AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Mer 11 Mai - 22:34

Akaï Hana Blue Fire
  Blue Fire
avatar

Messages : 96

Navigation
Doriki:
680/6000  (680/6000)
Fruit du Démon: Fruit du plasma

Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre

feat. Cherry, Suede & Lucci




Toujours pas de mission, c'est inquiétant... On pourrait presque croire que le monde est en paix, douce utopie que c'est... Tant que des criminelles, des pirates et des bandits parcourent le monde, on ne pourra jamais être en paix. C'est pour ça qu'il faut tous les éradiquer, sans aucune forme de pitié, c'est la seule façon d'arriver à un monde meilleur pour nous tous. Alors quand je n'ai aucune mission à exécuter, je perds rapidement patience, finissant par tourner en rond, comme un animal en cage.

Je cherchais désespérément quelque chose à faire sur cette foutue base du G-1. Qu'est-ce que je foutais ici moi déjà ? Un ordre, on m'avait simplement dit de venir ici, rien de plus, rien de moins. Je déambulais sans aucun but précis, rencontrant de nombreux Marines. Qu'ils ont l'air parfaitement ridicules dans leurs petits uniformes bleu et blanc, des petits chiens bien dressés, mais qui au final, sont aussi faibles et inutiles que des enfants.

Seuls les hauts gradés de la Marine servent à quelques choses, mettez un de ces soldats de pacotille face à un pirate, il souillerait son pantalon, les mains tremblantes en arrivant à peine à tenir son fusil. D'ailleurs les armes à feu sont bien pour les faibles, ceux qui ne sont même pas capable d'aller se battre au corps à corps ! Pffff.... Ils me faisaient pitié, mais vaux mieux pour nous que tous ces hommes soient au service de la Marine, plutôt que d'être des pirates, ou que sais-je encore !

Étant donné que je savais que je n'aurais rien à faire ici, je n'avais pas pris mes dagues et encore moins mes couteaux de lancer. Je réfléchissais tout en marchant à pourquoi on m'avait fait venir ici, mais j'avais beau retourner encore et encore la question dans ma tête, je n'arrivais à trouver aucune hypothèse qui tenait debout.

Il était à peine midi, le soleil était haut et les heures les plus chaudes de la journée allaient commencer. Il faudrait que je pense à chercher un endroit au frais où me reposer pendant ce temps, un lieu à l'ombre. Oui c'est une bonne idée, mais ici, à part des bâtiments, il n'y a aucun coin d'herbe où je puisse être tranquille. Je cherchais toujours jusqu'à voir au loin une silhouette connue, enfin... C'était un peu comme croiser une personne célèbre, mais que l'on n'avait jamais eu la chance de voir en chair et en os. Je dû me frotter les yeux pour être sûre de ne pas rêver. Je fis quelques pas de plus dans sa direction, oui c'était bien ça, pour le peu qu'on m'en avait parlé, je le reconnaissais.

C'était bien Rob Lucci, le plus grand agent du Cipher Pool que le monde est connu jusqu'à ce jour ! J'avais des étoiles plein les yeux alors que je continuais d'avancer, espérant avoir la chance d'échanger quelques mots avec lui.


made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Jeu 12 Mai - 22:05

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi


Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre.

Feat Cherry & Lucci
Je marchais calmement, sur le sol de la G-1. Je n'avais pas de but précis. Il n'y a aucune mission en se moment, c'est le calme plat. Le calme avant la tempête, probablement.
Comme si il n'y avait pas assez à faire avec tous ces pirates...

Je regardais tout les marines présent dans cette base. Ils n'avaient pas l'air d'avoir de but précis, eux non plus.
Ils me font sourire : Ils sont peut être plein de bonnes intentions, mais sincèrement, comment peuvent-ils prétendre défendre qui que ce soit avec des capacités aussi maigres ?
La plus part d'entre eux ne sont pas bon à grande chose. Après tout, sans les hauts-gradés de la marine avec eux, ils ne feraient pas le poids face à un équipage pirate un minimum fort.
Enfin, ce ne sont pas des mauvais bougres malgré tout.

Je me demandais, encore une fois, ce que mes supérieurs attendaient pour m'envoyer en mission, quelque part, n'importe où. Peut être en infiltration, ou même simplement éliminer des renégats, histoire de m'occuper un minimum. De plus, ça ne ferait de mal à personne.
Les membres du Cipher Pool sont surentrainés, mais ils doivent rester à la base, bien sagement, à se tourner les pouces.

Je continuais ma route, en pensant à trouver quelque chose à faire.
Je pensais peut être aller me poser quelque part, et commencer à fabriquer d'autre de mes balles spéciales. Elles sont efficaces mais demande un temps de préparation, et il ne m'en reste plus beaucoup. Oui, je vais aller faire ça.

Je cherchais alors un coin tranquille où pouvoir exercer ma fabrication. J'aperçu alors au loin une silhouette féminine, aux cheveux rouges, qui me tira de mes pensées.
Cette femme avait l'air intrigué par quelque chose. Je décida alors d'aller la voir.

" - Excuse-moi ?".
Code par Heaven sur Epicode






Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Jeu 9 Juin - 16:09

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1106

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Les jours se ressemblent, mais pas tous. En ce moment on n'était pas entouré de paperasse dans les bureaux de Marijoie, ni dans les quartiers d'Ennies Lobby, ni même en mission à l'autre bout du monde. On était, il était, surtout, dans une place à laquelle il n'était pas habilité. La base principale de la Marine. Appelez-la G1 si le coeur vous en dit. Là était Rob Lucci, ancienne légende des assassins du Cypher Pole, à présent agent de premier ordre qui donnait des ordres plutôt que d'en appliquer.

La marine, un peu l'exemple des chiens de policier. On les lâchait frontalement sur l'ennemi, sachant que dotés de leur faiblesse primitive ils seraient démolis immédiatement en pleine course sans l'aide d'une force supérieure. Il n'était pas idiot de les comparer à des canidés, puisqu'ils fonçaient sans équivoque ni subtilité : au Cypher Pole on usait de toutes les qualités de l'intelligence précisément humaine, la ruse, la discrétion, le bluff,, l'analyse du terrain... Seuls les meilleurs marines arrivaient à quelque chose de proche, il est vrai que les chiens savants existent.
En dehors de cela, l'élite, les agents en deux mots, veillent sur vous. Les puissants qui ont aiguisé leurs sens et leur puissance jusqu'à dépasser la condition humaines, les surhommes adeptes du rokushiki.

On avançait guère à égrainer des sens communs. Lucci était sur les quais immenses, des lieux déjà décrits plus hauts, par une journée fortement ensoleillée. Pourquoi ? Une banalité, on l'avait chargé de rencontrer des représentants de la Marine dans une brève réunion, ou avaient été discutés les points de vue des uns et des autres organes et de leur coordination. Il faut dire que la Marine n'ait pas sur le même pied que le CP, elle jouit d'une légère indépendance vis à vis du Gouvernement Mondial, et la fidélité des soldats est directement dévolue aux amiraux, tandis que les agents sont de purs produits du gouvernement mondial. Les uns sont encore opaques et déconnectés, les autres sont totalement contrôlés par la bureaucratie. Les deux groupes sont teintés de méfiance l'un envers l'autre, voir de concurrence, en tout cas aux yeux de certains comme Lucci dont l'hostilité se déploie très facilement.

Vérifiant que sa serviette avait été soigneusement fermée, notre homme se rendait d'un pas leste vers son bateau, pressé de retourner travailler dans ses paisibles bureau de Marijoie. Lorsqu'il sentit un regard. Un coup d'oeil à la volée lui permit d'entrevoir une femme dont la tenue vestimentaire contrastait elle aussi avec les uniformes des alentours. Qui était-elle ? Parmi ceux autorisés à se rendre dans la Marine en toute liberté d'habillage, il y avait peu de monde mais les agents en faisaient partie.  Hattori roucoula sur son épaule, comme pour indiquer qu'il avait repéré lui aussi la créature. Lucci ignorait si elle voudrait lui parler ou non, il calqua donc son trajet vers son navire quelques centaines de mètres plus loin de façon à croiser la dame. Bientôt, le plus terrible des assassins ne fut plus qu'à quelques mètres de Cherry la sinistre, une assassin décidée à lui ressembler qu'il ne connaissait aucunement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Lun 27 Juin - 1:03

Akaï Hana Blue Fire
  Blue Fire
avatar

Messages : 96

Navigation
Doriki:
680/6000  (680/6000)
Fruit du Démon: Fruit du plasma

Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre

feat. Cherry, Suede & Lucci




Comme partout dans le monde, il y a toujours eu et il y aura sans doute jusqu'à la fin de ce monde, des pointures dans divers domaines. Avoir la chance d'en croiser est toujours un moment particulier, comme si on se rapprochait un peu plus près. Enfin je sais que les étoiles, ça brûle, ça laisse des cicatrices, mais on les aime plus que tout, pour moi en tout cas et je ne partagerais pas mon étoile !

Je restais figée sur place, comme une abrutie de première, mais je ne pouvais départir mon regard de Lui. Je ne m'étais pas trompée, c'était bien Lui. J'étais tellement focalisée sur Lui que je n'avais même pas remarqué qu'un jeune homme c'était discrètement approché de moi. C'est que je me ramollie dis donc ! En temps normal je l'aurais senti venir à plusieurs mètres, mais j'étais tellement concentrée sur autre que chose que non. Il faut vraiment que je fasse plus attention, surtout qu'avec cette chaleur ça n'arrange rien...

Il avait une tête de gamin encore, je lui donnais à peine vingt ans, voir moins sans doute. Il avait des cheveux mi-long, blanc comme la neige et des yeux d'un violet pâle. Il n'était pas spécialement grand si musclé, mais n'était tout de même pas une brindille. Il portait une étrange cape noire, ce qui me donnait instantanément chaud en m'imaginant porter ça, moi qui me trimbale presque nue ! Une aura plutôt calme l'entourait, ce que me détendis en quelques secondes, surtout qu'en repensant à l'endroit où j'étais, je n'avais pas besoin d'être constamment à l'affût.

Il s'excusait simplement, mais c'était sans doute pour attirer mon attention, j'ai toujours du mal à savoir ce à quoi pense réellement les personnes quand elles vous interpellent. Je m'étais donc entièrement tournée vers lui, le détaillant de haut en bas avant de froncer les sourcils. Qu'est-ce qu'il me voulait ?

Je n'avais pas vraiment envie de faire la discute avec un inconnu alors qu'Il était à quelques mètres de moi, mais je n'avais pas non plus envie de me mettre à sa poursuite, au risque de me voir prendre un vent par lui, voir pire. Je posais alors mon index droit sur la bouche du jeune homme pour le faire taire, alors que je voyais l'Agent avancer dans notre direction.

En voyant la distance rétrécir entre Rob Lucci et moi, enfin nous, puisque j'avais quasiment pris en otage ce jeune garçon s'en m'en rendre compte, je fus prise d'un instant de panique, je n'arrivais plus à bouger ni même à parler alors qu'il avançait encore.

Ce fût alors la seconde fois de ma vie que je tombais dans les pommes, alors qu'une des personnes que j'admirais le plus au monde était juste à côté de moi... Fichue chaleur, enfin je crois...


made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Mer 29 Juin - 0:29

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi


Recrus et Legende : Quand le Cipher Pool se rencontre

Feat Cherry & Lucci


J'avais à peine eu le temps de demander ce que je voulais savoir à la femme aux cheuveux rouge qu'elle s'empressait de mettre son droit sur ma bouche.

C'est assez gênant, j'ai l'impression d'être pris en otage.
Enfin bon.

Elle fixait un endroit précis, je tournais la tête pour regarder moi aussi, et comprendre ce qui l'absorbait tant.
Je voyais alors un homme approcher de nous, un oiseau sur l'épaule.

Je ne comprenais pas ce qu'elle lui voulait.

C'est à ce moment que j'ai eu un déclique : C'est Rob Rucci !

Le célèbre assassin du Cipher Pool.

Ouais, pas de quoi en faire un miracle, c'est un agent, comme nous. Il est juste largement au dessus en terme de puissance.

Soudainement, la femme tombait dans les pommes.

Je la rattrapais au vol, la posant au sol.

Je soupirais d'incompréhension.

"A ce point là, vraiment ?"

Je tournais la tête en direction de Rucci. Il était à quelques pas de nous.

Son oiseau roucoulait.

Je connaissais ses aptitudes légendaires, pourtant, je ne le trouvais pas impressionnant.
Remarque, quelque chose se dégageait de lui, comme une aura. Une aura glaciale qui mettait mal à l'aise.

C'est pour ça qu'elle est tombée dans les pommes ?

.
Code par Heaven sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Jeu 30 Juin - 1:30

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1106

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Hattori roucoula de curiosité devant l'étrange situation. Une humaine tombée in extremis dans les bras d'un infirmier placé là par la providence.

Dans le métier on trouve parfois des durs à cuir. Et parfois aussi des fragiles, des petites natures, des châteaux de carte. Ils s'effondrent pour un rien. C'est dur à concevoir pour un maitre du Rokushiki que quelqu'un puisse s'évanouir sans raison. La personne pouvait être diabétique, souffrir de carences, être cardiaque... de nombreuses raisons pouvaient venir, mais chez un surhomme du Cypher Pole posséder de telles failles était exclu. La perfection physique ne s'embarrasse pas de telles défauts.

L'évanouissement de la jeune femme était suspect, dans tous les cas. Le premier réflexe de Lucci fut de penser à un piège. Sur ses gardes, il approcha du corps étendu sans attendre et le retourna, vérifiant qu'elle ne cachait pas d'arme. Non, elle était bel et bien inconsciente. Pour quelle raison ? Elle pouvait avoir été empoisonnée aussi bien ou autres scénarios de ce genre (on avait affaire à un homme du Cypher Pole !) Un instant plus tard, elle se retrouvait dans les bras de son voisin. Il n'avait pas rêvé à propos, celui là était venu comme un étranger et s'était fait dire "chut" du bout des lèvres par la femme évanouie (comme si Lucci avait pu ne rien remarquer)

C"est seulement là que notre agent accorda son attention à l'autre acteur de la scène : l' homme aux cheveux déteint qui le regardait maintenant. Lui aussi se distinguait des figurants présents par son accoutrement. Tout cela ressemblait à une drôle de théatre, à un vaudeville, tout était incompréhensible. Qui était ce gars ? Qui était cette donzelle ? Pourquoi les trois seuls personnages présents à ne pas être de la Marine, semblait-il, se retrouvaient réunis ici à la même minute par le plus grand des hasards ?

- Qui es-tu ?

Cette brève phrase, nonchalante, fut tout ce qu'envoya Rob Lucci à l'autre homme présent. Un gamin, mais avec une tête si indifférente et hautaine qu'il faisait pencher encore davantage pour l'hypothèse suivante :  il était lui aussi du Cypher. La demoiselle quand à elle, étant donné son habillement, pouvait difficilement être une émissaire ou avocate, ou toute autre civile susceptible d'être à un tel lieu, mais on était jamais sûr de rien.
Lucci ramassa du sol comme un simple paquet la femme étendue. Puis il avança vers son bateau, là où on serait à l'ombre, ce qui faciliterait le réveil. Hattori voleta pour les devancer.


" Suis-moi "
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Sam 2 Juil - 23:54

Akaï Hana Blue Fire
  Blue Fire
avatar

Messages : 96

Navigation
Doriki:
680/6000  (680/6000)
Fruit du Démon: Fruit du plasma

Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre

feat. Cherry, Suede & Lucci




Des bruits de canon, des cris, le feu qui crépite, léchant les murs des maisons de mon village. J'avais déjà vécu cette scène des centaines de fois, pendant mes rêves, alors je savais très bien que ce n'était pas la réalité. J'avais mon corps d'adultes, toutes mes cicatrices, mais j'étais nue. Nue au milieu de cette pluie de feu. J'avais savoir que je rêvais, je fuyais désespérément, il faisait tellement chaud autour de moi. Je finis par tomber, quelque chose m'avait fait trébucher, je me redressais, avant de me mettre à hurler en voyant que c'était le corps inanimé de mon meilleur ami, la peau complément écorchée.

Je devais me réveiller, je n'arrêtais pas de répéter à voix haute que tout cela n'était qu'un rêve, mais je n'arrivais pas en sortir. D'autres voix se mêlait aux bruits des explosions, elles me semblaient tellement lointaine, mais à la fois si proche. Je n'arrivais pas à comprendre ce qu'elles disaient, comme si elles parlaient une autre langue. Et comme si ça ne suffisait pas, la terre se mit à trembler comme jamais, de toute ma vie je n'avais connue quelque chose de comparable. Et puis tout ce calmait enfin, il faisait moi chaud et je sentais que j'étais en train de me réveiller...

Lorsque j'ouvrai les yeux, je n'étais plus du tout au même endroit. Que c'était-il passé ? J'étais tombée dans les pommes ? Super... Ça fait très bonne figure, mais j'y peux rien, surtout que la chaleur n'arrange pas du tout les choses. Je ne voyais personne pour le moment, mais j'entendais très clairement des bruits respirations non loin de moi. J'utilisais Soru pour me propulser à quelques mètres de là où j'étais, j'en profitais aussi pour assimiler visuellement l'endroit où j'étais. Il y avait deux personnes en plus de moi, le très célèbre agent Rob Lucci et Hattori, son oiseau et le jeune homme que j'avais croisé dans la ruelle.

C'était eux qui m'avaient emmené jusqu'ici ? Sans doute... Je sentais un grognement naître du fond de ma gorge, mais je le retenais, pour le moment... Cela voulait dire alors qu'il y avait au moins un des deux qui m'avait touchée. Rien que d'imaginer ça, cela me dégouttait au plus au point. Il n'y a qu'une seule personne au monde qui a le droit de me toucher.


-Qui m'a portée jusqu'ici ?
Demandais-je en grondant.

made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Lun 4 Juil - 0:51

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi


Recrus et légende : Quand le Cipher Pool se rencontre

Feat Cherry et Lucci


Je posais le corp inerte de la femme sur le sol.

Je me redressais en regardant Rob Lucci s'approchait de nous.

Je restais immobile lorsqu'il était à ma porter.

Son oiseau roucoulait. Il avait la même aura glacial que moi, et que probablement tous les autres membres du Cipher Pool.

J'esquissais un sourire. Cette fameuse aura glaciale, avait chez lui une particularité : On sentait le sadisme dans ses yeux.

Les yeux d'un félin, face au yeux d'un rapace.

C'est le félin sanguinaire qui parlait le premier, me demandant qui j'étais.

Il n'avait aucune intonnation dans sa voix, rien qui montrer un quelquonc intérêt à ma réponse. Il avait juste balançait cette question, comme ça.

Je répondais cependant à sa question, ne mettant moi non plus aucune intonation particulière :

"Suede Ryusaki."

Lucci ramassait alors le corps de la femme à terre, comme un sac, en la jetant sur ses épaules.

Je regardais son oiseau partir devant, lorsqu'il me demandait de le suivre.

Je le suivais sans chercher à savoir où nous allions, ni pourquoi.

On était alors sur le bateau de Lucci.

La femme avait l'air agitée. Probablement un cauchemar.

Je la regardais s'agitais quelques instant, avant de poser mon regard sur l'agent.

"Pourquoi tu nous as amené ici ?"

Avant qu'il ne me réponde, la femme se reculait rapidement de l'endroit où Lucci l'avait déposé en utilisant le soru.

Plus de toute, elle aussi est un agent.

Trois agent au même endroit, en même temps, était-ce une coincidence ?

Elle avait l'air enragée. Si on avait pas était là , elle serait par terre, seule.

D'ailleurs c'est vraiment pas le luxe, pour un agent, de tomber dans les pommes à cause de la chaleur et de l'arriver d'une légende de notre service.

Elle a raté une partie de l'entrainement ou quoi ?

Certe, Rob Lucci avait quelque chose d'impressionnant, mais pas de là à se laisser intimider.
Et elle pourrait être un peu plus aimable, non ? Il l'a ramené ici tout de même.

Remarque, que ce soit elle, Lucci, ou moi, on était pas vraiment des êtres sociables ...

J'attendais une réaction de Lucci, qu'il réponde à ma question, ou qu'il s'adresse à l'agent féminin plus loin. Mais je voulais savoir pourquoi il nous avait amené ici.



.
Code par Heaven sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Lun 4 Juil - 17:44

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1106

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

La nature du dénommé Ryusaki semblait se montrer davantage au fil de la progression. Un être si indifférent, avec cette lueur qu'on reconnaissait dans ses yeux, celle du meurtre, et qui n'était pas habillé comme d'autres. On aurait juré un agent du Cipher Pole. Comme si on reconnait les animaux à leur odeur, Lucci avait apprit avec le temps à reconnaitre les assassins à l'odeur de la mort.

" D'accord. "

Il n'y avait pas besoin d'en dire plus. Le Ryusaki avait donné son nom et prénom, même si ce n'était pas la réponse attendue (être et se nommer sont deux choses pouvant différer), ce n'était pas la peine de répéter.  

On était arrivé dans le petit bateau du membre du CP0. Une décision couronnée de succès puisque comme par magie la gamine se réveilla aussitôt et bondit. Ses pieds avaient à peine touché le sol qu'elle produisait déjà un Soru pour s'éloigner. Il retirait ce qu'il avait pensé, cette femme avait finalement des bons réflexes, l'instinct du combattant. Et elle maniait le Rokushiki. Et avait des cauchemars à peine endormie, même si ce n'était qu'une possibilité c'est souvent le cas des débutants assassins qui ne se sentent pas encore propre. De là on n'avait plus à trop s'interroger sur qui elle était aussi. Un tel hasard était bien étrange.

Bien que Ryusaki ait été coupé par le réveil abrupt de la jeune femme, Lucci lui répondit.

" En cas d'insolation, pour qu'elle se réveille et puisse m'expliquer pourquoi elle m'observait de cette façon avant de s'évanouir. "



Hattori s'était posé sur le sommet d'une chaise. En attendant la gamine montrait les crocs, elle semblait prête à en découdre pour avoir été portée ici. Le fauve la regarda dans les yeux avec tranquillité.

" C'est moi qui t'ai porté. "

Elle était probablement dans l'erreur, en tout cas si elle souhaitait une petite partie de bagarre elle aurait son dû. La violence résout mieux les problèmes que les dialogues.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Mar 12 Juil - 18:33

Akaï Hana Blue Fire
  Blue Fire
avatar

Messages : 96

Navigation
Doriki:
680/6000  (680/6000)
Fruit du Démon: Fruit du plasma

Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre

feat. Cherry, Suede & Lucci




Il fallait que je me calme et rapidement si possible. Je sentais l'envie de tout casser monter en moi, la réprimer me demandait un effort considérable. Alors que j'avais à peine ouvert les yeux, j'avais utilisé le Soru pour me lever et bondir, atterrissant sur la rambarde d'un bateau, accroupie et le dos bien droit. Je regardais cette petite assemblée d'un œil sombre alors que j'avais provoqué malgré moi un certain remue ménage. 

Nous étions tous en train de nous regarder en chien de faïence, pour ma part prête à bondir au moindre mouvement suspect. Mon cerveau marchait à cent à l'heure tandis que je me demandais dans un premier temps qui m'avait porté jusqu'ici, et dans un second temps, qui était l'autre homme avec nous. Deux agents du Cipher Pool, même si Rob Lucci ne devait sans doute pas savoir que j'en faisais moi-aussi partie.

D'ailleurs ce dernier se mit à parler, répondant à une question que je n'avais pas entendue. Je comprenais qu'il parlait de moi, puisqu'il avait dit «elle». Il m'avait donc emmené ici pour que je puisse me réveiller et aussi lui expliquer pourquoi je le fixais ainsi avant de m'évanouir. En l'entendant parler de moi à la troisième personne alors que j'étais juste à côté me fis grogner, cette fois-ci je n'avais pu me retenir malgré toute ma bonne volonté. 

Je vis l'oiseau de l'agent voler jusqu'au dossier d'une chaise avant de s'y poser doucement. Un chat qui se promène avec un oiseau, si ce n'est pas un comble ça... Son maître fini par se tourner vers moi, répondant finalement à la question que j'avais posée précédemment, me répondant que c'était lui qui m'avait porté.

D'un côté je me sentais honteuse d'avoir été aussi faible et que quelqu'un ait dû me venir en aide. Je l'aurais été avec qui que ce soit, mais que ce soit Rob Lucci, l'agent le plus célèbre parmi le Cipher Pool me mettait un gros coup sur le moral. Et de l'autre côté il avait osé me toucher et ça je ne le supportais vraiment, mais alors vraiment pas du tout ! 

Je sentais que l'ambiance était électrique, ou alors je devenais complètement paranoïaque... La bête que j'avais jusqu'alors tentée de garder endormie était en train de se réveiller, plus vite que je ne l'aurais voulue. D'habitude j'arrive à avoir un parfait contrôle sur elle, mais certaines choses me mettent littéralement hors de moi. J'essaye pourtant à chaque fois de la maîtriser, mais elle m'envoie au tapis comme si je n'étais qu'un vulgaire ballot de paille. 

Je fixais l'agent dans les yeux, ils étaient froids, glacials, mais à la fois tellement familier. Un grondement s'échappait d'entre mes dents, alors que j'avais une fois de plus perdue la bataille que je livrais à la bête. Elle avait prit possession de ma pensée et même de mon corps, alors qu'une épaisse fourrure blanche comme la neige avait remplacé ma peau. Mes mains c'était mue en patte pourvue de griffe aiguisée et mes dents avaient laissé la place à des crocs affûtés. 

Mes jambes se détendaient d'un coup, me propulsant devant l'agent, mes poings comptaient bien réglé l'affront qu'il avait osé me faire. Est-ce qu'il y aurait assez de place pour deux animaux sauvages ici ? 


made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Mer 13 Juil - 18:14

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi


Recrus et Légende : Quand le Cipher Pool se rencontre.

Feat Cherry & Lucci

J'offrais à l'agent un simple hochement de tête vague mais compréhensif en guise de réponse.

Il avait répondu à ma question, le reste importe peu.

Je tournais la tête vers la femme aux cheveux rouges un peu plus loin, posée sur la rembarde du bateau.

Elle avait l'air de se débattre, comme si quelque chose à l'intérieure d'elle la dérangeait.

Elle grognait, ne quittant pas Lucci des yeux, d'un regard agressif et combatif à souhait.

Ne me dites pas qu'elle va essayer d'en découdre.

Je sentais mon regard devenir intéressé lorsque je voyais la peu de la femme devenir de la fourrure, ses mains des pattes avec des griffes, et des crocs sortir de sa bouche.

Un Zoan, donc ? Voila qui attire grandement ma curiosité.

Lucci semblait toujours aussi calme lui aussi.

Il n'était pas impressionné par la transfomation de l'agent à première vue.

Lui aussi possède un Zoan, donc rien d'anormal jusqu'à là.

C'est la seconde fois que je vois un Zoan, la dernière fois étant celle où j'avais battu une pirate des Hearts.

J'attendais patiement la suite des évènements.

Je pense qu'elle cherche simplement à se défendre, elle ne va tout de même pas ...

Si, elle bondissait en direction du félin à côté de moi.

J'avançais d'un pas pour me mettre sur sa trajectoire, et attendais le bon moment.

Lorsqu'elle était assez proche, je dégainais Gynopesis en posant son canon sur le crâne de l'agent.

Le temps semblait alors s'être arrêté à se moment là, plus personne ne bougeait.

Un silence s'installait doucement.

Je chuchotais dans ma tête "Shisen : Kassei-ka."

Je voyais alors l'ours face à moi, et le fauve derrière moi, toujours aussi tranquille, tout comme Atori, toujours sur la chaise plus loin, qui regardait les choses se dérouler d'un air indifférent.

Elle ne fait pas le poids face à Lucci, c'est une certitude.

Peut être qu'à nous deux, on y arriverait, mais je ne suis pas là pour ça, au départ.

J'avoue que je me fiche pas mal de ce que je suis venu faire ici, finalement.

Ce qui se passe actuellement est bien plus intéressant.

Je m'adressais alors à la femme-ours dans le plus grand des calmes :

"C'est bon, t'as fini ?"

.
Code par Heaven sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Ven 15 Juil - 2:11

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1106

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Sans expliquer pourquoi si ce n'est son aversion du toucher, la gamine s'était maintenant changée en un splendide zoan d'ours blanc, et fondait sur lui. Mise en scène dans une tentative maladroite de l'intimider ou réelle envie d'en découdre ? Rob Lucci ne bougea pas d'un pouce de terrain, fixant toujours avec indifférence et calme la bête fondre sur lui. Son Haki d'observation ne lui indiqua pas d'attaque irrémédiable c'est pourquoi il ne produisit pas un geste. Mais juste après, tandis que la femelle ourse lui livrait sa gueule enragée et dégoulinante, le membre du Cipher 0 leva vers elle la main et pointa sa tête de son index. C'était autant geste d'avertissement autoritaire, qu'une menace belle et bien concrète puisqu'un index comme le sait tout pratiquant du Rokushiki peut se changer en une arme mortelle, le Shigan parle pour vous.

Pourquoi la réaction de la mystérieuse femme était-elle si excessive ? Elle semblait haïr non le contact, mais l'idée qu'on l'ai touché puisqu'elle était inconsciente à ce moment. Un enseignant du Rokushiki aurait décrié une telle faiblesse mentale, étant une preuve certaine d'ego qui est une faille notable en combat. Cependant Lucci était doté de la même malédiction : le contact, lorsqu'il n'était d'aucune violence, était perçu comme une agression de sa part, et chez lui la moindre petite provocation pouvait être punie de mort. Les agents sont souvent des personnalités au caractère fort perturbé, traversé par endroit d'anomalies. Leur conditionnement, leur manque de personnalité propre, mènent au développement de névroses et psychoses en tout genre, dans les meilleurs cas d'excentricités (comme c'était le cas du côté de ses collègues du CP9).

L'autre personnage qui s'était dit avoir le nom de Ryusaki venait de s'interposer. Il menaçait la femme-ourse, ou voulait la sauver, c'était au choix. Ne connaissant aucun des deux, Lucci arborait une réserve presque égale envers l'allié prétendu qui s'improvisait héroïque conciliateur. Les deux pouvaient aussi bien être des révolutionnaires infiltrés, surtout la femme qui agissait de manière peu réglementaire et qui aurait intérêt à une bonne excuse. Toutefois il fallait bien dire que ce Ryusaki avait agit avec professionnalisme, n'hésitant pas une seconde à affronter le danger d'une zoan hors de contrôle aux capacités non évaluées.

" Non, elle semble vouloir déchainer toute l'étendue de ta colère. Je doute qu'elle se calme en quelques secondes. "


L'agent se retourna et se dirigea de quelques pas tranquille vers le sens opposé. Si jamais quelqu'un l'attaquait il aurait toujours le temps de sentir le geste et de se retourner. De toute manière son intuition lui indiquait que si elles bondissait Ryusaki interviendrait. Notre homme se contenta donc de s'approcher de son armoire. Quand il l'aurait atteint, derrière les paires de chaussures et de bottes se situait un espace avec des bouteilles de whisky. La scène intéressante et divertissante qui se promettait méritait bien un verre pour attiser encore sa bonne humeur. De l'action et du sang même incongrus ne pouvaient le décevoir.

" Mon garçon, quelque chose me dit que tu risques une attaque, à moins que tu renonces à faire barrage à l'objectif de cette bête. " commenta tranquillement Lucci de dos.

Il était fort curieux de savoir quel choix prendrait cet acteur. S'investirait-il dans un combat incertain pour deux étrangers ne le concernant en rien ? A sa place Lucci aurait observé chacun lutter puis aurait interrogé le vainqueur jusqu'à tout savoir.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Dim 17 Juil - 15:47

Akaï Hana Blue Fire
  Blue Fire
avatar

Messages : 96

Navigation
Doriki:
680/6000  (680/6000)
Fruit du Démon: Fruit du plasma

Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre

feat. Cherry, Suede & Lucci




Je me sentais terriblement mal à ce moment présent. Comment j'avais fais pour perdre aussi facilement le contrôle sur moi-même, sur la bête. Depuis que j'avais mangé ce fruit, mon esprit c'était alors divisé en deux, ou alors j'étais déjà comme ça depuis mon enfance. Lorsque je suis moi, je suis un assassin, parfaitement discret et au reflex hors-normes, quand je suis elle, je perds tout sens de la mesure, je fonce dans le tas la tête baissée et ensuite je réfléchis… Plutôt contradictoire avec la mentalité du Cipher Pool… Quelle mouche m'avait piquée pour m'en prendre de la sorte à une personne qui ne le méritait pas, ce n'était pas un sale vaux-rien de pirate, mais nous sommes dans le même camp… J'avais encore des progrès à faire, ainsi que mes preuves…

Alors que je fondais sur l'agent Rob Lucci, ce dernier pointait son index vers moi, je savais pertinemment ce que ça voulait dire. Mais je me demandais cependant si mon Tekkai serait suffisant pour contrer son Shigan… Il n'y avait qu'une seule façon de le savoir, mais au lieu de ça, la troisième personne présente sur le pont du navire s'interposait entre ma cible et moi. Le canon de son arme pointée sur mon front, cette fois j'étais cependant sûre de pouvoir arrêter de simple balle. Les armes à feu ne sont vraiment utilisées que par les faibles, les seuls vrais combattants sont ceux qui utilisent des armes au corps-à-corps et même aucune arme ! Un jour je serais capable de me battre sans mes dagues, en plus je ne les avais pas apportés avec moi aujourd'hui.

Je m'étais cependant arrêté dans mon élan, fixant le jeune homme dans les yeux, lui aussi avec la même aura que Lucci et qu'Anto, les mêmes yeux froids de tueur que chaque membre du Cipher Pool. Je me demandais alors si tout le monde avait eu une enfance brisée comme celle de mon amant, intimement liée à la mienne. Il ouvrit la bouche pour me demander si j'avais fini, sur le coup la bête avait envie de l'envoyer valser d'un revers de patte et de fondre sur lui et de planter ses crocs dans la chaire tendre et chaude de son cou. La bête prenait ça pour un affront, moi pour une tentative de me calmer. Il fallait que je l'emporte sur elle, ils n'étaient pas mes ennemies… Je continuais de le fixer sans un mot, le souffle fort. À deux contre un, un pistolet et un index pointé sur moi (bien que ce dernier soit bien plus menaçant que ce vulgaire jouet pour enfant) je devais bien admettre que je n'arriverais à rien. Pourtant, l'envie de mesurer ma force à celle de l'agent me démangeait terriblement, je me demandais si ce combat avorté aurait été celui de titans, ou celui d'assassin utilisant le Rokushiki… Peut-être un peu des deux sans doute.

Alors que l'atmosphère était toujours aussi tendue Lucci se mit à parler, s'adressant à celui qui s'était interposé, lui disant qu'il risquait d'avoir à faire avec la bête. Il avait encore parlé de moi comme si je n'étais même pas présente. Cette manière de faire a depuis toujours le don de me mettre en rogne et ce, avec n'importe qui. Mais il avait tort sur un point, j'étais capable de me calmer, ce fût d'ailleurs ce que je fis, retrouvant progressivement ma forme humaine.

Cependant ma rage était toujours présente et je n’avais pas oubliée qu’il avait osé me toucher alors que j’étais inconstante. Mon orgueil venait dans prendre un sacré coup, mais je la renvoyais se terrer d’un coup de pied (tout ceci est une image bien sûr…). Alors que j’avais fini d’opérer ma transformation, je rejetais mes cheveux en arrière, dévoilant ma cicatrice qui me barrait l’œil gauche, qui avait été caché jusque là.


-Il faut croire que j’en suis capable… Dis-je dans un souffle, un sourire carnassier aux lèvres.

J’aimais bien depuis toujours prouver aux autres que je peux faire ce dont ils me jugent incapable. Alors que j’étais toujours en train de fixer les deux hommes, je repris comme s’il ne c’était rien passé du tout.


-On dirait bien que nous sommes tous les trois des membres du Cipher Pool…


made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Lun 18 Juil - 9:19

Sir CrocodileDesert King | Crocoboy
avatar

Messages : 513

Navigation
Doriki:
3808/6000  (3808/6000)
Fruit du Démon: - Suna Suna no mi


Recrus et Légende : Quand le Cypher Pool se rencontre

Feat Cherry & Lucci


Gynopesis était toujours collé sur le front de l'ours polaire face à moi.
La tension était à son comble.

Lucci baissait son index, et partait en direction d'une armoire remplit de chaussures, et plusieurs bouteilles de Whisky derrière.
Il semble vouloir profiter du divertissement.

Ce qu'il disait par la suite me faisait sourire en coin : Il me demandait si j'allais laissé la femme l'attaquait, ou si j'allais resté ici, à tenter de la calmer.

Comme si j'allais reculer devant un potenciel affrontement.

Ce n'était pas mon genre, d'autant plus que le canon de mon arme est collé à son front, et que je n'ai jamais vu personne se relever d'une de mes balles en pleine tête.

Mais tuer un agent n'est pas dans mon intêret, on est dans le même camp après tout.
J'espèrais juste qu'elle se calme, et qu'elle reprenne sa forme humaine.

Lucci semblait d'un avis tout autre : Il pensait qu'elle n'arriverait pas à se contenir.
Effectivement, elle semble enragée et vouloir en découdre.

Je la regardais, calmement, attendant son choix, en écoutant son souffle bestial.

J'admet qu'à se moment précis, mes pensées étaient contradictoires : Je voulais qu'elle se calme, pour ne pas avoir à me battre avec les agents qui sont de mon côté, mais en même temps, je n'étais pas contre un peu d'action.
Je ne m'étais jamais mesuré à un autre agent, ça ne pouvait qu'être intéressant.
En revanche, je ne frapperais pas si elle ne m'attaque pas la première.

Seigneur, faites qu'elle frappe la première...

L'ous reprit peu à peu forme humaine.
Je ne lachais pas mon regard, ni mon arme de son visage, tant qu'elle n'avait pas entièrement reprit sa forme initiale.

Finalement, elle avait choisi de se calmer. C'est peut être pas plus mal.

Ainsi soit-il.

Elle jetait ses cheveux en arrière, avant de dire qu'elle en était capable.
Je souriais à ses propos tout en rangeant Gynopesis sous ma cape, dans son étui.

"Bien."

Elle supposait alors que nous étions tous les trois du Cypher Pool.
Effectivement, il y a peu de doute à avoir.

Je me dirigeais vers les chaises où était posé Atori. Toujours aussi calme cette bête là.
Je prenais une chaise et m'assayais en attendant la suite, croisant les jambes.

.
Code par Heaven sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   Mar 19 Juil - 15:50

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1106

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Le pari était perdu. La gamine avait quitté son apparence zoan (au passage assez splendide) pour redevenir humaine. C'était enfin la première fois qu'il la voyait au naturel : sa réplique sarcastique et son sourire non exempt de sadisme parlaient. Elle n'était pas une agent en marge de ce que produisait le CP, semblait-il. Le dénommé Ryusaki aussi s'était comporté dignement, il n'avait pas reculé devant la possibilité d'abattre un collègue, malgré les lourdes responsabilités qu'il se serait du d'assumer devant des arbitres peu après. Lucci ressorti son bras avec une bouteille de bourbon, intérieurement un peu déçu de la possibilité de combat amusant avortée mais certainement pas démoralisé. Il se tourna vers la femme et s'adressa enfin à elle (ne l'ayant jusque là qualifié qu'à la 3ème personne par méfiance, et par la désinvolture naturelle qui le caractérisait à ne parler qu'à ceux qui s'adressaient à lui) :

-Après tes deux moments d'émotion, je n'espérais plus grand-chose d'autre qu'une bête hors de contrôle. Mais pour se reprendre au milieu d'un pic émotionnel, il faut bien faire partie du Cipher Pole. Mes excuses pour cette méprise.

Il faut dire que ces dernières semaines Lucci en avait vu des personnes hantées par une bête, disaient-elles. En s'incluant lui même, cela devenait une drôle d'habitude. Mécaniquement, il avait vu sous cet œil cette ours polaire hors de contrôle, qui l'espace d'un instant ne ressemblait plus à la jeune femme mais à un animal frappé du virus de la rage. Le plus célèbre des assassins gouvernementaux sorti de sa main libre des verres, et il en balança un à chacun de ses jeunes « collègues ». C'était un des nombreux avantages du Rokushiki, il n'y a plus rien d'impoli à se jeter brusquement des verres puisqu'on le rattrapera toujours d'instinct aussi aisément qu'un ballon. Puis notre homme remplit le sien, et avança vers chacun des deux autres pour leur faire la pareil. Il était maintenant devant la table où était assit Ryusaki, mais restait debout. Hattori voleta machinalement pour se poser sur son épaule.

Ce n'est que là que l’aîné répondit aux deux autres, avec un calme et une absence d'émotion qui contrastait avec ses paroles :

- Oui nous le sommes. Alors levons notre verre chacun à notre unité. Je suis Rob Lucci, officier au CP0.


Lucci attendit la présentation des deux autres. A ce moment il ne s'attendait pas tout à fait à être déjà connu de ses interlocuteurs. La notoriété qui l'accompagnait, s'il en avait obligatoirement des échos, ne le préoccupait pas grandement, il aurait même préféré plus d'anonymat pour rester fondu dans le décor. Et éviter des scénarios comme ceux-ci ?
Il n'y avait pas grand-chose à penser. On se retrouvait par hasard trois agents entre les même murs (de bateau) parce qu'un d'entre eux avait eu un malaise mystérieux. C'était peut être le moment de savoir. Comme la zoan et l'agent à l'arme à feu se faisaient réservés et avars en parole, un peu comme lui même était perçu habituellement, il valait mieux aller droit au but, en tant qu'hôte. Il ne les avait pas invité par courtoisie ou entraide il faut dire, il les avait amené avec lui parce qu'il trouvait leur comportement suspicieux par ce qui semblait être l'effet d'un mauvais concours de circonstance. Il s'était même demandé si tout cela n'était pas un projet visant à le nuire, une femme qui se fait passer pour évanouie afin de se faire emmener à l'écart puis l'attaque soudainement aurait pu être une infiltrée des révolutionnaires ou que sais-je. Le degré d'improvisation avait pu retirer ses doutes. Mais quelques questions évidentes restaient. L'agent du CP0 prit donc la parole sans pour autant user d'agressivité ou d'insistance.


-Bien. Maintenant que nous en sommes là, puis-je savoir ce que vous faisiez ici tous les deux, l'un à s'évanouir juste à mon arrivée et l'autre à l'aborder comme si vous étiez des connaissances, alors qu'il s’avère qu'aucun de nous trois ne se connaissait. Et peut-on connaître le motif réel de l'attaque ? Pas qu'elle me dérangeait, si c'est pour le simple plaisir du combat nous pouvons aussi bien reprendre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Recrus et légende, quand le Ciper Pool se rencontre [ft. Suede & Lucci]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» MODÈLE DE PRÉSENTATION ✤ mets toi a genoux quand tu t'adresse à la légende !
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Pool saison 2010-11
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: G-1-