AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   Jeu 21 Avr - 10:47

Fujimi MaedaIkinokori - Lieutenant de la marine
Ikinokori - Lieutenant de la marine
avatar

Messages : 255

Navigation
Doriki:
1210/6000  (1210/6000)
Fruit du Démon: - Jinsei Jinsei No Mi

Je broie la feuille que je viens de recevoir de la part d'un messager de la marine. Ils sont fort quand même là-bas. J'étais censé me tirer dans pas longtemps pour aller taillader du criminel, mais il faut que je me coltine de la bleusaille. Sérieusement ?! Vous ne pouvez pas donner ce rôle à quelqu'un d'autre. Moi, je fais mon travail à ma manière certes, mais je le fais bien et surtout, je m'éclate à le faire. Je ne vois pas comment je vais pouvoir aider des marins débutants, je suis as du genre à tendre la main pour aider, mais plus à la tendre droite dans la gueule.
Bref, je me perds encore dans mes réflexions. Il y avait une note sur e mots que j'ai préalablement broyé. Mon « style » pourrait pousser les matelots dans leurs retranchements. La raison ? Je ne la vois pas. Mais bon. J'ai un objectif et des marines à commander. Je hausse les épaules, seul, en me disant ça, je soupire un peu, je remets correctement mon cache-œil et je prends le strict nécessaire avec moi et je me dirige vers la base où je dois rejoindre les marines qui m'attendent pour cette mission. J'espère qu'au moins qu'ils savent sur quoi elle porte cette mission, je n'ai pas envie d'expliquer à tout le pourquoi du comment. Mais vu comment ça part pour le moment, je sens que si.

Je marche en direction du navire qu'on m'a donné pour l'occasion avec sûrement les troupes dans ce dernier. Je monte sur le pont alors que j'entends des discussions qui se font avant que je pose mon pied sur les planches de bois encore humide. J'avance doucement en regardant de mon œil tout le monde rapidement. Je vois bien que ma gueule ne doit pas trop leur plaire. Je ne suis pas leur instructeur.

« Yo tous, je suis le caporal Maeda Fujimi. Pour vous la faire simple, on a une mission sur une île pas très loin donc bougez-vous le cul qu'on parte d'ici le plus rapidement possible. Pour info, ne me passez pas devant en mission, je ne suis pas du genre à faire des politesses. »

Je souris un peu de manières carnassières et je pose ma main sur le manche de mon katana.

Je marque un temps de pose dans mes paroles et je décide d'aller vers l'avant du bateau.

« Pour la mission, c'est très simple, on doit se rendre sur une île pas très loin de la base en pleine grande Line. Il y a un regroupement de pirate là-bas. Ils viennent de plusieurs équipages d'après nos sources. La population a peur et la marine veut les criminels. Vivant... Ou mort ! »

Je souris encore plus à ce mot, je vais bien leur faire comprendre ma mentalité, faut leur secouer les puces aux nouveaux. Ils ne sont pas bien doués en plus quand il s'agit d'agir vite.

« Qu'est-ce que vous foutez ? On est encore à quai . On devrait déjà être là-bas ! Si vous avez des questions... Enfin voilà. »

J'ai parlé trop vite, je pense. Je n'espère pas le regretter plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   Ven 22 Avr - 10:19

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 213

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

La cantine, il n'y avait rien de tel pour discuter entre collègues pour se faire des amis. Bien que de faible rang puisque soldat, Haruka avait quand même confiance en elle-même, estimant qu'elle méritait de l'amitié. Après tout la marine était les gentils dans l'histoire, il n'y avait pas de raison pour qu'elle soit malmenée par eux. Cela faisait déjà plusieurs jours que la demoiselle commençait à se faire des connaissances, s'asseyant à une table à une lace libre minimum. Au début elle était un peu timide, mais au fil des jours elle se sentait de plus en plus chez elle dans cette base de la marine à Grandline. Si bien qu'elle commençait à considérer la marine comme sa famille de métier comme il l'était conseillé. La demoiselle recevait par chance de plus en plus de chances de faire ses preuves auprès des officiers. Bien sûr ce n'était pas son genre de tirer la couverture à elle brusquement, il fallait faire preuve de subtilité pour se faire remarquer positivement sans s'attirer toute la gloire et les éloges. Elle pourrait faire ça seulement en tant qu'officier, mais pour le moment il valait mieux la jouer fine tant qu'elle était soldat.

Une fois son déjeuner terminé, la demoiselle prit un instant pour s'étirer, alors que les marines parlaient du nouveau caporal. Un certain Fujimi Maeda, mais surtout un grand malade selon eux, violent et sans pitié envers les pirates. Ce n'était pas le nec plus ultra des grades dans la marine, mais caporal forçait le respect pour tous les soldats qui n'en avaient aucun comme Haruka. Elle se moquait bien de ce qu'il faisait de ses quotidiens ni comment il était, tout ce qui comptait pour elle n'était pas de se faire une idée sur ses supérieurs mais tout simplement d'effectuer le travail de façon efficace et sans bavure. Autant dans le sens "bourde" que "dérapage" que "débordement" que "zèle".

C'est finalement une annonce générale qui vint donner à Haruka une occupation supplémentaire pour la matinée à peine entamée. Un officier appelait une série de marines entre deux numéros de matricule dont faisait partie la demoiselle. Elle se pressa alors d'aller ranger son plateau sur le chariot roulant à multiples étages avant de marcher rapidement vers sa chambre. Elle n'avait que cinq minutes pour rejoindre le quai où l'attendaient ses collègues et son supérieur, pour ceux qui étaient déjà là avant elle. Un fusil derrière son épaule, un sabre à la ceinture, voilà ce qu'il fallait à Haruka pour débuter sa mission avec les autres armés de la même façon. On racontait même que le caporal qui devait les diriger avait un pouvoir démoniaque en lui, si c'était le cas ce serait vraiment impressionnant à regarder. Il y avait fort à parier qu'il finirait le boulot en deux temps trois mouvements et que Haruka n'aurait pas à attaquer les pirates, mais il fallait au moins essayer. Après tout même les plus fort ne savaient pas couvrir leurs arrières tout seuls.

Ainsi la marine se dirigea vers le bateau une fois bien armée, la casquette blanche sur sa tête laissant ses cheveux redescendre sur les côtés de sa tête, vigoureusement coiffés de la sorte comme tous les matins. Dessus l'officier Maeda attendait les soldats, tous rangés les uns derrière les autres, Haruka au premier plan pour une fois. L'homme au visage effrayant expliqua alors la mission, non sans exprimer sa joie de pouvoir casser du pirate avec un sourire révélant sa dentition. Il fallait appréhender une masse de pirates, de quoi filer les jetons à n'importe quel soldat comme Haruka. Après tout si il y avait plusieurs équipage, rien ne leur garantissait d'être assez nombreux.

Quand il finit de parler, tout le monde se mit à la tâche pour que le navire parte le plus tôt possible, selon les volontés du caporal. Haruka, de son côté, aidait à descendre l'une des voiles en grimpant sur la traverse du mat en question jusqu'à défaire les liens un à un. Pendant ce temps, le caporal s'impatientait de ne pas être déjà parti, alors que l'ancre sortait de l'eau en même temps pour laisser comprendre que tout était prêt. Le cuisinier, par réflexe, avait commencé à préparer du thé pour faire patienter l'homme imposant. Il apporta rapidement une tasse avec des sucres et un spéculoos à déguster à côté. Peut-être qu'il serait plus agréable à vivre avec quelque chose de bouillant à boire, de quoi l'occuper quelques temps.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   Dim 24 Avr - 11:11

Fujimi MaedaIkinokori - Lieutenant de la marine
Ikinokori - Lieutenant de la marine
avatar

Messages : 255

Navigation
Doriki:
1210/6000  (1210/6000)
Fruit du Démon: - Jinsei Jinsei No Mi

Le vent commence à prendre les voiles et l'encre goûter l'eau salée de la mer de grandline, le bateau commence à se mouvoir rapidement. Je regards l'horizon comme pour voir cette île où nous nous dirigeons, alors qu'il est impossible de la voir à pareil distance. C'est impossible, mais j'essaye. Je réfléchis et j'imagine les pirates qui foulent la terre de l'île où nous allons, où nous dirigeons rapidement. Je fronce un sourcil alors que le bateau commence à frapper les vagues de la mer, les pas des marines sur le bateau font comme une légère symphonie dans l'approche d'un combat à la fois intense et sanglant, enfin, je l'espère.
J'essaye de me détendre un peu, de relativiser en me disant que nous serons bientôt à bon port, que notre mission sera un succès mais surtout que je vais m'éclater à voir ces pirates souffrir et mourir pour leur bêtise et leur manque de justice. Je souris encore d'entendre tous ces marines débutants qui essayent de faire bonne impression. Mais mon sourire s'efface légèrement quand je vois le cuisinier qui arrive avec un plateau. Du thé et des biscuits.

Je soupire fortement et fais signe au cuisinier de ne pas bouger. J'avance vers le pont principal. Je regarde tous les matelots qui commencent à ralentir puis à se stopper dans leur mouvement. Ils ont s'en doute compris que je vais parler et qu'il vaut mieux m'écouter. Je marche doucement, je fixe de mon œil presque tous les marines sans vraiment les observer puis d'un geste vif, je sors mon katana et j'envoie une lame d'air sur le cuisinier. Enfin pas directement sur lui, mais sur son plateau qu'il tient. Le plateau vole, dans les airs, tranché en deux, le sucre s'éparpille au vent, le thé chaud flotte dans l'air iodé et la tasse, légèrement trancher par la lame, virevolte.

« DU THE ! Vous vous croyez ou tous .! Vous pensez peut-être qu'on est sur east bleu ou une autre des blue .! Vous croyez que les pirates sur grandline sont aussi faiblards que ceux des autres mers. Grandline ce n'est pas le bon endroit pour rire face au pirate, ou encore faire de la broderie. Ici, c'est du sérieux. »

J'avance vers le plateau tranché du cuisinier tout en faisant frotter la pointe de mon katana sur le sol, je me moque de leur peur, si ces bleusailles en ressent sur le coup, c'est n'importe quoi. C'est presque une honte pour la marine d'avoir des marins aussi faibles et qui pensent apporter une tasse de thé au lieu de préparer son équipement. Les trois quarts sont forcément des vrais débutants, des gars qui ontdû arrêté des pirates ou autres criminels justes à l'aide de leur supérieur et en étant, cent fois, plus nombreux.

« Je sens que dans cet équipage peu ont déjà combattu n'est pas.! Bordel, on me refile vraiment des marins apprentis. Bon et ben, on va en former un petit groupe. »

Je regarde au sol et je vois la tasse de thé que j'ai tranché, je pose la pointe de mon katana dessus, je vois la poignée encore intacte de la tasse et j'observe la direction dans laquelle cette dernière pointe. Je lève la tête et regarde les marines dans cette direction. Je tiens mon katana d'une main ferme et le lève en direction que pointe le manche de la tasse à thé. Je regarde tous les marines dans cette direction et je distingue une femme aux yeux bleus et au cheveu châtain ou roux, je ne suis pas sûr de la couleur vue qu'elle porte la casquette. Mais vue certains traits de son visage, c'est sûrement une femme. Et vu comment elle se tient et son équipement bien propre, c'est une débutante.

« Toi la marine femme, oui toi que je regarde. Avance que tout le monde te voit. Ton nom, ton rang, nombre de pirates tués… Ou capturé en solitaire et en groupe... »

J'ai une petite idée pour mettre dans le bain certain marin. Mon discours dépendra de la réponse de cette femme marine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   Lun 25 Avr - 18:21

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 213

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Pendant que les troupes de marines faisaient en sorte que le navire prenne le large le plus vite possible comme demandé plus tôt, le caporal Fujimi semblait avoir quelques différents avec le cuisinier. En effet il disait ne pas aimer le thé, ou plutôt l'avait clairement montré en tranchant le plateau qu'il avait en main avec la tasse qu'il avait déposée sur la table avant cela. Haruka ne savait pas ce qu'il se passait dans la tête de cet officier à peine gradé, mais elle appréciait ne pas lui être confronté. Heureusement le cuisinier réagissait en parfait gentleman, contrairement à l'homme sans le moindre respect, faisant fi de sa peur et de sa contrariété pour essayer de trouver une alternative à ça.

-Le thé possède pourtant des vertus apaisantes, mon caporal, ça vous servirait sûrement. Mais puisque vous semblez ne pas aimer, laissez-moi vous proposer du café, ou peut-être une boisson fraîche.

Mais malgré ça, il ne réagissait pas et restait perdu dans sa bulle en train de marmonner des propos rabaissants envers l'équipage. Pourtant Haruka était certaine qu'une troupe ne s'évaluait pas à ce qu'elle servait comme consommations à bord du bateau mais bien à leur travail d'équipe et leur organisation. Mais libre à lui de penser comme il le voulait, tout ça ne concernait personne d'autre que lui-même. Si il n'était pas content de sa troupe, qu'il refuse la mission, la prochaine fois. Ce n'était pas une unité de colonels mais de soldats sans grade, des soldats avec un matricule, des soldats tout simples. Haruka faisait partie de ces jeunes soldats qui avaient donné leur avenir pour la justice dans ce monde. Un autre soldat plus sanguin aurait sans doute réagi d'une autre manière que le calme, mais la demoiselle était comme ça, elle n'aimait pas créer des conflits, même si elle jugeait certaines personnes injustes.

Bizarrement l'homme continuait d'intimider les marines avec son katana, faisant bientôt une fixette sur les débris par terre comme si il voulait lire le mare de thé dans le fond de la tasse tranchée. C'est alors qu'il jeta son dévolu sur Haruka, peut-être parce que l'anse de la tasse s'était tournée vers elle comme au jeu de la bouteille à faire tourner en citant un gage. Peut-être parce que c'était une fille et que beaucoup pensaient que le sexe n'avait pas d'avenir voire pas de place dans la marine. Ou peut-être était-ce juste au pif qu'il l'avait convoquée en face de lui. Quoi qu'il en soit, la jeune marine se mit au garde-à-vous devant lui, droite comme un piquet de façon aussi professionnelle que possible devant son supérieur. L'homme lui demandait son tableau de chasse en matière de pirates tués ou capturés, ainsi que son nom et rang. Il ne risquait pas d'être plus content en interrogeant un simple soldat comme elle, Haruka n'était pas vraiment la crème parmi les soldats.


-Matricule quatre-vingt-deux-mille-cent-vingt-six, rang soldat. Pour mon nombre de soldats tués, aucun, et environ une trentaine de capturés en groupe ainsi qu'en solo réunis.

Avancée au premier rang, quelque peu intimidée par sa présence et son arme, Haruka transpirait un peu, stressant de ce qu'allait faire le caporal en sachant qu'il n'avait pas devant elle la légende suprême qu'il espérait sans doute. Après tout ce ne serait pas la première fois qu'un marine serait abattu sans une très bonne raison dans la marine, et cet officier avait une vraie tête de tueur. Ce n'était pas étonnant qu'il soit en colère de ne pas voir son reflet dans chaque soldat, mais Haruka espérait grandement ne pas finir abattue pour ne pas avoir tué le moindre pirate. Si elle devait respecter chaque conception de la justice, elle ne serait pas sortir de l'auberge, car il faudrait savoir quels sont les bons officier à satisfaire et s'adapter à eux. Malheureusement Haruka n'était pas une tueuse, elle ne risquait pas de ressembler au caporal de sitôt, même si elle le voulait.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   Mar 26 Avr - 15:27

Fujimi MaedaIkinokori - Lieutenant de la marine
Ikinokori - Lieutenant de la marine
avatar

Messages : 255

Navigation
Doriki:
1210/6000  (1210/6000)
Fruit du Démon: - Jinsei Jinsei No Mi

la marine s'approche de moi et se plante face à moi, droite comme un i. Je souris très légèrement. Je vois dans ses gestes et j'entends dans sa voix qu'elle veut faire la meilleure impression. C'est une marine qui en veut, c'est une battante. Ce n'est pas comme certain que je voie qui se cache presque depuis que je pointe mon katana. Elle tremble en regardant mon arme. Je le rengaine doucement pendant qu'elle parle. Je grimace quand elle parle des pirates comme des soldats. Sérieusement. Je hais cette comparaison. Les criminels sont juste bons à être appelé ainsi ou avec des dérivés, pas des noms qui les font remonter dans l'estime des gens généralement. Cela dégrade les hommes qui protègent ce monde et qui portent ce titre. C'est presque une honte d'entendre ça. Mais je ne vais pas lui en tenir  rigueur. Je vais encore leur secouer les puces. Qu'il ne m'aime pas au final ça m'ait égal, je m'en fous .

Aucun tué. Ça ne m'étonne pas vraiment. Trente en équipe et seul. Pas mal franchement. Ce n'est pas un bleu, on dirait. J'ai un peu de chance alors. On va pouvoir faire quelque chose de ces marines.

« pfff. Soldat. Tu oses appeler les criminels des soldats. Nous sommes des soldats et plus particulièrement des marines. Nous sommes la force de se monder ! »

 Je crache presque le mot criminel, comme si c'était plus fort pour moi de dire cette phrase. Je me déplace très légèrement pour tourner autour de cette femme marine.

« Je ne suis pas un bon instructeur comme vous pouvez l'imaginer. Donc on va faire simple. Tu vas choisir dix personnes avec toi et vous allez m'accompagner sur le terrain afin d'avoir des sensations fortes. Rien de mieux que le terrain pour vraiment apprendre. Pour se perfectionner, il faut tester sur du réel. Les mannequins d'entraînement et autres ça va un temps... Et puis moins vous êtes nombreux et plus j'ai de chance de frapper les criminels au but. De plus, vous ça va vous montrer que sur grand line on ne boit pas du thé ou autre chose. Chaque mission est sérieuse. »

Je refais face à la demoiselle en souriant en coin. J’espère qu'elle a du cran cette petite marine. Il est vrai que je ne vois pas beaucoup de femmes dans cette formation. Mais bon. Je ne juge pas le sexe des marines. Du moment où ils font bien leurs boulots, c'est le plus important.


« Ton matricule, je m'en contre fou. Je ne vais pas retenir les chiffres. Ton nom, c'est mieux. Et c'est toi qui vas diriger tes compagnons sur le terrain. Je sens que tu es capable de la faire pas vrai . »

Je croise rapidement les bras levant la tête pour jeter des coups d'œil aux marines complètement apeurés par mon attitude, mes gestes envers l'usinier qui va entendre. Lui qui m'a parlé de son thé relaxant. Moi me relaxer, et pourquoi ça ? Je ne suis pas stressé, je suis simplement impatient de faire justice à ce groupe de pirate qui pense pouvoir agir sans aucune impunité dans ce monde. Je dois vite monter en grade est obtenir un grade suffisant pour pouvoir bouger plus librement dans ce monde afin d'être plus efficace contre les criminels !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   Mar 26 Avr - 21:48

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 213

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Restée droite pour respecter son supérieur, Haruka attendait ses prochaines questions, espérant ne pas devoir lui livrer des détails encore plus compromettants. Déjà qu'elle avait avoué devant lui avoir un tableau de chasse très petit en terme de meurtre et assez bon en captures, si elle se rabaissait encore il la jetterait sans doute par-dessus bord. Heureusement la demoiselle n'avait pas mangé de fruit du démon, il y avait fort à parier qu'elle survive le temps d'agripper le gouvernail pour ne pas couler par épuisement. Cependant aussi violent et vilain soit-il, le caporal ne semblait pas enclin à balancer des soldats par-dessus bord, sinon il ne se serait pas gêné. Il y avait bien une chose qui le caractérisait, c'était bien le manque de retenue, aussi bien en paroles qu'en gestes, mais de là se priver d'éléments à la moindre faiblesse était impossible.

Contre toute attente, le caporal la sermonna au lieu d'au moins reconnaître qu'elle en a capturés quelques uns, avec de l'aide ou pas. Elle se rendit alors compte qu'elle s'était trompée dans ses mots, disant "soldat" à la place de "pirate". La demoiselle se courba alors en s'excusant pour la langue qui avait fourché dans l'instant. Les choses n'allaient pas en s'arrangeant, car il lui demanda ensuite de choisir dix de ses compagnons avec qui partir en mission. Bon, ça c'était encore facile, le reste pouvait monter la garde sur le navire, ce n'était qu'une banale arrestation groupée, il ne devait même pas y avoir de pirates primés, avec de la chance. Haruka se sentait un peu honteuse qu'il parle à la troupe comme si ils n'avaient jamais quitté la salle d'entraînement, alors que tous avaient déjà de nombreuses interventions à leur actif. Certains avaient même reçu des cicatrices pour la capture de criminels dangereux. Et encore une fois, il reliait une boisson à des compétences physiques, pourtant tous se souvenaient qu'avec Garp sur le navire, le thé était très apprécié. Cet homme ne lui arrivait pas à la cheville et parlait comme si le thé c'était pour les faiblards. La demoiselle ne releva cependant pas et continua de le regarder.

Même si son katana rangé diminuait la peur au sein des soldats, Haruka y compris, ce qu'il annonçait ensuite allait refaire monter la tension chez cette dernière. Il lui demandait de diriger l'assaut, alors même que le caporal était là pour ça. Pourtant comme il venait de le dire, il était plutôt du genre violent à parler de frapper sans arrêt, ce n'était pas le genre à se retenir certainement. La demoiselle était des plus perturbées par cette tâche qu'il lui incombait soudainement, alors qu'elle n'avait aucune expérience de meneur dans quoi que ce soit. Si elle avait été gradée elle aurait pu apprendre du métier, mais là c'était clairement au-dessus de ses compétences et de ses attributions.


-C'est pas pour discuter vos ordres, mon caporal, mais j'ai jamais dirigé des marines, et pour être honnête je pense que c'est pas une très bonne idée de faire le travail d'un officier, je voudrais pas faire rater la mission...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   Mer 27 Avr - 21:14

Fujimi MaedaIkinokori - Lieutenant de la marine
Ikinokori - Lieutenant de la marine
avatar

Messages : 255

Navigation
Doriki:
1210/6000  (1210/6000)
Fruit du Démon: - Jinsei Jinsei No Mi

J'écoute alors la marine qui me répond de manière assez polie. Elle me dit que ce n'est pas son rôle de commander des hommes, que c'est celui d'un officier. Elle ne veut pas me manquer de respect mais, elle essaye un peu de me remettre en place. Elle a du répondant et de la droiture celle-là. Je n'arrive pas à m'empêcher de rigoler. Nom par par méchanceté, mais par l'ironie de ce qu'elle me dit. Elle ne me connaît pas et ça se voit, elle va croire que je me fous de sa gueule. Je vais essayer de lui expliquer le pourquoi du comment.

« Hahahaha. Halala, matricule que je n'ai pas retenu, tu m'as fait rire. On va discuter au calme sur l'avant du bateau, je vais t'expliquer, ce n'est pas contre toi le rire... Vous autres reprenez vos postes, on ne va pas tarder d'arriver. »

Alors que je suis juste en face de la marine femme, je me dirige vers l'avant du pont. Les marines retournent tout au travail qui leur est incombé, voulant eut être me fuit par peur ou par mépris, cela m'importe peu. J'attends d'être plus au calme. Ma cabine personnelle aurait pu servir, mais je n'ai pas envie d'être enfermé entre quatre murs alors qu'on vogue sur une mer où plusieurs dangers sont possibles à tout moment. En plus, on arrive bientôt près de l'île où nos cibles sont en position. Je me retourne vers la demoiselle et je la fixe avec mon œil valide.

« Écoute-moi bien, tu n'en vas pas diriger les hommes comme un officier. C'est mon « rôle ». Mais sur le terrain, j'ai ma manière de fonctionner. Je pourrai le faire en solo, ça mettrait du temps et surtout ça ne vous n'apprendrez pas grand-chose. Tous vous envoyer ça serait ennuyeux et surtout contre-productif. Donc il me faut quelqu'un pour me seconder. Tu sembles être droit dans tes pompes et tu es courageuse. Tu as déjà un peu de galon à ton actif, c'est donc prometteur comme futur officier justement. Tu dois apprendre à commander des gens, même si c'est tes amis. »

Je soupire un peu et je me pose contre le garde-corps du bateau. Le vent passe difficilement dans ma masse de cheveux, ce qui les fait à peine bouger, je regarde rapidement la direction que prend le bateau.

« Laisse-moi t'expliquer ma stratégie, pour une fois que j'en ai une. C'est un groupe important de pirate sur cette île d'après ce que je sais. On va faire ça en deux-temps. Premièrement, nous, on va voir les gros poissons, les chefs qui dirigent cette réunion à la con. Les autres marines, eux auront juste besoin de découvrir les bateaux des paires et que les immobiliser. Nous notre travail, c'est d'empêcher les chefs de prendre la fuite. Mais si ça arrive, les autres marines, attendront nos fugitifs dans leurs bateaux »

Je marque un temps de pause pour lui laisser le temps de digérer ces informations. Faut qu'elle comprenne mon point de vue et mes intentions de préservation de l'équipage.

« Les équipages sur les bateaux pirates ne sont rien face à la puissance des marines de ce bateau. Mais les capitaines et autres bras droits, où nous allons, c'est différent. Ils sont plus dangereux. Voilà pourquoi on y va peu nombreux et surtout moi en première ligne. On verra toutes les fuites possibles des pirates et on les bloquera. Faudra tirer pour immobiliser grandement voire totalement. Pas de fugitif. Pour les bateaux ça sera pareil, les soldats devront casser le gouvernail brûlé les voile, etc. Plus on est nombreuse face aux criminels les plus dangereux plus on risque d'avoir des morts et des blessés dans nos rangs »


Je me redresse et fais craquer ma nuque. Ça ne sert à rien d'aller sur les plus dangereux en surnombre, vu ce type de pirate, il ne vaut mieux pas leur donner de l'importance. Ce genre de criminels adorent se pavaner En plus, le reste de l'équipage sera posté. Ainsi ça m'en fera plus pour moi.

« Et au final, tu vas me  donner ton nom ou pas ? Matricule aux plusieurs chiffres. Tu n'as pas honte de ton prénom quand même . »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   Sam 30 Avr - 22:47

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 213

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Enfin la navire allait arriver sur l'île où Haruka et sa troupe devait appréhender les pirates sans pitié qui terrorisaient la ville principale. Pendant ce temps, le caporal s'entretenait avec la demoiselle hésitante. Si elle n'avait pas un bon self-contrôle, elle serait déjà en train de paniquer en respirant très rapidement, mais par chance ce n'était pas ce qu'il attendait d'elle. Il s'avérait que l'officier n'attendait pas réellement d'elle qu'elle prenne le contrôle de l'arrestation. Il attendait surtout d'elle un copilotage, qu'elle le seconde dans sa mission, qu'elle soit son guide, son joker, son assistante. Haruka n'était pas beaucoup plus à l'aise avec le fait de devoir assister un caporal avec son simple grade de soldat commun et ordinaire. Elle ne se sentait pas beaucoup plus à la hauteur que quand il lui avait donné cet ordre sans rien expliquer. Elle ne valait pas énormément mieux qu'un autre soldat, et en plus c'était une femme, n'importe quel homme trouverait ça choquant de lui donner le beau rôle. Enfin le second beau rôle.

Néanmoins pour éviter de relancer le débat et contredire l'officier, elle préféra le laisser continuer, acquiesçant simplement pour montrer qu'elle avait compris. Sans même savoir si le soldat était à l'aise, l'homme continuant dans ses explications après s'être appuyé contre le rebord du bateau. Même si la demoiselle avait apprécié les compliments, bien qu'il ne la connaisse pas du tout, en une heure seulement, elle ne pouvait pas se sentir forte pour si peu. En effet elle n'était pas au niveau d'un officier, si il lui jetais un pirate plus grand que lui, soulevé comme si c'était une botte de foin, Haruka se ferait sûrement enterrer dans le sol à moitié sous le poids. Elle devait seconder un officier, mais elle ne risquait pas de savoir faire grand chose à part couvrir ses déplacements à coups de balles de fusil. Peut-être qu'il n'allait pas lui demander tant que ça finalement.

La stratégie à adopter était simple, bien que pas rassurante du tout : il s'agissait de donner la tâche aux marines de saborder les navires pirates tandis qu'eux deux allaient se charger de capturer les pirates principaux. Haruka ne se sentait pas bien du tout, même si la pression était retombée, elle ne savait pas si elle allait réussir une telle mission. Les pirates pourraient facilement s'attaquer à elle comme elle n'avait pas la tête patibulaire de son supérieur, ni la carrure, ni l'aura, ni le grade de son supérieur. Malgré tout la demoiselle se raccrochait à son fusil en espérant ne pas avoir à s'en servir, de peur de tuer quelqu'un ou pire, de tomber à court de munitions avant d'avoir mis à terre tout le monde.


-Vous n'avez pas peur que je sois la cible de leurs attaques ? Je pense pas pouvoir repousser des tas de pirates, je suis qu'un soldat moi et j'ai aucun pouvoir...

L'espace d'un moment Haruka laissa à son supérieur le temps de répondre, craquant sa nuque bruyamment comme le dur à cuire qu'il était. Pendant ce temps le navire arrivait à quai, l'ancre coulait dans l'eau, la corde noué au ponton pour que le bateau ne s'échappe pas. Il ne restait plus qu'à ce que Haruka donne son vrai prénom au lieu de son matricule. Décidément ce marine n'était pas comme les autres, il était bien l'un des seuls à ne pas appeler les soldats par leur matricule ou par un simple "toi" voire un geste de la main. Peut-être était-ce parce que c'était une femme et qu'elle s'était engagée dans un métier d'homme.

-Je m'appelle Haruka Kisani, mais Haruka c'est bien aussi. Ou "soldat Kisani", c'est comme vous voulez.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   Jeu 5 Mai - 12:55

Fujimi MaedaIkinokori - Lieutenant de la marine
Ikinokori - Lieutenant de la marine
avatar

Messages : 255

Navigation
Doriki:
1210/6000  (1210/6000)
Fruit du Démon: - Jinsei Jinsei No Mi

Le navire nous secoue un peu du fait de son arrimage au quai de l'île, où les criminelles sèment leur panique pour une raison que je ne comprendrai sans doute jamais. Mais de tels actes doivent être punis. Mes pensées de justice sont interrompues par les mots de mon interlocutrice, la petite marine qui me parle du risque qu'elle prend en venant avec moi. C'est vrai qu'elle n'a pas de capacité comme les miennes, mais après tout, le devoir d'un marine est d'arrêter les criminelles et si la mort prend ce dernier, ou de cette dernière en l'occurrence, alors c'est dans le feu d'une bataille en rendant la justice que cela doit se faire. Mais tous les marines ne sont pas aussi déterminées que moi, ou du moins, ils ne veulent pas tous aller au front avec cette idée en tête, c'est compréhensible. Je vais sans doute faire quelque chose pour la rassurer, enfin, je vais essayer. Mais alors que je vais pour lui dire une réponse plus ou moins rassurante. La marine me donne son nom, Haruka Kisani. Haruka c'est facile à retenir.


« Ne t'inquiète pas, Haruka. Tu es une marine avec du cran, enfin, j'en ai l'impression. Et tu ne vas pas rester simple soldat toute t'a vie, donc autant t'appeler directement Haruka, c'est plus simple. Choisis, vingt hommes au lieu de dix, certains resteront avec nous pour l'assaut final, tu viendras me voir quand tu seras prête avec les autres marines... Et j'ai plus d'un atout dans mon sac, tu comprendras mon surnom si on te l'a déjà donné. »

Rien qu'a la pensée de mon surnom, je souris, c'est vrai qu'il n'est pas mal trouvé et surtout, il me correspond, je trouve. Cela aide à instaurer la peur dans le cœur des criminelles. Ils sont ainsi préparés au choix que je leur réserve dans un sens. Je m'écarte de la demoiselle ne lui laissant pas vraiment le choix de discuter ce que je lui ai dit. Je me focalise maintenant sur mes futurs combats et adversaires. Je tapote d'un doigt le manche de mon katana d'une manière impatiente, j'ai envie de me battre d'arrêter ses criminels de leur montrer que la justice, en ce monde, est puissante.Je m'approche des hommes sur le navire, je leur donne les directives suivantes.

« Je veux qu'il reste au moins la moitié de l'équipage sur le navire afin de le manœuvrer et aussi utilise les canons pour empêcher toute fuite de pirate. L'autre moitié va se diviser en groupe de même importance et ils vont aller s'occuper des bateaux pirates restés à quai, comme je l'ai dit avant, vous brûlerez les voiles casseraient la barre afin qu'il ne puisse plus reprendre la mer. MAIS pour garder un effet de surprise sur les chefs, vous attaquerez seulement quand vous verrez un signal de notre part. Rester tous en communication constante par escagotphone. C'est clair ? Si ça ne l'est pas et ben démerdez-vous ! »

J'ai donné mes instructions, après s'ils ne comprennent pas ce que je veux dire et ben, ces autres choses. Je fais une petite inspection des postes importante afin de voir si les matelots qui vont faire les différentes taches sont bien formés et surtout conscients de ce que je leur demande. Pareils pour les canonniers, ont à pas le droit à beaucoup de tirs ratés. Je vais vers le côté du bateau, celui proche des quais, je pose encore ma main sur le manche de mon katana, une habitude que je prends de plus en plus, comme pour me rassurer que je vais bientôt l'utiliser

« Haruka, tes prêtes avec le groupe de vingt matelots . SI ce n'est pas le cas grouilles-toi, je n'ai pas envie que ses salopards de criminelles s'en tirent parce qu'on n'a pas été assez rapide. »

Mes mots reflètent à la fois mon goût pour la justice, mon envie de me battre, mais il y a surtout le fait de bien mener une mission qu'on me confie.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   Ven 6 Mai - 17:58

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 213

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Maintenant que son prénom et son nom était donné, le caporal n'avait plus besoin de plus pour commencer la mission. Haruka espérait qu'il soit content d'avoir pu connaître un minimum sa subordonnée, ce qui semblait lui tenir à coeur au moins autant que la réussite de la mission. Il lui disait non seulement qu'elle était droite dans ses bottes, mais aussi qu'elle avait du cran et qu'elle avait un bon avenir dans la marine. Elle ne put s'empêcher de rougir de gêne en détournant le regard de lui. Elle ne pensait pas qu'il ferait autant de compliments à une marine sans titre et à une femme qui plus est, ce qui montrait l'énorme contraste de sa personnalité. Il était cruel et sans pitié avec les pirates, et doux avec ses soldats. Enfin peut-être pas au point de leur faire des compliments, c'était juste à Haruka pour le moment, mais ça montrait qu'il avait une part gentille au fond de lui. Sa tête dissuadait pourtant bon nombre de marines de lui tenir tête et de s'approcher de lui, et il y avait de quoi avec la scène de la tasse de thé tranchée. Cependant il pouvait être bon quand il le voulait.

-Merci de m'avoir réconfortée et encouragée, mon caporal, et aussi d'avoir augmenté le nombre de soldats avec moi. Je sais que j'ai du cran et que je suis courageuse, mais il faut voir la vérité en face : je fais pas le poids contre une horde de pirates. Regardez-moi, j'ai aucun pouvoir ni même un grade dans la marine, je pense pas vous êtres d'une aide très grande en pratique.

Peu après, Haruka se dirigea vers le peloton de soldats de la marine avant de leur demander gentiment de se regrouper un peu. Le caporal la suivit de peu, augmentant la motivation de la troupe à s'exécuter à "l'ordre" d'Haruka. Cette dernière se mit avec eux dans les rangs comme si elle était normale, ce qui était le cas. En effet elle n'avait rien de particulier et elle se laissait commander par son caporal comme les autres, rentrant dans le rang de la même manière qu'un garçon. Ainsi tout le monde put prendre connaissance du plan pour aller arrêter les pirates rassemblés sur l'île. Une fois les explications terminées, Haruka se tourna vers les marines en rang devant elle avant de les regarder. Ceux qui avaient le plus l'air sûr d'eux étaient ceux que la fille choisit, tandis que le reste s'occuperait d'autre chose. Les dix les plus sûrs d'eux accompagnèrent Haruka pour aller sur la terre ferme tandis que les dix autres allaient rester en position pour attaquer le navire quand le caporal leur donnera le signal. Tout le monde était prêt quand celui-ci vint demander l'avancement à Haruka.

Entre temps elle était retournée au premier rang avec les autres, se mettant au garde-à-vous entre deux marines. Elle n'avait pas besoin de répondre, le caporal voyait bien qu'elle avait terminé et que tout le monde pouvait partir séant sur l'île pour capturer les pirates. Elle ne savait pas encore quelle stratégie et quelle tactique adopter, mais elle avait bien l'intention de faire de son mieux pour seconder l'officier afin que la mission se déroule sans accroc, ou en tout cas le moins possible.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   Mar 10 Mai - 19:34

Fujimi MaedaIkinokori - Lieutenant de la marine
Ikinokori - Lieutenant de la marine
avatar

Messages : 255

Navigation
Doriki:
1210/6000  (1210/6000)
Fruit du Démon: - Jinsei Jinsei No Mi

Je tourne rapidement la tête après avoir posé ma question pour voir où en est Haruka. Par chance, elle a fini. Je pose un pied sur le garde-corps du bateau et je saute de toute cette hauteur pour atterrir sur le plancher des vaches. Je regarde le haut du bateau et je fais un signe de tête à Haruka et les autres marines de me suivre. D'après les indications du rapport que j'ai reçu à la base, la planque principale des pirates n'est pas loin du port ou notre navire se trouve. Ce qui signifie trois choses. Premièrement, on n'aura pas trop de chemins à parcourir pour les appréhendais. Je ne vais pas me fatiguer à leur courir après. Deuxièmement, ils sont sans doute informés que nous sommes arrivés sur l'île et donc ils sont préparés à notre rencontre. Le dernier point le plus important, c'est qu'ils vont soit vouloir nous attaquer de front soit fuir. Voilà pourquoi j'ai pris un petit groupe, faire une attaque rapide et surtout surprise. Ses abrutis de pirates pensent sans doute que la marine va leur envoyer des dizaines et des dizaines de soldats pour eux.
Ces imbécile ne savent pas qu'il y a moi parmi tous les autres marines. Un bel effet de surprise, dans le quel je vais m'éclater avec ses criminels qui vont rapidement prier et implorer leur mère de ne pas leur avoir donné une bonne correction quand ils ont choisit cette voix qu'est la criminalité, le désordre et le chaos .


Je me tourne vers le groupe de marine qui s'approche de moi et je leur montre le bout du port. 

« Leurs bateaux sont par là. Leur planque est un peu plus au nord. On va marcher jusqu'à ce point-là, pile entre les deux. Puis dix d'entre vous, qu'Haruka a choisi, resteront avec moi et elle pour l'assaut sur les pirates. Les autres, visés les bateaux comme prévu. Vous avez carte blanche. Attendez juste le bon signe de notre part. »

L'un des soldats me regarde sans trop comprendre et me demande comment le groupe pourra-t-il savoir le bon signe. Je souris un peu carnassier certes et je lui réponds.

« Ne t'inquiète pas, tu le sauras quand ça arrivera. »

J'ouvre la marche en tenant toujours aussi ferment le manche de mon katana. Je sens les regards des citoyens se poser sur moi ainsi que sur mon équipe réduite. Certains nous congratulent déjà, d'autres nos critiques à voix basse, car nous sommes peu nombreux. Ces réflexions m'énervent à un point pas permis, pour qui se prennent ses gens, ils n'ont sûrement pas essayé d'empêcher ses pirates de s'installer là où ils sont. Ils critiquent le fait que nous n'en soyons pas nombreux. Pourquoi devrions nous être plus nombreux ? Ce ne sont que de vulgaires criminels, ils ne valent rien contre la puissance de la marine. Amener plus de marines, c'est leur donner de l'importance. Perdu dans mes réflexions et concentré pour ne pas répondre aux civils afin de ne pas perdre du temps, nous arrivons au point d'intersection. Je montre aux marines qu'on se sépare ici et je pars en direction du QG des pirates.

Rapidement, nous arrivons devant un grand bâtiment toute en hauteur, tout semble être renforcé, des planches de bois des plaques de métal, tout ça posé de manière un peu anarchique., comme si on avait posé une armure sur le bâtiment. Enfin une armure d'amateur, pour se rassurer. Je commence à faire un tour rapide du bâtiment pour voir s'il y a d'autre sortie possible. Par chance, il n'y en a pas. On va aller droit au but.

« Aucune fuite s'est bien comprise. Haruka … ; fais en sorte de guider les hommes pour que je ne sois pas gêné. Tirer sur les criminelles les plus éloignées et surtout couvrez-vous entre vous. »

Je souris toujours de manière presque animale voire limite sadique. Le combat se rapproche, faite en sorte que je m'amuse, que je punisse correctement ses criminels. J'arrive devant la porte principale et je sors mon katana, je lève mon katana bien au-dessus de moi d'une seule main.

« Kenshi ! »

Je frappe violemment l'air devant moi qui forme une lame partant dans la direction de la porte. La puissance du coup ainsi que le tranchant de la lame d'air font voler la porte hors de ses gonds en deux morceaux bien distincts.

« Yo les pirates, c'est la marine. Ça c'était la somation. Maintenant rendez-vous où crevez ! »

J'avance au milieu de la fumer laisser par mon coup que je viens juste de porter. La lame de mon katana vibre encore très légèrement d'avoir fendu l'air. Mes pas sont lourd et résonnent dans le brouhaha de la scène. Je ne sais pas combien ils sont des dizaines peut-être bien plus, mais ça ne me dérange pas de tous les affronter. Plus de pirates plus de combats et donc plus de résultats !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   Lun 16 Mai - 14:21

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 213

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Le pied à terre, la mine déterminée, les deux marines, soldat et officier, débutaient la mission sans plus attendre. Le temps d'indiquer les dix marines qui allaient les accompagner de plus loin, Haruka se remit en marche alors que l'officier expliquait la situation à la troupe. C'était vraiment dangereux mais la demoiselle savait qu'elle pourrait réussir car il en allait de son avenir de marine. Jamais elle ne pourrait monter si elle reculait sans cesse, il fallait avancer. Mais tout de même, avancer contre une bande de pirates, c'était bien dangereux, surtout si elle essuyait des tirs vers elle. Haruka ne savait pas si elle aurait le sang-froid pour tirer à vue sur les pirates, mais en tout cas elle allait essayer, c'était bien pour ça qu'elle s'était engagée, elle connaissait les risques du métier.

Tout le monde fit alors route vers la base prise d'assaut par les malfrats pendant que le reste de l'équipage s'occupait de mettre en joue le navire ennemi en attendant le signal de son supérieur. Une fois les préparatifs finis jusqu'au bout, le duo et son escorte se rendit jusqu'à la base afin d'appréhender les ennemis qui retenaient la ville en otage. En voyant seulement un soldat accompagner l'officier, les gens avaient le droit de penser que la marine sous-estimait les pirates, d'autant plus un simple caporal, mais en voyant les dix arriver derrière eux les commentaires se turent bien vite. Après tout peut-être que c'étaient des soldats chevronnés, ils ne devaient pas forcément être nombreux pour assurer. L'organisation avait le potentiel pour renverser n'importe quel regroupement, que ce soit le gouvernement ou la révolution, les pirates également.

Ce qui différenciait souvent les civils des marines, ce n'était pas l'arme portée à l'épaule et en main, ça tout le monde en était capable. En réalité c'était parce que les soldats et officiers étaient sévèrement entraînés à ne pas douter, à ne pas faiblir, à ne pas reculer, et à suivre ou donner des tactiques qui rendaient les soldats bien plus redoutables. Les pirates, eux, étaient bien moins organisés, ils se contentaient d'envahir en masse en comptant sur la supériorité numérique pour faire la force. En effet si les civils agissaient de la sorte sans avoir reçu l'éducation d'un soldat, il aurait fort à parier que ce serait bien vite un bain de sang qui n'avancerait pas beaucoup la population de l'île. Au final il était mieux de confier cette tâche à de vrais représentants de la justice qui étaient préparés à ces cas de figure depuis des semaines pour Haruka voire des années pour les officiers.

C'est finalement après une poignée de minutes de marche que le duo arriva devant la bâtisse imposante bien que mal renforcée un peu partout. C'était un parfait repaire pour des bandits sans cervelle, rien de bien glorieux ne pouvait être leur campement. Le premier ordre du caporal à Haruka fut simplement de guider les troupes pour empêcher toute fuite, ce qui était simplissime à réaliser, pour n'importe qui. La demoiselle se tournant d'un air déterminé, avant de s'adresser à ses collègues en serrant les poings sur son fusil pour ne pas montrer ses doutes.


-S'il vous plait, mettez-vous tous en cercle autour des murs de la base, mais restez un peu éloignés au cas où on essayerait de s'enfuir rapidement. Je m'occuperai de garder l'entrée, comme beaucoup de pirates vont sûrement vouloir passer par là. D'accord ?

Malgré tout, les soldats acquiescèrent en se mettant au garde-à-vous, réprimant les clichés sur les femmes dans la marine si certains le pensaient en la voyant "aux commandes" de leur équipage le temps d'une mission. Tous les soldat allèrent alors se poser plus ou moins en cercle autour du bâtiment en braquant leur arme vers les vitres, prêts à tirer à vue à la moindre fuite. Pendant ce temps, Haruka comblait le trou laissé par eux à la porte d'entrée, laissant comme seul marine à l'intérieur du cercle le caporal vivement impatient de lancer les hostilités. Sans plus tarder, il déclencha l'alerte de façon fracassante en détruisant la porte d'entrée. Si les pirates étaient déjà en effervescence en voyant la cavalerie arriver, cette fois ils étaient définitivement paniqués. Pour le moment, tout se passait bien, la demoiselle restait en joue vers l'entrée en veillant bien à ne pas viser son supérieur tant qu'il serait devant elle. Tout dépendait de lui désormais.

-Allez-y mon caporal, je vous couvre ! Essayez de rester dans mon champ de vision s'il vous plait, sinon vous allez vous faire encercler et je ne pourrai rien faire...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   Mer 18 Mai - 15:19

Fujimi MaedaIkinokori - Lieutenant de la marine
Ikinokori - Lieutenant de la marine
avatar

Messages : 255

Navigation
Doriki:
1210/6000  (1210/6000)
Fruit du Démon: - Jinsei Jinsei No Mi

La fumée envahie, le bâtiment alors que les pistolets sont armés et les sabres sont retirés de leurs fourreaux. Je pose le côté non tranchant de mon arme sur une de mes épaules, tout en essuyant de voir autour de moi afin de compter le nombre d'Ennemis qui vont me faire face dans peu de temps. La voix d'Haruka ne m'aide en rien à me concentrer au départ. Je ne peux pas lui en vouloir, elle se soucie simplement de moi et de mon positionnement. Elle a peur de ne pas pouvoir m'aider. C'est à la fois naïf et très con.

J'entends alors sur ma gauche une lame fendre l'air dans ma direction. Le manieur du sabre qui tend à me porter un coup est lui dans les airs en plein saut dans ma direction. D'un geste puissant mais simple, je pare son attaque et lui fend le ventre en deux, tout en laissant son élan, l'aider à finir sa course dans les airs. Son corps termine au sol les yeux ouverts par la douleur et le froid de Burēdo chi, puis je fais un petit demi-tour sur moi-même et je regarde Haruka .

« hey ne t'inquiète pas, surveille la porte et ça devrait aller. Et aussi, ne te laisse pas marcher sur les pieds. Tu es peut-être une femme, mais tu es avant tout une marine comme tes collègues donc tu es sur le même pied d'égalité. Alors pas de « s'il vous plaît » etc. ! »

Alors que je finis à peine mes mots plusieurs coups de feu sont tirés. L'air encore rempli de la fumée de la porte est transpercé par des balles qui rentrent et sorte de ma peau pour s'enfoncer dans le parquet du bâtiment.

J'entends des rires moqueurs de pirate, mais aussi de provocations. Certains parlent du fait de les avoir sous-estimés, d'autres disent leur prime et leur nom de criminelles. Ça fait un mal de chien, ces projectiles qui ont traversé mon corps. Mais je reste droit sur mes deux jambes tenant toujours mon katana d'une main. Je me retourne face aux criminelles pour les impressionner en utilisant mon fruit, mais à ce moment-là, une autre de ces pourritures vient me planter son sabre dans le torse. Je sens le froid de la lame trancher ma chaire et ce qui me compose à l'intérieur. Il sourit grandement.

« Il n'est pas mort ce grand machin, il a du répondant, on dirait. »

Alors qu'il dit ça, je souris plus que grandement. J'attrape l'épée dans mon corps et je la retire doucement puis comme pour un juste retour des choses, j'embroche mon adversaire avec mon katana et le soulève de terre. C'est alors que mon sourire qui grandit, a chaque centimètre de peau transpercé par ma lame, lui a son visage qui se tord de douleur. Je jette d'un coup son corps plus loin et je regarde tout le monde autour de moi.


« C'est cool, que vous ayez pris cette décision de ne pas vous rendre bande de criminelles »

Une aura rouge commence à m'envelopper doucement puis je dis clairement d'une voix grave.

« Je vais pouvoir m'éclater maintenant ! Jūyōna chū »

L'aura, qui me recouvrait, cicatrise très rapidement mes blessures comme si de rien n'était, même si la douleur reste, je continue de sourire, après tout, la douleur n'est qu'une information et mon cerveau doit comprendre que ce n'est rien qu'il y a plus de blessures. Ce n'est pas simple, mais je m'en moque. Je cours en direction des adversaires les plus proches qui sont presque paralysées par ce qu'ils viennent de voir. Mais je m'en moque, je veux simplement me battre et les punir comme ils se doivent. Je fonce dans le tas en frappant tous mes adversaires

« Surasshu !»

Il n'arrive même pas à bloquer mes attaques, ce n'est presque pas drôle, les corps sont tailladés et tombent aux sols les uns après les autres. Je m'arrête quelques secondes pour reprendre ma respiration, laissant une ouverture plus qu'importante aux criminelles, histoire de corser un peu ce combat. Heureusement l'un d'entre eux, répond à mon appel et me fait face dans un désir de provocation. Il commence à parler à se vanter en disant que je serai sûrement un amusement pour lui. Je n'écoute pas vraiment, je regarde ce type, au long bras et au sourire un peu forcé. Tout à coup, je me souviens de son visage, je l'ai vu sur une affiche de recherche.


« Hey, tu es Kureijimonki, c'est ça .! Super enfin un gars qui va pouvoir me donner du challenge »

Vexé, il me regarde énervé et me dit que je n'ai rien écouté et qu'il va me le faire regretter, que je ne suis pas le seul à avoir un fruit du démon. Qu'il a mangé le fruit du saru saru no mi.Ses mots à peine prononcé, je le vois se transformer en une sorte de singe plus grand que moi de quelque centimètre très velu et au bras toujours étrangement grand.

« Un gorille ? Pff. Une future carpette »

Mais je n'ai pas le temps d'en rajouter qu'il me frappe violemment de ses deux grands bras. Je bloque son attaque sans difficulté, mais sa force est impressionnante, il me projette dans les airs, j'atterris contre le mur a côté de la porte que j'ai préalablement défoncée. J'ai dû m'écraser pas loin d'Haruka, j'espère que je ne suis pas tombé sur elle. À première vue non. Je me redresse et je fais quelque petit moulinet avec mon bras libre.

« Intéressant. »


Dernière édition par Fujimi Maeda le Jeu 19 Mai - 12:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   Jeu 19 Mai - 11:36

Meilin ShinaCivil
avatar

Messages : 213

Navigation
Doriki:
460/6000  (460/6000)
Fruit du Démon: -

Il ne restait plus beaucoup de temps avant que le combat s'engage entre la marine et les pirates. Le caporal voulait d'Haruka qu'elle reprenne du courage sans se sous-estimer, même si c'était difficile de ne pas craquer en voyant leurs deux corps face à toute une base remplie de pirates. Malgré tout elle acquiesça en tenant en joue l'entrée, prête à faire feu quand elle verrait un pirate l'attaquer. Par chance il attendait juste d'elle qu'elle garde la porte, qu'elle empêche la moindre fuite. C'était parfaitement dans ses cordes, elle ne chercherait désormais plus à protéger son supérieur, si il la voulait seulement à l'entrée. Elle ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter, mais il était gradé, alors ça devrait aller, en toute logique.

À peine la porte fracassée, une gerbe de balles traversa l'entrée pour transpercer le caporal. Haruka ne put contenir l'horreur de voir ainsi son supérieur se faire tuer aussi rapidement par un assaut frontal désespéré, plaçant sa main devant sa bouche pour se retenir de crier. Mais contre toute attente, il ne tombait pas, il semblait même avoir encaissé sans fléchir le moindre genou. Même quand un pirate vint l'empaler de sa lame, il ne tomba pas, restant au contraire debout. Il en profita d'ailleurs pour riposter et envoyer le pirate dans l'autre monde, ou juste le blesser gravement. Haruka avait du mal à croire qu'il soit humain, car même si un ennemi n'était pas de taille, une plaie par balle pouvait toujours causer la mort au mauvais endroit.

Malgré ça elle reprit quand même son calme et continua de garder l'entrée, voyant son caporal s'engouffrer dans la base pour continuer l'affrontement. Pendant qu'il combattait férocement, Haruka devait essuyer également des tirs de la part de pirates postés sur les fenêtres. Par chance elle pouvait les éviter en restant contre le bâtiment, mais des pirates en avaient profité pour sauter du premier étage pour passer en force. Mais c'était sans compter sur la demoiselle qui lui logea une balle dans le buste au passage. Le pirate s'écroula alors au sol en gémissant de douleur, mais Haruka se retint de l'arrêter avec une paire de menottes de peur de laisser une ouverture dans l'encerclement. Ainsi elle retourna se poster devant l'entrée pour continuer d'empêcher les fuites.

C'est alors qu'une poignée de pirates passa discrètement par la porte d'entrée pour tenter de s'échapper. Malheureusement l'un d'entre eux fut foudroyé par une balle dans l'épaule, mais le reste continuait vers la sortie. Haruka demanda alors à deux soldats de chaque côté d'elle de l'aider dans son combat. Seule contre trois, c'était impossible, mais un contre un ça pouvait le faire, bien plus. Ainsi la demoiselle engagea le combat contre le pirate désespéré qui pensait passer en force en dépassant le caporal discrètement. Des étincelles pouvaient se voir du choc entre leur sabre, et de leur détermination en plus de ça. Haruka peinait à en venir à bout, mais elle finit par le faire trébucher en arrière avec un croc-en-jambe de son partenaire le plus proche, avant de placer la lame de son sabre sur sa gorge. Une fois maîtrisé, il se vit passer les menottes par la demoiselle et jeter près de son ami blessé. Il ne fallut pas longtemps pour que le reste des soldats ne fasse de même pour leur pirate respectif. Malheureusement ils ne pourraient pas tous les arrêter, ils n'avaient qu'une paire sur eux, mais ils pouvaient quand même les blesser. L'assaut ne faisait que commencer, mais pour le moment tout se passait bien du côté d'Haruka et de la troupe. En revanche pour le caporal, tout semblait moins joyeux et sûr, déjà massivement blessé par des balles et un coup de lame dans le ventre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   Ven 20 Mai - 9:46

Fujimi MaedaIkinokori - Lieutenant de la marine
Ikinokori - Lieutenant de la marine
avatar

Messages : 255

Navigation
Doriki:
1210/6000  (1210/6000)
Fruit du Démon: - Jinsei Jinsei No Mi

J'observe de loin mon adversaire gorille qui rigole de manière étrange, presque psychotique. Je comprends de mieux en mieux son surnom, de pirate. Mais avec un pareil sobriquet, il n'aura qu'une mort de criminelle. Les autres pirates présents sourient à nouveau, comme si mon pouvoir ne les effraie plus. C'est super, comme ça, ils vont se battre à cent pour-cents. Mais ça m'emmerde un peu vu qu'ils vont me gêner contre l'autre gros singe. J'avance alors contre la foule, une petite foule de maintenant une vingtaine de pirates encore debout sur leurs deux jambes. Les autres sont soit à terre et maîtrises soit mort. Je préfère le deuxième cas. La racaille fonce vers moi déterminé. Mais ces pas des petits poissons qui m'intéressent, c'est le gros en face de moi. Celui au long bras et au sourire de fou. Je fends alors l'air avec mon katana qui découpe et projette les pirates hors de ma vue. Je n'ai pas de temps à perdre.

J'accélère le pas et je viens frapper le singe de plein fouet. Il bloque d'un bras mon attaque et recule ensuite. Le sang coule de son bras, j'ai à peine entaillé sa chair. Il a la peau dure ce con. Lui me sourit encore plus et se moque de mon attaque. Puis il regarde au-dessus de mon épaule et regarde une autre personne. Je regarde très rapidement qu'il observe. C'est bien ce que je pensais. Ses yeux de fou se sont posés sur Haruka. Je n'aime pas ça pour deux raisons. Premièrement, on ne change pas d'adversaire pendant un combat. La deuxième raison est simple, il a forcément un truc en tête et ce n'est pas bon pour mon subordonné. Mon œil se pose à nouveau sur mon adversaire et sur son sourire qui me perturbe un peu. J'avance alors d'un pas. Je vois ce dernier armé un poing fermement. Mais subitement l'un de ses camarades criminels lui passe devant pour me charger. Le capitaine ne tient pas ses hommes ce n'est pas bon pour lui. Alors que je pense à ceci, l'homme face à moi se prend violemment le poing du gorille en plein dans la nuque. Son corps vole juste à côté de moi sûrement sans vie vu la violence du choc. Vu comment ce type est fou avec ses propres hommes, je n'ose pas imaginer ce qu'il ferait à un marine non gradé qui plus ait.

Le singe commence à hurler du fait de l'insubordination de l'homme. Il est perturbé et c'est ma chance. Je fonce sur lui en donnant tout dans un coup de lame verticale. Je penche même la moitié de mon corps pour accentuer mon attaque. Mais le gorille, sans savoir comment, a prédit mon attaque et saisit à mains nues son sabre. Je sens les défauts de ma lame rentrés dans la chaire de mon adversaire. Il rit et dit que ma force est pitoyable. Sans me laisser démonter je fais balancier avec l'autre moitié de mon corps pour me rapprocher rapidement de lui tout en armant mon poing.

« Kyōryokuna farankusu »

Mes phalanges enfoncent la peau de mon adversaire au niveau de son diaphragme. J'use de toute ma force dans ce mouvement pour blesser presque mortellement mon adversaire si confiant de la dureté de sa peau. Son visage se déforme sous la douleur de mon attaque. Il crie un peu et lâche ma lame. J'en profite pour l'attaquer à plusieurs reprises au niveau de ses articulations. Ce pirate m'amuse un peu, mais je ne vais pas lui laisser un temps de repos. Je n'arrive pas à découper profondément sa peau, mais ça va grandement le gêne dans ses mouvements. Ce dernier encaisse et essaye de reprendre sa respiration. Puis il me bloque mes deux bras en me les saisissant fermement avec ses mains poilues. Il me traite de borgne ignorant. Que sa réputation ne ce n'est pas faite simplement grâce à son fruit, mais aussi part tous les marines qu'il a torturés. Il se lèche les lèvres et me désigne d'un coup d'œil Haruka qui maîtrise certains pirates qui ne sont plus contre moi. Je devine dans ses yeux tant de perfidies que j'en suis presque dégoutté.

« Piraterie, Vole, meurtre, rébellion contre l'autorité et maintenant torture d'après ce que tu me dis. »

Je dis ces mots très calmement. Et je lui touche simplement le bras. Il ne comprend pas pourquoi je fais ça.

« Tu m'as amusé petit singe, mais là, tu en deviens ennuyeux à raconter ta vie et m'exposer tes pensées de criminelle. »

Je souris un peu.

« Tu t'es déjà pris un de tes coups . Tu vas voir comment ça fait mal ! Kyōryokuna farankusu. »

Je lui transmets toute la douleur de son coup-de-poing ainsi que du choc contre le mur que j'ai reçu juste après sa transformation. Même si son coup n'est pas puissant, ma question ainsi que la réponse par le coup de mon fruit du démon devraient le surprendre assez pour me donner une bonne ouverture. Il lâche légèrement prise sur mes bras. J'en profite rapidement pour me dégager et armer mon katana. De ma main libre, je l'attrape au niveau du col et je lui dis.

« Crève ! »

J'en fonce alors mon katana au travers de son œil et de son crâne. Sa peau est dure certes, mais cette partie du corps non. Le coup porté, je jette facilement son corps à quelques mètres de moi. Sa transformation finit son aspect redevient humain. Je me tourne vers Haruka et les autres pirates.

« Personne de sérieux ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Une "formation" bien particulière. [PV Kisani Haruka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »
» [Réservé]Du mal pour faire du bien [Rang D]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-