AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Adorateurs et prédateur [PV Rex]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Message
MessageSujet: Re: Adorateurs et prédateur [PV Rex]   Ven 6 Mai - 23:16

Goruden Rexia
avatar

Messages : 773

Navigation
Doriki:
919/6000  (919/6000)
Fruit du Démon: Aucun


Adorateurs et prédateur

feat De Asturia Francesco


Le combat durait maintenant depuis plusieurs minutes et rien ne semblait décourager la tribu des Longs-Bras. Leur détermination n'avait pas faillit et ils attaquaient la louve déguisée de plus belle. Plus le combat trainait en longeur plus les mouvements bestiaux de l'enfant-louve risquaient de devenir trops répétitifs et ils risquaient de la toucher d'un moment à l'autre. Bien qu'elle ait envoyé quelques uns de leurs hommes à terre. Elle n'avait pas réussi à donner l'effet escompté à cette attaque surprise.
Même l'officier entrait dans le jeu et demandait aux habitants de l'île de se tenir à l'acart du combat de l'esprit avec une mine faussement effrayée sur le visage. La louve le remercia intérieurement pour son aide et planta sa main griffue dans un nouveau nerf, paralysant ainsi une jambe elle avait réussi à immobiliser deux guerriers mais la violence de l'affrontement risquait fort de lui faire rater les prochaines cibles.
Alors que Rexia esquivait une nouvelle attaque de front en riant nerveusement pour le côté malsain, elle entendit le cliquetis désagréable des armes à feux. Elle se retourna brusquement et la surprise se lit malgrès elle sur son visage. Les Longs-bras pointaient leurs fusils sur les habitants. La louve se mit à grogner en hurlant à pleins poumons:

- LÂCHES!!!

L'heure n'était à présent plus aux artifices et aux tours de passe passe. Les Longs-Bras avaient dépassé les bornes et ne se laissaient pas intimider par quelque forme démoniaque que ce soit. Elle vit de loin l'officier se battre à son tour et se jeta sur un guerrier qu'elle griffa à la main. Sur le coup l'homme lâcha son arme à cause de la douleur et envoya son poing sur la louve qui esquiva agilement avant de l'envoyer au sol la tête la première.

- Arrêtes-toi tout de suite! Démon!

La louve se retourna d'un geste sec, le visage couvert de sang randant ce dernier sombre et effrayant, tout sourire malsain ou non avait disparu et avait fait place à un visage de rage et de grognements. Elle lâcha un nouveau grognement en voyant un Long-Bras tenir la bergère en otage.

- Je..je vais la descendre je te préviens. Retournes d'où tu viens et ne fais pas d'histoires.

Rexia arrêta de grogner, le guerrier tremblait en tenant le fusil face à la bergère apeurée supliant que le démon lui vienne en aide. La louve s'avanca presque machinalement vers le guerrier, lentement mais sûrement elle s'approcha en tendant le bras vers le fusil. Elle devait tenter quelque chose de toute façon il avait toutes les cartes en main, il suffisait juste de les lui retirer.

- N..non! N'approche pas! Je vais tier! Je...VA AU DIABLE.

Soudain elle se jeta sur la bergère d'un bond plaquant cette dernière au sol tandis que le coup de feu partait logant une balle dans l'épaule de Rexia, le sang se mit à couler à flots mais elle ne cria pas, elle avait vu bien pire face à une tireuse aux cheveux bleus coiffés de deux tresses. Bien qu'elle ait gagné ce combat contre elle, Rexia en est ressortie avec des séquelles physiques qui avaient renforcé sa résistance à la douleur. Il lui faudra retirer cette balle plus tard néanmoins.
Elle regarda la bergère dans les yeux, elle avait le même regard que ses moutons, vide et appeuré, elle lui conseilla de courir se mettre à l'abris dès que l'occasion se présentera elle hocha la tête en bégayant.

Rexia sauta alors sur l'homme au fusil et lui arracha des mains avant de l'assomer avec, un autre flot de sang jaillit alors de l'épaule blessée de la louve, lui arrachant cette fois-ci un petit grognement d'animal blessé.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Adorateurs et prédateur [PV Rex]   Dim 15 Mai - 11:02

Reed Grigory~ Aussi grand que curieux ~
~ Aussi grand que curieux ~
avatar

Messages : 384

Navigation
Doriki:
787/6000  (787/6000)
Fruit du Démon: Golem Golem no mi


Arrêt de


mort





A la manière d’une représentation théâtrale, le dernier acte sonnait maintenant la fin de la représentation. La magie cessait d’opérer et les spectateurs n’adhéraient plus au spectacle durement préparé qu’on leur avait offert. Dans cette histoire, les Longs-Bras n’avaient donc pas succombé à l’illusion du surnaturel. A la place, leur peur s’était muée en auto-défense, en survie face à un agresseur pas encore identifié. Plutôt que de fuir, ils tentaient de stopper la « bête » dans son élan en s’attaquant à ce pourquoi elle était apparue : la population de l’ile. N’avaient-ils pas réfléchit ? En étaient-ils convaincus ? En s’attaquant à eux cela ne rendrait cet être que plus hargneux encore. En un sens, la louve ressemblait à Francesco, elle n’arrêterait pas de se battre, même confrontée à une prise d’otage de masse. (Pour votre propre sureté ne lui parlez pas de ce rapprochement.)

Ainsi, le marine s’ajoutait à la louve pour repousser les envahisseurs, pourtant en supériorité numérique écrasante pour deux personnes normalement constituées. Tous les atouts n’avaient pas encore été joués mais le sang commençait déjà à ruisseler sur cette place de terre et de poussière. Alors que le borgne venait de s’occuper de ses deux premières victimes, une multitude de sons parvenaient à ses oreilles. Des gens fuyaient, des gens hurlaient. Parfois les deux en même temps. Il voyait aussi devant lui quelques hommes qui le mettaient en joue alors que juste derrière eux, un petit nombre de villageois devenaient spectateurs et pris à parti. Plusieurs criminels criaient mais vers quelqu’un d’autre que le sous-amiral. Sans doute était-ce là le témoignage du combat que menait cette pirate. Saurait-elle se débrouiller seule si elle devait esquiver des balles en plus des poings ?

A vrai dire il s’en fichait. Il mettait un point d’honneur à détester toutes les personnes qui défiaient la loi. C’était elle qui avait eu l’idée de ce numéro de cirque alors se serait aussi son problème si ça se retournait contre elle. Il détourna le regard et se concentra à nouveau sur le combat qu’il devait mener. Maintenant qu’il restait immobile, il pouvait sentir la présence d’un homme derrière lui, cherchant sans doute à l’assommer pendant qu’il réfléchissait. Sans doute ces idiots avaient cru comprendre qu’il se rendait, tant mieux. Il attendit quelques instants que ce fou s’approche suffisamment de lui puis il misa sur l’effet de surprise. Ses sabres toujours en main, il n’eut qu’à tendre l’un de ses bras derrière lui pour planter une épée dans l’armoire à glace qui s’apprêtait à lui écraser son poing sur sa tempe gauche. L’homme n’eut que le temps de pousser un râle d’étonnement avant que l’officier ne se retourne.

Enfonçant sa seconde arme, le moustachu se servi ensuite des deux prises qu’il avait sur le corps massif de cet individu pour le soulever tout en se laissant tomber en arrière, se servant ainsi du poids du Long-Bras pour l’envoyer valdinguer sur ses amis. Par chance, le gradé était parvenu à garder ses deux sabres sans devoir les sacrifier dans le mouvement. La partie de bowling entamée, il profita de la confusion pour lever son poing et faire un signe de main spécifique à l’attention du reste de ses subordonnés restés en retrait mais prêts à intervenir. Soudainement, deux tirs figèrent des forbans un poil trop proche de Francesco. Leurs corps touchèrent le sol au moment même où Victoria, Léon et Walter se joignirent à la bataille. Avec cet apport, la petite troupe commençait à avancer beaucoup plus rapidement en direction de l’attroupement créé par la louve.

Alertés, plusieurs hommes ainsi que leur chef commençaient à battre en retraite. Les chefs étaient toujours facile à trouver, c’était les seuls qui étaient protégés et suivis par des gardes ! Les coups de feu continuaient de pleuvoir, maintenant les deux camps répliquaient la ville était comme transportée dans un film de far-west. Francesco était le seul à n’avoir pas rejoint une couverture, il s’évertuait à vouloir poursuivre et arrêter ce type qui, visiblement, était responsable des crimes des Longs-Bras. C’est alors qu’il se fit rentré dedans par la louve. Il ne savait le comment ni le pourquoi mais il sentait très bien que les lâches en présence les visaient tous les deux. Porter leur attention sur le borgne allait leur être fatal. Des coups de feu ainsi que des épées vinrent simultanément à bout des idiots. Enfin, le dernier homme debout, leur chef, qui n’avait pas été visé par la Bastard tomba étonnamment à genoux.

Derrière sa silhouette se dessina celle de la fille, son costume était déchiré, troué par endroit, son masque n’était plus et elle était couverte de sang, sans doute un mélange du sien et de celui des autres. Elle s’assit et se tint l’épaule alors que le dernier criminel rageait au sol, tapant du poing. Francesco avait la ferme intention de le tuer. Sans ce salopard, le peuple aux quatre coudes n’aurait sans doute pas persécuté si longtemps cette île et cette population. Le marine s’approcha alors lentement de sa future victime, dégainant l’un de ses sabres, prêt à faire son office…





HRP : Dis moi si ça te va ;)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Adorateurs et prédateur [PV Rex]   Dim 19 Juin - 14:41

Goruden Rexia
avatar

Messages : 773

Navigation
Doriki:
919/6000  (919/6000)
Fruit du Démon: Aucun

Adorateurs et prédateur

feat De Asturia Francesco


L'épaule de la louve émit un petit craquement tandis qu'elle tentait de retirer la balle qui s'enfonçait à chaque mouvement, un peu plus profondémment dans sa chair. Le sang coulait à flots et la vision de la guerrière surnaturelle se fit de plus en plus trouble. Tandis qu'elle esquivait comme elle pouvait, les assauts des Longs-Bras, l'un deux l'attrapa par ses longs cheveux bourrés de noeuds pour la balancer énergiquement sur l'amiral borgne.
Elle garda autant d'équilibre qu'elle pu pour ne pas empiéter sur Francesco. Alors que ce dernier lança tout son dégout dans ses coups d'épées, la marine immobilisa ou acheva les derniers Longs-Bras en état de se battre.
Voyant leur alpha sans défense essayant désespéremment d'attaquer les deux "alliés" elle passa rapidement dans son dos pour planter ses griffes dans les ligaments derrière les genoux. L'homme pourra un cri de douleur avant de s'écrouler à genoux devant l'amiral.

La louve prit un grande inspiration et cracha à côté du chef vaincu, une petite quantité de sang. Les gens qui tuent pour le plaisir et non par nécessité la dégoutaient, elle qui ne tuait que pour manger ou pour se protéger.

- Longs-Bras n'ont pas de respect pour la vie. Même une hyène affamée de voudrait pas de vous!

Les goutes de sang qui perlaient sur son visage en partie masqué tombaient lourdement sur le sol autour d'elle tandis qu'elle regardait autour d'elle quelques cadavres des villageois. Ces vies prises pour rien, des vies qui auraient pu contribuer à autre chose qu'à pourir jusqu'à ne plus devenir que du calcium sans volonté.

Elle observa le marine s'approcher, son sabre dégainéà la main, l'homme devant lui avait la peur gravée au fond des yeux, son regard suppliant se tourna vers la louve, sachant ce que le borgne comptait faire, elle fit un pas en avant et attrapa l'homme par les cheveux avant de le faire glisser un peu plus loin en arrière ce dernier heurta un arbre de plein fouet ce qui l'assoma sur le coup.

- Le sang a assez coulé ce soir Moustachu, et ma dette est payée.

Sur ces mots, elle s'avança pour passer à côté de lui se dirrigeant vers l'orée de la forêt. Elle savait que ce simple geste ne le ferait pas changer d'avis pour autant et qu'il otera certainement la vie au chef des Longs-Bras lorsqu'il en aura l'occasion. Mais c'était à ce moment précis le cadet des soucis de la jeune fille. Il lui tardait de retrouver le Sub Marine, soigner ses blessures et rire en compagnie de son équipage. La vision trouble, elle s'avança de plus en plus profondémment dans les bois, jusqu'à retrouver la souche sous laquelle son sac était caché. La louve regarda en l'air le ciel dégagé laissait apparaitre la splendeur de la lune, elle détermina à peu près l'heure qu'il était et s'assit ensuite pour se reposer, il lui restait encore une journée à patienter avant le retours de Law. Mais quelque chose lui dit qu'elle n'avait pas fini d'être surprise sur cette île.



Hors Rp: Parfait j'espère que ça ira pour ma réponse ^^
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Adorateurs et prédateur [PV Rex]   Mer 29 Juin - 8:40

Reed Grigory~ Aussi grand que curieux ~
~ Aussi grand que curieux ~
avatar

Messages : 384

Navigation
Doriki:
787/6000  (787/6000)
Fruit du Démon: Golem Golem no mi


Dernier acte




Malgré la supériorité numérique du camp adverse, la stratégie et la technique de la Bastard secondée par la démonne anonyme avait porté ses fruits. Pouvait-on seulement appeler cela de la stratégie ? Ce qui sautait aux yeux s’était surtout la force brute dont faisait preuve la petite unité, dignement représentée par leur chef. Les épées tranchaient dans le vif, les pistolets visaient toujours juste. L’orgueil des personnes munies d’un coude supplémentaire s’effaçait rapidement, faisant place à la peur, à une boucherie odieusement productive, laissant se répandre des morceaux divers et variés à terre, accompagnés de toujours plus de sang. Le liquide commençait d’ailleurs à s’infiltrer dans le sol à certains endroits, teintant la terre asséchée de l’ile d’une couleur écarlate sinistre, digne d’un véritable champ de bataille.

L’altercation n’avait pourtant pas duré plus d’une demi-heure. Les envahisseurs devaient être une quarantaine face à sept personnes. En cet instant, Francesco était encore plus intimidant. Le regard perçant, il fixait les hommes dans les yeux avant qu’ils ne meurent sous son épée. Déterminé, il ne s’arrêta enfin que lorsqu’il fit face à l’instigateur de tout ceci, le probable dirigeant des épopées barbares qu’il avait continué de poursuivre inlassablement malgré tous les efforts des brigands pour ralentir la marine. Rien ne l’avait arrêté. Seule la mort le pourrait. L’officier dégaina son arme lorsqu’il vit que la pirate n’achèverait pas cette odieuse larve mais il fut stoppé in-extremis par cette dernière. Il allait lui répondre qu’il se fichait bien de ce qu’elle pensait mais là encore, l’arrivée à ses côtés de Léon le stoppa dans son élan.

La jeune fille, blessée, ne resta pas immobile plus longtemps et s’en alla vers la forêt pendant que la Bastard se réunissait autour du criminel encore en vie. C’est à ce moment que Léon prit la parole et proposa à l’escouade d’emmener ce type à l’abri des regards pour s’en occuper, il soutenu que c’était mieux pour l’image que l’on donnerait aux villageois qui reprenaient péniblement leurs quartiers dans leur village, médusé parce qu’ils y trouvaient et y voyaient. Le borgne acquiesça après une courte réflexion, chargeant Victoria de mettre un terme à la vie du Long-Bras. Lui, allait encore un peu rester dans le village, histoire de rassurer la population et tenter de voir si cette fameuse louve allait à nouveau pointer le bout de son nez. Avant de partir cependant, il enleva son uniforme, maculé de sang.

Cela serait sous doute mieux pour ne pas paraitre trop « insensible » comme lui rabâchait sans cesse Léon, qui était décidément complexé par le regard que pouvait porter la population sur la marine et plus particulièrement, le groupe du sous-amiral. Cela fait, il s’en alla enfin rejoindre le chef de l’ile la plus pauvre de Grand Line. Dieu soit loué il avait remis ses vêtements et n’était plus en pagne. Ainsi, une longue soirée débuta où il devait prendre sur lui pour participer à des rites sataniques et ne pas s’énerver sur les habitants qui lui posaient des questions sur les Longs-Bras, la marine ou même plus intime. Cela fut long mais plus rien d’anormal ne vint troubler le village. Le « démon protecteur » n’était plus revenu, ni la louve, ce qui était plutôt positif. Elle devait avoir compris la leçon et s’être retranchée pour de bon.

Le lendemain matin, l’escouade prit donc la décision de se remettre en route, en espérant que personne ne viendrait plus perturber la vie de ces gens pendant quelques temps. Et puis, quelque chose disait au moustachu que la dernière pirate en vie sur l’ile n’allait plus faire parler d’elle, au vu des blessures qu’elle avait récoltée. C’était bien la première fois qu’un hors-la-loi voulait aider la marine pour s’amender d’un crime ! Pourtant, l’officier se refusait obstinément à croire qu’un pirate pouvait avoir un bon fond. Tout en essayant de se convaincre qu’elle avait pu simplement jouer la comédie devant lui, il ne pouvait s’empêcher de se poser une question : que ce serait-il passé si elle n’avait pas été blessée ?



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Adorateurs et prédateur [PV Rex]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Adorateurs et prédateur [PV Rex]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» prédateur sanglant "justice sauvage"
» Le chasseur est la proie du prédateur | Nuit d'Orage|
» PRÉDATEUR - COYOTE /// CONFIRMÉ
» Une épreuve subsidiaire [réservé aux Adorateurs de l’Arcane XIII]
» Le club des adorateurs de Jean-Rufus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Namakura-