AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Envie de foutre la merde [Angela-Saya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Envie de foutre la merde [Angela-Saya]   Sam 28 Mai - 0:24

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2046

Navigation
Doriki:
3583/6000  (3583/6000)
Fruit du Démon: -



   
ENVIE DE FOUTRE LA MERDE ▬ PV Angela


Marde était un con, c'était un fait, sauf que là, il poussait vraiment la connerie super loin ! Durant la dernière bataille, non seulement on avait faillit se noyer mais en plus il avait laisser l'arme antique là-bas ! Putain le boulet ! Une chance que je me sois fait une Amazone au passage, sinon ça aurait été vraiment une mission de merde, avec l'autre homme acide qui préfère fuir plutôt que prendre le risque de mourir noyé en m'affrontant. Quel con lui aussi. Oui j'étais contrarié, je m'étais qu'une Kuja, j'avais bu la tasse, tout ça pour des prunes. J'aime pas les prunes. Enfin il y avait quand même du bon, aucun révolutionnaire n'avait été présent, ainsi je n'avais pu être vu. Merci les funérailles de Sabo ! Même mort, il était utile, c'était pas comme mon chef actuel... Bon ça me faisait vraiment chier pour le gosse, faut pas croire que je sois totalement dénué de cœur.

Et puis voilà, dans tout ça, ce crétin c'était dit que ça serait sympa d'avoir l'autre dans nos rangs ! C'était là qu'on voyait qu'il était con le grand gourou. Il avait pas soumis Hancock, comprenait vraiment rien à la vie lui. Cette gonzesse puait la traitrise ! Déjà elle trahissait le Gouvernement Mondial, mais même sa propre tribu ! Dans le genre connasse on faisait difficilement mieux. Et lui croyait qu'on aurait envie de travailler main dans la main avec ça ? Pas question que je touche la main d'une meuf qui pourrait l'utiliser pour me planté un couteau dans le dos. Sérieux, il se foutait de notre gueule. Dieu merci certain d'entre nous avait encore des principes. Non mais il croyait quoi lui ? Que c'était une bonne chienne fidèle ? Si elle l'était, je me faisais prêtre ! Déjà qu'elle semblait passer de femme puissante à femme stupide, si c'était pour finir loque, et pour un abrutit en plus, moi je croyais plus en rien.

▬ Mais putain ! C'est une belle occasion ! On se dégourdit les jambes et en plus on fait parler de nous ! Allez faite pas chier et on va s'amuser !


Ce fut donc très énervé que sur un navire de guerre, qu'avec Angela -qui m'avait rejoint comme toujours maintenant qu'elle était rétablit, et d'autre membre du Tartaros moins con que la moyenne, et ayant un rôle dans l'organisation plus ou moins important, on tenait une réunion. Cela faisait longtemps qu'on avait rien fait, enfin non, il y avait eut la fameuse bataille où on avait survécu grâce à une grotte profonde. C'était il y a peu de temps certes, mais j'avais besoin de me défouler à causes de toutes ses histoires ! Mais l'autre grognasse ne semblait pas très motivé. Putain j'allais exploser à force !

▬ Alors pour venir me faire chier dans mon lit c'est bon, mais pour aller s'amuser avec moi et faire chier le Gouvernement Mondial y'a plus personne ?!


Grand silence... Quoi ? Ils étaient pas tous au courant qu'elle venait me rejoindre pour que je la saute ? Ou bien à force de frapper du poing sur la table ils étaient impressionnés par sa qualité ou redoutaient-ils que j'en balance un par le hublot pour apaiser mes nerfs deux minutes ? En plus c'était le plan : Moon Sea était dirigé par une reine, histoire de bien montrer qu'Hancock on s'en branle, et en plus cela voulait dire que l'île était lié aux Dragons Célestes. Du coup c'était juste géniale de foutre un peu la merde sur une de leur ancienne propriété non ? Et puis avec les journaux qui parlaient plus des morts que de nous... On reviendrait un peu sur le devant de la scène. J'aimais pas être dans l'ombre.

▬ D'ailleurs l'autre grognasse a pas une alliée qui est originaire de cette île ? On pourrait même la faire affronter sa terre natale !


J'aimais bien mettre les gens aux pieds du mur. Tu veux t'associer à nous ? Prouve le, bute ta famille, tes amis, la terre qui t'a vu naitre.

© By Halloween sur Never-Utopia


Dernière édition par Narcisse Judal le Dim 24 Juil - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Envie de foutre la merde [Angela-Saya]   Sam 28 Mai - 8:25

Dimaria KiiroPeluche de l'armée/ CP3
Peluche de l'armée/ CP3
avatar

Messages : 1168

Navigation
Doriki:
375/6000  (375/6000)
Fruit du Démon: Neko-Neko No Mi : modèle lion





Le retour du duo




Cela faisait plus d’une semaine qu’Angela avait retrouvé les survivants de l’organisation après l’importante bataille qui avait eu lieu sur l’île des tempêtes. La bleuté avait parcouru une longue distance dans le but de retrouver les quelques partenaires qu’elle estimait réellement. Au début des retrouvailles, tout semblait parfait. Du moins jusqu’à ce que Judal commence à faire des siennes, comme à son habitude. Le brun hurlait à qui voulait l’entendre qu’il était contre l’alliance imposée par Marde avec Hancock. Qui plus est, cette dernière avait conclu une sorte d’alliance avec une Marine et Judal sentait la traitrise un jour où l’autre. Pour le coup, la chef des armées ne pouvait pas lui donner tort.

Pourtant, Judal était comme un chien. Il aboyait, mais ne mordait pas. Du moins, c’est ce qu’elle pensait jusqu’au fameux jour où, alors qu’elle était dans le lit de son amant pour dissimuler son entière virilité dans les fins fonds de son jardin secret, il lui expliquait ce qu’il avait l’intention de faire. Le problème à tout ça s’est qu’Angela écoutait a moitié tellement Judal l’envoyait au septième ciel.

C’est pourquoi, quelques jours plus tard, Judal montait une sorte de rébellion afin d’attaquer une île nommée Moon Sea. L’homme aux yeux rouges expliquait les avantages d’attaquer cette île, mais Angela ne fut pas convaincue par la légitimité de cet acte. Cependant, elle manquait de le frapper quand il clamait haut et fort qu’il la sautait et que pour ça, elle était plus que présente. La bleuté se mordait la lèvre alors que tous la regardaient avec des regards surpris.


- T’es un enfoiré Judal. Tu n’étais pas obligé de dire que tu me prenais presque tous les soirs. C’est bas de ta part.

Elle l’écoutait parler encore un moment, mais une chose étrange se passait dans son corps de meurtrière. Les battements de son cœur se firent de plus en plus bruyants. Au fur et à mesure que Judal parlait de meurtres, de sang et de cadavre, Angela devenait excité et presque incontrôlable dans le plan du désir charnel. Son esprit craquait finalement, laissant place à l’Angela sadique à souhait. Avec un immense sourire, la tueuse vêtue de blanc s’approchait de son homme pour lui tourner autour.

- Une idée vraiment intéressante, ça Judal. Comme quoi, ton cerveau ne se trouve pas que dans ton caleçon. Je payerai cher pour voir cette gamine tuer sa propre famille. Ho rien que d’y penser, j’en suis déjà toute mouillée.

Elle serrait les jambes tout en tremblant et acceptait de venir avec son partenaire pour commettre un massacre sanglant. Une fois seuls, Angela continuait de lui tourner autour, avant de grimper sur la table pour l’inviter à la prendre.

- Tu ne veux pas profiter un peu de moi ? Penser à toutes ces pauvres personnes qui vont mourir m’ont rendu toute chose.

Elle lui fit un petit clin d’œil et attendait sa réponse, alors que les autres soldats se préparaient pour la mission.

- Mais que l’on soit bien d’accord Judal. La reine de l’île est pour moi. Je veux la détruire, la torturer et en faire mon esclave. Si tu me refuses ce droit, je ne viens pas avec toi. Marché conclu ?
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Envie de foutre la merde [Angela-Saya]   Dim 29 Mai - 22:52

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2046

Navigation
Doriki:
3583/6000  (3583/6000)
Fruit du Démon: -



   
ENVIE DE FOUTRE LA MERDE ▬ PV Angela


Franchement si c'était pour nous imposer une alliance, Marde aurait pu faire l'effort de mourir noyé. En plus avec son fruit du démon, il avait même pas besoin de faire des efforts pour ça, il se foutait dans la flotte et hop là ! Il était mort. Non mais sérieux ! Mais non, monsieur voulait faire les yeux doux à l'impératrice, à croire que c'est bon, Seira existait plus. La pauvre devait mal le vivre. Non pas que je me préoccupais de ce qu'elle ressentait, mais disons que si je pouvais m'en faire une allier pour le faire chier, j'irai de bon cœur l'aider dans sa peine de cœur ! Je la soutiendrai émotionnellement et tout ce qu'il faudrait, devenant son meilleur ami de toujours. Non mais quand même, le grand patron se gênait pas pour faire de la peine à sa stupide serpillière dévouée, quand je vous dis que c'est un salaud !

Cependant j'avais appris une chose : ne jamais baiser et parler sérieusement. Car il est d'une évidence que si je pouvais faire les deux, les autres non. Quelle déception ! J'aurai pu parler avec ma bouteille de jus de papaye que j'aurai eut autant de répondant. D'accord j'étais doué, mais elle pouvait quand même faire un effort non ? Est-ce que moi je me laissais aller quand je la prenais ? Non ! Je pensais à des choses importantes ! Tss, vraiment. Du coup ne l'ayant pas convaincue du premier coup, je décidais de tout gérer tout seul, organisant un conseil, là Angela écoutera surement plus attentivement que si je suis nu. Vu qu'elle avait pas été en état de rassembler d'elle-même d'autres membres pour nous aider.



▬ Roh ça va, je suis sûr que certain l'avait remarqué, et puis c'est tout dis a dit presque tout les soirs et ce que je te faisais, pas moi. Donc te plaint pas ma vieille.




Non mais sérieux c'était quoi ça ?! C'est elle qui grossissait l'information et c'était moi l'enfoiré ? J'ai juste dis qu'elle était venue me faire chier dans mon lit ! D'une cela voulait pas forcément dire que je la prenais et de deux, ça avait très bien pu n'arriver qu'une seule fois. Donc elle se grillait toute seule, c'était elle qui disait qu'elle était une fille facile, moi j'ai rien dis. Cette fille était stupide et se permettait de m'insulter, sérieusement où va le monde ? En plus en quoi c'était bas ? Qu'est-ce que ça pouvait faire que ça arrivait hein ? Déjà elle était pas la seule ici présente que j'avais eu dans mon lit, et au pire, ils seraient juste surpris vu la haine qu'on éprouvait normalement l'un pour l'autre. Puis j'arquais un sourcil, visiblement j'avais réussi à convaincre Angela.



▬ Bon et bien on est d'accord ? On la fait venir pour qu'elle nous aide à détruire son île natale, on ira bien jusqu'où vont leur alliance quand on la forcera à tuer ses parents et s'en prendre à sa propre impératrice, en espérant que les forces de la marine n'arrive pas trop rapidement.




Car il était certain qu'ils viendront pour défendre ce bout de royaume lunaire. Non mais qui voudrait qu'un tas de cailloux sérieux ? Une île qui n'était pas fleuris moi je m'en battais royalement le coquillard avec une babouche. Maintenant que la terrible Angela était revenue, peut-être qu'on motiverait encore plus les troupes, je devrais me noter que parler de ça la rendait dans son état normal auquel j'étais habitué, car rien à faire, l'autre me faisait parfois peur. De toute façon les deux m'insultaient, un jour je craquerai et je l'étranglerai.



▬ Après m'avoir insulté tu pense que je vais te faire plaisir ? Tu me connais mal. Et puis c'est vraiment pas le genre de chose auquel je pense quand je le fais.




Je pensais à bien d'autre personne. La prendre devant les gens ne me dérangeais absolument pas, j'étais pas particulièrement pudique, ou sur d'autre chose, mais j'aimais pas qu'on me parlait mal, d'autre avait perdu leurs dents pour moins que ça. Elle pouvait déjà s'exclamer heureuse que je n'ai pas levé la main sur elle après deux manque de respect à mon égard.



▬ Fait donc ce que tu veux, moi je m'en fiche, j'ai juste envie de foutre un peu le boxons et montrer mon mécontentement à l'autre crétin. Et puis j'ai envie de repousser ses idiotes au bord du gouffre, voir si vraiment elles sont d'abjectes personnes ou si finalement, face au mur, elles se débinent.




Oui j'aimais emmerder les autres aussi bien physiquement que mentalement, voir jusqu'où je pouvais les emmener, quel était leur vrai visage, jusqu'où ils étaient près à aller... ça m'amusait ! Je me sentais comme un gamin qui allait avoir un nouveau jouet. Les autres étaient entrain de se préparer, restait à savoir comment cette allié allait réagir à la nouvelle...

© By Halloween sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Envie de foutre la merde [Angela-Saya]   Lun 6 Juin - 9:01

Dimaria KiiroPeluche de l'armée/ CP3
Peluche de l'armée/ CP3
avatar

Messages : 1168

Navigation
Doriki:
375/6000  (375/6000)
Fruit du Démon: Neko-Neko No Mi : modèle lion





Envie sanglante




La bleuté battait des jambes en regardant son homme se torturer la tête au sujet du sort qu’il réservait aux habitants de Moon Sea. C’est dans ce genre de moment qu’Angela le trouvait plus que craquant et ce n’était pas l’envie de lui sauter dessus qui lui manquait. Cependant, le fait qu’il ne tente rien à son égard, alors que la chef des armées lui était offerte, la frustrait légèrement. Et ce n’était pas peu dire. S’il était possible de faire une comparaison, beaucoup diraient que la tueuse vêtue de blanc était semblable aux chutes du Niagara.

Au moins, Judal devait bien reconnaitre une chose. Angela était réellement douée pour motiver les troupes puisque l’ensemble de la milice était en train de se préparer pour l’assaut de l’île, chose qui n’était pas gagnée d’avance il y a quelques minutes. Tendrement, mais toujours avec son regard absolument meurtrier à faire frissonner n’importe qui, l’ancienne gardienne d’Impel Down fixait son partenaire en restant assise sur la table.


- Tu sais Judal, cela sera différent cette fois-ci. Nous ne sommes pas seuls et je doute fortement que les déchets composant notre armée épargnent les enfants que tu sembles chérir au plus haut point. Il risque d’y en avoir plusieurs qui vont passer l’arme à gauche.

La bleuté souriait cruellement. Elle se moquait éperdument du sort des enfants, tant qu’elle pouvait trancher des têtes affichant une expression de terreur, elle prenait son pied et rien ne comptait. L’Angela plus douce, si on pouvait parler de douceur dans ce cas, aurait eu un semblant de pitié pour le sort des bambins, mais l’Angela actuelle n’en n’avait strictement rien à faire.

Son regard bleuté fixait le brun et son sourire s’élargissait de plus en plus devant l’expression de son étalon.


- Mais je vais faire un effort pour toi. Je te promets de limiter un maximum les pertes. Après tout, tu m’autorises à réduire cette pute de reine à l’état d’animal. Je te dois bien une faveur en échange.

La porte de la cabine s’ouvrait et un soldat venait prévenir le duo sanguinaire que l’île serait en vue d’ici une bonne vingtaine de minutes. Angela en profitait pour faire circuler l’ordre d’épargner les têtes blondes dans la toute première jeunesse et, une fois seule avec Judal, la bleuté reportait son attention sur lui.

- J’ai une question. Pourquoi tu as autant la haine en ce moment Judal ? Je sais bien que tu ne portes pas le patron dans ton cœur, mais j’étais loin d’imaginer que tu irais jusqu’à t’en prendre directement à son pouvoir. Serait-ce une approche pour m’avoir ? Après tout, tu sais très bien que j’aime les hommes ayant du pouvoir.

La tueuse psychopathe souriait et, d’un geste, enlevait sa culotte pour la jeter au loin, s’offrant toujours plus à son partenaire de mission. Il devrait le savoir pourtant. Durant leurs jeux nocturnes, c’était une troisième Angela qui naissait et c’était, sans doute possible, la plus soumise et docile possible.

Trente minutes après, Angela se trouvait sur le pont et regardait Moon Sea apparaitre au loin, un immense sourire s’affichant sur son visage. Le carnage allait débuter.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Envie de foutre la merde [Angela-Saya]   Dim 19 Juin - 12:39

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2046

Navigation
Doriki:
3583/6000  (3583/6000)
Fruit du Démon: -



   
ENVIE DE FOUTRE LA MERDE ▬ PV Angela









Dans mon plan il n'y avait pas que Moon Sea et son impératrice que je voulais faire chier, même si le message était fort. C'était aussi Marde que j'avais envie d'emmerder un peu. De toute façon qu'est-ce qu'il pourrait bien me faire hein ? Me punir ? Oh que j'avais peur ! Me bannir et prendre le risque de créer de conflit trop important alors que l'arme antique n'avait pas été de nouveau récupéré ? Et puis si cela se trouvait, il allait adorer l'initiative, ça l'amuserait peut-être cet enfant pourri gâté. Qu'il reste sur son trône de toc, nous on allait le divertir, alors qu'il se prépare à voir ce dont on était capable sans qu'il soit dernière nous à nous imposer des missions, et qu'il comprenne que notre avis est important.

J'essayais de réfléchir à comment emmerder au mieux cette nouvelle allié, cette traitresse de la marine. Dire que j'avais également été marine... Mais plutôt que de les trahir -j'avais un certain sens de l'honneur tout de même, je m'étais tiré. Bon j'avais rejoint la révolution ce n'était pas mieux, mais j'avais fait des démarches pour partir, avec un certain gros doigt d'honneur mais au moins j'avais été dans ce qui étaient les règles. À son sens, ou sinon j'avais une grosse capacité de déformer la réalité encore mieux que Marde, sauf si celui-ci avait modifier des souvenirs en moi et que je ne m'en soit jamais rendu compte... Hum... Cela me ferait bien chier d'ailleurs...



▬ La ferme ! Je sais très bien que ça sera différent cette fois-ci ! Je cherche justement un moyen de palier à ce problème !!! Il faut que je trouve une solution pour tous les épargner... Tss... 




Il était pas question qu'ils meurent, comment pourrais-je me regarder en face après si j'étais responsable de leur mort ? Déjà que j'allais causer la mort de plusieurs civil ! Si Dragon et les autres me voyaient... Je les décevrais grandement, lui aussi me jugerait sans doute. Enfin depuis presque trois ans, ils devaient tous me croire mort, et ça serait bien mieux ainsi. Je jetais un regard noir à son cruel sourire, si seulement je pouvais le lui arracher, lui attraper la mâchoire d'un coup, et la broyer sous mes doigts, arrachant la peau flottante sans plus rien pour la soutenir... Oh que j'en avais envie là, lui faire payer cette fente sur son visage alors qu'on parlait de mort si jeune, seul être que je protégeais.



▬ Touche en un seul, et je te jure que je te le ferai payer au centuple... Et après tu t'étonne que je ne te l'aurais jamais confier, ça me fait bien rire ! 




Elle était prête à tuer des enfants, juste à limité les pertes comme elle disait si bien, mais elle aurait voulu Amaryllis ? Elle ne se rendait même pas compte à quel point elle n'était ni faite pour être mère, ni même avoir la garde d'une enfant. Je ne prétendais pas le pouvoir pour autant. Enfin je n'avais pas pu m'égosiller, un soldat arriva nous prévenir que nous étions bientôt arrivé. J'entendis ensuite Angela demander à ce que les morveux soient épargnés, et ça me soulageait grandement. Est-ce qu'elle serait sincère ? C'était ce qui me restait à savoir... Nous verrons cela sur place.



▬ Hum ? J'en sais rien, c'est comme ça c'est tout. Je ne sais pas toujours pourquoi j'agis de tel façon, et honnêtement je m'en pose pas la question. Mais ouai ! Là j'ai bien envie de l'emmerder notre grand gourou ! AHAHAHAH ! 




Et je riais de plus belle, amusé à l'idée de foutre la merde. J'avais pas trop compris son idée comme quoi je faisais ça pour l'avoir mais bon, si ça lui plaisait elle pouvait bien s'imaginer ce qu'elle voulait ! Bien trop amusé par ce qui allait se préparer, je n'en avais que faire des sentiments des autres, j'avais attraper Angela avec force pour l'étaler sur la table, la prenant comme un chef barbare prendrait la fille du village conquit. Il n'y avait aucune délicatesse, juste de la brutalité sauvage cause par l'excitation de ce qui allait se passer ensuite, à croire que j'évacuais tout sans me rendre compte de ce que j'étais entrain de lui faire subir.

Une fois fini j'observais l'horizon, l'île se rapprochait de plus en plus, il nous restait plus que la nouvelle recrut Saya, pour la pousser au massacre de sa propre île natale, des valeurs qu'elle avait défendu depuis toujours. Oh oui, comme j'avais envie de la voir là, massacrer sa propre famille ! La plonger dans la folie ! La voir renier tout ce qu'elle avait connu tout ça pour une simple impératrice déchut qui avait elle-même sacrifié sa propre île ! J'étais hilare intérieurement de tant de stupidité !



▬ J'ai hâte ! Tellement hâte de voir notre petite Saya détruire tout ! La voir appeurer devant l'attrocité qu'elle sera obligé de commettre ! Oh Angela je veux tellement voir l'expression de son visage !




J'avais peut-être de gros moment de crise de folie.

© By Halloween sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Envie de foutre la merde [Angela-Saya]   Mer 29 Juin - 17:13

Dimaria KiiroPeluche de l'armée/ CP3
Peluche de l'armée/ CP3
avatar

Messages : 1168

Navigation
Doriki:
375/6000  (375/6000)
Fruit du Démon: Neko-Neko No Mi : modèle lion





Red Moon Sea




Les yeux glacials de la bleuté fixaient la vaste étendue de terre qui se dessinait à l’horizon. Quelques lumières naissaient sur la surface sombre de Moon Sea, symbole que le soleil, chaud et réconfortant, commençait à rejoindre son lit pour laisser place à la lune qui elle était bien plus glaciale. Un large sourire élargissait le visage de la chef des armées lorsqu’elle pensait à l’ironie de la scène. Une île ayant une forte liaison avec la lune trouverait la destruction sous les rayons de cette dernière. Il y avait de quoi rire, mais Angela préférait s’abstenir de faire le moindre commentaire.

Les navires fendaient l’eau dans un profond silence, comme si le monde venait d’arrêter de tourner. Seul Judal montrait des signes d’excitations palpables en criant haut et fort qu’il désirait voir Saya dans le feu de l’action pour qu’elle montre son allégeance à la cause du grand patron. Une idée qui était très séduisante, la bleuté devait bien le reconnaitre. Sachant que la petite était dans les parages, sans doute pour une mission quelconque, elle lui avait donné l’ordre de venir dans les plus brefs délais.

Une fois la communication coupée, Angela s’approchait de son homme avant de se tenir à ses côtés et de prendre la parole.


- Tu penses qu’ils ont des guerriers dignes de nous Judal ? J’aimerais avoir un peu de résistance cette fois. Juste pour m’amuser, ne serait-ce qu’un peu. Une chose est certaine en tout cas, ils ne doivent pas s’attendre à une attaque comme celle-ci.

Les navires jetèrent enfin l’ancre dans une petite crique et l’armée des enfers débarquait enfin. La tueuse vêtue de blanc donnait les dernières instructions avant d’envoyer tout ce beau monde au combat, le sourire aux lèvres. Quand elle rejoignait le champ de bataille, ses hommes avaient déjà bien réduit le nombre d’habitant vu le nombre de corps découpés. C’est bien simple, il y avait tellement de membres tranchés qu’un puzzle géant pouvait être organisé.

Angela regardait les habitants se faire massacrer avant d’ajuster sa casquette et de regarder son homme pour lui faire un petit signe de tête, lui signalant qu’elle allait commencer à tuer sans la moindre retenue. Et c’est ce que la belle fit sans broncher. Bien vite, le sang souillait sa lame ainsi que sa tenue blanche.

Dans l’ivresse du combat, elle se retrouvait éloignée de son partenaire, mais cela ne l’inquiétait pas plus que cela dans le sens où Judal n’aurait pas besoin d’elle. De toute façon, ils avaient convenu de se retrouver devant le palais pour réduire cette reine à l’état d’esclave ou dans une condition moindre à celle des humains. Cette pensée la fit sourire, alors qu’elle tuait une femme enceinte sans la moindre pitié, mais elle fut arrachée de ces dernières quand un homme lui égratignait la joue. N’ayant rien vu venir, la bleuté touchait sa plaie et regardait son propre sang avant d’éclater de rire. Un rire sinistre à faire froid dans le dos.


- T’es pas mauvais dis donc. Cette île de merde envoie enfin la garde royale pour défendre ses habitants ? Cela tombe bien, je voulais m’amuser encore un peu plus.

En effet, tout autour d’elle se trouvait plusieurs chevaliers armés. Il y aurait au moins un peu de résistance avant de passer au grand final.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Envie de foutre la merde [Angela-Saya]   Ven 1 Juil - 0:10

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2046

Navigation
Doriki:
3583/6000  (3583/6000)
Fruit du Démon: -



   
ENVIE DE FOUTRE LA MERDE ▬ PV Angela








Je venais de voir l'une des îles les plus moches qu'il m'ait été donné de voir. Sérieusement, c'était quoi ça ? On dirait une île lunaire, on était sur terre pas sur la lune en ce bas monde ! Non mais c'était laid ! De la roche encore et toujours de la roche ! Et mes petites fleurs ? Et mes arbres fruitiers ? Non mais c'était juste horrible ! Un cadavre serait plus accueillant que cette île je vous jure ! On pourrait croire que c'est la terre des morts vivants... Et ce soleil... Tellement... inexistant... On avait bien fait de foutre notre merde ici, ça cassait pas trois pattes à un canard. Qui regretterait un gros cailloux tout moisi ? Personne. Ah si, le Dragon Céleste qui en était le digne propriétaire. Mais bon, a mon avis au final, on allait surtout lui rendre service, car quand on voyait d'autre île, c'était vraiment la honte d'avoir un tel lopin de terre.

Il y avait bien qu'Angela pour se marier à ce paysage, moi ça m'allait pas au teint, enfin si tout m'allait, mais j'aimais juste pas. En plus les maisons n'étaient pas des plus apparente, fallait débusquer les lapins et j'avais pas que ça à foutre. Pourquoi j'avais utiliser la dynamite au Quartier Général moi avant qu'il ne saute ? J'aurai dû en garder pour ici et jouer à chasse la taupe avec les villageois. Ah oui merde, les chiards. Bordel mais pourquoi dans un monde où la piraterie régnait en maitre, les gens se reproduisaient comme des lapins pour offrir un avenir funeste à leurs morveux ? Les parents étaient sadiques à se point ? Ils savaient les pourcentages de gens heureux et ayant un passés joyeux dans le monde ou ils étaient tout simplement con ? Très con.



▬ Des guerriers dignes de nous ? Tu rigole ma grande ! Impossible ! À la rigueur des amuses bouches qui tiennent aux corps mais pas plus. Quoique, on parle d'impératrice, donc cette île était avant sous le contrôle d'un Dragon Céleste, il y a moyen que l'armée qui la protège mérite le détour, mais je t'avoue que vu le paysage... Moi j'y crois pas trop. 




Je faisais une moue déçu, j'aurai voulu moi des mecs balèzes à quo péter les dents... Et puis il n'y avait pas de gros officier de la marine présent ici, faut dire qu'avec le Buster Call et l'arme Antique en liberté, ils avaient d'autre chat à fouetter qu'une île aussi ridicule. Qui se battrait pour un morceau de terre stérile sérieusement ? Si encore il avait été beau... Mon seul plaisir ici serait de voir cette nouvelle traitresse mettre à mort ses propres parents et sombrer dans la déchéance total pour n'être qu'une vermine sans honneurs, un résidu d'espèce humaine.

Au moins les bruits de fonds donnaient une ambiance agréable : bruits de corps tranchés, hurlement de tout sexe et tout âge, même si j'avais demander à ce que les enfants sont ma priorité, j'avais envie de petit serviteur, et puis fallait bien de survivant pour raconter nos massacres non ? Utilisons les gosses, qu'ils servent à autre chose que geindre ! Moi en tout cas je faisais tout pour prendre mon pieds, civils ou soldats, je m'en donnais à cœur joie, riant aux éclats et m'amusant en sautillant gaiment vers ma prochaine victime que je massacrais à coup de poing ou bien tranchait en morceaux avec mon fruit du démon. Fallait bien varier les plaisirs.




▬ Angela qu'est-ce-que tu fou ? On va au palais où quoi ? 




Je m'étais perchés sur une hauteur et je l'observais, soupirant impatient, la tronche recouvert de sang d'inconnu. J'étais un peu contrarier, parmi les victimes j'avais reconnu un soldat de la marine qui avait été un de mes camardes. Il fallait pas croire que je n'avais pas de cœur. En sautant pour la rejoindre pendant qu'elle terminait de massacrer son cher partenaire, je lâchais la moitié de corps que je tenais toujours dans ma main, surprit de voir que je me la trimballais.



▬ Bon elle arrive quand l'autre grognasse ? 




Mon sourire s'agrandit en voyant que justement, elle arrivait au loin. Mon regard se plongea en elle, la fixant jusqu'à ce qu'elle soit à notre hauteur, mes yeux rouges dans les siens.



▬ Alors ma chère Saya... Prête à réduire en charpie tes chers parents et nous aider à tuer impératrice ? 




.

© By Halloween sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Envie de foutre la merde [Angela-Saya]   Dim 3 Juil - 0:25

Caïcos SayaLieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 98

Navigation
Doriki:
1256/6000  (1256/6000)
Fruit du Démon: Hoshi Hoshi no mi / Fruit étoilé

Ce jour tant redouté arriva à l’improviste par l’entremise d’un message escargophonique. Saya Caïcos, en pactisant avec l’impératrice Hancock, s’était fait répéter à maintes reprises que cette alliance inclurait un lien perceptible avec le Tartaros. Aussi indiscutable que soit sa fidélité envers les Kujas, Tartaros restait présent en arrière-plan. Elle avait bien compris et accepter le risque. La question était surtout quand l’organisation voudra mettre à l’épreuve la nouvelle arrivante. De fait, elle avait pris ses dispositions et réglé des comptes avant de s’établir auprès de son alliée en tant que conseillère. Puis le navire du groupuscule criminel et dangereux la contacta personnellement. Des membres du cercle intime du chef ainsi qu’un équipage en route sur l’île automnale…Moon Sea. Personne n’a pu voir sa réaction lors de l’annonce. Sa voix répondit d’un oui clair à l’appel. Elle s’élança dans le ciel d’après-midi à pleine vitesse sur son étoile filante. Le plus vite que possible sans finir éjecter dans la mer. En chemin elle voyait des images du passé et de l’avenir. Ce pourquoi elle voulut devenir un Marine à l’origine, c’était pour offrir une chance à son peuple de s’endurcir et résister à une prochaine attaque de pirates ou alors de criminels. La blonde crut avoir le temps pour se préparer. Bien sûr que non, puisque ces types donneraient l’assaut d’ici une demi-heure, à mi-chemin de sa destination. Ses mains se crispèrent et son regard étincela derrière ses lunettes de voyage. Un vieux sentiment lointain remonta sur tout son corps.

Face au crépuscule, son île natale apparut à l’horizon. À cette étape de la journée, les nuages se dissipèrent pour révéler le ciel étoilé, comme à chaque soirée depuis les débuts de cette nation. Rapidement elle vit le navire étranger déjà appareillé au port de la capitale. Ils n’avaient donc pas pris la peine pour une infiltration à partir du littoral opposé. Donc, ces individus ne craindraient rien concernant cette île. Saya sourit légèrement avant d’utiliser ses pouvoirs. Une pluie d’étoiles filantes traversa le ciel pour se buter contre le palais royal sans dommage. C’était bâti solide après tout. Alors elle dut se tenir à l’écart pour observer la situation et se nourrir de ce troisième chaos au sein de la grande cité. Elle fut témoin d’une évacuation plutôt bien organisé par la population. La majeure partie assez loin de l’assaut initial de Tartaros se réfugièrent dans ce qui ressemblait des bâtiments parmi tant d’autres. Niveau défensif, les gardes se butèrent aux envahisseurs avec hargne. Loin d’être chétifs, ils résistaient aux membres d’équipages de base. Pas suffisant pour arrêter les deux principaux responsables de cette prise de la capitale. Voir les premières victimes malchanceuses faisait mal dans sa poitrine. Mais Saya jugea les deux types avec une froideur et une attention minutieuse. Des assoiffés de sang, des barbares, de pauvres âmes ayant besoin de ce plaisir qu’était la guerre et la mort. Renverser le gouvernement mondial ne suffisait pas pour eux, alors ils tombèrent aussi bas dans leur ivresse.

Alors elle attendit malgré tout avec patience. Avec les rues se vidant, ils allaient finir par interrompre leur moment de festivité et prendre le palais comme cible. Ce que ferait l’équipage de la ville, en vérité, n’avait aucune importance pour Saya. Une fois au palais, sa descente s’amorça. Elle arriva aux côtés de jeune brun au regard aussi sanglant que le sien, une fois ses lunettes retirées. Même en essayant de contenir ses propres pulsions, l’écouter parler lui donna envie de braquer son doigt dans sa direction. Un coup de tir étoilé passa à quelques millimètres de son visage pour se réfugier dans l’épaule d’un grade royal tombant au sol.


- Encore faut-il les trouver. Tu penses qu’en foutant la merde ils vont ainsi se révéler ? Tu as encore beaucoup à apprendre sur comment prendre un pays d’assaut. Mais bon, je crois qu’il est temps de bien vous accueillir dans ce château comme il se doit.

Saya sourit aux soldats en position devant l’entrée qui en retour s’éclipsèrent comme lorsque le croquemitaine venait les saluer au milieu de la nuit. Cela amusait la blonde qui s’étira les bras, nonchalante. Elle observa ensuite de la cheffe des armées. La blonde la connaissait de par son nom et son rang au sein de Tartaros. C’était une surprise de la voir ici et sans cette « armée » à son commandement. De toute façon, un excès aurait été que futile devant le peu à détruire. Elle siffla par inadvertance face aux charmes d’Iwamori.

- Vraiment dommage qu’on n’aie pas le temps pour une rencontre… formelle.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Envie de foutre la merde [Angela-Saya]   Dim 3 Juil - 15:55

Dimaria KiiroPeluche de l'armée/ CP3
Peluche de l'armée/ CP3
avatar

Messages : 1168

Navigation
Doriki:
375/6000  (375/6000)
Fruit du Démon: Neko-Neko No Mi : modèle lion





Bienvenue dans le monde du désespoir.




Le massacre des chevaliers armés était bien plus rapide que prévu. En à peine, quelques minutes, la bleuté sanguinaire en avait terminé et marchait sur les corps tranchés en deux avec un mépris sans pareil. Quelques têtes brûlés essayaient de la stopper, mais firent machine arrière une fois que la mort leur tranchait le maigre fil qui les maintenait en vie. C’était d’un ennui presque mortel. Personne ne semblait capable de tenir tête, ne serait-ce que cinq misérables minutes, à la démence d’Angela. Cependant, malgré le carnage qu’elle causait, son cerveau éclairé continuait d’analyser la situation tout en remarquant que quelque chose n’allait pas.

Parmi les victimes de ce massacre, il n’y avait pas beaucoup de victimes civiles. Il y en avait, certes, mais la proportion était bien faible par rapport à la masse d’habitants se trouvant sur l’étendue de terre. La raison à tout cela était tellement évidente qu’un sourire cruel se dessinait sur le visage ensanglanté de la psychopathe.


- La petite truie. Elle se croit plus maline que moi ? Nous allons bien rigoler et nous verrons qui rigolera en dernier.

Angela venait de comprendre que Saya n’avait nullement l’intention de rentrer dans les rangs et qu’elle organisait une évacuation. Qu’à cela ne tienne. La belle bleuté avait déjà à l’esprit un moyen de la torturer pour lui faire comprendre où était sa place. Au détour d’une ruelle, Angela tombait nez à nez avec un petit garçon et une petite fille. Elle s’agenouillait doucement.

- Bonsoir les enfants. Pourriez-vous faire un petit quelque chose pour moi s’il vous plait ?

Le calme revenait sur l’île. Les hommes d’Angela étaient retournés sur le navire et venait de lever l’ancre, laissant le couple, ainsi que Saya, seuls sur l’île. Alors qu’un garde essayait de prendre la vie d’Angela, cette dernière relevait la tête quand la voix de Judal se fit entendre.

- J’arrive. Je ne manquerais cette fête pour rien au monde. Elle promet d’être sanglante et divertissante.

Angela fixait son partenaire puis la jeune femme qui se trouvait non loin. Visiblement, c’était elle la fameuse Saya qui venait de rejoindre les rangs de Marde. Ses yeux bleu ciel fixèrent la traitresse de la Marine qui se la racontait un peu trop au goût de la chef des armées.

La partenaire de Judal lui lançait un regard comme pour lui signaler que le spectacle allait débuter et, dans un bond, plaquait Saya contre le mur de toutes ses forces. Sa main gorgée de Haki écrasait la gorge de la jeune merdeuse, alors qu’un sourire sadique illuminait son visage.


- En effet, c’est dommage. Mais nous allons rattraper cette erreur n’est-ce pas Saya ? Tu me prends pour une conne ? Tu crois que je n’ai pas compris que tu venais d’organiser une évacuation massive ? C’est bien mal me connaître.

Avec cruauté, elle l’envoyait au sol et lui écrasait la poitrine avec ses bottes pour la faire souffrir.

- Tu n’as pas l’air de comprendre avec qui tu traînes. Laisse-moi te l’apprendre. Il se trouve que, durant ma venue ici, j’ai croisé deux enfants très coopératifs qui m’ont tout expliqué. C’est dingue ce que l’on peut obtenir quand une lame se trouve sous une gorge pas vrai ? Bref, les bambins m’ont même aidé à annuler l’ordre d’évacuation. Et devine quoi ? J’ai trouvé deux personnes qui sont impatientes de te revoir.

Dans l’ombre, un homme et une femme s’avançaient à l’intérieur du palais. Angela demandait à Judal de maintenir en respect les gardes pour qu’ils ne puissent pas interférer.

- On va jouer à un jeu maintenant. Tue, l’ensemble des citoyens peuplant l’île et je laisserais tes parents en vie. Je te donne ma parole. Tu en penses quoi Judal ? C’est amusant comme ça non ?
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Envie de foutre la merde [Angela-Saya]   Dim 24 Juil - 10:57

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2046

Navigation
Doriki:
3583/6000  (3583/6000)
Fruit du Démon: -



   
ENVIE DE FOUTRE LA MERDE ▬ PV Angela & Saya


Ce que je pouvais me faire chier. Tellement que j'étais entrain de penser à l'avenir, enfin pas vraiment l'avenir, mais un truc pas loin, j'étais pas assez philosophe pour comprendre ce à quoi je réfléchissait. Avec tous ses massacres quelle sera ma vie si jamais Marde venait à perdre ? J'étais désormais un paria, je me voyais difficilement retourner chez les révolutionnaires la bouche en cœur saluer Dragon d'une tape dan le dos et de lui dire désolé du retard je suis enfin de retour. Avec tous les civils que j'avais tranchés en morceau... Je risquais fort de ne plus être le bienvenu, et étrangement, cette perspective m'attristait... Est-ce que je devais donc tout faire pour que l'autre gros nase ne perde jamais ? Ainsi je pourrai continuer à jouir de mon petit confort sans me préoccuper du lendemain ? J'en savais rien et ça me prenait la tête ! Car qu'est-ce que j'avais envie qu'il déguste ce con... Qui d'ailleurs semblait nous prendre pour de la merde à aller voir ailleurs s'il avait pas de meilleur carte maitresse.

Mais bon plutôt que de me prendre la tête plus longtemps, j'étais partie à la recherche d'Angela, traversant les rues pleines de cadavres de soldat de l'île ainsi que de marine. J'en avais même reconnu un... J'en avais serrer les dents énervé. Mais il était amusant de remarqué que le nombre de civil était faible par rapport à d'habitude, certes le paysage faisait que les maisons étaient enfouie dans la terre, comme des terriers pour animaux apeuré, sauf qu'il n'y avait pas que ça, en enfumant tous les endroits ils auraient dû sortir pour leur survie s'ils ne voulaient pas mourir asphyxier sauf que personne ne sortait comme des lapins. Étranges. Tout comme la pluie d'étoile qui s'était écrasé en direction du palais. Qu'est-ce que cela avait bien pu être ? Bah, je m'en foutais royalement après tout. J'avais fini par trouver Angie et j'étais tombé à ses côtés pestant que la nouvelle ne soit toujours pas là. Mais quand elle fit son apparition enfin, un sourire s'élargit sur mon visage, le fendant en deux alors qu'une étoile traversa l'air et siffla à mon oreille pour transpercer un garde.



▬ Oh tu sais moi, tant que je peux m'amuser je m'en fou du reste, bien prendre ou non, faire dans les règles, qu'est-ce qu'on s'en branle de se genre de chose ? 




C'était vrai non ? Je secouais mes mains sur les côtés tout comme ma tête, soulignant le fait que je m'en contre carré de ce genre de notion. Mon petit plaisir avant tout, le reste importait peu. Mais je tombais des nues devant le révélation de la chef des armées, sérieux ? Bon, faut dire que moi je me préoccupais vraiment pas de se genre de détail, mais ça expliquait le peu de civil.



▬ Sérieux Angie ? Elle a fait ça ? Ah ah ! Trop fort ! Elle trahi tout le monde dans tous les sens, c'est énorme ! Une pourriture comme on en voit rarement ! Barbe Noire dans le corps d'une gonzesse ! Ah ah ! 




Et oui je me fendais la poire, en plus l'autre semblait s'amuser à vouloir la torturer, c'était trop bien d'être spectateur. Aller, un combat de femme ! J'avais bien envie de voir ce que cette marine avait dans le bide ! Est-ce qu'elle réussirait à tenir tête à Angela ? Mais je perdis bien vite mon sourire et lui jeta un regard noir à l'annonce des enfants.



▬ Qu'est-ce que tu as fais aux enfants ? 




Sans aucune pitié j'étais près à la réduire en charpie là maintenant tout de suite si jamais elle leur avait fait le moindre mal. J'avais été particulièrement clair concernant les morveux et leur traitement. On pu dire qu'elle eut de la chance... Puis avec mon fruit du démon je maintenais les gardes à bonne distance sans effort, sauf un qui avait réussit à fuir mon mur de pétales noirs, mais il fut rapidement à terre, les os brisés par un coup de haki dans les côtés.



▬ Hum ça me paraît pas mal en effet, ça vous va à vous ? 




Ils détournaient la tête les larmes aux yeux les dents serrer. Bah chacun sa réaction non face à la mort ? Mais bon, ils avaient quand même une chance de survivre, tout dépendait de Saya, ou elle tuait ses parents, ou les habitants de l'île. De toute façon aux yeux de tous elle sera une meurtrière aux services du Tartaros.


© By Halloween sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Envie de foutre la merde [Angela-Saya]   Jeu 1 Sep - 5:27

Caïcos SayaLieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 98

Navigation
Doriki:
1256/6000  (1256/6000)
Fruit du Démon: Hoshi Hoshi no mi / Fruit étoilé

[justify]Face à une entité aussi chaotique, dangereuse et audacieuse que le Tartaros, même les meilleurs plans ne se déroulaient pas comme prévu. Déjà que ces types avaient osés pour une attaque de front sur la capitale à la barbe des quelques militaires sur place et de l’étendard du gouvernement mondial flottant au-dessus du port principal. Ils n’étaient pas amis avec l’autorité, elle le savait très bien. Hancock pactisait avec l’organisation pour que son propre rêve, mutuelle avec le cerveau du groupuscule. Pour cela il serait impossible de complètement s’interposer avec l’impatience de ceux qui réclamaient le sang et la mort d’innocents. Aucune excuse ne suffirait, toute personne sous l’étendard de gouvernement mondial était une cible. Songer qu’une autre île aurait dû être dans le collimateur de l’équipage serait égoïste et juste une marque de méchanceté. Saya ne pouvait pas pleurer les morts ni l’assumer tout de suite. Il restait à leur faire face et compter sur la suite des évènements, tant que deux des combattants restaient dans les parages libres de tout mouvement.

Ils s’étaient réunis devant le palais « assiégé » par le trio de protagonistes. Saya tenta une conversation pour mieux ressortir leurs personnalités et savoir les limites de leur indécence et psychose pour le meurtre. Le seul homme de groupe répondit à la manière d’un gamin à la recherche d’amusement. La méthode il s’en balançait pour n’importe quoi, tant que le jeu soit divertissant. Son attitude désinvolte provoquait en Saya ce qui reste de sa formation de militaire. Non seulement ce type risquait de mettre ses alliés dans la merde mais devenir un pion imprévisible. Un criminel puissant était un danger, mais les autres plus impossibles à contrôler seraient-ils pires ?

Avant de réagir, ce fut la cheffe qui fit son entrée en scène. Son sourire cachait si bien son intention que la blonde fut sous le choc de la prise sur son cou. Elle vit la main s’imprégner de ce « haki » essentiel pour devenir le meilleur. Saya le désirait tout comme elle le craignait et la voilà étouffée par une poigne très dure. Se faire plaquer par la suite déchargea une vague de douleur dans son corps avec un son qui ne sortit jamais. Angela avait découverte la supercherie et sa vengeance ne se faisait pas attendre. Elle avait raison sur un point : ne pas la connaître assez fut une erreur. Saya tomba au sol avec une botte pressant sur sa poitrine et donc sur ses poumons. Elle déforma son expression prise de douleur, refermant ses lèvres comme si le désir de grogner devenait tentant. À aucun moment le blâme reposait sur les enfants. Ils ne furent pas pris en considération, ils ne savaient rien.

Les insultes de Narcisse furent le sel gratté directement sur la peau si l’on peut dire. À force de vouloir forger sa vie et ses souhaits avec sa vision, le besoin de sacrifier la confiance commençait déjà à devenir un terrible fardeau. Les conséquences de ces gestes allient réclamer des vies et la voilà que dans ses plans aussi fous que Narcisse lui-même elle voulait réduire la casse. Était-ce donc cela le danger de jouer plusieurs rôles à la fois ? L’avertissement de l’impératrice prenait tout son sens. Lorsqu’elle crut apercevoir les silhouettes familières de ses parents, il ne lui restait plus de temps pour les jeux. Mais la blonde finit par serrer le genou de la cheffe pour lui relever le pied, quelques centimètres au mieux. Puis elle leva trois doigts dans la direction d’Angela.


- T-rois…heures.
Saya fit une roulade après un élan de sa main pour repousser le pied et se positionner les jambes pliées sur le sol. Elle poussa des toux suite à l’étranglement. Son regard dévisagea la cheffe avec l’impertinence de lui sourire du coin des lèvres. Comme dit un instant plus tôt, ils avaient beaucoup à apprendre sur chaque île à conquérir avant de crier victoire.

- Ils sont partis se cacher sous terre. Le système de transport qui les emmène en bas prend une heure et demi pour atteindre sa destination en aller simple. Aucun moyen de faire marche-arrière, précaution d’un peuple qui a son histoire en matière d’invasion barbare. Même si vous voulez les chercher, les tunnels souterrains couvrent des kilomètres dans toutes les directions. C’est un enfer dont même vous, vous ne reviendriez jamais.

Autant dire qu’ils étaient contraints à une longue attente. Que restait-il donc comme option face à ces combattants dont l’un à aussi un pouvoir du démon ? Saya avait peut-être provoqué une colère impitoyable sur le point d’exploser. Elle commença à se relever quand un ton fort la fait s’arrêter. Bien que peu surprise de la voir, cette femme qui fit son apparition au sommet des escaliers la fit raidir de peur. La reine était là, dans toute sa royauté avec un regard sombre. Cette femme ne resta pas dans l’enceinte et fit signe à la blonde de tenir sa langue.

- Je sais ce que tu penses. Moi aussi je sais prendre des décisions téméraires. Au nom de ce peuple, je suis prête à parler et offrir un « compromis » avec ces assaillants.

- N-non….

La reine pointa le duo maléfique du doigt et prit une inspiration.

- Si je vous révèle le secret le mieux gardé de cette nation, seriez-vous prêts à mettre votre soif de sang de côté pour l’intérêt de votre chef ? Vous ne pourrez pas l’ignorer si vous le savez.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Envie de foutre la merde [Angela-Saya]   Dim 4 Sep - 22:04

Dimaria KiiroPeluche de l'armée/ CP3
Peluche de l'armée/ CP3
avatar

Messages : 1168

Navigation
Doriki:
375/6000  (375/6000)
Fruit du Démon: Neko-Neko No Mi : modèle lion





Des négociations ? Amusant




La tueuse vêtue de blanc maintenait la pression de ses bottes sur la poitrine de la toute jeune recrue en savourant chaque moment où la douleur se dessinait sur son visage. Il n’y avait rien de plus délicieux au monde que de ce délecté d’une souffrance aussi pure que celle-ci. Les yeux froids d’Angela fixaient le corps tremblant de sa victime qui, sans doute par folie, essayait de gagner du temps en lui annonçant trois heures. Mais trois heures pour quoi ? Pour massacrer l’île complète ? La chef des armées en doutait fortement et ne réagissait pas, préférant voir la suite, quand Saiya lui soulevait le pied pour reprendre son souffle.

Un large sourire se dessinait sur son visage cruel et, avec agilité, elle lui taillait le ventre de sa lame glaciale qui venait d’être souillée par le sang bien rouge de la demoiselle.


- Tu n’as pas compris je crois. Tu n’es absolument pas en position de négocier quoi que ce soit petite. Si tu es encore en vie, c’est uniquement parce que je le désire.

Angela s’approchait doucement de sa prochaine victime et pointait sa lame vers sa gorge avec un sourire qui exprimait parfaitement ses intentions meurtrières. D’un pas lent, elle avançait jusqu’à bloquer la jeune demoiselle contre l’un des murs du palais.

- J’en ai rien à secouer que l’on ne revienne pas. Je t’ai demandé de buter tout le monde et tu vas le faire ma chérie. Tu sembles oublier bien des choses nous concernant, mais c’est comme tu veux. Si tu refuses de faire ce que je te demande alors….

Elle claquait des mains et plusieurs sbires firent mettre à genoux les parents de la jeune recrue. Angela regardait son compagnon de massacre d’un sourire qui permettait de voir toutes ses dents blanches.

- Judal, tu veux bien tuer la mère de cette jeune recrue s’il te plaît ? Tu es libre de lui faire subir tout ce que tu veux, mais ne touches pas à son père pour le moment. Il faut bien garder une monnaie d’échange.

La bleuté lâchait un petit rire sadique en imaginant les pires sévices que pourrait infliger son partenaire, mais une voix lui fit tourner la tête. Lorsqu’elle vit la reine, elle-même se tenir en haut de l’escalier, la tueuse psychopathe libérait Saya pour s’avancer.

- La reine elle-même se présente devant nous !!!! C’est vraiment magnifique !!!! Tu veux négocier la liberté de ton peuple ? C’est ok pour moi, mais j’ajoute une condition à cela.

Un membre de son armée lui apportait des chaînes et Angela les fit balancer gracieusement, son esprit tordu préparant une humiliation pire que l’enfer.

- Tu deviens mon animal de compagnie et bien plus encore. Tu en dis quoi ? C’est bien maigre comme sacrifice, tu ne crois pas ? Et toi Judal, tu veux quoi en plus ? Puisque c’est le moment de négocier, fais-toi plaisir.

Le bruit des chaînes résonnait dans l’immense hall. Angela s’amusait à les faire claquer et rigolait comme une folle. Toute cette violence la rendait vivante et aussi imprévisible que possible. En d’autre mot, l’autre Angela venait de revenir et la suite promettait d’être sanglante.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Envie de foutre la merde [Angela-Saya]   Lun 12 Sep - 23:04

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2046

Navigation
Doriki:
3583/6000  (3583/6000)
Fruit du Démon: -



   
ENVIE DE FOUTRE LA MERDE ▬ PV Angela & Saya


Les gens jouaient les bons clébards, mais n'aimaient pas assumer ce rôle. À quoi bon fuir la réalité ? Que cela soit Hancock ou Saya, elles étaient les chiennes de Marde, pas forcément bien dressé, mais chienne quand même. Il aurait juste pu leurs mettre de jolie collier, mais je crois qu'il avait peur de froisser Seira à qui ça a été difficile de faire retirer le sien avec son fétichisme inavoué de se sentir esclave. Sérieux ce mec avait un don pour recruter et s'entourer de déviant ma parole ! Et c'était peu dire, car même Angela et moi on était clairement en marge de la normalité question équilibre mental. Et c'était pas la gonzesse qui se prenait pour une Kuja qui allait nous dire le contraire, même elle était un poil taré sur les bords, ou aussi con qu'une moule, si toute fois on admettait qu'une moule était stupide. Les pauvres.

En tout cas moi je laissais les deux gonzesses parlementé entre elle, me curant l'oreille en baillant. Je m'emmerdais. Que du blabla, des vrais pies. Et ça se prenait pour des guerrières ? Non mais sérieux, c'était juste des pipelettes de pisseuses de premier ordre, j'avais mal au cœur pour la marine. Enfin non, elle les avait quitté, ils avaient donc encore un minimum d'honneur. Même pour Angela, non mais sérieux je faisais équipe avec ça ? Et l'action alors putain ? Au lieu de s'amuser avec son talon à piétiné l'autre, elle voulait la SPA au cul ou quoi ? Non mais y'a plus drôle quand même ! Elle devait pas égorger ses parents l'autre ? Ils étaient mort de peur, entrain de se faire dessus à l'idée de leur fille les tues, ça puait la pisse, mais non ça discute ! Et après on s'étonne que j'aime qu'elle ait la bouche pleine par mon membre après ça ?



▬ Putain sérieux, au moins la dernière fois, je pouvais sauter des Kuja ça mettait de l'ambiance ! 




Là j'allais faire quoi ? Me taper une branlette pour passer le temps ? Elles me manquaient soudain mes petites Kuja... Pleine d'action... Enfin bon, je me faisais chier à retenir les gardes avec mon fruit, certain finissaient par céder, et d'autre n'essayaient même plus de passer ma barrière de rose noire. Eux, ils étaient au dessus des moules. Pas de beaucoup, mais au dessus quand même. Du coup, laissant toujours mon mur, je m'amusais à tenir contre le mur façon poirier avant de faire quelque pas sur les mains, puis juste sur une seule, tournoyant sur moi-même pour passer le temps. Je voyais pas en quoi elles voulaient en venir, la blonde n'avait pas l'air de comprendre la situation dans laquelle elle était.



▬ Et ? Tu crois qu'un réseau sous terrain va nous faire peur ? Sérieux ? On y vit dans ce genre d'endroit, elle est trop mignonne ma parole, et ça a été dans la marine... Bah putain ils ont baisser le niveau. Ils vont se faire cueillir par nos troupes à la sortit, et fourmilière ou pas en dessous... J'ai de quoi étouffer le problème... 




Je m'assis en tailleur avant de bailler, j'aurai bien bus un jus de papaye, mais hélas, j'en avais pas sous la main fait chier. Sérieux, l'autre avait l'air de sous estimer mon pouvoir, ou le niveau du Tartaros, comme si un réseau sous terre pouvait nous inquiéter... Cette bonne blague. À croire que ça l'empêcherait de tuer ses parents.



▬ Mais du coup... S'ils sont coincé sous terre, tu peux donc pas les tuer... Mais y a toujours tes parents... 




Je souriais en me plaçant devant sa mère et la forçant à regarder sa fille chérie qui irait bientôt la tuer, je lui prenais les joues avec mes doigts, pressant sur sa mâchoire à lui faire sauter accidentellement une molaire. Bah les accidents ça arrive, je gagnais une insulte, mais un poing de haki dans la gueule du père en pleure suffit à le calmer. Après tout avec un seul œil on fait moins le malin... Puis d'un air lasse je regardais la mère de nouveau, elle voulait que je la tue mais c'était tellement... Décevant ? Je commençais à l'étouffer d'une main, la souffrance était visible sur son visage, elle suffoquait tout en suppliant, son mari parlait même de vouloir mourir à sa place, suppliant sa fille faire quelque chose.



▬ Mais s'est pas drôle si c'est pas elle qui le fait... 




Me voilà à bouder comme un enfant, la vie de la femme avait rendre l'âme entre mes doigts, mais j'en avais aucune satisfaction, ça me faisait chier que ça se passe comme ça. Moi j'aurai voulu voir lequel Saya irait buter en premier pour que l'autre meurt en ayant pour dernière vision sa fille tuant l'autre plutôt qu'être accroupie devant ma victime à regarder une mise à mort mollassonne. Soudain une nouvelle personne fit son entrée, c'était elle la reine de ce tas de cailloux ? Je la regardais en haussant une sourcil.



▬ Sérieux chéri tu crois sincèrement qu'on va arrêter de s'amuser pour une infos qu'on est pas sûr de pouvoir vérifié ? 




Je regardais Saya et Angela perplexe, voulait savoir si la reine se foutait de ou bien si elle était sérieuse dans son délire profond. Je me redressais en passant ma main dans mes cheveux le sourire aux lèvres en m'avançant vers elle avant d'éclaté de rire en me prenant le ventre d'un bras et la pointant du doit de l'autre main.



▬ Non mais t'es pas sérieuse ? T'es trop drôle toi ma parole ! T'es pas une reine t'es une comique ! Non mais sérieux, j'ai bien écouté ? As bien dis « mettre notre soif de sang de côté pour l'intérêt de notre chef » ? vraiment ? Tu en serai presque adorable. Non sérieux, une gonzesse aussi naïve que toi à la tête d'un pays ? On croirait une mauvaise blague ! Je sais pas quel est le Dragon Céleste propriétaire de l'île, mais à moins qu'il t'ait baisé ou que tu sois une lointaine cousine qu'il voulait pas trop qu'il l'humilie avec un statue moisi, je vois pas comment on a pu te mettre ici... Angie, t'es sûr de vouloir prendre une telle poire comme animal domestique ? 




L'intérêt de Marde ? Rien à foutre tant qu'il y avait du massacre, elle était vraiment trop conne la pauvre, et l'autre aussi. Sérieux, comme si j'allais arrêter de jouer dans la cour du Gouvernement Mondial... Non... Faut pas déconné... En plus ça, ça servait les intérêts du grand manitou mine de rien. La reine était tremblante face au choix qu'on lui proposait, son visage se crispa, et le peu de garde encore là suppliait qu'elle ne cède pas, mais qu'ils ferment leur gueule eux ! Je me précipitais pour leurs broyer la tête façon pastèque et d'autre je les transperçais façon brochette, du sang giclait de partout et là je m'amusais enfin ! Sauf qu'après il n'y avait plus personne pour me divertir... Je lâchais un soupire en regardant ma main dégouliner de sang et d'entailles. La reine avait hurler que je les épargne mais j'avais rien entendu, trop occuper à apprécier les cris des agonisants. La reine tenta de mettre fin à sa vie en récupérant une épée d'un mort, mais elle fut rapidement mise en déroute et fut obliger de se plié à la volonté d'Angela qui était heureuse d'avoir un nouveau jouet. Moi j'avais passer mon bras sur l'épaule de Saya avec un grand sourire et lui frotter les cheveux de ma main sale.



▬ Elle est sympa ta reine la miss ! Même si techniquement c'est plus ta reine vu que tu as rejoint Hancock, enfin cela ne change pas du plan de départ : bute tes parents. Ensuite pourquoi pas la reine, à moins qu'on ne lui demande de te tuer une fois que tu auras terminer ce qu'on te demande. 




Et je lui offrit mon plus beau et sympathique sourire. On était pas bien là à s'amuser tous ensemble ?

© By Halloween sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Envie de foutre la merde [Angela-Saya]   Jeu 15 Sep - 3:07

Caïcos SayaLieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 98

Navigation
Doriki:
1256/6000  (1256/6000)
Fruit du Démon: Hoshi Hoshi no mi / Fruit étoilé

Ces gens n’étaient pas normaux. En fait, on le savait déjà fort de par leur soif de meurtre et de sadisme. Même les pirates faisaient pâle figure du fait de l’accomplir contre un autre équipage ou les militaires. Ce genre de racailles voulait la réputation et gagner la force par la victoire. Tartaros pouvait se vanter de leur différence changeant la définition de la pure malveillance. Saya se voilait un peu trop la face. Ces types ne cherchaient pas un vol ou une prise de contrôle, ce qui restait incertain. Même en échappant à la tâche de massacrer son propre peuple, l’acharnement se poursuivit avec désormais sa famille sur la sellette. Gagner du temps était insuffisant. Ce coup de lame précis et son accolade contre le mur du palais acheva de lui arracher ses derniers espoirs. Son pire malheur aura été de recevoir leur attention soudaine.

Ils allaient commencer à exécuter les parents quand la reine intervint. Saya ne changea pas d’expression même après l’écouter parler d’un ton voix anormal. Jamais elle ne vit une telle expression, une attention intense sur les envahisseurs. De plus l’Ethos corporelle montrait un parfait contrôle. La blonde se retint le ventre, témoin de la scène sans plus aucune carte à jouer. Tout lui paraissait si étrange comme attitude. Elle montrait sans mise en scène son incrédulité. Tout ce qui se passait à cause de Judal lui infligeait une douleur qui se comparait au traumatisme de son amie. Mais les détails qui clochaient le plus, aller savoir comment, elle remarque cela. Ses parents portaient des ceintures à première vue anodines par exemple…sauf qu’ils ne portent pas cela d’habitude et qu’un cristal d’un vert lugubre fut incrusté dans chacune. Et leur apparence…ils semblaient bien plus vieux et différents à plus ample observation.

La reine les observa avec un manque flagrant de crainte. Sa seule réponse pour Saya montrait son scepticisme face à toute l’affaire, les méthodes de débutantes pour déjouer une opposition implacable et imprévisible. Même la scène de la strangulation ne l’impressionna pas. Son talent pour la politique faisait que l’endurcir face à la tragédie. Toute cette admiration pour une reine alors que cette dernière venait à peine de faire son introduction dans cet affaire de sécurité nationale.

Elle marqua les répliques de Judal par un silence long. Du coin de la lèvre elle commença à afficher un sourire moqueur à l’égard du garçon. Tout ce que ce dernier disait, un amusement insoupçonné pour la reine dont l’œil attentif se porta sur Angela et son sadisme à en bailler d’ennui. Comme si la bleuté était authentique en matière de criminelle psychopathe. Sauf que…qui était vraiment cette femme se ruant sur une épée pour s’ôter la vie de façon aussi précipitée ? Elle dont le caractère ne collait pas avec son offre de négociation.

Bip, bip, bip, BIP. Ce bruit dura quelques secondes. Ce bruit anima l’effroi et la panique extrême chez Saya, sachant très bien la signification de ce son. Les deux membres de Tartaros et le sort de ses parents devenaient hors de son contrôle. Même leurs interprétations de conquérants bienheureux devinrent sans importance et le cadet de ses soucis. Elle retomba sur le sol en invoquant son étoile et très vite elle prit une direction loin des corps dans le périmètre alentour des escaliers. Au dernier Bip, les premières victimes de la barbarie de Judal explosèrent. Même la soi-disante reine voulut mourir avant que son collier déclenche une explosion très puissante. On parlait de cailloux de quelques grammes en poids avec la force du canon d’un vaisseau de guerre de la Marine. Combiner ensemble, c’était une quinzaine de diamètre qui forma un cratère et une onde qui infligea des pertes ennemis.


- Je ne sais si l’un de vous m’entendez, mais cette île n’est qu’un état-membre du gouvernement, pas une propriété céleste. Apprenez à vous informer à la place de jouer comme des gamins.

La vraie reine était là... sa tête sortant de l’ombre. Mais ne voulant pas laisser une opportunité aux moindres survivants, elle montra une capacité qui consiste à passer à travers le plancher. Elle avait caché ce pouvoir aux yeux de tout le monde, incluant une Saya en perdition.

- Je serai à la voûte, si vous compter prendre mon offre au sérieux cette fois. Sinon, appréciez le séjour avant que le gouvernement et un amiral vienne vous déloger de force. Ils tiennent vraiment à ce « morceau de roche », voyez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Envie de foutre la merde [Angela-Saya]   Lun 19 Sep - 9:53

Dimaria KiiroPeluche de l'armée/ CP3
Peluche de l'armée/ CP3
avatar

Messages : 1168

Navigation
Doriki:
375/6000  (375/6000)
Fruit du Démon: Neko-Neko No Mi : modèle lion





Tu veux jouer avec nous ?




La chef des armées examinait son futur jouet comme une enfant. Dans son esprit malade, elle imaginait déjà les sévices que la reine devrait subir une fois la chaîne au cou. Par exemple, Angela appréciait énormément lacérer le visage des gens en ce moment ou les conditionner à un état d’animal. Manger dans une gamelle, faire ses besoins contre les arbres ou rester à quatre pattes pour le restant de ses jours était un état dont la bleuté rêvait de mettre une reine. Et ce jour était enfin à porter de mains. D’un rapide coup d’œil, Angela regardait son partenaire brun tout en souriant.

- Bien entendu que je veux cette femme comme animal de compagnie Judal. Tu ne veux pas toi ? Pourtant, tu dois bien avoir envie de te faire une reine au moins une fois dans ta vie non ? Il parait qu’elles sont bien plus étroite que le reste du monde. Cela serait une occasion pour toi non ?

Souriant sadiquement, la chef des armées reportait son attention vers la reine qui eut une réaction improbable. Cette dernière se précipita vers la lame d’Angela et se la plantait en plein cœur. Le psychopathe eut, un moment d’absence et enlevait son sabre avec force avant d’envoyer valser le corps d’un coup de pied.

- C’est malin ça !!!! Tu préfères la mort au déshonneur ? Que tu es pitoyable comme reine. Les négociations sont donc closes ? La reine a choisi, tout le monde meurt. Cela va être fun.

Des bruits se firent entendre dans la salle du trône et des explosions ne tardèrent pas à suivre, ensevelissant le féroce duo de Tartaros sous un tas de cailloux. Angela poussait un cri de rage et entendait la véritable reine leur adresser un message, comme quoi elle attendrait à la voûte, ou un truc du genre, s’ils voulaient négocier. Dans le cas contraire, la Marine allait intervenir pour les appréhender.

Sous le tas de pierres, Angela sentait la fureur monter en elle. Qu’on ne la prenne pas aux sérieux était une chose qu’elle ne supportait pas et ce n’était certainement pas la Marine où une pute de reine qui allait lui manquer de respect. Son escargophone sonnait et, la tueuse réussit à le prendre par chance. C’était Seira qui informait le duo qu’une connaissance dans la Marine était en train de bloquer toutes les communications en provenance de l’île. Dans le fond, ce n’était pas l’appel de Seira qui choquait Angela. Non. C’était que Marde savait où ils étaient et ce qu’ils faisaient. Pour qu’il puisse agir ainsi, cela voulait donc dire que son ami dans la Marine était à un grade très haut.

L’information de Seira fut rapidement confirmée par un garde qui courait parmi les décombres en hurlant que les communications étaient bloquées. Ils avaient bien eu une Vice-Amiral qui leurs avaient souhaité une belle mort de la main d’Angela et Judal.

Dans un sursaut de colère, Angela s’extirpait de son trou, un sourire maléfique sur le visage, malgré ses vêtements en lambeaux. Ses yeux étaient remplis de haine et elle était certaine que Judal allait, pour une fois, laisser libre cours à sa rage lui aussi.


- Bien. Vous êtes seuls maintenant. Plus d’aides externes. Plus d’espoirs. Rien que vous tous contre nous. Judal ? La seule qui survit, c’est cette pétasse de reine d’accord ? Je la veux comme chienne.

Lentement, elle sortait son sabre et gorgeait déjà sa lame de son haki noir. Terminé, les négociations. Le massacre allait commencer et rien ne viendrait interférer pour sauver cette île.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Envie de foutre la merde [Angela-Saya]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Envie de foutre la merde [Angela-Saya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Envie de foutre la merde [Angela-Saya]
» Alias comment foutre la merde feat Spades&Naseon
» (elias) allons foutre la merde.
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-