AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le meurtre du rocketman express [PV : Kirua, Angela]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Le meurtre du rocketman express [PV : Kirua, Angela]   Mer 7 Sep - 19:33

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 209

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Comme à son habitude, Shina savait choisir où se trouver dans la ville quand il y avait quelque chose d'intéressant. Ou plutôt, dans les environs, car cette fois tout ne se passait pas sur terre mais sur mer. Elle avait trouvé le moyen de s'incruster dans le train qui traversait Water Seven et Enies Lobby. Cette belle petite machine avait beau ressembler au légendaire Rocketman, le train qui avait le mérite de tracer comme jamais, il n'était en réalité pas bien rapide, même si on l'aurait vite confondu en regardant flou, d'apparence. Il y avait de nombreuses personnes cette fois, Shina avait déjà pu toucher quelques personnes pour s'approprier leurs souvenirs en intégralité, mais tout cela ne l'avait pas rassasiée car ils étaient des civils ou des pirates sans importance. Malgré tout elle était bien persuadée qu'elle allait s'amuser cette journée, car après tout partout où elle se trouvait généralement, il y avait quelque chose de terrible, terriblement excitant pour elle, mais surtout un événement qui sortait de l'ordinaire.

Le train avançait, comme à son habitude, emportant et déchargeant des gens à chaque station, pour le peu qu'il y avait. Le seul hic, c'est que parmi les personnes se trouvant dans le wagon de Shina, quelqu'un était déjà mort, seul sur sa banquette pour deux, poignardé en plein coeur par une lame déjà jetée à la mer. C'était bien pratique ce genre d'endroits, pour assassiner, mais pour se débarrasser du corps c'était une autre affaire. Selon ce qu'elle avait déjà prédit, Shina voyait que le criminel avait profité d'un tunnel pour passer furtivement à côté de la victime afin de la planter férocement pendant qu'il posait sa main vigoureusement sur sa bouche pour l'empêcher de crier au secours.

Ce n'est finalement que quelques longues minutes plus tard alors que le contrôleur passait voir si tout se passait bien qu'il remarqua la tache de sang qui se répandait sur les vêtements de la victime, chose qui avait échappé jusqu'à présent aux autres passagers passés dans les rangs. Un cri se fit finalement entendre alors que tout le monde cédait déjà à la panique. Cette homme était mort et personne ne l'avait remarqué, il pouvait y avoir un autre d'ici peu dans les mêmes conditions. Personne ne voulait que ce soit lui le prochain, et tout le monde voulait absolument sortir du train. Par chance le contrôleur ne tarda pas à isoler tout le wagon en bloquant les portes avec sa clé spéciale, lui à l'intérieur. D'autres contrôleurs firent de même dans un wagon jusqu'à ce que tout le train soit fermé. Ce n'est qu'une fois cela fait que les portes purent être rouvertes, le wagon se transformant en tout un train isolé du reste du monde. Le criminel ne devait pas être bien loin, si il avait sauté on aurait entendu un bruit de plongeon. La scène de crime était posée, les suspects étaient déjà là, il ne restait plus qu'à découvrir qui avait commis cet acte irréparable. La marine allait heureusement vite embarquer d'ici la prochaine station, elle pourrait facilement les interroger un par un. Mais pour l'heure, mieux valait surveiller tout le monde, car pendant l'arrêt il était facile de s'échapper par derrière.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le meurtre du rocketman express [PV : Kirua, Angela]   Dim 11 Sep - 18:23

Dimaria KiiroPeluche de l'armée/ CP3
Peluche de l'armée/ CP3
avatar

Messages : 1164

Navigation
Doriki:
370/6000  (370/6000)
Fruit du Démon: Neko-Neko No Mi : modèle lion





La mort rode




L’ennui rongeait la chef des armées. Allongée sur sa confortable banquette à l’intérieur d’un train reliant Water Seven et d’autres îles, Angela fixait le plafond en soupirant d’ennui. Elle était seule dans son wagon et sans moyens pour se distraire. La raison de sa présence dans ce moyen de locomotion était idiote et sans importance. Judal avait eu une crise de colère en voyant qu’il n’y avait plus de papayes à la base. Alors, par pitié et aussi pour sauver ses oreilles, la chef des armées prit la mer pour chercher les meilleurs fruits du monde qui, dit-on, se trouvait à Water Seven.

Sa casquette blanche glissait sur son visage alors que les gens montaient et descendaient du train toutes les cinq minutes et Angela s’endormait dans un soleil très profond qui ne fut que perturber par un immense hurlement en provenance d’une cabine voisine. Tirée de son sommeil, la chef des armées redressait son couvre-chef en se frottant les yeux et bondissait de son fauteuil rembourré pour sortir dans le couloir. Un amas de gens bondait déjà les lieux et la bleuté pouvait difficilement voir ce qu’il se passait. Ce n’est qu’en écoutant les ragots des clients que la tueuse apprenait la vérité, qui la fit sourire.


- Ho, c’est juste un meurtre ? Il n’y a pas de quoi en faire tout un fromage.

Elle se retournait pour se rendre dans sa cabine, mais des hommes en blanc montaient déjà dans le train. Angela pestait et dissimulait un peu plus son visage sous sa casquette, quitte à paraitre un peu plus suspect que les autres passagers. Son visage était connu de la Marine et cela serait problématique si elle venait à se faire arrêter juste pour calmer l’autre crétin de chaud lapin.

La Marine fit descendre tout le monde sur un quai afin de relever différents indices et les passagers furent interrogés par l’armée de la justice qui, pour aller un peu plus vite, menait un interrogatoire groupé. Celle-ci demandait si quelqu’un, par hasard, avait vu ou entendu quelque chose. Angela restait silencieuse pendant un long moment, comme l’ensemble du groupe qui était plus choqué qu’autre chose.

Voyant que ça durait des plombes, la patience de la tueuse vêtue de blanc fut rapidement à la limite et, d’une voix calme mais froide comme la glace, prit la parole.


- Bon, ça ne va pas durer trente ans n’est-ce pas ? Ce n’est pas que je m’ennuie, mais j’ai d’autres chats à fouetter moi. Alors, si vous n’avez aucune raison de nous maintenir ici, je vous demanderais de nous laisser partir. De toute évidence, vous n’en savez toujours pas plus.

Son ton était purement et simplement mauvais. Son aura meurtrière s’échappait légèrement et Angela voyait bien que des gens tremblaient en la regardant. Les regards se posaient sur elle et la belle bleutée soupirait.

- Non mais sérieusement quoi. Votre truc-là, c’est la même chose que dans un roman policier. Vous n’avez donc aucune culture littéraire ? Il faut donc que cela soit des citoyens qui fassent votre boulot ? La Marine est réellement pitoyable.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le meurtre du rocketman express [PV : Kirua, Angela]   Mer 14 Sep - 9:35

Kira Kiruathe Self proclaimed God Candy Eater Silver Speed
avatar

Messages : 740

Navigation
Doriki:
998/6000  (998/6000)
Fruit du Démon: Viti Viti No Mi

Le gamin arrive


Meilin Shina| Iwamori Angela




-----------------------------------------------

Allongé sur la banquet,en mangeant des sucreries, je regardais le paysage défilait. Pourquoi je suis dans le rocketman express ? Hum peut-etre parce que je voulais m’amusé, oui ça doit étre ça. J’étais parti comme un voleur prevenait vite fait Dragon, a vrai dire je me suis cassé avant d’attendre son ‘’non’’. J’ai toujours voulu monter sur ce fameux train et j’étais pas décu.Par contre en rentrant je me prendrais sans doute un savon par Gojyo, ou bien par le Commandant de la Révolution.
D’ailleurs j’esperai qu’il y aurai un truc interressant a raconté a Dragon, pour diminué ma punition du siècle. Oui je l’esperai vraiment, d’ailleurs la Marine ne risquait pas vraiment de me reconnaitre. Je portait une casquette sur la tete, et mes habits étaient relativement différents de mes habits de d’habitude, de plus comme par hasard la Marine m’a pris en photo pour mon avis de recherche quand je lançait un regard de serial killer, je n’ai meme pas eu le temps de prendre une pose méga classe. Foutu Marine !
Je soupira et j’entendis un cri. C’étais une vieille dame. Elle disait qu’il y avait un meurtre. Un meutre ? Je me leva de la banquette, prennant mon skate, abaissant un peu plus ma casquette sur mes yeux. On sait jamais si la Marine trainait par-là. Je m’approchais de la vieille dame.
-Un meutre vous dites ?
-Oui, un homme a été retrouvé sous une banquette, il a été poignardé dans le cœur, c’est horrible.
Je ne disait rien et enfourcha ma main dans mon paquet de bonbon, en mettant le contenu dans ma bouche. Oui horriblement interressant. Voilà mon scoop pour Dragon ! Je le tiens enfin !
-Tout le monde ici, présent, descendez du train.
C’étais un marine, merde. Il faut toujours qu’ils sois là.
Je ne dit rien et descendis du train avec cette fois une sucette à la bouche. La Marine ne prennait pas la peine de m’interrogé, pour eux, j’étais qu’un gosse au grand yeux bleu innocent, avec une touffe de cheveux blanc, frele qui paraissais avoir douze ans voir moins alors que j’aurai bientôt dix sept. Bah tant mieux j’avais pas envie de bavarder avec des adultes, surtout avec la Marine.
Bon j’avais bien envie d’enquetter mais j’imagine que la Marine ne voudrai pas qu’un gosse sois dans leur patte et puis s’ils découvrent que je suis un révo’ je suis vraiment dans la merde. Le seul moyen se serai de me faire passer pour un.
Je soupira, et entendis une dame aux cheveux bleu se plaindre. Elle était a une dizaine de metres de moins. Ah ça c’est bien les adultes se plaindrent, mais je suis d’accord avec elle. Ca prend trop de temps et si ça continue comme ça je vais prendre racine.
-Eh la vieille toi t’as pas peur des represailles de la Marine, lançais-je en souriant sans élèver la voix. Il pourrait te coller une amende, voir meme te prendre pour le criminel, ou si ça se trouve tu es la criminel.
J’avais dis c’est mot sans réfléchir, ça ne pouvait peut-être pas elle, enfin je m’enfiche, j’aime taquiné les gens après tout.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le meurtre du rocketman express [PV : Kirua, Angela]   Ven 16 Sep - 23:37

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 209

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Talentueuse comme toujours, la marine avait su prendre l'affaire en main avec ce crime commis en plein jour. Elle avait isolé tous les wagons afin de ne permettre à personne de fuir entre deux ou de se glisser hors du train par les intersections. Tout était parfaitement bien traité, comme Shina pouvait s'y attendre des forces de l'ordres et contrôleurs qui s'occupaient de l'affaire avec professionnalisme. Bien sûr il n'y avait pas d'officier, ce n'était pas la peine d'affoler la base de la ville, mais il y avait quand même pas mal de soldats pour gérer les gens. Le criminel était forcément avec eux, nul doute que si quelqu'un montrait des papiers illégaux ou n'en montrait pas, il serait aussitôt arrêté rien que pour ça. Ensuite seulement il serait interrogé sur place pour savoir si il a tué cet individu. Après tout ça restait ôter la vie à quelqu'un, âge d'or de la piraterie ou pas, il fallait que ce soit puni comme le vol ou d'autres crimes.

Parmi ceux de son wagon, Shina était déjà entrée en contact avec quelques personnes, et ça n'allait pas s'arrêter car elle devait encore se frotter à des passants pour sortir du wagon. Chaque groupe descendait au compte goutte, une seule personne à la fois, alors que les citoyens s'entassaient en face de la sortie du wagon. Shina n'avait pas spécialement envie de révolter les souvenirs de tout le monde, mais peut-être y avait-il quelque chose d'intéressant dans le lot, peut-être même des criminels recherchés. Il y avait effectivement des gens pas-tout-blancs dans ceux qui cherchaient à descendre, elle avait même touché l'individu qui avait tué la victime sur son siège. Cependant comme elle aimait s'amuser, elle n'allait pas tout dévoiler d'entrée de jeu, avant elle comptait bien jouer avec les criminels présents, du moins ceux qui étaient recherchés.

De son côté, Angela de Tartaros faisait comprendre à tout le monde que sa patience n'était pas d'or ni même d'un quelconque métal solide ou même de métal tout court. Elle ne se privait pas de presser les soldats et contrôleurs qui demandaient de leur montrer les papiers de ceux présents ainsi que leurs mains au cas où il y aurait des traces de sang, comme il n'y avait pas de lavabo dans les parages. Ils fouillaient aussi toutes les affaires personnelles, bien que le vrai coupable cherche subtilement à se glisser parmi les fouillés afin d'esquiver, même si ça ne semblait pas très bien parti. Après tout les gens étaient constamment surveillés, il n'y avait pas beaucoup d'occasions de se glisser du côté des "validés".

Du côté de Kirua au visage si innocent, il ne manquait pas de rabattre le caquet de la femme en uniforme, allant jusqu'à sous-entendre un quelconque lien avec le crime commis. Shina n'aurait jamais osé provoquer quelqu'un aussi ouvertement et sans le moindre tact, mais elle souriait de voir un garçon aussi jeune pourtant aussi lucide et courageux. C'est que cette femme n'avait pas l'air mais elle était dangereuse, certaines personnes frémissaient même en posant leur regard sur elle, comme si elle les frigorifiait à distance. Malgré tout le garçon avait tout de même réussi à éveiller les soupçons des soldats qui se dirigèrent vers elle dans l'intention de la fouiller au corps jusqu'au moindre mouchoir usagé qui aurait pu lui permettre de s'essuyer les mains ensanglantées. Mais ce n'était pas elle le coupable, malgré son affiliation à une organisation hautement criminelle recherchée activement par la justice.


-C'est bien vrai ça, les criminels sont toujours pressés de s'en aller, ça les arrangerait que les marines bâclent leur travail de fouille en cas de pression. Vous devriez vérifier leur identité, je suis sûre qu'Angela et Kirua n'ont rien à cacher. Après tout, ce n'est pas comme si un membre de Tartaros ou un membre de la révolution était parmi nous en ce moment. Pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le meurtre du rocketman express [PV : Kirua, Angela]   Lun 19 Sep - 10:37

Dimaria KiiroPeluche de l'armée/ CP3
Peluche de l'armée/ CP3
avatar

Messages : 1164

Navigation
Doriki:
370/6000  (370/6000)
Fruit du Démon: Neko-Neko No Mi : modèle lion





Blanche comme la neige




Les yeux bleus d’Angela fixaient le petit monde de la justice avec une expression blasé sur le visage. Dieu que c’était long. Ce crime était clairement commit par un amateur et voir que la toute puissante Marine n’avait pas réussi à trouver le coupable en moins de vingt minutes, cela la mettait hors d’elle. C’est vrai quoi, dans le lot d’utilisateurs du train, il y avait un homme qui transpirait abondamment depuis que la Marine était présente sur les lieux. De plus, il cherchait sans cesse un moyen de quitter les lieux. C’était écrit sur sa frimousse qu’il était le coupable, mais non. La Marine ne voyait rien. C’était rageant au possible.

Afin de bien casser son humeur, qui n’était déjà pas très bonne, un gamin s’adressait directement à elle en lui disant que c’était sans doute elle la meurtrière. Doucement, elle tournait la tête vers lui. Ses yeux bleus glaçaient l’ensemble des passagers et Angela réfléchissait à quoi répondre. Ce n’était pas qu’il l’accuse d’être la meurtrière qui dérangeait la bleuté. Non. C’était qu’il l’insulte de vieille.

Prenant un petit moment avant de prendre la parole, Angela le fixait durant ce laps de temps et ses mots, aussi mordant que le froid, figèrent une bonne fois pour toute l’assemblé présente.


- Ils peuvent le faire s’ils en ont envie en effet. Mais si nous partons du principe de laisser libre cours à nos envies, alors la mienne c’est de te trancher la langue séance tenante. Je me suis bien faite comprendre mon petit ?

La beauté froide terminait sa menace avec un petit sourire avant de reporter son attention vers les enquêteurs. La journée fut définitivement gâchée par une Marine qui s’approchait d’elle en désirant voir ses papiers. Angela soupirait et réajustait sa casquette quand elle entendait son prénom.

- Pourquoi donc ferais-je une chose pareille ? Vous savez déjà qui je suis et votre opinion sur moi est déjà faite. Mais si c’est ce que désire la justice, alors j’accepte volontiers que l’on me fouille. Je ne suis pas armée de toute façon.

Elle s’avançait tranquillement vers la petite Marine en souriant. Les honnêtes citoyens tremblaient de tous leurs êtres. En face d’eux se tenait l’une des tueuses les plus recherchés du monde, il y avait de quoi être en panique. Sachant qu’Angela était aussi réputée pour être aussi imprévisible que calme. Une fois bien planté devant la petite demoiselle, la bleuté s’approchait de son oreille pour lui murmurer diverses choses.

- Sauf si, bien entendu, ton petit plaisir est de tripoter le corps d’une femme. Sache que je ne dis pas non à ce genre de relation. Je suis très ouverte, mais je te demanderais une seule chose en retour. N’oublie pas de fouiller mon petit minou. On ne sait jamais ce qu’il peut y avoir dedans jeune fille.

Angela se redressait et regardait le gamin, qui était un révolutionnaire selon la Marine, avec un grand sourire.

- Donc il faut que l’on se mette nu devant tout le monde c’est ça ? La Marine est vraiment perverse depuis que le toutou à repris les rênes.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le meurtre du rocketman express [PV : Kirua, Angela]   Dim 9 Oct - 17:02

Kira Kiruathe Self proclaimed God Candy Eater Silver Speed
avatar

Messages : 740

Navigation
Doriki:
998/6000  (998/6000)
Fruit du Démon: Viti Viti No Mi

Le gamin et le voleur


Meilin Shina| Iwamori Angela




-----------------------------------------------

J'étais très fière de ma provocation a cette vielle dame. Je lança un sourire de gamin juste pour l'énervais, tiens. Ah ah j'adore provoqué les adultes et je tira la langue a la vieille en disant je suis pas ''petit'' quand elle m'appela par ma minus taille. Tiens mais les vieilles savaient trancher les gens? Que de violence. Je souria en pensant déjà a une réplique bien cinglante.

Mais je ne disais au final pas cette réplique et je garda, d'ailleurs, pas mon sourire de vainqueur-provocateur pas longtemps surtout quand une certaine marine au visage enfantin prononça les mots ''Kirua'' ''révolutionnaire"
Repéré !!! Euh....place au plan je-me-casse-le-plus-vite-possible cherchant autour de moi tout en gardant un visage incroyablement neutre, la sortie de la gare des yeux comme un robot. Dragon va me faire hachir menu surtout Gojyo ou le blond hystérique a l'éventail qui tape les gens pour un rien. Bizzare j'ai la sensation de la douleur sur mon crâne. Bref la sortie!

Tiens y avait un drôle de type qui regardait en transpirant autour de lui en courant vers la sortie.
C'était lui le véritable coupable?
Je continuais de le regardait entendait faiblement ceux que disaient les deux femmes qui n'avait pas l'air de se complimentait de leur cheveux ou des vêtements de l'autre. Bah qu'importe moi le papotage inutile je trouvais ça emmerdant.
Et puis ça pouvait être utile leur bavardage pour m'enfuir en douce.
Oui au moins je ne serai pas prisonnier de la Marine mais d'un cote j'allais pas laisser échapper le coupable alors qu'il avait commis un crime et qu'il devait le payer d'ailleurs. Il doit être jugé et puni pour cela.
Eh merde!
Puis sur c'est mot je couru a travers la foule a grande vitesse. J'allais pas la vitesse du train a cause du monde dans la gare mais grâce a ma petite taille je pouvais me faufiler partout et arrivé derrière l'homme avec un grand sourire sadique au lèvre. L'attrapant par le col de sa chemise le tirant jusqu'à la vielle aux cheveux bleus et au soldat féminin de la Marine.
Bon elles ont fini de parlé de leur cheveux ?
Euh non je crois que le stade a dépassé les moins de dix huit ans là, nu devant tout le monde... j'en connais un révolutionnaire qui voudrai bien voir ça mais ils ont quand meme dépassé un certain stade de conversation public. Le pseudo coupable m'avait sans doute parlé en disant de le relaché mais moi comme je suis un sale gosse, j'écoute que quand je le souhaite.

-Bon vous avez fini sérieux de parlez ? Je vous l'envoie par colis express le prisonnier? dis-je d'une voix neutre interrompant leur joutes verbales en désignant le prisonnier du doigt



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le meurtre du rocketman express [PV : Kirua, Angela]   Mar 18 Oct - 16:15

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 209

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

L'enquête suivait son cours, alors que les passagers commençaient tout juste à se regrouper pour être interrogés, fouillés, et identifiés par ce fait. Bien sûr chaque individu qui n'avait pas de prime était déjà écarté des suspects, surtout si il n'avait pas de trace de sang sur les vêtements. Le coupable n'avait pas pu se changer aussi vite, il avait peut-être réussi à se cacher dans la foule en faisant comme si de rien n'était le temps d'un passage dans un tunnel, mais se changer était peu possible. Après Shina savait bien qui il était, qu'il essayerait de s'enfuir en se glissant hors du périmètre pour mieux pouvoir courir à toute vitesse.

Pendant ce temps, Angela ne se privait pas de faire sortir sa langue de vipère en menaçant le jeune révolutionnaire avec une froideur qui lui était presque habituelle. Elle n'avait peut-être pas accepté qu'on la traite de vieille, tout comme n'importe quelle vieille, euh femme adulte qui se ferait insulter de la même manière. Angela n'avait pas mâché ses mots, mais de ce que Shina avait appris sur son passé, c'était son "elle" habituel, son vrai visage. Après, Shina ne pouvait pas comprendre, la civile n'avait pas une poitrine opulente comme Angela, surtout si elle la comprimait avec ses bras. Elle ne savait pas pourquoi elle était si froide et pourquoi elle tiquait sur la moindre insulte sur son âge. Pourtant si elle était vraiment mature, elle l'aurait laissé dire et aurait simplement détourné la tête d'un air snob.

Malgré tout, Angela accepta de se faire fouiller, sûrement suite à plusieurs accusations sous-entendues de la part de ses deux interlocuteurs. Bien sûr Shina n'était pas de la marine, sinon ses ennemis n'auraient qu'à bien se tenir si elle venait à lui dévoiler tous les secrets qu'elle connaissait que la révolution, sur les équipages pirates, et bien d'autres. Non, à la place elle était civile comme n'importe quel artisan de Water Seven, ce qui en faisait la personne idéale pour semer le doute. Quelqu'un qui n'avait aucune affiliation connue ne pouvait qu'enrichir la marine de son avis purement neutre et impartial.

Le coupable était cependant en train de s'enfuir, et Shina n'était pas la seule à le fixer discrètement pendant sa fuite. Le jeune révolutionnaire lui aussi l'avait vu, il s'était déjà lancé à ses trousses sans tenir compte des avertissements de la marine. Peut-être qu'il passerait pour un complice si lui aussi refusait de se faire identifier par les forces de l'ordre. Il ramena alors le présumé coupable à la marine, lui laissant le soin de l'interroger et de le fouiller pour trouver des traces de sang. Pendant ce temps, Angela qui était fouillée ne passait pas inaperçue, pas par son langage cru ou ses allusions sexuelles de mauvais goût. L'officier qui avait rejoint la "partie" avait pris soin de regarder dans ses papiers si il y avait une quelconque trace d'une Angela parmi les pirates, primés ou pas. Bien sûr il ne pouvait pas ignorer qu'elle faisait partie de Tartaros et qu'elle n'était pas qu'un sbire sans importance. Quant au jeune homme qui avait rapporté le coupable, il sembla sur le moment que la marine cesse un peu de le soupçonner.

Peu de temps après la fouille, la marine finit par découvrir des traces de projections de sang en déroulant ses manches. Il n'avait plus l'arme du crime, mais les preuves accablantes ne pouvaient pas l'innocenter, surtout si il n'a pas cherché à aider la victime au lieu de faire comme si de rien n'était comme le coupable qu'il était. Cependant malgré que la marine ait trouvé le responsable, il y avait toujours Angela qu'il fallait arrêter, et bien sûr l'officier ne pouvait décemment pas fermer les yeux. Le poignardeur fut bien sûr arrêté, mais l'officier avait aussi prévu d'arrêter Angela dans la foulée. Tartaros n'était pas l'ennemi principal de la marine pour rien, si ce n'était pas l'ennemi de tout le monde en réalité. Pendant que l'officier sortait ses menottes, les autres marines faisaient dégager les supposés civils qui se trouvaient autour et qui avaient été fouillés afin qu'ils ne soient pas pris dans le combat qui allait sûrement avoir lieu. Malgré tout, Shina refusait de s'en aller, malgré qu'elle fusse écartée de tout soupçon depuis le début. Elle voulait surtout voir comment tout ça allait se terminer, si Angela allait choisir de se battre ou de s'enfuir, ou les deux. Elle riait un peu en la regardant, alors que le jeune révolutionnaire était libre de s'en aller, sûrement parce qu'il avait agi en héros en stoppant le coupable.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le meurtre du rocketman express [PV : Kirua, Angela]   Mar 29 Nov - 16:25

Dimaria KiiroPeluche de l'armée/ CP3
Peluche de l'armée/ CP3
avatar

Messages : 1164

Navigation
Doriki:
370/6000  (370/6000)
Fruit du Démon: Neko-Neko No Mi : modèle lion





C'est d'un ennui mortel





La tueuse vêtue de blanc levait bien les bras lorsqu’une femme de la Marine s’avançait pour la fouiller. Angela se contentait tout simplement de sourire avec une expression assez perverse sur le visage. Durant toute la durée de la fouille, la bleuté mettait bien ses charmes en avant et n’hésitait pas à gémir d’une façon provocante pour mettre tout le monde dans l’embarras. C’était drôlement amusant de voir une pauvre petite Marine complètement rouge de honte devant cette scène qui venait, sans doute, de la choquer. La suite de cette histoire était, quant à elle, encore plus amusante et imprévisible.

Alors que le véritable coupable venait de se faire arrêter, Angela vit qu’une toute petite troupe de Marine commençait à s’approcher d’elle, ce qui la fit largement sourire. De plus, tout le monde reculait en ayant peur de la réaction violente que pourrait avoir la chef des armées. C’est vrai, elle aurait pu sortir son sabre et trancher un maximum de citoyen simplement pour fuir. Mais ce n’était pas le cas. Bien au contraire.

En effet, la bleuté tendit ses poignets fermés et se laissait passer gentiment les menottes qui l’entravait. Avec une voix mielleuse, elle prit la parole peu de temps après.


- Vous ne faites que votre travail soldat. J’accepte de vous suivre sans opposer la moindre résistance. Ce n’est pas comme si j’allais être capable de m’enfuit alors qu’il y a tout un bataillon de Marine qui se trouve devant moi. Par contre, si vous n’agissez pas pour attraper le révolutionnaire, c’est idiot. Mais je suppose que je suis votre priorité pas vraie ? Alors allons-y gaiement !!! En route pour la prison.

Angela se laissait emmener jusqu’à un poste temporaire et fut jeter dans une salle d’interrogatoire. Elle s’installait confortablement sur la chaise pliante et fixait la porte avec un immense sourire. Dire qu’elle n’avait pas une idée mauvaise en tête serait un mensonge. En vérité, la chef des armées avait bien plus d’un tour dans son sac, mais désirait s’amuser un petit peu avant de prendre le large. Et puis, voir un peu ce dont la Marine était capable était quelque chose qui lui plaisait. Alors autant profiter de cette occasion unique.

- J’espère que vous allez faire venir des journalistes. Après tout, on n’attrape pas un cadre de Tartaros aussi facilement non ? Ce n’est pas tout les jours que cela arrive.

Elle souriait, alors que le garde derrière la porte n’était pas rassurer d’avoir une tueuse aussi instable juste dans son dos. Pendant plusieurs heures, Angela restait assise à jouer avec sa sublime chevelure bleue afin de l’entortiller autour de son doigt. Elle savait parfaitement qu’une personne viendrait bientôt l’interroger pour en apprendre bien plus sur l’organisation et la psychopathe avait autant de temps que nécessaire. De toute façon, elle n’avait rien d’autre à faire, alors autant tuer son ennuie d’une manière amusante.

Elle regardait le garde avant de prendre une voix très douce.


- Dites. Je ne peux pas avoir un verre d’eau en attendant ? Avec la gorge sèche, je crains de ne pas pouvoir beaucoup parler. Cela serait dommage que je garde d’importantes informations à cause de ça non ?
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le meurtre du rocketman express [PV : Kirua, Angela]   Mer 30 Nov - 20:52

Kira Kiruathe Self proclaimed God Candy Eater Silver Speed
avatar

Messages : 740

Navigation
Doriki:
998/6000  (998/6000)
Fruit du Démon: Viti Viti No Mi

Le gamin et le voleur


Meilin Shina| Iwamori Angela




-----------------------------------------------

L’ambiance qui est régnait était pesante. Et j’avais le sentiment qu’un combat ne tardera pas. D’un coté ça me facilitera la tache cette Angela gagnerai sans doute le combat mais serai affaiblie et je pourrai la ramené à Dragon. Mais le combat n’avait pas lieu. La Marine mit les menottes à l’une des cadres du Tartaros. Je les regardais. Bizarre pourquoi elle ne se battait pas ?
Je fronçais les sourcils tandis que mon prisonnier que j’avais ramené fut aussi emmené. On me disait seulement un bref merci…mais la récompense dans tout ça ? Mes bonbons ? Rien que dalle que nini ! Ils auraient pu au moins me donner quelque berrys pour les avoir épargnés sans doute deux jours d’enquête, de ne pas teindre leur réputation qui est déjà suffisamment souillé. Mais non. RIEN.
Je maugréa dans ma tête et oublia l’idée d’une éventuel récompense quand la fille aux cheveux bleu fut emmené. Elle souriait. Je fronçai encore plus les sourcils. Je savais pas pourquoi mais j’avais envie de la suivre juste pour ne pas qu’elle s’échappe.
Après avoir su l’endroit où se trouvais la prisonnière en ayant suivi les soldats discrètement et ayant vu que la prisonnière ne c’étais pas enfui. Mon estomac m’appela. Bon maintenant que tout était réglé je peux allez bouffer !
Au bout de quelques heures plus tard, je décidais de me rendre voir la prisonnière. Pourquoi ? Parce qu’elle m’intriguait elle c’étais rendu et c’est ce que j’ai trouvé étrange de plus c’est une fille du Tartaros et en tant que nouveau dans la révolution je voulais faire mes preuves auprès de Dragon et des autres ! Et j’avais une moultitude de question a lui posé a celle-là.
Je rentras a ce poste improvisé déguisé en soldat de la marine casquette cachant mes yeux Je regardais autour de moi cherchant des caméras mais ne trouvant rien. Ils devaient sans doute me filmer qu’importe ! J’avais piqué ce costume a marine qui trainait tout seul en ville.
Après cela je me dirigeais vers la salle d’interrogatoire de la prisonnière et après avoir emmené boullet le garde disant que je prenais son tour de garde. Je rentra dans la salle d’interrogatoire fixant le soldat qui partait prendre sa pause et rejoindre son lit, et ferma la porte. Que de naiveté.
Après cela je me dirigeas vers la prisonnière qui me parlait d’eau ou je ne sais quoi. Je la regarda bizarrement. C'étais donc vraiment une mamie?
-C’est bien les mamies, toujours a réclamé leur petits verres d’eau ! Dois-je te ramené aussi une canne ?


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le meurtre du rocketman express [PV : Kirua, Angela]   Mer 7 Déc - 23:33

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 209

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Pour le moment, la fouille générale se déroulait bien, tout le monde avait été blanchi dans ceux qui n'avaient rien à se reprocher. Le coupable était désormais mis aux fers, des insultes lui venant aux lèvres en direction du garçon qui semblait déjà l'avoir oublié tellement il était ordinaire. Personne ne semblait se préoccuper de lui qui plus est, tout le monde était occupé avec Angela la sbire de Marde qui était dangereusement primée. Curieusement elle se laissait faire, passer les menottes, et emmener à la base de Water Seven, ce qui surprenait tout le monde. Shina bien sûr avait déjà tout vu dans l'avenir, mais c'était toujours surprenant même après avoir vu ça une deuxième fois. Tout lui faisait croire qu'elle avait simplement l'intention d'attirer la marine en-dehors de la foule afin d'éliminer ses interrogateurs discrètement et s'en sortir comme si de rien n'était. Bien sûr son crime ne serait pas forcément invisible et on finirait par l'accuser au final, mais au moins elle aurait éviter de créer la panique. Le fait est que tout ça semblait bien louche pour le moment.

De son côté, Kirua avait décidé de suivre de loin le groupe de marines jusqu'à la base, sans doute pour encore la taquiner ou pour voir ce que donnerait l'interrogatoire. Il était évident qu'une personnalité comme elle saurait renfermer de nombreuses précieuses informations sur Tartaros, ce n'était pas à exclure. Cependant comme elle était beaucoup trop forte pour de simples soldats et qu'elle avait un grade important dans son organisation, elle ne pourrait sans doute pas se permettre de se faire mettre aux arrêts avec du granit marin. La marine n'était pas redoutable, c'est ce que tout le monde pensait, mais en réalité les menottes elles l'étaient bien plus. Même avec un fluide combattif parfait, c'était impossible de s'en défaire sans la clé, après tout le granit était une pierre extrêmement solide.

Bien entendu Shina aussi suivit le petit groupe, un peu à l'écart du révolutionnaire pour éviter qu'il la voie tout de suite. Il allait de soi que la suite allait être intéressante, mais pas parce que la criminelle avait demandé des journalistes, en vain qui plus est. C'était l'interrogatoire lui-même et les événements qui y seront liés bientôt qui l'intéressaient. Néanmoins Shina voulait se permettre une petite infraction à son propre code, celui qui lui déconseillait de modifier le bon déroulement de l'avenir afin d'éviter les retombées futures. Ainsi elle suivit Kirua jusqu'à ce qu'il parvienne à trouver un uniforme (de sa taille) dans les vestiaires de la marine, ce qui prit pas mal de temps. Ce n'est qu'après une longue attente que Shina vit le jeune garçon revenir vers le garde et le remplacer de bien noble façon. Cependant ce qui la déçut beaucoup était qu'il s'était donné cette peine juste pour la chambrer, et non pour obtenir des informations comme elle l'avait imaginé.

Sans plus attendre, la civils s'approcha de la réception en essayant d'adopter un visage aussi innocent que possible pour justifier sa venue. Elle n'avait pas l'intention de tuer quelqu'un, de voler ou même d'agresser des soldats, elle était venue en paix. Enfin, elle était venue pour contrebalancer un peu les forces pour que la partie soit plus amusante à regarder. Il y avait fort à parier que les deux criminels auraient vite des ennuis, surtout si quelqu'un les dénonçait sans aucun scrupule.


-Monsieur, j'ai vu deux criminels très dangereux se faire des messes-basses dans la salle d'interrogatoire, vous devriez appeler des renforts et leur mettre des menottes en granit marin sans plus tarder, ils ont des pouvoirs d'après ce que les gens disent sur eux. Il se pourrait qu'ils complotent pour renverser l'autorité ici-même, il faut être prudent...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le meurtre du rocketman express [PV : Kirua, Angela]   Sam 31 Déc - 11:23

Dimaria KiiroPeluche de l'armée/ CP3
Peluche de l'armée/ CP3
avatar

Messages : 1164

Navigation
Doriki:
370/6000  (370/6000)
Fruit du Démon: Neko-Neko No Mi : modèle lion





Sweet Dream




Les yeux glacés d’Angela fixaient le garde. Son visage affichait un sourire provocateur, tandis que le garde restait silencieux pendant un maigre instant. Quand ce dernier prit enfin la parole, le rictus d’Angela s’élargissait encore plus. Vraiment, cette journée était passionnante au possible et, au fond d’elle, la bleuté espérait sincèrement qu’elle puisse durer encore un bon moment. Son regard glacial continuait de fixer le garde, même si elle avait reconnu la personne qui venait de lui manquer de respect encore une fois. Toujours souriante, Angela laissait ses magnifiques cheveux bleus tranquilles avant de se lever délicatement de son siège pour s’avancer vers ce petit être à la verve si appauvrie.

- Mais regardez donc qui est là. C’est mon petit pote à la langue bien pendu qui a attrapé un dangereux criminel pas plus tard que ce matin. Il va bien mon petit pote ?

Elle continuait de sourire inlassablement avant de brusquement le plaquer contre le mur de la salle d’interrogatoire en le prenant à la gorge, sa main entièrement gorgée de Haki pour maintenir une forte pression sur sa gorge. Avec son autre main, noire également, elle glissait deux doigts dans sa bouche pour lui attraper son muscle lui permettant de déblatérer divers mots que n’appréciait pas la chef des armées. L’empoignant vigoureusement, la psychopathe plongeait son sublime regard dans les yeux commençant à se vider de vie du gamin.

- Je ne t’avais pas prévenue mon petit pote ? Ne t’avais-je pas dit que j’éprouvais une irrésistible envie de t’arracher cette misérable langue ? Il me semble bien pourtant, mais comme tu sembles si bien le dire, je suis vieille donc ma mémoire doit me faire défaut, tu ne crois pas ?

Avec violence, elle l’envoyer valser contre la vitre sans teint de la salle, qui se fissurait de toute part sous la violence du choc. Sadiquement, elle lui montrait son poing qui, quelques instants plus tôt, tenait sa langue.

- Et si tu essayais de l’ouvrir un peu pour voir si tu es encore capable de parler mon petit pote ? Si tu n’y arrives pas, c’est que je tiens ta langue dans le creux de ma main.

Angela rigolait cruellement avant d’ouvrir son poing, vide. D’un pas lent, la bleuté s’approchait du gamin avant de le remettre sur ses pieds et d’enlever la poussière se trouvant sur son magnifique uniforme de Marine.

- Allons mon petit pote, tu es tout sale. Est-ce donc une manière de se présenter devant une vieille dame ? On ne t’a donc rien appris chez les révolutionnaires ?

D’un revers de la main, elle le giflait de toutes ses forces avec un coup renforcé au Haki pour l’envoyé voler une nouvelle fois. Angela soupirait de lassitude.

- Ce n’est pas drôle. Je suis une experte dans le domaine de la torture. Je connais le corps humain par cœur. Je sais exactement quels endroits te découper pour te maintenir en vie le plus longtemps possible. Mais bon, peut-être que tu es intéressé par un cours sur l’anatomie humaine ?

La psychopathe souriait quand la porte de la salle s’ouvrait pour laisser entrer une multitude de gardes. Ajustant sa casquette blanche, la bleuté soupirait.

- J’ai demandé de l’eau. Pas des menottes en granit marin. Vous êtes bouchés ou quoi les gars ? Enfin bon, puisque c’est le souhait de l’autorité mondiale.

Elle tendait ses poignets pour se faire menotter en souriant. Décidément, ce qu’elle vivait était comme un doux rêve.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le meurtre du rocketman express [PV : Kirua, Angela]   Sam 28 Jan - 11:01

Kira Kiruathe Self proclaimed God Candy Eater Silver Speed
avatar

Messages : 740

Navigation
Doriki:
998/6000  (998/6000)
Fruit du Démon: Viti Viti No Mi

Le gamin


Meilin Shina| Iwamori Angela




-----------------------------------------------

Petit ? Je grimaçais quand elle disait cela. Je ne suis pas petit enfin j’ai juste quelque centimètres de moins que la moyenne c’est tout. Je ne suis pas une grande perche comme elle. J’ai hâte de grandir bordel. Et qu’elle arrête de m’appeler mon petit pote parce que sinon je lui casse la figure. Je ne suis pas comme Gojyo un gentleman non je suis un sale gosse et fière de l’être !
Et qu’es ce qu’elle avait a me sourire avec son sourire de grand-mère ? Je n’aimais pas ça ! J’allais m’éloigné mais comme si elle avait lu dans mes pensées elle m’avait plaqué contre un mur la main en haki sur ma gorge. J’allais crever comme cela ? Foutu vieille ! Je lui lançai un regard plein de haine tandis que j’essayais de me débattre avec mes jambes. Sans que je puisse comprendre quelque chose elle avait mis la main dans ma bouche attrapant ma langue.
Je n’écoutais même pas ce qu’elle disait je me sentais faiblir j’allais crever. Puis sans même m’en rendre compte elle m’avait balancé a travers la vitre dont la vitre se fissurait sous le choc. Je toussotai la main sur ma gorge le regard noir tandis qu’Angela était sur son monologue. Ah ah très drôle. Je vais te casser la figure vieille peau.
Rira bien qui rira le dernier. Puis je vis la sorcière s’approchait de moi. J’allais me propulsé en arrière mais Angela fut plus rapide et me remis sur pied. Elle était bipolaire ? Et enlever même les poussières sur mon vêtement. Je la regardai avec de grand yeux. J’ai du louper un épisode ?
Tandis qu’elle me parlait j’avais bien envie de lui répondre un truc bien cinglant a propos de sa critique sur les révolutionnaires qu'elle me mis une gifle qui m’a fait valdingué plus loin. Encore du haki.
Je me relevai péniblement. Tss. Cette vieille peau bipolaire commençait vraiment a me saouler. Une experte de la torture hein ? J’ai du en entendre parler vaguement d’elle par les révolutionnaires.
La porte s’ouvrit et des marines arrivèrent je ne bougeai pas. Les soldats ne prêtèrent pas attention a moi et se dirigèrent vers la prisonnière qui lui mis des menottes en granite marin. Ils n’ont jamais appris qu’il faut toujours attacher leur prisonnier ?
Je mis les mains dans ma poche et sortis des pierres. Je le mis dans ma main droite mis ma main gauche sur mon épaule droit et tourna a grande vitesse mon épaule droit. Puis je lacha les trois pierres qui se dirigeait comme des balles de pistolet sur le dos de la vieille dame. Je ne coure pas non seulement vite mes mains aussi peuvent être rapide et lancé des objets a grande vitesse comme des balles. Je n’avais pas visé les points vitaux. Juste une petite vengeance même si ce n’étais pour ma suffisant. Il fallait qu’elle soit encore en vie pour Dragon.
Les soldats qui avaient vu ce que j’avais fait sur leur prisonnière me regardèrent. Je ne dit rien.
-Arrêtez-le c’est le révolutionnaire !
Un repli stratégique s’imposait. Je fis une grimace a la vielle dame et parti aussitôt a grande vitesse poursuivit par quelques soldats qui abandonnèrent bientôt la course. J’étais trop rapide pour eux que voulez vous.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le meurtre du rocketman express [PV : Kirua, Angela]   Sam 4 Fév - 18:21

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 209

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

La tension dans la salle d'interrogatoire commençait à s'entendre, des coups retentissaient, notamment du bruit de verre brisé, ou fendillé plutôt. Ces deux-là semblaient bien s'aimer en tout cas, ils se bagarraient de plus belle sans même se rendre compte de leur véritable ennemi commun qui était autour d'eux dans toute la base. En effet, Angela commençait à malmener le révolutionnaire en le plaquant contre la vitre de surveillance, empoignant sa langue bien solidement pendant qu'elle pressait sa gorge avec sa main libre renforcée au fluide combatif. Il était dommage que Shina ne puisse pas assister à cette bagarre improbable au fond d'une salle d'interrogatoire, mais elle avait déjà la suite en tête. Les souvenirs qu'elle avait copiés chez Angela et Kirua se limitaient au meurtre du train, elle ne pouvait pas "mettre à jour" la mémoire qu'elle s'était appropriée, après tout elle n'était pas Angela ni Kirua, seuls eux pouvaient le faire.

Avant que la marine arrive, tous les deux continuaient de se disputer, même si Kirua parlait vraiment peu et Angela vraiment beaucoup. Pourtant c'était normal pour un méchant de parler pour exposer son plan diabolique, ou autre chose bien sûr, mais Kirua lui semblait plus gentil que méchant. En revanche du côté d'Angela, c'était tout à fait ça, elle respectait parfaitement le cliché, ce qui la rendait d'autant plus authentique. Même si c'était un personnage customisé, elle faisait le café au même titre qu'un vrai méchant du manga, ce qui ne pouvait que plaire aux lecteurs, euh aux spectateurs si il y en avait.

Ce n'est que bien après que la marine arriva, suite à l'avertissement de Shina sur leur présence dans ce lieu confiné. Alors que les soldats enfilaient les menottes en granit marin à Angela, ici plus utiles en terme de solidité que d'effet, Kirua de son côté se vengeait sur la demoiselle. Il avait saisi des morceaux de verre de la vitre tombés par terre, à défaut qu'il y ait des cailloux dans ce local bien entretenu au quotidien, afin de les lancer à grande vitesse dans le dos de la criminelle. Les projectiles ne se privèrent pas de percer ses vêtements si bien soignés et propres, quant à savoir si ils allaient percer sa peau, seule elle-même pouvait en décider en se renforçant au fluide combatif ou pas. De son côté, Shina se contentait de rester dans le hall d'entrée proche de la porte, souriant en observant l'arrestation.

Malgré tout, Kirua avait tout sauf envie de se faire capturer, surtout que son dernier acte avait été grillé par la marine malgré son fruit de la vitesse. Shina avait eu le temps de visionner les derniers événements, le moindre détail qui pouvait lui servir de référence pour calculer les actions. Ainsi lorsque le révolutionnaire s'enfuit lâchement, la demoiselle tendit son pied pour qu'il trébuche et qu'il se prenne la porte de plein fouet. Elle se souvenait avoir lu un livre sur le temps de réaction des yeux en accord avec la distance et la vitesse d'un objet en mouvement, ce qui lui permit d'établir la marge d'erreur en terme de distance pour réussir à surprendre le gamin. Si il avait tout de même réussi à esquiver, rien ne disait qu'il ne se prendrait pas la porte au même moment à cause de la perte de contact avec le sol. La demoiselle avait surtout envie de l'empêcher de fuir pour pouvoir récupérer les mérites chez la marine pour avoir capturé le révolutionnaire, ou au moins avoir aidé à sa capture. Bien sûr aller les narguer tous les deux en prison était tout aussi jouissif, mais comme Angela était une méchante pure et dure, elle ne serait sans doute pas affectée par la situation.


-Tu vas quelque part mon petit ? Pourtant c'est ici ta place, en prison.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le meurtre du rocketman express [PV : Kirua, Angela]   Mar 28 Fév - 15:55

Dimaria KiiroPeluche de l'armée/ CP3
Peluche de l'armée/ CP3
avatar

Messages : 1164

Navigation
Doriki:
370/6000  (370/6000)
Fruit du Démon: Neko-Neko No Mi : modèle lion





Amusons nous !!!




La tueuse psychopathe sifflotait délicatement lorsque les agents servant la justice lui passaient les menottes faites dans le plus solide des matériaux du monde. De temps en temps, être docile était un petit plaisir qu’elle appréciait s’offrir. Et puis bon, au moins elle aurait un toit ainsi que de la nourriture pendant quelque temps avant de rejoindre Impel Down. La bleuté adressait un petit sourire charmeur au jeune soldat qui vérifiait la solidité de ses chaînes tandis qu’un second lui retirait sa lame de sa ceinture. Privé de son moyen de combattre, Angela regardait les hommes qui s’occupaient de son transfert avant de prendre une voix amusée.

- Allons-y !!!! Qu’attendons-nous ? Je me le demande. J’ai hâte d’être bien au chaud dans une magnifique cellule avant que l’on me conduise à Impel Down. Rien que l’idée d’entendre bientôt les cris de souffrances provenant des prisonniers me fait mouiller ma culotte.

La petite troupe s’avançait vers la porte lorsque la bleuté aux yeux de glace marquait un temps d’arrêt. Des projectiles venaient de pénétrer dans sa chaire, ce qui avait eu de lui faire ployer le genou gauche. Son corps se mettait à trembler délicatement et la tueuse devait fournir d’immenses efforts pour se contrôler. D’un geste vigoureux, un soldat la giflait pour la remettre sur ses pieds ce qui eut pour effet de faire apparaitre un filet de sang sous la lèvre inférieur de la captive. Le regard vide, Angela se redressait avant de suivre tout ce beau monde.

L’immense couloir qui servait d’accès aux cellules était vide. Angela restait silencieuse, son visage dissimulé par sa casquette blanche. Soudain, la jeune femme tombait sur le sol et des Marines se précipitaient pour la soulever avec force.


- On ne vous a jamais appris à être délicat avec les demoiselles sans défenses ?

Avec la souplesse d’un chat, elle attrapait l’un des soldats avant de l’étrangler avec ses menottes. Son regard bleu luisait tout en fixant les collègues du malheureux.

- On se dépêche. Cela serait idiot qu’il trouve une fin aussi tragique non ? Si vous voulez le sauver, alors vaux mieux me libérer non ? Je sais me montrer gentille quand il le faut.

Naïvement, un marine libérait la tueuse qui, par simple cruauté, lui explosait le crâne contre un mur. Toute son escorte trouvait une fin tragique alors qu’elle ramassait son sabre pour le dégainer.

- Mais là ce petit merdeux m’a réellement mise hors de moi. Je ne serais calmée que quand je lui aurais tranché la tête. Et encore, mon cœur me demande d’être plus sadique que jamais. Je devrais peut-être le forcer à tuer des enfants ou à lui demander de faire des choses immondes.

Elle souriait à pleines dents avant de rebrousser chemin, mettant à sac une grande partie de la base maritime sans la moindre once de pitié tout en chantant d’une voix très douce.

- Petit homme ? Où te caches-tu ? J’aimerais simplement te dire deux mots. Rien de bien méchant rassure-toi. Au pire, tu perdras la vie.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le meurtre du rocketman express [PV : Kirua, Angela]   Dim 19 Mar - 21:05

Kira Kiruathe Self proclaimed God Candy Eater Silver Speed
avatar

Messages : 740

Navigation
Doriki:
998/6000  (998/6000)
Fruit du Démon: Viti Viti No Mi

La situation est Critique


Meilin Shina| Iwamori Angela




-----------------------------------------------

Je voulais m'enfuir eh oui quand on blesse une vieille faut s attendre à fuir...À toute vitesse. Surtout si cette vieille est un membre du Tartaros.

Je courait vers la sortie mais je perdis l'équilibre et la porte se referma sur moi. Tss c'était l'autre vieille au cheveux blanc. Elle me nargue en plus! Je lui lança un regard. Si elle croit que je vais rester ici dans la cage du fauve elle se foutrait les doigts dans l'oeil. Je me releva parce que oui j'étais à terre. Je m'eloigna de quelque pas mon talon droit contre le mur. Je me mis en position de course. À la une à la deux et à la trois. Je couru et quelque pas avant la porte je sauta defonca la porte à coup de pied et couru me cacher.

Je me repliait pour un moment. Je savais qu'il y aurai des morts... Maintenant j en ai l'habitude d'en voir. Certes je savais que c'est un peu de ma faute mais quand on est Marine on risque à tout moment de mourir et eux sont mort dans leur devoir.

Mais je vais les vengez... Cette femme était trop folle si je l'avais ramener à Dragon elle aurai fait une boucherie. Mais d'un côté j'avais envie de fuir. Après tout avec mon fruit de la vitesse je serai vite au navire...

J'entendis la voix de la bleuté... Elle me cherche ! Je commence à trembler legerement. Je risque vraiment de mourir face à elle sa démence et sans pareil. Je déglutis

Seul c'est sure je n'y arriverai pas... Eh merde! Mais si je m'enfuis c'est les civiles qui vont morfler et ça Dragon me le pardonnera jamais s'il savait que c'était de ma faute. Pas le choix!

Je devais la retrouver ! Et sur c'est mot je cherchais partout en courant à grande vitesse en prenant les sens contraire a la voix de la folie de la vieille sorcière bleu. Il m'a fallu environ quelque minutes pour la retrouver.

-Eh la vieille qui m'a fermer la porte au nez littéralement bien sûre !

D'ailleurs je me demandez ce qu'elle foutez la... Bref là n'est pas la question . Elle est étrange cette fille elle a su à quel moment j'allais m'enfuir et m'a fais le crochet pied au bon moment. A moins qu'elle est tout simplement des bon yeux mais quelque chose me dit qu'elle avait autre chose en réserve peut être même un fruit du démon enfin je l'espère car j ai besoin d'aide contre la vieille au cheveux bleu.

- la prisonnière, commencais-je, c'est enfui à cause de la Marine...j ai aussi ma part de responsabilité dans cette affaire. Je l'ai foutu en rogne...Je te propose qu'on collabore...

Je lui tendit ma main, l autre main sur mon skate et fixait mon interlocuteur.

J'aimais pas cette idée...Mais j avais pas le choix. Elle avait voulu me faire tuer en me fermant la porte au nez et enfermé avec Angela. Bien Sure la collaboration peut mener a me faire capturer ou envoyer à la mort ça je le sais mais je pense qu'elle a aussi des priorités la Marine ne pourra pas l'arreter et elle tuerai sans doute les civiles.

-Si nous faisions rien d'autres personnes risquerons de mourir et je ne parle pas de que de la Marine...


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le meurtre du rocketman express [PV : Kirua, Angela]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Le meurtre du rocketman express [PV : Kirua, Angela]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le meurtre du rocketman express [PV : Kirua, Angela]
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Commission d'appui pour enquetes sur meurtre de journalistes
» PEKIN EXPRESS 2009
» You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Water Seven-