AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deuil des pirates et des révolutionnaires [Sefra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Deuil des pirates et des révolutionnaires [Sefra]   Sam 16 Avr - 19:49

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17947

Navigation
Doriki:
3582/6000  (3582/6000)
Fruit du Démon: Sang



- Même deuil... -



J'avais quitté Rob Rucci depuis peu. À peine repentit de ma vie de pirate que voilà, je taillais la route avec un agent du gouvernement mondial. J'avais envie de rire. Qu'en penseraient les autres, s'ils l'apprenaient ? Ils me railleraient surement, me critiqueraient, me rejèteraient même pourquoi pas. J'avais envie de pleurer. L'homme léopard avait été leur ennemi, il l'était toujours d'ailleurs, même si ça me faisait mal de l'admettre. Pourtant je ne m'étais jamais sentit en danger avec lui, au contraire presque. Bien entendu, je ne me sentais pas autant en sécurité qu'avec les autres membres de mon équipage, mon Faucon ou Zoro, car avec eux la notion d'être en danger semblait pratiquement inexistante. À moins que cela ne vienne du fait que je pensais à eux avant ma propre sécurité... Il me manquait tellement. J'avais mal...

Pourtant, aussi douloureux que cela pouvait être, je ne pensais pas les revoir, c'était fini, je m'étais enfuie, et j'avais bien trop honte pour revenir, la queue et les oreilles basses pour me prendre tout un tas de sermons jusqu'à ce que je sois pardonné si cela était possible avec une flot d'excuse que j'aurai alors déversé. Je reprenais alors ma vie seule, comme lorsqu'il m'avait laissé sur East Blue, sauf que cette fois-ci, si j'étais seule, c'était de mon propre chef, la solitude ne m'avait pas été imposé par un choix forcé dont je ne pouvais me soustraire. S'en était pas moins douloureux... Heureusement que maintenant j'avais Figaro à mes côtés, toujours fidèle au poste, ça m'aidait à tenir le coup et pas sombrer dans la folie. L'autre serait bien trop contente de prendre définitivement ma place sinon.

Que faire désormais ? Où aller ? J'errais sans but, tout comme lorsque Rucci m'avait récupérée, j'étais juste mieux nourrit et vêtu grâce à lui. Cela me faisait toujours bizarre d'ailleurs, mais j'avais ce kimono qu'il m'avait offert pour me le rappeler. Il me faudrait pourtant changer, qu'on ne me reconnaisse pas, certes Figaro était plutôt fait pour trahir ma couverture si je voulais me cacher, mais il pouvait toujours rester loin des regards. Un félin qui faisait presque deux mètres de haut, il attirerait forcément l'attention sur lui. Les cheveux courts... Stupidement javais garder le reste que j'avais coupé, ses grandes mèches rouges... Aller savoir, ça pouvait toujours servir, si jamais j'avais besoin de me faire une corde ou un lasso...

Sans savoir quoi faire, je m'étais posée dans l'herbe, loin de toute civilisation, le village étant plus loin, je ne risquerai pas de croiser des gens. J'observais les nuages, mon fauve allongé derrière moi me servant de dossier pour ma tête. Je serai bien aller dans une taverne tien, mais la dernière fois ça c'était mal passé, il y avait toujours une saleté de pirate pour me gâcher mon plaisir, à dire que mon ancien équipage était fini, ou parler de la mort de Luffy et Sabo... J'en avais marre d'écouter tout ça, ça me rendait dingue et je partais au quart de tour sans réussir à me contrôler. Et si j'essayais de le retrouver et de me rendre chez lui ?... Est-ce qu'il voudra bien de moi en voyant ce que je suis devenue ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deuil des pirates et des révolutionnaires [Sefra]   Jeu 28 Avr - 16:24

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Même Deuil...»



Cela faisait presque 1 semaine après mes retrouvailles avec ma chère soeur, une semaine où je ne faisais que penser à ma soeur et ses choix, ses aventures qu'elle avait eues avec des pirates mais un autre souvenir plus récent faisait surface, celui de la disparition d'un de mes supérieurs : Sabo et de son petit frère dont il était si fier. Cela me faisait penser justement à moi et à ma soeur car ils ne sont pas du même sang mais ils étaient frères quand même après tout.

Je venais néanmoins d'arriver sur la île que je ne connaissais pas, il y avait un petit village et une grande plaine, à peine arrivé que je partis au bar chercher une boisson mais arriver devant je n'avais plus soif et mes souvenirs remontaient sans cesse, je parle bien sûr de mon enfance avec ma défunte Rose, j'y repenssais sans doute à cause de la perte d'une nouvelle personne que j'appréciais au sein de la révolution. Pourtant je le connaissais à peine mais il était attachant donc cela ma peut être marqué.

C'est alors que je décidais de partir en direction de la colline, elle était toute proche du village mais en même temps elle semblait être tellement paisible que personne n'y allait, peut être une légende faisait référence à cette colline de sorte que personne ne voulait vraiment s'y risquer. Bref j'arrivais à peine sur la colline que mes souvenirs reparût à nouveau cela faisait plusieurs fois en si peu de temps, je commençais à m'inquiéter puis je sentis le vent souffler, je décidais donc de m'asseoir lorsque je voyais l'océan juste devant moi, l'océan a perte de vue.

Après avoir fermé les yeux en écoutant et ressentant la nature je voyais un peu plus loin une sorte de gros félin mais vraiment très gros ! Bref a côté de lui se trouvait une jeune femme aux cheveux rouges, on aurait dit un rouge comme le sang je trouvais cela magnifique. Je pris alors mon courage à deux mains et partis dans sa direction. Lorsque j'arrivais presque à côté d'elle qe je commençais à apercevoir qu'elle n'allait pas très bien c'est alors queje commençais à lui parler :

-Bonjour, puis-je m'asseoir à vos côtés car je ne voudrais pas effrayer votre félin ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deuil des pirates et des révolutionnaires [Sefra]   Ven 29 Avr - 16:52

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17947

Navigation
Doriki:
3582/6000  (3582/6000)
Fruit du Démon: Sang



- Même deuil... -



Il fallait que je trouve un endroit où aller désormais, la vrai liberté c'était d'avoir un endroit où rentrer non ? Sauf que moi, je n'avais nulle part. Si Ace n'était plus là... Et puis j'étais partie sans rien dire à personne, comme la dernière des dernières, Marco allait surement m'en vouloir, j'avais du décevoir tout le monde en agissant aussi bêtement, mais... Mais les voir pleurer, les entendre parler de leur mort, je n'avais pas pu. Pourtant maintenant j'avais bien compris que ce n'était pas une mauvaise blague...

Robin avait donc vraiment trahit son équipage ? Comment avait-elle pu en arriver là ? Elle qui avait affronté le gouvernement mondial... Si Rucci savait ça, il en rirait bien, tout ça pour finalement être trahit... J'entendais son rire sarcastique d'ici... Non mieux valait pas penser à lui tout de suite, cela me rappelait la douloureuse épreuve du bain. Étonnement je lui avais pardonné beaucoup de chose à cet homme que je devrais normalement détester pour s'en être prit à des gens que j'aimais. C'est bizarre parfois les relations entre les gens.

J'étais tranquillement installer dans l'herbe, près de Figaro lorsque quelqu'un arriva vers nous, je voulu tourner la tête dans sa direction, mais la fourrure du félin me cacha la vision, je n'étais pas assez bien positionner pour voir qui venait. Il grogna comme à son habitude, mais comme j'étais contre lui, il ne pu rien faire. Au moins cela eut pour effet de me sortir de mes pensées, car j'avais bien trop peur de la réaction qu'il aurait en me voyant revenir, surtout maintenant que j'avais lâchement abandonné le Moby Dick.

« Non, nous sommes dans un monde libre... Enfin... Presque. »

Figaro n'était pas vraiment ravis, mais j'allais pas lui interdire de s'assoir où il voulait non ? Ça reviendrait à être comme ceux que je détestais. Je caressais mon fauve pour le rassurer, après tout s'il nous voulait du mal, nous étions suffisamment fort pour nous occuper de lui non ? Et puis l'avantage c'est qu'il ne nous avait pas reconnu, bon moi je m'étais coupé les cheveux, mais Figaro était toujours aussi impressionnant.

« Vous êtes originaires de cette île ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deuil des pirates et des révolutionnaires [Sefra]   Sam 30 Avr - 22:04

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Même deuil...»



Après m'être rapproché de cette jeune femme, elle ne refusa pas ma demande de m'asseoir à coté d'elle même si je voyais son félin qui commençait à grogner, je pense qu'il ne m'appréciait pas du tout mais là n'était pas mon problème après tout, si elle aurait vraiment voulu que je parte elle l'aurait dit je pense.

Elle me demandait ensuite si j'étais originaire de cette île, une question assez banale pour entamer une conversation avec un inconnu donc je ne pouvait que répondre directement, mais juste avant, je me disais que justement elle n'en était pas originaire sinon elle ne m'aurait pas posé cette question et avec la taille de ce félin je pense que les paysans en auraient peur donc bon .

-Non, pas du tout, je suis arrivé sur cette île pour faire une pause durant mon voyage et ensuite je voyais cette colline et je pensais faire une sieste lorsque je vous ai vu. Je m'appelle Sefra, et je viens de Grand Line mais une autre île assez loin d'ici dont je ne me rappelle plus le nom et vous comment vous appelez et d'où venez-vous ? Oh et comment s'appelle votre beau félin également ?

Après cette question je ne cessaient de la regarder et surtout ces cheveux rouges, ils me fascinaient beaucoup, elle me faisait beaucoup penser à ma Rose perdue, en même temps les souvenirs me remontaient et ne cessaient d'affluer dans ma tête, je ne pouvais penser à plus rien d'autre sur le moment. Ensuite j'apercevais un peu son visage et je remarquais qu'elle ne paraissait pas heureuse malgré ce petit coin tranquille, peut-être réfléchissait-elle à quelque chose ...

Je ne pouvais m'empêcher de me poser toutes ces questions mais il fallait déjà qu'elle se présente également sinon autant dire que la discussion sera de courte durée.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deuil des pirates et des révolutionnaires [Sefra]   Lun 2 Mai - 23:02

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17947

Navigation
Doriki:
3582/6000  (3582/6000)
Fruit du Démon: Sang



- Même deuil... -



C'était étonnant que quelqu'un ait envie de poser à nos côtés, Figaro n'était pas le genre d'animal dont on avait envie d'être à proximité, aussi avais-je plutôt pensé que c'était un endroit où il avait l'habitude de se rendre, et de ce fait qu'il devait vivre sur les lieux pour y venir souvent. Allez savoir si je n'étais pas assisse à sa place préféré par dessus le marché. Mais il n'en fit aucune remarque quand à l'emplacement où nous étions, donc j'en conclus que c'était simplement pour la vue, le point exacte où il s'asseyait n'avait pas grande importance.

Le félin lui, ne le lâcha pas du regard, près à le mordre à la moindre occasion, au premier geste qu'il considérerait comme suspect. Il n'avait jamais changé là dessus, toujours à grogner et son caractère de tueur. En même temps c'était génétique je le savais depuis toujours, mais j'appréciais ses efforts pour éviter le meurtre en ma présence, ça devait être dure pour lui d'agir contre sa nature. J'admirais ses efforts.

« Enchanté Sefra, moi c'est Nao. »

Oui j'avais mentit sur mon nom, c'était moche, mais je voulais pas qu'on me retrouve, il ne fallait donc pas que dise ma véritable identité tout de suite, qui sait ce qu'il était en réalité.

« Tu ne te rappel plus le nom de ton île ? Comment cela est possible ? Moi je suis une enfant du nouveau monde. »

Et même si j'y avais passé peu de temps, même si l'île n'existait plus, je me souvenais encore de son nom, de son paysage, de son odeur, de tout. Comment pouvait-il ne pas se souvenir d'une île encore moins loin que la mienne ? C'était étrange.

« Lui c'est Figaro, il n'aime pas beaucoup les étrangers comme tu peux le voir, il a plutôt mauvais caractère et je te conseille vivement de ne pas l'approcher si tu ne veux pas voir ton bras arraché. »

Il avait été jusqu'à tenter de tuer devant moi, risquant de me blessé, quelqu'un juste parce qu'on était trop proche. Une chance que Zoro ne l'ait pas tué, mais cette fois là, j'avais vraiment eut très peur, aussi bien pour sa vie que la sienne.

« Cela ne va pas ? »

J'avais remarqué qu'il me dévisageait d'un drôle d'air, m'avait-il reconnu ? Un marine ? Un chasseur de prime ? Quelqu'un qu'on aurait affronté lors d'une de nos nombreuses batailles ? En tout cas, à ses yeux il n'était pas soumis à la volonté de Marde, c'était déjà ça. Mais à bien y réfléchir, le Tartaros disposait aussi d'homme qui était chez eux de leur plein grès.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deuil des pirates et des révolutionnaires [Sefra]   Jeu 12 Mai - 16:59

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Même deuil...»



Je remarquais que son félin me regardait assez mal, mais je m'en fichais un peu, ensuite elle commençait à se présenter, elle s'appelait Nao, un nom assez joli, puis elle commençait à me demander comment cela se faisait que je ne me rappelle pas de mon île natale puis elle enchaîna sur le fait qu'elle venait du nouveau monde.

Pour conclure elle présentait son félin qui s'appelait Figaro un nom mignon pour un félin de cette taille, puis elle me demandait si ça n'allait pas, peut être parce que je la dévisageais beaucoup.

Je commencais donc a lui répondre :

-Tu as un très joli prénom Nao et Figaro pour ton félin est assez mignon je trouve, et c'est peut-être bizarre que je ne m'en rappelle plus mais c'est surtout que je veut oublier mon enfance ...

Sur ces paroles je la regardais à nouveau et j'allais aborder un sujet assez mauvais :

-Tout va très bien c'est juste que tes cheveux sont magnifiques, ils sont de la couleur que je préfère le plus au monde, d'un rouge comme le sang je trouve, tu n'es peut-être pas du même avis mais je te dis ce que je pense.


Je terminais en laissant un sourire pour essayer de montrer ma gentillesse car je ne voulais en aucun cas l'offenser loin de là même.

-Et tu me fais penser à une pirate que tout le monde connaît, du nom de Strange D. Nana, une pirate qui a connu beaucoup de peine et a également tout mon respect pour ce qui lui est arrivé et ce qu'elle a fait.

J'espérais ne pas l'intimider avec cette ressemblance assez frappante, mais peut-être que c'était elle mais qu'elle ne voulait pas que je le sache après tout beaucoup de monde sont a sa recherche pour différentes raisons ...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deuil des pirates et des révolutionnaires [Sefra]   Dim 29 Mai - 12:39

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17947

Navigation
Doriki:
3582/6000  (3582/6000)
Fruit du Démon: Sang



- Même deuil... -



En voilà un garçon bien étrange, déjà il venait près de nous, bien que généralement les personnes en voyant Figaro et ses crocs qui dépassaient de ses babines, ainsi que son air meurtrier et sa taille démesuré, changeaient rapidement de chemin. Mais lui non. Et puis il me dévisageait beaucoup, à croire que j'avais quelque chose sur le visage, c'était plutôt troublant. Puis je me rappelais que j'avais un avis de recherche avec ma photo dessus, m'avait-il reconnu ? Je m'étais pourtant coupée les cheveux... Sauf qu'en me présentant, comme la dernière des idiotes, si j'avais modifié mon nom, je n'avais pas changer celui de Figaro... J'étais vraiment stupide ses derniers temps.

« Merci... Le tien n'est pas mal non plus. Pourquoi voudrais-tu oublié ton enfance ? Un mauvais souvenir ? »

J'avais beau eut avoir un passé tragique, je ne voulais pas l'oublier pour autant, je voulais me souvenir jusqu'à la fin de ma vie de mon royaume, de ma mère, des habitants, de la faune de la flore, de tout ! Je ne voulais perdre aucun souvenir du temps où j'ai vécu là bas. Puis son air changea pour quelque chose de mauvais, mon fauve le regard d'un air inquisiteur, ne le lâchant pas, scrutant avec grande attention le moindre de ses mouvements. Ses paroles aussi étaient inquiétantes...

« Rouge comme le sang hein... Je n'y pensais pas... » Je pris une mèche de cheveux un peu plus longue que les autres et tirant dessus pour tenter de la voir, je n'y pensais plus à cette similarité... Du sang... « Tu aimes donc le sang ? »

Quel garçon effrayant, il était tout mon contraire, comme l'autre qui vivait en moi, cette chose horrible qui jouait du sang, prenant plaisir à se retrouver sous une pluie de ce liquide rouge. J'avais le sang en horreur, même si entant qu'infirmière, j'étais obligée d'en voir souvent... C'est fou ce qu'il y a comme blessé dans la piraterie ! Étonnant n'est-ce pas ? Ce qu'il dit ensuite me fit sourire, il parlait de moi sans même le savoir... Mais cela m'intriguait, que savait-il ?

« Ah bon ? Une pirate à ton respect ? Pourquoi cela ? Qu'a-t-elle fait et qu'a-t-elle vécue pour que tu parle d'elle de cette façon ? »

Sefra avait toute mon attention, je voulais bien savoir pourquoi quelqu'un pouvait avoir du respect pour une pirate, je n'avais rien fait de particulier dans ma vie qui méritait qu'on en ait pour moi, alors pourquoi disait-il en avoir ? Étrange.

[Désolé je croyais avoir poster ma réponse ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deuil des pirates et des révolutionnaires [Sefra]   Jeu 2 Juin - 18:24

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Même deuil...»



Je sentais que Nao me trouvait bizarre après tout c'est normal, qui voudrait oublier son foyer et surtout son passé, à part moi je ne vois personne car ce serait bizarre pour être honnête, et comme mon passé est assez dur a encaissé c'est difficile de l'expliquer aux autres surtout si ce sont des inconnus, mais avec Nao j'avais le sentiment que je pouvais lui raconter sans gêne et pourtant je venais seulement de faire connaissance avec elle.

Elle disait également que mon nom était assez joli, ça je le devais à mes parents, il est vrai que mon nom n'est pas commun et c'est pour cela que je l'adore car grâce à cela je me sens unique, je lui expliquais ensuite :

-J'ai un passé assez douloureux et qui me hante toujours, mais bon je ne voudrais pas te faire perdre ton temps avec mon passé, tu as peut-être des soucis actuellement ...


Elle continuait ensuite en repensant à ses cheveux qui était "rouge comme le sang" puis elle me demandait si j'aimais le sang, après toutes les atrocités que j'avais vu durant mon enfance s'était compliqué d'aimer le sang, je trouvais juste la couleur magnifique et c'est la première chose à laquelle je pensais en voyant ses cheveux.

-Avec tout le sang que j'ai vu jusqu'à aujourd'hui je pense qu'aimer le sang serait assez étrange de ma part, j'ai juste pensé au sang en voyant tes cheveux, je ne sais pas pourquoi, si ça te dérange je comprendrais ... Après tout pour survivre il faut malheureusement faire couler du sang, et pas que le sien ...

Puis après je commençais à parler de Strange D. Nana, je voyais un petit sourire sur elle, elle voulait probablement savoir pourquoi elle avait mon respect et si je connaissais un peu son passé, le passé de cette pirate aux cheveux rouges était des plus impressionnants car déjà, faire partie de l'équipage de Barbe Blanche veut aussi dire avoir une nouvelle famille, après tout Edward de son vrai nom a toujours dit qu'il considérait toute sa flotte comme ses propres enfants, même si elle ne connaissait pas trop, puis est arrivé sa mort qui avait bouleversé beaucoup de monde et surtout son équipage ...

-Tout d'abord elle faisait partie d'une des flottes les plus puissantes du monde, celle de Barbe Blanche et depuis sa mort je ne savais plus rien de Strange D. Nana, mais avant tout cela elle a faits des actions en tous genres, héroïques ou pas, il y en a tellement que je ne peux les citer tous et même certains que j'ai dû oublier à mon grand regret, puis récemment la mort d'un de ces "frères" la fait disparaître, et je comprends pourquoi ...

Je m'attendais à ce que Nao ne comprenait pas mes paroles sur tous ces pirates de légende, c'est simplement mon avis, en terminant sur mes paroles je regardais ensuite le ciel et les nuages qui commençaient à arriver en masse.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deuil des pirates et des révolutionnaires [Sefra]   Dim 19 Juin - 0:50

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17947

Navigation
Doriki:
3582/6000  (3582/6000)
Fruit du Démon: Sang



- Même deuil... -



Oublier son passé c'était violent quand même. Est-ce que Figaro avait oublié sa terre natale ? Tous ses ancêtres ? C'était une race d'assassin, né pour tuer toute chose vivante à proximité de lui, pourtant si nous nous étions retrouvé c'était bien parce que nous venions d'une même patrie en cendre ? Donc même lui n'avait pas oublier ses racines, alors comment ce fait-il que Sefra lui ait oublié ? Ou préférait-il ne pas en parler ? Oui, avec ce qu'il venait de dire c'était bel et bien ça. Qui n'avait pas une histoire triste de nos jours ? Cela devenait une chose rare, dans mon équipage tous avaient eut un passé funeste, et mon Faucon ? Jamais il ne parlait de lui... Pourtant je désirais tellement être plus proche de lui, mais il y avait cette barrière invisible et pourtant si froide... Elle me transperçait comme des pics de glaces.

« Ah ça... Les passés peuvent hanté pendant longtemps tu sais... Et malheureusement c'est le lot de beaucoup de gens sur ses mers... »

A cause de sa fascination troublante pour mes cheveux, plus particulièrement pour leur couleur, rouge comme le sang selon lui. C'était vraiment ironique, moi l'infirmière, j'avais des couleurs écarlate comme le liquide qui coulait dans les viennes et pourtant j'en avais la phobie. S'en était presque ridicule. Il manquerait plus que j'aimais le rouge...

« Sauf ceux qui arrivent a survivre sans faire couler le sang d'autrui. C'est surtout qu'on ne me rappel jamais la couleur de mes cheveux... Proche de celle du sang. Mais si cela t'y fais penser je n'y peux rien, que ça me dérange ou non. »

Si l'autre pouvait écouter ce que je disais, elle devait bien se moquer de moi à l'heure qui était. La suite fut encore bien plus surprenante. Il me parlait de Strange D. Nana, de moi-même ! Sans savoir que c'était moi, Figaro devait en rire lui aussi, mais il ne montra rien. Il était bien trop sage pour cela, ou il craignait de subir ma fureur, car s'il se moquait je n'hésiterais pas à lui brosser le poil à l'envers ! Ce qu'il me dit me laissa sans voix et j'écoutais attentivement, oui j'avais fait partie de l'équipage de Barbe Blanche, plus exactement du Mody Dick car j'étais arrivée après qu'il soit mort, comme quoi les informations sont méconnues, mais des fais héroïques ? Je n'avais rien fait d'extraordinaire dans ma vie, au contraire j'avais même semé la discorde dans l'équipage par ma simple présence...

« Tu comprends pourquoi ? Toi aussi tu as perdu un frère ou une sœur ? »

Oui j'avais perdu Ace et je le vivais mal, il avait été le centre même de ma nouvelle vie. Je comprenais bien sûr sa haine et sa colère, j'aurai juste aimer qu'il m'emmène avec lui, tout comme le Faucon, je restais en arrière en les voyant s'éloigner...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deuil des pirates et des révolutionnaires [Sefra]   Jeu 23 Juin - 17:20

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Même deuil...»



Elle m'expliquait que les passés pouvaient nous hanté en ajoutant que beaucoup de monde subissait les problèmes de leurs passés, peut être que Nao fais parti de ces personnes malheuresement trop nombreuses dans ce monde. Je lui demandais donc :

-Tu as subi un passé assez dur toi aussi ? Tu n'en parlerai pas comme cela sinon.

Elle continuait sans doute à réfléchir à propos de ces cheveux, c'est crai que ce n'est peut être pas très flatteur chez certaines personnes, je pouvais le comprendre, elle expliquait que certaines personnes arrivait à survivre sans faire couler la moindre goute de sang d'autres personnes. Ce ne sont que des paroles ridicules, car personne ne peut survivre sans avoir fais preuve de méchanceté ou pire de monstruosité envers autrui.

-Je ne suis pas d'accord avec toi, si tu veut survivre à tout prix tu dois faire verser le sang d'autrui et non le tien ! D'habitude je ne réagis jamais comme cela et encore moins envers une fille, mais je trouve que c'est ridicule de sois disant rester en retrait sans faire de violence. Si une personne voulait te tuer toi ou Figaro, je suis sûr que tu serai prête à tuer s'il le fallait !

Elle me demandait si je comprenais ce que ca faisait de perdre un frère ou une soeur, je ne pouvais que l'affirmer car à cause d'une dispute violente dans ma famille ma soeur avait quitté le foyer familial pour partir faire sa vie sans jamais se retourner mais ce n'était pas ce qu'elle voulait entendre, elle pensait surtout à une personne qui perdait la vie ...

-Malheureusement, j'ai perdu récemment un frère d'arme, il se nommait Sabo, c'était un grand homme de par sa valeur et sa gentillesse, il avait été recueilli par Dragon après que beaucoup de monde le croyait pour mort lorsqu'il était petit, et maintenant il l'est vraiment ...

Pendant mes paroles, je semblais de plus en plus triste au point même d'en pleurer à la fin de mes mots, ça ne mettait pas arriver depuis longtemps mais perdre une personne comme Sabo qui faisait tout pour aider la révolution et également les révolutionnaires.

-Toi aussi, Nao, tu as perdu quelqu'un de proche ?

Dis-je d'une voix désespérante...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deuil des pirates et des révolutionnaires [Sefra]   Jeu 23 Juin - 21:28

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17947

Navigation
Doriki:
3582/6000  (3582/6000)
Fruit du Démon: Sang



- Même deuil... -



Je n'aimais pas parler des passés, car tous les souvenirs finissaient par revenir en mémoire et c'était douloureux. Je revoyais de nouveau ma mère me cacher sous les lattes du plancher avant que les pirates n'arrivent. Je l'avais entendu mourir, vu mourir mais je n'avais pas hurler, de toutes mes forces je m'étais retenue de crier car elle m'avait fait promette de ne pas faire de bruit. Jusqu'au bout j'avais tenu le coup, un peu trop bien d'ailleurs car durant des années je n'avais plus été capable de prononcer le moindre mot. Même pas pour lui dire à lui, de ne pas me laisser derrière.

« On peut dire ça oui, mais c'était surtout parce que je ne crois pas avoir rencontré une seule personne qui n'a pas vécu de tragédie dans sa vie. »

Est-ce que ça existait au moins ? Ou le monde était à ce point cruel ? Surement, avec tout ce que je voyais, ce que j'entendais... Même encore maintenant, alors que j'étais censé être plus forte, j'étais incapable de protéger des les gens que j'aimais de ma propre folie intérieur. Moi qui rêvais d'une vie paisible, en paix... Bon j'avais aimer ma vie dans le château, puis ma vie dans l'équipage, désormais quelle serait ma vie ? Loin de tous ceux que j'aimais mais toujours avec Figaro, seul vestige de mon île natale. Inséparable, car tous deux nous avions perdu notre partie et que tout ce qui en restait était l'autre.

« Bien entendu, je me suis sûr qu'il y a des endroits où l'on peut vivre une vie sans jamais à avoir à verser le sang de quelqu'un d'autre. Voilà ce que je dis... Le sang ne fait qu'entrainer à nouveau le sang encore et encore... »

Moi si je faisais couler le sang alors s'en était fini de moi et de tous ceux présent dans l'assistance, la bête se réveillerait, et telle une furie sanguinaire, dévorerait tout sur son passage uniquement dans le but de s'amuser, jusqu'à sa propre destruction. Puis ce qu'il me dit... Sabo... Dire que je l'avais giflé... Jamais je ne pourrai m'excuser pour ça, bon je n'étais pas très motivé à le faire de base, car je lui en voulait et tant qu'il ne m'aurait pas fourni d'explication j'aurai du mal à le voir comme le frère de Ace... Mais quand même ! Je n'aurai jamais souhaiter sa mort...

« Ah oui Sabo... Le révolutionnaire... J'ai lu ça aussi dans les journaux... En effet... J'en déduis donc que tu es toi aussi un révolutionnaire s'il était ton frère d'arme ? »

Ace... Avait-il était au courant que Sabo était encore en vie avant qu'ils ne se rendent au Tartaros ? Je comprenais la rage qu'il avait pu ressentir en découvrant que non seulement son petit frère Luffy était mort, mais que celui qu'il avait cru mort une fois, l'était de nouveau... Et moi je n'avais rien pu faire pour mon commandant, rien !!! Puis il me posa la question, je fus surprise par le ton de sa voix, mais m'y résolu, après tout j'avais moi-même lancé le sujet...

« Oui j'ai perdu des êtres cher dans ma vie, malheureusement... Mais on ne peut rien y faire, ce qui est arrivé est arrivé. »

Je ne portais pas beaucoup les révolutionnaires dans mon cœur, ils ne m'avaient rien fait, mais ils n'avaient pas été présent lors de la grande guerre du Sommet, et pour moi, leur présence aurait été un atout inestimable et aurait éviter beaucoup de perte. Mais je ne comptais pas me trahir en soulignant se fait.

« Qu'allez-vous faire maintenant que votre chef en second n'es-plus ? »

Allaient-ils rejoindre le conflit contre le Tartaros et aider à y mettre un terme ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deuil des pirates et des révolutionnaires [Sefra]   Ven 24 Juin - 18:56

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Même deuil...»



Elle semblait distraite peut être réfléchissait elle à toutes ces choses que je venait de parler à propos du passé, elle se remémorait peut être un passé tragique qu'elle a vécu, sur le coup je me sentais idiot, rappeler des mauvais souvenir à une personne que je venais de rencrontrer, quel imbécile je suis !

-Il est vrai que ces personnes se font rare, et je vois à ton comportement que tu venais de te rappeler de quelque chose, si ce sont des mauvais souvenir j'en suis désolé, je ne voulais pas que tu te remémore des mauvais moment par ma faute ...

Elle m'avait également expliquer que certaines personnes pouvaient échapper au bain de sang du monde, ainsi qu'une phrase que beaucoup de monde comprenne après de gros événements : "Le sang ne fait qu'entrainer à nouveau le sang encore et encore". Elle n'avait pas tort, loin de là même car c'était une vérité qui se fais surtoût ressentir dans les guerres ou les situations désastreuses où de simples innocent meurent et les amis proche ou même la famille voudrait venger ces morts inutiles, cela serait un cercle sans fin ...

-Tu as raison, c'est un cercle sans fin, si une personne meure il y en aura toujours pour venger cette personne au prix de beaucoup de sang verser, je peut le comprendre car je suis passer par ce cercle à mon grand regret.

Elle me parlait ensuite de Sabo, comme si elle le connaissait, mais elle précisait ensuite avoir vu cela aux journaux, c'était donc officiel, puis elle en déduisait que j'étais révolutionnaire, à quoi bon lui cacher après tout elle ne semblait pas être une marine et sur le ton de sa voix elle me comprenait.

-Oui, je ne peut te le cacher, je suis bien un révolutionnaire venu à cet endroit pour réfléchir à tous ces événements qui se sont produits récemment.

Elle terminait en expliquant qu'elle avait également perdu des êtres cher, donc ce que je supposais précédement se confirmait, elle se rappelait sans doute la perte de ces personnes, et elle me demandait ce que nous allions faire maintenant que nous avions perdu Sabo.

-Je suis désolé d'apprendre cela, même si c'est arrivé cela reste quand même douloureux. Et pour répondre a ta question, je ne sais pas ce que Dragon prépare actuellement mais même si il ne réagit pas je serai prêt à aider les pirates de Barbe Blanche et ses alliés pour vaincre les membres du Tartaros et ainsi venger la mort de mon ami peu importe ce que l'on pourra me dire !

Je lui parlais peut être de quelque chose d'inconnu mais avec tout les événements récent par le Tartaros je pense qu'elle savait peut être certaines choses.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deuil des pirates et des révolutionnaires [Sefra]   Lun 27 Juin - 23:44

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17947

Navigation
Doriki:
3582/6000  (3582/6000)
Fruit du Démon: Sang



- Même deuil... -



Je secouais la tête en tentant de sourire, il n'avait surement pas fais exprès, il ne pouvait pas savoir que mon passé était tragique comme tant d'autre. Dire que si la piraterie n'existait pas, je serai toujours tranquille dans mon royaume, à tenter d'approcher l'animal sacré pour le servir, je l'avais vu une fois, j'étais toute petite, trop petite car je n'en avais aucun souvenir. J'aurai tellement voulu voir à quoi il ressemblait... Il devait être magnifique... Dire que lui, comme tous les autres avaient péris... Des cendres, voilà tout ce qui restait de mon passé.

« Ce n'est rien t'en fais pas, tu ne pouvais pas savoir ce que j'ai vécu, et puis ça date d'il y a longtemps maintenant... »

Mais ça faisait toujours aussi mal d'y penser. Au moins je n'avais plus peur du feu depuis grâce à mon intrépide et stupide commandant. Lui aussi me manquait... Dire que j'avais pousser Marco à avoir pour mission de surveiller qu'il soit toujours heureux... On avait bien foiré le coup. Ace... Est-ce que tu vas bien ? Si seulement je pouvais en être certaine... Mais je ne savais même pas où tu étais ! L'île du Tartaros étaient détruites où as-tu pu échouer ? Je priais pour que Marco prenne soin de lui. Luffy et Sabo étaient-ils réellement mort ? La distance était si loin avec East Blue que j'ignorais tout ce qui s'y passait...

« Moi par chance je n'ai pas eu à y passer... Du moins pour l'instant... »

Mon regard s'assombrit un instant, Figaro me regarda. Nico Robin... Comment réagirai-je en te revoyant devant moi ? Quand j'en parlais avec Rucci cela me semblait claire comme de l'eau de roche, mais au fond en aurai-je vraiment le courage de me laisser à la folie au risque de plonger dans la démence que l'autre me domine sans jamais me laisser sortir ? J'avais perdu mon commandant et j'avais réussi à le blesser lui... Oui je n'avais plus rien... Lui même ne voudrait certainement plus de moi... Dire que c'était grâce à lui que je n'avais pas plonger dans ce cercle vicieux et là je plongeais dedans de mon propre chef.

« Je comprends. »

Moi aussi je venais pour réfléchir à tous les évènements qui venaient de se produire. Ils s'étaient passé plusieurs jours mais je ne savais toujours pas quoi en penser, j'avais du mal à réaliser tout ce qui c'était passé. Encore parfois ça me semblait n'être qu'un terrible rêve et que je marchais dans une autre réalité... Et pourtant...

« Peut-on seulement vaincre ce groupuscule quand ceux-ci tiennent des camardes en otages et que même les alliés le rejoignent de leur propre chef ? Cet homme est un vicieux, il est capable d'envoyer les gens auxquels on tien pour nous attaquer en les manipulant comme des patins... »

Luffy et Sabo auraient sans doute préféré mourir plutôt qu'être ainsi manipulé... Et si Ace l'était comme l'avait été Zoro ? Nous avait-il tous oublié ? Si cela avait pu lui faire oublier la mort de ses deux frères... Peut-être serait-il plus heureux ainsi ? Ah je ne savais pas quoi penser ! J'étais si perdue loin d'eux... Sans pouvoir les rejoindre pour autant... Je caressais mon fauve pour me détendre et me changer les esprits.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deuil des pirates et des révolutionnaires [Sefra]   Jeu 14 Juil - 17:43

Hunter SefraLe fringuant aux os sanglants
avatar

Messages : 243

Navigation
Doriki:
1926/6000  (1926/6000)
Fruit du Démon: Hone Hone no mi (fruit des os)



«Même deuil...»



Elle secouait sa tête pour essayer de sourire, je savais très bien que mes mots allaient la faire réagir sur un passé tragique ou non mais un passé douloureux en l'occurence sinon elle n'essaierai pas de sourire comme cela et elle me confirmait qu'elle ne pouvait pas savoir ce que j'avais vécu, donc cela se confirmait je suis vraiment nul ...

-Rien que le fait que tu dise cela me met mal car je n'aurai vraiment pas dût dire ces mots, si il y a un moyen de me faire pardonner dis le moi.

Elle me racontait ensuite qu'elle n'avait pas eu à penser à ce fameux cercle sans fin de la vengeance des êtres cher et elle terminait en disant "pour l'instant", peut être avait elle des projets de vengeance ou tout simplement elle se disait que cela arriverait peut être un jour après tout ces moments là arrivent même lorsque l'on ne s'y attends pas.

Elle comprenait ensuite le fait que je voulais me changer les idées à cet endroit reposant et calme, après tout lorsque je l'avais abordé elle semblait perdue dans ses pensées, je l'avais déranger certes mais je ne pouvais m'empêcher de lui demander ce qui n'allait pas.

-Je sais que tu comprends sinon tu n'aurai pas été là aussi, et si tu voulais vraiment rester seule dis le tout de suite que je ne te dérange pas davantage ou tout simplement si tu ne veux pas raconter tes malheur.

Puis d'un coup elle parlait du Tartaros et de tout le mal qu'ils font, elle m'expliquait leur façon de faire, ils utilisent nos propres amis ou camarades pour nous combattre, ils y en a même qui les rejoignent de leur plein gré, peut être qu'il manquait simplement de puissance et par manque de courage ou de confiance en soi ils les rejoignent indirectement...

-Ce sont des méthodes horribles en effet, mais si tu m'en parle c'est que tu as déjà vécu cela, n'ai-je pas raison Nao ?

J'espérais qu'elle m'en parle un peu plus car plus je savais de chose sur le Tartaros et sur leur chef, Guille Marde et mieux je pourrais aider si je le combattais un jour. Et qui sait peut être que Sabo allait devenir comme eux ces pions du Tartaros mais à la place il avait peut être voulut se tuer...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deuil des pirates et des révolutionnaires [Sefra]   Mer 27 Juil - 0:16

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 17947

Navigation
Doriki:
3582/6000  (3582/6000)
Fruit du Démon: Sang



- Même deuil... -



« Il n'y a rien à faire, car il n'y a rien à pardonner ne t'en fais pas. »

Je lui fis un tendre sourire, ce n'était pas mon meilleur sourire certes, mais pour le coup je n'avais pas réussi à faire mieux. Comment lui faire comprendre qu'il n'avait pas à s'en vouloir ? Il ne pouvait pas deviner mon passer, ce n'était pas très grave, et puis lui aussi n'avait pas eut un passé joyeux alors il n'avait pas à se prendre la tête pour si peu. Nous avions eut tous les deux de mauvaises images qui revenaient en nos mémoires.

Ça ne serait pas avec Rucci que j'aurai ce genre de discussion et prise de tête, ça me fit sourire. Lui, si on lui rappelait un mauvais souvenir il froncerait les sourcils avec un air mauvais, lancerait des menaces voir torturerait la personne. Mais avait-il seulement des mauvais souvenir au point de le mettre dans un tel état de colère ? C'était plutôt moi qui en avait avec lui !

« Oh j'aurai très bien pu être là par simple plaisir de sentir la brise du vent ! »

Cette fois-ci je fis plus facilement un grand sourire, ma nouvelle crinière flottant à peine au vent, contrairement à avant. La faute à leur longueur trop courte désormais. Mais bon, si ça me permettait d'être plus facilement discrète, seul Figaro pouvait me trahir, pour cela que souvent je le laissais à l'écart lorsque j'avais besoin de chose à acheter pour que l'on puisse se nourrir, bien que lui, il chassait avec plaisir sadique pour dévorer sa victime. Même s'il le faisait plus pour le goût du meurtre que pour survivre.

Puis j'avais lancé la conversation sur le Tartaros, peut-être avait-il des informations ? C'était mon seul moyen de vérifier ce qu'il savait alors autant se lancer délicatement. Au pire quoi ? Il ne saurait rien du tout et ça ne m'aiderait pas à avancer, mais bon vu ses fréquentations il y avait moyen qu'il sache deux trois petites choses, peut-être des choses que j'ignorais. Depuis la mort des deux frères et la disparition de mon commandant, je n'avais plus rien chercher à connaître.

« Vivre cela ? Non, par chance, mais je connais des personnes qui sont tombés entre les mains du Tartaros... »

Tout cela me préoccupait quand même... Mais les deux fois où j'y avais été furent un échec cuisant pour moi. La démence avait bien faillit me dévorer, surtout la dernière fois... Je n'avais pas la force d'y retourner. Et pourquoi faire ? Le risque de me retrouver face à Ace ? Plutôt mourir, je n'arriverai pas à me battre contre lui, ni même les autres membres du Moby Dick...

« Enfin n'en parlons plus, de toute façon ça fait longtemps que tout le monde à abandonner le combat contre eux... Depuis ils ne font que s'étendre un peu plus sur la surface du monde... Reste à savoir quand est-ce qu'il aurait tout engloutit. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deuil des pirates et des révolutionnaires [Sefra]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Deuil des pirates et des révolutionnaires [Sefra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Deuil des pirates et des révolutionnaires [Sefra]
» Ce n'est pas un vol mais un emprunt[Goby Town, Rang B, Révolutionnaires, Méchants pirates, Bonne révolution]
» Soirée Pirates à l'asso Griffon Rouge de Vitrolles le 29 mai
» Les Dandy's Pirates ! ( En attente de validation. )
» Pirates pô-vertes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-