AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Event majeur : Le réveil antique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Message
MessageSujet: Re: Event majeur : Le réveil antique    Jeu 24 Mar - 23:37

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2551

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Nous avions commencer à nous battre sans avoir pris soin de connaître nos identités respectives. Je ne voyais pas ça d'un air ravi. Il est vrai que nous étions que de simples pions sur l'échiquier de Marde, cependant cela n'empêchait pas un minimum de politesse. Il fallait être courtois l'un envers l'autre, surtout que nous avions le risque de mourir qui était en jeu. Se battre n'était pas que le fait de porter des coups à son adversaire. Non. Il y avait bien plus que ça derrière ce mot qui représentait tout un art. Il fallait que nous éprouvions un minimum de respect pour ce qui nous sert de défouloir. Je ne parlais pas de ressentir de la pitié au moment de passer à l'acte. Il fallait voir plus loin. Je ne comprenais cela que depuis quelques mois. J'avais changé sur plusieurs points, dont celui-ci, du jour au lendemain et sans raison apparente. J'étais en perpétuel changement. Jamais ne m'arrêtais. Je ne pouvais pas. Changer était dans ma nature. J'étais une sorte de papillon dans une chrysalide qui changeait chaque jour. J'allais être merveilleux. Puissant et magnifique lorsque je déploierais mes ails pour m'envoler. Peut-être deviendrais-je le papillon ?! Pour le moment, je n'étais pas prêt d'y arriver. Le chemin à parcourir était encore terriblement long. Je n'étais pas pressé. Au contraire, je préférais prendre mon temps.

Je souhaitais être prudent et ne pas me jeter comme un imbécile sur mon adversaire, cependant, je dois avouer que je ne pouvais pas faire autrement. Je ne pouvais plus réfléchir normalement. Je ne comprenais rien de ce qu'il me racontait. Je ne pus retenir que « Judal ». Je pense que cela devait être son prénom, ou son nom de famille. J'avais du mal avec mes sens. Je ne les recevais pas directement, l'autre le faisait à ma place. Je ne pouvais retenir trop d'informations. J'étais passif à l’extérieur, actif à l’intérieur. Mon cerveau était en alerte. Il ne laissait rien de côté pour que je puisse me donner à mon maximum. Je n'essayais pas d'empêcher les frappes de me toucher, je cherchais à les encaisser afin de contre-attaquer du mieux que je pouvais le faire. J’espérais atteindre mon paroxysme dans ce combat, mais je sentais que tout n'allait pas se passer aussi simplement que selon mon plan.

Les coups pleuvaient sur nos corps couverts de fluide. Le combat prenait vie. Je sentais la force de certains coups que ce Judal me portait avec tant de bonne humeur. J'imaginais que de mon côté, je lui infligeais la même chose afin que cela reste équitable. Nous luttions d'égal à égal. La rencontre était sérrée. Je pouvais sentir que malgré que nos coups soient chargés de haki, nous étions en train d'économiser nos ressources. Chacun gardait sans doute sa réelle puissance pour créer un effet de surprise. Malheureusement, pendant que j'attendais de sa part qu'il décide de montrer ce qu'il cachait, un tremblement vint gentillement me titiller tandis que l'île pencha d'un côté puis de l'autre sans le moindre respect. Cela devait être à cause de Teach. Je ne pouvais me tourner pour vérifier que c'était bien son œuvre. Je ne voulais laisser de flagrantes ouvertures sur certains points fragiles de mon corps. J'avais dans l'espoir que le capitaine ne détruise pas tout ce qu'il pouvait se trouver sur son chemin avant que je ne termine cet affrontement. Je pense que mon avis n'était pas à prendre. Il n'en avait rien à foutre. Il était trop occupé avec son âme sœur. Entre Akainu et lui, c'était une histoire d'amour trop importante pour être interrompue. Je ne voulais pas me mettre en travers de leur relation, cela pourrait me porter préjudice.

Je ne voulais pas m'imposer, néanmoins j'avais l'impression que la fin approchait. J'avais à peine commencer à me défouler, qu'il allait être temps de nous en aller en perdant. Je le voyais venir de loin. Le barbu commençait à se donner les moyens de vaincre l'amiral en chef, mais Marde avait une surprise de taille. Une armada colossale de plusieurs navires s'approchait des côtes et un immense bateau quitta les flots pour rejoindre la surface. Le monde était voué à sa perte. Nous avions failli à notre mission. Tous. J'étais tout de même très excité par la vue de cet arme antique. J'avais ressenti presque plus de frissons que lorsque Teach vint à utiliser sa technique d'aspirateur juste derrière moi alors que je m’apprêtais à envoyer un coup de poing à ce Judal. Je n'eus qu'un mouvement de panique qui vint m'envahir. Pas confortable comme sensation. Je n'étais pas en bonne position pour éviter son attaque. Il me fallait prendre une issue de secours. Je réfléchissais aussi vite que je le pouvais, puis finalement mon avis fut changé brusquement. Je n'étais pas venu sur cette île pour finir comme un con sans éprouver de satisfaction.

Je fis un signe à mon adversaire pour lui faire comprendre qu'il fallait suivre les fuyards qui quittaient la zone. Teach pouvait nous emmener dans un endroit mauvais. Nous devions nous éloigner si nous avions toujours la motivation de combattre.

« Si tu veux encore te battre, allons plus loin. Sinon, séparons nous et nous nous affronteront de nouveau bientôt, j'en suis convaincu. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event majeur : Le réveil antique    Ven 25 Mar - 15:02

Marshall D. Teach☼ The King of Darkness ☼
☼ The King of Darkness ☼
avatar

Messages : 4528

Navigation
Doriki:
5235/6000  (5235/6000)
Fruit du Démon: Yami Yami & Gura Gura no mi





Event Tartaros
L'heure avance

L’acte final venait de débuter. Après quelques petits amuses bouches sans conséquences, un plat décevant, voilà le dessert final que nous offrait un cuistot bien dérisoire. Une jolie flotte bien alignée. Un gros bateau en plus. Voilà bien la seule surprise : quelle forme aurait cette arme antique ? Un bateau, un foutu bateau ! Il aurait dû s’en douter ! Pour le reste, tout cela le faisait rire, il souriait d’ailleurs encore à pleines dents lorsqu’il aperçut, après avoir englouti tout ce qui se trouvait autour de lui, les différents navires tombés sous la possession de Guille-gnol. Des personnalités connues comme anonymes semblaient avoir été rassemblées, du moins, d’après les proues proéminentes de certains vaisseaux. Teach laissera à Van Auger le soin de lui dire qui sont exactement les personnes en présence. Pour l’heure, Akainu était toujours là, mais restait silencieux. L’avait-il prévu ? Avait-il été naïf au point d'ignorer que la « cavalerie » arriverait ou bien avait-il bien apprécié les risques en venant jusqu’ici ? Son visage ne laissait pas entrevoir ce qu’il pensait, Barbe Noire rendrait donc la parole en premier ! Il n’avait pas pu avoir l’arme ou la détruire, s’il restait statique il passerait sans doute un mauvais quart d’heure. Après tout, la puissance de cette arme était encore un dénominateur inconnu mais il n’avait pas dit son dernier mot !

"- Tu vois ?! Qu’est ce que j’t’avais dit ! Zehahahaha ! Bon, plutôt que de t’obstiner sur moi comme un sale clebs sur un os, tu n’t’occuperais pas un peu d’tes hommes ou de Marde ? Zehahaha ! Moi, en tout cas, j’ai pas envie de rester connement sur ce putain de caillou mouillé et me faire gentillement niquer sans résistance ! Une fois sur mon navire je pourrais enfin couler cette bande de crétins sans cerveaux et abimer le joli bidule sortit des eaux ! Aller, à plus !"

Pour éviter qu’il ne soit suivi ou que l’amiral ne tente quoi que ce soit dans son dos, il écrasa l’un de ses poings devant lui, déchiquetant la terre mouillée, propageant des fissures annonçant le futur effondrement du sol. Son tricorne détrempé n’était plus capable de retenir des filets d’eaux qui ruisselaient sur son visage, il garda un bras au-dessus de lui et fit prestement demi-tour, braillant au-dessus du vacarme qu’il venait de déclencher qu’il était temps de se casser. Ses lieutenants avaient pris de l’avance et ses hommes, la plupart paniqués, venaient d’être rappelés à l’ordre. Il n’attendrait certainement pas les retardataires de toute façon, Il ne prit pas la peine de le crier à Taizone, il savait à quoi s’en tenir après tout. Dommage qu’il n’ait pas pu plus s’amuser, tout comme le gros lard avait envie de ravaler la façade d’Akainu, mais il y avait des choses plus importantes à faire ! Il fallait qu’il boucle son trajet le plus rapidement possible pour pouvoir sauvegarder le plus possible au moins l’un des navires avec lequel il était venu. De loin, il avait pu voir qu’un premier avait déjà coulé et le tonnerre s’intensifiait étrangement. Dans sa chance, la mer s’était soulevée et la plage n’existait plus, les navires mouillaient directement prêt de la terre de l’ile.

L’équipage avait dressé un immense filet et il fallait sauter pour pouvoir s’y accrocher et y grimper. N’étant plus à un exercice physique prêt, le yonkou ne râla pas outre mesure et commença à monter. En quelques secondes qui paraissaient des heures, il parvint finalement à se hisser sur son propre navire, la sueur se mêlant à la pluie. Il avait pu sentir des secousses et des explosions sur son fier Radeau mais heureusement, le fait d’avoir des canons dans toutes les directions avait pu empêcher des dégâts irréversibles. Malgré tout, le pont était éventré en plusieurs endroits et un mât s’était fait la malle. Une fois son souffle revenu il cracha ses ordres, que la plupart faisaient déjà d’ailleurs. Ceux qui le pouvaient protégeaient l’embarcation avec leurs pouvoirs pendant que d’autres tentaient du mieux qu’ils pouvaient de soutenir la riposte avec les canons. Enfin, quelques-uns essayaient de maintenir la navigation possible en bridant les voiles et en manipulant la direction. Après le chaos sur la terre ferme, celui sur les mers s’annonçait encore plus dangereux… Mais maintenant le capitaine était là ! C’était une aubaine qu’il avait emmagasiné des arbres de la lave et des gravats… Tout cela allait leur voler dans la tronche !


"- Liberation ! "

Une colonne de noirceur apparu et relâcha ensuite son contenu sur des navires bien trop proches les uns des autres. L’énorme forteresse antique n’en soufra pas, mais ça c’était le minimum attendu pour un artefact aussi mystique. Mais le gros n’allait pas en rester là… Il allait exécuter la même attaque qu’avait lancée Edward Newgate à Marineford à son arrivée… Une blancheur immaculée fit place aux ténèbres et il écrasa ses poings sur ses flans. Un raz-de-marée allait bientôt prendre en tenaille une flotte et un homme bien trop sûr de lui ! Teach avait hâte de voir comment le petit hypnotiseur allait s’y prendre tiens ! Le taré obèse n’avait pas fini de rire au milieu d’une tempête et d’une situation cataclysmique qui pouvait encore potentiellement le dépasser ! De ses yeux globuleux, il tentait d’observer tous ces types devant lui, qui, s’ils avaient la capacité de penser, avaient fait l’erreur de croire que la supériorité numérique aurait un quelconque effet sur le plus gros grand Empereur que cette terre ai portée !



_________________
Doubles Comptes:
 

The Blackbeard Crew:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event majeur : Le réveil antique    Ven 25 Mar - 22:20

Sakazuki Akainu
avatar

Messages : 248

Navigation
Doriki:
5240/6000  (5240/6000)
Fruit du Démon: - Magu Magu No Mi

Tout était passé si précipitamment, à peine un embryon de stratégie posé et il fallait plier bagage. Le gros avait pas tort, il allait falloir lui lâcher son derrière obèse sur ce coup. Bien sûr, en faisant exception de la situation catastrophique et continuant de coller Teach, Sakazuki pourrait dans un tel contexte provoquer sa chute... Sauf qu'il n'était pas aussi surréaliste. Un seul plan possible, s'échapper avec autant de marines que possible.

" Bien bien, pleurniche toi même de ne pas m'avoir écouté plus tôt ! On se retrouvera ! En attendant je te souhaite de te tirer de là que je te fasse ravaler tes mots moi même et pas en tant que pantin d'un Dragon Céleste !"



Du côté de l'océan, Borsalino pulvérisait déjà à l'aide de ses lasers les navires, au hasard ceux de marines ou pirates. Il n'allait plus rester grand chose des quelques navires de la Justice qui avaient embarqué, peut être aucun autre que celui où Sakazuki embarquerait, et même lui ne saurait peut être pas dévier toutes les attaques. L'arme antique quand à elle stait élevée au dessus de l'eau, elle pouvait être saisie... Mais cela sentait trop le piège, il allait falloir se contenter de fuir.

Une catastrophe ne vient cependant jamais seule, Sakazuki décrocha enfin son Den Den Mushi affolé qui ne cessait de le harceler.

" Quoi ?! "
"Sa... Amiral-Commandant Chef Sakazuki, j'ai de mauvaises nouvelles venant de nos troupes, j'ai essayé de..."
haletait la voix d'un officier visiblement aussi amoché qu'effrayé
" Grouille, tu vois pas qu'une mauvaise nouvelle de plus ne changerait rien. "
" Arg.. Désolé Comman... Hancock elle... nous a trahi, ses kujas nous attaquent et elle a changé en pierre nos hommes du camp... "
" Reçu. Repliez vous tous vers le navire "
" Nous n'avons plus beaucoup de survivants... Et le navire est bien abimé "
" Je m'en fiche ! Ouvrez les voiles, je vous rattrape. "
" Re... reçu... arg.. "

Le sous-officier de communication devait avoir le thorax percé d'une flèche pendant qu'il transmettait les informations. La maudite gamine gâtée... Tous ces mensonges habilement mis en scène pour ça... Le volcan bouillonnait férocement dans le Chien Rouge, sa colère se dilatait dans un magma féroce. Elle lui payerait. Mais s'il ne se jetait pas déjà dans les rangs des Kujas jusqu'à trouver la traitresse et la punir atrocement, ce n'était pas à cause de l'urgence de la situation car sa vengeance ne reculait devant rien... C'était qu'il était plus préparé que la shishibukai l'attendait et qu'il savait que la punition viendrait. Hancock le regretterait intensément, plus encore que Guille.


Sakazuki s'amenait vers son navire, projetant des torrents de magma et des éruptions autour de lui, balayant ce qui se mettait volontairement ou non sur son chemin : pirates, kujas, membres du Tartaros.

En quelques minutes il était déjà devant son navire, où se regroupaient les survivants marines, désespérés et blessés pour la plupart. Tout cela n'était qu'un massacre, ni les troupes de Teach ni celles de Sakazuki ne s'en tireraient sans lourds dégâts, à supposer qu'elles y parviennent. Le visage encore posé en dépit du chaos, Sakazuki  franchit la passerelle et réajusta sa casquette.

" On se tire de là "



Un mur bienheureux se mesurait face aux renforts de Marde Guille. C'était la colère de Barbe Noire, se préparant à deverser sur tout ce qui s'opposait à lui un vaste tsunami. Pour l'arrêter, même le Tartaros risquait d'être incapable de traverser son bouclier de séisme et de trou noir imparable. Profitant de l'occasion, Sakazuki leva le bras, sur la proue de son navire commençant à fendre les eaux en direction d'une hypothétique sortie : il cracha de nombreuses météorites de magma sur tous les navires du Tartaros décontenancés par le ras-de-marée titanesque, prêt à utiliser de son propre poing lorsque ceux ci s'approcheraient trop de lui. Moins on en avait et plus on risquait de se tirer de là, et par là échapper à la main du fou qui dirigeait cette assemblée toute aussi démente était le priver de la dernière chose qui lui manquait, asservir ses plus puissants adversaires.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event majeur : Le réveil antique    Dim 27 Mar - 15:25

NamiNavigatrice des Mugiwara
Navigatrice des Mugiwara
avatar

Messages : 3866

Navigation
Doriki:
2597/6000  (2597/6000)
Fruit du Démon: -


Non ça ne peut pas être vrai...


La chatte voleuse n'avait plus rien à faire de ce qui l'entourait, que se soit la pluie, les secousses sismiques, le vent violent qui griffait sa peau, ou encore la présence d'une troisième personne qui restait là à les surveiller. Une personne inutile qui ne faisait rien, voilà tout ce qu'elle était à ses yeux. Pourquoi une spectatrice devait être ici ? Les gens du Tartaros s'ennuyait donc à se point ? Nami aurait lui lancer quelque pique pour décharger toutes la colère qu'elle avait en elle mais se retenait, elle voulait avant tout savoir la vérité de la bouche de son amie. Car c'était toujours son amie n'est-ce pas ? Tout ce qu'elle avait entendu était faux ? Qu'un tas de mensonge pour la torturer, comme si la séparer de son équipage et la transformer en marionnette n'avait pas été une souffrance suffisante ! Six mois loin des siens sans même le savoir ! Pouvait-on lui faire encore pire ?

Lorsque Robin lui tourna le dos, la rouquine comprit, elle ne eut un puissant pincement au cœur. Non... C'était impossible... Pas elle... L'archéologue qui avait tant souffert de trahison, qui avait hurler son envie de vivre avec eux, qui avait choisit elle-même de rejoindre l'équipage... Nami se figea lorsque les mots sortirent enfin. La vérité semblait être une gifle puissante et glacé qu'elle se mangeait en plein dans la joue. Même la foudre qui était tomber semblait faible à côté. La pluie froide tombait en trombe, son corps était frigorifié jusqu'au os mais elle ne bougea pas, elle restait figé sans se plaindre de la torture que vivait son corps.

Nami continuait de l'écouter sans rien dire, tout se mélangeait dans son esprit, tout ce temps vécu ensemble, toute cette histoire à Water Seven et Ennies Lobby, cette guerre contre le Ciper Pool neuf et le gouvernement mondial, toutes leurs aventures qui ont suivit après, leur retrouvailles à Sabaody, l'île des Hommes Poissons... Quelque chose mourrait en elle, quoi ? Elle n'en savait rien, c'était nouveau comme sensation chez elle. Elle aurait tant espérer entendre le contraire, savoir que tout cela n'était qu'un risible mensonge pour semer le doute en elle et créer le conflit entre l'équipage.

- Croire en Luffy...

Les mots étaient à peine audible, le regard de la navigatrice se brouillait. Robin pouvait bien pleurer ça lui était égale, elle aussi avait les larmes qui montaient et une douleur comme un couteau qu'on lui enfonçait dans le ventre.

- TU AURAIS PU CROIRE EN LUFFY !

Les mots avaient été crier du fond de son âme. Ça avait été une autre option, pourquoi est-ce qu'elle ne l'avait pas vu ? Doutait-elle encore de leur capitaine après tout ce qu'il avait fait pour elle ? Se mettre à dos le gouvernement mondial risquant ainsi de réduire ses chances d'atteindre les One Piece n'était-ce pas suffisant ?! Les larmes avaient fini par couler...

- Tu aurais du tout faire pour lui venir en aide ! Comment as-tu pu le laisser mourir ? Après tout ce qu'il a fait pour toi ! Il a toujours eut confiance en toi ! Il n'a jamais douté de toi ! Comment as-tu pu le laisser Robin ?! Tout ce que nous avions vécu ensemble ne comptait pas pour toi ?!

Les yeux en larme de la chatte voleuse était remplit de colère, de désespoir. Elle était totalement perdue, elle ne savait plus quoi penser de son amie. Elle avait chercher le corps ? Qu'elle bonne blague ! Comme si on pouvait retrouver un corps dans l'océan ! Mais voilà qui la frappa : Nami ne croyait pas en la mort de Luffy pourtant la logique de Robin se tenait, s'il était vivant, il aurait donner des nouvelles depuis longtemps. La douleur était atroce, non il ne pouvait pas être mort, c'était impossible.

- Je n'arrive pas à comprendre comment tu as pu agir de manière aussi sotte, tu as rejoint ceux qui sont responsable de notre malheur... DIT MOI ROBIN COMMENT PEUX TU ETRE AVEC EUX APRES TOUT CE QU'ILS NOUS ONT FAIT ! CE QU'ILS ONT FAIT A LUFFY !!! Toi qui disais avoir souffert d'avoir passé ta vie à fuir car tout le monde te trahissait voilà que tu agis pas mieux que ses gens ?! Alors que l'équipage avait besoin de toi, toi tu pars avec ses ordures ?!

Elle jeta un regard noir en direction de Seira, pour bien montrer qu'elle était dans ordures. Rien ne pouvait justifier les actions de Robin, elle permettait en plus à Marde d'atteindre une arme antique, ne se rendait-elle pas compte de ce qu'elle faisait ? Alors que Crocodile avait fait la même chose ? Mais lui elle l'avait trahit avant qu'il ne trouve l'arme, et là elle faisait tout l'inverse ? Oh comme Nami aurait préféré qu'elle aide le Shichibukaï plutôt que le chef du Tartaros !



_________________
Il y a des liens qui peuvent être plus fort que ceux du sang

by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event majeur : Le réveil antique    Dim 27 Mar - 16:40

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2051

Navigation
Doriki:
3583/6000  (3583/6000)
Fruit du Démon: -



Tu veux déjà fuir ?




La pluie battante tombait de plus en plus, rendant le sol glissant et boueux, les éclaires déchiraient le ciel l'illuminant comme s'il faisait beau pendant quelque seconde, le grondement du tonnerre recouvrait le bruit des tires et des attaques puissantes des deux monstres présents sur l'île. Un temps parfait pour réveiller une arme antique, à croire que Marde l'avait fait exprès. Mais j'en avais rien à battre du temps qu'il faisait, même si le vent était violent et limitait les mouvements, gênant aussi l'utilisation des fruits du démon, comment Akainu ferait s'il se mangeait un revers de Magma ? Je continuerai de me battre. Mes pieds dégueulasses à force de ne pas porter de chaussure, tout comme mes mains que je posais sur le sol pour prendre appuie dans mes attaques acrobatique, je me concentrais pour ne pas glisser et louper ma cible, ni même me froissé un muscle, ça serait le comble du ridicule.

Mais mon adversaire avait l'air bizarre comme s'il n'était pas complétement lui même. Voilà un combat qui me semblait être inégale, je devais me battre contre deux personnes en une, c'était un challenge intéressant. Que se soit équitable ou pas, j'en avais pas grand chose à faire du moment que je m'amusais. Oui j'étais assez égoïste, mais ça tout le monde le savait, tant pis si cela dérangeait certaine personne, j'allais pas changer leur faire plaisir. Ainsi donc Nazario Taizone n'était pas tout seul dans sa tête, ah les membres de l'équipage de Barbe Noire étaient plein de surprise, c'était amusant. Tant que je prenais plaisir dans se combat, et que lui aussi, enfin il pouvait aussi ne pas en prendre, ce n'était pas tellement important, même si je voulais retrouver un adversaire qui avait le même amour du combat que moi, comme avait pu avoir Zaki. Dommage que lui se soit fait avoir par Marde, c'était un gars intéressant.

Nos corps noirs de Haki, la pluie coulant dessus sans qu'on la sente, la boue qui recouvrait le bas de notre corps un peu plus, tâchant nos vêtements sous les coups que l'on s'envoyait. Nous avions l'air beau comme ça, mais on s'en préoccupait pas tant nous étions dans notre affrontement. J'étais aux anges, affichant un grand sourire béa et niait sur mon visage. Un vrai gosse qui avait un nouveau jouet. Taizone était mon jouet. Dansant en même temps que le vent comme si je n'étais qu'un pétale de fleur, je faisais attention au sens du vent, celui-ci était violent et se battre était difficile car il apportait une résistance contre les coups, mais surtout je devais faire attention à son sens car Taizone avait un fruit du démon tout comme moi, et selon où on était dans le sens du vent, les attaques nous revenaient en pleine poire ou au contraire, allaient avec vitesse sur l'adversaire. Et pas question que je me mange de l'acide dans la gueule à grande vitesse, j'étais bien trop beau, ça serait du gâchis !

Je préférais avoir des bleus et des bosses, ça montrait que j'avais combattu, et puis ça partait au bout d'un moment, le temps de laisser quelques femmes s'occuper de moi pour jouer les infirmières inquiètes. Ah j'aimais ça, elle me tripotait de partout en étant parfaitement aux petits soins, tandis que moi je restais allongés à ne rien faire, profitant de leur corps quand j'en avais envie. La belle vie quoi. Puis soudain un puissant tremblement se fit ressentir, je glissais en me tenant sur mes mains pour l'attaquer avec mon pieds et glissa pour finir sur lui. Fait chier, quel était le con qui avait créer ça ?! Sans me retirer de Taizone, je lâchais un juron énerver. Les deux autres branquignolent pouvait pas se battre gentiment ?! Tsss.

« Désolé pour l'interlude câlin, la faute aux autres et leurs non respect du terrain ! On reprend la danse ? »

Lui fis-je avec un sourire carnassier de toutes mes belles dents blanches. Sauf que je sentais qu'au loin le grand manitou foutait sa merde, putain me dite pas que son armada arrivait déjà ? Alors que j'étais entrain de m'amuser ? Bon nous étions trop loin des côtes pour être totalement sûr de ce qui se passait, après tout la troupe de Marshall D. Teach s'était plutôt bien enfoncé dans la forêt. Même si maintenant il prit la poudre d'escampette. Intérieurement je souhaitais qu'il fasse grandement chier le patron du dimanche, s'il pouvait lui voler son joujoux sous le nez, je crois bien que je lui écrirais de ma petite main une lettre de demande en mariage tien ! Nous continuions notre échange de quelque coup, j'aimais m'en manger plein la tronche jusqu'au bout, et alors que je m'apprêter à recevoir un nouveau coup de poing de sa part pour mon plus grand bonheur, celui-ci paniqua. Je lui envoyait donc un revers avec le pied gauche, on me fait pas le coup de retenir une attaque ! Je le prenais mal. Pour l'écoutais je m'arrêtais, surpris par ce qu'il dit. Comme si je pouvais choisir autre chose que combattre ! C'était mal me connaître, je ne vivais que pour cela !

« Ah ah ! Tu as peur ? On s'en fiche de se qui se passe autour de nous non ? L'important c'est de combattre, à moins que tu n'es pas envie de louper le départ de son équipage et de te retrouver seul ici ? »

©Strange.D.Nana

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event majeur : Le réveil antique    Lun 28 Mar - 11:49

InvitéInvité
avatar






Le réveil antique : Souffrance et mort




L’archéologue brune serrait les poings avec force lorsque Nami crachait ses paroles assassines. Elle souffrait devant chacune des syllabes que la rouquine prononçait avec vigueur. Le cœur de Robin saignait tellement qu’elle manquait de tomber à genoux devant son amie, accablée par le chagrin et la douleur. Elle en était même réduite à se tenir la tête pour ne plus entendre les propos meurtriers de la navigatrice. Ce qui la ramenait à la raison était la disparition de Seira qui, sans rien dire, courait en laissant seules les deux demoiselles. La jolie trentenaire regardait la lieutenante de Marde s’éloigner sans comprendre la situation et reprenait une posture digne en se dressant sur ses jambes pour contempler la rouquine.

- Tu crois que j’ignore avec qui je suis Nami ? Tu crois réellement que je suis aveugle a ce point ? C’est bien mal me connaître jeune fille.

La brune croisait les bras et fit apparaitre des copies de ses derniers sur le corps de la rousse pour l’immobiliser. Puis, une main plus gigantesque venait la frapper de pleins fouets, l’envoyant valser bien plus loin, jusqu’au bord d’une falaise à pic. L’archéologue venait à sa rencontre et la soulevait avec son pouvoir pour lui montrer les multiples navires qui provenaient de l’horizon.

- Je t’ai autorisé à me haïr et à me maudire, mais je ne t’ai pas autorisé à me prendre pour une idiote. Je comprends ta colère qui t’aveugle, mais tu dois t’en aller. Tu vois cette flotte ? Elle appartient à Marde. Si tu ne déguerpis pas, tu vas perdre ta vie. Et les autres n’auront plus personnes pour les sauver.

Elle libérait son amie de son étreinte et fit apparaitre une échelle de mains pour qu’elle puisse descendre. En contre bas, se trouvait une petite embarcation. Probablement celle avec laquelle Nami était venue jusqu’ici. La brune l’invitait à descendre et lui glissait un petit papier dans les mains.

- Si tu crois encore en Luffy, alors tu le trouveras. Rejoint, Zoro, Sanji, Usopp et Chopper pour les guider vers les autres. Cette Vive Card te conduira à eux. En échange de ma collaboration, j’ai réussi à obtenir leurs libérations de conditions d’esclave. Je ne suis pas aussi pourrie que tu le crois. Mais qu’importe ce que tu penses.

La traitresse se redressait légèrement en sentant une présence très forte non loin. Craignant que c’était Seira, elle tournait la tête pour voir une femme métisse avec des cheveux aussi dorés que le soleil portant un uniforme de la Marine. Cette dernière regardait Robin et, plus longuement, Nami avec un sourire avant de disparaitre dans la forêt sans rien faire.

- Je ne peux rien faire de plus Nami. C’était notre dernière rencontre. Il y a des choses que j’aimerais vous dire à tous, mais le temps nous manque. Quitte, cet endroit avant qu’il ne soit trop tard.

La brune reculait de quelques pas avant de bondir sur la rouquine pour la serrer le plus fort dans ses bras. Les larmes coulaient le long de ses joues alors que ses mains caressaient la longue chevelure orange de la navigatrice. Elle restait dans cette posture pendant une bonne minute avant de relâcher son amie.

- Je vous aime tous Nami. Je regrette tout ça, mais je devais vous protéger. Merci pour tout ce que vous avez fait pour moi et adieu mon amie. Tu es la plus belle chose que j’ai découverte en ce monde.

Robin s’éloignait pour de bon et, sans un regard en arrière, courrait vers la forêt pour retrouver les autres membres de Tartaros. Nul ne savait ce qu’elle devint lorsque le raz de marée causé par Teach engloba l’île tout entière.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event majeur : Le réveil antique    Lun 28 Mar - 12:33

InvitéInvité
avatar






Le réveil antique : La fin ?




Les yeux flamboyants du seigneur noir regardaient la scène avec un intérêt certain. Tout était terminé et le maigre espoir qui animait ce beau monde allait bientôt disparaitre sans tarder. La scène de bataille était d’une violence sans noms. Marine et pirates sombraient petit à petit alors qu’Hancock frappait dans le tas pour réduire à néant les forces restantes d’Akainu. Le chaos était le plus total et la foudre d’Ener, combinée à la pluie, rendait tout cela apocalyptique. Nul doute que la bataille de Marinford était bien plus joyeuse que ce qu’il se passait à l’heure actuelle. Marde tournait légèrement la tête pour regarder Izaya se relever.

- Tu as encore l’envie de te battre contre Marde Guille répugnant déchet ? Marde Guille admire ta combativité, même s’il considère cela comme de la stupidité.

Son éternel sourire s’effaçait quand le sbire de Teach l’attrapait pour le projeter au sol. Il ne fallut pas bien longtemps pour que le chef de Tartaros comprenne les intentions de son adversaire. Une explosion soufflait les arbres aux alentours et Marde se protégeait les yeux avec son bras, seul. Izaya n’était plus sur lui, mais bien plus loin. Alors qu’il redressait la tête, Marde vit Seira dans une colère noire. Elle venait de frapper de toutes ses forces l’éclaireur pour l’envoyer le plus loin possible, afin d’éviter la mort de son amant.

Sa haine envers Izaya était incroyable et le seigneur noir sentait très bien qu’elle était incontrôlable. La demoiselle bondissait et tabassait, avec toute sa rage, le membre de l’équipage de Teach.


- JE T’INTERDIS DE TOUCHER MON MAITRE ESPECE DE RACLURE !!!! TU M’ENTENDS ?

Elle s’apprêtait à l’achever quand Marde attrapait le poing de son amante, en lui ordonnant de cesser cette folie destructrice. Seira obéissait et se calmait avant de se relever. Le seigneur noir regardait Izaya avec une expression de pitié sur le visage.

- Tu as loupé ta chance. Mais Marde Guille sait reconnaitre un esprit fort et admettre son échec. Tu as surpris Marde Guille. C’est pour cela que Marde Guille te laisse la vie sauve. Fuit si tu le peux encore.

Le couple quittait les lieux pour prendre un peu de hauteur. Le chef de Tartaros constatait la résistance importante de Teach qui massacrait sa flotte. Mais le plus impressionnant fut, sans doute, le raz-de-marée qu’il causait dans sa folie. À lui seul, il mit en déroute l’ensemble de l’armada que possédait Marde. Conscient que la situation lui échappait, le brun prit son escargophone pour ordonner un tir de l’arme antique sur le navire où se trouvait Teach. Les flammes de déchainaient lorsque la cible fut détruite et le seigneur noir contemplait l’immense vague qui arrivait dans sa direction, engloutissant son armée petit à petit. Un sourire se dessinait sur le visage du démon royal.

- Égalité pour cette fois n’est-ce pas Teach ? Marde Guille accepte sa défaite envers toi, mais espère que tu as compris l’ampleur de ton échec également.

L’immense vague engloutissait l’île entièrement et nul ne sut ce qu’il advint de Seira, Robin, de Marde et de l’arme antique par la suite.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event majeur : Le réveil antique    Lun 28 Mar - 13:15

InvitéInvité
avatar






Le réveil antique : L'échec des trois camps




Le navire de Braiya arrivait discrètement derrière l’île. À son bord se trouvait tout ses hommes, appartenant à la Marine, qu’elle avait récupéré après avoir lâché la peste rousse afin qu’elle retourne voir Marde pour y subir un petit lavage de cerveau. À bord du navire personne ne comprenait pourquoi la métisse voulait se faire discrète et ne pas aider directement Sakazuki qui livrait bataille contre les armées de Marde et Teach. La Vice-Amiral leurs expliquait qu’elle désirait surprendre son adversaire afin de limiter un maximum les pertes dans les rangs de son équipage. Une fois arrivé, la métisse prenait un chemin escarpé pour grimper en haut de l’île. La progression était lente et difficile compte tenue du temps exécrable qui régnait sur cet endroit.

Une fois au sommet, son regard fut attiré par une énorme masse surgissant de l’eau et la belle comprenait que son fils avait réussi à obtenir l’arme. Finalement, il n’aurait pas besoin de son aide pour obtenir une victoire propre et sans bavures. Mais étant présente sur l’île, Braiya prit la décision de parcourir cette dernière pour vérifier quelque chose qui lui tenait à cœur. Pendant plusieurs minutes, la blonde arpentait l’île en massacrant quelques pirates de Barbe Noire et Marine qui ont eu le malheur de croiser sa route.

Enfin, elle vit ce qu’elle voulait voir. Au bord d’une falaise, elles étaient là. Nami et Robin discutaient sous la pluie battante. Même si la blonde comprenait bien que l’archéologue aidait la rouquine à s’enfuir, elle remarquait le visage perdu de la jeune navigatrice et jubilait devant cette scène.


- Je t’avais prévenu Namibie. La vérité est très difficile à croire. J’espère que tu comprends à présent.

Alors que Braiya captait le regard de la brune, puis de la rousse, elle adressait un signe d’adieux à Nami en sachant très bien qu’elle ne se souvenait plus d’elle, mais qu’importe. Peut-être que cette simple vision de la métisse lui rendrait sa mémoire complète ? Qui sait. Cela serait amusant. Braiya quittait les lieux pour voir l’armada de son fils livrer un violent combat contre Teach et Sakazuki. Puis, elle vit le raz-de-marée faire son apparition. Cet abruti d’Empereur était une véritable plaie quand il le voulait.

La grande dame descendait à toute vitesse retrouver les autres membres de son équipage et ordonnait à tout le monde de mettre les bouchées doubles pour quitter cet endroit au plus vite. Tout le monde s’agitait sur le pont et Braiya regardait, impuissante, l’île qui allait disparaitre tôt ou tard. Ses pensées les plus profondes allaient vers son fils et Seira. Elle aurait peut-être pu les sauver, mais Marde lui avait demandé d’être la tête pensante de l’organisation s’il devait disparaitre.


- On a beau couper la tête de l’hydre, il y en a toujours une qui pousse qu’il disait. J’ai comme l’impression qu’il s’attendait à une situation comme ça. Tu es effrayant mon fils, tu sais ?

Le navire de la métisse s’éloignait de plus en plus et croisait celui de Sakazuki qui, dans un piètre état, avait du mal à naviguer. Braiya grimpait sur le pont et ordonnait à tout le monde d’amarrer le navire de l’Amiral au siens pour le remorquer. Il ne restait plus rien de la flotte de Sakazuki. Braiya croisait le regard du chien rouge.

- Désolé pour le retard Amiral. Nous avons capté un message de détresse et nous avons fait le plus rapidement possibles pour venir.

Un immense bruit rugissait derrière elle. L’île ainsi que le reste de la flotte de son fils en plus de l’arme antique avait complètement disparu sous les flots. Une vague de tristesse submergeait le cœur de la blonde, mais étant maître de ses émotions, elle ne laissait rien transparaitre.

- Nous avons sous-estimé le problème Sakazuki. Ce Marde était bien plus dangereux que prévu. Nous devons réellement prendre la mesure de cet échec.

Un dernier regard de la métisse vers l’île et ce qu’il restait de la Marine quittait les lieux une bonne fois pour toute, marquant la fin de ce triste combat ayant trouvé sa conclusion dans la boucherie.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event majeur : Le réveil antique    Lun 28 Mar - 15:39

NamiNavigatrice des Mugiwara
Navigatrice des Mugiwara
avatar

Messages : 3866

Navigation
Doriki:
2597/6000  (2597/6000)
Fruit du Démon: -


Non ça ne peut pas être vrai...


[Vu que tu as pas la vive card, je l'ai pas inclus dans ma réponse]

La navigatrice n'arrivait pas à comprendre, décidément il y avait un blocage dans son esprit. Si Robin avait demander à rejoindre d'elle-même l'équipage, la seule d'ailleurs qui n'avait pas eut d'invitation forcé, c'était qu'elle croyait en Luffy non ? Sinon après voir passé des années dans diverses organisations, elle aurait très bien pu trouver quelqu'un d'autre et de puissant alors pourquoi ? Sa peau ne ressentait plus rien désormais avec la pluie froide qui avait anesthésié toutes les sensations, elle ne se rendait même plus compte de l'eau salée qui s'écoulait de ses grands yeux noisettes. Mais Nami ne comprenait plus rien de ce que disait son amie, n'avait-elle pas comprit ce qu'elle lui disait ? La pluie n'atténuait tout de même pas le son de sa voix ni le sens de ses phrases ? Qu'importe désormais, la chatte voleuse était encore plus perdu que Zoro pouvait l'être en foret.

Soudain elle se retrouva immobilisé par son amie, la rousse regarda avec surprise ses bras qui venait serrer son corps meurtrie, elle n'avait même pas mal tant la surprise était grande. Toute fois, une frayeur l'envahi lorsque la main géante vient la percuté de plein fouet, l'envoyant jusqu'au bord de la falaise en crachant du sang, où il s'en fallu de peu pour qu'elle ne tombe pas, ses jambes se retrouvant à moitié dans le vide. Puis elle se retrouva soulever du sol par les mains que Robin avait fait apparaître et pu voir au loin les navires, mais la chatte voleuse n'en était pas impressionné pour autant, non elle était préoccuper par bien d'autres choses qu'une armada qui venait sur l'île. Depuis petite elle avait l'habitude de se genre de vision, elle avait toujours réussit à se faufiler, bien sûr elle n'avait pas subit les attaques de... Qui l'avait mise dans cet état déjà ? Son corps endolorie et plein de bleu noir n'avait pas pu se faire de telle marque tout seul.

- Je ne comprends pas Robin... Les autres avaient besoin de toi et toi tu pars refaire et finir ce que tu avais fais la première fois qu'on t'a rencontré... 

Sa voix était basse, comme un souffle, totalement perdue, meurtrie aussi bien physiquement que mentalement. Si elle n'était pas là les autres n'auraient personne pour les sauver ? Mais de qui parlait-elle ? Zoro, Sanji, Usopp et Chopper étaient toujours là, même si elle restait bloqué ici, elle croyait en eux, il viendrait les chercher, même si Luffy ne les avait pas encore retrouver, car ils finiraient forcément par retrouver leur capitaine hein ? Même si l'archéologue disait qu'il était surement vraiment mort car on n'avait plus de nouvelle de lui, ce n'était pas vrai. Il était bloqué quelque part c'est tout.

- Tu aurais dû faire confiance à Luffy, tu aurais du l'aider, à quoi bon venir rejoindre Marde si ce n'était pas pour lui prêter main forte pour nous sauver... 

Laisser mourir son capitaine pour sauver Franky et Brook était stupide, totalement même, les autres auraient fini par les sauver, Robin n'avait pas à agir aussi sottement, encore moins ne rien faire pour venir en aide au capitaine avec tout ce qu'il avait fait pour l'équipage. Nami ne pouvait pas prendre l'échelle que lui avait fait sa nakama, cela lui laissait un goût amer dans la bouche. Puis soudain une nouvelle personne arriva, elle portait l'uniforme de la marine, la chatte voleuse la regarda longuement elle aussi, sans savoir pourquoi elle était intriguée par elle. Sans doute parce que c'était une femme de la marine...

- Je me débrouillerai seule pour partir... 

Namibie ? Se mot résonna dans les oreilles de la rouquine. C'était donc elle qui lui avait dit pour Robin et sa trahison ? Sa tête bourdonna, pourquoi est-ce que ses souvenirs semblaient comme un puzzle qu'on aurait éparpillé dans son esprit ? Elle secoua sa tête, il fallait qu'elle se souvienne, mais la femme avait disparut, mais son image restait dans sa mémoire. Nami faisait des efforts pour remettre où elle l'avait vu. Soudain les douleurs de son corps se réveillèrent, était-ce lié ? Ses os, ses muscles endolories, était-ce la faute de cette femme ? Quand ? Comment ? Pourquoi ?

- Tu n'as pas protéger Luffy... 

Malgré l'étreinte qu'elle lui faisait, Nami ne pouvait oublier, elle n'osait même pas imaginer la scène, son capitaine voyant sa nakama ne rien faire pour l'aider alors qu'il devait avoir une confiance aveugle en elle. Les larmes coulèrent de plus belles sur ses joues à cette pensée. S'il y avait bien quelqu'un à ne pas trahir c'était lui, la navigatrice lui était dévouée. Lorsque Robin s'éloigna, la rouquine erra comme une âme en peine, perdue, ne sachant plus quoi penser, à la recherche d'un endroit pour descendre ou se cacher de la vague qui arrivait. Franky et Brook était sauvé ? Mais à quel prix... Et puis cette femme, il lui semblait la connaître est-ce que par hasard...



_________________
Il y a des liens qui peuvent être plus fort que ceux du sang

by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event majeur : Le réveil antique    Lun 28 Mar - 15:50

Sakazuki Akainu
avatar

Messages : 248

Navigation
Doriki:
5240/6000  (5240/6000)
Fruit du Démon: - Magu Magu No Mi

Le positif dans tout ça c'est que l'Akai Inu reste l'Akai Inu : ni Ener, ni Borsalino, ni d'autres encore n'avaient su traverser le mur qui protégeait le dernier ilot de la Marine. Les autres navires en revanche, n'étant pas protégés par un fort, selon la règle darwinesque, avaient finis par couler à pic dans le chaos. Seuls les meilleurs avaient survécus, dont les quelques vices-amiraux présents qui usant de leur expérience pour se cacher dans les débris ou nager quelques coudées sous l'eau, avaient finis par atteindre le petit navire de Sakazuki, aidés par le tsunami qui avait détourné tous les regards. Ce qui restait des témoins de la bataille la plus inégale et désespérée menée par la Marine depuis des années, concentrant un effectif réduit et pressé au milieu de différents monstres des mers et dépecés par les trahisons, tournaient leurs regards médusés vers l'île. La revanche de Teach allait noyer nombre de chiens restés là bas, même les plus grosses pointures ne survivraient que par un quasi-miracle, condamnés par leur fruit du démon. Pourtant les regards de l’assemblée d'hommes blessés et épuisés, soignés par des marines toubibs débordés filant comme le vent, étaient maussades, ne tirant aucune conclusion rassurante de ce spectacle. Trop de questions restaient sans réponse. Trop d'objectifs inaccomplis. Rien ne semblait se présager de bon pour un avenir plus qu'incertain.




Pour Sakazuki, on en était à une demi-catastrophe : une Shishibukai qui changeait de camp, une arme antique déterrée... On avait échappé à l'apocalypse cependant, car ce jour n'avait vu la perte d'aucun grand personnage de la Marine et les rivaux n'étaient eux non plus pas sortis indemnes. Mais surtout il rongeait son frein à propos d'Hancock... tant de belles paroles pour arriver à cette basse et pathétique trahison. Cependant, s'allumant un cigare sans trembler, le chef de la Marine savourait comme la première bouffée l'idée de ce à quoi ressemblerait bientôt sa vengeance. Douce serait sa saveur, succédant à la colère haineuse.




Comme une bouée d'espoir, le navire de la vice-amiral Braiya les avais rejoint, ce qui permettrait de ne pas être ralenti pour le retour par les lentes réparations et assurait la fin des tourments (jusqu'à nouvelle mission). Le théâtre s'éloignait déjà, et les rumeurs perdaient en volume, laissant place à l'occasion de méditer. Sakazuki connaissait Braiya depuis de longues années, comme tous les vices-amiraux, elle n'était pas plus froide que d'autres et pas moins digne de confiance à ses yeux. C'est pourquoi il écouta sans l'interrompre ce qu'elle avançait.




" Les regrets sont inutiles, ce qui doit arriver arrive dans la guerre. Et tu es arrivée plus tôt que les autres, ils ne seront pas là avant une heure au mieux. C'était quand même déjà trop tard. "

Le Chien Rouge observait le lointain et les navires ennemis se disperser, ne semblant pas mélancolique pour autant. Non, pensif, seulement là pour réfléchir aux tourments qu'il vous enverra en revanche petits bâtard...

" J'ai en effet sous-estimé, ou plutôt choisit de sous-estimer. La politique n'est pas mon problème, ce sont les pirates que je débusque... Mais s'attaquer à la Marine était insensé de leur part, comment diriger un monde avec une marine en miette pour les servir ? J'avais surtout sous estimé la folie de ces conspirateurs. A trop me provoquer, ils ont mit à bout ma tolérance, la voilà la mesure de cet échec... Je ne retiendrais plus aucun moyen contre ce Marde sournois et sa clique. Ma colère allumera les chaudrons de l'enfer."

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event majeur : Le réveil antique    Mar 29 Mar - 16:36

Marshall D. Teach☼ The King of Darkness ☼
☼ The King of Darkness ☼
avatar

Messages : 4528

Navigation
Doriki:
5235/6000  (5235/6000)
Fruit du Démon: Yami Yami & Gura Gura no mi





Event Tartaros
La fin ?

La pluie fouettait encore son visage. Les vents violents avaient cessés, contraints de se plier au pouvoir sismique qu’il venait de déclencher. Il profita de cette accalmie, qu’il savait brève, pour lancer probablement ce qui serait son dernier ordre dans cette bataille. Se sachant pertinemment tout aussi condamné que les autres s’il restait statique, il ordonna à ses hommes de sortir les rames le plus vite possible et de se casser définitivement des abords de cette île. Bien sûr la manœuvre ne serait pas tranquille, il était fort possible que la flotte adverse riposte plutôt que ne fuie, obéissant de manière absolue à leur maitre mais cela n’avait aucune importance. Le barbu souriait, riait même, regardant ce morceau de terre une dernière fois. Aussi calculateur qu’il l’était, ce tsunami allait ravager ses troupes, le Tartaros subirait des pertes ! L’arme antique pouvait tout aussi bien chavirer et repartir dans les profondeurs de la mer ! Tout cela il pourrait le voir à la minute où la vague arriverait. Son bourdonnement se faisait déjà entendre… Etait-ce le vent ? La pluie ? Barbe Noire avait la chair de poule. Il ne fallait pas s’y tromper, il n’avait pas peur, il était impatient de voir ce que son pouvoir allait déclencher, lui qui vénérait la puissance !

Alors qu’il déployait un trou noir dans sa main pour se défendre face aux assauts ennemis, surtout de Kizaru, son regard fut attiré par une forte source de lumière. Ses yeux se posèrent sur Mercure, réalisant avec surprise qu’il s’était uniquement focalisé sur l’amiral hypnotisé. Ses hommes qui étaient en train de ramer et ses lieutenants qui défendaient le navire bien abimé eurent le même réflexe. Ce bain de lumière irréel dans cette tempête, alors qu’ils allaient échapper de justesse à la vague qui n’était plus qu’à trois cent mètres, laissa tout le monde impuissant. Certains Plongèrent par-dessus bord, d’autres se couchèrent idiotement sur le plancher du navire, comme si ça allait changer quelque chose. Teach lui, savait qu’il ne pourrait pas éviter ça. Le canon de cette machine était bien trop gros, le tir allait tout réduire en miette, la surface qu’il pouvait déployer avec son bras n’était pas assez grande. Il n’eut que le temps de penser en râlant que cet affrontement se solderait par une égalité entre lui et Marde, tout en tendant son bras qui exécutait un trou noir devant lui et en protégeant son visage avec l’autre. Il sentit plusieurs personnes l’agripper mais n’eut pas le temps de voir. Une énorme détonation se produisit et il fut aveuglé.

La seconde suivante, il se mangea le tir de l’arme antique et décolla du sol, avant ce dernier ne se fasse littéralement pulvérisé. La déflagration lécha tout le bas de son corps et une partie de son ventre, brûlant tout, jusqu’à ses os. La douleur qui afflua dans son cerveau le fit hurler comme jamais, jusqu’à ce que du sang vienne obstruer sa bouche, l’étranglant à moitié et l’empêchant de s’exprimer mis à part en émettant des toussotements furieux. Son corps fumait, mais pas grâce aux ténèbres. Ensuite ce fut la chute. Tout du moins, il ne s’en rendit pas compte immédiatement. L’explosion lui avait fait faire un tour à 180° et il allait s’enfoncer dans l’eau la tête la première. Ce n’est que lors de l’impact avec l’eau de mer qu’il en prit pleine conscience. Au-delà d’un nouveau choc, dur, intense, à cause de la vitesse avec laquelle il avait été projeté, l’eau salée provoqua à nouveau chez lui un flot de douleur. L’augmentation de la souffrance fut exponentielle. Stoppant immédiatement ses pouvoirs d’une part, le sel s’immisçant dans ses plaies, d’autre part. Tous ces éléments eurent raison de son esprit et il sombra dans l’inconscience, comme pour empêcher la douleur de le rendre fou…

Ce ne sera que deux jours plus tard qu’il sortira de son coma. Bien vivant et surtout bien décidé à tuer Marde une bonne fois pour toute.




_________________
Doubles Comptes:
 

The Blackbeard Crew:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event majeur : Le réveil antique    Mar 29 Mar - 19:35

Boa HancockRoyal Shichibukai
Royal Shichibukai
avatar

Messages : 312

Navigation
Doriki:
2847/6000  (2847/6000)
Fruit du Démon: Mero Mero No Mi


Deuil.
Boa Hancock


Elle s'était redressée fièrement, rapidement rejoint par Caesar Clown et son immense et immonde créature. Une véritable horreur pour les yeux. Perdue de nouveau dans un flot intarissable de questions existentielles sur la vie, la mort et l'amour. Hancock releva finalement la tête pour jauger le scientifique.

"-Nous partons sur mon Navire. Je vous dépose sur Punk Hazard. En espérant cette fois pouvoir visiter ?!"

Inutile pour le Clown de répondre, elle savait pertinemment que la réponse était négative. Parfaitement au courant de la suite du programme depuis son arrivée sur l'île, la jeune Impératrice se contenta de rejoindre ses Kujas qui avaient rafraîchi les rangs de la Marines. La trahison était totale ! Elle avait habillement ou maladroitement - Selon le point de vue.- Mis en place son plan pour rejoindre Mardre et tenter d'accomplir le but de toute une vie ! Une vengeance programmée depuis toujours ! La chute de la noblesse et du gouvernement mondial qu'elle haïssait au plus haut point. Mercure était en possession de son nouvel allié, les chances de voir le jour de la colère étaient plus grandes désormais.
Hancock rejoignit rapidement son navire - Nul ne sait si elle était finalement accompagnée de Caesar Clown.- Elle prit place sur son trône et ordonna à l'ensemble de son équipage de rejoindre la flotte du Tartaros afin de prendre part à la phase finale. L'ensemble de la flotte avait littéralement pilonné l'île qui était déjà sur le point de disparaître à cause de ce fichu Teach, sa trop grande soif de pouvoir le forcer irrémédiablement à tout détruire sur son passage, à trop exposé son pouvoir ont fini par le perdre !
Mais là n'était pas la question pour la belle Princesse Serpent. Non, la véritable question était présente autour de son cœur et de son esprit, elle ne ressentait plus rien. Comme si l'amour qu'elle avait porté pour Luffy avait disparu à jamais. Comme s'il n'avait jamais existé auparavant. C'est en regardant ce spectacle destructeur et en s'en rendant complice qu'elle comprit que son cœur s'était à nouveau entouré d'une épaisse couche blindée. Il était temps que la furieuse Boa Hancock reprenne le dessus sur sa vie et prenne définitivement son destin en main. Sa future rencontre avec le Leader du Tartaros ne faisait que renforcer son sentiment, l'Impératrice avait un nouveau but et avait totalement fait le deuil de son défunt Monkey D. Luffy. Désormais, il fallait penser à l'avenir, mais aussi aux représailles de Teach, de l'Amiral Akainu et des autres qui se ligueront tels des idiotes derrière eux. Elle avait tout prévu depuis le départ et plus personne ne pourrait arrêter son ascension au sein du Tartaros. La veuve éplorée et dépressive s'était transformée en Dame Noire. La beauté fatale était désormais un ennemi de poids, et lorsqu'elle aurait déployé tout son panel stratégique, ses ennemis y réfléchiront à deux fois.

Elle fixa d'un œil avis le navire de l'Amiral Sakazuki Akainu, presque inquiète pour son ancien "Supérieur" pour qui elle avait trouvé une certaine forme de respect. Il avait beau être de la Marine, il fallait lui reconnaître des qualités guerrières qui forgent la beauté de l'âme et du corps. Philosophie Kuja ou réalité, nul ne saurait s'avancer sur la question.
Elle se redressa et fit rassembler son équipage, les prochaines heures pour les Femmes guerrières seraient sûrement très dures. Mais il était de son devoir rappeler à toutes leurs raisons d'être.


"-Kujas ! On dit parfois que la Trahison est la deuxième nature des femmes ! Une expression masculine pour désigner leur impuissance ! Aujourd'hui, nous voguons sous un nouveau pavillon ! Les prochaines heures seront sombres pour notre peuple ! Extrêmement sombre ! Mais nous sommes les Kujas ! Les plus redoutables femmes guerrières que le monde aura jamais connu ! Notre but est de faire fructifier notre Empire, nos ressources et nos vivres ! Voilà l'occasion rêver de faire la gloire de notre peuple. Voulez-vous être au service de la Marine et du Gouvernement au moment de la Guerre ? Voulez-vous faire partie des perdantes ?! Voyez derrière vous ! Cette île est le reflet de la déchéance et de l'incompétence de la Marine et du Gouvernement ! Ils se morfondent sur leurs sorts plutôt que de prendre le destin en main ! On nous a procuré de fausses idoles, de faux buts afin de nous empêcher de nous rebeller contre la Marine ! Le Titre de Grand Corsaire était une fourberie. Aujourd'hui, je ne veux plus vivre dans le mensonge ! La Marine échafaude des mensonges ! Ils fournissent des idoles des déchu et porte au nu les sentiments de honte de ces derniers ! Acceptez-vous Kujas, notre démission ?! Acceptez-vous l'éveil de notre peuple contre ces corrompus ? De tous ces menteurs incapables ?! Nous reprenons notre destin aux corrompus, au Gouvernement qui nous opprime depuis des générations ! Aux riches nobles vestiges d'une civilisation décadente ! On nous ment sur la Piraterie, sur le Gouvernement, le poids de cette folie nous fait courber l'échine et nous usent ! Une nouvelle armée Kuja sera levée, les puissants seront arrachés à leurs nids de décadence, le Sang de la Justice sera versé ! Qui est avec moi ?!"

Les hurlements de la Princesse prirent fin, les navires les plus proches auraient pu entendre une partie de l'éloquent discours de la Dame Noire, puis après un bref instant de silence les Kujas se mirent à pousser de féroce hurlements et frapper le sol de leurs lances provoquant un tollé général. Cette fois, la véritable Boa Hancock, Princesse Serpent et Impératrice Pirate au cœur de glace étaient de retour. Il s'agissait bien de cette jeune femme qui en une seule expédition avait mis sa tête à prix à quatre-vingts Millions de Berry. Cette fois, les Kujas ne seraient pas en arrière-plan.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event majeur : Le réveil antique    Mer 30 Mar - 19:42

Kuraidesu IzayaPirate de Barbe Noire
Pirate de Barbe Noire
avatar

Messages : 835

Navigation
Doriki:
829/6000  (829/6000)
Fruit du Démon: Inu Inu no Mi version coyote



fin de l'histoire et début d'une longue vengeance

Le brun était a terre, l’explosion avait detruit toute la végétation a un rayon de un kilomètre et demi et ce fut pour la première fois que l’Informateur se lançait une attaque aussi kamikaze. Oui cela portait bien son nom, d’ordinaire il se serai enfuit en courant mais là c’était du sérieux il pouvait s’enfuir devant une horde de Marine s’il n’avait rien a gagné mais là il y’avait quelque chose a gagné et cette récompense porte le nom de temps !
Izaya ouvrit a demi ses yeux rougeâtre quand il senti qu’on le donna de violent coup dans l’estomac et se senti voltigeait comme un ballon de football. Il ne fit aucun mouvement, non seulement il n’avait pas le temps de faire un geste mais il était trop faible apres tout il a pris l’explosion en pleine poire !
Il grommelait contre la fille qui lui donnait ses couts a si il en avait la force il donnerai bien une raclé a cette garce mais il y’avait autre chose beaucoup plus important a pensé. Le seigneur noir ? Ou était il ? Le brun regarda faiblement de gauche a droite et vit le seigneur noir qui ne paraissait pas blessé. Bah il fallait il s’y attendre c’est le boss finale et avec lui il faut lui donné beaucoup plus. Il ferma les yeux. Ça y’est c’en était fini le seigneur noir allait l’achevé et il allait mourir. Quoique…il fut étonné d’entendre que Marde lui laissait la vie qu’il en ouvrit grand ses yeux.
Il vit le seigneur noir lui tournait le dos avec un des ses subordonnées. Izaya soupira de soulagement quand il vit que le Guille-gnol ne lui avait pas menti mais il n’avait pas que ça a faire il devait partir et au plus vite. L’ile allait sans doute pas tenir et c’est en se forçant a se levé en boitant qu’il se dirigea vers le navire de Barbe Noir n’oubliant pas de prendre sa veste qui lui avait coûté une fortune du type qu’il avait assommé pour se faire passé pour un membre de Caesar le Clown.
Arrivé au Radeau avec une grande difficulté, il se mit contre le mat a moitié cassé a terre en reprenant son souffle et la main contre sa blessure a l’estomac regardant les yeux a demi-fermé les membres de équipage qui s’activait par les ordres donnés par Teach, qu’il entendit faiblement. Il y’avait même certain membres qui demandaient au brun comment se fesait il qu’il était revenu plein de suie, le visage noire, et blessé. Le brun ne les répondit pas se contenta d’un grognement. Rare qu’il était aussi énervé…surtout envers quelqu’un d’ordinaire il adorait les humains même s’il se fesait tapé c’est disons ce qui leur fesait leur charme mais lui il le haïssait.
Puis Izaya commença a voir trouble, il vit tout d’abord un boulet de canon se dirigeai vers le Radeau, le capitaine criait je-ne-sais-quoi puis utilisé son fruit du demon pour stoppé ce boulet pour finir a terre inconscient le Radeau sauve. C’est a ce moment là qu’Izaya ferma les yeux pour les re-ouvrir dans une mer plus tranquille. Apres avoir su qu’il avaient réussi a s’enfuir de cette bataille, il pris son carnet noir et griffonna un dessin c’était Marde Guille…puis l’arracha pris du feu et brûla le dessin, puis en la regardant se consumé il se promit de se vengé…
© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event majeur : Le réveil antique    Ven 1 Avr - 2:09

Nazario TaizoneDark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
Dark Killer ☣ Albino ☣ Crazy Cannibal
avatar

Messages : 2551

Navigation
Doriki:
3540/6000  (3540/6000)
Fruit du Démon: Suppai Suppai no mi

Je ne souhaitais pas arrêter ce sacré combat qui promettait d'être époustouflant, cependant tout était sur le point de disparaître. J'étais coupé pendant l'acte le plus intéressant. Les spectateurs devaient être tout autant déçu que je ne l'étais, et que mon adversaire allait le devenir. Nous allions passer aux choses sérieuses. L'arme antique était réellement problématique. Je le sentais. Mon instinct était clair. Précis. La bête voyait se rapprocher le danger. Il était imminent. Personne ne pouvait se mettre en travers de sa route. J'étais un brin songeur, avant de passer dans un état de colère. Pourquoi fallait-il toujours que je finisse brusqué quand je veux prendre du plaisir dans le sang ? Je n'avais le choix. Le monde était en train de changer. Brusquement. Je me devais d'écourter notre affrontement. Le remettre à une date ultérieure me semblait correcte, en espérant que nos chemins puissent se recroiser. Je n'étais pas sur de pouvoir honorer cette promesse. Il est vrai que le destin était farceur. Je pouvais l’attester vu le nombre de fois où nous avons croisé les membres de l'équipage du défunt Barbe Blanche. Presque hallucinant. Il fallait en finir avec eux aussi, enfin, nous avions plus important pour le moment.

J'étais dans une transe parfaite, jusqu'à ce que je puise apercevoir ce gigantesque navire au beau milieu de la mer. Je ne vais pas cacher que je fus perturbé. C'est de là que le sentiment de « danger » m'est venu en tête. Je ne voyais aucunement dans ce cas. L'histoire venait de prendre un nouveau tournant. Notre groupe n'avait pas pu mettre la main sur l'arme. Nous avions failli de la pire des manières. Était-ce le début de la fin ? Je ne pouvais le dire. Cela ne faisait que commencer. Marde avait sûrement tout planifier depuis de nombreux jours. J'étais presque sur que nous étions tous parti avec ce désavantage par rapport à ce fourbe. Je comptais bien lui faire payer de sa chaire. Croyez moi, j'en mourrais d'envie. Je ne sais pas ce qui me retenait vraiment, si ce n'est ce combat sans le moindre sens ou mon capitaine au même veux. Je ne savais donc pas ce qui me retenait, mais Judal n'en avait purement rien à faire de ce que je pouvais bien penser. Son esprit était toujours présent. Son pied gauche également. Il vint de nouveau jouer avec mon visage. Je fut transporter parmi les vivants. Le fluide ne me recouvrait plus à cause de la perte d'attention, j'avais senti le coup. J'étais déconcentrer. La motivation m'avait quitté. J'étais à court d'option. Il ne me restait que des mots. Une pognée. Un message à faire passer. Je ne voulais plus que ces conneries faites pour les faibles.

« Nous allons devoir reporter notre danser à un prochain jour. Je m'en veux de devoir m'en aller de la sorte, mais le destin ne me laisse pas vraiment de meilleur opportunité. Ce n'est pas une histoire de peur, simplement de survie. Fuir est ce qui reste à faire si tu tiens aussi à me revoir pour combattre à mort. Nos chemins vont se croiser bientôt. Je te souhaite bon vent. A la prochaine fois, mister Judal. »

Il était un ennemi, néanmoins je ne le voyais pas comme une cible à éliminer rapidement sous la panique. Il était un défi à ma portée. Le moment n'était juste pas le bon pour le faire. Je voulais avoir la chance d’apprécier son sang. Le monstre était convaincu par ses prouesses. Il avait montré qu'il était puissant et son secret était des plus mystérieux. Ce Judal devait avoir une capacité. C'était évident vu sa confiance. Laquelle ? Je ne le savais pas. Il y en avait tant dans ce monde. Je voulais le découvrir lors de notre prochain affrontement. Je pourrais de même lui faire goûter à mon acide. Je pourrais ainsi qualifier cela d'échange de bons procédés. Peut-être qu'il s'en sortira en vie ? Nous étions dans l'obligation de nous revoir.

Je m'en alla ensuite en direction de là d'où nous venions. Je devais retourner au Radeau. Le temps passait si vite. Teach n'allait pas faire l'appel pour vérifier que tout les membres de son équipage étaient à bord pour rejoindre la mer. Ce fut pour cette stupide raison que je tourna le dos à mon adversaire. Mon corps se couvrit de fluide, comme pour le saluer avant de quitter cette terre et surtout pour me protéger d'une éventuelle attaque dans le dos. J'étais méfiant. On ne pouvait se fier à personne des autres camps. J'étais à fond dans une course contre la montre. J'attrapais dans mon élan les armes que j'avais laissé sur le champ de bataille et je me joignis à la défense du navire lorsque je fus à bord.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event majeur : Le réveil antique    Ven 1 Avr - 23:31

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2051

Navigation
Doriki:
3583/6000  (3583/6000)
Fruit du Démon: -



Alors ça se termine comme ça ?




Frustré, j'avais rarement était aussi frustré durant un combat. J'avais l'habitude des combats qui se terminait plutôt, la dernière fois que des gens étaient venus nous faire chier au quartier général du Tartaros, le détruisant par la même occasion, j'avais pas pu terminer mon combat car justement tout était entrain de s'effondrer, et que nous allions ou finir écrasé par la roche, ou par des coulées de lave qui serait apparut avec les fissures. Sauf qu'étonnement, je n'avais pas été autant frustré. Faut dire que j'avais moi-même jeter ma violette hors du terrain, avec la rose, je n'avais pas envie qu'elle meurt, ce fut bien la première fois que je m'inquiétais autant pour la vie de mon adversaire, mais ça m'avait frappé, l'imaginer écraser par un rocher me fut intolérable. En plus elle était trop mignonne, elle avait promis de me retrouver et de finir le combat, j'étais sous le charme. Elle avait tenue parole, lorsque j'avais revus Musume, nous nous sommes combattu, enfin cela n'avait rien d'un vrai combat, j'étais obligé de me retenir, de peur de la briser sous ma force. Pas question de lui faire le moindre mal.

Mais là j'avais vraiment désiré ce combat, c'était une occasion unique d'affronter un membre de l'équipage de Barbe Noire, voir un peu mon niveau, ce que je valait face à un tel monstre, après tout j'avais apprit dans le journal qu'il avait tué la rose, une femme de l'équipage de Barbe Blanche. Moi qui prenait le vieux pour un macho et que les seules femmes étaient ses infirmières parce que le papy se faisait vieux et allait claquer de vieillesse dans peu de temps. Peut-être qu'elle était infirmière d'ailleurs, malgré la mort du vieux, elle était resté. Bah c'était un équipage voué à leur perte, même Marco après Marinford c'était fait capturer comme une merde par le G-5, comme quoi déprimer dans la picole, c'était vraiment un truc d'abruti. On pouvait être un pirate de longue date, savoir plein de chose, et pourtant se comporter comme le dernier des crétins. Enfin ça pouvait se comprendre, il était le premier membre de l'équipage, la mort de son soi disant père avait dû le secouer.

En tout cas là, j'avais vraiment les boules. Taizone avait finalement préféré fuir. Quel risque y avait-il ? Était-il déçut de ne pas avoir mit la main sur l'arme ? Pourtant ils avaient tous du bien voir qu'en arrivant ici, Marde était déjà là depuis longtemps... J'étais si contrarié, qu'après l'avoir frappé, j'avais frappé dans un arbre, détruisant celui-ci. Désolé Idefix et autres amis défenseur de la nature, mais là je bouillais de colère. J'étais même près à me jeter sur lui pour le battre à mort si cela m'était possible. Mais il avait également le haki de l'armement, et avec son pouvoir s'il décidait de se recouvrir d'acide, avec cette pluie battante qui le diluerait, j'aurai quelque ennuie à la longue. Fait chier jusqu'au bout cette histoire ! Marde, ce con aurait pas pu attendre encore un peu avant de jouer les enfants tout fière ? Non fallait qu'il montre son nouveau jouet pour se la raconté ! Tss...

« Dire qu'on aurait pu rester s'amuser ici jusqu'au bout... Profiter à fond et tout donner en sachant le risque de mort qui planait sur nos têtes ! Le décor est parfait en plus, un vent terrible, une pluie diluvienne, et des ras de marré près à nous engloutir à tout jamais... Ah Taizone, je t'aurai cru capable de plus de risque... »

Après quoi j'avais lâché un gros soupire de déception, j'aimais pas être contrarier, c'était pas ma faute. Il fallait absolument qu'on se revoit, je crois bien que cette fois-ci je frapperai en premier, pour combler la frustration qu'il m'avait donné à vouloir protéger sa vie plutôt que savourer un combat avec moi. Partager le même amour en s'échangeant des coups. J'étais sûr que Zaki lui l'aurait fait les yeux fermer, ah dommage que je n'avais pas recroisé ce garçon depuis longtemps, lui au moins avait le même amour que moi.

Il ne me restait plus qu'à partir, je n'allais pas resté planté là tout seul comme un con après tout. En chemin pour retrouver Marde je cherchais si je ne voyais pas une amazone perdue, histoire de passer un peu de bon temps pour me combler, mais rien, même pas celle que j'avais défloré. Dommage, elle était où ? J'étais prêt à la faire hurler de plaisir en échange de l'avoir abandonné. Dire si je savais être un type sympa qui réparait ses erreurs

Une fois de retour au côté de Marde et Seira, je vis que Nico Robin n'était pas encore de retour, elle s'était cassé ? Le grand manitou semblait satisfait, bah faut dire qu'il avait sortit son joujou histoire de montrer qu'il en avait une. Obligé d'utiliser une arme antique, dire s'il avait quelque chose à compenser... Seira me ferait presque de la peine pour le coup.

©Strange.D.Nana

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event majeur : Le réveil antique    

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Event majeur : Le réveil antique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» La cité d'Atlantide [Event Majeur]
» Event Majeur Tartaros n°4
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» event coupe du monde la semaine prochaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-