AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Message
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Ven 22 Juil - 16:21

Akaï Hana Blue Fire
  Blue Fire
avatar

Messages : 96

Navigation
Doriki:
680/6000  (680/6000)
Fruit du Démon: Fruit du plasma

Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre

feat. Cherry, Suede & Lucci




Après avoir enfin repris le contrôle de moi-même, la situation se mit à évoluer un peu. Visiblement le fait que j'ai réussi à calmer la bête avait surpris mes deux interlocuteurs, ce qui m'avait donné envie de leur faire un pied de nez à tous les deux. Le jeune homme (dont j'ignorais toujours l'identité) avait fini par baisser son arme, bien qu'elle ne m'inquiétait pas le moins du monde ! J'avais eu plus peur de l'index du célèbre agent que de ce jouet pour enfant ! La tension s'apaisait en même temps, mais cela ne voulait pas dire que je ne restais pas sur mes gardes, bien au contraire.

Je reculais jusqu'à ce que mes jambes touchent la rambarde sur lequel je m'étais appuyée auparavant. En prenant un léger appui sur cette dernière, sans pour autant m'asseoir dessus complètement, je pouvais voir une bonne partie de mon environnement et garder un contact visuel avec les deux protagonistes. J'adoptais une posture faussement détendue, mais en dessous tous mes muscles étaient bandés, prêt à agir à tout moment. C'est à cet instant que le léopard fini enfin par s'adresser directement à moi, me disant qu'après « mes deux moments d'émotions », il ne me pensait pas capable de prendre le dessus sur la bête, ce qui faisait de moi un vrai agent du Cipher Pool et qu'il me présentait ses excuses.

Je n'étais pas peu fière de l'avoir entendu dire ça, mais cela n'excusait pas totalement la façon dont il avait osé me parler auparavant, mais je voulais bien faire un effort pour une fois et passer l'éponge là-dessus. Alors que le gamin à l'arme à feux c'était assis près de la table, l'homme-léopard s'emparait de deux verres, avant d'en lancer un à chacun de nous. Pour des personnes normal, ça aurait été un geste risqué, mais pour des personnes comme nous c'était un geste parfaitement banal, je pris même le luxe de ne lever la main qu'au dernier moment pour rattraper le verre. Et puis il s'approchait de nous, remplissant nos verres d'un liquide ambré que je savais être du bourbon. Il fut le premier à lever son verre, en l'honneur de nos unités respectives, se présentant comme un agent du Cipher Pool 0, j'enchaînais :


-Sinister Cherry, agent du Cipher Pool 8 !

Maintenant la question était de savoir pourquoi trois agents étaient ainsi réunit au même endroit et au même moment. Personnellement je n’en avais aucune idée, j’avais simplement reçu un ordre m’indiquant de venir ici, rien de plus. Et puis Lucci fini par dire à voix haute la question que nous étions sans doute tous en train de nous demander. Et aussi pourquoi je l’avais attaqué. Je lui répondais d’une voix dénuée de sentiment.


-Personnellement un ordre me disait de venir ici et non, je ne le connais pas. Dis-je en désignant l'autre agent de la tête. Je repris : Parce que tu m'as touchée sans mon accord et puis… Je ne serais pas contre un peu d'action !


made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Mar 26 Juil - 15:09

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi


Recrus et légende : Quand le Cipher Pool se rencontre.

Feat Cherry & Lucci


L’ours polaire s’était calmé, mais la tension restait cependant palpable.

Je ne pouvais m’empêcher de sourire en coin. La situation était non seulement amusante, mais très intéressante.
Trois agents du Cypher Pool au même endroit, au même moment. Pour moi ce n’était pas une coïncidence.

Lucci nous balançait des verres, que l’on rattrapait évidement sans soucis. J’avais juste levé la main, attendant que le verre tombe dedans, restant dans la même position jusqu’à ce qu’il vienne nous servir.

Il disait à la femme aux cheveux rouge qu’il ne la pensait pas capable de se calmer.
Je souriais encore plus en voyant la réaction de l’ours : Elle semblait très satisfaite de s’être tenue, et d’avoir prouvé à Lucci qu’elle n’était pas un agent pour rien. Remarque, elle me l’a prouvé à moi aussi, du coup, étant donné que je n’y croyais pas trop non plus.

Enfin, on se faisait servir et Lucci proposait de porter un toast à nos équipes respectives.
Remarque, je n’ai jamais vraiment rencontré les autres membres de mon unité, le CP8.
Le félin se présentait alors comme un officier du CP0, et la femme comme étant Sinister Cherry, Agent du CP8.

Ahah, on est dans la même unité, et on ne se connait même pas. Lucci va rire.

« Suede Ryusaki, agent du CP8. »

J’avais un large sourire, profitant du comique de la situation. Ça m’arrive rarement de m’amuser de quelque chose alors, j’en profite un peu.

« La même unité, hein, Sinister ? »

Lucci interrogeait Cherry sur ses raisons pour l’avoir attaqué, et aussi, pourquoi nous étions là.
Il précisait également que si on voulait reprendre le combat, il était partant.

La femme aux cheveux rouge s’empressait de lui dire qu’elle avait reçu un ordre lui disant devenir ici, et que si elle l’avait attaqué c’est parce qu’il l’avait touchée, et qu’un peu d’action ne lui ferais pas de mal.

« Je suis dans le même cas qu’elle. On m’a dit de venir ici, sans raison. »

Je prenais une gorgée du bourbon de l’agent du CP0.

« Pas mauvais »

Je me levais de la chaise, dégrafant ma cape, la laissant tomber sur la chaise.
Je retirais ensuite mon bonnet en le posant sur le dossier de la même chaise.
Dégainant Gynopesis en guise de réponse à leur invitation.

La question était maintenant : Qui allait attaquer qui ? Les deux « recrus » contre la légende ? Ou chacun pour soi ?


.
Code par Heaven sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Sam 30 Juil - 2:23

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1104

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

La tension ne semblait pas être redescendue chez Iorek Birningson… Pardon, chez la femme Zoan qui maintenant pouvait être nommée : Sinister Cherry. Comme un alcool sinistre. Après des « Nana étranges » et autres noms détonants, on pouvait se dire que les parents de nouvelles générations étaient cruels. Si leur nom avait été Joyeux, auraient-ils prénommé leur enfant Noël ou que sais-je ? Qu'importe, on pouvait clairement sentir les restes de bouderie de l'agent du CP8. Quand Lucci disait qu'il avait du mal à s'entendre avec la majorité des humains… on le comprenait bien ici, les humains sont d'un compliqué, ils attachent autant d'importance à une simple phrase de dialogue qu'à une balle meurtrière… Les mots ne sont pourtant que des mots, la parlotte est stérile, seul l'acte a une valeur.


En dépit de sa bouderie toutefois, la demoiselle consentait à se comporter le plus civilement, mais plus encore l'autre nouveau venu Ryusaki, si Lucci se souvenait bien. Lui ne posait décidément aucun souci, il était là sans être tout à fait là à écouter les autres : Lucci ressemblait quelque peu à ça au milieu d'un groupe, quand il n'y avait pas de sujet dont il était spécialiste. En plus de ça ce Ryusaki du CP8 semblait bien à part, il parlait comme s'il ne connaissait pas les autres membres de sa propre unité. Les sociopathes ne manquaient pas, ils étaient même promis au meilleur avenir ici. Cela ne voulait cependant pas dire qu'on pouvait dévorer un collègue lointain sur une simple crise de nerf.
Et en parlant de nerf, cette Cherry n'avait pas abandonné l'affaire bien qu'il lui ait parlé de se battre : elle relançait en le mettant au défit. Ou alors elle était détendue et elle aussi voulait simplement s'amuser. Mais dans les deux cas, qu'elle veuille se battre était à la fois réjouissant et affligeant. Réjouissant parce que tout en buvant élégamment une gorgée de whisky, Lucci aurait bien voulu d'un peu de sport de combat et de sang pour se détendre. Oui, lui se battre le détendait, comme une bonne douche après le sport. Mais aussi affligeant, parce que l'agent Sherry aurait du immédiatement savoir qu'elle allait tout de suite perdre. La sagesse, la décision de fuir quand l'issue du combat était trop incertaine, tout cela faisait partie des qualités des bons agents. Lucci avait su garder sa retenue en dépit de sa passion, il y a longtemps avec Mugiwara, mais aussi plus récemment avec Mihawk, l'équipage de Barbe Noire et d'autres ennemis dangereux…


Quel âge avait cette agent ? Vingt ans, plus, moins ? Même en supposant le scénario peu vraisemblable qu'elle soit aussi douée que lui l'était à son âge (ce qui à sa grande fierté mais sans qu'il le crie sous les toits, était statistiquement rare), à ce moment là Lucci était encore bien en dessous de son apogée. Ce qui voulait dire que si bonne et motivée soit-elle, elle se ferait massacrer et vaincre, aucun doute là dessus. Ce n'était pas se vanter, c'était simplement connaître la réalité du terrain.


« On vous a tous les deux dit de venir sans raison ? Moi j'avais une raison. » déclara laconiquement Lucci. « Y a-t-il un rapport avec ma présence, ou va-t-il se passer quelque chose ? »


Il n'avait pas tenu à répondre à l'explication peu fournie de la femme agent « je déteste qu'on me touche ». Elle l'avait déjà dit, soit, si elle détestait qu'on la touche au point de devenir si hostile il la croyait sur parole, il n'allait pas faire le médecin. Et elle pouvait, sans pour autant s'excuser, faire mine de lui pardonner. Bon, comme dit plus tôt le CP est riche en phénomènes, mais Lucci était tout autant prompt à être sauvage qu'à être peu tolérant envers les sauvages. Cela contribuait au mythe de son caractère de fauve infréquentable (même s'il était faux sur certains points).


Mais voilà que Ryusaki ressortait son arme à feu -une intéressante pièce dont il lui demanderait bien un exposé- semblant lui aussi avoir soif d'action. Les trois personnages présents avaient l'envie de se distraire par la violence. Il avait suffit d'un « je dirais pas non » de cette Cherry pour qu'il ai bondit sur l'occasion comme un chat qui entend le bruit d'un sac de croquettes. Lucci cependant restait détendu. Il se servit un autre verre, sans pour autant ne pas attiré, l'appel de la sauvagerie en lui.



« Je dirais bien oui à un combat, malheureusement celui-ci serai inintéressant, je sais déjà que je te battrais facilement. Mais en me mettant au défi, il serait juste que tu assumes les conséquences de ton désir, si tu veux tester un affrontement avec moi avec conviction je ne refuserais pas. Mais je veux vérifier quelque chose… Tous les deux, frappez-moi aussi fort que vous pouvez. »


Il avait dit ça avec une banalité qui aurait fait sursauter un quidam. Mais là en toute logique les deux interlocuteurs n'hésiteraient pas. Lucci resta calmement sur sa place, se contentant de poser son verre après l'avoir bu. Les deux étaient jeunes et ne pouvaient l'égaler, cependant ils pouvaient avoir des échelles de puissance et de force très diversifiées, l'apparence ne traduit jamais le véritable potentiel d'un être ( et Lucci n'avait jamais paru très fort lui même à ceux ne le connaissant pas)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Dim 7 Aoû - 22:16

Akaï Hana Blue Fire
  Blue Fire
avatar

Messages : 96

Navigation
Doriki:
680/6000  (680/6000)
Fruit du Démon: Fruit du plasma

Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre

feat. Cherry, Suede & Lucci




Je levais mon verre, portant le délicat breuvage ambré à ma bouche, le bourbon me réchauffait la gorge et l'estomac, j'adorais cette sensation. L'alcool avait eu le don de finir de me calmer, suite à ma petite crise de nerf. Je regardais les deux hommes présents sur le pont du bateau d'un œil distant. Une fois les présentations faites, je pus apprendre que le jeune homme ici présent faisait aussi partie du CP8, tout comme Anto et moi.

Il affichait un grand sourire avant de relever à mon intention que nous faisions partie de la même unité. Je tournais la tête vers lui, haussant un sourcil comme pour lui dire que je n'avais pas besoin de lui pour le remarquer, je ne suis pas une débile profonde quand même. Je me demandais quand même de combien d'agents était formée la 8eme unité, avec lui, Anto et moi, ça faisait trois, mais je n'avais aucune idée de qui pouvait les autres.


Le dénommé Ryusaki reprit la parole pour dire que lui aussi ne savait pour quelle raison on lui avait demandé de venir ici. Peut-être que la raison était simplement notre rencontre, mais alors pourquoi ne pas l'avoir tout simplement mention, au lieu de nous laisser poiroter comme ça ? Des fois les ordres ne sont vraiment pas clair... Il se levait pour dégrafer sa cape, révélant à notre vue sa maudite arme.

Lucci reprit la parole pour nous dire que lui était venu pour une raison en particulier, je ne trouvais pas cela vraiment étonnant, après tout il est un peu comme le number one de toutes les unités du Cipher Pool réuni. Il demandait s'il y avait un rapport avec sa présence, ou si quelque chose allait se passer. Peut-être que les hautes autorités tenaient simplement à ce qu'une rencontre ai lieu entre nous trois, mais dans quel but ? Une future mission ? J'en doutais un peu, les escouades sont rarement mélangés, bien que Ryusaki et moi faisions partie de la même, sans compter Anto, mais alors qu'est-ce que Rob Lucci ferait avec nous ? Tout cela n'avait aucun sens !


Pendant ce temps, ce dernier c'était servi un autre verre, alors que j'étais à peine à la moitié du mien, je prenais le temps de le déguster. Puis il reprit, disant que lui aussi dirait bien oui à un combat, mais qu'il ne serait pas intéressant, car il savait qu'il allait me battre. Il me fit aussi remarquer qu'en le mettant ainsi au défit, je me retrouvais obligée d'assumer mes actes et qu'il ne refuserait pas. Il terminait en disant qu'il voulait qu'on le frappe le plus fort que l'on pouvait, Ryusaki et moi.

Durant les dix secondes qui suivirent ses paroles, je dois bien avouer que je le regardais d'un air ébahit, un peu comme tout à l'heure, mais cette fois-ci, j'étais plus incrédule qu'autre chose. Je me demandais si c'était une blague, un grand foutage de gueule, ou s'il voulait vraiment tester notre force. Son intonation de voix avait l'air parfaitement sérieux, j'en venais même à me demander si cet homme pouvait être autre chose que sérieux. Avec Anto nous n'avons pas du tout la même attitude fasse aux autre, que lorsque nous nous retrouvons seul, je pense même que ceux qui nous connaissent pourrait être choqués...



Je regardais Lucci poser son verre sur la table à côté de lui, alors que j'étais toujours en train de me demander si je devais agir ou non. Après tout je ne tenais pas à me ridiculiser, bien que j'avais une grande confiance en ma force physique, ce n'est pas parce que je suis une femme qu'il faut me sous-estimer, au contraire même ! Étant donné que j'ai mangé un fruit du démon de type Zoan, ma force est bien plus considérable que celle d'une personne lambda, sans compter mon entraînement. Bon... Je crois qu'il ne rigole vraiment pas, même si je me demandais où il voulait bien en venir...

Je finis par donner une légère impulsion dans mes jambes pour dessoler mes fesses de la rambarde. Avant de rentrer dans l'action, je retirais mon blouson de cuir, je l'avais laissé fermé jusqu'à présent, car je ne portais que ma brassière en dessous malgré la chaleur. Je n'avais pas envie que les marines présents partout ici me dévisagent à cause de mon énorme cicatrice sur le ventre. Elle avait beau avoir été recouverte par un tatouage, elle restait énormément visible. J'avais beau avoir été entraînée à être une tueuse, je restais quand même attachée à mon apparence. Même si Anto me disait que cette cicatrice était une preuve de mon courage, je m'en serais bien passé, surtout qu'une brûlure au plasma, même venant de la part de mon amant, ce n'est pas forcement la chose la plus agréable au monde ! Enfin bref, revenons en à la réalité...


Je posais mon manteau là où j'étais quelques secondes auparavant avant de me transformer de nouveau, histoire de mettre mes chances de tout mon côté. J'utilisais Soru pour me propulser face à Lucci et de dégainer un violent coup de poing, ou plutôt de patte en plein torse de l'agent du CP0. Pour une personne normale, cette attaque aurait été suffisamment rapide pour la surprendre, mais aussi suffisamment forte pour lui briser plusieurs côtes. Mais là, c'était Lucci, pas un simple péon. Une fois la chose faite, je bondissais en arrière, histoire d'avoir le temps de réagir face à une attaque de sa part. Je ne suis pas folle hein, malgré mon envie indéfectible de me battre, je sais que je n'ai aucune chance face à lui, alors je ne voudrais pas me prendre un coup auquel je ne m'attends pas...


made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Lun 8 Aoû - 16:25

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi


Recrus et Légende : Quand le Cipher Pool se rencontre.

Feat Cherry & Lucci

Lucci semblait surprit que Cherry et moi soyons venus sans plus de précision que cela. Il était méfiant, et cela se comprennait malgré le fait que nous soyons dans le même camp. La preuve en était : Il se demandait si notre présence avait un rapport avec sa propre présence.
Possible. Après tout, allez savoir ce que les bureaucrates ont dans le crâne.
Mais si leur but était effectivement une rencontre entre les agents du CP8 et Lucci, nous n'en avions pas été mit au courant.

Le félin se demandait même si il allait se passer quelque chose. Toujours pareil : Allez savoir ce que les gens du "dessus" ont en tête, et ce qu'ils veulent nous faire accomplir.

Toujours est-il que Lucci répondait positivement au défi de l'ours polaire.

Malgré que je n'ai pas mangé de zoan, mais un paramécia, on peut dire qu'il y a trois prédateurs dans la même pièce, et qu'il y a peu de chance que cela ne tourne pas en combat.
Après tout, mettez un léopard, un ours, et un aigle dans la même arène, et il y aura forcément effusion de sang. Malgré l'apéritif prit précédement bien entendu.

Je souriais en attendant la réaction de ma "coéquipière". Lucci avait proposé, non, avait demandé qu'on le frappe tout les deux de toutes nos forces, juste après avoir dit qu'elle seule ne faisait pas le poids face à lui, et que cela serait inintéressant.

Je pouffais discrètement de rire. Pour qui il se prend ? Certe nous ne faisions pas le poids, Cherry et moi, même à deux contre lui. Mais de là à nous sous-estimer autant, je le pensais plus intelligent.

Nous n'avons pas le niveau qu'il avait à notre age, bien entendu, mais il sait quel entrainement nous avions suivi, et connait également son efficacité.

Cependant, il ne sait pas si nous maitrisons ou non toutes les techniques du Rokushiki, ni non plus de quelle façon nous affrontions nos adversaires.
Il avait simplement trois indices : Le zoan de la femme aux cheveux rouges, son soru, et mon cher Gynopesis.

Il ne sait pas encore pour mes yeux. Mais il ne tardera pas à le découvrir.

Lorsque j'utilise mon fruit à son maximum, du moins au maximum que je le peux pour le moment, il m'offre les mêmes propriétés que le haki de l'observation finalement. Bien sur, je ne peux pas garder cette vision encore aussi longtemps que je le veux, mais en cas de besoin, je peux toujours éviter les coups de l'agent du CP0. Enfin, je crois.

Cherry s'était déjà retransformée, en signe d'acceptation au combat.

Elle produisait un soru qui l'envoyait devant Lucci, le frappant ensuite au torse avant de reculer de quelques pas.
Ce coup aurait facilement tuer un civil, ou un simple pirate. Mais on parle de Lucci, là.

De toutes nos forces, hein ?

Si je lui tire dans le crâne, Lucci ou pas, le calibre de Gynopesis me permettrait de lui faire sauter la cervelle. Bien sur, il fallait encore que je parvienne à atteindre sa tête, mais aussi à ce qu'il ne contre pas la balle.

Je vais donc lui faire comprendre ce que c'est qu'un tireur d'élite du Cypher Pol.

Je pointais Gynopesis sur lui avant d'utiliser mon dansumaroda, envoyant donc six balles en un seul coup sur le léopard, qui ne bronchait pas.
Il utilise le tekkai, c'est obligé. Je ne dis pas que mes balles l'aurait tué, non, ça n'est pas possible. Mais personne ne peut prendre des balles sans lever le petit doigt et ne rien subir.
Donc la seul alternative possible est le Rokushiki, la perfection physique.

Je rechargeais très rapidement mon arme, sautant vers Cherry, me postant à ses côtés pour la suite du combat.

J'espérais qu'il agisse rapidement, pour pouvoir me servir de ma vision développée pour observer la façon dont il utilisait le Shigan. Je veux apprendre cette technique, sous toute ses formes. C'est peut être l'occasion finalement.

Et si c'était ça le but ? Envoyer deux recrus prometteuses vers le maître pour qu'ils apprennent ? C'est peu probable, mais après tout, pourquoi pas.

Enfin, reprenons les choses intéressantes : Le combat.

"Shisen : Kassei-ka"

Mes yeux prenait alors leur lueur violette fluorescente que j'affectionne particulièrement, me permettant de voir à 360°. Je suppose que la fluorescence de mes yeux ne passera pas inaperçu auprès de Lucci, et c'est bien le but. On sait comment il se bat, il est donc normal que je lui glisse un petit indice sur mon fruit du démon, non ?

Tout ça s'annonce des plus intéressant.
.
Code par Heaven sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Sam 13 Aoû - 23:17

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1104

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Dans tout ça on en oubliait, avec les réjouissances, que cette rencontre hasardeuse était pour le moins étrange. Si on ne trouvait pas bon d'avertir Lucci c'était qu'on jouait encore avec lui dans les hautes sphères ? Il ne risquait pas d'être en danger face aux deux nouveaux venus, donc cela devait être eux qu'on mettait au test. Raison de plus pour qu'il se comporte normalement alors : si c'était ce qu'on attendait d'eux, alors ils apprendraient à communiquer avec les grands tel que lui au naturel.

L'aboutissement logique était un rixe : les jeunes agents n'avaient aucunement hésiter à l'attaquer. Ils écoutaient leurs pulsions, dévorés par l'envie de distraction et d'adrénaline, comme lui au même moment, faut-il dire. A la différence que Rob Lucci était au sommet de sa puissance, il pouvait se permettre de s'amuser pleinement puisque les risques face à des agents inférieur était beaucoup moins conséquents. Ces deux là, enfin surtout la fille, méritaient peut être une leçon... à moins qu'il ne fasse erreur, c'était lui il faut dire qui avait défié son interlocutrice de l'affronter le premier, puisqu'elle avait agit irrationnellement sous la colère avant cela. Malgré cela, cette Cherry et ce Ryusaki manquaient de prudence.

La première l'avait frappé, à sa demande. Lucci avait actionné
le Tekkai. Le fruit du démon de Cherry était intéressant en cela qu'il augmentait considérablement la force de ses coups sans être très handicapant par ailleurs ; et elle le combina au Soru, pour que la vitesse augmente la puissance, rendant le coup final terrible. Ces facteurs cependant ne suffisaient pas face au plus puissant Tekkai du Cipher Pol : même à Ennies Lobby il aurait tenu le coup. L'agent du CP0 observa avec satisfaction la demoiselle reculer immédiatement après s'être fait mal au poing en pure perte. Mais alors qu'il attendait une autre attaque de contact qui aurait pu prouver aux deux autres que leurs plus puissants coups au grand mieux dépasseraient légèrement sa faculté de Tekkai sans lui provoquer de vraie blessure, Ryusaki sortait une arme à distance et le criblait de balles. La quantité ne changeait rien : une balle ne vaut que parce qu'elle est propulsée par l'aérodynamique, le facteur fait sa puissance, mais une attaque de contact du Rokushiki est aussi efficace, sans parler que la petitesse d'une balle réduit le périmètre des dégâts. Une arme à distance a cela d'utile qu'elle permet d'attaquer sans risquer de dégâts, et on la remplace par de vrais attaques lorsque l'adversaire arrive au contact ; c'était par exemple à cela que servaient à Lucci ses shigan « index gun ». Qui se tourna vers le membre du CP8 et haussa les épaules pour montrer sa déception :


- J'avais dit force. Les balles n'ont rien à voir à moins que ton revolver soit ta main. Cela rend futile tout ce qui vient de se passer.


Et en parlant de shigan, il fit claquer ses doigts et créa des balles à air comprimé qu'il lança à son tour sur le tireur. Cependant il vit Ryusaki esquiver ses index gun, et ceux ci faire des trous dans le mur derrière. Lucci s'avoua un peu étonné de cette esquive parfaite. Si ce n'était pas un coup de chance et que c'était bien en rapport avec la « technique » que ce Ryusaki avait énoncé, il avait une excellente technique d'esquive pour son niveau.


- Mais c'est intéressant, tu as un don pour l'esquive.


Bon, à présent où en étions nous ? A la conclusion de leurs attaques combinées. C'était cela qu'ils attendaient, ils n'avaient pu que se demander pourquoi Lucci leur avait demandé de l'attaquer lui même.


-Vous ne faites clairement pas le poids, comme je m'y attendais car vous êtes encore jeunes. Mais vos capacités sont intéressantes. Il serait plus intéressant de vous voir vous affronter l'un et l'autre que vous m'affrontiez moi, ce serait long et compliqué, mais l'issue ne fait presque aucun doute. Dans le cas d'un affrontement entre vous je n'y vois aucun problème.


Ou alors il restait la possibilité de massacrer celle qui rêvait de l'affronter pour avoir osé la toucher. Elle s'était jetée sur lui sous sa forme d'ours, c'était qu'elle voulait un combat seul à seul… elle pourrait apprendre de son manque de patience, et cela il le pensait sans animosité aucune. Il était (quasi) identique à eux il fut un temps.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Mar 30 Aoû - 10:14

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1479

Pas de réponse depuis le 13 Aout.

→ Bientôt trois semaines déjà passées.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Mer 31 Aoû - 17:51

Akaï Hana Blue Fire
  Blue Fire
avatar

Messages : 96

Navigation
Doriki:
680/6000  (680/6000)
Fruit du Démon: Fruit du plasma

Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre

feat. Cherry, Suede & Lucci




J'étais plutôt, voir même très en fait, contente du coup que j'avais réussi à porter contre Lucci. Durant un véritable combat, avec la rage au corps, j'aurais sans doute pu frapper encore plus fort. Mais j'avais parfaitement réussi à combiner force et rapidité pour créer un coup qui aurait certainement été ravageur pour quelqu'un d'autre que Lucci. Mais l'agent avait évidement utilisé le Tekkai, d'ailleurs il aurait été fou de ne pas le faire. Juste après que je me sois reculé autant que possible de lui, ce fût au tour de Ryu de faire ses preuves. Il prit son arme dans ses mains, pointant le canon vers Lucci. Il avait demandé de le frapper, non ? Alors est-ce que lui tirer dessus ça compte ? Je ne sais pas…

Il se posait à côté de moi, je ne bougeais pas d'un poil, me contentant simplement de continuer à regarder sa petite prestation. Alors que je pensais qu'il en avait fini avec son petit jouet, il semblait avoir une autre carte dans sa manche, lorsque je vis ses yeux prendre une étrange couleur violette fluorescente. Oh... Lui aussi avait mangé un fruit du démon, sans doute un Paramecia, peut-être un lien avec la vision, mais je devrais attendre pour en savoir plus sur ça. Lucci déclarait au jeune Ryusaki lui disant qu'il avait demandé de le frapper et que par extension tout ce qu'il avait fait était inutile, à moins que son arme ne soit sa main.

En l'entendant dire ça, je ne pouvais pas me retenir de pouffer légèrement, j'avais à présent la réponse à ma question. Décidément tout ça allait vraiment devenir plus qu'intéressant. L'agent du Cipher Pol 0 fini par claquer des doigts, créant un Shiggan à air comprimé. Je devais bien avouer que cette technique détournée du Rokushiki était particulièrement intéressante. Pouvoir utiliser le Shiggan à distance au lieu d'en faire utilisation dans un combat au corps-a-corps pouvait avoir ses intérêts. Je me demandais si ma technique pouvait être aussi considérée comme un dérivé du Shiggan...

Enfin bref, Ryusaki avait parfaitement réussit à esquiver ses balles pas étonnant, c'est quelque chose que l'on apprend très vite à faire. Les billes d'air formaient des petits trous dans le mur derrière le visé, elles étaient tout aussi puissantes que des balles réelles. Lucci fit remarquer que Ryusaki avait un don pour l'esquive. Peut-être qu'il se contentait d'esquiver, car il ne maîtrisait pas, ou pas suffisamment bien le Tekkai pour encaisser sans sourciller. Le léopard reprit pour nous dire que nous ne faisions pas le poids contre lui, car nous étions encore jeunes, lui avait la force de l'expérience. Il continuait disant que cependant nos capacités étaient intéressantes.

Il pensait qu'il serait plus intéressant que ce soit plutôt les deux recrus qui s'affrontent car contre lui le combat serait long et l'issue définit à l'avance. Je n'avais pas envie de me battre contre Ryusaki, il ne représentait pas un adversaire suffisamment intéressant pour moi, j'étais clairement plus forte que lui. Mais si combat il devait y avoir, je ne pourrais compter que sur mes poings et mes pieds, quelle idée j'avais eu de laisser mes armes dans ma chambre. Ah moins que…

Je le vais les yeux au ciel, sur le bâtiment qui venait de se faire cribler par les balles d'air comprimé de Lucci, une silhouette se tenait face au soleil. C'était mon Anto, il à toujours eu le goût pour les arrivés fanfaronne. Alors lui aussi était finalement de la partie en venant ici ? J'avais hâte de le retrouver ce soir en privé, après plusieurs jours de séparation. Depuis le toit il me dit :


-On dirait que tu as oublié ça Cherry, ça pourrait te servir !

A peine avait-il fini de parler que je vis mes deux dagues tombées sur moi, lame en avant. Je les rattrapais par le manche, puis se fut au tour de mes couteaux de lancer de tomber en piquet, cette fois-si je les rattrapais entre mes doigts. Je n'aurais pas besoin d'eau alors je les accrochais à mes cuisses, tout en me tournant vers Lucci :

-Et pourquoi par chacun pour soit, c’est moins drôle de regarder un combat au lieu d’y participer !


made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Jeu 1 Sep - 14:33

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi


Recrus et légende, quand le Cipher Pol se rencontre.

Feat Cherry & Lucci.

Lucci ne semblait pas satisfait de ma démonstration.

Il n'a pas tord dans son raisonnement, les balles ne sont pas une preuve de force physique.
Mais lorsque j'entend "frappez-moi de toute vos forces" je ne pense pas en premier à un coup de poing purement impulsif et incontrolé. Si Lucci l'avait voulu, il aurait massacre l'ours dès son approche. En revanche, il aurait dû avancer vers moi pour m'atteindre, et je l'aurais vu venir.

Conclusion ? La rouquine est une sauvage qui ne prend pas conscience que son idiotie causera un jour sa perte.
Pas aujourd'hui bien sur, pas entre les mains de Lucci.
Il voulait nous tester, et il allait être servi.

J'attendais impatiement sa contre-attaque. J'étais vite remercié de mon attente, quand le félin utilisait un dérié de l'index gun pour me jeter des balles d'air comprimé d'un claquement de doigt.
Mes yeux me permettait de voir parfaitement les petites bulles d'air arriver sur moi, et je n'avais aucun mal à les esquiver de quelque pas de côté.

Je pointais alors à nouveau Gynopesis en direction de Lucci, et tirais une balle incendaire juste à côté de sa tête, laissant la balle foutre le feu à la rembarde dehors, dans une explosion.

"Gynopesis et mon corps ne font qu'un. Ca te vas comme force, hum ?"

Evidemment, c'était loin d'être le mieux que je pouvais faire, mais je voulais voir si il allait décidé de nous attaquer, ou de continuer de nous contrer, jusqu'à ce que l'on brise son Tekkai.

Quoi qu'il en soit, je n'avais pas tiré sur Lucci parce que, malgré que je ne le sous estime pas, je ne savais pas si le Tekkai resistait aux flammes. Le but était de lui prouver notre force, pas de se blesser.

Je ne m'interessais pas grandement au Tekkai, c'est la dernière technique je compte maîtriser, les autres me sont plus utile.

Cependant, il voulait maintenant que le combat se porte entre Cherry et moi.

Qu'est-ce qu'il croit ? Que ça en vaut la peine ? Si il veut qu'elle se fasse dépecer, autant qu'il le fasse lui même. C'est pas franchement sympa de me laisser lui mettre une raclée pour lui.
Non mais sérieusement, elle ne ferait pas le poids.

C'est à moment précis, qu'une type sortait de nul part en jeter des dagues et couteaux de lancer à Cherry.

L'ayant vu arriver, même étant dos à lui, je m'étais soudainement retourner en visant son torse.
En me rendant compte qu'il connaissait la rouquine, je baissais mon arme.

Apparaitre d'un coup derrière des agents, faut être stupide. A moins d'en être un bien sur.

Enfin, j'allais donc devoir mettre une correction à l'agent féminin.
Mais il s'avère que l'ours polaire était encore plus suicidaire que ce que je ne pensais : Elle voulait un combat à trois, chacun pour soi.

Elle me sous-estime, elle pense que je ne ferais pas l'affaire, c'est ça ?

Je tirais, sans regarder (du moins sans regarder directement, via la vision à 360°), une balle qui frolait son oreille aiguisée, sans la blesser, pour lui faire comprendre son erreur.

"Ne sous-estime pas tes adversaires, idiote."

Devant le regard surpris et haineux de la rouquine, je levais la jambe, genou replié, pour lui faire comprendre qu'au moindre assaut, mon Ryankaku la trancherait en deux.

J'avais donc une jambe prête à trancher l'ours, et un canon prêt à faire feu sur le félin.
Pour ma part, tout me semblait cohérent.

Lucci risquait de ne pas frapper le premier. En revanche, l'incontrôlable femme risquait de se jeter sur moi pour lui avoir tiré à côté de la tronche.

Personne ne semblait vouloir donner le premier coups, et tout le monde se regardait en chien de faïence.

Très bien...
Ma jambe se dépliait soudainement, balaçant une lame d'air en direction de l'ours polaire, en même temps que la détente de Gynopesis se pressait trois fois en direction de Lucci.

Dans les trois balles tirées, il y en avait une fumigène. Même si Lucci ne sera pas blessé, je pourrais en profiter pour frapper l'insolente à ma guise.



.
Code par Heaven sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Jeu 1 Sep - 20:59

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1104

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Les deux jeunes agents semblaient étrangement fiers. Fiers de leur médiocre performance. Ils n'avaient pas rompu son Tekkai, pourquoi étaient-ils, l'une encore de bonne humeur, l'autre, encore défiant. Ils s'adressaient à lui comme quelqu'un qui les sous-estimait. Pardon ? Il les estimait exactement à leur valeur, ils étaient encore trop faibles pour traverser son Tekkai, à partir de là c'était bien mal parti. Qu'ils aient le sens du défi, c'était louable, qu'ils aient un ego farouche, ça l'était moins : autour de lui Lucci avait toujours vu la plupart des agents du CP dotés d'un fort égo et d'une grande confiance en leurs capacités, certains comme Kaku et Jabura n'hésitant pas à piquer une crise quand on mettait en doute leur potentiel. Le Cipher Pole ne changerait-il pas, serait-il encore rempli d'humains avec une force surhumaine, alors que le Rokushiki visait à créer des surhommes, purement ?

Peut être que le silence de leur "senpai" donnait l'impression d'un lâche, donc un faible. Une correction ne serait peut être pas de trop pour eux, non par esprit revanchard, mais pour leur rappeler du nombre de choses qui nous sont d'une supériorité écrasante, afin que notre volonté de devenir plus fort en soit renforcée.

Il n'avait pas encore prit sa décision lorsque Ryûsaki, à qui on avait pourtant demandé rien d'autre que de le frapper de toutes ses forces, voulu prolonger la bataille en faisant de nouveau feu vers lui. Une langue de flamme lui passa à côté et finit sa course prévue dans la rambarde extérieure. Voilà que son petit navire personnel était abimé par un début de feu, alors que l'agent du CP0 n'avait pas donné un autre feu, son feu vert cette fois. Cette gaminerie était celle de trop. Bien, il allait pouvoir leur donner un aperçu complet des capacités du champion du Cipher Pole, c'était peut être ce qu'ils cherchaient depuis le début.

A ce moment la rougeoyante Cherry était d'accord pour un combat. Et un autre acteur surgit de nulle part se joignit à la scène, un agent venu d'on ne sait où pour lui apporter des armes en renfort. Cette fois ci Lucci sourit presque, cela commençait à être vraiment drôle, trop de détails bizarres accumulées et de mise en scène de ces cadets ; il allait pouvoir s'amuser un peu. Cherry tout en se préparant, le harangua pour qu'il participe aussi. On aurait cru qu'elle se prenait pour une personne compatissante qui ramène dans le groupe une personne seule dans soin coin pendant un bal. Cette fois là, Lucci observateur n'avait pas prononcé un mot de la minute, ne le jugeant pas nécéssaire. Puis il vit l'action débuter, avec Ryusaki qui préparait ce qui serait forcément une lame de Rankyaku et n'hésita pas à tirer au passage sur... lui. Histoire de continuer à se faire remarquer sans doute.

Hattori voleta pour s'éloigner du théatre du combat. Mais son propriétaire déjà venait d'esquiver les balles de Ryusaki, et reprenant son élan, fondit sur lui. Une fumigène avait explosé dans son dos : sauf que Lucci n'avait pas comme il prévoyait probablement usé du Tekkai pour l'arrêter ; cela lui laissait le temps d'intervenir. A ce moment le jeune homme du CP8 était fixé sur Cherry, et son attaque abimait encore le décor sans qu'on vit si la demoiselle avait été touchée. Mais les deux avaient un niveau de rapidité en dessous de leur ainé du CP0 : celui-ci fondit sur Ryusaki alors que Cherry et lui s’attendaient à se défouler, lui attrapa donc un bras au passage et le propulsa sur un mur en profitant de la surprise. Ryusaki largué comme un fétus de paille traversa le bois (fragile face à un corps d'agent du CP) et il repassa au dessus de la passerelle pour tomber sur le quai au milieu d'un éclat de planches et d'échardes. Lucci se présenta à travers l'ouverture, les bras sur les hanches, et parla avec sévérité :

" Je ne t'avais pas autorisé à abimer mon navire. "

Maintenant qu'on méditait sur le fait de l'avoir agacé quelques secondes, il se tourna vers Cherry en souriant pour la première fois depuis leur rencontre. Il s'attendait à ce qu'elle l'attaque au milieu du désordre, donc anticipait déjà.

" Nous disions, combattre à plusieurs. Je donne une réponse positive. "

Et il envoya un coup de pied féroce vers la jeune femme, la forçant si elle arrivait à l'éviter à reculer vers la zone de Ryu. Lucci s'intéressait cependant surtout à voir lequel des deux était le meilleur face à l'autre, parmi les cadets, en les regardant s'affronter.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Mer 28 Sep - 21:03

Akaï Hana Blue Fire
  Blue Fire
avatar

Messages : 96

Navigation
Doriki:
680/6000  (680/6000)
Fruit du Démon: Fruit du plasma

Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre

feat. Cherry, Suede & Lucci



Et bien et bien et bien... Finalement, tout ça prenait vraiment une tournure vraiment intéressante. Anto était même passé faire un saut, me larguant mes armes au passage. Ne comptant pas m'en servir pour le moment (même si je n'écartais pas totalement cette possibilité dans un futur proche), je les rangeais dans mon dos. Je jetais un regard en haut, mon ami était toujours là, il semblait décidé à observer de son immeuble la scène qui se déroulait en bas. J'étais certaine qu'il allait y avoir du spectacle à la clef pour lui !

Alors que je me demandais de quoi nous avions tous les trois l'air depuis la-haut, une balle me frôlait l'oreille droite. Mais... Il sait pas visé ou quoi celui-là ? Ah mais non !.... En fait il est tout simplement en manque d'attention le petit ! C'est comme les gamins qui piquent des crises pour que leurs parents leur accordent leur attention. Je lui lançais d'une voix pseudo maternelle :


-Ba alors gamin, on aime pas ne pas être le centre de l'attention ? Faut pas t'en faire pour ça tu sais... Un jour tu deviendras fort toi aussi, mais pour ça faut manger ta soupe déjà !

Je le vis lever une jambe au niveau de son torse, prêt à lâcher un Ryankaku dans ma direction et son arme pointée contre Lucci. Nous étions tous les trois à attendre qu'un de nous ne daigne lancer la première attaque, ce fut finalement Ryusaki qui finit par tout lâcher d'un coup ! Vraiment trop pressé ce gamin décidément. Une lame d'air fonçait droit sur moi, alors qu'un nuage de fumée s'échappait des balles tirées par le môme. Sans perdre un instant de plus, je me propulsais en avant de plusieurs mettre grâce au Soru, reprenant un rapide appui contre le mur du bâtiment où c'était posé Anto avant d'atterrir totalement de l'autre côté de la lame de vent.

L'oiseau de l'agent du CP0 c'était envolé, sans doute pour se mettre à l’abri, ça ne reste qu'un oiseau après tout. Alors que je me retournais vers mes adversaires, à ma plus grande surprise un des deux avait disparut, il ne restait plus que Lucci. Il y avait un large trou de la taille d'un homme dans le mur en bois du bateau. L'homme léopard revint vers le trou qu'il avait causé, d'un air plutôt énervé, me rappelant l'espace d'une demi-seconde Akira, notre Maître. Il grondait l'autre gamin lui disant qu'il ne lui avait pas autorisé à abîmé son bateau. Cette situation me fit rire alors que l’ancien se tournait vers moi, le visage aussi souriant que le mien.

Il acceptait ma proposition de se battre à plusieurs, tant mieux ! Alors qu'il tentait de me donner un violant coup de pied, je sautais verticalement tout en prenant mes couteaux dans les mains et de lui lancer dessus. Je savais que ça n'allait avoir aucun effet sur lui, mais cela me permettrait de gagner quelques précieuses secondes avant d'atterrir sur le haut de la cabine. En jetant un bref coup d'œil à Anto, il avait une boule de plasma incandescente à la main, prêt à la lancer à la moindre occasion. Je finis par sauter derrière Lucci, tentant de lui asséner un coup de poing griffu dans le dos, à la façon d'un Shigan.



Le lancé de couteaux:
 


made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Lun 31 Oct - 18:15

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1479

Pas de réponse depuis le 28 septembre.

→ un mois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Lun 19 Déc - 11:18

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1479

La dernière réponse date du 28 Septembre => 3 mois.

RP lock.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» MODÈLE DE PRÉSENTATION ✤ mets toi a genoux quand tu t'adresse à la légende !
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Pool saison 2010-11
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: G-1-