AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'aigle attaque de nouveau la révolution [Pv Zack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: L'aigle attaque de nouveau la révolution [Pv Zack]   Mar 30 Aoû - 15:28

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi


L'aigle attaque de nouveau la révolution.

Feat Zack


Mes supérieurs m'avaient félicité d'avoir tué un révolutionnaire.

Pourtant, quelques temps plus tard, je l'avais recroisé, et j'étais gravement blessé, et il a préféré me laisser partir. C'était vraiment idiot de sa part.

Mais mes supérieurs n'avaient pas l'air déçu qu'Hunter Sefra soit encore vivant. Ils avaient plutôt remarqué mes progrès fulgurants en aussi peu de temps.

C'est une bonne chose, ils vont enfin me confier beaucoup plus de tâches importantes.
D'ailleurs, ils m'ont dit qu'ils voulaient me confier l'affaiblissement de l'armée révolutionnaire.
Selon eux, je suis bien parti pour accomplir cet objectif, étant donné que la révolution est déjà après moi.

Ils veulent que je contre attaque avant que les révolutionnaires passent à l'action contre moi, et donc contre le Cipher Pol.

Et ils ont raison. Raison de penser que je suis apte à être l'arme utilisé par le gouvernement contre la révolution, mais aussi raison de penser qu'agir avant eux est le mieux à faire.

Suite à ça, je partais dans mon navire de fonction. Donnant l'ordre aux marines de lever le cap vers Sabaody .

Alors que le navire partait sur la mer, j'allais me réfugier dans ma cabine.

J'enlevais ma cape et mon bonnet, les déposant que le dossier de la chaise, allant m'installer au bureau.

J'étudiais alors les renseignements que j'avais sur ma cible. Nishimura Zack, primé à 80 millions de berrys en prime.
Il possède seulement une épée broyeuse apparemment.
Très bien, je sais tout ce que j'ai à savoir.

Je posais Gynopesis sur le bureau, sortant le matériel nécessaire pour fabriquer mes balles spéciales.

Je commençais à préparer toute les munitions utiles pour vaincre ce mec.
Plusieurs balles incendiaire, électrique, fumigène et empoisonnée étaient prête rien que pour lui. Sans compter mes munitions classique.

Un marine venait frapper à ma porte en me disant qu'on était arrivé à destination. C'est pas trop tôt.

Je plaçais toute mes créations dans leurs chargeurs, mettant mes ceintures à balles autour de mon torse et de ma taille, comme à mon habitude. Je cachais le tout de ma cape, avant de prendre Gynopesis et mon bonnet et de sortir de la cabine.

Je donnais l'ordre à tout les marines de rester ici jusqu'à mon retour.
Et rangeais mon arme en posant les pieds au sol.

Je marchais en direction de la fôret, car on m'avait dit qu'il était probablement caché là-bas.

En marchant, je replaçais mon bonnet sur la tête, et une fois dans la fôret, j'utilisais le geppou pour passer de branche en branche, et ainsi le trouver plus facilement tout en restant discret.

Quand je pense que je vais de nouveau mettre un gros coup à la révolution, ça me fait sourire.
Je ne vais pas reproduire la même erreur qu'avec Sefra. Je ramènerais directement son corps au quartier générale.
J'ai pas envie d'avoir la surprise de croisé un type que je pensais avoir tué quelques mois avant.
Tout à coup, j'aperçevais une silhouette. Je m'approchais alors, et en voyant le visage de l'homme que je recherchais, je commençais à être encore plus calme et concentré que je ne le suis habituellement.

C'est ma chance de rattraper mon erreur. Même si personne ne tient compte de cette faute, j'ai besoin de me prouver à moi même que je suis capable de faire les choses proprement.

Je dégainais Gynopésis en direction de l'épaule du révolutionnaire, en activant ma vision d'aigle.
Mon souffle ralentissait de lui-même, et mon viseur ne bougeait pas. Tout était comme d'habitude. Je suis confiant, très confiant.

J'ai appris qu'il ne fallait pas sous-estimer ses adversaires, mais je suis plus motivé que jamais.

Je pressais la détente de Gynopesis, et ma balle venait se loger directement dans son épaule, alors qu'il étouffait un cri de douleur. Je descendais de l'arbre pour lui faire face, le regardant droit dans les yeux avec mon regard améthyste lumineux.

"Tu n'aurais pas tu t'éloigner de tes camarades, Zack."
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'aigle attaque de nouveau la révolution [Pv Zack]   Jeu 8 Sep - 11:53

Nishimura Zack
avatar

Messages : 58

Navigation
Doriki:
423/6000  (423/6000)
Fruit du Démon: -




Feat Ryu

Une nouvelle attaque



Qu'est-ce que je fais ici déjà ? Ah ouais c'est vrai... Simple mission de routine il disait... et comme d'habitude, ça va tourner au vinaigre, je le sais bien ! Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai comme un très mauvais pressentiment... Il fait un magnifique temps dehors pourtant... mais quelque chose me dit que la journée va être vraiment très longue... Koryu – enfin, mon capitaine de section – nous répète sans cesse qu'il faut qu'on soit sur nos gardes lors de nos missions et je ne pensais pas être moins attentif que les fois précédentes... ou alors est-ce simplement parce que mon esprit est ailleurs que je parais aussi absent ?

Où est-ce que nous sommes déjà ? Ah ouais... Je m'en souviens. Nous sommes sur ce maudit Archipel... L'Archipel des Sabaody... Proche de Marijoa... et de ces enfoirés de Dragons Célestes ! Est-ce qu'ils vont bien ? Je n'ai pas de nouvelles d'eux depuis 10 ans... Peut-être même plus que ça mais... j'avoue que je ne les portais pas spécialement dans mon cœur parce qu'ils se foutaient de moi et que j'avais l'impression de n'être rien pour eux mais... ils étaient la seule famille que j'avais... Même si mes parents étaient des abrutis finis et qu'ils n'ont pas hésité à vendre leurs propres enfants pour un lopin de terre plus grand... Je ne peux pas m'empêcher de me demander comment mes frères et ma sœur vivent avec les Dragons Célestes... Ils doivent vivre le martyr... Comme tous les esclaves qui sont avec eux... Ouais, je sais que je ne suis toujours pas assez fort pour espérer les sauver mais en suis-je seulement capable ?! S'il était encore là, avec moi, Angeal me dirait de ne pas me prendre la tête pour ce genre de choses mais... il n'est plus là et...

- AIE !! Lâchais-je, surpris, après m'être reçu un coup d'éventails sur le crâne
- Tu peux me répéter ce que je viens de dire ? Je penche la tête sur le côté tout en dévisageant mon supérieur... Ah ah... j'étais réellement aussi pris par mes pensées ?!
- Huh ?! Fut tout ce que je pus dire sur l'instant... avant de me manger un énième coup sur le crâne et instinctivement, je me masse le haut du crâne
- Baka ! Je ne suis entouré que par des abrutis !

Lance-t-il avant de doucement s'éloigner... Manoah, le lieutenant de la section, m'envoie un de ses fameux sourires qui vous fait oublier tous vos problèmes en quelques instants et le rejoint rapidement. J'observe la scène qui se déroule devant moi et lui aussi, il se prend un coup d'éventails sur le crâne... je ne peux m'empêcher de rire de la situation... Je me prends alors un regard assassin de la part du capitaine mais l'autre capitaine de section qui était venu nous prêter mains fortes, passe un bras autour de sa nuque et lui ébouriffe les cheveux... Lui aussi se mange plusieurs coups d'éventails sur le crâne et je ne suis plus le seul à rire de la situation rocambolesque qui se passe devant nous... Jamais, ô grand jamais, je n'aurai cru qu'un jour, je puisse rire autant chez les Révolutionnaires !

Après quelques temps, allez savoir comment j'ai réussi cet exploit, j'ai réussi à me séparer du groupe ! Non pas que je ne sache pas m'orienter mais... j'ai cette fâcheuse manie de me retrouver seul quand il ne le faut pas ! Je soupire doucement, exaspéré par ma propre bêtise ! Où sont-ils donc hein ? Sûrement pas loin puisque j'entends des cris mais s'agit-il de mon groupe ? Aucune idée... j'entends juste la voix d'Angeal dans ma tête qui me dit « Cela te jouera un tour de te perdre constamment comme ça ! » ouais bon ça va hein ! Ma conscience va te recoucher ! Je soupire doucement... Je deviens fou ah ah ! Mais avant même que je n'ai pu comprendre l'enjeu de la situation, une détonation se fait entendre et voilà qu'une balle me traverse l'épaule me faisant grimacer de douleur

- Ngh !

Fut tout ce qui franchit mes lèvres dans un premier temps avant d'entendre mon prénom... Je me retourne vivement et... personne ? Je lève légèrement mon regard et ah bah si... je me sens, soudainement, moins seul... Je me tiens encore l'épaule tout en regardant l'étranger... Je ne le connais pas mais je n'aime pas le regard qu'il a... Mon mauvais pressentiment s'intensifie... Je me sens acculé et je n'aime pas ça du tout...

- Qui es-tu ?! Je n'ai pas « l'honneur » de te connaître...

Pourtant, même si je le ne connais pas, son visage est loin de m'être inconnu... ça m'énerve ! Je n'arrive pas à me souvenir ! Où est-ce que j'ai bien pu le voir cet idiot ?!


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'aigle attaque de nouveau la révolution [Pv Zack]   Ven 9 Sep - 0:44

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi


L'aigle attaque de nouveau la révolution.

Feat Zack

La tension devenait palpable.

Le révolutionnaire se tenait l'épaule en me demandant de décliner mon identité.

Si ça peut lui faire plaisir... J'esquissais un sourire en coin, avant de lui répondre :

"Suede Ryusaki, agent du Cipher Pol. Ton organisation doit me connaitre."

Je me rendais compte que l'excitation du combat me faisait jouer insconsiamment avec Gynopesis, en le faisant tourner autour de mon doigt.

Mon sourire s'effacait d'un seul coup, et mon regard restait glacial. J'utilisais le soru pour me retrouver derrière Nishimura Zack, et frappais l'arrière de son épaule, blessée à l'avant, avec l'index gun.
Je reculais ensuite d'un léger bond en arrière.

Le regard de l'épéiste devenait furieux. Il ne devait pas aimer ma façon jouer avec lui. Mais mon but est de l'énerver le plus possible, en jouant sur ma vitesse, afin qu'il fasse des erreurs bêtes et méchantes.

Cette campagne anti-révolution m'inspire au plus haut point. Je me sens réellement comme un aigle qui chasse sa proie, qui affaiblit le troupeau avant de dépecer le chef.
Mais nous n'en somme pas encore là. Il n'y a pas que Zack et Sefra à la révolution. Je dois encore abattre quelques uns d'entre eux pour que leur chef daigne venir m'affronter de lui même.
Mais ce jour n'est plus si loin que ça. En terme de temps, ce n'est pas pour tout de suite. Mais en terme d'action, il y a assez à faire pour que la durée d'attente ne soit pas si longue.

D'autant plus que jouer à la chasse au révolutionnaire va sûrement pousser leur chef à faire un erreur stratégique.
Il ne pas envoyer définitivement des hommes contre moi.
Enfin, il n'envoie personne pour le coup, c'est moi qui vient à lui.

Bon, revenons à l'action présente. Mon opposant avait dégainer sa grande épée.
Il semblait enfin apte à se mesurer à moi. C'était pas trop tôt.

Il fonçait sur moi, frappant un grand coup verticalement avec son épée immense. Je parais le coup avec le canon de Gynopesis, pour pouvoir mesurer sa force.
Heureusement que Gynopesis est une arme extremement solide, il aurait largement la force de briser un fusil avec son épée.

Je plongeais mon regard dans le sien pour lui comprendre qu'il était bel et bien la proie dans ce jeu de chasse à l'homme.
Je prennais une impulsion sur mes jambes pour reculer de quelques pas.

Un nouveau soru était produit par mes soins, et j'arrivais devant le révolutionnaire, accroupi et je lui fauchais les jambes d'une baleyette des plus sèche.
Pendant qu'il se renversait, j'avais tiré deux balles en direction de son torse, mais il avait placé son épée devant sa poitrine, et n'avait donc pas était touché.
On se redressait tout deux rapidements et reculait instinctivement de quelques pas avant de se doser mutuellement.

Je rechargeais les balles manquantes de Gynopesis, en plaçant en premier une balle fumigène. Le reste du chargeur, c'est à dire les cinq autres balles, était des munitions classique. Je n'allais tout de même pas dévoilé tout mon jeu d'un coup.

La détente de mon arme était pressée, et la balle fumigène partait se loger dans le sol au pied de Zack, libérant un écran de fumée noire.
Je courais rapidement dans ce nuage, et frappait le révolutionnaire dans la poitrine avec ma jambe pour le faire sortir du fumigène. J'allais me loger dans un arbre pendant qu'il était encore surpris.

Alors Nishimura, que vas-tu faire pour stopper l'aigle au yeux améthistes ?


.
Code par Heaven sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'aigle attaque de nouveau la révolution [Pv Zack]   Sam 24 Sep - 1:22

Nishimura Zack
avatar

Messages : 58

Navigation
Doriki:
423/6000  (423/6000)
Fruit du Démon: -




Feat Ryu

Une nouvelle attaque



Qu'est-ce que je fais là déjà ? Ah oui mission ! Bien que j'aimerais nettement être ailleurs qu'ici... Elle ne se trouve pas sur cette île... et j'aimerais vraiment la revoir... Elle me manque... J'avais passé un bon moment avec elle ! J'me souviens encore de ma chute de ce toit en ruines... et je ne sais même pas comment j'ai réussi à n'avoir qu'une simple blessure à la tête... Je devais réellement être en titane ce jour-là ou j'avais simplement une bonne étoile... Ouais, ça devrait sûrement ça ! J'avais un ange gardien à mes côtés... Je n'aurai peut-être pas dû quitter l'île... J'aurai dû rester avec elle... Mais... comment fait-on pour choisir entre l'amour et le devoir ? Angeal ne m'a pas appris à faire de choix aussi difficile... Il m'a bien dit qu'un jour, je me retrouverais face à un choix qui sera d'une importance capitale pour mon futur mais... est-ce ce choix là ? Ou est-ce un autre choix ? J'suis un peu paumé... Comment puis-je choisir entre la raison et la douleur d'y croire ? C'est impossible... mais...

Nous voilà de nouveau sur cet Archipel maudit. Pourquoi maudit ? Parce que j'ai perdu Angeal ici... Certes, les Révolutionnaires m'ont sauvé et sans eux, je ne sais même pas ce que je serai aujourd'hui … Est-ce que je serai encore en vie au moins ?! Aucune idée... Peut-être que oui peut-être que non... Ce n'est pas ça le plus important en même temps ! Ma vie est certes, importante et je me dois de la préserver comme je peux et surtout, aussi longtemps que je peux ! Mais j'ai tellement de choses à prévoir et à faire que je ne sais même pas si ma vie entière serait suffisante pour tout réaliser... Pris dans mes pensées – comme quasiment tout le temps – mon supérieur me colle un coup d'éventail sur le crâne en me demandant de répéter ce qu'il a dit... euh bah c'est-à-dire que... J'en sais rien moi ! Comment j'pourrais le deviner ? Je ne l'écoutais pas... Il râle... Bon ça c'est habituel j'ai envie de dire ! Je soupire discrètement... L'autre capitaine vient à ma « rescousse » et il distrait l'attention de mon capitaine... Il est sympa ! Tout comme le lieutenant de notre division... Ils sont tellement différents mais en même temps, ils se ressemblent sur bien des points... C'est amusant de les voir se chamailler tous les trois... Ce n'est pas réellement une attraction mais disons que leur dispute met du baume au cœur en ces temps difficiles !

Une bagarre plus tard et me voilà séparé du groupe ! Je pourrais en venir à croire que c'est fait exprès ! Deux fois en si peu de temps... mais toujours est-il que cette fois-ci, je ne m'amuserais pas à monter sur le toit d'une église pour retrouver le point de rendez-vous ! Si tant est que j'y parvienne... Cet Archipel abrite bon nombres de truands en tout genre... Mes parents auraient dû venir vivre ici tiens ! Ce mode de vie leur ressemble tellement... J'espère qu'ils souffrent extrêmement ! Je sais, c'est mal de souhaiter voir souffrir sa propre famille... mais comment pourrais-je souhaiter qu'ils soient heureux quand ils se réjouissent du malheur des autres... y compris de leur propre famille ?! M'enfin... Tout ce que j'espère c'est qu'un jour, ils paient pour ce qu'ils ont fait...

Me voilà loin j'ai l'impression... Hmm... J'entends des cris... Ah non, ils ne sont pas si loin finalement ! Mais je n'ai pas réellement le temps de m'en rendre compte qu'une détonation se fait entendre et une balle me traverse l'épaule en me faisant grimacer de douleur... Fais chier ! Pourtant, je ne vois personne quand je me retourne... mais en levant les yeux, quelqu'un m'observe... Par principe, je lui demande son prénom... « Suède Ryusaki » Hmm... Serait-ce... ? Il ressemble à un gamin... Je ne fais sûrement pas le poids mais... hors de question de reculer même si je déteste ce pressentiment qui ne veut pas me lâcher...

- Hmm, tu as raison... ça ne m'avance strictement à rien de le savoir

Lançais-je amusé à son encontre. Quoi ? Il faut bien que je m'amuse un peu moi aussi non ? Il disparaît subitement de ma vue... et je n'ai pas le temps de réaliser qu'il est déjà derrière moi et il me plante son index gun dans l'épaule... J'ai juste le temps d'étouffer un soupire de douleur... Enfoiré ! Mais à quoi joue-t-il ?! Je sais que je suis impulsif mais... ah au diable les convenances ! Il est temps que je réagisse avant de me retrouver laminé... Je finis par sortir mon épée de mon fourreau... dévisageant mon adversaire, un regard sévère et un sourire amer sur le visage. Il doit avoir aussi peur de mon regard sévère que moi de son regard glacial... Il cherche à me pousser à bout... Je suis peut-être jeune et encore inexpérimenté mais j'suis loin d'être con...

Après m'être mangé son index gun, je riposte en portant un coup vertical mais il pare ce dernier... Hmm... que cherche-t-il à faire à la fin ? Se faire mousser auprès de ses supérieurs ?! Il doit y avoir quelque chose comme ça... peut-être autre chose mais au final, ça revient toujours au même... et en plus, ce sont des lâches ! Je n'ai pas le temps de réfléchir... Il me « broie » les jambes à sa manière avant de me balancer deux balles dans le torse... que j'évite sans problème en parant le coup avec mon épée... Non ! Il faut que je tienne ! Le plus longtemps possible... Le plus loin... possible... Une nouvelle détonation... Que... ?! Je serre les dents mais finalement, ce n'est pas une arme réelle... C'est juste un écran de fumée... Nouveau gémissement de douleur... Pourquoi ? Je viens de me prendre un coup dans l'estomac... ça me fait sortir de l'écran de fumée... et voilà qu'il se planque à nouveau... Pathétique. Je ne peux m'empêcher de tousser quelque peu avant de...

- Ahahahah ! Ouais je ris... parce que je ne peux m'empêcher de trouver la situation vraiment drôle C'est ça le Cipher Pol ? Des attaques en traître avant de vous cacher ? J'suis déçu... J'm'attendais réellement à mieux de votre organisation

Reprenant mes esprits, j'abats mon sabre à la verticale créant une lame d'air qui fait effondrer l'arbre dans lequel se planquait notre jeune ami... Profitant d'un court instant de surprise, je tente de lui asséner un coup d'épée mais il la pare de justesse... j'ai tout de même réussi à lui faire voler quelques mèches ah ah

- Cette nouvelle coupe te sied mieux...

Déclarais-je, amusé. Je finirais par m'en mordre les doigts, je le sais... mais honnêtement, j'm'en moque !




hrp : Gomen pour cette réponse de faible qualité T_T
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'aigle attaque de nouveau la révolution [Pv Zack]   Lun 26 Sep - 14:22

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi


L'aigle attaque de nouveau la révolution.

Feat Zack

Toujours caché, je regardais attentivement l'épéïste tousser quelques instants.

Il s'attendait à mieux de notre part, de la part des agents du gouvernement. Il ne sait pas encore qu'il s'adresse à une élite, mais il va vite le comprendre.

En attendant, il contre-attaquait, c'était pas trop tôt. Une lame d'air se dirigait vers moi et tranchait mon perchoir. Pendant la descente, le révolutionnaire en profitait pour me porter un coup d'estoc vers la tête. A croire qu'il veut rapidement en finir.

J'avais cependant eu à peine de le temps de reculer la tête, y laissant donc quelques mèches de cheveux. De nouveau face à face, à une porté très faible, aussi bien pour sa lame que pour des coups de pieds, on se dévisageait.

"Tu as que ça, vraiment ? C'est pathétique."

La crosse de Gynopesis venait frapper son épée, et des enchainements de coups s'en suivirent. Son épée frappant le canon de mon arme, mes pieds contrant ses coups d'estocs, les coups de poings évités... Bref, un bon combat de corps à corps.

Mais évidemment, étant tireur, et donc à main nue face à cette gigantesque épée, je perdais assez vite du terrain. Bien entendu, je m'y attendais, et je n'allais pas laisser l'avantage à ce type aussi facilement.

D'un coup soudain, je fléchissais mes jambes, et balançais un index gun dans sa cuisse, à trois reprises, puis je prenais du recul de quelques mètres. Un nouveau défi de regard s'en suivait, et puis on refondait l'un sur l'autre avant que les mêmes enchainements soit répété.

Mais cette fois, il avait eu le temps de frapper mon torse du plat de sa lame, et m'avait fait valser au sol un peu plus loin. Forcément, il ne perdait pas de temps, et courait vers moi, probablement pour me porter un coup d'épée fatale. Mais je ne bougeais, je le laissais venir à moi, et attendait le bon moment pour réagir.

Son épée venait finalement s'abattre sur moi, et je parais le coup avec le canon de Gynopesis, une nouvelle fois. Un index gun dans son poignet, et voilà qu'il lachait son arme. Je comptais profiter de cette instant pour lui envoyer un dansumaroda, et donc le transpercer de six balles, mais la force qu'il avait mit dans le coup m'avait fait lacher mon arme aussi.

Alors c'est la solution du soru qui me venait en premier, fonçant sur lui en envoyant plusieurs coups de poings et de pieds. Ce combat tournait en match de boxe. A la différence qu'un seul de mes doigts peut lui être fatale.

Après plusieurs coups portés, pour lui comme pour moi. On se reculait, éssouflé. J'avais pris quelques coups de poings dans le ventre et un dans la tête, qui avait eu pour effet de faire tomber mon bonnet par terre. Lui avait eu la bonne étoile de ne prendre qu'un seul coup de pied dans les côtes, et encore, je n'avais pas frapper assez fort pour causer des dommages.

Je décidais que le corps à corps avait assez duré, et je balançais une lame d'air avec ma jambe en direction de Zack. Va t-il réussir à éviter ça ?



.
Code par Heaven sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'aigle attaque de nouveau la révolution [Pv Zack]   Ven 7 Oct - 13:38

Nishimura Zack
avatar

Messages : 58

Navigation
Doriki:
423/6000  (423/6000)
Fruit du Démon: -




Feat Ryu

Une nouvelle attaque



Sabaody... Serait-ce la dernière chose que je verrais sur cette Terre ? Ne pourrais-je donc pas avoir une meilleure vue que des bulles, des bars malfamés et des marines ? Ne pourrais-je donc pas la revoir « elle » une dernière fois ?! Pourquoi n'ai-je pas pu la ramener avec moi la première fois ? Ah oui... C'est vrai... Mon Capitaine m'avait dit que je ne pouvais pas l'emmener avec moi parce que cela serait trop dangereux pour elle... Je sais que nous voyageons beaucoup mais... Mais j'aurai tellement voulu qu'elle vienne... J'ai insisté – plusieurs fois même – mais il est resté intransigeant là-dessus... C'était non... Fin de la discussion. Je me demande comment elle va... Je ne peux m'empêcher de la voir sourire... Même son rire me manque... C'est tellement rare de rencontrer une fille comme elle, qui ne demande rien en échange quand elle aide quelqu'un... Je m'en suis voulu de lui avoir fait déchirer sa robe pour soigner ma plaie au front... Je ne m'en étais même pas rendu compte... Je devais trop être perdu dans la contemplation de son visage... Ah ah ! Après tout, elle est et sera à jamais mon ange gardien...

Mais cette île me rappelle d'autres choses que de bons souvenirs... Nous sommes proches de Marijoa... Des Dragons Célestes... Je serre les poings... Je me revois à 10 ans... Revenant d'un entraînement avec Angeal... Ce dernier, je ne sais pas pourquoi, m'avait raccompagné chez moi ce soir-là et quand nous sommes arrivés... J'ai vu de la fumée s'élever de notre maison... Je n'ai pas compris ce qu'il s'est passé... Je n'ai même pas pris le temps d'y réfléchir et tout ce que j'ai fait, c'est foncer tête baissée pour savoir ce qu'il se tramait chez moi. Angeal a eu le bon réflexe de m'arrêter à temps... Pourquoi ? Bah tout simplement parce que la scène qui se déroulait devant mes yeux étaient simplement... surréalistes ! Mes parents semblaient contents et mes frères ainsi que ma sœur aussi... sauf que ces derniers – bien qu'ils soient des crétins finis – étaient enchaînés... Je ne sais même pas s'ils se rendaient compte de ce qui les attendaient là-bas... Si j'avais été à la maison aujourd'hui... Moi aussi je serai devenu l'esclave des Dragons Célestes... Qui sait ce que ces types avec leur bulle sur le crâne réservent à leurs esclaves ?! Et ma sœur hein ? Sert-elle de jouer pour assouvir leurs pulsions primaires ?! Rien que d'y penser j'en ai des hauts le cœur... Répugnant ! Mais je ne saurai jamais pourquoi mes parents ont fait ce choix... Enfin si... Je sais que c'était pour avoir un lopin de terre plus grand mais... de là à livrer ses propres enfants... Si c'est ça la signification du mot « parent », je préfère ne jamais l'être ! Comme ça au moins, je suis sûr de ne jamais leur ressembler !

Mais je m'égare un tant soit peu du sujet là... De quoi parlions-nous déjà ? Ah oui, l'ordre de mission... Des plus banales comme souvent... Il faut qu'on trouve une personne afin de lui soutirer quelques informations mais... Non, il n'y a pas de mais... Je ne sais pas comment nous allons la trouver ici ! L'Archipel est tellement vaste... C'est vraiment étrange... M'enfin, je suppose que nous y parviendrons comme d'habitude n'est-ce pas ? Toujours est-il qu'après notre arrivée sur l'île, nous voilà pris dans une bagarre et je me retrouve séparé du groupe... Génial ! Ca ne me donne absolument pas l'impression que cette séparation est voulue ! Je soupire légèrement... Bon, il ne reste plus qu'à retrouver le groupe à présent... en évitant de grimper sur le toit d'une église pour les retrouver tant qu'à faire ah ah ! Cela serait dommage de me retrouver blessé de nouveau à cause d'une chute stupide... Mais là où je me suis lamentablement vautré, c'est que je me croyais seul... jusqu'à ce que je me reçoive une balle dans l'épaule... ce qui me fait siffler de douleur. P'tain ! Comment peut-on savoir où je suis et surtout, qui je suis, alors que ça fait à peine un an que je suis dans cette organisation ?! Faisant fi de la douleur, je me retourner vers l'auteur de cet acte... que je ne vois pas dans un premier temps... mais finalement, il s'avère être plus haut que prévu... Tsch. Qui est-il ? Pourquoi m'en veut-il, à moi ? Ou peut-être n'est-ce qu'un jeu pour lui pour viser plus haut ?! Je suis certain qu'il y a de ça... Viser les plus « faibles » pour faire bouger les « puissants »... Quelle lâcheté... Digne du gouvernement en somme !

- J'avoue que tu as raison... Mais au moins, nous sommes deux à être déçus des capacités de l'autre !

S'ensuit un ballet qui, je dois bien l'admettre, ne me dit rien qui vaille ! On joue sur les mots, on se cherche, on se cogne... mais rien de réellement concret pour le moment... On dirait... qu'il joue tout simplement... Est-ce parce qu'il veut me pousser à bout ou attend-il que je commette une erreur pour prendre l'avantage et me porter le coup de grâce ? J'en suis presque convaincu... Je ne sortirais pas indemne de ce combat... Ma bonne étoile sera-t-elle encore là dans quelques minutes ? Aucune idée... Mais, en ce moment, elle me fait cruellement défaut...

Le combat au corps à corps s'enchaîne, je réussis même à lui couper quelques mèches de cheveux ! Mais mon humour semble le laisser de marbre puisqu'il ne prend même pas la peine de répondre à mes petites provocations... Un ennemi bien ennuyant en somme ! A moins que cela soit la marque de fabrique du Gouvernement et du Cipher Pol ? Créer des monstres dénués de toute émotion juste bon à tuer leur prochain ? Ouais, c'est bien ce que j'ai en face de moi... Un prédateur et un assassin... rien de plus... Une vulgaire marionnette retenue par des fils invisibles que tirent le gouvernement... Un peu comme ce Marde en fin de compte... Ce n'est ni plus ni moins qu'un vulgaire marionnettiste... Ils ont de drôles de lubie quand même ces gens ! Le combat continue entre coups de poings, de pieds ou d'épée... Contrairement à lui, je ne me suis pris qu'un coup...Pourtant, je souffre toujours de son attaque... Son index gun est violent... ma cuisse et mon épaule ainsi que mon poignet peuvent en témoigner ! Du sang s'échappe de mes plaies... ça coule le long de mon bras et le long de ma jambe... Je tiendrai bon ! Je n'ai pas le choix... Il faut que je tienne ! J'ai au moins le mérite de lui avoir collé le plat de ma lame dans l'estomac... ça me fait plaisir ! Oui il m'en faut très peu pour être heureux... Sauf que je n'ai pas le temps de reprendre ma respiration qu'il me balance une lame d'air... Comment suis-je censé éviter ça ?! Je n'ai même plus d'arme... et je n'ai pas le temps de la récupérer... Je déteste cette situation d'impuissance ! La seule chose qui me reste à faire... C'est de parer l'attaque... avec quoi ? Mes bras... Même me jeter au sol ne me servirait à rien et je n'ai pas le temps d'esquiver sans me prendre un violent coup... Génial ! La lame d'air arrive trop rapidement et même en me protégeant ainsi, je ne peux éviter les dégâts... et sa lame me balance contre l'arbre le plus proche avec une violence inouïe. Vêtements déchirés, bras en lambeaux... même mon visage, je sens le sang couler le long de mon front jusqu'à mon menton... Une violente quinte de toux me prend soudainement et me fait cracher du sang... Je viens de trouver le parfait déguisement pour Halloween ! Ne pas se relever... C'est ce que je devrais faire... Mais... je me relève et lui fait face... De toute manière, je n'irai pas très loin dans mon état... Ma bonne étoile semble s'en aller on dirait...


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'aigle attaque de nouveau la révolution [Pv Zack]   Jeu 13 Oct - 13:49

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi


L'aigle attaque de nouveau la révolution.

Feat Zack


Alors que je pensais que le révolutionnaire éviterais aisément mon Ryankaku, il avait finalement fait l'erreur de choisir de bloquer la lame d'air avec ses avants bras. Le choc l'a projeté contre l'arbre derrière lui. Je regardais ma jambe, encore en l'air, constatant que mon entraînement porté ses fruits : Mes attaques ont gagnées en puissance. Le révolutionnaire était prit d'une canne de toux, et avait les bras en lambeaux, et du sang plein le visage. Quant à moi, j'avais simplement des égratignures sur les lèvres et les joues, dû à ses coups de poings.

Donc visiblement, et sans aucun doute, j'avais un avantage considérable. Je marchais calmement vers Gynopesis, le rechargeant une fois récupéré, pendant que mon adversaire reprenait son souffle.
J'avais cette fois-ci, placé une de mes balles les plus puissantes : Une balle électrique.
Cette fois, fini de jouer. Je visais le torse de mon adversaire, d'un calme glacial. Mais mes envies de profiter du moment me rattrapèrent rapidement. Alors, je prenais son épée, et lui jetais pour qu'il puisse continuer le combat, et n'avait donc pas tiré.

Je soupirais à l'idée de me voir aussi arrogant et joueur avec mes adversaires, moi qui habituellement possède un sang-froid qui me fait abattre ma cible sans prendre de plaisir à jouer avec. Mais bon, mon côté arrogant c'est vraiment développé au Cipher Pol. C'est comme ça. De toute façon, mon caractère n'intéresse pas vraiment mon adversaire, et j'avoue qu'il ne m'intéresse pas grandement non plus. Enfin, tout ça pour dire que pour une fois, j'allais m'amuser un peu avec mon adversaire.

Le plus intéressant, c'était la suite. Un révolutionnaire affaiblit, épée en main, ne sachant quoi faire, et un agent, pistolet en main, ayant hâte de blesser encore plus son opposant. La suite des actions allait très vite : Ryankaku, qu'il parait avec son épée, soru se transformant en un coup de pied très rapide dans son estomac, et le canon de mon arme sur l'arrière du crâne d'un Zack à genou.

"Une dernière chose à dire ?"

Ce combat avait été rapide, mais après tout, plus vite je descend les révolutionnaires, plus vite j'avance vers l'objectif de cette campagne. Après avoir écouté le révolutionnaire, je pressais la détente, et l'arc électrique sortait de mon canon, parcourant tout le corps de Nishimura Zack, qui tombait au sol, à moitié calciné.

Je posais mon pied sous son corps et le retournais, afin qu'il est les yeux vers le ciel. Il était encore en vie, c'est un costaud. Je m'agenouillais à côté de lui, relevant sa tête en posant mon canon contre son coeur. Visiblement, je n'allais pas avoir le temps de jouer avec lui. Mais maintenant qu'il est entre la vie et la mort, c'est fini de jouer : Révolutionnaire ou non, un homme en train de mourir à le droit de mourir avec un minimum de respect. C'est pas le premier que j'abat de cette façon.

"Ca va aller. Je vais abréger tes souffrances."

Un bruit de coup de feu retentissait, les oiseaux s'envolaient, alors qu'il commençait à pleuvoir sur moi et le corps sans vie de Nishimura. On se croirait dans une scène cliché. Mais il en est ainsi, et un révolutionnaire de plus est mort.

Je rangeais Gynopesis, et passait ma main sur les yeux de Zack pour les fermer, avant de le reposer au sol. Des bruits de pas s'approchaient de nous. Sûrement ses camarades qui viennent le chercher. Désolé les gars, c'est trop tard. Je ne vais pas les tuer aussi, bien que ça serait facile. Il faut qu'il puisse ramener le corps de Zack pour que ses supérieurs voient ce que le gouvernement leurs réserve.

Alors je repartais sur mon bateau en direction du quartier général. Arrivé sur place, direction les bureaux, faire mon rapport aux hautes sphères.

"Nishimura Zack est mort. Cette fois, je m'en suis assuré jusqu'à la fin. Des révolutionnaires semblait approcher, ils ont dû ramener son corps."

"Ne t'en fais pas, les révolutionnaires ne sont pas bête, ils comprendront d'où vient se nouveau cadavre."

"Oui, tu as fais du bon boulot, tu peux disposer."

"Bien."

Voila, la mission "Zack" de la campagne anti-révolutionnaire était accomplie. Il ne me restait plus qu'à attendre la prochaine cible.




.
Code par Heaven sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'aigle attaque de nouveau la révolution [Pv Zack]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

L'aigle attaque de nouveau la révolution [Pv Zack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Attaque Orc
» Nymphali/Sylveon/Ninfia : la nouvelle évolution d'évoli !
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» Attaque de fourmis folles/jean Erich Riche
» le nouveau gouvernement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Sabaody-