AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Message
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Sam 3 Déc - 19:22

Ludniel ShinobuChasseur de Prime
avatar

Messages : 151

Navigation
Doriki:
841/6000  (841/6000)
Fruit du Démon: -Fruit du drainage

Délice du visage en panique. Shina se comportait enfin comme toute proie acculée le faisait, par instinct de survie. Un gibier pris dans son piège à loup. Totalement à sa merci, docile, facile. Ainsi avait-elle pu facilement se faire dire quel était la hantise de sa proie, qui en dépit de tout devinait évidemment sans peine que ces confidences arrachées se retourneraient contre elle. En fait la pseudo-vampire aurait pu lui faire déballer bien des choses intimes, qu'elle les aurait accepté. La vie n'est pas si dur vous voyez, il suffit de patience et de persévérance. Même des personnages dotés d'un pouvoir aussi terrible que la voyance peuvent être vaincus et manipulés.
Cette Shina figurerait à n'en pas douter dans les bons souvenirs de courte chasse de Ludniel Shinobu.

-Bien bien, cesse donc de paniquer ma chère. Je ne te tuerais pas. Tant que tu coopéreras ainsi, bien gentiment. Je ne suis pas une ingrate.


Maintenant que faire ? Il y avait eu victoire. Une partie de la punition (les prétentions de la peste écrasées). Quand on a une proie, on a beau s'amuser avec elle, le jeu ne peut durer indéfiniment. En général, le gibier lié sous les pieds de Shinobu ne durait guère, elle était prompte à l'achever de sa lame rapidement ou le porter sur son dos vers un poste de Marine. Mais on avait là affaire à une proie qui n'avait aucune prime et n'était pas destinée à mourir. Ç’aurait été inutile, même les nations les plus barbares ne tuaient pas pour un vol de donut et quelques mensonges, et la Chasseuse Nocturne veillait bien à ne pas dépasser la ligne rouge en devenant une meurtrière de civile.
Cette Shina vivrait donc, elle était chanceuse la garce.
Mais son sort final restait source de question : quelqu'un possédant un pouvoir semblable ne pouvait-il pas être très pratique, à disposition ? Surtout en cette période où Shinobu manquait cruellement de monnaie... Avec une telle source d'informations sous la main, la chasseuse miniature serait-elle pas stupide de ne pas exploiter celle-ci ? C'était comme un limier, tandis que Shinobu excellait à trouver ces traces, cette sorte d'oracle pouvait tirer des traces bien des choses qui lui étaient hors de portée.

La blonde retira finalement les menottes de sa prisonnière. Elle espérait qu'elle se souvenait cette fois, de ce qu'elle venait de vivre. A quel point elle avait soudainement été pathétique. Il s'agissait juste de faire une expérience. Ensuite, elle avait du plus sérieux de prévu...

-Alors, comment te trouvais-tu ? Tu es bien vulnérable sous ton vrai angle, n'est-ce point ? Si je suis une petite boueuse, tu es une petite enfant angoissée. C'était un ravissement à voir.


Elle avait cette fois assez de force pour esquisser des mouvements, mais pas assez pour éviter des nouvelles attaques tout en les prévoyant. Il n'y avait rien à craindre quand à son attitude docile.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Sam 3 Déc - 21:38

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 209

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

De plus en plus le compromis semblait approcher, alors que Shina faisait de son mieux pour sortir de son cauchemar. C'était difficile de garder son calme, mais elle y parvenait tout de même, tandis que l'homme dans son hallucination lui disait de coopérer. L'ennui c'était que coopérer voulait dire qu'elle devait se laisser entraver, mais c'était tout sauf ce qu'elle voulait. La demoiselle ferma alors les yeux plus longtemps qu'un clignement, espérant se réveiller bientôt de ce mauvais rêve qui l'avait déjà trop affectée. Par chance elle se sentait beaucoup mieux privée de ses yeux pour voir, les hallucinations semblaient avoir disparu maintenant qu'elle détournait le regard d'elles. Il ne fallut pas longtemps pour qu'elle se réveille de son faux rêve, s'apercevant qu'elle était juste dans sa chambre, par terre et chevauchée par une agresseuse dont elle ne connaissait pas grand chose.

Quelques minutes plus tard, elle se décida à retirer les menottes en granit marin de Shina, ce qui lui fit retrouver toutes les mémoires qu'elle avait oubliées à cause de ça. Curieusement en sondant son propre passé comme à son habitude, elle ne pouvait pas tout voir, une certaine zone de blanc subsistait. Il correspondait à la période privée de ses pouvoir, un trou de mémoire comme elle en connaissait bien peu. Elle retrouva tout de même sa vision de l'avenir et pouvait voir que rien ne la menaçait dans les vingt-quatre prochaines heures, ce qui était parfait. La blondinette chasseuse de primes et amateur de donuts n'était plus grand chose pour elle désormais, juste un sac posé sur elle et dont elle ne pouvait pas se défaire.


-Ah, c'est encore toi. J'ai aucune idée de ce qu'il s'est passé ces dernières minutes, mais j'aimerais bien dormir, le sol est bien peu confortable. Si tu veux bien t'en aller, à moins que je doive encore appeler la marine à la rescousse. Sauf que cette fois je risque de me confesser à ton sujet, alors tu as intérêt à bien me traiter.

Avec le retour de son pouvoir, rien ne l'inquiétait plus, désormais, elle était redevenue comme avant. Elle ne savait pas exactement ce qu'elle avait raté, mais elle ne ressentait aucune douleur autre que les courbatures que lui causait le sol dur de sa chambre. Il allait de soi que Mélina n'hésiterait pas à appeler au secours pour feindre d'être une victime, une fois encore, afin qu'elle se fasse vraiment arrêter cette fois. Il restait simplement à savoir si cet avertissement allait la faire changer d'avis pour qu'elle la laisse tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Lun 5 Déc - 18:20

Ludniel ShinobuChasseur de Prime
avatar

Messages : 151

Navigation
Doriki:
841/6000  (841/6000)
Fruit du Démon: -Fruit du drainage

Expérience concluante : lorsqu'on retirait les menottes, cette Shina perdait les souvenirs de quand on les lui avait mises. L'opposé exact de lorsqu'elle portait les menottes de granit marin et qu'elle souffrait d'amnésies quand au moment où son fruit du démon était actif. On se serait cru dans une comédie. De plus, maintenant la jeune femme était redevenue exactement la même, chargée de sa verve insolente. On aurait cru qu'en un simple instant on la faisait passer de docteur Jekyll à Mr Hyde.


-Si tu ne te souviens de rien, et bien sens sur ton visage les restes d'humidité. Tu n'as qu'un masque, tu es une faible créature. Tu veux appeler des secours ? Fais donc, mais là tu traverseras la ligne rouge et ma colère sera t-elle que je n'hésiterais plus à te tuer. Je te conseil de ne pas tenter l'expérience.


Mais cette fois ci Shinobu savait que pour faire peur à cette intolérable provocatrice elle devait user des menottes. Elle espérait juste que Shina finirait par tous se remémorer, des deux côtés, avec menotte et sans menotte ; que ses deux facettes puissent s'unifier, là elle aurait une véritable vengeance. Car jusque là elle avait l'impression de se venger de quelqu'un en tabassant sa petite soeur. Il fallait de nouveau l'emprisonner de force, mais même de nouveau dotée de son pouvoir, cette gamine épuisée confrontée à une rapide chasseuse dans son élément naturel finirait par ne plus pouvoir l'esquiver. Elle devait le savoir, mieux que quiconque puisqu'elle était une sorte d'oracle, elle ne pourrait esquiver indéfiniment.

Mais avant ceci, pour ne perdre aucune seconde après, Shinobu retira un de ses bas avec douceur avant de l'enfourner dans la poche de sa robe. Dommage que la petite saleté ne puisse pas lire son avenir proche. Qu'elle allait souffrir, même si elle l'oublierait peut être un jour.

Shinobu planta la pointe de son sabre trois centimètres dans le sol à côté d'elle, au cas où Shina crie et l'oblige à la faire taire. Il se soutiendrait tout seul ainsi pendant qu'elle s'efforcerait de bander les yeux de son otage, et elle pourrait revenir arracher le Mordeur au besoin.
Maintenant petite oracle, prépare toi à être enchainée puis à devenir comme Oedipe. Il vaut mieux fermer les yeux parfois pour ne plus en trop voir.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Ven 9 Déc - 20:40

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 209

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Le retour de ses souvenirs avait beaucoup soulagé Shina, même si elle était encore sous l'emprise de la petite peste blonde. Elle ne pouvait rien faire si elle était prise en étau entre deux éléments avec aussi peu de marge de manoeuvre. Sans compter que ses mouvements étaient limités à cause de ses entraves, elle ne pouvait que se servir de ses jambes, mais c'était risqué. Par chance en dépit de sa force, la gamine prétentieuse ne pesait pas beaucoup plus qu'un enfant, ce qui lui donnait au moins une chance. Si elle pouvait au moins se libérer, Shina pourrait facilement prédire ses prochains mouvements et les éviter en ripostant peut-être en même temps.

Malheureusement sa seule tentative amicale pour sortir de son étreinte, ou de son plaquage plutôt, était tombée à l'eau. Shinobu ne semblait pas sensible aux menaces, elle n'avait plus peur qu'on dévoile sa vraie identité comme elle l'avait imaginé. Ou plutôt, elle n'avait pas peur que Shina le dévoile, car elle la tuerait certainement avant de le pouvoir, elle prenait juste plaisir à profiter de la situation. Le fait que sa victime soit déjà entravée par défaut devait normalement la dissuader de s'en prendre à elle, mais son handicap ne lui faisait rien. Au contraire elle ne montrait aucune pitié et n'allait pas hésiter à la faire taire pour de bon, ce qui l'inquiétait un peu sur le coup.

Suite à ses dernières menaces de mort, Shinobu remit les menottes en granit marin à sa prisonnière, la privant de nouveau de son pouvoir. Il fallait croire que ça l'amusait de vérifier les limites de ses dons de lecture temporelle, ainsi que celle de sa mémoire infinie. Enfin, elle n'était pas limitée dans la quantité, mais le contenu lui-même pouvait laisser quelques blancs, des vides créés en la privant de son pouvoir, que ce soit avec du granit marin ou en tombant dans l'eau simplement. Par chance elle n'était jamais tombée entièrement dans l'eau, ce qui la rassurait un minimum. Par contre le granit marin c'était en train de lui arriver pour la première fois. Pourtant elle n'était pas une criminelle, que ce soit pirate ou révolutionnaire, et elle ne chassait personne, elle n'avait aucune raison de subir cette attaque nocturne.

C'est alors que pour illustrer ses propos précédents, la blondinette prit ce qui avait tout d'un sabre, le plantant dans le sol pas loin de son visage pour servir de menace réelle. Shina n'eut pas vraiment le choix de coopérer en cousant ses lèvres de manière imaginaire pour ne pas crier. Son corps s'était un peu remis à trembler à cause de la perte d'assurance. Elle ne pouvait plus savoir si elle allait vivre ou mourir, cette incertitude propre à chaque humain dans le monde, elle y goûtait encore. Par chance elle ne paniquait plus et ne souffrait plus d'hallucinations comme lors de son précédent éveil. Elle avait retrouvé des forces, mais pas assez pour forcer le soulèvement du corps de son agresseuse. La blonde en profita aussi pour lui bander les yeux, la privant de la moindre source de lumière jusqu'à présent offerte par les lampadaires extérieurs contre les rideaux et le sol, ainsi que par la lune.

Privée de vision quelle qu'elle soit, Shina commençait à suer un peu, ne pouvant plus savoir de quelque façon que ce soit ce qu'allait faire l'agresseuse. Elle n'avait aucune idée de ce qu'elle allait subir par la suite, mais les possibilités restaient tout aussi nombreuses même sans son pouvoir pour l'aider. Par chance une petit étincelle d'espoir perdurait dans son esprit, le fait que Shinobu ait été prise par la marine sur le fait en train de se battre contre elle pourrait lui porter préjudice si jamais on découvrait son corps. De plus elle maniait un sabre, donc une blessure tranchante attirerait d'office les soupçons. En revanche si Shinobu était prête à aller en prison pour un malheureux petit meurtre, Shina n'était pas prête à mourir pour vérifier si elle allait se faire arrêter. Elle préférait encore essayer de rattraper les choses tant qu'elle avait encore la parole.


-S'il te plait, je n'ai jamais voulu ce pouvoir, ni même cette mémoire infaillible, je n'ai jamais voulu m'approprier les souvenirs des gens en les copiant. Il y a sûrement un moyen pour te montrer que je ne parlerai pas, comme je me tais depuis des années sur les secrets des gens ! Pourquoi est-ce que tu t'acharnes sur moi ? Ne suis-je pas assez entravée comme ça ? Tuer n'est jamais la solution, une fille inutile comme moi n'a aucune valeur, je ne sais même pas me battre avec mes mains entravées.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Sam 10 Déc - 18:19

Ludniel ShinobuChasseur de Prime
avatar

Messages : 151

Navigation
Doriki:
841/6000  (841/6000)
Fruit du Démon: -Fruit du drainage

La prisonnière de nouveau sous son allure fragile, le dessous de son masque, semblait ne pas comprendre que le but initial de Shinobu était la vengeance. Elle ne devait pas comprendre qu'on puisse être vexée autant -était-ce la faute de la chasseuse si cette catin n'avait pas de susceptibilité qui lui aurait permit de la comprendre ?
Elle lui assurait qu'elle se taisait sur le secret des gens. Est-ce qu'elle se tairait vraiment sur ses secrets ? Personnellement, pour Shinobu rien n'était moins sûr. Cette garce lui semblait du genre à se venger et à user de son pouvoir pour faire de la délation sadique. Après tout ne l'avait-elle pas balancée directement aux marines ? Certes, ce serait une drôle de démarche que de venir dans un bureau de marine après son départ et de dire tranquillement "le nom de famille de la chasseuse de prime Shino est Ludniel, sa famille réside sur telle ile de South Blue". Si on lui rirait au nez, rien ne disait qu'elle ne trouverait pas quelque chose de mieux pour ruiner sa carrière. On en arrivait à ce problème, que la blonde avait négligé, et qui maintenant commençait à lui triturer le crâne de façon dérangeante...
Shinobu tenait plus que tout à l'anonymat, elle s'était faite plusieurs ennemis et ceux ci pourraient se venger sur sa famille ou la prendre en otage pour se débarrasser d'elle. Shina était capable de reconnaitre un de ces ennemis si elle tombait sur lui par hasard, contrairement aux autres personne elle était capable de lire le passé et de reconnaitre Shinobu dans leurs souvenirs. Mettons aussi qu'elle rencontrait des marines qui répugnaient à collaborer avec elle et auraient été éventuellement intéressés de détenir un moyen de pression sur elle, comme cette Mélina... Cela pouvait prendre des années mais jamais la chasseuse ne laisserait une seule chance que sa famille rencontre un sort funeste ou que sa carrière soit menacée.

" Tu dis que tu n'as aucune valeur pour justifier que je ne te tue pas ? Tu fais fausse route ma belle, c'est justement la valeur de ta vie, qui me dissuaderais de t'égorger. Voyons... Ne citais-tu donc pas ta volonté de "faire ce que je souhaitais" en échange de ta survie et ta liberté ? Laisse-moi donc y réfléchir. "

La sueur coulait sur le visage de sa proie, même son pyjama semblait collé par endroit sous la transpiration. Quel inlassable délectable spectacle que voir sa proie se débattre dans la peur et le désespoir. Toujours perchée sur elle, Shinobu tendit la tête et lécha quelques gouttes de transpiration sur la joue de sa proie.

" Et bien, sais tu que ton pouvoir est un véritable pain béni pour une chasseuse telle que moi ? Surtout en cette période où je n'ai plus un sous vaillant en poche... La voilà ta valeur. Une esclave telle que toi, est d'une valeur plus qu'estimable. Je pensais à te tuer ou pour être moins cruelle, te trancher la langue pour t'interdire de parler, mais j'ai mieux à l'esprit pour te faire taire. Je n'aurais même point besoin d'être proche de toi. "


Il fallait donner du sens aux mots par la démonstration. Shinobu retira son second bas et l'enfonça simplement dans la bouche de sa prisonnière. Voyez comme celle-ci tentait vainement de parler, ses bras vissés l'empêchant de se défaire de ce bâillon improvisé. Quelques secondes suffisaient, elle le lui retira, mais laissa le bandeau sur ses yeux. Pas besoin d'être vue, par son ton la blonde narguait largement assez Shina.
Il restait à savoir comment celle ci prendrait son sort. Mais derrière son triomphe la Vampire était vigilante et tendue : elle se retrouvait contrainte par la peur que son secret soit livré, mais aussi par son incapacité à tuer sa prisonnière allongée au sol incapable de se défendre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Mar 13 Déc - 21:37

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 209

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Penchée sur elle, la blondinette continuait de la menacer tout en faisant mine de réfléchir. Sans ses yeux, Shina ne pouvait plus rien vouloir, tremblant un peu de ne plus pouvoir anticiper quoi que ce soit, que ce soit par son pouvoir ou simplement en voyant venir les choses. Ses menottes n'arrangeaient pas non plus les choses, elle était obligée de la satisfaire pour qu'elle accepte bien de les lui enlever et les jeter au loin pour ne plus les approcher. Elle n'avait pas réagi bizarrement, au contraire beaucoup de gens la menaçaient de mort si elle révélait la moindre chose sur eux. D'habitude elle leur riait au nez, mais cette fois c'était la plus lâche qui arriva à la surprendre. Après tout dans son sommeil elle ne pouvait pas réagir ni lire l'avenir, à moins de veiller.

Pendant que la demoiselle réfléchissait, Shina essayait de garder son calme même si la situation ne l'arrangeait pas. Elle n'avait pas choisi ce pouvoir ni cette destinée, elle était simplement arrogante au quotidien pour donner l'impression aux gens d'être intouchable. La mangeuse de donuts avait prouvé que rien n'était jamais inaccessible à un lâche, elle l'avait attaquée dans son sommeil et la menaçait de mort plusieurs fois. Ce n'était pas de chance d'être tombée sur un utilisateur de pouvoir du démon, elle s'en mordait les doigts d'avoir volé à la mauvaise personne. Même si elle n'avait pas vu sa mort, durant les derniers moments de son pouvoir, Shina restait inquiète car elle ne pouvait pas savoir si elle choisissait le chemin de la mort ou si c'était le chemin de la survie. Le sabre de cette fille pouvait facilement lui trancher la gorge ou percer son coeur jusqu'à se planter dans le sol. Elle ne maîtrisait pas de fluide combatif et ne pouvait rien esquiver, elle était entièrement à sa merci pour toute la nuit.

Le coeur de la prisonnière battit un peu plus fort quand elle parla de sa valeur en tant qu'esclave et de la faire taire en lui tranchant la langue. La dernière chose qu'elle voulait était de servir d'esclave à une personne fortunée alors qu'elle était pourtant loin d'avoir de la valeur en tant qu'être humain. Au contraire elle avait les bras entravés et d'autres vis plantées dans ses bras pour limiter jusqu'au bout ses mouvements. Mais plus que ça, elle n'avait pas envie qu'elle la fasse taire, elle qui utilisait les paroles comme arme principale, c'était la pire solution. Malgré tout c'était bien la meilleure pour la blondinette qui avait sans doute peur qu'on dévoile ses secrets au moindre passant. Sentant sa langue lécher le peu de sueur qui perlait dans le cou de sa prisonnière, Shina tremblait un peu plus, ayant peur d'avoir emprunté une route plus funeste à cause de ça.

Malheureusement l'agresseuse n'était sans doute pas du genre à lancer des paroles en l'air, même si Shina se montrait un minimum coopérative. Elle avait enlevé son deuxième bas et l'avait enfoncé dans sa bouche afin de la faire taire pour de bon, ne pouvant pas atteindre cet endroit avec ses doigts. Elle essayait néanmoins de parler en repoussant le bâillon improvisé avec sa langue, mais sans y arriver. On la privait de ses principales armes et de ses sens les plus utiles, et on parlait de la livrer comme esclave. Shina se débattait de plus en plus pour s'extirper de sous son corps, voulant au moins partir pour éviter qu'elle continue plus loin la torture en passant à la physique, celle qui promettrait le plus de douleur. Par chance elle le retira ensuite, mais la peur n'était pas effacée pour autant. La seule chose qu'elle attendait, c'était au moins de savoir si la blonde allait la vendre chère ou pas, si son destin était désormais de finir ses jours au service de la haute société.


-Vous tous, vous ne mesurez pas la chance que vous avez de pouvoir bouger vos bras librement, de pouvoir vous étirer dans tous les sens. Vous ne savez pas ce que ça fait d'être entravée pour toujours et de devoir solliciter l'aide des autres ne serait-ce que pour manger. Tu veux te venger de moi, mais est-ce que je ne mérite pas déjà amplement une telle punition avant d'avoir eu affaire à toi ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Ven 16 Déc - 23:42

Ludniel ShinobuChasseur de Prime
avatar

Messages : 151

Navigation
Doriki:
841/6000  (841/6000)
Fruit du Démon: -Fruit du drainage

Pouvait-on faire confiance à celle qui était, dés qu'elle avait l'avantage ou au moins l'égalité, une vraie vipère ? Tout cela pouvait très bien être une feinte, se faire passer pour faible afin d'apitoyer, jouer une nouvelle fois la comédie -d'autant que le contraste était d'une force surprenante. Un peu comme ces chiens qui ont apprit à trembler comme une feuille pour échapper à une punition.
Mais la théorie la plus crédible restait la plus simple, que la feinteuse, manipulatrice n'était belle et bien qu'une partie de la personnalité, et que face au danger la vraie se mettait à nue, comme la robe de son pyjama qui remontait jusqu'aux cuisses à force d'être trainée et de retomber.

"Vous ne mesurez pas la chance que vous avez de bouger vos bras" disait-elle. Avait-elle la mémoire si courte ou était-ce du à un effet secondaire du granit marin ? Bien sûr que la chasseuse connaissait sa chance, n'avait-elle pas passé de longues années, si longues alors que le temps semblait multiplié, clouée dans son lit ? Se mouvoir c'était plus qu'un rêve pour elle. Tout son amour du mouvement elle le tenait de cette période. Oui, il fallait avouer, cette peste de civile n'était pas chanceuse d'avoir les membres cloués comme un martyr et d'être condamnée à ne pas pouvoir faire mieux que marcher, tout comme elle un temps. Elle ne pouvait que la comprendre, tout comme la répugnance qu'elle devait avoir à force de compter sur les autres pour tout ce dont elle était incapable, pour s'habiller, porter des charges, etc... Il n'était même pas étonnant au fond, quand on y réfléchissait, qu'elle soit si égoiste puisque l'autrefois ordinaire petite Shinobu était devenue un monstre d'égoisme ou presque.

-Bien sûr que je te comprends, idiote. Et j'estime m'être déjà en grande partie vengée. Par contre, si tu crois que la souffrance de tes années passées me dissuadera de te remettre en place comme il le faut, tu te fourvoies complètement. Ce qui a pu t'arriver autrefois n'interfère nullement, tout au plus cela adoucit mon humeur. Bien, ce n'est pas pour te punir que je compte te rendre esclave...


La blonde lui remis son bas dans la bouche.

-C'est pour mon propre usage. Je suis à cours de monnaie, mes derniers berrys ayant servi aux donuts que tu me voyais mangé. Grâce à toi je vais faire la chasse aux pirates, et j'aurais un parfait limier. Tu vas me servir pour commencer à trouver une prime importante dans le coin. Sur ce ma chère...

Elle porta Shina et la remis sur son lit. Comme elle avait le double des clés, la blonde n'avait eu qu'à fermer à clé puis à avaler cette dernière. Contrairement aux histoires pour enfant, elle pouvait recracher la clé par la bouche ou la paume du moment qu'elle le souhaitait. Le climat n'était pas désagréable dans la chambre, c'est pourquoi Shinobu se contenta de s'étendre sur la couette à côté de sa prisonnière, sans se glisser sous les couettes ni retirer sa robe.
Elle avait besoin de repos après cette journée chargée et en préparation du lendemain, et en savourant sa victoire elle était assurée de faire de beaux rêves.

-... Nous avons besoin de récupérer toutes deux. La nuit est bien avancée, je te conseille de profiter de ce qui reste pour ton sommeil, de mon côté tes bavardages ne m'importuneront pas. A demain.


Ce n'était pas avec ses bras vissés que sa rivale maintenant dominée pourrait l'étrangler, et sa bouche baillonée ne la laisserait même pas crier à l'aide. Quand à enfoncer la porte, elle savait qu'il vaudrait mieux ne pas réveiller une Découpeuse voluptueusement endormie.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Lun 19 Déc - 0:56

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 209

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Malgré tout ce que Shina pouvait dire, la mangeuse de donuts ne pliait pas d'un pouce, elle continuait de lui en vouloir pour si peu, même si Shina avait encore oublié pour quoi elle lui en voulait. Ses souvenirs étaient encore flous, surtout que ça n'avait pas duré longtemps et qu'elle avait volé beaucoup de choses avant, le donut passait inaperçu dans sa mémoire. Elle continuait de montrer son absence de coeur envers quelqu'un qui avait perdu sa liberté de mouvement et qui était maudite. Désormais tout ce qui l'intéressait était de la punir par pure vengeance, non pour appliquer la justice pour lui avoir chipé une viennoiserie. Peut-être qu'elle l'avait aussi humiliée en la faisant arrêtée par la marine, mais c'était de sa faut, elle n'avait pas qu'à balancer des civils comme des sacs à patate comme ça. Elle avait simplement esquivé, qui plus est, Shina ne l'avait pas attaquée, c'était la seule fautive, aux yeux des civils.

La véritable raison qui expliquait le fait que Shinobu soit toujours en train de la malmener, ce n'était pas seulement par vengeance, mais aussi par besoin d'argent. Elle comptait la vendre comme esclave parce qu'elle était fauchée, ce qui était vraiment une raison cupide que Shina ne pouvait cautionner ni comprendre. La seule raison pour laquelle elle dérobait était uniquement pour manger, donc survivre, tandis que la chasseuse, c'était pour profiter d'elle et se faire de l'argent sur son dos. L'ennui, c'était que Shina ne valait pas grand chose, elle ne savait pas nager, elle était entravée bien trop efficacement pour qu'on la délie, et elle n'avait aucun pouvoir, du moins c'était ce que les gens allaient croire. La plupart des personnes n'était pas d'accord d'entendre leur futur, et c'était justement pour ça qu'elle s'interdisait de les informer pour qu'ils ne changent rien. En plus, comme elle se connaissait bien, elle se savait capable de leur indiquer le plus funeste de leur destin respectif en disant l'inverse pour qu'ils pensent le changer avec l'inverse de l'inverse.

En entendant une telle excuse, Shina ne pouvait s'empêcher de gigoter toujours plus pour essayer de se délivrer de son emprise, même si elle ne pouvait pas enlever ses menottes ni ce qui obstruait sa bouche et ses yeux. Elle voulait avoir au moins une chance de sortir de sa chambre pour qu'on la voie et qu'on appelle encore la marine. Certes ça ne la calmerait pas, mais Shina aurait tôt fait de quitter l'île plutôt que de prendre le risque qu'elle remette ça. L'ennui était que dans sa position elle ne pouvait rien faire, le sol l'empêchait de bouger et son poids la maintenait en place, ne pouvant ni voir ni parler pour essayer de la convaincre. C'était insupportable de ne plus pouvoir parler, elle le sentait bien car c'était sa meilleure arme et on la lui reprenait juste pour une histoire de donut, c'était une fois de plus le coup du sort qui s'acharnait sur elle.

Surprenamment, l'agresseuse la remit sur son lit avant de fermer la porte et avaler la clé, ce qui n'avait aucun sens sur le moment. Elle avait pourtant besoin de sortir par la porte si elle voulait aller dehors, mais c'était sans doute une réaction impulsive. Shina de son côté ne pouvait rien faire pour espérer s'échapper, surtout sans la clé de la porte, laissant la blonde s'incruster à ses côtés sous la couverture. Elle essayait de crier qu'on vienne l'aider, mais son bâillon étouffait ses cris, personne ne l'entendait avec l'épaisseur des murs. La seule solution qu'elle trouvait était de frapper contre le mur avec ses pieds afin que le voisin s'énerve et décide d'appeler la réception pour que la porte soit ouverte par un passe-partout. C'était certes limité en temps, mais c'était sa seule option pour être débarrassée de cette pseudo-vampire qui la harcelait beaucoup trop pour le petit crime qu'elle avait commis.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Jeu 22 Déc - 1:12

Ludniel ShinobuChasseur de Prime
avatar

Messages : 151

Navigation
Doriki:
841/6000  (841/6000)
Fruit du Démon: -Fruit du drainage

Somnolant, Shinobu s'apprêtait à dormir en savourant la situation avantageuse et prometteuse comme on croque une pâtisserie. Mais sa prisonnière, jamais à court, ne le voyait pas comme ça. Elle l'avait arraché de sa torpeur en frappant fort sur le mur, dans le but évident de réveiller le voisin... Et quoi encore ? A part se faire insulter pour son boucan, elle n'arriverait à rien. Si ce n'est à la colère de sa geôlière. C'est ainsi que la chasseuse d'un peu mauvaise humeur la saisit et la jeta hors du lit.

" Encore un stratagème médiocre comme celui-ci et je te ligote les jambes, bonne chance pour passer une nuit reposante après cela. A moins que tu préfères quelque chose de plus divertissant : être abandonnée près des quais mal famées sans le moindre vêtement par exemple ? Les loups de mer se partageraient ton infortuné corps jusqu'à plus soif. "


Espérant l'avoir convaincu ainsi, elle se recoucha. De toute manière, si quelqu'un débarquait dans la chambre, la traqueuse des nuits trouverait soit une tromperie soit saurait être assez menaçante pour que les gérants se remettent à leur place, dans ce monde on craignait pour sa vie et les êtres louches qui nous convainquaient de nous mêler de nos affaire plutôt que nous risquer à les balancer, ne manquaient pas non plus. Et quand bien même Shina parviendrait par énorme chance à la faire mettre dehors, des civiles ne pourraient empêcher Shinobu de faire sa vengeance, il aurait été absolument irréfléchi de s'essayer à une telle action. Le mieux ne pouvait être qu'alléger la dureté de la blonde par la soumission et la docilité.

Ainsi passa cette nuit bien entamée. Les deux femmes étaient lessivées par la veille et elles ne se réveillèrent pas dés les premiers rayons de soleil. L'activité des rues de Water Seven ne prit cependant pas un temps immense. Shinobu avait dormi dans sa même robe de la veille, mais ne prit pas le temps de se laver. Elle était en chasse depuis qu'elle l'avait décidé dans la nuit, et en temps de chasse être sale était comme un rituel, comme une proximité plus forte avec la nature sauvage dont elle se sentait plus proche. Bon, il fallait aussi dire que son corps d'enfant se salissait moins vite, les poils et la sueur ne la tyrannisaient pas autant que la généralité des femmes du même âge. Mais ce qui importait c'était qu'aujourd'hui on chercherait un criminel réfugié à Water Seven -et le trouverait.

D'abord déjeuner. Pour sortir, facile, il lui suffit de dégurgiter par la gorge la clé qu'elle avait avalé la veille. Pour éviter à Shina de frapper les murs en son absence, elle attacha facilement ses pieds au lit. En fouillant les poches de Shina, la chasseuse matinale trouva même de quoi leur payer un petit déjeuner copieux. Elle le ramena dans la chambre -non sans avoir prit pour son propre usage une généreuse ration de viennoiseries. En servant le thé à toutes deux, à genoux sur le lit, Shinobu commenta ce qui les attendait.

" Bien, ma chère, pour aujourd'hui nous allons fouiller les avis de recherche, et avec ton aide, chercher jusqu'à retrouver tous les criminels que nous pouvons. L'objectif est de se faire un maximum d'argent. Si tu coopères, tu n'auras pas à subir mon courroux de niveau, je sais même me comporter dignement envers celles qui me rendent service. Qu'en dis-tu ? "


Elle lui retira son bâillon afin qu'elle puisse parler normalement. Mais pas le bandeau recouvrant ses yeux ni ses menottes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Dim 25 Déc - 22:02

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 209

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

La nuit promettait d'être longue, Shina essayait tant bien que mal de sortir de cette situation, c'était son but premier pour le moment. Elle essayait bien de frapper sur les murs pour attirer les gens, mais la blonde s'était réveillée. Elle avait prévu qu'elle ne reste pas endormie très longtemps, mais qu'elle se réveille aussi vite était imprévu. Qui plus est, son agresseuse en profita pour la gronder en la menaçant, la jetant ensuite par terre pour la virer de son lit et éviter qu'elle recommence. C'était bien stupide d'avoir fait ça, car sa chute avait sûrement accentué le bruit et alerté les voisins du dessous en plus de ceux de la pièce voisine. Malheureusement ça ne semblait pas être le cas puisque personne ne venait, la situation était donc désespérée pour de vrai. Shina se tut alors et resta tranquille, ne voulant pas finir dans un quartier mal famé à se faire sauter par des marins en manque de fesses.

À ce rythme son sommeil allait avoir du mal à venir, surtout si elle devait dormir sur le sol froid et rigide de sa propre chambre. Tout de même, elle ne manquait pas de gêne, s'installer dans sa chambre et s'endormir dans son lit en s'éjectant. Shina se retrouvait une fois de plus au sol alors qu'elle pensait rejoindre un endroit douillet pour la nuit, mais c'était sans compter le manque de patience de son agresseuse. Elle avait le chic pour lui gâcher la journée, enfin la nuit plutôt. Déjà qu'elle n'avait pas essayé de lutter en l'agrippant par le cou avec ses jambes comme elle l'aurait fait en temps normal et qu'elle n'avait pas dit grand chose pour les menottes, étant déjà entravée, il ne fallait pas pousser le bouchon trop loin.

C'est seulement de nombreuses heures plus tard que la demoiselle aux cheveux argentés trouva une bonne position pour s'endormir, passant la nuit un peu plus calmement. De son côté, la blonde dormait depuis longtemps, elle n'avait pas mis énormément de temps à passer dans les bras de morphée, une chance. Malgré tout Shina avait réussi à s'endormir, et ça c'était déjà bien, même si elle se doutait que la journée n'allait pas se dérouler aussi bien qu'elle l'imaginait. La mangeuse de donuts ne semblait pas vouloir se séparer d'elle, même si elle avait certainement utilisé ses dernières forces dans sa torture mentale avant de s'endormir bêtement comme si elle n'assumait pas son côté nocturne. Après, la civile n'avait pas grand chose contre elle, ce n'était pas la première fois qu'on la menaçait de mort si elle parlait à quiconque des secrets qu'elle avait volés aux gens ainsi que leur intimité. Elle était habituée, ce genre de choses était devenu courant, si bien qu'on finissait par réfléchir et à déduire que tout ça n'intéresserait personne de toute façon.

Le lendemain, elle se réveilla les jambes attachées au lit et écartées, ne pouvant plus cogner contre quoi que ce soit. Elle avait heureusement pris le soin de la remettre sur son lit en se levant, mais ça ne réglait toujours pas son problème car elle avait toujours ses menottes et son bandeau sur les yeux, ce qui l'entravait beaucoup. Malgré tout elle se réveillait doucement car elle était enfin sur un support plus confortable et pouvait combattre ses courbatures dues au sol rigide sur lequel elle avait dû dormir, et où elle avait reposé le reste du temps avant ça. La voyant enfin réveillée, l'agresseuse lui annonça la suite du programme, qui consistait à simplement l'utiliser comme d'appât pour se faire de l'argent en capturant des criminels, ce qui allait au moins être plus dynamique que simplement subir sa vengeance mentale. En plus Shina n'avait guère souffert, physiquement, elle était en pleine forme, si ce n'est qu'elle était encore un peu sous le choc de ne plus avoir de pouvoir ni de vision sur quoi que ce soit. Elle eut également la bonté de lui enlever son bâillon, lui permettant de nouveau de parler. Shina comptait bien en profiter, ce n'était pas tous les jours qu'on lui faisait une fleur en la délivrant partiellement, même si elle l'avait déjà fait plusieurs fois sans vraiment qu'elle sache pourquoi.

L'espace d'un instant, la demoiselle fit mine d'avoir quelque chose à dire, remuant la bouche pour extirper quelques mots incompréhensibles pour qu'elle se rapproche. La gamine se mit de nouveau à califourchon sur elle, sans doute par réflexe, approchant pour l'entendre parler. Il ne s'agissait pas d'une blague en imitant le syndrome du nom que souvent la mort ou l'évanouissement emporte avant d'avoir été prononcé. Cette fois il s'agissait d'autre chose, quelque chose que Shina tenait à faire avant de commencer, histoire de clarifier les choses une bonne fois pour toute. C'était le moins qu'elle puisse faire après tout, pour lui montrer ce qu'elle pensait de tout ça en réalité. Alors que la civile sentait la respiration nasale de la blonde sur son visage, l'absence de vue ayant développé ses autres sens un court instant, elle leva ses deux index pour agripper la robe de l'agresseuse et poser ses lèvres sur les siennes, lui volant un baiser des plus volontaires et des plus assurés, n'hésitant pas à la maintenir jusqu'à ce qu'elle termine son action.


-"Ma chère" comme tu le dis si bien, si tu savais combien de fois on m'a joué ces scènes-là, moi-même je ne m'en souviens pas, comme tu m'as ôté mes pouvoirs. Je suis capable de voir dans l'avenir vingt-quatre heures en avance, tu penses sincèrement que j'aurais eu quoi que ce soit à craindre en deçà de ce nombre d'heures ? Cela dit je te remercie du soin que tu m'as apporté durant cette nuit, je n'avais pas frissonné comme ça depuis bien longtemps ! Rassure-toi, je ne dirai rien, si jamais tu as des secrets, je sais bien que ce serait désastreux pour moi si tout le monde connaissait les secrets honteux des intéressés, je serais bien vite exécutée sous une pluie de balles.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Mar 27 Déc - 22:20

Ludniel ShinobuChasseur de Prime
avatar

Messages : 151

Navigation
Doriki:
841/6000  (841/6000)
Fruit du Démon: -Fruit du drainage

C'est avec le recule qu'on réalise parfois avoir été, un petit peu difficile. Ainsi la pauvre Shina, en plus d'avoir passé une nuit très médiocre, avait du la finir en dormant sur un plancher froid, puis avait été attachée. Ce n'était pas qu'elle ne l'avait pas cherché, mais même Shinobu la chasseuse avait un coeur sous sa surface dure et distante, et se disait qu'elle n'aurait pas aimé passer un tel moment. Ainsi détacha-t-elle sa prisonnière pour la mettre sur le lit (qui était le sien après tout) et partagea-t-elle le petit déjeuner (qui avait été payé avec son argent, mais elle avait déjà compté le partager en l'achetant).
Cette peste de Shina semblait s'être ragaillardie depuis la veille. Les petites surprises ne s'étaient pas définitivement tues par magie. Ainsi, alors que Shinobu la chevauchait en la narguant comme à son habitude, se préparant à mettre dans sa bouche un morceau de croissant, la prisonnière se redressa précipitamment et... l'embrassa. Rien de moins, les lèvres collées contre les siennes. Pourquoi cet acte étrange ? La réponse ne devait pas être si compliquée, après tout c'était ce que faisait Shino parfois lorsqu'elle assassinait ou capturait après avoir assommée : avant que le vaincu ne perde confiance, il lui arrivait de le câliner ou l'embrasser avec des mots cruels et moqueurs. Une manière tant de surprendre, que de dominer et de paraitre terriblement ironique.

Sur le coup, étonnée et un peu mal à l'aise par réflexe, la pseudo-vampire fini par retirer sa tête. Bien que le bout de ses joues rougit un peu un instant (inconsciemment comme consciemment elle détestait tout acte rimant comme acte de gentillesse ou de flatterie). Elle regretta même de ne pas en avoir profiter pour la mordre aux lèvres ou la prendre à contre-pied en poursuivant le baiser plus intensément jusqu'à ce que la femme abandonne elle. Elle le ferait la prochaine fois qu'une chercherait à faire sa maline dans son domaine habituellement réservé.


-Hum. Donner la clé de son pouvoir est pour le moins imprudent, mais s'il ne s'agit pas de bluff, il est vrai que me voilà cernée. Je n'ai pas l'envie de te tuer, je m'en servais pour te faire révéler ton point faible. A présent, plus aucune importance puisque tu m'appartiens totalement, et ne crois pas que je me laisserais insulter sans jamais te tuer.
Ton point de vu sur ton secret tient, malgré tout, je n'ai étrangement pas envie de te libérer. Dommage. Ah, et j'appelle tout le monde par des sobriquets révérencieux, tu n'y échappes pas et n'a donc rien d'exceptionnel à mes yeux.


Après quoi, elles mangèrent un copieux petit déjeuner. Quand il était trop difficile pour Shina de se nourrir à cause des visses qui attachaient ses bras, elle n'hésitait pas à introduire elle même la nourriture dans sa bouche. Quand ce fut fini enfin, on en arriva à l'essentiel.

-Bien, navré mais nous ne nous doucherons pas avant d'avoir accompli notre devoir : arrêter un puissant malfaiteur. Tu seras une chienne aujourd'hui, tu seras mon flair. Tu verras bien vite. Je me demande d'ailleurs si je ne devrais pas te mettre une laisse pour te guider. Cette journée, chienne chétive, je t'initierai à la chasse. Tâche de ne point me décevoir.


Au lieu d'une laisse, Shinobu trouva finalement suffisant d'attacher une lanière autour du bras de la "voyante", pas très serrée. Elle pourrait ainsi la guider bien qu'elle ne voit rien. Peu importe le regarde des médiocres civiles qui les croisaient, l'esclavagisme était une réalité reconnue bien qu'illégale (officiellement).
Elles sortirent alors dans les rues totalement réveillées de Water Seven.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Jeu 29 Déc - 18:54

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 209

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Maintenant que son traumatisme temporaire était passé, Shina pouvait reprendre ses esprits et faire face à la menace qu'était la blondinette. Elle avait été fort déstabilisée par son baiser, rougissant de plus belle sans pourtant rien dire, mais elle pouvait pratiquement lire ses pensées à ce moment. Shinobu ne s'attendait pas à ça, c'était le plus plaisant dans l'histoire, parce qu'elle avait pensé que sa prisonnière était encore sous le choc. Lors de son précédent évanouissement, la demoiselle s'était crue dans un cauchemar, mais maintenant qu'elle avait gardé un minimum d'énergie, elle pouvait de nouveau reprendre ses bonnes vieilles habitudes. Parmi elles on pouvait noter la déstabilisation des adversaires, et souvent un baiser surprise y arrivait, ou encore un rire au milieu d'une situation dangereuse. Shina ne put retenir un petit sourire malicieux alors qu'elle la regardait, comme si tout ce qu'elle pouvait dire ensuite n'aurait plus aucune importance pour elle.

Pendant ce temps, l'agresseuse récidiviste lui parlait qu'elle l'avait fait sienne, qu'elle n'allait pas échapper à la mort indéfiniment, et d'autres choses plus étranges comme l'envie de lui attribuer un sobriquet. Il y en avait quelques uns qui aimaient les petits noms aux gens, déjà rien que le fait qu'elle se soit elle-même surnommée de diverses façon était significatif. Il s'agissait d'une gamine qui accordait beaucoup de choses aux apparences, même si la sienne ne donnait pas beaucoup envie de la prendre au sérieux dans quelle situation que ce soit. C'était pour ça que Shina souriait, elle savait bien qu'elle allait continuer de vivre car elle n'avait pas vu sa mort dans sa précédente vision, et ce sentiment qui la rassurait avait continué d'exister malgré la privation de pouvoirs.

L'heure du déjeuner sonna alors, la demoiselle se fit libérer par la blondinette pour aller manger à table. Curieusement elle se montrait bien plus humaine que durant la nuit, peut-être que son excitation vengeresse avait baissé avec la nuit, ou peut-être était-elle simplement moins contrôlée la nuit. Shina se leva alors, maintenant libérée, et s'assit sur la chaise, laissant son agresseuse la faire manger, n'étant pas disposée à utiliser ses mains, surtout avec les menottes. C'était ça le fardeau qu'elle devait porter tous les jours, même si parfois elle savait se débrouiller sans l'aide de quelqu'un. Mais là c'était particulier car ses menottes imposantes l'empêchaient de se servir correctement de ses mains. Néanmoins elle put manger comme tout le monde et retrouva bien des forces grâce à ça. Après, elle se servait dans son frigo de chambre, le sien, donc Shina ne pouvait pas la remercier d'avoir investi pour la nourrir, tout ça avait été payé de son argent, pas celui de la blondinette.

C'est alors que l'agresseuse lui parla de nouveau de son but, celui de l'aider à chasser ce qui semblait être des criminels dangereux, pour se remplir les poches. C'était amusant de voir que Shinobu pouvait avoir besoin d'aide, elle qui prenait un air aussi assuré et méprisant sur son visage ainsi que dans ses propos. En revanche ça risquait de ne pas être facile de l'aider sans pouvoir et sans l'usage de ses mains et yeux, chose qu'il était important de souligner. Avec sa vision de l'avenir, elle pouvait facilement couvrir vingt-quatre heures de combat maximum, ce qui devait être dans les cordes de la blonde.

Sur ce, le duo sortit sans aucune autre parole de la part de Shinobu, la prisonnière toujours aveugle, sans pouvoir, et traînée par une laisse au poignet. C'était tout de même bizarre que Shina soit la prisonnière alors qu'elle faisait plusieurs têtes en plus de son agresseuse, les rôles étaient inversés. Malgré tout elle ne la prenait toujours pas au sérieux, tant qu'elle n'avait pas de bonne raison de s'inquiéter. En plus la blondinette n'avait absolument aucun moyen de découvrir ce qui pourrait faire pencher son destin actuel pour une mort certaine. Beaucoup de gens avaient la vie dure, même une chute vertigineuse pouvait les garder vivants. La seule chose qui pourrait la tuer serait de tomber à l'eau, mais là encore un pêcheur pourrait la remonter par réflexe, ce qui pouvait ici aussi mener à la vie au lieu de la mort.


-Pourquoi je t'aiderais à capturer des criminels ? Ce n'est pourtant pas le rôle des chiens, si tant est que j'en sois un pour de vrai. Je me contente d'aboyer et de bronzer pendant que tu fais tout le travail, c'est ça être un chien. En plus si je devais consacrer mon "flair" à quelque chose, ce serait plutôt pour chercher de la bonne viande à voler. C'est bien ça d'être un chien.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Dim 1 Jan - 22:53

Ludniel ShinobuChasseur de Prime
avatar

Messages : 151

Navigation
Doriki:
841/6000  (841/6000)
Fruit du Démon: -Fruit du drainage

Il y avait dans la vie ce genre de personnes qui faisaient toujours tout pour vous contredire, c’était du moins l’impression qu’on avait. Voir qu’elles étaient votre polarité opposée. A peine la blonde avait-elle prononcé une phrase, que Shina ne tardait pas la reprendre sur des questions sémantiques. Ainsi elle ignorait certaines fonctions des chiens, ne retenait que les chiens de compagnie enfermés en intérieur jusqu’à ce qu’ils deviennent obèses ? Bien sûr que non, cette femme était plus astucieuse qu’il ne paraissait, elle feignait l’ignorance pour la contredire. Ou non, elle savait bien que Shinobu savait qu’elle n’était pas ignorante de ce fait, elle s’amusait donc à la contredire pour la contredire, autrement dit elle la provoquait.
En dépit de ce comportement de princesse qui aurait mérité quelques corrections, la vampire fit en sorte de ne pas y réagir. Elle réalisa juste qu’il vallait mieux, on ne sait jamais, lui garder les bras liés après en avoir retiré les menottes, puisque tant qu’elle aurait un moyen il semblerait que sa prisonnière l’userait pour l’irriter.
C’était en vérité irréfléchi, si ce n’est stupide, car un moment ou l’autre elle subirait un châtiment mérité.

Insensible aux regards des passants, qui ne voudraient de toute évidence pas se mêler de ce qui ne les regardait pas, Shinobu amena l’Oracle dans le premier coin discret. Là elle la dispensa de ses menottes de granit marin qu’elle rangea sous sa robe. Profitant du bref désagrément de Shina qui récupérait ses souvenirs manquants et l’activité de son pouvoir en un coup, Shinobu lui passa une corde autour des poignets, qu’elle lia de manière à ce que ses mains ne puissent même pas faire d’action simple comme tenir quelque chose. Si elle comptait s’échapper, la seule chose qu’elle pourrait faire serait de courir, et là elle devait savoir que la Chasseuse la rattraperait. Même si elle trouvait des marines, ceux ci n’avaient comme elle avait pu le voir, pas les moyens d’arrêter sa prédatrice, il n’y aurait qu’à attendre que ces faiblards de militaires se soient éloignés pour reprendre la traque.
Elle retira aussi le bandeau qui couvrait les yeux de sa prisonnière, lui permettant ainsi l’utilisation totale de son pouvoir.

-Un chien travail aussi quand on lui met la truffe directement sur l’objet, il sait reconnaître son odeur. Nous allons faire un tour dans les coins malfamés, ma petite, aller de bar en bar, et tu liras le passé de tous les personnages que tu peux. Tu apprendras vite leurs activités criminelles, et quel personnage ils ont rencontré. Tu en es capable je suppose, ma chère ?


Elle avait tout intérêt d’ailleurs, car si la blonde carnassière ne trouvait guère de tête primée confortable d’ici à la fin de la journée, elle serait de la plus mauvaise humeur. Mais en attendant, elle voulait surtout savoir ce que lui rétorquerait l’autre peste.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Lun 2 Jan - 22:56

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 209

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Apparemment la petite plaisanterie de Shina avait eu son petit effet. Même si la mangeuse de donuts avait toujours son air arrogant et malgré qu'elle la tirait toujours par la corde attachée à son poignet, elle avait l'impression de l'avoir fait réagir. En effet, elle lui avait enlevé le bandeau sur les yeux en plus des menottes, ce qui lui avait redonné son pouvoir. Elle avait beau répondre à sa provocation de la plus logique des façons, elle avait quand même craqué et lui avait ôté ce qui l'entravait. C'était une chance, pour une fois que Shina avait l'occasion de se balader en voyant quelque chose et en continuant de voir l'avenir.

Dans la foulée, l'agresseuse lui parlait aussi de ce qui l'attendait, à savoir gagner le quartier mal famé et y dénicher autant de primés possible afin de lui remplir les poches. Bien sûr Shina allait jouer un rôle important car il faudrait récolter la mémoire du plus de monde possible afin de savoir qui est primé ou non. C'était une méthode radicale, mais la demoiselle avait tout sauf envie de s'encombrer avec des souvenirs inutiles dont elle pourrait se passer, d'autant plus si elle devait toucher des tas de gens sans compter. Elle ne se priva d'ailleurs pas d'exprimer son mécontentement quant à cette solution des plus simplistes et pourtant des plus gênantes.


-Je pense qu'il y a plus simple. Pourquoi ne pas juste regarder sur les avis de recherches du coin pour voir ce qu'il y a comme primés dans le quartier mal famé ? Je ne vais pas sonder toute la population du quartier, ce serait dix fois trop long, et pour ma part j'ai ma dose de tranches de vies ennuyeuses dans ma tête.

Maintenant que l'information était transmise, Shina pouvait espérer faire réfléchir la blondinette, en attendant qu'elle trouve quoi lui répondre. Il était évident que le retour de ses pouvoirs, combiné au retour du jour, avait grandement rééquilibré la balance des avantages. Si Shinobu avait eu le dessus sur elle l'espace d'une nuit en la plaquant par surprise sur son lit, cette fois ce n'était pas à elle qu'on allait la faire. Après tout la dernière fois qu'elle l'avait attaquée en plein jour, elle avait fini arrêtée par la marine, ce qui l'avait fortement contrariée. Si elle ne voulait pas se retrouver vraiment sous les verrous, elle allait devoir se calmer, sinon ce serait dramatique pour sa réputation et pour sa coopération avec la marine. Malgré tout elle continuait de l'entraver manuellement, attachant ses doigts ensemble pour l'empêcher de se servir de ses doigts. C'était complètement inutile, mais Shina ne lui dit rien, la laissant rigoler intérieurement d'avoir un peu plus entravé sa prisonnière gratuitement.

Cependant la demoiselle se devait d'abord de clarifier un peu la situation au sujet de la demoiselle. Il était nécessaire de la faire un peu redescendre de son nuage. Non pas parce qu'elle avait mis un peu plus de ficelle sur ses mains, mais pour qu'elle n'oublie pas qu'il y a des limites à toute chose. Après tout, ce petit jeu avait assez duré, le moment était venu de remettre les pendules à zéro. Ainsi Shina tira brusquement sur la corde pour attirer le bras de la demoiselle en arrière, profitant de la surprise pour abattre violemment son genou dans son visage pendant que son pied libre marchait sur le sien pour l'empêcher d'esquiver. Son agresseuse tombée à la renverse sur le dos par surprise, Shina se hâta de la chevaucher de tout son poids pendant qu'elle aplatissait ses bras avec ses jambes. Ses genoux, quant à eux, prenaient son visage en étau afin de l'empêcher de la mordre et de la priver de son énergie, maintenant qu'elle connaissait son pouvoir sur le bout des doigts.


-Je n'ai pas l'intention de te tuer, ce n'est pas dans mes principes. En revanche j'en profite pour te faire comprendre que j'ai bien l'intention de me séparer de toi par la suite, n'ose même pas tenter de me retenir, quand tout sera fini. J'accepte de t'aider dans tes prochaines captures, mais ne te fais pas de faux espoirs, je ne suis l'esclave de personne.

Ah, et j'exige aussi vingt pourcents de tes parts en guise de participation.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   Jeu 5 Jan - 23:32

Ludniel ShinobuChasseur de Prime
avatar

Messages : 151

Navigation
Doriki:
841/6000  (841/6000)
Fruit du Démon: -Fruit du drainage

A mesure que le temps passait, Shino était de plus en plus déçue par le quotient intellectuel de sa fraiche esclave. Celle-ci, contrairement à ce qu'elle avait envisagé, refusait toujours d'admettre sa condition, elle se plaignait à présent des ordres reçus, pourtant assez simples. Qu'est-ce que cela pouvait-il donc faire, que ce qu'on lui demande paraisse long et ennuyeux ? On aurait cru une princesse capricieuse découvrant le dur labeur, et pourtant il s'agissait d'une femme criblée de vis géantes qui semblait porter un secret aussi sombre que son fardeau. Si elle persistait continuellement dans la voie de contredire sa "maitresse", elle était censée savoir ce qu'elle risquait, car Shinobu n'aimait pas qu'on la prenne comme une idiote.

-Et que pensais tu ma pauvrette, que tu pourrais faire la paresseuse pendant que tu étais mon esclave personnelle ? Je travail dur moi aussi dans ce noble métier, tu feras simplement ta part.


Mais l'histoire de cette garce ne s'arrêtait pas là. En la détachant la chasseuse s'était dite à raison, que cette narcissique du nom de Shina commettrait une stupidité du genre, tout en refusant de le croire. Elle aurait peut être du penser à la possibilité que cette femme était maso, et que les punitions censées l'intimider produisaient peut être l'effet contraire. Quoiqu'il en soit, la blonde fut donc à la fois surprise et non-surprise lorsque Shina l'attaqua soudainement. Elle ne s'était pas attendu à être mise au tapis si vite, en revanche. Elle se retrouva à terre, la tête bloquée entre deux épaisses cuisses la serrant -fort heureusement sa tête ne s'était pas retrouvée dans le kimono.
A présent, une femme plus lourde qu'elle l'écrasait sous son poids. Shinobu resta pantoise devant la réplique de la prisonnière rebellée. Elle fronça ses sourcils, plongeant un regard hautain plutôt las dans ses yeux de peste. Était-elle si sérieuse lorsqu'elle exigeait des conditions ? Une fois libérée il était clair qu'elle n'obtiendrait pas ce qu'elle voudrait... Shino saisit les jambes qui emprisonnaient sa tête et les tira de toutes ses forces. Il suffisait de les écarter assez pour les mordre, son adversaire n'ayant pas de bras... Et c'est là que première déception, Shino s’aperçut que les jambes résistaient à la pression de ses bras. Comment cette petite incapable, sans compétence en combat... Son corps était faible, si on exceptait ses jambes, et les abdos qu'elle avait déjà frappé. Peut être que justement... se pouvait-il que comme elle, cette femme soit une grande marcheuse, une voyageuse chevronnée, dont les jambes s'étaient assez bien développées ? Chez Shino hélas, la force n'était pas sa qualité première au combat. Malgré ses dix ans d'aventures, elle était petite, d'un corps frêle affaibli par la tuberculose, et empruntait souvent la force aux autres à l'aide de son pouvoir, ralentissant le développement de la sienne. Comme elle avait épuisé ses réserves de forces drainées sur autrui, elle se retrouvait ainsi bloquée entre ses jambes. Ce serait mentir que nier qu'elle haissait ça, l'emprisonnement était ce que la chasseuse détestait le plus au monde... humiliant, angoissant, frustrant, il n'y avait pas pire sensation. Mais en dépit de la frustration, la blonde lâcha un petit rire sadique sur sa dominante :

-Mais c'est qu'elle s'y croit... Ou alors, si tu voulais que je continu à te punir pour ton propre plaisir, il suffisait de me demander. J'espère qu'il s'agissait de cela, parce que bien évidemment, tu ne verras aucune de tes condition exaucée, en revanche... l'enfer que tu subiras bientôt, me fais une sensation douce et chaleureuse dans le ventre.

Ses bras ne pouvaient pas faire desserrer, mais Shina avait oublié quelque chose. Elle rapprocha ses paumes au dessus de sa tête, et tira de l'une d'elle le Mordeur dans son fourreau. Ce n'était pas commun de sortir une arme de sa main, certes. Comme d'habitude, le fourreau pas encore sorti, elle en retira la lame, prête à découper la chair... Shina réagit par réflexe, selon son habitude de façon à parer ce qui la dérangeait avec ses prédictions : elle écarta ses jambes et écrasa les bras de Shinobu au sol, la faisant lâcher. Mais elle avait juste écarté assez. Avant qu'elle ne les ai refermé, la Chasseuse Nocturne pu mordre sa peau. Elle fit un drainage de sang immédiat. La femme aux vis avait beau refermer fort ses cuisses sur sa tête pour l'étouffer, sa bouche ne lâchait pas tel un nourrisson accroché au sein de sa mère. Elle pu prélever une quantité importante de sang, jusqu'à ce que Shina soit étourdie. Mais alors que cette dernière n'avait plus assez de force pour la contenir prisonnière, Shinobu poursuivit à boire, calculant bien, buvant jusqu'à ce que la peste tombe en arrière, puis qu'elle eu une quantité de sang si faible qu'il lui fallait une transfusion d'urgence.

Alors la blonde se releva, épousseta sa robe salie, et observa triomphale la femme clouée au sol, toisant cette dernière avec un sourire flamboyant.

-Alors, comment vois-tu ton avenir ma chère ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Ne prétends rien que ce soit ! ... [Shina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» BLACK JACK ◮ Mais, c’est pas un vrai suicide, soit tranquille c’est probablement rien d’autre qu’un appel à l’aide.
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Water Seven-