AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au bal Marine ohé ohé ! [RP LIBRE Marine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Message
MessageSujet: Re: Au bal Marine ohé ohé ! [RP LIBRE Marine]   Mar 9 Aoû - 21:35

Kenshi GilgameshLieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 186

Navigation
Doriki:
1225/6000  (1225/6000)
Fruit du Démon: -Tetsu Tetsu no mi

Le retard a terre ou le m'enfoutisme totale

Pv Marine

L
es fêtes et les réunions ce sont bien des choses que je déteste le plus surtout quand c’est organisé par un certain chien rouge ! D’ailleurs quand on m’avait remis l’invitation je l’avais sans doute jeté a la mer. Une fête tss ! Pourquoi en faire une ? C’est l’anniv’ de ce batard d’Amiral en Chef qui fete c’est trois siecles? Qu’est-ce que je m’en contre fiche vraiment !

-Mon Lieutenant !, s’exclama un soldat derrière moi qui venait d’arrivé. Vous êtes en retard !
Bon sang pire que mes parents réunis, je suis en permanence accompagné de soldats même dans mes temps libres tss!
Je ne disais rien et continua de joué a la roulette misant sur une couleur : le rouge. J’avais misé la moitié de mon salaire pour en gagné le double cette fois j’en était sure j’allais gagné ! Ou pas… la petite bille noir de la roulette s’arreta sur le blanc, je venais de perdre la moitié de mon salaire.
Je soupira et ne regarda pas l’homme en costume me sourire et me remerciant d’avoir joué me disant que ça se serai un plaisir de faire un autre jeu avec moi, mon oeil c'est ma fortune qui le veux...enfin mon misérable salaire. Je grogna et d'une voix las.
-Très bien j’arrive, de toute façon je n’ai pas envie de perdre l’autre moitié de ma paye…
Sur c’est mot je me dirigea vers l’endroit de la’’réunion’’, au G ou plutôt dehors vers les quais. Il y’avait du monde mais je voyais a l’écart un petit groupe qui discutés dont l’Amiral en Chef avec quelques gradés, rien qu’en voyant leur visages je voyais qu’ils parlaient de quelque chose de sérieux.
J’arqua le sourcil droit, me dirigea vers le buffet et pris un verre de vin et remarqua quelques musiciens qui jouaient de la musique. On a pas gagné une bataille importante il me semble ? A moins que j’ai du loupé un épisode…oui ça doit être ça. Je pris la bouteille de vin. Autant pas se privé pas vrai?
Je m’approcha du groupe écoutant debout quelques mètres plus loin ce qu’ils disaient. Le sujet était sérieux et a mon avis le grand Akainu n’avait plus d’idée et devait se retourné a ses hommes tss ! Mais bon c’est la première fois qu’ils nous laissent nous exprimé librement sans qu’il s’enerve ou qu’on finissent en cendre a cause de son pouvoir de magma.
A sa table il n’y avait pas que deux vices-amiraux, un colonel, il y avait aussi des aussi bas-gradés que moi voir même des simples soldats.
Le débat était intéressant, ils parlaient en chef de guerre et pour une fois je suis d’accord avec la vice-amiral. Oui c’est vraiment rare que je sois d’accord avec un haut gradé…tient je sens qu’il va pleuvoir.
-Je suis d’accord avec la vice amiral, mais pour infiltré l’organisation il faut quelqu’un de fiable, qu’il ne se fassent pas reperé et surtout qu’il ne se fassent pas hypnotisé et qu’il crée une sorte de rebellion dans le tartaros en trouvant un moyen de retrouvé les esprits des hypnotisés. Il y’aura peut etre des pirates, des révolutionnaires, mais tous se jetteront sur Marde pour les avoir transformé en esclaves. Puis quand Marde ce fera attaqué par ces ex-esclaves nous l’attaquerons et il saura foutu…mais pour cela il faut joué dans la discrétion et de l’intelligence, d’ailleurs je me demande si un certain Amiral en Chef et un Vice-Lieutenant connait ce mot là pas vrai ?, dis-je en souriant en faisant allusion a Akainu et a Francesco ce chef de la bastard que je surnomme Akainu numéro deux en plus jeune bien sure.
-Bien sure il n’y aura pas qu’un infiltré et qu’il n’y aura pas de résultat dès le premier jour mais le plus important c’est de savoir ce que fait quotidiennement ce batard et qu’es-ce qu’il complote dans sa tete de pseudo richard et de limité les pertes.
Sur c’est mot je pris place a un siège vide face au petit groupe attablés. Pour l’infiltré il faudra quelqu’un qui soit fort mentalement et qui interresse beaucoup Marde, un haut gradé je pense plus par contre pour contré l’hypnose de cette emmerdeur j’en sais strictement rien on pourrait peut etre déguisé quelques un de nos soldats en esclaves de Marde mais les simples soldats sont tellement idiots qu’ils commettront une grosse connerie.



DEV NERD GIRL





hors rpg:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au bal Marine ohé ohé ! [RP LIBRE Marine]   Lun 15 Aoû - 14:38

Reed Grigory~ Aussi grand que curieux ~
~ Aussi grand que curieux ~
avatar

Messages : 384

Navigation
Doriki:
787/6000  (787/6000)
Fruit du Démon: Golem Golem no mi


Deux


gamins...




Inexorablement, la réunion suivait son cours. Pourtant la fine équipe semblait déjà se diviser en trois avec ceux qui tentaient d’ignorer la vice-amirale, ceux qui lui répondaient et enfin le groupe composé exclusivement de Braiya elle-même. La suite promettait d’être explosive ! En tout cas Francesco, lui, s’énervait déjà mais l’absence de réponse et la bataille de regard qu’il échangeait avec la métisse le confortait dans son raisonnement : s’il parvenait à lui clouer le bec, c’est qu’il avait raison. Voilà bien un comportement qu’il détestait ! Ils étaient réunis dans un but précis et elle s’amuserait presque à vouloir les en détourner. Elle devait le faire exprès, elle était loin d’être idiote. Si ça ne tenait qu’à lui, il l’aurait déjà congédiée… C’était bien la première fois qu’il était plus sévère qu’Akainu… Ce dernier prenait maintenant le temps de répondre à chacun, tentant subtilement de calmer le jeu.

L’amiral en Chef venait de révéler à l’assemblée la raison de leur mise à part. Ainsi ce groupe déjà mal embarqué allait devoir se concerter pour mettre en place une nouvelle stratégie d’action pour la Marine… Le borgne était flatté mais décontenancé tout à la fois. Cela voulait dire qu’on valorisait le point de vue de ces qui, de façon générale, n’avaient pas le droit de la partager mais cela voulait surtout dire que les têtes pensantes ne savaient plus où elles en étaient… Non, il préférait penser que ce n’était qu’un test, un test pour voir ce que les hommes sous leurs ordres pensaient faire, histoire de voir si les ordres futurs leurs plairaient ou pas. Il l’espérait… Et pour l’occasion il n’allait pas changer de discours ! S’ils voulaient entendre des marines, ils allaient entendre l’avis de la Bastard ! L’avis d’Akainu ! La seule façon d’opérer la Justice après toutes ces victoires du mal sur le bien !

Mais avant d’ouvrir la bouche, il laisserait l’homme volcan finir ses explications, voulant préserver le respect de la parole. Ainsi il tendu un peu plus l’oreille, écoutant les diverses remarques ou apports fait par le chef des armées. Tant mieux ! Le sous-amiral ne s’était jamais vraiment intéressé au Tartaros, il lisait seulement les articles de journaux à ce sujet. Il n’avait pas encore pu faire face à l’un des représentants de ce groupe et était encore très focalisé sur les pirates en général. Malgré tout, il aimait à s’informer alors il connaissait les informations de bases, les membres, les pouvoirs, ainsi que l’actualité. Ce n’était pas plus mal, il finirait bien par rejoindre de futures missions pour éradiquer ce mouvement d’hypnotisés un jour. Il aurait bien voulu se joindre à son chef lorsqu’il avait donné l’assaut sur l’ile des tempêtes mais il lui avait été impossible de le rejoindre assez vite…

Pour en revenir à Sakazuki, ils apprirent beaucoup de choses. D’abord le style général des assauts donnés par le Tartaros, plus d’informations sur son chef, leurs atouts comme l’arme antique. Et dire que le chef de la Bastard pensait qu’elle n’était plus sous son contrôle… Quelle naïveté. Puis c’était au tour de l’idée d’espionnage de Katsuo Lullaby et des dysfonctionnements de la Marine. Digérant ces informations non négligeables, Francesco resta silencieux un moment, ce qui laissa à d’autres l’occasion de s’exprimer voir même, de bouger. Mélina Lane s’en alla ainsi se servir au buffet, restée incroyablement impassible face aux piques de la vice-amirale. En revenant, elle avanca d’autres idées, l’une pas spécialement inintéressante mais l’autre était plutôt mauvaise. L’officier au cahce-oeil ne s’exprima pas directement mais il lui semblait que manipuler Barbe Noire était fort peu viable.

Ce type avait les avait déjà floué à plusieurs reprises et il avait toujours pu jouer son jeu sans trop d’imprévu. Il était peut-être trop orgueilleux mais, de ce qu’il en savait, ce nouveau yonkou était loin d’être idiot, comme les trois autres. Il était déjà en guerre contre Marde Guille et il sentirait venir l’entourloupe à des kilomètres lorsqu’on analysait la situation. La marine avait perdu beaucoup, y compris à cause de lui. Ce serait étrange qu’on vienne lui demander de l’aide et faire comme si on oubliait ses actes passés. De toute façon, ça, Francesco ne le pourrait jamais. S’allier à des pirates lui coûterait trop. Malheureusement, les mauvaises idées ne s’arrêtèrent pas là. C’était maintenant la vice-amirale chiante qui avait pris le crachoir, au grand dam du moustachu. Autant dire que la suite lui déplu particulièrement, surtout quand on jouait les idiots avec lui.

L’infiltration ne pouvait être que l’une des dernières solutions. Non seulement la Marine risquait de perdre des plumes mais selon lui il fallait d’abord s’assurer que personne en son sein n’en soit affecté. Comme l’avait sous-entendu Akainu et comme il le pensait également, peut-être l’institution de la Justice était-elle déjà infectée… Sans savoir en plus si des gens les espionnaient déjà sans avoir besoin d’être hypnotisé ! Il y avait encore trop d’inconnues et de risques pour se lancer dans ce genre de projet et la réflexion enfantine lancée par Braiya jouant sur les compétences du soldat n’allaient rien arranger à la réponse qu’allait lui donner le sous-amiral. Il allait ouvrir la bouche quand un nouvel officier fit son apparition, le coupant dans son élan. S’il n’y avait que ça, il aurait pu être un gentil petit malpoli mais c’était loin d’être fini.

Non seulement il était d’accord avec Braiya alors qu’il venait de débarquer et ne connaissait pas tous les détails mais en plus sa proposition relevait purement et simplement de la fantaisie ! Nous ne pouvions ni lutter contre le pouvoir d’un fruit ni utiliser le granit marin pour le contrer sinon la couverture se grillerait immédiatement ! Mais le clou du spectacle fut quand il fixa Sakazuki et le borgne et, en un magnifique lapsus, se trompa sur son grade. C’en était trop ! Il lança un regard glacial au blond et s’adressa rapidement à lui avant de reporter toute son attention sur les mots qu’il allait devoir formuler pour donner une réponse satisfaisante à la métisse.

« Puis-je savoir qui vous êtes et me permettre de vous dire de revoir les noms des différents grades de notre hiérarchie avant d’en écorcher un autre et vous attirer de réels ennuis avec vos supérieurs ? »

« Quant à vous, vice-amirale, que voilà de belles paroles. Je vous invite à aller consulter mes états de service pour constater que je sais faire autre chose que de « l’ouvrir ». J’ajouterais qu’après avoir vu vos manières de ce soir je n’accepterais jamais de mon propre chef de vous accompagner où que ce soit. Le faites-vous exprès ? Au contraire du nouveau venu, n’avez-vous pas entendu comme quoi l’infiltration ne nous regardait pas ? D’autant plus qu’avec les pouvoirs démoniaques de Marde nous ferions bien plus qu’aller dans la gueule du loup, nous lutterions ensuite contre notre propre camp ! Il y a trop d’inconnues, pas assez d’informations ! Vous-même vous êtes plains de la désorganisation le jour de la bataille pour l’arme antique ! En quoi cela changerait aujourd’hui ?! Peut-être vous êtes-vous assise à cette table mais je n’ai pas l’impression que vous souhaitiez réellement participer à ce débat. »



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au bal Marine ohé ohé ! [RP LIBRE Marine]   Dim 21 Aoû - 18:05

Thompson D. TaishoColonel
Colonel
avatar

Messages : 83

Navigation
Doriki:
2254/6000  (2254/6000)
Fruit du Démon:

    La discussion semblait enfin se calmer après son départ sur les chapeaux de roue. Tandis que Francesco énonçait à son tour son point de vue sur la question, ne s’interdisant évidemment pas de critiquer Braiya, Mélina nous proposa du riz au jasmin, comme pour faire un pied de nez à la vice-amirale. Je préférais en tout cas le voir comme ça plutôt que comme un manque de respect vis-à-vis de la réunion que nous avions. Surtout étant donné la pub qu’elle faisait au plat. Enfin bref, j’acceptais la proposition avant de laisser Lullaby passer sa commande. A son retour, ce fut la voix de l’amiral en chef qui repris les rênes de la discussion, confirmant mes dires tout en assurant que ce dialogue houleux n’était pas hors sujet. Il ne tarda pas à enfin nous éclairer sur la raison de notre isolement en nous demandant d’élaborer un plan global sur ce que la marine doit faire. Proposer ça à des gradés de tous azimuts ? Voilà qui était étonnant, mais intéressant en même temps. Ca n’aurait peut-être pas d’impact, mais l’exercice était original. Mais avant que nous puissions reprendre la discussion, il décida de répondre à chacun d’entre nous, notamment pour nous donner les informations qu’il nous manquait, dans l’ordre où nous avions pris la parole. Je commençais donc à manger du riz le temps qu’il s’occupe de Mélina et Braiya, sans pour autant perdre une miette de son discours. Même si ça ne m’était pas adressé directement, il pouvait y avoir des informations intéressantes pour réfléchir au plan.

    A Mélina, il commença par tenir un discours assez proche de celui de Braiya dans le but de calmer son optimisme aveugle. Cependant, il la rejoint tout de même sur le fait que cela faisait toujours des informations pour la suite. Plus intéressant, il annonça qu’excepté les partenaires célèbres du Tartaros étaient les vraies menaces, les hommes de Marde en eux-mêmes n’étant pas des plus puissants. De plus, nous avions joué de malchance dans cet affrontement, ce qui allégeait au moins un peu l’impression de défaite cuisante que nous pouvions avoir. Conclusion : le Tartaros fait beaucoup de bruit grâce à ses alliés puissants, mais leur organisation laisserait à désirer. Très bien. Mélina résuma rapidement ces faits, puis ce fut au tour de Braiya de recevoir une réponse. Après un rappel sur la place de chacun (autrement dit, sur le fait que ce soit le Cipher Pol qui est censé récolter les informations), il ré-annonça avoir parlé à Marde et avoir effectué une mission secrète. Voilà qui était intriguant, mais malheureusement, nous ne saurions probablement jamais le fin mot de l’histoire. Au final, ce que j’en retenais était que les informations arrivaient, mais trop tard.

    Ce fut enfin à mon tour. Cela commençait par une petite incompréhension de mon discours avant de me faire un résumé du fameux Marde Guille pour que j’aie toutes les cartes en main. J’avais effectivement vaguement entendu parler des pouvoirs de son fruit du démon, mais l’entendre de la bouche de Sakazuki rendait ça réel. Un pouvoir de contrôle mental ? Voilà qui était embêtant. Evidemment, l’idée qui me traversa en premier l’esprit fut qu’un tireur pourrait facilement contrer ce pouvoir, mais sa vitesse était probablement suffisante pour pallier à cela, s’il n’avait pas déjà une balle dans la tête. Sans compter que le haki n’aidait en rien. Je pris bien note dans ma tête de ces infos avant de profiter d’une pause dans son discours pour, poliment, au moins répondre à son incompréhension.

    « Je ne parlais pas de l’institution en elle-même quand je disais cela, mais des marines qui n’ont pas participé à la bataille et n’ont donc pas été aussi bien briefé que les autres. Désolé si je me suis mal exprimé. »


    Lullaby fut la suivante, le chien rouge lui annonçant de but en blanc que l’espionnage n’était connu que d’une poignée de gradés. De toute façon, après les informations qu’il venait de me donner, envoyer un espion n’était pas la bonne solution. Comme il le dit lui-même, le contrôle mental était peut-être imposé pour s’assurer qu’il n’y ait pas de trahison. Y envoyer un espion reviendrait à perdre un homme, et probablement à délivrer des informations confidentielles. Enfin, pour Francesco, Sakazuki rappela que Marde était la priorité suprême que nous imposait le gouvernement, malgré les autres pirates, pour s’assurer de sa mort. Le fait qu’il possède une arme antique était en effet un cas de force majeur.

    Avant que l’on ne puisse reprendre notre débat, je surpris Braiya parlant à Lullaby à côté de moi pour lui proposer de la faire rentrer dans le Tartaros pour s’infiltrer elle-même. En un sens, il était effectivement moins risqué d’y envoyé un marine peu gradé. Mais d’un autre, elle n’avait pas l’expérience, et elle sortait à peine d’un enfermement chez des pirates. Je n’avais pas vécu ça, mais cela devait avoir un impact psychologique. Aussi, je ne m’incrustais pas dans la discussion, elle aurait l’occasion de dire non d’elle-même.

    Le débat reprit donc et Mélina proposa de manipuler Teach. Ca aurait pu être une idée si il ne s’était pas déjà moqué de nous en rejoignant les shichibukais pour servir ses propres intérêts. Lui proposer d’être à nouveau notre allié, il n’y croirait certainement pas. Evidemment, Braiya n’hésita pas à le lui faire savoir, en profitant pour replacer son goût pour l’idée de Lullaby avec un regard qui, dans le fond, ne souhaitait pas vraiment de mal, mais que je ressentais avec un frisson. Finalement, elle proposa même d’y aller à plusieurs. Belle infiltration avec un vice et un sous amiral. Enfin bref, il était temps pour que je parle à mon tour, après que le dénommé Gilgamesh ait donné son avis sur l’infiltration, et que Francesco se soit un peu énervé.

    « L’infiltration pourrait être une bonne idée, mais penser qu’une 3ème classe puisse faire le travail auquel est entraîné le Cipher Pol depuis bien plus longtemps n’est-il pas aussi utopique ? Un faux pas, et c’en est fini. Il en va de même si vous parliez d’infiltration en proposant au sous-amiral De Asturia de vous accompagner. Vous êtes connus, ils ne se laisseront pas duper. Je pense que du point de vue de l’infiltration, le mieux reste de laisser ça à ceux qui sont formés pour. »


    Pour l’infiltration, c’était fait. Maintenant, un point de logistique, comme si j’étais complètement à part des tensions qui avaient lieu entre les gradés de la pièce.

    « Cependant il viendra bien un moment où l’affrontement sera de rigueur, le tout est de savoir comment répartir les troupes. Evidemment, il faudrait garder des haut-gradés à des points stratégiques pour pouvoir agir dès que les informations nous parviennent. Théoriquement, Grand Line est peuplé par des pirates moins puissants, on peut donc laisser la marine jusqu’à un certain grade sur place. Passé ce grade, à déterminer, les officiers seraient affectés soit à la chasse aux pirates plus puissants, notamment dans le nouveau monde, soit stationneraient pour être, eux aussi, prêts quand il faudra s’attaquer à Marde. »


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au bal Marine ohé ohé ! [RP LIBRE Marine]   Jeu 25 Aoû - 23:06

Sakazuki Akainu
avatar

Messages : 248

Navigation
Doriki:
5240/6000  (5240/6000)
Fruit du Démon: - Magu Magu No Mi

Les idées se faisaient disparates. Aucune n'était unanime, et les membres du petit groupe semblaient avoir quelque mal à en inventer une. Jusque là une seule proposition avait tout à la fois été entière et soutenue par plus d'un individu : celle de l'infiltration, qui était à son goût la bonne. Pourtant, après qu'elle ait été émise par Lullaby, Braiya s'était empressée de la soutenir, avec tant d'enthousiasme qu'on la croyait inventée par elle même, et s'y était joint un nouvel arrivant surprise : le gradé Kenshi Gilgamesh. A propos de ce dernier, le minimum était de s'étonner de la manière dont il était arrivé sur scène… Il avait jeté un froid glacial sur l'auditoire, déjà quelque peu tendu avec les frasques de Braiya. Premièrement il avait eu l'audace de se présenter sans avoir été sélectionné devant l'Amiral-chef. Deuxièmement il arrivait en retard. Troisièmement il n'avait fait preuve d'aucune courtoisie, ne s'inquiétant même pas de ne pas au moins saluer son supérieur suprême. Cet homme, ce fou, ne craignait-il pas l’exécution ?! devait s'interroger chacun des témoins médusés.

De cela, que pensait donc Sakazuki « Akainu » ? Et bien, qu'un vice-amiral dont la Marine avait été la vocation d'une vie entière, comme Garp ou à la rigueur Braiya, se permette de critiquer la hiérarchie et de mal se tenir en public, c'était déjà une épreuve ; mais si maintenant même des jeunes, des petits teigneux s'y mettaient, à quoi ressemblerait la Marine demain ?! Le sort du lieutenant Gilgamesh aurait parfaitement pu se concrétiser par sa pendaison haut et cour sur une potence pour servir d'exemple à tous les marines réunis, non, à finir dissout dans un tas de magma parce que le Chien Rouge n'avait pas la patience pour un procès. Pourquoi ne le fit-il pas à l'instant ? Si vous vous rappelez des victimes de Sakazuki dans son propre camp, c'est toujours avec un certain calme que celui-ci s'en est débarrassé et après plusieurs secondes… car il réfléchissait toujours à propos de ses subordonnés. La leçon doit venir, mais sans erreur. Le fait que ce jour ci on était libre de critiquer ne voulait pas dire qu'on pouvait se foutre joyeusement de lui en toute impunité. Ce qu'avait déjà fait remarquer justement Francesco, citant les futures conséquences des actes de Gilgamesh. Ces conséquences chacun les attendait, et les regards et le silence de l'assistance devaient déjà donner une idée au Lieutenant… Ceci étant dit Sakazuki n'intervint pas encore, à l'étonnement général : la punition viendrait en temps voulu. Le lieutenant Gilgamesh pouvait se réjouir d'une chose, il était connu de l'amiral-chef, ce qui faisait que pour sa première « remise en place » il garderait sa vie et son poste pour cette fois. On le savait excellent élément de la marine, une terreur parmi les petits pirates à l'aide de son fruit du démon, un jeune homme puissant et cruel qui avait un grand avenir et dont on pouvait se réjouir à l'heure où les menaces s'alourdissaient peu à peu sur le camp de la Justice ; mais aussi il était réputé pour être un peu fou, oui, pour être un énergumène complètement baré, cinglé, un sacré phénomène de bêtise et d'incohérence dont les échos remontaient jusque dans les hautes sphères.. Cet homme gagnait la circonstance atténuante de sa possible folie et il valait mieux le voir ici comme un clown qu'un Braiya numéro 2 (elle était une chienne sans collier, lui un mégalo digne des dragons célestes ).

Maintenant, qu'avait-il à rectifier aux propos des uns et des autres ? L'idée de manipuler Teach de Meli Mel… heu de Melina, avait été déjà contredite par plusieurs. Cette Marine dont il n'avait jamais eu la connaissance semblait dotée d'une forte croyance, frôlant la naiveté, des capacités de la Marine. En temps normal il est de tout intérêt d'encourager ces personnages là à persévérer dans leur semi-erreur, ils ne peuvent qu'en être plus motivés et donc efficaces sur le terrain. Mais ici il s'agissait de plan, il s'agissait de lui demander d'affronter la réalité pour un résultat optimal : elle verrait que ce soit par lui ou d'autre la fragilité de la Justice dans le monde. Le but de la Marine est d'écraser le plus de vies ennemies possibles et de mourir glorieusement au chant du clairon.

« Adjudant-chef Melina, que voulez vous dire par manipuler Teach ? Il est bien difficile de manipuler quelqu'un de méfiant. Si on lui offre quelque chose, il guettera le piège. Il est peut être gros et idiot, mais à ses moments il a pu créer des plans machiavéliques… qui d'autre que lui aurait pu s'emparer du fruit du démon de Newgate ? Avez vous une idée ? "


Il n'insista pas trop, d'autres s'étaient chargés de montrer quel optimiste excessif elle avait, et l'étrange jeune femme saurait réfléchir. Cependant Sakazuki pouvait se tromper, si quelqu'un détenait une idée pour une ruse assez folle pour tromper Marshall D. Teach, il l'attendait avec impatience.

Braiya semblait de façon amusante être passée de pas contente du tout d'être présente à très joyeuse et enjouée. Maintenant elle embêtait Francesco pour qu'il l'accompagne en infiltration. Pourquoi cette idée l'excitait-elle tant quand les autres la fatiguaient ? Peut être aimait-elle les risques et l'aventure plus qu'il ne le croyait. En revanche sa tentative de mettre au défit la virilité et le courage du sous-amiral ne pouvaient selon lui qu'être un échec. Francesco était un austère, un personnage toujours habité par la colère, et le provoquer ne pouvait mener qu'à l'effet inverse. Akainu était content outre mesure, que les deux se connaissent davantage en ce jour, ils n'avaient pas eu l'occasion de se voir assez souvent dans leur carrière.

-Une question Braiya… tu parles d'infiltrer le Tartaros en vous faisant passer pour un des leurs, ou d'entrer comme un espion sans se faire repérer ?

Le premier semblait difficilement possible. Le groupe n'était pas assez stupide pour ne pas avoir connaissance de grades aussi élevés, surtout si elle avait des infiltrés comme le soulignait la vice-amirale elle même.

Pourtant Gilgamesh donnait son appui à cette idée. Il allait déjà falloir lui rappeler qu'il n'était pas parmi la sélection et que la moindre des choses aurait été de demander poliment à en faire partie avant. Mais Sakazuki s'exprima calmement, bien qu'avec sévérité et une forte ironie, afin de ne pas gâcher la surprise qu'il réservait pour plus tard pour Gilgamesh, qui ferait bien rire tout le monde.

« Il ne me semble pas t'avoir sélectionné pour être ici. Avec ta manière de me qualifier ainsi que ton supérieur Francesco, je suppose que tu te crois au dessus du poste de Commandant en chef ? Mais réjouis-toi, je comptais te faire participer avant que tu sois là, ta présence tombe à pic.»


Lorsque Sakazuki tutoyait c'était non qu'il vous appréciait, mais au contraire que vous lui aviez manqué de respect ou qu'il vous avait dans sa ligne de mire. Mais ne soyez pas triste pour Kenshi Gilgamesh : cet homme n'est pas blessé par les paroles des supérieures, c'est un phénomène qui ne finira pas de vous surprendre par son impertinence, Braiya lui va à la cheville. Et si Gilgamesh s'étonnait que Sakazuki le Chien Rouge le connaisse c'était parfait, il en aurait peut être des sueurs froides.

Avait-il quelque chose à rectifier chez Francesco ? Non, rien à redire, il prenait trop de pinces pour qu'on le rectifie. Le vieux briscard se contentait de faire une leçon à Braiya, qui il faut dire différenciait totalement de lui. Mais qui serait le plus proche du vrai en ce jour, l'excentrique ou le discipliné ? Pour le moment cette idée d'infiltration était trop fantaisiste, mais il y avait peu d'autre proposition.

Taisho s'essaya tout de même à une autre : classifier les officiers qui s'occuperaient du Tartaros et ceux affiliés à une tâche plus classique. Rien d'absurde là dedans, qui sait si on avait un bon début, même si c'était assez « light ».

« Vous proposez une classification, colonel Taisho. Avez vous déjà quelques idées de qui affecter au Tartaros ? Le Cipher Pol nous l'avons vu ne suffit pas, donc votre idée n'est à priori pas absurde. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au bal Marine ohé ohé ! [RP LIBRE Marine]   Ven 26 Aoû - 5:56

Lane MélinaLieutenant colonel
Lieutenant colonel
avatar

Messages : 128

Navigation
Doriki:
1661/6000  (1661/6000)
Fruit du Démon: -

Bizarrement malgré que la discussion tournait à la bataille rangée entre les diverses opinions, Akainu restait de marbre. Pourtant il y avait de quoi s'énerver avec les piques que lançait la vice-amirale et auxquelles répondaient les autres, plus particulièrement Francesco qui n'avait pas laissé sa langue chez lui visiblement. Pendant ce temps, Mélina dégustait tranquillement son bol de riz parfumé offert si généreusement par le barbu présent devant tous pour toute la durée de l'événement. Ce n'était pas tous les jours qu'elle rencontrait l'amiral en chef quand même, il fallait marquer le coup, et surtout profiter qu'il est calme pour se nourrir à l'oeil. Pas qu'elle ne soit pas assez payée pour s'acheter à manger, mais c'était toujours mieux chez les autres, c'était connu. C'était un peu comme piquer dans son assiette, une immense assiette rectangulaire de dix mètres sur un. Pendant ce temps les autres continuaient à discuter, personne ne prenant la peine d'aller se servir alors que tout était offert généreusement, pour une fois qu'il y avait des événements de ce genre.

Alors qu'elle s'était montrée particulièrement discrète jusqu'à maintenant, Lullaby la seule soldat parmi eux avait proposé des idées particulièrement spéciales. Pas forcément mauvaises ni brillantes, juste spéciales dans le sens où c'était risqué mais très instructif si réussi. Certes l'infiltration était la meilleure façon de percer à jour Tartaros, mais ce ne serait pas judicieux de se lancer en territoire inconnu sans parachute. Après tout il n'était pas impossible que Marde en prenne le contrôle, rien n'était à laisser au hasard dans cette bataille contre une organisation déjà surpuissante. Pourtant il suffirait de mettre leur chef en contact avec du granit marin pour que le charme soit rompu pour tous ses soldats, ou du moins ceux qui n'ont pas choisi de le rejoindre de leur plein gré.

Aussi surprenant que ce soit, Braiya se rangea dans le camp le plus idiot et irréfléchi en encourageant la proposition de Lullaby, familièrement surnommée Lulu comme à son habitude depuis le "Saka-chan". Il était évident que l'infiltration serait une idée géniale si des gens n'avaient pas déjà essayé ça auparavant sans pourtant obtenir de résultats. Qui plus est elle refusait de croire en l'idée de Mélina de tromper Teach. C'était pourtant un empereur, il était en mesure de renverser la situation en un instant, avec deux fruits surpuissants (ou trois selon les théories). Selon ce que la vice-amirale disait, Tartaros aimait le dramatique et le risqué, et en plus elle était capable d'introduire Lullaby au sein de l'organisation par tous les moyens possibles. Elle ne pesait visiblement pas ses paroles, car "par toutes les façons possibles" pouvait être pris au sens propre. Quel genre de marine aurait le trousseau de clés complet du territoire ennemi ? Il était évident que Braiya en savait bien plus que tout le monde le pensait.


-Tartaros verse dans le drame et le risque, vous avez les moyens de faire entrer trois personnes de toutes les façons, c'est beaucoup de renseignements pour une figurante. C'est bizarre, la dernière fois que j'ai entendu ça, c'était de la bouche d'un pirate qui se faisait passer pour un marchand ordinaire. Il parlait de m'obtenir toutes sortes de marchandises "spéciales" si je le désirais, qu'il pourrait me les obtenir "par toutes les façons possibles". Dire que pendant tout ce temps son entourage le prenait pour un marchand respectable et innocent, je n'imagine pas ce que ce serait si le marchand était un officier gradé...

Partie dans ses réflexions, Mélina en oubliait presque qu'on lui parlait, elle se souvenait d'une précédente affaire. Il était vrai que Braiya avait sorti la même phrase, ça pouvait porter à confusion sachant qu'il n'y avait pas mieux que quelqu'un déjà dans la place pour infiltrer aussi facilement des personnes importantes et connues. C'était quand même une vice-amirale, un visage qu'on n'oubliait pas, et qui avait de nombreux ennemis. La seule façon de placer une personne aussi gradée qu'elle, ainsi qu'un capitaine d'équipage marine dans Tartaros, c'était soit d'avoir découvert le secret de l'invisibilité, d'avoir confectionné des déguisements factices avec les lèvres qui remuent et la voix déformée, soit d'être carrément aussi bien infiltré dans Tartaros que dans la marine. Est-ce qu'Akainu en savait autant sur l'organisation que celle qui avait à peine participé -accusant tous les autres d'absentéisme alors qu'elle était comme eux- alors que lui avait combattu Marde en personne ? Ce serait bien la meilleure.

Alors que tout le monde avait fini de parler, l'amiral en chef prit la parole, notamment au sujet de la proposition de Mélina. Il pensait que l'empereur n'était pas dupe, trop méfiant pour se faire avoir. Pourtant chacun avait son petit point faible, non pas corporel, mais sentimental, quelque chose qu'il convoiterait plus qu'autre chose. Barbe Noire avait tout de même une énorme puissance, lui donner des territoires n'aurait aucun intérêt, il était parfaitement capable de se les approprier lui-même si il le voulait. Des trésor ? Non, même histoire, il avait de quoi piller n'importe quelle supernova sans verser la moindre goutte de sueur, alors il ne devait pas manquer de berrys. En revanche aussi puissant soit-il, Teach n'avait pas tous les pouvoirs. Par exemple il ne pouvait pas dire où se trouve le One Piece. De ce fait il y avait peut-être un "trésor" qui le tenait particulièrement à coeur et qu'il voudrait absolument obtenir.


-Amiral en chef Akainu, pourquoi ne pas tout de même essayer de tromper cet empereur ? Il suffirait de lui faire croire que nous avons une carte qui indique l'emplacement d'une arme antique et de l'utiliser comme une carotte pour un âne. J'imagine qu'on pourrait lui donner la carte indirectement et nous assurer qu'il va anéantir Marde à notre place. Comme ça normalement nous retrouverions nos éléments perdus, et si nous menons une offensive au moment où il est seul contre tous, nous pouvons l'emporter largement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au bal Marine ohé ohé ! [RP LIBRE Marine]   Ven 26 Aoû - 21:24

Katsuo LullabyMarine
Marine
avatar

Messages : 106

Navigation
Doriki:
65/6000  (65/6000)
Fruit du Démon: -

Au bal Marine ohé ohé !

feat. plein de monde


Il se passait tellement de choses autour de moi que j'avais l'impression de me perdre dans un flot d'information qui voulait véritablement ma mort. La petite troupe recrutée par Sakazuki s'était agglutiné un peu à l'écart du reste de la réception. Ce n'était pas moi qui allais m'en plaindre, au moins il y avait moins de bruit, j'avais plus de faciliter à me concentrer et peut-être que ce soir en allant me coucher je n'aurais pas trop mal au crane, du mois je l'espère. Pourtant, ici la situation restait pour le moins tendue et la suite du débat n'allait sans doute pas arranger la chose…

L'homme au cache-œil c'était mis à parler, disant que le Tartaros représentait effectivement une menace, mais que de par ce monde, il y en avait bien d'autre, comme Barbe-Noire. Rien qu'à l'entendre prononcer ce nom, j'en avais la chair de poule, s'il y a bien un homme au monde que je ne tiens absolument pas à croiser, c'est bien lui ! En plus de sa réputation à faire pâlir d'envie un bon nombre de pirate, cet homme est particulièrement laid ! Oups, pardon, je m'emporte, la n'est pas la question…

Ce fût ensuite au grand chef de nous répondre, il avait entrepris de commenter tour à tour ce que nous venions de dire. Bien que cela ne m'était pas destiné, j'écoutais attentivement ce qu'il disait, je ne voulais pas que l'on m'accuse de ne rien suivre à la discussion. Peut-être lorsque l'on est haut grader on peut se permettre quelques moments d'inattention, mais moi je n'avais pas droit à l'erreur. Le chien rouge commençait par répondre à l'autre jeune femme présente (je ne parle pas de la plus âgée à la peau métisse), disant que le Tartaros ressemblait à un groupuscule pas vraiment bien organisé, de ce que j'avais compris.

Ce fût ensuite le tour de l'autre femme, il lui dit que la tâche d'informer la Marine revenait au Cipher Pol, je n'avais jamais entendu parler deux jusqu'à aujourd'hui, j'en demanderais plus à Taisho une fois seul. Vint ensuite le tour de mon Colonel, puis le mien. Alors que l'Amiral en chef s'adressait directement à moi, j'étais quelque peu intimidé par lui. Ça ne doit pas être tous les jours qu'il s'adresse à une troisième classe et encore moins l'inverse. Il me répondait que les personnes basses gradées n'avaient pas à savoir si oui ou non le Tartaros avait été infiltré. Et que dans tous les cas, leur chef était en mesure d'hypnotiser n'importe qui et qu'il suffirait qu'un espion le soit pour que ce stratagème se retourne contre la Marine. Au moins il ne m'avait pas complètement lunché devant tout le monde, c'était déjà ça ! L'Amiral en chef termina par l'homme barbu, lui disant que tant que l'annonce de la mort de Teach n'était pas officielle, le Tartaros serrait la priorité numéro une et que leur chef était devenu l'homme le plus rechercher.

Alors que j'avais l'impression de me noyer sous tant d'information, la femme aux cheveux bleus s'adressait à Taisho lui demandant s'il voulait quelque chose à manger. Elle s'adressa à ensuite à moi en m'appelant, sa compagne. Sur le coup je piquais un fard, avant de me rendre compte que cela pouvait être pris dans un sens tout à fait platonique du terme, sinon… Comment pouvait-elle savoir ? C'était impossible… Je lui fis un signe de la tête pour lui dire que je n'avais envie de rien, tout en la remerciant poliment. Quelques secondes après ça, elle se mit à proposer de rallier Teach à notre cause.

Alors que j'étais toujours perdue dans mes pensées, Braya s'approchait discrètement de moi, avant de me chuchoter que mon idée était intéressante, dangereuse, mais intéressante. Elle ajoutait que si je me portais volontaire, elle se portait volontaire pour m'y faire entrer « de toutes les façons qui soient ». En l'entendant dire, je devais bien avouer que cette proposition me tentait, mais d'un autre côté elle me terrifiait, je n'avais pas envie de subir les mêmes sévices que lorsque ces pirates m'avaient kidnappé. Mais je n'avais pas non plus envie que l'on me prenne pour une peureuse, une dégonflé qui ne voulait pas honoré le sermon que j'avais prêté. Je restais quelque peu déconfite devant cette proposition, je n'allais pas lui répondre immédiatement de toute façon, puisqu'elle était repartie vers son arbre.

Elle répondit à la femme aux cheveux bleus que vouloir contrôler Teach était utopique, avant d'ajouter qu'elle trouvait mon idée très intéressante, m'appelant « Lulu » tout en me regardant comme le faisait ma mère. D'un coup cette femme avait quelque chose de moins cruel dans l'estime que je lui portais. Mais cela ne voulait pas dire que je lui faisais pour autant confiance.

C'est ce moment-là que choisit un drôle d'énergumène pour débarquer en plein pendant notre petit débat. Je ne prêtais pas vraiment attention à ce qu'il disait, toujours en pleine réflexion suite à cette proposition que l'on venait de me faire. Je me penchais légèrement vers Taisho pour lui murmurer à l'oreille :


-Tu pense que je devrais accepter ?

Cache-œil prit la parole pour dénigrer de façon assez violente l'idée de Braya, il semblait ne vraiment pas pouvoir se sentir ses deux là… Et puis Taisho fit remarquer une autre que l'infiltration était en effet risquée, voir utopique, mais que de toute façon l'affrontement devrait arriver à un moment où un autre. Sakazuki reprit à son tour la parole, mais je n'écoutais que d'une oreille ce qu'il disait alors qu'une nouvelle idée germait dans mon esprit, plus… Violente contrairement à la première que j'avais eu. Alors que la femme aux cheveux bleus parlait toujours de manipuler Teach, j'attendais pour demander :

-Est-ce que la Marine possède des moyens suffisant, pour frapper le Tartaros sans relâche? Si on ne leur laisse pas moyen de reprendre leur souffle, avec quelque chose d'aussi puissant qu'un… Buster Call, encore et encore, même si nous n'arrivons pas à atteindre directement la tête de l'organisation, cela pourrait suffire à les affaiblir suffisamment pour ensuite organiser une nouvelle contre-offensive, cette fois mieux préparée que la première, puisque j'ai crus comprendre que depuis nous avons de nouvelles informations. Il ne faut pas leur laisser le temps de reprendre leur souffle et frapper la-où ça fait mal lorsqu'ils ne s'y attendront pas.



made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au bal Marine ohé ohé ! [RP LIBRE Marine]   Mer 5 Oct - 16:03

Reed Grigory~ Aussi grand que curieux ~
~ Aussi grand que curieux ~
avatar

Messages : 384

Navigation
Doriki:
787/6000  (787/6000)
Fruit du Démon: Golem Golem no mi


Soupçons et



réflexions




Les réflexions et les idées allaient bon train autour de la table où divers éléments de la marine étaient réunis. Francesco lui-même avait parfois du mal à se concentrer sur ce que chacun disait, étant donné la frustration constante qu’il ressentait à l’égard de la vice-amirale assise non-loin de lui. Bien au courant de ses faiblesses, le borgne se savait colérique mais cette femme ne l’avait que trop provoqué pour qu’il se calme de lui-même. Ainsi, il ne put saisir ce que répondait déjà Taisho, jusqu’à ce qu’il évoque son nom. Se ressaisissant quelque peu, le sous-amiral tendit l’oreille pour être conforter dans l’idée que l’infiltration n’était pas bonne, tant mieux ! Après sa rencontre avec ce jeune homme, il reconnaissait là son esprit logique. Il était ravi d’entendre que malgré des divergences d’opinions, ils pouvaient se rejoindre sur des sujets plus « terre-à-terre ».

Il n’en resta d’ailleurs pas là, avançant une nouvelle idée, très intéressant et toute aussi primordiale : le rassemblement et la répartition des troupes. Le chef de la Bastard avait lui aussi de quoi dire à ce propos cependant, il se ravisa lorsqu’il remarqua du coin de l’œil qu’Akainu allait prendre la parole. Il ne faisait que commenter ce débat mais les précisions qu’il pouvait apporter étaient centrales pour perfectionner leur raisonnement à tous. Patientant donc, le moustachu s’attendait à ce qu’enfin son supérieur recadre Braiya mais sa frustration intérieure ne fit qu’augmenter. Serrant les dents, il fixait à nouveau la blonde, réprimant son arrière-pensée et s’attendant à une nouvelle remarque désobligeante de sa part. Extraordinairement, ou bien peut-être le faisait-elle stratégiquement exprès, cette dernière n’avait plus ouvert la bouche depuis sa dernière intervention.

Se croyait-elle intouchable, avait-elle envie de continuer à le narguer sur le plan du non-verbal ? Peu importe, le marine l’aurait toujours à l’œil. Les déceptions continuèrent cependant, malgré son envie de dégainer ses armes. Maintenant c’était au tour du blondinet malpoli d’être officiellement accepté autour de la table. L’amiral en chef comptait-il régler ses comptes après cette réunion ? Lui, l’espérait de tout cœur ! L’homme-magma finissait ensuite sur ce qu’avait dit Taisho mais Francesco se refusa à intervenir une nouvelle fois lorsqu’il entendit que Lane Mélina prenait la parole. Le but n’était pas que tous parlent simultanément et lui cherchait encore à se calmer alors cette intervention tombait à pic. Ce qu’il entendit le fit presque bondi de sa chaise. A la place on avait clairement pu voir ses sourcils se relever simultanément.

Insinuer qu’un officier haut-gradé de la Marine n’était en fait qu’un agent-double loyal à l’ennemi était inconcevable pour lui et ce même si cette personne était une femme qu’il détestait. Cela allait à l’encontre de ses propres idéaux de dévotion à cette institution vouée au bien du monde. Il allait sans dire que de telles accusations étaient bien trop graves pour être lancées sans preuves même dans un endroit où la critique de la hiérarchie était autorisée ! Sidéré sous la surprise, il fallut quelques secondes au gradé pour s’en remettre alors que la subordonnée du colonel prenait la parole négligemment sans pour autant avoir entendu ce que Mélina avait dit de l’autre bout de la table. Ainsi cela faisait trois fois que le borgne avait envie de parler d’un sujet sans pour autant en avoir la possibilité, d’abord il fallait remettre les points sur les i…

« Un petit instant, mademoiselle Lane Mélina ! Même si la critique est autorisée ici, ce que vous sous-entendez est autrement plus sérieux et lourd de conséquences. Sans preuves tangibles je ne pourrais tolérer de telles accusations même si elles sont dirigées contre quelqu’un que, personnellement, j’ai du mal à apprécier. Je vous prie donc de vous taire ou, le cas échéant, de développer le fond de votre pensée plus clairement que ce que vous venez de le faire. »

Il se tût quelques instants pour lui laisser le temps de réfléchir, observant les réactions de Braiya par la même occasion, avant de revenir sur les sujets principaux.

« Pour en revenir à la disposition de nos forces, comme l’ont évoqués le colonel Taisho et sa subordonnée, j’ajouterais même qu’il est de notre devoir de frapper les premiers. Avant toute chose, concentrer nos forces ici sur Grand Line comme lors de la Guerre au Sommet, pourquoi ? Le dernier assaut donné sur l’île où se trouvait Marde a dû l’affaiblir malgré son acquisition de l’arme antique. Il n’a pas dû bouger de cette partie des océans. Calm Belt l’empêche de revenir sur les Blues et il serait fort peu probable qu’il se soit engagé dans le Shin Sekai. Il a déjà eu du mal face à un Empereur alors venir sur la partie de l’océan où ceux-ci ont le plus de pouvoir serait complètement fou. »

« Etant donné son pouvoir de destruction grâce à sa nouvelle arme, il faudra également que le rassemblement se fasse sur plusieurs îles pour éviter que nos forces se fassent anéantir par un tir unique. Parallèlement à cette opération, le Cipher Pol devrait redoubler d’efforts pour débusquer où se cache actuellement Marde Guille. Une fois cela fait, je préconise, tout comme la jeune femme aux cheveux roses dont j’ai oublié le nom, de frapper sans relâche. Le seul défaut aujourd’hui du Tartaros c’est d’avoir perdu de ses effectifs pour gagner un imposant navire. Notre seul atout est la rapidité et la puissance conjuguée des amiraux et du corps entier de notre institution pour venir à bout, une fois pour toute, de ce fléau hypnotique ! Je ne pense pas qu'essayer de s'allier à Barbe Noire pourra solutionner le problème, cet homme est selon moi tout aussi dangereux et malin que Marde. Se concentrer sur un seul ennemi me parait plus judicieux... »



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au bal Marine ohé ohé ! [RP LIBRE Marine]   Jeu 6 Oct - 1:27

Sakazuki Akainu
avatar

Messages : 248

Navigation
Doriki:
5240/6000  (5240/6000)
Fruit du Démon: - Magu Magu No Mi

Cette histoire, née d'un conseil un peu trop sage que lui avait glissé Sengoku, et qui avait bien sûr frôlé la catastrophe à plusieurs moments en laissant la pure liberté de s'exprimer aux quelques idiosyncratiques, semblait en phase de se calmer. La Vice Amirale Braiya s'était un peu calmée peut être à force d'ouvrir des nouveaux fronts envers des opposants (dont Francesco et Melina -plus insidieusement- étaient les plus virulents), en tout cas la conversation arrivait à se tenir en dépit de ses perturbations. Quand à Gilgamesh, l'enfant gâté, il semblait avoir été déconverté par la froideur de l'accueil du chef suprême de la Marine -peut être cherchait-il sa colère- ou alors il était du genre peu bavard, dans tous les cas il jaugeait maintenant tranquillement les participants en gardant son sourire presque invisible, comme si c'était le rôle de Sakazuki qu'il tenait.

Le Chien Rouge tenait compte des différents avis, et il voyait se scinder deux fronts dans sa petite troupe, au niveau des idées. Peut être était-ce une représentation presque fidèle du reste de ses milliers de soldats. Une partie dans le genre sournois faisaient un pari dangereux d'infiltration, l'autre se prononçait en faveur d'une bonne vieille guerre à la façon des Marines, les uns semblant chercher trop ingénieux puisqu'on se plaçait sur un terrain où le Tartaros avait la meilleure maîtrise, les autres tiraient sur les ficelles d'une méthode utilisée jusque là qui avait montré ses limites. Mais avait-on la possibilité de refuser deux choix mauvais, quand c'était agir ou ne rien faire et perdre ?
La dernière proposition de Francesco finit enfin par produire en Sakazuki une étincelle de positif. Il commençait à trouver ce qu'il voulait, à avoir une quelque confiance. La confiance indéfectible, dont son fidèle Francesco était rempli, comme une coupe, était le ciment de la Marine et la garantie que le Bien ne perdrait jamais. La seconde classe imprévue avait aussi donné de sa part, puisque Francesco reprenait partiellement son idée de harcèlement, celle d'une nouvelle encore un peu naïve, mais qui pourrait ne pas être idiote lorsque le contexte s'y prêterait.

Mais il avait d'abord fallu passer par un moment de trouble. Les attaques de l'officier Mélina avaient littéralement cloué l'assistance. Une telle audace, celle d'accuser ouvertement de si une supérieur, était aussi ahurissante qu'elle s'opposait aux principes strictes du soldat. Il n'y avait qu'à voir comme Francesco, à nouveau, qui était le plus pétris de l'éducation rigoureuse de la Marine, était choqué. Quand à ce que pensait Sakazuki de Braiya... Il n'aurait jamais cru une seconde à sa traitrise, car si dans un film cela n'aurait étonné personne, ici dans la réalité il se demandait pourquoi la vice-amirale aurait vécu aussi longtemps parmi eux sans en être dégoutée, ou sans que son rôle finisse par déteindre sur elle. Un traitre aussi fou, capable d'aller jusqu'à de si inimaginables extrêmes pour coller à la peau de ceux qu'il trompait, était un bon sujet de fiction mais ne lui paraissait pas réalisable ici bas.

Sakazuki s'alluma un cigare et en arracha une bouffée avant de faire ses calmes rectifications.
" Il faut dire que Braiya a le don de se faire des ennemis, Francesco. Elle devait finir par trouver quelqu'un de son mordant, sa polarité imposé. Bref... j'aurais laissé raconter beaucoup de conneries aujourd'hui. S'il faut arbitrer, et bien : Officier Lane, je pense que nous n'avons pas de moyen de soupçonner votre supérieure. Si elle dit tant en connaitre, c'est de l'insolence calculée ou de la prétention, allez savoir, mais vous venez simplement de faire connaissance avec sa personnalité. Elle a néanmoins ramené bien des crânes de pirates, tout comme le sous-amiral Francesco et dans une moindre mesure vous même, maintenant passons à de vrais sujets sérieux. "

Cette Mélina avait su se montrer intéressante à son attention, ne serait-ce que par sa froideur et son aplomb, estimables, et il ne comptait pas la démotiver après qu'elle se soit mise dans un limon inconfortable, mais Sakazuki ne tenait pas à ce qu'on sombre dans la paranoïa collective au moment où il demandait avant tout des résultats !

Il observa alors la soldate intimidée, comment... Lullaby voilà -les bades sont utiles- pour répondre, à elle mais pas qu'à elle, à tous.



" Harceler le Tartaros, comme certains le proposent, n'est pas réaliste pour une raison. Ces diables d'eau douce n'ont plus de repaire connu. Leur ancien QG de l'île des flammes a été pulvérisé par les Révolutionnaires, depuis tout porte à croire qu'ils changent fréquemment de repaire. Ce qui rend la lutte difficile c'est précisément cela, le manque de connaissance sur leurs emplacements. Mais ! Pour autant ces ennemis ne sont plus invisibles lorsqu'ils sont offensifs et lorsque des informations confidentielles nous sont révélées par le Cipher Pole. Nous en revenons donc à ce que vient de dire le sous-amiral.
Pour ce qui est de séduire des Yonkô... Je ne peux qu'être méfiant envers ce plan, parce que je connais Teach l'un des mieux. Il a l'air stupide autant qu'il est gros mais je le répète, il est plus futé qu'il ne parait, et surtout extrêmement méfiant quand il s'agit de moi, inutile d'essayer car il n'aura jamais confiance.
Pour le plan d'espionnage, je serais convaincu mais seulement dans l'idée de demander au Cipher Pole dont c'est le métier, de s'en charger. Des Marines... c'est pas seulement quelque chose qui n'est pas assez dans leurs aptitudes, ça risque d'être du gâchi. Mais comme vous semblez plusieurs tentés depuis le début, pourquoi pas envoyer un de vous soutenir un agent ? "


Il lâcha un nuage de fumée, peut être le signe qu'un volcan inactif bouillonnait au fond de lui, et le prouvait avec ce signe envoyé en dehors. Oui, Sakazuki Akainu venait d'avoir une première idée d'une partie d'un plan, à partir des différentes idées exposées depuis le début. La synthèse voulue par son prédécesseur en somme. Il souriait en mordant son cigare, montrant ses larges dents. Ce sourire inquiétant pouvait indiquer que le Chien approchait de sa conclusion.

" Alors, d'autres idées ? Vous êtes toujours campés sur vos avis, du changement, ou des nouveaux arguments décisifs ? "
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au bal Marine ohé ohé ! [RP LIBRE Marine]   Ven 7 Oct - 1:53

Lane MélinaLieutenant colonel
Lieutenant colonel
avatar

Messages : 128

Navigation
Doriki:
1661/6000  (1661/6000)
Fruit du Démon: -

Malgré la tension qui régnait dans le petit groupe d'officiers (et Lullaby), tout le monde était rafraîchi par cette réunion en plein air, surtout avec un buffet pour se sustenter abondamment. Bien que tous n'aient pas trouvé bon de profiter des tables remplies de garnitures, certains comme Mélina savaient remercier celui qui a préparé tout ça, notamment au niveau du riz pour sa part. Les autres quant à eux, donnaient leur avis sur le sujet, d'un côté avec de la tension et de l'autre avec du calme.

Pour Lullaby, cette jeune soldat proposait de harceler Tartaros, ce qui en soi n'était pas une stratégie qu'on pouvait considérer comme mauvaise, même si ça n'allait pas régler le problème de Tartaros pour autant. Certes ça pouvait l'affaiblir, mais de là le vaincre, c'était impossible, il fallait autre chose, de bien plus percutant, pour venir à bout de l'armada de Marde. Mais cette idée avait eu le mérite d'être retenue par l'assemblée, aussi discrètement fusse-t-elle énoncée. De son côté, Francesco qui avait sa langue partout sauf dans sa poche, ne privait pas d'aboyer sur Mélina alors qu'elle ne voulait même pas lancer la moindre accusation. Peut-être que c'était trop peu subtil et que tout le monde avait pris ça pour une accusation, mais Mélina n'avait aucunement l'intention de traîner Braiya devant le tribunal, elle n'avait fait que s'exprimer, rien de plus. Elle se contenta d'hausser les épaules lors de l'énoncer de sa dernière phrase, estimant que cette réaction était bien trop démesurée pour une réunion censée être calme.


-Inutile de vous emporter, capitaine Asturia, je ne suis pas là pour lever le glaive contre qui que ce soit. Je n'accuse personne, je dis juste que je trouve ça bizarre qu'elle en connaisse autant pour quelqu'un qui a autant participé à cette guerre que n'importe lequel d'entre nous excepté l'amiral en chef ici présent. Ne trouveriez-vous pas cela bizarre si un soldat, prenons Lullaby, commençait à nous dire que Marde raffole des choux à la crème, que sa couleur favorite c'est le vert, et qu'il adore les livres fantastiques ? Une telle orgie d'informations, moi je trouve ça suspect, mais je ne vais pas en faire une affaire personnelle pour autant, j'ai juste donné mon avis.

Alors que l'intéressée, le colonel et le lieutenant fraîchement arrivé restaient muets pour cette fois, Akainu se décida une fois de plus à rompre la discussion pour donner lui aussi son avis. Il ne lésinait pas sur les qualificatifs négatifs sur Braiya, déjà attireuse d'ennuis et mordante, ensuite insolente et prétentieuse. Bien que ce ne soit pas le genre de Mélina de sourire quand les gens étaient remis à leur place, elle ne pouvait pas nier que derrière le rappel à l'ordre qui lui était destiné se cachait plus une critique du sale caractère de Braiya qu'autre chose, c'était rassurant au moins.

Il ne se privait pas non plus de critiquer les idées comme celle de Lullaby, irréalisable car selon Akainu leur base se déplaçait régulièrement, ce qui les rendait difficile à harceler. Pour ce qui était de séduire Teach, ça aussi c'était à oublier, apparemment il était plus malin qu'il en avait l'air, ce qui était évidemment inévitable. Puissant, intelligent, futé, il ne manquait plus que beau et bien bâti, mais là c'était un peu trop demander. Après le fait qu'il se méfie d'Akainu était imprévu, sans doute avait-il déjà usé la confiance éventuelle qu'il plaçait en la marine, son meilleur allié contre Tartaros. Après, si il fallait une bonne raison de le convaincre, la marché conclu à l'amiable était peut-être justement trop gentil. La marine devait avant tout voir plus grand. Bien sûr espionner était toujours possible, mais ça restait passif et uniquement réservé aux professionnels, les agents du gouvernement.


-Teach reste tout de même notre meilleur moyen d'entamer notre ennemi gratuitement. Si nous ne pouvons pas le séduire, nous pourrions nous en prendre à un des membres de son équipage et faire porter le chapeau à Tartaros. Si il tient un minimum à ses compagnons, surtout ceux qui étaient là "avant", il devrait nourrir une haine féroce contre les responsables.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au bal Marine ohé ohé ! [RP LIBRE Marine]   Ven 7 Oct - 19:20

Thompson D. TaishoColonel
Colonel
avatar

Messages : 83

Navigation
Doriki:
2254/6000  (2254/6000)
Fruit du Démon:

    Les esprits commençaient à s'échauffer autour de notre table, et ce n'était pas un bon signe. Tandis que certains questionnaient l'apparente sur-connaissance de la vice-amirale Braiya, d'autres s'efforçaient de la défendre, indiquant que ce n'était pas une preuve suffisante. Ce n'était pas totalement faux, mais je devais avouer que cela m'étonnait que ce soit Francesco qui monte le premier au créneau de sa défense. Comme quoi cette petite assemblée était définitivement extraordinaire. Et je ne parle pas du gradé qui s'est pointé au beau milieu du débat sans y être invité. Enfin, parmi tout ça je n'avais pas eu le temps de développer ma proposition de répartition des forces, j'avais simplement observé tout en répondant négativement à Lullaby. Ce n'était pas une bonne idée de l'envoyer en tant qu'espion, elle n'avait pas assez d'expérience et, comme l'amiral en chef ne manqua pas de nous rappeler, c'était plutôt de l'ordre du Cipher Pol. Parmi cela, Mélina continuait d'insister sur l'utilisation de Teach qui semblait, avouons-le, assez utopique. Cet homme s'était déjà joué de la marine une fois, on n'allait pas inverser la tendance comme ça. Peut-être en préparant un subterfuge mais nous n'avions, à priori, pas vraiment le temps pour cela.

    D'un autre côté, Francesco semblait d'accord avec moi bien que je n'aie pas donné beaucoup de matière. Il insistait, lui, sur le fait que nous devions attaquer en premier et non attendre une offensive pour contrer. Sur ce point-là, nous nous rejoignions, il n'est plus question de risquer la vie d'innocents pour voir ce que faisait le Tartaros. Il continuait en indiquant quelques trucs sur l'organisation des troupes, comme le fait de ne pas garder celles réquisitionnées pour le cas du Tartaros sur la même île à cause de leur possession d'arme antique. Il était donc temps de reprendre la parole.

    « Je rejoins le contre-amiral De Asturia, le temps que le Cipher Pol puisse localiser Marde, il faut que nous organisions les troupes qui lanceront l'assaut sur lui de façon à ce que l'on soit le moins vulnérable possible. Pour ce qui est de l'organisation, je pense que l'on peut laisser les grades inférieurs au commandant pour s'occuper des petites frappes de Grand Line. Les troupes de plus haut grade, ainsi que leurs équipages, seront répartis entre la protection du Nouveau Monde, et l'attente de l'assaut sur le Tartaros. Pour se débarrasser une bonne fois pour toutes de cette menace, peut-être que l'on pourrait mettre les trois quarts de cette armée sur le coup? »

    Et après avoir expliqué son point de vue sur le cas de Braiya, qui, je l'espère mettra un point final à cette embrouille (bien que je trouve également ces informations suspicieuses, je pense qu'il n'est pas le moment de se lancer des accusations), Mélina recommença avec un plan un peu plus précis et potable pour manipuler Teach. J'avais du mal à voir le yonkou s'occuper de ses camarades, mais il y avait déjà un peu plus d'idée là-dedans. Bien que cela soit incomplet.

    « Le problème, c'est qu'il va être difficile de s'occuper d'un homme de Teach comme ça. S'il tient à eux, il les aura forcément avec lui, ce qui va rendre compliquée la tâche de s'en prendre à l'un des siens. Et même si l'on arrivait à en isoler un, comment ferions-nous pour lui faire savoir que c'était le coup d'un des chefs de Tartaros? Je doute que même le Cipher Pol puisse le duper. »

    Ceci n'était pas tant pour détruire son idée que pour la stimuler à pousser ce concept au maximum. Ce n'était pas le moment d'avoir des failles dans nos plans. Et même si je n'avais pas non plus formulé d'idées bien précises, je ne doutait pas qu'un tel brainstorming nous aiderait à avancer dans cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au bal Marine ohé ohé ! [RP LIBRE Marine]   Dim 23 Oct - 16:34

Reed Grigory~ Aussi grand que curieux ~
~ Aussi grand que curieux ~
avatar

Messages : 384

Navigation
Doriki:
787/6000  (787/6000)
Fruit du Démon: Golem Golem no mi


Une de


moins




Francesco commençait à s’énerver. La réunion tirait en longueur et Braiya l’avait, en plus, fatigué avec de nombreux commentaires désobligeants. Le fait que l’on continue de parler du Yonko obèse malgré qu’il ne soit pas le seul à désapprouver l’idée n’allait rien arranger. Le tableau n’était pas entièrement noir, d’autres contribuaient à faire avancer utilement ce débat qui servirait peut-être aux instances supérieures. Dans son état, le borgne posa les doigts d’une de ses mains sur son front. Il en profita pour fermer son œil, voulant garder une certaine contenance. Frottant les plis de son front avec son pouce d’un côté et son index accompagné du majeur de l’autre, il tentait de donner une direction à ses pensées alors que Taisho terminait d’exposer son avis. Il en profita ensuite pour reprendre le crachoir, du moins c’est ce qu’il croyait.

Soudainement, la vice-amirale reprit la parole. Elle insulta Mélina pour son manque de respect et ensuite elle usa d’autres expressions d’oiseaux pour qualifier la précédente intervention du moustachu. Dans le même élan elle se leva, se retenant presque de passer ses nerfs sur la table où tous étaient assis. Sa tirade finale achevée, elle se détourna du petit groupe et quitta la salle, sous le regard étonné des autres marines présent ailleurs dans ces quatre murs. Tiraillé entre la surprise, l’énervement mais aussi le soulagement de voir une femme aussi pénible, le Sous-Amiral décida de reprendre la parole, les autres étant encore un peu étonné d’un tel revirement. Faisant comme si rien ne venait de se produire, il exposa donc une nouvelle fois ce qu’il pensait, au vu des critiques apportées par l’Amiral en Chef Akainu.

« Bien. Si je puis me permettre, j’aimerais apporter une certaine suite dans l’idée que je défends concernant l’usage de nos forces. Puisque le Cipher Pol semble rencontrer quelques difficultés, pourquoi ne pas utiliser nos effectifs et parcourir publiquement des îles pendant que le versant du renseignement décrypte ce qui se trouve dans l’ombre ? »

Voyant encore quelques personnes un peu pensives autour de lui, le gradé s’empressa de rajouter :

« En partant du principe que l’on divise nos forces en conservant une puissance de frappe importante, nous aurions, pour l’exemple, quatre flottes de cinq bâtiments de guerre. Si chacune d’entre elle ratisse île après île, en nous arrangeant pour que les flottes ne soient jamais éloignées l’une de l’autre de plus d’une journée de navigation, nous pourrions faire peur à l’ennemi. Si le Tartaros identifie la menace, soit il se battra, soit il s’enfuira. S’il tente de s’opposer à l’une des flottes alors les autres pourrons intervenir dans un délai raisonnable. S’il tente de fuir d’une île, le Cipher Pol pourra peut-être parvenir à découvrir l’une ou l’autre information, l’ennemi n’ayant plus le loisir d’être autant précautionneux s’il prend ses jambes à son cou. »

Enfin, le chef de la Bastard entra dans la dernière partie de sa prise de parole.

« Qu’en pensez-vous ? Et vous, Amiral, cela vous semble-t-il réalisable en l’état actuel de nos forces ? Quant au sujet de Barbe Noire, je ne peux que douter d’une telle stratégie. Inutile de vous dire que ses lieutenants sont de puissants pirates. Nous utiliserions peut-être de précieux éléments et n’étant même pas certain que le Yonko gobe ce qu’on lui présentera. Et si cet homme nous croit responsable alors dans le meilleur des cas nous aurons gagné un nouvel ennemi de taille qui nous viserait directement et dans le pire des cas nous aurions favorisé une alliance sans précédent entre deux hommes qui font trembler le monde ! Autant vous dire que je ne me risquerais pas personnellement à pareil tentative si nous avons déjà autant de mal avec Marde Guille… »

Cela fait, l’officier à l’air toujours sérieux croisa ensuite les bras, prêt à entendre ce qu’on aurait à lui dire. Il ne savait pas jusqu’où ce conseil de guerre improvisé les mèneraient mais une question lui trottait toujours dans la tête… Quel était la stratégie envisagée par le Conseil des Cinq Etoiles ainsi que par Akainu ? Il était certain que ces hommes n’avaient pas attendu cette réunion pour se pencher sur cette organisation de l’ombre. Cela faisait des jours que la bataille livrée sur l’île pluvieuse avait pris fin. Cherchaient-ils autre chose avec le rassemblement d’aujourd’hui ? Tous autant qu’ils étaient, ils devaient obéir aux ordres. Pourquoi alors n’avoir pas exposé ce qu’ils comptaient faire pour ensuite demander à l’assistance leur avis ? Etaient-ils réellement en panne d’inspiration ? Ses méninges n’avaient pas fini de fonctionner…



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au bal Marine ohé ohé ! [RP LIBRE Marine]   Mar 25 Oct - 1:21

Sakazuki Akainu
avatar

Messages : 248

Navigation
Doriki:
5240/6000  (5240/6000)
Fruit du Démon: - Magu Magu No Mi

En écoutant les dernières propositions des marines, Sakazuki s'installa devant la table et se servit une part de riz, de poulet et de brochettes de bœuf (en quantités suffisantes pour nourrir un ours). L'alimentation d'un vétéran marine. Cependant il ne mangea rien, restant réglementaire, scrutant avec concentration ses subordonnés. Jusqu'à ce que vienne son moment  de parler.

Entretemps, on en était finalement arrivé à quelque chose de constructif. Le monde ici présent semblait avoir donné sa synthèse, sa conclusion sur quel plan entreprendre. Il fallait garder en tête qu'ils étaient bien conscients que si leur idée était appliquée, ils devraient alors porter à eux seuls sur leurs épaules le poids du destin de la Marine, et par là peut être celui du monde libre, la victoire ou la défaite résulteraient de leur seul choix judicieux ou malencontreux. Ces gaillards et femmes ne manquaient pas de cran. Il s'était malgré tout constitué une forme de solidarité : ainsi Taisho et Francesco proposaient une version relativement proche, parfois complémentaire du plan l'un de l'autre. Ceux-ci avaient pris le dessus sur les propositions d'une Mélina isolée, car moins expérimentée et émettrice d'une stratégie trop décalée de la trempe de la Marine, plus sournoise et moins musclée, plus semblable au Poker du Ciphel Pole. Elle s'en tirait toujours mieux qu'une Braiya mise en isolement qui s'était finalement retirée -une incartade dont lui était pour cette fois reconnaissant l'Amiral-Chef...- et d'un Gilgamesh paresseux, qui était ici par vanité mais n'avait rien trouvé d'assez intéressant à proposer pour attirer l'attention des autres -sa conduite n'avait fait que durcir cette position. Quand à cette seconde classe, aide de camp de Taisho qui ne s'oubliait pas puisqu'elle était ici à la suite d'une amusante erreur, elle semblait n'avoir d'yeux que pour son supérieur... Si elle croyait qu'un chien rouge était incapable de le voir, elle avait encore à apprendre ! Ces histoires avec les personnages de sexe opposé au sein de l'institution n'était pas si rares qu'on croyait, heureusement pour elle que ça ne dérangeait pas le patron de la Marine, en revanche elle ferait peut-être les frais plus tard, toute seule, de cet attachement déconseillé aux militaires...

Bien, Sakazuki réfléchit une minute, laissant un silence pesant sur la scène. Tous dans le petit groupe n'attendaient que sa parole sacré. Plus loin de la scène, dans la foule des officiers, le brouhaha s'était aussi un peu réduit. L'autorisation de parler tout son saoul avait du régler quelques inimités et flous, cette "bouffée d'oxygène" voulue par Sengoku, du genre de celles qu'entretenaient Garp et Kuzan, si elle ne convainquait pas Sakazuki, avait l'avantage de rapprocher les différentes opinions en cédant une concession aux opposants à sa politique. A la veille d'une bataille ultime, fédérer les troupes en soulageant les tensions pour un faible temps, pourrait être une bonne chose.

Alors il donna sa conclusion.

" Très bien. Colonel, Adjudante-chef, Sous-amiral, Lieutenant, seconde-classe et vice-amirale maintenant absente, vous avez exécutés la mission que je vous avais ordonné. Il se peut qu'elle ait été la moins énergique et plus courte de votre carrière, mais elle ne sera pas la plus inutile !

L'objectif était autant de connaitre un avis pluraliste de mes troupes sur la situation, de fonder une stratégie à partir du meilleur de toutes les couches de grade de notre institution, et de déterminer le rôle que joueront la poignée de soldats que j'ai sélectionné... Assez de blabla, si vous ne comprenez rien tant pis, je vais vous dire ce que vous ferez maintenant. La Marine va mener une mission fondamentale, et vous en serez acteurs ! "

Acteurs. Et le rôle qu'ils avaient tenu en ce jour, pas seulement les qualités intellectuelles tactiques et stratégiques déployées, mais aussi leur discipline et leur soumission à la bannière de la Marine, décideraient de ces rôles. Chacun sera attribué, avec parfois une certaine morale en bonus.

" La Marine lancera une bataille pour déloger le Tartaros, probablement réfugiés quelque part à Grand Line après le dernier désordre. Nous y attacherons une armée puissante, un déploiement de troupe qui ne sera pas loin de Marineford ; comme le suggérait le Colonel Taisho, les grades seront réorganisés, les meilleurs éléments participeront à l'opération, les autres seront répartis entre les postes de défense face aux divers pirates. La menace du Tartaros et de son arme secrète le nécessitent. Cette mission sera courte, pour ne pas laisser le temps aux Empereurs de réaliser la faiblesse de nos arrières.
La stratégie sera de fouiller les différentes îles avec des flottes de bâtiments de guerre dispersés, chacun d'une force de frappe considérable, selon l'optique de Francesco. Il est possible que nous perdrons le premier navire, mais la position de l'ennemi sera détectée. Une première flotte suivra et harcèlera le Tartaros sans faire d'attaque décisive et donnera l'impression d'être seule. L'attaque finale aura lieu lorsque toutes les flottes seront rassemblées en encerclement. Nous nous aiderons pendant la poursuite, avec la collaboration d'éléments du Cipher Pole qui nous aideront par leurs connaissance et leur initiative.

Je vous répartis maintenant parmi les fonctions suivantes, attention mes gaillards...

Le colonel Taisho, qui semble prompte à la réflexion, dirigera la partie stratégique. En cas d'imprévu ou de besoin de nouvelles précisions, ce sera lui qui décidera des mouvements et actions des troupes. Il sera arbitré par l'Amiral Issho Fujitora, commandant de l'opération, le seul habilité à contredire ses décisions.
(Et bien sûr son aide de camp Lullaby l'assistera chaque minute afin qu'il ne manque de rien)

Le sous-amiral Francesco dirigera les troupes de choc, la première flotte chargée de harceler le Tartaros comme décrit sera donc sous ses ordres. J'ai confiance en son expérience du combat pour veiller sur eux et les permettre de tenir.

L'adjudante-chef Mélina sera chargée d'un bâtiment de guerre, où elle commandera une unité spécial. Si un Empereur comme Teach devait se mêler à ce combat, son unité sera chargé de le surveiller, et s'il interferait dans nos efforts, de servir de bouclier face à lui pour protéger nos troupes. Si cette situation devait arriver, elle aura droit à appeler des vice-amiraux en renfort, car on ne retient pas un Empereur avec un collier pour chien ! "


Voilà comment on récompensait chacun avec le thème qu'il avait le mieux soutenu. Bien sûr tout le monde ne voyait pas une récompense comme telle... Par exemple pour Taisho, Sakazuki avait eu un plaisir dissimulé à confier sa mission à cet homme trop modéré à son goût, et trop intellectuel, lui rappelant avec un très faible agacement parfois, le vieux Sengoku en version "rajeunie". Il ne serait pas chargé que de la question stratégie, comme cela allait de soit il devrait aussi se charger des ravitaillement, de la paperasse, et d'autres choses aussi compliquées jusqu'à ce que débute l'opération... Un rôle pour sa place, quoi.
Et en parlant de récompense, venaient celles ironiques. A commencer par Braiya, qui pour son comportement peu tolérable et son empressement trop prononcé à aller en première ligne contre le Tartaros... en serait la plus éloignée.

" La Vice-amiral Braiya pendant ce temps, sera chargée de contrôler nos arrières, étant l'une des plus hautes gradées et des plus anciennes à ne pas participer à l'opération. Elle vérifiera pendant l'absence de vos collègues les différentes bases, afin de s'assurer qu'elles pourront supporter une attaque massive de pirate. Je lui laisse le pouvoir de sanctionner les incompétents et remodeler les défenses si besoin.

Et enfin, lieutenant Gilgamesh... Votre plan d'infiltrer le Tartaros avec un membre de la Marine est validé. Vous serez ce membre. Je vous charge de trouver un moyen d'entrer chez eux pour pouvoir les frapper de l'intérieur au moment crucial, leur fuite, pour les retarder. Vous pourrez demander à collaborer avec un agent du Cipher Pole. "


Ce dénouement était celui que Sakazuki avait le plus attendu. Puisque ce morveux de Kenshi Gilgamesh trouvait la Marine si incompétente et incapable et exigeait une telle mission, et bien aucun problème, il la ferait ! Une manière de dire aussi que même quand vous êtes autorisés à parler tout votre saoul, vous regretterez vos insultes envers Le Akainu... (car évidemment cette mission risquait d'être bien difficile, la seule issue pour s'en tirer pour Gilgamesh serait d'y survivre ou de la décliner en supportant l'humiliation).

" Bien, tout a été dit. Quelque chose à ajouter ? Sinon rompez. "


Les laissant réfléchir ou partir, l'Amiral-Commandant en Chef se servit enfin de ses baguettes et mangea tranquillement, attendait. Ceux présents étaient en majorité des hauts gradés qui avaient pu déjà le voir dans des activités aussi prosaiques, cela ne les choquerait pas. Il avait dans tous les cas, achevé ce qui serait peut être sa dernière pierre à l'édifice de la guerre contre le Tartaros.
Sakazuki resterait au QG, en cas d'attaque des pirates qui formaient l'essentiel de sa carrière.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au bal Marine ohé ohé ! [RP LIBRE Marine]   Jeu 27 Oct - 19:45

Lane MélinaLieutenant colonel
Lieutenant colonel
avatar

Messages : 128

Navigation
Doriki:
1661/6000  (1661/6000)
Fruit du Démon: -

Petit à petit le plan s'exposait et se développait, beaucoup avaient un avis concernant ce nouvel assaut qui devait mettre fin à tout ça. L'amiral en chef demeurait silencieux tant qu'il n'avait pas laissé quelques uns s'exprimer. La vice-amirale Braiya semblait s'être retirée, sans doute ne supportait-elle pas qu'on lui tienne tête au point de se désister. Pour les autres, les seuls qui s'exprimaient encore, en-dehors d'elle-même, étaient Francesco, Taisho, et Lullaby un peu plus tôt. Le lieutenant Gilgamesh avait fait sa courte apparition et se taisait désormais, ce qui était vraiment gonflé pour quelqu'un qui avait tenu à participer au milieu et qui ne restait même pas jusqu'à la fin de la discussion.

C'est seulement quand tout ce beau monde donna son avis qu'Akainu reprit la parole, sans doute pour conclure cette discussion. Après tout il avait reçu de nombreux avis sur la prochaine étape de la guerre contre Tartaros, il était inconcevable que l'amiral en chef ne trouve pas de brillantes idées avec ça. Il commença bien sûr par remercier la tablée pour l'avis donné, que ce soit concernant Tartaros ou l'assaut possible à mener contre ce groupe. Mélina n'avait pas réellement l'impression d'avoir participé à une mission, mais visiblement elle avait eu malgré tout son importance, comme le soulignait Akainu. Il s'agissait en réalité de trouver un ultime plan contre Tartaros et surtout de trouver ceux qui mèneraient cette prochaine étape à bien. Bien sûr l'adjudant-chef ne pouvait que se sentir flattée de participer à cette prochaine mission qu'il avait justement qualifiée de "fondamentale".

Pour ce qui la concernait, elle devait s'occuper de surveiller Teach pour qu'il ne vienne pas se mêler. C'était un poste tout à fait acceptable et d'une grande importance, après tout il ne faudrait surtout pas qu'il vienne délivrer un déluge de colère sur Tartaros gratuitement. Francesco pensait qu'il ne devait pas être leur ennemi, mais n'était-ce pas déjà le cas en tant que pirate ? Bien sûr, il serait toujours leurs ennemis, pas plus après que maintenant, c'était évident. Mais apparemment il devait rester en-dehors de tout ça, ce qui était la mission qu'il lui incombait. Après il appartiendrait plus tard à Mélina de choisir si elle se battrait à fond contre lui en cas de résistance, ou si elle se contenterait de croiser un peu le fer et d'appeler un ou deux officiers en renfort. Bien sûr elle avait tout sauf envie de laisser un tel destructeur en-dehors de cette affaire, mais si c'était sa mission, elle ferait tout pour la mener à bien. La marine pouvait paraître sûre d'elle sur le coup, de ne pas déployer tous les alliés, même les plus improbables, pour mettre fin à cette menace. Dans tous les cas le monde aurait vite fait de savoir si les troupes envoyées pour encercler Tartaros seraient suffisantes une fois le combat lancé.


-Non, rien à rajouter, mon rôle est tout à fait clair. Tant que vous savez ce que vous faites.

Sur ces mots, Mélina se retira de la table, remettant la chaise en-dessous d'elle avant de retourner au buffet se resservir. Après tout ce n'était pas tous les jours qu'elle mangeait gratuitement, et même si l'argent ne lui manquait pas avec son salaire d'adjudant-chef, elle ne refusait jamais quelque chose de gratuit. Les autres avaient encore leur avis à donner sur ce plan, peut-être pour ne rien dire ou pour protester. De son côté, Mélina n'avait plus rien à faire car sa mission était accomplie, désormais elle imaginait repartir sur le navire ensuite dans la base où elle logeait sur Grandline. C'est d'ailleurs ce qu'elle fit, non sans remercier l'amiral en chef pour ce repas et pour l'avoir écoutée malgré son faible grade. Elle se sentait déjà plus légère maintenant qu'elle avait tout dit, même si la tension était née avec ce banquet, et non avant ça.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au bal Marine ohé ohé ! [RP LIBRE Marine]   Ven 28 Oct - 16:28

Reed Grigory~ Aussi grand que curieux ~
~ Aussi grand que curieux ~
avatar

Messages : 384

Navigation
Doriki:
787/6000  (787/6000)
Fruit du Démon: Golem Golem no mi


Doute et



Obéissance




S’étant rassis, les bras croisés, le Sous-Amiral restait pensif en écoutant la dernière prise de parole de son supérieur. Il n’était déjà pas habitué à ce genre de réunion mais cette conclusion le perdit dans un mélange de satisfaction et d’incompréhension. D’une part, il était très reconnaissant qu’Akainu lui confie une mission aussi importante mais, d’autre part, il restait perplexe face au déroulement de cette réunion. L’amiral en Chef n’aurait-il pas dû d’abord faire part des retombées du brainstorming au Conseil des Cinq Etoiles avant de décider de ce qu’il comptait de faire ? Bien entendu, il ne doutait pas de l’esprit tactique et de l’expérience du Chien Rouge mais comme il l’avait dit lui-même, le Tartaros était un gros morceau. Mieux valait que toute la marine et les hautes instances agissent de concert…

Déjà, les personnes autour de la table commençaient à se lever. Francesco sortit de sa torpeur et se leva également, accompagnant le mouvement. Jamais il n’oserait poser une telle question. Il se convainquit alors qu’il devait trop y accorder d’importance et il voulut se changer les idées. Avant toute chose, il répondit à cet homme à la tête de la Marine tout en effectuant le salut militaire avec sa main. Il ne voulait rien paraitre de son interrogation.

« A vos ordres, Amiral. Merci de votre confiance, je serais honoré de me battre en première ligne. »

Il tourna ensuite les talons et de se dirigea vers le buffet d’où se dégageait encore d’appétissantes odeurs, ne prenant qu’un peu de viande et du thé, qu’il affectionnait particulièrement. Il ne prit pas la peine de se rasseoir quelque part et se contenta de manger en quelques bouchées et de boire son thé en plusieurs gorgées, observant sans dire un mot l’officier Mélina se servir une nouvelle fois. Même s’il avait été en désaccord avec elle aujourd’hui, il ne pouvait que reconnaitre son audace dans les stratégies qu’elle avait souhaité mettre en avant. Nul doute que cette jeune femme grimperait rapidement les échelons. Sa fringale finalement rassasiée, le borgne ne perdit pas plus de temps et sortit de la salle, rejoignant son navire et faisant part à ses propres subordonnés de ce qu’il adviendrait dans les prochains jours…



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au bal Marine ohé ohé ! [RP LIBRE Marine]   Ven 28 Oct - 18:14

Kenshi GilgameshLieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 186

Navigation
Doriki:
1225/6000  (1225/6000)
Fruit du Démon: -Tetsu Tetsu no mi

Une mission

Pv Marine

L
Je me taisais, bon oki je me sentais humilié par la connerie que j’avais dit…je m’étais gouré pour Francesco. Mais ça arrive à tout le monde de se tromper pas vrai ? Tss prenant un ton boudeur je n’écoutais plus les avis des autres. Non je me comportais pas comme un gosse mais quand ma fierté prenait eh bien je pouvais devenir pire que ça. Pitié pas de leçon morale !
Après je dirai avoir boudé une bonne dizaine de minutes j’entendis la voix de ce foutu chien rouge. Il nous donna a chacun une mission. J’attendais avec impatience la mienne. Et je fus servie. Je devais me la jouer espion du Tartaros en un mot géniale, prenait ça pour de l’ironie s’il vous plait. Bizarrement j’aurai du m’y attendre ça m’apprendra d’arriver en retard ou de dire des sarcasmes bien placé. S’il pensait que ce vieux pensait que je dirai un gros ‘’non’’ en chialant ou même en le suppliant devant tout les gradés … Il se fourrai le doigt dans l’œil et je ne voulais pas me présenté comme étant un trouillard au yeux de la Marine. Ma réputation est en jeux et grâce à cela je pourrai monter en grade.
-A vos ordres. Dis-je d’un léger mouvement de tête.
Pas envie de me la jouer polie ou dire une phrase de leche-botte comme l'a fait ce cher SOUS-Amiral envers ce batard d'Amiral avec son '' merci de votre confiance je serai honoré etc...'' moi je serai plutôt honoré qu'il augmente mon salaire tiens pour cette mission au risque!

Au moins j’ai le droit de collaborez avec un agent du Cipher Pool, il aura pu ne rien dire et me laisser me suicidez dans la bataille ça lui ferez un emmerdeur de moins, mais bon, dit c’est dit, je vais trouver un compagnon de suicide. Mais cette mission pourrait être très intéressante.



DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au bal Marine ohé ohé ! [RP LIBRE Marine]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Au bal Marine ohé ohé ! [RP LIBRE Marine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Au bal Marine ohé ohé ! [RP LIBRE Marine]
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» La marine doit comprendre certaines choses ...
» Nouveau FAQ de GW sur Space marine
» le retour de la marine à voile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: G-1-