AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Punition rime avec union [Juju]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Message
MessageSujet: Re: Punition rime avec union [Juju]   Ven 4 Mar - 18:13

InvitéInvité
avatar






Cœur brisé




La petite chaloupe fendait les flots avec un silence inquiétant. Le bruit des rames, qui déplaçaient l’immense masse aquatique, était parfaitement inaudible, et cela, même pour les personnes se trouvant dans la toute petite embarcation. Le pied sur la proue de la barque, Angela scrutait l’immense bâtiment maritime avec une expression grave sur le visage. Au fond d’elle, la bleuté savait clairement que cette mission était du pur suicide et qu’elle n’en reviendrait sans doute pas. Mais peu lui importait. Tout ce qu’elle voulait, c’était retrouver la petite fille dans sa folie. Le plus dérangeant dans l’histoire, c’était que la chef des armées se permettait d’entraîner Judal avec elle.

La tête d’Angela tournait vers la gauche lorsque les premières détonations provenant des canons se firent entendre. L’assaut venait de commencer et Angela s’apprêtait à poser pied à terre lorsque son escargophone sonnait dans sa poche. Pestant, elle ne prenait pas le temps de décrocher et bondissait vers les quelques marines qui venaient à sa rencontre en les tranchants impitoyablement. Avec l’agilité d’un félin, elle attrapait un petit soldat à la gorge et le plaquait contre un mur en menaçant de lui trancher la gorge.


- Où se trouve la petite fille que vous avez récupérée il y a quelques jours ? Où est-elle ? Parle vite !!!

Le brave combattant tremblait comme une feuille et Angela vit une grosse tâche jaune souillée son pantalon blanc. Le pauvre se faisait dessus tellement la peur de la mort l’effrayait et s’évanouissait sans demander son reste. La tueuse pestait une nouvelle fois en le lâchant et pénétrait dans l’enceinte du bâtiment en tranchant et tuant tout ce qui se trouvait sur sa route. Les membres tranchés volaient comme dans une danse et, bien vite, Angela fut recouverte de sang. Ses yeux transpiraient la folie, son expression changeait du tout au tout et son corps lâchait son fluide le plus intime, tâchant sa culotte sous l’excitation qui lui prodiguait tout ce massacre. La tueuse sadique revenait sur le devant de la scène et rien ne semblait arrêter sa démence, pas même son escargophone qui sonnait sans cesse. Rien ne comptait pour elle, hormis le meurtre et le sang.

La chef des armées reprenait son souffle après avoir exterminé une bonne trentaine de sous-fifres. Son sabre dégoulinait de sang rouge et l’odeur de la mort embaumait la vaste pièce, sans doute la cantine, où elle se trouvait. Cela devait bien faire dix minutes qu’elle cherchait où pouvait se trouver la petite, mais sans succès. Le stress grimpait doucement en elle, car Angela savait parfaitement que les renforts de la Marine arriveraient d’un moment à l’autre. Un gémissement se fit entendre à ses pieds lorsqu’un soldat à l’agonie tentait de survivre. Avec froideur, la tueuse l’immobilisait de son talon aiguille pour l’interroger.


- Amaryllis ? Où est-elle ? Parle et je te promets de t’offrir une mort très rapide et sans douleur supplémentaire.

Le soldat crachait des gerbes de sang et d’une toute petite voix lui annonçait que la jeune fille se trouvait à l’étage, dans le bureau du supérieur des lieux. Angela le regardait une dernière fois avant de tenir parole et de lui offrir une mort propre. Elle grimpait les étages le plus rapidement possibles et arrivait enfin devant la porte. La belle tendait alors la main lorsqu’elle sentit une pression sur ses épaules. La personne l’ayant conduite sur les lieux lui apprenait que Marde désirait un retour immédiat et sans discutions, n’ayant pas apprécié qu’Angela parte tête baisser dans cette quête qu’il jugeait stupide. La bleuté serrait les dents de rage et se tournait vers son compagnon.

- Elle est là Judal. Juste derrière la porte… Récupérons là. S’il te plaît…
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Punition rime avec union [Juju]   Dim 6 Mar - 23:22

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2051

Navigation
Doriki:
3583/6000  (3583/6000)
Fruit du Démon: -



T'as tout gâcher en faisant trop




Quelle serait sa réaction si jamais elle ne voulait pas venir ? Voilà ce qui m'inquiétait aussi, Angela semblait si sûr d'elle, qu'elle n'avait pas l'air d'avoir réfléchit à l'échec, ça pouvait être une qualité pour beaucoup de gens, mais déjà qu'elle était mal en point... Si en plus elle devait se prendre une claque au moral, ça n'allait rien arranger. Je n'osais pas lui poser la question en plus, le risque qu'elle persiste encore plus dans sa folie risquait de lui faire occulté encore plus toutes réalités, et le moment ça ne ferait qu'aggraver le problème, si problème il y avait. Mais en même temps j'avais surtout pas envie de briser son espoir, alors qu'avant je m'en serai pas gêner, j'y aurai même pris du plaisir, sauf que là non... Je m'adoucissais vis à vis d'elle.

Malgré les bruits je ne me laissais pas distraire, j'étais bien trop préoccuper par la situation actuelle, tous les problèmes que cela pourrait engendrer, toute cette déception... Voilà que j'étais dans le négatif complet, cela ne me ressemblait même pas. Bordel c'était vraiment du n'importe quoi ! Fait chier, fait chier, fait chier d'être comme ça ! Et je pouvais même pas m'énerver en plus vu qu'elle était là ! Et j'avais trop peur de tomber sur d'ancien collègue à moi pour me dire que j'irais à fond, d'autant que je ne voulais pas faire encore plus peur à la gosse. Et merde ! Judal t'es le roi des cons quand tu veux...

Par chance, ceux qu'Angela avait tuer et agresser m'étaient inconnu au bataillons, même si je leurs avaient gommer plusieurs fois le sourire, c'était quand même des braves types pour certains, même si j'avais fini par changer de camps, ils n'étaient pas des mauvais bougres, je ne pouvais donc pas leurs jeter la pierre de croire aveuglément en une justice un peu bancale. Après tout même en temps que révolutionnaire, on avait provoquer quelque mort. Dommage collatéraux, quelque soit le camps, on en provoque toujours.

Je n'avais même pas besoin de me battre, Angela tranchait dans le tas, tous ses pauvres gars sans grade, juste de simple petit soldat qui ne faisait que faire leurs boulots dans l'attente d'avoir un grade supérieur pour commencé à pouvoir prendre de l'influence et faire bouger les choses... Sans la moindre expression, la suivant silencieusement je regardai la scène tel un fantôme. À force elle allait s'ouvrir les plaies. Angela était redevenue la folle assoiffé de sang, et elle voulait s'occuper d'une petite fille ? Si elle comptait la faire à son image, je refusais catégoriquement et on aurait à se battre elle et moi.

« Si tu y vas trop violent, tu vas vraiment lui faire peur à cette gamine, je te rappel que ses hommes ne font que leurs travail. Et je te rappel que t'es encore faible, tes blessures vont toutes se rouvrir. »

Okay, là ça me ressemblait vraiment pas de parler comme ça. L'ancien marine en moi commençait à refaire surface, c'était mauvais ! Enfin non, mais... Roh ça faisait chier ! J'aurai préféré qu'elle s'arrête et décroche. Elle était recouverte de sang, et moi j'avais pitié de tous ses pauvres gars ou bien mort ou bien dans des états critiques, la morgue et l'hôpital du coin allait en avoir du boulot à faire... Je lâchais un terrible soupire. Elle se rendait compte de la gueule qu'elle avait là tout de suite ? Elle était affreuse, effrayante...

« Angela... »

Le pauvre gars qu'elle avait prit en menace ne souffrait plus au moins maintenant. Ce pauvre gars... Peut-être qu'on aurait pu le sauver, peut-être pas... Je continuais à suivre Angela après un dernier regard face à tous ses corps ensanglanté sur le sol... Elle ne devait même pas se rendre compte qu'elle s'affaiblissait à en faire trop. Puis je vis quelqu'un marcher à côté de moi, me dépasser pour attraper la bleue. Enfin quelqu'un de censé ici ! Merci mon dieu ! Même si ça faisait mal au cul de se dire que c'était un homme du grand patron... Et que s'était surtout les ordres du patron. Pour une fois qu'il était pas con. Je me plaçais devant la porte.

« Dans ton état ? Tu t'es regarder Angela ? Tu es recouverte de sang ! Tu sens la mort à plein nez ! Tu veux quoi ? Lui faire peur ? Lui donner la nausée ? Lui rappeler le massacre de son île et tous les autres enfants qui sont mort dans l'église ? Je t'avais dis de faire attention et tu n'as pas écouter. T'es même pas en état de te battre contre les renforts, tu voudrais la mettre en danger ? »

En plus le nouvel arrivant n'était pas de confiance pour moi, certes il était avec nous, mais si on y réfléchissait bien, si on était attaquer par l'armée de la marine avec des grades beaucoup plus haut, il serait bien capable de soit pas nous aider, ou s'il devait nous venir en aide car nous étions assez haut dans l'organisation, il n'aiderait pas la gamine. Qui sait s'il ne serait pas capable de la tuer pour mettre un terme à tout se problème. J'étais incapable de tourner la poignet de la porte, elle devait être effrayé la gamine derrière, tous ses bruits, et si elle voyait tout se sang... Non je pouvais pas affronter le regard d'une enfant terrorisée !

©Strange.D.Nana

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Punition rime avec union [Juju]   Sam 12 Mar - 11:50

InvitéInvité
avatar






La chef s'écroule




Angela fixait son partenaire et amant avec son regard qui transpirait la folie. La bleuté était réellement dans un état second et rien ne semblait pouvoir, lui faire, entendre raison. Et ce n’était certainement pas les ordres de Marde, par l’intermédiaire de son sbire, ou les mots de Judal qui allaient calmer les choses. Non. Angela souffrait psychologiquement et physiquement. Son corps était souillé par le sang de ses victimes, mais également par le siens. Ses blessures étaient, une nouvelle fois, béantes et les hémorragies reprenaient. Seulement, dans sa folie destructrice, la chef des armées ne sentait même plus la douleur, son état de transe lui permettant d’oublier tout cela. Pourtant, la vérité était bien présente malgré qu’Angela refusait de la voir. Elle était à bout de souffle et sa vie était gravement en danger.

Les mots de son compagnon lui firent le plus de mal et la bleuté tremblait. Bien qu’il eût raison sur toute la ligne, Angela ne voyait en lui qu’un obstacle qui l’empêchait d’atteindre la petite fille. Ivre de rage, la tueuse vêtue de blanc explosait de colère et brandissait son sabre pour lui trancher la tête.


- Ferme-la !!!!!!!!! Je n’ai pas fait ça pour repartir les mains vide Judal !!!! Écarte-toi de mon chemin, c’est un ordre !!!!

Le coup de sabre était réellement précis, mais, par chance, à cause des profondes blessures de la belle, elle manquait sa cible. Du moins Judal, car l’homme de main appartenant à Marde eu la tête tranchée nette. Angela s’écroulait à genoux devant son amant. Sa blessure au ventre complètement réouverte pissait le sang et la bleuté voyait de plus en plus floue. Ses forces l’abandonnèrent petit à petit et son sabre tombait sur le sol, alors que ses yeux bleus regardaient son amant.

- Je….. je te hais tellement Judal… Tu regretteras ce que tu m’as fais… Je t’en donne ma parole….

La bleuté s’écroulait enfin, aux frontières de la mort et à bout de forces. Elle n’ouvrait les yeux que plusieurs jours plus tard dans un état plus que critique. Dans ses songes, elle entendait vaguement les mots de Seira qui blâmait Judal pour un motif qu’elle ne comprenait pas complètement. En quoi l’absence d’Angela serait néfaste pour la suite du plan ? Était-ce réellement mauvais à ce point qu’elle ne puisse pas participer, à cause de son état critique, à la prochaine bataille ? Sans doute. Mais qu’importe tout ça. Angela était vaincue mentalement et s’en voulait d’avoir échoué à reprendre la petite fille.

Lorsqu’elle retrouvait un semblant de force, la belle tournait la tête pour voir son partenaire de mission. D’une petite voix, toute tremblante encore, Angela lui demandait plus d’explications


- Est-ce que….tu….tu l’as récupéré Judal ? Dis moi que oui… dis moi qu’elle est ici. Dis-moi que tu as fait ça pour moi….

Les yeux bleus d’Angela étaient remplis de larmes et ces dernières coulaient le long de ses joues en attendant la réponse de son partenaire de mission qui restait silencieux pour le moment.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Punition rime avec union [Juju]   Mar 15 Mar - 23:07

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2051

Navigation
Doriki:
3583/6000  (3583/6000)
Fruit du Démon: -



Il faut que tu sache...




Et voilà, Angela était de nouveau folle... ça promettait un tas d'emmerde tout ça, et surtout ça serait pour ma pomme ! Bordel, ça me faisait chier, elle était totalement tarée cette pauvre fille ! Un jour toute gentille et mielleuse, et tu sais pas pourquoi, elle redevenait une grosse sadique avec un grain à la place du cerveau. Qui pouvait bien être attiré par un individu comme ça ? Sérieusement ? D'ailleurs comment j'avais fais moi ? J'avais du me drogué sans le savoir, enfin non je savais bien pourquoi, j'avais juste toujours du mal à le réaliser. D'ailleurs pourquoi je me prenais la tête ? J'avais qu'à me casser d'ici et la laisser crevé ! C'était son problème si elle voulait rien entendre non ? Qu'est-ce que ça pouvait me foutre à moi toute cette histoire et ses problèmes ?

Elle était à deux doigts de claqué, ça me soulagerait de plusieurs problème, mais non, je pouvais pas la laisser, putain que je me sentais con! Enfaite j'étais trop bon dans l'âme fallait croire. Étonnamment, j'en étais le premier surpris alors qu'il s'agissait de ma propre personne, à croire que je ne me connaissais absolument pas. J'avais tenté de la raisonner, la mettre en garde, mais rien, et pire elle osait me donner des ordres, aussi je lui donnait une violente claque.

« Arrête tes conneries un peu ! Crève si t'en a tant envie. »

Sans même esquiver le moindre mouvement, je la fixais dans le blanc des yeux, ne prêtant pas attention au sabre qui aurait du fendre les airs pour me couper la tête, vu ses blessures, j'avais même pas eut à bouger pour l'éviter. Pathétique. Enfin pas pour le sbire de Marde fini décapité. Finalement il n'était pas si fort que cela. Le grand patron nous aurait-il à ce point sous estimer ? Voilà qui me vexait, je comptais bien foutre mon point dans la gueule du grand manitou pour lui faire comprendre qu'on n'avait pas à me prendre pour un con. Puis elle s'effondra.

« Hais moi, fait ce que tu veux, ça m'apprendra à te mettre en garde espèce d'idiote. »

Mais qu'est-ce qui m'avait bien pris d'être gentil avec elle hein ? Sérieusement ?! J'aurai dû la laisser venir ici toute seule, et rester dans mon plumard bien tranquille à boire du jus de papaye ! Ça m'aurait évité les prises de tête à la con. Je pris une grande inspiration et me tournait vers la porte. Après un long moment d'hésitation j'entrepris de l'ouvrir.

« Salut Amaryllis...
-… Vous êtes des méchants ?
-On peut dire ça oui...
-Mais pourquoi ?
-C'est compliqué, j'ai jamais été un type très sympa tu sais... Et puis tu vois ses yeux rouges ? Il indique que je dois obéir à quelqu'un...
-Pourquoi ?
-C'est comme ça, jusqu'à ce qu'il soit battu, je devrais être avec lui...
-Et Angela ?
-Non elle, elle est avec lui volontairement.
-Pourquoi ?
-C'est comme ça, Angela aime combattre, mais elle tient vraiment à toi.
-J'ai peur.
-Je comprends... Tu sais quoi ? Quand je n'aurai plus ses yeux rouges vif, je reviendrais te voir tu es d'accord ?
-Tu ne sera plus un méchant ?
-Ah ah ! Je t'ai dis, je ne suis pas une bonne personne, mais je ferai moins de chose méchante que maintenant je te le promet. »

Encore faudrait-il que Marde perde, et que je sache quoi faire une fois que le Tartaros se sera effondré. J'avais refermer la porte, on pouvait déjà entendre le bruit des renforts au loin qui hurlait. Plus de temps à perdre, je n'aurai pas pu emporter les deux avec moi, c'était trop risqué et encore une fois je pris Angela dans mes bras avant de créer un tapis volant avec mes pétales de rose noir et de fuir par la première fenêtre venue et je regagnais le vaisseau principale, celui qui avait survécu à l'attaque de la marine pour ensuite retourner au quartier général.

« Pourquoi vous y êtes aller ?! Une gamine ! Je pensais pas que ça serai pris au sérieux surtout dans l'urgence de la situation où on est ! On a retrouver une arme antique je vous signale ! C'est plus important que tout le reste !
-Seira... Tu saoul...
-Ta gueule Judal, tu as vu dans quel état est Angela ?! On a besoin d'elle je te rappel ! Donc oublier cette histoire avec cette gosse et concentrer vous sur la suite !
-Écoute, tu m'emmerde là d'accord ? J'ai pas la tête à ça, je l'ai ramener non ? Alors que tu sais parfaitement que j'aurai pu la laisser là bas mourir, donc tu la ferme et tu me laisse. »

J'avais même pas chercher à savoir ce qu'elle avait encore à me dire que je m'étais casser loin de sa vue, frappant dans un mur, y laissant un gros trou, avant de retourner dans ma chambre et de m'effondrer sur mon lit. Trop de prise de tête, ça commençait sérieusement à gonfler tout ce-ci. Puis après un certain temps, j'étais retourner voir comment aller l'autre idiote, elle venait de se réveiller.

« … Je vais être franc... Non, je ne l'ai pas récupérer. Et tu sais pourquoi ? Parce que il m'aurait été impossible de vous porter toutes les deux et d'éviter les renforts, et puis si j'avais dû le faire pour toi, ça aurait été égoïste pour elle, non mais t'as vu dans quel état tu étais ?! C'était hors de question qu'elle te voit ainsi, elle est suffisamment perturbée comme ça ! »

Je savais bien qu'elle n'était pas en bonne état et que l'engueuler comme ça n'était pas la meilleure idée que j'avais eus, mais il fallait lui faire comprendre la situation. Et encore, je ne lui parlais pas tout de suite de la réaction de l'autre conasse cornue. Puis d'une voix plus posé, après un grand soupire, je parlais d'une façon qui m'étais rare.

« Enfin... Écoute, quand toute cette merde avec le Tartaros sera fini, je lui ais dis qu'on reviendra la retrouver, et alors ça sera à elle de savoir si elle nous suit ou non d'accord ? Je n'ai pas pu faire mieux, reste à savoir quand tout se bordel sera fini... »

©Strange.D.Nana

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Punition rime avec union [Juju]   Lun 21 Mar - 23:26

InvitéInvité
avatar






Haine et amour




Les yeux humides de la tueuse fixaient son amant avec une profonde tristesse. Judal pouvait s’estimer heureux de voir une Angela toute nouvelle et unique en son genre. Une Angela complètement brisée et en manque complet de repères pour la suite des évènements. Son regard bleu regardait l’homme brun pendant un long moment tout en attendant sa réponse qui, même si elle espérait le contraire, ne pouvait être que négative. Et c’était ça qui faisait souffrir la bleuté.

Comme elle si attendait, Judal se montrait catégorique dans sa réponse et Angela avait une violente envie de lui cracher au visage.
Se retenant, elle lui tournait le dos pour ne plus le voir et écoutait, malgré elle, la fin de son monologue qu’elle ne désirait même pas entendre. La chef des armées contemplait le mur devant elle avant de prendre une voix glaciale en direction de son partenaire de mission.


- Tu n’es qu’un abruti fini. Tu aurais dû me laisser crever sur place, si nécessaire, pour reprendre la petite. Arrête donc de te la jouer avec ton esprit chevaleresque, tu me donnes envie de vomir. Et je t’emmerde par la même occasion. Moi, au moins, j’ai essayé de faire quelque chose pour récupérer Amaryllis. Toi, tu as fait quoi ? Tu t’es branlé la nouille comme toujours ? Ça pour me sauter et me la mettre, il y a du monde, mais pour le reste, tu es aux abonnés absents. Tu me dégoûtes.

Elle était très dure avec son sauveur, mais au fond d’elle Angela se sentait tellement inutile et maudissait sa propre impuissance. Pour se changer les idées, elle n’avait rien trouvé de mieux que de l’insulter copieusement, même si elle ne pensait pas ses mots. Angela restait silencieuse un long moment en lui tournant toujours le dos. Sentant qu’il était toujours présent derrière elle, la bleuté tournait légèrement la tête pour le regarder.

- Merci quand même de m’avoir sauvé….

Ses paroles étaient sincères et Angela se retournait une dernière fois pour déprimer en silence avant de tomber de fatigue. Étrangement, Marde en personne était venue prendre de ses nouvelles, plusieurs jours après, et n’avait même pas enguirlandé la fine équipe pour leurs stupidités. Non, ce qui le préoccupait, c’était surtout qu’Angela ne soit pas présente pour le début des festivités futures. Lorsqu’il quittait la pièce, la chef des armées regardait le jeune homme brun sans comprendre ce qu’il voulait dire.

- Qu’est-ce qu’il se passe Judal ? Pourquoi il espérait me voir combattre ? Vous allez partir en mission tous ensembles en me laissant sur la ligne de touche, c’est ça ?

Angela se redressait délicatement en grimaçant, dévoilant sa poitrine dénudée à son amant. Elle avait terriblement mal au ventre et ses blessures étaient encore fraiches pour la plupart, mais elle s’en moquait. La belle en avait marre de rester allonger pour lire des livres qu’elle avait déjà lus au moins une centaine de fois.

- Tu m’expliques ce qu’il se passe où je dois te botter le cul ?
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Punition rime avec union [Juju]   Mar 22 Mar - 19:27

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2051

Navigation
Doriki:
3583/6000  (3583/6000)
Fruit du Démon: -



Tu me gonfle sérieux...




Et voilà, Angela la chieuse était là, comme un retour non désiré. Elle me saoulait vraiment à être bipolaire. Depuis un moment elle était redevenue celle d'avant. Certes au début j'avais préféré celle-là, moins flippante que l'autre, sauf que voilà, au bout d'un moment je m'étais accoutumé à l'autre emmerdeuse un peu trop collante. Autant son air pathétique m'avait fait pitié, autant là je n'avais qu'une envie c'était de l'égorger. Mon visage c'était muré dans une expression froide pleine de méprit pour celle que je regardais, en plus elle osait me tourner le dos. Cette garce voulait donc à ce point me mettre hors de moi ? Si c'était ce qu'elle voulait alors oui, je n'allais pas me retenir, j'allais volontiers la satisfaire, elle comprendra peut-être que me chercher n'était pas la meilleure idée qu'elle eut dans sa vie.

Elle était à sa dernière phrase que je m'étais jeter sur elle pour lui enfoncé la tête contre le mur, si bien que ça devait s'incruster dans ses pores, crispant mes doigts sur sa boite crânienne. Si je me chargeais de Haki, je crois bien qu'elle aurait fini par éclaté sous la pression. Mais j'avais un peu, juste un peu relâcher la pression pour que le sang ne sature pas trop et qu'elle soit encore en état d'écouter ce que j'avais à lui dire, sur un ton tranchant, m'approchant de son visage pour ne pas qu'elle perde un mot. Si j'étais pas prévenant avec tout ça !

« Tu vas fermer ta putain de gueule maintenant okay ?! Si tu y tiens tant que ça, la prochaine fois je t'achèverais même ! Et crois moi, ça me fera ni chaud ni froid. T'as essayé quoi ? De jouer aux connes ? Ah ça je te confirme ! Je te couronne même reine ! Tu ne sais rien du tout, alors va te faire foutre et me casse plus jamais les couilles comme ça. »

La colère était si palpable que j'avais sans m'en rendre compte compresser un peu plus son visage avant de le relâcher. C'était idiot de réagir comme ça, si nerveusement, c'était tout moi pourtant, mais ça me faisait chier quand même. Je poussais un profond soupire, et reprenais lentement mais surement mon calme, tentant de détendre mes muscles qui s'étaient contractés. Jusqu'au bout elle faisait chier celle-là.

Lorsqu'elle me remercia je lui tournais le dos, levant juste la main en guise de réponse, la flemme de répondre, elle m'avait suffisamment prit la tête comme ça, pas envie de risquer une conversation en répondant. J'allais sortir de sa piaule lorsque le grand manitou entra, et merde, il faisait quoi là ce con derrière la porte ?! Du coup me voilà bloqué à rester dans la même pièce pour l'entendre déblatérer tout un tas de connerie. La journée des casses-couilles ! Je vous jure quoi ! Après avoir attendu patiemment que monsieur bouge son cul pour que je puisse également me tirer d'ici, voilà qu'Angela se mit à me poser des questions. Je pouvais pas être peinard deux minutes ?!

« Mais qu'est-ce que j'en sais moi franchement ?! Je m'en fou complètement ! Et oui on va partir en te laissant ici tu crois quoi ? Non mais t'as vu ton état ? Alors calme toi, t'es même pas en état de botter quoi que se soit ma vieille, donc te la joue pas. T'écoute même pas quand on te prévient, tu peux t'en prendre qu'à toi même si on te laisse ici pendant qu'on va s'amuser. »

Non mais c'est vrai ça, sérieusement elle se prenait pour qui ? Elle était gonflée ! Et puis dans son état si elle croyait pouvoir être menaçante, je faisais que la ramasser à la petite cuillère ! Je lâchais encore une fois un gros soupire avant de prendre la direction de la sortit, j'avais besoin de me calmer les nerfs.

©Strange.D.Nana

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Punition rime avec union [Juju]   Mar 5 Avr - 19:57

InvitéInvité
avatar






Mise sur la touche




Les derniers mots de Judal la firent souffrir d’avantages. Ce n’était pas à cause des insultes où autre. Non. C’était simplement l’idée de ne pas participer à la sauterie générale qui lui faisait mal au cœur, même si elle ignorait toujours de quoi il s’agissait. De plus, Judal ne semblait pas en savoir d’avantages, ce qui était embêtant. Ainsi donc, le big boss avait parlé et Angela devait rester cloitrer au lit durant un bon moment pour récupérer des forces. En temps normal, elle aurait tout fait pour se lever et retourner au combat, mais si Marde l’ordonnait en personne cela ne servirait à rien de désobéir, hormis le mettre en colère. Ce qui n’était jamais bon.

Via ses yeux bleus, la chef des armées regardait son partenaire quitter sa chambre et Angela retombait sur le lit. Dans son esprit passait des images de son périple aux côtés de Judal. Il y en avait eu des choses. Tout d’abord, Angela avait écarté les cuisses pour la première fois de sa vie avec son compagnon, puis elle s’était mise en tête de sauver une gamine pour finir comme ça, nue et couverte de bandage afin de se soigner. Jamais elle n’aurait imaginé que son histoire se terminerait de cette façon.

Les jours passaient et Angela voyait de moins en moins de monde défiler dans la base. Par curiosité, elle demandait ce qu’il se tramait et un sbire lui répondait que tout le monde se préparait à partir sur une île où, selon Marde, se trouvait une arme antique. Angela fut surprise d’entendre cela et pestait à mort. C’était donc ça la grande fête dont parlait Marde. Une putain de chasse à l’arme antique. Dans son for intérieur, elle maudissait son maître pour lui avoir refusé le droit de participer à l’évènement, mais se maudissait elle-même pour sa propre faiblesse.

Seira fut sa dernière visite avant le départ de toute la bande. Etant sa meilleure amie depuis bien longtemps, l’amante du démon passait une grosse partie de sa journée à s’amuser avec Angela en jouant aux cartes ou a parler mecs entrent-elles. Des discussions qui, bien que clichés, les faisaient rire toutes les deux.

Puis plus personnes ne vint la voir. Angela restait allongée dans son lit d’hôpital. Sa seule distraction était l’intervention d’une rouquine et d’une femme métisse blonde appartenant à la marine qui se couraient après dans les cimes des arbres. Seulement, pour une raison étrange, Angela ne se rappelait plus de ce moment et continuait d’attendre que tout le monde revienne.

Marde, Seira, Robin, bien qu’elle ne l’aimait guère, et même se crétin de Judal lui manquaient terriblement. Comme quoi, même en étant une tueuse sanguinaire, on finit toujours pas s’attacher aux autres. Mais le temps s’écoulait inlassablement et personne ne revenait. Angela était parfaitement guérie et s’entraînait sans relâche pour récupérer son manque de pratique avec l’espoir de revoir tout le monde. Mais personne ne revenait.

C’est pour cela qu’elle quittait la base tropicale pour partir à la recherche de ses partenaires disparus. Elle n’avait pas eu de nouvelles par les journaux, ne lisant pas se tissus de mensonges. Ainsi, elle prit la mer avec son groupe d’élite à la recherche de ce qui lui manquait.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Punition rime avec union [Juju]   Ven 8 Avr - 21:41

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2051

Navigation
Doriki:
3583/6000  (3583/6000)
Fruit du Démon: -



En route pour l'évent




Je m'étonnais moi même à mettre adoucie vis à vis d'Angela, en temps normal j'aurai continué de lui pourrir la vie, qu'on ait couché ensemble ou non. Comme quoi tout arrive, mais ça me faisait bien chier de m'attendrir autant. Une enfant encore je dis pas, c'était normal, j'avais toujours été ainsi avec les gosses, mais elle était à des années lumière d'être une petite fille, donc aucune raison pour que je réagisse ainsi. Fallait que je me reprenne, car c'était trop bizarre. C'était déjà suffisamment bizarre quand je pensais à ma Violette. Déjà tête de Coquelicot ça avait été étrange, la première fois que je m'entendais si bien, et surtout si rapidement avec quelqu'un, dire que l'enfoiré m'avait même fait rougir. Rah ! Rien que d'y penser ça m'énervait ! Bim ! J'avais frapper un pauvre mec au hasard dans le couloir juste pour me défouler.

Je me demandai quand même ce qu'il devenait, plus de deux ans que je ne l'avais pas revu, il me manquait, c'était vraiment un type sympa. Je voulais savoir s'il avait survécu au vieux glaçon aux yeux de cocker et au petit singe. Lui aussi me manquait avec sa joie de vivre. Il avait d'ailleurs tellement l'air d'un môme qu'il devait bien être le seul que je frapperai jamais chez les révolutionnaires. Oui, même Dragon j'hésiterai pas, bien que lui je voyais difficilement un motif pour lui en mettre une en pleine poire, autant Ivankov j'en voyais des tonnes, lui que-dalle. Pourtant quand j'y retournerai je... Est-ce que j'y retournerai seulement ? J'en savais rien, plus le temps passait et moins je croyais faire autre chose de ma vie que servir notre royale petit enfant gâté.

Je me laissais m'effondrer dans mon lit, la tête dans l'oreiller, trop dépité pour accepté la compagnie de quelqu'un dedans ce soir. Ou peut-être plus tard... Quand j'aurai fini de broyer du noir, histoire de me détendre et de me changer les idées. Je me demandai si les révolutionnaires seraient présent pour la prochaine bataille... La perte de Sabo avait du largement changer la donne quand à leur implication, mais en même temps, j'avais entendu parler d'une arme antique... ça m'arrangerait qu'ils ne viennent pas, ainsi je n'aurai pas à les affronter; et ils ne sauront pas que je lui là, dans le Tartaros... Lors de mon réveil quelqu'un frappa à ma porte, m'expliquant que l'heure de partir était arrivé... J'avais une de ses flemmes d'y aller mais bon... Avec de la chance je pourrai m'amuser.

©Strange.D.Nana

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Punition rime avec union [Juju]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Punition rime avec union [Juju]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Punition rime avec union [Juju]
» Sujet libre - Quand s'amuser rime avec tuer
» Quand "Tingapour" rime avec "nid de blurps"... [PV Lya, Nybelus, Shinzô, Keylo et Kirya'tylanhem]
» Quand frapper rime avec jouer [PV Caleb]
» Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-