AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La chatte prend le large [Namibie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Message
MessageSujet: Re: La chatte prend le large [Namibie]   Dim 20 Mar - 16:34

NamiNavigatrice des Mugiwara
Navigatrice des Mugiwara
avatar

Messages : 3771

Navigation
Doriki:
2367/6000  (2367/6000)
Fruit du Démon: -

La chatte prise en chasse


La chatte voleuse n'avait même pas eu le temps d'avoir peur comme à son habitude, ni se de cacher dans les bras de Usopp pendant que Zoro et Sanji se battrait contre ce lion géant. Ils n'étaient pas là de toute façon, même si elle aurait tout donné pour être en leur compagnie. Non là elle avait dû rapidement faire abstraction de sa peur pour saisir cette occasion que l'animal lui avait fournit comme diversion pour fausser compagnie à la Vice-Amiral et tenter de retrouver son amie avant. Braiya ne pouvait avoir raison, Robin n'était pas celle qu'elle prétendait, peut-être qu'elle était soumise ? Elle le verrait à ses yeux bien rapidement, si toute fois elle était bel et bien sur l'île comme cela était prévue.

Nami avait donc prit la poudre d'escampette, laissant avec son Sorcery Clima Tact des mirages d'elle-même un peu partout pour brouiller les pistes, s'enfonçant malgré la douleur des attaques qu'elle avait subit de la part de la marine sur l'île hivernale. Ce fut particulièrement difficile, car à la moindre grosse bête effrayant, elle se devait de revenir un cris, tout comme chaque effort pour ses muscles endolorie qui semblaient de déchirer à chaque foulée. Ses pas s'engluant petit à petit dans le marécages. Au moins on ne pourrait plus suivre ses pas à la trace, c'était au moins l'avantage, même si ses mouvements étaient ralentit et qu'elle devait surveiller qu'aucune sangsue ne viendrait la vider de son sang discrètement.

Soudain le son de la voix de Braiya fit stopper la jeune femme. Elle écouta attentivement, le son était loin, elle n'entendait pas tout. Elle avait du tomber sur un des clones qu'elle avait créer et l'avait confondu avec la vrai. Une chance, comme cela elle pouvait continuer d'avancer encore un peu et augmenté la distance qui les séparait. Mais comment être sûr de la direction à prendre ? L'île était grande, elle n'avait aucun moyen de savoir dans quel direction elle devait se rendre, elle savait juste où se trouvait la Vice-Amiral pour la fuir le plus rapidement possible.

- Tss, arrivé jusqu'au bout. Si Robin est ici alors on est arrivé jusqu'au bout...

La navigatrice de Luffy n'entendait ensuite plus rien, continuant à s'enfoncer un peu plus dans la gadoue, y plongeant les pieds jusqu'au mollet sans être dégouté. Elle avait tout de même faillit mourir de peur lorsqu'un serpent géant aux yeux qui ressortaient sur les côtés comme les poissons rouge japonais bondit sur elle avec de grand dent. On aurait dit un mélange entre plusieurs espèces animal. Tant pis pour la discrétion, elle utilisa son arme pour lancé une attaque électrocutante sur le reptile.

- Il faut que je retrouve Robin rapidement, maintenant elle sait où est-ce que je me situe...

Et la rousse continua son périple, s'enfonçant de plus en plus loin. Elle finit par remarqué qu'en hauteur il y avait des constructions, pour le moment très peu, mais cela l'intrigua. Un village dans les arbres ? Ou juste quelque poste d'observation ?



_________________
Il y a des liens qui peuvent être plus fort que ceux du sang

by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La chatte prend le large [Namibie]   Jeu 31 Mar - 11:53

Guille BraiyaMarine
Marine
avatar

Messages : 93

Navigation
Doriki:
3892/6000  (3892/6000)
Fruit du Démon: Fruit de l'oubli





Arc Braiya partie 3 : Sale garce !!!!




La métisse blonde se mettait en position de combat en ne quittant pas du regard la jeune rouquine qui lui faisait face. Des gouttes de sueur perlaient sur son front brun suite à l’humidité étouffante qui régnait dans cette partie de la jungle. Pour beaucoup, c’était un véritable enfer de vivre ici en plus d’être entouré par de multiples animaux féroces. Braiya restait un moment immobile et attendait que Nami fasse le premier pas. Mais quelque chose clochait. En effet, la rouquine ne bougeait pas d’un millimètre et, par moment, tremblait doucement. La blonde reprenait une position normale avant de serrer ses poings gantés de cuirs.

Doucement, elle s’aventurait dans le marécage qui lui montait jusqu’aux chevilles en direction de sa captive et levait la main vers elle. Le résultat fut sans appel. La main de la Vice-Amiral traversait sans difficultés le corps de la jeune navigatrice et Braiya comprenait qu’elle était face à un mirage parfaitement réalisé. La colère montait en elle, lentement, secourant son corps dénudé.


- Pas mal gamine… Tu as réussi à me berner en beauté, je dois le reconnaitre. Je ne supporte pas que l’on se moque de moi de la sorte et que l’on m’humilie comme tu viens de le faire. Des gouttes de sueur perlaient sur son front brun suite à l’humidité étouffante qui régnait dans cette partie de la jungle.

Sous l’effet de la colère, elle frappait l’image intangible de Nami avant de tourner les talons, furieuse de s’être fait avoir comme une débutante. Il ne restait pas trente-six solutions pour récupérer cette arrogante gamine qui tapait sur le système de Braiya depuis qu’elle lui avait craché au visage, refusant ainsi une possible alliance entre elles. La métisse blonde retrouvait la grande route et partait vers l’Est afin de rejoindre la base de l’organisation. Il ne lui fallait guère de temps pour la trouver et la métisse levait les yeux pour voir les infrastructures dans les arbres.

Trouvant une des nombreuses échelles d’accès, Braiya grimpait dans les cimes et parcourait la base, peuplée de quelques gardes dont elle effaçait la mémoire après leurs rencontres, dans tous les sens. La métisse trouvait même la chambre d’Angela qui respirait faiblement suite à de nombreuses blessures encore ouvertes pour certaines d’entres elles. Un bruit lui fit tourner la tête en direction d’un pont suspendu et la métisse souriait lorsqu’elle vit enfin Nami. D’une voix forte, elle s’adressait à elle pour la faire arrêter.


- Cela suffit Namibie !!!! J’en ai réellement assez de te courir après !!!! Tu auras beau chercher dans la base, tu ne trouveras pas la personne que tu cherches. Il n’y a plus personnes ici, à mon grand regret. Rends-toi sagement. Fais ce que je te dis Namibie, Robin n’est pas ici. Visiblement, elle se trouve autre part. Reviens vers moi. Je te ferais conduire jusqu’à elle.

Braiya regardait la rousse férocement. Elle ne voulait plus voir cette peste ni même l’avoir dans ses pattes.

- Je n’ai qu’une parole. Si je voulais te tuer, je l’aurais déjà fait. J’ai pris la peine de te conduire jusqu’ici. Je t’ai révélé des secrets que personne ne connaît, alors tu vas me faire le plaisir de me faire confiance cette fois.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La chatte prend le large [Namibie]   Ven 1 Avr - 17:42

NamiNavigatrice des Mugiwara
Navigatrice des Mugiwara
avatar

Messages : 3771

Navigation
Doriki:
2367/6000  (2367/6000)
Fruit du Démon: -

La chatte prise en chasse


Avec de la chance, le clone que la rouquine avait créer allait ralentir un petit peu la Vice-Amiral. Nami l'espérais, c'était difficile d'avancé dans cette jungle, ses pas étaient ralentis, son corps la faisait souffrir après tout ce qu'elle lui avait fait subir, sans parler de la chaleur. Cet environnement n'était pas fait pour le chaton chapardeur, mais la conviction de retrouver Robin pour prouver que tout ce qu'on avait dit d'elle était faut l'aidait à surmonter toutes ses difficultés. Les efforts de la navigatrice avaient rarement étaient si grand. Son esprit de l'amitié était vraiment très fort, même si ses liens affectifs avec l'archéologue était peut-être moins fort qu'avec d'autres membres de l'équipage, elle ferait tout pour son amie. D'autant que c'était la seule autre femme chez les Mugiwara.

En levant les yeux, la chatte voleuse avait découvert des constructions en hauteur, et plus elle s'enfonça, et plus il y en avait. Tout un village, sauf qu'elle n'était pas seule. Voilà qu'elle fut attaqué par des sbires de Marde. Pas de chance, le premier garde se rappelait visiblement d'elle quand elle était encore dans le Tartaros, mais le second rappela qu'elle était une déserteuse à tuer. Elle avait faillit pouvoir passer tranquillement. Tant pis, ça ne pouvait pas marcher à tous les coups après tout. Par chance, pendant leur discussion, ils ne furent pas assez concentrer pour la voir utiliser son arme contre eux, et les mis hors jeux rapidement. En revanche à rester sur le sol, elle était une proie facile, et Nami n'était pas assez bête pour ne pas s'en rendre rapidement compte.

Voilà qu'elle fut de nouveau obliger de créer des clones pour détourner l'attention, et presque une dizaine d'année à fuir les pirates et les marines d'East Blue l'avait plutôt rendu agile question discrétion. Aussitôt, elle se faufila à travers les arbres, se faisant aussi petite qu'une souris, et chercha un arbre qui semblait vide de toute vie. De toute façon il semblait que peu de monde était dans ce camps, chose qui l'étonna beaucoup d'ailleurs. Où étaient-ils tous partit ? Si c'était le quartier général, ne devrait-il pas grouiller de monde pour protéger Marde ? Cela lui sembla étrange, quelque chose n'allait pas, ce n'était si assez surveillé, ni assez vivant. Il n'était donc pas là ? Bah, ce n'est pas comme si elle avait envie de le revoir après tout...

Les sens en alerte, elle se rendit rapidement compte que Braiya était là, pas loin, juste derrière, et sans perdre une seconde, après avoir laisser un garde se faire avoir par un clone qui lui explosa au visage, l'assommant au passage, elle prit la direction du pond suspendu. Le seul inconvénient, c'était qu'il semblait mal construit et du coup, faisait du bruit sous ses pas rapide. Malgré tout, elle n'avait pas osé courir dessus, comme il avait l'air bancale, elle avait peur qu'il ne cède si elle s'y déplaçait trop vite. Hélas, Nami fut alors remarqué par la femme de la marine qui l'interpela.

- Comment cela elle n'est pas ici ? Vous aviez dit qu'elle devait y être ? Pourquoi n'y serait-elle pas ? Et comment pouvez vous savoir où elle se trouve alors ?

La chatte voleuse commença à s'énerver, mais la douleur lui rappela violemment qu'il ne fallait pas en faire trop, à s'énerver ses muscles endolories se contractaient, et lui procura une vive douleur dans tout le corps. La Vice-Amiral n'avait vraiment pas épargné son corps, tout comme le terrible froid, son corps arrivait à ses limites. Elle n'avait pas, après tout, la résistance folle de Luffy, Zoro ou Sanji, elle les envia pour le coup.

- Comment puis-je avoir confiance en vous après ce qui c'est passé sur l'autre île ? Qu'est-ce qui me garantit que vous ne me ferez rien ? N'aviez vous pas lancé des menaces ? Celle que je redeviendrai esclave, et que vous demanderiez à Robin de me torturer pour voir si elle vous étiez fidèle. Et si elle refusait de vous obéir ? Que lui feriez vous ?



_________________
Il y a des liens qui peuvent être plus fort que ceux du sang

by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La chatte prend le large [Namibie]   Dim 10 Avr - 16:37

Guille BraiyaMarine
Marine
avatar

Messages : 93

Navigation
Doriki:
3892/6000  (3892/6000)
Fruit du Démon: Fruit de l'oubli





Arc Braiya partie 3 : Assez de discussions




Cette discussion tournait en rond. L’arrogance combinée à la tête de mule qu’était cette sale gamine gonflait plus que de raison la grande dame métisse. Sa patience était réellement mise à l’épreuve et elle-même se demandait comment elle avait fait pour supporter cette garce aussi longtemps. Dans un coin de son esprit, Braiya se promettait que la prochaine fois, elle ligoterait sa captive avant de la livrer aux lions. Hors de question de subir une nouvelle fois les caprices d’une gamine qui pensait tout connaitre de la vie. Pourtant, la Vice-Amiral gardait encore son sang-froid, mais était réellement à bout. Il ne faudrait pas longtemps pour que sa colère explose une nouvelle fois.

Doucement, alors qu’elle avançait en direction de la jeune rouquine adepte de la météo qui posait ses intarissables questions sur Robin, Braiya ajustait ses gants noirs comme pour frapper un grand coup et mettre hors d’état de nuire la navigatrice en soupirant.


- Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Encore et toujours pourquoi. Tu ne veux pas te taire un peu sale gamine ? Toujours en quête de justification sur le pourquoi du comment. Tu commences vraiment à me faire chier gamine. J’en ai assez de me justifier à chaque fois que je te demande quelque chose.

La blonde posait un pied sur le pont qui se balançait légèrement de gauche à droite alors que Braiya dégageait une aura vraiment noire et négative. Ses yeux n’avaient plus son expression maternelle habituelle et affichaient une détermination sans failles.

- On va faire simple Namibie. J’ai dit, en effet, qu’elle était là, mais il semblerait que mon fils a décidé d’avancer son plan. Ensuite, cela m’attriste de savoir que tu es tellement obsédé par Nico Robin que tu ne penses même plus à réfléchir. Je suis la chef suprême de Tartaros et tu crois réellement que j’ignore les projets de mon fils ? Il ne me dit pas tout, certes, mais je sais très exactement où il va en ce moment même.

Un clac se fit entendre, mais Braiya restait de marbre devant la jeune navigatrice. Elles étaient désormais face à face, au milieu du pont qui tanguait de plus en plus à cause de leurs poids et de l’ancienneté de celui-ci. Ne faiblissant pas l’intensité de son regard, Braiya toisait la rouquine avant de reprendre la parole avec un sourire sarcastique.

- Ensuite oui, tu ne peux avoir confiance en moi, mais si je voulais réellement te tuer, j’aurais déjà arraché ton petit cœur palpitant de ta poitrine avant même que tu ne puisses parler. Et rien ne te garantit que je ne te ferais rien, seulement voilà, pour le moment, je ne te ferais rien, mais si tu continues à me gonfler comme tu le fais, je deviendrais réellement méchante. Marde te désire en vie, très bien, mais il n’a pas précisé si tu devais être entière. Alors maintenant Namibie, tu la fermes et tu viens avec moi s'est compris ?

Elle n’eut pas le temps de parler au sujet de Robin que le pont lâchait complètement. La structure s’ouvrait en deux sous leurs pieds alors que, rapidement, la main droite de Braiya saisissait le pont alors que la gauche attrapait le bras de la rouquine. Ensemble, elles se balançaient dans le vide, à vingt mètres au-dessus du sol.

- Tu fais ton poids gamine…. Arrête de bouger un peu….

La métisse ne tenait plus et lâchait prise. La chute allait faire très mal, mais Braiya attrapait la rousse pour la mettre au-dessus. Ainsi, c’est elle qui s’écraserait sur le sol en prenant toutes les blessures sur son corps. L’impact lui fit cracher du sang, tout en lui brisant quelques os. La douleur lui fit tourner la tête et Braiya s’évanouissait en plein milieu de la jungle, à la merci de la rouquine. Son poignard, dissimulé dans ses vêtements, parfaitement visible et offert aux mains de la navigatrice qui pouvait la tuer si elle le voulait.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La chatte prend le large [Namibie]   Lun 11 Avr - 18:01

NamiNavigatrice des Mugiwara
Navigatrice des Mugiwara
avatar

Messages : 3771

Navigation
Doriki:
2367/6000  (2367/6000)
Fruit du Démon: -

La chatte prise en chasse


La chatte voleuse avait l'impression de se faire avoir, que l'autre essayait totalement de la berner. Jusqu'à quand allait-elle être balader d'île en île jusqu'à trouver Nico Robin ? C'était une vulgaire partie de cache cache truqué, puisque la personne à trouver semblait changer d'endroit à chaque fois, à moins que Braiya n'avait jamais eut l'intention de la mener au bon endroit. C'était la troisième île qu'elles faisaient ensemble, et la rousse commençait à douter des bonne paroles de la marine même si elle prônait encore et toujours sa bonne fois. Mais comment la croire désormais ? Nami ne savait plus où donner de la tête, elle était à bout de force, moralement, physiquement...

Elle remarqua que Braiya perdait vraiment patiente, utilisant le mot pourquoi comme si elle l'avait dit plusieurs fois alors qu'en réalité, la chatte voleuse ne l'avait même pas prononcé. Son regard se posa sur ses mains, elle mettait ses gants, allaient-elles devoir combattre ? Surement, elle sera son Sorcery Clima Tact, la défiant du regard. Nami n'avait pas peur, il y avait un pont suspendu qui les séparait l'une de l'autre, et pourtant ce n'était pas assez. Fuir ? La distance était trop réduite, et elle était en terrain ennemi...

Son instinct lui dicta de prendre de l'avance, tant qu'elle était sur le pond, elle ne pourrait rien lui faire, le risque qu'il cède était trop grand, ce n'était pas la peur qui la paralysa, mais son intérêt pour ce qu'elle lui disait, c'était important. Nami écouta donc tout, cherchant à savoir, Marde avait avancé son plan ? Qu'allait-il bien pouvoir faire ? Il lui serait difficile de tirer les vers du nez de la Vice-Amiral, elle le savait, et si elle le faisait, il était certain qu'elle lui effacerait ensuite la mémoire. Mais jusqu'où l'effacerait-elle ?

- Alors comme ça Marde va encore agir ? Quelle mauvaise action va-t-il bien pouvoir faire ? 

C'était plus pour elle même que pour Braiya, elle ne s'attendait pas à une réel réponse, elle essayait d'imaginer ce qu'il pouvait bien pouvoir faire... Pourquoi avait-il besoin de Nico Robin... La Vice-Amiral se rapprochait de plus en plus, mais la navigatrice était en pleine réflexion, de toute façon courir sur le pont ne servirait à rien si ce n'est le détruire plus vite, et elle avait trop mal pour avoir confiance en son corps pour sauter. Elle la regarda avec un petit sourire arrogant.

- Oh il me veut en vie ? Pourquoi je ne vois pas ce que cela peut changer à ses plans... Au moins j'ai la garantit que vous ne pouvez pas m'arracher mon petit cœur.

Pourquoi diable est-ce qu'il la voudrait vivante ? Nami savait bien qu'elle n'avait que peu d'intérêt à ses yeux, voir même aucun, alors pourquoi ? Ce n'était pas logique...

- Un Ponéglyphe... Une arme antique.

Ce n'était pas pour elle, mais comme un éclaire dans la nuit noir, la chatte voleuse réalisa pourquoi est-ce que le second chef du Tartaros avait besoin de son amie. Mais cela ne changera pas non plus pourquoi est-ce qu'elle même devait rester vivante, pour contraire Robin ? Non, les Mugiwara été séparer depuis longtemps, si elle avait en effet laisser mourir Luffy, la garder en vie serait idiot, surtout qu'il pourrait facilement lui mentir, ou modifier ses souvenirs pour lui faire croire qu'elle l'était encore si jamais ils venaient à la tuer.

Elle allait utiliser son arme lorsque le pond céda, et après avoir lâcher un cri, elle sentit une main l'attraper. Pourquoi est-ce qu'elle la sauvait ? Ah oui, elle devait rester en vie, même si ce n'était pas logique, car il avait tous les moyens du monde de la tuer mais faire croire le contraire à son amie.

- Si vous croyez que c'est par plaisir que je me balance ! 

Nami avait arrêter de hurler et d'avoir peur pour se concentrer. Il fallait trouver un moyen de sortir de cette situation désastreuse, elle aurait bien créer une Milky Road mais Braiya lâcha prise avant, et la mit au dessus d'elle pour la protéger. Soudain la chatte voleuse se sentit mal... Les femmes marines étaient son point faible après tout... Lorsqu'elle se redressa elle observa son ennemie évanouie sur le sol, pensive, et observa le poignard... Que faire ? Nami n'était pas une tueuse, et les rares personnes qui se trouvaient ici furent attirer par le bruit de la destruction du pond, elle attacha en vitesse les mains de la marine et fila tel un lapin loin, où, elle n'en savait rien encore.



_________________
Il y a des liens qui peuvent être plus fort que ceux du sang

by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La chatte prend le large [Namibie]   Mar 12 Avr - 16:14

Guille BraiyaMarine
Marine
avatar

Messages : 93

Navigation
Doriki:
3892/6000  (3892/6000)
Fruit du Démon: Fruit de l'oubli





Arc Braiya partie 3 : Vice-Amiral ébranlée




Le corps de la métisse tombait lourdement sur le sol. L’impact lui brisait quelques os et la grande dame s’évanouissait sous la vive douleur qui lui parcourait l’échine. Offerte à la jeune rouquine qui, elle, n’avait reçu aucun dégât, la blonde ne sentait pas que cette dernière lui ligotait les mains avant de s’enfuir plus profondément dans la jungle étouffante. Braiya restait dans l’inconscient pendant un petit moment et en sortait simplement parce que du bruit se propageait autour de sa noble personne. Ses yeux s’ouvrirent petit à petit et virent un maigre régiment de soldat l’encercler en lui demandant qui elle était. Certains lui crachaient dessus alors qu’un autre avait une folle envie de la visiter en profondeur.

Braiya reprenait légèrement ses esprits et se redressait, sans l’aide de ses mains, au prix d’un énorme effort qui lui fit horriblement mal, avant de regarder la bande d’abrutie qu’elle avait sous ses yeux.


- Mon fils recrute de plus en plus de raclures, je vois. Cela ne m’étonne même pas que vous soyez aussi pitoyable et aussi diminué d’esprit. Dépêchez-vous de me détacher si vous voulez avoir une chance de survivre.

Les soldats n’obéissaient en prétextant qu’ils recevaient des ordres que de Judal en priorité. La Marine soupirait. Elle aurait du s’en douter, il n’y avait que lui qui pouvait avoir une bande d’idiots à sa botte. Du moins, ils ont dû le devenir quand il les tabassait pour une raison quelconque. Cette situation gonflait sérieusement la blonde qui leur lançait un regard tellement noir que l’un d’eux fit dans son froc. Un véritable exemple de courage. Braiya se frottait les poignets et se remit sur ses deux jambes en grimaçant une fois libre.

- Vous n’êtes pas des flèches. Je suis certaine que vos vies n’ont aucune valeur aux yeux de mon fils. Il ne m’en voudra pas si je vous la prends. Après tout, le contrat stipule que je dois rester secrète. Messieurs, vous avez devant vous la véritable chef de notre organisation. J’étais contente de vous connaitre. Maintenant adieux.

Elle les tua rapidement, mais pas aussi vite qu’elle le voulait à cause de ses blessures qui la firent plus que souffrir et partait en chasse une nouvelle, mais dernière, fois pour récupérer la rouquine. La métisse se tenait le flanc et titubait légèrement en suivant les traces de pas laisser pas la jeune navigatrice. Pendant plus d’une vingtaine de minutes, Braiya la traquait et s’épuisait plus que de raison à mettre KO les animaux gigantesques qui lui bondissaient dessus.

Soudain, elle entendit un énorme rugissement et la Vice-Amirale partait en direction du bruit pour tomber sur sa captive qui combattait un immense tigre. Puisant dans ses forces restantes, Braiya bondissait et mit au sol la créature avant de regarder la jeune rousse, tremblante et fiévreuse.


- Stop… Assez, Namibie… Nous arrêtons ici toi et moi. Assez de jeux stupides, de faux-semblant. J’abandonne l’idée de te convaincre de venir avec moi sagement. On va se faire ça à l’ancienne.

Grimaçant réellement de douleur, la blonde se tenait droite et se concentrait pour ne plus penser à ses blessures. Son corps lui hurlait d’arrêter cette folie, mais Braiya n’écoutait pas.

- Si tu arrives à me battre, je te dis où se trouve Nico Robin. Mais si je gagne, tu jures de rejoindre les rangs de mon fils et d’y rester pour l’éternité. Cela te convient ? Il n’y a que comme ça que nous pouvons terminer notre voyage.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La chatte prend le large [Namibie]   Mer 13 Avr - 12:33

NamiNavigatrice des Mugiwara
Navigatrice des Mugiwara
avatar

Messages : 3771

Navigation
Doriki:
2367/6000  (2367/6000)
Fruit du Démon: -

La chatte prise en chasse


Depuis qu'elle avait apprit que Bell-mère était une femme de la marine, Nami avait un souci avec ses derniers, ses réactions étaient anormales, totalement différente de ce qu'elle aurait fait pour une autre personne. C'était sans doute idiot, mais c'était ainsi. Pourtant face à elle c'était clairement une ennemie, bien que la logique veut que toutes les femmes de la marine soient ses ennemies. Mais là c'était avéré, elle était directement ou indirectement responsable des malheurs de son équipage et elle prononçait des paroles odieuses. Tout ce qu'elle avait dit sur Robin... Pourtant cette même femme qui lui avait brisé les os et qui menaçait de la tuer venait de lui sauver la vie. La chatte voleuse la considéra longtemps avant de se décider à lui ligoter les mains dans la précipitation, entendant les pas de sbire arriver.

S'enfonçant dans la jungle, la navigatrice reprit son souffle un instant. Où aller ? Une araignée géante lui fit faire un choix très facile, après avoir hurler en voyant ses mandibules, et l'avoir électrocuté, elle avait fuit droit devant elle sans demander son reste en entendant ses copines arriver. Quel horrible endroit ! Quel idée de faire une base secrète ici ? Si un jour Luffy avait idée d'installer un campement dans une île aussi accueillante elle le frapperait jusqu'à ce qu'elle change d'avis, ou elle l'enverrait avec les autres garçons éliminer tout risque d'attaque de créature aussi bien la journée que la nuit. Au moins avec Sanji, elle savait que ça serait du service 24h sur 24.

Après de longues minutes à patauger dans les marécages à s'épuiser inutilement contre la nature, attaquant avec son Sorcery Clima Tact toutes bestioles qui tenteraient de la croquer, elle sentit que Braiya était pas loin. Elle était en territoire ennemi, il était normal qu'elle ait pu retrouver sa liberté de mouvement rapidement, restait à savoir si elle avait rameuter d'autre personne pour l'aider à la rechercher. Alors qu'elle se reposait de nouveau contre un arbre, un tigre géant surgit derrière elle poussant un rugissement qui couvrit son cri de panique. Elle sortit alors son arme et commença à le combattre avec, s'épuisant à la tâche, il était plus robuste que les autres.

C'est alors que surgit la Vice-Amirale, surprise de la voir, Nami manqua de se prendre un coup de patte, elle esquiva à temps, tandis que Braiya mit à terre l'animal d'un coup de poing. La chatte voleuse écouta attentivement la condition qu'elle lui proposait, au moins elles semblaient toutes les deux dans le même état physique. Cela comblait un peu l'écart de force physique entre les deux. Se battre ? Nami n'avait pas vraiment d'option, quand bien même elle s'enfuirait, comment trouver Robin ?

-  C'est d'accord j'accepte. 

De toute façon elle était lasse de fuir encore et toujours, rejoindre les rangs de son fils pour l'éternité ? Quelle bonne blague, Luffy ne la laisserait pas y rester l'éternité ! Même s'il était porté disparu, Nami savait qu'il finirait par revenir la retrouver. Et sans perdre une seconde elle se mit en position de garde avec son arme, regardant attentivement son adversaire.

- Mirage Tempo ! 

Elle se dissimula parmi ses clones.

- Guts Sword. 

Maintenant elle tirait des bulles d'air telle des balles de pistolet sur la Vice-Amirale pour la tenir à distance un moment, elle avait conscience qu'au corps à corps elle était désavantager, bien qu'elle ait l'habitude d'user de force physique pour vaincre ses ennemis lorsqu'elle se sert de son arme comme simple bâton. Même si elle touchait Braiya, celle-ci avait du répondant, et la violence des coups que le chaton chapardeur se prenait, ne faisait que la faire souffrir d'avantage, crachant du sang après un râle de douleur.

- Thunder Trap. 

Elle utilisa alors cette technique pour foudroyé d'un éclair la Vice-Amirale après avoir fait apparaître des nuages orageux.

- Mirage Tempo.

Elle utilisa ses dernière force pour devenir invisible aux yeux de la marine. À avoir autant déguster, elle allait finir par mourir sous les coups, son physique n'avait pas la robustesse des hommes de son équipage.



_________________
Il y a des liens qui peuvent être plus fort que ceux du sang

by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La chatte prend le large [Namibie]   Jeu 14 Avr - 21:47

Guille BraiyaMarine
Marine
avatar

Messages : 93

Navigation
Doriki:
3892/6000  (3892/6000)
Fruit du Démon: Fruit de l'oubli





Arc Braiya partie 3 : Le final




La métisse toisait la rouquine du regard pendant quelques minutes tout en ajustant ses gants en cuirs. La tension entre les deux femmes était plus que palpable et l’on pouvait sentir leurs désirs communs d’en finir une bonne fois pour toute. La moiteur ambiante faisait transpirer le front de la grande dame qui ne bougeait pas d’un cil, préférant attendre que son adversaire fasse le premier pas de danse. Et le moment tant attendu fut venu. En effet, la rouquine utilisait son savoir pour se dissimuler et disparaitre comme un mirage, ce qui fit sourire légèrement la blonde. En effet, elle savait à quoi s’attendre en compagnie de la grande navigatrice des Mugiwara.

- Est-ce tout ce que tu peux faire Namibie ? De simples tours de prestidigitations ? Te dissimuler en utilisant la chaleur et l’humidité de la jungle ne t’aidera pas éternellement et tu le sais très bien. Mais je suppose que je vais devoir faire avec pour te terrasser.

La métisse blonde se laissait surprendre par les bulles qui lui fonçaient dessus et elle devait bouger pour, à la fois, les esquiver et avancer vers la position où se trouvait, logiquement, la belle rousse. Braiya pestait intérieurement et s’avançait petit à petit jusqu’à toucher sa proie via un violent coup gorgé de Haki, la faisant valdingué plus loin tout en crachant du sang.

- Tsss. Je n’ai même pas besoin d’utiliser mes pouvoirs contre toi jeune fille. Je peux te vaincre à mains nues si je le désire. Cela m’arrange je dois dire, car je n’aime pas trop me dévoiler comme tu le sais.

Elle continuait de rouer de coups la jeune navigatrice qui avait encore un peu d’énergie à revendre. En un éclair, c’est le cas de le dire, elle foudroyait Braiya qui n’avait pas vu le coup venir. Sonnée, elle titubait légèrement alors que Nami se dissimulait une nouvelle fois derrière un mirage. Manque de chance pour elle, une branche craquait sous les pieds de Nami et la blonde savait sa position exacte. Alors qu’elle s’apprêtait à charger une dernière fois, l’impensable se produisait. Le corps de Braiya lâchait et la Vice-Amiral tombait à genoux, ne pouvant pas esquiver ni même contrer la dernière attaque de son ennemie.
Braiya fut vaincu et allait se briser violemment contre un tronc d’arbre tropical. Elle n’avait plus aucunes forces de se battre. Le regard vide, la grande dame regardait la rouquine, un petit sourire en coin.


- Bravo…je ne pensais vraiment pas que tu pourrais me vaincre Namibie… Comme promis, je vais tout te dire…

La métisse toussait en crachant du sang. Ses os brisés lui faisaient horriblement mal tout comme son corps. Péniblement, elle balbutiait quelques mots à l’attention de la rouquine triomphante.

- Nico Robin….se trouve…sur cette île…

Elle lui indiquait l’île en question quand un sbire venait les rejoindre. La folie le poussait à toucher Braiya qui lui détruisait sa mémoire afin de lui ordonner de conduire Nami sur la fameuse île où se trouvait l’arme antique. Puisant dans l’extrême réserve de ses forces, Braiya touchait la tête de Nami pour lui effacer la mémoire à son tour, mais le manque de force de la métisse lui supprimait simplement son l’existence. Elle s’écroulait par la suite et ne rouvrait les yeux que bien plus tard, où elle contactait ses hommes pour venir la chercher. Le voyage des deux femmes était enfin achevé.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La chatte prend le large [Namibie]   Sam 16 Avr - 12:04

NamiNavigatrice des Mugiwara
Navigatrice des Mugiwara
avatar

Messages : 3771

Navigation
Doriki:
2367/6000  (2367/6000)
Fruit du Démon: -

La chatte prise en chasse


Les deux femmes se jugeaient du regard, blessées toutes les deux, le combat pourrait s'avérer fatal au vu de leur état physique, c'était déjà un miracle qu'elles puissent encore tenir debout. C'est Nami qui ouvrit en premier la danse, utilisant son Sorcery Clima Tact pour se dissimuler parmi des clones, cela lui permettrait de gagner un peu de temps pour son attaque suivante, car Braiya devrait perdre du temps à savoir laquelle était la bonne. Une chance que l'air ambiant soit parfait pour son arme, cela lui évitait de créer d'avance des œufs de température, ce qui était un gain de temps indéniable. Si seulement toutes les îles pouvaient avoir un climat aussi riche, elle serait beaucoup plus utiles pour l'équipage, ou pas, de toute façon elle comptait bien encore progresser pour les aider.


- En effet je le sais, ne vous en faite pas pour moi. 

Jouer la provocation n'était peut-être pas la meilleure chose à faire, sauf qu'elle était quand même espiègle à ses heures perdues. Et puis au point où elle en était, elle pouvait bien se permettre quelque remarque. Au moins l'effet de surprise avait réussi, peut-être ne s'attendait-elle pas à ce que son arme puisse lancer des bulles aussi rapide qu'une balle et fasse aussi mal ? Avec le seul avantage de ne pas laisser d'indice en cas de recherche d'arme du crime.

Sauf que malgré son camouflage et son attaque, la Vice-Amiral la trouva et lui asséna un puissant coup au haki qui l'envoya au loin. Recouverte de vase des marécages, les cotes brisées, la chatte voleuse n'en menait pas large avec le sang qui sortait de sa bouche, il lui fallut du temps pour se redresser, chacun de ses membres tremblant de douleur.

- Parce que votre pouvoir de faire oublier peut attaquer ? 

Elle s'essuya la bouche après sa remarque, sachant qu'elle risquerait de l'énerver. Mais en même temps elle avait utilisé le haki, donc du pouvoir, alors que Nami n'avait aucun fruit du démon, déjà elle en faisait plus qu'il n'en fallait pour la vaincre. Cela amusa la rousse, qui abandonna rapidement sous sourire sous la pluie de coup qui la remis au sol, la tête dans la boue, s'étouffant à moitié avec tout en crachant du sang, sans pouvoir réussir à avaler sa propre salive.

Usant de ses dernière force avant de risquer de perdre connaissance suite à ce passage à tabac, et envoya un éclaire sur Braiya qui était trop occupé à lui infliger des coups sans discontinuer. Nami en profita alors pour se camoufler derrière son mirage, disparaissant ainsi de la vue de la marine. Elle s'écroula contre un arbre, essayant de reprendre sa respiration, son corps totalement meurtrie, mais en s'installant contre l'arbre, elle marcha sur une branche, sauf qu'elle n'avait plus de force, et ferma les yeux prête à se prendre le coup. Mais rien ne vient. La navigatrice ouvrit alors un œil et vit la Vice-Amiral incapable de continuer le combat.

- Pour être honnête, j'étais pas sûr d'y parvenir. 

Mais son envie de retrouver Robin pour faire jaillir la vérité et surtout son envie de retrouver son équipage et prouver que Luffy n'était pas mort avait été plus fort que tout, même si son corps était brisé. Ainsi elle saurait la vérité, où se trouvait Robin, en priant que ça ne soit pas encore une ruse, mais elle lui avait sauver la vie... Posant son arme contre son épaule endolorie, elle écouta alors ce que lui dit la femme de la marine.

Après quelque instant, ayant récupérer de faible force, elle réussi à se relever, se dirigeant vers l'endroit que Braiya lui indiquait, sauf que lorsqu'un sbire arriva non loin d'elles, cette dernière en profita pour effacé une partie de la mémoire de Nami, qui tomba alors sur le sol inconsciente. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, ce fut pour découvrir que son corps toujours souffrant était désormais attaché trop fermement et qu'elle était sur une embarcation avec le fameux sbire, en direction de l'île où se trouvait Robin...



_________________
Il y a des liens qui peuvent être plus fort que ceux du sang

by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La chatte prend le large [Namibie]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

La chatte prend le large [Namibie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» La chatte prend le large [Namibie]
» Une vie qui prend le large (feat Alev)
» Dr Large et le député canadien Jaffer vous invitent à
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» chatte virtuose ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Autre îles-