AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dracula est une femme? [PV : Akuma Yueki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Dracula est une femme? [PV : Akuma Yueki]   Sam 5 Mar - 17:39

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3352

Navigation
Doriki:
2622/6000  (2622/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Même les pirates ont le droit de se reposer un peu. Et ce malgré l’ambiance générale du monde en ce moment. Et pour ça, rien de tel que les sources chaudes d’Ukkari. Ca me rappellerait un peu ma période d’Alabasta puisque beaucoup de ses habitants viennent à Ukkari, mais c’est pas grave. Un bon bain bien chaud était la chose la plus important sur cette île. Toutefois, j’avais dû prendre quelques précautions pour venir ici. Evidemment, j’avais amarré à l’abri des regards. J’avais stationné derrière la forêt aux arbres étranges, il avait donc fallu que je fasse le tour de l’île pour rentrer, et c’était sacrément long. Mais c’était le meilleur endroit pour que mon navire ne soit pas vu, et ne provoque donc pas d’émeute. Quant à moi, j’avais mis un foulard devant mon visage. Sait-on jamais que les habitants du village que j’avais importuné lors de ma rencontre avec Calypso passent par là. Eux, ils me reconnaîtraient probablement du premier coup d’œil, et je n’étais pas là pour me battre. J’avais juste besoin de me relaxer, les temps étaient à nouveau durs sur mon navire…

    J’avais donc réussi à passer jusqu’aux thermes où j’avais pu passer un bon moment en ne pensant à rien. Evidemment, des réminiscences du passé en avaient profité pour s’infiltrer dans mon esprit. J’avais beau dire que je m’étais entraîné à Alabasta pour protéger mes compagnons, ils continuaient de disparaître un à un. Pas morts cette fois, mais tout de même. C’en était déprimant. A croire que le destin ne voulait pas que je sois capitaine… Et pourtant je m’accrochais à cette idée. Après tout, mon père avait bien été capitaine, lui qui m’avait légué mes pouvoirs alors que je ne le connaissais même pas. Peut-être que, dans le fond, c’était pour cela que je continuais. Mais pour y arriver, il me faudrait trouver des compagnons fidèles. Et il semblait que ce soit une denrée rare sur Grand Line. Non pas que je n’aie pas apprécié ceux qui ont rejoint mon équipage au fil des années, mais j’aurais préféré qu’ils restent… Il n'y avait que Al qui tenait le bon bout depuis tous ces évènements. Et heureusement, comme il était mon navigateur c'était bien plus pratique pour voyager et, avec un peu de chance, rencontrer des gens.

    Mes pensées furent finalement coupées par mon estomac qui gargouillait. Il était temps de sortir de ce bain et d’aller se sustenter dans un des restaurants de l’île. J’avais pu jeter un œil aux prix en passant pour atteindre les thermes, et c’était sacrément cher. Mais depuis quand un pirate doit-il payer ses repas ? Certes je l’avais fait à Alabasta, mais je m’y étais installé pendant une longue période de temps, je n’avais donc pas trop intérêt à être sur la liste noire de tous les bars du coin. Ici, je n’y reviendrais probablement pas avant un long moment, je n’en avais donc rien à faire. Je sortais donc du bain pour aller me rhabiller. Dans la salle des casiers, j’aperçus une femme à la tenue étrange. Le fait qu’elle soit relativement peu vêtue n’était pas le plus choquant sur cette île où le soleil tape presque tout le temps (quoique, d’ici ça ressemblait à du cuir, ça ne ressemble pas vraiment à la tenue habituelle des gens du pays du sable). Non, ce qui était étonnant, c’était la queue de diable qui trônait non loin de son postérieur. J’avais vu bien assez de choses dans ma vie, ou même dans le journal, pour ne pas m’étonner autant que les passant qui, eux, avaient moins l’habitude des fruits du démon, mais tout de même, je me demandais à quel animal cela pouvait bien appartenir. Mes rêvasseries s’arrêtèrent quand la femme en question se retourna, me surprenant en train de regarder au niveau de ses fesses. Ce n’était pas vraiment ça, mais c’était probablement ce à quoi ça ressemblait. En plus, je n’avais pas encore remis mon T-shirt qui était dans mon casier. Voilà, je serai très probablement fiché pervers, à être torse nu comme ça. Malgré tout je redirigeais mon regard vers mon casier comme si de rien n’était pour finir de me rhabiller…

_________________


Dernière édition par Kokaku Shiraho le Mar 26 Avr - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dracula est une femme? [PV : Akuma Yueki]   Dim 6 Mar - 21:14

Yueki AkumaPirate des Yukiryuu
Pirate des Yukiryuu
avatar

Messages : 169

Navigation
Doriki:
114/6000  (114/6000)
Fruit du Démon: -

Ukkari, récemment devenue une ville de sources chaudes, était le lieu idéal pour passer du bon temps. Enfin, c'était ce que disait le prospectus des diverses îles du début de Grandline, une ville de plaisir aquatique et de bien-être vaporeux. C'était un programme qui plaisait bien à Akuma, si bien qu'elle avait embarqué clandestinement dans un navire en direction de cette île. Elle avait eu l'idée de se fourrer au milieu d'une cargaison après avoir indiqué le nom de l'île sur l'étiquette d'expédition. Ainsi on était en train de la transporter gratuitement sur les lieux qu'elle voulait explorer, jusqu'à ce que le navire arrive enfin à destination. Heureusement ce n'était pas une caisse de makibishi, aucun risque qu'elle se blesse ou même qu'elle ne sache pas dormir, car il s'agissait de sacs de farine. Avec sa petite taille elle avait réussi tant bien que mal à se recroqueviller jusqu'à entrer correctement à l'intérieur.

Ce n'est qu'une fois arrivée sur l'île en question que la demoiselle sortit de la caisse discrètement pour qu'on ne la surprenne pas. Elle referma bien sûr le colis et sauta sur le quai avant d'être prise sur le fait. En effet la brochure ne s'était pas trompée, il y avait tout pour des sources chaudes, ainsi que des fontaines du plus bel effet, et toutes sortes d'autres choses plus ou moins agréables. C'était bien tentant de se faire un petit bain pour une modique somme, surtout qu'elle avait une bourse bien remplie pour couvrir ses besoins divers quotidiens. En plus elle effectuait souvent des petits boulots comme de la livraison aérienne express pour de l'argent afin de garder sa bourse toujours remplie. Bien sûr elle ne s'engageait jamais pour des mois car elle aimait être payée tout de suite, pas en fin de mois. Surtout que pour la plupart c'était bien payé, selon l'importance du colis. Peu de gens refuseraient un transport par la voie des airs quand le plancher des vaches était sans cesse le théâtre d'embuscades en tous genres. Avec ça, elle gagnait pas mal, surtout qu'elle savait bien gonfler son "chèque" avec l'argumentation.

C'est ainsi qu'elle se retrouva dans le vestiaire des sources chaudes les plus proches du port, et les plus accessibles aussi. Heureusement ça ne coûtait pas bien cher du fait que l'endroit avait récemment connu un boom de popularité. On ne voyait pas beaucoup les responsables de cet afflux soudain du jour au lendemain, mais on racontait que c'était un vieillard connu pour son coup de pioche et son assistant sans nom qui avait découvert le "filon d'or". Les gens aimaient bien raconter comment ils avaient connu leur popularité croissante, surtout à ceux qui avaient l'air de touristes comme Akuma. Quelque part c'était tout bénéfique, si elle pouvait se relaxer pour un prix pour le moment dérisoire. Après avoir payé quelques centaines de berry pour une heure, la demoiselle se dirigea vers les vestiaires afin d'y déposer sa bourse, seul effet personnel. En passant elle put croiser un individu qui ne pouvait décrocher son regard de son corps. D'un saisissement soudain, Akuma tapota ses habits de peur qu'une trace de farine y soit restée, et en effet il y en avait un peu sur ses cheveux.


-C'est pas facile de voyager gratos sans se faire remarquer, mon bon monsieur, des fois faut se salir un peu.

Une autre personne aurait dit qu'il regardait ses attributs de chauve-souris vampire bien peu communs à la race humaine sous leur forme habituelle, sa poitrine, ses fesses, ou même simplement son corps entier, mais la demoiselle s'en fichait. Elle savait bien que personne ne la trouvait attirante parce qu'elle avait peu de poitrine, ça ne pouvait pas être pour la reluquer. Cela faisait un moment qu'elle s'était faite à cette idée, mais de toute façon elle se fichait bien de ça. Tout ce qui comptait était le bain, les regards n'avaient que peu d'importance, et ce n'était pas le genre d'Akuma de réfléchir des heures sur des sujets aussi accessoires qu'inutiles. Elle faisait clairement partie de ceux qui ne se cassaient pas la tête dans la vie et qui évitaient les ennuis autant que possible. Après tout elle ne portait aucune arme.

Quelques instants après avoir tapoté les traces de farine en de faibles nuages de poussière blanche, elle tourna le dos à l'individu pour qu'il lui dise si elle a encore de ça sur ses habits et ses cheveux. Elle était juste là pour se détendre, pas pour se laver entièrement, ça c'était généralement dans la nature ou dans une chambre d'hôtel. Il était important de choisir ses priorités, et là c'était les sources chaudes qui importaient pour le moment. Ainsi la demoiselle entra dans un cabine individuelle à côté de l'individu pour s'y changer. Vu qu'il semblait sortir du bain, il n'avait plus de raison de rester plus longtemps. Ce n'est quelques courts instants plus tard qu'elle sortit couverte de serviettes là où il faut, prenant une seconde pour saluer le garçon avant de le dépasser. Direction : le bassin le plus libre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dracula est une femme? [PV : Akuma Yueki]   Dim 24 Avr - 14:06

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3352

Navigation
Doriki:
2622/6000  (2622/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Malgré ma tentative désespérée de discrétion, elle m’avait bel et bien vu et s’était approchée de moi. Je m’attendais à me faire engueuler, peut-être même me prendre une claque, mais pas du tout au final. Elle se contenta de me dire une phrase relativement mystérieuse laissant penser qu’elle était arrivée ici clandestinement dans une cargaison de ce qui semblait être de la poudre blanche. Je ne suis pas vraiment le mieux placer pour crier au clandestin, mais elle aurait au moins pu trouver un navire un peu moins salissant. Surtout que blanc sur noir, ça se voyait pas mal. Après cela elle me demanda carrément de l’aide pour savoir si elle avait aussi des traces derrière elle. Bah, je suppose que c’est mieux, ça évitera le scandale. Je lui indiquais donc une ou deux traces qui restaient tout en remettant mon foulard autour du cou. Une fois que ce fut fait, elle partit se changer tandis que je finissais de rhabiller correctement. Quand elle ressortit de la cabine, j’avais également fini et elle me salua avant d’aller dans les bains. Je répondais à son salut avant de sortir du bâtiment pour retourner en ville et voir ce que je pouvais faire.

    Je me baladais donc un peu en ville après avoir remonté mon foulard devant mon nez, regardant un peu les magasins de souvenirs sans jamais prendre quelque chose. J’avais encore des berrys sur moi, mais ils ne serviront pas à ça. A presque chaque magasin l’homme ou la femme qui tenait le commerce me regardait plein d’espoir avant de soupirer quand je ressortais sans avoir rien pris. Tant pis, de toute façon je ne comptais pas m’éterniser ici. J’attendais juste que mon ventre me dise qu’il était l’heure de manger pour aller dans un restaurant, manger, et repartir. Et ce ne fut qu’au bout d’une heure que les gargouillements commencèrent. J’avais pu faire le tour d’au moins la moitié de l’île et j’avais déjà repéré le restaurant où je comptais aller. Je fis donc demi-tour pour aller enfin manger.

    Le restaurant en question n’était pas très loin des bains où j’étais allé plus tôt dans la journée. Il y avait une large terrasse et c’est pour ça que j’avais sélectionné celui-ci. Avec un beau temps comme ça, ce serait dommage de ne pas en profiter. Je m’installais donc sur une table libre, sans ouvrir le parasol (vous savez ce que c’est les lézards, ça aime le soleil), et je commandais un plat typique de l’île et j’attendais que ma commande arrive en repensant à ce zoan que j’avais vu passer toute à l’heure. J’avais beau y réfléchir, je ne voyais pas ce que ça pouvait être. Les ailes ressemblaient à celles d’une chauve-souris, mais la queue ne correspondait pas. Bon, de toute façon elle ne semblait pas être hostile. Elle avait bien vu mon visage et ne m’avait pas pour autant sauté dessus comme l’aurait fait un chasseur de prime ou un marine. Je n’avais donc pas trop à me soucier de ça, mais malgré tout ma curiosité me poussait à réfléchir à ça jusqu’à ce que mon plat arrive et que je commence à manger. De toute façon, il était peu probable que je la recroise, n’est-ce pas ? …

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dracula est une femme? [PV : Akuma Yueki]   Dim 24 Avr - 19:00

Yueki AkumaPirate des Yukiryuu
Pirate des Yukiryuu
avatar

Messages : 169

Navigation
Doriki:
114/6000  (114/6000)
Fruit du Démon: -

Avec l'aide du garçon, Akuma réussissait de mieux en mieux à s'enlever la farine de ses vêtements et autres parties de son corps. Elle allait prendre un bain, mais ce n'était pas pour se laver, seulement pour se détendre. C'était presque une chose sacrée, les sources thermales, quelles qu'elles soient, Akuma ne pouvait pas se permettre de souiller cette magnifique eau. Par chance il n'y avait pas l'air d'y avoir beaucoup de gens, la demoiselle allait pouvoir profiter pleinement. Elle jetait un dernier regard vers le garçon qui venait de l'aider et qui se dirigeait vers la sortie. Il était vraiment mignon, dommage qu'il n'ait pas pris son bain thermal dix minutes plus tard, elle aurait bien aimé avoir une compagnie aussi douce. Mais c'était comme ça, elle ne pouvait pas aller contre sa volonté.

Sans plus attendre, la demoiselle partit se déshabiller dans une cabine individuelle avant de ressortir, laissant ses vêtements dans un casier plus loin. Seule une longue serviette la couvrait par pudeur minimale, c'était tout ce qu'elle voulait porter. Même ses gants et ses bas n'étaient plus sur ses bras et jambes, preuve qu'elle voulait vraiment que tout son corps profite des sources. Et puis elle ne risquait pas de se transformer, l'eau neutralisait ses pouvoirs, aucune chance que ses bras deviennent poilus en plus des ailes et une queue fourchue qui apparaissent derrière son corps. Les bienfaits de l'eau ne tardèrent pas à envahir Akuma de la tête aux pieds au fur et à mesure qu'elle entrait dans le bassin creusé à la main. C'était vraiment agréable et la demoiselle se sentait vraiment bien et à l'aise. Peut-être parce que c'était à cause de ses pouvoirs diminués par l'eau, mais en tout cas elle ne pensait plus à rien, restant les bras contre la bordure et la tête en arrière. Elle ne savait pas si elle aurait assez d'énergie pour se relever, mais elle allait bien devoir faire un effort.

Malheureusement à toute bonne chose il y avait aussi une fin, Akuma devait sortir de l'eau de peur de ressembler à une vieille à la peau toute fripée. La demoiselle se souleva alors d'un geste rapide, prenant ensuite tout son temps pour évacuer l'eau de son corps. Elle avait passé un temps délicieux pendant ce long moment, mais maintenant il était temps de bouger. Cette île était certes connue pour ses sources thermales, mais il y avait d'autres choses tout de même. Ainsi Akuma se sécha les cheveux devenus longs avec l'eau, prenant la peine de refaire ses deux couettes pour serrer ses cheveux à l'avant. Elle se rhabilla ensuite après un séchage plus sommaire, partant en sifflotant vers sa prochaine destination. Il devait y avoir un endroit où manger, parce que rester tout ce temps dans le bain l'avait vraiment affamée. Par chance il n'y avait pas qu'un restaurant de délicieux pas loin des sources. En effet elle pouvait voir le jeune homme de tout à l'heure manger un bon plat, ce qui lui donnait envie de l'imiter. Pas forcément le même menu, mais au moins manger aussi.

Sans plus tarder, la demoiselle se trouva une place pas loin d'où elle pouvait observer le garçon mignon à souhait. Il n'avait pas l'air raffiné ni particulièrement goinfre, c'était donc une personne normale. Peut-être un civil ou un pirate, les deux plus communes classes dans ce monde depuis la grande ère de piraterie. Elle commanda alors son plat, commençant par l'entrée, pendant qu'elle observait discrètement l'individu d'un air intéressé. Il y en avait beaucoup des mignons, mais pas beaucoup l'aidait sans rechigner et peu lui paraissait sympa comme lui. Il méritait qu'elle fasse un bout de chemin avec lui, ne serait-ce que pour tenter de se lier d'amitié avec lui, et peut-être en faire son amoureux si tout se passait mieux qu'elle l'imaginait.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dracula est une femme? [PV : Akuma Yueki]   Ven 29 Avr - 16:43

Neway AlanPirate des Yukiryuu
Pirate des Yukiryuu
avatar

Messages : 169

Navigation
Doriki:
155/6000  (155/6000)
Fruit du Démon: Kamifubuki Kamifubuki no Mi



Dracula est une femme ?



I
l y a de ça quelques jours j'avais dû partir précipitamment en direction de l'île d'Ukkari. Je devais rencontrer un vieil homme là-bas pour lui procurer une carte avec l'itinéraire qu'il m'avait commandé pour sa croisière de retraite. Le cap'tain n'avait pas pu m'accompagner puisqu'il devait régler deux ou trois trucs sur notre étape précédente, j'avais donc eu le grand privilège de faire le chemin sur la barque de secours pourrie... En plus, une fois arrivé à destination, j'ai découvert que le pépé était sénile et qu'il m'avait oublié ! Soi-disant qu'il était jeune et en pleine forme, et qu'il n'aurait jamais pensé à la retraite. Le pire, c'est qu'il m'a sorti qu'il faisait fortune dans le commerce du poireau sucré et qu'il avait pour projet d'en vendre partout autour du monde. Résultat, j'ai pas eu un rond et j'ai dû poireauter - sans faire de mauvais jeu de mots - des jours en attendant l'arrivée de cap'tain.

Il doit rentrer aujourd'hui, j'espère qu'il va pas tarder, j'ai déjà perdu beaucoup de temps avec le vieux et sa conquête du poireau sucré... Je marche dans une rue du en bord de mer, et il me semble que c'est la trois cent soixante-sixième fois. Ou peut-être bien trois cent soixante-septième. En passant, je regarde un petit qui mange un beignet tout gras sur un bâton. C'est alors que j'ai un sursaut : et s'il était allé bouffer ? Connaissant cap'tain, il est bien capable d'aller se remplir un peu la panse avant d'aller venir me chercher. C'est même évident ! Et vu qu'il n'est là que de passage, il ne payera sans doute pas, il doit donc avoir choisi un restaurant assez bon, ou en tout cas pas le snack qui vend des sandwichs au foie de morue. Je vais retourner vers le centre, je trouverai sûrement un établissement où il aurait pu s'arrêter. Je change de direction pour rejoindre le quartier du port. Le paysage défile lentement et une petite forêt s'installe au loin dans mon champ de vision, dissimulée par quelques vapeurs dues à l'étouffant chaleur. Au bout de cinq minutes, je parviens au secteur des sources chaudes. Il a aussi dû en profiter... Du coup, c'est probable qu'il soit rentré dans un restaurant pas loin. Immédiatement, je vois une grande terrasse ensoleillée, et... cap'tain !!! Soulagé, je m'empresse de me diriger vers lui mais je dois contourner les tables qui se dressent entre lui et moi. Voir son dos et un morceau de sa tête m'a tout de même apporté un certain réconfort. Cela faisait plusieurs jours que je ne l'avais pas vu et je me suis rendu compte que je suis attaché au navire et à l'équipage, alors que je l'ai rejoint il y a peu. Qui plus est, nous ne sommes plus vraiment nombreux, mais j'ai l'impression d'enfin vivre comme je le veux, comme je le dois. Sur le bateau, nous avons chacun des objectifs à atteindre et des rêves à réaliser, nous sommes au tout début d'une immense quête, et pourtant je sais bien à quel point la tâche sera ardue... Ce qui importe, c'est qu'au bout de tout ceci, nous aurons accompli quelque chose de plus grand que tous les océans que nous aurons alors parcouru, de plus profond que ce bleu qui anime les mers et les cieux : ce sera l'achèvement du destin qui nous aura tous liés pendant tout ce temps ! Et ça, ça me donne envie de naviguer dès maintenant et de sortir cap'tain de sa sieste pour se remettre au boulot.

J'arrive à proximité du coin où il est assis, et c'est alors qu'un élément étrange m'apparaît. Qui est-ce ? Elle accoutrée bizarrement, avec des couettes sur la tête et un air d'illuminée, mais... c'est ça qui est bien ! Sans vraiment réfléchir, je me dis qu'elle a l'air sympas et lui fait un signe de la main. Je me prend un vent. Et là je me rends compte que... c'est moi ou c'est cap'tain qu'elle regarde ?! Il aurait une touche ? Non ..! Il faut que j'aille voir ça de plus près. Je m'approche de la jeune fille pour tâter le terrain, en affichant un large sourire et en me penchant sur elle :

"Hey ! Je te dérange pas ? Peu importe, moi c'est Mister Al, mais tu peux m'appeler... ah bah en fait je t'ai directement dit mon surnom. Quoi qu'il en soit, c'est bien lui  là-bas que tu regardes avec tes yeux fourbes ? Hé hé, t'es bien tombée poulette, il se trouve que je le connais. Tu veux que j'aille lui toucher deux mots ? T'as qu'à venir avec moi !"

Je rigole et me tourne vers l'autre. Si j'arrivais à le caser, l'ambiance serait plus détendue sur le Yukifune... Enfin faudrait pas que ça le devienne trop non plus. D'ailleurs est-ce que j'ai vraiment envie de faire ça ? Mon air se décompose lentement pour devenir plus blasé. Je me suis peut-être emballé...



Dernière édition par Neway Alan le Jeu 18 Aoû - 21:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dracula est une femme? [PV : Akuma Yueki]   Mer 4 Mai - 20:44

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3352

Navigation
Doriki:
2622/6000  (2622/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Maintenant que j’y pense, on s’était pas donné rendez-vous à midi ? Genre « rendez-vous pour manger vers midi » ? Bon, après l’île était relativement vaste et le choix de restaurant l’était tout autant, il avait sûrement juste dû se perdre dans la ville vu qu’on n’avait, de mémoire, pas donné de lieu fixe. Après tout, ça faisait quelques jours qu’Al traînait dans le coin, il avait dû se trouver quelque chose à faire. Sinon le temps aurait été long, je ne pense pas qu’un simple échange ne dure plusieurs jours. J’espère au moins qu’il ne me fera pas un faux plan, je n’aurais déjà pas dû le laisser partir seul… Mais bon, si son client avait tilté qu’on était des pirates, renommés qui plus est, je ne suis pas sûr que ça aurait été très bon pour lui. Après tout, ça restait un moyen de faire rentrer de l’argent dans les cales du navire. N’empêche que je me demandais vraiment comment il faisait pour avoir des clients malgré sa condition de pirate. Il devait bien avoir une certaine renommée depuis qu’il m’avait rejoint. Ca faisait un moment que je n’avais pas lu le journal, à peu près depuis le moment où j’avais vu que j’avais dépassé les 100 millions de berrys de prime. Et ça commençait à remonter. Raison de plus pour ne pas faire coucou à son client. En espérant que ce ne soit pas un piège.

    Bref, au moment où mon plat arrivait je le vis arriver au loin, tout va bien. Il semblait m’avoir repéré aussi, j’allais attendre qu’il soit là pour commencer à manger. Et oui, même les pirates connaissent la politesse. Une partie d’eux au moins. De toute façon c’est pas comme si le plat risquait de refroidir. Avec mes pouvoirs je pourrais le réchauffer sans problème. Il commençait à zigzaguer entre les tables jusqu’à ce qu’il s’arrête après un geste de la main. Puis il prit un autre chemin vers… la fille de toute à l’heure ? Je n’avais même pas tilté qu’elle était là, et pourtant c’était le genre que l’on voyait à des kilomètres. Il la connaissait ? Après tout elle m’avait annoncé indirectement avoir débarqué ici clandestinement, peut-être qu’elle venait de la même île que mon navigateur. D’où j’étais je n’entendais pas bien ce qu’il disait. J’arrivais à peine à comprendre quelques mots. Et les mots que j’arrivais à entendre n’était pas des moindres. « Yeux », « poulette »… « toucher » ? J’avoue que ce dernier mot me donna un frisson aussi rapide que la pensée qui vint avec. Au final, la seule phrase que j’arrivais à comprendre du début à la fin vu sa dernière, celle qui invitait la femme à venir avec lui. Soit il tentait de la draguer, soit c’était carrément sa copine quand il était sur son île. Quoique c’était une hypothèse peu probable, pourquoi il l’aurait laissée là-bas en prenant la mer ? Par contre il n’avait pas intérêt à me planter pour ses beaux yeux hein. Parce que quitte à la draguer, je suppose que ce n’est pas pour la ramener vers moi qu’il proposait qu’elle le suive. Je me levais donc de ma table, m’approchant des deux oiseaux. De toute façon, personne ne me prendra mon plat, ni ma place. Les serveurs me verraient bien que je sois assis ou ici. Une fois derrière mon navigateur, je posais une main sur son épaule pour le saluer. Il m’avait de toute façon vu venir puisqu’il s’était retourné juste avant, commençant avec un large sourire et finissant avec une mine déconfite que je n’avais pas trop compris. Un rateau ? Nan je n’avais pas vu la demoiselle lui répondre.

    « Hey Al, ça va ? Ca fait un bail. Viens donc t’assoir qu’on parle un peu. Et tu peux amener la demoiselle avec toi si tu y tiens » lui disais-je en soulignant ma dernière phrase avec un clin d’œil qui en disait long « De toute façon on s’est déjà croisés, ça ne me pose pas de problème. »


    Une fois cela dit, je me retournais pour me rediriger vers ma table. J’espère juste ne pas avoir foutu le bordel dans son plan avec elle. Mais en même temps, il fallait bien qu’on parle un peu depuis le temps. Et ce n’est pas une clandestine qui nous fera la morale sur notre statut de pirate. Après, on n’avait pas besoin de le dire explicitement de toute façon, surtout avec d’autres clients tout autour. Ce n’était ni le lieu, ni le moment de créer une émeute parmi les civils.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dracula est une femme? [PV : Akuma Yueki]   Mer 4 Mai - 23:46

Yueki AkumaPirate des Yukiryuu
Pirate des Yukiryuu
avatar

Messages : 169

Navigation
Doriki:
114/6000  (114/6000)
Fruit du Démon: -

Il fallait bien avouer que regarder ce joli morceau était divertissant, Akuma en oubliait presque de manger son entrée, presque rassasiée par les pensées à l'eau de rose que son esprit créait tout seul. Heureusement elle portait parfois sa fourchette à sa bouche, faisant petit à petit place à la deuxième étape du repas, à savoir le plat principal précédant le dessert. Il fallait dire qu'avec ces derniers jours, elle se faisait plutôt aborder par des idiots à l'allure de voyou qui la traitaient de planche à pain ou s'amusaient à l'embêter par plaisir. Ces cervelles de moineau sans contenu dans le pantalon ne valaient pas la peine qu'on s'intéresse à eux, surtout qu'ils n'étaient pas son genre.

Mais alors qu'elle était plongée dans ses pensées tantôt romantiques tantôt coquines, Akuma vit une silhouette lui boucher le coin de la vue, la déconcentrant quelque peu. Il était vraiment très entreprenant au premier abord, mais se prenait rapidement les pieds dans ses propres phrases, chose qui n'arriverait jamais à Akuma en temps normal. Elle ne se prenait pas la tête dans la vie, ce n'était pas elle qui allait bégayer ou accumuler les boulettes comme donner son surnom avant son prénom ou dire "peu importe" avant d'avoir obtenu la réponse à sa question. Il ne semblait pas très doué avec les gens, ou avec les filles au minimum, mais la demoiselle ne jugeait aucunement, chacun ses faiblesses. Il lui proposa finalement de parler à celui qu'elle regardait avant son arrivée, peut-être qu'il le connaissait pour de vrai et qu'il pourrait même lui arranger un petit tête à tête entre deux assiettes.

Cependant avant que la demoiselle n'ait pu en placer une, l'intéressé rejoignit son amis maladroit, qui entre temps avait pris une mine plus grise. Peut-être qu'il avait subi un chara-change l'espace de deux minutes et qu'il venait de retrouver le moral, mais pourtant elle ne voyait pas de chibi à ses côtés, alors ça ne pouvait pas être ça. Il souffrait peut-être de dédoublement de personnalité, mais elle ne pouvait pas dire laquelle elle préférait chez lui, entre celui qui lui faisait dire n'importe quoi et celui qui le blasait au point de déprimer tout le monde autour de lui. Il allait de soi qu'Akuma préférait regarder de nouveau son ami de tout à l'heure, surtout maintenant qu'il était proche d'elle d'au moins les deux tiers de la distance. Un petit sourire s'afficha sur le visage de la demoiselle alors qu'elle entendait l'invitation des deux aimables gaillards. Elle tira alors la manche d'un serveur pour lui demander d'apporter ses plats à la table où siégeait l'intéressé quelques minutes plus tôt. Il acquiesça alors et continua de prendre ou apporter des commandes autour de lui. Akuma quitta alors sa place pour s'asseoir à la même table que les deux autres, les joues un peu rouges.


-Merci de m'inviter, c'est gentil ! Moi c'est Akuma si vous vous le demandez, je suis pirate et célibataire depuis quelques temps. Et vous c'est quoi votre nom à tous les deux ? Vous êtes camarades ?

Ce n'était pas évident de gérer ses sentiments alors qu'elle se trouvait proche du beau gosse qu'elle observait, et de son ami pas dégoûtant à regarder non plus. Si tout le monde était comme ça dans son équipage, il y avait de fortes chances pour qu'elle vive enfin heureuse avec des gens qu'elle aimait. Avec les derniers événements, on l'avait forcée à aimer quelqu'un qui l'avait enlevée par amour et qui l'avait pervertie sans en avoir conscience. Maintenant elle ne voulait plus qu'on l'oblige à aimer, elle voulait avant tout choisir la personne. Ce n'était pas grave si il était civil, mais ce serait tout de même dommage qu'il ait peur de ce qu'elle représentait. Elle était devenue pirate par la force, ce n'était pas un danger public qui pillait et tuait à tout boute champ, si elle disait être pirate c'était pour clamer sa liberté avant tout. Et puis aucune chance qu'on la croit dangereuse avec une corpulence aussi chétive, malgré qu'elle possède un pouvoir du démon en elle depuis peu.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dracula est une femme? [PV : Akuma Yueki]   Lun 16 Mai - 22:06

Neway AlanPirate des Yukiryuu
Pirate des Yukiryuu
avatar

Messages : 169

Navigation
Doriki:
155/6000  (155/6000)
Fruit du Démon: Kamifubuki Kamifubuki no Mi



Dracula est une femme ?



J
e vois soudain l’objet de la conversation se lever pour se diriger vers nous. Il perd pas de temps, lui… Le visage figé, je le regarde se rapprocher de nous sans savoir vraiment ses intentions. Peut-être vient-il prendre de mes nouvelles, peut-être compte-t-il m’engueuler, ou peut-être ne tient-il plus en place à l’idée d’avoir une chance avec la demoiselle. Plus j’y pense, plus ça craint. Je vais avoir un couple à bord, qui va sans cesse me rappeler mon célibat, et qui va m’exclure chaque jour un peu plus. Alors, certes, l’atmosphère sera plus relaxe, mais ce sera surtout valable pour eux ! Qui sait le comportement que pourrait avoir cap’tain amoureux ? Un frisson parcourt mon corps. Il me semble que quelques cheveux de ma tête se redressent, comme pour se préparer au pire. Est-ce que j’ai encore fait quelque chose qu'il ne fallait pas ?
 
« Hey Al, ça va ? Ça fait un bail. Viens donc t’asseoir qu’on parle un peu. Et tu peux amener la demoiselle avec toi si tu y tiens. De toute façon on s’est déjà croisés, ça ne me pose pas de problème. »
 
Comment ça « déjà croisés » ? Alors c’est fait, ils se sont déjà approchés ? Quoi que je fasse, leur amour s’est déjà déclaré ? Je réalise alors que l’homme-dragon était sûrement intervenu par jalousie, ou par peur. Pourtant, je ne suis pas du genre à piquer les coups des autres, et je voulais même aider au départ !
Nous nous asseyons à la même table, celle que Shiraho occupait tout à l’heure. La fille semble un peu rouge, elle est certainement gênée de cette situation. Tu parles, elle est bien contente d’être invitée ! Je sens qu’on va finir par repartir à trois… C'est elle qui engagea la conversation en se présentant :
 
« Merci de m'inviter, c'est gentil ! Moi c'est Akuma si vous vous le demandez, je suis pirate et célibataire depuis quelques temps. Et vous c'est quoi votre nom à tous les deux ? Vous êtes camarades ? »

Pirate ?? Oh non. Tout semble déjà fait, elle est presque déjà dans l'équipage. Elle en a de surcroît profité pour glisser qu’elle est actuellement célibataire. Je sirote une boisson qui se trouve sur la table. Je l’attribue très vite à celui qui me fait face, vu que je n’ai encore rien commandé. En mâchouillant la paille, je m’excuse alors pour que cap’tain ne me fasse pas de reproche. De toute façon, il doit être en train de fixer son grand amour avec des yeux brillants.
Au loin, quelques nuages assombrissent les constructions du dessous  en se déplaçant tranquillement. Ils rôdent, comme pour garder le quartier des mauvaises aventures. Et pourtant, l’Astre se tient fièrement, régnant sur les terres sages, insouciant et confiant. Il rayonne et diffuse sa chaleur royale. C’est la nature, les choses sont ainsi qu’elles doivent l’être et vont où elles doivent aller. Puisque tout est maintenant engagé, là, je devrais laisser les deux faire ce qu’ils ont à faire et… Oulah. Quand je dis « faire », ça peut porter à confusion et… non ! Je ne veux pas imaginer ça. Je me mets à siroter le fond du verre plus nerveusement. Je pense juste que c’est à eux de voir et que… En fait, je ne dois rien empêcher ni favoriser. Je vais rester à ma place et on verra bien ! Après tout, c’est bien moi qui les ai réunis ici, autour de cette table. Oubliant peu à peu mes questionnements fébriles, je regagne mon insouciance légendaire et décide d’être le spectateur de ce qui se passerait, ou ne se passerait pas. Un peu comme un cupidon !
Vu que j’avais déjà donné mon nom à la fille tout à l’heure, je laisse Shiraho répondre et mets ainsi en œuvre ma résolution de ne pas interférer dans leur histoire – quand bien même elle venait de naître, si tant est qu'elle existe – ou alors un minimum. Après tout, je suis impatient de voir comment il va se débrouiller tout seul...



Dernière édition par Neway Alan le Jeu 18 Aoû - 21:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dracula est une femme? [PV : Akuma Yueki]   Jeu 2 Juin - 23:44

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3352

Navigation
Doriki:
2622/6000  (2622/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Ce repas s'annonçait plus intéressant que prévu. De base, je voulais simplement demander à Al comment s'était passée sa transaction le temps que je n'étais pas là, mais au final il y aurait probablement plus que ça. En effet, en se présentant sous le nom d'Akuma, la fille aux ailes de chauve-souris et à la queue de diablotin annonça qu'elle était pirate. J'avais tiqué sur ce mot et je n'avais donc pas saisi la suite qu'elle avait de toute façon prononcé plus bas. Evidemment, tentant de réunir un nouvel équipage qui, pour une fois, tienne la route, cette information suscitait mon intérêt et cela se lisait probablement à une lueur dans mes yeux. Cet intérêt était tel que je ne disais rien à Al qui buvait dans mon verre. Il s'était excusé mais j'aurais probablement râlé quand même en temps normal. J'avais soif moi ! J'avais faim aussi. Mais j'attendrai que les deux autres reçoivent leur plat avant de manger. Bref, il était temps de me présenter aussi, Al s'étant probablement déjà prêté à l'exercice toute à l'heure.

    « Moi c'est Shiraho, pirate et capitaine d'Al. »

    Autant tout déballer, si c'était une pirate sans équipage cela devrait également l'intriguer, et si elle en avait déjà un qu'importe? Même si elle reconnaissait mon nom grâce aux avis de recherche, ce n'était pas une pirate qui va me dénoncer à la marine.

    « D'ailleurs Al, ça s'est bien passé ta livraison? Pas d'embûche? »

    Voilà que je me mettais à jongler avec deux conversations. Je n'avais pas souvent l'occasion de faire ça et c'était pour le mieux. Mais là, bien qu'il fallait que je garde l'attention de la pirate pour espérer, qui sait, la recruter, j'étais curieux des résultats de la vente de Al. Quelques berrys en plus dans le trésor du Yukifune, ce n'était pas moi qui allait cracher dessus. Surtout dans des situations comme aujourd'hui où je ne comptais pas tellement faire de grabuge. La marine était probablement dans les parages bien que je n'en ai pas encore vu. On ne laisse pas un endroit aussi touristique sans protection. Il faudrait donc que je paie mon repas, même si je pourrais fuir facilement, et Al de même. Quant à Akuma, ces attributs non humains démontraient un pouvoir qui pourrait sûrement également l'aider à fuir. Mais j'avais beau retourner tout ça dans ma tête, je n'arrivais pas à savoir ce que ça pouvait être.

    « Pardon si c'est indiscret Akuma, mais je suppose que tu possèdes les pouvoirs d'un fruit du démon. Déjà toute à l'heure je me posais la question, donc maintenant qu'on est posés... Quel est ton pouvoir? »

    Les fruits du démon, générateurs de sujet de conversation depuis... longtemps. Ce n'était pas que ce soit un critère très important pour un éventuel recrutement auquel je pense depuis toute à l'heure, mais c'était toujours intéressant à savoir. Surtout avec ma curiosité qu'elle avait piqué aux thermes. Et puis bon, je m'étais attendu à ce que Al fasse un peu le chaud étant donné qu'il l'avait déjà abordée. Mais il semblerait que le faire en ma présence le gênait un peu, lui qui parlait beaucoup il n'avait pas dit un mot avant que les plats n'arrivent. Bah, il se rattrapera, j'espère. Etre deux à parler alors qu'on est trois, c'est quand même pas terrible. Enfin bref, les plats étaient là, on pouvait continuer cette discussion en mangeant !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dracula est une femme? [PV : Akuma Yueki]   Ven 3 Juin - 23:59

Yueki AkumaPirate des Yukiryuu
Pirate des Yukiryuu
avatar

Messages : 169

Navigation
Doriki:
114/6000  (114/6000)
Fruit du Démon: -

Alors que son plat de pâtes arrivait, Akuma profitait de la délicieuse compagnie du capitaine et de son compagnon pas beaucoup plus moche, à vrai dire. Il dirigeait donc son propre équipage, quelle chance il avait tout de même. Akuma l'enviait beaucoup, mais dans un sens c'était bien aussi d'être une subordonnée, elle n'avait pas l'âme d'une meneuse. Et puis avec elle l'équipage serait bien plus faible car elle était très insouciante et ne montrerait pas le bon exemple à suivre. Parfois il valait mieux rejoindre que créer, comme ça elle rejoignait sa petite bande et pourrait se rincer l'oeil toute la journée. Mais pour le moment elle préférait ne pas lui demander de le rejoindre de peur que ce soit trop prématuré et qu'il ait peur.

-C'est un bien bel équipage que t'as là. Enfin en partie, mais si le capitaine est comme ça, sûr que le reste doit être joli aussi.

Pendant qu'elle continuait à manger plus ou moins proprement, elle écoutait les autres parler de la livraison de ce certain Al'. Lui ne semblait pas très bavard pour le moment, bien qu'il ait déballé tout un monologue pour l'aborder précédemment. Alors qu'ils discutaient, Akuma continuait de se remplir la panse non sans se salir un minimum, jetant régulièrement un regard vers le capitaine. Pas parce qu'elle voulait qu'il lui donne faim d'une autre façon, mais avec quelque chose d'agréable à regarder, manger était toujours plus délicieux. Après, pas aussi délicieux que le capitaine en face de lui, mais au moins ça lui remplissait la panse et elle en avait bien besoin. Prendre ce bain lui avait donné faim, au point d'avoir une belle fringale en sortant, et ce à chaque fois, bizarrement. Peut-être parce qu'elle luttait pour ne pas tomber entièrement dans l'eau sans s'en apercevoir, mais dans tous les cas ça ne lui déplaisait pas de prendre ce risque pour toute la relaxation offerte.

La prochaine question du capitaine Shiraho fut pour Akuma, visiblement curieux par beaucoup de choses. En effet il y avait matière à demander sur son fruit du démon, à moins d'appartenir au clan des minks, ce qui n'était pas son cas. La demoiselle sourit en le regardant dans les yeux, lui accordant un clin d'oeil charmeur. Elle avait bien appris l'animal dont elle avait acquis les attributs et les capacités, elle pouvait donc lui répondre avec précision. Il ne servait à rien de garder ça secret, surtout si elle voulait rejoindre son équipage par la suite. Un beau gosse comme ça, on n'en faisait plus beaucoup, il fallait en profiter.


-J'ai le zoan de la chauve-souris, ça me permet de voler et de me repérer avec des machins-sons. C'est ce que disait le bouquin, mais j'ai juste retenu le nom de la bestiole. En tout cas c'est vachement grisant de voler, dommage que tu puisses pas tester toi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dracula est une femme? [PV : Akuma Yueki]   Sam 18 Juin - 17:14

Neway AlanPirate des Yukiryuu
Pirate des Yukiryuu
avatar

Messages : 169

Navigation
Doriki:
155/6000  (155/6000)
Fruit du Démon: Kamifubuki Kamifubuki no Mi



Dracula est une femme ?



J
'entame mon plat, dégageant une vapeur agréablement odorante. C'est une assiette de pâtes aux coquillages dont j'ignore le nom, la même commande que la fille. J'espère que je vais pas tomber malade, ce serait pas tip-top pour reprendre la mer... Mais je me rassure en voyant que l'autre mange avec appétit et entrain. Elle prononce une phrase complimentant notre équipage, et le cap'tain au passage. Elle y va fort, mais je suis suis sûr que Shiraho ne tiltera même pas ! Ce dernier enchaîne en me demandant des nouvelles de la commission qui m'avait fait venir ici :

« D'ailleurs Al, ça s'est bien passé ta livraison ? Pas d'embûche ? »

Cap'tain me dit ça sur un ton intéressé, comme pour me demander indirectement le pactole que j'avais gagné. T'emballe pas, j'ai pas gagné ma vie avec ce retraité sénile... Sur un ton mêlant déception et amertume - j'avais quand même dû passer des jours seul sur cette île avec cette histoire - je répondis sans songer qu'il ne comprendrait certainement rien à ce que j'allais dire :

« J'ai même pas gagné un poireau sucré. Même pas un !!! Vieux radin... »

Je repris ma fourchette pour prendre une autre bouchée. Pas mauvais, plutôt rafraîchissant ! Le cap'tain continue en interrogeant notre compagnie sur son fruit du démon. C'est vrai que ce serait un sacré avantage pour l'équipage si elle en venait à nous rejoindre. Qui plus est, ça ferait pas tâche avec nous ! Je jette un regard à celle qui s'était présentée sous le nom d'Akuma. Elle mange relativement proprement, si l'on considère que faire participer ses vêtements au repas et leur faire goûter à la sauce est un simple signe de générosité.

« J'ai le zoan de la chauve-souris, ça me permet de voler et de me repérer avec des machins-sons. C'est ce que disait le bouquin, mais j'ai juste retenu le nom de la bestiole. En tout cas c'est vachement grisant de voler, dommage que tu puisses pas tester toi aussi. »

Bien sûr qu'il peut voler ! Ayant aperçu le clin d’œil de cette chauve-souris humaine, je donne un petit coup de pied à l'autre et me racle la gorge bruyamment pour lui faire signe de rebondir sur les atouts de son fruit, et ainsi faire de l'effet. C'est le moment de mettre en avant tes qualités cap'tain ! Tu peux y arriver. Même si j'avais décidé de voir comment il s'en sortirait sans aide, il fallait bien que Cupidon donne un coup de pouce de temps en temps. Avec entrain, j'avale une fourchette bien pleine de nourriture, mâchant ensuite généreusement en soupirant du nez de satisfaction. Je passe de Shiraho à Akuma, et j'essaye d'imaginer eux deux ensemble sur une photo de couple. Et je trouve que le résultat serait plutôt harmonieux !

[HRP (pour mon retard, je réécris mon message précédent du 14/06) : désolé de ma lenteur mais le bac arrive dans trois jours donc je suis en pleine période de révisions... j'essayerai de répondre le plus rapidement possible, si vraiment ça traîne trop vous pouvez sauter un tour (de toute façon je suis en mode silencieux dans le rp XD) et je reviendrai au suivant, mais normalement je poste dans deux ou trois jours grand max :p]



Dernière édition par Neway Alan le Jeu 18 Aoû - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dracula est une femme? [PV : Akuma Yueki]   Mar 21 Juin - 16:07

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3352

Navigation
Doriki:
2622/6000  (2622/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Les présentations étaient donc terminées, mais la nouvelle ajouta une réflexion au sujet de l’équipage qu’elle avait sous les yeux. De prime abord, cela ressemblait à un compliment, aussi bien pour l’équipage lui-même que pour moi, mais j’avais tiqué sur une expression qu’elle avait utilisée. Ce « en partie » était de trop, et je ne tiltais donc pas du reste de la phrase. Comment dire, en fait ce n’est pas qu’une partie de l’équipage qui est là. On est au complet autour de cette table… Il faudrait peut-être que j’arrête de me lamenter à ce sujet, mais comment oublier cette scène à San Faldo ? Ca avait pourtant bien commencé, mais la finalité, je ne l’oublierai pas avant un moment. Il faut que je note de ne plus laisser Al tout seul d’ailleurs. Enfin bref, les plats arrivants me tirèrent de mes pensées qui m’avaient laissé silencieux en réponse à Yueki. Au moins la vue de la nourriture me rendait ma joie de vivre.

    La carte n’avait pas menti, l’assiette était bien remplie. C’était presque à se demander d’où venait toute la nourriture, je n’ai pas vu énormément de place sur l’île pour d’éventuels élevages ou plantations. Enfin, pour les moules le simple fait d’être au bord de la mer justifiait l’abondance de ce mets, mais les frites… Ils les ont plantées où leurs patates ? Roh et puis on s’en fiche, j’avais faim et c’était le plus important. Je me mis donc à manger après avoir posé ma question à mon navigateur. Mais la réponse qu’il m’offrit me laissait penser qu’il avait du choper une insolation sur l’île depuis que je l’ai laissé. Tout en mangeant une frite je lui lançais un regard suspicieux avec une pointe de surprise.

    « Un poireau sucré ? Qu’est-ce que c’est que ça ? Tu vas pas me dire que tu comptais vendre ta carte pour de la bouffe quand même ? »


    Je veux bien qu’en tant que pirates, le salaire ne soit pas fixe et dépende de ce que l’on pille, mais de là à faire du troc ? Et du troc de poireaux sucrés en plus ? Allez savoir ce qui avait pu lui passer par la tête, mais une chose était sûre, ce n’était pas quelque chose de sain. Il avait intérêt de me donner une explication valable, j’ai bien assez galéré pour faire bouger le navire jusqu’ici. Et si c’était juste pour un pauvre poireau…

    Mon attention se tourna de nouveau vers Yueki tandis qu’elle me révélait sans une hésitation ses pouvoirs. Le zoan de la chauve-souris hein ? Les ailes y correspondaient en effet. Toutefois, je devais bien casser sa réplique sur le vol. Je savais très bien ce que cela faisait de voler, cela faisait quelques années que je pouvais m’y adonner librement. Avant que je ne puisse réponde Al me donna un coup de pied. Mais il avait vraiment chopé une insolation ou quoi ? En fronçant les sourcils je lui rendais discrètement, mais non sans force, son coup avant de reprendre une expression normale pour répondre.

    « Oh je ne serais pas aussi catégorique à ta place… »


    Pas la peine d’en dire plus. J’étais déjà presque déçu que mon nom ne lui ait pas rappelé mon avis de recherche, alors…

    « Mais bref, je ne savais pas que les chauve-souris avaient une queue pareille… »


    Hors contexte cela pouvait sembler étrange. Mais je connaissais le contexte donc cela ne me choquait pas et je continuais de manger des moules goulûment comme si de rien n’était. Après quelques instants pour laisser à mes interlocuteurs le temps de répondre, j’attaquais enfin le vif du sujet. Celui qui mènerait peut-être à une augmentation de la population sur le Yukifune.

    « Et du coup, tu fais partie de quel équipage Yueki ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dracula est une femme? [PV : Akuma Yueki]   Jeu 14 Juil - 9:39

Yueki AkumaPirate des Yukiryuu
Pirate des Yukiryuu
avatar

Messages : 169

Navigation
Doriki:
114/6000  (114/6000)
Fruit du Démon: -

Alors que le repas était mis à table, Akuma prenait ses couverts en se léchant les babines, l'idée de se remplir la panse lui plaisant clairement. Par chance avec son petit estomac, il ne fallait pas grand chose pour passer de la fringale à la satiété, mais tout de même il se vidait aussi plus vite que les autres. La demoiselle continua alors son plat en écoutant Shiraho parler et Alan faire le pitre en tapant la jambe de son capitaine avant que celui-ci ne lui renvoie son coup plus fortement. Akuma ne put se retenir de rire en voyant la scène, quelle bande de zouaves quand même ces deux-là, à moins qu'Alan lui ait fait du pied, mais là ça devenait malsain à imaginer.

Bizarrement le capitaine l'avait contredite quand elle parlait d'être la seule du groupe à savoir ce qu'était voler sans être prise dans les bras d'un Zoan, ce qui ne serait pas pareil que voler soi-même. Peut-être qu'il avait déjà testé un appareil volant ou planant, mais c'était peu probable. Quand même, une machine volante, c'était complètement surréaliste, personne ne pouvait inventer de telles choses. Elle continua alors de manger en dévisageant simplement Shiraho d'un air inexpressif, le regardant également manger. Il s'étonnait sur la forme de sa queue, ce qui n'avait jamais été son cas à elle qui avait toujours connu cette forme. Elle ne savait pas à quoi ressemblait une chauve-souris alors elle a toujours imaginé que c'était à elle que cet animal ressemblait, le chemin inverse quoi.


-Bah je sais pas, elle a toujours été comme ça, c'est peut-être une espèce différente, je suis pas animologue.

Pendant que son assiette se terminait à une vitesse supérieure à celle d'un humain affamé, Akuma regardait un peu sa queue en se dessinant dans une bulle mentale à quoi ça pouvait bien ressembler une chauve-souris, sachant que même ce mot elle ne l'avait appris que récemment. Elle haussa alors les épaules en la remettant derrière la chaise, ne s'y intéressant plus vu qu'elle ne pouvait pas la changer. Le capitaine vint alors lui demander dans quel équipage elle faisait partie, question qui avait tout à fait sa place entre leurs quatre yeux. Akuma termina alors son assiette en s'essuyant la bouche avec le gant recouvrant son bras entier, soupirant d'aise.

-J'ai pas d'équipage, je vagabonde un peu partout, je pose mes fesses où y a de la place, pourquoi ? Tu penses que j'aurais les qualifications pour rejoindre ton équipage ? Remarque en voyant Al...mh non rien.

Il était évident que la demoiselle adorerait en faire partie, elle qui n'avait d'yeux que pour lui depuis son arrivée dans le restaurant. Mais entre vouloir et mériter la place dans un équipage, il y avait petit ravin l'air de rien. Akuma n'aimait pas se battre alors que la vie de pirate était parcourue de difficultés, surtout avec le diction qui disait que désormais seule la force comptait, pas le savoir et l'intelligence. Akuma ne put se retenir de rougir encore un peu en imaginant des scènes avec lui dans le bateau, par exemple la surprendre en serviette en train de se rhabiller, tacher ses vêtements pour qu'il la touche pour les enlever, ou encore tomber sur elle lors d'un coup de houle marine et échanger leurs regards très proches. Ce serait vraiment bien d'appartenir à un équipage, même si son gabarit ne laissait pas du tout penser qu'elle était capable de se battre, surtout avec ce que ça donnait dans sa transformation hybride des plus discrètes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dracula est une femme? [PV : Akuma Yueki]   Mar 19 Juil - 10:28

Kokaku ShirahoLe guerrier dragon
Le guerrier dragon
avatar

Messages : 3352

Navigation
Doriki:
2622/6000  (2622/6000)
Fruit du Démon: Ryû Ryû No Mi

    Le repas avançait ainsi que la discussion. Enfin, je ne savais toujours pas ce que c’était que cette histoire de poireaux sucrés, mais à part ça oui, ça avançait. En même temps, Akuma était d’un intérêt un peu plus grand, représentant une éventuelle nouvelle recrue. Mais ne brûlons pas les étapes du dialogue et finissons ce que j’avais commencé à demander. Mais sa réponse au sujet de sa queue fut un peu décevante. Elle savait à peine d’où elle venait. Je ne sais pas, mais quand on manger un fruit du démon on est censé se renseigner non ? A ce compte là ça pourrait même être un attribut inné d’une quelconque tribu de Grand Line. Il y avait bien les skypiéens qui avaient des ailes après tout. Certainement pas faites pour voler d’après la taille, mais elles étaient bien là pour la déco. Enfin bref, moi non plus je ne connaissais pas forcément toutes les espèces de chauve-souris. Peut-être qu’il y en avait une plus rare que les autres qui arborait ce type de queue en flèche. Même si j’avoue que j’ai du mal à imaginer une chauve-souris avec une queue quand même. De toute façon, je n’aurai pas de réponse de sa part puisqu’elle semblait ne pas s’intéresser plus que ça à ses pouvoirs, excepté la propriété de vol.

    Tandis que mon assiette se vidait progressivement vint enfin la question de l’équipage. Après tout, toute recrue supplémentaire serait la bienvenue pour remplir un peu ce navire vide. Pourtant le début de sa réponse me fit un peu tiquer. Elle ne se posait pas dans un équipage précis hein ? En même temps, toute à l’heure elle avait vaguement fait allusion à un voyage clandestin. Mais on ne clandestine pas dans un équipage pirate, c’est une très mauvaise idée. Enfin bref elle continua en demandant s’il y avait des critères particuliers pour rentrer dans mon équipage. Elle était donc intéressée, bonne nouvelle ça. Elle en profita même pour lancer une petite pique à Al, à laquelle je ne pus réprimer un rire.

    « En effet, j’ai accepté un amateur de poireau sucré, je ne suis plus à ça près ! Il n’y a pas vraiment de qualifications pour rejoindre les Yukiryuus… »

    Je pris une pause au milieu de ma phrase. Bien sûr que si, il y avait des critères. Deux critères que j’aurais dû appliquer bien plus tôt. On mettra sur le compte de l’optimisme le fait que je n’aie pas imposé ça dès le début. En attendant, c’était à cause de ça que j’en étais là aujourd’hui, que je m’étais isolé pendant un long moment à Alabasta. A cause de ça qu’il me fallait reconstruire un équipage presque du début, Al étant le seul à être resté. Chassant les souvenirs qui commençaient à avoir un peu trop la sale habitude de remonter d’un léger mouvement de tête, je repris ma phrase.

    « Je demande seulement deux choses. Premièrement, il faut savoir se défendre. On commence à être plutôt connus, et la marine n’hésite pas à venir en nombre essayer de nous arrêter. Ils ont dû en plus comprendre que nous n’étions plus vraiment nombreux, c’est le moment pour eux de frapper, et je ne peux malheureusement pas toujours être là pour protéger mes amis. »

    Ca, je l’avais appris à mes dépends. Et pourtant, j’aurais peut-être pu le sauver… Mais ce qui est fait est fait, ce n’est pas le moment de se morfondre. Comme je disais, la marine ne nous laisserait presque plus de répit, bien qu’ils aient de plus gros poissons à ferrer. Faut croire qu’ils sont assez nombreux pour s’occuper de nous quand même.

    « Deuxièmement, je demande une certaine fidélité à l’équipage. J’ai vu bien trop de mes camarades disparaître du jour au lendemain. Que ce soit pour de bonnes ou de mauvaises raisons, j’ai maintenant besoin d’un équipage consistant. Je ne peux pas laisser mon navire être un moulin. »

    Les critères étaient posés, à elle de voir si elle correspondait à ces critères honnêtement pas très encombrants. Pendant ce temps je m’attaquais à nouveau à ces moules qui avaient pu prendre une pause le temps de mon monologue, juste après avoir simplement rajouté :
    « Alors, tu penses remplir ces conditions ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dracula est une femme? [PV : Akuma Yueki]   Mer 20 Juil - 22:27

Yueki AkumaPirate des Yukiryuu
Pirate des Yukiryuu
avatar

Messages : 169

Navigation
Doriki:
114/6000  (114/6000)
Fruit du Démon: -

Alors qu'Akuma commençait à terminer son plat, celui du capitaine pirate en face d'elle arrivait, Alan n'ayant rien commandé vu qu'il venait d'arriver, à moins d'avoir mal entendu. Il était évident que rejoindre un équipage comme le sien serait le pied total, d'autant plus dirigé par un beau gosse comme lui. Elle ne cessait de le regarder en souriant, comme un homme ferait avec une femme canon, mais inversement. Pourquoi se priver après tout ? Elle avait deux repas délicieux pour le prix d'un, elle se replissait l'estomac en premier lieu, puis se rinçait les yeux sur lui sans se priver. Elle qui avait toujours été perverse dans le genre, elle ne se limitait pas à la même chose que d'autres femmes, à savoir la gêne d'être découverte. Ce n'était pas son genre de se cacher, on pouvait facilement le comprendre pour toutes les fois où on observait sa tenue des plus légères et décontractées.

Pendant qu'Akuma passait au dessert, Shiraho parlait des règles d'entrée dans son équipage, le chapitre intéressant venait ainsi donc de débuter. Ou plutôt il parlait de l'absence de règle en réalité, vu qu'il disait n'y en avoir aucune vraiment pour entrer dans son équipe. "Oh si y en a aucune, c'est cool alors, je suis acceptée d'office !" Mais en réalité il y en avait deux, ce qu'il ne tarda pas à préciser malgré qu'il vienne de se contredire. Akuma soupira d'un air las en entendant ce qu'il lui dit alors, notamment concernant ces fameuses conditions d'intégration qu'elle ne pensait pas entendre. Pourquoi personne ne parlait jamais cash de nos jours ? Pourtant ce n'était pas compliqué de dire qu'il y avait plusieurs conditions, mais il fallait croire que seuls ceux qui n'en enfilaient pas aimaient prendre des gants. Malgré tout elle tendit l'oreille à ce qu'il disait afin de ne pas perdre une seule parole intéressante. Elle ne put pas passer à côté du caractère mauvais vendeur de Shiraho, lui qui disait que son équipage souffrait d'un cruel manque de présence alors qu'Akuma aurait pu se laisser embobiner par un semblant de présence nombreuse au sein de son équipage.

D'après lui, il fallait commencer par savoir se défendre car le capitaine ne pourrait pas être toujours là pour ça. Le classique, la base de la base quoi, le coup de savoir se battre, c'était pareil pour tous les pirates. Se battre pour la liberté contre la marine, tout ça méritait bien un peu d'entraînement. Par chance Akuma ne savait pas se battre mais elle savait éviter de se faire capturer, notamment grâce à ses ailes super pratiques. Sauf si la marine se mettait à voler, elle ne craignait rien dans les airs, personne ne pouvait espérer la suivre. Le prochain point à remplir était la loyauté, beaucoup moins évidente, alors que certains capitaines étaient martyrisés par leurs compagnons. Akuma acquiesça alors en l'entendant, approuvant totalement ces deux conditions des plus classiques, même si elle n'avait pas dit qu'elle pouvait les remplir forcément par ce geste. Il ne restait plus qu'à lui dire si elle se sentait à la hauteur, si elle avait les épaules pour une longue virée dans la vie de pirate, et la réponse était pourtant évidente depuis leur premier regard.


-Bien sûr que je les remplis ! Si personne m'a mis la main dessus, c'est que je suis bien plus forte que j'en ai l'air ! Après le truc d'être loyal et tout, je pense pas que ce soit utile de me le dire, je suis pas une brute qui aime frotter son poing dans la chevelure de son capitaine. Mais en échange j'aimerais avoir un double des clés de la chambre du capitaine, juste au cas où...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dracula est une femme? [PV : Akuma Yueki]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Dracula est une femme? [PV : Akuma Yueki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Roumanie : Dracula se réveille ?
» Compliments à ma femme et à ses Léopards
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» Une femme aurait accouché d’un poisson...
» L'écrivain Georges Anglade et sa femme sont morts dans le séisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Ukkari-