AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ? (ft. Sefra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ? (ft. Sefra)   Mer 26 Oct - 20:52

Akaï Hana Blue Fire
  Blue Fire
avatar

Messages : 96

Navigation
Doriki:
680/6000  (680/6000)
Fruit du Démon: Fruit du plasma

Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ?

feat. Cherry & Sefra







Une honte ! C’est une véritable honte que vient de subir le Cipher Pol 8. Et pour cause, ce fichu Ryu avait laissé vivant un de ses satanés révolutionnaires. Vraiment nul ce gamin, tch ! Je dois en plus passer derrière lui pour réparer les pots cassés. Autant vous dire que j’avais particulièrement les nerfs pour me rendre jusqu’à Boya. Il y avait un petit moment que je n’avais pas pris le bateau, suite à une longue mission d’espionnage, le Tartaros était sur la sellette depuis un moment, je ne serais pas étonnée de voir sa chute dans les mois qui viennent.

Je regardais au loin, alors que l'île commençait doucement à se dessiner, prenant peu à peu plus de taille. Je me demandais à quoi je devais m'attendre sur cette île. De ce que j'avais entendue, elle n'était pas vraiment ce qu'on pouvait appeler accueillante, la flore était même particulièrement hostile. Mais bon, rien qui ne me faisait peur. J'attendais donc patiemment que le bateau accoste à la rive (si je peux appeler ça comme ça), avant de prendre mes armes et de sauter à terre. Je constatais rapidement que l'île était en effet recouverte d'une végétation luxuriante. Tous mes sens étaient en alerte, alors que je cherchais ma proie. Je savais de source qu'elle se trouvait ici.

Je m’avançais à un rythme régulier entre les plantes, qui parfois se révélait…. Agressive je vais dire, le tout sans le moindre bruit. Heureusement qu’il ne faisait pas non plus une chaleur étouffante sur cette île, sinon j’aurais eu un peu plus de mal. Je continuais ma progression jusqu’à ce qu’un bruit attire mon attention. Je m’arrêtais de marcher le temps d’être sûre d’avoir bien entendue. Oui, c’était bien un être humain, mon odorat me le confirmait. Je préparais mes armes, prête à attaquer d’une seconde à l’autre….



made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ? (ft. Sefra)   Mer 9 Nov - 16:57

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ?»



Me voilà enfin tranquille, je venais de subir de rude combat quelques jours plus tôt donc un peu de repos ne me ferait pas de mal, on m’avait chargé d’escorter de simples marchands pour les bienfaits de la révolution, rien de bien compliqué en soit donc c’était forcement du repos.

On arrivait sur l’île en question, il s’agissait de Boya une charmante petite île en soit … Non je plaisante c’était une île dangereuse qui ressemblait à une fleur et comme par hasard toute la verdure de cette île était carnivores ou simplement dangereuses ! Quand je reverrai Dragon à mon retour il va m’entendre !

Nan mais sérieusement je lui demande simplement des missions reposantes et voilà où il m’emmène, j’en ai marre du danger, laissez moi en paix c’est pas trop de demander, bref les marchands partaient faire leur mission et pendant ce temps je partais en direction de cette forêt, autant se dégourdir les membres après un si long voyage, même si je devais combattre ces plantes qui n’étaient pas du tout rassurantes.

Je suivais simplement un chemin tout tracé puis je me faisais agressé par ces foutues plantes, j’avais arrêté de compter le nombre de pantes que j’avais déraciné à cause de leur aggression consécutives, j’en rigolais même car cela me faisait penser au travail de jardinier, n’empêche le nombre d’os que je pouvais croiser sur mon chemin, il y avait décidement beaucoup d’inconscient pour venir là dedans.

Alors que je continuais ma marche, je remarquais que beaucoup d’autres fleurs ou plantes avaient été coupés, pas à main nue mais avec une arme tranchante, peut-être qu’il y avait quelqu’un dans cette forêt, je voulais donc àtout prix à voir cette personne et comment elle se débrouillait.

La seul chose que j’espérais c’est que ce n’était pas un autre ennemi assez fort pour me faire regretter cette journée qui devait se passer sans encombre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ? (ft. Sefra)   Ven 18 Nov - 23:21

Akaï Hana Blue Fire
  Blue Fire
avatar

Messages : 96

Navigation
Doriki:
680/6000  (680/6000)
Fruit du Démon: Fruit du plasma

Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ?

feat. Cherry & Sefra







Je m'arrêtais durant quelques secondes, tous les sens en alerte, particulièrement l'ouïe, à travers cette épaisse végétations il était plus dur de distinguer quelque chose. J'espérais partir au plus vite de cette île, il y avait des affaires plus importantes à régler que la simple élimination d'un révolutionnaire. Le Tartaros vivait ses derniers jours et le Cipher Pol était bien évidemment sur le coup. Alors, quand on m'avait envoyé à la poursuite de ce gamin (qui avait quand même réussi à éliminer un de nos agents soit-dit en passant...), je dois bien envoyer que je l'avais plutôt mal pris...

Alors que j'écoutais attentivement ce qui se passait autour de moi, jeu la confirmation qu'il y avait bel et bien quelqu'un non loin. D'un bond agile, je me projetais dans les airs, à plusieurs mètres du sol, avant d'atterrir sur une branche d'arbre, une main posée sur le tronc. Ma respiration était minime, je restais complément immobile. Je restais à l'affût du moindre mouvement, du moindre bruit, tel un prédateur perché dans son arbre, près à bondir sur sa proie.

D'ailleurs cette dernière ne mit pas bien longtemps à pointer le bout de son nez. Je le regardais en contre-bas, les yeux luisants à la pensée du massacre que j'allais faire. Je le laissais me dépasser de quelques mètres alors que la piste que j'avais laissée s'arrêtait subitement. Il avait l'air plutôt jeune, même pas la vingtaine si ça se trouve. Alors que je me trouvais à présent dans son dos, je me laissais glisser à terre, faisant à peine frémir l'air.


-Alors gamin, on est perdu ? Dis-je d'une voix à la fois provocatrice et sensuelle.

Ba quoi ? J'aime bien laisser une dernière bonne impression à mes victimes ! Je le regardais droit dans les yeux, un sourire en coin aux lèvres alors que ma main droite était posée sur le manche de mon épée. De toute façon je pense que je n'aurais même pas à m'en servir durant ce combat !



made by guerlain for epicode


Dernière édition par Sinister Cherry le Dim 27 Nov - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ? (ft. Sefra)   Sam 19 Nov - 17:28

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ?»



Je continuais mon chemin et j’avais remarqué des traces de pas qui se faisaient de plus en plus voir, je les suivais donc et remarquais qu’elles avaient disparus d’un coup, j’étais à moitié étonné car je me doutais d’un piège à proximité. Je restais donc avec mes sens en éveil puis d’un coup j’entendais une voix féminine dans mon dos, je me retournais donc et je voyais une femme à terre, comme un animal prêt à bondir sur sa proie, elle avait également un sourire en coin et sa main paré à prendre son arme.

-Oh non encore une femme, j’en ai vraiment marre de me retenir ! Ich style : Seminā !

Dis-je d’un ton dépressif, puis je sortais ensuite les os de mes bras et courrais dans sa direction car la première règle d’un proie est de ne pas fuir et en profiter pour la surprendre, j’arrivais à peine vers elle qu’elle sortait son arme pour peut-être contrer mon coup d’os .

-Désolé mais c’est pas une fille comme toi qui va me surprendre en se prenant pour un prédateur, et c’est du réel gâchis qu’une jeune femme aussi ravissante que toi s’en prenne aussi lentement à sa proie, j’aurai pensé que tu avais plus de rapidité, jeune demoiselle Cherry.

Je connaissais déjà son nom par le biais de Ryusaki juste avant sa mort, il me parlait d’une membre assez forte pour rivaliser avec lui et de me méfier d’elle lorsque je la verrai, il m’a également indiqué sa couleur de cheveux, sacré Ryusaki il a toujours voulut rendre mes combats plus simple.

Il était donc aisé de penser de voir une femme aux cheveux rouges prêt à vous attaquer s’appelée Cherry, je tenais sans doute un effet de surprise même aussi infime soit-il, mais un avantage en l’occurrence.

-Que me veux-tu petite Cherry, venger ton ami ? Alors que tu devrais t’occuper de tes affaires et même de personne moins forte que toi vu que tu es une assassin du Cipher Pool donc dans un combat long tu n’aurai aucune chance.

J’espérais la raisonner pour éviter un maximum les dégats de cette jeune femme et des miens car même si je me savais un cran au-dessus on est jamais à l’abri d’une surprise en plein combat, Ryusaki m’avait seulement indiquer sa couleur de cheveux et son nom mais pas ses techniques donc elle avait peut-être un atout majeur à utiliser contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ? (ft. Sefra)   Dim 27 Nov - 15:49

Akaï Hana Blue Fire
  Blue Fire
avatar

Messages : 96

Navigation
Doriki:
680/6000  (680/6000)
Fruit du Démon: Fruit du plasma

Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ?

feat. Cherry & Sefra







Oui ! Je ne m'étais pas trompée, mon instinct de chasseur avait encore (comme toujours en fait) eût raison. J'étais atterris quelques mètres derrières ma proie, sans aucun bruit, pas même un frémissement de feuille. On aurait facilement pu croire qu'avec un fruit du démon comme le mien, le plus grand prédateur terrestre, je sois beaucoup plus... bourinne, disons. Mais non, il ne faut jamais se fier aux apparences avec moi, je peux être aussi discrète que foncer tête baissée dans le tas !

Alors que j'avais demandé à ma cible s'il était perdu, il se retournait avant de dire « Oh non, encore une femme », non mais, ça veut dire quoi ça ?! Et pourquoi retenir ses coups ? Il retient ses coups contre une femme ? Non mais quel goujat ! En tout cas, il serait complément fou de se retenir contre moi, ça ne fera que réduire son temps de vie.

Juste après ça je le vis faire sortir des os de ses bras. Ah ! C'est plutôt pratique, mais des os, ça se casse ! Et même si son fruit lui donne des os plus dur que la moyenne, j'arriverais toujours à les lui broyer ! Il courrait dans ma direction, mais il était beaucoup trop lent, dommage pour lui, il avait l'air plutôt prometteur... Mais j'étais sur son chemin... Il se prenait en plus pour quelqu'un de plus rapide que moi ! Ahah ! La bonne blague ! J'ai reçu un entraînement physique dès mon plus jeune âge ! S'en était presque navrant qu'il se croit supérieur à moi !

Avant même qu'il n'arrive à ma hauteur, j'utilisais le Soru pour me retrouver juste derrière lui. Il parlait beaucoup trio ce gamin, à gaspiller son souffle comme ça, il se retrouvera bientôt incapable de se battre. Quel idiot ! Personne ne lui à jamais appris qu'il y a un temps pour tout ? Et que blablater pendant que l'on se bat, c'est complètement stupide ! Je bondis avant de lui décocher un coup de pied rotatif en pleine tête, alors que j'étais dans son dos.


-Tu parle trop, t'es trop lent et je ne supportais pas cet abrutit de Ryu, dis en retombant gracieusement au sol.

Il pensait que les assassins du CP ne pouvaient pas se battre longtemps. Mais quel niais ! J'avais une force démesurée grâce à mon fruit du démon, une rapidité exacerbée, une agilité hors norme et une endurance à toute épreuve. Ce n'est pas pour rien que le Ciper Pol regroupe uniquement l'élite, le fin des fins des assassins, sauf ce nul de Ryusaki bien sûr... Et lorsque je partirais d'ici, son cœur aura cessé de battre et puis sinon, les animaux sauvages ou les plantes finirons le travail.


made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ? (ft. Sefra)   Lun 28 Nov - 20:24

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ?»



Bon malheureusement les choses ne se passaient pas comme prévu, non seulement j’avais loupé mon coup, qui étais un coup de chauffe je tiens à le préciser, mais en plus elle m’avait frappée d’un coup de pied en pleine tête, cela me faisait reculer de quelques pas d’elle, puis je la regardait dans les yeux pour ensuite me faire craquer le cou.

-Aïe ça pique un peu ma jolie, pourquoi tant de haine dès le début d’un combat, certes je voulais te planter mais c’était pour voir ta vitesse d’exécution.

Je pensais sincèrement mes mots mais une chose ma perturbait, comment ça se fait qu’une femme comme elle face un coup aussi puissant, certes ça ne m’avait pas trop fais de dégats mais quand même c’est assez surprenant.

Après avoir fais craquer mon cou je courrais dans sa direction avec une plus grande vitesse que mon attaque précédente et mon os droit prêt à en découdre avec son corps, rien de bizarre là-dedans je vous rassure bande de coquin, cette fois-ci si elle l’esquivait je n’aurait qu’à aller encore plus vite au prochain coup, ah sacré Ryu c’est grâce à toi si je peux rivaliser avec votre technique de rapidité, même si dans mon cas cela m’épuisera beaucoup plus qu’elle car elle avait dût s’entrainer toute sa vie ou presque pour arriver à une vitesse comme le Soru, de plus en plus impressionant.

Je pouvais augmenter ma vitesse mais pas trop non plus, il y à des limites aux corps humains malheureusement, et il y avait également le fait de voir si ma vitesse actuel pourrait suffir à la mettre dans un état critique ou simplement faire en sorte qu’elle montre toutes ses compétences.

Bref notre combat risque d’être aussi long que celui avec Ryu mais néanmoins pas sans intérêt, cela va sans doute me rendre plus fort peu importe la victoire ou la défaite qui nous attendaient.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ? (ft. Sefra)   Mer 30 Nov - 21:47

Akaï Hana Blue Fire
  Blue Fire
avatar

Messages : 96

Navigation
Doriki:
680/6000  (680/6000)
Fruit du Démon: Fruit du plasma

Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ?

feat. Cherry & Sefra







Je me demandais vraiment comment ce gamin aussi faible avait pu tuer Ryusaki... J'avais évidemment réussit à porter mon coup de pied à la tête, cela l'avait fait reculer de quelques pas. Suite à cela il se retournait, me regardant dans les yeux avant de se faire craquer les os du cou. Il me demandait pourquoi j'avais tant de haine envers lui dès le début de notre combat. Il ajoutait que oui, il avait voulu me planter, mais que c'était pour voir ma vitesse d'exécution. Ahah, la bonne excuse tient ! Il ne pouvait pas plutôt admettre que j'étais bien plus rapide que lui ? Pour qu'on en finisse tout de suite ? Je répondais donc à sa question :

-Je dois te tuer, c'est aussi simple que ça, dis-je d'un ton totalement dépourvu d'émotion.

Suite à ça il se remit encore à courir dans ma direction. La première fois ne lui avait pas suffit ? Quand allait-il comprendre qu'il n'arriverait pas à rivaliser avec moi niveau vitesse et force ? Je jetais un rapide coup d’œil en haut, avant même qu'il n'arrive à ma hauteur. À peine un fragment de seconde avant qu'il ne puisse me toucher, je sautais en l'air, agrippant la branche qui se trouvait au-dessus et balançais mes jambes en avant pour lui frapper violemment en plein torse avec mes deux pieds collés l'un contre l'autre, prenant garde à son os qui sortait de son bras.

Il allait vraiment finir complètement à bout de souffle alors que mon brushing serait toujours aussi impeccable. Je lâchais la branche et alors que j'étais en train de retomber au sol, je dégainais un de mes couteaux de lancer qui était accroché à ma cuisse avant de lui lancer sur la jambe droite, en plein sur le mollet. Si j'arrivais à le toucher à une des jambes, son sort sera définitivement scellé.



made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ? (ft. Sefra)   Mar 13 Déc - 21:02

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ?»



Vu son regard je savais qu’elle ne me croyait pas quand au fait que je puisse augmenter ma vitesse, rien de plus normal après tout sinon je ne servirai très vite à rien durant mes combats, puis elle me répondait d’un air assez effrayant car aucune émotion ne ressortait de ses mots, elle devait me tuer, comme si c’était une obligation, ce n’est pas une raison valable, elle aurait put beaucoup plus argumenter.

Mon second coup n’avait évidemment pas porté ses fruits, elle l’avait esquivée au dernier moment, peut-être pour essayer de m’intimider mais ça ne marcherait pas aussi facilement, elle enchainait ensuite sur l’appui de la branche pour augmenter la force de ses pieds mais au dernier moment je sortais des os de mon torse pour constituer une petite carapace, histoire de ne prendre aucun dégâts malgré le fait que cela m’avait fais reculer de quelques pas.

Elle lâchait ensuite sa branche pour me lancer un couteau sur mon mollet, cela avait atteint sa cible mais pas de dégâts majeur en soi, je retirai le couteau taché de mon sang.

-Si tu essayes de m’immobilisé, j’en suis désolé mais c’est raté, réessaye et peut-être que cela marchera plus tard.

Cette fois-ci je ne comptais pas retourner vers elle en augmentant ma vitesse, cela m’épuiserai plus qu’autre chose, j’attendais alors sa prochaine attaque en position de combat défensive de sorte que si elle atterrissait derrière moi avec sa vitesse je puisse la contré assez facilement, je voulais voir de quoi elle était capable en plus de sa façon de riposter.

-Viens je t’attends, jeune femme aux cheveux rouges !

Dis-je d’un ton assez ironique, car je savais qu’en la provocant je pourrais très bien en pâlir assez rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ? (ft. Sefra)   Mar 27 Déc - 13:05

Akaï Hana Blue Fire
  Blue Fire
avatar

Messages : 96

Navigation
Doriki:
680/6000  (680/6000)
Fruit du Démon: Fruit du plasma

Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ?

feat. Cherry & Sefra







Ah enfin ! Il semblait avoir compris qu'il n'arriverait strictement à rien en fonçant tête-bêche sur moi, mes réflexes seraient toujours supérieurs aux siens et je pourrais donc l'esquiver sans problème. Alors que j'avais de nouveau les pieds au sol, je levais les yeux vers lui. Mon couteau avait parfaitement touché sa cible, pourtant je pensais qu'il aurait réussi à contrer une attaque aussi simple que celle-ci, mais faut croire que non...

Il prit la petite arme qui était figée dans son mollet avant de la retirer et de la lancer au loin, dans une légère effusion de sang. L'odeur de sel et de rouille parvenait sans mal jusqu'à mon odorat de prédateur. J'aimais cette odeur, elle annonçait la mort éminente de mon adversaire, j'en souriais même brièvement alors qu'il me disait que si j'avais essayé de l'immobiliser c'était raté, mais que je pourrais retenter ma chance plus tard.

Il ne semblait pas avoir l'air de vouloir de nouveau s'affronter à moi en courant, il restait plutôt stable sur ses appuis à attendre que ce soit moi qui engage la prochaine attaque. Pas idiot comme stratégie, il arriverait peut-être à quelque chose contre moi comme ça. D'ailleurs il me provoquait même en me disant qu'il m'attendait. Avait-il la notion de la peur ce gamin ? Faut croire que non... Je me demandais si c'était pour moi le moment de lui montrer toute l'étendue de mes capacités. Cela m'apporterait sans doute un effet de surprise, mais visiblement dans ce combat, c'était plus la rapidité et l'agilité qui l'emportait contre la force. Est-ce que j'allais jouer à la loyale en utilisant les capacités qui ne lui faisaient pas défaut ? Peut-être. Cela pourrait être drôle ! Je décidais de garder ça pour plus tard, peut-être même pour le coup de grâce !

Mon cerveau carburait pour trouver une solution au petit problème qu'il me lançait. Il arriverait sans doute à contrer une attaque venant de derrière. De face, ce n'est pas la meilleure option, il pourrait m'embrocher sans mal, bien que je ne sache pas si mon Tekkai serait suffisamment puissant pour parer cette éventualité là. Par en dessous ? Trop compliquée avec la disposition du terrain... Il ne me restait plus que... Par au-dessus ! Et là, le terrain était parfait pour une attaque venue d'au-dessus !

Je m'élançais dans les branches qui nous surplombaient, utilisant le Soru pour qu'il ne puisse pas me distinguer facilement. Je sautais de branche en branche au-dessus de lui, histoire de le perdre un peu avant de finalement sauter pour lui tomber sur le dos, mes deux dagues pointées vers le bas et prêtent à le transpercer.




made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ? (ft. Sefra)   Jeu 29 Déc - 15:45

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ?»



Après mes mots je sentais que la jeune femme prenait son temps pour venir à moi, sans doute réfléchissait elle à une stratégie, puis elle se mettait ensuite à réagir en sautant un peu partout avec leur technique de déplacement rapide, je la voyais donc aller d'arbre en arbre jusqu'à ce que je la vois arrivé dans mon dos, comme prévu précédemment, avec ses dagues prêt à me couper le dos.

-Dommage pour toi mais je l'avais vu venir celle là !

C'est alors que je faisais sortir des os de mon dos et de mes épaules pour pouvoir repousser son assaut sans trop de difficulté, je ne voulais pas perdre mon dos après tout, il peut toujours être utile pour ces situations ou autres d'ailleurs, la jeune femme avait néanmoins subi une petite cicatrice sur sa joue pour esquiver cette contre-attaque.

-J'espère que tu apprécies cette couleur, cela ressemble à tes cheveux rouges, quel coïncidence tu ne trouves pas ?

Je voulais l'énerver au maximum car si elle s'en prenait à moi comme cela et si elle attaquait aussi rapidement cela voulait sans doute dire qu'elle voulait en finir aisément avec moi, malheureusement pour elle je suis comme un hérisson et donc difficile à prendre par surprise, c'est alors que je me mettais de nouveau en position défensive car si elle continuait comme cela je pourrai très vite en profiter même un peu pour me mettre en position d'attaque.

Je devais malgré réfléchir à mon tour à une stratégie pour l'anéantir au plus vite car elle n'était peut-être pas seule malheureusement pour moi, mais bon le principal problème était à la base cette jeune femme qui voulait ma mort à tout prix donc il ne fallait pas m’encombrer l'esprit avec des hypothèses fumantes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ? (ft. Sefra)   Ven 6 Jan - 0:46

Akaï Hana Blue Fire
  Blue Fire
avatar

Messages : 96

Navigation
Doriki:
680/6000  (680/6000)
Fruit du Démon: Fruit du plasma

Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ?

feat. Cherry & Sefra







Il avait l'air d'apprendre vite le gamin, tant mieux, ça allait être plus drôle. J'avais tenté une attaque par-dessus, mes dagues prêtent à le transpercer de part est d'autres, mais avant que je n'ai le temps de le toucher, je vis des os aussi pointus que des aiguilles sortir de son dos et de ses épaules, prêt à m'empaler. Je réussissais néanmoins à esquiver au dernier moment, ne me faisant qu'une entaille superficielle sur la joue. Je retombais, un genou à terre, l'autre pliée au niveau de mon visage et les bras écartés de chaque côté de mon corps, dague tendue.

Il me demandait si j'appréciais cette couleur (sous-entendu celle du sang) car elle ressemblait à celle de mes cheveux. Je le fixais dans les yeux, un mince sourire aux lèvres, avant de répondre que je trouvais que cette couleur lui irait encore mieux qu'à moi. D'ailleurs je savais que je n'allais pas tarder à voir son corps entièrement couvert de sang. Cette idée me faisait frissonner d'envie jusqu'à ce qu'une bourrasque de vent ne vienne me déconcentrer.

Il y avait un parfum que j'aurais reconnu entre mille, c'était celui d'Anto. Mais qu'est-ce qu'il faisait-là ? Je n'avais pas été mise au courant d'un quelque conque ordre nous intiment de travailler ensemble, surtout pour une mission aussi simple que l'assassina d'un gamin engagé dans la révolution... J'avais l'impression que le temps s'était arrêté, que l'air avait été suspendu. J'avais certes très envie de le voir, mais ce n'était certainement pas le bon moment. En tout cas j'espérais qu'il n'allait pas intervenir dans le combat, c'était MON combat ! Mais le connaissant il aurait très certainement envie de me prouver que c'est lui le plus fort entre nous deux, il ne peut jamais s'en empêcher !

Je sentais et j’entendais qu’il se rapprochait de plus en plus, mais mon adversaire profitait du court instant où je n’avais pas toute mon attention concentrée sur lui pour se jeter sur moi. Il tournait sur lui-même à une vitesse qui m’aurait presque étonnée si je n’étais pas capable de faire mieux. Je voyais les os de ses bras se rapprocher de plus en plus de moi, mais je mis trop de temps pour esquiver. Je vis une silhouette fondre droit sur moi, se plaçant entre le révolutionnaire et moi, je ne mis qu’une fraction de seconde pour comprendre qu’il s’agissait là d’Anto.

Une gerbe de sang écarlate fusait de son corps alors qu'il retombait à mes pieds. Je n'arrivais pas à croire ce qu'il venait de se passer. Il avait pris le coup pour moi, m'empêchant de finir tranché... Je me jetais sur lui, afin de vérifier son état, mais il était déjà trop tard, je vis la lueur qui animait ses yeux le quitter alors qu'il me souriait, comme à chaque fois qu'il me voyait, un sourire innocent, mis à part le mince filet de sang qui s'échappait d'entre ses lèvres. Son torse était profondément entaillé sur toute la largeur... Je lui fermais les yeux alors que les miens étaient déjà totalement embués par les larmes, puis je déposais un baiser d'adieu sur ses lèvres.

Ce n'était pas possible ! Il avait déjà survécu à tant de choses ! Il ne pouvait pas mourir aussi facilement, pas à cause de ce gamin ! Il allait le payer ! Je relevais la tête vers lui, avant de me mettre debout, laissant glisser le corps de mon ami de toujours. Il fallait que je le venge ! Je me transformais instantanément en hybride d'ours, prête à le tailler en pièce ! Je ne serais calmé que quand il ne restera de lui qu'un tas sanguinolent d'organe et de chair !



made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ? (ft. Sefra)   Dim 8 Jan - 18:30

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ?»



Ma contre-attaque avait bien marché mais sans plus excepté une petite cicatrice sur la joue il n'y avait rien qui pouvait m'avantager, elle répondait également sur la couleur de ses cheveux mais pensais que cela m'irait mieux,j'ai hâte de voir ça !

Puis je voyais le jeune femme un peu tourmenté sans doute avait elle pensée à quelque chose mais cela était à mon avantage car elle détournait presque le regard, je courrais donc dans sa direction pour essayer de lui porter un coup assez rapide et fatale, je commençais donc à tourner sur moi-même pour faire une toupie avec des épines de partout, elle avait cependant réagis mais il était trop tard.

Je commençais à sourire et à voir du sang giclé de partout mais lorsque je regardais en face de moi, il ne s'agissait pas de la jeune femme mais d'un homme, il s'était jeté au secours de cette imprudente, je relâchais mes os et reculais un peu en regardant le corps de cet homme tombé aux pieds de mon adversaire, je la voyais rapidement réagir et voir le jeune homme qui semblait déjà mort, je voyais des larmes coulées des yeux de Cherry puis elle se mit a l'embrassé une toute dernière fois.

Mon corps tremblait d'un coup et mon regard de venait vide, non pas à cause de mes envies de meurtres qui reprenaient le dessus mais bel et bien mes souvenirs qui revenaient, je revoyais la scène de la mort de Rose comme jamais auparavant, pendant ce temps j'apercevais à peine la demoiselle qui se changeait en un ours blanc et très imposant, je ne pouvais malheureusement plus bouger, je me rendais vite compte de ma bêtise, je venais de tuer l'être aimé de Cherry.

Mais alors pourquoi ? Pourquoi elle pleure pour lui, les membres du cipher pool sont censés avoir perdues tout leurs émotions, ça devait être des machines à tuer ! En me rendant compte de cela je me laissais tomber un peu avec les genoux à terre et toujours un regard inexpressif, aucune réaction ne venait de ma part alors que j'avais des visions de Rose et de sa mort.

Le monde autour de moi devenait tellement flou que j'allais vite en perdre la raison, je disais donc :

-Pourquoi ? Pourquoi il s'est jeté comme ça sur toi ? Je suis ... je suis ... sincèrement désolé, et je sais parfaitement ce que tu ressens mais vois-tu je ne peux plus bouger un doigt et encore moins envers toi ...

Sur ces mots j'attendais presque mon châtiment, mais je ne voulais également pas mourir pour une simple erreur mais malheureusement mon corps ne bougeait toujours pas ...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ? (ft. Sefra)   Ven 20 Jan - 19:23

Akaï Hana Blue Fire
  Blue Fire
avatar

Messages : 96

Navigation
Doriki:
680/6000  (680/6000)
Fruit du Démon: Fruit du plasma

Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ?

feat. Cherry & Sefra







Qui aurait pu deviner qu'en venant sur cette île, les choses allaient tourner de cette façon ? Est-ce que c'était le destin qui voulait me faire payer quelque chose ? Pourquoi est-ce que je devais perdre la seule personnes au monde que j'aime ?! J'avais envie de crier ma rage et ma tristesse à tout le monde... Mais il n'y avait personne, mis à part lui. Et je comptais bien lui faire payer son acte.

En voyant que ce n'était pas moi, mais Anto qu'il venait de blesser, le révolutionnaire reculait, en rentrant ses os dans son bras. Je relevais la tette vers lui, après avoir embrassé celui qui était à la fois mon meilleur ami, mon âme-sœur et mon amant, je le vis tomber à genoux. Pour une raison que j'ignorais, il semblait sous le choc de ce qu'il venait de faire ? Il n'était même pas capable d'assumer la mort de quelqu'un ?!


Je m'étais alors transformée quasiment immédiatement en hybride, avant de me jeter sur lui, laissant Anto derrière moi. Il ne semblait pas réagir, me disant même qu'il ne comprenait pas pourquoi il s'était interposé de la sorte, qu'il était désolé et qu'il savait ce que je ressentais. Non, il ne pouvait pas comprendre ce que je ressentais, personne ne le pouvait ! J'enrageais qu'il se permette de me dire ce genre de choses ! Mes larmes continuaient de couler lentement sur mes joues sans que j'y puisse quoi que ce soit. La rage prenait le dessus sur toutes mes autres émotions, je n'étais même pas capable d'avoir des idées claires. Je voulais simplement venger Anto. Je voulais sentir le sang du révolutionnaire sur mes mains, sentir ses os se briser un à un et l'entendre rendre son dernier souffle alors que son cœur cesserait de battre. Je voulais qu'il souffre jusqu'à la dernière seconde de sa misérable existence.

Alors qu'il était toujours à terre, je le saisissais par les épaules dans mes pâtes pourvue de longues griffes acérées, avant de planter mes crocs aussi profond que je pouvais dans sa gorge. Je sentais le goût du sel et de la rouille caractéristique du sang couler dans ma bouche, ce qui ne faisait qu'accentuer la rage qui m'habitait. D'un violent coup de tête je le projetais contre le tronc robuste d'un arbre, j'avais l'impression de jouer avec un pantin inanimé...




made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ? (ft. Sefra)   Lun 30 Jan - 10:43

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ?»



Toujours immobile suite à ce meurtre non voulu je reculais de plus belle et la jeune femme en profitait pur se transformer aussitôt en une espèce d’ours polaire mais en plus impressionnant et surtout avec une espèce d’aura plus malfaisante, ce n’était sans aucun doute une utilisatrice de fuit du démon de type Zoan, cependant malgré toutes ces observations il était déjà trop tard.

Elle se rapprochait rapidement de moi en profitant de mon état de faiblesse mentale pour me soulever et planter ses crocs dans ma gorge, heureusement elle n’avait pas touché de point vital et je pouvais continuer à respirer, c’était peut-être fais exprès après tout, elle voulait se venger sans en finir trop rapidement. Puis d’un simple coup de tête elle m’éjecta contre ce qu’il restait d’un arbre, je sortais mes os de justesse pour pouvoir les fracturer et ainsi me sauver, du moins pour le moment.

Suite à cela je remettais les os fracturés dans mon corps pour ne pas lui montrer que je m’étais sauvé, suite à cela et le fait que je ne voulais plus la combattre, je commençais à cracher du sang avant de m’effondrer et faire semblant d’être mort, je ne pouvais rien faire contre elle et je ne le voulais pas, je fermais donc doucement les yeux en coupant au maximum ma respiration.

J’espérais qu’elle ne fasse plus attention à moi et qu’elle voulait partir, mais même malgré cette hypothèse je continuais de me vider de mon sang par ma gorge, je ne pouvais donc aller bien loin si elle me laissait seul, j’étais presque condamné malgré cette tentative et je ne pouvais compter sur personne car je n’avais informé personne de ma petite expédition qui se pouvait se terminé en un sacrifice pour la cause comme dirait les autres car j’avais quand même tué assez aisément un autre membre des Cipher Pool, enfin c’était facile mais il n’avait pas combattu non plus.

Avec toutes ces bêtises j’attendais de voir comment allait réagir ce monstre ou cette jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ? (ft. Sefra)   Dim 19 Fév - 12:44

Akaï Hana Blue Fire
  Blue Fire
avatar

Messages : 96

Navigation
Doriki:
680/6000  (680/6000)
Fruit du Démon: Fruit du plasma

Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ?

feat. Cherry & Sefra







Ma rage se libérait, tel un monstre assoiffé de sang qui ne cherchait qu'à se repaître par tous les moyens. En plantant mes crocs dans son cou, je pouvais sentir son sang chaud et épais couler au fond de ma gorge. Je l'envoyais valser tel un pantin désarticuler, se fracassant contre l'arbre qui se trouvait sur sa trajectoire avant de retomber lourdement au sol. Il avait sorti les os de son dos pour éviter de prendre trop de dégâts, mais cela ne servirait à rien, je les lui briserais tous, un par un, lentement, lui faisant doucement entrevoir sa fin.

Il rentrait ses os dans son dos, laissant quelques bouts cassés sur l'herbe qui se constellait peu à peu de son sang. Je me léchais les babines alors que je me transformais totalement en ours, perdant ainsi tous sens logique et moral. Je poussais un long grognement, toutes dents dévoilées avant de foncer tête baissée sur lui. Je me dressais sur mes deux pattes arrières avant de sauter sur lui, les deux pattes avant s'écrasant de tout mon poids sur lui et ce plusieurs fois de suite. J'entendais ses os se briser sous moi pendant que je l'attrapais entre mes mâchoires une fois de plus, le secouant de droite à gauche. J'entendais son cœur battre de moins en moins fort et plus rarement, finissant par se faire inaudible, même à mes oreilles de prédateur.

J’ouvrais mes mâchoires, le laissant tomber à terre, ses membres prenaient des positions étranges… Je le poussais du bout de mon museau, mais il ne réagissait pas. Je l’avais tué ? Son torse ne se remplissait plus d’air non plus… J’avais accomplie ma vengeance, je n’avais plus rien à faire ici à présent. Une autre mission m’attendais, plus personnelles cette fois, et je ne pourrais sans doute trouver personne qui soit à la hauteur de m’aider ici. Peut-être sur l’île suivante… Je tournais le dos au révolutionnaire, mais garder les yeux fermés durant quelques pas, ne voulant pas m’affliger de la vue de mon bien-aimé sans vie. J’avais accomplie l’ordre : tuer le révolutionnaire, mais à quel prix ? En tuant Anto, il m’avait aussi tuée, mais ça il ne le savait pas…





made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ? (ft. Sefra)   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Doit-on forcement couper des têtes pour mater la révolution ? (ft. Sefra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Idée de Tableur pour suivre l'évolution.
» Comment faire évoluer Tétarte en Tarpaud ?
» Defi pour futurs maires: les marches publics dans les rues
» Arithmétique haïtienne : 29 sénateurs peuvent voter, 18 pour, 16 contre
» Quelle école pour quelle société ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Boyn-