AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une curieuse rencontre [Zack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Message
MessageSujet: Re: Une curieuse rencontre [Zack]   Sam 23 Juil - 23:32

Nishimura Zack
avatar

Messages : 58

Navigation
Doriki:
423/6000  (423/6000)
Fruit du Démon: -




Feat Aerith

Une curieuse rencontre



Malgré cette chute, j'me dis que j'ai bien fait d'avoir accepté d'être Révolutionnaire ! Sans ça, je n'aurai jamais fait cette mission, et je n'aurai jamais rencontré cette jeune femme ! Elle est drôle, intelligente, jolie et en plus c'est mon ange gardien ! J'suis peut-être pas au Paradis mais j'veux bien y aller avec elle

- Oh, ne t'en fais pas pour moi ! J'ai connu pire avec Angeal... Enfin l'homme qui m'a élevé... C'est lui qui m'a appris à me battre... Les premiers temps, je me suis mangé pas mal de coups... Ah ah ! Mais c'était le bon temps... Même s'il m'apprenait surtout à canaliser mon énergie et ma colère à cause de l'erreur que mes parents ont commises... Mais qu'importe ! J'aimais vraiment son sourire ! Il était parfait... et elle finit par rougir sous mes dires... Mais mais mais ! Mais je t'assure, ce ne sont pas des bêtises ! Tu es vraiment très jolie

C'est un compliment ! Bon, je veux bien admettre que je ne devrais peut-être pas le dire de manière aussi franche mais... j'sais pas faire de poèmes ou d'autres choses niaises dans ce genre... Angeal me l'a pas appris ça... En même temps, il n'était pas réellement du genre à draguer des filles... J'me rappelle pas l'avoir connu avec quelqu'un maintenant que j'y pense ! Bref, mais dans tous les cas, je ne connais pas d'autres moyens de lui dire qu'elle est jolie...

- Aucun risque ! J'suis bien trop heureux que t'acceptes d'être mon ange gardien ! Tu seras parfaite ! La preuve, tu m'as déjà guérie ! Je plante mon regard azur dans le sien Honnêtement, je n'aurai pas aimé non plus... et puis, ce n'est pas agréable d'être aussi froid que le roc quand on veut réconforter quelqu'un qui est triste...

Lui lançais-je avec un sourire tendre. Après tout, j'ai raison non ? Vous imaginez, vous, tenter de prendre quelqu'un dans vos bras pour la réconforter, la réchauffer alors que vous êtes aussi froid que la pierre ? Un câlin, c'est censé être accueillant, réconfortant après tout. Mais la vilaine me tire la joue... et je ne peux m'empêcher de grimacer légèrement quand elle la relâche... même si je ne peux, absolument, pas lui en vouloir... Et nos regards se croisent un moment avant que je ne me rende compte que j'ai du sang sur mon visage à cause de ma chute... Je me disais bien que c'était impossible que je sois fait en adamantium ! Mais pour la nettoyer, elle arrache un morceau de sa robe... J'en rougis... C'est gênant... Elle abîme ses vêtements pour moi... J'essaie de le cacher... mais je ne pense pas y parvenir

- D'accord ! Promis ! Je me tais ! Je ne voulais pas qu'elle me tire une nouvelle fois les joues ! Mais je me promettais, intérieurement, que dès j'aurai un peu plus d'économies, je lui offrirais une nouvelle robe pour remplacer celle qu'elle venait de déchirer pour moi Ouais... C'est pas faux ! Mais, j'me sens gêné quand même...

Si j'avais été moins idiot, je ne serai pas monté sur ce toit ! Bon, je ne l'aurais pas rencontré non plus... et cela aurait été dommage ! Et le plus amusant et touchant, c'est qu'il semblerait que nous aillons eu la même pensée... Ah ah

- Alors, j'peux le redire d'autres fois ?

Lui demandais-je avec un grand sourire ! Bah quoi ? Si mon supérieur était là et qu'il avait entendu ça, j'me serai déjà mangé un coup d'éventail sur le crâne pour que j'arrête de dire des idioties ! Pourtant, ça n'en est pas puisque son sourire est vraiment magnifique ! D'ailleurs, mon supérieur devient le nouveau sujet de notre conversation et il semblerait que la jeune femme veuille lui exprimer sa façon de penser... Ah ah ! Je sens qu'on va rire ! Même si j'ai peur pour elle...

- Sûrement oui... Mais tu sais, l'autre capitaine aussi n'arrête pas de lui dire mais ça n'empêche qu'il se mange souvent des coups d'éventails lui aussi... Ca donne de drôles de situation ensuite entre les deux

Et voilà que je me surprends à poser ma main sur la sienne ! Ce n'est pas le geste en lui-même qui m'intrigue... mais le fait que je ne veuille pas lâcher sa main surtout... je lui souris tendrement

- Et j'en suis touché qu'il te tienne à cœur

Parce que ça voulait dire qu'elle resterait avec moi, que je pourrais longtemps converser avec elle ! Enfin... jusqu'à ce qu'on quitte l'île... Cette idée me rend triste... Je ne veux pas partir... Je suis aussi surpris qu'elle quand elle dit « notre endroit préféré » Elle détourne le regard... et moi, je craque complètement ! Sans réfléchir, je la serre doucement contre moi, contre mon cœur... Je crois que je ne réussirais jamais à me passer de sa compagnie

- Merci pour tout Aerith... Réellement

Je ne sais pas réellement pourquoi je lui dis ça... J'en ai simplement ressenti l'envie. Je finis par la lâcher après quelques minutes... Puis je ris doucement sous ses dires

- Ah ah ! Tu garderas des souvenirs bien étranges de notre rencontre !

Mais, je n'avais pas réellement envie de partir... Ne pouvais-je donc pas rester ici avec elle ? Dragon-san m'en voudrait-il réellement si je les quittais ? Après tout, hormis avoir été le protégé d'Angeal, je ne suis pas grand-chose pour eux... Je ne sais pas...

- Oh désolé ! Je suis vraiment maladroit... J'parle toujours de choses qui te font souffrir et perdre le sourire... Elle me prend ensuite les mains, pour les serrer entre ses doigts. Je les serre doucement en retour J'te le promets Aerith. J'ferais tout ce que je peux pour qu'un de nos médecins aille voir ta mère même si je dois me mettre mon chef à dos

Je n'en démordrais pas ! Je ne veux plus voir ce visage triste qu'elle arborait il y a à peine quelques minutes ! Je veux la voir sourire ! Je ne bouge pas d'un cil quand elle approche son visage aussi près du mien... Je... J'n'ai pas envie de lui mentir... J'peux pas... Je soupire légèrement... Je détourne le regard...

- Quand j'étais petit, Angeal m'a recueilli... S'il ne l'avait pas fait, nous ne nous serions jamais rencontrés... Mes parents ont fait quelque chose d'horrible... et même si je partage le même sang qu'eux, j'ai honte d'être leur fils. Mais il n'y a pas que ça... Il y a un an, Angeal... est mort pour me protéger... Je ne peux pas m'empêcher de répondre aux provocations... surtout quand elles sont injustifiées... Mais la bagarre a mal tournée... J'sais plus trop ce qu'il s'est passé ensuite... Quand j'me suis réveillé, j'avais certaines personnes devant moi qui m'ont appris qu'Angeal était un des leurs... et qu'il leur avait demandé de veiller sur moi parce que j'étais trop impulsif pour me protéger seul... Je suis censé garder le secret... mais j'peux pas te mentir... alors, j'espère que tu n'as aucun grief contre eux... Je prends une profonde inspiration et je plante à nouveau mon regard azur dans le sien Je suis un Révolutionnaire

La bombe est lâchée... Reste plus qu'à attendre comment elle sera reçue... J'ai peur... Mais si je veux pouvoir espérer qu'elle me fasse confiance, il faut que je sois honnête, non ? C'est ce qu'elle a dit... Alors, je joue carte sur table. Après quelques minutes, j'ai la tête qui tourne... sûrement dû à cause de la chute et je m'assois quelques instants... avant qu'elle n'en fasse de même, à mes côtés.

- Il ne m'arrivera rien ! C'est promis ! Puis tu es mon ange gardien, que peut-il m'arriver ?

Lançais-je doucement, avec un sourire. Suite à cela, je me sens un peu mieux et paré pour aller au village en sa compagnie ! Sur le chemin, nous croisons un couple de paysans qui saluent Aerith et la complimentent d'avoir enfin trouvé un garçon comme petit-ami ! Elle accélère le pas et moi je me stoppe net, en les regardant incrédule... Huh ?! Un couple ?! Bon, j'avouerais que ça ne me déplairait absolument pas mais... c'est si soudain ! Je reprends ma marche pour rattraper la jeune femme et nous voilà enfin sur la place du marché. Tout le monde déborde de joie ici ! C'est tellement enivrant et revigorant !Aucun signe de révolutionnaire à l'horizon... Tant mieux ! Je n'avais pas envie de partir maintenant... ni jamais ! Je lui souris, une nouvelle attendri, avant que nous partions faire le tour du marché... Et voilà qu'un autre marchand nous demande si nous sommes en couple ! Mais ?! C'est gênant à la fin !! En passant devant un stand de rubans, Aerith jette son dévolu sur l'un d'eux et me le montre. Je m'empresse aussitôt de l'acheter et je reviens vers elle pour le lui nouer dans les cheveux. Je l'observe un instant... elle est parfaite

- J'en suis très honoré Et très touché surtout ! Je suis sûr qu'il y en aura une ! De toute manière, je ne tolérerais pas que cette rencontre soit la seule que nous puissions faire

Je veux la revoir encore et encore ! Je veux la voir sourire, rire ! Je veux l'écouter parler de son village qu'elle affectionne tant ! Peut-être que les gens ont raison au final ? Peut-être suis-je victime de ce qu'on appelle communément un « coup de foudre » ? Si tel est le cas, je ne veux pas en guérir ! Jamais. Elle finit par me proposer d'aller manger quelque chose ce que j'accepte immédiatement ! Je suis bien trop heureux de passer du temps avec elle. Nous déambulons dans des ruelles et, au final, nous arrivons devant un petit restaurant qui ne paie pas de mine... mais une fois à l'intérieur, on se sent comme chez soi... La réflexion d'Aerith me prend de court... Moi aussi, j'aurai aimé vivre ici...

- J'aurai adoré vivre ici... C'est tellement plus chaleureux que là où j'ai vécu...

Rien que penser à l'idée que mes frères et ma sœur sont esclaves de ses dragons célestes ! J'ai des hauts le cœur ! Mais je ne peux pas montrer cette facette à Aerith... Elle semble triste... Je ne peux pas l'être moi aussi ! Alors, je garderais le sourire... quoiqu'il arrive. Nous voilà à notre table... j'observe le menu... J'arque un sourcil sous les noms des plats... avant qu'elle ne finisse par me parler de ce qu'elle aime... et je souris, amusé

- Aahahahah ! Alors soit ! Je veux goûter tous les plats que tu m'as conseillé ! Comme ça, j'suis certain de ne pas mourir idiot... Et puisque c'est toi qui me les as conseillé, c'est qu'ils doivent être excellent non ? Puis je regarde ce qu'elle me montre, je souris attendri... tout en relevant la tête vers elle... Nos visages sont proches... mais ce n'est pas très grave... J'aime cette proximité... son parfum est enivrant... Je veux graver son essence en moi… Si jamais, je devais revenir et que j'étais aveugle, je veux être capable de la reconnaître à son délicieux parfum La soupe de corail aussi me tente bien... Il y a tellement de choses !

Mais je ne veux pas abuser non plus ! Commençons déjà par la soupe de corail ! Voyons la surprise des papilles ah ah ! Je réfléchis quelques instants avant de sourire de nouveau

- Retourner sur le marché ! J'ai remarqué quelque chose sur un étal et je le veux absolument ! Ensuite, j'aimerais encore t'écouter parler de ton village... J'aime t'écouter parler

Ce que j'avais remarqué ? Un pendentif ! Enfin, c'était plutôt deux pendentifs dont le motif se coupait en deux. Un cœur brisé mais quand nous serons ensembles, il sera toujours uni ! Le serveur nous apporte nos entrées... Ca sent bon ! Je souris, amusé, en la voyant aussi joyeuse ! Je chérirais ses souvenirs aussi fort que je le pourrais ! La situation m'amuse et je me prête au jeu, j'ouvre la bouche avant de la refermer sur sa fourchette pour attraper la crevette qui était au bout. Je prends le temps de mâcher pour savourer et une fois avalé, je...

- C'EST DELICIEUX !!! Tous les regards se pose sur nous... Oups... Ah ah... Désolé... J'ai exprimé ma joie un peu trop bruyamment...

Malgré ça, je ne peux pas m'empêcher de rire de la situation... J'aime cet endroit ! J'aime l'ambiance... et je... Je regarde Aerith dans les yeux en souriant tendrement... Ouais, j'crois que je l'aime aussi


© Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une curieuse rencontre [Zack]   Mar 16 Aoû - 7:28

Fair AerithCivil
avatar

Messages : 153

Navigation
Doriki:
754/6000  (754/6000)
Fruit du Démon: -

Tu veux une fleur ? Un gil la fleur !


Elle observait ce garçon tombé du ciel, une curieuse rencontre mais des plus plaisantes, elle qui d'ordinaire tentait de se faire la plus discrète possible, voilà que le destin la poussait à nouer un lien particulier avec un parfait inconnu. Il faut bien forcer un peu la main de ceux qui n'ose pas faire le premier pas non ?

« Cela t'as donc endurci, mais quand même il faut faire attention, sinon tu pourrai en ressortir avec de terrible blessure ! »

Elle pensait aux marines qu'elle voyait parfois défiler dans la ville, blessés, mutilés, même certain marin après une terrible rencontre contre des pirates. Le monde était cruel et effrayant. Aerith s'inquiéta donc de ce jeune homme, s'il ne faisait pas assez attention, il pourrait lui aussi subir de terrible attaque qui lui laisserait des marques. Ça serait dommage.

« Oui... Mais quand tu me le dis... »

Elle se sentait toute bizarre, bien plus que si sa mère adoptive ne le lui disait, alors ses joues avaient rougies. Venant de lui, le compliment était bien plus important. Mais à cause de sa cicatrice dans le dos, jamais elle ne s'était considéré vraiment comme jolie, quant bien même on le lui avait déjà dis plus d'une fois.

« Hi hi, ne dis pas de bêtise voyons, il faudra voir avec le temps si je suis aussi efficace que tu ne le pense, mais je ferai tout pour être un parfait ange gardien. » Son regard planté dans le sien, elle y nageait complétement. « Oui, ça n'aurait as été très chaleureux, comme réconfort sinon. »

Dit-elle en lui rendant un sourire tout aussi tendre. Parfois des bras chaleureux valaient tous les remèdes du monde. C'était bien ce genre de banalité avec les autres esclaves qui lui avaient permis de survivre mentalement durant toutes ses années de travaux forcés. Puis la jeune fille lui tira la joue en souriant face à sa grimace mécontente, mais son sourire disparu bien rapidement face à la vue du sang... Rapidement elle arracha sans hésitation un morceau de sa robe pour arrêter se flot carmin. Mais en voyant le joue qui teintait ses joues, elle esquissa un sourire amusé, ça valait bien toutes ses robes ! Puis elle rit de nouveau face à sa remarque, il était si gentil. Sa compagnie était plus que plaisante.

« Il ne faut pas, je t'assure. »

En plus elle était contente, ainsi elle accomplissait sa tâche d'ange gardien. Elle s'occupait soigneusement de lui, aider les autres étaient une passion pour elle, ainsi elle y mettait tout son cœur, puis elle leva les yeux sur lui avant de les baisser toute gênée par ses dires.

« Et bien... Peut-être ! »

Aerith dira sa langue pour éviter d'être troublée par la situation, c'était un peu une solution de facilité, mais il pouvait dire des choses qu'elle se surprenait à aimer de sa bouche. Il n'était pas qu'un garçon tomber du ciel, il était comme la foudre... ça tombait... et ça donnait un coup... Bien qu'elle y pensa, elle essayait de se convaincre que ce n'était que des fables, elle l'esclave, n'était pas faite pour les contes de fées avec une jolie fin.

« Il n'a pas peur de frapper son supérieur ? Quel drôle de personnage ! Et il se laisse faire ? »

Ses yeux grands ouverts, surprise par la singularité des relations au seins de son équipe, avant de cacher sa bouche derrière sa main pour un léger pouffement de rire en imaginant la situation. Ils devaient bien s'amuser là où il était. Il posa ensuite sa main sur la sienne, et elle posa alors son regard intrigué sur lui, surprise de trouver cela si agréable.

« C'est normal pourtant. »

Elle était incapable d'imaginer que cela ne puisse pas être important, elle n'avait pas envie de quitter la chaleur de sa main, et espérait rester aussi longtemps que possible avec lui, pourtant il venait tout juste de se rencontrer. Puis Aerith se surprit à laisser sa pensée vagabonder et s'exprimer d'elle-même, gênée elle détourna le regard et Zack la prit dans ses bras, son cœur se mit à battre, elle ferma les yeux un moment pour profiter du moment, posant sa tête contre lui.

« Je n'ai rien fais de particulier pourtant. »

Malgré tout elle sourit, ravie des remerciements, même si elle ne savait pas vraiment pourquoi, car elle ne voyait pas ce qu'elle avait bien pu faire pour les mérités, car entant qu'ange gardien, il avait quand même eut une blessure à la tête. En tout cas, elle aurait aimé resté plus longtemps dans ses bras.

« Mais au combien précieux ! »

Et elle lui offrit son plus beau sourire. Elle en aurait des souvenirs de leur rencontre, elle en était heureuse. Car la jeune femme le savait, lorsqu'ils devraient se séparer, elle ne serait malheureuse, l'amour frappe sans prévenir et pouvait faire très mal. Surtout le premier.

« Ce n'est rien, tu ne pouvais pas savoir après tout. » Aerith secoua la tête pour souligner que ce n'était pas de sa faute, et serra fort ses mains dans les siennes. « Oh non, si c'est pour que tu es des ennuies je ne veux pas, je m'en voudrai ! »

Elle était inquiète pour lui, elle ne voulait que son bonheur et qu'il n'ait aucun souci, alors si par sa faute il devait en avoir... Son cœur en souffrirait ! Bien sûr elle voulait que sa mère aille mieux, mais pas au détriment du jeune garçon. Puis elle s'approcha de Zack pour l'observer de près avant d'être surprise qu'il détourne le regard. Elle écouta alors son histoire avec grande attention, silencieusement, plusieurs émotions traversant son visage au fur et à mesure de ses paroles. Mais à la fin elle était profondément inquiète de ce qu'il allait lui dire. Comme il craignait les marines il n'en était pas un, ni même quelqu'un travaillant pour le gouvernement mondial, alors il était un criminel ? Un pirate ? Comment quelqu'un de si gentil pouvait-il être un bandit ? Puis elle ouvrit grand les yeux surprises.

« Un... Révolutionnaire ? Vraiment ?... » Elle ne savait pas grand-chose d'eux, si ce n'était qu'ils luttaient contre le gouvernement mondial et donc... Les Dragons Célestes. « En tout cas cet homme devait beaucoup t'aimer. »

Son regard baisser, un sourire se dessina sur ses lèvres, cet homme avait été comme sa mère adoptive à elle. En tout cas elle croyait ce qu'il disait, pourquoi lui mentirait-elle ? Les révolutionnaires étaient des personnes recherchés, il risquait donc gros en lui disant la vérité non ? Cela voulait donc dire... Qu'il lui faisait confiance ?

« J'espère bien ! J'aimerais pouvoir veiller sur toi tout le temps pour en être certaine ! »

Malheureusement cela n'était pas possible et s'en était bien triste, alors il lui fallait profiter au maximum de la présence du jeune garçon. Ils se rendirent ensuite en direction de la ville, croisant ainsi deux voisins aux champs la félicitant d'avoir enfin trouver un jeune homme, suite à quoi elle pressa le pas, toute gênée car au fond, elle savait qu'ils avaient d'une certaine façon raison. Mais elle l'esclave, ne pouvait espérer ce genre de destiné. Une fois sur la place, aucun marine ne fut présent, et le marché faisait toujours autant d'animation. Sauf que même sur les stands, un marchant lui fit la remarque concernant le couple qu'ils formaient ! Le rouge ne pouvait que lui monter aux joues, est-ce que ses sentiments pour lui se voyait tant que ça ? Mieux valait ne pas y penser pour l'heure ! Aerith se concentra alors sur ce qu'elle voulait, et trouva son bonheur avec un jolie ruban qu'il lui offrit, le nouant ensuite dans ses cheveux. Elle en était toute ravi, désormais elle aurait toujours sur elle un souvenir de lui.

« J'espère bien ! Tu dois me promettre que ça ne sera pas notre seule rencontre Zack ! Je ne le tolérerais pas non plus ! »

Lui dit-elle en se penchant vers lui et le menaçant de son doigt pour souligner l'importance que cela avait pour elle que cette rencontre ne soit pas la dernière. Puis Aerith lui fit un grand sourire radieux avant de proposer d'aller manger, il voulait connaître les plats locaux non ? En plus il y avait un petit restaurant qu'elle affectionnait beaucoup, autant lui faire connaître. Il était petit, pas le plus beau, mais il avait son charme qui faisait toute la différence. Au fond de son cœur, elle aurait aimer qu'il reste ici, sur cette île, avec elle, car elle avait peur à l'idée qu'il s'en aille. Si elle s'était attendu à tomber amoureuse un jour...

« Oui... Cette endroit est apaisant, lorsque j'y suis arrivé je fus surprise de la différence avec là où j'ai vécu avant... J'aime beaucoup. »

Oui, ici on était bien loin de l'ambiance d'esclave à Marijoa. Vraiment, la jeune femme était heureuse d'être ici, de pouvoir vivre vraiment sans peur et sans chaine. Bien sûr il y avait toujours la crainte d'être démasqué, mais ce n'était rien comparer à la peur constante d'être frapper. Mais il ne fallait pas y penser, c'était le passé. Elle sourit à Zack et se dirigea à la table. Une fois la carte en main, sa tristesse disparut rapidement lorsqu'elle eut envie de lui faire connaitre tout ce qu'elle savait, et aimait, ainsi elle se pencha vers lui et lui montra sur sa carte à lui tous les plats qu'elle préférait.

« Hi hi, tu ne mourra jamais idiot de toute façon. Oui ils le sont ! Enfin... Pour moi. Tu as trouver ça idiot, mais j'aime tous les produits de la mers, que ça soit les plantes, le poisson ou les fruits de mers, c'est tout ce que je préfère ! Alors je suis contente que ça soit des spécialités ici, pourtant j'ai peur de l'eau ! » Elle sourit joyeusement en riant légèrement avant de remarquer que leur visage était proche, elle l'observa dans les yeux. Il était beau et n'avait d'yeux que pour lui puis elle détourna le visage gênée. « Tu seras donc obligé de revenir pour tout gouter ! »

Aerith sourit de nouveau, ravi de cette possible perspective d'avenir. Puis elle voulu savoir ce qu'il voulait faire ensuite, ainsi elle s'assurait discrètement qu'ils passeraient encore un peu de temps ensemble. Rougissant un peu sous sa dernière remarque.

« Ah oui ? J'ai hâte de voir ce que c'est! Hi hi, tu vas finir par en avoir marre, c'est que je ne connais pas grand-chose du monde en dehors de ce village. »

Et de Marijoa. Elle étendit des mains au dessus d'elle en croisant ses doigts pour mieux se détendre, et ferma les yeux une seconde en essayant de savoir ce qu'il avait bien pu voir sur les étables de marchand, mais rien, ça serait la surprise. Le serveur apport les entrées, et pleine de joie, elle voulu lui faire gouter la sienne, lui présentant ainsi sa fourchette avec sa crevette et ce petit morceau de melon. Le dévorant du regard, elle attendait de savoir qu'elle serait sa réaction, c'était son entrée favorite avec la soupe de corail. Elle rit face à sa réaction, tant pis si tout le monde les regardait, elle était heureuse.

« Hihihi, ce n'est rien, au contraire ! Je suis heureuse que ça te plaise ! Exprime là comme tu en as envie. C'est plutôt bien la joie non ? »

Ses yeux pétillants se plongeaient dans les siens. Est-ce que lui ressentait la même chose qu'elle ? Comment savoir, enfin pour le moment il lui suffisait de profiter du repas non ? Une fois l'entrée terminé ce fut au plat d'arrivé et elle fit de nouveau la même chose pour lui faire gouter son poisson lune au coulis de fruit du lagon.

« Si tu as du temps après notre dernier tour de marché, on pourra visiter la ville, comme j'ai vendu toutes mes fleurs je n'ai pas à travailler aujourd'hui. J'en ai jamais beaucoup à vendre dans mon panier alors ça va vite. »

Et même ce matin elle en avait offert une de bon cœur à un marine à l'âme en peine. Elle aimait bien vendre ses fleurs, c'était jolie et ça mettait de la gaité partout où il y en avait !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une curieuse rencontre [Zack]   Sam 10 Sep - 15:06

Nishimura Zack
avatar

Messages : 58

Navigation
Doriki:
423/6000  (423/6000)
Fruit du Démon: -




Feat Aerith

Une curieuse rencontre



Eh bien ! Je n'aurai jamais cru qu'une chute de ce toit, m'aurait permis de rencontrer une aussi charmante demoiselle ! Pour un peu, je veux bien tomber plusieurs fois de suite si ça me permet de rester plus longtemps avec elle. Mais est-ce seulement possible ? Surtout sans me briser les os à force de chuter... J'ai réussi à éviter le pire aujourd'hui – je ne sais toujours pas comment – je ne crois pas pouvoir réussir cet exploit une seconde fois !

- T'en fais pas, j'étais vraiment jeune quand je l'ai rencontré et il m'a enseigné pas mal de choses... J'aurai dû lui demander de m'apprendre à tomber du toit d'une église avec plus de classe... Ah ah ouais bon j'essayais de rire de ma chute, je n'avais rien eu par chance mais qui sait ce qu'il se serait passé si cela avait été le contraire ?! Quand je le dis... ? AH ! Gomen ! Je ne voulais pas te mettre mal à l'aise ! J'ai pour habitude de dire les choses honnêtement... Je ne pense jamais dans l'immédiat que mes paroles pourraient devenir gênantes...

Quel crétin je fais sérieusement ! Je voulais simplement lui dire la vérité ! C'est vrai qu'elle est jolie et adorable alors je pensais que ce compliment allait être bien pris ! Mais il semblerait que je me sois planté et au final, j'ai réussi à la mettre mal à l'aise ! Bravo Zack bien joué ! Puis muni d'un grand sourire sous sa nouvelle remarque, je...

- Oh pour ça, je ne m'inquiète absolument pas ! Je suis certain que tu seras parfaite dans ton rôle d'ange gardien ! Je suis très sérieux, je le pense sincèrement ! J'aime plonger mon regard dans le sien, j'ai l'impression d'oublier qui je suis en cet instant Pas vraiment non... Cela aurait même été carrément triste !

Cela serait réellement triste un câlin aussi froid que la pierre... Je ne pense pas que quelqu'un aurait envie de le partager... Bon après, il y a toujours des personnes bizarres avec un esprit tordu mais heureusement, ces personnes sont assez rares ! Enfin, je crois... Mais pendant que je me dépatouille dans mes pensées, Aerith s'amuse à me tirer les joues ce qui me fait grimacer de mécontentement ! Pourquoi elle me fait ça la vilaine ?! Qu'est-ce que j'ai fait ?! Mais elle perd rapidement son air amusé pour un air inquiet et je me demande bien pourquoi ! Jusqu'à ce que je comprenne que du sang coule sur mon visage et que je ne m'en étais même pas rendu compte avant de porter ma main sur mon front et de voir cette dernière tâchée de rouge. Elle déchire un morceau de sa robe et... je me sens mal qu'elle fasse ça même si c'est pour m'aider ! Elle a abîmé sa jolie robe à cause de moi...

- Mais quand même...

Bon ok, je me tais ! Je ne dirais plus que c'est gênant ! Même si ça l'est quand même ah ah ! Mais je me promets, intérieurement, qu'un jour, je lui offrirais une nouvelle robe pour la remercier... même si je me doute qu'elle n'est pas du genre à se soucier de l'avais des autres ! Sa réponse...

- Alors j'essaierais de le redire dans un avenir proche !

Lançais-je, joyeusement, avec un grand sourire ! Après tout, il n'y avait pas de mal à lui dire qu'elle était jolie pas vrai ? Bon, certes, il ne fallait pas la faire fuir non plus... La conversation dérive sur mon supérieur... et l'autre capitaine de section... Son interrogation m'amuse et je secoue légèrement la tête

- Non, il n'est pas son supérieur. Ils sont capitaines tous les deux mais d'une section différente, il sont au même niveau... même si je dois avouer que mon capitaine se dit très souvent « supérieur à lui parce que l'autre capitaine est un idiot fini ». Je crois que ça doit être sa manière de montrer qu'il tient à lui... Un truc comme ça... Je sais qu'ils sont amis depuis un moment mais j'ai du mal à comprendre leur relation parfois...

Surtout qu'on ne croirait pas qu'ils le ont quand ils interagissent ensembles ! Koryu est toujours prêt à dégainer une de ses réparties cinglantes à l'autre capitaine... même à son propre lieutenant ! Alors c'est... vraiment étrange comme situation... Ils s'entendent comme chien et chat mais pourtant, ils répondent toujours présents l'un pour l'autre... Plus compliqué comme relation que la leur, tu meurs ! M'enfin, moi, ça m'amuse de les voir se taquiner comme ça ! Mais voilà que je pose ma main sur la sienne et que je me surprends à ne plus vouloir lâcher sa main... Je crois même que je dois sourire comme un idiot en cet instant ! Finalement, je la serre dans mes bras pour lui faire un câlin et je la remercie pour ce qu'elle a fait pour moi ! Elle semble surprise mais elle n'est pas la seule... Je sais que je suis trop impulsif dans ce que je fais ou ce que je dis mais... je ne changerais plus pour maintenant !

- Bien sûr que si ! Tu m'as sauvé !

Et rien que ça, ça vaut tous les remerciements du monde. Je souris sous la suite de ses dires... Ces souvenirs lui seront donc précieux à elle aussi ? J'en suis ravi... Je ne dis rien de plus mais le sourire que j'affiche signifie clairement que je suis heureux... tout simplement. Bien que je déchante assez rapidement quand je la vois perdre son sourire...

- Mais quand même ! Je dis toujours ce qui me passe par la tête sans me douter un seul instant que cela puisse être désagréable pour l'autre... Gomen J'ai l'air malin maintenant ! Mais je serre doucement ses mains dans les miennes quand elle le fait Ne t'inquiète pas pour moi. De toute manière, j'm'attire déjà des problèmes avec ma personnalité en elle-même alors ce n'est, réellement, pas un problème ! De plus, je te l'ai promis alors je ferai tout pour honorer cette promesse !

Et puis, ce n'est pas une engueulade et quelques coups d'éventails qui auront raison de ma détermination ! Je lui ai promis et je le ferais quoiqu'il m'en coûte ! Mais je lui avais dit que je ne cachais rien... Pourtant, je lui mens sur qui je suis vraiment... et je ne supporte pas l'idée ! Bien que je n'ai pas le droit de dévoiler ma véritable identité, je finis par jouer franc jeu avec elle et... je me gratte l'arrière de mon crâne dans un geste gêné

- Ouais... J'en suis un... On ne dirait pas hein ?! Mais je ne pouvais pas te le cacher indéfiniment... Je n'ai pas le droit d'en parler normalement mais je sens qu'avec toi, je peux tout dire Alors ouais, je lui ai tout avoué ! J'aurai peut-être dû être plus prudent mais je m'en fiche en réalité. Sa nouvelle affirmation... me fait détourner le regard, gêné. Je repense à ce qu'Angeal me disait toujours... Le nombre de fois où il m'a sauvé la mise... Mmm... O-ouais... Il a débarqué dans ma vie pile quand j'en avais besoin et il a été comme un père pour moi... Plus que ne l'a jamais été mon père biologique. Il m'a appris plein de choses... Il me manque vraiment...

Soupirais-je lentement avant de secouer doucement la tête et de me reprendre. Non ! Interdit de déprimer ! Pas devant elle ! J'aime parler avec elle, c'est agréable et reposant... En me relevant, ma tête se met à tourner et je m'assois quelques instants histoire de ne pas m'affaler lamentablement devant elle.

- Ah ? Puis voilà ma soudaine illumination Eh ! Mais tu n'as qu'à venir avec moi si tu veux ! J'peux toujours demander à mon boss si tu peux venir avec nous...

Après, je peux essayer de demander aussi si sa mère adoptive peut venir avec nous mais... est-ce qu'elle supporterait le voyage ? Et, surtout, est-ce qu'Aerith accepterait de partir seule ? Tout comme moi, elle est très attachée à celle qui l'a élevé et je la comprends mieux que quiconque sur ce point... je n'aurai jamais assez de ma vie entière pour remercier Angeal de tout ce qu'il a fait et sacrifié pour moi ! Après quelques instants, je me relève et nous partons direction le marché ! En chemin, nous rencontrons un couple de paysans qui semblent heureux qu'Aerith se soit trouvée un compagnon ! Elle accélère le pas...Un compagnon ? Qui ça ? Je les regarde perplexe un instant... de quoi ils parlent ? Je me mets à marcher et soudainement, je m'arrête net en rougissant moi aussi... Eh mais... ?! C'est de moi qu'ils parlaient ?! Mais je... nous... un couple ?! Ça se voit tant que ça ?! C'est gênant... mais alors pourquoi est-ce que ça me plaît autant ? Une fois sur le marché, le marchand de rubans nous prend aussi pour un couple... je crois qu'on rougit tous les deux ! Je lui offre celui qu'elle veut et je le noue dans ses cheveux avant d'observer le résultat... Rien à dire, elle est parfaite !

- H-Hai ! C'est une promesse que j'honorerais avec joie ! Je ne veux pas que cela soit la dernière fois que nous nous voyons...

Je voulais partager tellement de choses avec elle encore ! Après avoir fait le tour du marché, nous allons dans un petit restaurant qui ne paie pas de mine au départ mais qui au final, se révèle vraiment chaleureux ! On se sent comme chez soi, c'est vraiment agréable !

- Ah pourquoi ? Tu n'as pas toujours vécu ici ? Avant de me rendre compte que ma question est vraiment indiscrète et inconvenante Excuse-moi... Tu n'es pas obligée de répondre si tu n'y tiens pas...

Après tout, elle a peut-être eu un passé difficile elle aussi ! Et puis, ce n'est pas à moi de la forcer à parler de son passé ! Si elle veut le faire, elle le fera d'elle-même non ? Je ne sais pas trop quoi prendre mais au final, elle me conseille plusieurs choses... Puis, elle se met à parler et une nouvelle fois, je l'écoute buvant entièrement ses paroles

- Peut-être mais j'ai encore tellement de choses à voir que je suis certain que je vais finir par mourir sans en avoir connu le quart de ce que je veux savoir ! Et j'aurai vraiment raté quelque chose si mon supérieur n'avait pas eu l'idée de s'arrêter ici ! Tu n'aimes pas l'eau ? Bah ce n'est pas grave ça ! Un jour, je te ferais aimer l'eau ! Tu verras comme on s'y sent bien quand on s'y habitue ! Lançais-je avec un grand sourire Ouais, et vu tout ce qu'il y a sur la carte, je devrais revenir souvent !

Et ça me donnera une excuse pour la revoir ! J'ai vraiment hâte que ces jours viennent !

- Tu verras ! C'est un petit quelque chose pour nous deux ! Assurais-je avec un sourire tendre Impossible que je me lasse de t'écouter parler ! J'ai l'impression que je pourrais t'écouter parler toute la journée pendant des jours

J'aime le son de sa voix et ouais, je l'aime tout court aussi ! Elle me fait goûter son plat et je ne peux m'empêcher d'exprimer ma joie un peu trop fort... Mais je n'y peux rien si c'est tellement bon !

- Ouais ! Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas senti aussi bien avec quelqu'un ! Je suis vraiment heureux J'écoute une nouvelle fois ce qu'elle me dit et j'affiche un immense sourire Je vote pour ! Je n'ai toujours pas retrouver mes compagnons mais qu'importe, passons autant de temps que possible ensembles !

Après avoir payé le repas, nous retournons sur le marché et je l'abandonne quelques instants pour aller chercher ce que je veux et je reviens avec le fameux médaillon que je convoitais. Je lui tends une moitié

- C'est pour toi ! Ce n'est pas grand chose – désolé – mais en le voyant, je me suis dit qu'on serait toujours ensembles malgré la distance ! Et une fois ensemble, le médaillon ne forme plus qu'un seul et même médaillon...

Bon ok, ça fait un peu cliché mais... je trouvais ça super mignon moi ! Espérons qu'elle ne trouve pas ça trop... ringard ?


© Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une curieuse rencontre [Zack]   Jeu 29 Sep - 21:46

Fair AerithCivil
avatar

Messages : 153

Navigation
Doriki:
754/6000  (754/6000)
Fruit du Démon: -

Tu veux une fleur ? Un gil la fleur !


Un jour quelqu'un a dit « ça ne tombe pas du ciel ». Cette personne ne devait pas connaître Zack car il était effectivement tombé du ciel. Une chance que la jeune fois ne fut pas en dessous au même moment. On pourrait presque croire au destin tant celui-ci avait fait une chute presque mortel sans aucune égratignure, enfin si, une seule à la tête sans la moindre conséquence. Vraiment impressionnant.

« Hi hi hi, tu es bête, comme si ça s'apprenait de tomber d'un toit ! Tu imagines le nombre de bleu à l'entrainement ? Oh non, je veux pas y penser... »

Elle secoua la tête horrifiée à l'idée de voir son visage boursouflé de bleus et d'ecchymoses. Non, ça serait bien trop horrible, son visage était bien trop doux pour subir tout cela, et puis de toute façon il avait réussit à tomber dans rien se casser, c'était déjà impressionnant comme ça !

« Non mais tu as raison, être honnête c'est bien, et c'est surtout une qualité, même si quand on a pas l'habitude ça surprend toujours un peu. »

Bien sûr on lui avait déjà dis, et ça l'avait quelque peu désappointé, mais quand c'était lui qui le lui disait, sans savoir pourquoi, c'était bien plus gênant que dans la bouche de n'importe qui. À croire que de sa part, cela avait beaucoup plus d'impacts. Tout comme le plaisir immense qu'elle ressentait en elle lorsqu'il la voyait parfaite comme étant son ange gardien. Elle plongeait son regard dans le sien en souriant.

« Oui terriblement ! »

Qui aurait envie d'une accolade aussi froide que la mort ? Hors mi la mort elle-même, voir la personne qui se serait éperdue d'elle, si jamais cela était possible ? Personne, ou du moins personne de normalement constituer. La chaleur d'un corps aimé était de loin plus agréable que le froid du métal. Puis Aerith lui tira les joues en s'amusant, vérifiant par la même occasion qu'il était bien un corps fait de chair et d'os, dégageant de la chaleur, jusqu'à ce qu'elle s'aperçoit d'une plaie sur sa tête qui se mit soudain à couler ce qui l'inquiéta. Elle ne supportait pas cette couleur, cela lui faisait peur, ça lui rappelait les horreurs de sa vie d'esclave. Rapidement elle déchira un morceau de sa robe pour estomper le sang et l'empêche de ruisseler sur son beau visage.

« Il suffit ! Hi hi ! »

Elle était heureuse de lui venir en aide, c'était le plus important. Une robe n'était qu'un bien matériel, il n'y avait que les Dragon Céleste pour juger certain objet au dessus de la vie d'être vivant.

« [color=#cc3366]D'accord ! »

Aerith était ravie, car cela voulais dire qu'il se reverrait, elle pouvait se contenter de peu pour son bonheur. Elle finira bien par s'habituer à ce qu'il lui dise ça après tout non ?

« Et bien ça promet ça... Il a l'air d'avoir un sacré caractère pour se juger aussi facilement au dessus des autres... C'est une amitié bien étrange... »

Elle frissonna, cela lui rappelait les Dragon Céleste « n'oubliez pas que nous sommes supérieur à vous bandes d'idiots. », le savoir avec un tel personnage lui faisait peur. Mais elle ne le jugea pas trop, après tout elle ne le connaissait pas, mais ce genre de discourt lui rappelait d'effrayants souvenirs. Puis il lui prit la main... Elle rougie, et l'observa du coin de l'œil sourire tout comme elle. Si seulement il pouvait la garder indéfiniment dans la sienne ! Mais soudain il la prit dans ses bras, elle en était heureuse et surprise en même temps ! Son corps contre le sien, c'était si... Agréablement étrange.

« Tu exagère... »

Après tout Aerith se disait qu'elle n'avait fait que l'appeler jusqu'à ce qu'il se réveil, rien de plus. En tout cas elle était heureuse, c'était un peu comme un rêve où un ange tombe du ciel et la frappe d'un coup de foudre. Un conte de fée, pourtant quand on est un esclave, ce genre de chose n'existe pas.

« Ce n'est rien voyons ! »

La jeune femme ne lui en voulait absolument pas, et se sentait même mal que lui se sente mal. Leurs mains se serrèrent une nouvelle fois pour leurs plus grand bonheur intérieur.

« Bien sûr que si je m'inquiète, maintenant que je te connais, ça sera toujours le cas, même si j'ai confiance en ce que tu dis lorsque tu promets de tout faire pour honorer ta promesse. »

Elle lui adressa un magnifique sourire, sans se douter qu'il ne lui avait pas tout avouer de lui. Enfin, elle non plus, mais comment dire qu'on avait été traité plus bas que terre et que notre vie n'était pas la notre ? Qu'on était encore la propriété de quelqu'un et qu'il fallait vivre cacher pour pas retourner chez ses propriétaires ? Écoutant ce qu'il avouait alors, elle le regarda avec de grands yeux ronds.

« Non en effet, il faut dire que rien ne vous distingue des autres, en même temps comme vous êtes rechercher, vous allez difficilement porter l'uniforme... Tu... Tu me fais donc si confiance ? »

Aerith était émue, et se disait en son fort intérieur, que si lui était capable d'une telle chose pour elle, alors de son côté aussi, elle pourrait réussir à être honnête sur ses origines, après tout s'il était sincère, il n'y avait aucune raison qu'il la dénonce au gouvernement mondial.

« Je peux comprendre... »

Après tout sa mère adoptive c'était un peu la même chose, bien qu'elle ne soit pas encore morte, mais elle était tout pour elle, comme une vrai mère, celle qu'elle n'avait pu avoir. Prit d'un vertige, il s'assit de nouveau un moment à ses côtés pour attendre d'aller mieux avant de sortir à la recherche de ses compagnons.

« Ve... Venir avec... Avec vous mais... Je ne serai pas très utiles... Et puis il y a ma mère... »

La voilà transpercé de différentes émotions... La folle envie de partir avec lui pour rester à ses côtés, la peur de se retrouver dans le vaste monde, qu'on découvre son identité, de ne plus être au près de sa mère, car elle ne pouvait définitivement pas la laisser seule, mais l'emmèneraient-ils avec eux ? Il avait dit qu'ils pouvaient la soigner... Mais ici même ? Ça serait sans doute risqué pour eux sachant que les marines passaient régulièrement par ici.

Après quelque instant, ils partirent en direction de la ville, se faisant gentiment remarqué par des voisins qui la voyaient enfin avec un garçon, depuis le temps qu'ils la tannaient sur ce sujet... Mais c'était un sujet sensible pour la jeune femme qui avait honte de ses origines, car elle n'était même pas née libre. Accélérant le pas, ils se retrouvèrent alors sur la place du marché encore occupé par quelque stand et passant, un peu moins fréquenté que ce matin, la plupart des personnes étant partit se remplir la pense. Ils passèrent devant le stand de ruban pour immortalisé cette rencontre par un cadeau, mais encore une fois, on les prit pour un jeune couple, ce qui la fit rougir de nouveau ! Il lui noua alors l'achat dans les cheveux pour qu'une part de lui soit toujours avec elle.

« Moi non plus... Et puis moi aussi il faut que je te trouve quelque chose pour immortalisé notre rencontre, un simple morceau de ma robe ne suffira pas... »

Son doigt sur la bouche pour réfléchir, elle cherchait quoi lui offrir à son tour pour ne pas oublier ce jour où ils s'étaient rencontrés. Le temps de trouver ce qu'elle allait lui prendre, elle l'emmena dans un petit restaurant du coin, isolé mais terriblement chaleureux.

« Non... J'ai vécu pendant mon enfance très loin d'ici, puis un jour je suis arrivé ici et je n'en suis plus jamais sortit. Ce n'est rien ne t'en fais pas, et puis moi aussi je t'ai posé des questions. »

Elle lui fit un tendre sourire pour le rassurer. Il faudra bien qu'elle trouve le moyen de lui avouer ses origines après tout. Peut-être pendant le repas ? Ou au moment des séparations ? En parlant de repas, il était temps de commander, et Aerith fit pas de quelque suggestion par rapport à ses propres goûts bien entendu, tout enjoué à l'idée de manger dans un si charmant endroit en sa compagnie.

« Moi aussi j'aurai raté quelque chose si tu ne t'étais pas arrêter ici. Tu crois qu'un jour... Je pourrai aimer l'eau ? C'est pourtant... Si effrayant... »

On n'en voyait pas le bout pour fuir, et puis les vêtements trempés collaient, il lui faudrait se changer, et parfois certain tissu devenait transparent, on verrait alors la triste vérité inscrit sur son dos... Ainsi elle avait toujours refuser de se baigner avec les autres de son age.

« Oh oui j'aimerai bien ! »

Lança t-elle d'un ton enjoué à la pensée de venir ici de nouveau en sa compagnie. Peut-être l'avait-elle dit un peu trop joyeusement ? Et puis elle le fixait le regard pétillant à l'idée d'un autre souvenir.

« Vraiment ? J'ai hâte de voir ça ! Si hâte ! Hi hi, tu en dis des bêtises ! Mais je ne me laisserai jamais de ta compagnie Zack ! »

Elle était heureuse avec lui, elle qui ne croyait pas au coup de foudre ni au conte de fée, voilà qu'elle se retrouvait en plein début d'une histoire de ce genre. Les plats arrivèrent et elle lui fit gouter le sien, s'amusant mutuellement de leur réaction.

« Mais n'as-tu pas peur qu'ils ne soient trop fâcher contre toi après ? Tu m'as dis que ton supérieur était sévère je crois... »

Bien sûr Aerith voulait passer tout son temps avec lui, mais en même temps elle avait peur d'être responsable si jamais il venait à se faire quereller par ses supérieurs car il avait mit trop de temps à les retrouver. Elle ne pensait qu'à son bien. Une fois le repas terminé et payer, ils retournèrent sur le marcher et il s'éloigna d'un coup si bien qu'inquiète elle le chercha des yeux puis il revient vers elle, un médaillon à la main. Elle l'observa un moment en l'écoutant avant de rougir.

« Zack... Est-ce que... Est-ce que tu crois aux … Est-ce que tu pense sincèrement qu'on sera toujours ensemble malgré la distance ? »

Elle le regardait de ses grands yeux pleins d'espoir et d'amour, elle savait que le temps des séparations étaient pour bientôt mais elle n'osait lui dire ce qu'elle ressentait tout au fond d'elle-même, son amour naissant et presque mûre pour lui, même si elle savait qu'elle je jetterai dans ses bras aux moments des séparations et que son cœur serait bien trop lourd pour ne pas lui dire toute la vérité d'un seul coup.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une curieuse rencontre [Zack]   Mer 26 Oct - 5:02

Nishimura Zack
avatar

Messages : 58

Navigation
Doriki:
423/6000  (423/6000)
Fruit du Démon: -




Feat Aerith

Une curieuse rencontre



Eh bien ! Tomber du toit d'une église ça eut être bénéfique ! Pour compte, j'ai rencontré une charmante demoiselle, avec un très joli sourire... et qui plus est, elle est parfaite dans le rôle d'ange gardien ! Si si je vous assure ! Vous avez vu la hauteur de laquelle je suis tombé ?! Et je n'ai aucune blessure... Je suis fait en pierre ça doit être pour ça ! Ah ah !

- On ne sait jamais ! Cela peut s'apprendre de tomber d'un toit... Bon j'avoue que t'as intérêt à avoir quelqu'un qui connaît bien les soins d'urgence... Et aussi que ce n'est pas dit que je tombe une nouvelle fois sans me faire plus de bobos que je n'en ai déjà...

Après tout, comme on dit, il ne vaut mieux pas tenter le diable ! La prochaine fois, si jamais cela devait m'arriver de nouveau, je pourrais me rompre le cou et mourir sur le coup... Cela ferait un peu con comme épitaphe sur ma tombe...

- Désolé tout de même. C'est juste que je ne réfléchis jamais aux conséquences de mes paroles... Cela peut gêner les gens... Un peu comme toi... Et pourtant, je ne pense pas à mal quand je le dis... Je suis sincère quand je te dis que j'aime ton sourire et que je te trouve très jolie

Et bah voilà ! J'essaie d'être gentil et voilà que je recommence la même bêtise ! Ah Sérieusement, je n'arriverais pas à me refaire, c'est impossible ! Et puis, je ne mens pas réellement quand je lui dis qu'elle serait parfaite en ange gardien ! Je suis certain qu'elle me protégera toujours, quoiqu'il arrive !

- Comme tout le monde, il est préférable de ressentir la chaleur du corps de son partenaire, ça c'est sûr !

Vous imaginez vous, serrer un corps contre vous alors qu'il est simplement aussi froid que la pierre ? Personnellement, je ne pourrais pas ! Cela serait juste horrible... Mais voilà que la demoiselle me tire les joues... Mais ?! Pourquoi donc ?! Qu'est-ce que j'ai fait ?! Mais elle perd son jolie sourire quand elle voit du sang couler de mon front ! Sans hésiter, elle déchire un morceau de sa robe et elle me tapote doucement le front pour stopper la coulée de sang... Je me sens mal à l'aise... Elle a dû abîmer ses beaux habits par ma faute...

- Je sais, je me tais !

Je lui souris gentiment ; heureux de la voir sourire de nouveau ! J'aime son sourire... Il est parfait !

- Tu vois, là, tu n'as pas hésité un seul instant !

Cela me faisait plaisir qu'elle accepte ça parce que ça voulait dire qu'on allait se revoir ! Comment ne pas être heureux suite à cette déclaration détournée hein ?! Puis je lui parle de mon supérieur... Il est un peu gauche, sévère et tout mais au fond, c'est sa façon d'être...

- oh ne t'en fais pas, il est très gentil tu sais... enfin à sa manière... Disons juste que s'il agit comme ça c'est dans sa nature d'être autoritaire... enfin je crois

Je ne sais pas trop pourquoi il agit ainsi au final ! Je ne connais pas sa vie ni son passé et de toute manière, cela ne me regarde pas mais quand même ! C'est assez étrange... Mais il se trouve que la demoiselle s'obstine à croire qu'elle ne m'a pas sauvé... alors que c'est tout le contraire !

- Bien sûr que non ! Je ne dis que la vérité ! Et la vérité, c'est que tu m'as sauvé et j'en suis heureux ! Même si tu n'as fait que m'appeler jusqu'à ce que je me réveille, c'est déjà énorme ! Je ne pourrais jamais assez te remercier pour tout ça, alors vraiment... Merci beaucoup !

Et je la serre contre moi en plus des remerciements ! Bah quoi ? Je n'y peux rien si je suis assez démonstratifs comme garçon... Puis je lui serre les mains, heureux qu'elle me fasse confiance !

- Tu n'as pas besoin de t'inquiéter ! Tu vois bien, j'ai même survécu à une chute d'un toit ! Ah ah ! Bien entendu que je ferai tout pour honorer ma promesse ! Je ne mens jamais ! J'te promets qu'on fera tout pour sauver ta mère quoiqu'il m'en coûte

Ouais il faut toujours que je fasse dans l'humour et ensuite dans le sérieux... Je n'arrive jamais à faire autrement... Je suis vraiment bizarre comme mec ! Mais voilà qu'avec le temps, je ne me vois pas lui mentir davantage et je finis par lui avouer qui je suis vraiment... Un Révolutionnaire !

- Tu n'as peur de ce qu'il pourrait t'arriver ? Tu sais, les révolutionnaires n'ont pas un passé très glorieux... Ils ne sont pas appréciés par la plupart des personnes mais je me sens bien avec eux... Ca me rapproche un peu plus d'Angeal... C'est idiot hein ? Je marque un temps avant de... Bien sûr que je te fais confiance ! Tu en doutes ?

Demandais-je surpris. Après tout, il n'y a aucune raison de douter e mon honnêteté ! Ne se rappelle-t-elle pas ce que j'ai dit un peu plus tôt ? Puis j'ajoute qu'Angeal me manque... et je lui fais un petit sourire

- En fait, nous nous sommes bien trouvés tous les deux non ?!

Deux personnes avec un passé pas très glorieux, mais qui ne cherchent pas à l'étaler face à l'autre... C'est plutôt bien non ? Puis je suis pris d'un nouveau vertige et je préfère m'asseoir quelques instants avant de reprendre la route

- Bien sûr ! Je peux toujours demander à mon supérieur ! Ah oui... Eh bien... Je peux lui demander qu'on l'emmène avec nous ! Tu crois qu'elle supporterait un voyage en bateau ?

Peu de monde y parvient après tout... Finalement, après quelques instants, nous allons en ville Sur la route nous croisons deux personnes qui nous prennent pour un couple... Eh ? Mas c'est gênant ça !! Peut-être ne se trompent-ils pas après tout ? Hmm... Après quelques minutes de marches, nous y voilà enfin et...

- Mais non, rassure-toi ! Je n'ai rien besoin ! Ta seule présence me suffit ! Je n'ai pas besoin d'un objet pour me souvenir de toi... Rien que ton sourire déjà, il ne s'effacera pas de ma mémoire ! Tu es sûre que tu veux vraiment m'offrir quelque chose ?

Je ne veux pas qu'elle utilise son argent pour rien... Puis après un achat de ruban pour elle, elle m'emmène dans un restaurant plutôt reculé... mais terriblement mignon et chaleureux ! Là encore, on nous prend pour un couple...

- Hmm, mais je suis désolé quand même... J'ai été indiscret, je n'aurai pas dû poser la question... J'ai l'impression de t'avoir rappelé de mauvais souvenirs...

Puis nous commandons nos plats ! Enfin, c'est elle qui me conseille parce que moi, honnêtement, je ne sais pas quoi choisir avec tout ça... Tout à l'air tellement bon !

- Bien sûr, j'en suis certain ! Tu finiras par aimer l'eau si c'est la personne que tu apprécies énormément qui t'apprends à l'aimer !

Enfin, je ne dis pas que ça sera moi bien que, secrètement, je l'espère... mais je ne veux pas la brusquer non plus...

- Alors nous nous reverrons à coup sûr !

Puis au cours du repas, je lui parle d'un objet que j'aimerai aller chercher sur le marché... cela nous fera un souvenir commun ! Un peu kitsch mais ça sera le nôtre !

- Moi ? Jamais je ne dis de bêtises voyons ! Avant de rougir légèrement Ah euh... Je... Ah ah ! Merci Aerith ! C'est gentil

C'est gentil ce qu'elle me dit ! Ca me touche énormément !

- Ouais, il l'est mais je pense qu'il peut comprendre ce que je ressens ! Je n'ai pas envie de te laisser tomber alors que tu as besoin d'aide ! L'autre Capitaine serait d'accord avec moi et même le lieutenant de ma section le serait ! Alors ne t'en fais pas, je ne risque pas grand-chose... A part peut-être un ou deux coups d'éventails sur le crâne ah ah !

Ouais je m'amuse de ça parce que je trouve ça idiot comme manière de faire comprendre les choses mais après tout... Pourquoi pas dirons nous ? Une fois le repas fini, nous ressortons de l'auberge et retournons sur le marché pour aller chercher le médaillon que je voulais lui offrir ! Et je le trouve... J'en suis heureux que ça lui plaise !

- Bien sûr ! J'y crois en tout cas ! J'me dis que même si nous sommes séparés, nous finirons bien par nous retrouver un jour ou l'autre ! Et puis il y a toujours les visio-escargophones non ? On peut discuter comme ça non ? Ou alors on s'écrie ?! J'attendrais toujours tes lettres avec impatience ! On ne peut pas se perdre, c'est impossible ! Maintenant que je t'ai rencontré, crois-moi, je refuse de te perdre !

Après tout, il devait bien y avoir une adresse pour Baltigo non ? Ou quelque chose dans le genre... Des gens ont déjà reçu des lettres alors pourquoi pas moi ?!


© Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une curieuse rencontre [Zack]   Dim 6 Nov - 13:37

Fair AerithCivil
avatar

Messages : 153

Navigation
Doriki:
754/6000  (754/6000)
Fruit du Démon: -

Tu veux une fleur ? Un gil la fleur !


« Et bien on va éviter d'apprendre ça s'il y a un risque pour que la prochaine fois tu te fasse plus mal que maintenant ! A moins d'un matelas en dessous et toute un équipe de secours, je vois pas comment apprendre sans risque ! »

Il était hors de question qu'elle apprenne qu'il se soit blessé en s'entrainant à sauté d'un toit, une fois c'était déjà un miracle, et puis c'était un moment magique non ? Il était tombé là, du ciel, pour la première fois sans grave blessure, devant elle, pas besoin de recommencer non ?

« Ce n'est pas grave, au moins tu dis ce que tu pense, et c'est important. Je préfère ça plutôt que tu mentes, même si c'est un peu gênant. »

Aerith aimait beaucoup l'honnêteté, même si elle-même ne l'était pas vraiment à cause de ses origines qu'elle devait cacher. Et puis si c'était si gênant, c'était parce qu'elle avait honte de ce qu'elle était, mais qu'en plus il lui plaisait secrètement sans qu'elle ne s'en aperçoive.

« Oui... Effectivement... »

Cette conversation tout compte fait devenait bien plus gênant, un corps contre un autre corps, notre chaste jeune fille n'arrivait pas à tenir le discours sans détourner le regard et le visage, bien trop mal à l'aise de le regarder. Puis elle lui tira les joues, ça au moins c'était bien plus simple à réaliser, mais hélas, il s'avéra qu'il était blessé. Sans hésiter elle s'occupa de sa blessure, de peur de voir du sang trop couler sur son visage. Aerith lui adressa un tendre sourire, avant de rougir à sa remarque comme quoi elle n'avait pas hésiter, c'était normal après tout non ?

« Oui et bien quand même, moi si je le vois et qu'il est trop autoritaire, ça risque de pas me plaire ! »

Il était bien capable de faire des efforts et de travailler lui-même non ? Non pas qu'elle avait dû mal avec l'autorité, mais un peu, après tout les ordres, on lui en avait donné durant toute son enfance... Alors les personnes qui avaient se caractère elle connaissait que trop bien...

« N'en fais pas trop tout de même, tu as surtout eut beaucoup de chance de ne pas être dans un état plus grave ! »

Puis elle se retrouva dans ses bras, heureuse d'y être et tout gênée, elle s'y sentait à sa grande surprise très bien, trop bien. Le rose montait vite à ses joues, sens mains dans les siennes, elle le regardait avec de grand yeux.

« Je ne cesserais jamais de m'inquiéter pour toi maintenant que je te connais tu sais. Merci beaucoup Zack. »

Elle était si heureuse à l'idée qu'on puisse sauver sa mère d'adoption, elle avait tellement d'espoir en ses dires qu'on pouvait le lire dans ses yeux.

« Non ce n'est pas idiot, je peux comprendre tout à fait. Non bien sûr. »

La jeune fille lui fit un tendre sourire, au moins elle ne risquait vraiment rien avec lui, elle pourrait donc lui avouer qui elle était également.

« En effet, ce n'est pas un hasard si tu es tombé du ciel ! »

Mais un signe du destin non ? Il s'assit un moment sur le sol pour se reposer, et elle se mit à côté de lui, s'inquiétant un peu plus.

« Je ne sais pas du tout.. Il faudrait voir avec elle et son état... »

Si les médecins jugeaient qu'elle était en état de prendre le bateau alors pourquoi ? Ils devaient bien y avoir un médecin à bord non ? Aerith avait peur pour sa mère... Puis ils allèrent en ville, se retrouvant prit pour un couple en chemin, ce qu'elle pouvait être mal à l'aise maintenant ! Bien plus qu'avant !

« Tu ne vas pas te contenter d'un morceau de ma robe quand même ! »

Oui elle avait envie de faire plus pour lui, mais quoi ? Ce n'était pas facile... Elle n'avait pas l'habitude de se sentir si proche de quelqu'un. Elle l'emmena alors dans un restaurant, pour lui faire découvrir les saveurs locales. Ils devaient être sacrément mignon ensemble car on les prit de nouveau pour un couple.

« Ce n'est rien ne t'en fais pas. »

Après quoi ils passèrent commande après qu'elle ait suggérer une bonne partie des plats de la carte qu'elle affectionnait.

« Euh... Peut-être... Je ne sais pas... Si tu le dis... Je te fais confiance. »

Toute gênée, elle baissa la tête, se demandant s'il arrivera à lui faire aimer l'eau comme il venait de lui dire, après tout c'était lui qu'elle aimait. Ensuite elle leva sur lui son regard plein d'espoir quand il évoqua qu'il se reverrait, elle n'avait pas envie de le quitter, alors il fallait qu'elle soit sûr de le voir de nouveau.

« Je le pense sincèrement. »

Aerith aimait vraiment sa compagnie, elle aimerait en profiter le plus longtemps possible si cela lui était permis, et puis, elle avait hâte de voir ce fameux objet.

« C'est quand même beaucoup ! »

Deux trois coup d'éventails pour être si gentil et généreux ? C'était horrible ! Tous n'étaient pas des que des modèles dans la révolution visiblement. Il faut de tout pour faire un monde il paraît, même si certains exemplaires sont en trop dans ce monde. Une fois le repas terminé, ils retournèrent au marché pour trouver le fameux collier que Zack voulait lui offrir, c'était magnifique et touchant.

« Oh oui ! Je prendrais toutes les méthodes pour rester près de toi Zack ! Moi aussi je ne veux pas te perdre, je veux rester le plus possible avec toi ! »

Elle le serra fort contre lui, et il finit par retourner voir ses compagnons après lui voir donner de quoi le joindre. Il reviendrait avec un médecin sous peu pour l'emmener elle et sa mère si elle était en état de quitter la maison et de voyager par navire. Malheureusement, après de nombreuse lettre, il finit par arrêter de lui écrire... Et pour cause, sa mort fut annoncé dans le journal...

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une curieuse rencontre [Zack]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Une curieuse rencontre [Zack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Curieuse, mais...[liiiibre]
» Zack Fair.
» Kit pour Zack Sykes.
» Number Two Contender For US Champion : Zack Ryder vs Bryan Evans
» Dolph Ziggler & Rey Mysterio Vs Alex Shelley & Zack Ryder

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-