AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tensions en interne [Judal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Tensions en interne [Judal]   Ven 17 Juil - 8:50

InvitéInvité
avatar






Paroxysme




La bataille de l’île des flammes venait de se conclure depuis quelques heures par les morts brutales de Monkey D. Luffy et de Sabo. Ces morts causaient une grande allégresse au sein de l’organisation maléfique de Marde Guille. En plus de toute cette joie, le groupe avait recruté la dénommée Nico Robin, pour le plus grand malheur de son ancien équipage. Certes, c’était une récupération volontaire et non imposée, mais c’était toujours bon à prendre. Le chef suprême avait ordonné à ses deux fidèles lieutenantes de s’occuper du départ en vue de trouver la prochaine base : l’île noire.

S’afférant à la tâche pour préparer ses affaires ainsi que celle des autres, Angela prenait un maximum de livres en tous genre afin d’avoir toujours un peu de lecture même durant la traversée. Son sabre fièrement posé contre un mur, la bleuté choisissait les ouvrages qu’elle souhaitait conserver lorsque soudain une douleur la fit tomber à genoux. Cette douleur, se trouvant au niveau de son ventre, la relançait sans relâche et affaiblissait considérablement l’ancienne gardienne d’Impel Down. La belle tortionnaire serrait les dents très fort en se tenant le ventre et se relevait péniblement.


- Conasse de Nana. Je n’oublierais jamais que tu as essayé de m’empaler. Si je n’avais pas eu le Haki et mon sabre pour me protéger, je serais morte à l’heure actuelle. La prochaine fois, je ne ferais pas de quartier pour toi. Qu’importe ta forme, je te tuerais pour de bon.

La belle ouvrait son chemisier intégralement, dévoilant son soutien-gorge noir en dentelles, et regardait sa plaie sous toutes les coutures. Elle était vraiment hideuse à regarder. Du sang noir pullulait autour de sa blessure et Angela craignait fortement que cela s’infecte. Heureusement pour elle, Seira lui avait déjà administré les premiers soins un peu plus tôt.

Se regardant longuement dans la glace, la bleuté à la casquette ne vit pas qu’un visiteur incongru venait de faire irruption dans ses quartiers. Lorsqu’elle remarquait enfin la silhouette de ce gamin méprisable, elle se tournait vers lui sans même sourire et rattacher son chemisier blanc.

- Qu’est-ce que tu fais ici Judal ? Tu n’as pas tes affaires à préparer ou je ne sais quoi ? Le départ est imminent et tu as sans doute mieux à faire que de venir me mater dans ma chambre.

Angela lui tournait le dos une nouvelle fois, déposant dans un sac ses vêtements de rechange et se trouvait être agacée par la présence du garçon qui n’avait toujours pas dit le moindre mot depuis son arrivé. Arrivant aux limites de sa patience, Angela lui balançait une chemise en pleine face pour le faire déguerpir.

- Si tu n’as rien de mieux à faire dégage. Je n’en peux plus de voir ta tête de merdeux. Ta simple vision m’insupporte et me donne envie de vomir. Trouve-moi donc Hugo, je dois aussi lui parler.

Angela se redressait et regardait Judal. Elle s’approchait de lui lentement et le dévisageait un long moment avant de reprendre la parole.

- Je ne pense pas que tu sois sourd Judal. Mais dans le doute, je vais me répéter simplement : DEGAGE DE MA CHAMBRE !!!!
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tensions en interne [Judal]   Ven 17 Juil - 14:42

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2079

Navigation
Doriki:
3840/6000  (3840/6000)
Fruit du Démon: -



Un petit cadeau pour toi !




La tentative de sauvetage avait plus ou moins réussi, ils étaient partit avec mon copain de jus de papaye, me laissant seule avec ma bouteille. Enfin j'avais découvert un nouvel amour, puisque Zaki m'avait lâchement trahit ? Non il s'était fait avoir, mais ce fut suffisant pour que je perde la passion ardente que j'avais pour lui. Quel était l'intérêt d'avoir de l'amour pour un soumis ? Certes j'étais censé l'être, mais j'étais un demi-soumis moi ! On était même pas capable de me faire plier totalement ! J'étais bien trop charismatique pour cela, bien plus que Marde même s'il refusait de l'admettre.

On nous avait demandé de tout préparer pour partir vers notre seconde base, mais je m'étais attardé sur le cas du chien de la truie, enfin je voulais le laisser se venger d'Angela. Cela l'aurait tellement fait perdre du temps dans ses préparatifs, je suis sûr qu'en le tuait elle aurait salit toutes ses affaires, qu'est-ce que ça aurait pu l'énerver ! Rien que d'y penser ça m'amusait, mais malheureusement tout ne s'était pas déroulé comme je l'avais prévu. Cet enculé, il avait valu qu'il m'énerve ! Tss, dire que je m'étais énerver pour une minette, moi ?! D'accord c'était ma proie et l'idée qu'on la touche avant moi … M'était insupportable, mais ça avait foutu mon plan en l'air !

Mais bon, la bonne âme que j'étais voulais quand même prévenir la maitresse qu'elle venait de perdre son fidèle ami canin. On ne savait jamais, peut-être qu'elle s'était attaché à son animal de compagnie. Cette fille était tellement perturbé dans sa tête. Mes affaires étant toute prête, j'avais suffisamment menacer tous les sbires de s'en occuper à ma place pour que cela soit réglé rapidement, j'avais pu partir à la recherche de cette garce. En passant près de sa chambre, je pu l'entendre jurer comme un vieux marin. Ah, qu'est-ce qui avait pu la mettre dans un tel état ? Discrètement j'avais passé ma tête par la porte, observant ses blessures. J'avais envie de rire, mais n'en fit rien, elle n'avait pas eut l'air de m'avoir remarqué tout de suite.

Discrètement, sur la pointe des pieds j'étais alors entré dans sa chambre, profitant du faite qu'elle me tournait le dos pour tout inspecter. Bah c'était bien une chambre de gonzesse. Je soulevais les bibelots, ouvrais et fermais les livres, je farfouillais tout, mais rien à faire, je ne trouvais vraiment rien qui puisse m'intéresser. À ce demander si elle n'avait pas une vie des plus emmerdantes. Elle finit quand même par me remarquer, la mater ? Mais pourquoi je ferai une telle chose moi ? Elle m'avait bien regarder ? J'arquais un sourcil.

« Moi ? J'ai déjà tout fait préparer, la flemme de le faire moi-même … Et puis c'est toujours un plaisir de se faire servir de temps en temps. De toute façon j'ai pas beaucoup d'affaire ici. »

Toutes mes affaires étaient restés chez les révolutionnaires, depuis deux ans, ils avaient sans doute déjà tout jeté à la mers ou brûler. Dommage, j'aimais bien mes affaires, mais cela voulait dire que si jamais j'y retournerais, je n'aurai plus rien. Voilà que j'allais devenir nostalgique moi. Je m'étais assis sur son lit, découvrant qu'il était plus rebondit que le mien, je m'étais donc relever pour me laisser de nouveau tomber dessus, faisant des rebonds avec les ressorts, jusqu'à ce qu'une chemise m'atterrisse sur la tête.

« Si elle t'insupporte ma tête, ça me donne presque envie de rester plus longtemps. J'ai même une idée de décoration pour ta nouvelle chambre ! Des photos de moi partout, Juju le magnifique des murs au plafond ! Et puis ta chemise là … S'pas vraiment mon style de vêtement ... »

Je l'observais sous toutes ses coutures, elle était d'une très moche, de deux vraiment pas le genre de chose que je portais, et de trois, elle croyait que j'oserai un jour porter un vêtement qu'elle avait mit avant ? Non mais quelle idée saugrenue, je préférais encore me balader tout nu même s'il devait neiger.

« Du calme, du calme ! C'était justement pour ce cher Hugo que je suis là ! J'ai quelque chose de lui pour toi ! Je me suis dis que ça te ferai plaisir, je suis trop gentil, ma bonté me perdra ! »

D'un coup de main je fis voler les mèches sur le devant de mon front en prenant la pose, avant de sortir d'un mouchoir sanglant de ma poche le reste de tissus des lèvres et des morceaux de dents brisés que j'avais arracher à Hugo d'une pression de main. Je le lui tendis avec un grand sourire d'enfant, n'étais-je pas mignon ?

©Strange.D.Nana

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tensions en interne [Judal]   Dim 19 Juil - 14:35

InvitéInvité
avatar






Rupture




La tension entre Angela et Judal était complètement palpable. Pour une raison vraiment mystérieuse, ces deux-là n’avaient jamais réussi à s’entendre. Sans doute était-ce physique ? Ou alors la véritable raison était bien plus profonde que ça ? Nul ne saurait le dire de toute façon, et même pas eux. La jolie bleuté regardait son homologue brun avec un regard glacial qui la caractérisait pleinement. Lorsque la tueuse vêtue de blanc le dévoilait, c’est que la colère grimpait fortement en son for intérieur et une fois dans cet état, Angela pouvait être capable de tout, surtout du pire.

Son regard bleu glace examinait chacun des mouvements que pouvait faire Judal et elle comprit immédiatement ce qu’il y avait dans le mouchoir lorsqu’il prononçait le prénom de son chienchien favori. Le volcan qui bouillonnait en elle explosait et, avec une immense rage, la chef des armées attrapait la gorge de cet être qu’elle méprisait, autant qu’elle méprisait Nana, avant de le plaquer avec violence contre le mur, causant de nombreuses fissures.


- Donne-moi une raison. Rien qu’une seule raison qui empêcherait mes poings de te refaire le portrait Judal. De quel droit oses-tu tuer l’un de mes jouets ? C’est quoi ton problème sale merdeux ?

Son emprise se fit plus forte autour de sa gorge. Jamais personne, si on exceptait la rouquine qui servait d’infirmière, ne l’avait mise dans une rage aussi folle. Angela serrait tellement fort que ses doigts en saignèrent, mais la bleuté s’en moquait. Le regard, exprimant son envie de meurtre, dévisageait le garçon pendant quelques secondes qui semblèrent une éternité.

- Oui, c’est quoi ton problème ? Depuis que je te connais, tu passes ton temps à me pomper l’air. Tu as envie de me sauter ? Tu as envie de me la mettre ? Suffit de demander, mais je ne te promets pas que tu en sortes vivant. Remarque, aujourd’hui non plus je ne te promets pas que tu sortes vivant de cette île.

Angela armait sa jambe de Haki et frappait tellement fort Judal que le mur cédait sous la formidable puissance que procurait ce pouvoir de durcissement. La violence du choc envoyait valser l’esclave originel au beau milieu des anciennes ruines puant la mort et le sang qui se trouvaient a une vingtaine de mètres. Chopant son chemisier blanc habituel ainsi que sa casquette et attrapant sa lame aiguisée, Angela traversait les multiples trous qu’avait causé son coup de pied. Une fois sur les lieux glauques, la tueuse dégainait son sabre et pointait la lame vers son homologue timbré.

- Relève-toi. On va mettre les choses aux claires une bonne fois pour toute. Cela devrait te plaire non ? Un type qui ne pense qu’aux combats comme toi à le privilège de m’affronter dans un endroit où la mort est omniprésente. Cela doit-être le rêve de ta misérable vie. Pas vrai Judal ?

La psychopathe regardait son adversaire avec un grand sourire. Mine de rien, la situation lui plaisait grandement. Avoir l’occasion de rabattre le caquet de ce pisseux était une occasion vraiment unique et elle allait pouvoir pleinement en profiter. Dans son esprit germait déjà les pires souffrances et les plus atroces sévices qu’elle lui ferait subir. Son sourire s’élargissait et, se léchant les lèvres tout en serrant ses jambes sous l’excitation qui lui provoquait une humidification de son intimité, Angela concluait.

- On va s’éclater toi et moi Judal. On va vraiment s’éclater.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tensions en interne [Judal]   Lun 20 Juil - 16:57

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2079

Navigation
Doriki:
3840/6000  (3840/6000)
Fruit du Démon: -



Enfin on va pouvoir s'amuser !




En sautillant sur son lit, je me disais que finalement sa chambre n'était peut-être pas si nulle que cela, il y avait au moins un point intéressant dedans qui donnait envie d'y aller, car sinon le reste … Vu qu'elle était amie avec Seira je me demandai si elle aussi avait une chambre aussi pourri. Avec un peu de chance Marde avait plus de goût et vu qu'il couchait ensemble, lui avait fait faire une décoration moins féminine pour pas chopper un mal de crâne ou se prendre pour une lesbienne en y passant une nuit. Sérieux, dans une chambre comme ça, j'aurai l'impression d'être une femme, bonjour le rendez-vous avec un psychologue après.

En tout cas cette fille avait vraiment un problème, je lui offrais un cadeau et elle s'énerver. Les filles ça aimait les cadeaux non ? M'avait-on mentit ? Je jure que si quelqu'un me dit ça de nouveau, je lui brise la mâchoire. Moi qui pensais faire une bonne action, histoire de faire une journée complète pour gagner un bon karma. Mais non, madame refusait ! Tss, garce jusqu'au bout des ongles celle-là ! En plus je lui évitais même d'aller voir elle-même dans quel état il était, et je lui apprenais qu'il était mort par la même occasion ! Si j'étais pas gentil moi.

« Tout doux bijoux ! Tu vois pas que tout est déjà entrain de s'effondrer ? Tu veux pas en plus nous rajouter le plafond de ta chambre tout de suite ? Pas envie de crever avec toi sur ton lit … Bonjour l'humiliation ... »

J'avais lâcher un long et profond soupire, rien que l'idée me donnait envie de vomir. En plus si on finissait écraser, imaginer qu'on arrive pas à différencier quelles parties étaient à moi et quelles parties étaient à elle ?! Je crois que j'étais malade là. Heureusement qu'elle me serrait la gorge, sinon je crois bien que je lui aurait vomi dessus rien qu'à l'image que j'avais eus dans la tête.

Ce qu'elle pouvait être vulgaire, non mais c'était quoi ses allusions ?! Imaginer … AH ! Non, non et non ! J'allais vraiment dégobiller sur son lit. Certes j'en avais déjà eut pas mal qui était passé dans mon lit, c'était pas la chose qui me dégoutait mais c'était sa tronche à ELLE.

« Oui ne fais pas de promesse que tu ne pourrai pas tenir, ça me vexerait. »

Bon, elle avait armée sa jambe pour m'envoyer valser, le mur cédant sous sa puissance et mon dos durcis ne subit que peu de dommage. N'était-elle pas un peu trop nerveuse ? Ou bien elle m'en voulait de pas être venue dans mon lit ? Si ça se trouvait elle était jalouse, mais bon, ça ne changerait pas le fait que j'avais quand même un problème avec sa tronche. J'étais rester un moment allongé à regarder autour de moi les dégâts causer, j'avais trop regarder, car la lame de son épée se point devant mon nez.

« Oh vraiment ? Tu promet de te donner à fond love ? Ah j'en suis si heureux ! En plus on pourra rien me dire si je te tape car c'est toi qui est venue demander, finalement serais-tu quelqu'un de bien ? »

Je lui avais fait mon plus beau sourire tout en me redressant, j'avais tellement envie de la faire souffrir, une bonne fois pour toute l'entendre hurler ! Bien sûr qu'on allait s'éclater, mais c'était toi que j'allais éclaté ! Essaye quand même de me toucher, que je ressente du plaisir … J'avais déjà commencer à lui envoyer des pétales de rose noires, fallait bien faire les préliminaires avant de commencer un vrai combat non ? Une sorte de petit échauffement pour se mettre en bouche !

©Strange.D.Nana

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tensions en interne [Judal]   Mer 29 Juil - 21:45

InvitéInvité
avatar






Cataclysme




La colère de la tueuse aux cheveux bleus était entièrement palpable. Cette dernière était si intense qu’une aura noire s’échappait de son corps, indiquant clairement ses envies de meurtres et de sadisme. Ce misérable cloporte se la racontait trop depuis bien trop longtemps et il était maintenant temps qu’il ramène moins sa grande gueule de con. Tout cela était parfaitement lisible dans les yeux bleus de l’ancienne garde d’Impel Down et elle ne se gênait même pas pour le dissimuler. Ce soir, il y aurait un mort de plus sur cette île en ruine et l’heureux élu serait ce crétin aux cheveux noirs sans nul doute.

Seulement un petit problème se présentait. Angela était quand même mal en point et sa puissance initiale s’en retrouvait donc fortement diminuée. Au mieux, elle surpassait légèrement Judal, mais dans le pire des cas, elle ne ferait que jeu égale avec ce dernier. Quoi qu’il en soit, l’affrontement était inévitable désormais puisque l’esclave originel commençait déjà par envoyé ses pétales noirs en guise de mise en bouche, ce qui fit ricaner légèrement la bleuté. Avec vivacité, elle esquivait chacune des salves avant de bondir dans les airs, charger son arme de Haki et de l’abattra sur Judal avec la plus grande des violences.

Son regard meurtrier se levait légèrement pour voir la fine coupure créer sur le front du garçon fort en gueule. Elle l’avait loupé volontairement pour une raison bien simple : Angela ne souhaitait pas rigoler ni même s’amuser. Elle voulait le tuer avec le plus de violence possible et pour ce faire, la belle avait clairement décidé d’y aller à fond dès le début. Un sourire narquois illuminait son visage magnifique, même couvert de poussière après ses combats divers et variés.


- Alors O grand Judal ? C’est tout ce que tu sais faire ? C’est bien ce que je pensais, une grande gueule, mais rien dans le froc. Je suis certaine que si je regarde plus en détails, je devrai prendre une loupe pour espérer voir le petit oiseau dans son nid. Tu me fais tellement pitié pauvre merde.

D’un geste vif, elle relevait son sabre toujours enveloppé du fluide noir pour trancher une nouvelle fois cette tête de con, puis Angela lui mettait une nouvelle fois la pointe de sa lame sous son nez crochu avant de le provoquer encore et encore, même si elle pensait chacun des mots qui sortaient de sa fine bouche.

- Tu fais le beau, mais tu ne vaux rien en réalité. Tu fais genre que tu n’as peur de rien, mais ce soir, tu vas découvrir la peur véritable. Je vais devenir ta plus grande peur et je vais l’encrer tellement au plus profond de ta misérable âme que tu n’oseras même plus me regarder. Je serais comme le plus terrible des poisons. Rien ne te sauvera Judal. Rien ni personne. Et je te déconseille fortement de me sous-estimer, sauf si tu veux crever plus rapidement.

La lave s’échappait de plus en plus des murs lézardés, signe que l’île sombrait de plus en plus vers sa destruction inéluctable. Mais cela n’entachait en rien la détermination qui animait Angela pour le moment : trancher la tête de cet immonde cafard qui lui sortait par les yeux depuis bien trop longtemps. En guise de second round, la belle courait vers lui, levait son sabre recouvert du Haki de l’armement et fendait l’air pour lui trancher un bras. Le tout en se léchant les lèvres par pur sadisme.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tensions en interne [Judal]   Jeu 30 Juil - 12:28

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2079

Navigation
Doriki:
3840/6000  (3840/6000)
Fruit du Démon: -



Enfin on va pouvoir s'amuser !




Dans le genre chiante et ennuyante, elle battait des records, me demandait si on pouvait être pire qu'elle, si l'emmerdeuse, la connasse suprême existait. On dit qu'il y a toujours meilleure quelque part dans se monde, et franchement j'avais une pensée émue pour ceux qui côtoyaient l'être qui pouvait surpasser cette truie. Ils devaient tous s'être suicider. Oh comme je pouvais les comprendre, mais le plaisir de rester en vie juste pour lui pourrir la sienne était bien trop forte pour moi. Chacun ses petits plaisirs dans la vie, si seulement c'était aussi si facile de faire chier Marde, je m'en ferai un malin plaisir ! Mais bon faut pas être trop gourmand.

Durant son attaque elle me coupa le front, ainsi que quelque cheveux. Le sang coula sur mon visage, elle ne savait donc pas que les coupures au visage saignaient abondamment ? Ça allait être pratique tien ! J'allais être tout sale, vraiment qu'elle enfoirée. Avec ma lange j'avais lécher une partie du sang qui arrivait jusqu'à mes lèvres, non pas bon goût, je préféré que ça soit quelqu'un d'autre qui me fasse ce genre de chose, quand c'était moi-même ça donnait pas la même sensation.

« Je risquerai de te crever l'œil et de me servir de la cavité que j'aurai créer pour me satisfaire chérie, tu voudrai pas prendre se risque ? De toute façon, vu ta gueule je suis pas sûr que j'arriverai à quoique se soit, même si bon, vu comment tu sera placé je la verrai pas. Mais t'en fais pas je te tiendrai les cheveux. »

Pour prouver ma bonne fois je lui avais même fait mon clin d'œil le plus charmeur, non vraiment je lui éviterais de se salir les cheveux, c'était un acte de gentillesse non ? Par contre je risquerai de la tuer, violent comme j'étais, ça atteindrait bien le cerveau. Quelle mort vulgaire, ça lui irait bien en y repensant bien,vulgaire comme elle était. Est-ce que ma petite Musume l'était également ? Et la rose ? Des deux je crois que bien que ça serait la rose qui aurait plus tendance à ce genre de langage, aller savoir pourquoi.

« Et toi je trouve que tu parle beaucoup pour quelqu'un qui n'a toujours pas réussi à me trancher la tête. D'ailleurs tu n'as aucune idée de quels sont mes peurs, tu as donc peu de chance de me graver la terreur dans mon âme. Ma pauvre Angela, rien n'y personne tu dis ? Ne serais-tu pas jalouse que moi j'ai trouver des gens qui ne demandai qu'à revenir me voir pour m'affronter, alors que ta rousse ne souhaite que d'une chose : ne plus jamais croiser ta route ? Hum cela doit être vexant non ? »

Et dit avec mon plus beau sourire, fallait bien faire passer la pilule non ? Non, j'avais juste envie de l'énerver. Moi j'avais eut Zaki qui comprenait mon amour du combat, puis j'avais eut cette promesse, qu'elle reviendrait mon m'en coller une. Ah comme j'avais envie de sentir ses petits poings atteindre ma joue de toutes ses forces. Si mignon. Mais cette garce, elle était bien trop chiante pour que quelqu'un ait envie de revenir pour elle, et puis son amie Seira était déjà là de toute façon.

En tout cas si elle croyait me faire peur avec son sabre sous mon nez. Qui elle se précipita vers moi pour me trancher, avais-je une tête de mozzarella qu'on devait finement couper en lamelle ? Pas question de me faire avoir par une truie, celle qui l'aurait serait ma petite violette et elle pourrait m'avoir comme elle le désirait. Je lui envoyais alors mes roses pleins d'épines, en plus ça s'accrochait aux vêtements, puis utilisant de Rozen Wall pour me cacher derrière se mur large est épais, restait à savoir où j'étais, mais j'avais aussi envie d'en découdre, créant ma lance de rose, j'avais jailli de derrière le mur pour lui tomber dessus avec grand sourire carnassier sur le visage. Dommage que je ne pouvais pas dire qu'on allait enfin croiser le fer.

©Strange.D.Nana

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tensions en interne [Judal]   Ven 7 Aoû - 8:34

InvitéInvité
avatar






Pimentons la chose




Le fossé qui séparait deux des cadres de Tartaros devenait de plus en plus large et profond. Rien ne semblait pouvoir rapprocher ces deux êtres aux caractères si explosifs. On aurait beau chercher une solution pour qu’ils puissent, au moins, discuter calmement que cet effort serait réduit à néant en quelques instants. La bleuté écoutait les paroles du brun et s’efforçait de garder une posture digne tout en conservant son calme olympien. La provocation, ce blanc-bec ne connaissait que ça durant les combats, mais au moins il savait frapper là où cela faisait mal. Il fallait lui accorder ça quand même.

Lorsque Judal fit apparaitre son mur de pétales, Angela savait parfaitement qu’il allait bondir d’un endroit dans l’espoir de la perforer de part en part avec sa lance. Elle le connaissait presque par cœur comme si c’était sa mère, ce qui lui donnait envie de vomir rien que d’imaginer Judal sortir de son ventre. Le brun fendait les cieux pour venir empaler la chef des armées, mais Angela contrait du mieux qu’elle pouvait son pouvoir via sa lame imbibée de Haki. Le choc était tellement violent que les fondations alentours se fissurèrent encore plus.

La tueuse vêtue de blanc rigolait en plongeant ses yeux dans ceux rouges de cet être qu’elle méprisait autant, voir plus, que Nana.


- Tu me fais pitié. Par tes mots, j’ai la preuve que tu désires te soulager avec moi. Si ce n’est que ça ton désir le plus profond, je te ferais une gâterie vraiment agréable lorsque l’on sera loin d’ici, mais je risquerais d’arracher l’oiseau a son nid. C’est que je suis assez gourmande et des fois, je ne contrôle pas mes pulsions. Tu veux essayer ?

Son sourire s’élargissait un peu plus avant qu’elle ne soit propulsée quelques mètres plus loin lorsque son Haki se brisait. Faible, elle se sentait bien faible à cause de sa blessure suintant. Se tenant le flanc, Angela crachait du sang sur le sol et s’efforçait de rester concentrer. Reprenant doucement ses esprits, elle fixait son adversaire un moment avant de reprendre la parole.

- Faisons un petit pari mon chère Judal. Si tu gagnes, tu pourras me faire ce que tu veux dans ton lit. Même me couper les membres et glisser ta chose dans les plaies, visiblement, tu sembles adoré ça. Mais si tu perds, j’irai traquer cette petite gamine que tu apprécies. Comment se nomme-t-elle déjà ? Musume ? Oui, c’est ça. Et je la tuerais sous tes yeux pour t’offrir sa tête. On fait comme ça mon Juju ?

En réalité, la bleuté ne lui laissait pas vraiment le choix. Elle lui imposait ce jeu de la mort et c’était bien plus amusant avec une petite pression supplémentaire. Se remettant sur ces deux jambes, Angela parcourait la distance qui la séparait de lui et lui envoyait un puissant coup de sabre, suivit d’un coup de pied armé. Son sourire s’élargissait une nouvelle fois.

- J’ai honte de te le dire, mais tu me fais mouiller Judal. Je n’avais pas ressenti une aussi grande excitation depuis la fois où j’ai voulu tuer cette stupide princesse de l’île où je suis née. Comme quoi, même un merdeux comme toi arrive à m’exciter. Où peut-être est-ce l’idée des choses obscènes que tu me ferais si jamais je venais à perdre. Je ne saurais le dire.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tensions en interne [Judal]   Dim 9 Aoû - 20:43

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2079

Navigation
Doriki:
3840/6000  (3840/6000)
Fruit du Démon: -



Arrête tu vas me faire rougir




Comment une telle créature pouvait exister ? Quel gêne pourrit avait bien pu la rendre ainsi ? Est-ce qu'on pouvait réellement être comme ça d'ailleurs ? Déjà que j'avais pas de mot assez fort pour la décrire, je m'admirer de l'avoir supporté pendant déjà deux ans, non vraiment je mériterai un prix. Je devrais demander à Marde s'il n'en donnait pas un d'ailleurs pour cela, quoique lui vu qu'il en tenait une bonne couche aussi … Finalement j'étais le seul être sain d'esprit ici, c'était triste. Enfin parmi les soumis il y en avait peut-être, mais vu qu'ils n'avaient plus leur libre arbitre, ça ne comptait pas vraiment ce qu'il avait de bien dans le citron.

Ce que j'aimerai, ça serait qu'elle se fasse exploser royalement la gueule, malheureusement pour le moment c'était à moi de m'en charger, sûr que ça me ferait plaisir de lui gommer son sourire, si je pouvais lui briser toutes les dents à mains nues ça serait un réel plaisir, mais quelqu'un d'autre pouvait la mettre en miette et que je sois juste là à regarder le spectacle, mon jus de papaye dans la main, ça serait le pied. Parce que là être obliger de me battre contre elle vraiment … En plus tout menacer de s'effondrer autour de nous, et comme par hasard aucun morceau de plafond n'était assez aimable pour s'écrouler sur elle et l'écraser, ne laissant qu'une marre de sang. C'était trop demander au fondation du quartier général ! Même le bâtiment était aussi emmerdant que ses propriétaires !

Un frisson me parcourut, l'image que j'avais vu d'elle nue sur moi était pire qu'un cauchemars, non elle pensait réellement que je pourrai en avoir envie ? Angela buvait en douce, ça devait être ça. Il est vrai que j'étais beau garçon, plus d'une personne avait rejoint mon lit pour me tenir compagnie, mais de sa part à ELLE ! Je me sentais malade, j'allais faire des cauchemars durant des nuits. J'aurai presque envie que Marde me modifie ce souvenir.

« Oh t'en fais pas, je t'aurai arracher toute les dents, comme ça je suis sûre que pour une fois du fera du bon boulot, et au pire, si même comme ça c'est mal fait, je te boucherai le nez. Au moins tu aura une belle mort. »

Étouffer son ce qui faisait de moi un homme, ça lui allait bien comme mort. Et puis surtout : elle serait morte ! D'ailleurs là elle cracha du sang, à quelle plaisir de voir cela, j'avais presque envie d'embrasser celle qui l'avait mise dans cet état, pour ensuite la gifler de ne pas en avoir fait plus !

« Même te couper les membres hein ? Voilà qui est intéressant, j'aime beaucoup l'idée, d'ailleurs rien que d'y penser j'en ai plusieurs en tête … Oh oui … Qui ça ? Tu ne pense même pas à celle que j'ai voulu embrasser ? Comme quoi tes informations sont erronés, faut dire que niveau témoin … Mais je comprends que tu veuille venger ton chien, cette petite lui a mangé le bras après tout. Je ne te pensais pas sentimentale. »

Il fallait que je reste calme, j'avais broyer de mes mains la mâchoire de Hugo pour cela, mes sentiments avaient prit le dessus sur ma raison, il fallait que j'évite cette erreur devant Angela, et puis il était vrai que la rose m'avait intéresser en premier, mais elle avait refuser mes lèvres, trop chaste sans doute. Bah elle avait pas ce qu'elle avait loupé, de toute façon je m'en foutais un peu, la violette avait prit tout mon être et ma raison.

Elle me coupa le bras tandis que je parais avec ma jambe son coup de pied, si elle croyait qu'au corps à corps elle allait m'avoir, d'ailleurs ce fut une erreur que de s'approcher si près de moi, niveau manœuvre avec son arme ça devenait compliqué et puis, moi j'étais en pleine forme. Je la frappais un grand coup dans sa blessure, elle avait fait couler mon sang, je comptais bien faire de même, ouvrant de nouveau sa plaie intégralement. Avant de m'approcher de son visage, frôlant celui-ci sensuellement.

«  Je sais pas si je dois être flatté ou bien effrayé par cette annonce ma cher Angie. Mais si l'idée de ce que je vais te faire t'excite à ce point laisse toi faire love, abandonne toi à se petit plaisir, tu n'auras qu'à me dire si tu veux que je sois doux ou brutale. »

©Strange.D.Nana

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tensions en interne [Judal]   Dim 16 Aoû - 15:20

InvitéInvité
avatar






Le sang appel le sang




Le sourire de la bleutée grandissait en voyant que le merdeux devant ses yeux la ramenait beaucoup moins lorsqu’elle prononçait quelques menaces sur une personne qu’il chérissait malgré tout. Comme quoi, même les plus idiots peuvent faire preuve de sentiments. C’était un point important tout comme une information très importante. Qui sait ? Dans le futur, peut-être qu’Angela pourrait exploiter cette faiblesse afin d’écraser ce prétentieux qui croyait pouvoir mettre son oiseau dans n’importe quel nid bien chaud et humide. Mais là n’était pas le problème. Pour le moment, la chef des armées se devait de rabattre le caquet de ce mec et pour ça elle devait lui faire mordre la poussière.

Était-ce à cause de sa blessure qu’Angela fit l’erreur de l’attaquer au corps-à-corps ? Probablement. Il fallait dire que cette dernière lui faisait un mal de chien malgré que la cicatrisation de celle-ci fut en bonne voie. Quoi qu’il en soit, elle payait cette erreur le prix fort puisque Judal lui donnait un violent coup en plein de sa plaie qui redevenait béante. La capitaine tombait à genoux, les yeux rivés sur le sol qui devenait rouge. Son sang souillait sa tunique d’un blanc immaculé.

Angela respirait comme lors d’un accouchement pour calmer la douleur qui lui mettait les nerfs à vif. Elle se devait de résister à cette douleur lancinante pour ne pas lui donner le sentiment qu’il avait le dessus sur elle. Pour ce faire, la jolie bleuté fit un énorme travail sur elle et ne réagissait même pas lorsque son partenaire lui touchait le visage avec douceur. Elle le laissait parler et d’un coup brusque, provenant des ressources qui lui restaient, la tueuse vêtue de blanc enfonçait bien profondément sa lame chargée de Haki juste au-dessus du cœur bien palpitant de son adversaire.

Un sourire se dessinait sur les lèvres pulpeuses d’Angela qui relevait la tête pour voir l’expression qu’adoptait ce bâtard qu’elle méprisait.


- Cela te ferait trop plaisir si j’écartais les jambes sans y opposer la moindre résistance. Un peu de bon sens, mon Juju. Penses-tu vraiment que je te faciliterais la tâche à ce point et que je te donnerais ma virginité aussi facilement ? Tu es bien naïf.

Elle se redressait une nouvelle fois en enfonçant sa lame un peu plus loin dans la chair du brun arrogant. Son sourire grandissait encore une fois.

- Un pas de plus, un mouvement de trop et je te coupe l’aorte. Tu sais, cette longue artère qui part du cœur et qui est la plus grosse du corps humain. J’imagine que tu sais ce qu’il va se passer si je la coupe pas vrai ? Tu te viderais de ton sang en un éclair avant de mourir comme un chien.

D’un coup sec, la belle enlevait sa lame et le sang giclait, arrosant son doux visage, ce qui la rendait encore plus belle, mais surtout cruelle. Son regard brûlait d’une folle envie de meurtre. Angela avait atteint son troisième stade. Après l’amusement et la jouissance venait la meurtrière accomplie. Judal l’avait poussé à l’extrême limite. Celle-là même où Nana l’avait poussé lors de leur première rencontre. Et dans cet état, il n’y aurait plus de cadeaux. Angela frapperait à chaque fois pour tuer surtout que désormais, les deux adversaires avaient tous les deux une blessure pissant le sang.

La bleuté ouvrait les hostilités en désirant trancher le ventre de son ennemie puis sa gorge. Mais ses coups étaient parfois imprécis du fait de sa lourde blessure. L’apogée de ce combat meurtrier commençait alors que l’île s’enfonçait de plus en plus dans la mer en faisant s’écrouler les murs alentours.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tensions en interne [Judal]   Dim 16 Aoû - 19:44

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2079

Navigation
Doriki:
3840/6000  (3840/6000)
Fruit du Démon: -



Toi tu te la joue chaste ?!




Bon, je m'étais peut-être un peu trop emballé en pensant réussir à la faire chier, généralement j'étais bon pour ça, rien que dans l'armée révolutionnaire, plus d'un ne pouvait pas me voir en peinture. Sauf que j'avais un peu baisser ma garde et que sa lame s'enfonça juste au dessus de mon cœur. Je la regardais avec surprise, sans savoir ce qui me perturbait le plus : qu'elle n'ait pas directement touché le cœur ou que je me sois fait avoir comme un bleu ?

« Tu te ramollie, même pas capable de me tuer du premier coup, je savais que tu m'aimais trop pour ça et puis … ATTEND QUOI ?! Toi ? T'es encore vierge ? … Alors là … Tu n'as jamais rien fait avec tes jouets ? Je t'imaginais pas d'une si grande pureté ! Bah, au moins j'ai pas tué ton amant, c'est déjà une bonne chose ! »

Mais j'étais choqué, elle, elle n'avait jamais rien fait ? C'était pas du tout ce que j'imaginais, je savais pas pourquoi mais l'idée de la voir jouer avec ses chiens était pour moi quelque chose de tout à fait normal. Je pensais même qu'elle était sadique avec eux et leurs faisait faire des choses humiliantes, mais non même pas, aussi pure d'une bonne sœur. Cette révélation me fit un choque. Enfin elle savait pas ce qu'elle manquait, mais du coup comparé à elle je faisais vraiment dévergondé, et ça me faisait mal de l'admettre. Oh et puis on s'en fou, j'aime m'amuser. C'est alors qu'une question existentielle me frappa : et Musume ?

Puis elle se redressa, me menaçant de me couper l'aorte, ah je savais qu'elle tenait à moi, plutôt que d'agir directement, elle préférait me prévenir, si c'était pas une preuve ça ! Bon ça faisait un mal de chien, mais je fis tous les efforts du monde pour ne rien laisser paraître, tout comme elle lorsque je lui avais réouvert sa jolie blessure. La sale garce, elle m'avait totalement bloqué, j'avais presque de la pitié de pour ses esclaves si elle leur faisait des traitements aussi amicaux. Finalement j'étais bon enfant à juste vouloir gommer des sourires et me défouler en échangeant des coups.

« C'est mignon tu me préviens, je savais que je te plaisais love. Mais je compte pas mourir, je suis trop curieux de savoir à qui tu vas offrir ton corps, ça m'intrigue cette révélation, tu te réserve pour qui ? Le grand patron ? Cette femme qui t'a justement blessé ? »

On était en droit de se poser la question non ? Une connasse sans cœur comme elle qui se préservait, on pouvait bien se demander pour qui, à moins qu'elle voulait mourir ainsi ? Vraiment incompréhensible celle-là parfois. Il lui fallait peut-être quelqu'un de sadique pour la prendre vu que c'était ça qui lui plaisait tant. Bah quelqu'un d'encore plus taré et puissant qu'elle devait exister, la question serait de savoir si lui aussi voudrait d'elle.

Brutalement, elle extirpa son épée de mon corps, laissant mon sang souillé son visage. Si mes anciens camarades de la révolution voyait avec qui je trainais maintenant … J'étais passé des joyeux idiots qui croyaient en un idéale, aux tarés qui servaient celui d'un autre. Tss, quelle connerie. Enfin je préférais que ça soit moi ici que le petit Manoah, allez savoir pourquoi j'avais pris se gosse en affection, mais qui détestais les sourires niais.

Maintenant ses attaques se voulaient mortelles, encore plus qu'avant, visiblement elle avait envie d'en finir avec ma vie. Avais-je été un peu trop loin ? Bah, moi aussi je rêvais de la voir morte. Elle m'écorcha le ventre, mais protégea le reste de mon corps avec le haki, avant de lui donner des coups de pieds pour fragiliser les os avant de sortir un fouet de rose de mes mains. D'un jeu de jambe en me penchant à ras le sol je l'avais fait trébucher tandis que j'avais envoyé mes fouets pour réceptionné ses bras et ainsi la serrer très fort. J'étais gentil, je la maintenais en hauteur attaché plutôt que de la laisser se briser les dents sur le sol.

« Tu sais que ça te vas bien d'être attachée ? Allé souris, on est là pour s'amuser non ? »

Après quoi je l'avais projeter contre le mur dont une partie s'effondra, plus ça allait et plus le sol lui même devenait instable, par endroit des flaques de magma faisaient leur apparition. Ils avaient vraiment foutu un beau bordel sur notre île, mais j'étais content, car je me disais que Sabo avait bien réussi à emmerder notre patron.

©Strange.D.Nana

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tensions en interne [Judal]   Ven 21 Aoû - 23:52

InvitéInvité
avatar






Œil pour œil, dent pour dent.




La fièvre du combat gagnait l’esprit tortueux de l’ancienne gardienne d’Impel Down. Ses yeux transpiraient le meurtre et la folie comme si elle était possédée par un être possédant une puissance ahurissante la rendant complètement dépendante de sa personne. Ses coups de sabre gorgés de Haki étaient d’une précision chirurgicale indéniable, si bien qu’à chaque fois Angela manquait sa cible d’un millimètre à cause de l’agilité impressionnante de son adversaire. Si on devait émettre une comparaison entre Judal et un animal, celui qui s’imposait naturellement était le singe. Alors qu’elle désirait lui trancher le cou, Angela lâchait un sourire dément puis lui balançait en pleine face des propos provoquant.

- Cela t’intéresse autant que ça que je suis encore vierge ? Je ne pensais pas que tu fantasmais sur les filles comme ça. Et pour te répondre, je me préserve afin de n’avoir aucune faiblesse. Si je me faisais prendre, j’aurais une faiblesse. Celle d’avoir une personne dans mon entourage pour qui j’éprouve une certaine affection. Or si je reste vierge, c’est qu’il n’y a personne. Tu comprends mon bichon ? C’est encore trop compliqué pour ton cerveau tout lent ?

La bleuté repoussait la première salve de ses fouets, mais fut contrainte de cracher du sang lorsqu’il lui fêlait un os suite à un violent coup de pied avant d’être finalement ligotée et tailladée par les épines qui l’entravaient. Malgré sa posture, et surtout l’était lamentable de sa tenue qui dévoilait un peu trop de son intimité à son goût, Angela continuait de sourire comme une malade mentale.

- Je sais très bien que tu prends ton pied à me voir soumise de la sorte. Cela te fait bander, je le sais. D’ailleurs, c’est ta tenue qui forme cette bosse ? Ou bien, c’est ton petit oiseau qui essaye de s’envoler dis moi ?

Elle fit une grimace de douleur lorsqu’il l’envoyait valser a travers les murs des ruines. Par chance, la capitaine des armées ne tombait pas dans une mare de lave qui avait fait son apparition. Pour le coup, elle avait eu vraiment chaud. Péniblement, la belle femme se remit sur ses jambes et soufflait de toutes ses forces. Elle allait perdre, elle en était pleinement consciente. En temps normal, Angela écrasait Judal, mais aujourd’hui la bleuté avait une énorme plaie qui pissait le sang, ce qui l’amoindrissait fortement. Pour vaincre ce gamin qui avait la tête aussi grosse qu’une pastèque, il faudrait jouer de ruse. Et de la ruse, Angela en avait.

Après avoir scruté les environs, le plan de la dernière chance se dessinait dans son esprit. Pour le vaincre, ou avoir une chance de le vaincre, Angela devait le mettre dans le même était qu’elle. Pour ce faire, la capitaine des armées profitait des nuages de poussière qu’ils avaient créés pour envoyer des corps en décomposition sur le brun en guise de leurre dans le seul but de détourner son attention. Et une fois que la belle jugeait que c’était suffisant, cette dernière bondissait avant d’abattre froidement son sabre contre son torse nu, lui infligeant une immense balafre. Le sang giclait une nouvelle fois, arrosant complètement le corps meurtrie d’Angela qui souriait de toutes ses dents.


- Égalité maintenant mon Judal. Et si on en restait là pour aujourd’hui ? L’île va sombrer. Si tu tiens vraiment à crever alors viens, mais si tu tiens à ta vie, alors remettons ce combat à plus tard.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tensions en interne [Judal]   Lun 24 Aoû - 19:54

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2079

Navigation
Doriki:
3840/6000  (3840/6000)
Fruit du Démon: -



Tu crois que je vais attendre?




Ce n'était pas que ça m'intéressait, c'était surtout que ça me surprenait, vraiment je n'en revenais pas de tant de pudeur de sa part, c'était presque comme un mythe qui s'effondrait. Une image que j'avais eut d'elle venait de se dissoudre avec ses paroles. Mais plus que cela, j'avais du coup des doutes sur pleins de monde, il fallait que je pose la question à plein de monde, quand je retournerai chez les révolutionnaires pour sûr que je poserais la question à tout le monde, de notre chef jusqu'à la dernière recrue, je voulais savoir ! Maintenant que je connaissais la terrible vérité quand à la vie intime d'Angela, je m'interrogeais sur mes anciens compagnons ainsi que ma petite Musume. Il fallait que je la revois avant qu'on ne la touche si ce n'était pas déjà trop tard.

« Je suis surpris je n'ai pas le droit ? J'avais une toute autre image de toi. Et puis je comprends pas cette histoire de faiblesse, en quoi c'est une faiblesse ? Ah … Parce que forcément c'est sentimental pour toi ? Comme c'est mignon de ta part, je te voyais pas si romantique enfaite … Quant à mon cerveau merci, il va très bien, en revanche le tien ... »

Pour avoir une réflexion aussi fleur bleu, devait vraiment avoir un pet au casque sérieux. Ou sinon c'était vraiment moi le monstre, car je ne comprenais pas en quoi coucher avec des gens pouvaient être une faiblesse, sinon j'en aurais des tas vu tout ce j'avais vu venir dans mon lit. En tout cas j'avais envie de vomir, maintenant Angela passait pour une princesse romantique, le cauchemar. Cette image était bien plus effrayant que la voir me combattre avec son regard emplit d'une folie meurtrière.

Et pourtant là, malgré le fait qu'elle soit attaché par mes fouets de roses noires, elle continuait de sourire, ça contrastait vraiment avec sa mentalité que je venais de découvrir sous un jour nouveau et dont j'aimerai bien que Marde me modifie le souvenir. Puis elle me perturba avec son histoire de bosse, si bien que j'avais baisser les yeux pour vérifier ses dires, mon sarouel étant plutôt près à tomber qu'autre chose, on pouvait même se demander comment il tenait, car à force de jeux de jambes, l'oiseau allait finir en effet par être découvert si je ne faisais pas attention.

« Hein ? Désolé chérie de te décevoir, mais il y a peu de chance que ça soit toi qui un jour me mette dans un tel état. En revanche je ne dis pas qu'un bon combat ne me fasse aucun effet … Mais ce n'est pas l'adversaire mais l'affrontement qui m'émoustillerait. Mais j'aurai peur de te le montrer maintenant que je sais à quel point tu es une petite chose toute innocente. »

Si quelqu'un devait le voir ça ne serait surement pas elle, j'avais pourtant quelqu'un en tête, un jour peut-être. Mieux valait ne pas y penser maintenant. Lorsque je l'avais jeter au loin, j'avais eut l'espoir qu'elle tombe dans la lave et disparaisse à jamais, j'aurai pu avoir la paix et une profonde satisfaction, sauf que non. Je devais avoir un Karma pourri en ce moment.

D'un coup elle m'envoya des cadavres qui ne dataient pas de la journée vu l'odeur et les vers visibles à la surface. Pour les éviter j'ai du me faire un mur de pétales de rose noir, hors de question qu'un corps en décomposition me percute, la chaire putréfié, très peu pour moi. Puis à peine je retirais le mur qu'elle se jeta sur moi, me transperçant le torse, elle me confondait avec Zoro ou quoi ? D'ailleurs le chanceux avait réussir à partir et retrouver ses camarades.

« A plus tard ? Tu crois que j'ai une gueule à attendre pour te briser la tronche ? Plutôt mourir avec toi dans un combat et sous les décombres plutôt que de devoir faire une trêve et attendre. »

Comme je n'avais ni peur de mourir, ni peur de la douleur, je me jetais sur elle le sourire aux lèvres, l'excitation du combat prenant le dessus sur ma raison. Recouvrant mon corps de haki sur les zones où je la frappais pour avoir plus de puissant, je la martelais de coup sans me préoccupais de ce que mon corps pouvait subir.

©Strange.D.Nana

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tensions en interne [Judal]   Mer 2 Sep - 23:36

InvitéInvité
avatar






Le poing impitoyable.




Le souffle terriblement court, Angela fixait Judal avec un regard faible. Ses forces la quittèrent de plus en plus et sa blessure ne faisait que s’ouvrir d’avantage. Ce combat allait se clôturer par un évènement tragique s’il continuait de la sorte. Soit elle s’écroulait la première, soit Judal s’effondrait avant. Mais le match nul, même si elle venait de le proposer, n’était même pas une option. Sa lame brillante via le sang de son ennemi lui confirmait que le brun pouvait être vaincu si elle maintenait un rythme aussi soutenu. Cependant, son temps de réaction pour en finir était bien trop long.

D’un coup sec, l’esclave originel lui balançait un coup en pleine tête avant de la tabasser à en crever. La violence du premier coup fit voler la lame d’Angela qui se retrouvait à main nues contre lui. La chef des armées frappait de toutes ses forces restantes pour contre-attaquer et faire flancher ce merdeux qui la gonflait comme jamais. Les impacts furent violents et résonnèrent dans l’immense salle qui s’effondrait de plus en plus. La belle était en sang et son jolie visage était recouvert d’ecchymoses, mais la tueuse tenait bon en armant son ultime coup de poing gorgé de haki. Mais il n’atteignait jamais sa cible puisqu’une silhouette vint s’interposer entre Angela et Judal avant de frapper tellement fort dans le ventre plat de la bleuté qu’elle avait l’impression de s’être pris un boulet de canon. Sans doute que Judal venait de ressentir la même chose puisqu’il semblait lui aussi être atteint par cette visite impromptue.

Reprenant un peu ses esprits, Angela regardait la personne qui se tenait entre eux et reconnu Seira. Seulement, cette dernière n’était pas la douce femme que la bleuté connaissait, mais bien l’impitoyable bras droit de Marde. Son regard était violent et sans pitié. Angela était certaine qu’elle les tuerait tous les deux si la situation l’exigeait. D’une voix forte, l’ancienne esclave s’adressait aux deux ennemies.


- Assez, vous deux. J’en ai assez. Vous pensez vraiment que c’est le moment de se battre bande de crétins ? Judal, tu ramènes ton cul immédiatement au navire. Angela, tu changes de tenue et tu vas me ramener Nico Robin. Exécution.

- Seira-chan…

- J’ai dit exécution Angela. Je ne veux plus rien entendre venant de toi. Judal, ça vaut pour toi aussi. Vous avez vingt minutes pour être sur le navire. Passez ce délai, je vous bute tous les deux.


Angela soutenait le regard de sa meilleure amie et le baissait bien vite. Elle savait parfaitement que si elle ne l’appelait plus Angie, c’est qu’elle était sérieuse et que cela ne servirait à rien de la contredire. Se relevant avec douleur, la bleuté adressait un regard noir à Judal avant de quitter les lieux. Lorsqu’elle passait à côté de Seira, celle-ci ne lui adressait pas le moindre regard.

Pendant le temps imposer, Angela essayait de penser ses blessures et de laver le sang qui coagulait sur ses plaies avant de remettre une tenue correcte pour aller chercher la nouvelle venue. S’efforçant de paraitre bien, la tueuse vêtue de blanc regardait Robin faire ses adieux à ses anciens camarades et l’emmenait sur le navire qui quittait l’île des flammes. Malgré tout, Angela savait parfaitement que son combat contre Judal n’était qu’un prologue et qu’un jour, oui un jour, l’un des deux tuerait l’autre dans d’atroces souffrances.
C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tensions en interne [Judal]   Lun 7 Sep - 19:11

Narcisse JudalBlack Sun | Prince des vices
Black Sun | Prince des vices
avatar

Messages : 2079

Navigation
Doriki:
3840/6000  (3840/6000)
Fruit du Démon: -



Les garces se multiplient




La situation devenait presque à qui s'écroulerait le premier, mais je préférais mourir plutôt que de tomber avant cette garce. Oui c'était un peu stupide, mais comptait bien sur le fait que si je mourrai, elle serait alors morte avant moi. Pas question que je lui fasse plaisir, fallait pas abuser non plus, la vie deviendrait un véritable enfer si jamais elle devait s'en venter tous les jours, et moi je pourrai plus jamais me regarder devant une glace. Perdre face à elle, jamais je ne pourrai digérer pareille humiliation, rien que d'y penser, j'avais envie de hurler et de tout détruire autour de moi.

Ma volonté de ne pas subir un tel affront me permit de ne pas penser à la douleur, mon corps me l ferait lourdement payé plus tard, et je m'en voudrais surement quand la douleur me paralysera, mais pour continuer de donner de coups, je devais redoubler d'effort, utilisant mon énergie, l'usant jusqu'à la corde. Et puis j'avais le plaisir qu'elle me frappa à main nue, je devais bien tenir encore un peu pour un fait si rare non ? Mais petit à petit le moindre de mes mouvements se faisaient plus lourd, comme si mes muscles étaient entrain de se fossiliser et de s'effriter au moindre geste et ce n'était pas du au haki. Mon corps couvert de blessure hurlait, autant ou plus que celui d'Angela, mais elle non plus ne l'écoutait pas, de toute façon c'était si motivant d'enfin pouvoir se foutre sur la gueule, depuis le temps que l'on en rêvait.

Alors qu'un sourire se dessinait sur mon visage qui avait changer de couleurs avec les coups, quelqu'un s'interposa entre nous, et je fus percuter par un violent coup à l'abdomen, crachant du sang. Bordel mais quel enfoiré avait le culot de venir nous déranger ? Bouillant de rage, je pris appuie pour exploser le visage de cet intrus quand je vis que c'était Seira, le plaisir à l'horizontal de Marde. Putain me voilà avec deux garces maintenant. J'avais envie de m'écraser le crâne contre les murs qui s'effondrait tellement la situation me déprimait au plus haut point. Moi qui était tout content de pouvoir affronter la truie, voilà qu'on me gâchait mon petit plaisir. Ah si seulement j'avais assez de force pour pouvoir prendre les deux en même temps …

« Pff … C'est jamais le moment … On s'amusait si bien, on fêtait notre départ ! On a pas le droit d'une explosion de joie ? Enfin si mon cul te plait au point que tu veux le voir maintenant sur le navire je veux bien faire un effort ... »

Moi insolant ? Non, jamais j'étais un petit ange tout mignon, d'ailleurs je lui fis mon plus beau sourire charmeur avant de partir en secouant la main en guise d'au revoir, consentant à m'y rendre sous prétexte qu'elle avait parler de mon postérieur. Enfin j'avais pas été le seul à m'être fait remettre à l'ordre, Angela aussi avait du se taire face à la gourmandise du chef. M'éloignant petit à petit des deux donzelles, sachant que j'allais pas les retrouver tout de suite, puisqu'Angela devait en plus chercher Nico Robin, une femme que je comprenais pas, elle était partie et elle revenait, fallait être sacrément con quand même. Moi j'aimerai bien partir, bon faire ce que je voulais ça me plaisait, mais j'avais pas envie de passer ma vie sous les ordres de Marde. Enfin j'étais un peu frustré, j'aurai vraiment eut envie d'en finir avec l'autre débile aux cheveux bleus, enfin voir son corps devenir livide et inerte sur le sol. Proche de la sortit, j'avais détruis une paroi dans un élan de colère, laissant une coulure de magma remplir le chemin que j'arpentais.

« Tss sous prétexte que ça se fait péter l'entre jambe par le patron ça se croit tout permis. Ses filles aux cuisses légère vraiment ... »

©Strange.D.Nana

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tensions en interne [Judal]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Tensions en interne [Judal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une commission d’enquête et de contrôle interne à la BRH du Cap-Haitien.
» Règlement interne :
» Nomination Interne
» ۞ Les Relations de Judal, l'Oracle d'Al-Thamen ۞
» A L E R T E C I T O Y E N N E

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG Strong World :: L'aventure :: Grand Line :: Ile des flammes-