AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Message
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   Lun 23 Mai - 10:14

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 213

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Si de son côté le caporal avait du mal avec ses ennemis, se prenant des coups auxquels aucun humain normal n'en resterait indemne, Haruka elle se débrouillait très bien. Elle ne se faisait pas souvent surpasser grâce à ses munitions et sa maîtrise du sabre combinés, même si elle aussi éprouvait quelques difficultés. Ce qui différenciait Haruka de son supérieur était qu'elle ne voulait pas prendre le risque d'encaisser pour frimer et imposer sa domination. C'était sans doute parce qu'elle était plus faible qu'un officier, elle ne voulait pas se blesser si elle pouvait gagner en restant indemne. Par chance de temps en temps elle recevait l'appui des deux soldats qui bordaient sa position, ce qui ne la mettait jamais vraiment en position de difficulté.

Pendant ce temps, le caporal luttait avec acharnement, si bien qu'il mettait en pièces ses ennemis au final, malgré les blessures. La question de savoir quoi entre sa résistance et sa force était son point fort en combat méritait d'être posée. Pour Haruka, c'était sûrement sa détermination et sa méthodique qui rendaient ses mouvements peu hésitants. C'était une mission trop importante pour qu'elle se permette à elle-même de flancher ou d'hésiter, voilà pourquoi elle terrassait tous ses adversaires. Bien sûr on ne pouvait pas dire qu'elle les survolait, mais malgré tout elle n'avait aucune blessure sur elle, esquivant pour contrattaquer tout de suite avec son fusil ou son sabre. Pour le moment tout se passait bien, mais les pirates devenaient de plus en plus désespérés au point de tirer à l'aveugle, ce qui était dangereux. Mais dans tous les cas la demoiselle ne comptait pas abandonner, pas alors que la mission entrait dans sa phase la plus cruciale. Avec de la chance si ils réussissaient à arrêter les pirates la troupe du port n'aurait pas à couler le navire ennemi.

Malheureusement comme son supérieur était occupé avec un ennemi d'une grosse taille, de nombreux pirates en profitaient pour se glisser vers la sortie. Il y avait notamment un autre commandant pirate qui menaçait les soldats avec ses poings gantés en métal. C'était sans doute une tentative de percée pour faire fuir ses subordonnés afin de les protéger de l'assaut de la marine. En effet il y avait de quoi paniquer de voir le bâtiment encerclé et attaqué par un officier apparemment invincible. Pour Haruka, c'était périlleux, mais plus elle se repassait les mots de son supérieur, plus elle se sentait forte et vaillante. Peut-être qu'à trois, ils arriveraient à le vaincre comme le caporal avec ses adversaires.

Sans plus attendre, l'homme commença par attaquer la demoiselle en face de lui avec son poings fracassant. Haruka se protégea avec son sabre comme d'habitude mais fut projetée au sol par sa force surhumaine. Si il n'avait pas de fruit du démon, il en avait la force, il ne serait pas facile à battre. Certains soldats voulurent l'aider mais elle leur demanda de garder le cercle fermé pour que personne ne s'échappe. Par chance seuls ses poings étaient renforcés, le reste de son corps était à découvert; encore un qui misait sur l'attaque plutôt que la défense. Même si Haruka était une fille, personne dans la marine ou parmi les pirates ne semblait lui penser un honneur quelconque. En effet elle ne connaissait pas ce mot, tout ce qu'elle faisait était pour elle-même, pas par fierté.

Alors que la situation semblait tourner à l'avantage du pirate, celui-ci se fit tirer dessus par des marines restés en retrait pendant qu'il avançait vers Haruka en sortant de l'enceinte de la base. Un de ses compagnons tenta même de fuir, mais il se fit transpercer de loin par un tir de fusil, ce qui n'était pas une bonne idée. La demoiselle se releva en se tenant la joue encore douloureuse et se remit en garde, son sabre à la main, la seule arme avec encore des munitions qu'elle avait à disposition. Le pirate se remit à frapper la demoiselle sans pitié, mais au premier coup Haruka dévia son poing en plaçant son sabre en pente. Elle profita alors de son trop-plein d'élan pour le trancher au ventre d'une rotation du corps vers le bas. Le pirate ne semblait pas avoir souffert de cette entaille, peut-être en mangeait-il à tous les petits déjeuners. Il prit alors la demoiselle à la gorge avec sa grande main métallique alors qu'elle reprenait doucement une position défensive. Malgré ses efforts, Haruka se fit désarmer par sa seconde main avant que la première ne se resserre contre sa gorge, la soulevant du sol en même temps. C'est finalement une balle en pleine tête qui lui fit lâcher prise, le faisant s'écrouler sur le sol avec lourdeur.

Un soldat avait pris le risque de rompre la formation de cercle pour venir l'aider malgré ce qu'elle avait demandé. Elle ne savait pas pourquoi il avait fait ça, mais étrangement le cercle n'avait pas l'air troué, juste réorganisé autrement au niveau de son ancienne position laissée vacante. Le reste des marines avait essayé de reformer un cercle moins chargé pour compenser l'absence. Haruka le remercia chaleureusement en se tenant la gorge couverte de contusions dues au fort serrage de sa main puissante qui avait failli lui broyer le cou comme une allumette. La demoiselle tenait quand même à savoir la raison de son action risquée, même si elle savait bien qu'elle n'aurait jamais l'autorité pour forcer ses soldats à rester en formation même si elle était en danger.


-Pourquoi avoir fait ça pour me sauver ? Tu aurais pu compromettre la mission...

-Aucune idée, il me restait des munitions alors j'ai voulu me rendre utile.

-Alors ça te dérange pas que je sois ici ? Enfin je veux dire...

-Je sais ce que tu veux dire, mais ça me dérange pas, personnellement. Il y a déjà des femmes dans la marine qui assurent et qui sont gradées, ça prouve que tout le monde a une chance.

-Ca ne te dérange pas de devoir aider une fille comme moi ?

-On est en mission et le caporal t'a choisie pour nous guider vers la base aujourd'hui. Tout ce que je sais c'est que si tu tombes, il y aura un trou béant dans la sortie, ça n'a rien à voir avec ton genre. Y a pas de place pour les sentiments quand on est en mission, tâche de t'en rappeler ou tu risques encore de te faire des idées.

-Excuse-moi, je pensais juste que vous...enfin bref, merci de m'avoir ouvert les yeux, je suis rassurée de savoir que vous êtes à mes côtés.

Les paroles du soldat lui avait redonné de la vigueur, Haruka ne savait pas combien de fois le remercier pour avoir abattu le pugiliste au lieu de la laisser mourir ou finir à l'hôpital. De son côté, le caporal avait fini avec son ennemi, salement amoché apparemment. Il était vraiment d'une force incomparable, personne n'aurait pu en venir à bout si rapidement et tout seul. L'homme se tourna alors vers Haruka qui semblait déjà revenir de loin avec ses contusions au cou, mais elle tenait encore debout, le reste n'avait pas d'importance pour elle. En voyant le carnage derrière le caporal, elle ne put s'empêcher de se gratter la tête de gêne à sa question. Il voulait savoir si il y avait des ennemis plus sérieux de son côté, la réponse était oui pour Haruka, mais non pour son supérieur. Elle n'assurait pas autant que lui, ce qui était minable d'un côté était redoutable de l'autre côté.

-Pas aussi sérieux que vous, je le crains...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   Lun 23 Mai - 17:49

Fujimi MaedaIkinokori - Lieutenant de la marine
Ikinokori - Lieutenant de la marine
avatar

Messages : 255

Navigation
Doriki:
1210/6000  (1210/6000)
Fruit du Démon: - Jinsei Jinsei No Mi

Je contemple la salle de mon seul œil en souriant très légèrement. Je me suis un peu défoulé et mes hommes aussi, j'ai l'impression. Ils ont maîtrisé pas mal de pirates, tuer quelqu'un. Je ne vais pas leur en vouloir. Je m'approche d'eux, en posant la partie non tranchante de mon katana sur l'épaule. Je m'avance vers Haruka et je la regarde attentivement. Elle est rouge au niveau du cou et il y a un pirate avec un trou dans la tête non loin d'elle qui porte à ses mains des gants bizarres. J'en déduis facilement qu'elle a été attaquée par ce type et qu'un dès marines l'a aidé. Ils sont solidaires et s'entraident, aucun mort de notre côté c'est un point positif, mais est-ce qu'un pirate a pu s'enfuir... C'est une autre question. J'arrive quelques mètres d'Haruka et je me stoppe.

« Vous avez bien bossé, j'ai l'impression. Pas de pirates qui sont sorti d'ici ? T'en a bavé, on dirait Haru... »

Je n'ai pas le temps de finir ma phrase qu'un coup de feu retentit dans la salle vide d'autre son. Une balle vient de s'engouffrer dans mon torse en passant par mon dos, je sens la « bille » de métal s'être bloqué vers mon thorax. Bordel que ça fait mal. Et il est ou ce salopard qui vient de me faire ça. Je réfléchis à peine et par réflexe et serre le manche de mon katana. On entend alors la voix de ce pirate résonner dans la salle se moquant de la marine et surtout de mes subordonnés. Il leur dit qu'il vient de tuer leur chef en un coup. Que de connerie, il n'a rien vu se con ou quoi . Je vais me soigner, mais avant ça, je dois lui faire comprendre sa connerie.

« Kenshi »

En me retournant brusquement d'un geste vif, je tranche l'air et forme une grande lame d'air et qui vient découper une partie du bâtiment où nous nous trouvons. Comme ça plus d'écho et ainsi, je vais le trouver rapidement. Après ce geste et pendant que le haut du bâtiment se détache de lui-même je fais craquer ma nuque et pose ma main sur mon torse.

« Kea »

Je sens la balle ressortir de mon corps pendant que mes muscles et autres tissus se reforment doucement. Il n'y a pas à dire, j'ai plus de blessures, mais ça fait toujours mal. J'entends la balle tombée au sol et roulée en direction d'Haruka, la pauvre ne doit rien comprendre. Je lève la tête et je regarde la partie du bâtiment que je n'ai pas tranché. L'autre va s'écraser, si le type est dedans alors il sera enseveli dans les décombres. Ce genre de pirate est encore plus faible que les autres, il va donc se cacher encore pas mal de temps en espérant avoir de nouveau une opportunité. Si c'est un sniper talentueux, il pourra peut-être avoir une seconde chance, mais là, j'ai des marines qui veulent en découdre avec lui.

« Tous le monde. Arme à votre épaule, si quelque chose bouge un coup de feu, pas trente-six. Chacun une zone, je ne veux pas entendre deux coups de feu au même endroit. Aller ! Hey Pirate, un combat sabre contre fusil te tente . Je n'utilise qu'une seule main si tu veux. »

Je souris encore grandement en disant ça. Je sais quand le provoquant, il va encore plus se cacher par peur. Le problème quand on a peur, c'est qu'on fait des conneries .Mes hommes vont le débusquer dans pas longtemps et s'il ne veut pas bouger, je vais trancher le bâtiment jusqu'à le trouvait directement.

« Pirate, laisse toi faire et rejoints tes collègues. Aux portes de l'enfer dit que c'est Fujimi Maeda qui t'envoie, ils t'accueilleront comme il se doit. Vu le nombre de criminelles dont je leur font parvenir, ils me connaissent maintenant ! »


Je commence à lentement, mais bruyamment dans le bâtiment à ciel ouvert maintenant, je veux qu'il essaye de me repérer dans la pièce sans me voir pour deux possibilités. Qu'il prenne confiance en lui et sorte de son trou pour m'exploser la tête. Ou qu'il prenne encore plus peur et qu'il sort de son trou. Dans les deux cas, il va finir, trancher ou fusiller !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   Sam 28 Mai - 17:13

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 213

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Très rapidement, la mission s'était terminée et les pirates prisonniers ou morts recouvraient le sol autour de la base où ils se nichaient. Malgré la durée minime de l'intervention des forces de l'ordre, Haruka avait vécu un moment très intense et tendu contre ces bandits armés. Elle avait cru y passer de nombreuses fois, que ce soit en sentant le gant du commandant pirate autour de sa gorge ou en voyant des balles passer à un rien de sa peau. Par chance personne n'était blessé, le caporal s'était débrouillé admirablement pour encaisser tout à la place des soldats. Haruka ne savait pas vraiment cerner ce genre d'individus, il agissait tellement différemment des autres qui iraient plutôt se cacher derrière les simples soldats comme derrière un bouclier. De plus il n'aimait pas les formules de politesse et le thé, qu'il tranchait volontiers à la moindre occasion. C'était vraiment un marine ? Il n'était que caporal, la question méritait d'être posée, vu ses manières familières vis-à-vis d'une institution judiciaire représentant la justice, le symbole de paix du monde.

Malgré tout, il montrait au moins de l'attention envers ses soldats, ne serait-ce qu'en recevant les balles à leur place, et aussi en se préoccupant du sort d'Haruka. Il était vraiment peu commun, personne ne pourrait dire qu'on en faisait tous les jours des comme lui. La demoiselle ne put s'empêcher de tâter sa contusion autour de son cou rougeoyant d'irritation. En effet elle en avait bavé sur ce coup, son coeur tremblait un peu dans sa poitrine alors qu'elle repensait à ce combat. Elle se mit alors au garde-à-vous en se présentant devant son supérieur qui lui posait une question, derrière cette délicate attention envers elle plutôt qu'aux autres. En effet elle avait couvert un côté particulièrement exposé, c'était quelque chose de revenir en vie. Heureusement le caporal avait tout pris à leur place, alors oui elle allait bien, c'était évident.


-Non mon caporal, aucun pirate n'a fui, ils sont tous là. Ne vous en faites pas, je suis parfaitement d'attaque, ce n'était qu'une égratignure, même mon écharpe me fait plus mal que ça en hiver quand je la serre trop !

Il était évident que sa voix débordait d'une peur intense en l'entendant remarquer sa contusion. Haruka avait envie de tout sauf devenir inutile au combat et se faire descendre pour "abréger ses souffrances". Le moins qu'elle puisse faire était de se montrer parfaitement droite et en état de combattre, sinon son supérieur risquait bien de le voir d'un mauvais oeil. Si elle n'était plus apte à appliquer les lois, elle ne valait plus qu'un simple civil, chaque seconde devait être consacré à la justice, le repos c'était en-dehors du service.

Malheureusement il n'eut pas le temps de répondre qu'une autre balle venait se ficher dans son torse à lui, le caporal était encore blessé une fois de plus. Par chance Haruka ne l'avait pas reçue, elle avait eu chaud, contrairement à son supérieur qui l'avait prise de plein fouet. En réponse à son acte, le caporal fendit les airs de son katana pour découper le coin de la partie supérieure de la base, sans doute pour intimider le pirate. Il voulait peut-être le provoquer tout compte fait, vu ce qu'il lui disait. La demoiselle se mit alors en position de tir comme les autres gardes tandis qu'elle visait une des vitres, des fois qu'il se pointerait. La balle était ressortie du torse du caporal, il avait vraiment de gros muscles pour ainsi les contracter afin d'éjecter la balle. Avec une telle force, pas étonnant qu'il se lance dans la bataille de front, ça devait à peine l'égratigner. Les détenteurs de pouvoirs démoniaques étaient vraiment surprenants.

Visiblement encerclé de toutes parts, le dernier pirate ne semblait pas avoir le choix quant à sa sortie, soit c'était les poignets devant, soit c'était les pieds devant, il n'y avait pas photo. Malgré tout, Haruka avait bien l'intention de tirer, même si elle ne voulait tuer personne, un criminel pourrait très bien s'échapper si elle manquait son coup. Même si vu le nombre de marines il n'y avait aucune chance qu'il se fasse la malle, un jour si jamais elle était seule à pourchasser un bandit, elle ne devrait pas rater son coup et l'abattre aussi tôt que possible. En revanche vu ce que disait le caporal, son interlocuteur n'avait pas l'impression d'être dans son assiette. Il ne cessait de bouger dans le bâtiment à la recherche d'une sortie, faisant crisser ses pas sur la poussière du sol. En revanche si le pirate ne donnait pas l'impression d'être confiant sur ce coup-là, Fujimi l'était peut-être un peu trop.


-S'il vous plait, rendez-vous, vu que vous n'avez tué personne, vous aurez une peine réduite et si vous avez de la chance vous serez sorti plus vite si vous vous comportez bien en prison !

Même si Haruka n'avait pas eu la permission de parler, elle estimait qu'il valait peut-être mieux qu'elle parle au lieu de son caporal. Lui ne voulait que tuer et encore tuer, alors que ce qui différenciait sa personne du pirate en question, c'était uniquement un choix fait dans la vie à une époque précédente. Si il avait choisi la justice et Fujimi la piraterie, il y avait fort à parier que le duel serait inversé à cette minute. Haruka espérait arriver à mieux le convaincre de se rendre poliment en priant pour que son supérieur ne barbarise pas l'image de la justice en le tuant de sang-froid. Elle n'aimait pas voir les gens mourir, que ce soit de ses mains ou de celles de ses collègues et supérieurs. Si elle pouvait donner la moindre chance pour que le pirate se rende en déposant les armes, il y avait fort à parier que tout se passerait bien pour lui et sa bande, pour ceux qui étaient encore vivants.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   Dim 5 Juin - 21:15

Fujimi MaedaIkinokori - Lieutenant de la marine
Ikinokori - Lieutenant de la marine
avatar

Messages : 255

Navigation
Doriki:
1210/6000  (1210/6000)
Fruit du Démon: - Jinsei Jinsei No Mi

Mon œil regarde dans tous les sens, cherchant ce pirate qui lui a tiré dessus alors que mes mots finissent à peine de raisonner dans la pièce ceux de ma subordonné Haruka se font entendre. Elle souhaite une approche plus calme et moins agressive. Pourquoi essaye-t-elle de calmer le jeu ? Je m'amuse tellement, ce pirate ne peut rien contre nous alors pourquoi vouloir qu'il se rende ? Il n'a pas d'otages ou autres. Je fronce un peu les sourcils en entendant le mot prison. Envoyer un criminel là-bas m'énerve au plus au point. Pourquoi aider ses erreurs de notre monde et surtout pourquoi faire payer le gouvernement qui lutte déjà, à la fois financièrement, mais aussi physiquement à leur arrestation, pour des personnes qui ne veulent pas de ce monde et qui le dévastent à leur manière. Certains disent qu'il faut leur donner une seconde chance… Et pour ceux qui ont subi de leur humeur ? Leurs déviances mentales qui ont des répercussions soient financières voir directement des répercussions humaines, voir les deux qui sait.
Tout le monde peut tout aussi bien choisir le bon chemin comme le mauvais les criminelles en général, on fait leur choix aux dépens des autres, ils doivent en subir les conséquences à vie... Enfin jusqu'à ce que la mort ou moi,vennions en décider autrement. Ils ne méritent pas de respirer le même air que les honnêtes citoyens, alors pourquoi ces citoyens devaient en plus payer avec l'argent que le gouvernement perçoit de leur impôt pour que ses criminelles vivent encore sans rembourser leurs criminelles de maniérer pécuniaire. Je ne vais pas faire remarquer à Haruka que cela me déplaît fortement. Enfin pas oralement, physiquement elle a dû le remarquer. Je commence alors à avancer seul dans une direction complètement aléatoire levant mon katana au-dessus de moi d'une seule main et l'abaissant de toutes mes forces pour trancher les morceaux du bâtiment qui pourraient dissimuler notre tireur. Les petits morceaux tranchés qui me gênent, je les saisis de mon autre mais libre et je les écarte de mon chemin d'un geste plein de rage et d'impatience. L'attente de trouver cet homme et de le trancher me dérange de plus en plus, surtout depuis qu'Haruka l'a rassuré en parlant de prison.

Mais alors que ma rage s'intensifie, j'entends, après le bruit de la chute d'un débris du bâtiment, le mélange de l'acier et du bois tomber à terre. Le fusil de notre tireur n'est plus en service, il se rend alors ou alors il tente une dernière attaque de front. Mais ma pensée se briser rapidement, il crie qu'il se rend et se jette presque face contre terre au milieu de la pièce bien visible. Je le regarde du coin de l'œil et je me déplace le plus vite possible pour lui donner le coup qui le libéra de sa condition de criminel. Mais, les hommes d'Haruka sont plus rapides et le maintiennent au sol en le menottant comme ils peuvent. J'ai beau détester les pirates et autres briguant, je ne tue pas les prises des autres marines. Je ne dis simplement rien et range mon katana. Regardant tous les hommes encore vivants qui sont déplacé doucement par les marines. Mon œil se pose sur Haruka quelque second puis regarde la sortie où mes jambes me conduisent. La mission est un succès pour notre part. Maintenant quand est-il des autres marines. Avec les bateaux, est-ce que j'aurais encore un peu d'action ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   Ven 10 Juin - 13:46

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 213

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Malgré les paroles du caporal et d'Haruka, le pirate ne semblait pas avoir l'intention de se rendre, il restait toujours dans le bâtiment. Son supérieur détruisait les plus gros gravats afin de libérer la vue, peut-être voulait-il faciliter la reddition du dernier pirate en évitant qu'il tombe et se tue. C'était un geste sympa de sa part, la demoiselle appréciait sa retenue, alors que tout ce qu'il avait voulu était de trancher ce pirate avec toute sa colère et la justice qui était en lui. Heureusement suite à ce long moment d'attente, le pirate finit par se rendre enfin, se couchant par terre pour montrer qu'il ne luttait pas. Les paroles d'Haruka avaient peut-être donné de l'espoir à cet homme, c'était une très bonne chose pour eux deux.

Sans plus attendre, la demoiselle lança un regard vers plusieurs marines afin qu'ils interceptent avec elle l'individu en question. Le caporal fut tenté malgré tout d'en finir avec le criminel, mais il était déjà menotté quand il arriva sur place. Le reste des marines était surtout là pour lui éviter d'en finir avec un homme qui avait encore des droits jusqu'à preuve du contraire. Peut-être que tuer un pirate était bénéfique, mais un pirate désarmé qui s'était rendu pourrait faire tache sur son rapport. Il était évident qu'il occulterait ou changerait ce détail pour rajouter de la légitime défense si il en avait l'occasion, mais le fait que tout le monde aurait connu la vérité aurait pu le déranger. Maintenant il était sous bonne garde, les pirates pouvaient désormais être acheminés vers le port et vers le navire afin d'être traduits en justice devant le tribunal local. Pour les pirates morts, Haruka ne savait jamais ce qu'ils devenaient, mais selon ce que disait le caporal Maeda, il n'avait pas l'intention de les emporter avec les vivants. Peut-être voulait-il les enterrer un minimum décemment.

Le groupe partit alors, Haruka tirant deux pirates par une corde reliée à leurs menottes, parmi ceux qui pouvaient encore marcher. Devant cette victoire affichée, le peuple du village principal de l'île ne put que les acclamer haut et fort pour les avoir délivrés. Certains jetaient même des cailloux sur les pirates pour se venger à leur façon. L'ambiance était vraiment très bonne depuis ce coup de filet impressionnant, et Haruka se sentait mieux que jamais avec ces cris de joie de la foule. Surtout que personne ne s'était échappé, du coup la menace pirate était bel et bien éradiquée de l'île pour le moment. Les civils avaient une leçon à appendre : celle de chasser les pirates qui voudraient venir sur leur île, qui qu'ils soient.

Après une longue marche, tout le monde arriva sur le navire à la grande surprise des troupes restées sur place devant les canons. Elles attendaient le signal du caporal, mais finalement il n'y avait plus besoin de faire couleur leur embarcation. Au final peut-être qu'elle pouvait servir à être reconvertie en navire de la marine, mais Haruka pensait plutôt l'offrir aux civils pour qu'ils en fassent une embarcation pour ceux qui auraient envie de prendre la mer. C'était au caporal de décider de cela, mais pour le moment la mission était remplie et plus personne ne se préoccupait des pirates enfermés dans la cale comme de vulgaires fournitures. Peut-être que cette vue régalerait l'officier, lui qui semblait contrarié de ne pas avoir pu se défouler. Haruka s'approcha d'ailleurs de lui en espérant ne pas outrepasser ses droits.


-Vous avez reçu beaucoup de projectiles, vous voulez que je vous soigne ? Il ne faudrait pas que ça s'infecte quand même, ce serait idiot de vous retrouver à l'hôpital alors que vous vous portez si bien pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   Sam 23 Juil - 20:04

Maître du JeuPnj | Maître du Jeu
avatar

Messages : 1466

Pas de réponse depuis le 10 juin.

→ Plus d'un mois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »
» [Réservé]Du mal pour faire du bien [Rang D]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-