AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [FB] Le début d'une Strange amitié (ft. Strange D Nana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: [FB] Le début d'une Strange amitié (ft. Strange D Nana)   Dim 29 Mai - 22:03

Caïcos SayaLieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 98

Navigation
Doriki:
1256/6000  (1256/6000)
Fruit du Démon: Hoshi Hoshi no mi / Fruit étoilé

Remontons trois longues années en arrière. Avant Tartaros, avant la guerre au sommet pour la rescousse de Portgas D Ace et avant les fluctuations dans l’ordre mondial avec en autre l’arrivé de l’équipage du chapeau de paille, il y avait l’ère de Barbe Blanche. Sous son joug à l’autre extrémité du monde, Grandline était une réalité plus paisible et plus excitante dans la formation de la nouvelle génération. Ces fous avec des rêves pleins la tête tentait la grande aventure les conduisant vers une mort quasi certaine. Les plus chanceux étaient ceux qui se trouvaient un capitaine ou un commandant d’exception. Même avec la providence de la chance, ils finiraient pour la plupart avec un fameux avis de recherche. Gloire et infamie réunies sur un même papier déjà copié en milliers d’exemplaires. Plus de 50 millions étaient les pirates et criminels avec un début de potentiel tandis que les moins bases devenaient des cibles de choix pour une certaine demoiselle.

Quand on parle de formation, on parle surtout du développement de tous ces hommes et femmes prêts à servir leur cause et leur objectif sur un gigantesque territoire de jeu. Pas seulement les pirates mais aussi les révolutionnaires en quête d’un nouveau système et les militaires de la Marine qui maintenait la paix ou plutôt le statu quo du gouvernement mondial. Après tout, on ne devient pas chasseur sans gibier à chasser. Fraîchement graduée de son rang de matelot, Caïcos Saya atteignait une grandeur non-familier que sa famille, son pays et qu’une amie tentaient d’imposer avec insistance. C’était il y a trois ans de cela, quand Saya acceptait son nouveau rôle de grande défenseuse de sa terre natale et servir la justice. Elle était alors une petite nouvelle dont son pouvoir surnaturel donna rapidement un avantage à comparer des autres soldats. Seulement 5 zoans peuvent donner le pouvoir de voler, mais son Paramecia le lui donna quand même, se moquant de cette règle. Saya était plus libre, moins tendue que les matelots fasse aux ordres. Être disciplinée et combattre du pirate leur était plus comme une tâche dangereuse, les corvées étaient mille fois mieux. Mais celle qui se donna le surnom de Star Rider égaillait l’ambiance avec le lousse que son Ethos corporelle dégageait. Elle souriait beaucoup, prenait goût aux baratins de bar en se moquant de ceci ou cela. Quand elle fendait le ciel de son étoile filante, elle rigolait et s’amusait telle une jeune en manque de sensation forte. À cette époque, on la voyait tourner en rond autour de ses proies sous un ciel étoilé avant que l’oiseau de nuit vienne les capturer. Toujours avec le même rire amusé, insouciante du danger puisque ces ennemis, elle les sélectionnait avec minutie. Ces aventuriers lui servaient alors de test pour ses pouvoirs, s’habituant aux bases versatiles du Hoshi Hoshi no mi.

La chasse aux flibustiers conduit l’équipage de marins sur les côtes de Banaro où cet équipage tentait de se réfugier dans le village qui si trouvait. Une autre journée de travail qui se termina sur la même note victorieuse. Toute la bande se retrouva en cale et menottée. Pour se récompenser, Saya change son uniforme contre une tenue civile pour mettre pied sur terre. Elle se fit plaisir et rejoignit le bar local pour y faire la fête avec les civils, se prétendant une visiteuse de passage. Le mensonge fut un succès, n’étant pas la seule étrangère sur l’île. Son attention se porta sur une autre demoiselle dont les regards se croisèrent. Tout commença en cette nuit d’été sur Banaro. Qui était cette splendide rousse qui captura la pensée de la blonde ? Elle s’approcha et offrit le verre à la mystérieuse femme en prenant son aise, assise à côté et prenant une attitude festive. Elle voulut en connaître le plus et la voyant hésiter lança quelques blagues plus et moins vulgaires ainsi que des grimaces coquines pour la prendre au dépourvue. La situation alla jusqu’à voir ces deux demoiselles danser ensemble sous l’encouragement des habitants aisés par le bon vivant de Saya.

-Encore une tournée ! Encore une !

L’engouement explosa sous les cris de la foule et Saya explosa de fous rires. C’était cela sa vie de rêve avec la Marine : vaincre des pirates avec un savoir-faire ultra efficace et faire la fête comme une experte flemmarde. Il lui fallait retomber sur on tabouret avant de pouvoir se calmer, la respiration saccadée. Elle voulut apprendre le nom de la belle rousse devant un nouveau verre de bière lorsque les hommes de la Marine entrèrent en force. Fête interrompue de façon instantanée, Saya fut très choquée et furieuse de les voir braquer leurs armes avant de prononcer le moindre. Elle frappa le bar de ses poings et se redressa.

-Bordel les gars à quoi vous jouer ?!?! Je ne faisais que trinquer un verre….ou dix. Je ne comptes plus ok mais là, vous êtes une belle bande de cinglés !

Encore ignorait-elle que leur cible était en fait un type juste derrière les demoiselles. Mais les matelots n’eurent pas le temps de s’expliquer que tout dégénéra quand celui-ci réagit en agrippant la rouquine.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Le début d'une Strange amitié (ft. Strange D Nana)   Mer 1 Juin - 15:07

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17976

Navigation
Doriki:
3582/6000  (3582/6000)
Fruit du Démon: Sang



- L'histoire débute -



La nouvelle s'était rependue rapidement à travers le monde avec les journaux du Coco New, une grande guerre allait avoir lieu, la guerre du sommet. Toutes les pointures de la marine allait assisté à l'exécution d'un pirate de Barbe Blanche, je ne m'en préoccupait pas tellement, je n'aimais pas les pirates, ils avaient réduit mon île natale en cendre, mais parmi les participants de cette guerre il y avait des personnes qui avaient retenu mon attention. Il y serait. J'étais restée un long moment avec le journal dans mes mains, à le fixer sans réussir à me décider sur ce que je devais faire. Rester ici à l'attendre indéfiniment ? Cela faisait déjà dix ans... Dix longues années que je vivais seule ici, à souffrir qu'il soit partit, moi qui ne désirait qu'être à ses côtés... Ou bien est-ce que je décidais de prendre la mer et d'aller le rejoindre ? Découvrir le monde et tenter de me rapprocher de lui ? Quelle pouvait bien être la puissance des Grands Corsaires ? Comment travaillaient-ils pour le Gouvernement Mondial ? Il y avait tellement de question que je me posais...

Finalement j'avais décider de prendre les choses en mains, puisqu'il ne venait pas à moi, j'irai à lui. Mais j'étais morte de peur intérieurement. Comment allait-il réagir en me voyant ? Est-ce qu'il serait en colère ? Me reprocherait-il mon action ? Plus j'avançais en mer à travers les différents navires marchants et plus j'avais peur de sa réaction, j'avais presque envie de faire demi-tour, mais non ! Il fallait que je tienne bon ! Si j'abandonnais maintenant je le regretterai toute ma vie ! À quoi bon vivre si c'était pour souffrir de ne pas le revoir ? C'était hors de question ! Plus que tout, je désirai être près de lui, j'étais assez grande maintenant non ? Peut-être pas... S'il m'avait laissé en arrière c'est peut-être parce qu'il avait vu en moi un poids, un fardeau dont il avait eut vite fait de se débarrasser... Mais maintenait je parlais ! Je voulais lui montrer ! Désormais nous pouvions communiquer ! Je voulais tellement avoir une discussion avec lui... J'en rêvais tant... Mais pourrai-je seulement le faire ? Je ne savais pas comment tout allait se passer...

Le navire marchant m'avait déposer sur l'île de Barano, là je devais en prendre d'autre pour me rapprocher un peu plus de Marinford, mais y entrer serai certainement compliqué. Un capitaine m'avait même dit que j'aurai plus de chance d'aller à Impel Down qu'au Quartier Général de la marine. L'idée n'était pas vraiment attirante. L'île sur laquelle j'étais ne payait pas de mine, à moitié détruite par un combat entre pirates, les pauvres habitants tentaient de reconstruire l'île tant bien que mal. Les pirates étaient des monstres en toute occasion, même lorsqu'ils se battaient entre eux, ils trouvaient le moyen de détruire la vie des gens innocents. Ne sachant quoi faire en attendant un prochain navire, je me rendis alors dans un bar, là des gens faisaient la fête et une femme m'observa, avais-je l'air si étrange ? Je n'étais pas douée pour les rapports sociaux, la solitude n'avait pas aider et lui non plus, il était si... Solennel.

Donc je n'étais pas très à l'aise lorsqu'elle s'approcha de moi pour m'offrir un verre, avait-on idée d'être si familier ? J'aurai voulu devenir invisible ! Et sans savoir le comment du pourquoi je m'étais retrouvée à danser avec elle. Heureusement qu'il était pas là pour me voir, rien que l'idée, j'en mourrais de honte ! Mais petit à petit je ne pensais plus à la pression de mon futur voyage, surement l'alcool, à ce moment-là, je tenais pas bien l'alcool, ça me donnait juste très chaud et me faisait tourner la tête. Mais soudain des marines entrèrent dans le bar, il y avait un problème ? Visiblement oui puisqu'ils avaient leurs armes, et à ma grande surprise, c'était moi le problème ! J'avais à peine eut le temps de dire à la blonde mon nom !

« Hein ?! Hey mais qu'est-ce qui se passe ? Lâche moi ! »

Un homme qui se trouva derrière moi m'empoigna avec force ! Ah non hors de question que j'ai des ennuies si près du but ! J'allais pas me laisser faire par un vulgaire bandit, c'était pas possible ça ! Mais que fais la marine ? Ah oui ils étaient là, leurs armes braqués sur nous. Oui bon, s'ils agissaient j'étais morte. Je me débattais alors comme une sauvageonne, griffant et mordant, donnant des coups de pieds jusqu'à ce que le type me lâche et que je me retrouve sur le sol, où là, ma marine en profite pour le capturer, pendant que je lâchais un profond soupire.

« Il faut que je devienne encore plus forte... »

Durant dix ans je m'étais entrainée dure, mais toute seule, sans adversaire, apprenant en autodidacte pour tenter de lui ressembler, mais avec le temps j'avais abandonné l'idée d'avoir un sabre, j'avais utiliser une lance, pour avoir une arme blanche comme lui, mais j'avais aussi endurcie mon corps, du moins j'avais essayé, mais ça restait insuffisant pour être à ses côtés j'avais l'impression.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Le début d'une Strange amitié (ft. Strange D Nana)   Sam 4 Juin - 6:35

Caïcos SayaLieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 98

Navigation
Doriki:
1256/6000  (1256/6000)
Fruit du Démon: Hoshi Hoshi no mi / Fruit étoilé

Elle était furieuse de l’entrée en force de ses comparses de la Marine. Trop rapidement ils avaient dégainés leurs fusils pour les diriger dans sa direction et celle de sa camarade de danse improvisée. Saya garda son calme bien malgré sa frustration légitime. Ils ne tireraient pas sur leur compagnon ni sur quelconque sans une explication suffisante pour la Star Rider. Jamais elle ne mettrait une personne aux arrêts alors que la réponse se faisait attendre. Quelques secondes trop tard pour les matelots qui au moment de parler, un inconnu provoqua l’agitation dans le bar. En se retournant, Saya vit cet homme tenir un otage. C’était donc lui le responsable. C’était le dernier membre de l’équipage pirate capturé plus tôt. Il s’était réfugié au bar pour se mêler à la foule. Le danger fut bel et bien réel maintenant que la rousse était aux prises avec le flibustier piégé. La blonde pivota son corps, croisa les bras dans son dos en le fixant avec sévérité. Elle ne tenta pas de négocier quoi que ce soit. La meilleure chose à faire était d’inviter le pirate à tourner sa colère contre la militaire en congé. Peut-être allait-il considérer Saya comme une faible et tomber dans le piège.

Mais celle jusque là craignait pour sa vie et son voyage se rebiffa. La soldate observa la crinière cramoisie se débattre avec la volonté de vivre. En temps normal, les plus courageux civils tentaient un coup ou deux avant de cesser toute réplique et assumer le rôle d’hostage. Sauf que cette mystérieuse inconnue s’acharna. Pas facile pour ce pirate de tenir la femme en respect tout en cherchant à agripper un pistolet. Puis Saya eut sa chance lorsque la rouquine tomba au sol. Avec une vitesse de réaction au quart de tour, elle agrippa le bras de l’homme et bloqua sa jambe. Elle l’envoya valser au sol dans une projection violente. On pouvait alors baisser les fusils et procéder à l’arrestation du fugitif.

- Bon, voilà une soirée qui se termine bien. Je suis désolée pour ce léger incident. Je promets d’éviter ces désagréments à l’avenir. Continuez la fête, je vous laisse tranquille.

Saya leva les mains en l’air dans un geste pour rassurer l’audience. Alors que la foule la remercia et reprit une ambiance détendue, la militaire tendit son bras vers la rousse. Elle fut ravie par l’effort et le courage de cette aventurière d’apparence solitaire et peu formée en combat physique. Une idée germa dans son esprit. La nuit ne faisait que commencer, la voilà donc dans son élément et apte à offrir un coup de pouce à sa partenaire de danse.

- Je m’appelle Saya, caporale de la Marine. Je constate que tu as ce désir de te battre mais que l’expérience te fait défaut. Nul besoin d’en avoir honte, j’ai moi-même eu à traverser cette étape.

Elle l’aida donc à se relever du sol. D’une inspection expéditive du regard, elle jugea la femme en bonne état ni blessure. Une bonne chose pour ce que Saya lui proposa par la suite. Car d’un geste elle l’invita à la suivre dehors, loin des natifs de l’île pour marche ensemble dans un coin isolé avec l’un des massifs rochers les couvrant de toute attention indiscrète. L’air frais de la nuit couvrait sa peau d’un agréable voile la faisant sourire avec délicatesse. Sa main serra celle de son interlocutrice pour ensuite la relâcher. Saya tourna le visage vers Nana pour lui faire une grimace coquine avec la langue.

- Voilà ce que je pense : pour devenir de bonnes amies, nous allons nous battre. Sois prête, parce que cette nuit est trop superbe pour que je m’endorme. On va donc se taper dessus jusqu’à l’aube. Tu es d’accord, adorable rouquine ?

C’était une offre audacieuse. Si soudaine, elle-même se surprit à le dire de façon fluide. Mais avec que quelques heures devant soi, la place pour la discussion était trop minime. De plus, la solitude de l’aventurière, ça devait se briser d’une différente manière qu’une bière ou un thé au clair de lune. Sous le couvert des étoiles, ses yeux de rubis étincellent. Saya était sérieuse avec ses paroles. Ironiquement elle rajouta avec un fou rire:

-Si tu refuses, je viendrai t’embrasser comme une amoureuse.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Le début d'une Strange amitié (ft. Strange D Nana)   Dim 19 Juin - 11:24

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17976

Navigation
Doriki:
3582/6000  (3582/6000)
Fruit du Démon: Sang



- L'histoire débute -



Il y avait de quoi être surpris. D'un coup tout un groupe de marine entrait dans la taverne, les armes pointés dans ma direction. Autant vous avouez que j'étais difficilement à l'aise, moi qui voulait éviter les ennuies, surtout avec la justice. Pas envie que mes retrouvailles avec lui se fasse derrière des barreaux, d'ailleurs je doutais qu'il viendrait me voir si jamais je me faisais arrêter. Fort heureusement ce n'était pas pour moi, en même temps je ne voyais pas ce que j'avais bien pu faire de mal si ce n'était trop boire, et encore, était-ce réellement un crime tant que j'étais pas en état d'ébriété avancé ? Mais malheureusement ils étaient là pour la personne derrière moi qui eut la charmante idée de faire de moi une demoiselle en détresse. Super, ça donnait vraiment envie de parcourir les mers à la recherche de la grande aventure tien... j'étais dégoutée. Le manque de chance total, et dire qu'en chemin un type m'avait dit que la volonté du D était un bon présage et qu'il m'apporterait de grande chose. Oui bah il m'apportait que des ennuis ! Il aurait jamais pu être diseuse de bonne aventure lui !

Cependant je n'avais pas envie de céder au destin, je ne voulais pas rester là, faiblement au prise dans ses bras comme un vulgaire otage. Il en était hors de question. Quelle honte cela serait pour moi, après avoir survécu à un génocide, je ne pourrai pu regarder ses morts en face, ni même lui, si j restais là, à ne rien faire tandis qu'un bandit m'utilisait pour parvenir à ses fins. Certes je n'étais pas très forte mais ce n'était pas une raison pour jouer les femme en détresse. Puis je fini à terre, le regardant avec plein de colère près à le mordre à la gorge si j'avais la force de le faire, par chance la jeune femme avec moi me vient en aide, si seulement j'avais autant de force. J'aimerai tant pouvoir faire la même chose. Il pu ainsi se faire arrêter en tout tranquillité ou presque. Mais au moins c'était un problème en moins pour elles, Saya s'excusa, c'était stupide elle n'y était pour rien, à moins qu'elle n'ait demander à l'autre de m'agresser ou qu'elle l'avait volontairement laisser s'enfuir pour qu'il puisse se retrouver ici. Donc elle était de la marine.

L'ambiance revient assez rapidement au beau fixe, à croire que ce genre d'altercation arrivait suffisamment régulièrement pour ne pas s'y attarder plus longtemps. C'était surprenant. Il faut avouer aussi qu'aucune vie n'avait été perdu, ni même de sang couler. Soudain je réalisais qu'elle me tendait la main, trouvait-elle que j'avais besoin d'aide pour me lever ? C'était vexant, mais en même temps ne rien faire pourrait la vexer. En tout cas elle tapa juste, j'avais effectivement aucune expérience, sauf si le vide silencieux pouvait être considérer comme un partenaire digne de se nom.

« Malheureusement... Je n'ai jamais pu m'entrainer comme je le désirai, c'est si frustrant. »

Elle m'invita alors à la suivre dehors, loin de l'ambiance de la taverne. Il faisait nuit et l'air était frai, mais grâce aux étoiles on y voyait bien. Là, loin des regards grâce à un massifs de roche, le plus étonnant dans l'histoire était qu'elle me tenait la main. Une proximité qui ne faisait que m'intriguer, moi qui n'avait été proche que d'une seule personne et pourtant nous étions séparés. Cela me perturbait grandement sans que je ne montre quoique se soit, ne sachant comment réagir face à tout cela. Chaque fois je la regardais surprise, sans pour autant être mal à l'aise.

« Hein ? C'est comme cela qu'on fait pour devenir bonnes amies ? » Oui car... J'en avais jamais eu, et quand bien même j'en aurai eu une, cela remontait à bien trop longtemps, dans la période de la douce enfance. « Et bien d'accord... Je veux bien essayer mais cela ira ? »

Cela m faisait bizarre de devoir la taper, rien que le fait de taper quelqu'un sans animosité m'était étrange. Mais s'il le fallait... De tout façon j'avais besoin de m'entrainer alors pourquoi hésiter ? Je me mis ainsi en position de garde, déterminer à faire de mon mieux. Il le fallait pour la suite des évènements qui me restaient à venir.

« Hein ?! Tu... Tu... ?! »

Soudain j'étais devenue rouge à cette idée ! Non mais vraiment ! Je secouais vivement la tête avant de reprendre contenance et me mettre en position, attendant qu'elle soit prête également pour me jeter sur elle.

[Le baiser ne pourra jamais arriver, puisqu'elle a déjà eut son premier baiser et qu'il arrive après ce RP]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Le début d'une Strange amitié (ft. Strange D Nana)   Mer 31 Aoû - 16:34

Caïcos SayaLieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 98

Navigation
Doriki:
1256/6000  (1256/6000)
Fruit du Démon: Hoshi Hoshi no mi / Fruit étoilé

Saya la voyait comme une demoiselle avec un manque de formation en combat. À ce niveau du parcours de la dangereuse mer de Grandline, qui en elle-même est moins pire que le Nouveau Monde, l’inadaptation à ses multitudes de dangers était une faute potentiellement fatale. La savoir autodidacte poussait la militaire à prendre des responsabilités. Son service au sein des Marines n’incluaient les formations expéditives au combat mais c’était son jour de congé et voilà ! Qu’elle fasse ce qu’elle veut surtout que la rousse était une présence acceptable à garder proche de soi. Peut-être que la surprise sur son visage donnait un plaisir inavoué à la soldat. Des visiteurs peuvent parfois être des voyous ou des criminels en exil. Il fut improbable que celle-ci soit de cette catégorie.

Le fait de se montrer familière n’avait rien d’un acte instantané. Même dans son état la plus joyeux, Saya savait montrer de la retenue et du respect. Mais avec cette mystérieuse voyageuse, elle disait que des gestes affectifs et amicaux aideraient à lui donner confiance, surtout si l’intention de se battre allait se concrétiser. Et à entendre la confirmation de la belle rousse sur son inexpérience au combat, plus un doute se formait dans l’esprit de la caporale. La nouvelle réaction de la femme la fit rigoler comme si une blague très drôle était réussite. Sauf qu’il n’y avait aucune plaisanterie dans ses propos. Saya se retourna pour se tenir face à son interlocutrice, yeux braqués sur les siennes en signe d’une réponse honnête et sans détour.


- J’ai connu une amie dans la Marine des mois après mes premières séances d’entraînement, endurance et tout le paquet. Elle me disait que se battre révèle le caractère, bref, toute la personne devant soi. Pas de cachette. Disons qu’elle m’a bien convertie.

Cette petite bagarre amicale avait révélée sa personnalité un peu timide et sa patience pour prendre l’adversaire avec le maximum de prudence. Se battre comme un stratège, offrant un portrait plus facile à décortiquer. Alors Saya hocha un gros oui de la tête à la question de Nana. Si cette voyageuse voulait une formation adéquate, elle devait se découvrir à travers les poings.

La « menace » du baiser sur les lèvres mit la rousse dans l’embarras, mais juste assez pour ensuite se placer en position. Les jeux étaient faits ! Saya prit son arme de combat le bâton en acier et le plaça au sol. Pas besoin de l’utiliser si l’adversaire n’utiliserait que ses poings. À son tour elle plia les genoux et ferme ses poings. Elle fit exprès pour attendre de longues secondes pour tester la patience de son adversaire. Le vent soufflait et balayait leurs chevelures.


- Dit-toi que la précipitation ne sert qu’à te conduire à une perte probable. Certes il faut des répliques rapides mais aussi passion et méthode.

Saya fit les premiers pas jusqu’à accélérer sa marche et enfin sprinter vers l’adversaire en braquant son attention sur le corps. Elle jugea de sa pose pour donner le premier coup direct qui essentiellement voulait la contraindre à esquiver sur le côté. Elle sautilla pour se positionner contre la femme et ainsi affliger un coup du genou. Elle voulait lui montrer qu’un coup bien précis entraînait une réaction propice à un enchaînement et que cela pourrait renverser la rousse contre le sol après un jeu de jambe qui en suivit.

- Il faut voir au-delà de l’attaque initiale. Tu peux surprendre un adversaire une fois mais il ne faut pas lâcher prise. Vas-y, tente quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Le début d'une Strange amitié (ft. Strange D Nana)   Lun 26 Sep - 19:15

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17976

Navigation
Doriki:
3582/6000  (3582/6000)
Fruit du Démon: Sang



- L'histoire débute -



Grand Line était décidément une étape bien trop grande pour moi, je ne savais pas ce qui m'avait prit de m'y rendre si précipitamment. La vague de folie qui avait pousser un autre garçon de l'île à partir et qui avait eut une grande carrière de pirate ? Mais j'aimais pas les pirates alors pourquoi ? Pour le voir lui, je le savais bien, et l'envie de liberté de ce jeune garçon m'avait motivé à faire de même, mais au final, j'avais plus l'impression d'être un boulet inutile qu'autre chose. Qu'est-ce que ça sera lorsque je l'aurai en face de moi ? Lui qui partait en mission, je ne savais même pas où le trouver... Et maintenant que j'étais si près du but, j'avais presque peur d'y arriver.

Mais cette femme en face de moi, cette marine semblait tout le contraire, forte, confiante, elle savait où elle allait, elle ne semblait pas douter. Réussirai-je à moi aussi me sentir aussi forte ? Peut-être qu'être dans les rangs de la marine aidait aussi, j'admirais les marines, certains faisaient des erreurs, mais quel homme n'en faisait pas ? Quand on se dit qu'un simple citoyen pouvait devenir un tueur en série, pourquoi s'étonner qu'un marine transgresse parfois les lois ? Certes ils étaient censé représenté la justice, mais si nous étions tous de bon citoyen, nous n'en aurions pas besoin. Ils protégeaient les innocents, et pour cela je les trouvais admirables, un peu comme la garde royale de mon île natale.

« Se battre révèle le caractère d'une personne ? Mais je ne sais pas me battre... Je ne dois pas avoir beaucoup de caractère... Mais j'aimerai vraiment devenir plus forte... Savoir me défendre, pourquoi affronter la vie sur Grand Line... »

Elle m'avait un peu déconcerté en se mettant à rire, mais sa réponse m'avait intrigué. On pouvait voir le caractère d'une personne ne le voyant se battre ? Je l'avais vu se battre tellement de fois... Était-ce alors ça son caractère ? Ce qu'on voyait lorsqu'il brandissait son épée ? Il n'y avait que peu de différence avec ce qu'il était d'ordinaire. J'étais alors prête à l'affrontement, un peu mal à l'aise, mais tout de même déterminer à essayer pour progresser ne serais-ce que d'un seul pas. Enfin facile à dire, avec la suite de sa phrase j'étais totalement gênée, à croire que j'étais trop pudique sur le sujet. On se rendait pas compte comme moi ça me perturbait, j'avais aucune éducation dans se domaine, alors j'étais pas prête d'être à l'aise avec ça ! Pourquoi tenait-elle tant à m'embarrasser de la sorte ? C'était mesquin ! Puis je la vis poser son arme, ouf, j'aurai eut bien du mal, et surtout très mal, face à ça ! Je me remis alors en position prête à recevoir sa première attaque, car moi je n'osais pas encore y aller...

« Mieux vaut attendre donc de voir comment va réagir l'adversaire ? De la méthode... Il me faudra des années pour réussir à en avoir aussi bien que toi ! »

Elle pendant combien de temps s'était-elle entrainée ? Moi en m'entrainant seule sans adversaire je n'étais pas bien douée. Puis elle fonça vers moi, je me mis en position pour parer son premier coup, puis soudain mon cœur sembla louper un battement, je la vis dévier pour un coup avec le genoux. C'était quoi ça ? Cette sensation étrange qui me prenait aux tripes ? Pas le temps d'y réfléchir plus longtemps que ce que j'avais pré-sentit arriva et je fini sur le sol, les yeux grands ouverts de surprise avant de me redresser en secouant la tête. Je ne comprenais pas ce que je venais de vivre, ça m'était déjà arrivé une fois par le passé, j'avais cru que c'était rien, mais c'était troublant que ça recommence de nouveau.

« Hein ? … Euh oui, oui... Je crois voir ce que tu veux dire... Je vais essayer... »

Sauf que j'étais bien moins doué qu'elle qui avait l'habitude de se battre et avait du s'entrainer intensivement des jours durant avec toute une formation militaire derrière. J'avais absolument aucune idée de comment la surprendre ! Toute fois, j'essayais quand même de réfléchir à une tactique. Fermant les yeux un instant une idée me vint, je me dirigeai alors vers elle pour un coup de coude, mais dans son esquive, je lui fis un croche pied pour la basculer en arrière et de mon autre main, l'y plonger plus vite, sans être sûre que ma manœuvre réussisse.

« Quelque chose dans ce genre là ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [FB] Le début d'une Strange amitié (ft. Strange D Nana)   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Le début d'une Strange amitié (ft. Strange D Nana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» * Strange Scotland •• Time OF Maraudeurs
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» ce merveilleux mot Amitié
» Peut-être le début d'une nouvelle amitié... [PV Nuage De Pie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Banaro-