AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The girl next door [PV: Nana ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: The girl next door [PV: Nana ♥]   Dim 27 Mar - 18:06

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope

Suite de ce sujet !




Feat Nana ♥

The Girl Next Door



Depuis combien de temps sommes-nous dans cette cave ? Un petit moment j'ai l'impression... Qu'est-ce qu'on a fait déjà ? Ah ouais... On a vidé une partie de la cave de Mihawk... Moi j'me sens bien mais Nana... Elle semble avoir un peu trop chaud ! C'est ça quand on a pas l'habitude de boire ! On ne tient pas la route ! Bonjour le mal de tête au réveil ! Enfin, je dis ça mais je pense que je serais, relativement, au même point qu'elle demain matin... A nous deux, je crois qu'un quart de la cave a été vidé... Mihawk va nous tuer... Je le sens. Mais comme il ne revient pas avant un petit moment, on a le temps de trouver une excuse ! Non, je dirais plutôt j'ai le temps de trouver une excuse puisque Nana va lâchement m'abandonner pour rejoindre son équipage ! Et avec qui je m'amuse moi hein ?! C'est moche ça... Très moche ! Je secoue légèrement la tête avant de regarder Nana qui est toujours allongée sur le sol... Les joues un peu trop rouges à mon goût

- Oi ! Ca va ? Tu peux te relever ? Ou même marcher ?! Malheureusement, j'ai bien l'impression que son cas est désespéré.... Je soupire doucement avant de me relever C'est ça de vouloir jouer avec des adultes

Pourtant, nous avons le même âge ! 17 ans tous les deux... Mais il semblerait que mon corps accepte mieux l'alcool que le sien... Je sais, je suis trop fort ! Je lui tends la main pour l'aider à se relever et quand elle empoigne ma main, je la relève d'un coup sec. Ouais, je ne connais pas la douceur... Elle finit contre mon torse et je l'enlace de mon bras gauche pour éviter une éventuelle chute... ça serait balo ! Je plante mon regard dans le sien et...

- J'crois qu'il est temps qu'on aille se reposer ! Qu'est-ce que tu en dis ?

Dormir tous les deux. Bah oui c'est logique non ? J'allais pas la laisser à son triste sort dans une chambre alors qu'elle pourrait faire un malaise, tomber du lit vu sa maladresse, ou que sais-je encore ! J'préfère garder un œil sur elle, ça vaut mieux ! Sans attendre de réelle réponse, je passe mon bras droit sous ses jambes et je la porte telle une princesse. « Princesse Ivrogne » Ah ouais ça sonne bien tiens ! Je monte les quelques marches qui nous sépare du couloir et...

- Gauche ou droite ? Bof, façon tout est pareil ici !

Déclarais-je en partant à droite alors que les chambres sont à gauche... Orientation quand tu nous tiens... Je me baladais dans le château en me demandant où se trouvaient ces putains de chambres ! Qui les a changé de place sans me prévenir ?! J'enrage intérieurement et je finis par ouvrir une pièce et

- Ah voilà ! Nous voilà enfin dans une... cuisine ?! Kuso ! Tous ses couloirs se ressemblent ! J'étais persuadé qu'il s'agissait des chambres par ici !

Non petit Zoro, les chambres sont à l'opposé de là où tu es... C'est vraiment à se demander s'il connaît réellement sa droite de sa gauche. M'enfin. Je ressors de la pièce non sans avoir repris une bouteille au passage que je donne à Nana parce que j'ai un peu les mains occupées et je continue ma visite du château. Le chat se met à grogner d'impatience... Je m'arrête et je le dévisage un instant

- C'est facile de grogner quand on ne fait rien abruti de chat ! Si tu es si malin, tu n'as qu'à les trouver toi-même les chambres ! Il montre des dents... J'hausse d'un ton Si tu le prends comme ça, je suis ton homme vilain matou ! Quand tu veux, j'te découpe en rondelles !!

Oui oui, tout va très bien pour moi... Je ne parle absolument pas à un chat... Pas du tout... Je crois que moi aussi, il est temps que j'aille me coucher... Encore faut-il trouver les chambres ! Je crois que nous avons dû errer au moins une bonne trentaine de minutes avant de trouver celle de Nana. Une fois à l'intérieur et la porte fermée, je dépose la demoiselle sur son lit... et j'ai oublié un détail depuis le début... Elle est en soutien-gorge et je ne le remarque que maintenant... Je vire au rouge pivoine, rouge de gêne et je m'éloigne un temps en allant de l'autre côté du lit, près de la fenêtre. Je souffle un bon coup histoire de reprendre mon calme et... je me rends compte que l'alcool qu'elle m'a renversé sur mon tee-shirt tout à l'heure a aussi atteint mon pantalon... Génial ! Je l'enlève en râlant et, une fois n'est pas coutume... Je me retrouve en boxer ! J'ai l'impression d'avoir connu ça il n'y a pas si longtemps que ça... Mes blessures me font doucement grimacer... et je me tiens mon flanc gauche... Génial non vraiment ! C'était réellement le moment pour me rappeler que je ne suis pas aussi en forme que j'veux bien le faire croire ! Saleté de blessures...


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The girl next door [PV: Nana ♥]   Lun 28 Mar - 1:31

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18036

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Dans... Le même lit ?!


Pourquoi est-ce que j'avais bu ? Ah oui j'avais voulu essayer de lui clouer le bec, c'était stupide, j'avais jamais bu avant, enfin si j'avais déjà pris quelque verre, mais c'était rien. Un verre de temps en temps pour imiter Mihawk, rien à voir avec un concours de boisson où on picole comme des trous ! Mélanger autant d'alcool et boire autant... Je venais d'être baptisé. Total il ne serait pas allongé durant une semaine... Zut, j'étais une bien piètre infirmière, j'avais même pas réussit à lui faire tenir le lit longtemps... Juste deux malheureux petit jours... J'avais envie de déprimer. Comment je pourrai partir l'esprit tranquille si lui n'était pas en pleine forme et en bonne santé hein ? D'avance je savais que je m'inquiéterais tous les jours, et impossible de demander à Mihawk de m'envoyez des nouvelles, si les autres découvraient notre relation... Rah !!! M'en fiche pour le moment le sol était mon meilleur ami.

« Nyu ? » Je le regarde en essayant de comprendre, j'avais été tellement dans mes pensées que j'avais pas du tout écouter ce qu'il m'avait dit. « Les adultes ?! Comme si t'étais plus adulte que moi ! Méchant ! »

Je fis les gros yeux et gonflais mes joues rouges. Il allait voir lui avec sa remarque ! Non mais dit donc ! C'était juste que lui, bah il avait l'habitude, son foie ne se prenait pas sa première cuite ! Il fallait voir lui, avec de l'entrainement je tiendrai mieux ! Ou pas, j'en savais rien, et je me voyais mal vider toutes les bouteilles de mon futur équipage. Zoro me tend la main, et je lui prend, adieux le sol, tu étais sympa et rafraichissant. Ce fut plutôt brutal, d'un coup sec je me retrouvais contre lui, non pas que ça me dérangeait, j'avais une belle vu sur la cicatrice, en tout cas heureusement qu'il m'avait rattraper avec son bras, car se fut si rapide que j'avais pas eu le temps de prendre appuie sur mes jambes. Mine de rien je venais de découvrir les avantages de l'alcool : j'avais déjà les joues rouges.

« Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! » Lançais-je béatement avant de réaliser « Déjà fatigué ?! »

Sauf que j'étais déjà dans ses bras et qu'il commençait déjà à marcher. La notion du temps devenait vague chez moi j'avais l'impression... Pourtant j'avais eut le réflexe de bien m'accrocher à son coup. Heureusement que le corps réagit d'instinct, et j'abordais un sourire toute contente d'être dans ses bras, c'était amusant, j'avais pas à marcher en plus. Figaro s'était même réveiller, visiblement pas très content de ce qu'il voyait, et suivait le rythme, fixant Zoro du regard.

D'ailleurs le bretteur n'attendait même pas de réponse qu'il prenait déjà une direction, faut dire aussi que je marchais au ralentit et que je regardais tous les couloirs d'un œil nouveau. Mais j'explose de rire quand on se retrouve dans la cuisine, c'était trop drôle, il avait vraiment pas le sens de l'orientation, on allait faire toutes les pièces du château sans jamais tomber sur les chambres si ça continuait.

« Hihihi, ça aurait pu être pire, on aurait pu tomber sur la chambre de Mihawk ! »

Et je rigolais encore tout en faisant attention à la bouteille qui m'avait été confier. Figaro lui semblait se demander comment on pouvait à ce point se perdre, et finit par grogner tant il trouvait ça idiot et long. Voilà qu'entre les deux ça repart, mais comment ça se faisait qu'ils voulaient à chaque fois s'affronter ? Un bretteur contre un fauve de presque deux mètres ! Non mais n'importe quoi !

« Ah non hein ! Vous allez pas vous battre tous les deux ! »

Je fis les gros yeux aux deux garçons ! Oui, même Figaro était comprit dans le lot. Pas un pour rattraper l'autre vraiment ! Et on continue d'errer, à force d'aller à droite et à gauche, j'étais moi même perdue... Il n'y avait bien que Figaro pour retrouver le chemin à l'odeur, il s'était arrêter devant la bonne chambre, histoire de bien montrer que lui savait. Petit fourbe de chaton !

Il me dépose ensuite dans mon lit où je m'étale nonchalamment, tandis que le fauve continue de fixer Zoro du regard. Je tourne la tête sur le côté et voit que le bretteur et toujours là, il se déshabille même. Je deviens rouge et me retourne aussitôt toute gênée. Là je croise le regarde de Figaro qui à l'air prêt à mordre son concurrent masculin, je met mon doigt sur la bouche en lui caressant la tête pour lui faire comprendre qu'il doit être sage, même si là il préférait attaquer. En tout cas j'avais pas réaliser qu'on allait se reposer ensemble, mais d'un côté le laisser retrouver sa chambre tout seul c'était risqué... Au moins comme ça je serai sûr qu'il reste au lit deux jours ! Vu que ça serait mon lit... Je me retourne de nouveau voir si ce n'est pas un rêve, et non, il est toujours bien là, et je réalise qu'il se tient le flan, une blessure, ça m'inquiète, je me rapproche de lui à quatre pas sur le lit avant de m'installer à genoux presque à ses côtés, je voulais pas tomber du lit non plus.

« Tu as encore mal ? Tu veux que je regarde ta blessure ? Au fait tien. » Je lui tendais la bouteille. « En tout cas tu vois que j'avais raison de te faire tenir le lit ! » Je fis un grand sourire satisfaite que ses blessures soient d'accord avec moi.

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The girl next door [PV: Nana ♥]   Jeu 31 Mar - 23:34

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Nana ♥

The Girl Next Door



Qu'est-ce qu'on foutait dans la cave ?! Bah on boit quelle question stupide ! Et qui plus est, notre partie de boissons a fini sur un pari étrange... Si je gagnais, je ne me reposais que deux jours et je pourrais retourner m'entraîner avec Mihawk... Si c'était elle, je n'avais pas le droit de bouger durant une semaine... Mais comme tout pari, il me vient une question existentielle... Comment je vais aux toilettes si je ne peux pas bouger ? Bon, ce n'est pas si existentielle que ça puisque je suppose que j'aurai le droit de bouger à condition que je n'en fasse pas trop... Et ne pas en faire trop, ça je ne connais pas... J'ai toujours agi selon mes propres principes et même blessé, si je m'estime capable de me battre, je le ferais... Je suis buté je le sais mais c'est ce qui fait partie de mon charme pas vrai ? Bon... résumons la situation. Nous avons vidé un quart de la cave... ce qui, en soit, n'est pas énorme mais pour Mihawk, je pense que ça sera un motif suffisant pour nous égorger... Enfin quand il reviendra... Sauf si on arrive à trouver d'autres bouteilles pour les remplacer ! Ce dont je doute fortement... Advienne que pourra hein !

Ma bonté me perdra et je demande à Nana si elle va bien... Mais la vilaine fille ne semble ps m'avoir écouté. Bon qu'est-ce que je fais ? Je répète ou je la fouette ?

- J'te demandais si tu pouvais te relever ou même marcher ! Tu pourrais au moins faire semblant de m'écouter quand j'te parle ! Vilaine fille ! Ouais bon, cherchez pas, j'm'amuse comme je peux Bah je crois que j'le suis ouais ! T'as vu un peu ton état ? Et on a pratiquement rien bu ! Imagine un peu si on avait vidé la moitié ou les ¾ de la cave ! Bon, là, j'crois que Mihawk nous assassinerait... M'enfin ! Allez debout on y va !

Déclarais-je en lui tendant la main parce que bon, c'est bien mignon la cave mais... on n'allait pas dormir là non plus, 'fin j'm'en fous de dormir sur le sol... tant que j'peux dormir moi ça me convient mais c'est surtout pour la demoiselle... Je secoue négativement la tête

- Pas du tout ! C'est pour toi que je m'inquiète ! T'as les joues complètement rouges ! Pas envie que tu me claques entre les doigts !

Et voilà que je la porte telle une princesse... accompagné d'un charmant surnom que je ne prononce pas... J'tiens encore à ma vie ! Le chaton ne semble pas apprécier que je porte sa maîtresse mais j'm'en fous ; il n'a qu'à arrêter de me voir comme un ennemi et il s'en rendrait compte de lui-même que je ne veux aucun mal à Nana ! Bien au contraire. Je sens, d'ailleurs, ses bras se nouer autour de ma nuque et, par instinct, je resserre mon emprise autour de sa taille et une fois en haut des marches... Je suis pris d'un cruel dilemme... Gauche ou droite ?! Je prends à droite... Eh bah c'est raté ! De toute manière, même si j'avais pris à gauche, qui sait où nous nous serions retrouvés ! Je ne veux même pas y penser... Dans le jardin peut-être ? Ou au salon ? Bref, j'pense qu'on se serait trouvé n'importe où sauf dans une chambre...

Mais comment dire... Je me retrouve dans la cuisine alors que je pensais avoir trouvé les chambres ! Nana se met même à rire et je me mets à bouder, vexé

- C'est une légère erreur de calcul ! Puis tu n'as qu'à m'aider à chercher au lieu de rire ! Tous les couloirs se ressemblent... j'me retrouve pas là-dedans !

Bon autant dire que même si j'avais un plan sous la main et que la sortie se trouvait en ligne droite, je serais capable de me perdre en prenant un chemin de traverse et au final, je me retrouverais à l'opposé de là où je suis censé aller. Toujours dans mon « boudage » intensif, je fais le tour de la cuisine, je pique une bouteille de vin qui y traînait et je la donne à Nana puisque moi j'ai les mains prises ! Mais je continue de me paumer et le gros chat finit par montrer son impatience et moi ça m'énerve ! Du coup, je pars dans un nouveau « duel » avec lui... Ouais j'ai l'impression que nous sommes doués pour ça ! Mais Nana intervient et nous dispute à sa manière... Figaro et moi, détournons le regard en même temps et nous lâchons tous les deux un soupir... et contre toute attente, voilà qu'on se prend tous les deux une « claque » derrière le crâne pour que nos conneries cessent... Maieuh !! Bon... Voilà que ce traître de chat me soûle en se pointant devant la bonne porte et me regarde de toute sa hauteur... j'pourrais presque le voir sourire tout fier et ça me donne encore plus envie de le découper !!

Je soupire doucement, autant garder son calme pour le moment, et nous entrons dans la chambre de Nana. Je la dépose sur son lit avant de me mettre à rougir devant ce qu'elle porte... Parce que bon, c'est gênant quand même ! Et je vais de l'autre côté du lit, je jette un regard vers la fenêtre et je retire mon pantalon en soupirant quand je découvre qu'il est, lui aussi, recouvert d'alcool. Tsch. Me revoilà en boxer... Quelle plaie ! Espérons que Mihawk ne nous surprenne pas cette fois... Je m'assois au bord du lit... avant qu'une de mes blessures me rappelle à l'ordre et je tiens doucement le flanc gauche en grimaçant... Je sens Nana se rapprocher et je me retourne pour lui faire face mais je ne pensais pas qu'elle était si proche... Alors quand je me retourne pour lui répondre, je réalise que nos visages sont proches l'un de l'autre... de même que nos lèvres et je reste un instant figé dans cette position. Ce n'est que lorsque qu'elle me rend ma bouteille, que je reprends mes esprits et je souffle un léger

- Merci

Avant de me reculer légèrement, mal à l'aise, tout en reprenant la bouteille. C'était quoi cette situation à l'instant ?! Ahem. Puis je réalise qu'elle me parle de mes blessures et...

- Ouais, j'ai l'impression qu'elle s'est réveillée dans l'unique but de me faire comprendre que j'dois me tenir à carreaux... Mais ça va aller t'en fais pas... Puis un regard de chien battu m'attaque... Je soupire discrètement avant de finalement m'allonger sur son lit et... Vas-y, fais ce que tu dois faire... C'est toi l'infirmière après tout, j'te fais confiance

Déclarais-je tout en la fixant dans les yeux un moment


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The girl next door [PV: Nana ♥]   Dim 3 Avr - 1:05

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18036

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Dans... Le même lit ?!


Déçue, oui j'étais déçue de ne pas avoir clouer Zoro au lit durant une semaine entière ! Bon on se serait certes moins amusé, mais si c'était pour le soigner toutes les dix minutes avec Perhona car Môsieur en faisait trop, car monsieur est buté... On allait pas s'amuser beaucoup non plus. Mais bon, quelle idée stupide j'avais eut aussi de m'engager sur un parie où j'avais de toute évidence aucune chance vu mon cruelle manque d'expérience alors que lui m'avait dit qu'il était alcoolique depuis des années hein ? C'était de sa faute ! À me provoqué je m'étais faite avoir, cet homme était un monstre ! Un fourbe ! Un diable ! Un pirate ! Finalement les pirates tous les mêmes ! Enfin non... Il était très différent, mais quand même ! Je retenais ! Dommage que j'avais trop chaud pour lui en coller une juste par mesquinerie tien, c'est que je lui tirerais bien les joues en échange de m'être faite avoir moi... Mais là, pas possible...

« Vilaine fille ? Tu vas voir toi si je suis vilaine ! » Je lui fis les gros yeux avant de lui tirer la langue en souriant. Qu'est-ce que je pourrai bien lui faire moi ? « En plus tu fais le malin mais tu savais que tu allais gagné donc c'était un parie truqué, c'est fourbe ! S'toi le vilain garçon. » Je fis une moue boudeuse, c'est vrai quoi lui, il avait l'habitude de picoler en masse. « Tu l'es pas, tu es un méchant qui profite de la faiblesse d'une débutante... Que dirait Mihawk s'il savait que tu faisais boire une jeune fille... » Je lui lançais un regard sournois après avoir jouer les jeunes femme éplorée, pour sûr qu'il se ferait gronder. « Et puis tu as vu ! Tu trouve qu'on a rien bu ! Alors que c'est la première fois que je bois autant ! Ivrogne ! Il aurait raison de t'assassiner ! »

Je disais ça, mais j'en riais pour le taquiner. Bah quoi ? J'aimais bien l'embêter, vous avez vu un peu l'état dans lequel il m'avait mit ? Puis je me retrouve coller contre lui, un peu brutal comme aide pour me remettre debout, mais ça eut le mérite de me réveiller un peu. Je l'avais de nouveau touché, elle était parfaite, un coup net du Faucon et pourtant il avait dosé pour pas le tuer. J'étais fascinée.

« C'est vrai ? » Je fis un grand sourire. « Oui bon hein ça va monsieur j'ai l'habitude de picoler comme un trou ! »

Je fis la moue, vexée d'être une débutante. Heureusement qu'il me portait, sinon j'aurai bien fini par réellement bouder. Figaro lui fait de nouveau sa crise de jalousie envers Zoro, un jour il allait vraiment finir par se battre ses deux là. Du grand n'importe quoi ! Il faudrait que mon félin m'explique ce qu'il pouvait bien reprocher au bretteur, car j'y comprenais rien. Frustré que Zoro soit plus fort ? Hum, avec Mihawk il ne réagissait pas ainsi, donc ce n'était pas une question de puissance. M'accrochant correctement à Zoro, je le regarde chercher le chemin, et ça vaut bien tout le contre coup d'un concours de boisson ! Je m'étais mise à rire tant c'était amusant, le pauvre.

« Ah non c'est bien trop rigolo ! Mais soit pas vexée, c'est amusant car comme ça je reste plus longtemps dans tes bras et on dort pas tout de suite ! »

Bah oui j'étais pas très fatiguée, et puis tant que je marchais pas j'étais contente. Car oui si j'avais dû le suivre en marchant, à faire tous les couloirs, je crois que j'aurai vite fini par lui montrer le chemin. En revanche si je pouvais l'épuiser un peu pour qu'il reste au lit... Non ça n'arriverait pas. De plus, il était pas rassasier, et il avait prit une bouteille en plus. Bon, j'allais bien faire un effort pour boire encore un peu, j'allais quand même pas le laisser boire tout seul ? Puis voilà que Figaro fait des siennes, c'est vrai que lui marchait... Et il en avait marre, surtout que du coup, je restais plus longtemps avec Zoro, mon pauvre petit Figaro, enfin non ! J'avais dû gronder les deux ! Ça m'avait fait sourire de voir les deux détourner la tête en même temps, mais quand même, une tape derrière la tête, car oui il n'y avait pas de raison que je sois la seule à en subir dans ce château ! Je partageais. Puis fièrement, le fauve montre le bon endroit à mon bretteur, histoire de bien montrer que lui, connaissait le chemin. Si mesquin ce félin...

Il me dépose alors sur le lit où je m'étale pour me reposer un peu, la fenêtre était ouverte, sentir l'air frai du soir sur ma peau me fit le plus grand bien, c'était agréable, j'avais moins chaud... Puis je tournais la tête pour regarder Zoro... Se déshabiller ?! Finalement faisait peut être chaud ici... Bon d'accord moi aussi j'étais peu vêtu, mais à bien réfléchir, il en avait vu beaucoup plus, donc je n'étais nullement gênée, pourtant là le revoir comme ça... Cela me mit plus mal à l'aise que quand ce fut moi qui lui avait retirer ses vêtements pour voir s'il n'avait pas d'autre cicatrice... Je fini par tourner la tête de nouveau en sa direction, des fois que je rêvais, et vit qu'il souffrait de ses blessures. Instantanément tout sentiment de malaise disparu. J'avance alors jusqu'à lui et il se retourne. Là ça redevient encore plus gênant que tout le reste, j'avais avancé un peu trop je crois... Je remerciais l'alcool de m'avoir donner les joues rouges, car elles ne pouvaient alors pas l'être plus qu'elles ne l'étaient actuellement. J'osais même plus bouger... Ah oui la bouteille ! Je lui tendais, car là... Fiou...

« Et bien tu vois, elles au moins elles m'écoutent et sont d'accord avec moi ! » Je fis un grand sourire. « Tu es sûr ? » Je lui lance un regard inquiet, je m'écarte un peu en voyant qu'il allait s'allonger, je ne voulais pas finir écrasé et ce qu'il dit me fait ouvrir grand les yeux. Ouf, je pouvais pas rougir plus, et je plongeais mes yeux dans le sien. « Déjà on va changer tes bandages, et de quoi calmer la douleur. Quand ça sera fini tu auras le droit de boire ! »

Fis-je avec un grand sourire avant de descendre du lit chercher de quoi le soigner, une chance qu'on soit dans ma chambre ! Figaro le surveillait des yeux, à croire qu'il allait le tuer et qu'il attendait le bon moment pour se jeter sur lui... Je reviens donc très, et me remit sur le lit, enfin presque. Avec Figaro qui bougeait sa queue visiblement énerver par quelque chose, et ma tête qui tourne, j'avais vite fait de glisser, m'étalant sur le lit, et ce que j'avais sur les bras tombant à côté de moi. Oups, décidément Zoro avait pas de chance avec moi, c'était la deuxième fois que je lui tombais dessus j'en étais toute confuse. j'aurai voulu disparaitre pour me cacher.

« Pardon ! Pardon ! Pardon ! Ça va ? » Je le regardais un peu paniqué, déjà qu'il avait mal... Une piètre infirmière je vous le dit... « Au moins cette fois... Je t'étouffe pas... »

J'avais vraiment trop bu, déjà que j'avais eut du mal à trouver ce que je voulais... Je commençais déjà par retirer les bandages, et sur chaque blessure j'appliquais un onguent frai qui détendait le muscle et calmait les douleurs. Je massais en douceur pour bien que ça pénètre la peau, je m'appliquais le plus possible puis je remis les bandes.

« Il faut vraiment que tu te tienne tranquille et que tu ne fasse pas d'effort... Certaines blessures sont prête à se rouvrir... Fait attention. Et puis si tu en fais trop, j'utilise l'aiguille et tu auras le droit à une bonne dose de tranquillisant ! » Je lui tirais la langue, avant de dévisager tous son corps meurtrit... Toutes ses blessures... Je secourais la tête. « Tu veux dormir maintenant ou on se boit cette bouteille ? »

Je crois bien qu'il me faudrait boire encore un peu pour réussir à dormir tranquillement, c'est qu'on allait dormir ensemble, j'en étais toute gênée, et en même temps rassurée car je pourrai le surveiller.

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The girl next door [PV: Nana ♥]   Mar 5 Avr - 11:26

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Nana ♥

The Girl Next Door



La cave de Mihawk... C'est le paradis pour les alcooliques ! Donc pour moi. Et pour ma nouvelle copine de boissons ! Sérieusement, j'avais toute son éducation à refaire à ma p'tite rouquine ! Pourquoi ? Bah parce qu'elle ne savait pas tenir le rythme tout simplement ! Il fallait vraiment que je lui apprenne à boire plus souvent de l'alcool, comme ça, nous pourrons réellement nous amuser jusqu'à ce que la nuit tombe et voir qui tiendrait le coup le plus longtemps. Bon même comme ça, je suis certain de gagner ! Après tout, je bois de l'alcool depuis plus longtemps qu'elle... Je ne sais plus trop depuis quand en fait... Peut-être que c'était un moyen de cacher ma peine à cette époque... Encore aujourd'hui, il m'arrive de faire des cauchemars... C'est stupide hein ? Être réduit à un état aussi lamentable parce qu'on a pas réussi à protéger une personne importante... Ouais, que j'le veuille ou non, je n'ai pas réussi à « la » protéger... et sa mort, bien que cela fasse à présent 10 ans qu'elle ait disparu, j'peux pas me l'enlever de l'esprit ! C'est idiot hein ? Mais si je deviens plus fort, ça sera en partie pour elle...

- Bien sûr que oui tu es vilaine ! La preuve tu ne m'écoutes même pas quand j'te parle ! Se chamailler ? Nous ? Non ! Vous vous faites des idées Un pari truqué ? Bien sûr que non puisque j'me repose quand même 2 jours au final ! Si j'avais vraiment voulu truquer le pari, je t'aurais directement dit que, dès demain, je reprenais les entraînements avec Oeil-de-Faucon et je ne l'ai pas fait ! J'ai raison non ? La... faiblesse d'une débutante ?! T'essaies de m'attendrir là ou je rêve ?! Et que dirait-il s'il savait que tu as accepté alors que j'ai jamais forcé à faire quoique ce soit... T'as choisi toi-même de me suivre dans ce pari pour me forcer à me tenir tranquille... J'me rappelle pas t'avoir mis le couteau sous la gorge pour que tu joues le jeu avec moi... Répliquais-je à son sourire moqueur. 1 partout balle au centre Mais forcément qu'on a rien bu ! Si je devais choisir, je dirais que c'était à peine plus haut qu'un échauffement ! Alors la prochaine fois, c'est le quadruple de ce qu'on vient de faire qu'on devra vider et je t'assure que là, novice ou non, tu boiras autant que moi !

Et encore, rien ne me certifie qu'elle ne finisse pas un jour par me battre sur cet terrain ! J'aurai tellement l'air fin ! Déjà que je peste contre Nami quand elle me bat au concours de boissons... Alors si je me faisais battre encore une fois par une femme... Non, mon ego et ma fierté de mâle en prendraient un coup ! Cela ferait mal ! Mais voilà que je décide qu'il est temps d'aller se reposer et... en attrapant sa main, je la relève brusquement pour la plaquer contre mon torse... et voilà qu'elle me tripote encore...

- T'as vraiment une fascination étrange pour ma cicatrice toi Perverse ! Arrête de me toucher comme ça... C'est gênant... Non je disais ça juste pour te faire plaisir Lâchais-je sérieusement avant de lever les yeux au ciel Bien sûr que j'm'inquiète pour toi gamine ! C'est si surprenant que ça ? Demandais-je sur un ton boudeur... C'est vraiment si étrange que ça que je m'inquiète ? Quoi ? Vexée par ce que je dis, gamine ?

Déclarais-je amusé avant de la porter telle une princesse ivrogne – qu'elle se trouve être – et Figaro me regarde comme s'il voulait me bouffer... Va vraiment falloir que je m'occupe de son cas à celui-là ! Qu'est-ce que j'ai fait, sérieusement, pour qu'il veuille me bouffer ?! J'lui ai marché sur la queue ?! J'lui ai coupé une dent ?! J'lui ai pas dit « Bon Anniversaire » peut-être ?! J'voudrais savoir quoi ! Mais bizarrement, il est toujours jaloux quand je suis proche de Nana... J'vais pas l'agresser non plus... Nous sommes amis ! Mais bon Figaro semble l'avoir compris différemment... Stupide chat ! J'ai l'impression de me revoir en train de me battre avec Sanji... Je secoue doucement la tête et je monte les quelques marches qui me séparent du couloir quand tout d'un coup, un choix s'offre à moi... Gauche ou droite ?! Droite ! Mauvaise pioche ! Nous finissons dans la cuisine... P'tain, j'étais persuadé que c'était une chambre ! Et Nana se moque de moi en plus...

- Moque toi va ! La prochaine fois, j'te laisserais cuver dans ton coin jusqu'à ce que Mihawk te retrouve ! Puis je boude si je veux d'abord ! Mais je finis par détourner le regard légèrement mal à l'aise par ce qu'elle vient de dire Oui bon, ça ne t'empêche pas de m'aider à retrouver le bon chemin ! Tous les couloirs se ressemblent, j'suis paumé moi !

A ce rythme, on allait finir dans le salon et j'en aurai tellement marre de chercher la bonne porte qu'on allait s'installer là et advienne que pourra ! Mais pendant que je cherche ma route, le gros chat fait des siennes et un nouveau duel « s'impose » entre nous ! A croire qu'on s'amuse bien chez Mihawk... Mais non, c'est juste ce chat qui me tape sur le système, il est trop jaloux ! Puis Nana nous rappelle à l'ordre et on détourne le regard, gêné... avant de se prendre une claque derrière le crâne ! Non décidément je ne vais pas m'y faire. C'est moi qui donne les claques pas l'inverse ! Nous reprenons notre course et voilà que Figaro se plante devant la bonne porte... J'ai l'impression de le voir sourire... J'vais le buter ce matou !!

Une fois dans la pièce, je dépose Nana dans son lit et je me dirige de l'autre côté vers la fenêtre... Je jette un œil dehors... en me disant que l'entraînement allait devoir attendre un peu... rien que 2 malheureux jours et qu'ensuite, je pourrais reprendre ce que Mihawk m'enseignait en ce moment... Comment contrôler mon haki... Tsch... C'est plus compliqué que j'le croyais ! Mais foi de bretteur, j'y arriverais ! J'enlève mon pantalon qui se trouve être aussi trempé que mon tee-shirt et je retourne m'asseoir sur le lit... mais une ancienne blessure décide de me chatouiller le flanc gauche et Nana s'en rend compte... Elle s'approche et quand j'me retourne pour lui répondre, je découvre que nos visages sont plus proches que je ne le croyais et que nos lèvres sont presque l'une sur l'autre. Je ne réagis pas sur le coup, puisque je ne vois pas comment gérer cette situation mais... je suis heureux que Nana parle de la bouteille que j'ai pis tout à l'heure... Sinon, j'étais « mort ». Je me recule doucement en la remerciant pour la bouteille et quand elle me lance un petit « pique » je ne peux m'empêcher de grogner doucement...

- Pas la peine d'être aussi joyeuse quand tu dis ça ! Légèrement grognon et vexé ! Légèrement... Je lui adresse un léger signe de tête avant de m'allonger et de sourire, amusé, en voyant son air surpris. L'ai-je surprise à ce point ? On dirait bien... Haï m'dame l'infirmière !

Elle descend du lit pour aller chercher de quoi changer les bandages – encore – et c'est Figaro qui fait office de « surveillant » Ouais... Je crois plutôt qu'il veut me bouffer mais bon ! Mais la maladresse de Nana la rattrape bien vite et elle finit par s'étaler sur moi une nouvelle fois. Je grimace légèrement quand elle appuie, sans le vouloir, sur une de mes plaies mais la douleur s'estompe rapidement. Mais voilà qu'elle s'excuse encore ! Que faire pour qu'elle se taise ? Ah oui je sais... Alors qu'elle ne s'est pas encore entièrement relevée, je noue mes bras autour d'elle et je la plaque de nouveau contre moi et je la serre doucement contre mon torse avant de lui déposer un baiser sur le haut de son crâne et je murmure doucement

- Arrête de t'excuser tout le temps ! J'vais bien, il faut plus qu'une petite chute pour me briser. Si tu continues à te rabaisser comme ça, je te promets des heures de souffrance en perspective

Lâchais-je doucement. A-t-elle donc si peu confiance en elle pour se rabaisser autant ? Si je suis encore là, c'est bien grâce à elle non ?! Elle m'a soigné et pourtant, niveau blessure, je suis le roi ! Alors si elle n'avait pas été là, qui m'aurait soigné hein ?! Donc non, pour moi, elle est tout sauf une piètre infirmière... Faut juste qu'elle le comprenne dans sa p'tite tête de rouquine. Je reste immobile le temps qu'elle retire mes bandages et je respire lentement, calmement... Merci les heures d'entraînements sous les chutes d'eau pour me forger le caractère et m'apprendre la patience... Mais l'onguent qu'elle m'applique me fait un bien fou... J'ai vraiment l'impression d'être plus détendu et que la douleur s'affaiblit petit à petit...

- Mais je fais attention ! Pas bien de mentir je sais... Cet entraînement est vital pour moi... Puis t'as rien à craindre ; j't'ai dit que j'allais pas mourir dans l'immédiat et j'compte bien tenir cette promesse ! Mais j'arque un sourcil quand elle me parle d'aiguille et de tranquillisant Hum, non sans façon ! J'en ai pas envie ! Suite à sa dernière question, j'attrape la bouteille dans un geste rapide et je la lui montre Cela répond à ta question ?

Demandais-je en souriant. Je me redresse doucement en essayant de bouger le moins possible pour ne pas défaire tout son travail et je bois une gorgée à même la bouteille avant de la lui tendre

- Tu vas finir par être rapidement rodée à ce rythme !

Lançais-je en riant doucement


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The girl next door [PV: Nana ♥]   Sam 9 Avr - 23:30

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18036

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Dans... Le même lit ?!


Mihawk allait nous assassiner lorsqu'il reviendrait et découvrirait l'état de sa cave, je suis sûr que déjà une bouteille sans sa permission c'était un crime, mais plusieurs... Pourquoi j'avais accepter se parie moi ? Je me sentais soudain stupide face à la chaleur que mon corps dégageait. Aller mon fruit du démon, fait moi décuver ! Certes d'habitude je bois qu'une bouteille, facile éliminé, là on tapait dans la cour des grands, un tout autre niveau. J'avais l'estomac et le fois remplit. Je me demandais comment mon corps pouvait contenir autant de liquide. Je redoutais vraiment le moment où mon Faucon découvrirait l'ablation d'une partie de sa réserve, finalement une chance que c'était ma première fois, sinon, il n'en resterait plus rien !

« Tu m'en demande beaucoup aussi ! » Comment ça c'était pas une réponse ? Bien sûr que si ! Il me demandais de boire beaucoup et en plus d'être capable d'écouter... « Oui mais ça c'est parce que de toute façon tu avais pas le choix ! Tu avais bien trop peur que je t'attache au lit ! Alors pour t'éviter ça tu as trouver un autre moyen et de toute façon ton corps t'aurai lui même fait dormir plusieurs jour si tu étais repartit si vite ! » Et toc ! Il avait eut peur d'être attaché ! Car pour sûr, je l'aurai fais pour qu'il se repose ! « Exactement la faiblesse d'une débutante ! Tu savais que c'était ma première fois ! Et que tu donc tu maitriserais mieux la situation que moi ! Moi j'ai pensé à ton bien avant tout, il comprendra ! » N'étais-je pas entant qu'infirmière être tenue de tout faire pour la santé de mon patient ? Bon j'avais pas prévu qu'un parie d'alcool pouvait un jour rentrer en compte... « Ivrogne ! Le quadruple ? C'est plus me rendre ivre que tu veux, c'est ma mort ! Surtout que là, il nous aurait vraiment tuer ! J'ai donc raison tu veux me saouler ! »

Je pris une mine des plus outrées, comme si c'était le pervers du coin qui voulait s'en prendre à une jeune fille, avant de rire. Mais quand même, j'allais vraiment mourir à boire autant, il faudrait que mon fruit du démon élimine en rythme avec les verres que je prenais. En me redressant, car le sol c'était bien, mais juste un moment, il me plaqua contre lui, et une j'eus une vue magnifique sur sa cicatrice que je ne pouvais quitter ses yeux, et du doigt.

« Oui bon... Hein ! T'avais qu'à pas en avoir une ! Pas ma faute... » Voilà que je faisais une moue boudeuse maintenant. Ma pas faute si elle m'attirait autant ! Puis je le regardais avec de gros yeux ronds comme des billes. Juste pour me faire plaisir ? Je restai un instant interdite avant de froncer les sourcils. « Non... Enfin c'est que... Si un peu. On c'était jamais inquiéter pour moi avant. » Donc ça me faisait bizarre. Bon si ma mère jusqu'à mes sept ans, après... Plus jamais, car Mihawk, j'arrivais pas à savoir ce qu'il pensait... « Méchant ! Je suis pas une gamine ! Espèce d'alcoolique ! Rustre ! »

Je gonflais mes joues et lui tira les siennes. J'étais déjà vexée d'être une débutante, alors si en plus il devait rajouter gamine par dessus, j'allais vraiment bouder. Au moins il me porta, c'était toujours ça de prit. Bon, ça avait surtout vexé Figaro pour le coup, qui rêvait de tuer Zoro en échange. Impossible de comprendre pourquoi le fauve réagissait ainsi, c'était bien la première fois, Mihawk il avait montrer les dents une fois et... C'était rapidement ravisé et n'avait plus jamais chercher quoique ce soit. Bon je lui avais expliqué aussi que si j'étais encore de se monde, c'était bien grâce à lui aussi, ça avait dû aider. Puis on se retrouve dans la cuisine après le fameux choix de gauche ou droite... Loupé.

« Oh tu oserai vraiment me laisser ? Tu es cruel... » Je fis mine d'être très triste, de toute façon s'il avait fait ça, c'est Mihawk qui l'aurait couper en rondelle. « Ah bah c'est pour t'être moquer de moi tout à l'heure ! Voilà, vengeance ! »

Mais j'avais dis quelque chose qui fallait pas pour qu'il tourne la tête ? J'avais rien dit d'étrange pourtant. En tout cas, à me traiter de gamine, j'allais pas l'aider si facilement ! Ce fut le félin qui perdit patience, et j'avais du faire un rappel à l'ordre. Quel plaisir de donner une claque sur l'arrière de la tête ! Le fauve fini par montrer le chemin au bretteur, s'il l'on pouvait dire ça vu qu'il s'était juste placer devant la bonne porte. D'ailleurs il afficha un air très satisfait d'avoir prouver que LUI connaissait le chemin. Je ne reconnaissais plus mon compagnon à poil !

Une fois déposée sur le lit, je savourai la douceur des draps et surtout la brise nocturne sur ma peau. J'avais si chaud, ça faisait un bien fou ! Je m'étais même tortiller de bonheur quelque seconde tant c'était agréable. Puis je le regarde et vit qu'il était... Si peu vêtu que la fois où je lui avais tout retirer pour chercher d'autre cicatrice. Mais là, c'était gênant. Une chance que sa blessure lui fasse de nouveau mal, enfin non pas une chance, mais ça m'évitait de penser à sa tenue. Quoique, quand je vis nos visages si proche... J'avais faillit avoir mon premier baiser ! Par accident de surcroit ! Vite la bouteille, c'était une amie précieuse là.

« Oh que si ! J'ai toutes les raisons de l'être ! » Et j'affichais un grand sourire avant d'être surpris par ses dires. Je m'y attendais vraiment pas... ça me faisait, vraiment bizarre. En même temps je n'avais pas l'habitude qu'on me dise ça... « Bien ! »

J'étais plutôt contente qu'il se laisse faire, et qu'il accepte que la bouteille passe après. Il était fou de faire confiance à une infirmière pompette. Figaro lui, eut à cœur de surveiller le bretteur pendant que je n'étais pas là, attendant surement le bon moment pour le dévorer. Mais en revenant, entre ma maladresse et l'agitation du félin, j'avais eut vite fait de tomber sur Zoro et l'écraser. Je voulais mourir... Comment pouvait-on être si nulle ? Tandis que je commençais à me redresser en m'excusant platement voilà que je me retrouve coller contre lui par ses bras, surprise j'ose même plus bouger avant de devenir rouge en sentant son baiser sur ma tête. Là, je ne savais plus où me mettre et j'osais même plus faire le moindre mouvement. Pas envie qu'il me voit toute rouge...

« Oui peut-être, je sais comme t'es robuste, mais tu avais déjà mal... Et moi j'arrange pas les choses désolé... Je suis censé te soigné, pas te faire plus de mal... Des heures de souffrance ?! »

J'écarquillais grands les yeux. Il comptait me faire quoi au juste ?! Je m'étais redresser avec mes bras et le regardai surprise avant de me mettre à la tâche. Retirant d'abord ses bandages observant un instant toutes ses blessures, ça me faisait mal d'en voir autant... Il prenait vraiment pas soin de lui. Je lâchais un soupire tout en appliquant l'onguent le plus soigneusement possible après avoir nettoyer les plaies, pour ensuite remettre des bandes propres sans trop serrer, espérant que ça allait mieux maintenant

« Mais bien sûr ! C'est pas ce que je vois d'écrits sur ton corps ! » Je gonflais mes joues en lui lançant un regard sévère. « Je pense bien qu'il est vital, mais je tien à te revoir en entier. Si tu tiens pas cette promesse je ne te le pardonnerai pas ! » Là vraiment je lui en voudrai énormément. « Alors n'en fais pas trop, sinon... Piqure ! Hihi. » Je fis un grand sourire qui signifiait que je n'hésiterai pas, ça m'amusait d'ailleurs comme menace. « Ah ah ! Oui plutôt ! A la tienne ! »

Je pris la bouteille et bu également une gorgée. J'avais été tellement concentré pour le soigné que j'avais décuvé tout ce que j'avais dans le corps je crois bien. Je m'installais à côté de lui pour être plus à l'aise, Figaro se rapprochant également sans monter sur le lit.

« En si peu de temps ? J'en doute ! Il me faudra du temps avant de te rattraper... »

Comment je pouvais espérer avoir son niveau d'absorption d'alcool ? Il comptait me faire boire jusqu'à ce que j'arrive à l'égaler ? Puis je regardai par la fenêtre ouverte, fermant un instant les yeux pour savourer l'air frais.

« Dire que tu reste ici durant deux longues années... ça va faire bizarre de partir. »

Étonnamment, je m'étais rapidement habitué à sa présence, la perspective de partir m'effrayait un peu, tout comme l'idée de ne plus le voir, c'était étrange.

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The girl next door [PV: Nana ♥]   Dim 10 Avr - 23:10

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Nana ♥

The Girl Next Door



Qu'est-ce que je fous déjà ? Je ne sais même plus... Ah si oui ! Ca me revient... Nous étions en train de boire... La découverte de la cave du bretteur avait été comme un miracle ! Et encore, je ne l'aurai pas su si je n'avais pas eu l'idée d'aller contre leur avis à toutes les deux et de m'aventurer hors de mon lit pour saluer la rouquine ! D'ailleurs cette dernière m'intrigue. Elle est étendue sur le sol, cherchant un peu de fraîcheur... Non mais sérieux, je désespère ! Comment tenir un pari avec cette jeune demoiselle quand je vois qu'avec même pas quelques bouteilles, elle est déjà dans cet état ?! Il faut que je remédie à ce problème ! Un bref sourire amusé se dessine sur mon visage... jusqu'à ce que j'entende ses paroles... Mais... tête de mule !

- Quoi ?! Mais on a rien bu ! C'est peut-être beaucoup pour toi, j'en conviens, mais ce n'est pas grand-chose quand on voit l'étendue de la cave. Bon, ne pas s'énerver... Ca allait être réellement compliqué à cette allure Parce que toi tu aurais été honnête peut-être ?! Même si j'avais perdu le pari et que je serai resté allongé une semaine, tu ne serais pas allée au bout de ton idée ?! Tu ne m'aurais pas attaché pour que j'y reste plus longtemps ?! Tu me le dis depuis tout à l'heure ! Même encore maintenant, je suis certain que tu en meures d'envie Non en fait là, ça s'appelle un dialogue de sourd, parce qu'elle a raison... mais j'ai raison aussi... sauf que personne ne l'admettra... Ni elle, ni moi. J'ai une fierté et un ego bien trop développé pour admettre que j'ai tort aussi facilement Et alors ? Tu as apprécié non malgré que ça soit ta première fois ?! Et j't'ai pas mis le couteau sous la gorge pour boire ! Tu pouvais très bien refuser... Alors l'excuse de la faiblesse d'une débutante, ça tombe un peu à l'eau. Je soupire doucement Ouais le quadruple ! C'est juste pour entraîner ton foie à l'éventualité d'une prochaine fois ! Et encore, si un jour, seconde fois fois, il y a

Parce qu'à ce rythme, il ne risquait pas d'y avoir une seconde fois... Là, elle riait... Je n'en avais pas envie ; C'est idiot mais autant s'éloigner de cette cave, j'aurai sûrement mieux fait de ne pas la rejoindre et de rester allongé dans mon putain de lit en attendant le prochain entraînement... M'enfin. Je secoue doucement la tête avant de lui tendre la main et de la relever brusquement... Et voilà, c'est reparti... sa main se balade sur ma cicatrice...

- Tu n'as qu'à dire ça à Mihawk. C'est pour ça qu'elle te fascine autant. Si c'était un autre bretteur qui me l'avait faite, elle ne te ferait pas le même effet N'est-ce pas la réalité ? J'étais, peut-être dur, mais j'avais raison non ? Puis je finis par la porter puisqu'elle ne semblait pas tenir très bien sur ses 2 jambes... Je lève les yeux au ciel sous sa remarque J'ai vraiment toute ton éducation à refaire... A commencer par m'faire confiance quand j'te dis que j'm'inquiète pour toi ! Je ne peux m'empêcher de sourire, amusé sous ses dires Ouais t'en es pas une... Et ce que tu fais là c'est pas une réaction de gamine peut-être ?

Je grogne légèrement quand elle me pince les joues... mais ça fait mal ça vilaine ! J'vais vraiment la laisser tomber et la laisser là en plan dans l'escalier jusqu'à ce que Mihawk la retrouve à ce rythme ! Mais comme toujours le gros chat montre des crocs dès que je suis trop proche de Nana... Quoi ? Pourquoi il agit comme ça hein ? Qu'est-ce que j'lui ai fait pour qu'il agisse ainsi ?! Depuis le début, j'ai l'impression qu'il veut me bouffer alors que je n'ai rien fait pour lui être hostile ! Mais malheureusement, ce n'était peut-être pas comme ça que j'aurai dû agir, puisque il me déteste le gros chat... mais j'lui rends plutôt bien ! Enfin je crois. Après avoir lutté contre le choix de la direction à prendre, forcément, j'me plante et j'me paume et... je finis dans la cuisine ! Jolie cuisine de Mihawk... Tu m'emmerdes !

- Si tu me continues à me chercher ouais, j'te laisse là et tu te débrouilles toute seule ! Bon, il y a fort peu de chances que j'le fasse réellement... d'une parce que le chat me suit de près et de deux, j'm'en voudrais de la laisser seule dans son état ! Sérieux, la prochaine fois, j'te ferais boire jusqu'à plus soif ! Là t'auras vraiment une raison de te venger... gamine !

Déclarais-je en lui tirant la langue... mais laissant apparaître un sourire en coin sur mes lèvres... Nous étions réellement deux gamins en ce moment... Puis voilà que Figaro fait de nouveau des siennes en grognant parce que Môssieur en a marre de marcher... ouais bon, j'y peux rien si les couloirs se ressemblent ! Du coup, on se prend à nouveau la tête mais Nana intervient et coupe court notre petite « chamaillerie » non sans oublier de nous coller une gifle derrière la tête... Nous boudons tous les deux... mais le chat finit par se poster devant la bonne porte en me narguant doucement... Saloperie de chat !

Une fois à l'intérieur de la chambre, je dépose Nana sur le lit et moi, bah, j'me désape aussi vu que je suis recouvert d'alcool... et un pantalon mouillé c'est franchement pas agréable... et une fois n'est pas coutume, j'me retrouve en boxer... Génial ! Je retourne m'asseoir sur le lit et c'est à ce moment précis qu'une vieille blessure choisie de me lancer et je serre doucement les dents... avant d'entendre la voix de Nana. Je me retourne pour la regarder et nos visages sont dangereusement proches... J'ai même l'impression qu'il y a comme une absence entre nous durant quelques minutes puis j'me recule doucement en la remerciant pour la bouteille ! Pfiou !

- Non t'as pas le droit... C'est mesquin ! Ouais bon, j'ai pas de véritables arguments à poser donc ma réponse est moyenne...

Puis je finis par lui adresser un sourire amusé quand elle semble surpris de mes propos... Eh eh ! C'est amusant mais je la laisse faire ; j'ai confiance en elle ! Je m'allonge doucement sur le lit et elle s'en va chercher son matériel et pendant ce temps, Figaro me surveille de près... Super, bonjour le chaperon ! Un gros chat de 2 mètres ! C'est cool ! Mais quand Nana revient, elle s'étale sur moi – à cause de Figaro – et elle finit contre mon torse, rouge de gène... elle s'excuse une nouvelle fois et quand elle essaie de se relever, je la serre contre moi en lui déposant un bisou sur le haut du crâne. J'lui demande d'arrêter de se rabaisser comme elle le fait... mais ça aussi, ça risque d'être compliqué

- Mais tu ne m'as pas fait mal voyons ! Arrête de te torturer pour rien Je lui colle une légère claque derrière le crâne Ouais des heures de souffrances et ça commence par des gifles derrière le crâne

Je lui lance un regard innocent quand elle se redresse, surprise, de mes propos... mais j'aime bien la taquiner, c'est tout. Elle se redresse pour ôter mes bandages et nettoyer mes plaies. Je ne sais pas ce qu'elle applique comme onguent sur mes blessures mais ça a pour effet de calmer ma douleur... ça fait du bien ! Mais voilà qu'elle me réprimande à nouveau... Je la regarde un instant, boudeur

- Ca ne compte pas, les blessures sont vieilles pour la plupart ! Par vieille, j'entends un mois ou deux... un peu plus mais pas énorme J'n'ai qu'une seule parole. La prochaine fois qu'on se reverra, j'serai toujours en un seul morceau Et comme pour confirmer mes dires, je lui tends mon petit doigt... c'est une promesse inviolable selon elle pas vrai ? Au moins, comme ça, elle pourra me croire T'es une infirmière sadique en fait ! Déclarais-je en faisant mine d'être outré alors que je ne l'étais absolument pas... C'était juste amusant A la tienne aussi... gamine !

J'me redresse doucement pour boire une gorgée – même le quart de la bouteille – avant de la lui donner en souriant. Nous sommes à présent proches et voilà que le gros chat aussi se rapproche... Sérieux ? Figaro dégage dehors ! Va faire le guet ! T'empiètes mon espace vital !

- Eh, j't'ai dit que j'allais apprendre à ton foie ce que c'est de boire ! Et crois-moi, tu parviendras à m'égaler sans t'en rendre compte

Lançais-je, amusé devant son air perplexe. Puis voilà qu'elle s'interroge encore... Je soupire doucement et sans crier gare, je glisse ma main derrière sa nuque et j'approche son visage du mien avant de capturer ses lèvres pour un tendre baiser. Je dirais même que le baiser était plutôt... doux comparé à la brute que je pouvais être... Le baiser dure quelques secondes... j'aime le goût de ses lèvres, elles ont un goût sucré avec une touche d'alcool... Délicieux. Je finis par rompre le baiser avant de sourire doucement devant son air... et j'me rallonge doucement

- Pourquoi tu te prends autant la tête hein ? Plutôt que de penser à ce que tu vas perdre, tu devrais profiter du moment présent non ? On a encore quelques temps avant que tu t'en ailles... Alors profitons un maximum ! Tu n'es pas d'accord ?


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The girl next door [PV: Nana ♥]   Mar 12 Avr - 20:22

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18036

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Dans... Le même lit ?!


Je n'étais pas prête d'oublier mon premier concours de boisson. Comment j'en étais arrivé là ? Ah oui, l'envie de le clouer au lit... C'était perdu d'avance et pourtant je m'étais laissé prendre. Quelle idiote, je lui en voulais beaucoup. Dire que j'avais vider la cave de mon Faucon avec son élève alors qu'il était là pour s'entrainer avec lui... J'osais même pas imaginer sa réaction lorsqu'il verrait ce qu'on a fait... Et encore moins ses réflexions, vu ce qu'il était déjà capable de dire lorsqu'il nous avait simplement surpris dans une situation gênante et accidentelle... Une chance qu'il n'entra pas dans la cave, j'aurai eu l'air maline sur le sol.

« Non mais je m'en fiche de la taille de la cave ! Si c'était une île entière de bouteille tu finira par faire un coma éthylique à t'entendre ! » Bah oui s'il buvait de manière proportionnelle à la quantité d'alcool disponible... « Non si tu avais perdu je ne l'aurai pas fait, déjà parce que tu aurais perdu et qu'en plus je sais que ça t'aurai couté de rester si longtemps allongé, mais oui j'avoue j'ai envie de le faire car je m'inquiète ! » C'est vrai non ? D'une il avait exprès choisit le pari parce qu'il était sûr de gagner, et moi j'étais inquiète, il avait trop de blessure, s'il apprenait pas à se ménager... Je me demandai comment Mihawk allait réussir à lui apprendre... « Si j'avais refusé je suis sûr que tu aurais fait des remarques désobligeante comme quoi je voulais pas me mouiller dans un parie d'alcool ! Vu comme tu me provoquais à accepter ! » Pas le couteau sous la gorge certes, mais j'avais pas envie de subir des remarques non plus ! Il était drôle lui. « Une seconde fois ? Avec le quadruple ? Là on sera mort juste pour avoir piquer encore plus de bouteille ! »

A croire qu'il voulait que le corsaire nous tue. Il avait vraiment pas peur, et je doutais fortement qu'il soit en mesure de survire à une grosse colère de Mihawk. Et puis au lieu de faire sa mauvaise tête, s'il tenait tant que ça à continuer à boire il pouvait le faire non ? Bon Figaro dormait, enfin il se réveillait sous le bruit de notre conversation, moi je me serai servit de lui comme coussin, comme ça il ne serait plus déçu !

« Si tu veux ! Je lui dirai de plus t'en faire. » Dis-je avec un air sérieux avant de détourner la tête à la suite de ses paroles. « Bon, ça va hein ! » Me voilà vexé, à bouder. Qu'est-ce qu'il en savait que si c'était un autre bretteur ça m'aurait rien fait ? Oui bon c'était vrai, c'était parce que c'était celle de mon Faucon mais quand même. « Comment ça toute une éducation ? » Je fronçais les sourcils. « Oui j'ai compris... Je le ferai désormais... » Même si ça me faisait bizarre, surtout qu'on se connaissait à peine ! « Tu sais quoi ? Chute ! »

Simplicité quand tu nous tiens... Non j'étais pas en manque d'argument, mais je m'étais faite moi même avoir avec ma propre réaction, je n'avais donc rien trouver de mieux que de lui dire de se taire gentiment après lui avoir tirer les joues. Ça m'avait fait sourire de l'entendre grogner, il voulait peut être concurrencé Figaro ? Déjà que celui-ci aimait pas Zoro et qui le regardait toujours avec mépris, près à bondir sur lui pour en faire son diner. Mine de rien l'animal avait plutôt rapidement décuvé alors qu'il s'était endormit le nez dans le tonneau ! En plus avec toute sa fourrure il devait mourir de chaud, moi déjà j'en pouvais plus, et c'était pas en étant contre la peau du bretteur que j'allais me rafraichir.

« Non je veux pas ! Me laisse pas ! » Je voulais pas savoir s'il était sérieux ou non, du coup je m'étais encore plus agrippé à lui, cachant ma tête dans son cou et mes bras se tenant l'un l'autre. « Mais c'est fourbe ça ! Il y a déjà plein de raison pour lesquelles je dois me venger ! Range cette langue avant que je la coupe vilain ! Et je suis pas une gamine ! Pas plus que toi ! »

J'avais ouvert grand les yeux de surprise que je plongeais dans les siens. Me faire boire, décidément il y tenait ! J'allais devoir m'entrainer pour être à la hauteur ! Rien que d'y penser j'avais la pression. Et puis à tirer la langue c'était qui le gamin hein ?! Le félin lui fait remarquer sa présence en grognant, bon surtout parce qu'il en avait marre qu'on trouve pas le bon chemin, alors que lui, bien qu'il ait bu, savait. Mais bon, j'ai ainsi pu leur en coller une sur le derrière du crâne. Pas de raison que ça soit toujours pour les mêmes. Malgré cela, Figaro montra quand même la bonne porte, mais ça c'était juste pour narguer Zoro.

Dans la chambre je quittai le poitrail du bretteur pour finir sur les draps, m'étendant complétement, en évitant de le regarder se déshabiller, il avait pas honte ? Est-ce que moi je... Je regardai soudain mon haut. Oui, bon, moi aussi je m'étais déshabillée devant lui, mais pas autant ! Puis m'inquiétant de le voir souffrir à cause d'une blessure je me rapproche et lorsqu'il tourne la tête... Nos deux visages sont pratiquement collé, le choc. Si je n'étais pas rouge je le serai devenue, et mon cœur s'était arrêté net. La bouteille m'avait sauver la vie.

« N'importe quoi, pas ma faute si tes blessures prouvent que j'ai raison. »

Il n'avait qu'à m'écouter et se reposer comme je lui avais dis ! Enfin je devais tout de même admettre que j'avais été bien contente de le voir débarquer dans la cave pour me rejoindre. Je fus surprise qu'il me fasse si facilement confiance pour m'occuper de nouveau de lui, chose qui fit plaisir à Figaro, car il avait pu le surveiller de près, n'attendant qu'un faux pas pour avoir l'excuse de le dévorer. Sauf que par sa faute, à autant remuer la queue, je m'étais écraser sur Zoro... J'ose même plus bouger, je voulais juste mourir, je devais le soigner et je me retrouver à lui infliger d'autres blessures presque ! Il ne me laissa cependant pas le temps de me redresser... Et je devenais encore plus rouge, finalement c'était possible. Je profitais alors de ce moment coller contre lui.

« Tu dis ça pour me rassurer, j'ai bien vu qu'une de tes blessures c'étaient réveillée ! » Pour confirmer mes dires en plus. « Ah non ! D'accord j'arrête ! Je veux pas savoir ce que serait la suite ! »

Masochiste c'était son truc pas le mien, alors j'avais pas envie qu'il me fasse mal, encore moins durant des heures ! Après sa serait quoi ? Une baffe ? Non merci, ça me ferait trop de la peine. Et puis c'était quoi se regard innocent ? Il parlait de me torturer ! Mais bon, je consentais quand même, malgré la menace à le soigner, j'avais eu un câlin après tout... C'était gênant rien que d'y penser. J'étais contente mon onguent avait l'air de marcher.

« Bien sûr que si ça compte ! Justement, ça veut dire que tu ne leur laisse même pas le temps de bien cicatrisé et de disparaître ! » Et toc ! Mauvais choix de parler des vieux bobos. Il devait surement se faire moins de nouvelle blessure qu'il s'ouvrait ses anciennes. « Tu as intérêt, sinon tu subira mon terrible gourou ! » Je lui fis un grand sourire amusé et prit son petit doigt dans le mien pour le serrer très fort. Pourtant plus tard il perdrait un œil... « Tu n'as pas idée ! » Fis-je avec un sourire sadique, ce que j'étais loin d'être, et puis pour une fois c'était lui qui jouait les outrés. « Tu vas voir ce qu'elle va te faire la gamine un jour ! »

Aller je me lançais dans la menace ! J'avais pas encore d'idée, mais il payera pour tous ses « gamine ». Je pris ensuite une gorgée à mon tour, bien plus petite que lui, mais bien que Figaro s'approcha de nous, je ne lui proposais pas la bouteille, d'une parce qu'on avait vu qu'il tenait mal, et deux parce qu'elle était trop petite pour trois.

« Tu tiens tant que ça à se que je t'égale ? Mais c'est pas avec juste une bouteille que je vais m'entrainer... Tu veux retourner à la cave en chercher une autre ? »

Je lui tirai la langue, vu comme ça avait été un périple pour trouver la chambre déjà... Puis en regardant la fenêtre, humant l'air du soir, cela me rappela que le bonheur de la vie ici avait une fin et qu'elle approchait à grand pas... Soudain je sens sa main sur ma nuque, je tourne la tête m'attendant à ce qu'une tape arrive, mais... J'avais oublier de fermer les yeux tant ce fut inattendu. J'étais devenue toute rouge, ce que j'avais imaginer tout à l'heure venait d'arriver. Mon cœur se mit à battre très fort, ses lèvres parfumés à l'alcool, si douce... J'aimais leur contact. Je reste ébahi par ce qui vient d'arriver et je reste quelque seconde figé, totalement perturbée. Figaro lui s'était mit à rugir énervé.

« Je... Euh... » Impossible de trouver mes mots ou faire le trie dans mes idées. « Mon premier baiser... » Soudain ça me revenait. « Tu... Mon premier baiser... Tu 'm'as pris mon premier baiser ! » Mon regard s'agrandit d'avantage sous cette réalité et d'un coup je tournais ma tête vers lui. « Voleur ! »

Je l'attrapais par les épaules, j'allais dire quelque chose, mais cela nous ramena à une certaine proximité, et me gêna, repensant à ce qui venait de se passer. Le rouge me prit de nouveau et je détournais vivement la tête avant de la cacher dans la fourrure du fauve qui s'était dangereusement rapproché du lit, puis dans mes mains .

« Tu... Ah ! Pourquoi ? Comment... »

Je secouais la tête toujours caché, j'osais plus me montrer. Je me laissais m'effondrer sur le lit, avant d'écarté les doigts pour le regarder une seconde avant de ma cacher de nouveau. Pourquoi se prendre la tête il avait dit hein ? Il en avait de bonne ! Pour le coup c'était sa faute ! Je devais penser quoi moi de ça ? Qu'il voulait juste profité du moment présent ? Je savais plus quoi pensé, j'y arrivais plus surtout. Pire : il m'aidait pas à pas penser à ce que j'allais perdre. Finalement j'avais peut-être juste rêver ? Hein ? Oui ça devait être ça, un rêve...

« Tu es fourbe ! » Je lui jetais une moue, laissant enfin mon visage à découvert, les joues encore rougit, Figaro lui jetais un regard meurtrier à Zoro. « Encore le temps hein ? … Tu crois qu'on peut encore profiter au maximum ? » Pas se prendre la tête il avait dit hein ? « Je vais essayer... »

Bon j'osais toujours pas le regarder, et j'avais attraper la bouteille pour boire encore un coup, j'en avais besoin. J'en profitais de m'être redresser pour caresser la tête de Figaro qui semblait grognons, puis je m'allongeais de nouveau en lui tendant la bouteille, quand d'un coup je percutais.

« Pour toi ça va être difficile, tu dois rester deux jours au lit ! »

Voilà, il me suffisait de me concentrer sur un autre sujet pour être moins gênée et oublier ce qui venait de se passer. Enfin, pas que j'avais envie d'oublier, mais si j'y pensais encore... Je serai encore troublée à ne pas savoir quoi penser, je me m'attendais tellement pas à un baiser aussi doux de sa part, ni même à un baiser tout court... Ce fut un vrai bonheur, mais j'avais pas le droit.

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The girl next door [PV: Nana ♥]   Sam 16 Avr - 23:02

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Nana ♥

The Girl Next Door



Eh bien ! Voilà que maintenant nous arrivions à nous prendre la tête pour des conneries ! Si ce n'est pas malheureux... Nous avions joué un petit moment... Dans le fond, peut-être avait-elle raison quand elle disait que j'avais truqué le pari ? Mais pourquoi j'aurai fait ça hein ? Si je savais d'avance que j'allais gagner, pourquoi lui ai-je dit que j'allais rester deux jours allongé ?! J'avais raison non ? Pourquoi j'me reposerais alors que je pourrais continuer mon entraînement seul ?

- Un coma éthylique ? Tu me sous-estimes grandement ! Je ne nie pas que je ne rate pas la moindre occasion pour boire... Faire la fête, un bar... quoique ce soit.... Mais je n'ai jamais été ivre... Je sais très bien quand je dois m'arrêter... J'suis pas idiot Bien qu'on pourrait le croire Avant de t'inquiéter pour les autres, tu devrais t'inquiéter pour toi ! J'ai pas besoin qu'on me prenne en pitié... J'ai toujours détesté ça Et il faut avouer aussi que mon ego avait un petit rôle à jouer dans l'histoire. Ses paroles... Un éclair de tristesse traverse mon regard... Alors elle me voyait ainsi... C'est vraiment comme ça que tu me vois ? Comme un connard qui ne saurait pas comprendre que c'était la première fois que tu buvais et qui n'aurait pas pu comprendre que tu voulais y aller doucement ? Toutes mes provocations... Je ne les ai dites que dans l'unique but de te taquiner... pas de te forcer à boire... Mais soit, crois ce que tu veux Ouais j'étais vexé... M'enfin, passons à autre chose puisque la conversation ne mènera nul part... Si seconde fois, il y a... T'en fais pas, je boirais tout seul s'il le faut dans le pire des cas

Bon et si nous changions carrément de sujet ? A ce rythme, je sens qu'on allait se faire la tête tout le reste de la soirée et ça serait vraiment stupide... Surtout que je n'avais pas spécialement cherché à la coincer avec ce pari... Elle avait le droit de refuser... M'enfin. Je l'observe un instant tenter de se rafraîchir sur le sol... Elle n'avait toujours pas bougé depuis 5 bonnes minutes au moins... Il était peut-être temps de retrouver nos chambres non ? Au moins pour le moment... Je lui tends la main et quand elle l'accepte, je la tire brusquement vers moi et elle se retrouve collée serrée contre mon torse... Et voilà qu'elle se met à tripoter ma cicatrice... encore... Sérieux, elle a vraiment un truc bizarre avec Mihawk !

- Parce que tu crois qu'il va t'écouter ? S'il m'entraîne et qu'il ne me frappe pas... Ce n'est pas réellement un entraînement... Puis deux sabreurs ensembles... Forcément, ça ne peut que faire des dégâts ! Surtout quand on voit la puissance de Mihawk face à la mienne... J'm'estimais chanceux qu'il ait accepté de m'entraîner... J'me demande ce que j'aurai fait 2 ans sur cette île... Perona m'aurait utilisé comme cobaye pour ses peluches... Un horrible frisson me traverse le corps... Ouais j'préfère largement les entraînements de Mihawk ! Définitivement Alors j'ai visé juste... Si cela avait été un autre bretteur, la cicatrice n'aurait été qu'une simple blessure comme les autres... Mais comme c'est Mihawk, ça devient comme un trophée de guerre... Pour moi, elle symbolise surtout à quel point je suis faible... Je dois devenir plus fort si un jour, j'aspire à le vaincre... Cette cicatrice est là pour me rappeler cette promesse que j'ai faite à mon Capitaine et j'm'y tiendrais... Quoiqu'il arrive Ouais toute une éducation à refaire. Tu t'inquiètes pour les autres mais l'inverse ne semble pas te plaire. La preuve, j'te dis que j'm'inquiète pour toi, tu ne me crois même pas ! J'admets, j'suis pas le mieux placé pour te faire la morale mais... crois-moi quand j'te dis que j'm'inquiète pour toi Nana... C'n'était pas un reproche ou quoi que ce soit... C'était simplement la vérité... Mais je ne peux m'empêcher de sourire doucement quand elle le comprend enfin et qu'elle accepte de me faire confiance Merci bien C'est dur de faire entendre raison à une gamine... Ah ah... Je la regarde un instant... avant de doucement pouffer de rire. Je ne pouvais rien voir de plus amusant ! Mais je ne rajoute rien... Bien trop content d'avoir eu une petite victoire sur la demoiselle

Bon, maintenant, faut retourner dans nos chambres ! Pas de soucis... Mais... Elles sont où, nos chambres ?! C'est vrai quoi ! Puis il me tire les joues la vilaine ! Je grogne légèrement pour la forme et ça la fait rire... Tsch. Mais voilà qu'une légère petite menace de rien du tout, la fait paniquer et elle s'accroche un peu plus à mon cou et sentir son souffle sur ma nuque... me procure un délicieux frisson...

- J'vais pas te laisser là va ! J'risquerais de m'ennuyer sans toi en plus ! C'est vrai quoi ! J'avais pas spécialement envie de parler avec Perona... En plus, elle ne parle pas... elle crie et ça me casse les oreilles ! Je la regarde, légèrement surpris Des tas de raisons ?! Lesquelles ?! Ah si tu l'es plus que moi, j'en suis certain...

Déclarais-je pour la taquiner. Quoi ? Ce n'est pas méchant ce que je dis... Puis après m'être retrouvé face à un dilemme, je prends la mauvaise route... encore et on se retrouve dans la cuisine... Sans commentaires. Je prends une bouteille qui semblait me crier « Prends-moi » et je la donne à Nana, qu'elle la conserve jusqu'à ce que nous soyons arrivés ! Mais c'était sans compter sur Figaro qui me signale son mécontentement en grognant... Je le titille un peu et... Nana nous colle une claque derrière le crâne ! Maieuh ! Figaro finit par ouvrir le chemin et se plante devant la bonne porte... Avec un sourire sur la gueule... Connard de chat !

Une fois à l'intérieur, je dépose Nana sur le lit et je vais à la fenêtre observer l'extérieur quelques minutes avant de me déshabiller parce que même mon pantalon est trempé d'alcool ! Je retourne m'asseoir sur le lit et voilà qu'une blessure décide de me lancer au même moment... Je grimace de douleur... Nana s'en aperçoit et lorsqu'elle me parle, je me tourne vers elle mais nos lèvres sont très proches... Heureusement que la bouteille d'alcool nous sauve la mise sinon, nous aurions eu l'air fin tiens !

- Ouais bon, j'ai compris. Pas la peine d'en rajouter !

Ah fierté quand tu nous tiens. M'enfin. Je décide de lui faire pleinement confiance pour la suite et sa surprise m'amuse... Pendant qu'elle cherche son matériel, Figaro me surveille... mais à force de remuer frénétiquement la queue, il fait tomber Nana et elle s'étale sur moi. Bah Bravo Figaro hein ! Vilain chat ! Elle s'excuse encore et pour toute réponse je la serre contre moi en la gratifiant d'un baiser sur le haut de son crâne

- Mais ce n'est pas de ta faute ! Pour ça, engueule ton chaton là ! C'est lui qui t'as fait chuter sur moi à force de remuer la queue ! Si j'ai mal, c'est de sa faute et non de la tienne, compris ?! Ca allait bien finir par rentrer dans son crâne non ? Sage décision ! Je ne ferais rien dans ce cas

Masochiste ?! Mais je ne le suis pas ! Ou peut-être très légèrement alors.. Vraiment léger. Mais mon regard innocent semble la surprendre et ça m'amuse... Ouais j'sais un rien m'amuse. Mais finalement, j'ai quand même le droit au traitement du médecin et elle me masse mes blessures avec un onguent... ça me fait un bien fou ! Je me renfrogne légèrement quand elle me gronde...

- Oui bon ça va hein ! J'essaierais de faire attention lors des prochains entraînements ! Ca te va comme ça ? Et maintenant, c'est moi qui faisait la promesse du petit doigt ! Les rôles s'échangent, c'est dingue T'en fais pas. J'tiens pas à être maudit sur 15 générations Lançais-je amusé tout en serrant doucement son petit doigt avec le mien Ouais non mais j'tiens même pas à le savoir en fait Infirmière et sadique... Ca ne va pas bien ensemble ! Oh ? Et tu me feras quoi si je continue à t'appeler gamine ?

J'étais curieux de voir ça ! Bon quand je serais en meilleure forme peut-être parce que là, c'était assez limite... Et nous finissons par attaquer la bouteille que j'avais prise. Figaro semble en vouloir aussi mais il peut toujours rêver... C'est la notre !

- Tu prendras le temps qu'il faudra mais j'suis certain qu'un jour tu réussiras à me rattraper ! Je lui tire doucement la langue sous sa remarque Non ça ira, ça sera suffisant pour ce soir

Et puis quoi encore hein ?! J'suis bien allongé sur ce lit... Même si ce gros chat est trop proche à mon goût ! Sérieux, il ne peut pas dormir dehors ?! Puis voilà que Nana se perd à nous dans ses idées noires et ça m'énerve... Du coup, pour chasser ses idées, je plaque ma main sur sa nuque et je l'attire vers moi... avant de déposer mes lèvres sur les siennes. Juste un tendre baiser. Puis sa réaction est sans appel... Je suis un voleur !

- Quoi voleur ?! C'était un simple baiser innocent ! Tu ne vas pas me dire que tu as détesté ?

Bon, honnêtement, j'm'attendais à ce qu'elle me dise qu'elle avait détesté... Pour je ne sais quelle raison. Mais était-ce la vérité ou simplement la peur qui la faisait parler ? J'voulais pas la choquer, ça partait d'un bon sentiment à la base ce petit bisou ! Mais finalement, on dirait que j'me suis trompé...

- Fourbe ? Je voulais juste que t'arrêtes d'avoir des idées noires ! J'pensais pas à mal... Loin de là même ! Puis si je l'avais embrassé ce n'était pas par jeu... Bien sûr ! Pourquoi ne pourrait-on pas profiter hein ?! J'suis sûr que Mihawk doit encore avoir des cachettes secrètes dans son château ! Enfin, hormis une cave bien sûr...

On va arrêter de boire pour ce soir hein ! Sinon, je ne sais pas où ça va nous mener... Je l'observe se redresser un instant... Le temps de boire un peu et d'essayer de calmer le fauve... Il est jaloux ou quoi ?! Déjà qu'il m'a tué à rugir comme un con tout à l'heure ! Puis je réalise ce qu'elle me dit... Ah oui effectivement...

- Pas grave, je me reposerais durant 2 jours... ça me permettra de reprendre des forces

Mais il faut croire que le répit est de courte durée. Sans savoir réellement que c'était mon haki de l'observation qui me « prévenait », j'ai juste le temps d'attraper Wado, mon sabre blanc, et de bloquer la patte de Figaro qui s'apprêtait à me lacérer d'une traite

- Ouh ! Pas passé loin celle-là ! Mais j'te prierais d'éviter de faire ce genre de choses quand Nana est aussi proche ! T'aurais pu la trancher aussi crétin de chat !

Lançais-je en repoussant sa patte et j'me lève du lit histoire de m'éloigner un peu mais je reste fixé sur le gros chat... Je sais qu'il veut me bouffer mais pas quand Nana est aussi proche ! J'l'aurais tranché s'il l'avait blessé... On se toise quelques instants... Et dire que je venais de lui promettre que je resterais allongé... C'est raté... Mais là, j'avais une bonne raison !


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The girl next door [PV: Nana ♥]   Dim 24 Avr - 12:21

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18036

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Dans... Le même lit ?!


Je savais que j'étais un peu dure avec lui, même s'il savait d'avance qu'il gagnerait le parie, il s'était peut-être sentit obligé d'admettre quand même deux jours de repos pour me faire plaisir, mais j'aurai vraiment voulu qu'il reste allongé une semaine entière pour vraiment récupérer totalement, deux jours cela me semblait bien trop court. J'avais vraiment peur pour son état de santé, et j'allais bientôt partir, je ne pourrai plus le surveiller alors...

« Bah j'espère bien que tu sais t'arrêter quand il faut ! Ça m'inquiéterai sinon, je crains déjà pour ta vie car tu pousse les limites trop loin, alors si en plus je dois craindre pour ta consommation d'alcool j'en ai pas fini ! » Pourquoi m'inquiétais-je autant ? Parce que je voulais que Mihawk est enfin un adversaire ou bien … « Je ne te prends pas en pitié espèce d'idiot, j'ai peur ! » C'était si difficile à comprendre que je m'inquiétais réellement de son état de santé ?! « Hein ? Qu'est-ce que … Non ! » D'un coup une vive douleur a la poitrine, son regard triste, ses mots, j'avais l'impression que quelque chose allait exploser à l'intérieur de moi. « Pardon. »

Je mis mes bras sur mon visage, cachant ainsi mes yeux. Pourtant je me sentais si mal ? J'arrivais même pas à répondre à ce qu'il dit ensuite, la douleur m'en empêchait. Une douleur nouvelle et inconnue que je comprenais pas, d'où elle venait ? Et pourquoi d'un coup ? J'avais aucune blessure pourtant... Je restais alors comme ça, allongé sur le sol frai de la cave, essayant de comprendre, je prends sa main un peu gêné avec ce qui s'était passé juste avant mais à me retrouver coller contre lui, c'était encore bien plus gênant, et toucher sa cicatrice me fit rapidement oublier la triste conversation d'avant. Tant mieux d'ailleurs, je ne supporterai pas de me disputer avec lui, j'en avais vraiment pas envie.

« Oui bon ça va hein, j'y ai pas réfléchis figure toi sur le coup... Mais il pourrait au moins attendre que tu sois rétablit entièrement avant de te faire reprendre. » Oui, ça déjà c'était plus possible, lui faire comprendre qu'il fallait prendre soin de son corps et de sa vie, savoir ne pas brusquer ses limites pour pouvoir se relever pour un prochain combat. « Chut ! C'est pas vrai... » Si un peu, mais je voulais pas l'admettre, après tout j'avais bien admirer ses autres cicatrices non ? Celle à ses chevilles. Je trouvais que sa cicatrice signifiait beaucoup tant elle était parfaite, il pouvait en être fière, je ne savais pas lui comment il la voyait en revanche. Je posais ma tête contre son torse, interdite un instant en pensant à ce qu'il venait de me dire. « C'est vrai que toi aussi tu crois pas beaucoup quand je te dis que je m'inquiète... » Il avait cru que c'était de la pitié. « Mais c'est juste que … Je … Je n'ai que Mihawk alors … Et que même lui m'a laissé. »

Donc si la seule personne que j'avais je n'avais pas l'impression qu'il s'inquiétait pour moi, comment le pourrai-je avec quelqu'un que je venais juste de rencontrer et qui en plus voulait le battre ? J'avais toujours souffert du fait que mon Faucon m'avait laissé sur une île loin derrière lui. Mais sa façon de me le dire m'avait convaincue, tout se remuait en moi, c'était étrange, je me sentais perdue, et je décide alors de lui faire confiance, même si ça me faisait peur dans un sens. Puis je me demande si je devrais pas regretter mon choix lorsque je le vois pouffer de rire. Je lui jetais alors un regard vexée, ça va hein ! Le méchant !

Puis nous sortîmes de la cave pour retrouver nos chambres, et j'avais oublier que Zoro et l'orientation ça faisait au minimum deux ! Je lui dire les joues mais en échange j'ai le droit à une menace qui me fait paniqué, et je me cache dans son cou en le serrant un peu plus, tel un koala sur son eucalyptus, pour être sûr qu'il ne puisse pas le laisser. J'avais bien trop peur de ça.

« C'est vrai ? Tu laisse pas ? » J'avais pas bouger, des fois qu'il tente une feinte et me dépose sur le sol, j'en avais tellement peur que je devais paranoïaque sans de réel raison. Mais une fois avec Mihawk m'avait suffit pour une vie entière. « Déjà parce que j'ai bu, et que j'avais pas prévu d'avoir si chaud ! Parce que tu écoute pas ce qu'on te dit, et que tu refuse d'admettre quand tu as tord ! »

Et je lui fis un grand sourire. C'était vrai non ? Et puis j'avais définitivement pas plus gamine que lui ! Mais je me voyais pas trouver quelqu'un pour trancher la question, qui de Mihawk ou de Perhona pourrait le faire de toute façon ? Puis voilà qu'on se retrouva quand même retrouver dans la cuisine... Totalement à l'opposé ! Mais bon, à croire que c'était presque fait exprès pour récupérer une bouteille au passage... Sacré Zoro ! Mais Figaro lui, fait bien comprendre qu'il commence à en avoir marre, et je suis obligé de calmer les deux. Dingue comme ils s'aiment pas ! Alors pour montrer sa supériorité, le félin montre la bonne chambre, sourire narquois aux babines. Irrécupérable celui-là...

Zoro me dépose alors dans le lit, et reste dans la chambre, j'en suis toute troublé, encore plus quand il retire ses vêtements ! Au moins mes draps ne seraient pas humides, tout compte fait c'était plutôt gentil, mais gênant. Je fini par oser le regarder lorsque je vois qu'une douleur le lance, et je me rapproche de lui, un peu trop... Car quand il se retourne, nos lèvres se frôlent et je manque de me figer en statue pour le reste de mes jours. La bouteille m'aura sauver la vie ! Alors que tout à l'heure ses sœurs me firent plutôt l'effet inverse.

Cette fois-ci à moi la victoire ! Merci ses blessures ! Finalement, tant mieux qu'il soit blessé, bon c'était pas ce que je voulais, mais pour le coup, ça m'avait bien aidé. D'ailleurs il m'avait surprit à me faire si facilement confiance pour que je m'occupe de lui, et prenant à cœur celle-ci, je me dirigeais vers mes affaires, pour revenir. Sauf que Figaro n'avait qu'une envie, en profiter pour le dévorer et n'avait pas remarquer mon retour, sa queue agité me fit tomber sur Zoro, je me sens mal, et il me rassure en me prenant dans ses bras et … En m'embrassant la tête. Je suis toute embarrassée... Et puis comme ça collé... Je pouvais entendre son cœur battre, c'était apaisant... Le mien semblait faire un bruit terrible dans ma poitrine, à croire qu'ils allaient entré en résonance.

« Mais quand même, j'aurai dû plus faire attention... C'est mon compagnon quand même, j'aurai être plus attentive... » Et faire attention à sa queue, mais je n'avais vu que Zoro et les soins que je devais lui apporter... « Oui j'ai trop peur de ce que tu peux avoir en tête pour me faire souffrir ! »

On ne savait jamais ! Mieux valait être prudent ! Déjà les tapes derrière la tête c'était assez. Et puis son regard innocent, non mais vraiment ?! C'était mignon quand même... Je me met alors, sous le regard méfiant de Figaro, à appliquer le soin sur les blessures de Zoro, changeant ses bandages par la même occasion, certaine blessures me faisaient mal à voir, et lui se comportait comme si de rien n'était.

« Tu as intérêt ! Sinon vraiment je t'attache pour être sûr qu'elles cicatrisent correctement ! » C'était certes une solution radicale, mais s'il refusait d'écouter, elle serait terriblement efficace. Et puis j'étais sûre d'avoir l'aide de la princesse fantôme pour cela. « Que quinze ans seulement tu pense ? » Je fis un sourire machiavélique en lui prenant son petit doigt. « Sage décision. » C'était à son tour d'en avoir une, c'était pas l'inverse il y a peu de temps ? « Tu te souviens de mon amie l'aiguille ? »

Je le regardais avec un grand sourire menaçant. Je suis sûre que j'arriverai à faire preuve d'imagination, au pire je demanderai conseil à Perhona, elle devait déborder d'idée ! Lui demanderai une liste à l'occasion. On attaque ensuite la bouteille, et le félin se rapprocha de nous, mais aucune chance qu'on partage, elle était bien trop petite pour lui.

« Tu seras mort avant que j'y arrive oui ! » On sera tous les deux des vieillards et on aura plus l'âge ni la santé pour tenir aussi bien l'alcool que lui maintenant. « De toute façon, elle est trop loin. »

Je lui souris avant de tirer la langue également. On risquerait de tourner durant des heures avant de la retrouver. D'ailleurs Figaro n'avait pas l'air de retenter le chemin vu son regard. Puis je me met à me poser des questions, et soudain Zoro fait quelque chose d'inattendue, il me prend la nuque et … M'embrasse ! Je pouvais sentir le contact de ses lèvres, et mon cœur s'était emballé. Bien qu'il fut trop court, le rugissement du fauve me ramena à la réalité, rouge, les yeux tous ronds, totalement perdue parce qui venait d'arriver. Mon premier baiser ! Je venais d'avoir mon premier baiser !

« Un simple baiser innocent ?! Parce que c'est juste un simple baiser innocent ?! » Il en faisait si facilement des baiser comme ça ? J'osais pas savoir s'il essayait avec Mihawk... « Non bien sûr c'était même... » Je me stoppais net en m'écoutant, encore plus rouge, j'allais pas lui avouer qu'il était trop court non plus ! « Ce que tu me fais pas dire ! »

J'étais totalement paniqué, j'avais chaud, j'étais toute rouge, et je ne savais plus où me mettre, il se rendait pas compte de l'effet que ça avait eut sur moi. D'ailleurs pourquoi je réagissais comme ça moi ? Parce que c'était mon tout premier ? On avait qu'une seule fois un premier baiser...

« Je sais mais... Mais... » Mais voilà quoi ! Les idées se bousculaient dans ma tête. Pourquoi avoir fait ça ? Il aurait pu trouver un autre moyen non ? Je regrettais pas mais, ça m'avait surprise... « Oh oui ! On fouillera tous les recoins pour découvrir ses petits secrets ! »

Dis-je avec un grand sourire enfantin, toute excité à l'idée de partir à l'exploration de la demeure de Mihawk et de découvrir des choses que nul ne connait ! Je pris encore quelque gorgée, ma tête ne tournait plus autant qu'avant, toutes ses émotions avaient fait évacuées l'alcool de mon sang je crois bien. Et je câlinais Figaro qui semblait mécontent.

« Je resterai à tes côtés pour te tenir compagnie... ça va te faire du bien de reprendre des forces ! »

Je lui souris, avant de m'allonger en lui tendant la bouteille, sauf que d'un coup, le prédateur se jeta sur Zoro, visiblement très en colère, je ne l'avais jamais vu ainsi. Enfin si, sa nature première était de tuer tout ce qui était vivant, il avait le meurtre dans le sang, mais jamais les personnes avec qui j'étais, alors pourquoi là d'un coup ?! Je m'étais redressée d'un coup,

« FIGARO ! Mais qu'est-ce qui te prends ?! Ça va pas ou quoi ?! On touche pas Zoro ! Tu es dangereux, tu vois bien qu'il est blessé ?! Je t'interdis de le toucher ! »

Mais il était très en colère, je le voyais à son regard noir, et la pression qu'il mettait dans sa patte pour faire plier Zoro. Je me mis alors à pousser Figaro pour le faire reculer, c'était dure, il n'obéissait même plus.

« FIGARO VA T-EN ! »

J'avais les larmes aux yeux, blessée de voir mon ami réagir ainsi. Mais au moins il avait comprit, il se calma d'un coup, et me regarda un moment avant de partir à pas lent, la tête basse vers la porte. J'avais mal au cœur de l'avoir gronder, mais je ne pouvais pas courir le risque qu'il tue Zoro ou que Zoro le tue... Ce qui était plus probable, même s'il en sortirait avec de grosses blessures. Je me retournais ensuite vers mon bretteur.

« Ça va ? Tu n'as rien ? Tes blessures ? Rien ne s'est ouvert ? Je suis vraiment désolé... Je ne sais pas ce qu'il lui a prit... Peut-être l'alcool de tout à l'heure ? Ça ne lui ressemble pas d'agir comme ça avec des gens que j'apprécie... »

Vraiment je me sentais soudain pas bien, Figaro n'était pas comme ça d'habitude, je me sens mal vis à vis de Zoro, il devait rester allongé et se reposer durant deux jours complets, ça commençait mal. Devais-je tenir éloigné Figaro de lui ?

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The girl next door [PV: Nana ♥]   Mer 27 Avr - 21:57

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Nana ♥

The Girl Next Door



Ah cette fameuse cave... Je crois que nous en allons en vivre des choses tous ensembles ! Ici c'est le paradis des alcooliques en manque de compagnie ! Et il se trouve que nous sommes deux das ce cas... Nana et moi... ouais, deux alcooliques cachés... Enfin surtout moi puisque la demoiselle aux cheveux rouges n'a encore jamais touché une bouteille de sa vie ! Tout du moins pas autant que moi... Le pari que j'avais lancé pouvait paraître truqué... mais il n'en est rien... J'sais que j'suis un type borné et que, lorsque je n'ai pas envie d'admettre ma défaite, je ne le ferais pas mais là... J'avais peut-être choisi l'option de facilité pour une fois... Le mauvais choix en somme.... Je secoue doucement la tête

- Tu peux m'expliquer pourquoi tu crains pour ma vie ? J'crois pas avoir fait quelque chose qui mérite qu'on s'inquiète pour moi... De plus, j't'ai déjà dit que j'avais fait une promesse à Mihawk... Devenir plus fort et le vaincre ! J'risque pas d'y passer avant d'avoir atteint cet objectif ! J'passerais pour quoi moi après ?! Bah c'est vrai non ? J'passerais pour un boulet doublé d'un faible si je ne parvenais pas à remplir mes objectifs ! Bon, là pendant deux ans j'allais pas pouvoir le faire puisque les choses ont légèrement changé. Mihawk est passé d'ennemi à maître en même pas une soirée ! 2 ans à m'entraîner sous sa houlette ! Ouais, si j'apprends du meilleur ça peut le faire Tu n'as rien à craindre ! J'suis un grand garçon, j'peux me gérer tout seul Mais, je finis par mal prendre sa façon de voir les choses... Nous avons dû mal à nous comprendre j'ai l'impression... Pas un pour racheter l'autre T'as pas besoin de t'excuser...

Bon, j'avoue que j'étais un peu dur sur le coup mais... j'ai assez mal pris sa réflexion sur le fait que j'aurai mal pris son refus de participer au pari. Suis-je donc si cruel ? Apparemment... C'est blessant quelque part mais bon, je ne vais pas me laisser abattre pour si peu ! Surtout qu'il faut qu'on retourne dans nos chambres avant que Mihawk ne découvre ce qu'on a fait... Étant absent pour quelques jours ça peut le faire... Mais, j'allais devoir assumer seul le résultat de nos conneries... et ça, j'le sentais mal... surtout pendant les entraînements. Je lui tends la main pour l'aider à se relever et dès qu'elle la serre, je la relève brusquement et la plaque contre mon torse... Elle tripote une nouvelle fois ma cicatrice et je ne peux m'empêcher de la remettre à sa place en lui demandant d'arrêter... Si cela n'avait pas été une cicatrice de Mihawk, elle n'agirait pas ainsi... m'enfin...

- Je n'ai, franchement, pas le temps d'attendre... C'est un luxe que je ne peux pas m'offrir ! Si je ne suis pas plus fort d'ici deux ans, il me sera impossible de rejoindre mes nakamas Non pas que je ne pourrais pas – quoique avec mon orientation... - mais simplement parce que je ne serai plus digne d'être un des leurs. C'est peut-être idiot, mais c'est ce que je crois Ca veut tout dire ça... J'avais compris qu'elle vouait une profonde admiration à Mihawk mais à ce point... Puis voilà qu'elle pose sa tête contre mon torse... Ce n'est pas que je ne veuille pas te croire... C'est juste que je ne vois pas trop l'intérêt d'être inquiet... Mais... Merci, de t'inquiéter pour moi... Je secoue légèrement la tête Et alors ? Ce n'est pas parce qu'il t'a laissé une fois qu'il le fera encore ou que quelqu'un d'autre le fera. On se fait au moins confiance à présent non ?

Après tout ce que nous avions vécu, nous avions au moins ça en commun pas vrai ? Et je finis par la traiter de gamine, comme je m'amuse à le faire depuis que nous nous sommes rencontrés ! Mon dernier argument semble la rendre perplexe et surtout sans voix ! Eh ouais, chacun son tour... Je ne peux m'empêcher de pouffer de rire et je souris, amusé en voyant son air vexé... Ah la la ! Nous sortons enfin de la cave ! Mais... Je ne sais pas quel chemin prendre... Gauche ou droite ?! Droite ! Perdu... Comme à chaque fois... Et puis pourquoi elle me tire les joues la vilaine ?! Qu'est-ce que j'ai fait pour avoir un tirage de joues hein ?! Vilaine !! Je la menace de l'abandonner là si elle continue mais sa seule réaction est de agripper à mon cou tel un koala...

- Bien évidemment que j'te laisse pas là ! Je plaisantais Plus ou moins... Ah ah ! Mais comme si j'allais l'abandonner à son triste sort dans son état hein ?! J'suis pas encore salop non plus Hein ? Tu me parlais ? Lançais-je amusé avant de rire doucement devant son air... Tu as tort sur un point ! J'peux pas admettre que j'ai tort puisque j'ai toujours raison ah ah !

Lançais-je en lui tirant la langue. Avant d'atterrir dans la chambre ! Remplie de couteaux... de casseroles... Spéciale comme chambre ! On dirait plutôt une cuisine... je soupire doucement tout en prenant une dernière bouteille et je repars en chasse des chambres ! Sauf que Figaro râle comme toujours et que j'le défie gentiment... Et BAM ! Une claque derrière la tête made in Nana ! Maieuh ! Et le gros chat se plante devant la bonne pièce... J'le dévisage un instant... Il semble sourire fièrement en plus ! Kisama...

Une fois dans la chambre, je dépose Nana sur le lit et je file à la fenêtre observer un instant l'extérieur du château... et je retire mon pantalon puisqu'il est trempé d'alcool lui aussi ! C'est bien ma veine... Je m'assois sur le rebord du lit et une ancienne blessure se réveille... Génial ! C'était le moment de se réveiller tiens ! Sale gosse... Nana s'aperçoit de mon mal-être et vers elle lorsqu'elle me parle... sauf que nos lèvres sont très proches... Trop proches peut-être mais ni l'un ni l'autre ne pensons à reculer... avant que la bouteille ne soit le signe salvateur de cet étrange mais agréable moment ! Pour compenser, je m'allonge sur le lit et je lui avoue lui faire entièrement confiance pour soigner mes blessures ! Elle semble surprise, mais heureuse, et part chercher ce qu'il faut pour me soigner. Mais quand elle revient, son gros chat remue la queue un peu trop fort et elle tombe sur moi... Abruti de chat ! Elle s'excuse mais pour toute réponse, je la serre contre moi et je dépose un baiser sur le sommet de son crâne

- Et alors ? C'est lui qui joue les jaloux depuis tout à l'heure et les rabats-joie ! J'vois pas pourquoi il est comme ça alors que tu ne fais rien d'autre que ton rôle d'infirmière... Ce n'est pas à toi de t'en vouloir Je lui caresse doucement les cheveux Ah ah alors sois sage

Nous restons quelques instants comme ça avant qu'elle ne se relève et applique un onguent sur mes plaies... C'est apaisant ! Puis elle refait tous mes bandages une fois fini... Une parfaite infirmière en somme

- Ah revoilà mon infirmière perverse ! Quand je te dis que tu dois avoir quelque chose avec les gens attachés... C'est étrange cette passion quand même ! Lançais-je amusé. De toute manière, il allait bien falloir que j'me repose à un moment donné... Je n'avais pas trop le choix... Parce que c'est pas suffisant 15 générations selon toi ?! J'avais même pas encore crée la première ! Et la 15è génération de ma progéniture n'est pas prête d'arriver... Bon en même temps, je n'avais que 19 ans... J'avais encore le temps d'y penser. J'entoure mon p'tit doigt autour du sien pour sceller la promesse... avant de perdre mon sourire Ouais... C'est ton amie que j'ai pas spécialement envie de rencontrer...

Aime pas les piqûres... Puis je lui balance qu'un jour, elle finira bien par me rattraper niveau alcool ! Mais elle semble perplexe... et pourquoi ça serait impossible hein ?

- Oh de suite ! Qu'est-ce que tu en sais d'abord ?! Bon, j'aurai l'air malin si elle devient meilleure que moi question descente... Déjà qu'avec Nami, c'est compliqué alors 2 filles... Non, mon ego en prendrait un coup ! Ouais... On la retrouvera bien un jour !

Le silence tombe pendant quelques minutes... C'est un peu pesant et Nana semble se perde dans ses pensées... des idées noires ? Ca ne me plaît pas alors, pour attirer son attention, je fais une chose pour le moins inhabituelle ! Je la saisis par la nuque... et je l'embrasse. Mais quand nos lèvres se séparent, j'me fais engueuler comme si j'avais fait la plus grosse connerie de toute ma vie ! Maieuh...

- Excuse-moi d'avoir voulu t'empêcher de te replonger dans des idées noires ! T'avais l'air complètement ailleurs... J'voulais juste que tu reviennes sur terre Est-ce mal de vouloir la protéger ? J'pense pas non... C'était même... ? Bah quoi ? Comment j'peux deviner si elle ne le dit pas ? Bah justement ! Tu ne l'as pas dit...

Crache le morceau ou j'te torture ! Ou pas... j'peux pas bouger c'est vrai... Bon apparemment, j'allais avoir besoin d'un décodeur pour la comprendre ! Elle est surprise... J'admets que je suis, peut-être, allé un peu loin... mais je ne le regrette absolument pas, puis nous parlons des recoins que nous pourrions découvrir dans ce sombre château...

- Tu t'y vois déjà n'est-ce pas ? A fouiller partout ?

Lançais-je amusé. Et nous partageons la dernière bouteille de la soirée... Nana continue de câliner son fauve... C'est étrange de voir à quel point une lueur dangereuse brille dans son regard... Je reste sur mes gardes néanmoins

- Ouais je crois aussi... Puis sait-on jamais si tu te balades dans la château et que tu découvres des choses, tu pourras m'expliquer tout en détail !

Mais j'appréhendais un peu quand même... Deux jours sans bouger.... ça allait être compliqué ! Puis ce que je craignais, arriva... Figaro se jette sur moi et une de ses pattes manque de m'arracher la tête... Heureusement que j'ai eu le réflexe de me saisir d'un de mes sabres... Par contre, il a failli blesser Nana au passage, et ça, je ne lui pardonnerais pas ! Nana se met à hurler...

- Nana, reste en arrière ! Fais attention !

Ouais j'avais peur pour elle ! Ca se comprend non ?! J'voulais pas que son fauve la blesse... Ce gros chaton y tenait à sa maîtresse, ça se voyait... et il s'en voudrait s'il venait à la blesser par mégarde... Elle ne m'écoute pas et repousse son fauve... les larmes aux yeux...

- Nana...

Soufflais-je doucement, alors que Figaro retire sa patte et sort de la pièce, la queue entre les pattes... J'ai mal pour lui presque... Puis Nana me pose plein de questions et je ne sais plus trop où donner de la tête alors je la saisis doucement par les bras

- Hey... J'vais bien, t'en fais pas. Ton chat est un peu trop joueur je pense c'est tout... Pour éviter de dire un assassin dans l'âme ! Elle le vivait déjà assez mal comme ça Ca doit sûrement être l'alcool ouais... Puis le fait que je l'ai provoqué tout à l'heure avant que tu nous frappes aussi peut-être... Ou alors j'lui ai fait quelque chose dans une vie antérieure ! Ouais ça me ressemble bien ça !

Déclarais-je pour détendre l'atmosphère... Elle semble perdue à nouveau dans ses pensées. Je m'approche doucement d'elle et je la serre doucement contre moi

- Ce n'est pas de ta faute, Nana. Tu n'y es pour rien...


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The girl next door [PV: Nana ♥]   Mer 4 Mai - 0:10

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18036

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Dans... Le même lit ?!


Voilà que j'allais me découvrir une nouvelle passion, ou plutôt un vice : l'alcool. Si Mihawk savait dans quel dépravation m'entrainer son apprenti... Je sens que l'entrainement prendrait une toute autre tournure juste pour lui faire payer. Rien que la cave déjà, je sens bien la privation d'alcool durant deux ans pour Zoro. D'ailleurs on était tous les deux entrain de se disputé quand au faite qu'il m'avait plonger dans le vice de la boisson, vu que lui allait forcément gagner puisqu'il avait l'habitude, contrairement à moi... Dingue ce qu'on pouvait être buté, enfin surtout lui faut l'avouer.

« Je m'inquiète c'est tout c'est comme ça ! » C'était déjà assez gênant comme ça, si en plus je devais me l'expliquer... « Je sais bien que tu as une promesse à tenir, même si t'arrivera jamais à le vaincre. » Je lui fis un grand sourire, je démordrai pas de mon idée première, Mihawk était invisible à mes yeux, et même si j'admettais que le bretteur était également vraiment très fort, pour moi mon Faucon ne serait jamais battu. Quand bien même sa serait son maitre et qui lui apprendrait tout. « J'en suis pas si sûr... » Vu déjà son sens de l'orientation... Puis voilà qu'il prend mal ce que je dis, et ce qu'il me balance me blesse, j'ai mal, très mal... « Si... Je t'ai blessé. »

J'étais nulle, totalement. Et puis pourquoi j'avais si mal hein ?! C'était quoi ça ? J'avais jamais connu ça moi ! L'alcool ? Non ça pouvait pas venir de là... Même si pour le moment ça restait pour moi la seule explication, je connaissais vraiment rien de la vie, bon à sept ans je crois pas que ma mère m'aurait tout apprit, quand à Mihawk, l'éducation c'était vraiment pas son domaine de prédilection... Je prends sa main pour me redresser, j'avais même pas envie d'essayer toute seule, il fut brusque et je me retrouver coller contre lui, à reluquer sa cicatrice immense...

« C'est sûr que si t'es à moitié mort tu leurs sera vachement utile... » Je lâchais un soupire. Certes il était très fort avec ces limites hors normes, mais à trop tirer sur la corde, un jour ça fini par casser. « De toute façon je suis persuadée tu sera encore plus fort dans deux ans, et ce même si tu devais te reposer une semaine entière. » Je regardais dans les yeux, je ne doutais pas une seule seconde qu'il continuerait à progresser à un stade que je n'imaginais même pas. « Non, ça veut rien dire ! » Je gonflais mes joues. Puis je reste sans voix un moment, avant de poser sa tête contre son torse, il voyait pas l'intérêt ? Le nul. « Oui mais c'est comme ça, je le suis... » Mais bon s'il disait merci je pouvais bien pardonner qu'il comprenait pas non ? Mais la suite de la conversation me fait mal, se douloureux souvenir... « J'en suis pas persuadée... » Pour moi si ça arrivait une fois, ça pouvait très bien recommencer. « Oui ! »

J'opine du chef. C'est donc conclus, désormais on se fait tous les deux confiances. Surtout qu'au fond j'avais envie de lui faire confiance, je sais pas pourquoi mais je sentais que je pouvais, sauf qu'en même temps... Il voulait la tête de Mihawk. Et pire ! Il me traite de gamine : un jour je le mangerait en guise de vengeance. En tout cas il avait réussit à me convaincre, vexée, mais convaincue. En dehors de la cave, le château devient un vrai labyrinthe qui se moque de Zoro, c'était drôle, et suite à une remarque je lui tire les joues, mais voilà qu'il ose me menacer ! En sachant très bien que j'ai peur d'être laissé derrière ! Une fois m'avait suffit pour toute une vie. Je m'agrippe à son cou, ma tête caché dedans.

« J'espère... Je te le pardonnerai jamais sinon. » Je serre un peu plus mon étreinte, il me laissait, je lui en voudrait toute ma vie je crois bien. J'avais vraiment un problème avec ça. Puis en écoutant sa remarque je lui mord le cou avant de lui jeter un regard désabusé. Non mais vraiment... « Mais oui mais oui Zoro... »

Tu as toujours raison, pour ça que tu te trompe jamais de chemin... Ralala ! Quel caractère ! Je vous jure ! D'ailleurs lorsqu'on atterrit dans la cuisine, je le regarde en haussant un sourcil « alors, toujours raison ? Elle est belle la chambre hein... ». Mais bon dans l'histoire on y gagne quand même une bouteille. Il n'y avait bien que Figaro pour se plaindre qu'on ne soit pas encore dans la chambre et qu'on tournait en rond, et les deux s'y remettent... Non mais vraiment c'était quoi leur problème ? Et BIM ! Claque derrière la tête par mes petits soins. Non mais ! En tout cas le fauve avait rapidement comprit : il se planta fièrement devant la bonne porte du premier coup.

Dans la chambre il me pose sur le lit, hum la sensation des draps sur la peau nue c'est agréable, bon j'étais pas toute nue non plus... Puis je regarde Zoro, d'abord gênée de le voir se déshabiller dans ma chambre, puis inquiète de le voir souffrir de ses blessures. Je m'approche à quatre patte vers lui, j'allais pas être debout sur un matelas c'était un coup à me casser la tronche dans mon état... Mais quand il se retourne... Nous étions proche, vraiment, nos lèvres... Impossible de pas pensé à quelque chose de gênant et j'étais incapable de bouger, mais avant de trop pensé, la bouteille vient à notre secours. Qui l'eut cru... Heureuse qu'il me fasse confiance pour le soigné, je pars chercher de quoi le rétablir et surtout calmer sa douleur, mais Figaro n'apprécie pas vraiment qu'il soit allongé dans mon lit... Et je remarque pas sa queue, que je me prends et fini sur Zoro, l'écrasant de tout mon long. Je me sens terriblement mal, mais il me serre dan ses bras et me fait un bisous, je suis gênée...

« Oui c'est vrai qu'avec toi il a un tout autre caractère, je sais qu'il est pas facile, de base c'est un animal dont on ne s'approche pas sur mon île natale, mais là... » Il était vraiment étrange, du jamais vu. Je me sens bien là... Et puis quand il me caresse les cheveux, je me surprends à désirer que cet instant ne s'arrête pas. « Promis je serai sage. »

Je souris, bien trop peur des heures de torture, c'est que je suis toute fragile moi. Je savoure l'instant avant de réaliser que je devais initialement le soigner. En plus j'avais peur de le gêner à être ainsi sur lui. Figaro en revanche ne nous lâche pas du regard, et je rougis sous la remarque de Zoro.

« Perverse ?! Mais qu'est-ce que tu t'imagine ! Et déjà il n'y a que toi que je veux attacher car tu fais pas attention à tes blessures ! » Mais qu'est-ce qu'il allait bien s'imaginer lui ? Que j'attachais tout le monde à leur lit comme ça ?! « Hum... Non ! » Je lui tirais la langue amusé. Déjà fallait créer la première et être sûr que celle-ci en fasse une à son tour... Et ainsi de suite. On se serre le petit doigt et je ris. « Alors soit sage ! »

En tout cas j'avais une menace qui pouvait marcher, il n'avait pas l'air d'apprécier les piqures, voilà qui était intéressant. Puis il veut me faire rattraper son niveau de descente de boisson, cet homme était diabolique !

« Bah parce que tu as déjà un haut niveau et que tu vas continué de t'améliorer donc... » Je suis vraiment pas prête de le rattrapé à se rythme là, sauf si à un moment on peut plus aller au dessus des capacités qu'on avait déjà. « Elle est pas perdue de toute façon. »

A la rigueur c'était lui qui serait perdu ! Puis je réalise que nos moments d'amusement allait bientôt prendre fin, dès le retour de Mihawk, finalement je n'avais pas tellement profiter de sa présence. Enfin j'avais passé du temps avec Zoro ! Et voilà que je me retrouver les lèvres coller au sienne, après qu'il m'ait prit la nuque pour nous rapprocher l'un de l'autre. C'était agréable, et doux et surtout mon premier baiser ! Rien ne pouvait effacer ça, j'étais toute rouge.

« Parce que tu embrasse tout le monde pour qu'ils reviennent sur terre ? » Mais c'était pire encore ce qu'il disait ! Bonjour l'ambiance sur son navire ! Qu'est-ce que ça allait être ici après mon départ ! Oui je comprenais vraiment rien tellement j'étais perturbée. « C'était même... Ah ! » Je secouais la tête dans tous les sens. « Tu es horrible tu veux me le faire dire ! »

C'est trop gênant. Je me cachais le visage, totalement mal à l'aise de réaliser qu'au fond de moi j'avais apprécier, et encore le mot était bien faible, et que j'aurai voulu que ça dure plus longtemps... Je pouvais vraiment pas lui avouer ça ! C'était trop embarrassant... Mon cœur allait exploser lui. Figaro voyait rouge...

« Oui ! Tu imagine même pas ! Comme j'en ai envie ! Une vrai chasse aux trésors ! »

J'étais toute excitée rien qu'à l'idée, serrant les poings motivés de farfouiller toutes les affaires de Mihawk et d'en apprendre ainsi plus sur lui, tant pis si je me ferai gronder, je trouverai bien un truc à lui jeter à la tête, en lui rétorquant que s'il s'ouvrait plus, j'aurai pas à agir ainsi. On boit la bouteille, et je câline le félin contrarier. Mon pauvre Figaro.

« C'est vrai, mais je dois aussi te surveiller que tu te repose bien et que tes blessures guérissent correctement, je serai donc ton infirmière dévouer. »

Ce qui est beaucoup plus simple s'il reste tranquille au même endroit, en plus ça m'évitait d'être envoyé avec Perhona à sa recherche car mon Faucon avait bien trop la flemme de s'occuper de le ramener lui même alors qu'il savait où il s'était évanoui. À croire que ça aussi c'était un entrainement. Soudain Figaro se jette sur Zoro, prêt à le déchiqueter en morceau, une chance que le bretteur avait de bon réflexe, mais la lueur assassine propre à sa nature animal, réapparut dans le regarde de mon compagnon. Désolé Zoro mais je pouvais pas rester en arrière, là il était devenu sauvage, il voulait vraiment sa mort, c'était presque palpable, j'avais peur que cela arrive, si ça continuait un des deux allaient vraiment finir par trépasser... Que je sois blessé m'importait peu en comparaison.

« FIGARO ! »

Les larmes aux yeux, c'était dur de réussir à l'atteindre, je le poussais de toutes mes forces, j'avais jamais réalisé à quel point il était puissant... Je n'avais jamais eut à l'affronter. Il se calma et après un moment à me regarder il partit, la mine basse. Avait-il réalisé ce qu'il venait de faire ? S'il se mettait à perdre le contrôle de lui-même ça allait devenir difficile... J'étais paniquée, j'avais eut peur que ça se termine mal, pendant un moment il ne m'avait même pas écouté ! Figaro...

« Tu... Tu as sans doute raison... Peut-être que c'est juste ça... » Même si j'en étais pas réellement convaincu, je regardais vers le bas, revoyant l'air effrayant de Figaro, il allait tuer quelqu'un devant moi, il avait vraiment eut envie de tuer Zoro. « Il serait vraiment très rancunier alors... »

J'essaye de sourire, mais je continue de souffrir de ce qui venait d'arriver. Il me prend dans ses bras et je fais des gros efforts pour retenir les larmes de couler. Alors je l'enlace très fort, collant ma tête contre lui.

« Si je devrais mieux le comprendre, savoir pourquoi il réagit ainsi... »

Il aimait pas Zoro mais jusqu'à présent il n'avait jamais vraiment tenter de l'assassiner, il lui jetait des regard noir, des grognements, rien de plus. Juste de la provocation, là il passait carrément à l'acte ! Si jamais j'avais le dos tourner qu'allait-il se passer ?!

« J'ai peur, peur qu'il t'attaque, ça se finira forcément mal... » Car lui se battrait jusqu'à la mort, il était fait ainsi... « Il est mon ami, et peut-être la dernière chose vivante qu'il reste de mon île natale... »

Je le serrai un peu plus, qu'allait-il arriver si jamais je devais perdre Figaro ? Je pourrai pas vivre sans lui.

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The girl next door [PV: Nana ♥]   Ven 6 Mai - 2:19

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Nana ♥

The Girl Next Door



Et nous voilà, plusieurs bouteilles plus tard, en train de nous prendre la tête... Pourquoi ? Je n'en sais rien... Tout ce que je sais, c'est que je ne comprends pas pourquoi elle s'inquiète autant à mon sujet... Qu'est-ce que ça peut lui faire hein si je ne veux pas me reposer après m'être blessé ?! C'est mon problème non, pas le sien... Mais deux têtes de mule ensembles, forcément, ça ne fait pas bon ménage... Je n'ai pas envie de la brusquer... mais parfois, je dis des choses qui dépassent les pensées et je suis bien trop fier pour dire « Je suis désolé »... Un peu comme maintenant en fait... J'avais pas spécialement envie de la blesser... mais son inquiétude à mon égard... Je préfère qu'elle s'inquiète pour elle-même plutôt que pour moi... Est-ce mal de penser ça ?! Sûrement oui... Quel idiot je peux parfois ! J'suis sûr que le cook ne me contredirait pas sur ce point...

- T'as pas besoin de l'être... Je... Non, je n'y arrive pas... pourtant il n'y a que 3 syllabes à dire... mais ces 3 syllabes sont bien plus complexes à prononcer que ce que je croyais. Je relève la tête en fronçant les sourcils Tu veux parier ?! Si je ne le bats pas, je ne serai plus digne d'être dans son équipage... Déjà que je ne le serais plus dans 2 ans alors si en plus, je dois perdre face à Mihawk... Non, hors de question ! J'pourrais plus jamais regarder Luffy en face si j'échouais ! Je suis intrigué par la suite de ses paroles Tu doutes de moi ? Mais voilà que les choses tournent mal et que je prends mal ce qu'elle dit... comme toujours, je réponds du tac o tac et prendre des pincettes n'est pas ce que je fais le mieux... J'écarquille les yeux de surprise quand elle me répond... Je soupire légèrement Non, les excuses sont inutiles... T'en fais pas va...

Bon j'admets qu'un « Moi aussi, je suis désolé » n'aurait pas été de trop... mais comme dit plus haut, je suis un rustre de la pire espèce ! M'enfin passons. Je la regarde un instant, allongée sur le sol, à rechercher la fraîcheur pour refroidir son corps... J'peux l'amener directement prendre une douche froide si elle veut baisser sa température corporelle ! Bah quoi ? Je propose hein ! Je lui tends la main pour l'aider à se relever et voilà qu'elle se retrouve brutalement collée contre mon torse mais en prime, elle tripote encore ma cicatrice... Décidément, tout ce qui touche à Mihawk devient une obsession chez elle !

- J'peux plus facilement leur être utile à moitié mort qu'en l'étant complètement Tête de mule moi ? Oh non si peu. Ne peut-elle juste pas comprendre que toute ma vie, je me suis entraîné comme un fou juste pour le vaincre et que même une seule semaine, ça pourrait ruiner mes chances ?! Quoique là, c'est plutôt moi qui ait l'impression de les ruiner à cause des blessures qui s'amoncellent sur mon corps et que je ne soigne pas... ou que je ne laisse même pas le temps de guérir... Buté ? Ouais, j'admets finalement... Nous verrons bien comment je serai dans deux ans... Pour le moment, c'est pas suffisant... Ouais, je sais que je m'impose trop de contraintes... mais comment progresser si je ne le fais pas hein ? Si si ! J'ai raison et tu le sais ! Lançais-je en lui tirant gentiment la langue avant de pouffer doucement de rire. Bon eukay, j'arrête de l'embêter avec ça... mais il n'empêche que j'ai raison ! Et qui c'est la plus têtue maintenant ? Haha ! Elle est bourrique cette rouquine ! J'veux bien croire qu'avoir été abandonné soit difficile à vivre – surtout par l'homme qu'elle admire – mais quand même ! Faut avancer dans la vie et faire un peu plus confiance aux gens ! Ouais ouais, c'est moi qui dit ça C'est ce que je voulais entendre

Il est grand temps de sortir de cette cave ! Ouais mais une fois en haut des escaliers, je suis en proie à un cruel dilemme ! Gauche ou droite ? Droite... Ouais bah la prochaine fois, si je pense à une direction, je prendrais l'autre ! Suite à je ne sais plus quelle remarque, elle me tire les joues et je la menace de la laisser seule dans le couloir ! Sauf que je ne m'attendais pas à ce qu'elle s'accroche à mon cou tel un koala...

- C'est promis... J't'abandonnerais pas Tout en cherchant ma route, elle me parle mais je ne l'écoute pas vraiment et, que... ?! Elle me mord la nuque la sale gosse ! Je ferme une seconde les yeux avant de les poser sur elle, un tantinet en colère Tu veux vraiment que je t'abandonne ici sale gamine ?! Pourquoi tu me mords subitement ?! Mais elle ne semble pas me croire Quoi ? Tu doutes de moi ?

La vilaine ! Preuve en est que nous sommes tombés dans la chambre ! Ah... non, c'est pas réellement une chambre ça... On dirait plutôt une cuisine... Je suis dégoûté ! Nana me regarde d'un air moqueur...

- Un seul commentaire sort de ta bouche et j't'assure que je t'abandonne ici jusqu'à ce que Mihawk te retrouve !

Ouais bon, j'suis légèrement vexé... Juste un chouilla ! Je prends une bouteille de vin au passage – On ne se refait pas – et je retourne dans le couloir dans la direction opposée... Figaro râle et un petit duel s'engage entre nous... jusqu'à ce que Nanan y mette fin en nous gratifiant d'une claque derrière le crâne... Aieuh... Mais la situation ne pouvait pas être pire ! Ah bah si... Cet enfoiré de chat se plante devant la bonne porte et il semble en être fier... Tsch... Enfoiré !

Une fois à l'intérieur, je dépose Nana sur son lit et moi, je vais un instant à la fenêtre observer l'extérieur... Il n'y a pas grand chose à voir hormis des arbres morts... Tout est si lugubre... je finis par ôter mon pantalon puisqu'il est recouvert de vin – Merci Nana – et c'est au moment où je m'assois sur le lit qu'une de mes blessures de réveille en me disant « Coucou ! Je suis toujours là ! Arrête de faire le con un peu ! » Tsch... Kuso. Nana s'inquiète et quand elle me parle, je me retourne vers elle mais... nos lèvres sont si proches que nous pourrions nous embrasser... Ni elle, ni moi ne bougeons... Le moment est légèrement embarrassant... mais pas autant que j'aurai pu le croire au final... La bouteille vient d'elle-même à notre secours et je finis par m'allonger sur le lit en lui signalant que je lui fais confiance pour la suite des soins... Elle sourit... Elle semble heureuse... Ca me rend heureux moi aussi... Elle part chercher ce qu'il faut pour soigner mes plaies et quand elle revient, elle se prend les pieds dans la queue de Figaro et s'étale entièrement sur moi... Si Mihawk était entré à ce moment-là... Pour sûr qu'il nous aurait tué... En plus, vu le peu de vêtements que nous portons... Il se serait posé des questions... Quoique la dernière fois, ça n'a pas eu l'air de le déranger de nous surprendre en tenue... décontractée... Ou alors, il préparait déjà notre mort dans son esprit... Je garde Nana dans mes bras et je lui fais un bisou sur le front

- Ouais et j'me demande bien pourquoi... Je fixe le chaton A moins que tu sois jaloux parce que tu crois que je suis plus fort que toi ? Il grogne et je souris amusé Ou alors tu ne supporte pas que qu'il y ait un autre mâle dominant dans les environs ? Il grogne de plus en plus et je ris doucement Ah ah ! J'ai gagné... T'es jaloux en fait hein mon chaton ?! Il détourne la tête un instant comme s'il boudait... Donc j'ai vu juste... Il ne supporte pas l'idée d'avoir un autre mâle dominant dans les environs. Je reporte mon attention sur ma rouquine et je lui caresse doucement les cheveux pour la rassurer Excellent choix

On dirait que je fais peur avec mes menaces de torture ! Elle finit par se relever et me soigner en remplaçant mes bandages après avoir étalé un onguent sur mes plaies... Ca fait un bien fou ! Et la remarque qu'elle me fait... me fait doucement rire

- Il n'y a que moi que tu veuilles attacher hein ? Tu t'enfonces de plus en plus jolie rouquine Lançais-je, amusé. C'était amusant de la voir rougir... du coup pourquoi me priver de continuer ? Quoi ?! Et tu veux me maudire sur combien de générations comme ça ?! Qu'elle me le dise de suite hein ! Sinon, je ne ferais pas de gosses ça ira plus vite comme ça et maintenant c'est elle qui me menace avec l'aiguille Hmm ; ouais... j'suis toujours sage façon

C'est beau de rêver ! Mais je hais les piqûres... Elle vient découvrir mon point faible... je la déteste ! Mais je suis certain qu'un jour, elle me rattrapera niveau descente ! Bon pas trop vite non plus hein sinon mon ego n'en survivrait pas...

- Ouais peut-être mais je peux pas m'améliorer moi, alors que toi oui ! Donc tu finiras forcément par me rattraper ! Ouais bon, je sais c'est mal de forcer les gens à boire... mais ça me permettait de ne pas boire tout seul... Ah ah ! Normalement non... sauf si Mihawk la barricade pour ne plus qu'on s'y approche...

Mais lui, il ne pourrait plus boire non plus... ça serait quand même con hein ?! Elle se perd dans ses pensées pendant un temps et j'ai la brillante idée – ou pas – de l'embrasser pour qu'elle reste à mes cotés sur terre ! Le baiser n'est pas long mais il est agréable... Je la regarde perplexe, réfléchissant un instant

- Bah non... L'Ero-cook, je l'insulte pour qu'il revienne sur Terre... Luffy, lui, de la viande et il est de retour... Nami... Non j'préfère pas y penser... C'est elle qui frappe généralement... Robin, elle est rarement dans la lune... Quant à Usopp, Chopper, Franky et Brook... j'veux même pas y penser ! C'est glauque ! Donc non, il n'y a qu'avec toi que je ressens ça... Honnêteté quand tu nous tiens Bah non, c'est pas horrible ! J'vois pas ce que tu veux dire alors j'te le demande c'est tout ! Mais bon, promis, j'arrête avec ça...

Sinon, je sens que c'est moi qui ne vais plus rien comprendre et ça va m'énerver ! D'un autre côté, j'ai quand même envie de savoir ce à quoi elle pense mais je crois que je peux faire une croix dessus... Tant pis... Bon, parlons d'autre chose !

- J'espère que t'as la carte qui te permet de trouver des trésors dans ce cas !

Nami sors de ce corps ! Et ce qu'elle me dit ensuite me fait doucement sourire

- Promis, m'dame l'infirmière je vais me tenir à carreaux ! Pas spécialement envie de rencontrer ton amie l'aiguille...

Et alors que nous discutons, j'ai juste le temps de prendre mon sabre parce que monsieur le gros chat réveille ses instincts de tueur ! Mais là où je ne peux lui pardonner, c'est qu'il a failli blesser Nana... c'est un acte impardonnable ! Je m'éloigne d'elle en essayant de repousser Figaro mais il a une telle puissance... J'en tremble légèrement... et j'suis blessé ça n'ajoute que du pire à la situation... Nana hurle son prénom mais il n'écoute pas... Abruti de chat ! J'ai même essayé de demander à Nana de reculer mais, elle connaissait son fauve mieux que moi... J'avais peur pour elle mais heureusement, elle réussit à le ramener à la raison et il s'en va, la queue entre les pattes... Je rassure Nana comme je peux mais c'est compliqué...

- Bien sûr que j'ai raison ! A n'en point douter d'ailleurs J'essaie du mieux que je peux de la rassurer... mais c'est dur de la voir ainsi... Ah mais c'est possible ! Sait-on jamais ! Tu imagines si on gardait tous nos griefs à l'encontre d'une personne d'une vie à l'autre ? J'ai vraiment dû le mettre méchamment en colère...

Elle sourit doucement mais son sourire est faux... et ça me fait encore plus mal que de la voir en pleurs... Tsch... Maudit chat ! Et maudit « moi »

- Il va mieux à présent c'est le plus important non ?

C'est décidé ! Il fallait absolument que j'ai une discussion avec Figaro et ce, sans Nana ! Il fallait qu'on se mette d'accord de ne pas s’entre-tuer ou quelque chose dans le genre... Nous faisions plus souffrir Nana qu'autre chose avec nos bagarres futiles...

- T'en fais pas ! Il n'arrivera jamais à me toucher... Je resserre un peu plus mon étreinte autour d'elle Hey, tu ne le perdras pas... Il devait être simplement énervé... c'est pas de ta faute... J'suis certain qu'il attend devant la porte que tu viennes lui faire un câlin

Toujours cette ambiance triste... Je serai presque content si Mihawk pouvait revenir à ce moment... Il briserait cette tristesse pesante... Mais il n'est pas là... et j'en viendrais presque à le regretter...


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The girl next door [PV: Nana ♥]   Ven 13 Mai - 7:01

Strange D. NanaBloody Queen ♥ Nurse of Death
Bloody Queen ♥ Nurse of Death
avatar

Messages : 18036

Navigation
Doriki:
3632/6000  (3632/6000)
Fruit du Démon: Sang



Dans... Le même lit ?!


Je ne me comprenais pas moi-même, d'ordinaire je m'inquiétais pas pour les autres autant, bon je n'avais personne pour qui m'inquiéter en vérité. Bientôt mon équipage, même si en vrai c'était déjà le cas mais je ne le réalisais pas encore, car à Marinford, lorsque je me suis retrouvé à leur côté par la force du destin, pour eux, les pirates, j'ai eu peur. Là lui, alors que je devrais le détester plus que tout au monde... Je me faisais du soucis, tellement que je ne pouvais pas, ne pas le réaliser. En revanche je ne comprenais pas pourquoi c'était si fort. Un attachement particulier ? Je ne savais pas du tout et ça me perturbait. Ça ne devait pas aider dans notre débat justement, car on finit par trop se prendre la tête et ça me blesse...

« Tu ? » Que voulait-il dire ? Finalement j'étais pas bien sûr de le savoir, j'avais presque peur de ce qu'il allait dire. « Je sais que je n'ai pas besoin de l'être, tu es fort mais... » Mais j'arrivais pas à m'en-empêcher ! Qu'est-ce que j'y pouvais moi hein ? C'était tout bonnement plus fort que moi ! « Parier quoi ? N'importe quoi, tu en seras toujours digne j'en suis certaine. » En quoi vaincre Mihawk le rendrait plus digne de faire partie de l'équipage hein ? Parce qu'il serait le bretteur le plus fort au monde ? « Un monde où Mihawk n'est pas le meilleur... J'en aurai trop peur ! » C'était impossible à imaginer, c'était mon sauveur, ça me rassurait de savoir qu'il était le plus fort, alors s'il ne l'était plus, je pourrai plus me sentir en sécurité. « Non c'est pas vraiment ça... Mais tu serais capable de surpasser jusqu'à en mourir. » Vu que monsieur prenait tellement soin de sa santé et ne faisait pas vivre mille tourment à son corps ! Mais voilà que tout dérape, j'ai l'impression qu'on m'arrache le cœur, j'ai mal, son regard... Si seulement je pouvais disparaître... « Si tu le dis... »

Je n'étais pas du tout convaincu, j'avais l'air de l'avoir réellement blessée et je le vivais très mal, c'était douloureux. On pourrait m'éplucher le cœur que j'aurai peut-être moins mal. J'essayais de ne plus y penser en me concentrant sur la fraicheur du sol lorsque finalement je vois sa main tendue vers moi pour que je me redresse. Je la saisie et fini contre lui, observer sa cicatrice me fait tout oublier, j'avais une réel fascination pour elle, ça aussi c'était plus fort que moi.

« Possible, mais vu comment tu tire sur tes limites, si t'es à moitié mort tu risque vite de trépasser à vouloir en faire trop... » J'avais bien vu que déjà tenir le lit c'était difficile pour lui, Mon Faucon allait vraiment avoir un travail à faire là dessus, car vouloir progresser et être plus fort c'était bien, mais fallait pas le faire n'importe comment non plus ! Il réalisait le nombre de blessure qu'il avait à vouloir faire son entrainement trop vite ?! Il voulait brûler les étapes on dirait, sauf que ça ferait pas avancer le temps plus vite, n'avait-il pas confiance en Mihawk pour être capable de le rendre plus fort en deux ans ? « Tu mets la barre trop haut non ? Ton maitre c'est Mihawk ! Ait confiance en lui pour te rendre plus fort ! » Je fronçais les sourcils en le regardant. Il devait un peu plus croire en lui ! Il avait bien vu qu'il était fort non ? Certes c'était peut-être pas le meilleur pédagogue du monde, enfin question escrime si forcément... « Je ne sais rien ! » Moi faire la sourde oreille ? Jamais. Mais c'était trop embarrassant comme discussion, je lui faisais la moue, il riait de moi alors que moi-même je me comprenais pas. « Tu peux parler toi ! »

Je détournais la tête en boudant ! Comme si de nous deux c'était moi la plus buté ! J'avais juste que faire confiance c'était difficile, je revoyais Mihawk me laisser derrière lui... Puis je réfléchissais aux paroles de Zoro et finalement je me décide à lui dire oui. À sa remarque je lui fis un tendre sourire, j'espérais vraiment que je pouvais lui faire confiance, même si faire confiance à celui qui voulait prendre la tête de mon sauveur était plutôt étrange.

Puis nous sortons enfin de la cave, comme on buvait plus, et que de toute façon je mourrai de chaud, à moi qu'il continue de boire pendant que je somnole sur le sol, on avait aucune raison d'y rester. Mais là tout ce compliqué, rien que le choix de l'escalier semblait une épreuve de force. Me demandait comment il allait être à l'heure à ses entrainements s'il se perdait. Un chemin fléché l'aiderait ? Pour me venger d'une remarque je lui tirais les joues, mais voilà qu'il se met à me menacer, jouant sur la peur qu'il connait désormais, c'était vil de sa part... Je m'accrochais à lui inquiète.

« Sinon je te détesterai... » Comment pourrai-je bien vivre le fait qu'il m'abandonne hein ? Sérieusement ? C'était impossible, c'était mon angoisse. Puis ensuite il m'écoute même plus l'affreux ! Je le mords alors pour lui rappeler mon existence et il me jette un regard colérique, ça devrait pas être plutôt à moi de lui en faire un pour avoir été ignoré ? Je fronce alors les sourcils. « Tu m'écoutais même plus ! Méchant ! » En plus il me traitait de gamine ! Je le détestais finalement. « Que tu es toujours raison ? Oui... »

Je lui lançais un regard amusé avec un petit sourire. En plus on tombait dans la cuisine, lui qui voulait trouver les chambres, si ça c'était pas le signe même qu'il n'avait pas toujours raison ! Me retenant de rire, je le regardais en haussant un sourcil, et visiblement il avait compris à quoi je pensais. Finalement je ris amusé d'être percé à jour avant de prendre une mine outrée.

« Je n'ai rien dis ! Et n'es donc pas un homme de paroles ?! Tu as promis que tu m'abandonnerais pas ! »

Il trahirait sa promesse ? Si c'était le cas comment pourrai-je lui faire confiance moi ? Je le regardais avec de grand yeux attendant qu'il démente, car hein, il ne ferait pas ça pour une remarque ? Surtout que je n'avais rien dit tant c'était évident et qu'il devait être suffisamment dégouté lui-même de ne pas être au bon endroit. Et puis il n'avait pas à se plaindre, il y gagnait une bouteille dans l'histoire ! Juste Figaro qui était moins ravis de visiter le château et le faire bien comprendre... Une tape derrière la tête suffit à les remettre d'accord et Figaro se place devant la bonne porte fièrement.

Après avoir été déposer sur le lit à profité de la fraicheur de la brise nocturne, ce qui me fit un bien fou tellement j'avais chaud à cause de l'alcool et de mon fruit du démon qui cherchait à éliminer tout ce qui n'était pas bon dans mon sang, je jetais un coup d'œil timide à Zoro -car juste avant je l'avais fais il se changeait c'était gênant, mais là c'était parce qu'il semblait avoir mal et je m'étais pas trompé. J'avançais alors vers lui, mais j'allais vite apprendre qu'il fallait que je revois l'évaluation des distances car lorsqu'il se retourna, j'ai bien cru que mon premier baiser serait un accident. J'étais toute mal à l'aise, figé, gênée d'avoir eut une telle pensé qui restait en place la bougresse ! Vite penser à autre chose ! La bouteille ! Il avait vraiment bien fait de s'être trompé et d'avoir fini dans la cuisine, car sinon nous n'aurions eut aucune échappatoire à ce moment jusqu'à ce que l'un de nous deux ce décide à faire quelque chose... Sa blessure peut-être nous aurez sauver ? D'ailleurs toute heureuse de sa confiance, un peu fier, j'allais chercher de quoi le soulager avec toute la motivation du monde, sauf qu'au retour, Figaro bougeant trop sa queue en fixant le bretteur, je trébuche dessus et m'écroule sur le lit, et surtout sous mon patient... J'avais honte, je me sentais mal, je voulais mourir... Je me sentais inutile jusqu'au bout. Pourquoi je lui tombais tout le temps dessus ? À ce rythme c'était moi qui allait le blesser ! Et encore la première fois ce fut moins gênant ! Ah si, Mihawk était entré et avait dit qu'il n'en pensait pas moins, je voulais même pas savoir quelle image il s'était faite. Puis je rougis sous bon baiser sur mon crâne et ses bras autour de moi... On avait pas idée de faire ça... C'était agréable.

« Pourtant Mihawk est bien plus fort que vous deux et surtout c'est lui le plus grand mâle dominant... » Je réfléchissais également aux raisons qui pousserait Figaro à être si jaloux de Zoro. « Mon pauvre Figaro, il t'embête ! Mais tu n'as pas a être jaloux ! » En tout cas c'était sûr le félin avait vraiment du mal avec lui. Pourtant Figaro aussi était très fort, d'accord moins que lui, et puis faut dire qu'il n'avait pas les même capacités, jamais le fauve ne pourrait tenir un sabre. Je profite alors des caresses de Zoro, et je souris amusé par sa remarque. « L'autre n'est vraiment pas tentant faut dire. »

Je ne suis pas encore masochiste pour avoir envie d'être torturer durant des heures, j'étais bien trop fragile malgré mon fruit du démon. Et puis vu sa force, je vivrai pas longtemps sous la torture. Puis je me souviens que j'étais pas là pour dormir sur lui, mais avant tout le soigner, surtout qu'en lui tombant dessus j'avais du lui faire mal... Mes onguents avaient l'air de faire leur effet à mon grand soulagement, puis il me fit rougir avec ses horribles remarques !

« Mais c'est normal parce que tu écoute pas et que... Hein ? Quoi ?! Faut pas dire des choses comme ça ! » Je me cachais le visage dans mes mains. Jolie ? Il avait pas idée de faire de telle remarque lui... Ça lui plaisait tant que ça de me mettre dans tous mes états ? « Hum... Cinquante ! Non cent ! » Je fis un grand sourire en écartant mes bras fièrement pour accentué le fait qu'il en fallait beaucoup. « Hum... Alors ça c'est pas toujours vrai. »

Je tirais la langue, et j'étais contente d'avoir trouver son point faible, je sens que l'aiguille et moi on serait souvent ensemble tien, si jamais Zoro n'était pas très coopératif. Ça lui ferait peut-être garder le lit plus longtemps qui sait ? Lui en revanche, veut que je puisse tenir le même rythme que lui sur la boisson.

« On peut toujours s'améliorer non ? On verra bien, je te promet de m'entrainer durement. » Non mais je racontais quoi moi ? C'était quoi cet entrainement ?! Je devais être médecin, pas concourir pour des jeux d'alcool. « Mais ça voudrait dire qu'il y a un autre accès ou qu'il a une autre cachette pour son alcool quelque part... »

Car je voyais difficilement Mihawk se privé de son vin parce qu'on avait bu une partie de ses réserves... Puis je repensais au fait que j'allais bientôt partir et ça me rendait triste, même de plus boire avec lui... C'est alors qu'il me rapproche près de lui et m'embrasse, j'en suis toute bouleversée, je m'y attendais pas, et surtout je m'attendais pas à apprécier autant... Et à regretter que ça soit fini.

« Mais... Mais... Mais... Tu peux pas dire des choses comme ça ! » J'étais complétement rouge, les yeux écarquillés par ce qu'il venait de dire ! Mon cœur battait tellement qu'il allait sortir de ma poitrine tout seul et aller vivre sa vie ailleurs. « Bien sûr que si ça l'est car j'ai aimé ça et que... »

J'ouvre grands les yeux si c'était possible, devenant encore plus rouge, avant de vite mettre mes mains devant ma bouche. Une chance que je me sois arrêter, car si j'avais continuer je me serai perdue à jamais ! Quelle idée de penser que ça avait été trop court... Bon on avait jamais dit qu'un premier baiser devait être long, surtout que j'avais jamais pensé l'avoir. Je secouais la tête dans tous les sens.

« Oh tien une étoile filante ! »

Non j'essayais pas de changer de sujet... Trahit par moi-même, je me sentais bête ! Il fallait absolument qu'il oublie sinon ça allait devenir gênant, je pourrai plus le regarder en face ! Par chance Mon Faucon était un sujet de diversion inépuisable, et puis j'avais vraiment envie de partir à la chasse aux trésors de ses petits mystères.

« Malheureusement non... Mais c'est pas grave j'ai envie de chercher quand même ! En plus Perhona peut passer à travers les murs, elle servira à savoir à l'avance ce qu'il y a dans chaque pièce ! »

Bah oui si jamais il y a un piège, ça peut être pratique d'envoyer un fantôme au casse pipe, elle risquera rien en plus ça la traversera seulement !

« Oui j'ai cru comprendre que tu ne l'aimais pas trop... Tant mieux, comme ça tu promets d'être tranquille. »

Je lui fis un grand sourire, sa remarque m'avait amusé, surtout l'entendre dire qu'il allait se tenir à carreaux, je voulais voir ça. Et pendant qu'on discutait, d'un coup, sans crier gare, Figaro se jeta sur Zoro avec rage, comme s'il retrouvait ses instincts primaires qu'il avait toujours caché jusque là. Le bretteur avait de bon réflexe, une chance il aurait pu être gravement blessé -moi aussi mais je n'y prêtais pas attention, voir tuer par le fauve qui mourrait de le mettre à mort. Il y mettait toute sa puissance, pourquoi d'un coup comme ça ? J'essayais de le résonné mais rien, je lutte pour le pousser avant que cela ne finisse mal, déjà que je souffrais de voir ça ! Figaro avait fini par reprendre ses esprits et partit sous mon ordre.

« Si seulement il ne pouvait être que joueur... » Et pas un meurtrier avide de sang et de mort... « J'espère pas, tu imagine ? Mais ça expliquerait peut-être pourquoi parfois on déteste une personne sans raison... »

Parce qu'elle nous avait fait du mal dans une autre vie, et encore, pour cela il faudrait croire en la réincarnation, était-ce vraiment possible ? En particulier pour les utilisateurs de fruit du démon qui se voyait maudit lorsqu'il en mangeait un. J'avais essayer de sourire, et je faisais tout pour pas céder à la tristesse dans ses bras.

« Oui c'est vrai... »

Mais tout de même, je pouvais m'empêcher de penser qu'il avait faillit le tuer. Et si ça se reproduisait de nouveau ? Comment est-ce que ça allait finir ? J'allais en retrouver un blessé et l'autre mort !

« Peut-être mais... » Mais tu pourrai le tuer ! Et Figaro ne lâcherait pas tant qu'il ne l'aurait pas achevé. Son étreinte se serre, ça me fait du bien, contre lui, j'essaie d'oublier ce que je venais de vivre. « J'espère, j'ai peur qu'en te défendant tu le blesse, ou qu'il ne redevienne sauvage... Si c'est ma faute, je devrai mieux le comprendre, c'est mon ami non ? »

Je levais mon regard vers lui, étais-je une si mauvaise amie de ne pas réussir à comprendre mon compagnon ? Puis je rebaisse un peu ma tête toujours coller contre lui, repensant à ce qu'il avait dit, mon fauve attendant derrière la porte, était-il vraiment calmer ? Près à rester dans la même pièce que le bretteur sans chercher à lui nuire ? Je lâchais un soupire avant de secouer la tête pour chasser mes mauvaises pensées, réalisant ensuite comme j'étais très proche de Zoro... Je m'étais mise à rougir toute mal à l'aise, surtout que si je baissais les yeux, il avait vraiment peu de vêtement... Plus qu'un à vrai dire. Déjà que nos bustes étaient collés aplatissant certaines de mes formes, j'en devenais encore plus rouge. Dire que juste avant il m'avait voler mon premier baiser... Toute gênée, je ne savais plus quoi faire, mais bien que j'avais pas particulièrement envie de m'éloigner de lui pour une raison qui m'échappait encore, il fallait bien car j'allais rester avec le feu aux joues sinon.

« Euh... Je vais voir pour le rappeler alors... » Je détournais la tête, n'osant plus le regarder jusqu'à ce que je repense à la scène... J'avais besoin d'une certitude encore avant, aussi je lui pris la main en le regardant dans les yeux. « Tu promets de ne pas vous disputer ? De ne pas le blesser ? »

A vrai dire je ne doutais pas qu'il le ferait, j'avais après tout confiance en lui, mais j'avais quand même besoin d'en être véritablement sûre, cette soudaine attaque, sa violence... Cela m'avait marquée. J'appelais donc Figaro qui arriva de nouveau dans la pièce, la tête basse, mais visiblement toujours un certain regard à la vu de Zoro, il était moins mauvais certes, mais on voyait qu'il avait du mal avec lui. Il fit le tour pour arriver devant moi, et je pris sa grosse tête dans mes bras, posant la mienne sur la sienne, le serrant très fort. Il était d'un grand calme.

« Plus jamais... Plus jamais tu ne dois refaire ça Figaro... Je ne veux pas que vous soyez blessés, ni toi ni Zoro... S'il te plait... »

Il ferma les yeux avec un petit grognement d'acquiescement. Au moins c'était déjà ça, il resterait tranquille ici avec nous, j'étais contente je souris dans ses poiles avant de lui embrasser le museau. Puis je tournais la tête vers Zoro.

« Il en reste encore dans la bouteille ? » On allait bien la finir avant de dormir, et puis on allait pas rester là silencieusement à se regarder. « J'ai un entrainement à débuter moi pendant que toi tu dois rester alité ! »

C'est que durant deux jours, il pourrait pas se lever pour aller chercher une bouteille ni rien du tout !

©Strange.D.Nana


_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The girl next door [PV: Nana ♥]   Mer 25 Mai - 20:04

Roronoa ZoroBretteur des Mugiwara
Bretteur des Mugiwara
avatar

Messages : 1815

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Nope




Feat Nana ♥

The Girl Next Door



Nous avons vraiment l'air d'être un petit couple... On se prend la tête pour pas grand chose assurément mais là... Je crois que nous atteignons des sommets... C'est amusant en même temps que cela frise le ridicule... Pourquoi on s'énerve déjà ? Ah oui... Pour des paroles qui ont dépassé la pensée... Elle s'excuse... même si je ne comprends pas trop pourquoi elle le fait... Je secoue légèrement la tête

- Rien du tout Non, je ne pense pas pouvoir dire quoique ce soit... M'enfin, peut-être qu'un jour oui mais pour le moment, cela me semble impossible Pas besoin d'avoir de « mais ». Tout ce que je veux, c'est que tu t'inquiètes pour toi en priorité Notre discussion ne rime à rien puisqu'elle veut s'inquiéter pour moi... On ne se connaît pas depuis longtemps certes, mais je préfère qu'elle s'inquiète pour elle en priorité. Je secoue légèrement la tête Peut-être pour les autres, mais moi, je ne m'en jugerais plus digne Je sais que j'exige beaucoup de moi-même mais si je ne suis pas exigeant envers moi qui le sera hein ? Et si je ne deviens pas plus fort, j'aurai la sensation d'avoir trahi la promesse faite envers Kuina et Mihawk. Après tout, c'est ce dernier qui m'a conseillé d'apprendre à me connaître et de devenir plus fort... je ne fais que suivre son conseil ! Étrange concept... Sachant qu'il arrivera bien un jour où il ne sera plus le plus fort... Bon, j'dis ça mais je ne connais pas l'histoire qui les lie tous les deux... Peut-être que je comprendrais mieux l'attachement qu'elle éprouve pour le bretteur et la peur qu'elle ressent de le perdre un jour... Enfin, c'est assez compliqué Ouais, c'est un peu ça... Mais c'est la promesse que je lui ai faite Et notre conversation s'envenime... C'est parti d'un rien pourtant mais tout s'envenime et bam... nous voilà à faire la tête tous les deux...

Je finis par lui dire que les excuses ne sont pas nécessaires et que cela s'apaisera avec le temps... mais elle ne semble pas me croire... Tant pis, je n'ai pas envie d'aller plus loin dans cette conversation sachant qu'elle n'aboutira jamais sur quelque chose de constructif. Le silence règne un petit moment et finalement, je me dis qu'il est temps de partir dans nos chambres... Je lui tends la main pour l'aider à se relever et j'y vais peut-être un peu trop fort à tel point qu'elle finit plaquée contre mon torse... Et elle tripote encore ma cicatrice. Cette fascination pour Mihawk me laisse vraiment perplexe !

- Nan, je ne pourrais pas trépasser. Contre qui sourcil en vrille va se battre si je disparais ? Ouais, c'est la seule chose qui m'inquiète si jamais je venais à mourir ! Enfin pas vraiment la seule chose mais c'est l'une d'elle. Puis nous dérivons sur un autre sujet... Ces paroles me rendent perplexe... Il ne me semble pas avoir dit que je n'avais pas confiance en lui. Si j'lui ai demandé de m'entraîner c'est bien pour une raison... et je sais qu'à l'heure actuelle, c'est lui le meilleur bretteur... et je compte bien sur son entraînement pour devenir plus fort Je ne me rappelais pas avoir dit que je ne voulais pas de son aide... C'est juste que, techniquement, nous sommes ennemis et que je veux sa tête ! Alors oui, ça crée quand même quelques tensions... Je secoue légèrement la tête Ouais tu ne sais rien... Ou tu préfères nier l'évidence ? Je ne pouvais m'empêcher de la taquiner là-dessus... cela m'amusait... Ouais, je sais qu'un jour, ça me jouera un tour – peut-être – mais pour l'heure, c'est elle qui se met à bouder... Ouais mais moi j'le nie pas d'être têtu... Je sais que j'le suis

Bon, pour le moment, le plus important, c'est de sortir de cette cave ! Mais avant cela, je lui propose de me faire confiance ! Elle semble sceptique... Je ne sais pas ce qu'elle a vécu pour avoir si peu confiance envers les autres mais ça doit être quelque chose... Pourtant, je suis soulagé quand elle accepte, enfin, de me croire. Une bonne chose de faite. La seule chose qui me dérange c'est que je ne sais plus dans quelle direction se trouve les chambres... Et forcément, quand je choisis une direction... C'est la mauvaise ! Ouais bah c'est mal indiquée aussi donc ce n'est pas de ma faute ! Techniquement. Une femme peut être fourbe... Preuve en est de ma jolie rouquine qui ne supporte une de mes remarques et elle me tire les joues... Figaro aussi subit le même sort ! Mais je ne m'avoue pas vaincu pour autant et je la menace de l'abandonner sur place jusqu'à ce que Mihawk la retrouve... Ou que je repasse indéfiniment devant elle aussi

- Eh j'viens de te le dire non ? Je ne ferais rien de tel Pas la peine d'en arriver à de telles extrémités ! C'était uniquement pour plaisanter... Mais la sentir s'agripper ainsi à ma nuque tel un koala... C'est étrange... et je ressers un peu plus ma prise sur elle. Sauf qu'elle me parle... et que je ne l'écoute absolument pas. Je suis bien trop occupé à essayer de me repérer dans ce dédale de couloirs ! Si bien que c'est sa morsure qui me ramène à la réalité. Je lui jette un regard noir Je suis concentré sur le chemin ! Mais si tu pouvais m'aider au lieu de me mordre ça irait plus vite ! Mais non ! Elle préfère se moquer la vilaine et faire en sorte de me déstabiliser... C'est vexant ça... Surtout que je ne vois pas pourquoi tu dis ça...

La preuve ! Nous voilà arrivés dans une chambre ! … Qui ressemble étrangement à une cuisine... Non non ! C'est une chambre ! Bon le style est un peu à retravailler hein mais c'en est une ! Puis nous sommes chez Mihawk ! Le style, ce n'est vraiment pas son truc... Regardez déjà les extérieurs hyper accueillants du château et vous comprendrez... Mais la vilaine demoiselle dans mes bras se moque de moi ! Enfin, elle se moque en pensée mais je vois clair dans son jeu ! Si bien que je la mets en garde...

- Non, mais tu l'as pensé tellement fort que je l'ai entendu ! Ouais et ? J'ai pas failli à ma promesse ! T'es toujours avec moi que je sache non ?

Ce n'était que des paroles en l'air... Plus ou moins. Je ne l'abandonnerais jamais... C'était pas encore une certitude sur le moment mais ça viendrait sûrement rapidement. Puis bon, j'suis déjà assez déçu de ne pas avoir trouvé une chambre du premier coup ! Quoiqu'en y ajoutant un lit, ça peut faire une chambre... assez glauque, certes, mais une chambre ! Pour la peine, avant de sortir, je prends une bouteille que je lui confie et je reprends ma route... au grand damne de Figaro qui semble en avoir assez de marcher ! Ouais bah si Môssieur veut se battre, je suis son homme ! Et Nana nous gratifie d'une claque derrière la tête pour nous remettre les idées en place... Sympa ! Puis le gros matou se met devant la bonne porte juste histoire de me narguer... enfoiré !

Une fois dans la chambre, je la dépose sur le lit et me dirige vers la fenêtre ouverte... L'air frais est rafraîchissant... mais avec l'alcool que j'me suis pris... C'est pas super agréable... Et une fois n'est pas coutume, j'me retrouve en sous-vêtement ! L'air ambiant peut-être ? En tout cas, je ne verrais plus mon séjour chez Mihawk de la même manière ! Deux fois que je me retrouve en boxer... C'est suspect... M'enfin, je retourne m'asseoir sur le lit et voilà qu'au même moment une ancienne blessure se réveille et me rappelle sa présence... Signe qui n'échappe pas à Nana et qui se rapproche de moi en me demandant comment je vais. Je me retourne vers elle mais je ne m'attendais pas à ce que nos lèvres soient si proches... Trop proches. Plus personne ne bouge... ni ne prononce un mot... Hmm... Je me recule un peu au bout de quelques secondes et Nana, gênée, évoque la bouteille ! Je crois qu'elle nous a sauvé la mise celle-là ! Elle me propose de changer mes bandages et je lui avoue que je lui fais confiance... Elle sourit, toute fière... Je préfère la voir sourire que triste. Elle va chercher ce qu'il faut pour me soigner et lorsqu'elle revient, je la récupère sur moi... Merci Figaro ! Quel boulet ce chat sérieusement ! Elle s'excuse... encore et je la serre doucement contre moi en lui disant que c'est inutile de s'excuser...Après un baiser sur le haut de son crâne puis un câlin, je m'attaque gentiment à Figaro... je joue avec sa jalousie, c'est drôle

- Hmm, là, c'est moi qui vais finir vexé... Ouais bon, j'admets que Mihawk est le mâle dominant de l'île ! Preuve en est des babouins qui ont peur de lui dès qu'il arrive... Mais face à Figaro, je gagne ! - ou pas – Eh ! C'est lui qui a commencé à me chercher j'te rappelle ! J'ai tout fait pour être sympa avec lui au départ... Mais j'crois qu'il ne m'aime vraiment pas... Allez savoir ce que je lui ai fait à ce chaton... Mais il a réellement une dent contre moi, et pas une petite ! Je la garde encore un peu contre moi, profitant du câlin J'admets... De toute manière, si je venais à te torturer – ce qui n'arrivera jamais soit dit en passant – J'en connais deux qui me le feraient amèrement regretter...

Bah ouais ! Figaro me boufferait et Mihawk vengerait certainement sa fille adoptive ! Normalement... Elle finit par se reculer de mon étreinte pour enlever mes bandages et appliquer un onguent sur la plaie que j'ai réussi à rouvrir en bougeant légèrement tout à l'heure... Je suis trop fort ! Et surtout pas assez reposé... Puis nous discutons de choses et d'autres pendant que l'onguent agisse et... ce qu'elle me dit... relève légèrement de pratique SM... Je suis le seul qu'elle veut voir attaché hein ? Coquine ! Ca me fait doucement rire

- Ouais mais pourquoi ne vouloir attacher que moi dans ce cas ? J'dois pas être le seul à ne pas savoir rester allongé sans pouvoir rien faire Mon sourire s'agrandit Quoi ? J'vais pas te dire que tu es moche alors que ce n'est pas vrai ! Je ne pouvais pas être plus honnête mais je perds mon sourire quand elle m'annonce qu'elle veut me maudire sur 50 générations ! Cent générations ?! Eh bien... En gros si tu me maudis autant, impossible d'avoir des mômes... De toute manière, ce n'est pas à 19 ans que je pouvais penser à ça ! J'avais d'autres priorités que d'avoir des enfants... Puis elle me parle d'aiguilles...et je me renfrogne Si je suis toujours sage !

En particulier quand j'suis menacé par une aiguille... je hais ces petites choses pointues... Ca sert à rien en plus ! Mais passons ce mauvais cap ! Nous parlons à présent de choses intéressantes ! L'alcool !

- Ah pari tenu ! Ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd ça ! La prochaine fois que nous nous verrons, je testerais ton endurance ! Bon j'admets que dis comme ça, ça sonne bizarre... mais non, ceci est une phrase toute mignonne ! Qui sait ? Mihawk a peut-être plusieurs cachettes pour son alcool ! Ou plusieurs entrées pour accéder à sa cave... Perohna le sait peut-être ça non ? Elle est ici depuis plus longtemps que nous déjà...

A voir avec la princesse fantôme si elle peut nous aider sur ce coup là ou non. La demoiselle repart dans ses pensées et la voir autant pensive et perdue ne me plaît pas alors sans prendre en compte quoi que ce soit, je plaque ma main dans sa nuque, tourne sa tête vers moi... et je l'embrasse... tendrement. Pourquoi ai-je agi comme ça ? Peut-être quelque chose que je ressens pour elle ? Ou quelque chose qui m'échappe encore je ne sais pas... Le baiser dure à peine quelques secondes... Figaro grogne et Nana rougit... C'est mignon ! J'lui explique alors qu'il n'y a qu'avec elle que j'ai envie de faire ça... mais elle ne me croit pas on dirait...

- J'n'ai rien dit de mal ! J'suis honnête pourtant...

Peut-être un peu trop j'en conviens... Mais je le suis encore plus quand elle me balance qu'elle a aimé le baiser... J'avais envie de la taquiner là-dessus mais je crois que nous allons rester sage pour le moment... Je ne peux m'empêcher de pouffer de rire quand elle parle d'étoiles filantes... Magnifique changement de conversation ! J'aime beaucoup ! Mais j'avoue que là... J'y suis peut-être allé un peu fort... Mais finalement, qui l'eût cru d'ailleurs, c'est Mihawk qui devient notre nouvelle source de conversation ! Nana veut découvrir tous ses secrets... Pourquoi pas ? A moi aussi ça pourrait servir un jour si j'apprends quelque chose de suspect sur le bretteur !

- Décidément ! La princesse fantôme va nous servir à bien des choses on dirait ! Faire le guet, vérifier les pièces pour nous... Toujours utile d'avoir un fantôme avec soit !

Pauvre Perohna... Elle n'avait aucune idée de ce qui l'attendait... Ce n'était peut-être pas plus mal ! Je dévisage un instant la rouquine...

- J'aime pas trop ton insinuation là... Loin de moi cette aiguille !

Non, pas peur ! Pas vrai ! J'aime pas, j'ai le droit non ?! On discute normalement, et sans crier gare, Figaro se jette sur moi... Sûrement la baiser qui ne lui a pas plu... et j'attrape rapidement mon sabre pour contre sa grosse patte qui risquait de me trancher la tête... ce chat est d'une jalousie maladive, ça en fait presque peur ! Je me lève du lit pour l'éloigner de Nana qu'il pourrait blesser sans le vouloir et voilà que c'est cette dernière qui s'interpose ! Ses paroles me surprennent et je suis triste pour elle... J'aimerais vraiment qu'on s'entende lui et moi... ou tout du moins, qu'on s'entende devant elle pour ne pas la blesser mais ça risque d'être difficile... Elle finit par le ramener à la raison et il s'en va la tête basse et la queue entre les pattes... J'ai mal pour lui... Puis Nana me pose un tas de questions auxquelles j'essaie de répondre et d'apaiser ses craintes

- On ne sait pas ce qu'il s'est passé dans nos vies antérieures...

Enfin, si tu crois à ce genre de choses certes... ça ne me dérangeait pas plus que ça ce genre de croyance... Elle sourit sous mes dires... mais je n'y crois pas... et c'est encore pire que de la voir pleurer...

- J'suis sûr qu'il regrette déjà de t'avoir fait souffrir...

Autant être optimiste non ?! Même si ce n'est pas pour moi, je suis certain que Figaro doit déjà être derrière la porte à se repasser ce qu'il a fait dans sa p'tite tête de chaton et de se détester pour avoir fait pleurer sa maîtresse...

- Mais quoi ? Je ne le tuerais pas si c'est ce à quoi tu penses... Tout simplement parce que ça te ferait souffrir et que c'est la dernière chose que je souhaite Je secoue doucement la tête J'le blesserais pas... Si j'le fais, ça te blessera toi aussi... Quant à lui... C'est avec lui qu'il faut voir... J'acquiesce d'un léger signe de tête Ouais vous l'êtes. J'suis certain qu'il a compris son erreur... Tu es la seule qu'il écoute de toute manière...

Bon, certes, là, il avait mis un peu plus de temps pour réagir mais quand même... Il l'avait écouté et il s'était arrêté ! Autant voir le bon côté des choses non ? Je serre Nana un peu plus contre moi, oubliant complètement le fait que j'étais vêtu uniquement d'un simple boxer... Hmm... Bon beh c'est pas grave hein ! On ne prévoit pas ce genre de choses de toute manière ! Après quelques minutes, elle se recule sans pour autant me regarder... Rappeler le fauve ? Pourquoi pas...

- Je vais faire ce que je peux pour ne pas me chamailler avec lui... Promis

Déclarais-je en serrant doucement sa main. Mais ce n'est pas uniquement à moi qu'il faut le dire... Lui aussi il faut le lui faire promettre de ne plus attaquer sans raisons... Sinon bonjour la galère. Revoilà le gros chat dans la pièce... Il semble plus calme que tout à l'heure mais il ne m'aime toujours pas... Génial... Je sens que je vais faire une nuit blanche. Elle lui fait comprendre de ne plus m'attaquer... Il en a envie pourtant... Je ne vois vraiment pas ce que j'ai pu lui faire... Mais il semble accepter le fait de se tenir tranquille pour le moment... Je regarde Nana quand elle me parle de la bouteille

- Hmm, il doit en rester la moitié je crois... Je souris amusé sous ses dires avant de me diriger vers le lit et de lui montrer la bouteille Alors à toi l'honneur de finir la bouteille pendant que moi je te regarde faire alors !

Elle avait raison... Je ne devais pas bouger pendant 2 jours... Ils risquent d'être long ces deux jours tiens !


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The girl next door [PV: Nana ♥]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

The girl next door [PV: Nana ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» London Stiller...she's a special girl
» Duo Nana Mouskouri ,Charles Aznavour
» Heartbreaker version girl [Finish]
» KNOCK ON YOUR DOOR ♣
» ♪ Who's that girl ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Kuraigana-