AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Combat à coeur opposé [PV Nazario Taizone]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Combat à coeur opposé [PV Nazario Taizone]   Jeu 28 Avr - 16:49

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Combat à coeur opposé»



Je venais d'arriver sur une île que je ne connaissais pas, c'est étonnant d'ailleurs car la révolution possède beaucoup d'informations sur beaucoup d'île, même des îles au nom improbable. Bref là n'est pas la question si j'étais sur cette île c'était surtout pour me détendre et me changer les idées car les entrainements c'est bien beau mais à trop forcer cela devient pesant.

Je voyais au loin une sorte de ville assez grande, je me suis donc dit que j'allais y aller mais sur le chemin il y avait une épaisse forêt, tellement épaisse que si l'on rentre à l'intérieur n'importe qui pourrait s'y perdre, je demandais alors à un passant comment faire pour ne pas se perdre dans cette dit forêt, il me répondit que la forêt possédait deux parties, la première était la plus compliquée car tout se ressemblait mais il y avait une astuce, il suffisait simplement de regarder les feuilles des arbres et suivre ceux qui semblaient différents des autres, Quant à la deuxième partie il suffisait simplement de suivre le chemin rien de compliquer.

Après avoir remercié le passant je commençais à partir en direction de la forêt mais sur le chemin je voyais d'autres paysans sortir de cette forêt je leur demandai si la traversée de la forêt était longue ou pas, ils me répondaient alors que la traversée se faisait en une trentaine de minutes. Je trouvais cela assez long mais ce n'était pas cher payé pour rejoindre une ville magnifique .

Je venais d'arriver devant la forêt lorsque je soupirai un grand coup puis commençaient à entrer et à essayer de repérer les fameux arbres différents, je levais la tête et je distinguais que certaines feuilles des arbres se levaient dans le ciel, je trouvais cela bizarre puis je commençais à suivre cette direction.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat à coeur opposé [PV Nazario Taizone]   Mar 3 Mai - 2:09

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2551

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Mon entraînement continuait sur une nouvelle île. Ma série se prolongeait. Je n'avais pas encore terminé. Loin de là. Je m'étais battu durant mes derniers séjours sur terre, mais là j'avais un objectif différent. Je ne cherchais pas d’adversaire en particulier, juste un endroit silencieux où la nature régnait en maître. La place que j'avais trouvé dans la matinée J'avais encore besoin de travailler certains aspects de mes techniques, notamment ma capacité à devenir un monstre. Je devais être apte à la maîtriser afin de devenir un être puissant. Personne n'allait pouvoir m'empêcher d'atteindre de doux rêve. J'étais capable de détruire ce monde pour gagner la force de me contenir, cependant j'allais surtout devoir laisser mes pulsions prendre vie.

Là, assis en tailleur entre deux arbres assez étranges, je prenais le temps de me concentrer pour être en phase avec ce qui habitait mon esprit. Je devais être le plus calme possible. Être en harmonie avec la nature. Je faisais ainsi le vide à l'intérieur de ma tête. Essayant de faire le maximum pour ne penser à rien. Je n'avais pas la moindre seconde à perdre. Ce n'était pas aussi simple que prévu. Mes pensées ne voulaient pas se mettre sur pause. Je ne trouvais pas le bouton pour y parvenir. J’espérais toutefois qu'il y en avait un caché quelque part dans un coin de ma tête. Il me fallu de longues minutes qui semblaient d'interminables heures avant d'arriver à me mettre dans un état de paix. Je me sentais terriblement bien. J'adorais cette sensation de vide en moi, cela me changeait de l'ordinaire chaos. Je me demandais même pourquoi je ne me servais pas autant de ça pour aller mieux. Franchement cela aurait pu m'aider à de nombreuses reprises à rester serein et ne pas perdre le contrôle de mon corps.

Je visualisais la créature sauvage qui m'habitait depuis maintes années. Je lui donnais une forme et une voix, puis je me mis à échanger en sa compagnie. Je tenais à ne faire qu'un avec cette personnalité. J'étais dans l'obligation d'y arriver pour utiliser le fluide sous toutes ses facettes. Pour le moment je ne pouvais utiliser l'armement sans être en mode bestial. Je dois avouer que ce n'était guère passionnant de ne pouvoir s'en servir comme je le souhaitais dans toutes circonstances. Sérieusement, je n'avais pas d'autres choix que de me donner à fond pour comprendre cette folie. Nous étions en plein échange d'informations essentielles à notre évolution commune. Tous deux avions des intérêts à fusionner, mais le faire était dangereux. Je luttais pour ne pas céder aux avances du monstre, de l'acide s'échappait de mon corps lorsque j'essayais de résister. Pauvre nature. Je ne pouvais voir le paysage s’abîmer par ma faute. Je ne pus remarquer mon atroce acte que plusieurs instants après, quand une présence entra dans la zone d'action de mon fluide.

Mes yeux d'un rouge sanglant s'ouvrirent d'un coup tandis qu'un homme brun me faisait face. Je le fixais avec attention. Il venait au mauvais moment. Son arrivée venait de compromettre mon travail. J'avais envie de lui coller mon poing dans la figure. Ma haine faisait son apparition, alors que mon acide continuait de couler autour de ma position et détruisant cette belle herbe verte ainsi que les deux arbres.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat à coeur opposé [PV Nazario Taizone]   Jeu 12 Mai - 17:04

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Combat à coeur opposé.»



Durant ma route dans cette étrange forêt, je commençais à m'ennuyer, après tout il n'y a pas grand-chose à faire dans cette forêt appart peut être regardé et essayer de distinguer les feuilles qui semblaient différentes

Puis d'un coup je ressens une espèce de pulsion meurtrière, semblable à la mienne lors de la mort de Rose, lorsque je tuais tous ces soldats les uns après les autres sans aucun scrupule, je tournais donc la tête un peu partout mais je ne voyais absolument rien, et encore moins une présence.

C'est alors que je voyais le village au loin, que je ressentais à nouveau cette pulsion avec plus d'intensité, comme si une personne était à côté de moi, donc je regardais partout à nouveau puis j'apercevais au loin, un homme aux longs cheveux blancs, il semblait assez énervé et il me regardait sans cligner des yeux une seule fois, un regard très agressif.

Après cet échange de regard je commençcais à essayer de lui parler :

-Bonjour, puis-je savoir pourquoi tu me regardes avec un air assez agressif, ai-je troublé ta tranquilité ?

J'espérais que cet homme allait se calmer ou du moins me répondre assez calmement car je n'avais aucun de me battre face à un homme qui ne ma absolument rien fais ...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat à coeur opposé [PV Nazario Taizone]   Mar 17 Mai - 0:48

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2551

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Cet homme tombait décidément au mauvais moment. Il arrivait quand je tenais à ne voir personne de vivant. Ce touriste avait de la chance, j'étais dans un état second. Mon mauvais côté était au paroxysme de sa forme. Je pouvais sentir son envie de violence à des kilomètres de distance. J'étais dans une sincère colère où le plus mineur des problèmes, pouvaient me faire devenir le plus cruel des monstres. Un incroyable lien de cause à effet qui va me permettre de tout-de-même continuer à progresser dans le contrôle de mon double intérieur, l'autre moi, le puissant. Celui qui me secondait dans ma tête était certainement un réel danger tant que je n'avais pas encore fusionné avec ce potentiel.

Le brun qui venait d'interrompre mon entraînement était bêtement devant ma personne à attendre debout que quelque chose se produise. J'allais lui offrir un miracle. Mon acide allait ronger son corps ainsi que son âme. Il avait ruiné mes efforts du jour. Je ne pouvais le cautionner. La haine me conditionnait à détruire cet odieux personnage. Mon temps venait d'être perdu par sa faute. Saccagé. Pillé. Je ne le laisserais pas s'en sortir. Je n'étais pas devenu fort pour que des gens comme lui se permettent de me ruiner mes plans. Vous pouvez penser que je m’énerve pour des broutilles et vous aurez sûrement raison. Le truc à retenir est que je me fiche complètement de vos minables avis. Je n'y prêterais pas la moindre attention. Les ténèbres m'envahissaient tandis que je cédais à l'exquise tentation si séduisante qui me faisait du charme. Je n'étais pas dans l'optique de la repousser afin de paraître gentil et courtois envers celui qui vient d'entrer dans mon champ de vision comme une cible. Je ne cherchais pas d'alternative à me battre. Il ne méritait pas de quitter cette île en vie. Je me levais donc, fixant mes mains d'un air préoccupé. Je respirais profondément une grande bouchée d'oxygène, puis je pris la parole. Je n'étais pas à l'aise. Mes mots avaient du mal à sortir de ma bouche. Je luttais, et je finis par y arriver.

« Le destin est-il contre moi ? J'ai l'impression que je vais devoir t'écraser minuscule fourmi. Je ne vais pas pouvoir retrouver mon calme tant que mes poings n'auront pas cogner ton visage. »

Je n'étais pas serein alors que je me dirigeais d'un pas léger vers mon interlocuteur. Mes sabres furent remis dans leurs fourreaux lorsque je fus passé près de ces derniers. Mon dos était de nouveau plus ou moins lourd à cause du poids de mes lames. Je devais être sérieux. Comme je l'avais dis, je n'étais pas paisible. Comment l'être quand votre esprit était aussi sombre que le mien ? Je n'avais pas peur. Ce que je ressentais n'avait rien à voir avec cela, c'était au contraire un sentiment que j'appréciais ressentir. J'étais pris de folie. Aucun détail ne m'échappait. Je ne quittais pas du regard celui qui allait devenir mon adversaire. Mon pouvoir continuait d'être actif. Je ne faisais pas exprès, mais j'avais un vrai charisme de méchant avec mon aura meurtrière et l'acide qui dégoulinait de mon corps au sol en le détruisant. Je donnais une si agréable image représentative de mon équipage actuel. Barbe Noire devait être fier de m'avoir dans ses rangs. J'avais à prouver que le lieutenant méritait sa promotion. Je l'étais devenu avant de partir m'entraîner. J'allais revenir au Radeau bien plus fort que je ne l'étais par le passé. Le Dark Killer allait mettre ce monde en péril.

Je m'avança jusqu'à être à environ deux mètres de sa position. Je repris alors là où je m'étais arrêté.

« Es-tu aussi impatient que moi de laisser tes pulsions de violence prendre le dessus sur ton humanité ? Je suis Taizone Nazario, 11ème lieutenant de la flotte de Barbe Noire et je t'accorde l'honneur d'être ma proie. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat à coeur opposé [PV Nazario Taizone]   Jeu 19 Mai - 15:21

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Combat à coeur opposé.»



Alors que je voulais tenter une approche pacificiste, ce jeune homme commençais à perdre petit à petit son calme en m'expliquant très clairement qu'il voulait me frapper pour pouvoir calmer sa pulsion, à voir son visage et ses poings qui se renfermaient je savais dès lors que notre discussion serait de courte durée.

Ensuite il commencait à parler de mes pulsions, comme si j'étais à sa place, et en le regardant je ne pouvais m'empêcher de m'imaginer en train de lui en coller une, ensuite il se présentait par son nom, un nom qui me disait vaguement quelque chose, puis il enchainait sur son grade et son équipage, il faisait partie de l'équipage de Barbe-Noire et il était son 11ème lieutenant de flotte et c'est ainsi que je compris.

La rage commencais à monter car j'avais devant moi, Nazario Taizone, le compagnon de ma chère soeur Vesperine, celui que je m'étais juré de tuer car sa réputation était des plus terrifiantes, il faut l'admettre, c'était un tueur né et de plus je ne voulais pas qu'un homme comme lui s'occupe de ma soeur, je lui répondais alors :

-Maintenant je pense que nos pulsions sont assez rapprochés car tu fais partie des hommes que je veut tué, avec ton capitaine Barbe-Noire, que fais-tu avec ma soeur et où est-elle ?


Je n'avais jamais été autant en colère depuis longtemps, et je ne m'étais en revanche pas présenté pour garder une espèce d'effet de surprise, vraiment petit l'effet de surprise.

-Vas-y approche Taizone l'albinos !

Après cette provocation, je voulais seulement éclater sa petite tête aux longs cheveux argentés et pourquoi pas les lui arraché ...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat à coeur opposé [PV Nazario Taizone]   Jeu 26 Mai - 16:15

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2551

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

La voix dans ma tête me poussait à vouloir détruire cet homme. J'aimais entendre le son de ces paroles que l'autre prononçait avec enthousiasme, raisonné à l'intérieur de mon crâne en harmonie avec mes pulsions de violence qui grandissaient si rapidement. C'était tentant. Irrésistible intention. Si séduisante. Je n'étais pas contre cette proposition qui germait fermement dans un coin de ma tête. Loin de là, j'étais complètement pour me laisser bercer par le mal. Le Diable m'avait proposé un plaisant contrat. L'Enfer était devenu mon foyer. J'étais désormais une arme de destruction sous le commandement de Marsall D. Teach. L'acide coulait autour de moi, tandis que je commençais à me diriger d'un pas lent vers le brun. Il allait pouvoir goûter à mon pouvoir. J'attrapais d'une main l'un de mes sabres, le dégainant du fourreau, je fixais dans les yeux ce qui semblait être mon adversaire du jour.

Sa venue sur cette île, à ce moment, avait été la plus importante erreur de son existence. J'allais le lui faire comprendre par la volonté de mes poings. Il venait de détruire mon travail. J'avais eu du mal à me concentrer, il avait tout ruiné. Impardonnable. Cela me transformait en un terrible monstre en colère. J'allais être intransigeant. Je devais punir sa bêtise. Je n'étais pas content. Pas du tout. En plus, je ne connaissait même pas le nom de cet idiot qui me faisait face si imprudemment. Je m'étais présenté, gracieusement avec mon nouveau titre, mais lui n'avait pas l'air de connaître les bonnes manières. Je ne supportais pas les gens de son genre, les impolis. Je devais le punir par le sang. Le seul moyen qu'il comprenne ses fautes était de lui prendre sa vie tel la faucheuse.

J'écoutais ce que disais le brun avant de commencer à me défouler comme un animal affamé. Le fait qui me fit réagir dans sa petite tirade fut l'annonce qu'il voulait me tuer. J'étais hilare. Riant joyeusement. Je faisais parti de ces cibles. Il tenait tout comme moi, une liste de proies. J'étais euphoriques à l'idée que ses pulsions naissaient grâce à ma personne. Je venais de l'entendre de sa bouche. Intéressante révélation. Nous voulions donc la même chose, mettre fin à une vie. Qui allait y parvenir en premier ? J’espérais que je puisse l'être. Je venais d'avoir un objectif plus que réalisable.

Ce qu'il annonça par la suite fut assez étrange. Particulier. Je ne comprenais pas de quoi me parlait ce type. Il me demanda mot pour mot, ce que je faisais avec sa sœur et où elle était, mais je ne pouvais lui offrir une réponse. Ce n'était malheureusement pas possible. Il allait devoir vivre sans la moindre réponse jusqu'à la fin de sa misérable existence. Je n'étais avec personne. Je ne savais pas de qui l'homme sans-nom me parlait et encore moins où cette personne pouvait bien se trouver. Je n'étais pas devin. Il devait être cinglé. Peut-être voyait-il des gens qui n'existent pas ? Cela pourrait expliquer le fait qu'il pense que je fais quelque chose avec sa sœur. Quelqu'un devait lui dire que l'abus de substances pouvaient être nocives à la santé. Oui, car il fallait se rendre à l'évidence, ce gars était tout aussi bizarre que je ne l'étais en ce moment.

« Je ne vois pas pourquoi tu me parles de ta sœur. Je ne sais même pas qui tu es insolente créature, alors comment je pourrais savoir qui est ta frangine ?! Par contre, ce que je sais, c'est que je vais te faire du mal. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat à coeur opposé [PV Nazario Taizone]   Mer 8 Juin - 17:18

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Combat à coeur opposé.»



Cet homme aux cheveux d'argent avais le culot de ne pas savoir qui était ma soeur, bon c'est vrai qu'il n'avait pas l'air de me connaître donc il ne pouvait pas savoir qui c'était, je devais donc lui raffraîchir la mémoire :

-Ma soeur, est la fille qui fais partie de ton équipage, elle s'appelle Vesperine Hunter, et je suis son petit frère voilà pourquoi je te parle de ma soeur !

Il voulait également me faire du mal d'après ses dires, je ne pouvais donc pas me laisser faire de la sorte, j'avais en tête l'idée de le couper un peu sans que ça ne soit trop grave pour ensuite l'assomer et l'emmener au quartier général pour continuer nos discussions et savoir des choses sur son équipage, et peut-être même de Barbe-Noire, mais comme il s'agissait de Taizone je pense que mes idées allaient vite disparaître car il ne doit pas être un lieutenant de la flotte de Barbe-Noire pour rien ...

Sur mes pensées je commençais a serrer mes poings et prêt à sortir mes os pour rappliquer, car il était prêt à donner le premier coup, au même moment je pensais à Vesp lorsque nous nous étions retrouvés à Water Seven, à notre longue discussion sur nos vies passées, et en voyant Taizone, j'avais la mauvaise impression qu'il allait pouvoir me donner du fil à retordre.

Je voulais surtout foncer sur cet homme et lui faire comprendre rapidement ce qui se passait lorsque ma soeur est entre les griffes de types dans son genre, mais cela n'aurait pas été très prudent de foncer tête baissé, c'est pourquoi je vais simplement attendre qu'il agisse en premier, pour ensuite réfléchir à une stratégie pour le vaincre.

[désolé du retard j'étais assez occupé en ce moment :/]
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat à coeur opposé [PV Nazario Taizone]   Mer 22 Juin - 13:51

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2551

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Je n'arrivais toujours pas à le prendre au sérieux malgré le froid qui s'échappait de sa personne. Son visage était si calme, trop pour une telle situation. Son comportement ne collait pas. Il ne semblait pas comprendre dans quel bordel il venait de se foutre en me provoquant. La bête avait soif de violence. Je comptais lui faire mal. Je voulais l'entendre crier de peur afin de satisfaire mes pulsions. Cela me faisait saliver rien que d'y penser. Décidément, j'avais un véritable problème. J'étais un monstre. Le voyait-il ? Je ne pense pas qu'il comprenait qui j'étais réellement, encore moins ce que j'allais commettre au nom de la barbarie. Je n'étais pas le genre de type que l'on peut battre facilement. Ma force était ma folie. Loin d'être stable, j'étais en position de favori pour ce combat, mais je n'étais pas là pour gagner. Je tenais juste à me vouer à la destruction de mon adversaire. L'acide continuait de couler de mon corps. Le sol était marqué de mon liquide sacré qui le liquéfiait petit à petit. Je me lécha les babines comme un animal devant sa proie en pensant aux atroces tortures que j'allais pouvoir essayer sur ce cobaye offert par le destin.

Ma production d'acide était en continue. J'avais de grands projets. Il allait goûter à mon pouvoir. J'étais assez impatient à l'idée de lui offrir le premier coup. La bête se trouvait déjà aux commandes, ce qui me permettait d'utiliser mes techniques les plus dangereuses. Quel plaisir de pouvoir être libre sous cet état. Je n'avais pas à me soucier de quoi que ce soir mis à part ma santé, car c'était ce qui importait le moins à l'autre lorsqu'il dirigeait. Je m'occupais d'écourter les affrontements quand ma vie était critique, sinon je ne devais m'opposer à ma violence, sous peine d'avoir des difficultés à devenir un féroce sadique. Heureusement, je ne jouais jamais à son encontre. Je ne voulais que son bonheur. J'aurais été bien indigne si ma façon de faire avait été différente. Je partais loin dans mes pensées, tandis que je me trouvais qu'à quelques mètres de mon adversaire du jour. Je devais me concentré sur sa personne, cependant, juste avant cela, mon acide était produit en quantité illimité pour le combat.

Mon corps commença à se couvrir d'acide. Je fixais alors le brun dans les yeux pour lui faire comprendre qui était le plus puissant sur cette misérable île. Mon regard était toujours empreint de cette démence qui me caractérisait si bien. J'étais incroyable. Dégainant l'un de mes sabres d'une traite, je pouvais assurer que meilleur était à venir. Quelques secondes suffirent. J'envoyais ainsi une énorme vague d'acide partant de mon torse pour aller dans la direction où se trouvait celui qui avait une sœur dans notre équipage. Je me fichais d'un possible lien avec cette Vesperine ou n'importe quelle autre personne de ce monde. Je n'allais pas parler de nos possibles connaissances. Nous étions guère ici présent pour discuter, mais pour nous battre.

« Je ne vois pas de qui tu t'efforces de parler, alors bats-toi, je ne connais pas tous les êtres immatures qui osent rejoindre le Seigneur des Tenèbres. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat à coeur opposé [PV Nazario Taizone]   Jeu 23 Juin - 17:39

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Combat à coeur opposé.»



Il commençait à y avoir beaucoup trop de substances autour de cette albinos, je devais simplement reculer doucement pour ne pas trop perdre ma garde, je savais également que je devais vite sortir mes os pour pouvoir me défendre, et ça n'a pas loupé, il avait envoyé une flaque d'acide de son torse dans ma direction, c'est alors que je faisais un long pas de côté pour pouvoir l'esquiver mais je me pris quand même une petite goutte.

Je n'avais jamais ressenti une tel douleur venant de mon bras, c'était horrible c'est comme si on me dévorait l'endroit où la goutte avait atteri, je sortais ensuite mes os mais directement au second style, je devais prendre ce combat très aux sérieux !

- NI Style : Āmu ! Tu vas goutter à mes lames espèce d'albinos, et peu importe de qui je parle, je sais que tu la connais et comment oses-tu appeler ton capitaine le seigneur des ténèbres il ne mérite pas un tel titre !


Sur mes paroles je comptais l'énerver encore plus pour qu'il s'épuise ou même qu'il me dévoile toutes techniques, néanmoins je devais quand même me méfier de cette lame qu'il avait sortit juste avant de m'attaquer.

Je commençais ensuite à courir à toute vitesse dans sa direction pour essayer de le transpercer, lorsque j'atteignais la zone de sa flaque puis je sautais dans sa direction paré à lui planter l'os de mon bras gauche dans son bras qui portait son épée .

-Prends ça, espèce d'animal ! Pour ma soeur !

Dis-je d'un ton très colérique. J'espérais simplement que mon coup allait porter ses fruits et le faire saigner comme l'animal qu'il est !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat à coeur opposé [PV Nazario Taizone]   Lun 27 Juin - 15:36

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2551

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

J'écoutais ces paroles sans trop m'y attarder, j'avais mieux à faire. Une bataille à préparer dans ma tête, un plan à élaborer pour vaincre l'ennemi. Le stratège envisageait les différentes alternatives que le destin pouvait dresser. Je vous laisse imaginer le bordel dans mon esprit. Mes pensées étaient inondées par tous ces incalculables projets aussi dingues les uns que les autres et que je me voyais réaliser.

« Tu parles beaucoup trop pour un insecte. »

Étions là pour converser ou pour nous battre ? Il fallait être sérieux. Montrez qu'aucun de nous n'étions là pour plaisanter. Je me fichais de sa sœur. Complètement. Je la connaissais, sans doute, mais j'avais oublié ma vie passé depuis que mon humanité avait été délaissé pour faire place à ma cruauté. J'avais fais mon choix. Personne ne pouvait m'en vouloir. Je ne pouvais me souvenir de tous les visages. De tous les noms. De tous les êtres dont j'avais pris la vie. Ma mémoire était loin d'être parfaite, assez sélective, et j'avais envie de fouiller dans tous mes souvenirs pour retrouver des traces de cette Vesperine. Si je dois m'en souvenir, je le ferais, là j'étais occupé à chercher une ouverture.

« Fais moi saigner si tu le souhaites, mais ce sera du donnant-donnant et j'ai beaucoup à donner ! »

Je le voyais prêt à en découdre. Il voulait me faire souffrir, je tenais à voir ce qu'il avait à proposer. J'étais assez difficile lorsqu'il fallait se battre, car je ne savais pas vraiment comment montrer ma supériorité. Je voulais voir de la crainte dans les yeux de mes adversaires. La peur de mourir était tellement excitante. J'adorais lire cela dans les yeux de mes proies avant de prendre leur misérable vie. Je me demandais si j'allais pouvoir voir cette lueur dans son regard. J'étais tout de même certain de lui prouver que ma puissance était méritée pour mon rang de lieutenant.

Lorsque je le vis courir à toute vitesse, je ne pus m’empêcher de sourire. Je savourais sa bêtise. Son manque d’expérience en termes de combats était flagrant. Je ne comprenais pas pourquoi il tenait tant à m'affronter pour sa sœur qui devait probablement être un monstre comme tous les pirates de Barbe Noire. Si sa sœur avait rejoint la flotte de Teach, il devrait aller pleurnicher dans son coin en espérant qu'elle ne meure pas stupidement. Il venait droit dans ma direction. Je ne sais quelle mauvaise idée était venue le hanter, mais il n'avait clairement pas fais le bon choix en préférant m'attaquer de front. Avait-il oublier que j'étais un monstre ? Je me posais la question, mais je me fichais de la réponse.

Ce qui pouvait intéresser mon insatiable folie, était je le concède, la façon dont j'allais exprimer ma soif de violence à l'encontre de ma proie. J'hésitais entre réagir avec calme ou avec nervosité quand je verrais le brun finir de s'approcher pour le condamner. Tant de possibilités. Je ne pouvais me décider. Conseillez moi ! Que faire ? Je le voyais arriver de plus en plus vers moi, j'observais avec attention ses faits et gestes pendant que je poursuivais mes poussives réflexions. Je ne m’étonnais pas de le voir utiliser la capacité d'un fruit du démon. Cela expliquait ainsi l'immense estime de sa force. Il venait de déployer des os de son propre corps, notamment de l'un de ses bras. Intéressant. Serait-ce suiffant ? Je ne le pense guère. Il fallait bien davantage pour m’inquiéter. Je pouvais réduire à néant toute ses créations. Mon divin acide.

Je me laissais alors aller à la démence. La bête était en pleine forme. Énergique. Plein d'idées. Le bougre semblait vouloir viser mon bras armé de mon sabre, alors je n'avais d'autre option que de décaler d'un pas sur la droite pour lui faire face dans toute ma splendeur. L'écart qui nous séparait se réduisait de secondes en secondes. J'étais sur de sa surprise. Il ne pouvait s'y attendre. Encore moins fuir. C'était génial. Bonne mise en scène. Incroyable comme la lame de mon sabre qui n'avait plus qu'à s'introduire dans le torse du frère de Vesperine avant de s'extirper lorsque je reculais avec fougue et l'acide qui n'avait qu'à se diriger dans un élan de générosité vers ce dernier après que je me sois amusé. Le sang devait couler. Le mien venait de commencer à se verser sur le sol. J'avais fais un sacrifice pour attaquer. L'os avait atteint mon torse. Rien de grave n'avait été touché, heureusement, lui non plus. Enfin mon sabre n'avait percé aucune zone à risque. Mon acide, par contre, rongeait ce qui pouvait se trouver sur son chemin. Le seul moyen de le retirer était l'eau ou le feu, voir après l'abandon de ma cible si je me décidais à récupérer mon liquide. Je prenais des risques, mais cela me plaisait.

« Ahahah alors ça te plaît de souffrir ? Ta sœur doit aimé si elle a rejoint notre équipage. Elle doit avoir tant de sang sur les mains, qu'est-ce que cela te fait que ta frangine soit une tueuse ? Une criminelle ? Une chose démoniaque comme moi ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat à coeur opposé [PV Nazario Taizone]   Jeu 14 Juil - 14:43

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Combat à coeur opposé.»



Notre combat avait à peine commencé et pourtant je sentais la différence de force entre lui et moi, je ne pouvais nier une tel vérité mais l'envie de le battre était trop forte pour réagir normalement et fuir, même si c'est une action que je trouve lache c'était malheureusement ma meilleur option à l'heure actuelle, je ne devais pas pensé comme cela, ce n'est pas moi, pourquoi je pense à cela ?

Il exprimait ensuite le fait que nos sang qui allait giclé était du donnant-donnant, je me disais donc qu'il était prêt à sacrifier de l'endurance ou même des blessures pour simplement un semblant de gout de vengeance, cela ne m'etonnerait pas venant d'une espèce de monstre comme lui.

Lorsque j'avais fini mon action je pensais à voir ses mouvements qu'il allait esquiver mais tout au contraire il s'est laissé prendre mon os dans son torse et laissé son sang coulé, mais il en avait profité pour me planter également son sabre dans mon propre torse, ependant je sentais que rien de grave n'avait étét touché tout comme lui je pense, il devait être heureux maintenant que notre sang coulait du même endroit, cela me laissait esquisser un petit sourire d'ailleurs, peut être le fait d'avoir un combat comme cela me rappelait mon passé de tueur...

Je voyais ensuite son acide couler le long de son sabre, je ne pouvais pas bouger et c'est alors qu'il se retirait doucement avec son sabre et son acide commencait à me ronger ma blessure au torse, c'est alors que je me retrouvais la tête en l'air, les genoux à terre en exprimant un grand cri de douleur, je me demandais si cela faisait aussi mal de se faire trancher un membre, quel question idiote lorsque l'on est en train de souffrir comme jamais.

Et à un moment lorsque je m'arrêtais de crier, il me parlais de la douleur que je pouvais ressentir et il enchainait en parlant de ma soeur et de confirmer que elle aussi était une tueuse, après tout si elle a rejoint Barbe-Noire ce n'est pas étonnant qu'elle aussi commette des meurtre en son nom ou par simple plaisir mais le fait que ce soit cet albinos qui me le confirme me mettait dans un était second, la douleur avait alors à moitié disparut et je laissais place au rireen le fixant avec un regard différent que je ne pouvais expliquer.

-La douleur est une étape de la vie mis je te remercie de me confirmer ce que je savais déjà, je ne pense pas t'atteindre en ce qui concerne le combat mais je ferai de mon mieux pour te faire autant de mal que possible. Tu pourras ensuite l'exprimer fièrement devant Vesperine.

Sur ces paroles je me levais et d'un élan de colère et également de joie de faire couler du sang, je sortais ma plus puissante technique.

-San Style : Gekido

C'est alors que des os sortait de mes coudes et de mes genoux en plus de mes os des bras déjà présent, je courrais ensuite à toute vitesse vers lui et lorsque je me retrouvais à quelques centimètres de lui je me mettais à tourner sur moi-même en faisant en sorte que tout mes os essai de le blesser au maximum.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat à coeur opposé [PV Nazario Taizone]   Mar 30 Aoû - 10:18

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1479

Pas de réponse depuis le 14 Juillet.

→ Plus d'un mois déjà passé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat à coeur opposé [PV Nazario Taizone]   Mer 14 Sep - 14:25

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2551

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

J'avais apprécié le voir plier sous ma puissance. Sympathique sensation. Je lui avais infligé une soudaine blessure au torse et attaqué celle-ci à l'acide sans la moindre retenue, pas de pitié, ce sur quoi il avait l'air désormais d'une cible anéantie par la douleur. Jolie vue qu'il m'offrait. Agréable cadeau avant les fêtes. J'appréciais le voir dans cet état, cela me faisait sourire et me procurait une envie de rire à gorge déployé. J'avais l'occasion de le finir. Je pouvais le tuer. Prendre sa vie. Cette opportunité était sous mes yeux. Juste là. Pourquoi ne le faisais-je pas ? Par peur ? Par pitié ? Non. Par simple arrogance. Je tenais à le détruire davantage. Il ne saignait pas assez pour mourir. Je souhaitais régler ce problème, cependant je voulais prendre le temps afin de profiter. Je n'allais pas tenter l’éternité, mon torse était également touché, je ne devais pas oublié ce détail. Il avait son importance, même si mon adversaire était plus dans le mal que je ne l'étais pour l'instant.

Le fait de parler de sa sœur l'avait transformer. Il se battait d'abord pour la justice, ce qui avait fini par le mettre genoux à terre, puis pour la vengeance dans un accès de rage lorsqu'il se mit à courir dans ma direction. J'avais ainsi un ascendant psychologique pour le casser de l'intérieur. Un moyen de prendre le dessus, je pouvais le pousser dans ses retranchements les plus profonds en parlant de cette Vesperine. Je n'avais plus le même homme en face. Passant du comique au colérique. Il semblait bien plus déterminé à me corriger. Je sentais qu'il allait faire de son mieux. Je ne le voyais par contre pas l'emporter au contraire de s'emporter. Ses chances étaient bien trop maigres. Je me demandais si dans son esprit, il espérait me vaincre en perdant la raison comme je le faisais pourtant, en offrant les commandes à la bête. Amusant. Je ne me donnais pas à mon maximum. J'étais trop prétentieux. Comme toujours lorsque je combattais à mort. Ma folie voyait de son perchoir le petit monde et agissait le plus hautainement possible. Cela ne changeait pas. Même si j'avais essayé de faire différemment, de penser d'une nouvelle manière, d'évoluer, mais je devais sans doute rester cette personne.

Le brun avait décidé de m'attaquer de nouveau, comme si cela allait lui servir à m'atteindre. Je n'avais pas peur de ses faibles coups. Mon sang pouvait couler, il n'avait pas le niveau pour blesser mon égo. Dur à atteindre. Je ne lui laisserais pas l'occasion de s'y prendre. Il avait déjà fort à faire à se concentrer pour me faire souffrir. Son plan était simple. Ses mouvements étaient fluides. Il savait décidément ce qu'il souhaitait me faire subir, mais malheureusement quelque chose lui avait manqué dans sa stratégie. Il venait de partir sans prendre un détail des plus importants en compte. La souffrance me rendait puissant. Je n'étais pas du genre à apprécier le fait d'avoir mal, cependant lorsque j'étais blessé ou en train de froller la mort, je devenais étrangement fort. Voilà pourquoi cela ne me dérangeait pas de me prendre des coups, les miens étaient ensuite décuplés par ma volonté de vaincre. Je ne pouvais me battre comme la majorité des combattants, échappant au coups par les esquives, je n'étais pas ce genre d'individus. Toujours sans doute à cause de mon problème d’estime. Je me considérais comme meilleur, mais l'étais-je réellement ?

Je devais me le prouver. Mettre ma puissance au premier plan. J'étais parti de l'équipage pour m'entraîner afin de la maîtriser, je ne pouvais perdre mon temps alors qu'il se faisait si précieux. Je le gaspillais sans état d'âme. Quel cruelle idiotie de ma part. Je n'avais pas le droit de commettre d'erreurs. Révolu. J'allais dévoiler ma combinaison fatale, un géant feu d'artifice de pures violences, grandiose. Mon corps dans sa totalité se couvrit ainsi de fluide tandis que l'acide reprenait place en son origine. Je souriais tout en fixant le pauvre inconscient. Attendant le moment venu pour place mon coup. Je ne pouvais utiliser l'observation pour le moment pendant que je me laissais à l'armement. Je n'avais pas encore développé cette double utilisation. J’espérais tout de même y parvenir dans un futur proche. Pour l'instant j'avais simplement comme projet, de mettre hors de ma route cet adversaire.

Ne fuyant pas en le voyant se pavaner sous mon regard. Je tentais de le déstabiliser. Fragiliser son mental en lui montrant la puissance phénoménale de l'un des lieutenants de Barbe Noire. J'étais l'un des plus faibles, mais je pouvais donner du fil à retordre à n'importe lequel des autres de mon rang. Je ne craignais personne. Je n'avais pas peur de m'imposer des défis plus ou moins impossible. Là, c'était de me prendre l'attaque de plein fouet. Je n'allais pas fuir. Je ne voulais pas esquiver. J'avais une idée saugrenue à l'esprit qui allait sans doute lui déplaire.

Il se mit donc à lancer son offensive en tournant sur lui-même près de ma position alors qu'il déployait ses os hors de son corps pour me faire saigner. Je voyais de son aura, de la fureur se dégager de son attaque. Il débordait de rage. J'aimais cette soudaine envie de destruction, néanmoins cela ne sera assez pour abattre un habitué de ce genre de folie. Je n'avais pas esquivé. Le fluide me protégeait dans toute sa beauté. Je n'avais pas eu l'obligation de courir dans tous les sens pour éviter d'être réduit en charpies. Je me tenais droit face à lui puis quand je vis qu'il commença à ralentir, mon poing libre s’abattit en plein sur son visage. De là, je pris du recul de quelques pas.

« Tu comprends que tu n'as pas la moindre chance ? Taizone Nazario n'est pas un petit poisson. Je pourrais te battre, te torturer, te tuer, te manger, mais je ne ferais rien pour ne pas blesser ta sœur. Je vais te laisser la vie sauve pour cette fois. Je me suis bien amusé en tout cas. Tu étais divertissant. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat à coeur opposé [PV Nazario Taizone]   Lun 24 Oct - 19:25

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Combat à coeur opposé.»



Malgré toutes mes tentatives la différence de force et de puissance était clairement différentes entre cet homme qui me rendait fou et moi-même, alors que je voulais que mes coups le transperce grâce à mes os lui se contentait de se laisser avoir mais un évènement se produisait soudain, il venait de ne subir aucun dégâts et aucun griffures ou cicatrices, il venait d'utiliser le fluide, ce pouvoir si surprenant auquel je ne pouvais rivaliser pour le moment, en voyant cela je ne pouvais plus réagir une seule seconde et il en profitait pour me mettre un énorme coup de poing dans la figure.

Il m'avait fais voler assez loin et il reculait également de quelques pas, sans en connaître la raison d'ailleurs, puis s'exprimait fièrement en disant ce que je me disais déjà, je n'avais aucune chance, il avait également des envies de me torturer et de me tuer, mais il n'en voulait pas plus par respect pour ma sœur, puis je le voyais partir de plus en plus loin, je n'avais pas les mots pour rappliquer, mais j'étais toujours à genoux le regard vide en train de me dire que je ne serai jamais capable de défendre les personnes qui me sont le plus cher et en l’occurrence ma sœur, ce combat fût rapide mais il m'avait fais comprendre que j'étais pour le moment incapable de faire quoi que ce soit, d'un côté je devrai remercier cet homme mais il m'avait tellement mis en colère que la seule pensée qu'il me restait c'était de devenir beaucoup plus fort pour vaincre cet homme car si je ne pouvais le battre lui je n'avais très clairement aucune chance face à son capitaine...

C'est ainsi qu'au bout de quelques minutes après mes réflexions mental je partait en direction du village que je devais allez voir au début, tout d'abord pour m'y reposer et ensuite pour prévoir mes préparatifs pour quitter cette île.

Voilà comment un combat d'une différence énorme prenait fin en seulement quelques coup et échange vocal, un fluide sera toujours supérieur aux fruits du démon, il fallait à tout prix que je gagne cette puissance, par tout les moyens nécessaires.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat à coeur opposé [PV Nazario Taizone]   Lun 19 Déc - 11:19

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1479

La dernière réponse date du 24 Octobre => 2 mois.

N'oubliez pas de répondre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Combat à coeur opposé [PV Nazario Taizone]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Combat à coeur opposé [PV Nazario Taizone]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Combat à coeur opposé [PV Nazario Taizone]
» Taizone Nazario [FINI]
» Captain America ▬ Le Bon combat, est celui engagé parce que notre cœur le demande »
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-