AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 J'ai signé avec le Diable... [FT Rob Lucci]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Message
MessageSujet: Re: J'ai signé avec le Diable... [FT Rob Lucci]   Mar 23 Fév - 21:01

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1106

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Enfin, enfin l'amusement pouvait commencer ! La petite garce perdait en fierté, c'était ce qu'il avait espéré. Elle la perdait même trop vite à son goût, l'avantage venait trop vite dans son camp. Tant pis, voir la terreur dans ces yeux, sur les muscles du visage, dans le comportement, était comme une brise délectable se glissant dans son sang. Lorsqu'elle cria de douleur, un sourire se dessina sur les lèvres de l'agent.

" Je croyais que tu étais ravie de faire ce jeu, ne me dis pas que tu vas vouloir lâchement l'arrêter "


Il se mit plus proche de la créature bleue, et plaqua sans forcer sa chaussure sur sa tête, comme pour souligner sa supériorité totale. Il n'avait pas besoin d'en ajouter, elle avait même des larmes de douleur. Même Nana aurait été plus solide que cette autre gamine. La terreur ne suffisant pas, ce serait une suite de douleur, dés à présent. Lucci réfléchissait sur quoi commencer, sur de quoi faire tout le mal possible sans tuer ce fragile exutoire. Son sang bouillonnait de sadisme et de rage. S'il cédait entièrement au démon qui s'agitait dans ses entrailles et se laissait guider par son (leur) instinct, il ne ferait qu'une bouchée de la pirate de barbe noire, galvanisé par l'excitation morbide des maux infligés, il en voudrait toujours plus et finirait par briser les os et les organes... Finalement il se retrouvait avec la situation paradoxale d'un instinct démoniaque et atroce incontrôlable, qu'il devait contrôler pour satisfaire ce même instinct qui demandait une dose durable pour se repaitre...

La voix de Vesperine l'arracha à ses pensées entremêlées. Elle semblait jouer la carte du désespoir. Il n'y avait rien, décidément rien de crédible, juste l'envie de s'échapper.

" Tu me promets de ne pas prévenir ton capitaine une fois tout ça passé ? Mais ça veut donc dire que tu crois... que j'avais prévenu de te laisser en vie après ? Dommage pour toi, un cadavre ne risque pas de rapporter à Barbe Noire... tu vas mourir, mais ne t'inquiète pas, pas assez vite à ton goût, tu me supplieras vite de... t'achever. "


Et il élargit son sourire tandis que ses yeux de léopard étincelaient dans la nuit. Il abattit son pied une première fois dans le ventre de la victime, la faisant étouffer, pour tester son endurance. Puis il se pencha enfin, à genoux, et posa une main griffue sous le cou de la pirate, comme s'il menaçait de l'égorger comme un cochon. Il ouvrit ses larges crocs, une rage sourde noircissant l'intérieur de ses yeux et tout sourire, toute humeur joyeuse s'effaçant face au sérieux.

" Je faisais des missions autrefois, en effet. Une défaite face au pirate n'a rien changé... j'ai toujours aimé leur faire du mal. Inutile de dialoguer, tu ne me feras rien oublier de ce que... je suis venu faire. Profite, maintenant, de ta souffrance... "

Sa voix rauque se baissait sous son souffle lent. Il était si concentré, si plongé dans sa passion sordide, que l'homme-léopard paraissait s'éloigner de la réalité pour une autre dimension, ne se souciant de rien de l'image qu'il pouvait donner à sa victime et la folie qu'elle traduisait.
Il rentra ses griffes dans la main gauche. Cela lui permettrait de passer à l'étape, sans blesser sa proie... Lucci plongea sa main gauche dans le ventre de la pirate Vesperine, sans transpercer la peau, comme il avait fait avec Vie. Maitre du shigan, il trouva sans regarder les points les plus sensibles du système nerveux, les organes douloureux et les muscles réactifs, et il pressait le bout de ses doigts en provoquant une épouvantable torture thailandaise. Il promena sa main ainsi plusieurs secondes, poussant la souffrance de sa proie au maximum, ne voulant rien d'autre que la faire perdre pied et sombrer dans la folie et l'enfer.

Le vent soufflait plus fort contre la falaise. Le cauchemar avait commencé.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'ai signé avec le Diable... [FT Rob Lucci]   Lun 29 Fév - 2:12

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1212

Navigation
Doriki:
2000/6000  (2000/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

J'ai signé avec le Diable...

feat. Vesperine & Lucci





Je ne je n'arrivais pas à lire en cet homme, c'était horriblement frustrant… D'habitude j'arrivais sans problème, mais pas avec lui. J'avais juste l'impression d'avoir un monstre face de moi, ou un animal, dans les deux cas c'était effrayant. J'essayais de ne pas perdre la face j'avais un honneur et un nom à garder sauf. Il pensait que j'étais heureuse de "jouer" avec lui, certes je suis folle au point de ne pas refuser une petite séance de torture à l'occasion, mais je tiens quand même le minimum à la vie ! Et le sourire sadique qui se dessinait sur son visage ne faisait que m'assurer dans ma conviction que cet homme ferait un très mauvais partenaire de jeux.

Il s'approchait un peu plus de moi, son regard avait quelque chose de glacial. Qu'avait-il derrière la tête à la fin ?… Il me dit de manière détournée qu'il n'avait pas l'intention de me laisser en vie et puis comme ça je n'aurai aucun moyen de prévenir mon capitaine. Bien vu l'aveugle… Mais aussi il me dit que j'allais le supplier de m'achever. Mais pour qui il me prend ?

Son pied vint se plaquer sur mon ventre de manière affreusement douloureuse, venant me bloquer la respiration. Ensuite, il se penchait vers moi, sa main, ou sa patte (au choix) plein de griffe s'enrouler autour de mon cou. À cet instant présent j'avais la certitude qu'il aurait pu m'égorger et me vider de mon sang sans le moindre mal. Un long frisson me parcourait l'échine alors que je m'en rendais compte.

Il me répondait ensuite qu'il avait bien effectué des missions par le passé, mais que lui parler de cette défaite ne changerait rien au fait qu'il avait l'intention de me faire souffrir et qu'il était temps pour moi de profiter de ma souffrance. Il s'approcha de moi une fois de plus, avant de poser ses mains sur mon ventre. Puis une horrible douleur me submergeait, je n'avais jamais connu une douleur pareille.

Mon esprit commençait à être affaiblie par la douleur. Il allait vraiment me tuer ce type! Il fallait que je trouve quelque chose pour avoir la vie sauve. Une idée commençait à germer dans mon esprit, bien qu'étant affaibli par la douleur. Je devais réagir maintenant, avant que mon esprit soit totalement brisé par lui. Profitant d'un contact entre lui et moi pour lui faire mal aux mains, pour qu'il s'arrête et que je puisse avoir son attention quelque seconde, juste le temps pour le repousser de mon pied encore valide. J'avais encore une carte à jouer contre lui, je n'allais pas dire adieu à la vie aussi facilement !


–Arrête ! J'ai bien compris que tu avais envie de me torturer, mais si tu ne me dis que tu vas me tuer, je vais me débattre, ça va t'énerver, tu vas t'emporter et tu me tuerais en un rien de temps. Alors, si tu me laisses… M'amuser avec toi à mon tour, après je me laisserai faire… Tu n'as jamais rêvé d'avoir un jouet pour toi? Rien... Que... Pour... Toi... Dis-je en articulant chaque mot, avec une lenteur extrême.

J'espérais qu'il allait être intrigué par ma proposition, car je ne voyais rien d'autre qui pourrait me sauver de ce prédateur… Au secours…


made by guerlain for epicode

_________________

Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'ai signé avec le Diable... [FT Rob Lucci]   Jeu 3 Mar - 13:38

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1106

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Le pouvoir de cette gamine était légèrement agaçant il faut dire. On pouvait la blesser et affaiblir autant qu'on voulait, elle continuait à vous infliger une attaque, par semblait-il un simple contact de la main. Pas que la douleur était insurmontable, surtout pour ce qui était de Lucci, mais c'était intempestif, inattendu, et gâchait la jouissance du moment. Imaginez-vous déguster un gâteau pendant qu'on vous enfonce des épines de cactus dans les mains ? Cette pirate l'obligeait à s'interrompre quelques courtes secondes et ça ne l'amusait plus, la colère s'élargissait au contraire.  L'agent désaxé levait déjà le poing prêt à lui infliger une punition magistrale, lorsque l'animal bleu ouvrit la bouche. Elle souhaitait négocier.
Encore une fois, négocier aurait du être drôle, puisqu'elle ne détenait aucun moyen alors qu'il suffisait au prédateur de lui arracher sa vie instantanément. Mais pourtant, la souris de laboratoire semblait capable de dire des choses justes... Elle était fragile, friable comme de l'argile, et s'il s'énervait comme là en ce moment elle ne ferait pas long feu. Il la pulvériserait temps qu'elle réagirait de plus en plus faiblement, il ne pourrait pas s'amuser de façon aussi délicate et subtile qu'il espérait. Maudite soit-elle.

" Donc tu me fais du chantage, en une manière... Tu continueras ton pouvoir chiant si je n'aboutis pas à ta demande. Etrange, car tu mourrais vite en me provoquant de la sorte... Hors ce que tu veux c'est vivre non, sinon tu ne te laisserais pas torturer. C'est ça que tu veux me demander en échange c'est évident, ta survie. "T'amuser avec moi" huh ? Créature lubrique, tu espères juste prolonger ton temps de survie et peut être m'amadouer "

Les yeux de Lucci luisaient de plus belle, d'une lueur cruelle où on pouvait lire toute son animosité. La femme blessée sur le sol n'était que la proie paralysée du léopard chasseur. Cependant, ce léopard savait bien que l'animal blessé, s'il se savait condamné à mourir dans les deux cas, n'aurait plus aucune raison de ne pas de se défendre autant que possible et gâcherais ce moment. Après avoir effrayé Vesperine, il dévia donc son discours
Il se mit à genoux directement sur le thorax de la femme, l'écrasant un peu et la bloquant au sol.

" Bon, je te laisserais en vie après, quoique dans un minable état, et il faudra te débrouiller seule pour rentrer... Si tu te laisses faire sans résister. A toutes mes petites choses. Nous sommes d'accord ?"


Comme pour obtenir confirmation, Lucci mena une nouvelle "attaque de torture" orientée cette fois ci sur le crâne de sa victime. Il appuya cruellement sur la boite crânienne, appuyant sur les nerfs, causant une semblable atrocité à la précédente.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'ai signé avec le Diable... [FT Rob Lucci]   Jeu 3 Mar - 17:36

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1212

Navigation
Doriki:
2000/6000  (2000/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

J'ai signé avec le Diable...

feat. Vesperine & Lucci





Mon plan avait plutôt l'air de bien marcher. Ma proposition avait eu l'effet escompter, puisqu'il avait arrêté de me faire mal, pour un instant tout du moins. C'est déjà ça ! Mais j'avais aussi l'impression que cela l'énervait aussi plus qu'autre chose. En même temps c'est normal, mon pouvoir n'est pas non plus spécialement agréable à endurée, même si lui avait l'air particulièrement résistant à la souffrance, c'était bien ma veine.
Il me dit que je lui faisais du chantage. Oui… C'est ça dans un sens, mais bon, je suis bien obligée toute sorte de subterfuge pour arriver à mes fins, c'est-à-dire, rester en vie ! Surtout que pour lui ma vie ne devait avoir aucune valeur, bien au contraire même, puisque que faisant partie du Gouvernent Mondial ! Durant les quelques secondes où il s'était arrêté, il semblait avoir pris le temps d'étudier ma proposition. Son expression se figeait avant d'avoir une étrange lueur dans les yeux, à donner froid dans le dos !

Il se mit à genoux sur moi, oui oui. C'était particulièrement gênant comme position, même pour moi je dois bien l'avouer ! Puis il me dit qu'il allait me laisser en vie, mais bien sûr dans un sale état… C'était prévisible vu ce qu'il m'avait déjà fait subir… J'aurais jamais du partir du bateau… Fichu idée de caca que j'avais eu ! Il continuait en disant que j'allais devoir rentrer par mes propres moyens, mais déjà à ce moment-là cela semblait bien difficile avec ma cheville cassée… Pourvus qu'un de mes nakamas ait la bonne idée de partir à ma recherche… Mais pour ça je devais rester bien sage et endurer jusqu'à la fin ce qu'il avait l'intention de me faire subir. Super programme de la soirée hein ! Avouez que vous avez envie d'être à ma place, moi qui avais  la chance d'être l'objet de torture du célèbre agent Gouvernemental ! On se croirait presque dans un livre qui commence par Cinquante nuances… Mais en bien plus gore ! Au moins la donzelle ne risque pas sa vie et après elle a droit à une récompense ! Enfin bref…

Comme pour s'assurer que j'avais bien intention de respecter ma parole, il posait ses mains sur mon crane, me faisant souffrir de plus belle une nouvelle fois. Je tendais une main vers lui, les doigts crispés par la douleur, j'avais eue ce réflexe, pour lui faire mal à mon tour, mais je me retins à la dernière minute. Je me laissais faire sans me rebeller, alors que mes gémissements remplissaient peu à peu la forêt autour de nous. Ne pas me retourner contre lui était contre nature avec l'instinct de survit, mais là, justement, c'était sans doute ma seule chance de survivre, étonnant non ?

Il n'y avait rien d'autre que je pouvais faire, rien à part endurer… La fête ne faisait que commencer et elle prévoyait de devenir particulièrement mouvementé. Je me demandais ce qu'il pouvait bien trouver d'excitant à me faire souffrir de la sorte et surtout ce qu'il allait m'infliger d'autre...


made by guerlain for epicode

_________________

Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'ai signé avec le Diable... [FT Rob Lucci]   Mer 9 Mar - 20:30

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1106

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

OST:
 
Promettre à la donzelle de lui laisser la vie sauve... C'était une méthode comme d'autres pour qu'elle se tranquillise. En vérité il y avait peu de chances que l'agent ait envie de la laisser vivante à la fin. Pas que son témoignage pourrait lui nuire, qui croirait une minable pirate issue d'un équipage de fous sinistres, et quand bien même quel problème verraient ses employeurs à ce que Lucci s'amuse à torturer des criminels privés de droits ? -bien qu'ils ne pourraient se douter quel insidieux monstre se cachait sous son âme, et les risques que cet "amusement" comportait. Ce qui gênait Lucci à laisser une pirate en vie était... qu'il était gênant de laisser une pirate en vie. Cette engeance ne pose que des malheurs à ses pairs humains, un de moins c'était toujours une libération, même si la petite proie n'avait pas de tableau de chasse connu. Elle semblait même d'une âme plus faible qu'envisagé, il ne lisait pas cet éclair de cruauté à travers les yeux angoissés de la Bleue. Qu'importe, tant qu'il avait l'occasion de tuer un de plus, il tuerait un de plus...

" Je me souviens d'une pirate qui se faisait appeler Vie. Tu t'en rappelles toi aussi ? Votre équipage l'a massacré. Je m'étais réservé ce droit, je suis contrarié. "


Il avait en effet un membre de ses assassins sous les mains. Pourquoi ne pas en profiter pour soutirer des informations, joindre l'agréable à l'utile. Ou l'utile a l'agréable, car il se doutait bientôt regretter les conséquences de ne pas résister à l'agréable : le sang.

" Enfin ça ne change rien.. Ici on parle de toi. C'est dur, hein ? Ton corps n'est pas le seul mutilé, ton esprit aussi. "

Le psychotique illustra ses paroles aussitôt en enfonçant son poing dans l'estomac de Vesperine. Ces genres de coups étaient un calvaire pour les victimes, ça coupait l'oxygène, tétanisait les muscles, pliait de douleur : la victime ne pensait plus qu'à la crainte du prochain coup et se protégeait de tous ses moyens. Se relevant, exultant, le visage pétillant, abattit son pied cette fois sur la tête de Vesperine, et l'écrasa plusieurs fois de suite sous sa chaussure ; il ne frappait pas assez fort pour la fracturer, le visage se couvrait de sang ainsi que les semelles du prédateur pendant que retentissait un bruit mou sous les chocs.
Lucci poursuivit en piétinant cette fois divers endroits du corps, ne pouvant parfois se retenir de mettre trop de force dans son enthousiasme et abimant un os par là. La violence et les exclamations de sa victime l'emplissaient d'un doux venin, qui se glissait sous sa peau et apaisait son sang. Il en oubliait même ce qu'il était en train de faire parfois.
Après un moment, la tension accumulée lors de quelques heures passées récemment avec la pirate Strange D. Nana, commença à retomber doucement. Comme les pulsions d'ultra-violence de Lucci, le besoin se rétrécissait à force d'être satisfait. Il fit donc une pause et s'assit devant Vesperine, ou ce qu'il restait de la malheureuse, se découvrant hors d'haleine et le coeur battant sous les restes d'adrénaline. La scène lui paraissait plus étrange, la légende des assassins était plus maussade que quelques minutes plus tôt.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'ai signé avec le Diable... [FT Rob Lucci]   Ven 11 Mar - 0:52

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1212

Navigation
Doriki:
2000/6000  (2000/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

J'ai signé avec le Diable...

feat. Vesperine & Lucci





Si jamais un jour la vie de pirate ne m'attire plus autant (ce qui n'est pas prévu pour le moment), je pense que j'écrirais un livre. Un des chapitres s'appellerait sûrement « Comment survivre à un agent du Gouvernent Mondial qui aime vous torturer en cinq étapes. » Bon, j'ai encore aucune idée des cinq étapes, mais si je survie j'arriverais sûrement à les trouver ! Et puis en plus comme si me torturer on aurait dit qu'il avait l'intention de me faire la conversation. Oh non hein… Il abuse un peu là… Et puis d'abord, c'est même pas moi qui ai tué cette Vie, c'est Taizone ! Je ne faisais même pas encore partie de l'équipage à ce moment-là… Et massacré ne serait pas le mot juste d'après ce que Taiz' en a raconté, c'était un 1v1, pas un gang bang ! De toute façon j'ai rien à voir avec ça !

Heureusement pour moi il changeait rapidement de sujet de conversation, ou plutôt de monologue, vu qu'il était de seul à parler… C'est pas très gentleman de monopoliser la conversation comme ça tu sais ?! Comme s'il m'avait entendu parler, il me mit un violent coup de poing en plein estomac, me faisant cracher du sang. De nouveau ma bouche était remplie du goût de sel et de rouille. Berk, absolument immonde… Mais pour lui, ça avait l'air particulièrement plaisant… J'aimerais bien aussi voir sa tête si on inversait les rôles. D'ailleurs en parlant de tête… La mienne allait prendre très cher ! Sa chaussure venait s’écraser contre mon visage encore et encore. Non… Pas mon visage ! Je ne veux pas garder de cicatrice à cet endroit ! Je ne tardais pas à sentir quelque chose de chaud et poisseux me couler dessus. Du sang ?

Au fur et à mesure des coups, qui s'étaient rapidement étendus au reste de mon corps, certain de mes os craquaient, je les sentais se briser les un après les autres, une côte, un tibia… J'en avais aucune idée… A vrai dire j'avais tellement mal partout que j'étais incapable de savoir ce qu'il me faisait vraiment subir. Peu à peu ma vision se troublait, mes paupières tombaient d'elle-même sans que je puisse rien y faire. La souffrance avait peu à peu laisser place à un engourdissement total. C'était comme si mon esprit c'était séparé de mon corps et qu'il était en train de profiter de ce bien étrange spectacle, sans rien pouvoir faire.

Il finit par s'arrêter, j'avais complètement perdu toute notion du temps. J'étais partie du bateau depuis combien de temps ? Dix minutes ? Dix heures ? Je n'en savais absolument rien. J'avais juste envie de dormir, de fermer les yeux juste quelques secondes… Une étrange sensation m'avait envahie, tant bien que mal je me tournais sur le côté, laissant mon bras droit sous moi, laissant le gauche à terre, m'appuyant dessus. J'avais l'impression que tout se déroulait au ralentit, les brins d'herbes juste en dessous de moi bougeait si doucement au gré du vent, alors qu'un mince filet de sang coulait de ma bouche entrouverte.

Si mes oreilles ne bourdonnaient pas j'aurais sans doute pus percevoir le roulis des vagues un peu plus long, les gazouillis des oiseaux, ou bien le frémissement du vent dans les feuilles des arbres. Il fallait que je parte de la… Rejoindre le bateau, retrouver les autres, même si c'est en rampant… C'est ce que je fis, tant bien que mal, centimètre par centimètre, mettant plus de distance que possible entre lui et moi, pendant qu'il ne bougeait plus. Après ce qui semblait être des minutes interminables, j'avais réussi à parcourir quelques mètres. Complètement à bout de force, je m'arrêtais, avant de jeter un coup d'œil par-dessus mon épaule, comme pour voir si le monstre était toujours là...


made by guerlain for epicode

_________________

Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'ai signé avec le Diable... [FT Rob Lucci]   Jeu 17 Mar - 0:56

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1106

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Qu'il était drôle de voir une proie complètement privée de l'usage de ses membres, se trainer sur le sol tel un escargot comme si cela lui laissait une seule chance supplémentaire. Dans ses efforts pathétiques la jeune femme prit une éternité pour franchir quelques mètres. Lucci ne bougea pas d'un pas de sa position.Ainsi sont les humains, ils saisissent la moindre possibilité, fut-elle microscopique, d'espérer survivre, leur instinct de survie est d'une puissance qui ne recule pas devant l'irrationnel.  Quand bien même cette Vesperine avait couru, il l'aurait rattrapé, que croyait-elle obtenir en rampant à demi-morte ? Le sadisme de l'homme-léopard laissa l'infortunée pirate sans l'arrêter ramper quelques mètres. La minuscule bouffée d'espoir qu'elle avait croqué en n'étant pas arrêtée, se retournerait contre elle comme un poison.

Lucci marcha vers le corps rampant, pas à pas, la narguant en la rattrapant avec le plus lent des moyens. Bien sûr cet amusement pouvait être risqué : si un membre de Barbe Noir s'inquiétait de l'absence de la créature bleue Lucci ferait mieux de ne pas trainer. Il arrêta Vesperine en posant brusquement son pied sur le dos.

" As-tu peur de la mort, ou plus de la souffrance ? Préfères tu que je t'achèves pour en finir, ou souffrir encore pour survivre ? "

Il sifflota doucement avec gaieté. L'agent était décidément beaucoup moins froid à ce moment, presque humain. Il s'amusait vraiment intensément. Mais un amusement lui manquait encore, qui surpassait les autres.

" J'ai convenu de te laisser en vie, et tu as été gentille de te laisser faire, je me suis bien amusé... Mais pas encore assez. Tu en as marre de ce calvaire, n'est-ce pas ? Allons, renonce à ton reste de dignité... Iras-tu jusqu'à me supplier cette fois ? Le dessert approche, convainc moi de pas te faire tellement de mal... que cela dépassera ton imagination. "

Le coeur de Lucci battait presque brutalement, ses sens accentués. Il avait grandement humilié et terrorisé sa proie, mais elle se cramponnait à des restes de normalité. Il voulait qu'elle soit dans l'état d'un déchet, et là seulement il irait assez bien... il irait mieux. Si cette pirate se démerdait bien son tourment pouvait ne plus durer longtemps, mais il pouvait aussi bien devenir pire pour elle... Qu'elle se réjouisse, il devrait bien l'achever après en dépit de sa parole, car elle le dénoncerait bien un jour, toutes ses promesses qu'elle croyait infiniment dans le moment de l'horreur seraient rompues dés qu'elle se sentirait bien.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'ai signé avec le Diable... [FT Rob Lucci]   Sam 19 Mar - 3:55

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1212

Navigation
Doriki:
2000/6000  (2000/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

J'ai signé avec le Diable...

feat. Vesperine & Lucci





Une vague… Deux vagues… Trois vagues… Je les entendais se fracasser contre la falaise. C'était le même bruit que mes os en train de se briser sous les coups de cet homme.. À force je n'arrivais même plus à savoir d'où provenait ces bruits. La peur avait fini par me quitter, laissant la place à une certitude, une horrible certitude. Je voyais déjà la mort me tendre les bras, elle paraissait si douce et reposante face à lui. Pourtant, je savais que mon heure n'était pas encore venue, il fallait que je lui résiste, pour pouvoir découvrir toutes les choses qui m'attendaient encore. Mais je ne savais pas comment m'en sortir seule face à ce monstre.

C'est seulement lorsqu'il cessa de me frapper pour s'asseoir non loin de moi que je pus apercevoir un mince espoirs pour ma vie. Comme un regain d'énergie, une subite poussée d'adrénaline, j'avais réussi à trouver la force pour ramper sur quelques mètres, comme si cela pouvait me sauver de lui… Je savais que ça ne changerait rien, mais je me devais quand même d'essayer… Je devais survivre coûte que coûte, surtout que l'équipage allait sans doute commencer de ne pas me voir revenir. Ils allaient peut-être partir à ma recherche ? Je l'espérais… Je l'espérais tellement qu'en regardant devant moi dans la forêt je crus durant un court instant voir la silhouette de mon Capitaine au loin, avant de me rendre compte que ce n'était en réalité que des arbres…

Il finit par se rapprocher de moi, posant un pied sur mon dos, on aurait dit qu'il pesait une tonne, me clouant au sol, empêchant toute nouvelle tentative de fuite de ma part. De toute façon, dans l'état où je me trouvais, je ne pourrais pas aller bien loin… Il me demandait si j'avais plus peur de la mort ou de la souffrance. Fut un temps j'aurais choisie la mort sans hésiter, pourtant là, quelque chose d'indéfini me fessait encore tenir à la vie, bien plus qu'avant. Il voulait que je le supplie de m'achever, mais même dans cet état, cela m'était encore inconcevable, honneur de pirate que voulez-vous… De toute façon je me demandais bien ce qu'il pouvait me faire subir de pire que ce qu'il m'avait déjà fait enduré à ce moment présent.

Les embruns marins portés par la brise fessaient légèrement onduler mes cheveux alors que je m'imaginais quittant mon corps. Je me voyais allongée dans l'herbe, couverte de bleu et de sang et lui au-dessus de moi. Je ressemblais à un cadavre, de toute façon j'en avais déjà la couleur… Mes nakamas croient tout le temps que je suis malade, me trouvant bien pâle, mais non, c'est ma couleur de peau habituelle. Mais je n'étais pas encore raide, une petite lueur éclairait encore mes yeux, je n'avais pas dis mon dernier mot. Je savais que je n'avais plus aucune carte dans mon jeu, sauf peut-être…


-Si tu crois que je vais te supplier… Tu t'es trompé de personne…

Et oui, la provocation, même si c'est une épée à double tranchant...

made by guerlain for epicode

_________________

Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'ai signé avec le Diable... [FT Rob Lucci]   Mer 30 Mar - 22:05

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1106

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

A l'article de la mort, la méprisante gamine semblait délirer. Supplier était une chose évidente, instinctive quand on voulait voir épargnée sa vie -et était si faible. Que croyait-elle gagner en le provoquant ainsi ? Rabat-joie, elle gâchait tout, maudite catin aux cheveux de schtroumfette, il sentait bouillir la frustration en lui maintenant ! Ce côté délicieux d'une victime qui perd pied et lutte désespérement face à la noyade, s'éloignait, dans un ultime sursaut de fierté. Lucci leva le pied au dessus de la tête de la créature bleutée, comme s'il allait l'abattre en écrasant la tête et fauchant sa vie du même coup.

" Tu comprends pas la chance que je te laisse ? Si tu me supplies tu seras en vie, si tel est ton souhait ! Dépêche-toi avant que je change d'avis... Non je vois que tu voudras pas, autant ne pas te demander et y aller tout de suite... "

Ses yeux luisaient à nouveau de leur feu démoniaque, comme s'ils déversaient sa malédiction sur Vesperine. Qu'avaient tous ces gens à l'ennuyer ainsi ?! Il se sentait enfin bien. Son état le rendait malade, il fallait qu'il soulage sa tension, le monstre en lui, avec sa dose... Mais la déception s'installait du moment que tout n'était pas parfait. Les victimes n'étaient pas des instruments idéals, soit elles étaient trop peu malléables, soit elles étaient trop molles à l'inverse... Le moment ne serait jamais idéal. Trop frustré Lucci en finirait par tuer juste pour le plaisir fugace de sentir la mort. Et son sillage n'en serait que plus dévastateur, s'étendant à plusieurs victimes... Comment sortir de cette condition ? Pouvait-on vraiment se satisfaire d'une seule victime ? Cette pirate l'énervait, il la haissait... Le meurtrier descendit lentement son pied jusqu'à il touche la tête de la victime déjà à demi-morte. Il exerça une première pression sur la tête, prêt à l'écraser progressivement.
Des tremblements commençaient à parcourir son corps, comme un vieillard. Lucci se sentait étrange... On aurait dit que la tension tombait un peu. Vouloir rendre tout parfait avait finalement laissé le temps à un peu de lucidité de s'installer, à s'imposer après le feu de l'action et l'adrénaline.
Cette fois le bout du tunnel était proche. C'était l'instant décisif.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'ai signé avec le Diable... [FT Rob Lucci]   Mar 5 Avr - 0:06

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1212

Navigation
Doriki:
2000/6000  (2000/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

J'ai signé avec le Diable...

feat. Vesperine & Lucci





Je sentais mes forces me quitter peu à peu, cette sensation était horrible. C'était comme se retrouver à la plage, prendre une poignée de sable et essayer en vain d'en garder chaque grain. On ne peut que regarder ces petites poussières s'échapper inexorablement entre nos doigts, sans rien pouvoir faire. À ce moment-là, les grains de sables représentaient ces expériences, ces moments que je n'aurais jamais la chance de vivre. Car oui je savais qu'à présent la vie allait me quitter pour de bon, sans que je n'y puisse quoi que ce soit. Grand Line, la route de tous les périls aura finalement eu raison de moi. Je ne pouvais qu'accepter mon sort et embrasser la faucheuse qui me tendait les bras avant de me reposer pour l'éternité…

Ma fierté de ne pas vouloir supplier mon bourreau avait encore réduit les dernières minutes qui me restaient à vivre. Tch… Irrécupérable jusqu'à la fin, en même temps, ce n'est pas aux portes de l'Hadès que j'allais me refaire !

L'homme-léopard me dit que je ne comprenais pas la chance qu'il me laissait, que si je le suppliais je serais en vie. J'aurais sans doute rigolé si je n'aurais pas été aussi faible. Je savais très bien depuis le début qu'il n'avait aucunement l'intention de me laisser en vie. J'avais simplement négocié avec ce monstre parmi les monstres pour gagner quelques secondes. Ces quelques secondes où j'espérais qu'un miracle ai lieux, mais malheureusement pour moi, la chance n'était pas de mon côté ce soir. Depuis le début je savais que je n'aurais aucune chance de me mesurer à lui, seul certains de mes nakamas auraient pu me venir en aide. Je me demandais si Taizone aurait pus le défier sans risquer sa vie. Par contre, le Capitaine lui, l'aurait mis à terre en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Il est tellement fort… J'espère qu'il deviendra le roi des pirates… J'aurais tellement aimé être là pour voir ça, c'est dommage…

Comme pour me certifier dans mes pensées, il finit par me dire que cela ne servait à rien et qu'il valait mieux en finir tout de suite.


-Oui, c'est ça, achève moi au plus vite… dis-je dans un souffle.

Finalement, j'avais accepté la mort, j'espérais que j'allais pouvoir rejoindre ma mère, ou alors qu'il n'y avait rien après la vie. C'était tout ce qu'en quoi je voulais croire à présent. L'agent levait le pied pour venir le poser sur ma tête, l'écrasant de plus en plus. Alors, c'est comme ça que j'allais mourir ? Avec la cervelle éclatée comme un vulgaire insecte ? Pfff… J'aurais aimé mieux quand même. Je n'osais même pas imaginer la tête de mes amis si jamais ils tombent sur mon cadavre, je ne voulais pas leur infliger ça, c'est le minimum que je pouvais faire : ne pas tacher l'herbe ! Je levais une main pour la poser contre sa jambe avant de murmurer :

-Attend… Fais ça au moins proprement… J'ai pas envie de passer l'éternité avec le crâne explosé… S'il te plais…

C'est seulement pour ça que j'allais le supplier, rien d'autre… Ouaip ! Chez Barbe-Noire, on est chiant jusqu'au bout, c'est tout un art !
T'inquiète pas maman, j'arrive ! On va enfin se rencontrer...


made by guerlain for epicode

_________________

Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'ai signé avec le Diable... [FT Rob Lucci]   Jeu 21 Avr - 19:43

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1106

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

C'était ce qu'elle appelait une supplication ? Et alors que Lucci lui donnait l'occasion de rester en vie si elle sacrifiait sa dignité, pire encore elle l'autorisait à... l'achever, comme pour lui envoyer un vent brutal. Cette maudite aux cheveux bleus... elle semblait née pour le provoquer. En arrivant c'était justement ce genre de personnes qu'il cherchait, mais au final comme il n'arrivait pas à la faire s'enfoncer dans l'humiliation et ramper à terre... il n'avait pas bien dosé la torture, il y était allé trop vite et fort, en faisant durer il aurait su être plus efficace, maintenant qu'elle était déjà à demi-morte la pirate ne ressentait plus aussi bien et prenait conscience qu'elle mourrait dans peu de temps si le jeu se prolongeait. Quelle déception... Quelle déception !

" Tu t'es foutue de moi encore une fois, à ce que je vois... Ta demande est donc rejetée "

Il projeta sur sa victime un sourire haineux et meurtrier, espérant la terroriser une ultime fois. Mais quand elle se serait attendue à ce qu'il écrase son visage, Lucci retira sa semelle et se retourna. Elle voulait qu'il l'achève ? Qu'elle crève, enfin... justement non, qu'elle souffre, de se voir déçue à son tour, il la laisserait dans cet état. Dans cet état, incapable de se déplacer ni de mourir, elle verrait un long cauchemar se poursuivre, craignant de mourir de froid et attendant des secours interminablement. Avec cette punition Lucci pourrait s'avérer quitte. Si ni la tuer ni la torturer à ce stade ne le satisfaisait, il n'y avait plus que ça... L'agent se déplaça donc tranquillement, sans se presser, s'éloignant de la falaise entre les arbres. L'orage s'éteint calmé et le vent semblait plus tranquille, comme si les éléments étaient scotchés par le dénouement du spectacle.

Ce n'est qu'un peu plus tard qu'il réalisa avoir fait une possible erreur. Laisser en vie la créature, n'était-ce pas risquer qu'elle parle, comme elle même l'avait suggéré ? Même si on ne peut pas croire tout ce que disent les pirates et que de tels témoignages ne vaudraient rien pour le GM, l'idée que Teach veuille se venger était moyennement plaisante. Lucci hésita, tout en marchant. Il serait revenu assassiner sans hésiter la victime, si l'adrénaline n'était pas retombé... Maintenant rassasié, l'esprit meurtrier s'était éteint, l’araignée avait regagné le fond de sa tanière... Et maintenant le pire être que le Cypher Pole ait créé regrettait ses excès, regrettait de s'être une nouvelle fois enfoncé dans cette spirale de cruauté et d'horreur qui s'éloignait de la légalité et  effaçait de plus en plus la frontière entre bien et mal.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'ai signé avec le Diable... [FT Rob Lucci]   Mar 3 Mai - 11:59

Hunter VesperineThe Loose Cannon
The Loose Cannon
avatar

Messages : 1212

Navigation
Doriki:
2000/6000  (2000/6000)
Fruit du Démon: Itami itami no Mi

J'ai signé avec le Diable...

feat. Vesperine & Lucci




Mais quelle foutue idée j'avais eu de partir me promener sans prévenir personne ?! Hein ?! Est-ce que quelqu'un dans l'assistance aurait la gentillesse de me vendre un cerveaux en état de marche et les neurones qui vont avec ? Non parce que je fais une belle conne là ! J'enrageais intérieurement, parce qu'extérieurement, on ne peut pas dire que ce soit la joie ! J'aurais pus faire une liste aussi grande que mon bras de chacun de mes os qui étaient brisés ou endommagé, tout du moins si j'aurai su leurs noms.

Je me sentais étrangement bête... La plupart des personnes auraient mis ce qu'il vient de m'arriver sur le compte de la malchance, mais pas moi. Je pensais que ce qui m'arrivait était entièrement de ma faute, ou tout du moins en grande partie, l'autre partie étant un malheureux concours de circonstance, ayant mis ce monstre sur mon chemin. Est-ce la fin de ma misérable vie ? J'en avais bien peur.... J'étais à présent incapable de bouger et même respirer était un supplice en soit. J'avais même peur que si je respirais trop fort, mes côtes brisées ne perce un de mes poumons, voir les deux dans le pire des cas. Mourir des poumons percés doit être une mort horrible, quitte à avoir le choix, je voudrais autre chose....

Mais mon bourreau n'avait pas accepté ma requête, il est vraiment bizarre ce type... Il me met à terre, me torture, me promets des choses, revient sur ses paroles, me dit qu'il me laissera en vie si je le supplie et moi je le supplie juste de m'achever. Après tout ce qu'il m'a fait subir, qui aurait pus croire qu'il allait finalement me laisser comme ça, agonisante par terre. Aussi chiant que moi tiens! De toute façon, j'allais mourir, c'était une certitude, alors qu'il m'achève aurait été trop gentil pour lui je pense.

C'est vraiment un beau salaud ce type ! Il mériterait presque ça place sur le Radeau, enfin s'il ne m'aurait pas tuer. Car je doute que le Capitaine accepte de prendre avec lui un homme qui a tué auparavant un membre de son équipage. Quoi que... De toute façon, quand on est mort, on est mort (ouai je sais, je suis très philosophique, avouez que vous enviez mon intelligence et mes savantes paroles!), alors refuser de prendre avec lui quelqu'un d'aussi fort aurait été une belle connerie, si je puis me permettre ! Mais bon, je doute aussi qu'un agent du Gouvernement retourne sa veste et intégrer l'équipage du plus vil pirate que la terre ait jamais porté !

C'est ainsi que l'homme-léopard dans son costume encore impeccable (je ne peux pas en dire autant de mes vêtements) s'éloignait de moi. Alors, il allait vraiment me laisser comme ça hein ? Vraiment un beau salaud... De toute façon je crois que mon heure est belle est bien arrivée, je me sens lentement glisser, il fait un peu plus chaud malgré les ténèbres qui m'envahissent. C'est comme s'endormir sur un lit confortable après une journée incroyablement exténuante. Je n'avais plus du tout mal, non, toute douleur c'était évaporé alors que je sombrais dans l'inconscient, ou la mort, je ne sais pas...


made by guerlain for epicode

_________________

Babble, Babble, Bitch, Bitch. Rebel, Rebel, Party, Party. Sex, sex, sex and don't forget the violence. Blah, blah, blah, got your lovey-dovey sad and lonely. Stick your stupid slogan in. Everybody sing along
Double comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'ai signé avec le Diable... [FT Rob Lucci]   Jeu 5 Mai - 0:19

Rob RucciAgent Supérieur|Cypher Pole 0
Agent Supérieur|Cypher Pole 0
avatar

Messages : 1106

Navigation
Doriki:
4503/6000  (4503/6000)
Fruit du Démon: Neko Neko no Mi, modèle Léopard

Ce n'est pas parce qu'on regrette d'être allé trop loin, même en tueur impitoyable du Cypher Pole, qu'on perd les habitudes réalistes : ainsi il fallait s'assurer que la pirate malfaisante était belle et bien morte. Malfaisante était un grand mot d'ailleurs, si elle s'était montré digne de l'engeance de Barbe Noire en étant si insupportablement insolente et sarcastique dans ses mots, dans ses actions elle s'était montrée une pirate ni pire ni mieux que d'autres qu'il avait connu. Qu'importe : mieux valait qu'elle ne répète rien car elle se souvenait de trop de détails et lui même était trop connu, on le reconnaitrait aisément. Robu Rucchi retrouva l'emplacement du cauchemar encore frais près de la falaise, et bien sûr le corps de Vesperine Hunter n'avait pas bougé d'un mètre. Cependant lorsqu'il fut au dessus d'elle, il n'eut pas de mal à voir qu'elle avait perdu connaissance. Dans cet état là c'était fatale, il n'y aurait pas besoin du froid et du temps pour l'achever.

Quoiqu'on dise, le fait de passer du statut de simple psychotique prenant grand plaisir à ses missions à ébauche de serial killer, n'avait rien de satisfaisant... C'était même inquiétant. Car un beau jour "l'araignée tapie", ce démon en Lucci qu'il ne savait par quoi qualifier, en fait une partie de lui même, de sa propre personnalité... cette part du sinistre agent finirait un jour par commettre l'irréparable et s'en prendre à des civils quand aucun criminel ne serait là pour lui... Il finirait traqué par ses propres employeurs... C'était cela qui inquiétait notre homme, et non une quelconque morale ou de la compassion pour ses victimes : il finirait par perdre la seule chose pour laquelle il ressentait du plaisir, s'il ne parvenait pas à arrêter cette spirale : ses missions et son précieux permis de tuer. A ces moments là, Lucci regrettait, regrettait son acte meurtrier et tentait de s'adoucir au mieux. Il scruta de corps comateux de Vesper : la pirate décéderait dans son sommeil emportée douillettement par le froid après avoir été tellement dévastée. Cependant... si une telle chose se découvrait un jour, la cruauté de Lucci même si elle n'était plus à prouver, ne lui serait pas de bonne augure. Tuer de face ou de dos cruellement, cela horrifie parfois les supérieurs mais est admis, mais faire mourir si vicieusement, machiavéliquement, seul et à petit feu... L'homme-léopard devait penser à ce qui se passerait le jour où le puzzle de tous ses méfaits se retrouverait devant lui lorsque la hiérarchie le trouverait trop malfaisant.

Soupirant, Lucci retira son propre manteau. Il le déchira par endroits, pour que personne ne s'en serve jamais ; mais en dépit des trous et déchirures, le tissu mutilé permettait toujours de réchauffer. Il enroula alors le corps agonisant de sa victime et s'assura qu'elle ne mourrait pas de froid mais de ses blessures et son épuisement. C'était une bonne chose : si elle était plus solide que prévu, elle n'aurait que 10 % de chances de survie. Il n'y avait pas de quoi s'inquiéter avec ça... L'esprit de notre personnage était confus, vous l'aurez certes remarqué. Comme cette autre fois avec Strange D. Nana, la lucidité semblait le quitter un peu au profit de davantage de folie. Et en cette heure Lucci avait commit une erreur, car il avait permit à sa proie de lui survivre. Mais ça c'est une autre histoire.

Robu Rucchi "Lucci", légende des Assassins Mondiaux, plus illustre représentant de la Justice de l'Ombre, l'un des rares être à avoir affronté à conditions égales Monkey D. Luffy, s'en alla pour de nouvelles aventures, quittant cette île dépravée. Ou mésavantures, c'est à voir.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: J'ai signé avec le Diable... [FT Rob Lucci]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

J'ai signé avec le Diable... [FT Rob Lucci]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» J'ai signé avec le Diable... [FT Rob Lucci]
» « J’ai fait un pacte avec le diable. »
» Signer avec le Diable...
» rendez-vous avec le diable - kélia&xénosis
» Qui osera faire un pacte avec le diable ? -Lana-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-