AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Message
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Ven 10 Mar - 1:14

Ludniel ShinobuChasseur de Prime
avatar

Messages : 151

Navigation
Doriki:
841/6000  (841/6000)
Fruit du Démon: -Fruit du drainage

Une fois les ennemis fini, à peine le temps de reprendre son souffle. Ouf, cette Shina était encore en vie. Et pas une seule égratignure, elle était décidément pénible avec son nouveau pouvoir. Au point que le Capitaine et dernier encore debout de l'équipage n'avait plus d'yeux pour qu'elle. Son agacement -et sa rapidité- finirent par mener à un petit succès, puisqu'il fini par envoyer des coups de pied dans plusieurs directions à une telle vitesse que les lire ne suffisait pas à les éviter. Shina fut précipitée plusieurs mètres en arrière. L'homme au torse couvert de tatouages s'écria en ricanant :

- Qu'est-ce que tu croyais pouvoir m'éviter éternellement ?! Je suis l'un des nombreux élèves de Lao G ! Un jour, je finirai par égaler mon maitre, voir le dépasser ! Je te conseil de survivre, tu pourras te vanter un jour de m'avoir connu, alors.... !

- Je suis profondément navrée de mettre fin à tes ambitions démesurées alors. Ma complice pourrait me permettre de t'écraser rapidement si je me combinais à elle pour te vaincre. Mais je vais t'accorder un combat à la loyale, puisque nous sommes enfin seuls... La Découpeuse aime l'art de la chasse, elle aime le fort gibier et le risque... Un combat à trois c'est comme le sexe, plus il y a de partenaire et moins on a d'attention pour soit.

C'est sur ces mots que Shino plia un genou, se mettant en position pour foncer. Le disciple de ce Lao qui lui était totalement inconnu se tourna vers elle en grognant sévèrement, commentant qu'elle ne l'aurait pas comme elle avait eu son second d'un tout autre niveau. C'était sans doute vrai... Mais à une nuance plus faible qu'il ne croyait, car il elle avait une botte qu'il ignorait encore.

" Go run go run ! "


Elle bondit alors. Comme un chat bondit sur une souris avec toute sa vitesse et sa force, comme un chien de chasse vous poursuit, comme une mangouste saisit le cou d'un cobra... Avec une rapidité telle qu'il ne pu la voir venir jusqu'à lui, que Shino défila sous les yeux comme une VHS en accéléré et l'atteint. Son pied féminin et à la peau d'une douceur enfantin au dessus, corné et dur comme de la pierre en dessous, frappa le foie de l'homme qui fit un saut-roulé de plusieurs mètres en arrière avant de heurter le bastingage. Mais toute la férocité de l'instinct de chasseur n'était pas achevé, Shino continu à courir jusqu'à là et mordit pleinement la première chose qu'elle vit, une épaule nue. Elle en absorba autant de sang que possible. Oui de sang, car cet homme maitrisait un art de lutte des plus élaboré, lui drainer une part de sa force pourrait être compensé, par l'agilité, la rapidité ou des techniques plus ésotériques. Le sang, il verrait bientôt en quoi cela avait été le bon choix. Elle resta accrochée à lui comme une sangsue, jusqu'à ce que reprenant contrôle de ses moyens l'homme la projeta en arrière après avoir touché son ventre : c'est comme si un séisme ou une décharge éléctrique en était sorti pour la pousser.

Quand elle se releva, Shino toussait encore plus fort. Du sang coulait sur son menton. Son adversaire eu ricanement moqueur, se remettant en position tandis qu'il mettait une main sur son épaule en la trainant de "fichu vampire qui n'a rien à voir avec une épéiste". Et bien justement... si il était doué avant tout au corps à corps, ce fut son Katana que la blonde sorti.
Et le combat reparti. Une longue minute, laborieuse, où tous deux couraient, s'évitaient, infligeant des dégâts dans tous les sens, démolissant le mat, trouant le pont... L'épée de Shino envoyant des lignes tranchantes jusqu'à plusieurs mètres ce qui forçait Shina à s'éloigner de chaque nouvelle aire de combat. La minute suivante ils commencèrent à s'infliger chacun des dégâts mineurs, elle à recevoir des coups de pieds, de poings ou d'index, lui à se faire entailler, arracher, saigner, plus ou moins profondément. Et c'est là qu'il ne pouvait que perdre : sa technique demandait trop de mouvements et d'énergie, le sang coulait abondamment de ses blessures, alors qu'il en avait déjà perdu en quantité. Finalement il commença à avoir des étourdissements. Dans un combat si serré c'était fatal. Il ne pu finalement éviter que la lame du Mordeur lui transperça la cuisse en le clouant au sol, puis que Shino bondit derrière lui et l'assomma avec un formidable coup du tranchant de la main sur la nuque.

C'était enfin fini. Couverte de sueur, la robe salie et déchirée en plusieurs endroits, toussant bruyamment, la chasseuse laissa un sourire réjouit éclairer son visage. Elle n'eut plus qu'à saisir des cordages au hasard pour ligoter sa victime, puis à prendre le corps au dessus de ces épaules (donnant une impression herculéenne avec cette petite fille portant un grand gaillard).

" Bon travail ! Mission accomplie bien plus vite que prévue. Si tu n'avais pas parlé d'arrivée de la Marine, nous aurions pu les éliminer un par un avec un plan compliqué... mais plus d'efforts et de risque c'est moins de temps perdu donc cela me va. "


Au retour, elles passèrent devant le corps du Second, entouré de curieux distants, de plus en plus nombreux devant le bruyant théatre qu'avait été cette petite partie du port. Sans hésiter, Shino ressorti son arme et trancha la tête, la planta comme un pique et la tendit à Shina pour qu'elle porte à ses côtés la tête jusqu'au poste de Marine. Peu importe si elle se salirait abondamment de sang, les deux ne s'étaient pas lavé depuis deux jours, on était aux antipodes de la féminité.

Quand elles arrivèrent au dernier but, c'est des soldats et des officiers étonnés qui les accueillirent. D'autant plus étonné que ces deux là les avaient assez surpris comme ça avec leur grabuge de la veille, en tant que rivales cette fois là. En remettant le Capitaine prisonnier et son Second mort (en tout cas sa tête) elles reçurent une coquette prime pour les deux, Shino étant la seule qu'ils notèrent comme la responsable -elle se contenta de décrire Shina comme "son acolyte du moment". 50 millions tout rond. C'était quand même bien faible en comparaison aux gros poissons que Shino traquait par ces temps, elle avait vaincu presque à elle seule ces cinquante millions en une poignée de minutes... mais de quoi la faire tenir jusqu'à sa prochaine victime des Yukiryuu. En fait non, c'était insuffisant vu son niveau de dépense. C'est pourquoi elle ne ferait même pas l'effort de se serrer la ceinture.

Une fois sortie dans la rue, elle détacha les cordes de Shina. Elle lui offrit 20 % du pactole, soit au dessus de ce qu'avait réclamé la femme aux cheveux argentés. Elle trouva un prétexte :

" Tu as fait plus d'effort que prévu en t'intégrant dans les combats et le danger. En temps normal ce serait 40 % mais je te retiens l'amende pour tous les torts causés depuis le début. Bien, je n'en ai pas encore fini avec toi. Suis moi "


Sinon, il lui faudrait encore combattre la peste pour la forcer à accepter son statu d'esclave. Mais là elle serait moins placée, parce que la blonde avait été fatiguée par tout cela et que ses poumons s'irritaient de nouveau, qu'elle crachait du sang dans son mouchoir à plusieurs reprises. Que faire de cette Shina ? Elle pouvait l'aider considérablement en rercherche, mais aussi bien la ralentir considérablement et lui faire perdre en flair avec ces nouvelles habitudes faciles... C'était à choisir, ou le duo le plus dévastateur de traqueuses, ou la liberté qu'elle chérissait plus que tout.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Dim 12 Mar - 0:50

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 208

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Entre Shina et le capitaine, c'était de plus en plus difficile d'éviter ses mouvements. Il avait beau avoir encastré son poing dans la paroi, il l'avait retiré facilement et revenait à la charge. Même si Shina voyait déjà tout ce qu'il allait faire, elle n'avait pas une mémoire assez précise et vaste pour retenir le timing d'autant de coups à la seconde. C'était toujours compliqué mais elle arrivait malgré tout en reculant, profitant que le chemin parcouru soit circulaire pour gagner un peu de temps avant que Shinobu n'arrive en renfort. Il fallait dire qu'elle progressait bien aussi, elle éliminait tous les pirates sur son chemin, y compris ceux qui ne pouvaient pas l'atteindre à distance comme c'était prévu à la base. Le capitaine était vraiment de plus en plus compliqué à retarder, Shina peinait à réaliser ses prédictions, non par manque de temps, mais par manque de mémoire. Quand il s'agissait de retenir des données écrites ou des mémoires d'Hommes, son pouvoir stockait tout dans sa tête, mais pour ce qui était d'utiliser sa mémoire humaine normale, il ne pouvait rien pour l'aider. Après tout elle restait limitée malgré sa capacité infinie pour ce qui pouvait être assimilé comme théorie.

Par chance Shinobu finit par intervenir alors que Shina recevait un violent coup qui l'envoya rouler au loin comme une botte de paille. La bouche légèrement ensanglantée, elle avait de nouveau du mal à se relever, non à cause de ses entraves, mais à cause des coups qu'elle avait reçus. La douleur ne lui faisait rien, mais son corps subissait tout de même des dommages, elle qui n'avait pas l'habitude d'en subir plus qu'avec ses vis. Du côté de la suceuse de sang, le combat avançait bien par chance. Même avec la blondinette il avait du mal, il fallait croire que leurs compétences rendait le combat équilibré. Chez le pirate ses atouts étaient plus son agilité et son attaque plutôt que ses relations avec une obscure personne nommée Lao G que Shina ne connaissait ni d'Adam ni d'Eve. Chez la mangeuse de donuts, l'agilité aussi était un atout, mais aussi la rapidité dans l'esquive, mais malgré ça aucun des deux ne semblait se fatiguer.

Leurs impacts avait une fâcheuse tendance à détruire les parois que les deux combattants touchaient, ce qui rendait dangereuse la position de Shina. Elle devait presque sortir du navire pour éviter d'être un dommage collatéral dont la combattante n'avait vraiment pas besoin. Si elle voulait sa part de la récompense, elle devait lui faciliter la tâche un maximum, même si elle était bien incapable de se donner aussi à fond qu'au début. Il fallait malgré tout donner le meilleur d'elle-même pour mériter son argent, et donc faire l'effort de se relever. C'est ce qu'elle fit alors, tentant de décoder les mouvements de Shinobu et du capitaine pirate pour pouvoir lui indiquer les ouvertures. Par chance la blondinette se débrouillait déjà bien car elle avait réussi à planter ses dents dans l'épaule du bandit, aspirant des masses de son sang en elle, ou de son énergie, de quoi dans les deux cas l'affaiblir de façon conséquente.

Malheureusement de plus en plus elle avait l'impression de ne plus servir à rien, alors que le capitaine faiblissait doucement au fil des secondes. Malgré tout elle espérait que la blondinette ne lui tienne par rigueur pour sa faible utilité face à un pirate aussi rapide et endurant. Surtout que si elle restait civile c'était principalement parce qu'elle n'avait ni la force ni la capacité de se permettre de chasser des combattants. Les duels qu'elle menait étaient surtout psychologiques, elle préférait déstabiliser ses adversaires plutôt que de foncer dans le tas comme beaucoup de pirates.

Au final la demoiselle eut raison du pirate et partit le ligoter avec de la corde trouvée dans son propre navire après l'avoir assommé d'une façon curieusement familière. Shina faisait l'effort de la suivre afin de récupérer la récompense, non parce qu'elle était esclave le temps de la "mission" de Shinobu, mais pour s'assurer qu'elle obtienne bien son dû. C'est ainsi qu'elle lui donna sa bourse afin qu'elle y engouffre autant de billets que possible, malgré la limite de ses mouvements. Elle la récupéra alors bien lourde, la glissant simplement dans sa tenue par le dessus afin que personne n'y touche. Même si elle n'avait obtenu que la moitié de ce que la chasseuse aurait prévu, elle était toujours contente d'avoir ses dix millions de berrys en poche sur les cinquante du total, ça lui remplirait l'estomac pendant longtemps.


-Tu n'as pas l'air bien amochée contrairement à moi qui arrive à peine à tenir debout, c'est gonflé de me dire que je n'ai pas fait assez d'efforts alors que j'ai donné de ma personne à une qui ne la méritait pas. Mais j'imagine que tu ne peux pas vraiment comprendre, après tout ça fait longtemps que tu as retrouvé l'usage de tes bras...

Dans cette note amère, Shina exprimait la frustration habituelle d'être sous-estimée alors qu'elle faisait de son mieux malgré les limites d'un pouvoir aussi interdit qu'utile et ses entraves. Elle avait dû se laisser tabasser pour gagner de l'argent, ainsi qu'asperger d'alcool bon marché qui la ferait à coup sûr passer pour une alcoolique en manque au lieu d'une innocente civile. En bref si Shinobu lui était reconnaissante pour l'aide fournie sans forcément le dire, Shina de son côté ne la remerciait pas pour la journée. L'argent ne pansait pas les plaies et ne lavait pas la souillure sur ses habits. Certes c'était toujours de la survie supplémentaire, mais elle en avait payé également le prix fort. Son corps risquait d'être moins performant la prochaine fois, et c'était justement pour cette raison qu'elle ne comptait pas prolonger l'association au-delà de la capture des deux pirates primés de cette journée. Ainsi elle lui tourna le dos avec mépris, n'ayant pas souvenir d'avoir autant sacrifié de sa personne pour le bien d'une autre, alors que d'habitude elle restait hors de portée de ce genre de choses.

-Je ne te suivrai pas, j'ai rempli mon engagement, je n'ai plus de raison de te suivre. Je vais plutôt aller prendre une bonne douche pour enlever cette horrible odeur de mes vêtements. Rassure-toi je ne révélerai pas ton "identité secrète" à tout le monde, tu peux dormir sur tes deux oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Lun 13 Mar - 20:45

Ludniel ShinobuChasseur de Prime
avatar

Messages : 151

Navigation
Doriki:
841/6000  (841/6000)
Fruit du Démon: -Fruit du drainage

La fin, la fin. La fin des haricots ! Cela ne donnait-il pas envie de manger dans un restaurant qui sert des haricots au beurre et de la gibecière de chevreuil ? Shinobu avait déjà faim (elle avait peu mangé de toute manière, ces dernières jours), une faim de loup, et elle n'imaginait pas toutes les pâtisseries qu'elle achèterait. Ses yeux brillaient comme des étoiles à cette pensée. Evidemment à toute fait il y a rabat-joie. Et elle avait pour boulet l'éternel rabat-joie, la Shina de service.

-Pas l'air bien amochée ? Roh, je suis totalement à bout de souffle et ma robe te cache tous les bleus que j'ai sur ma peau d'enfant. Tu te remettras de tes quelques coups de pieds gamine. Je ne peux pas comprendre ? N'essaie pas de m'apitoyer en me servant de mon passé, tch.


La blonde pâlotte tourna la tête d'un air méprisant et boudeur. Le pire était qu'elle avait remercié Shina au final, mais mademoiselle l'oracle ne retenait que le faux, la couverture, ce qui avait servi de prétexte pour la remercier. S'attendait-elle à ce que la chasseuse lui saute dessus et l'embrasse pour la remercier ?
Plus agaçant encore, après la remise de prime elle comptait s'envoler en se passant de son avis. C'était une plaisanterie ?! Voilà comment on vous remerciait, si elle avait su Shino lui aurait donné 15 % !

-Où vas-tu comme ça, tu es encore mon esclave ! Si tu souhaites t'en aller loin alors affrontons nous ici. Dans mon état je ne gagnerai peut-être pas, mais tu n'ira pas très vite ni loin avec tes blessures. Quoiqu'il se passe, je donnerai tout mon temps et mon argent pour te traquer ! Même si tu lira mes déplacement, tu ne pourras dormir dans aucun hôtel car je parcourrai toutes les villes ! Tu dormiras en mendiante jusqu'à ce que je retrouve ou que tu en meures ! Ça sera drôle à voir, un lévrier à la poursuite d'un lièvre, qui gagnera ? Veux-tu vraiment prendre ce risque ?

Shinobu haussait le ton à un niveau rarement atteint, et la visée devait bien comprendre que quand on lui faisait un tel affront, la rancune et la colère demeureraient telles que la Chasseuse Nocturne la traquerait jusqu'à obtenir sa vengeance. Cependant, elle avait face à elle une peste d'une égale fierté, et évaluait la possibilité qu'elle relève le défi pour ne pas perdre la face. Ainsi il fallait allier menace et tendresse.

-Allez viens, tu ne vas pas partir comme une malpolie, nous allons fêter ça. Je vais nous payer une suite de luxe, tu pourras t'y laver tranquillement. Après je t’achèterai de nouveaux vêtements.


Et cela fonctionna, elle fut suivie par Shina jusqu'à un des meilleures hôtels de la ville de Water Seven. Ce qu'avait oublié un peu vite la chasseuse trop euphorique, c'est que son "esclave" lisait le futur. Et que si Shinobu ne le savait pas encore, elle la libérerait tôt ou tard, dans les prochaines heures. Souvent oubliait-elle la véritable matière dont-elle était faite.

Une fois dans la spacieuse chambre d'hôtel, Shino ne prit même pas la peine d'observer le décor. Elle aimait dépenser compulsivement son argent, c'était tout. En revanche, sa toux n'avait pas cessé depuis tout à l'heure. Cette fiche maladie. Elle cracha une nouvelle fois du sang dans un mouchoir. Avant de prendre un bain, il lui fallait au moins se débarrasser de ce problème. Ne prêtant pas attention à Shina, elle cracha quelque chose d'autre de l'intérieur de l'intérieur de sa gorge. C'était du matériel médical qu'elle gardait bien au fond de la réserve immatérielle de son fruit du démon. Elle eu bientôt ce qu'il fallait. Un sachet de poudre, une seringue.. Elle eu un peu de mal à trouver une cuillère et faire brûler dedans la poudre avec quelques larges bougies (faisant fondre aussi beaucoup de cire dans le processus), jusqu'à ce qu'elle soit liquide. Puis elle remplit la seringue de ce liquide gras après avoir crevé ses bulles. Un drap roulé puis serré comme une corde lui suffit à faire garrot sur sa cuisse. Alors Shinobu souleva sa robe, enfonça la seringue vers la partie supérieure de sa jupe, et y injecta doucement le contenu.
Elle eu un long soupir, sa poitrine s'éleva et détendit, puis la toux s'arrêta. Cette méthode médicamenteuse était la meilleure, elle servait de dépressif respiratoire et détendait les muscles comme aucune autre.

Apaisé, la chasseuse en congé se fit couler un bain chaud, presque brûlant, dans sa baignoire en cuivre. Elle faisait plusieurs mètres de longueur, des parents auraient pu y aller avec tous leurs enfants. Elle s'y dévêtit avant d'y entrer, Shina était déjà dans l'eau. Divin repos !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Jeu 16 Mar - 21:59

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 208

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Sur le départ, Shina n'avait plus vraiment envie de réfléchir à ce qui pourrait se passer. Elle avait rempli sa part du marché et avait payé de puis longtemps sa dette de vol d'un ou deux pauvres donuts de cent berrys chacun tout au plus. Elle ne savait pas ce qui la retenait de continuer sa vie de son côté, maintenant qu'elle avait gagné et fait gagner un petit pactole, tout le monde était content normalement avec un bilan de la journée aussi florissant. Mais malgré ça Shinobu continuait de se justifier pour espérer la convaincre qu'elle a aussi donné de sa personne dans cette traque très courte mais intense. Shina ne voyait pas l'intérêt de poursuivre ce débat, même pas équitable de toute façon.

Ainsi elle commença à partir au son des menaces de la blondinette. Même si elle serait capable de les mettre à exécution, maintenant qu'elle la connaissait un peu plus, Shina doutait qu'elle lui tienne rigueur de son départ, surtout qu'elle lui avait donné un sacré coup de main en l'aidant à localiser des pirates et en lui donnant le bon timing pour les battre. Ce serait bien sûr très ingrat de la retenir alors qu'elle avait bien voulu lui accorder son pouvoir pour se remplir les poches, il ne fallait pas pousser non plus. Normalement Shina ne lui accorderait pas autant d'importance malgré qu'elle l'ait surprise durant son sommeil, ce ne serait pas la première fois qu'elle l'aurait fait arrêter par la marine, si elle l'avait voulu.


-Comme si tu m'impressionnais avec tes menaces, si je t'ai suivie c'est uniquement parce que je le voulais bien, ne te fais pas d'illusion.

Suite à ces menaces, l'amatrice de donuts cherchait une autre stratégie pour la convaincre, à défaut de pouvoir la vaincre. Elle lui proposait désormais de profiter gratuitement d'une suite de luxe et d'un bain prestigieux, ce qu'elle n'allait évidemment pas refuser. Shinobu avait bien compris ce qui l'intéressait vraiment dans l'immédiat, l'odeur d'alcool l'incommodait au plus haut point. C'était tout de même plus facile avec des arguments positifs, tout ne pouvait pas être obtenu forcément par la menace. Ainsi elle se retourna vers la chasseuse, l'invitant à ouvrir la marche vers un hôtel de luxe dans tout ce qui pouvait se trouver à Water Seven de ce genre. Apparemment ça avait fonctionné, mais Shina ne comptait pas en rester là après tout ce qu'elle avait subi, mais pour le moment se laver était la priorité. Changer de vêtements ne serait pas possible mais au moins elle pouvait enlever ce qui avait souillé ceux qu'elle portait actuellement.

-C'est bon, t'as gagné, emmène-moi dans cette suite de luxe. Mais je tiens à préciser que je ne suis plus ton esclave, je suis là uniquement parce que c'est offert gratuitement et que j'ai besoin de me laver autant que toi.

Sur ces mots toutes deux se dirigèrent vers l'hôtel après avoir parcouru les rues les plus résidentielles de la grande ville. Comme c'était attendu de sa part, Shinobu ne prenait même pas le temps de profiter de sa suite, elle n'avait aucune considération pour ce genre de choses. Alors qu'une personne normale commencerait par tester le lit, admirer la déco, découvrir les diverses pièces comme la cuisine équipée, elle préférait passer tout de suite aux choses sérieuses. Il fallait croire qu'à force d'engranger des fortunes elle s'était prise d'affection pour le gaspillage pur et simple. Même si Shina se fichait royalement du luxe, elle devait avouer qu'une aussi grande baignoire allait grandement faciliter leur bain en commun.

Après avoir observé quelque peu la salle de bain, Shina fit couler un bain bien chaud en se servant de ses pieds comme à son habitude. Elle n'attendit pas longtemps avant de déjà se placer dans la baignoire toute habillée, vu qu'elle était incapable de se déshabillée en l'absence d'usage de ses bras. Après ça ne la dérangeait jamais, l'eau chaude et le savon ensemble décrassaient bien les vêtements, ce qui avait beaucoup d'effet. Elle portait toujours la même chose, mais au moins elle prenait le temps de se laver convenablement, ce qui faisait comme si elle enfilait d'autres tenues de rechange toutes prêtes. Shinobu ne tarda pas à la rejoindre, nue quant à elle, comme c'était prévu vu qu'elle pouvait se servir de ses bras, elle. De son côté Shina ne disait rien, préférant profiter le plus simplement du monde de ce moment détente chaleureux et de la grande baignoire à plusieurs.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Sam 18 Mar - 23:10

Ludniel ShinobuChasseur de Prime
avatar

Messages : 151

Navigation
Doriki:
841/6000  (841/6000)
Fruit du Démon: -Fruit du drainage

C'était le temps de la relaxation, du bain, le meilleur moment de la journée... De quoi digérer une prime un peu faible mais toujours savoureuse, comme tout met l'est sans être forcément d'une quantité fabuleuse...
Et Shinobu pu voir une horreur sans nom. Sa collègue du jour se lavait avec sa même robe. Etait-il possible que cela soit cette fois ci seulement, par pudeur ? Non, avec ces vis il était bel et bien impossible à la civile de se déshabiller et rhabiller sans mettre son accoutrement en pièce. Sans parler que bien sûr elle ne pouvait se savonner d'elle même. Dites-moi que malgré ça des saletés ne restaient pas collées à la peau chaque lavage... Et que le bain ne faisait pas macérer... Notre petite blonde était décidément perturbée par cette histoire. Tandis qu'elle frottait au savon sa peau pâle et se roulait dans l'eau comme une enfant pour s'essuyer, c'est comme si des rouages dans sa tête s'empressaient de tourner.

Après s'être entièrement lavée, la Chasseuse poussa un profond soupir. Et un savon dans une main, souleva de l'autre sans ménagement la jambe de la pseudo-oracle.

" Répugnant, je me sens si dégoutée et apitoyée qu'il m'est impossible de ne pas te laver le moindre millimètre... Je ne pourrais survivre à vivre comme toi, je me demande bien comment tu fais. "


Ainsi frotta-t-elle sans ménagement la peau, des orteils à la cuisse de chacune des solides gambettes de la femme, dont la tenue blanche mouillée devenait transparente avec l'infiltration de l'humidité. Après avoir fini, la chasseuse souleva cette fois la robe, pour s'attaquer au ventre. Mais à mesure qu'elle s'occupait de purifier le corps de celle qui avait été son ennemie, esclave et complice au détour des même 24 heures, la laveuse se sentait plus mal à l'aise. Elle voulait tant éviter de passer pour gentille que quand elle aperçu les deux auréoles du buste et les pointes, avant même de laver cette partie parce que le yukata mouillé laissait entrevoir trop de détail, elle se senti obligée de tournée la tête. Elle renonça d'ailleurs à l'idée de laver cet endroit. Et après s'être occupée du dos et du fessier, enfin Shinobu fini par renoncer doucement, découvrant que son visage virait au pivoine.
Elle se détourna et s'accrocha au cuivre de la baignoire pour ne plus regarder sa compagne de bain en f ce, laissant dépasser ses pieds (qui débordaient donc sur Shina).

" C'est bon, tu as gagné. Après ce bain, sèche-toi au feu et quitte cette chambre, tu es libre désormais."


Alors qu'une heure plutôt elle planifiait encore une vengeance pour quelque jours plus tard, là où l'oracle ne pouvait avoir les yeux assez longs pour la voir venir, la rancune avait fondue dans le moment de repos. Trop vite, comme toujours. Il était même possible qu'elle finisse par s'attacher à cette garce égocentrique qui, sur plusieurs points la ressemblait et ne pouvait que la comprendre.
De toute manière, amener avec elle une individu si peu commode dans ses traques était un poids considérable à gérer, tant pour la vitesse et la liberté des voyages que la discrétion, sans parler du besoin de protéger ce précieux "bien". Que les Neuf Enfers puissent t'emporter, Meilin Shina.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Mar 21 Mar - 22:44

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 208

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

L'eau chaude qui entourait Shina la détendait au maximum, alors que la chaleur faisait déjà office de détachant sur les taches de son corps et de ses vêtements. Le tissu était fort ample, ce qui rendait le nettoyage simplissime, et dans tous les cas rien n'était incrusté donc raison de plus si les taches étaient fraîches. À ses côtés la petite blonde profitait également de la grande baignoire, malgré qu'elle ait quelque chose qui lui triturait l'esprit visiblement. Shina était tentée de lui demander si elle avait pied dans un si grand bassin, mais elle se retint parce que c'était le genre de blagues qu'elle devait avoir entendu beaucoup de fois. Elle en savait quelque chose après tout, ses souvenirs étaient aussi les siens désormais, par sa propre faute.

Alors que Shina pensait se prélasser de façon ordinaire et calme, elle sentit une jambe se soulever. La vampirette voulait la laver alors que pourtant elle ne lui avait rien demandé. Heureusement elle se souvenait avoir enlevé ses bas-collants avant d'entrer dans la baignoire, ce qui allait faciliter la tâche. Elle serait tentée de plonger dans l'incompréhension, mais elle demandait souvent à des personnes de la nettoyer, ce n'était pas la première fois que ça arrivait, des femmes la plupart du temps. Il fallait dire que ce serait une occasion pour les hommes de se rincer l'oeil, elle ne connaissait pas tout le monde mais pour le peu dont elle avait copié les souvenirs ils étaient bien capables de la tripoter. Elle avait certes rencontré des exceptions masculines, mais la majorité restait globalement perverse, et Shina avait tout sauf envie qu'on abuse de son entravement pour profiter de son corps. Elle avait beau avoir renoncé à son innocence, ce n'était pas pour autant qu'elle allait se dévergonder, elle valait mieux que ça.


-Comment je fais ? Et toi comment tu faisais pour te laver quand tu étais malade ? Ne me rejette pas la faute, ce n'est pas moi qui ai voulu ces entraves barbares dans mon corps, je n'ai rien demandé.

Même si il était évident que si Shina connaissait les mémoires de ceux qu'elle touchait, l'inverse était impossible, Shinobu pourrait au moins faire un effort pour la comprendre. Après tout elle n'avait pas envie qu'on lui reporte la faute dessus alors que ce n'était vraiment pas son délire, si elle avait pu éviter d'avoir des vis enfoncées dans le corps elle aurait choisi cette solution alternative. Elle ne lui tenait pas rigueur de ses remarques désobligeantes, mais c'était quand même frustrant qu'on lui rappelle son absence de liberté, surtout venant d'une personne qui avait connu des antécédents fort identiques dans le fond.

La petite suceuse continuait alors son nettoyage quasi intégral en la surplombant de plus en plus. Elle était vraiment motivée par l'idée d'éradiquer le peu de saletés que Shina avait accumulées depuis son dernier bain. C'était un service qu'elle lui rendait, dans un sens, mais dans l'autre elle n'était vraiment pas obligée, ça devait être douloureux pour son égo. Elle qui l'aurait jetée dans la boue pour ne pas se salir les pieds à la première occasion, la voilà qui la lavait comme si elle avait une dette envers Shina. Ce n'était pourtant pas le cas, elle avait déjà payé tout ce qu'elle lui devait par une bonne grosse somme de berrys. Ce n'était pas terriblement faramineux, mais ça pourrait la sortir du besoin quelques semaines au moins, de quoi vivre plus décemment.

De plus en plus, Shinobu se sentait gênée de voir sa poitrine presque nue, seules ses mains l'empêchaient de bien la voir, mais sa tenue trempée et translucide aidait à imaginer les formes. En revanche elle ne parvenait pas à expliquer pourquoi elle détournait le regard, alors qu'entre filles c'était naturel de se supporter dans des petites tenues sans la moindre gêne. C'était vraiment louche, d'abord elle la nettoyait comme si c'était sa reine, elle se montrait gênée comme si elle ne la méritait pas, ou comme si elle l'aimait. Et maintenant elle lui parlait de lui rendre sa liberté, ce qui abandonnait définitivement son égo habituellement élevé qui n'hésitait pas à la maltraiter pour son plaisir. En revanche pour ce dernier point, même si Shina était physiquement désavantagée dans sa position actuelle, elle ne voyait pas pourquoi elle devrait la laisser lui dire si elle est libre ou pas, c'était à Shina de décider avant tout.


-Est-ce que c'est le baiser de la dernière fois qui t'a autant changée ? Ou alors est-ce une sorte d'euphorie causée par tes poches bien remplies ? Tu n'étais pas comme ça avant qu'on attaque les pirates, serais-tu en train de changer à cause de moi ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Mar 28 Mar - 20:23

Ludniel ShinobuChasseur de Prime
avatar

Messages : 151

Navigation
Doriki:
841/6000  (841/6000)
Fruit du Démon: -Fruit du drainage

Shina s'était laissée laver sans commentaire et c'était déjà bien. Même si elle n'avait pas comprit que la vilaine phrase de Shinobu à son égard était un de ses cirques -peut être un peu puériles- feignant le désintérêt. A quoi s'attendait madame l'oracle ? Qu'en plus de lui rendre ce service gratuit et incongru par rapport à toute la manière dont elle s'était comportée jusque là, elle lui serve des gentils mots et du thé avec ? Non ! Shinobu devait être méchante avec la bouche, chaque fois qu'elle rendait un service à une rivale, c'était ça être une femme (trop) fière !

Pourtant Shina lui avait fortement bien rétorqué. En effet, en un temps Shino avait eu besoin des autres pour se laver, elle avait été une handicapée, tout comme cette jeune femme. Rappeler ce point commun entre elles n'était pas la plus agréable des choses. A une différence toutefois, la blonde ne gardait pas les même vêtements sur elle constamment, on en changeait. Techniquement, c'était impossible pour la civile en kimono blanc, du fait de ses vis. Mais d'ailleurs, d'où lui venaient ses vis ? Autant cette femme avait eu droit à tous les secrets de la chasseuse, autant cette dernière ne savait rien des origines de tout cela, de ce handicap, ces vis que la peste argentée n'avait sûrement pas mit sur elle elle même... Cela sentait la malédiction. Mais il fallait faire mine de rester désintéressée, insensible à son sort, ne pas la questionner.

Puis ça avait dégénéré, elle avait rougit, bafouillé... POurquoi ? Cette Shina n'avait rien de spécial, et la chasseuse petite en taille mais grande en esprit n'avait pas d'attirance particulière pour le sexe féminin. Elle fantasmait sur les beaux mâles, et les seules femmes susceptibles de la faire frémir un peu étaient ses victimes... Lorsqu'elle leur rendait visite, la nuit surtout, les terrorisant, Shinobu essayait aussi de les frapper par sa sensualité, c'était elle même qu'elle aimait dans ses moments, la beauté de son mystère sa terreur, et la sensualité de ses mouvements, par le prisme de comme les autres la voyaient... Elle avait aussi ressenti ça la veille devant la civile en face d'elle. Mais généralement cela partait.
Une seule chose était certaine : le conflit était loin maintenant, et malgré son épouvantable caractère, pas tellement pire en vérité que le sien, Shina commençait à lui paraitre attachante. C'était ces moments où la Chasseuse Nocturne se le disait : elle n'était pas une si mauvaise poire. Cette idée lui était détestable. Elle avait dés lors peur qu'on pense qu'elle avait de l'amitié pour autrui, n'était pas une louve solitaire... Etait-ce pour cela qu'elle avait rougit ?

Mais catastrophe, évidemment sa technique improvisée désespérée n'avait pas fonctionné. Elle n'avait fait qu'interpeller sa compagne de bain davantage. Shinobu rougit fortement lorsqu'elle lui demanda si cela avait à voir avec le baiser, que s'imaginait-elle donc !? Elle resta retournée comme une enfant grondée qui se cachait.

- Mais... mais qu'est-ce que tu crois baka, bien sûr que non c'est pas pour le baiser ! J'ai embrassé plein de filles dans des soirées arrosées, et plein avant de les tuer, ça ne fait pas de moi une... une... Peu importe !


Oui peu importe, pourquoi s'attardait-elle sur la première phrase au lieu de répondre aux autres ? Rrrrrah.

" Ne t'imagine rien... C'est ça, j'ai réagit comme ça sans raison, je voulais pas que tu t'imagines des choses... Du coup j'ai eu peur et ainsi de suite. Je déteste qu'on s'imagine des choses sur moi... "


C'était la meilleure excuse qu'elle avait pu improviser, elle était piètrement rusée en dehors du cadre de la chasse semblait-il... Mais à côté elle en apprenait plus sur elle même : elle n'aimait pas l'idée d'être séparée bientôt de Shina. Cela lui péserait si elle la gardait comme esclave plusieurs jours. Quelle honte, et puis quel manque de liberté... Elle n'avait aucune idée de pourquoi cet attachement, était-elle ainsi avec tout le monde, toutes ses autres victimes, ou Shina avait-elle un statut spécial parce qu'elle avait un passé ressemblant et était devenue une actrice et une peste elle aussi.

Elle attendit que Shina ai fini son bain pour l'en sortir. Dire qu'elle aurait pu la vaincre en la laissant coincée dans ce bain jusqu'à mourir de faim ! La blonde nanique l'en sorti puis l'amena sur un fauteuil de cuir luxueux, devant un énorme feu flambant. De son côté, encore dévêtue, elle se contenta de prendre une serviette, s'essuyer un minimum et s'asseoir sur le tapis, non loin du feu. Sans mot dire, l'air froid voir boudeur.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Sam 1 Avr - 14:15

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 208

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Dans son bain, Shina se détendait au maximum, se délectant de la chaleur et de ses propres paroles envers la vampirette. Elle avait semé le doute dans son esprit, et elle l'entendant se dépatouiller avec la plus grande maladresse. Le fait que ce soit Shina qui l'ait embrassée par surprise, qu'elle ait fait la remarque que Shinobu devenait gentille, tout ça la travaillait beaucoup. Il était évident que ce n'était pas vrai, tout ce qu'elle disait pour se donner des excuses sentait le gros mensonge trop gros pour être avalé. Même le coup des baisers n'avait aucune crédibilité, autant elle pouvait embrasser sans problème, autant se faire embrasser sans s'y attendre et sans s'être préparée, c'était autre chose. En effet, un vrai baiser ça ne s'inventait pas de toute pièce comme de simples touchers entre paires de lèvres comme elle avait dit avoir reproduit des tas de fois dans le passé.

-C'est bizarre, tu dis qu'embrasser un peu tout le monde ne fait pas de toi une...mais c'est pourtant ce à quoi je pense depuis que tu en as parlé.

De plus en plus la blondinette chasseuse se confiait à elle, ce qui devait être très gênant pour elle, et intéressant pour Shina d'entendre tout ça. Bien sûr elle savait déjà qu'elle avait eu d'autres "conquêtes mortelles" mais elle était incapable de percevoir la personnalité des gens avec son pouvoir, elle devait les connaître de la façon normale. Il était évident que de son côté la cadette n'avait pas prévu d'en dévoiler autant, heureusement elle ne pensait plus à l'éliminer pour la faire taire à jamais comme avant. Comme par hasard Shina venait de dire qu'elle pensait de son opposante, exactement ce qu'elle avait évoqué, le fait d'être une...traînée sûrement. C'était pareil que s'infiltrer dans un gang ennemi pour la marine, et de commettre un tas de meurtres pour garantir la couverture de l'infiltré, ça faisait de lui un meurtrier, même si c'était pour du faux il tuait de vraies personnes de façon illégale et non en légitime défense.

Après cette petite discussion plus fructueuse que prévue, Shina sentit son corps se soulever par la petite blonde qui lui faisait l'honneur de la déplacer sans qu'elle le demande. Encore une preuve qu'elle devenait gentille avec le temps, et pas seulement pour respecter une dernière volonté avant la mort, celle-ci n'allait même pas survenir. Elle la déposa alors devant le feu pour lui permettre de se sécher tranquillement, ce qu'elle ne pouvait qu'apprécier. Comme prévu, une fine fumée à peine visible s'échappait lentement de ses vêtements en train de sécher sous un feu vif. Il suffirait d'un rien pour que tout soit sec avant même qu'elle doive aller dormir. Son sommeil avait été quelque peu interrompu à la base, ce qui avait diminué ses heures avant d'être réveillée tôt le même jour. Heureusement elle comptait se séparer d'elle aussi tôt possible pour reprendre sa chambre d'origine. Le fait qu'elle ne se cache pas en disait long sur sa confiance, et elle invitait également la chasseuse à revenir pour se venger, ou de simplement la laisser tranquille.


-Je vais m'en aller dès que mes vêtements seront bien secs. C'était un plaisir de solliciter tes soins pendant tout ce temps, c'était agréable de te voir aussi gentille avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Jeu 6 Avr - 2:54

Ludniel ShinobuChasseur de Prime
avatar

Messages : 151

Navigation
Doriki:
841/6000  (841/6000)
Fruit du Démon: -Fruit du drainage

Provocation ou persistance à voir le mauvais côté des choses (ce qui pour une voyante serait un comble) ? A présent Shinobu était vue comme une trainée. Elle ne s'y était pas attendue le moins du monde ! Elle, sérieusement ?! Au moins c'était mieux que de s'imaginer des choses : en réalité la blonde avait cherché à dire "ça ne fais pas de moi une lesbienne", mais s'était arrêtée devant le ridicule. Bien que ça ne soit pas le cas, seuls les adolescents stupides ou les beaufs dans les bars trouvaient importants de préciser ne pas être homo. D'autant que c'était plus suspect qu'autre chose.
Voyez, Shina pensait que son interlocutrice niait être une trainée, et en déduisait qu'elle l'était. Même si c'était une bonne diversion, la chasseuse ne la laisserait pas penser de fausses choses, elle avait son honneur à protéger !

" Qui a dit tout le monde, baka ! J'ai juste embrassé beaucoup de filles lors de soirées arrosées et elles aussi, particulièrement quand j'étais adolescente, c'est une chose presque banale. Tu n'as pas du avoir d'adolescence pour ne pas le savoir. "

Elle s'interrompit là. Qui sait si elle allait se faire contredire justement, par un splendide "oui je n'en ai pas eu". La femme aux cheveux argentés avait ces vis fichées dans les bras depuis on ne savait quand, et elle avait plusieurs fois rappelé avoir eu une vie semblable à la sienne. Est-ce qu'elle avait eu ce supplice dés l'enfance elle aussi ? En tout cas elle avait plusieurs symptômes d'une femme aigrie et solitaire privée d'adolescence. Il était compréhensif qu'elle ai une piètre vision de Shinobu, elle qui représentait la fougue et la soif de liberté de la jeunesse, a un âge pourtant plus avancé. La taille si petite de la vampire jouait bien, elle voyait le monde plus grand que ceux qui l'entouraient, là où une oracle lisait tous ses secrets jusqu'à en étouffer.
Shina manquait d'insensé. Shino en débordait.

Et voilà, celle qui prenait ses bains en robe était à sécher devant le feu. Mieux valait qu'elle parte avant que sa présence ne manque à la chasseuse. Il fallait dire que jusque là ses rencontres manquaient de caractère, et c'étaient surtout des hommes, on s'ennuyait à la longue avec ces personnes incapables de vous comprendre. Mais il y avait aussi l'inverse : être trop comprit c'était insupportable. Surtout pour une personne décidée au secret.

" Tchuhuhu. Vantes-toi tant que tu le peux. J'ai été bien magnanime en effet, envers une gamine incapable du moindre compliment envers moi. Ma gentillesse a pour but de t'éloigner. "

Elle réalisait qu'elle croisait les bras et tournait la tête avec mépris. On aurait dit une enfant boudeuse, ce réflexe Shinobu s'en dépêtrait mal. Non, elle ne dirait pas un seul mot gentil jusqu'à leur séparation, elle refusait de paraitre faible. Elle refusait aussi qu'on la croit douée d'un sentiment appelé affection. Fort heureusement, après ce moment interminable où il ne se passait rien, l'heure de sortie arrivait à grand galop...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Mer 12 Avr - 22:24

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 208

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

La chaleur du feu faisait s'évaporer doucement les vêtements trempés de Shina, en plus de la détendre un maximum. C'était également plaisant de taquiner la petite blonde qui essayait de se justifier de manière horriblement fausse de ses pratiques sexuelles. Il était vrai que la demoiselle ne pouvait pas comprendre pourquoi elle couchait avec ses proies avant de les capturer, les trahir ne les rendait alors que plus agressifs que d'habitude. Au contraire, son apparence jeune et infantile pouvait faire baisser la garde des ennemis, ça n'avait aucun sens de se rabaisser pour faire plaisir à quelqu'un qui devait finir en prison. Enfin bon, chacun ses passe-temps après tout, elle était libre de s'acoquiner comme elle le voulait et avec qui elle le voulait.

Un petit sourire s'afficha de nouveau sur son visage alors qu'elle entendait une fois de plus Shinobu qui se justifiait de moins en moins faussement, lui révélant de curieux détails de son passé. Elle se retint de réagir à la fin de sa réplique, elle qui avait justement un corps d'enfant bien plus que Shina, c'était bien la moins placée pour parler d'adolescence au passé, plutôt au futur. Après tout elle ne voulait pas encore s'attirer ses foudres, elle parlait si elle en avait envie, la demoiselle ne comptait pas la corriger sur tout, et surtout la taquiner constamment. Déjà qu'à la base elle était fautive d'avoir tapé dans sa réserve de donuts, ça n'allait pas arranger les choses de la provoquer en lui mettant son apparence enfantine sur la table à chaque fois.

Ce qui parut étrange était que Shinobu parle de gentillesse et d'éloignement dans la même phrase. Pourtant Shina ne se sentait pas du tout repoussée par la gentillesse de manière générale. Elle pouvait se montrer mesquine et manipulatrice, mais en aucun cas elle avait choisi la voie du mal dans la vie. Elle n'avait aucune prime, ce n'était qu'une civile ordinaire, et dans tous les cas si elle devait commettre un crime, ce serait par l'intermédiaires de bougres qui n'avaient rien à perdre ou de têtes brûlées. C'était tout de même étrange que Shinobu la diabolise de la sorte alors que pourtant c'était elle la plus agressive et rabaissante des deux, à lui balancer des civils dessus et la harceler dans son sommeil.


-Décidément, nous n'avons vraiment pas la même façon de se voir l'une l'autre, pour quelques donuts volés tu me prends pour le Mal, et malgré ta maturité mentale je te vois toujours comme une gamine.

C'était bien la preuve qu'il n'était désormais plus nécessaire qu'elles restent ensemble, avec leurs avis divergents. Mais avant ça, Shina se leva pour sécher son dos encore mouillé devant le feu. Ses collants noirs se trouvaient encore par terre déposés, elle avait pu les enlever en se servant de la gravité pour les faire glisser, mais les remettre ne serait pas chose aisée. Elle les pris alors au creux de ses orteils pour les tendre à Shinobu, un petit sourire aux lèvres. Sa demande n'allait pas être compliquée, elle ne pouvait pas partir sans quelque chose aux pieds de décent.

-Aide-moi à remettre mes collants veux-tu, je suis incapable de les remettre moi-même. Et si l'envie t'en prend, tu peux les laver également, comme je n'ai pas pu les laver, ils sentent encore mon odeur, ta langue adorerait sûrement.

Sur ces mots elle lâcha un de ses collants pour prendre l'autre avec le second pied, venant entourer le bas de son visage, laissant le cuir épouses ses formes alors qu'elle respirait l'odeur de ses pieds. Bien sûr Shinobu était libre de se débattre, il ne tenait qu'à elle de décider si elle voulait procéder au bref lavage ou si elle préférait s'abstenir, mais le fait d elui avoir mis son bas contre son visage avait des chances de changer quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Lun 17 Avr - 0:01

Ludniel ShinobuChasseur de Prime
avatar

Messages : 151

Navigation
Doriki:
841/6000  (841/6000)
Fruit du Démon: -Fruit du drainage

La situation était à la limite du supportable, et il fallait avouer que Shinobu aurait claqué la porte si elle n'avait pas été dans SA chambre, et aurait peut être même attaqué son interlocutrice pour la faire taire si elle n'avait été dans sa mollesse tendre de l'après-combat, dans la flemme d'en débuter un nouveau.
Cela n'était pas sans prix : il fallait se résoudre aux quiproquos, aux idées inconfortables que se faisait Shina d'elle... tant pis pour sa dignité. Mais tout de même, croire qu'elle lui avait tapé dans l'oeil... Non seulement c'était une insulte à son hétérosexualité, mais aussi à sa dignité de pouvoir être intéressée par une peste pareille.

-Quelques donuts ? Ingénue, fais comme si tu ignorais le nombre d'insultes que tu m'as faite, l'absence d'excuse et ta tentative de me causer des ennuis avec la Marine... Certains seraient morts pour ça. Mais si tu vois pas ta chance la conversation s'arrête ici, je n'apprécie guère les mules têtues.

Cessant de bougonner, la blonde préféra garder une mine silencieuse (boudeuse auraient dit certains) en attendant que la femme se soit séchée et parte. C'était le mieux qu'il lui restait : ainsi tourna t-elle le dos, attendant que l'égocentrique voyante soit partie. Mais elle avait oublié un détail. En fait elle n'avait pas oublié, elle venait de réaliser l'existence de ces bas noirs, que le vêtement traditionnel avait bien dissimulés. Des bas noirs avec un kimono blanc... Shina pouvait se vanter d'être inventeuse de nouvelle mode.

Elle venait de recevoir un ordre à ce propos, et non une demande. L'autre s'y croyait beaucoup... Sauf que justement la chasseuse se reçu les bas humides directement sur le nez, pour se retrouver les narines pleines de l'odeur corporelle de Shina, qui avait bien su macérer dans ses bas. Sur le coup elle en oublia de répondre. Pis. La chasseuse ne trouva pas nécéssaire de répondre et s'exécuta docilement. Elle pressa les bas pour les débarrasser de l'eau. Puis comme ils étaient sales, une méthode commode que son pouvoir lui permettait : en y passant sa langue, Shino se chargea d'absorber leur saleté, ce sans être le moindre du monde dégouté puisqu'elles entraient immédiatement dans sa fosses immatérielle par ce contact (elle les dégurgiterait plus tard). En léchant ainsi centimètre par centimètre les bas noirs elle en les nettoyait de leur saleté et leur humidité jusqu'à ce qu'ils furent sec et propres tout à la fois. La perfection.

Elle souhaitait que la blonde lui mette ses bas ? Très bien, que l'on voit si ce sourire narquois resterait éternellement. Shinobu se glissa à genoux jusqu'à elle, comme une petite animale. Elle lui souleva tranquillement un pied puis lui enfila son bas.
Puisqu'elle lisait dans le temps cette garce savait déjà par quoi elle devrait passer pour remettre ses précieux bas...
La Chasseuse Nocturne lui enfila le premier bas centimètre par centimètre, étendant le plus possible la durée du moment. Lorsqu'elle eu fini, elle lui mit le second bas, cette fois en se penchant entre les jambes pour plus facilité ; à travers cette effort sa tête se retrouva juste sous la robe de Shina. Tout en remettant le bas, Shinobu leva davantage sa tête à l'intérieur du kimono blanc ; lorsque ses mains eurent fini de mettre le bas jusqu'en haut des mollets, elles continuèrent leur route sur la peau, poursuivirent leur chemin jusqu'à la cuisse... La blonde nanesque monta plus haut sa tête aussi sous le vêtement et déposa un baiser sur la cuisse. Puis quelques autres nouveaux. Les baisers étaient sa profession, elle les maniait mieux que quiconque, la vampirette. Elle rassembla ses deux mains derrière la cuisse de Shina, la caressant tout en continuant à embrasser à l'avant.
La chasseuse lâcha enfin dans un gloussement.

" Puisque tu sais que ce que je fais, c'est seulement ce à quoi tu m'invitais, dis-moi petite... Comment agiras-tu maintenant ? Tu cherches à me tenter puis à m'éconduire pour poursuivre ta moquerie ? Ou alors le fais-tu sans aucune envie de me nuire ? "

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Jeu 20 Avr - 23:41

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 208

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Le sourire aux lèvres, Shina observait la réaction de Shinobu, le collant noir plaqué contre son visage sans la moindre gêne. Elle pouvait sentir l'odeur corporelle de la grande demoiselle, et curieusement elle acceptait de le nettoyer. La blondinette passait sa bouche sur la surface en aspirant supposément les saletés qui l'avaient tâché avec le temps depuis l'atmosphère. Même si elle recensait une nouvelle fois tous les événements déplaisants dont elle avait été victime, elle s'exécutait quand même sous le regard de son ex prisonnière et actuelle compagne de chasse. C'était agréable à regarder, surtout qu'elle ne devait pas aimer le goût de ce qu'elle avalait, mais ça ne gênait pas Shina, bien au contraire. Tant que rien ne lui arrivait à lui, ça lui paraissait agréable, elle pouvait bien continuer de maltraiter la petite chasseuse en herbe que ça ne lui ferait ni chaud ni froid.

Après avoir lavé les deux collants de Shina, la blondinette s'employait à les renfiler sur ses jambes comme elle l'avait demandé en premier. Même si elle obéissait, Shinobu prenait tout son temps, ce qui était un peu ennuyeux. Non pas que Shina soit particulièrement pressée, mais elle avait envie de poursuivre son aventure au lieu de passer des heures pour rien avec la petite blonde hautaine. Mais comme elle était patiente, elle laissait faire, sûrement avait-elle un plan en tête en faisant durer un enfilement de collant sur sa jambe. Peut-être qu'elle aimait le contact du cuir sur ses mains sans doute sensibles, ce n'était pas à écarter. Dans tous les cas elle avait accompli sa mission, ce qui permettait à Shina de partir. Seulement Shinobu agrémentait ses gestes avec des baisers entre ses cuisses, ce qui était loin de la déranger. Après tout ça ne lui faisait pas mal et ne la salissait pas non plus, alors ça lui faisait même plutôt du bien.

Pendant son bisouillage, elle soulevait le fait que Shina pouvait lui imposer le futur qu'elle choisissait de suivre et que Shinobu le suivait sans s'en rendre compte. C'était surtout sans se rendre compte qu'il y en avait plusieurs, pour elle chaque jour suivait son cours normalement. Elle tentait également de connaître les intentions de l'oracle, mais rien n'était plus délicieux que le doute. Bien sûr, Shina n'avait pas l'intention de lui nuire, elle ne l'avait même pas une seule fois attaquée, c'était même plutôt elle le rôle de l'agresseuse, pas Shina. Elle haussa alors les épaules, feignant de ne pas faire attention à ce qu'elle faisait ces dernières minutes.


-Qui sait ? Peut-être que j'agis par choix personnel, peut-être est-ce sans intention particulière. Ne pose que les questions dont tu veux vraiment connaître la réponse.

Sur ces mots elle glissa ses pieds dans les deux chaussons qui allaient avec, et qui avaient l'avantage d'être faciles à enfiler. C'était déjà l'heure de se dire au revoir, ou adieu selon ce que chacune voulait au fond. Leur partenariat éphémère avait fait mouche, et leur relation n'était ni très bonne ni très mauvaise, il y avait de quoi se questionner. Elle se leva alors avec un petit sourire en s'étirant en arrière, s'approchant de la porte de sortie. À moins que Shinobu ne la retienne pour, sans doute, la revendre comme esclave ou pour la contraindre à la dédommager pour ces humiliations de l'autre fois, elle n'avait pas l'intention de réapparaître.

-Adieu, petite chasseuse en herbe, prends soin de toi. Au plaisir de ne plus te revoir perturber mes nuits de sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Lun 24 Avr - 22:21

Ludniel ShinobuChasseur de Prime
avatar

Messages : 151

Navigation
Doriki:
841/6000  (841/6000)
Fruit du Démon: -Fruit du drainage

Et bien mes cochons, si un jour on contait cette histoire rocambolesque du plus mauvais goût, elle aurait plus de mal à être crédible que toutes les aventures réunies de Shinobu ces dix dernières années. Que dire de ce spectacle grotesque, de deux femmes insupportables qui s'étaient opposées sans pitié ni mâcher une fois leurs mots et s'étaient retrouvées à prendre un bain, puis à se clasher comme un mauvais couple. "Les femmes ça" direz vous, immondes misogynes ? En fait Shinobu était largement la plus coupable, en cédant la première elle avait donné toutes les balles que lui avait lancé la Civile, et maintenant se retrouvait à les encaisser avec une piètre défense, tout en prolongeant la défense dans un spectacle des moins convaincants.
Que voulez vous , c'était la plus vieille de deux, à un moment on devient trop vieux pour ces conneries comme dit le dicton. Plus ça passait, plus la chasseuse s'affalait, admettait ses faiblesses -sa cadette pas du tout !

-Tch, ne pose pas les questions dont tu ne veux pas connaitre la réponse ? Qu'est-ce qui te dis que je ne veux pas la connaitre ? Je veux justement savoir quel mauvais complot me prépares-tu sur ce coup.


C'était un brin exagéré, certes, mais non seulement elle recevait cette réponse cinglante, mais elle se faisait quitter par la femme aux cheveux gris sur un vent énorme. La blonde prédatrice n'avait-elle pas changé du tout au tout, se changeant une courte minute en laquais aux petits soins pour elle ? Voilà comment on la remerciait, voilà le petit complot !

-Hey, tu t'en vas comme ça ? Idiote, je me rappellerais de cette veste.


Mais toutes deux savaient bien que le "je me rappellerais" était plus une protestation méprisante qu'une menace, puisque Shina l'avait bel et bien dit... "Au plaisir de ne plus te revoir perturber mes nuits". C'était sans doute qu'elle se voyait dormir tranquillement dans le futur, mais cela pouvait aussi relever d'une simple intuition.
Tout ça quand Shinobu commençait à s'habituer à sa présence. C'était paradoxalement pour ça qu'elle avait voulu accélérer leur séparation sur la fin : pas envie de s'attacher. C'était souligner sa vulnérabilité, le fait qu'elle apprécie comme tout autre être humain (enfin pas tous mais vous comprenez) quelqu'un avec qui elle avait passé beaucoup de temps. Souligner peut être même que la solitude jouait parfois dedans. La Chasseuse Nocturne s'était toujours attachée facilement à ses victimes du moment que celles-ci avaient le dessous. Peut-être un moyen de régler une partie de ses pêchés qui la conduiraient un jour droit en enfer. Tuer était parfois agréable, mais jamais sans amertume, il en était de même du pirate récemment mort dans ses bras après qu'elle lui ai infligé de mortelles blessures. Les vies, les personnalité, ce qui rejoignait le néant lui manquait.
Cette personne qu'elle ne supportait pas, la civile au pouvoir d'oracle Shina, lui manquerait, comme lui manquerait l'officier marine rivale Melina et d'autres encore.

-Tu es vraiment stupide. Ne prends pas soin de toi.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Dim 30 Avr - 20:42

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 208

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Le départ de Shina était annoncé, que Shinobu le veuille ou non elle comptait bien partir. Comme la plupart des simples d'esprit elle ne comprenait pas ce qu'elle avait voulu entendre par le fait de ne répondre qu'aux questions dont le désir de réponse était crucial. Peut-être qu'elle n'avait même pas conscience d'être un générateur de questions sur pattes, ce qui lui faisait perdre du temps et retardait son départ. Shina avait fait son travail en aidant la blondinette, elle avait fait le plein d'argent, donc elle n'avait plus de raison de rester là. De plus elle ne supportait pas énormément son caractère agaçant, d'abord méfiant, ensuite rancunier, puis superficiel, puis profiteur, et enfin possessif. Dans tous les cas elle n'aidait pas à soigner l'image des chasseurs de prime, même si Shina doutait qu'elle soit vraiment reconnue comme telle dans le métier parmi les vrais chasseurs dignes de ce nom.

Sans daigner répondre encore une fois à ses interrogations ou à ses provocations, la demoiselle quitta l'appartement, ouvrant la porte en se baissant légèrement. Comme elle ne lui souhaitait pas de bien se porter, son opposante non plus n'avait pas de raison de lui souhaiter une bonne santé, il ne manquerait plus que lui faire penser qu'elle avait apprécié de se faire trimbaler pour une histoire de donut. Par chance Shina savait quel cadeau d'adieu elle comptait offrir à la blondinette afin qu'elle se souvienne d'elle et qu'un sentiment de crainte naisse également dans son esprit. Mais comme Shina n'avait pas l'habitude de s'introduire dans la chambre des autres en pleine nuit, elle comptait simplement laisser faire d'autres et en plein jour.

Ainsi la demoiselle sortit de l'hôtel d'un air plus reposé, entièrement séchée par le feu de bois. Elle alla alors dans la première taverne venue, bondissant pour faire tomber une de ses bourses remplies sur la table. Ses consignes étaient simples, et elle ne souhaitait pas de question, ce qui était tout à fait envisageable par les pirates, tant qu'on les payait. Même si elle n'en connaissait aucun d'Adam ou d'Eve, Shina savait qu'elle pouvait leur faire confiance pour suivre ses instructions à la lettre. Un peu d'argent facile, personne ne le refusait, surtout pour une mission des plus ordinaires. Elle avait donné comme consignes de voler du chloroforme dans une pharmacie ainsi que de l'adhésif transparent en bonne quantité et des menottes en granit marin qu'ils pouvaient dérober à un soldat de la marine en pause justement quelques minutes après.

Maintenant que tout était indiqué, Shina regarda les pirates passer à l'action. Ils sonnèrent à la porte de la blondinette en prétextant venir pour le ménage afin qu'elle ouvre au moins pour voir qui était là. À ce moment ils lui jetèrent une gerbe de liquide soporifique dans la figure sans la laisser se rendre compte de ce qu'il se passait. C'est seulement après que sur les ordres de Shina les bandits déshabillèrent la chasseuse pour ligoter ses bras croisés contre sa poitrine dans la même position que Shina. Ils prirent bien sûr soin de lui mettre les menottes aux pieds, reliées par une chaîne à peine assez courte pour lui permettre d'écarter les pieds. Quand ils firent le tour de son buste avec une quantité non négligeable, ils terminèrent par la bâillonner tout aussi abondamment pour éviter qu'elle déverse son acide verbal sur son entourage. Elle prit la peine de se pencher pour écrire un petit mot à son intention pour lui dire qui était responsable de cette agression, qu'elle avait également gardé la clé des menottes, et qu'elle la saluait. Il ne restait plus aux pirates qu'à la rhabiller afin que personne ne remarque la position de ses bras, comme ça elle ne pourrait plus se servir de ses bras, aurait des déplacements limités avec les pieds, et ne pourrait pas manger avant d'avoir réussi à convaincre quelqu'un de l'aider sans pouvoir lui parler.


-Bonne nuit petite chasseuse en herbe, j'espère que tu apprécieras de vivre dans ma peau quelques temps et que tu n'auras pas trop faim. Au plaisir de ne plus te revoir dans ma chambre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Jeu 4 Mai - 16:17

Ludniel ShinobuChasseur de Prime
avatar

Messages : 151

Navigation
Doriki:
841/6000  (841/6000)
Fruit du Démon: -Fruit du drainage

C'était la disgrâce. Voilà ce qui se passe quand on fait des efforts en direction des autres humains : ils vous claquent la porte au nez. On ne surprendrait plus Shinobu à faire preuve d'amabilité avec ses pairs avant un bon moment ! Maudite soit cette peste... Le sang de la mini blonde bouillonnait, mais tout ce qu'elle trouva fut de se jeter sur son lit. L'effet de l'injection qu'elle s'était faite était plus fort à présent que sa colère n'avait plus de cible, il amollissait ses muscles et l'engourdissait d'un doux sommeil. Seules ses pensées assassines et haineuses envers cette civile ingrate la maintenaient encore un peu dans le monde des éveillés.

Elle resta longtemps, dans cet état flottant entre sommeil et réalité, à réfléchir. Ses pensées ne menaient à rien, elle n'arrivait même pas à vouloir se venger. Tant pis, cette femme n'en méritait pas la peine... Oh on frappait à sa porte. Qui était-ce, serait-ce de nouveau Shina ? La chasseuse se déplaça jusqu'à la poignée : quand elle ouvrit elle n'eut pas le temps de prononcer un mot. Dans son état d'épuisement elle n'était pas capable d'éviter une attaque surprise, et le mouchoir de chloroforme la fit vite tomber définitivement dans le pays des songes.

Quand elle se réveilla ce fut pour un constat horrifique. Comment ?! Elle était emprisonnée, tout juste capable d'esquisser de courts mouvements. Elle tirait sur ses menottes furieusement mais celles ci étaient assez solides pour lui résister. Pis que tout, elle était abandonnée dans cet état, le coupable n'était pas quelqu'un de présent avec qui elle pourrait négocier, il était loin et c'était paradoxalement une mauvaise nouvelle. Qui était le coupable d'ailleurs ? Lequel de ses anciens ennemis avait trouvé sa trace ? Mais elle était bête... Elle devait être dans les vaps pour avoir oublié la pénible civile avec qui elle avait partagé un journée et demi. Elle était prisonnière dans sa position exacte. Et le mot laissé sur elle, confirma ses doutes. Maudite... Puisses-tu pourrir dans les Neuf Enfer !
La chasseuse était étouffée par les palpitations, elle faisait une crise de claustrophobie. Pas ça ! Pas comme dans le passé... Ce qu'elle détestait le plus au monde c'était d'être privée de sa liberté, privée de mouvements complets, de la possibilité de courir... Dépendante des autres ! Plus jamais, vous entendez, plus jamais !

Mais l'amère réalité était sans appel. Il fallait trouver cette catin avant qu'il ne soit trop tard... La chasseuse eu du mal à se lever, et prit un petit moment pour s'habituer à ces mouvements qui exigeaient de marcher modérément pour ne pas trébucher. Quelle sensation insupportable que de devoir modérer sa vitesse... Malheureusement, comme elle s'en doutait, la voyante n'était pas trouvable dans une aussi vaste ville, et peut être était-elle déjà partie, probablement même. Il n'y avait plus qu'à la trouver avec toutes les ressources de chasse dont elle disposait, mais aussi ralentie et incapable d'user de moyens de pression (de la force et la menace, bien sûr) cela risquait bien d'être Mission Impossible. Terriblement dur. Peu importe, elle ne renoncerait pas : maudite Shina, la chasseuse nocturne te reverrais, et jusque là hors de question de demander à quiconque de l'aider à se nourrir, se laver ou changer. Plutôt mourir.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

 Sujets similaires

-
» BLACK JACK ◮ Mais, c’est pas un vrai suicide, soit tranquille c’est probablement rien d’autre qu’un appel à l’aide.
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Water Seven-