’Impel Down mais les deux logias lui donnaient beaucoup de difficulté.

L’avait-il calculé ou bien n’était ce qu’un pur hasard, le nuage qu’il venait de fendre en deux dans le ciel obstrua la pâle luminosité lunaire plongeant une nouvelle fois le lieu de son affrontement dans un noir suffisamment prononcé pour qu’il fasse usage de l’éveil de son fruit. Ce dont il ne s’était pas rendu compte c’était qu’une bonne partie du champ de bataille général avait aussi été plongé dans l’obscurité rendant cet interlude plus dramatique encore.

Quelques minutes s’étaient écoulées. Toujours enveloppé dans la pénombre, Moria courait bruyamment en direction de son maitre. Il se savait en danger. Il avait vu ce qui venait de se produire. Une fois revenu devant la frêle silhouette du mage noir il dût s’y reprendre à plusieurs fois avant que son stress ne lui permette de s’exprimer clairement. Pour autant, aucune parole ne fut nécessaire. N’importe qui aurait pu comprendre ce qu’il s’était passé. Sans pouvoir se l’expliquer, comme lorsqu’un enfant savait qu’un monstre se trouvait sous son lit, le shichibukai savait qu’il était le dernier des nombreux adversaires de Barbe Noire à être encore debout. A l’orée de la forêt, là où le nuage avait marqué sa limite, une étrange matière était perceptible. Mouvante. Ce n’est que lorsque les vents décidèrent de mouvoir ce stratus que l’hideux capitaine pirate fut forcé de dévoiler ses traits.

Est-ce là tout ce que Marde pourrait lui offrir ? Déjà, un nouveau rire parcouru la plaie. Combien de temps s’était-il écoulé ? Qui restait-il debout ? Teach parcourait maintenant du regard cette plaine meurtrie. Qu’on lui amène ses prochains ennemis ! Il serait ravi de voir le sourire futile du prétendu stratège s’évanouir !




_________________
Doubles Comptes:
 

The Blackbeard Crew:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event Majeur Tartaros n°4   Mer 7 Déc - 18:50

Ookamino MusumeRévolutionnaire
avatar

Messages : 565

Navigation
Doriki:
657/6000  (657/6000)
Fruit du Démon: Kaji kaji no mi, le fruit du forgeron

Son fouet partit, entaillant le bras de Lucci et elle, elle s’excusa. Tu parle d’une louve, ennemis des Hommes. En plus elle venait de lui proposer un plan risqué, surtout pour lui. Lui redonner ainsi le contrôle sur son métal, pourrait être donner lieu à un très bonne effet de surprise. Mais, contre toute attente, son adversaire accepta.
La louve n’arrivait toujours pas à y croire. Cependant, la surprise ne lui fit pas perdre le nord. A peine eu-t-elle touchée le métal, que la matière se souleva du sol de chaque coté de la jeune fille. Tel des filet d’eau, avant de se refermer sur son corps. Les bras collé à ses jambes, il lui était impossible de bouger dans cette prison de métal. Elle ne pouvait plus se défendre, mais plus attaquer non plus. Enfin si elle pouvait toujours créer des piques à partir de sa 'flaque' mais, de un, l’attaque serait de coute distance et de deux, faire ça risquait de diminuer ses liens et elle ne pouvait pas prendre se risque.
A moins que… Elle pouvait créer une fine corde, pleine de piquant qui fouetterait le terrain, ouais, elle pourrait même atteindre Marde ! Sauf qu’actuellement, elle ne voyait absolument rien à part le ciel. Bon… Ne restait plus qu’a attendre…

Dire que la louve détestait être enfermée, était un euphémisme. Elle avait été en prison une fois et jamais, jamais elle ne voulait recommencer ça. Et voilà qu’elle se clouait elle-même au sol. Il y a quelques temps, si on lui avait demandé de choisir entre être contrôler par un humain ou être emprisonné, elle aurait choisit la mort. C’était il y a longtemps. Elle avait changée depuis, beaucoup plus qu’elle n’aurait du. Elle c’était attachée à des humains, et aujourd’hui l’idée de les abandonnés, de mourir loin d’eux la terrifiait. Et puis il y avait ce Marde, le louve voulait se venger.
Enfin, pour rien au monde, elle ne laisserait son cadavre au main du marionnettiste. Sauf peut-être pour sa meute. Elle sourit et ferma les yeux. Il fallait qu’elle aide ces humains. Il fallait qu’ils sortent de la vivant, qu’il s’entraident en unissant leur force et leur pouvoir. Mais comment faire ça, alors que la moitié était contrôlés?
De ce qu’elle avait vu tout à l’heure, l’Humain au pouvoir noir, semblait bien s’en sortir, pour combien de temps ? Et les autres ? Il fallait qu’elle analyse le terrain, avec son odorat et son ouïe. Si elle y arrivait, si elle pouvait aider, rien qu’un peut, elle pourrait rentrer fièrement chez elle.

Musume c’était soustraite temporairement à l’emprise du flan-rose. Mais pour combien de temps ? Y aurait-il des représailles ? A vrai dire, la louve n’avait absolument pas songé à une telle possibilité, et ne semblait pas vraiment prendre au sérieux le danger qu’elle pouvait rencontrer allongé ainsi, en plein milieu d’un champs de bataille…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event Majeur Tartaros n°4   Mer 7 Déc - 21:49

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3277

Navigation
Doriki:
2517/6000  (2517/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Ce combat était fondamentalement déséquilibré. Même s’il essayait de nous assommer, je ne pouvais m’empêcher de penser que Lucci était en train de se retenir pour ne pas nous tuer purement et simplement. Il était connu pour ses assassinats, mais il avait au moins la décence de ne pas vouloir rentrer dans le jeu de Marde. C’était tout à son honneur, mais nous assommer ne suffira pas. Bon, pour Musume, ça pouvait être utile, puisqu’elle usait de ses pouvoirs (du moins je ne pense pas que créer un fouet comme ça soit naturel) pour se battre. Elle s’était vite ravisée en se prenant des coups, tandis que j’essayais de raisonner Lucci sur l’inutilité de ce but. Peut-être qu’il le sait, je n’en savais rien. Mais je voulais m’en assurer. Et puis, dans ma situation, j’avais tout le temps que je voulais pour réfléchir à la situation. Malheureusement, malgré ce temps, je n’arrivais pas à trouver de solution. Et les coups récurrents n’aidaient pas à ma concentration. Finalement il m’immobilisa, prouvant qu’il avait nettement plus de force que moi, ce qui ne m’étonnait pas le moins du monde. Mais plus important, il en profita pour parler à voix basse, pour que Seira n’entende pas ce qu’il disait. Il en était bien conscient, mais il pensait également que la situation ne donnait qu’une issue possible. C’était fort probable.

    « Ouais. On subit ça juste pour réduire les effectifs des ennemis de Marde… »

    Mais la conversation coupa court quand Musume s’attaqua au léopard, le forçant à battre en retraite en me libérant, ce qui fit que mon corps se remit tout de suite en chasse. Pendant ce temps je réfléchissais. Ce n’était pas ma matière favorite, quoique les deux ans passés à Alabasta m’avaient appris à méditer un peu seul, mais il fallait qu’on trouve un truc. Musume, elle, avait trouvé une solution. Lucci lui accorda l’attaque qu’elle souhaitait, qui l’abattit au sol sur une flaque de métal que je n’avais même pas vu. Le métal s’activa pour la recouvrir, l’enfermant dans un tombeau de fer qui l’empêchait désormais d’attaquer. Bien vu. Dommage que je ne puisse pas faire ça avec mes pouvoirs à moi. Pendant ce temps, j’avais lancé une attaque qui ne servit que de diversion pour Seira, qui se lançait enfin sérieusement dans le combat. Et là, l’issue allait probablement différer. Le coup qu’elle porta à Lucci sembla porter ses fruits, le faisant cracher du sang tandis que mon corps en profitait pour lui porter une attaque supplémentaire. J’étais partagé entre la joie de me dire que si on le battait, on me libèrerait peut-être, et le fait que je ne souhaitais pas que ça finisse comme ça. Il avait beau faire partie du gouvernement mondial, il semblait avoir un minimum de droitesse.

    De nouveau, un assaut entre les deux mastodontes qui se termina en creusant le terrain. Aucun des deux n’avaient bougé, mais mon corps en profitait de nouveau pour venir lacérer le dos de Lucci. Cependant, cette fois-ci, mes griffes ne passèrent pas. Lui aussi avait un moyen de se rendre insensible aux attaques physiques ? Enfin, sauf celles de Seira. Mais du coup, s’il pouvait maintenir cet état, et Musume étant au sol… Ca voulait dire qu’il suffisait de s’occuper de Seira. De l’aider à la mettre à terre. Mais comment je pouvais l’aider… Je sais. Je redevenais humain lors de mon attaque suivante, empêchant au passage mes griffes de faire leur œuvre. Pour accompagner ma transformation, je devais être convaincant.

    « Seira a l’air de te faire galérer. Je préfère ne pas en rajouter avec des griffures. »

    Qu’importe ce qui me contrôlait, si c’était doué de conscience, il devrait n’y voir que du feu. Je refusais de me battre depuis le début, ce n’était que l’évolution logique des choses. Quant à Lucci, il me ménageait de toute façon. J’étais prêt à prendre des coups s’il le fallait, mais pour arranger les choses, il fallait d’abord que je l’aide avec Seira. Moi aussi je pouvais user de mes pouvoirs intelligemment. Ca risquait de me fatiguer si je devais répéter l’action trop souvent, espérons que l’homme-léopard soit réactif.

    Je commençais donc à me battre toujours contre mon gré avec mes poings et mes pieds. Je prenais quelques coups pour m’envoyer bouler, mais la douleur était soutenable. Il fallait que je reste concentré sur ma tâche. Et finalement, l’occasion vint. Seira et moi lancions une attaque conjointe, nous plaçant l’un à côté de l’autre. A cet instant, je me transformais de nouveau en demi-dragon, lançant sans attendre ma queue, qui répondait enfin à mes ordres, s’enrouler autour de la jambe de Seira pour la déstabiliser. Sa course s’arrêta, et elle commença à tomber en arrière sous le mouvement de mon corps qui la tenait.

    « Vas-y, profites-en ! »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event Majeur Tartaros n°4   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Event Majeur Tartaros n°4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Event Majeur Tartaros n°4
» La cité d'Atlantide [Event Majeur]
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-