AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le coyote et le lynx (PV Silveria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Message
MessageSujet: Re: Le coyote et le lynx (PV Silveria)   Jeu 9 Juin - 23:35

Akumira SilveriaFlecked Lynx | Heart Pirates
Flecked Lynx | Heart Pirates
avatar

Messages : 2012

Navigation
Doriki:
1755/6000  (1755/6000)
Fruit du Démon: - Neko neko no mi, modèle du lynx



Le coyote et le lynx

feat : Kuraidesu Izaya


Il croyait être malin en se moquant de moi ? C’est vrai que ma première émeute était ridicule mais ce n’est pas une raison de s’en moquer … De toute façon ça ne sert à rien de lui répondre, sinon je n’arriverai jamais à créer une émeute pour profiter de ce festival … Mieux vaut l’ignorer !

Il pourra toujours servir tout à l’heure !

Tiens, il regarde maintenant les thés, mais ce n’est pas le moment de s’arrêter ! Il observe attentivement le blond sur lequel je viens de le pousser … Peut-être qu’ils se connaissent ?
En tout cas, je vais en prendre pour mon grade dans pas longtemps si je ne trouve pas une solution … Ah mon avis tout ce qu’il aime à part les félins doit être le thé ou le chocolat chaud et son fondant ? En faite c’est un gourmand !

Mais le voir mettre sa main dans sa poche, où se situe son couteau ne présage rien de bon … Surtout que dès qu’une de ses émotions trop forte fait surface, ses oreilles font de même … Il doit vraiment apprendre à se contrôler …

Autant l’emmener vers le tirage au sort avant qu’il ne se jette de lui-même dans la bataille pour tuer cette personne.


- Tu n’as pas l’air content de faire cette attraction ? C’est une attraction comme une autre ? Et puis il n’y a que ça pour patienter ! Répondis-je.


S’il continue je l’emmène faire la pêche au canard ! Comme ça je peux gagner un poisson rouge ! Et je vais le libérer dans l’océan ! Ou sinon j’achète un bocal et je l’adopte comme animal de compagnie ! Mais le problème c’est que ça ne tient pas chaud et je ne pourrai pas le serrer dans mes bras … En faite il me faut un ours ! Un grand nounours géant vivant ! Il serait toujours avec moi, et il protègerait mon petit bateau pendant que je fais les provisions …

Pendant que je partais dans un futur utopique avec mon ours géant, le grand méchant loup ne se fit pas prier pour sauter par-dessus le comptoir et prendre l’argent de la caisse …

Le voir surgir à quelques pouces de moi me ramena sur terre. Pourquoi a-t-il ce regard sadique ? Je jette un coup d’œil derrière lui et je comprends tout en un clin d’œil. Evidemment comme aucun prix ne lui fait plaisir il a fallu qu’il prenne l’argent … Pourquoi n’en fait-il qu’à sa tête ?

Bon il ne nous reste qu’à courir pour éviter que la marine arrive et nous attrape ! Heureusement qu’elle va être retardée par l’émeute … Mais ça ne nous laisse pas beaucoup de temps pour partir …


- Mais ça ne va pas bien dans ta tête ? L’interrogeais-je ne chuchotant alors qu’on commençait à se fondre de nouveau dans la foule.
- Voilà le prix. Dit-il en montrant le sac de berry qu’il mettait dans sa poche. Bon maintenant allons a la recherche d’une bonne pâtisserie de bonne réputation. Souri le brun en me faisant une pichenette sur le front. Et plus de bêtises d’accord ? Me dit-il.
- Tu ne vas pas garder tout seul les berrys ? J’en prends une partie avec moi ! Dis-je en prenant la moitié des berrys et en en mettant dans ma poche sous la cape et dans mon panier. On va chercher une pâtisserie où l’on prendra un bon thé et un chocolat chaud. Mais avant on doit semer le marchand et les futurs marines à nos trousses … et arrêtes avec ton « aura noire », tu ne m’impressionnes pas, mais je sais que tu es un peu embêté car je t’ai causé un peu des problèmes … Désolé …


Nous avancions tout en parlant, quand un stand attira mon regard ! Il vendait des peluches géantes … Des peluches géantes ! Il y a toute sorte d’animal ! Des animaux allant de du pingouin à l’éléphant … Il y a même un ours blanc … Ours blanc … Je le veux !

Je stoppe Izaya par le bras ! Je le sens me fixer et essayer de me retenir mais c’est trop tard ma décision est déjà prise … Je veux et j’aurai cet ours blanc en peluche géant ! Peu importe ce qui va se passer ! Je suis même prête à jouer le rôle de la petite sœur charlotte capricieuse pour l’avoir …

Je lui fais des yeux de biches larmoyants, et je le vois reculer comme pour éviter le piège qu’il croit que je lui tends … Ce qui est en faite le cas ! Mais qui s’en soucie ?

Mais comme il ne cède pas assez vite je vais jouer mon rôle à la perfection …


- Grand-frère ! Pourquoi tu ne veux pas me prendre le grand nounours blanc ? Tu m’as promis de me l’offrir en arrivant ! Dis-je, puis je chuchote. Tu me dois bien ça « grand-frère » …


La foule se retournait à notre passage et critiquait Izaya … Quel sans cœur disait-il, la pauvre petite … et les commentaires ne faisaient que continuer jusqu’à ce que mon « grand-frère » accepte …

Ce qu’il fit ne supportant plus l’attention, il me prit par le bras et m’acheta la peluche. Je peux continuer ma journée tranquille !

C’est le sourire aux lèvres que j’attrape le nounours et que je l’enlace. Mais en détournant la tête, je remarque un groupe de marines pas très loin … C’est le moment ou jamais de se faire discret …

Le groupe tourne la tête de notre côté, mais heureusement que le nounours géant nous cache tous les deux …

Je relève la tête vers Izaya pour le voir plonger dans ses pensées … Peut-être qu’en allant dans une pâtisserie, on se fera plus discrets …



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le coyote et le lynx (PV Silveria)   Mar 14 Juin - 11:40

Kuraidesu IzayaPirate de Barbe Noire
Pirate de Barbe Noire
avatar

Messages : 836

Navigation
Doriki:
836/6000  (836/6000)
Fruit du Démon: Inu Inu no Mi version coyote



Tyranique grand frère ▬ Silveria

Izaya ne disai rien au moment où elle s’excusait pour la génait a vrai-dire il pensait surtout a son parfait et a son thé. Un thé au cerise serai sans doute le mieux non ? Puis ils marcherent jusqu'à trouvé une patisserie, ah en plus il y’en avait une pas mal avec un style bien a lui aux allures riches, mais hélas on le stoppa par le bras.
Izaya savait déjà que c’étais encore cette fille, et ça representait rien de bon. Vraiment le brun plaignait le vrai frére de Silveria, enfin s’il en avait un, d’ailleurs maintenant qu’il y pensait il était pire que ses deux sœurs et pourtant dieu sais a quel points elles sont terribles surtout quand il s’agit de faire des caprices.
L’aristocrate soupira et dit un ‘’quoi encore ?’’ Puis il tressaillit en voyant les yeux de Silveria qui brillait un peu trop la jeune sœur qui suppliait son frere. Il recula d’un pas. Non sérieusement y a vraiment des gens capable de faire ses yeux de chiens battu ?
‘’Oh non c’est reparti pour un tour’’
Izaya soupira et se prepara a encaissé ce qu’allait dire la ‘’jeune sœur innocente’’. Celle-ci lui avait dit qu’il lui avait promis de lui acheté cette ours blanc. Bon sang il va lui couté je ne sais combien de berry, pourquoi elle ne prennait pas les berry qu’elles avaient prise plus tot ? Ah moins que c’était plus marrant de ruiné son cher frere, d’ailleurs elle voulait parlé par quoi ‘’tu me dois bien ça ?’’ a sa connaissance elle ne l’avait aidé en rien, hormis pour empiré les choses. Bon sang vraiment elle mérite son titre de sœur pourrîtes gâtés pire que c’est deux sœurs, et mine de rien elle avait de l’avenir en théâtre pire que lui.
Le brun ne disait rien et entendait les critiques des autres. Quel sans cœur hein ? S’il savait qui il était, s’ils savaient qu’il y’a des humains pire que lui, mais non eux ils savaient rien et mieux ne valait pas se lancé dans un discoure avec eux, d’ailleurs il attirait l’attention avec ça. Payons cette horrible peluche et partons.
Il paya le vendeur et balança la peluche vers la fille et avança devant les mains dans les poches. Il sorti un escargophone et appela, profitant que la fille sois derrière lui, remarque peu importe si elle l’entendait ou non ça ne changerai rien.
-Salut Ketchup, je vais augmenté la récompense a cent milles berry par contre je veux que tu sois a l’heure ce soir sinon bye la récompense.
Il entendit de la part de l’interlocuteur un ‘’oui’’.
-Bien a ce soir pour le feu d’artifice et sois a l'heure mon petit Ketchup j'aime pas les retard à terre.
Puis il raccrocha, la neige recommença a tombé tout doucement et ils arrivèrent devant une pâtisserie richement décoré, ce qui plut directe a Izaya. On les accueilla et vinrent les servirent. Les prix étaient cher mais le brun ne fis aucune remarque là-dessus après tout la peluche coutait dix fois plus cher, et puis cette endroit était raffiné et les pâtisseries devait être vraiment succulente.
-Que voulez-vous ?
-Alors pour moi ce sera un thé Gyakuro et un parfait a la fraise, pour ma sœur elle ne veut rien elle a déjà mangé, dis le brun en souriant parlant avant qu’elle ne place un mot.
L’aristocrate lança un sourire taquin a sa cher ‘’sœur’’.
« Punition pour m’avoir autant énervé et encore ce n’est rien»
Puis ils allèrent s’assoir a une table au fond coté vitre.
-Allez fais pas cette tête t’as déjà ta peluche en plus tu l’aurai pu l’acheté avec l’argent que tu m’as prise un peu plutôt. Et puis comme tu l’as montré plus tôt je suis un tyran de frère.
Il se mit a rire après avoir dit sa dernière phrase puis après cela, il prit sa cuillère d’argent sur la table et commença a mangé son parfait.
-C’est trop bon, l’intérieur est moelleux, leger, et les fraises ont enfin un gout, légèrement sucrée en plus.
Puis après avoir dit cela il pris son thé le buvant et le reposant. Après tout lui aussi il avait le droit a un petit plaisir, la fille avait la peluche et lui sa pâtisserie et son thé, et puis si elle crevait la dalle ce n’ai rien après tout elle réfléchira a deux fois avant d’embêté son cher ''frère''.




© By Halloween sur Never-Utopia



hrpg:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le coyote et le lynx (PV Silveria)   Ven 17 Juin - 0:00

Akumira SilveriaFlecked Lynx | Heart Pirates
Flecked Lynx | Heart Pirates
avatar

Messages : 2012

Navigation
Doriki:
1755/6000  (1755/6000)
Fruit du Démon: - Neko neko no mi, modèle du lynx



Le coyote et le lynx

feat : Kuraidesu Izaya


Je vis Izaya s’approcher du vendeur, sous les regards approbateurs de la foule. Le marchand savait déjà à l’avance ce que venait prendre mon « grand-frère ». Il prit avec précaution le grand ours blanc, qui semblait me tendre les bras …

Izaya l’attrape et me lance violemment à la figure, mais grâce à mes réflexes, je l’intercepte juste à temps. Izaya part ronchonner du prix exorbitant de l’ours blanc. Mais moi je suis contente ! J’ai ma peluche ! A partir de maintenant il m’accompagnera la plus part du temps ! Il ne faut pas le blesser …

Il avançait drôlement vite, comme s’il voulait me perdre, mais ça n’arrivera pas ! La journée n’est pas terminée et je dois voir les feux d’artifices !

Tiens il sort un escargophone ? Peut-être qu’il appelle son contact ? Écoutons !


- Salut Ketchup, je vais augmenter la récompense a cent milles berry par contre je veux que tu sois a l’heure ce soir sinon bye la récompense. Bien à ce soir pour le feu d’artifice et sois a l'heure mon petit Ketchup je n’aime pas les retard à terre. Dit-il avant de raccrocher.


Alors comme ça, ils ont gardé mon point de rendez-vous ? Super ! Au moins, je serai où aller ce soir ! Au moins on ne ratera pas les feux d’artifice !

La neige commençait de nouveau à tomber, il allait falloir se mettre à l’abri … Tiens une pâtisserie ! Cela sent tellement bon, mon ventre grogne … Je pense que on ours et moi avons faim … Oui le gargouillis vient de l’ours !


- C’est la faute de Law … Dis-je tout en observant la vitrine alléchante qui s’offrait à moi. En plus toutes ses pâtisseries ont l’air appétissante, surtout les fraisiers … Les fraisiers sont sacrés ! J’en ai l’eau à la bouche …


On entra et une serveuse nous accueilli puis nous amena à une table au fond près d’une fenêtre. Alors qu’on regardait les prix des pâtisseries, une fois assis, une serveuse arriva.


- Que voulez-vous ? Demanda-t-elle.
- Alors pour moi ce sera un thé Gyakuro et un parfait a la fraise, pour ma sœur elle ne veut rien elle a déjà mangé, dis le brun en souriant parlant avant qu’elle ne place un mot.


Mais je rêve là ! Il vient de m’empêcher de commander ! Et en plus la serveuse vient de partir comme si c’était normal … Et voilà l’autre vilain qui me lance un sourire taquin …


- T’as vu ça Law ? Il y a mon vilain grand-frère qui ne veut pas que je mange ! En plus aujourd’hui j’ai une faim de loup, enfin loup ce n’est pas assez … J’ai une faim de dragon, surtout depuis qu’il m’a pris mon chocolat chaud ce matin … Il n’a même pas cherché à savoir si je voulais quelque chose et si toi aussi tu avais faim ! Dis-je. Et puis tu sais quoi, on va lui faire la tête ! Dis-je tout en tirant la langue à mon cher « grand-frère ».


Mais ça ne m’empêche pas de créer un plan machiavélique pour me venger … S’il croit que je vais rester sur ça, c’est mal me connaître …


- Tu sais quoi je vais te créer ton requiem ! Et même Law y participera ! Il faut plus que je trouve l’air … Murmurais-je.
- Allez fais pas cette tête t’as déjà ta peluche en plus tu aurais pu l’acheter avec l’argent que tu m’as prise un peu plutôt. Et puis comme tu l’as montré plus tôt je suis un tyran de frère. Dit-il tout sourire.


C’est bon, là c’est trop … Je vais créer en champ de bataille, je vais lui faire la misère ! Et en plus il se moque de moi en rigolant … Je vais me donner à fond pour jouer mon rôle de petite sœur …


- Tu vois Law … Grand-frère a promis de manger avec nous, nous avons juste besoin de plus de thé ! Car tu vois on va tous les trois en prendre ! Chuchotais-je.
- C’est trop bon, l’intérieur est moelleux, léger, et les fraises ont enfin un gout, légèrement sucrée en plus. Me nargua-t-il.


Si tu crois pouvoir finir sur cette note c’est mal me connaître … Bon c’est vrai que tu ne me connais pas si bien que ça …

Il prend son thé et se met à le déguster … Mais quand est-ce qu’est arrivée la serveuse ? Ah son parfait est déjà entamé … Il n’aurait jamais dû le laisser sans surveillance …

Je jette un regard discret autour de moi, et aperçoit la serveuse de tout à l’heure, bon elle aussi va m’aider ! Plus on est de fou plus on rit !

J’hèle la serveuse qui me remarque du coin de l’œil. Avançant vers moi, elle arque un sourcil, je lui demande alors de m’apporter un chocolat chaud car même si je n’ai pas faim, la soif elle est toujours là.

Juste avant qu’elle ne reparte je lui demande de prendre pour Law du miel. Elle me regarde étonnée, mais étant surement habituée à la bizarrerie ne fais aucune remarque.

Izaya étant trop occupé à savourer son thé ne me prête aucune attention. Il repose son thé, et s’apprête à prendre son parfait mais ce dernier à disparu. Ce dernier me regard outré, mais, voyant que je n’ai rien sur moi, ne peut m’accuser. Il regarde alors sous la table pour voir s’il n’était pas tombé.

Entre temps, la serveuse revient et me passe le pot de miel, et me tourne le dos pour repartir. Juste pendant ce laps de temps, c’est-à-dire que la serveuse me tourne le dos et qu’Izaya est caché sous la table, je prends quelques ingrédients qui étaient sûrement destiné à d’autres clients, mais cela n’a pas d’importance …

Je sens la table trembler. Izaya a dû se cogner la tête … J’ai envie de rire mais je me retiens ! Le karma m’a vengé ! Enfin en partie, le reste je peux m’en occuper.

Donc je sens du poivre et du piment ? Pourquoi il y aurait du poivre dans une pâtisserie ? On verra ça plus tard … Tout d’abord du poivre dans son thé vert ! Il sent tellement fort que seul le goût changera … Je regarde le parfait qui est dans mon panier, qu’Izaya ne peut pas voir vu qu’il est derrière ma cape …

Ah que j’aime les tours de passe-passe … J’aimais en faire quand j’étais une gamine, mais c’était il y a tellement longtemps … Mais je sais plus, j’ai des moments vagues … Je pense que c’est normal de ne pas se rappeler de tout quand on est un enfant ?

Mais dommage que ce parfait soir entamé … Mais on fera avec ! Donc du piment rouge dans le parfait aux fraises … C’est un sacrilège pour des fraises mais ce n’est pas un fraisier donc ça va !

Je remets discrètement son parfait, puis la serveuse arrive de nouveau, me tends mon chocolat chaud et repart. Je vois Izaya s’apprêter à rappeler la serveuse pour son parfait, mais l’en empêche.


- Ton parfait était derrière la théière et le vase pas la peine de stresser il suffit d’ouvrir les yeux ! En attendant, ton thé va refroidir et il est hors de question que tu boives mon chocolat chaud ! Dis-je. Et ce n’est pas parce que je n’ai pas faim que je n’ai pas soif ! Et Law a le droit à son miel ! C’est un bébé ours en pleine croissance ! Finissais-je.


Je le vois prendre une bouchée de son parfait avant de se jeter sur son thé. Est-ce qu’il sait que seul le lait peut apaiser une brûlure de piment, et que le poivre n’aidera en aucun cas ? Mais bon voir sa tête rouge avec sa langue enflée est un spectacle à voir !

Je joue alors mon rôle de petite sœur à fond et demande ce qui ne va pas à mon « grand-frère » adoré. Il me montre sa langue du doigt, m’indiquant qu’il ne peut plus parler.


- Tu sais rien ne vaut le lait pour apaiser une telle inflammation ? Comment tu t’es fait ça ? Serais-tu allergique à quelque chose ? Demandais-je.


Je le vois se jeter sur le flacon de lait que je lui tends, pour ainsi le boire goulûment et abondamment.


- Après tout l’apocalypse ne fait que commencer … Dis-je en chuchotant, avec un tout petit sourire, sachant pertinemment que même avec son ouïe il serait incapable de m’entendre tellement que mes mots étaient inaudibles.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le coyote et le lynx (PV Silveria)   Mar 19 Juil - 23:20

Kuraidesu IzayaPirate de Barbe Noire
Pirate de Barbe Noire
avatar

Messages : 836

Navigation
Doriki:
836/6000  (836/6000)
Fruit du Démon: Inu Inu no Mi version coyote



Une scène mythique ▬ Silveria

Izaya profita de son parfait après tout il avait en avait bien besoin, il écouta d’une oreille discrète Silveria qui parlait, a son cher Law l’ours en peluche, elle se mettait a déliré a parlé avec une peluche ?! si ça se trouve il s’était trompé cette fille était encore une gosse. Remarque lui il était pas mieux a parlé avec des chats ou quand il se met a déliré sur les humains en criant haut et fort qu’il aimait les humains….ça pouvait peut-etre porté a confusion sur certaine personne. Bah le brun s’enfichait après tout il était honnéte en ce qui concernait c’est sentiment envers l’humanité qui était pour lui le plus grand divertissement de ce monde mais évitons de nous attardé sur le sujet là n’est pas l’histoire…
L’aristocrate but un peu de thé et senti une odeur étrange, la même que quand ils étaient dans la rue.
Sa sœur commanda quelque chose réclamant plus de thé, le brun ne disait rien il regardait surtout a la table voisine a coté de lui qui était situé, environ a cinq six mètres, il voyait juste ses cheveux noirs quand a son visage il était caché par un grand journal, dont le gros titre parlait d'une personne ayant fait un braquage dans un bar du coin...
Le brun souria d’un air taquin, ah les humains, tous couvert de défauts. Il pris son thé et le but a petite gorgés, rien de tel qu’un petit thé pour calmé son mal de tête. Puis après cela il déposa son thé et chercha du regard son parfait. Rien. Il fronça ses sourcils et lança un regard à la jeune fille et à Law qui avait le visage neutre. Un peu trop d’ailleurs, de la fille bien sure pas de la peluche. Il soupira et regarda sous la table, elle ferait tout pour lui faire tourné en bourrique.
Puis a tout hasard il regarda à la table a coté de lui, il vit son visage, car une partie de son visage n’était pas caché par le journal d’un certain angle, et un sourire diabolique apparu sur ses lèvres. Il se releva, erreur, il était encore sous la table. Il maudit sa cher ‘’sœur’’ dans sa tête. Et se rassit à sa place. Elle l’avait sans doute mangé pour se vengé de ne pas l’avoir fait payé a mangé.
Puis en se relevant il vit la serveuse, ah elle tombait à pic ! Il pourrait recommander un parfait ! Mais le chaperon lui disa qu’il était derrière la theière,…bizarre il l’aurait vu. Il soupira une autre fois lui disa un faible merci avec un sourire.
-On dirai vraiment une mère poule qui fais attention a son petit enfant, se mit a rire Izaya après que la jeune femme lui avait dit que Law avait besoin de son miel. Je suis sure que ton enfant cheri ne grandira jamais.
Et il se mit a rire puis après cela il commença a mangé son parfait. Etrange, il avait un gout de…piment ? Il prit le premier liquide qu’il voyait…son thé…rien, il prit alors le chocolat chaud de la jeune femme qui enleva sa brulure.
Elle allait lui payé très cher. Elle avait osé faire ça a une de c’est pâtisserie favorite ? Elle subira sa vengeance…mais plus tard pour le moment il avait mieux a faire. Heureusement, son ‘’raffut’’ n’avait pas attiré l’attention de grand monde uniquement les tables aux alentours dont celui du type au journal. Il les regardait, lui, le chaperon et l’ours en peluche, mais remarquant que le ‘’raffut’’ étaient finis les clients reprenaient leur repas et leur discussion sauf l’homme de la table voisine avec ses lunettes de soleil, qui leur lança un regard.
Izaya le regarda en souriant et lui fit même un ‘’coucou’’ qui énerva l’homme habillé comme un barman.
-Désolé pour le boucan, ma sœur est très gamine comme vous le pouviez le voir
L’homme repris son journal et repris a la page ou il en était. Izaya lui prit son chocolat chaud et le but a petite gorgés.
-….monsieur le Marine…, termina le brun.
L’homme dont son visage était caché par le journal resta interdit mais ne dit rien. Le brun le vit alors fouillé alors dans les poches de son pantalon un mini-escargophone mais rien. Un autre sourire apparu sur le visage du brun.
Il sorti de sa cape un escargophone jaune avec des lunettes de sol teinté bleu, et lui arrache l’appareil electronique, posa l’animal sur la table, et jeta a terre l’appareille électronique…et se mit à rire. Un rire de grand méchant, tout en continuant d’écrasé de sa chaussure noire l’appareil. Jusqu’a s’arrêté d’un coup disant d’une voix maussade un :
-Ennuyeux.
L’escargot qui était maintenant libre de ses fonctions de téléphone parti retrouvé son état sauvage…
Il sorti de sa poche un couteau a cran prêt a combattre, en grimaçant a cause de sa migraine, gardant tout de même un sourire taquin provocateur envers le blond a lunettes qui lui par colère pris sa table…l’attention des clients étaient de nouveau sur eux. Le Marine poussa un grand cri de guerre tenant dans ses mains, au dessus de lui la table de bois, qui allait bientôt atterrir sur la tête de l’aristocrate, de la fille et de l’ours en peluche qui n’avait toujours pas fini son repas…




© By Halloween sur Never-Utopia



hrpg:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le coyote et le lynx (PV Silveria)   Dim 21 Aoû - 17:17

Akumira SilveriaFlecked Lynx | Heart Pirates
Flecked Lynx | Heart Pirates
avatar

Messages : 2012

Navigation
Doriki:
1755/6000  (1755/6000)
Fruit du Démon: - Neko neko no mi, modèle du lynx



Le coyote et le lynx

feat : Kuraidesu Izaya


Je ne vois pas pourquoi il dit que je suis une mère poule … Il faut bien que je m’occupe de Law … Bon de toute façon c’est une autre histoire …

Il a dû comprendre que ça venait de moi, et vu son regard il n’a pas apprécié le fait que j’abîme son parfait au chocolat … Il n’avait pas qu’à m’empêcher de manger, bon j’aurai pu me payer un dessert mais je voulais garder l’argent qu’il avait pris.

En tout cas sa tête vaut le détour … Mais j’ai la vague impression qu’un regard persiste sur nous … Pourtant on ne nous regarde, plus vu que la scène de mon « grand-frère » vient de se terminer … Je lance discrètement un regard sur le côté pour voir une personne derrière un journal nous regarder …

Me dit pas qu’il se croit discret avec son journal … surtout qu’il n’a rien pris et que la page qu’il est censé lire depuis le début n’a pas bougé … Mais, il porte des lunettes de soleil … On est à l’intérieur ! Il se démarque encore plus des personnes de la salle.

Je regarde de nouveau l’aristocrate pour le voir lancer un bonjour de la main en lançant un sourire hypocrite à je ne sais qui … Peut-être le marine pas si discret ? Il ne manque plus que le commentaire qui va avec … Ah ben le voilà !

Comment ça je suis gamine ? Bon, je suis peu chiante comme toute sœur qui se respecte … Les sœurs sont censées embêter leur frères ! Enfin, je crois que c’est ça ? Mais de là à me traiter de gamine … Il exagère ! Et puis, c’est lui qui a commencé !

Puis, il continua de boire mon chocolat chaud comme si de rien n’était ! Quel culot ! J’allais le sermonner, quand je vis dans son regard quelque chose qui disait que je n’allais pas aimer les prochains événements …

Et voilà, alors qu’on aurait pu tranquillement finir le goûter, il a fallu qu’il grille la couverture du marine, qui était, entre nous, déjà grillée … Je vous promets, on ne peut jamais être tranquille !
Bon d’un autre côté étant pirate je ne suis jamais tranquille … Mais que voulez-vous, pleins de péripéties permettent de pimenter la vie, qui serait bien fade sans eux !

Quoique … J’en aurais bien enlevés quelques-uns … Mais on ne peut pas modifier le passé ! Donc autant se tourner vers l’avenir et en créer un radieux ! Ou plutôt un dans lequel j’atteigne mon but … Mais revenons à nos moutons !

Le marine venait de sursauter à l’entente de son grade … Il semblait surpris, derrière ses lunettes de soleil … Sérieusement on est en plein hiver, et il y a des nuages dehors ! Et en plus on est à l’intérieur … Quel idiot …

Après quelques minutes, qui me parurent une éternité, le marine fouilla les poches de son manteau et de son pantalon avec précipitation. Il devait chercher un moyen de contacter son équipe en cas d’échec … A mon avais, il cherche un escargophone !

Tiens, c’est bizarre Izaya en a un … A non c’est celui du marine … Pourquoi cherche-t-il les embrouilles … On allait justement pouvoir se reposer.

Bon tant que l’autre idiot ne remarque rien ça devrait aller …

Ah ben non … Il vient de se lever et de jeter le pauvre escargot qui n’avait rien demandé … Et le voilà parti avec un rire de psychopathe … Il irait bien dans un équipage de psychopathe lui …

Bon maintenant que l’attention de toute la salle est sur lui, monsieur va peut-être se calmer ?

Et le voilà qui s’ennuie … Quand je vous dis qu’il crée lui-même les emmerdes … C’est un fou … Mais au moins, je peux boire la fin de mon chocolat chaud !

Je tends ma main et reprends ma tasse et sirote mon chocolat fumant le regardant piétiner la machine tandis que l’escargot retournait à son état naturel … Oui, il partait d’une lenteur extrême …

Je regardais Law qui devait subir une scène pareil … A mon avis, ça lui a coupé l’appétit … Il n’a même pas touché son miel ! Bon tant pis, je peux toujours le garder dans le panier pour tout à l’heure !

Je rangeais le pot dans mon panier et retourna mon regard vers la scène. Alors que je finissais le chocolat chaud, le marine avait rejoint Izaya en se levant.

Izaya sortit son couteau à cran, alors que le marine tenait la table. Je le sens très mal …

Je pris Law que je mis dans mon panier et me levai m’écartant d’eux, par mesure de sécurité. Mais rien n’est jamais sûr avec un marine qui se bat sous la colère …

Le marine blond poussa un grand cri de guerre et souleva dans un mouvement de rage la table devant lui, avant de la jeter dans la direction de mon « grand-frère ». Une chose est sûre, c’est que tous les clients sont entrain de sortir en courant de la pièce. Le patron est entrain d’utiliser un escargophone, donc la marine ne va pas tarder … La poisse …

La table avançait vers nos têtes, et ni une ni deux, je pris le panier d’une main et la capuche d’Izaya pour le sortir de la trajectoire, en faisant un saut sur le côté. C’est dans des moments comme ça que j’aime avoir mes réflexes …

Bon qu’est-ce que je dois faire ? Soit on les attend et on bat les marines, mais ils vont entourer le bâtiment et on ne pourra pas sortir. Soit on s’enfuit directement. Dans les deux cas on doit se débarrasser du marine encombrant …

Je sortis ma rapière de dessous ma cape rouge, faisant attention à avoir toujours la capuche baissée. Je m’élance vers le marine, qui aveuglait par Izaya et sa rage, ne me vit pas attaquer et lui faire mon coup : La flèche.

Je lui coupai les tendons et pris mon « frère » par la manche et on sortit, avec mon panier, par la porte arrière se faufilant dans la foule devenant de plus en plus dense.
Mais quelle histoire je vous jure …

Des cris stridents s’élevaient du restaurant que l’on venait de quitter en catastrophe, sans payer, encore une fois … Après ce n’est pas de ma faute si à chaque fois il se passe quelque chose qui m’empêche de payer …

Puis des pas se firent entendre et des cris de marines augmentèrent et se firent plus claires, je partis me cacher avec Izaya dans une ruelle sombre, espérant éviter les patrouilles.

Alors que nous attendions que l’agitation passe, des troupes de marines s’étaient éparpillées pour ratisser la zone, par groupe. Et justement, un de leurs groupes, avança vers notre direction.

Deux marines s’engagèrent dans la ruelle, et s’arrêtèrent dès que leurs yeux se posèrent sur nous. Et merde, on vient de se faire repérer …

Ni une, ni deux, je bondis sur un des marines et lui fit le coup de la flèche, en lui coupant les tendons. Comme ça il ne pourra plus marcher, ni même rester debout. En tout cas c’est le plus pratique, pour le moment.

Je lui assignai un coup de pied dans le diaphragme, pour lui bloquer la respiration et continua avec un dernier coup sur l’oreille, le déstabilisant et lui coupant son sens d’orientation. Le faisant fermer les yeux sous le coup de la douleur et du choc.

Puis, je retourne mon regard vers Izaya, qui se contentait de fixer le marine d’un air de défi. Ces deux-là semblaient être en plein duel de regard, attendant de voir qui le premier des deux craquera et lancera l’attaque.

Mais le marine craqua en premier et se lança en un bond et fit un geste pour trancher Izaya de l’épaule droite jusqu’à sa hanche gauche. Mais il se recula, mais pas assez pour éviter toute la coupe, qui s’avéra moins profonde que prévue.

Maintenant Izaya n’a plus le choix, il vient de s’engager dans un combat où il ne peut plus reculer. La bataille est déjà engagée.




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le coyote et le lynx (PV Silveria)   Mer 14 Sep - 10:35

Kuraidesu IzayaPirate de Barbe Noire
Pirate de Barbe Noire
avatar

Messages : 836

Navigation
Doriki:
836/6000  (836/6000)
Fruit du Démon: Inu Inu no Mi version coyote



Fuite ▬ Silveria

Un peu de divertissement ne ferait pas de mal au brun, tant pis pour sa migraine, l’amusement n’attendait pas ! Toujours couteau a cran face au blond, avec toujours son habituel sourire hypocrite, il l’observa soulevé la table qui allait bientôt foncer vers lui, la peluche et la fille. Il esquiverai au dernier moment juste pour le faire rager tiens !
Il rie silencieusement quand il senti qu’on lui tirait par sa capuche de sa veste qui était au dessus de sa cape. La fille avait fait un bon incroyable. Elle avait de bon réflexe. Mais n’avait-elle pas dit que si jamais ils auraient des ennuies par sa faute il le laisserai seul géré le probleme ? Pour une humaine elle ne savait pas ce qu’elle voulait.
Il vit la fille capuche baissé foncé vers le blond de Marine. Elle se défendait bien, il pourrait peut-etre l’engagé comme garde du corps, quoique non, elle faisait trop de calamités pour ça. Elle lui coupa les tendons. Le brun siffla d’admiration et applaudit, mais la jeune femme n’avait pas fais attention ça qu’elle lui tira par la manche de sa veste, pour s’enfuir par la porte de dérriere. Enfin de compte il ne c’était pas battu mais il trouvait interressant que ce soit elle qui se batte a sa place. Eh oui le coup de la provocation était voulu. Juste pour voir comme elle s’en sortirai, et pour voir ses eventuelles competence. Dommage qu’elle ne s’était pas transformé en son zoan. Mais chose positif ils n’avaient pas payé le restaurant tant mieux, le brun n’avait pas envie de dépensé ne serai ce qu’un cent pour un parfait pas terminé.
Ils étaient encore une fois dans les rues sombres, ça commencait vraiment a devenir interressant. Il souria quand une patrouille de Marine se dirigeait vers eux. Et pus encore constaté la facon de se battre de la fille.
Il fixa l’autre soldat avec son habituel sourire taquin, Duel de regard, Izaya avait une sacré experience la-dessus. Puis le marine couru vers lui épée a la main prêt a le tranché. Il fit un pas en arriere mais eu quand meme une blessure sur son épaule gauche jusqu'à sa hanche ca saignait de quelques goutes sans plus. Super son costume était foutu et sa veste. Son jean ce n’etais pas bien grave mais sa veste…Bon il aurait tout le temps de soupiré plus tard quand il aurai battu ce soldat, ca l’apprendra a ne pas se montré prudent. Le soldat couru vers lui arme a la main prêt a le tranché mais cette fois pour de bon. Izaya mit sa capuche avant que ses horrible oreilles de coyotes firent leur apparition. Bon sang, il avait vraiment de la poisse d’avoir eu ce fruit-là.
-Olé, olé !
Il se contenta d’esquivé les attaques du marines, en mode coyote son agilité avait enormement augmenté. Un coup il tournait la tete a gauche un coup a droite pour ne pas avoir la tete coupé et là il sauta par desssus la tete du marine et pris un morceau de bois au sol et assoma le soldat. Pitoyable.
Il entendit un autre groupe de soldat qui arrivait vers eux. Il attrapa le bras de Silveria et sauta de mur en mur pour arrivé sur le toit. Il avait de la chance, si son zoan de coyote avait disparu au moment de sauté de mur en mur, ils auraient probablement laissé un membre. Sur le toit, Izaya regarda les soldats discretement.
-Suis-moi.
Il tira Silveria toujours par son bras et sauterent de toits en toits. La Marine ne les retrouveraient pas avant un moment. Il devait trouver une cachette le temps que ça se calme. Izaya soupira il aurai voulu rentrer a l’hotel pour changer ses vetements qui étaient maintenant sale, mais bon, il attendrai le soir pour cela.
La neige commença a tombé doucement. Il re-soupira et regarda s’il n’y avait pas de soldats aux alentours.
-On est tranquille pour un moment !, lacha le brun en se massant les tempes. Mais il nous faut trouver une cachette et d’autre vêtements. Je dois dire que tu te débrouilles pour une simple pirate.





© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le coyote et le lynx (PV Silveria)   Lun 19 Sep - 14:18

Akumira SilveriaFlecked Lynx | Heart Pirates
Flecked Lynx | Heart Pirates
avatar

Messages : 2012

Navigation
Doriki:
1755/6000  (1755/6000)
Fruit du Démon: - Neko neko no mi, modèle du lynx



Le coyote et le lynx

feat : Kuraidesu Izaya


Je sais qu’il le cherche plus qu’autre chose, mais de là à vouloir éviter la table au dernier moment…C’est de la folie, surtout que je suis juste derrière lui ! Mais il devrait aussi éviter de se fier à son fruit s’il n’arrive pas à la maîtriser totalement … On dirait qu‘il vient de le recevoir. C’est peut-être aussi parce qu’il n’aime pas son fruit et qu’il ne l’accepte pas que tout va de travers … C’est une révolte !

Bon, c’est une des raisons pour lesquelles je pris les devants et abrégeai la situation qui se dégradait à vue d’œil.

Son regard pesait sur moi, mais je n’ai pas le temps de m’attarder sur ce détail. On verra après !Ben c’est vrai que j’ai peut-être dit que je ne m’occuperais pas de ses problèmes et qu’il devait les régler comme un grand … Mais là, je ne peux pas ! Surtout depuis qu’on m’a associé à lui … Même si c’est un peu de ma faute pour l’avoir appelé grand-frère … Mais j’ai des circonstances atténuantes ….

Il prend ça pour un spectacle ou quoi ? Il ne manquerait plus qu’il s’assisse et commande boisson et popcorn pendant que je gère le reste ! Il s’attendait à quoi ? Je n’allais pas utiliser mon fruit devant tout le monde quand même ! Surtout pour un seul et unique Marine …

Après s’être enfuit, il a fallu abattre le Marine qui était pour moi, car évidemment deux nous avaient suivis et risquaient d’alerter les autres … C’est pour ça que je réglais son cas aussi rapidement que possible.

Je levais la tête pour voir où en était mon « grand-frère ». Il était là à regarder dans les yeux un Marine, comme lors d’un duel de regards … Mais la Marine chargea en premier et balança un coup de sabre qu’il évita de justesse, non sans avoir perdu quelques gouttes de sang.

Ses oreilles apparurent et il grommela les cachant sous sa capuche par la même occasion. Avant de reprendre son jeu avec le Marine.

De mon côté, l’autre se tenait à carreau et ne bougeait plus, essayant de faire arrêter la douleur. Mais ça ne marchera pas, au moins il s’en sortira vivant si d’autres Marines arrivent.

Il ne se servit même pas de ses couteaux pour terminer le Marine, mais d’un bout de bois trouver par terre … Au moins l’autre est assommé et il ne risque pas de se réveiller de sitôt …

Des bruits de pas précipités arrivaient dans leur direction, alors Izaya m‘agrippa le bras et nous fit sauter de toits en toits, afin d’éviter les soldats. Nos sauts laissaient des traces dans la neige fraîche tandis que nous nous enfoncions …

On s’arrêta le temps d’observer le petit groupe de Marines arriver. Ils ne nous troueraient pas tout de suite, et la neige qui tombe devrait pouvoir couvrir un peu nos traces et nous laisser un endroit où nous cacher.

Ben, je n’ai pas trop le choix de toute façon. Et puis, on est deux dans les embrouilles et vaut mieux ne pas se lâcher maintenant. Surtout s’il veut rejoindre son informateur …

On continua à sauter de toits en toits, avant d’atterrir près de la forêt enneigée qui entourait l’île. On se mit derrière un arbre, pour reprendre notre souffle … Comment allait-on faire pour ne pas se faire remarquer ? Surtout avec la peluche géante ! Il connaisse nos visages et nos vêtements …


- Et toi tu débrouilles pas mal pour un aristocrate, même si tu as tendance à vouloir cacher tes oreilles, ce qui laisse toujours une ouverture. Après pour les vêtements, il faut en racheter ou en emprunter d’autres … Mais dans les bois ça va être assez difficile …


Je regarde partout autour de nous, et remarque qu’à certains endroits, la neige semble plus instable … Il faudra faire attention où l’on marche … Ce serait dommage de tomber dans une grotte souterraine … Je crois qu’il y en a quelques-unes sur cette île.


- Heureusement qu’il y a un festival aujourd’hui, donc reconnaître les personnes est plus difficile … Tu sais … il recherche un garçon, une fille et une peluche … Si tu te déguisais en fille, ils nous remarqueraient moins … Proposais-je avant d’éclater de rire.


Il me regarda et commença à me courir après …




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le coyote et le lynx (PV Silveria)   Mar 27 Sep - 15:44

Kuraidesu IzayaPirate de Barbe Noire
Pirate de Barbe Noire
avatar

Messages : 836

Navigation
Doriki:
836/6000  (836/6000)
Fruit du Démon: Inu Inu no Mi version coyote



Bataille dans la neige ▬ Silveria

Ils avaient enfin échappé au soldats, certes ils étaient pas dans la ville mais juste a coté. La neige commença a tombé.
-C’est vrai qu’en fille je serai plutôt pas mal !, lança-t-il d’une voix arrogante, mais c’est mal de changer de ce qu’on est non ? Et puis personnellement les habits des filles sont aussi moches qu’inconfortable.
Et sur c’est mot il fit un bref clin d’œil à Silveria, juste pour l’énervé. Tout attendant une réplique de sa part, il se mit a bailler. La nuit n’allait pas tardé à tomber et très bientôt il pourrai retourné en ville. Se déguisé en fille quelle idée ! Manquerai plus qu’il danse avec ce foutu chef blond de la Marine, habillé comme une princesse. Il souria et se mit à laisser passer un petit rire tandis que la neige tombait doucement sur l’ile.
Le brun haissait la neige, pour diverse raison, premièrement parce que c’était froid, deuxiement….

SBLAM

Voilà, le deuxièmement, une boule de neige en plein dans la tronche ! Une envie de meurtre surgit dans le cerveau de l’aristocrate. Elle tenait vraiment a mourir. Il enlevait d’une mains las, le visage toujours caché par sa capuche, la neige sur son nez et ses yeux. Il entendit les bruits de pas qui courrait. Oui, elle avait interet a courire cette Silveria, très vite s’il voulait son avis. Ca va faire deux fois qu’il s’en ai pris de la neige deux fois bordel ! Et puis cette fille ressemblait vraiment a ses deux sœurs un peu trop meme que ca en deviendrai flippant, si ca se trouve c’est une malédiction d’elle ? Le cauchemar!
Bref malédiction de ses diaboliques soeurs ou pas elle aller le payer ! Il se baissa et ramassa de la neige et le mit en boules, plusieurs. Un sourire sadique apparu sur c’est levres, il va lui en faire bouffer de la neige ! Puis couru comme un dératé a la poursuite du chaperon rouge en lui balançant de la neige dont certaine faisait mouche d’autre non. La bataille de neige avait commencé. Le loup vs le chaperon rouge.




© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le coyote et le lynx (PV Silveria)   Jeu 29 Sep - 0:57

Akumira SilveriaFlecked Lynx | Heart Pirates
Flecked Lynx | Heart Pirates
avatar

Messages : 2012

Navigation
Doriki:
1755/6000  (1755/6000)
Fruit du Démon: - Neko neko no mi, modèle du lynx



Le coyote et le lynx

feat : Kuraidesu Izaya


J’aime la neige, elle est pure, fraîche. Le seul problème est qu’elle n’est pas éternelle … Mais chaque chose est faite pour durer un certain temps … Si tout était éternel, tout deviendrait ordinaire …


- Attends laisse-moi juger avant de dire qu’un vêtement de fille te va ! Me moquais-je gentiment. On peut aller en chercher un ! Je suis sûre qu’il y aura un magasin dans le coin … Et puis de toute façon … J’aurais une photo souvenir. Murmurais-je. D’où tu te moques des vêtements de filles ? Tu vas voir …


Alors qu’il s’éloignait en rigolant, je me baissais et ramassais de la neige, pour en faire un petit tas puis une boule, que je formais avec mes mains … Il va voir celui-là ce qui est inconfortable !
Et puis, comme il n’a pas l’air d’aimer tant que ça la neige … Autant essayer de le faire changer d’avis !

Je lançais ma boule, qui atterrit pile poil au milieu de son visage … Je mérite un cadeau non ? J’ai pourtant touché le centre !

Son visage était rouge de colère sous cette blanche neige … Un fou rire arriva, je fus obliger de me tenir le ventre tellement j’avais mal à force de rire … On aurait dit que de la fumée sortait de dessous sa capuche … Je ferais mieux de partir !

C’est sur cette pensée pleine de bon sens que je partis en courant le plus loin possible d’Izaya, du moins le temps qu’il se calme … Et vue à la vitesse à laquelle la neige fond sur son visage, on peut dire que j’ai intérêt à courir vite !

Je lançais un coup d’œil derrière moi pour le voir amasser comme moi des petits tas pour former des boules de neige ! Voilà ! Finalement il se prend au jeu ! Même si ce n’est pas dans le même but que moi … Mais c’est déjà un avancement !

Il se mit à me courir après avec quelques boules de neige, les lançant tout en courant. Deux me touchèrent dans le dos tandis que j’esquivais les autres.

Je sautais derrière un petit monticule de neige, évitant une boule qui passa juste au-dessus de ma tête. Je la relevais l’observant foncer vers moi avec un sourire sadique.

Je me baissais et préparais mes munitions, quand un cri aigu me fit relever la tête … Mais qu’est-ce que c’est que ce bruit ? On aurait dit la voix d’une fille … Mais il n’y a que nous deux ici … D’ailleurs, où est-il ce « grand-frère » ?

J’avais beau regarder partout de mon point de vue, mais je ne le voyais pas … Comment avait-il fait pour disparaître ? Intriguée, je me levais sur mes gardes et sortis de ma cachette.

Je revenais sur mes pas, supposant qu’il les avait suivis … Et ce que je vis me fis halluciner …

En effet, de là où j’étais on pouvait voir un énorme trou dans la neige, avec en son fond un coyote perdu et énervé. Le fou rire que j’avais pu à peu près contenir tout à l’heure s’échappa comme un ouragan. Mon ventre me faisait tellement mal que je m’écroulais de rire dans la neige.

Après mon bon fou rire, je pus l’entendre se plaindre et voir qu’il n’était toujours pas ressorti … Peut-être qu’il n’arrivait pas à remonter car l’ouverture était trop haute ? En tout cas il était coincé en bas, les vêtements trempés, entrain de trembler de froid …


- Eh ben, finalement comme tu es trempé, on va pouvoir aller changer de vêtements … Déclarais-je malicieusement.


J’allais reprendre mon ours en peluche qui était resté sur le côté tout ce temps, puis une fois revenue, je l’aidais à remonter et sortir du trou. Monsieur le coyote devait avoir froid, vue la goutte qui pendait à son nez …

À mon avis, d’ici la fin de la journée, il aura attrapé froid et sera malade … Je suis sûre qu’il va dire que c’est de ma faute … Alors que c’est faux ! J’y suis pour rien s’il ne fait pas attention où il met les pieds !

En tout cas c’est un bon rhume qui l’attend …


- Tu devrais te couvrir … Sinon tu vas tomber encore plus malade ! Lui disais-je avec le sourire moqueur.




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le coyote et le lynx (PV Silveria)   Mar 4 Oct - 22:17

Kuraidesu IzayaPirate de Barbe Noire
Pirate de Barbe Noire
avatar

Messages : 836

Navigation
Doriki:
836/6000  (836/6000)
Fruit du Démon: Inu Inu no Mi version coyote

Le brun n'avait décidément pas de chance plus il courait plus il ralentissait normal son ''demi-mode de coyote'' avait disparu mais l'idée de vengeance était forte vraiment trop forte qu'il tomba dans un trou.

Il maugra quelque chose en murmurant un ''tsss''. Il devait sortir d'ici au plus vite avant qu'elle n'arrive. L'aristocrate regarda son entourage pour voir un éventuel aide de la part du trou paumé pour remonté a la surface...rien.

De plus même avec son pouvoir de coyote il ne pourrai pas remonter. D'ailleurs il commençait vraiment a avoir froid ses vêtements étaient trempé...sa fabuleuse veste était trempé !!!!

Il soupira il se desolerai de ses vêtements trempés plus tard faut qu'il sorte d'ici avant que...trop tard quand on parle du loup la voilà. Enfin la chaperon rouge la voilà et elle ria de rire ce qui agaça beaucoup le jeune homme qui voudrai bien l'étouffer de ses propres mains pour qu'elle se taise et ne se moque plus de lui.

Il soupira fallait s'y attendre. Manquerai plus qu'elle l' abandonne ici. Izaya s'avança au centre du troue et s'assie sur une pierre mit une main dans sa poche attendant la fille vida son sac de rire de la journée pour se limer les ongles avec son couteau a cran.
Cela dura pas plus de dix minutes pour que le chaperon puisse enfin aligné trois phrases correctement et qu'elle puisse enfin le sauver.

Le brun maugra quelque chose a la phrase de la jeune femme. Il allait un jour où l'autre perdre patience.

-Eh a qui la faute hein? Plus me couvrir pas vrai? T'es marrante ma veste et ma cape me servait a me couvrir maintenant je dois me trouver d'urgence de nouveau vêtements mais ici je trouverai sûrement pas des vêtements bon marché.

Il soupira et marcha devant le chaperon rouge.

-on va en ville, le soleil vas se coucher dans une dizaine de minutes profitons en pour y allez avant que les magasins ne ferme. On prendra le premier magasin de vêtements qu'on voit.

Et le brun aurait peut être mieux fais de se taire...vraiment. Car le premier magasin qu'ils passèrent fut un magasin de vêtements de femmes. Il allait continuer sa route quand il senti qu'on l'attrapa par le bras. Non, non...NON!!

Les yeux de Silveria brillait...un peu trop. Il força sur son bras pour partir mais fut tirer avec une force surhumaine de la part de la jeune femme dans le magasin dont la vielle dame avec ses lunettes rouges les regardaient d'un air vide.

-Il en ai pas question, lança le brun en lisant dans les pensées de la fille.

Il allait partir mais fut rattrappé de justesse. Si la Marine le voyais habiller en fille et surtout qu'il le voie... La honte totale. Jamais il ne pourrai rentrée dans l'équipage de Teach avec pareil réputation. Il se tapa sur le front ne remarquant pas la petite vieille dame qui enleva ses lunettes, s'avançait vers les deux personnages coiffer d'un chignon faisant sans doute un mètres qui atteignait a tout casser la taille d'Izaya.


-C'est pour la fille toute trempé? Sachez que le noir vous donne un air dépressif et si je peux me permettre vos habits sont un peu vieillot. Notamment cette veste, lança-t-elle sèchement en regardant la veste du jeune homme.

L'aristocrate allait la buter, critiqué sa veste non mais! Et puis son style vestimentaire était plutôt classe le donnant un air diabolique et charmant. Mais non les vieilles eux ne connaissent rien. D'ailleurs elle s'était gouré !!! Izaya n'est pas une fille.

-mais nous allons régler tout ça votre amie s'habille de la meilleurs façon qui sois pour une personne de son âge faudrait vous trouver des habits du même genre et je suis sûre que vous ferez fondre les garçons!,lança la bigleuse en faisant un clin d'oeil au brun qui allait se diriger a la sortie mais fut encore une fois attrapé in extremis.

Des envies de meutres, sous le sourire sadique du coyote sur ses lèvres, apparu dans sa tête. Il allait buter la vieille dame a chignon d'un mètre et cette Silveria qui osait se retenir de mourir de rire. Il était dans un monde de fou!! De fou!!!

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le coyote et le lynx (PV Silveria)   Lun 31 Oct - 14:55

Akumira SilveriaFlecked Lynx | Heart Pirates
Flecked Lynx | Heart Pirates
avatar

Messages : 2012

Navigation
Doriki:
1755/6000  (1755/6000)
Fruit du Démon: - Neko neko no mi, modèle du lynx



Le coyote et le lynx

feat : Kuraidesu Izaya


Le sachant au fond du trou, le rire de la jeune féline ne s'était point estompé. Comment avait-il fait pour ne pas voir le trou venir ? On ne voyait que ça à 10 mètres !

Alors que son rire se calmait, la jeune fille remarqua que le coyote n'était toujours pas sorti de son trou. Intrigué par le fait qu'il mettait autant de temps, la jeune fille se rapprocha du trou et se pencha au-dessus de ce dernier.

Le voyant, assis en tailleur, avec une expression contrariée, le sourire revint tout de suite aux lèvres de la jeune féline. On voyait que ce dernier avait besoin de son aide pour se sortir de cette situation embarrassante.

Le voilà ressassant le passé, et semblant de mauvaise foi, il continua de se plaindre.


- On trouvera sûrement quelque chose pour que tu n’attrapes pas froid. Déclarais-je le sourire en coin. Dans le pire des cas, ça nous permettra de changer de déguisement !


Il soupira, et une fois sorti du trou, commença à avancer d'un bon pas, émettant comme une sorte d'aura négative faisant fuir toute personne voulant s'approcher de lui.

Sauf qu' évidemment je n'allais pas le laisser partir, d'autant plus que maintenant j'étais aussi recherchée que lui ... Tout ça à cause de ma curiosité !


- Oui et le feu d'artifices va bientôt commencer, donc on s'arrêtera à la première boutique que nous croiserons. Lui disais-je, reprenant ses mots à la lettre prêt !


Donc dès qu'un magasin se présentera, on y entrera et on prendra de quoi changer ses vêtements !

Quelle ne fût pas ma surprise quand j’aperçus, juste avant lui,un magasin de vêtements féminins ... On dirait qu'il va finalement l'avoir son costume de fille ...

Je lui agrippai le bras, alors qu'il tentait vainement de partir, ou plutôt de s'enfuir comme un lâche apeuré ...

Cette journée s'annonçait et se terminait de mieux en mieux !

On entra dans le magasin, et une vieille dame portant des lunettes rouge nous accueillie, le sourire aux lèvres remontant ses lunettes, qui glissaient, de temps en temps.


- On fait ce que tu as dit "grand-frère". Lui dis-je ne pouvant pas cacher mon sourire en coin.


La petite mamie s'approcha et commença à critiquer la tenue du coyote. Mais c'est qu'elle le prenait pour une fille ! On dirait que cette histoire s'annonce de plus en plus drôle, en prenant un tournant comme celui-là ...

Avec un peu de chance, si on le reconnaît il sera à tout jamais dans les esprits de la Marine, le travelo royal ... Je sentais le rire revenir de plus en plus, et j'avais de plus en plus de mal à garder un visage neutre.

Et voilà l'autre qui essaie de prendre ses jambes à son cou ... Mais je le rattrape in extremis.


- Oui, en effet je suis sûre que tous les garçons rougiront à son passage ... Me moquais-je gentiment. Si vous voulez madame, je peux même vous aider à choisir. Lui indiquais-je avec un grand sourire.


Il ne fallait pas non plus attirer trop l'attention, donc il fallait que ça soit discret, pour les deux d'entre eux. Car la jeune féline allait elle aussi changer de vêtements.

C'est ainsi qu'elle tendit un paquet de tenues, toutes plus féminines les unes que les autres, au coyote, lui incitant ainsi, d'aller se changer.

Pendant qu'il râlait dans la cabine, je me mis à la recherche d'autre chose et de moins voyant ... Peut-être qu'une veste en cuir marron, un pull blanc à manche longues, une écharpe blanche, toute douce et toute chaude, un jean et des bottes feraient l'affaire ?

Je me dirigeais vers la cabine et changeait de vêtements. Voilà maintenant que c'était fini pour moi, je sortis et attendis quelques minutes de plus que sa "majesté" veuille bien sortir de derrière le rideau d'essayage ...


- Dépêche toi ! M'exclamais-je en tapent impatiemment du pied. Le magasin va bientôt fermer !


Je l'entendis grommeler un peu plus, se plaignant de moi, et imaginant sûrement une mort atroce ... Ce qui n'allait en aucun cas arriver !

Il ouvrit les rideaux et ce que je vis me fit me mordre la lèvre inférieure pour m'empêcher de rire ... Il avait l'air très mignon avec cette robe rose à volants ... Et le serre-tête à noeud rose ! Un vrai délice !

Mais pourquoi avoir choisi ça ! J'avais mis d'autres vêtements pourtant ... A moins que la vieille dame les ai enlevé pendant que je cherchais les miens ?

En tout cas, il ne peut pas sortir habillé comme ça ... Même si ça me ferait énormément plaisir ...




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le coyote et le lynx (PV Silveria)   Sam 5 Nov - 20:46

Kuraidesu IzayaPirate de Barbe Noire
Pirate de Barbe Noire
avatar

Messages : 836

Navigation
Doriki:
836/6000  (836/6000)
Fruit du Démon: Inu Inu no Mi version coyote



magasin féminin et horrible vêtements... ▬ Silveria

Un monde de fou, à moins qu'il fût entrain de rêver. Même si cette option était impossible. Il leur lança un regard noir censé leur faire peur chose qui marchait pas ou qui ignorait à son plus grand malheur.
On lui donna des piles de vêtements au brun en même pas quelque secondes et fut contraint et forcé d'aller se changer en cabine.
L'aristocrate dans la cabine observa les vêtements.... Des robes...il soupire et pris les vêtements les moins féminins, sombre. Par chance il avait trouvé un jean parmi la pile ou peut être parce qu'il en avait pris un avant d'aller en cabine.
Il sortie de la cabine quelque secondes plus tard et se retrouva face a une vieille dame mains sur ces lunettes bras croisés. Le brun l'observa une demi-seconde. N'aimant pas le visage trop sérieux et la lueur étrange dans les yeux de la femme il alla se dirigé vers Silveria qui était entrain de se chercher a priori des vêtements aussi. Il allait se dirigé vers elle quand on l'attrapa par le bras voyant un chignon dans son champ de vision il savait que c'était cet horrible vendeuse et avait dans ses mains des vêtements...oh non...c'était pour lui. Qu'avait il fait bon dieu pour mérité une journée pareille ??!!
Le brun allait dire un mot a cette folle mais il n'eut pas le temps d'en placer une qu'on lui donna les vêtements et qu'on le tira avec force dans la cabine et on ferma la porte.
Sérieusement ?Il re-soupira et observa les vêtements...oh non...jamais... JAMAIS. Mais la vieille ne le laisserai jamais partir s'il n'essayais pas c'est fichu vêtements...
Et c'est avec un énième soupire qu'il enfila la tenue.
Il entendit un coup de pied et derrière la porte. Allez,...et c'est vrai le magasin ne vas pas tarder a fermé comme l'avais dit la jeune femme. Il ouvrit la porte en rajustant son noeud rouge sur sa tête. Autant mourir avec classe non?
Quand il en sortie il vit une Silveria a moitié morte de rire. Le brun se retiens de la frapper et se contenta d’un regard sombre. La vieille vendeuse s’avança vers l’aristocrate l’observant dans toutes les coutures jusqu'à abordé un sourire satisfait.
-Tu es magnifique ma chérie.
Izaya faillit vomir mais ne disait rien. L’accent niaise de la vieille sorcière. Horrible.
-J’ai vraiment un don pour re-looker les gens t’en penses quoi mon enfant ? dit-elle en s’addressant a Silveria. Ta sœur est vraiment MAGNIFIQUE.
Encore la voix bien niait bien accentué ce mot… Le brun se força a sourire.
-Je vais changer de vêtements, voyez-vous le temps n’est pas très estival pour ce genre de tenue.
Et avant que la vieille dame ne puisse dire un mot, il couru dans les rayons et pris les premiers objets qui lui viens dans la main sans trop savoir ce que c’est et referma les rideaux. Vitesse grand V. La vieille dame n’a pas fait un mouvement.
Le brun au bout de quelques secondes se retrouva avec des habits un peu plus normaux. Un t-shirt noir uni et un jean bleu. Il avait pris une écharpe blanche et une longue veste noir allant jusqu'à sa cheville avec une capuche noir.
-Je vais prendre c’est vêtements si cela ne dérange pas madame, ainsi que…
Il vit une perruque aux longs cheveux noir, il la prend et la mets sur sa tête.
-Ca.
Il devait être méconnaissable quitte à porter une perruque et se travestir en femme. Il ne voulait voir personne habillé de la sorte même si c’est vêtements étaient relativement neutre. Quand au contact ? C’était le cadet de ses soucis après tout s’il révélait une ou deux mauvaises rumeurs, le brun révélerai les pires informations sur son contact.
La vieille dame soupira et annonça la note à ses deux clients.
Il paya malheureusement ces vêtements ainsi que celle de Silveria, malheureusement, il faudrait qu’il lui envoie une facture tiens. Après tout il ne lui payait pas des choses par gentillesse !



© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le coyote et le lynx (PV Silveria)   Dim 4 Déc - 19:54

Akumira SilveriaFlecked Lynx | Heart Pirates
Flecked Lynx | Heart Pirates
avatar

Messages : 2012

Navigation
Doriki:
1755/6000  (1755/6000)
Fruit du Démon: - Neko neko no mi, modèle du lynx


https://i97.servimg.com/u/f97/19/37/37/40/asuna_10.jpg " border="0" alt="" />
Le coyote et le lynx

feat : Kuraidesu Izaya

Le voir essayer d'effrayer cette vieille dame, était assez marrant, surtout que cette dernière ne l'écoutait aucunement !

Au contraire, elle semblait encore plus déterminé à l'embêter en le féminisant un maximum ... Je ne saurais même pas étonnée si elle lui présentait du maquillage !

Alors qu'il se faisait maltraiter, je partis à la recherche de vêtements pour moi aussi. Après tout les autres Marines m'avaient repérée et mon déguisement était donc compromis et aussi très voyant ...

Finalement, une tenue chaude pour ne pas se démarquer semblait une bonne idée. Et c'est avec cette pensée que je partis choisir mes vêtements.

Je sortis de la cabine, habillée et prête pour partir, mais je ne vis pas ce coyote ... J'espère qu'il ne s'est pas enfui ! Mais en tendant l'oreille, je l'entendis rechigner dans sa cabine. Mais que se passe-t-il pour que ça prenne autant de temps !

J'attendais que Monsieur veuille bien sortir ... Mais ce dernier semblait décidé à rester cacher, ignorant, le fait que le magasin allait fermer ses portes.

Puis, il sortit, et je crus halluciner ... Mais qui était cette personne devant moi ! Au moins il n'avait pas perdu sa dignité d'aristocrate ... Un fou rire, que j'essayais vainement de retenir, s'échappa.

Mais le commentaire de la petite dame m'acheva ! Je n'avais pas autant ris en une journée depuis une éternité !

Puis la dame continua à parler, mais je ne l'écoutais que d'une oreille distraite, et quand elle me posa une question, je mis un peu de temps à essayer de me rappeler ce qu'elle disait, mais en vain ...


- Euh ... Oui ? Répondis-je en espérant ne pas dire de bêtise.


Cela sembla ravir la vieille dame, qui repartit dans son délire, mais en me faisant des compliments. C'était vraiment très gentil de sa part, mais si Izaya l'entendait parler un peu plus il allait la tuer ...

Il se dirigea vite fait dans les rayons et pris des vêtements foncés, dans le même style que ses anciens. Au moins, il sera content et sera peut-être moins vexé ... Il s'enferma et ressorti presque immédiatement, avec sur lui un t-shirt, un jean, un écharpe et un manteau.

Au moins, on sera plus discret que tout à l'heure ... Même avec cette perruque ... Au moins on sera deux "filles" ...

Alors qu'on avait fini les achats, et que la dame fermait son magasin, une lueur malsaine passa dans son regard. Étonnamment, il avait été galant et lui avait payé la note ... Louche, si vous voulez mon avis ...

Mais pour le moment, nous devons nous fondre dans la foule, qui elle se dirige vers l'orée de la forêt pour voir le feu d'artifice. Je restais à côté du coyote, ne voulant qu'il me sème dans la foule ... Quoi qu'il y ait peu de chance que ça arrive, surtout que je sais qui il doit voir et à quel endroit ...

Nous étions dorénavant en plein milieu de la foule et Izaya lançait des regards de partout essayant sûrement de retrouver son contact ... Sauf qu'il se faisait plus repérer qu'autre chose ...


- Arrête ! On va se faire repérer ! M’exclamais-je en chuchotant.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le coyote et le lynx (PV Silveria)   Ven 20 Jan - 21:55

Kuraidesu IzayaPirate de Barbe Noire
Pirate de Barbe Noire
avatar

Messages : 836

Navigation
Doriki:
836/6000  (836/6000)
Fruit du Démon: Inu Inu no Mi version coyote



Le chanteur ▬ Silveria

Izaya était vraiment de mauvaise humeur même s'il cachait cela par son habituel sourire taquin. Plus vite il paierai cette vieille folle plus vite il ne la reverait plus. D ailleurs il avait bien envie de partir sans payer et de lui couper la gorge d'une coupe net avec son couteau à cran. Mais cette image ferai sans doute peur à Silveria. De plus il n'avait pas envie de se battre avec elle. Pas envie de gâcher sa manucure par du sang de vieille folle.

Il soupira et avec Silveria parti du magasin. La musique des rues et la foule qui marchait devant eux lui donnait un étrange sentiment. Il regardait partout autour de lui avec un sourire au coin.

Tout ces gens sans méfiance qui marchait s amuser ne prennait pas la peine d être sur leur garde. Les fêtes les rendaient donc si bête ? Le danger était partout et ça ne le savaient-ils donc pas ? Les humains sont si cupides mais aussi intelligent à la fois pour leur travaux leur grandes intelligences. Ils aiment les humains par leur actions à la fois prévisible ou non. Du moment qu'il s'amusait rien ne avait d importance.

La foule. Puis le brun s'arrêta brusquement. Ses mèches cachant ses yeux. La foule passait devant lui. Un sourire effrayant apparu sur son visage. Les cris de jeunes enfants qui pourraient car il voulaient voir tél ou tel endroit, des sourires amicale, des rires, des discussions... il ricana silencieusement. Et se mit...À chanter...

-Je veux savoir,commença-t-il d une voix pratiquement inaudible comme pour lui même, montre-les-moi Ces étrangers qui seraient faits comme moi.Apprends-moi, montre-les-moi Ces inconnus qui seraient pareils à moi...


Puis fier de cette petite musique il se mit à sautiller toujours avec son sourire taquin sur le visage. Ses mèches cachant ses yeux. Il mit sa capuche et se mit à chanter la suite. Silveria était il prêt de lui ou était elle parti sans lui? Il s en fichait pour le moment. Il avait envie de poursuivre cette petite folie musicale quitte à le faire connaître de tous il s enfichait. Il aimait les humains et les humains doivent l aimer et ceux à n'importe quel prix.

-Tout ce que tu fais, je le ferai.
Apprends-moi ce que je n' connais pas !
Tout ce que tu sais n’est rien encore pour moi.


À chaque mot prononcé il passa de l inaudible à sa voix normale. Il ria légèrement et se fonda un peu plus dans la foule observant tel un gosse émerveiller dans un parc d attraction chaque homme qui lui passait devant. Sa voix deviens mélancolique ainsi que son sourire

-Il y a tant de choses à savoir,
Semblant si près, pourtant si loin.,il tendit une main devant lui comme pour retenir une personne.
-Je me vois comm' les autres me voient,
Mais il y a quelque chose plus grand là-bas...


Gardant toujours son bras face à lui il mit sa main dans la poche de sa veste et il repris son sourire enfantin et poursuivit son chemin en sautillant.

-Je veux savoir, montre-les-moi,
Ces étrangers qui seraient faits comme moi.
Apprends-moi, montre-les-moi,
Ces inconnus qui seraient pareils à moi. Toutes ces émotions nouvelles
D'un monde nouveau loin, très loin d’ici.
Au-delà des arbres et des nuages,
Je vois devant moi un autre horizon.


Il accéléra le pas continuant de fixer chacun des passants avec intérêts.

-Je veux savoir, montre-les-moi
Ces étrangers qui seraient faits comme moi.
Apprends-moi, montre-les-moi
Ces inconnus qui seraient pareils à moi.
Viens voir ce monde qui est le mien.
Il est plus beau que dans tes rêves.
Ressens-tu ce que mon coeur ressent pour toi ?
Prends ma main, vers ce monde que je veux voir...
Je veux savoir, montre-les-moi
Ces étrangers qui seraient faits comme moi.
Apprends-moi, montre-les-moi
Ces inconnus qui seraient pareils à moi.


Un sourire apparu sur son visage. La plupart des gens avait du le prendre pour un fou mais il s enfichait. Il ne avait pas fait trop de grabuge il n'avait pas hurler cette étrange chanson qui était sorti comme ça dans son cerveau.

Il avait à première vue perdu Silveria. Le brun haussa les épaules . Pas grave une gêne de moins. Il souria. Et continua de sautiller tout en suivant la foule qui se diriger vers le feu d artifice.

-Ah vous voilà ma fille!

Izaya resta un moment pétrifier et sa main qui était sur sa poche était sur son couteau à cran. Il reconnaissait trop bien cette voix.

-Votre voix et vraiment magnifique.

-Vous me touchez Madame ,dit-il en inclinant la tête.

-Par contre vos paroles son relativement étrange. Ah que je suis bête je ne suis pas ici pour juger votre chanson. D ailleurs elle a été écrite par qui BlackBeard? Maître Ace? Marco Godmann? Daft Donflamingo? Bref je m enfiche je suis venu vous rendre votre vêtement votre horrible veste à capuche à fourrure!

Horrible veste... Marco Godmann? Maitre Ace...Cette vieille folle viens d un autre monde. Izaya ne put se retenir il ria.

-Pourquoi riez-vous? BlackBeard n avait pas chanter à un concert à Marinineford avec Sengoku de la One Marine ? Akainu est si viril quand il chante Aloha et que...

Là cette fois Izaya s écroula face à tant d'ignorance. Cette vieille folle était ignorante folle mais terriblement drôle.

-enfaite je suis membre de la BlackBeard team mais ne le dites à personne s il vous plaît. Et je rigole car vous etes terriblement intelligente. Rare sont les personnes qui concerne notre nom de groupe musique!

Et Izaya lui fit un clin d œil un doigt devant la bouche pour lui dire de garder le secret.

-Bien sure! Tenez votre veste ! Dites pourriez vous me signez un autographe ?

Le fourbe acquisa et pris un stylo.

-Au nom de?

-Antoinette Néron.

-Pouvez vous me l écrire ?

-Bien sure

Le brun lui passa le stylo. Et la dame appuya sur le bouton au dessus du stylo pour que la mine apparaisse pour qu elle puisse écrire son nom.

-Vous savez je suis très à fond dans les musique, dit elle en écrivant son nom, notamment sur le groupe de Linkin Law ce jeune d'une vingtaine d année et terriblement beau je voudrai tellement sortir avec lui.

Izaya ricana de rire. En imaginant la vielle dame et Law main dans la main.

-Bien sure, dit il en se forçant de parler entre deux rire.

Puis il a apperçu Silveria qui avait l air impatiente. Le brun compris que la rigolade était malheureusement fini d ailleurs le brun se demandait si Silveria n'était pas avec lui depuis le début. Enfin bref il s'enfichait. Elle était là.

-Je dois y allez avec ma sœur et je vous fais confiance pour la suite. Pas un mot. Gardez le stylo je vous le donne.

Le brun allait partir.

-Au prochain concert portez-ceci s il vous plait, demanda la vieille en lui tendant un vêtement rose.
Izaya regarda le vêtement et la vieille folle. Puis soupira.


-Oui oui bien sure, je dois vraiment y allez. Au revoir.

Il attrapa le bras de sa sœur et parti en direction du feu d artifice tout en faisant un grand bye-bye de la main.








© By Halloween sur Never-Utopia




hors rpg:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le coyote et le lynx (PV Silveria)   Mer 15 Fév - 18:37

Akumira SilveriaFlecked Lynx | Heart Pirates
Flecked Lynx | Heart Pirates
avatar

Messages : 2012

Navigation
Doriki:
1755/6000  (1755/6000)
Fruit du Démon: - Neko neko no mi, modèle du lynx


http://i97.servimg.com/u/f97/19/37/37/40/asuna_10.jpg " border="0" alt="" />
Le coyote et le lynx

feat : Kuraidesu Izaya


On avait nos vêtements sur nous et nous étions près à partir, il ne nous restait plus qu'à payer et on pouvait partir. Et plus vite on partirait et plus vite Izaya serait de meilleure humeur et ne tuerais pas la pauvre grand-mère ...

N'empêche quelle histoire ! Voir son soi-disant grand-frère avoir un coming-out ... Mais ce dernier avait catégoriquement refusé de sortir comme ça. La vieille femme avait cédé regrettant qu'il ne garde pas la jolie robe rose.

On partit donc du magasin, un sourire en coin sur mon visage me rappelant sa tête lorsqu'il était sorti avec la robe sur lui.

Une musique nous envahit les oreilles, la fête allait bientôt avoir lieu et la nuit se rapprochait à grands pas ... Et du coup, le rendez-vous avec son informateur allait arriver et elle voulait y assister, la curiosité y étant pour une grande partie ...

Puis son "grand-frère" s'arrêta, ses mèches lui cachant les yeux ne laissant voir que son sourire sadique, avant d'entamer une chanson, sortie de son imaginaire.

Les paroles semblaient assez intéressantes et intrigantes ... Il est vraiment étrange ... Puis il se met à accélérer sa cadence au rythme de sa chanson ... Mais il veut me perdre ou quoi ? En plus on le regarde comme un fou ... Génial ... On est censé passer inaperçu et à la place il nous fait un grand show ...

Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter une journée comme celle-là ? Bon au moins j'aurais vu un festival très intéressant et j'aurai gagné une peluche !

Puis, il se tue enfin, ne remarquant pas ma présence , car son attention était focalisée sur la vieille dame du magasin ,qui était sûrement partie voir les feux d'artifice comme beaucoup de monde ...

J'espère qu'il ne lui fera rien de mal ... Surtout que pour cette grand-mère il est une jolie fille ... C'est étrange de dire ça comme ça ...

Je vis alors sa main se diriger vers sa poche où il devait y avoir son couteau cranté ... Il n'allait tout de même pas l'utiliser contre cette vieille femme sans défense ... Surtout qu'elle ne semble pas avoir toute sa tête ...

Mais c'est quoi tout ces noms ? On dirait qu'elle les confond avec es noms de pirates ... Elle prendrait le actualités pour des groupes de chanteurs ... Et elle parlerait de Stitch ? Du flamant rose ? Du phœnix ?

Mais je n'y comprends plus rien ... Pourquoi ... Aie ! Je crois que j'ai trop mal à la tête ... C'est pas logique ...

Izaya d'ailleurs, au lieu de s'énerver se mit à rire comme pas possible ... Une crise de fou rire à mon avis ... Attends il ne va pas entrer dans son jeu quand même !

La vieille dame lui tendit sa veste à capuche qu'il regarda comme si elle lui avait manqué .. Bon elle était toujours trempée de la chute dans la neige de tout à l'heure .... Mais au moins il ne se plaindrait plus de sa chère veste ...

Puis, il dit une chose qui m'intrigua ... Il fait parti des pirates de Stitch ? Euh , je veux dire Barbe noire ?

De toute façon ça ne me regarde pas ... Il fait ce qu'il veut tant qu'il ne me fait pas rater les feux d'artifices ... Feux d'artifices qui allaient bientôt commencer !

Et il perd son temps à signer un autographe à la mamie ! Mais c'est pas possible ! Je me mis à taper du pied voyant tout le monde se diriger vers l'arbre à l'entrer de la forêt ...

Puis il me regarda enfin, tentant de s'échapper me prenant comme excuse ... Mais la vieille dame avait une dernière requête ... Izaya devait porter l'ensemble rose à son prochain "concert" ... Un fou rire me prit.

Et Izaya me tira loin de la mamie qui nous faisait de grands signes ... J'ai quand-même un peu de peine pour lui ... Rien qu'un chouilla alors ...


- Allons-y monsieur le chanteur ! Je ne veux pas rater le feux d'artifice ! Et je suppose que toi non plus ... Rajoutais-je la dernière partie, en chuchotant, sachant très bien qu'il l'avait entendue ...


Puis, on se dirigea vers l'arbre où l'on pouvait, en faisant attention, voir l'informateur d'Izaya qui l'attendait en tapant du pied et lançant des regards apeurés et énervés à tous les gens qui l'approchaient de trop près ...





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le coyote et le lynx (PV Silveria)   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Le coyote et le lynx (PV Silveria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Trois chemins qui se croisent (PV Oeil de Lynx et Nuage de Cerisier)
» Entrainement de Nuage de Lynx (PV Nuage de Lynx)
» [MISSION] Oeil de Lynx
» Présentation Lynx'
» Coyote Town, Bang ! NOUVEAU

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-